AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Gil Duavir
Le Monde de Dùralas a précisément 1719 jours !
Dùralas, le Dim 15 Juil 2018 - 18:16
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Partagez | 
 

 Vadrouille matinale [PW Dilon & Thorek]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Baldwin Nuussian
Maître d'armes

avatar

Messages : 111
Expérience : 866
Masculin Âge RP : 21 ans

Politique : 12
Métier : Forgeron - Apprenti
Titres:
 

(Ashcal, lion géant de Baldwin +150, 50, v+100)

Stats & équipements
Vitalité:
841/841  (841/841)
Vitesse: 244
Dégâts: 648

MessageSujet: Vadrouille matinale [PW Dilon & Thorek]   Jeu 21 Déc 2017 - 15:40

Une belle matinée commençait à Kastalinn.

Le soleil ne s'était levé que depuis une petite heure lorsque Baldwin sortit de la petite auberge qui l'accueillait depuis son arrivée en ville. Les jours passants avec une certaine routine, comme découvrir une autre partie inconnue de la ville, ou apprendre un peu plus l'art du forgeage auprès de Halln, il commençait à en perdre le fil, et une petite lassitude poignait doucement.
Non pas qu'il s'ennuyait à forger, car il avait découvert une nouvelle passion dans ce travail, mais il ressentait un besoin de changer d'air, en quelque sorte. Il n'était qu'au début de son voyage et il ne voulait pas passer tout son temps par ici, d'autant plus que la ville lui avait appris quasiment tout ce qu'elle avait à lui apprendre.

Construite il y a quelques milliers d'années par Ulrik Kastlaröc et les siens pour résister à leurs confrères sauvageons, c'était un véritable bastion fortifié. Exactement tel qu'il l'avait appris ces dernières années. Au moins la retranscription des stryges blancs était correcte.
Protégée désormais par la milice, elle tenait jusqu'à maintenant et tiendra encore longtemps. Cela n'empêchait pas quelques incursions de bandits ou autres, mais ils étaient rapidement vaincus et repoussés.

Baldwin avait également eu les renseignements qu'il souhaitait en rapport aux Dragonniers. Leur campement se situait bel et bien dans les plaines d'Aràn, mais malheureusement ce n'était pas d'actualité … En effet, il fallait d'abord réussir la capture d'une monture assez puissante pour espérer en faire partie, et lui ne l'était pas encore assez. Surtout qu'il ne pouvait pas s’entraîner en ville, ce qui ne l'arrangeait pas, la peur de s'affaiblir s'agrandissant petit à petit.

Du coup, c'est avec un bon entrain qu'il avançait vers la sortie, décidé par toutes ces raisons à passer quelques jours à l'extérieur. Au final, il appréciait énormément voyager, et même si ce n'était que temporairement, il avait hâte !
Une foule compacte transitait déjà dans les deux sens. Des hommes, des femmes, des chevaux, des charrettes, … On pouvait également observer bon nombre d'''hommes du nord'', comme certaines personnes les appelaient. Plus grands, mais surtout plus musclés, bourrus, et poilus, ils se différenciaient sans difficultés des autres personnes, et représentaient majoritairement les paysans travaillant la terre dans les plaines, venant vendre au marché leur récolte. Malgré leur manque de finesse, Baldwin avait appris à les apprécier, notamment grâce à son maître forgeron, Halln, qui était l'un d'eux. Sous ses airs se cachait quelqu'un de très gentil et d'extrêmement généreux et talentueux.

Ailes repliées sous sa cape, main gauche posée machinalement sur le pommeau de son épée, l'autre main tenant sa lance droite contre son épaule, il avançait péniblement, mais parvint tout de même à la porte. Les gardes de la milice de faction ici surveillaient les allez et venu sans fléchir, le dévisageant au passage. Même dans la foule ça sautait aux yeux qu'il n'était pas du coin, de par ses vêtements notamment. Enfin, c'est avec un soulagement certain qu'il s'écarta de la route principale, s'extirpant ainsi de cette masse. S'éloignant de quelques dizaines de mètres, il put en profiter pour observer une fois de plus la muraille, qui s'étalait à perte de vue aussi bien d'un côté que de l'autre. Il était aussi impressionné qu'à son arrivée, se sentant tout petit en comparaison.

« Bon, bon, bon ! Par où vais-je donc partir ? »

L'air frais des plaines lui fit le plus grand bien, et la brume matinale prendrait encore un peu de temps à disparaître. En se retournant dos à la ville, on pouvait admirer grâce à ça un très joli tableau se découper. Un tableau qu'on ne pouvait que difficilement se lasser, et dans lequel Baldwin s'immergea quelques longues minutes. Il finit ensuite par repérer un petit chemin de terre, partant de la route principale, s'éloignant au loin. Il avait l'air assez peu fréquenté.
Ayant connaissance de l'existence de quelques créatures qui vivaient aux abords des grandes agglomérations, il aurait beaucoup aimé pouvoir les découvrir, et les observer au passage.

C'est ainsi, poussé par la curiosité, qu'il commença donc à avancer tranquillement en suivant ce sentier, sans savoir ce qui l'attendrait.






Le monde ne demande qu'à être exploré, et le savoir acquis ...


Merci à Mohana pour mon avatar !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorek Sveresson
Explorateur

avatar

Messages : 194
Expérience : 1331
Masculin Âge RP : 164 ans

Politique : 17
Métier : Mineur - Maître
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
1092/1092  (1092/1092)
Vitesse: 436
Dégâts: 1819

MessageSujet: Re: Vadrouille matinale [PW Dilon & Thorek]   Jeu 21 Déc 2017 - 21:27

.
    Le voyage souterrain de Thorek s’était révélé sensiblement moins agréable qu’il ne l’aurait souhaité.

    En l’occurrence, c’était la première fois qu’il effectuait une expédition en dehors des Baldors. Or, le nain s’était naïvement convaincu qu’un tunnel hors de sa région natale allait ressembler à n’importe quel autre tunnel dont il avait l’habitude. Quelque chose de rocailleux, solide et où on peut se retrouver facilement en utilisant une connaissance approfondie des types de roches. Eh bien, cela lui faisait mal de le reconnaître, mais il s’était planté. Et en beauté qui plus est.

    Le boyau qu’il remontait difficilement était boueux, impraticable, tellement empli de terre qu’on se demandait bien si la roche existait encore dans cette région et, pour couronner le tout, passablement nauséabond. C’était un tunnel skarnien plutôt classique en somme, un type de construction souterraine qui était malheureusement prédominant en dehors des Baldors. Les anciens tunnels nains existaient toujours, mais la plus grande part étaient soit ensevelis, soit occupés par diverses bestioles innommables. Thorek devait donc se contenter des voies secondaires, ce qui ne l’enchantait guère.
   
    Après avoir plongé sa botte droite dans ce qu’il espérait vraiment être de la vase, Thorek finit par abandonner. Il n’en pouvait plus. Ce trou à rats, littéralement, était en train de le rendre fou en plus de l’épuiser. Il devait bien y avoir d’autre tunnels autrement plus praticables, mais là, de suite, il préférait la surface à cette torture. En plus, il ne savait plus vraiment dans quelle direction il se dirigeait. Sa boussole était malencontreusement tombée dans la boue plus tôt et, sans lumière, la nettoyer efficacement était presque impossible. Or, la moindre torche pourrait donner la position du nain aux éclaireurs skarniens, un suicide direct donc. Ce fut donc avec un grognement peu avenant que le nain sortit sa pioche de son paquetage et entama le plafond au-dessus de lui. Il était temps de retourner là-haut pour voir de quoi il en était.


    Le travail d’excavation ne prit pas bien longtemps mais pour le coup Thorek aurait eu bien plus besoin d’une pelle que d’une pioche. Son outil de travail s’enfonçait tellement dans la paroi terreuse qu’il avait bien failli perdre son équilibre plus d’une fois. Cependant, alors qu’il s’exécutait, il avait cru entendre des bruits de pas légers. Il avait d’abord cru à un homme-rat qui l’aurait repéré, mais le son venait bel et bien d’au-dessus de lui. Curieux, se dit-il en fronçant les sourcils. N’était-il pas au milieu du nulle part ?
    D’un coup de pioche salvateur, l’extérieur et ses rayons de soleil matinaux se révélèrent au nain dans toute leur splendeur. En guise de réponse à ce spectacle, le nain grogna. Ses pauvres rétines avaient pris un coup plutôt irritant. Mais ce n’était qu’une gêne passagère. Thorek se fit alors à la luminosité et passa sa tête dans l’ouverture qu’il avait dégagée.

    Une légère brume habitait les lieux et les températures lui rappelaient l’été dans sa forteresse natale. Pour ce qu’on pouvait en deviner, on aurait dit une plaine herbeuse. Définitivement un paysage étrange pour le nain habitué aux montagnes qui chercha aussitôt une petite colline pour apaiser son esprit. Une telle platitude, ça vous portait sur les nerfs. Puis, Thorek rencontra l’origine des bruits de pas. A quelques pas de lui, un grand bonhomme au teint pâle et l’air gracile avançait sur un sentier de terre que le nain remarqua enfin.
    Un stryge ? Par les dieux avait-il donc bifurqué jusqu’au Lac Fresha ? Non, même là-bas les monts entouraient le lac. Ici, il n’y avait rien de cela. Il était définitivement dans… Thorek chercha rapidement une petite carte du Dùralas pour se la mettre sous les yeux… Dans la plaine d’Aràn, voilà. Maintenant, quant à savoir où était Kastalinn, c’était une autre histoire. Tiens, et s’il profitait de la présence du bonhomme en blanc pour lui demander son chemin justement ? Certes, avec sa lance et son épée, il avait l’air plutôt bien équipée pour un randonneur occasionnel, mais qui sait, la région était peut-être dangereuse. Et puis, il parlait bien, mais sa pioche modifiée ne le faisait pas non plus passer pour un gentil mouton.

    Thorek rassembla donc une phrase qu’il estima « acceptable » pour engager une conversation sans faire fuir l’intéressé et il se lança en essayant d’oublier ses préjugés :

     « Eh, mon gars ! Tu saurais où est Kastalinn ? »

    Ce fut aussi à ce moment-là que Thorek se rappela qu’il était à peine sorti du trou qu’il avait creusé juste avant. Et flûte. Pas sûr que ça aide pour un premier contact ça...





Slots Rps :   // Pw Baldwin & Dilon //  Pw Jûken'Maw & Grabuge & Moradund



Lien : Source de l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4832
Expérience : 4029
Masculin Âge RP : 34

Politique : 168
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3473/3473  (3473/3473)
Vitesse: 595
Dégâts: 2593

MessageSujet: Re: Vadrouille matinale [PW Dilon & Thorek]   Sam 23 Déc 2017 - 19:38

Les plaines d'Aràn, au petit matin. Un humain barbu, d'une trentaine d'années, traversait les étendues brumeuses des plaines nordiques sur le dos d'Equus, un pur-sang haranien (originaire du désert de Harena). Il l'avait emprunté aux écuries royales de Stellaraë. Equus arborait une belle robe bai, avec son crin noir et ses poils de couleur fauve. C'était un cheval manifestement fort et robuste, suffisamment pour entreprendre des expéditions sur plusieurs jours.

L'homme, quant à lui, se caractérisait par une pilosité faciale plutôt développée : une épaisse barbe brunâtre masquait entièrement son cou, tandis qu'un chignon retenait de longs cheveux drus et bruns. Une belle Kenshin Uesugi de couleur beige protégeait le haut de son corps, sur laquelle avait été apposé un blason sur l'épaule droite. Ce blason représentait deux épées blanches entrecroisées sous un bouclier également de couleur blanche, le tout sur un fond aux teintes oscillant entre le jaune et l'ocre ; soit l'emblème des Gardiens. Enfin, un large fourreau en cuir pendait sur son bas-côté, renfermant Svërrd, son épée.

Le destrier marchait actuellement au pas, permettant à son cavalier de parcourir des yeux les environs à la recherche d'un signe de vie. Dilon -comme se prénommait l'homme en question- était d'ailleurs étonné de ce silence. A la capitale, on lui avait raconté que le Nord était infesté de loups et de bandits. On avait ajouté qu'il y faisait très froid, ce qui obligeait à s'habiller chaudement. Mais après deux-trois jours de randonnées équestres, le Deraborne n'avait pas eu à signaler l'apparition d'agresseurs potentiels... La route s'était au contraire révélée particulièrement calme, avec quelques marchands itinérants à pied ou en roulotte, ainsi qu'un gnome courant de fourré en fourré. Par contre, il confirmait le froid : cela n'avait rien à voir avec le climat du désert !

Le guerrier avait été missionné pour une visite de courtoise auprès de Selsya Åsa, la Jarl de Kastalinn. Il espérait ainsi renforcer les liens déjà existants entre les Gardiens et la Milice, et par conséquent faire perdurer un peu plus longtemps l'Alliance des Quatre, soit une entente entre les quatre alliés de la bataille d'Ishtar, qui était survenue une année auparavant. Pour ce faire, il avait préparé un cadeau à remettre à la cheffe de la ville fortifiée, à savoir une spécialité stellaroïse. Il espérait que le met soit apprécié à sa juste valeur et qu'ils puissent dialoguer plus aisément. C'était aussi pour lui l'occasion de découvrir le Nord, la seule région qu'il n'avait pas pu visiter jusqu'à présent. Son côté aventurier prenait à coup sûr les devants dans ces immenses étendues vertes et fraîches.

Alors qu'il n'était plus qu'à deux petits kilomètres de la cité emmurée, son attention fut captée par deux hommes qui se trouvaient sur un sentier, à quelques mètres de la voie principale. Enfin, c'était plutôt un homme et un demi-homme, d'après ce qu'il pouvait apercevoir. Il tira sur les rênes et arrêta Equus, intrigué. Le plus grand des deux semblait armé, et ne semblait pas être l'un de ces nombreux marchands ambulants. Quant au deuxième... Il ne le distinguait pas assez bien pour analyser quoique ce soit. Intéressé par le fait de pouvoir rencontrer des miliciens, ou même de simples voyageurs, il décida d'emprunter le sentier sur sa monture, et de se diriger vers eux.

Une petite minute plus tard, il arriva en captant un brin de conversation...


- Eh, mon gars ! Tu saurais où est Kastalinn ?

Dilon regarda les deux personnages et comprit pourquoi il ne distinguait pas bien l'autre bonhomme : ce dernier était comme encastré dans la terre comme si... Il venait de jaillir du sol. Et, à la vue de sa carrure et de son faciès, il semblait appartenir à la même race que l'Imperator Moradund, à savoir un nain. Le Gardien lui jeta un regard amusé, ils étaient généralement de sympathiques compagnons de route, avec un fort caractère néanmoins. La bouillasse dans la barbe et les cheveux du voyageur spéléologue rajoutait du comique à la situation.

Quant au grand gaillard, il était manifestement équipé pour le combat : une lance sur l'épaule, une épée pendant au fourreau, et peut-être même d'autres petites armes dissimulées ci et là. L'homme en question était plus grand que Dilon, plus svelte, et plus pâle. Il était vêtu d'une grande cape, sous laquelle il semblait y avoir un objet encombrant. Le Gardien crut même apercevoir des plumes émerger de sous cette cape, mais ce détail ne retint pas longtemps son attention.

Souhaitant engager la conversation, il mit pied à terre et s'avança vers les deux nouveaux venus. Il lui arrivait parfois d'être très cordial avec les gens qu'il croisait, mais il restait toujours discrètement sur ses gardes au cas où.


- Bien le bonjour, voyageurs ! Puis-je vous aider en quelque chose ?






:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Baldwin Nuussian
Maître d'armes

avatar

Messages : 111
Expérience : 866
Masculin Âge RP : 21 ans

Politique : 12
Métier : Forgeron - Apprenti
Titres:
 

(Ashcal, lion géant de Baldwin +150, 50, v+100)

Stats & équipements
Vitalité:
841/841  (841/841)
Vitesse: 244
Dégâts: 648

MessageSujet: Re: Vadrouille matinale [PW Dilon & Thorek]   Sam 23 Déc 2017 - 22:57

Baldwin avançait donc, profitant du calme ambiant qui remplaçait désormais le brouhaha de la ville. Ses pas étaient légers, sa lance posée nonchalamment sur son épaule droite, et son visage marqué par un sourire de joie. Il s'était mine de rien déjà éloigné de deux bons kilomètres de Kastalinn, et la brume cachait toujours quelques pans du paysage. Seul sur ce sentier, il restait tout de même aux aguets, prêt à réagir au besoin, on ne sait jamais.

C'est ce qui lui permit d'ailleurs d'entendre de drôle de bruits tout d'un coup, comme si on tapait dans le sol, à quelques mètres à peine. Et un … grognement ? Prenant tout de suite un air plus sérieux, il se stoppa net et mit ses sens en alerte, observant les alentours, tentant de ne rater aucuns possibles mouvements suspects. Mais il du se rendre à l'évidence qu'il était toujours seul, il n'y avait visiblement aucun danger à l'heure actuelle. Ça devait être son imagination … Bien sur, il n'avait aucune chance de dénicher le trou qui venait d'apparaître non loin … Il reprit sa marche, soulagé.

« Eh, mon gars ! Tu saurais où est Kastalinn ? »

Baldwin se retourna vivement. La voix venait de derrière lui ! Mais il eut beau regarder partout, impossible de trouver quelqu'un qui aurait pu émettre ce son !

« - Qui est là !? »

Il tournait en même temps de tous les côtés dans sa recherche. Puis, il finit par fouiller des yeux au niveau du sol … pour repérer quelque chose. C'était difficile à discerner, car la '' chose '' était recouverte de boue, et une légère traînée de brouillard les séparait. Il s'en approcha doucement, délicatement, car il ne pouvait pas savoir si c'était dangereux ou non. Il reconnut ce qui devait être un nain, notamment grâce à sa barbe bien fournie. Il en avait déjà vu quelques-uns aux alentours de la Tour Blanche, de par sa proximité avec Baldorheim et les montagnes du Baldor, et il ne pensait pas faire d'erreur.

« - Veuillez m'excuser, je ne vous avais pas vu tout de suite ! »

Il ne put malheureusement s'empêcher de sourire en le voyant et en lui parlant. En effet, la situation était légèrement incongrue, voire burlesque. Il y avait là, en face de Baldwin, une tête de nain entièrement recouverte de boue – ce qui lui déplaira certainement – sortant du sol, comme un lapin sortant de son terrier, et qui lui parlait ! Il ne s'inquiéta pas spécialement plus cela-dit, au vu du ton de sa voix, et lui répondit à sa question en indiquant la direction.

« - Bien sur ! Vous voyez cette grande route juste à côté ? Il suffit de la suivre par-là. Nous ne sommes qu'à deux kilomètres de la ville environ, on peut voir ces murailles au loin. »

Par contre, il se devait tout de même d'aider son interlocuteur si possible.

« - Auriez-vous be ... »

« - Bien le bonjour, voyageurs ! Puis-je vous aider en quelque chose ? »

Une autre personne arrivait. Il était seul il y avait encore quelques minutes ! Cependant, cet homme ne lui semblait pas être n'importe qui, il lui disait quelque chose. Il fit appel aussitôt à sa mémoire. Lors de son apprentissage avec les purificateurs, il avait retenu tous les noms et les descriptions des '' figures '' et '' dangers '' du continent et de chaque faction, comme tous bons combattants stryges blancs de ce groupe se devaient de le faire, afin d'être prêt à effectuer correctement leurs missions.

Celui qui s'approchait d'eux, descendu de son cheval baie au crin noir qui semblait bien entretenu et entraîné, était plus petit que lui. Il portait une épaisse barbe et de longs cheveux retenus par un chignon, tout de brun. Ses vêtements quand à eux portaient le sceau, et les couleurs, des Gardiens de Stellaraë. Sans oublier qu'il était armé d'une épée à sa ceinture. Cette description lui faisait penser au fameux Dilon Deraborne, haut gradé de sa faction. Mais était-ce vraiment lui ? Ici ? Il devra en avoir le cœur net, mais pour le moment, il fallait tout d'abord régler la situation du nain !

« - Salutations ! Je comptais justement proposer mon aide à cette personne pour l'extirper de là ! »

Il se mit alors au bord du trou après avoir déposé sa lance et se baissa, un genou quasiment au sol, pour tendre son bras vers le tunnelier. Ce faisant, il dut déplier ses ailes demi-grises pour ne pas le gêner lui. Qu'importe, car malgré le fait qu'il soit plus musclé que son physique ne pourrait laisser croire, l'appui de ces dernières, ainsi que celui du nouveau venu, pourraient bien être utile pour le sortir de là !






Le monde ne demande qu'à être exploré, et le savoir acquis ...


Merci à Mohana pour mon avatar !


Dernière édition par Baldwin Nuussian le Mar 6 Fév 2018 - 11:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorek Sveresson
Explorateur

avatar

Messages : 194
Expérience : 1331
Masculin Âge RP : 164 ans

Politique : 17
Métier : Mineur - Maître
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
1092/1092  (1092/1092)
Vitesse: 436
Dégâts: 1819

MessageSujet: Re: Vadrouille matinale [PW Dilon & Thorek]   Dim 24 Déc 2017 - 7:52

.
     Thorek ne s’offusqua pas du fait que son interlocuteur ne l’avait point remarqué jusque-là. Il fallait dire qu’il ne lui facilitait pas la tâche avec son entrée pour le moins originale. Ainsi, le nain essaya de rester stoïque en attendant d’être repéré et qu’on lui donne une réponse à sa question. Heureusement pour lui, la manœuvre fut fructueuse et le bonhomme, après s’être excusé, lui donna l’information tant attendue.

     « Bien sûr ! Vous voyez cette grande route juste à côté ? Il suffit de la suivre par-là. Nous ne sommes qu'à deux kilomètres de la ville environ, on peut voir ses murailles au loin.»
 
     Thorek jeta un coup d’œil dans ladite direction, mais ne vit que de la brume. Il sortit rapidement sa boussole qu’il avait enfin nettoyé en attendant qu’on le remarque et la pointa là où il était censé aller. Cela semblait cohérent. Heureux d’avoir retrouvé son chemin, le nain eu un léger sourire en coin et se prépara à repartir…
 
     « Bien le bonjour, voyageurs ! Puis-je vous aider en quelque chose ? »
 
     Ah tiens ? Le nain tourna sa tête - seule partie de son corps qui dépassait vraiment du sol, ce qui lui donnait un air de tourelle technophile grognonne – en direction de l’appel et s’aperçut qu’un nouvel individu venait d’apparaître. Malgré la brume légère, le son de sa voix et les détails que Thorek arrivait à apercevoir lui dirent que c’était un humain et qu’il était plutôt bien équipé. Même très bien équipé s’il ne s’abusait.
     Cette région était assez habitée en fait. Étonnant. Ce n’était pas vraiment comme cela que le Nord était décrit dans les livres et atlas qu’il avait parcouru en chemin. Il allait avoir deux mots à dire à l’auteur de ces ouvrages à propos d’un délit de « description mensongère ». Mais là n’était pas la priorité. Le nouvel arrivant semblait à son aise et, surtout, il avait une barbe relativement bien entretenue. Lui faisant donc instinctivement confiance, malgré sa nature humaine, Thorek se dit qu’un deuxième avis sur la direction ne serait pas de trop.
     Or, au moment où il allait engager sa question le stryge déploya ses ailes, effaçant dans le même temps les doutes sur sa nature, et lança d’une voix joviale en se penchant vers Thorek :
 
     « Salutations ! Je comptais justement proposer mon aide à cette personne pour l'extirper de là ! »
 
     Le nain vit alors la main s’avancer et recula légèrement la tête par instinct tout en arborant sa plus belle expression de « Nyékwé ? ». Le drôle d’oiseau se moquait de lui ou bien ? Après quelques secondes d’incompréhension, Thorek comprit enfin que le stryge le croyait coincé sous terre. En guise de réponse, le nain lui envoya un regard vide et entreprit de se dépêtrer de son trou séance tenante. Besoin d’aide… Pfeuh, ce qu’il fallait pas entendre !
     Il ignora donc la main tendue, sortit sa pioche pour la planter dans le sol et s’en servir d’appui, et s’extirpa sans trop de problèmes de la galerie. Voilà, ce n’était pas bien compliqué. Ainsi, Thorek s’apprêta à rétorquer au stryge que les nains n’avaient pas besoin du moindre support et qu’ils pouvaient très bien se débrouiller tout seul… Puis il glissa au dernier moment sur un morceau de terre un peu trop meuble.
 
     « Krunt ! jura-t-il par surprise. »
 
     Par réflexe, Thorek se rattrapa sur le bras du stryge et se remit debout aussitôt, évitant de peu de finir face contre terre. Se sentant tout de même idiot pour le coup, il se tourna à demi vers son sauveur et grogna un « m'rci... » quelque peu amer.
     Quand même, ils n’étaient pas capables d’avoir un sol solide dans ces régions ?
 
     Tentant d’oublier qu’il avait failli se ridiculiser en beauté, Thorek continua ses grommellements incompréhensibles dans sa barbe et entreprit de se débarbouiller avec soin. Le regard amusé que l’autre lui avait adressé en disait long sur son apparence.
 
     « Foutu terreau…Grmblbl...tunnels skarniens…saloperies…Grmblrlrbr...Pas capable de creuser… Barbe dégeulassé maintenant… »





Slots Rps :   // Pw Baldwin & Dilon //  Pw Jûken'Maw & Grabuge & Moradund



Lien : Source de l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4832
Expérience : 4029
Masculin Âge RP : 34

Politique : 168
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3473/3473  (3473/3473)
Vitesse: 595
Dégâts: 2593

MessageSujet: Re: Vadrouille matinale [PW Dilon & Thorek]   Lun 25 Déc 2017 - 13:47

Lorsque Dilon proposa son aide, ce fut le grand homme qui lui répondit. Il lui expliqua qu'il était justement ici pour porter secours au nain en l'aidant à s'extirper du sol. Le Gardien n'eut pas le temps de réagir que déjà son interlocuteur se penchait, le genou à terre, et tendait sa main à l'habitant des montagnes.

Visiblement outré qu'on puisse penser qu'il ait besoin d'aide, le nain ignora volontairement la main tendue et préféra planter sa pioche dans le sol afin d'en faire un appui et de s'extraire du sol boueux des plaines. Mais, alors qu'il semblait sorti d'affaire, le sol s'effrita sous son pied et le petit homme bascula en arrière, se retenant in extremis au bras de l'homme à la lance. Finalement, il avait bien eu besoin de cette aide !

En voyant la scène et l'explorateur de souterrains grommeler, Dilon dut réprimer un pouffement, question de politesse. Il attendit patiemment que les deux hommes aient terminé pour reprendre la parole.


- J'espère que je ne vous importune pas... Je me permets tout de même de me présenter. Je suis Dilon Deraborne, habitant de Stellaraë et Gardien à ses heures perdues. A ces mots, il tapota deux fois du plat de la main son insigne présent sur l'épaulière.

Vous sembliez en détresse, j'ai donc pensé que vous pouviez avoir besoin d'aide. A qui ai-je l'honneur ?

Il attendit un petit instant, pour voir si l'un d'eux réagissait, puis il reprit.

- Je me suis aussi permis de venir parce que vous êtes les premiers voyageurs que je croise. Je ne pensais pas les alentours de Kastalinn si calmes. A croire que vous êtes les seuls Dùralassiens dans le coin, si l'on excepte les quelques marchands !

Il termina sa phrase en tournant la tête vers la gauche, pour vérifier que sa monture soit toujours là. Equus se tenait à quelques mètres, attendant patiemment son cavalier. Les purs-sangs haraniens avaient été dressés pour ce genre de situation : ils ne partaient jamais sans leur maître ; particulièrement pratique lors des batailles ou des attaques brigandes.






:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Baldwin Nuussian
Maître d'armes

avatar

Messages : 111
Expérience : 866
Masculin Âge RP : 21 ans

Politique : 12
Métier : Forgeron - Apprenti
Titres:
 

(Ashcal, lion géant de Baldwin +150, 50, v+100)

Stats & équipements
Vitalité:
841/841  (841/841)
Vitesse: 244
Dégâts: 648

MessageSujet: Re: Vadrouille matinale [PW Dilon & Thorek]   Mer 27 Déc 2017 - 16:16

Finalement, et même si son intention était bonne, cela se révéla inutile … enfin quasiment. Passant d'abord par la surprise et l'incompréhension, le nain parut irrité par l'aide que Baldwin voulait lui apporter. Il ne s'offusqua pas. Se relevant et s'éloignant un peu, il le regarda sortir une pioche et se dépêtrer seul, légèrement songeur.
Il avait déjà vu ses confrères, mais ce n'était pas pour autant qu'il avait pu discuter avec eux et mieux les connaître. En fait, celui qui montait sur la surface devant lui était le premier avec qui il parlait, il découvrait donc leur caractère à travers cette personne. De ce qu'il apprenait là, les nains voyaient comme une insulte le fait qu'on leur proposait de l'aide, notamment dans des situations où ils pensaient pouvoir se débrouiller seul. Fait qu'il nota mentalement pour ne plus faire l'erreur.

Toutefois, ce n'était pas tout à fait exact pour le coup. Le petit homme était debout au bord de son trou, s'apprêtant visiblement à lui envoyer une phrase dans la figure. Le sol autour était très meuble, s'effritant facilement, ce qui pouvait être dangereux. Et c'est en poussant à la place un mot qui devait certainement être un juron que le nain perdit l'équilibre. Par réflexe, Baldwin tendit à nouveau le bras pour tenter de le retenir, qu'il attrapa de la même façon, se remettant aussitôt debout et stable sur ses pieds, en lui jetant un '' m'rci '' quelque peu forcé. Il se mit ensuite à se débarbouiller de toute la boue qu'il avait en grommelant tout du long, mais le stryge blanc se retint de sourire face à cela pour ne pas aggraver la situation.

« Foutu terreau…Grmblbl...tunnels skarniens…saloperies…Grmblrlrbr...Pas capable de creuser… Barbe dégeulassé maintenant… »

Tunnels skarniens ? Il n'avait jamais entendu ni vu ce mot, même durant son apprentissage, et cela l'intrigua grandement. Cependant, il penserait à le lui demander plus tard, car le troisième homme, qui n'avait pu qu'assister à la scène, relança la conversation.

- J'espère que je ne vous importune pas... Je me permets tout de même de me présenter. Je suis Dilon Deraborne, habitant de Stellaraë et Gardien à ses heures perdues.

Baldwin avait donc vu juste, c'était bel et bien lui. Il semblait à l'aise, et était visiblement fier de faire partie des Gardiens. Ces derniers ont quelques liens en commun avec les purificateurs, de par leur grand sens de l'honneur et de l'éthique, et surtout leur principe de justice et d'égalité, bien connue. En soi, cette faction pouvait être attrayante pour Baldwin, une bonne alternative, n'ayant pas réussi chez son peuple. Mais actuellement il voulait être libre de voyager partout, et même s'il avait une chance de devenir plus fort aux côtés des Gardiens, il avait peur d'être '' coincé '' à Stellaraë et aux alentours, et de ne pas pouvoir réaliser tous ce qu'il souhaite. Quoi qu'il en soit, la présence de Dilon le mettait en confiance.

Vous sembliez en détresse, j'ai donc pensé que vous pouviez avoir besoin d'aide. A qui ai-je l'honneur ?

Le nain étant visiblement occupé et pas très enclin à la discussion, Baldwin se permit de répondre.

« - Je vous remercie pour le soutien que vous vouliez nous apporter. Je me nomme Baldwin. »

Il hésita pour son nom, car les Nuussian, grâce à (ou à cause de) la renommée de son père et de ses ancêtres, étaient connus dans presque tout Dùralas. De plus, son géniteur lui avait bien expliqué en le quittant qu'il devait faire très attention à ce que leurs ennemis, et leurs alliés, ne connaissent pas sa lignée, car ils risqueraient dès lors de s'en prendre à lui, par vengeance, ou pour attaquer indirectement son père. Les joies d'avoir un grand purificateur comme paternel ! Il ne risquait rien de la part de Dilon, c'était certain, mais il ne connaissait pas leur petit '' compagnon '', et même s'il n'était visiblement pas un stryge noir, il préférait ne pas le dire pour le moment. Il se rendit compte sur le coup que ça pourrait même d'ailleurs le rendre paranoïaque cette histoire, mais il savait aussi qu'il ne craindrait plus tout ça en gagnant en force, raison de plus pour reprendre l’entraînement ! Ce n'était cela dit pour l'instant pas d'actualité, et il enchaîna :

«- Je ne suis actuellement qu'un simple stryge en '' voyage d'apprentissage '', en quelque sorte. »

Laissant un blanc pour que le nain puisse répondre à son tour s'il le souhaitait, il en profita pour ramasser sa lance laissée au sol. Ses ailes quant à elles s'étaient remises en place naturellement, sous la cape.

- Je me suis aussi permis de venir parce que vous êtes les premiers voyageurs que je croise. Je ne pensais pas les alentours de Kastalinn si calmes. A croire que vous êtes les seuls Dùralassiens dans le coin, si l'on excepte les quelques marchands !

Baldwin y repensa et sourit.

« - C'est vrai que c'est bien calme par ici. Mais attendez de voir en ville, la différence va être choquante tellement c'est actif en comparaison ! »

Il le vit tourner la tête vers son cheval. Était-ce pour repartir de ce pas, ou juste pour vérifier s'il était toujours là ?

Baldwin en profita pour se retourner vers le nain, car sa question le taraudait, et il désirait en savoir plus en tentant de l'interroger !

« Veuillez m'excuser, maître nain, mais vous avez parlé il y a peu de '' tunnels skarniens ''. Qu'est-ce donc ? Pouvez-vous m'expliquer, s'il vous plaît ? Si cela ne vous dérange pas, bien sur. »






Le monde ne demande qu'à être exploré, et le savoir acquis ...


Merci à Mohana pour mon avatar !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorek Sveresson
Explorateur

avatar

Messages : 194
Expérience : 1331
Masculin Âge RP : 164 ans

Politique : 17
Métier : Mineur - Maître
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
1092/1092  (1092/1092)
Vitesse: 436
Dégâts: 1819

MessageSujet: Re: Vadrouille matinale [PW Dilon & Thorek]   Mer 27 Déc 2017 - 20:01

.
    Jetant distraitement un œil vers les deux autres bonhommes alors qu’il se nettoyait, Thorek roula des yeux. Voilà qu’ils souriaient maintenant. De mieux en mieux. M’enfin bon, foutu pour foutu, il avait l’air ridicule et il le savait bien. Maintenant, il n’avait plus qu’à assumer sa bourde avec déférence.

    Après quelques instants passés à grommeler contre des morceaux de terre qui semblaient ne jamais vouloir partir de sa barbe, le nain remarqua que le stryge s’était légèrement approché. S’il avait l’intention de se moquer de lui ouvertement, il allait le regretter… Même si, Thorek devait le reconnaître, cela semblait improbable. Ce dernier avait été courtois jusque-là. Or, à la surprise du nain, ce fut l’humain qui répondit en premier, coupant apparemment le stryge dans son élan.

    « J'espère que je ne vous importune pas... Je me permets tout de même de me présenter. Je suis Dilon Deraborne, habitant de Stellaraë et Gardien à ses heures perdues. Vous sembliez en détresse, j'ai donc pensé que vous pouviez avoir besoin d'aide. A qui ai-je l'honneur ? »

    Un humain venant de Stellaraë ? Jusque-ici c’était cohérent. Le nain se fit cependant la remarque qu’il devrait essayer de passer par la capitale humaine. Les marchands étrangers de passage dans les Baldors faisaient toujours grand cas de cette cité dans le désert. Ah. Oui. Autre note mentale que le nain considéra : se renseigner en détail sur ce qu’était un désert et ce qu’on pouvait y trouver.
    Cependant, Thorek ne prit pas forcément attention à la mention aux « Gardiens » auquel l’humain semblait faire partie. Sûrement une sorte de patrouilleur ou quelque chose du genre, même si cela semblait étrange qu’il se soit retrouvé aussi loin au nord… Définitivement, il allait falloir qu’il rattrape son retard en matière de géopolitique.

    « Je vous remercie pour le soutien que vous vouliez nous apporter. Je me nomme Baldwin... Je ne suis actuellement qu'un simple stryge en '' voyage d'apprentissage '', en quelque sorte. »

    Dilon et Baldwin, noté, se dit Thorek. Conscient que sa mémoire des noms n’était pas fameuse, le nain avait pris l’habitude de se les remémorer souvent jusqu’à ce qu’il finisse par rentrer dans sa caboche. Maintenant qu’il y pensait, il avait l’air original le stryge d’ailleurs. Un voyage d’apprentissage ? Définitivement pas commun comme objectif de vie ça. Puis, remarquant que ledit stryge lui laissait ostensiblement un peu de temps pour se présenter à son tour, Thorek dodelina de la tête avant de se lancer en se tournant à demi vers le dénommé Dilon :

    « Thorek Sveresson, fils de Sveres, du clan Drogund, lâcha-t-il machinalement. »

    Quelques secondes de flottement plus tard, le nain se rappela qu’il ne parlait pas à des nains et ajouta quelques mots pour leur définir le sens caché derrière cette présentation austère.

     « Je suis un explorateur qui vient de Khazid Drogund, dans le nord des Baldors. »

    Sur cette présentation fort simple mais qu’il espérait efficace, Thorek se repencha aussitôt sur la question des saletés sur sa personne. Le plus gros était parti, mais maintenant il s’attaquait aux morceaux les plus compliqués. Et comme la brume rendait l’air particulièrement humide, il n’était pas aidé dans sa tâche.
    Apparemment, les deux autres discutaient de choses et d’autres. Une histoire de population et d’activité bien plus importante dans la cité du Nord, des mondanités classiques pour Thorek dont l’esprit était ailleurs. Il fallut attendre que le stryge se retourne vers lui pour lui poser une question à propos de tunnels skarniens pour faire sortir le nain de ses problèmes capillaires. Surpris au départ, il allait rétorquer à… Baldwin, oui ça devait être ça, qu’il devait bien savoir de quoi il s’agissait. Puis, une fois qu’il eut enclenché son empathie, il se rappela que les nains faisaient partie des trop rares races à être au courant de l’existence de ces sales bestioles. Thorek se montra donc plus compatissant à l’égard de son interlocuteur, surtout que ce dernier avait mis les formes pour sa demande.

     « Pour répondre à ta question, un tunnel skarnien, c’est comme un trou à rats. Sauf que là, les rats font ma taille, sont fichtrement idiots, vicieux comme pas deux et à peine capable de creuser vaguement droit. Crois-moi, t’as pas envie d’y mettre les pieds… ou ton nez. »

    Comme pour accompagner ses propos, Thorek foudroya du regard le trou d’où il sortait et le gratifia même d’un crachat rapide pour la forme.

    « Celui-là, c’est pas de gaîté de cœur que j’y suis entré... Si tu veux en savoir plus, tu devrais pouvoir trouver des ouvrages à Baldorheim qui en parle. Avec toutes les guerres qu’on leur a mis dans la truffe à ces saloperies, il doit bien y avoir au moins une mention quelque part. Mais pour résumer, c’est de la vermine. Et la vermine, ça s’extermine. »

    Bon. Sa réponse était peut-être abrupte, se dit Thorek après coup... Mais haïr les skarniens faisait littéralement partie du folklore nain et Thorek était du genre à suivre les traditions à la lettre. Pour ne rien arranger au sentiment patriotique, l’explorateur avait perdu un doigt à sa main gauche à cause d’une de ces bestioles. Donc dire qu’il ne les portait pas dans son cœur virait dangereusement vers l’euphémisme éhonté. Aborder le sujet était ainsi plutôt compliqué pour le nain. Et puis, il restait toujours un petit peu méfiant envers les deux autres. Il ne les connaissait pas après tout et n'avait donc aucune raison de développer plus que nécessaire.

    Cette question réglée, le nain termina enfin sa toilette. Satisfait de l'apparence de sa barbe, il rangea le petit peigne dans son sac et se tourna vers ses deux interlocuteurs. A vrai dire, il n'avait pas vraiment l'habitude de discuter avec des inconnus de races différentes, qui plus est en territoire étranger ! C'est donc un Thorek curieux qui observa la tournure de la discussion. Il allait peut-être apprendre des choses qui sait. Et puis, Kastalinn n'allait pas bouger d'ici ce soir...
    Maintenant qu'il y pensait, le nain se dit qu'il était peut-être temps pour lui d'intervenir, histoire de ne pas paraître involontairement trop méfiant. Ainsi, Thorek prit un risque et posa une question :

    « Et sinon, maître... heu... Rah, flûte... »

   Bien embêté, Thorek se mit à hésiter sérieusement sur le nom de l'intéressé. Cela lui apprendra à parler trop vite, tiens ! On le vit alors chercher intensément du regard la réponse avant de se reprendre soudainement.

    « Ah oui ! Dilon ! Pardon... Donc, vous allez à Kastalinn vous aussi ? »





Slots Rps :   // Pw Baldwin & Dilon //  Pw Jûken'Maw & Grabuge & Moradund



Lien : Source de l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4832
Expérience : 4029
Masculin Âge RP : 34

Politique : 168
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3473/3473  (3473/3473)
Vitesse: 595
Dégâts: 2593

MessageSujet: Re: Vadrouille matinale [PW Dilon & Thorek]   Sam 30 Déc 2017 - 23:14

Ce fut le grand homme qui répondit en premier à Dilon, le nain étant visiblement affairé auprès de sa barbe. Il commença par se présenter. Selon ses dires, il s'appelait Baldwin. Il s'agissait d'un stryge en " voyage d'apprentissage ". A ces mots, l'humain eut la confirmation des soupçons qu'il avait pu avoir lors de la scène à laquelle il avait assisté quelques minutes auparavant. Baldwin était un stryge, blanc d'après les ailes aux teintes grisâtres qui s'étaient déployées pour aider le tunnelier à sortir de son trou. Il comprenait à présent cette grandeur, cette longue chevelure claire et ce corps filiforme pareil à celui des elfes, ou pratiquement. Le fait qu'il soit dépourvu d'agressivité confirmait par ailleurs sa provenance. Le Deraborne avait déjà eu affaire à plusieurs de ces humanoïdes ailés dans le passé, mais les rencontres se finissaient généralement assez mal, du fait que ces personnes soient des stryges noirs. De ce qu'il pouvait s'en souvenir, chaque rencontre avec un stryge noir avait débuté par un échange d'hostilités, plus ou moins ponctuées selon l'intensité de l'aventure.

Pourtant aujourd'hui cela paraissait différent : c'était la première fois qu'il avait l'occasion de discuter avec l'autre bord, à savoir un stryge blanc, et il avait le sentiment que la situation et son issue seraient autres cette fois. Plus amicales, en tout cas, d'après les premiers mots échangés. Le Gardien fut également interloqué par cette histoire de voyage d'apprentissage. Il se demandait ce que l'on pouvait apprendre de si important en voyageant ? Pour un guerrier tel que lui, l'apprentissage se faisait essentiellement à coup de poing et d'épée, c'était donc intéressant d'avoir une autre vision des choses. Il ne savait pas ce qu'il en était, mais c'était à creuser.

Baldwin continua sur sa lancée en sous-entendant que la ville du coin, Kastalinn, était plus dynamique que les alentours. A vrai dire Dilon avait hâte de la voir, et il en fut rassuré. Il n'aurait pas aimé être complètement dépaysé de la populace stellaroïse.

Puis la parole passa au nain. Plus bougon, il paraissait facilement grincheux. Il se prénommait Thorek Sveresson, fils de Sveres (d'où l'appellation), et venait visiblement d'un clan des Baldors nain dont Dilon n'arriva pas à retenir le nom. Aziz Drogun ? Khazar Drogund ? Kozid Dargund ? La présentation avait été trop rapide pour qu'il puisse retenir cette dernière information. Néanmoins, il décrocha un sourire lorsque Thorek affirma être un explorateur. Il était clair que pour jaillir du sol de la sorte il fallait être un féru des explorations souterraines.

Restant silencieux, il continua d'écouter le nain.


-Pour répondre à ta question, un tunnel skarnien, c’est comme un trou à rats. Sauf que là, les rats font ma taille, sont fichtrement idiots, vicieux comme pas deux et à peine capable de creuser vaguement droit. Crois-moi, t’as pas envie d’y mettre les pieds… ou ton nez.

Fait qui retint l'attention de Dilon, c'est que l'homme connaissait son sujet. Il était toujours agréable d'en apprendre davantage sur le territoire dùralassien, et ce rôdeur des sols semblait en savoir long sur ces "skarniens"... Créatures que le Deraborne ne connaissait absolument pas à vrai dire. Vue la description qu'il en était faite et le qualificatif de "vermine", il semblait que les Skarniens étaient une sorte d'humanoïdes agressifs, comme peuvent l'être les Kobolds plus à l'Est....

Ses pensées furent finalement interrompues lorsque Thorek tenta de l'interroger, après plusieurs essais. Le guerrier sourit de nouveau dans sa barbe brune. A la tour stellaroïse, il arrivait régulièrement qu'il se fasse appeler " Dé-rat-borgnes" par les nouveaux, il était habitué à ce que l'on ait du mal avec son nom.


- Effectivement je me rends également à Kastalinn. Pardonnez si je restais silencieux, je vous écoutais pester sur ces skarniens, je ne connais absolument pas ces bestioles mais vous semblez pas vraiment être en bons termes. Cela ressemble à quoi au juste, un skarnien ?

Il marqua un léger temps de pause pour reprendre sa respiration avant de reprendre.

- Concernant mon escapade nordique, je suis missionné par ma faction pour rendre visite à l'armée qui siège dans Kastalinn, à savoir la Milice. J'aimerais y rencontrer la Jarl, une dénommée Selsya Åsa, afin de consolider nos relations inter-factionnelles. J'espère qu'ils comprendront...

Il soupira rien que d'y penser. D'après ce qu'il savait, la Milice était assez fermée par rapport aux relations extérieures et, même si elle prêtait allégeance au roi des humains, il y avait cette habitude chez les Nordiens à vouloir être plus indépendants (à juste titre ou pas, selon les visions). L'accord était d'autant plus important que les guetteurs gardiens postés sur tout le continent signalait du mouvement en Perracie, ainsi qu'au sud-est du désert de Harena, dans une zone appelée "La savane de Tzengah"... Mais Dilon n'en savait pas plus. Juste qu'il y avait naga sous roche.

L'humain tourna ensuite la tête en direction de Baldwin.


- Vous dites être en voyage d'apprentissage. Qu'entendez-vous par là ?






:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Baldwin Nuussian
Maître d'armes

avatar

Messages : 111
Expérience : 866
Masculin Âge RP : 21 ans

Politique : 12
Métier : Forgeron - Apprenti
Titres:
 

(Ashcal, lion géant de Baldwin +150, 50, v+100)

Stats & équipements
Vitalité:
841/841  (841/841)
Vitesse: 244
Dégâts: 648

MessageSujet: Re: Vadrouille matinale [PW Dilon & Thorek]   Lun 1 Jan 2018 - 14:37

La conversation suivait son cours. Le nain s'appelait donc Thorek et venait du nord des Baldors. Il devait avoir parcouru approximativement la même distance que Baldwin pour arriver par ici, aux alentours de Kastalinn, mais cela seyait bien au fait qu'il soit explorateur.
Cependant, ses deux interlocuteurs parurent intrigués par la présentation du stryge en tant que '' voyage d'apprentissage '', et il se fit la réflexion qu'il devrait juste dire '' simple voyageur stryge '' à l'avenir.

Le nain, Thorek donc, était en plein nettoyage de sa personne lorsque Baldwin vint lui poser sa question. Une fois de plus, de la surprise sembla le frapper, avant qu'il ne se reprenne et qu'il ne lui explique plus … ''gentiment'' la chose.

   « Pour répondre à ta question, un tunnel skarnien, c’est comme un trou à rats. Sauf que là, les rats font ma taille, sont fichtrement idiots, vicieux comme pas deux et à peine capable de creuser vaguement droit. Crois-moi, t’as pas envie d’y mettre les pieds… ou ton nez. »

Intéressant … Enfin, surtout le fait qu'il lui apprenait de nouvelles informations qu'il n'avait jamais vues ni lues. Ce serait donc des tunnels creusés par des rats géants ? S'ils y en avaient si proche de la grande ville, cela pourrait représenter un danger non négligeable, surtout avec sa description, mais il remarqua que Dilon ne perdait rien également à la conversation, ce qui le rassura quant au possible futur traitement de cette information. Thorek, quand à lui, semblait bien les connaître, et même les haïr, au vu du regard (et du crachat) qu'il envoya au trou d'où il sortait.

   « Celui-là, c’est pas de gaîté de cœur que j’y suis entré... Si tu veux en savoir plus, tu devrais pouvoir trouver des ouvrages à Baldorheim qui en parle. Avec toutes les guerres qu’on leur a mis dans la truffe à ces saloperies, il doit bien y avoir au moins une mention quelque part. Mais pour résumer, c’est de la vermine. Et la vermine, ça s’extermine. »

Le ton était clair et net, limite dur, mais Baldwin n'en fut pas choqué, car il avait vraiment l'air d'avoir des antécédents avec cette espèce, il pouvait facilement le ressentir. Il nota également pour Baldorheim. S'il pouvait trouver plus de renseignements sur ça, ce serait vraiment bien, et ça lui donnait en plus une autre direction pour son voyage.

« Merci beaucoup pour ces informations. J'avoue que cela m'intéresse beaucoup comme je n'en avais jamais entendu parler jusqu'à maintenant. Baldorheim … Je retiens !»

Thorek relança peu de temps après la conversation avec Dilon. Il n'était visiblement pas à l'aise dans ce genre de situation et dû se reprendre à plusieurs fois avant de réussir. L'homme répondit :

- Effectivement je me rends également à Kastalinn. Pardonnez si je restais silencieux, je vous écoutais pester sur ces skarniens, je ne connais absolument pas ces bestioles mais vous semblez pas vraiment être en bons termes. Cela ressemble à quoi au juste, un skarnien ?

Baldwin redevint plus attentif, car il était également curieux de savoir à quoi ça ressemblait ! Le Gardien enchaîna sur l'explication de sa venue. Les missions diplomatiques étaient toujours très délicates … Mais avec ce qui était déjà arrivé dans le passé proche, ce genre d'expédition était importante.
Pour finir, il tourna la tête vers le stryge pour l'interroger.

- Vous dites être en voyage d'apprentissage. Qu'entendez-vous par là ?

Le visage de Baldwin s'assombrit légèrement quand il repensa aux raisons de son départ, sa main gauche toujours posée sur le pommeau de l'épée offerte par son père … Il répondit malgré lui sur un ton moins enjoué, plus sérieux :

« - Je qualifie moi-même mon voyage ainsi, car en vérité ça n'est pas très différent des autres. Suite à un échec personnel auprès des miens à la Tour Blanche, j'ai décidé de parcourir le monde en large et en travers afin d'apprendre tout ce qu'il a à m'apprendre, de découvrir tout ce que j'ai lu et étudié durant ces dernières années, et de devenir plus fort. »

Puis, il reprit son sourire :

« - Tout simplement ! »

Cela résumait bien la chose tout en répondant à sa question. Pas besoin d'en dire plus …

Une nouvelle brise fraîche souffla, lui faisant le plus grand bien. Reprenant son entrain, son regard et ses pensées dérivèrent à nouveau vers l'ouverture dans le sol. Les skarniens … Il faudrait peut-être faire quelque chose avec ce trou ?






Le monde ne demande qu'à être exploré, et le savoir acquis ...


Merci à Mohana pour mon avatar !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorek Sveresson
Explorateur

avatar

Messages : 194
Expérience : 1331
Masculin Âge RP : 164 ans

Politique : 17
Métier : Mineur - Maître
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
1092/1092  (1092/1092)
Vitesse: 436
Dégâts: 1819

MessageSujet: Re: Vadrouille matinale [PW Dilon & Thorek]   Lun 1 Jan 2018 - 17:05

.
      « Merci beaucoup pour ces informations. J'avoue que cela m'intéresse beaucoup comme je n'en avais jamais entendu parler jusqu'à maintenant. Baldorheim … Je retiens !»

      Encore une fois, la réponse du stryge aura été courtoise. Ce à quoi Thorek répondit avec un hochement de tête convenu. C’est qu’il commençait presque à l’apprécier. Presque. Mais le jeune gaillard était curieux, il irait sûrement loin avec une telle motivation. Si tant est qu’il ne se brûle pas les ailes en cherchant trop loin.
     Ah ! Les ailes ! Se rendant compte de sa blague involontaire, Thorek vit sa barbe s’animer d’un léger gloussement. Ce n’était pas tous les jours qu’il se permettait un trait d’humour.

      Se reconcentrant sur la tentative de conversation avec le dénommé Dilon, le nain s’aperçut qu’elle fut plus fructueuse que ce qu’il espérait au départ. L’humain confirma tout d’abord les doutes du nain, il se dirigeait bien vers Kastalinn. Bien, au moins maintenant ses intentions étaient un peu plus claires. Cependant, ce « gardien » semblait occuper une place relativement importante car il était là en mission diplomatique. Thorek se dit qu’il était étrange d’envoyer un garde s’occuper de telles matières, mais bon, si cela était dans les coutumes, qui était-il pour les juger. En tout cas, il nota mentalement le nom de la Yarl ou Jarl de la « Milice ». Un jour ou l’autre, cela pourrait servir de connaître quelques noms… Avec un long soupir, Thorek se dit que tout cela était bien compliqué quand même. Ce n’était pas quelques heures, mais jours qu’il allait devoir prendre pour rattraper son retard !

      Heureusement pour le nain, aucun de ses interlocuteurs ne sembla remarquer son désarroi passager et la discussion continua son petit bout de chemin. Au passage, une question de Dilon sur l’apparence des skarniens tira une moue désapprobatrice à Thorek qui détourna le regard. Parler de ces immondices sur pattes l’horripilait. Il considérait même que cela pouvait les attirer à eux, comme une sorte de malédiction.
     Dans le même temps, l’humain ne perdit point trop de temps à attendre la réponse du nain et enchaîna avec une autre question pour Baldwin. Apparemment, lui aussi semblait intrigué par la présentation de leur ami ailé ci-présent. Mais, sans se laisser trop démonter, le stryge leur répliqua une explication plutôt convaincante. Thorek la trouva peut-être un peu naïve, mais le jeune âge de l’intéressé était bien plus à blâmer pour cela. Après tout, il avait l’air assez vif d’esprit… Et joyeux qui plus est d’après le sourire enjoué qu’il leur montrait.

      Voyant ensuite Baldwin jeter un œil vers le trou plus bas, Thorek comprit que la curiosité de ce dernier avait été ravivé par la question de Dilon. Décidément, ces deux-là voulaient savoir à quoi ils avaient affaire. Si ce n’était pas malheureux. Le nain était convaincu qu’il y avait matière à débattre sur d’autres sujets que ces vermines, mais il se laissa convaincre par l’idée de donner quelques explications supplémentaires.

      « Un skarnien ressemble à gros rat, vouté, environ ma taille même si on peut en trouver des plus grands et qui marche sur deux pattes. Une sorte de parodie sordide de nain… ou d’humain si vous préférez. En général, ils sont plus miteux que le pire des mendiants, mais certains sont équipés de quelques vieux restes d’armures rouillés. Cependant… ! »

      Le nain prit une légère pause pour s’assurer qu’il avait l’attention de ses deux interlocuteurs et reprit.

      « Vous ne devriez pas les sous-estimer. D’habitude, ils attaquent en grand nombre, en très grand nombre et sont d’un vicieux… Ils sont aussi prompts à fuir qu’à vous planter une dague dans le cou s’ils en trouvent l’occasion. La preuve, un jour j’avais le dos tourné et une de ces bestioles m’a gnaqué un doigt ! »

      Pour accompagner son argument, le nain montra rapidement sa main gauche à laquelle le majeur était aux abonnés absents.

       « Les seuls conseils que j’ai à vous donner à propos de ces maudits couards sont : ne leur faites jamais confiance, restez vigilant et, si possible, tuez leur chef en premier. »
     
      Thorek espéra sincèrement qu’il avait réussi à convaincre l’humain et le stryge que les hommes-rats n’étaient pas qu’une vaste blague ou un simple parasite souterrain de plus. Ce fut cette erreur de jugement qui aura coûté plusieurs mines et accès aux nains il y a bien longtemps quand ces maudits-hommes-rats avaient inondés certains tunnels des Baldors de leur présence purulente. Depuis, cette erreur les nains ne la font plus. Avec les skarniens, seule la purge comptait à présent. Est-il nécessaire de rappeler que les nains sont rancuniers ?

      Dans tous les cas, Thorek grommela une malédiction envers cette race infecte et s’attela à reboucher rapidement le trou par lequel il était venu. Autant ne pas prendre de risque. Thorek attrapa donc sa pioche et la leva pour frapper le sol et le fragiliser suffisamment pour provoquer un éboulement léger et… Tiens ? Il aurait juré avoir aperçu un mouvement en contrebas. Meh, cela pouvait tout aussi bien être un homme-rat qu’une ombre fugace ou un peu de brume. Avec les années, Thorek était devenu un peu paranoïaque mais aussi plus terre-à-terre. S’il prenait peur de la moindre ombre, il valait mieux qu’il arrête d’explorer les sous-sols dans l’instant !
       Ainsi, alors que le nain maniait son outil de travail avec aisance, il tourna légèrement la tête vers Dilon pour lui poser une question. Être capable de détacher son attention du minage était devenu une habitude pour le nain et cela ne le gêna pas outre mesure.
 
       « Dites-moi Dilon, ces « gardiens » dont vous faites partie, vous pouvez m’en dire plus ? Pour être honnête, je n’suis jamais vraiment sorti des Baldors, donc… Un peu de contexte ne me ferait pas de mal. » - Après une courte pause et quelques coups de pioche, Thorek reprit nonchalamment – « Sinon, vous pouvez m’conseillez quelques bouquins, ça m’va aussi. C’comme vous voulez. »





Slots Rps :   // Pw Baldwin & Dilon //  Pw Jûken'Maw & Grabuge & Moradund



Lien : Source de l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4832
Expérience : 4029
Masculin Âge RP : 34

Politique : 168
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3473/3473  (3473/3473)
Vitesse: 595
Dégâts: 2593

MessageSujet: Re: Vadrouille matinale [PW Dilon & Thorek]   Mar 2 Jan 2018 - 20:16

Dès que Dilon eut posé sa question, Baldwin répondit spontanément, l'air curieusement plus sérieux. Le stryge expliqua que son voyage n'était pas bien différent de ses autres excursions. Il mentionna un échec dans un endroit appelé "la Tour blanche", et qu'il avait quitté l'édifice cité ci-avant pour voyager, étendre ses connaissances, se renforcer. Dilon acquiesça. En soi, le Gardien comprenait que trop bien cette étape dans la vie d'un aventurier. Cela lui rappelait d'ailleurs sa première expédition infructueuse dans la forêt Sylfaën, où il s'était querellé avec les « mangeurs de salade », comme il les appelait parfois.

Son attention fut aussi portée sur la Tour blanche. Il mit un certain temps avant de comprendre de quoi il s'agissait. Il savait qu'une majorité de stryges noirs vivaient dans un bâtiment nommé la Tour noire, et c'est en se faisant cette réflexion qu'il fit le rapprochement : visiblement, les stryges blancs possédaient eux-aussi leur tour, ce qui paraissait logique. Les deux tours devaient faire front de part et d'autre du Lac Fresha...

Il fut bientôt stoppé dans ses pensées par la voix du nain, qui décrivait les Skarniens.


-  Un skarnien ressemble à gros rat, vouté, environ ma taille même si on peut en trouver des plus grands et qui marche sur deux pattes. Une sorte de parodie sordide de nain… ou d’humain si vous préférez. En général, ils sont plus miteux que le pire des mendiants, mais certains sont équipés de quelques vieux restes d’armures rouillés. Cependant… !

Le guerrier, qui pouvait avoir l'esprit simple, se mit à imaginer l'apparence de ces créatures au fur et à mesure que Thorek les détaillait. Il visualisa son interlocuteur, sur lequel on aurait substitué la tête pour y mettre celle d'un gros rat, la barbe toujours présente. L'humanoïde qu'il imagina était bossu, un œil plus gros que l'autre pour souligner le côté "parodique", et un filet de bave coulant de la gueule. Une petite dague de couleur cuivre dans la main venait compléter la vision. Dilon leva un sourcil en y pensant et secoua la tête pour chasser cette image de la tête. C'était tout bonnement immonde.

- Vous ne devriez pas les sous-estimer. D’habitude, ils attaquent en grand nombre, en très grand nombre et sont d’un vicieux… Ils sont aussi prompts à fuir qu’à vous planter une dague dans le cou s’ils en trouvent l’occasion. La preuve, un jour j’avais le dos tourné et une de ces bestioles m’a gnaqué un doigt !

Ajouta le tunnelier en montrant une de ses mains dépourvue de majeur. Il termina en conseillant à ses deux interlocuteurs de ne jamais faire confiance à ces hommes-rats, et qu'en cas de rencontre, il fallait viser le chef en priorité.

Dilon était tout à fait d'accord avec le dernier point. Quelle que soit la bataille, il fallait fragiliser les troupes ennemies en ciblant le dirigeant, celui qui commandait les soldats. Sans tête pensante, et à moins d'un leader de substitution, une armée pouvait se retrouver dans la zizanie la plus totale. Il comprenait également pourquoi Thorek en voulait à ces bestioles, mais il ne trouva rien d'autre à redire sur le sujet, trouvant les explications tout à fait claires. Il espérait seulement ne pas à devoir intervenir face à de telles vermines.

Il y eut quelques instants d'accalmie dans la discussion durant lesquels plus personne ne parla. Le gardien-en-chef sentit une légère brise frôler son visage, tandis que le jour se faisait de plus en plus présent en cette journée hivernale. Puis Dilon s'amusa de voir Thorek Sveresson grommeler de nouveau et se munir de sa pioche afin de reboucher le trou par lequel il était arrivé. * Une forte bonne idée !*, songea l'humain, qui commençait à se demander si le nain n'avait pas pu être suivi avec ces histoires de tunnels et d'hommes-rats.

Tout en maniant son outil, Thorek se prit à interroger Dilon sur les Gardiens, de quoi pouvoir promouvoir sa faction.


- Concernant les livres, je crains de ne pas pouvoir vous être utile, je lis peu. Excepté celui sur La Culture humaine, mais je ne suis pas certain qu'il vous plaise !

A ces mots, un sourire se dessina dans sa barbe broussailleuse. Le trentenaire marqua une pause et reprit.

- Les Gardiens font partie d'un groupe armé que nous appelons « faction ». Peut-être que vous les connaissez, elles sont au nombre de six : les Gardiens dans le centre de Dùralas, la Garde Zéphyr à l'ouest, les Kazhariens à l'est, les Miliciens au nord, la Congrégation de l'Ombre au sud, et les Pirates dans les Mers maudites. Chacune à ses prédispositions raciales, ses fonctions et objectifs (protection de villes et régions, destruction pure et simple, régulation forestière...). Elles ont toute la particularité d'avoir un effectif assez conséquent, ce qui en font les principaux corps d'armes du territoire.

Il s'arrêta, non seulement pour reprendre son souffle, mais aussi pour ne pas perdre son auditoire. Certainement savaient-ils déjà ces informations, mais Dilon se sentait obligé d'étayer ses propos pour faire comprendre ce qu'était une faction. Pendant son silence, il entendit un bruit suspect, comme si l'on tapait frénétiquement des pieds. Le problème, c'est que le son provenait d'en dessous de lui, sous la terre. Il baissa la tête en direction du sol l'air dubitatif pour au final se rendre compte que le bruit avait disparu aussi vite qu'il était apparu. Il attendit quelques secondes : plus rien. Haussant les épaules, il se reconcentra sur ses interlocuteurs pour reprendre.

- Et donc nous, les Gardiens (ou gardes royaux), sommes chargés de la protection du roi des Humains, ainsi que de sa cité de résidence, à savoir Stellaraë, capitale des Hommes et du continent.

Il s'arrêta un nouvel instant, regardant le nain s'affairer à son trou en l'écoutant et le stryge. Bien que sa question fut à la destination des deux dùralassiens, c'est à Baldwin qu'il s'adressa directement.

- D'ailleurs, est-ce que vous êtes, ou est-ce que vous aspirez à être membre d'une faction ?






:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Baldwin Nuussian
Maître d'armes

avatar

Messages : 111
Expérience : 866
Masculin Âge RP : 21 ans

Politique : 12
Métier : Forgeron - Apprenti
Titres:
 

(Ashcal, lion géant de Baldwin +150, 50, v+100)

Stats & équipements
Vitalité:
841/841  (841/841)
Vitesse: 244
Dégâts: 648

MessageSujet: Re: Vadrouille matinale [PW Dilon & Thorek]   Mer 3 Jan 2018 - 16:39

Visiblement, son explication avait convaincu Thorek et Dilon, comme ils ne lui posèrent pas plus de questions, bien que le Gardien ait l'air en pleine réflexion. Malheureusement, le petit homme quand à lui ne voulut pas décrire les skarniens tout de suite, détournant le regard, ce qui confirmait le ressenti de Baldwin quant à ses antécédents. Néanmoins, en apercevant le regard du stryge tourné vers le trou, il finit tout de même par décider de leur fournir des explications supplémentaires. Ceux pour qui le Nuussian était tout ouï !

      « Un skarnien ressemble à gros rat, vouté, environ ma taille même si on peut en trouver des plus grands et qui marche sur deux pattes. Une sorte de parodie sordide de nain… ou d’humain si vous préférez. En général, ils sont plus miteux que le pire des mendiants, mais certains sont équipés de quelques vieux restes d’armures rouillés. Cependant… ! »

Il continuait à écouter, sans rien dire, Thorek savait tenir son auditoire en haleine mine de rien ! Il surprit au passage Dilon secouer la tête, comme pour chasser une mauvaise image, ce qui lui tira un sourire, se demandant bien comment il imaginait ses créatures !

      « Vous ne devriez pas les sous-estimer. D’habitude, ils attaquent en grand nombre, en très grand nombre et sont d’un vicieux… Ils sont aussi prompts à fuir qu’à vous planter une dague dans le cou s’ils en trouvent l’occasion. La preuve, un jour j’avais le dos tourné et une de ces bestioles m’a gnaqué un doigt ! »

Le nain accompagna son propos en levant sa main gauche rapidement, afin que tous puissent voir le doigt manquant, ça avait dû être douloureux.

       « Les seuls conseils que j’ai à vous donner à propos de ces maudits couards sont : ne leur faites jamais confiance, restez vigilant et, si possible, tuez leur chef en premier. »

Baldwin hocha la tête pour lui signifier qu'il avait bien tout compris, il n'avait rien d'autre à ajouter à ces explications. Bien que très intéressantes au niveau des connaissances, elles renforçaient également le danger potentiel que la ville, ainsi qu'eux-même, pouvaient courir, car ils se situaient tout de même au-dessus de leurs tunnels. Il se les imaginait très bien, et ces créatures avaient l'air horrible. Il était d'accord avec la stratégie à employer contre eux, son entraînement militaire confirmant que c'était toujours une bonne solution d'éliminer le ou les chefs adverses en priorité, ce qui était renforcé pour les Skarniens si ces derniers étaient bel et bien aussi couards que Thorek le leur disait.

Ce dernier se remit à grommeler de plus bel, tout en allant reboucher le trou d'où il sortait, ils étaient tous sur la même longueur d'onde à ce niveau. Il se mit à interroger Dilon entre deux coups de pioche, semblant y être vraiment habitué et plus qu'à l'aise. Baldwin se prit à penser que s'il maniait cet outil avec autant d'aisance au combat, ce qu'il n'en doutait pas, il devait certainement causer des ravages. Il écouta calmement leur échange qui suivit.

- Concernant les livres, je crains de ne pas pouvoir vous être utile, je lis peu. Excepté celui sur La Culture humaine, mais je ne suis pas certain qu'il vous plaise !

Le stryge connaissait ce livre, il y en avait un exemplaire dans la bibliothèque de la Tour Blanche, et comme tous les autres bouquins de là-bas, il était passé entre ses mains. C'était certes une petite bibliothèque, mais elle regroupait des livres d'à peu près tout, des principales créatures vivantes dans les contrées sauvages, à l'histoire des peuples de Dùralas. C'est ce qui lui permettait d'ailleurs, combiné avec son apprentissage de purificateur, de pouvoir facilement se débrouiller à l'extérieur de la Tour, même si la vie lui réservait encore beaucoup de surprises qu'il avait hâte de découvrir.

- Les Gardiens font partie d'un groupe armé que nous appelons « faction ». Peut-être que vous les connaissez, elles sont au nombre de six : les Gardiens dans le centre de Dùralas, la Garde Zéphyr à l'ouest, les Kazhariens à l'est, les Miliciens au nord, la Congrégation de l'Ombre au sud, et les Pirates dans les Mers maudites. Chacune à ses prédispositions raciales, ses fonctions et objectifs (protection de villes et régions, destruction pure et simple, régulation forestière...). Elles ont toute la particularité d'avoir un effectif assez conséquent, ce qui en font les principaux corps d'armes du territoire.

Baldwin hocha la tête machinalement tout en étant dans ses pensées. Il les connaissait également, et il était content de savoir que toutes ses informations étaient toujours correctes. Mais après réflexion, ce n'était pas le seul stryge blanc en vadrouille sur le continent, en plus des purificateurs remplissant leurs missions, donc s'il y avait eu un quelconque changement, ça se serait déjà su. C'était la Congrégation de l'Ombre qui posait le plus de problèmes, et il espérait ne pas avoir affaire à eux avant longtemps.

Il fut tiré de sa songerie par d'étranges bruits pendant la pause de Dilon. Ce dernier avait l'air de les avoir aussi remarqués, sans plus s'y intéresser comme ils s'étaient déjà arrêtés. Cependant le stryge avait déjà entendu un bruit ressemblant à ceux-là, et pas plus tard que cette matinée, lorsque Thorek avait creusé pour remonter à la surface. Ils provenaient donc du sous-sol. Cela pouvait être aussi bien des morceaux de terre qui se seraient détachés avant de tomber suite au rebouchage du nain, mais il avait un mauvais pressentiment, surtout avec la discussion qu'ils ont eue. Il mit tous ses sens en alerte à nouveau, resserrant sa prise sur sa lance, prêt à réagir au cas où. De son côté le Gardien reprit son discours, avant de lui poser directement une nouvelle question :

- D'ailleurs, est-ce que vous êtes, ou est-ce que vous aspirez à être membre d'une faction ?

Cela fit écho à ses réflexions d'un peu plus tôt. Sans relâcher sa vigilance, il lui en fit part de son ton aimable habituel :

« - Non, et je n'y aspire pas spécialement pour ma part. Je viens seulement de commencer mon parcours, et même si par exemple les Gardiens pourraient m'intéresser de par leurs principes et leur façon de penser, je souhaite rester libre de me déplacer partout où mes pas me conduiront, afin de pouvoir accomplir pleinement mes objectifs personnels dont je vous ai parlé avant. »

C'était lui ou il entendait à nouveau ces bruits, plus insistants !? Là il n'y avait plus d'hésitations. Laissant faire ses réflexes de combattants, il se mit en garde, pointe de lance en avant, tournant doucement sur lui-même pour observer chaque recoin du paysage les entourant. Tant pis si c'était pris bizarrement par ses compagnons de fortune, mieux valait être paré, ce n'était pas normal.






Le monde ne demande qu'à être exploré, et le savoir acquis ...


Merci à Mohana pour mon avatar !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorek Sveresson
Explorateur

avatar

Messages : 194
Expérience : 1331
Masculin Âge RP : 164 ans

Politique : 17
Métier : Mineur - Maître
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
1092/1092  (1092/1092)
Vitesse: 436
Dégâts: 1819

MessageSujet: Re: Vadrouille matinale [PW Dilon & Thorek]   Mer 3 Jan 2018 - 20:56

.
       Un livre sur la culture humaine ? Pourquoi pas après tout… Thorek avait bien besoin de se mettre à jour sur un certain nombres de choses, alors se renseigner sur les espèces qui parcourait Dùralas était sûrement un bon départ.
       Ensuite, Dilon eu l’aimabilité d’énoncer un discours de présentation des factions simple mais efficace. Encore plus de noms à retenir, ô joie, pensa le nain même si cela l’aidait grandement à se faire une meilleure idée de la situation du continent. Décidément, c’était déjà un sacré bordel sans considérer les relations inter-factions alors quand ces dernières s’ajouteraient à l’équation, il était bon pour une migraine carabinée… Il pourrait peut-être récupérer un autre ouvrage sur le sujet, en plus du livre indiqué par Dilon, dans une bibliothèque et le lire sur son chemin ? Toute aide était la bienvenue à ce niveau pour le pauvre nain qui se sentait toujours plus perdu dans tout cela. Des fois, il se demandait presque s’il faisait toujours partie du même continent.
 
       Tiens, l’humain s’était arrêté de parler pendant un temps. Thorek décrocha alors son regard de son travail de terrassement pour savoir de quoi il s’agissait, mais cela ne semblait pas être important au final puisque Dilon continua son discours. Étrange, mais il n’y avait pas de quoi alerter Thorek pour autant qui continua son œuvre. Il avait bien senti un léger tremblement sous terre, mais cela pouvait très bien être dû à son rebouchage intempestif.  
       La description rapide des Gardiens qui suivit tira un sourire et une levée de sourcil à Thorek. Stellaraë ? La capitale des hommes peut-être, mais du continent ? L’explorateur se montra dubitatif à ce propos. Certes, il n’avait encore jamais vu ladite cité, mais après avoir observé de près la magnificence des cités et forteresses nains, il trouvait hautement improbable que des humains aient pu construire quoi que ce soit d’approchant… Chauvinisme mis à part cependant, Thorek se sentit curieux à l’idée que cela soit possible. Des images se mirent alors à passer devant ses yeux, rivalisant en taille et architectures improbables… mais aucune ne le satisfit. Après tout, ne pas savoir à quoi ressemblait un désert n’aidait pas à se visualiser ladite cité.
     
        « D’ailleurs, est-ce que vous êtes, ou est-ce que vous aspirez à être membre d'une faction ?
        — Non, et je n'y aspire pas spécialement pour ma part. Je viens seulement de commencer mon parcours, et même si par exemple les Gardiens pourraient m'intéresser de par leurs principes et leur façon de penser, je souhaite rester libre de me déplacer partout où mes pas me conduiront, afin de pouvoir accomplir pleinement mes objectifs personnels dont je vous ai parlé avant. »
 
        Le point de vue du stryge se défendait. A vrai dire, Thorek possédait quasiment le même ! Pouvoir rester libre de ses mouvements, surtout qu’il venait à peine de commencer son exploration du continent, était plus qu’important à ses yeux. Cependant, il devait reconnaître qu’il avait juré allégeance au peuple nain, comme tout bon membre de cette race noble, et il était « officiellement » engagé par la bibliothèque de Baldorheim pour leur fournir diverses cartes des tunnels du continent.
        Cela faisait beaucoup de points en faveur des Khazariens tout cela. Mais encore faudrait-il qu’il rencontre un de leur dignitaire ou membre pour pouvoir discuter des modalités d’entrée avant de remplir le moindre formulaire. Un problème qui méritait d’être considéré donc, mais pas forcément dans l’immédiat…
        Sous terre, à quelques pieds de distance des trois compagnons, un complot se tramait… Bon d’accord, il y avait aussi eu une petite révolution intempestive, mais elle avait été réglée rapidement et avec efficacité. Il fallait dire que Kreeq, chef skarnien de son état, ne supportait pas l’insubordination. Ainsi, il s’était contenté d’éviscérer son congénère aux idées dangereusement libératrices, histoire de lui calmer ses ardeurs. Ce qu’on appelait aussi « une procédure standard » dans les hautes sphères de l’Empire Souterrain ou « un jour comme un autre » du point de vue des esclaves.
        Et puis bon, comment avait-il osé avoir une opinion ? Une opinion !? Ce qu’il ne fallait pas entendre comme absurdité de la part d’un être inférieur. Kreeq en eu les moustaches qui frétillèrent de dégoût à cette idée. Il en profita aussi pour enlever le morceau de viscère qui s’était coincé dans un pan de son armure rouillée et nettoyer son museau parcouru de fourrure maronne. Après tout, un chef devait avoir l’air présentable devant ses troupes.
 
        D’ailleurs, à ce propos, le cadavre encore chaud du skarnien dissident ne resta point longtemps là puisque ses anciens « camarades » s’étaient chargés de le dévorer dans l’instant. Cela ne fut pas du goût du chef skarnien qui, en piaillant dans la langue incompréhensible des hommes-rats, leur asséna plusieurs coups de hampe de sa hallebarde. Ce n’était définitivement pas le moment de faire n’importe quoi. Les choses-hommes et la chose-barbe au-dessus pourrait les entendre !
        Une fois les troupes remises en place – ces dernières s’étant retirés avec force cris de douleur qui étaient très plaisants aux oreilles de Kreeq – le chef skarnien se figea et écouta. Quelques secondes passèrent, mais rien ne vint. La chose-barbe avait recommencé à faire le Dieu Cornu savait quoi et les choses-hommes parlaient à nouveau. Bien, trèèès bien. Devant cette bonne nouvelle, les babines de Kreeq se relevèrent en un rictus mauvais qui déforma atrocement son museau. Les soldats skarniens qui observaient leur supérieur se recroquevillèrent d’autant plus devant la scène, accomplissant l’exploit de donner l’impression de ne faire plus qu’un avec le sol boueux de leur tunnel.
        Kreeq se tourna alors vers eux, dominant son escouade de fiers soldats skarniens – et donc supérieur à tout ce qui existait – qui devaient attendre avec impatience les ordres, à n’en pas douter. Après tout, ils n’avaient pas d’autres choix. La chose-barbe devait être tuée au plus tôt pour avoir osé parcourir un tunnel de leur glorieux Empire. Les ordres avaient été clairs et Kreeq savait pertinemment que quand un ordre était clair, cela indiquait qu’il valait mieux réussir.
 
        « Toi-toi ! cracha Kreeq en désignant un des soldats pauvrement équipés qui faillit défaillir de peur. Tu montes-regardes et rapportes-dit ce qui se passe ! Vite-vite ! »
 
        Pour appuyer ses propos, la hampe de la hallebarde de Kreeq fila dans l’air pour trouver l’occiput de l’intéressé. A présent motivé, ledit skarnien dérapa pitoyablement sur le sol et fila s’étaler contre la paroi toute proche où la terre était encore meuble, car récemment déplacée par le nain. Il s’appliqua ensuite à creuser à pattes nues pour atteindre la surface avec forces gémissements.
        Pendant ce même temps, Kreeq fit signe aux autres soldats et esclaves de se mettre à l’œuvre eux-aussi, mais seulement en prévision de l’assaut général. Cela devrait être rapide. Devant la puissance évidente des troupes skarniennes, les minables choses-hommes – du moins il pensait que c’en était d’après les voix – allaient fuir de terreur et leur laisser la gloire d’exécuter ce vicieux espion barbu ! Aaah, Kreeq savourait déjà les louanges que l’on allait lui adresser au terrier grâce à son embuscade au génie parfaitement parfait – après tout elle était de son cru.
 
        Soudainement, le chef skarnien s’ébroua brièvement. Il avait perdu le fil de ses pensées et s’était déconcentré. Surpris, il jeta des regards paniqués dans tous les sens pour s’assurer que tout était encore en place. Apparemment oui, soupira-t-il de soulagement en constatant que son éclaireur était presque en train de terminer son travail d’excavation.
        Une rai de lumière apparut alors sous les pattes de l’éclaireur, aveuglant légèrement les hommes-rats qui plissèrent les yeux devant cet élément détestable. Mais, surexcité à l’idée d’en savoir plus, Kreeq s’écria alors :
 
        « Alors, quoi-quoi ? Que vois-tu ? Parle-dit misérable reste de cadavre putréfié ! »
 
 
        La pioche de Thorek s’abattit une nouvelle fois dans la terre meuble. Or, à la grande surprise de Thorek, qui ne regardait pas vraiment ce qu’il faisait car distrait par le discours de Dilon et Baldwin, la sensation était bizarre cette fois. Dirigeant son attention sur feu le trou, il arracha sa pioche qui semblait coincée dans quelque chose d’étrange. Sauf qu'au lieu de retrouver quelques morceaux de terre boueuse, c’était un liquide noirâtre qui couvrait le bout de son outil de travail. Un liquide visqueux que le nain ne connaissait que trop bien. Et le cri de rage suraigüe qui se fit entendre depuis le trou à nouveau ouvert ne laissa planer aucun doute : c’était des skarniens.
 
        Baldwin avait apparemment compris que quelque chose n’allait pas juste avant Thorek et s’était mis en garde instinctivement. Le nain suivit le mouvement et s’assura de ses appuis tout en gardant un œil rivé sur le trou d’où il était venu. Comme pour confirmer leur craintes, des grattements frénétiques apparurent de tous les côtés et devinrent de plus en plus proches à mesure que les assaillants creusaient leurs voies jusqu’à la surface. A peine la première tête de skarnien était-elle sortie que Thorek s'écria :
 
        « Skarniens ! Dilon, Baldwin, aux armes ! »
 
        Puis, le nain s’élança, la pioche en avant et une menace de mort dans sa langue natale aux lèvres.
 
        « Uzkul a Raki ! »

Parenthèse du dico nain:
 





Slots Rps :   // Pw Baldwin & Dilon //  Pw Jûken'Maw & Grabuge & Moradund



Lien : Source de l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3991
Expérience : 13674
Féminin

MessageSujet: Re: Vadrouille matinale [PW Dilon & Thorek]   Mer 3 Jan 2018 - 21:36

Début du combat Dilon Deraborne, Baldwin Nuussian, Thorek Sveresson - Ennemis

Les Skarniens débutent le combat/tour.

Vitesse des joueurs : 635

Dilon Deraborne : 3008
Vitesse : 385
Dégâts : 2483
Bonus : Coiffe dùralassienne : la première attaque subie est réduite de 25%.
Écusson royal : +162 dégâts/tour.

Thorek Sveresson : 272
Vitesse : 184
Dégâts : 199
Bonus : Rage ravageuse : Augmente les dégâts de 10% (20) à chaque tour. Valable jusqu'à la fin du premier RP.
Utilisation du talisman de l'aventurier (+7 de vitalité, +20 de vitesse)

Baldwin Nuussian : 155
Vitesse : 66
Dégâts : 294

----------VERSUS------------------

Ennemis :

Vitesse des ennemis : 3100

Chef skarnien du clan Rektimus : 900
Vitesse : 700
Dégâts : 675
Bonus : Rapidité : Peut attaquer deux fois Thorek et Baldwin.
Butin : x1 tissu maudit

Guerrier du clan Rektimus A : 170
Vitesse : 400
Dégâts : 45
Bonus : Rapidité : Peut attaquer deux fois Baldwin.
L’union fait la force : Au début du combat, les guerriers des clans doivent être deux fois plus nombreux que les personnages joueurs. [Activé]

Guerrier du clan Rektimus B : 170
Vitesse : 400
Dégâts : 45
Bonus : Rapidité : Peut attaquer deux fois Baldwin.
L’union fait la force : Au début du combat, les guerriers des clans doivent être deux fois plus nombreux que les personnages joueurs. [Activé]

Guerrier du clan Rektimus C : 170
Vitesse : 400
Dégâts : 45
Bonus : Rapidité : Peut attaquer deux fois Baldwin.
L’union fait la force : Au début du combat, les guerriers des clans doivent être deux fois plus nombreux que les personnages joueurs. [Activé]

Guerrier du clan Rektimus D : 170
Vitesse : 400
Dégâts : 45
Bonus : Rapidité : Peut attaquer deux fois Baldwin.
L’union fait la force : Au début du combat, les guerriers des clans doivent être deux fois plus nombreux que les personnages joueurs. [Activé]

Guerrier du clan Rektimus E : 170
Vitesse : 400
Dégâts : 45
Bonus : Rapidité : Peut attaquer deux fois Baldwin.
L’union fait la force : Au début du combat, les guerriers des clans doivent être deux fois plus nombreux que les personnages joueurs. [Activé]

Guerrier du clan Rektimus F : 170
Vitesse : 400
Dégâts : 45
Bonus : Rapidité : Peut attaquer deux fois Baldwin.
L’union fait la force : Au début du combat, les guerriers des clans doivent être deux fois plus nombreux que les personnages joueurs. [Activé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3991
Expérience : 13674
Féminin

MessageSujet: Re: Vadrouille matinale [PW Dilon & Thorek]   Mer 3 Jan 2018 - 21:43

Chef skarnien du clan Rektimus attaque à 506 (-25%) sur Dilon.

Guerrier du clan Rektimus A attaque deux fois à 45 sur Baldwin (-90).
Guerrier du clan Rektimus B et C attaquent à 45 sur Thorek (-90).
Guerrier du clan Rektimus D, E et F attaquent à 45 sur Dilon (-135).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4832
Expérience : 4029
Masculin Âge RP : 34

Politique : 168
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3473/3473  (3473/3473)
Vitesse: 595
Dégâts: 2593

MessageSujet: Re: Vadrouille matinale [PW Dilon & Thorek]   Mer 3 Jan 2018 - 23:22

- Skarniens ! Dilon, Baldwin, aux armes !

Cria Thorek, brandissant sa pioche et s'élançant en direction de la tête qui venait d'apparaître du sol. Ce faisant, il avait crié dans un dialecte nain quelques mots, certainement d'encouragements ou de grommellements.

Quelques instants auparavant Baldwin expliquait qu'il était justement intéressé par la faction des Gardiens -il connaissait donc la répartition politique du continent, peut-être l'avait-il appris dans sa tour strygienne- mais qu'il souhaitait rester libre de ses mouvements afin de pouvoir notamment accomplir ses objectifs personnels. Dilon comprenait, et s'il n'avait pas été interrompu par les Skarniens, il lui aurait répondu qu'intégrer sa faction demandait de porter une certaine allégeance à cette dernière, mais n'empêchait en aucun cas d'être libre de ses mouvements. D'ailleurs, c'était son cas, et cela ne lui empêchait pas d'aller s'aventurer aux quatre extrémités du continent.

Mais pour l'instant, ils avaient à faire. Leur discussion avait semble-t-il été prémonitoire. Il avait fallu que Thorek les décrive et explique combien il fallait s'en méfier pour que plusieurs de ces hommes-rats apparaissent comme par magie du tunnel... Clairement, le nain avait dû être suivi à son insu, c'était la seule explication possible.

Instictivement, Dilon fit un bond en arrière, portant ses deux mains à son fourreau pour dégainer Excalibur. Son épée enflammée était désormais prête à l'emploi, tenue par le pommeau des deux mains, la lame parée au-dessus de l'épaule. Il attendait une charge... Qui ne se fit pas atteindre, puisque dans le même temps un, deux, trois, quatre, cinq, six skarniens sortaient du trou terreux pour fondre sur les trois aventuriers. Piètrement vêtus, ils étaient équipés de simple casques wilfishs, de petites airmures, et d'épées rouillées. Le premier sauta sur Baldwin, tandis que deux autres foncèrent sur le nain qui les chargeait. Les trois derniers se dirigeaient compulsivement vers Dilon, comme si la lame enflammée d'Excalibur les intimidait. D'un point de vue extérieur, on pouvait penser qu'ils étaient venus en sur-nombre sur le guerrier pour s'en occuper rapidement. Peut-être était-ce le cas, peut-être pas...

Les deux premiers guerriers humanoïdes s'accrochèrent aux épaules, tentant de mordre son armure de mithril. Le troisième, quant à lui, préféra s'attaquer à ses jambières, se penchant en y mettant des petits coups. Basculant dangereusement vers l'arrière, le Gardien tint bon. Les entraînements des dernières années avaient porté leurs fruits.

Il y eut un nouveau bruissement venu du sol, et Dilon, qui tentait vainement de s'extirper des griffes des trois skarniens put apercevoir du coin de l’œil un agrandissement du trou suite à un nouvel effondrement. A la place, une nouvelle tête jaillit, plus grande. Il s'agissait d'un nouveau skarnien, plus grand, mieux équipé, plus féroce. Deux énormes incisives occupaient une bonne partie de sa gueule, et deux petits yeux rouges furetaient de droite à gauche pour visualiser tout le combat qui se dressait sous son regard. Il s'agissait certainement d'un chef, d'après son accoutrement et sa taille. Ce dernier marmonna des paroles que le Deraborne ne comprit pas dans le brouhaha du combat, puis il le vit débouler sur lui, accompagné d'un cri aiguë et d'une petite lame affûtée pointant dans sa direction... Avant de venir se planter dans la cuisse de l'humain.

L'homme barbu poussa un cri, il sentit du sang couler de la blessure. Elle était peu profonde,
mais douloureuse. Décidément, ces hommes-rats étaient agressifs au possible. Pris par la fougue guerrière, Dilon secoua frénétiquement des épaules pour se dégager des deux rats, qui tombèrent sur les fesses dans un couinement, chassa du bout du pied le rongeur qui attaquait ses jambières, et fendit l'air de haut en bas avec son arme, frappant de taille. La lame d'Excalibur toucha immédiatement son but, et vint se planter en plein milieu du crâne du chef de clan skarnien. Il y eut une effusion de sang noirâtre, un bruit de craquement, et les bras de la créature tombèrent soudain raidement le long de son corps, les pieds ballants.

Le grand rat était mort sur le coup, suspendu simplement en l'air par l'épée du guerrier.
Il l'avait cherché, Dilon n'avait eu aucune pitié.


[Attaque sur le chef de clan skarnien]






:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3


Dernière édition par Dilon Deraborne le Jeu 4 Jan 2018 - 0:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3503
Expérience : 15154

MessageSujet: Re: Vadrouille matinale [PW Dilon & Thorek]   Mer 3 Jan 2018 - 23:22

Le membre 'Dilon Deraborne' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Humain' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baldwin Nuussian
Maître d'armes

avatar

Messages : 111
Expérience : 866
Masculin Âge RP : 21 ans

Politique : 12
Métier : Forgeron - Apprenti
Titres:
 

(Ashcal, lion géant de Baldwin +150, 50, v+100)

Stats & équipements
Vitalité:
841/841  (841/841)
Vitesse: 244
Dégâts: 648

MessageSujet: Re: Vadrouille matinale [PW Dilon & Thorek]   Jeu 4 Jan 2018 - 12:34

Son mauvais pressentiment se concrétisa … Les bruits se faisaient de plus en plus forts, tout autour d'eux, à mesure que les créatures creusaient la terre pour les attaquer.

- Skarniens ! Dilon, Baldwin, aux armes !

Les fameux skarniens. Leur discussion avait porté malchance alors, bien qu'ils dussent certainement suivre Thorek comme il avait traversé leur propre tunnel. Ce n'était plus l'heure de parler, Baldwin se concentra exclusivement sur le combat qui les attendait. Il vit du coin de l’œil Dilon dégainer une épée enflammée et se mettre en garde, et le nain charger. Il n'aurait jamais pensé devoir combattre par ici, et ne portait pas de protection ...

Ils étaient six, pour l'instant. Six êtres qui ressemblaient bien à ce que le stryge s'était imaginé, comme les descriptions du petit homme étaient correctes. Ils étaient effectivement couverts de haillons, un casque et une armure totalement déchirés et moisis, et des épées tellement rouillées qu'elles commençaient à se désagréger. Cela ne les rendait pas moins dangereux. Trois attaquèrent Dilon, sans doute car il paraissait (et était) le plus menaçant du groupe, surtout avec sa lame. Au final ils tentaient instinctivement de suivre la même stratégie qu'eux allaient utiliser. Deux autres s'en prirent au nain qui s'élançait vers eux. Le dernier s'attaqua à Baldwin.

S'il y avait une chose que Thorek ne leur avait pas dite, c'était leur très grande rapidité. Celui qui faisait face au stryge se rua sur lui à peine sortis de son trou. Bien qu'il était en position et en théorie prêt à le recevoir, pied droit en avant et lance pointée, il fut totalement surpris par l’agressivité et la vitesse dont le skarnien faisait preuve. Ce fut grâce à ses réflexes qu'il eut la vie sauve pour cette fois, mais de justesse. Le rat géant pénétra sa garde et lui lacéra la cuisse droite avec ses griffes, avant d’enchaîner sur un coup d'estoc en direction de l'estomac avec son épée, que Baldwin esquiva de très peu grâce à un mouvement de rotation de son corps entraîné par le passage de son pied droit en arrière. Cela ne l'empêcha pas de subir une vilaine entaille, mais lui permit d'être dans une bonne position pour repousser son adversaire à l'aide du manche de son arme.

Ce dernier recula de quelques pas sur le coup, et dans un couinement strident il … disparut ? Il était tombé dans l'ouverture d'un de ses propres congénères ! Cela aurait même été risible si la situation n'était pas si délicate. Baldwin tira une grimace sous la douleur de ses blessures, mais c'est surtout le sang qu'il perdait qui l'inquiétait. Il sentait ses vêtements devenir de plus en plus chauds et collants … C'était la première fois qu'il combattait un adversaire qui en voulait directement à sa vie, et il comprit sans difficultés la différence par rapport à un combat d’entraînement. Ici, c'était lui ou ce skarnien. Il devait se ressaisir et ne faire preuve d'aucune pitié face à cette créature. Il s'en voulait de s'être fait si facilement avoir.

Il profita de l'accalmie passagère pour observer le reste du combat. Dilon était assailli de toute part et légèrement blessé, mais il venait d'occire un autre rat qui venait de sortir à son tour, visiblement leur chef en vue de son équipement '' supérieur '' et de sa taille, dans un bruit écœurant. Cette action devrait déjà commencer à leur donner un avantage, malgré tout.

Le stryge se reconcentra totalement sur son adversaire à lui, rasséréner. Ce dernier avait repris ses esprits et commençait à regrimper vers la surface, mais Baldwin était décidé à ne pas lui laisser le temps d'attaquer à nouveau. Se remettant en garde et faisant fi de sa douleur, il se rapprocha doucement du trou, et attendit juste que le skarnien sort son torse, avant de frapper. Il tenta de l'empaler, purement et simplement, en visant l'endroit où devait être son cœur.



[Attaque sur le guerrier du clan Rektimus A]






Le monde ne demande qu'à être exploré, et le savoir acquis ...


Merci à Mohana pour mon avatar !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3503
Expérience : 15154

MessageSujet: Re: Vadrouille matinale [PW Dilon & Thorek]   Jeu 4 Jan 2018 - 12:34

Le membre 'Baldwin Nuussian' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Stryge B' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorek Sveresson
Explorateur

avatar

Messages : 194
Expérience : 1331
Masculin Âge RP : 164 ans

Politique : 17
Métier : Mineur - Maître
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
1092/1092  (1092/1092)
Vitesse: 436
Dégâts: 1819

MessageSujet: Re: Vadrouille matinale [PW Dilon & Thorek]   Ven 5 Jan 2018 - 11:02

.
       C’était parti. Lancé à pleine vitesse, Thorek n’avait plus qu’un seul objectif : tuer ces maudits hommes-rats. Sa haine viscérale envers ces créatures immondes ne fit que s’embraser au fur et à mesure qu’il se rapprochait de sa cible, un guerrier miteux en train de sortir de terre, avec la pioche levée au-dessus de sa tête. D’ailleurs, il n’avait pas hésité longtemps sur le sens de son arme. Avec les skarniens, c’était le pic ou rien. Thorek n’avait certainement pas l’intention d’en laisser ne serait-ce qu’un seul survivre.

       Ainsi perdu dans sa rage aveugle, le nain ne remarqua point vraiment ce qui se passait pour Dilon ou Baldwin. Il se contentait d’espérer qu’ils allaient s’en sortir. Cependant, il était tellement obnubilé par cela qu’il ne remarqua pas le deuxième skarnien qui était remonté à sa droite, ni la dague qu’il tenait nerveusement entre ses pattes. Une étourderie que le nain paya cher puisque ladite lame lui lacéra l’épaule peu de temps après dans un sifflement. Thorek lâcha alors un cri de douleur et arrêta momentanément sa charge, l’arme avait atteint sa chair au travers de sa gambison.
       Profitant de l’occasion, le premier skarnien, qui était enfin sorti, sauta sur le nain et tenta de lui mordre l’avant-bras gauche. Sûrement dans l’espoir de lui faire lâcher sa pioche, pensa Thorek en grognant. Mais, malheureusement pour l’homme-rat, le nain n’était pas du genre à lâcher prise et il avait encore de l’énergie à revendre. D’un geste brusque, il repoussa alors son assaillant qui, après s’être étalé par terre, se remit debout aussitôt, à peine sonné.

       Les deux rats se mirent ensuite à tourner autour de Thorek, attendant le bon moment pour frapper. L’explorateur avait beau les connaître, ces vermines arrivaient toujours à prendre le dessus de par leur rapidité. Et comme le combat se faisait en surface cette fois, ces maudites vermines avaient l’avantage d’avoir de la place pour se déplacer. Thorek serra les dents en même temps que ses mains sur sa pioche, la situation était compliquée… mais pas sans issue.
       Ils étaient en surface ? Très bien, les skarniens allaient prendre du temps à s’habituer au soleil. D’un coup d’œil, le nain observa la course de l’astre céleste et choisit son angle d’attaque en conséquence. Avec la lumière dans son dos, Thorek se donnerait un avantage sur un des deux skarniens dont les yeux bien trop sensibles ne pourraient pas suivre.
       Au moment de passer à l’acte, des cris paniqués furent émis du côté de Dilon, puis un autre, étranglé cette fois, vint du côté de Baldwin. Le skarnien que Thorek allait attaquer fit alors l’erreur de jeter un coup d’œil vers ses camarades en plissant les yeux à cause de la luminosité. Pour le nain, l’occasion était parfaite.

       Une prière rapide à un dieu nain et Thorek courut sans tarder vers l’homme-rat, son outil de travail effectuant un arc de cercle pour transpercer le flanc de la bestiole. Le demi-être barbu était plus que décidé de leur rendre au centuple la moindre entaille malheureuse qu’on lui avait infligée…

       Il verrait après comment s’en sorte ses camarades d’infortune.





Slots Rps :   // Pw Baldwin & Dilon //  Pw Jûken'Maw & Grabuge & Moradund



Lien : Source de l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3503
Expérience : 15154

MessageSujet: Re: Vadrouille matinale [PW Dilon & Thorek]   Ven 5 Jan 2018 - 11:02

Le membre 'Thorek Sveresson' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Nain' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3991
Expérience : 13674
Féminin

MessageSujet: Re: Vadrouille matinale [PW Dilon & Thorek]   Sam 6 Jan 2018 - 13:41

Tour 2 du combat Dilon Deraborne, Baldwin Nuussian, Thorek Sveresson - Ennemis

Les Skarniens débutent le combat/tour.

Vitesse des joueurs : 635

Dilon Deraborne : 2367
Vitesse : 385
Dégâts : 2645
Bonus : Coiffe dùralassienne : la première attaque subie est réduite de 25%. (Utilisée)
Écusson royal : +162 dégâts/tour.

Thorek Sveresson : 182
Vitesse : 184
Dégâts : 219
Bonus : Rage ravageuse : Augmente les dégâts de 10% (20) à chaque tour. Valable jusqu'à la fin du premier RP.
Utilisation du talisman de l'aventurier (+7 de vitalité, +20 de vitesse)

Baldwin Nuussian : 65
Vitesse : 66
Dégâts : 294

----------VERSUS------------------

Ennemis :

Vitesse des ennemis : 1600

Chef skarnien du clan Rektimus : MORt
Vitesse : 700
Dégâts : 675
Bonus : Rapidité : Peut attaquer deux fois Thorek et Baldwin.
Butin : x1 tissu maudit


Guerrier du clan Rektimus A : MORT
Vitesse : 400
Dégâts : 45
Bonus : Rapidité : Peut attaquer deux fois Baldwin.
L’union fait la force : Au début du combat, les guerriers des clans doivent être deux fois plus nombreux que les personnages joueurs. [Activé]


Guerrier du clan Rektimus B : 170
Vitesse : 400
Dégâts : 45
Bonus : Rapidité : Peut attaquer deux fois Baldwin.
L’union fait la force : Au début du combat, les guerriers des clans doivent être deux fois plus nombreux que les personnages joueurs. [Activé]


Guerrier du clan Rektimus C : 170
Vitesse : 400
Dégâts : 45
Bonus : Rapidité : Peut attaquer deux fois Baldwin.
L’union fait la force : Au début du combat, les guerriers des clans doivent être deux fois plus nombreux que les personnages joueurs. [Activé]

Guerrier du clan Rektimus D : 170
Vitesse : 400
Dégâts : 45
Bonus : Rapidité : Peut attaquer deux fois Baldwin.
L’union fait la force : Au début du combat, les guerriers des clans doivent être deux fois plus nombreux que les personnages joueurs. [Activé]

Guerrier du clan Rektimus E : 170
Vitesse : 400
Dégâts : 45
Bonus : Rapidité : Peut attaquer deux fois Baldwin.
L’union fait la force : Au début du combat, les guerriers des clans doivent être deux fois plus nombreux que les personnages joueurs. [Activé]

Guerrier du clan Rektimus F : 170
Vitesse : 400
Dégâts : 45
Bonus : Rapidité : Peut attaquer deux fois Baldwin.
L’union fait la force : Au début du combat, les guerriers des clans doivent être deux fois plus nombreux que les personnages joueurs. [Activé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3991
Expérience : 13674
Féminin

MessageSujet: Re: Vadrouille matinale [PW Dilon & Thorek]   Sam 6 Jan 2018 - 13:42

Skarniens C et D attaquent Thorek et lui infligent 90 de dégâts.
Skarniens B, E et F attaquent Dilon et lui infligent 90 de dégâts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4832
Expérience : 4029
Masculin Âge RP : 34

Politique : 168
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3473/3473  (3473/3473)
Vitesse: 595
Dégâts: 2593

MessageSujet: Re: Vadrouille matinale [PW Dilon & Thorek]   Mar 9 Jan 2018 - 4:12

Débarrassant sa lame du Skarnien qui y était enfilé à l'aide de son poing, Dilon jeta rapidement un coup d’œil à ses compagnons d'armes. Baldwin semblait se débrouiller plutôt bien. Il attendait manifestement l'arrivée d'un de ces hommes-rats du trou creusé dont ils était préalablement sortis (peut-être un des skarniens était-il tombé durant le combat). Une tête et un buste apparurent quelques secondes plus tard, avant d'être transpercés par la lance du stryge blanc. Il avait visé juste car il y eut un bruit d'éclaboussure accompagné d'un craquement d'os, et la vermine souterraine tomba, inerte.

Puis le regard du guerrier passa au nain, qui semblait avoir fort à faire face à l'une de ces bestioles. Le Deraborne nota également qu'il bougeait bien, bien qu'il semblait ne pas arriver à se dépêtrer de sa cible.

Mais l'humain n'eut pas le loisir d'observer plus longtemps les deux combattants car il fut soudain bousculé par derrière par un nouveau skarnien qui lui sautait directement dans le dos pour venir s'agripper de ses griffes acérées au cou du barbu. Dilon poussa un grognement, et tourna brusquement la tête et le bras pour essayer d'attraper l'homme-rat qui s'était fixé derrière lui. Dans un même temps, il sentit un objet long, fin et dur, s'enfoncer vicieusement dans sa jambe gauche, jute au-dessus du genou. Il jura et regarda en contrebas. Un autre ennemi, plus petit que les autres, se tenait là, au niveau de ses jambes. Il ne fallait pas être devin pour comprendre que la fine lame ensanglantée qu'il tenait dans sa main, vraisemblablement un stylet d'Ishtar, était la cause de sa douleur.

Furieux, il donna un bon coup de savate dans la tête du petit rat. Celui-ci alla valdinguer quelques mètres plus loin, en couinant. Il tomba et resta immobile quelques secondes avant de se rasseoir, secouant la tête afin de recouvrer ses esprits.

Quant à celui fixé dans son dos, Dilon s'en empara de sa main libre (l'autre tenant Excalibur), et ramena l'ennemi d'un déroulement du coude. Sitôt fait, il vint couper de sa main disponible l'homme-rat avec son épée, et lâcha la créature au sol. Il ne savait pas si elle était morte, mais il avait fait mouche.

Et, comme pour manifester son mécontentement, il regarda en direction des deux autres, comme pour leur signifier qu'il était là s'ils avaient besoin d'aide.


[Attaque skarnien E]






:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3


Dernière édition par Dilon Deraborne le Mar 9 Jan 2018 - 21:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
 

Vadrouille matinale [PW Dilon & Thorek]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Vadrouille matinale [PW Dilon & Thorek]
» Une froideur matinale ... [PV]
» La grande vadrouille
» Vadrouille en aveugle [PV Ao]
» En vadrouille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nord de Dùralas :: Ville de Kastalinn :: Archives-