AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : karma
Le Monde de Dùralas a précisément 1692 jours !
Dùralas, le Lun 18 Juin 2018 - 15:17
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Partagez | 
 

 Perdu dans la neige [PW Dilon Deraborne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Darrö Aldhren
Âme égarée

avatar

Messages : 198
Expérience : 1421
Masculin Âge RP : 9

Politique : 01
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Présence obscure de Darrö, +350, v+300, 50)

Stats & équipements
Vitalité:
2904/2904  (2904/2904)
Vitesse: 257
Dégâts: 34%

MessageSujet: Perdu dans la neige [PW Dilon Deraborne]   Jeu 4 Jan 2018 - 22:29

Il avait réussi... Il avait réussi à sortir de la forêt sans encombre et à atteindre les montagnes. Il s'était éloigné le plus possible des routes et des sentiers, avait grimpé aussi longtemps que le terrain le lui permettait. Il avait marché aussi loin de toutes zones possiblement habitées. Le froid aurait dû l'emmener depuis plusieurs jours, mais il ne ressentait pas la moindre fraîcheur, ses pieds nus dans la neige ne bleuissaient pas et les vêtements qu'ils portaient, gelés ne lui procuraient aucune sensation que ce soit de la chaleur ou de fraîcheur. Il s'était fait à l'idée que les sensations qu'ils avaient ressentit dans sa vie passé avait comme les être qui lui étaient cher, disparus en forêt dans le feu et les larmes.

Il ne s'était pas manifesté depuis sa sortie de la forêt, ce n'était qu'une question de temps et le garçon le savait mais dans ces lieux il ne pourrait blesser personne. Le mont Tagne, point culminant de Dùralas à sa connaissance devrait conférer aux êtres sans défense la plus grande sécurité face à lui. Il avait été incapable de sortir de la forêt alors dans le lieu le plus inhospitalier possible, là où le froid et les tempêtes de neige obstruerait sa vision tout le monde devrait être en sécurité. Le garçon évitait soigneusement tout les campements de géants, ils étaient forts mais il doutait qu'ils puissent rivaliser avec lui, du moins pas longtemps.

Il avait trouvé une grotte, sûrement l'ancienne demeure d'un ours ou d'une bête massive à en juger par les ossements qui jonchaient les lieux. Ici, il pourrait être seul, il était triste, mais au moins il ne serait plus responsable de la mort de personne. Il en avait assez de toujours se réveiller couvert du sang d'innocentes créatures ou de malchanceux voyageurs, cela devait cesser. Il pourrait être seul ici, dans le calme... Tellement calme...

Il se réveilla dans la grotte. Il n'avait pas bougé ! À chaque fois qu'il s'endormait, ce qu'il n'avait besoin de faire qu'une fois en plusieurs jours, il se réveillait toujours plus loin de l'endroit où il s'était arrêté, mais pas ici. Le laissait-il tranquille, avait-il abandonné, était-il enfin partis, lassé de cette errance dont il ne pourrait s'extirper, avait-il enfin compris que le garçon n'abandonnerait jamais ?!

Non !

Tu penses peut-être que tu pourras me garder éloigné du monde ? Partons en balade.

Cette simple phrase tracé dans la neige avait fait s'évaporer tout espoirs, il ne partirait jamais, jamais il ne le laisserait. Il était maudit et rien de ce qu'il ne pourrait faire ne le déciderait à quitter son corps. Il en avait assez, c'était trop dure. Il aurait pu essayer de le maintenir à distance encore et encore mais tôt ou tard il réussirait à tuer de nouveau, il devait faire quelque chose.

Il quitta sa grotte, gravis jusqu'à ce que le terrain ne l'oblige à escalader, il ne ressentait n'y le froid n'y la fatigue et il allait en tirer avantage. Pierre après pierre, mètres après mètres, il montait là où aucun ne l'aurait pensé capable de monter. Il devait le faire, il en avait besoin. Si rien qu'il ne puisse faire ne pouvait le dissuader alors il devait essayer de le détruire.

Le sommet était balayé par les vents glacés, mais il ne ressentait toujours rien, il ne pouvait distinguer le sol de la neige transportée par le vent. Il pleurait, ses larmes changées en glace disparaissant dans le vide ne faisaient que le précéder dans l'inconnu. Il avait lutté, il avait lutté aussi fort qu'il le pouvait mais il ne le quitterait jamais. Si il était autant que ça attaché à son corps, il devait le détruire. Il repensa à sa mère, à son père et à son frère, à leurs sourires, leurs voix. Il repensa à son ami à poils qu'il avait aimé comme un frère et qui maintenant était partis par sa faute. Il aurait voulu leur dire à quel point il était désolé. Peut-être allait-il les revoir...

...

La chute paru durer une éternité, il ferma les yeux et repensa à ses rêves, à ses aventures, à l'Archimage qu'il aurait adoré rencontrer, au roi des elfes et au concours qu'il avait gagné grâce aux enfants du château. Il repensa à l'étrange magicienne qu'il avait vue et à son énigme, comme les choses les plus insignifiantes prenait son importance à la fin. Il ne vit pas le sol et personne n'entendit la fin du jeune Darrö Aldhren.

...

La fin ? Un corps désarticulé dans la neige, en charpie à certains endroits se reconstituait calmement dans l'étendue blanche. De la fumée l'enroulait et faisait craquer les os, les remettait en place. Là où il manquait des parties elle en faisait repousser de nouvelles. Un visage d'enfant réapparu au sommet de ce corps qui s'arrêtait au coup quelques heures auparavant et la forme se leva et disparu dans le brouillard.


" Réveille-toi petit, notre balade n'est pas terminée. "



Il reprit ses esprits dans des ruines fumantes, un campement dans la neige qui n'en était plus un après ce qui semblait être un massacre.

- Non ! Non, non, non, non, non ! C'est impossible ! Je me suis... Je t'es tué !

Il manqua de s'étouffer en voyant au milieu du camp dans une marre de sang et de tripes fumantes, dessiner avec les membres arrachés des anciens occupants ces mots :

BIEN ESSAYÉ


Impossible, cela devrait être impossible, comment avait-il pu survivre à une telle chute ?! Il eu un haut-le-cœur en remarquant que chaque membre était tapissés de marque de petites dents. Il les avaient découpés en les dévorants. Le garçon se mit à paniquer, à ses yeux perdus dans le vide, les monts alentours semblaient se mouvoir dans une danse macabre. Il ne devait pas s'évanouir, il était trop loin des sommets, il pourrait atteindre un camp en quelques heures ! Il devait retourner à la grotte au plus vite.
Les pas qu'il laissait dans la neige étaient la seule touche de couleur dans ces étendues montagneuses, n'était ce pas ironique que même ces monts millénaire eurent le droit à de la couleur quand toutes traces de lumière avait quitté la vie d'un enfant ? Il n'espérait qu'une chose en retrouvant la douce étreinte de la sûreté dans sa petite grotte sombre et froide.

- Pitié, faites que ça s'arrête...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4782
Expérience : 3974
Masculin Âge RP : 34

Politique : 168
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3163/3163  (3163/3163)
Vitesse: 580
Dégâts: 2538

MessageSujet: Re: Perdu dans la neige [PW Dilon Deraborne]   Jeu 11 Jan 2018 - 1:05

Les excursions montagneuses n'étaient pas les aventures préférées de Dilon Deraborne. L'homme aimait les endroits plutôt chauds, c'est pourquoi il appréciait vivre à Stellaraë, ou bien errer dans le sud de Dùralas, comme dans la belle petite cité maritime d'Ishtar. Il s'était déjà rendu dans des endroits froids, à savoir une fois dans les Baldors, ou encore deux ou trois fois en Perracie et dans les plaines d'Aràn. Mais les contrées est de Dùralas étaient sans doute les plus froides pour lui. En tout cas, excepté peut-être la banquise (où il n'y avait jamais mis les pieds), les montagnes s'avéraient être les régions où le froid était le plus mordant.

Pour combler le tout, Dilon gravissait actuellement le plus haut mont du territoire : le Mont Tagne. De plus de 4000 mètres d'altitude, ce mont avait la particularité de pouvoir être aperçu dès les limites entre la forêt de sapins et le désert de Harena. Plus il montait, plus la chaleur s'évaporait pour laisser place à un paysage neigeux et très frais.

Pour se déplacer, il avait fait la demande pour garder Equus, cheval des écuries royales et pur-sang haranien particulièrement performant. Peut-être était-ce parce qu'il avait été dressé d'une main de maître, ou peut-être était-ce dû à son caractère. Un peu de tout cela à la fois, très certainement.

Le Gardien-en-chef avait recouvert son destrier d'une épaisse couverture fabriquée à partir de poils de grizzly. Si elle pouvait gratter de temps à autres, elle remplissait à merveille sa fonction protectrice du froid. Quant au cavalier, il était vêtu de son habituel cuirasse, une armure de mithril, ainsi que de belles bottes de sept lieues recouvertes par des jambières métalliques, ainsi qu'une fine cotte de maille pour lier haut et bas du corps. Enfin, il avait agrémenter le haut de son armure de fourrure d'animal dont il ne connaissait ni l'espèce, ni la provenance, mais qui avait l'avantage de tenir bien chaud. Celui permettait à l'humain de monter sur le col sans être complètement glacé, et pouvoir résister à la chute perpétuelle de température.

Alors qu'il atteignait un endroit moins pentu et plus plat, il arrêta sa monture en tirant sur les rênes. Observant les environs, il plissa des yeux et tourna la tête de droite à gauche. Sur sa droite s'étalaient les montagnes, de la brume blanchâtre et épaisses et des nuages qu'il avait commencé à dépasser. Il pouvait apercevoir des sapins en contrebas et en tout petit. Les conifères étaient si téméraires que certains poussaient à même le Mont Tagne, ce qui semblait être un exploit aux yeux de Dilon par rapport aux températures.

Puis son regard se dirigea vers la gauche. Là, la brume aux éclats blancs était encore plus intense, et il dût s'y avancer pour apercevoir bientôt une petite silhouette noire. Intriguée, il s'avança et vit -à une quarantaine de mètres de là- la silhouette bouger. Elle avait la taille d'un petit garçon, mais il n'arrivait pas à bien le discerner dans l'épais brouillard. Décidant de s'avancer davantage, il prit en même temps la direction de héler cette personne, au cas où celle-ci réagirait.


- Hey, petit ! Tout va bien ?

Une question banale, que l'on aurait pu comparer avec une déformation professionnelle de la part du Gardien due à l'habitude de surveiller Stellaraë. Son côté défenseur prenait le dessus, s'il s'agissait d'un enfant, il devrait l'aider !

- Je ne te veux aucun mal, seulement te voir sous cette épaisse brume !






:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Darrö Aldhren
Âme égarée

avatar

Messages : 198
Expérience : 1421
Masculin Âge RP : 9

Politique : 01
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Présence obscure de Darrö, +350, v+300, 50)

Stats & équipements
Vitalité:
2904/2904  (2904/2904)
Vitesse: 257
Dégâts: 34%

MessageSujet: Re: Perdu dans la neige [PW Dilon Deraborne]   Jeu 11 Jan 2018 - 5:04

Une voie s'éleva d'au-delà du brouillard, la voie d'un homme qui était bien trop douce pour cette histoire, il semblait vouloir aider mais ne savait sûrement pas à quelle funeste entreprise il venait de prendre part alors.

- Hey, petit ! Tout va bien ?

" Quoi ? Quelqu'un ?! Non, non, non, non ! Je dois m'éloigner de lui le plus vite possible ou il finira comme les gens dans ce camp ! "


Darrö était exténué, il venait à peine de reprendre ses esprits, mais la chute devait y être pour quelque chose, il ne savait pas comment son corps avait pu résister à un tel choc, mais ce qui était sûr, c'était que cela n'était pas gratuit. Il avait l'impression d'avoir couru des jours durant et l'horizon devant lui était loin d'être linéaire et ce n'était pas dû aux montagnes, il allait quitter son état de conscience et à ce moment-là, il devait absolument être seul.
Il le voyait, une forme à travers la brume, beaucoup trop grande pour être à pied et beaucoup trop intelligible pour être un géant, il devait s'agir d'un homme à cheval.

" Je ne dois pas le laisser m'approcher ! "


Il se mit à courir dans la direction opposée, si seulement il pouvait atteindre la grotte alors il serait loin de ce voyageur qui ne cherchait qu'à l'aider, quelle blague ! Personne ne pouvait l'aider, il devait le distancer d'aussi loin que possible et peut-être qu'il penserait avoir rêvé. Le garçon couru, balayé par la fatigue et l'esprit embrouillé, il ne remarqua pas dans son état que les traces pourpres qu'il laissait dans son sillage auraient même permis à un elfe aveugles de le suivre sans mal. C'était trop dur, le garçon s'étala dans la neige et se mis à ramper.

" La grotte, dois atteindre la grotte... Dois atteindr... "

S'en était trop pour lui et une fois de plus une personne innocente allait périr par sa faute, parce qu'il avait été trop faible pour lui résister, trop faible pour en finir. Les dernières pensées de Darrö avant se sombrer dans l'inconscience à l'encontre de ce nouveau mort en sursis ne parvinrent pas à se changer en mots.

Fuyez...  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4782
Expérience : 3974
Masculin Âge RP : 34

Politique : 168
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3163/3163  (3163/3163)
Vitesse: 580
Dégâts: 2538

MessageSujet: Re: Perdu dans la neige [PW Dilon Deraborne]   Mer 17 Jan 2018 - 13:41

Le silence s’était installé depuis quelques secondes, perturbé seulement par la petite brise glacée qui parcourait le Mont Tagne. Lorsque Dilon avait interpellé l’étrange silhouette enfantine, celle-ci semblait avoir tourné la tête dans sa direction - de ce qu’il avait cru apercevoir dans la masse brumeuse - mais elle restait comme figée. Et, d’un coup, sans prévenir, l’ombre partit en courant dans la direction opposée. Sans un bruit, elle fut petit à petit complètement masquée par le brouillard blanchâtre et tenace, comme si elle avait été dévorée.

Dilon leva un de ses sourcils bruns.


- Ah.

Commenta-t-il, dubitatif. Il attendit un petit temps en fixant la grisaille puis, comme rien ne venait, il haussa les épaules. Peut-être que cette personne n’avait pas besoin d’aide au final.

Un petit coup des talons sur les flancs d’Equus indiqua qu’ils étaient prêts à reprendre la route. Le cheval repartit tranquillement, marchant au pas dans la neige qui craquait à mesure qu’il avançait. Ils se dirigeaient dans la direction où l’ombre s’étaient enfuie en courant. Dilon se demandait même si elle n’avait pas été le fruit de son imagination : il n’avait pas l’habitude de vivre dans un climat si froid.

Lorsqu’il parvint à l’endroit où il avait aperçu la personne, il regarda machinalement le sol sur les côtés : des traces brunâtres tachaient la neige ci et là. L’homme tira sur les rênes de son pur sang-haranien pour signifier un arrêt et descendit. Le gardien se pencha en pliant les genoux et inspecta ces taches. Celles-ci étaient couleur vermeil et, Dilon en était certain, ressemblaient à tout point à des marques de sang. Il releva la tête et put constater que le sang formait une ligne imprécise qui s’étendait au-delà du brouillard, et constituée de multiples flaques de sang plus ou moins grosses selon les endroits. Finalement, ce quelqu’un avait peut-être besoin d’aide. Pourquoi avoir pris la fuite dans ce cas ?

Une moue se dessinant sur son visage, il remonta sur Equus et se mit à suivre la ligne. Le cheval se déplaça d’abord au pas, puis, comme la taille des taches s’amplifiait, Dilon augmenta la cadence. Au trot, le destrier et son cavalier parcoururent une pente légère du Mont Tagne, suivant les traces. Soudain, le Gardien vit que les grosses gouttes venaient de se transformer en véritable route rougeâtre, virant sur le pourpre. Il stoppa de nouveau sa monture et descendit. A même la neige, se trouvaient une sorte de route sanglante, qui s’allongeaient sur deux mètres au moins. Son terminus s’arrêtait sur… Un corps.

Là, dans la neige, était étendu le corps sans vie d’un jeune garçon, d’après ce qu’il pouvait reconnaître. Le corps entier était recouvert de ce liquide vermeil, donnant l’impression qu’il avait été baigné dedans. Rarement le guerrier avait vu autant de sang sur un si petit corps. Il hésita, regardant les alentours toujours aussi brumeuses, et décida de se pencher sur le dùralassien inanimé.


- Petit.. ?

Il craignait que son interlocuteur soit déjà mort.







:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Darrö Aldhren
Âme égarée

avatar

Messages : 198
Expérience : 1421
Masculin Âge RP : 9

Politique : 01
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Présence obscure de Darrö, +350, v+300, 50)

Stats & équipements
Vitalité:
2904/2904  (2904/2904)
Vitesse: 257
Dégâts: 34%

MessageSujet: Re: Perdu dans la neige [PW Dilon Deraborne]   Sam 27 Jan 2018 - 2:02

- Petit.. ?

Une voix vint lui chatouiller les oreilles, c'était sûrement son jour de chance, malgré tout les efforts que le petit faisait, il parvenait encore une fois à se réveiller à côté d'un nouveau repas.
Il releva la tête et vu l'homme sur sa monture, il s'apprêtait à lui sauter à la gorge à lui et à son destrier goûtu quand il se ravisa directement, un symbole qu'il connaissait bien venait orner un médaillon autour du cou de l'individu, à travers ses vêtements il le voyait très bien luire de cette lueur répugnante.

Les gardiens...

Il connaissait bien cet ordre de pourceaux qui avait vu le jour lors de sa dernière venu. C'étaient d'ailleurs eux qui l'avaient abattu la dernière fois et qui l'avait enterré avec son livre incantatoire sous le désert du Centre-Monde, il les détestait ses rats.
Il y avait autre chose, horriblement clair, mais il n'arrivait pas à mettre le doigt dessus, décidément le petit avait le chic pour faire des rencontre intéressante, il était à peine sorti de la forêt et du sommet des montagne qu'ils étaient tombés sur un délicieux camp de brigand et maintenant un gardien.
Il valait mieux jouer la carte de la prudence avec ce genre de gars pour mieux les poignarder dans le dos, il avait la chance d'être dans un corps à l'allure innocente et il comptait bien en profiter. Il rétracta ses pupilles au maximum pour rendre au corps qu'il occupait une apparence humaine en espérant que l'homme n'est rien vu, il prit la voie la plus gentille possible pour s'adresser à lui.

" Bonjour, vous êtes un chevalier ? Aidez-moi, je vous en prie, des brigands m'ont capturé et ils se sont disputés, ils se sont entretués et j'ai pu m'enfuir, aidez moi s'il vous plaît. J'air peur. "


La ruse du démon était rodée, il avait fait ça des milliers de fois et avec le corps du petit, ce serait un jeu d'enfant de berner ce gardien, un point qu'il avait occulté, c'était qu'il se trouvait dans le corps d'un enfant certes, mais dans le corps d'un enfant pied et bras nus dans la neige et qu'il ne paraissait souffrir aucunement du froid cette chose lui étant complètement inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4782
Expérience : 3974
Masculin Âge RP : 34

Politique : 168
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3163/3163  (3163/3163)
Vitesse: 580
Dégâts: 2538

MessageSujet: Re: Perdu dans la neige [PW Dilon Deraborne]   Mar 6 Fév 2018 - 3:11

Dilon fut d'abord soulagé de constater que le garçonnet était encore en vie.
Celui-ci avait redressé la tête lorsque le guerrier l'avait interpellé. Il resta là quelques instant,
les membres nus dans la fraîcheur mordante de la neige, presque bleuis. Puis il prit la parole d'une voix enfantine et tout à fait intelligible. C'était même étonnant qu'il parle aussi bien dans l'état dans lequel il se trouvait.


" Bonjour, vous êtes un chevalier ? Aidez-moi, je vous en prie, des brigands m'ont capturé et ils se sont disputés, ils se sont entretués et j'ai pu m'enfuir, aidez moi s'il vous plaît. J'air peur. "

Des brigands ? Ici ? Ce qui expliquait le sang. Dilon pensait que les Kazhariens avaient déjà éradiqué la plupart des bandits de la région, mais a priori il en restait. Bien qu'il ne soit pas d'une perspicacité grandiose, il savait comment il devait réagir dans cette situation. Ni une, ni deux, il attrapa une épaisse couverture de fourrure attachée à l'arrière de son cheval et il descendit, en s'approchant de l'enfant.

Rapidement, il s'approcha de l'enfant, l'enveloppa dans la couverture en s'agenouillant et il le souleva. Il était léger comme une plume. Peut-être était-ce dû à cette grosse quantité de sang (Dilon pensait qu'il s'agissait du sang du garçonnet, s'il savait que la vérité était toute autre...), ou peut-être était-ce parce que Dilon n'avait pas l'habitude de porter un juvénile.

Il regarda à droite et à gauche, cherchant un endroit où se réfugier. Ne voyant rien dans l'épaisse masse blanche il haussa les épaules et avança tout droit. Il siffla pour ordonner à son destrier de le suivre. Ce que ce dernier fit instamment. Ce ne fut qu'à partir du moment où il marchait qu'il prit la parole.


- Chevalier... Le terme est un peu excessif. J'utiliserai plutôt le mot guerrier. Je suis un Gardien, et je suis là pour te protéger de ces bandits. Pas d'inquiétude à avoir, tu seras bientôt en sécurité.

Tout en se déplaçant, il sentait un liquide chaud se répandre dans la couverture : le liquide vermeil qui recouvrait le jeune homme tachait cette enveloppe de fourrure.

- Tu as de la famille quelque part ?

Demanda-t-il avant d'apercevoir une ouverture dans la paroi rocheuse du Mont Tagne. Il avança davantage et, voyant que la petite grotte était assurément inhabitée, il y pénétra. L'endroit était petit, de la taille d'une petite maison paysanne. Stalactites et stalagmites se faisaient écho, tantôt en pointant vers le ciel, tantôt en pointant vers le sol. L'endroit est froid, sec, mais moins mordant qu'à l'extérieur. Plusieurs rochers étaient disposés en cercle, comme s'il s'agissait de sièges naturels.

Dilon déposa bientôt le garçon sur un sol à peu près égal, qui ne serait pas trop dur à supporter. Là, il s'écarta, laissant l'enfant respirer.


- Voilà, je pense qu'ici tout danger est écarté. Il suffit de rester vigilant et d'attendre que cet épais brouillard se dissipe... Comment te prénommes-tu ?

Il voulait lui parler pour ne pas qu'il tombe inconscient, il ne savait pas à quel point il était blessé. Si tenté qu'il le soit vraiment.






:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Darrö Aldhren
Âme égarée

avatar

Messages : 198
Expérience : 1421
Masculin Âge RP : 9

Politique : 01
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Présence obscure de Darrö, +350, v+300, 50)

Stats & équipements
Vitalité:
2904/2904  (2904/2904)
Vitesse: 257
Dégâts: 34%

MessageSujet: Re: Perdu dans la neige [PW Dilon Deraborne]   Mer 7 Fév 2018 - 22:34

Tout était noir, il était comme écrasé par le néant qui l'entourait, il ne ressentait rien. Ce n'était pas juste le fait de ne ressentir aucune sensation de froid ou douleur, mais plutôt comme si son corps n'existait pas, pas en ce "lieu" tout du moins. Il avait l'impression dérangeante qu'il connaissait cet "endroit" sans savoir nullement d'où, mais il était sûr d'une chose, ce n'était pas la première fois. Il avait déjà ressenti ce néant, cette absence sensorielle qui faisait naître en lui ces sensations de quiétude et d'angoisse mêlées en un malsain mélange. Comme s'il ne risquait rien "ici" mais qu'il était en grand danger.

Le gardien l'avait amené dans une grotte, il l'avait porté jusqu'à cette ouverture à flanc de montagne et il avait pu sentir de plus prêt ce "guerrier". Il avait pu sentir son sang passé dans ses veines, ce sang délicieux propre aux humains, s'il n'avait pas rassasié sa faim avec les pillards plus tôt, il n'aurait sans doute pas pu y résister, mais quelque chose l'intriguait chez ce gardien. Il n'avait rien à voir avec les humains avec lesquels il avait joué depuis qu'il habitait le garçon, il y avait quelque chose de pur en lui ou plutôt sur lui.
Il devait partir d'ici, il le savait au plus profond de lui, il n'avait pas sa place dans ce "lieu" mais que pouvait-il bien faire. Il n'avait aucunes idées d'où il se trouvait et de comment en sortir, à la simple penser de rester perdu dans cette obscurité totale où rien se semblait exister, il était transis d'effroi. Plus il y demeurait, plus sa volonté s'affaissait, il perdait pied et tout son esprit lui hurlait que s'il ne revenait pas vite il ne quitterait jamais cette abîme. Il essayait de crier, de s'enfuit, mais rien de ce qu'il essayait n'avait d'emprise dans ce noir totale.
Quand il eu finalement perdu tout espoir, il se produisit quelque chose d'inattendu, une lueur, extrêmement faible, mais quand même perceptible comme un phare dans l'obscurité lui parvint. Elle était ténu, mais il devait savoir d'où elle venait, elle l'attirait comme un papillon de nuit le serait par la flamme d'une chandelle, il ne savait pas pourquoi mais il ne pouvait en détourner le regard, elle était son seul espoir de salut, il en était persuadé.

- Voilà, je pense qu'ici tout danger est écarté. Il suffit de rester vigilant et d'attendre que cet épais brouillard se dissipe... Comment te prénommes-tu ?

Il y avait définitivement quelque chose de trop "pur" chez le gardien, l'ordre s'était-il tellement améliorer depuis son départ qu'il pouvait sentir en la présence d'un de ses membres un obstacle à sa nature sombre ? Il lui avait posé une question, il valait mieux continuer à jouer la carte du jeune garçon perdu en attendant d'évaluer le niveau du guerrier, le garçon ne l'avait pas habitué à combattre d'adversaire dangereux en restant caché et cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas vécu un vrai combat.

- Je m'appelle Darrö, Darrö Aldhren.

Il connaissait le nom de l'enfant, pas que cela soit d'une quelconque importance, mais il valait mieux joué la carte de la sûreté, il n'avait aucune idée de comment pouvait se prénommer les enfants humains à cette époque et s'il lui avait donné son vrai nom le larynx de son hôte se serait changer en un bouilli sanguinolente.
Il devait en apprendre plus sur lui, son nom lui dirait peut-être quelque chose même s'il en doutait grandement, il ne savait même pas depuis combien de temps, il avait été enfermé sous terre.

- Et vous monsieur le guerrier, comment vous appelez vous ?

Il était fier de sa performance, la possession s'était comme l'éviscération, ça ne s'oubliait pas. Cette apparence était décidément très utile, il devrait essayer de trancher la gorge du gardien à la première occasion juste pour voir s'il était si "pur" que ça.

Hmm... Non. Trop aléatoire, s'il s'avérait être dangereux il vaudrait mieux que je fasse preuve de précautions, en plus je veux le faire souffrir ! Un gardien ça se déguste.


Il ne remarqua pas que ses traits se muèrent en une grimace sadique que jamais un enfant n'arait même pu imaginer arborer à la réponse du gardien, il ne l'écoutait pas une seule seconde, il s'imaginait seulement en train de se baigner dans son sang et de dévorer ses organes encore fumant dans la pâleur de la neige alors que celui-ci serait toujours conscient.

Quel délice, ce sera.

Il faisait preuve d'un effort presque impossible, mais il avait l'impression que la lueur devenait plus clair, plus intense, comme s'il pouvait l'atteindre. Il en distinguait la forme petit à petit, cette longueur, cette forme... Une croix ? Non.

Une épée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4782
Expérience : 3974
Masculin Âge RP : 34

Politique : 168
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3163/3163  (3163/3163)
Vitesse: 580
Dégâts: 2538

MessageSujet: Re: Perdu dans la neige [PW Dilon Deraborne]   Ven 16 Fév 2018 - 21:58

- Je m'appelle Darrö, Darrö Aldhren.

Le garçon avait répondu de manière tout à fait audible, comme s'il n'était pas affecté par les "blessures" existantes uniquement dans l'esprit de Dilon. Il y eut un moment d'attente puis il reprit, retournant la question au guerrier. Le gardien s'éclaircit la gorge, comme pour s'apprêter à répondre, mais il fut interrompu dans sa lancée par l'expression du jeune Darrö. L'enfant, sans qu'il ne sache pourquoi, souriait à s'en décrocher les dents, les lèvres retroussées quasi jusqu'aux pommettes du jeune homme. L'homme resta circonspect quelques instants : il ne comprenait pas ce sourire. Avait-il fait quoique ce soit de comique ? Ou bien le garçon était-il seulement content de le voir ? Ou encore, il souriait parce qu'il avait envie de sourire. Il ne savait pas trop.

Ne trouvant intérieurement pas la réponse, il haussa les épaules et répondit.


- Enchanté Darrö, je suis Dilon, Dilon Deraborne. Je suis un gardien de Stellaraë, et je peux t'aider, si tu le souhaites. Sais-tu ce qui t'est arrivé ?

Un hennissement se fit entendre à quelques mètres derrière lui. Dilon tourna la tête,  rendant son cou tout à fait visible et disponible malgré la longue barbe. C'était Equus qui hennissait, comme s'il était agacé... Ou apeuré par un danger imminent. Mais l'homme choisit plutôt la première proposition et consigna à sa monture de se calmer d'un claquement de langue dont il avait le secret. Equus sembla revenir à la raison quelques instants, puis reprit de plus en secouant la tête et hennit de nouveau.

- Boarf, il se calmera bien vite.

Dit-il en tournant de nouveau la tête, sans voir ce que le jeune Aldhren avait pu faire.

- Tu as de la famille dans le coin ? Des amis peut-être ?

Sans attendre la réponse, le guerrier s'assit sur un rocher non loin. Là, il détacha son ceinturon et posa le fourreau de Svërdd, son épée flamboyante, juste au niveau de ses pieds. Il fit craquer les jointures de ses doigts et de ses bras et regarda de nouveau dehors.

- Brr, faudra attendre que ce brouillard se dissipe pour sortir.






:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Darrö Aldhren
Âme égarée

avatar

Messages : 198
Expérience : 1421
Masculin Âge RP : 9

Politique : 01
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Présence obscure de Darrö, +350, v+300, 50)

Stats & équipements
Vitalité:
2904/2904  (2904/2904)
Vitesse: 257
Dégâts: 34%

MessageSujet: Re: Perdu dans la neige [PW Dilon Deraborne]   Dim 18 Fév 2018 - 3:27

Les hennissements du cheval le sortirent de ses pérégrinations mentales à base de bain de sang et de banquets d'intestins juteux à souhaits, les animaux avait cette capacité à sentir la présence des êtres de son engeance et ses suppliques paniqués commençaient à l'énerver au plus au point.
S'il ne se calmait pas vite, il lui arracherait la têt...

Qu'est-ce que c'est que cette saloperie ! 


Il en était sûr maintenant, l'horrible pureté qu'il avait senti plus tôt venait à coup sûr de cette épée , il reconnut cette abominable sensation de "bien" qu'il aurait pu reconnaître entre mille, mais qu'il n'avait pas décelé plus tôt. 

Comment peut-elle être ici au beau milieu des montagnes ! Il faut que quand je tombe sur un gardien celui-ci soit le porteur de l'épée de lumière, de la chercheuse de héros, de cette saloperie d'Excalibur !


L'épée avait une autre apparence, mais il était sûr que c'était bien elle, il devait s'en méfier, elle pouvait lui causer d'énorme dommages, elle ne le tuerait pas, mais si elle venait à rentrer en contact avec son hôte, il pourrait se retrouver congédier comme simple spectateur pendant longtemps. C'était un des seuls moyens pour pouvoir le blesser lui, le corps pouvait être détruit, il n'en ressortirait que plus fort, mais avec cette "chose" se serait lui directement qui serait blesser sans que son hôte ne ressente la moindre douleur. Il devait tout faire pour en finir au plus vite avec ce corniaud de gardien qui ne se doutait de rien, l'épée maintenant posé à ses pieds, il devait être prudent.

-Brr, faudra attendre que ce brouillard se dissipe pour sortir.

Il n'avait entendu que cette phrase du gardien, c'est vrai que le brouillard s'intensifiait...

Hmmm... Ce brouillard est étrange, je ne sais pas pourquoi mais il a quelque chose de spécial. Je pourrais peut-être l'entraîner à l'extérieur, je pourrais le suivre à l'odeur alors que lui serait totalement aveuglé.

Il voyait distinctement la forme d'une épée, éclatante comme le soleil au milieu des ténèbres qui l'entouraient, il devait l'atteindre, il y était presque. Plus le garçon approchait des parois plus fine de l'abîme là où le contact avec le monde terrestre était le plus prononcé plus une brume d'origine magique recouvrait les environs de la grotte. Des nappes de brume commençaient à s'engouffrer dans la grotte longeant le sol et les parois. La pierre des parois se teintaient peu à peu de blanc alors que Darrö fournissait un effort considérable pour atteindre l'épée. 

Quoi ! Non ! Comment a-t-il réussi à sortir de lui-même ! L'épée ! Non, je dois tuer le gardien !

Ses pupilles se teintèrent de noir et sa mâchoire se disloqua dans un effroyable craquement, ses dents s'allongèrent et sa langue, noir comme le charbon claqua dans l'air. Là, où se trouvait plus tôt le visage d'un jeune garçon tout à fait normal prenait place une gueule béante remplis de crocs dégoulinants comme l'aurait été celle d'une bête carnivore devant une proie qu'il s'apprêtait à dévorer. Il n'avait qu'à peine deux mètres à faire pour lui arracher la tête, il n'aurait besoin que de quelques secondes...

Il allait l'atteindre, encore un peu, juste un peu...

Il s'élança sur le gardien dans un cri que nulle gorge humaine ne pouvait possiblement produire, sa mâchoire qui n'avait plus rien de censé tendu vers le visage de celui-ci...

Quand il atteignit finalement l'épée, les abysses furent baignés dans la lumière la plus claire et la plus pure qu'il n'avait jamais vue.

Il s'écrasa sur le sol aux pieds du gardien, sa mâchoire se résorba dans d'affreux bruits de constriction pour retrouver un aspect naturel. Il était là, étendu sur le sol. Quand Darrö reprit ses esprits, il était sur le sol d'une grotte baignée dans la fumée, devant lui se tenait l'homme qu'il avait aperçus avant de perdre le contrôle. 

" Vous... Vous êtes vivant ?! " 

Il était perdu, comment l'homme lui avait-il survécu ? Alors qu'il était rempli de questions son regard, se posa sur l'épée de l'homme et l'a reconnu tout de suite. C'était celle qu'il avait vue "là-bas", celle qui l'avait guidé, celle qui l'avait sauvé ! 

" Cette épée... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4782
Expérience : 3974
Masculin Âge RP : 34

Politique : 168
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3163/3163  (3163/3163)
Vitesse: 580
Dégâts: 2538

MessageSujet: Re: Perdu dans la neige [PW Dilon Deraborne]   Lun 19 Fév 2018 - 3:43

Dilon n'aurait pu si bien dire. A peine avait-il évoqué la grisaille qui s'étendait à l'extérieur que celle-ci sembla s'épaissir petit à petit. Intrigué, le guerrier continua son observation, sans se rendre compte de ce qui se passait dans son dos. Il remarqua que la brume blanchit de plus en plus et pénétra à l'intérieur de la grotte, comme si elle désirait en prendre possession. C'était comme si les parois rocheuses et le sol étaient soudain nappés de ce brouillard hivernal qui progressait lentement en direction de l'homme et du garçon. Il espérait qu'ils ne seraient pas complètement envahis, au risque de devoir trouver refuge ailleurs.

Il resta immobile quelques secondes avant d'entendre un craquement sonore, pareil à un membre qui se disloque. Il se retourna tout de suite, aux aguets. Dilon se leva d'un bond, manquant de glisser en s'appuyant sur le rocher qui se tenait derrière lui. A la place du jeune Darrö se dressait désormais une horrible abomination. Ses yeux étaient d'un noir de jais, sa gueule béante et remplie de plusieurs rangées de dents plus acérées les unes que les autres, pareille à une dentition de requin. Une longue langue pendait de cette bouche disloquée, noirâtre comme l'onyx. Son esprit lui jouait un tour : c'était le fait d'avoir observé trop longtemps le brouillard qui devait lui donner cette illusion. Il cligna des yeux, mais rien ne changea.

La créature chargea dans sa direction. Il n'aurait jamais le temps d'esquiver. Il baissa la tête et plaça son bras droit à la diagonale devant lui, comme pour se protéger. Le cri strident qu'elle poussa était si fort qu'il en ferma les yeux. L'homme serait bientôt agonisant... Tous les muscles contractés, il attendit une seconde, deux secondes, trois secondes. Rien. Le Deraborne ouvrit les yeux.

Darrö avait repris forme humaine. Il gisait devant lui, à même le sol, près du fourreau de Svërrd encore posé contre la pierre. Dilon attendit, le cœur battant et paralysé. Au bout d'une petite minute le jeune homme effectua un mouvement. Tout de suite le gardien se ressaisit et s'empara du pommeau de Svërrd, la lame enflammée, qu'il dégaina et plaça devant lui, prêt à l'offensive.


- Vous... Vous êtes vivant ?!

Demanda simplement le garçonnet, comme s'il se réveillait d'un léger somme. Sans que Dilon ne puisse répondre, il ajouta :

- Cette épée...

L'homme ne comprenait pas, il ne comprenait rien. Il regarda successivement Darrö Aldhren et l'arme qu'il tenait de sa main droite. Quel était le rapport ? Pourquoi ces questions ? Qu'est-ce que c'était que ça ? Il en avait vu, des horreurs, mais jamais aucune n'avait pris l'apparence d'un enfant. Il ne savait plus quoi penser. Etait-ce une ruse ? Il était certain d'avoir vu le garçon arborer une apparence démoniaque. Ou alors était-ce son imagination ? C'était peu probable, il avait toujours eu une bonne vue, même après quelques verres.

- Bien sûr que je suis en vie, où voudrais-tu que je sois actuellement ? Et qu'est-ce que c'était que ça ?

Pour illustrer sa question, il montra du doigt la bouche de Darrö, qui était désormais revenue à la normale. Puis, comme il ne comprenait pas vraiment la situation, il décida d'en expliquer davantage sur son arme. Peut-être il y avait-il un rapport, comme le petit perdu semblait s'en soucier.

- L'épée que tu vois, celle que je tiens actuellement dans la main, c'est Svërdd, fusionnée dans l'atelier des technophiles. Elle est composée d'Excalibur, une épée légendaire dont la flamme ne s'éteint jamais, ce qui explique cet halo orangé autour de la lame. Comme tu peux le voir, elle est capable de brûler tout et n'importe quoi. Elle est particulièrement efficace contre les créatures corrompues, les êtres démoniaques, les morts-vivants... Mais je ne comprends toujours pas. Que s'est-il passé ? Comment te sens-tu ?

Sa voix ne trahissait aucune émotion. Il n'était plus aussi doux qu'il y a quelques minutes, mais il n'était pas non plus en colère. Juste méfiant au cas où la chose réapparaîtrait.






:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Darrö Aldhren
Âme égarée

avatar

Messages : 198
Expérience : 1421
Masculin Âge RP : 9

Politique : 01
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Présence obscure de Darrö, +350, v+300, 50)

Stats & équipements
Vitalité:
2904/2904  (2904/2904)
Vitesse: 257
Dégâts: 34%

MessageSujet: Re: Perdu dans la neige [PW Dilon Deraborne]   Dim 25 Fév 2018 - 20:13

Darrö était étalé sur le sol de la grotte au pied de l'homme qui tendait dans sa direction l'épée, cette épée qui brûlait en permanence même au travers des abysses. La brume autour des deux acteurs de cette scène dépourvus de toute logique coulait vers le jeune garçon, remontait le long de ses membres pour pénétrer sa peau comme revenant doucement là où elle avait pris source, là où était sa place. La température remontait au fur et à mesure que la brume s'effaçait absorbée par le garçon et sa disparition révéla qu'il n'y avait plus aucune trace de tempête à l'extérieur.

Darrö ne saisissait pas tout de ce que lui disait l'homme, il s'étonnait juste qu'il soit encore de ce monde, c'était le premier à lui avoir survécu. Il avait beaucoup de mal à réaliser que l'épée qu'il avait vu "là-bas" était réelle et en face de lui et que ce n'était pas juste une représentation de son esprit. "Svërdd" comme il l'appelait l'avait guidé hors des abîmes et pour la première fois depuis qu'il était là il avait réussi à reprendre le dessus de lui-même.
L'homme avait beau le menacer, il n'avait pas peur, il était même plutôt rassuré. Rassuré par la flamme jamais vacillante de l'épée en laquelle il voyait sa libération, rassuré qu'il existe quelqu'un qui puisse lui survivre et plus que tout rassuré par le fait qu'il lui avait repris le contrôle.

Il se devait d'en savoir plus sur cet homme et sur...

" Ah ! "

Darrö se mit à courir dans la direction opposée, ouvrit grands les bras dans une obscure posture qui pourrait être fatale à n'importe qui, quand il les refermeraient au vue de la force qu'il avait accumulé du fait de son "parasite" si bien sûr il ne s'agissait pas là d'une pratique communément appelé "calin". Le fidèle destrier du gardien qui plus tôt aurait sûrement remué ciel et terre pour s'éloigner de ce qu'était le jeune humain à ce moment-là était beaucoup plus calme comme s'il avait instantanément compris que plus aucune menace ne planait dans l'air.
Darrö était tellement heureux qu'il avait perdu tous sens communs, cela faisait si longtemps qu'il n'avait pas été en contact avec un animal sans craindre pour la vie de celui-ci ou sans ramasser des membres disséminés sur son corps baigné dans le sang et ses larmes.
Il étreignait l'étalon sans vouloir le lâcher et comme tout bon fils de la terre et éleveur d'un animal vaillant mais pas téméraire, il savait quelles grattouilles était les plus indiquées pour gagner leur confiance et s'en faire des amis.
Au bout de quelques secondes, il regarda en direction de l'homme sortant de sa transe affectueuse.

" Désolé, je n'avais pas eu l'occasion de pourvoir tenir un animal dans mes bras depuis... "


Il se ravisa, ses blessures mentales étaient encore trop profondes et ouvertes pour qu'ils puissent les aborder si facilement, de plus même si cette épée l'avait sauvé il ne connaissait rien de cet homme même si au fond de lui, il sentait qu'il était bon.

"Je... Je m'appelle Darrö, Darrö Aldhren. Et vous monsieur ? "

Les intonations du garçon n'avaient plus rien à voir avec ce que l'homme avait pu voir plus tôt et le visage de Darrö qui, quand il en avait le contrôle souriait de façon mécanique et sans affection aucune exprimait là tout le contraire. Le garçon souriait de bon cœur et il parlait comme il l'avait toujours fait, normalement, comme un fils de la terre, avec respect et maladresse.

" Je suis content que vous n'ayez rien, j'ai essayé de vous prévenir de ne pas vous approcher, de m'éloigner de vous, mais vous êtes quand même venu et je vous en remercie. C'est votre épée qui m'a fait revenir. Qui m'a permis de le chasser du moins pour un temps. "

C'est en prononçant ces paroles que Darrö eu un déclic, il allait revenir et le garçon ne savait pas quand, il n'avait jamais repris conscience de cette façon et il pouvait donc réapparaître à chaque instant.

" Je...Vous...Vous devez partir, c'est trop dangereux, s'il revient vous pourriez ne pas avoir autant de chance et je ne veux plus que personne ne soit blessé ou encore bien pire à cause de moi. Partez, je ne veux pas qu'il s'en prenne à vous. "


En énonçant cette dernière phrase, éloignant de lui son seul espoir d'aide, il se mit à pleurer, il s'éloigna du cheval qui avait l'air de l'avoir adopté et se recroquevilla sur lui-même dans un coin de la grotte. Il serait sûrement perdu sans eux, mais s'il leur demandait de rester, ils seraient en danger et il ne pouvait laisser cela se produire, pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4782
Expérience : 3974
Masculin Âge RP : 34

Politique : 168
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3163/3163  (3163/3163)
Vitesse: 580
Dégâts: 2538

MessageSujet: Re: Perdu dans la neige [PW Dilon Deraborne]   Mer 14 Mar 2018 - 20:57

HS:
 

Le garçon, qui avait eu jusqu'ici un comportement pour le moins étrange, continua dans sa lancée en courant en direction de l'entrée de la grotte. Essayait-il de fuir ? Non, il enlaça simplement Equus de ses petits bras, comme s'il apercevait de la présence du cheval seulement maintenant. Dubitatif, Dilon le regarda faire, haussant un sourcil broussailleux.

Son jeune interlocuteur s'excusa de ne pas avoir pu caresser un animal depuis des lustres. C'était donc un ami des animaux, un bon point pour le gardien qui appréciait également leur compagnie. Puis il entendit enfin le nom du garçonnet : "Darrö Aldhren". Il réfléchit un instant, mais rien : il ne connaissait aucun Aldhren, que ce soit dans le coin ou ailleurs. Au moins il s'était présenté.


- Enchanté Darrö, je me nomme Dilon Deraborne. Peut-être ne te souviens-tu pas lorsque je me suis nommé tout à l'heure, et dans ce cas, je m'en excuse. On me reproche souvent le bafouillage à la tour stellaroïse... M'enfin.

Il se tut et repassa en phase d'observation. Darrö ne semblait plus se comporter comme auparavant. Il semblait moins agité, plus... Serein. Ses phrases étaient encore un peu dénuées de sens pour le Gardien, mais au moins il avait l'impression de parler à un être humain. Il acquiesça aux remerciements mais parut interloqué lorsque le petit Aldhren parla du fait d'avoir chasser quelque chose.

Intrigué, le trentenaire tenta de le questionner mais le petit gars recommençait à paniquer.


" Je...Vous...Vous devez partir, c'est trop dangereux, s'il revient vous pourriez ne pas avoir autant de chance et je ne veux plus que personne ne soit blessé ou encore bien pire à cause de moi. Partez, je ne veux pas qu'il s'en prenne à vous. "

Dilon ne comprenait une nouvelle fois plus grand chose. Il resta sans mot dire, croyant à une farce. Mais rien ne vint de Darrö, il soutenait ses propos. C'est lorsqu'il se recroquevilla dans un coin de la taverne et qu'il se mit à sangloter que Dilon décida de le rassurer ; il devait être exténué par les événements.

L'homme s'accroupit au niveau de Darrö pour placer sa tête à la même hauteur que la sienne.


- Allons, allons. Que racontes-tu p'tit gars ? Qu'est-ce qui est dangereux ? Et qu'est-ce que mon épée a chassé ? De plus, je ne vois personne qui pourrait s'en prendre à moi.

Il marqua un temps de pause et regarda à droite et à gauche comme pour montrer qu'il vérifiait les environs, bien évidemment vides.

- Quand bien même ce "il" reviendrait, je ne faillirai pas à ma mission. Un Gardien ne faillit jamais à sa mission ! Il affronte sa peur avec son courage, d'autant plus s'il est un farouche guerrier ! Je ne m'inquiéterai pas d'être blessé, mais je pourrais m'inquiéter que des civils le soient. Je ne bougerai pas d'ici tant que je n'aurais pas plus d'explications.

Il se redressa de toute sa hauteur et leva son arme -qu'il tenait toujours dans sa main-.

- Et puis, en cas de souci.. Je Lui brûlerai les fesses avec Svërdd, Héhé.

Dit-il en pouffant de sa réplique.






:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Darrö Aldhren
Âme égarée

avatar

Messages : 198
Expérience : 1421
Masculin Âge RP : 9

Politique : 01
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Présence obscure de Darrö, +350, v+300, 50)

Stats & équipements
Vitalité:
2904/2904  (2904/2904)
Vitesse: 257
Dégâts: 34%

MessageSujet: Re: Perdu dans la neige [PW Dilon Deraborne]   Mer 21 Mar 2018 - 4:34

Le garçon s'éloigna de l'homme en courant vers le fond de la grotte avant de nouveau de recroqueviller là où les parois ne lui permettaient plus d'avancer.

" Non ! Vous ne comprenez pas... Vous ne comprenez rien... "

Sans s'en rendre compte Darrö était en train de perdre du terrain petit à petit, doucement, insidieusement, comme un léger filet d'air passant sous la porte de sa conscience.
En effet, quelque chose n'allait pas, le gardien semblait ne pas comprendre ce qui se passait, quel danger il y avait dans cette grotte avec lui. Le corps du garçon sanglotant était pris de sursaut, mais ses pleurs n'y étaient pour rien, la tension dans la cavité montagneuse se faisait plus forte, presque palpable et bientôt les sursauts se changèrent en spasmes.

Il avait repris le contrôle, seul... Mais si son hôte était parvenu de lui-même à reprendre le pas sur lui alors lui aussi pouvait faire de même. La fine frontière entre son inconscient et son corps était dès lors plus fragile que jamais et il allait l'exploiter, la travailler, la rendre plus fragile encore. Un doigt griffus déchirant la barrière mentale, il prenait le contrôle, mais c'était plus aléatoire, plus partiel, plus... Intéressant.

" Alors ? On prend de l'assurance, normalement, c'est moi qui arrive sans prévenir. "

" Va t'en ! Laisse moi ! "

Le petit corps dans le fond de la caverne n'avait d'humain que la nature et celle-ci était en constant changement, la tête balancée d'un côté et de l'autre s'adressait à elle-même avec des voies semblables mais néanmoins bien distinctes de par leurs tons et attitudes respectives. L'une âppeuré, mais en opposition farouche à l'autre hautaine, amusé par les évenements mais avec quelquechose de plus vide que la première.
L'échange entre les voix se répercutait sur les parois de la grotte, amplifié par la forme de celles-ci, uniquement ponctué des craquements constant de l'ossature du garçon en perpétuel changement donnait à la grotte un aspect plus profond, plus sombre, plus étroit, comme la gorge d'une créature depuis longtemps endormi. La peau sous ses vêtements se soulevait par endroits et on pouvait voir apparaître des masses osseuses sous cutanées là où plus tôt il n'y avait que chair et cartilages. 

" Allez... Lache prise. Le gardien attend et il ne se doute de rien. "


" Non ! Je t'interdis de lui faire du mal, tu ne feras plus de mal à personne ! Va t'en ! Sors de ma tête ! "

" Allons n'oublie pas que je suis là parce que tu l'as voulu. Maintenant laisse moi m'occuper du gardien ! "

Le ton de la deuxième voie, plus froide était devenu plus décidé, comme exigeante, elle réclamait le corps pour elle seule. La silhouette se relevait peu à peu, elle avait pris appui sur une jambe et dans une série de craquements sourds la deuxième soutenait elle aussi le poids de son corps, mais dans un angle impossible. Le visage de profil, un œil noir comme le jais observait le possesseur de Svërdd, anciennement l'épée des rois qu'il avait bien connu et qui, comme ses congénères l'avait toujours écoeuré. Les mouvements saccadés du petit corps révélaient de temps à autre le profil où un œil vert baigné de larmes s'ouvrait et se fermait comme déployant un effort inimaginable pour rester éveillé. 

" C'est fini pour aujourd'hui, le gardien est pour moi et après avoir dépecé son canasson, je te ferais disparaître une fois pour toute, tu as su résister jusqu'ici, mais cela suffit. "


" Sors... De... Ma... TÊTE ! "

Le petit corps pris de spasmes fous se secouait frénétiquement de gauche et de droite cognant les parois dans de lourd craquements, quand il fut à mi-distance du gardien, il se stoppa net et les plaintes de Darrö se changèrent en mugissements d'effort colossaux pour empêcher que la seule chose qui le raccrochait à la réalité, la seule personne qui cherchait vraiment à l'aider ne disparaisse. Il se retourna vers le fond de la grotte pour tenter de stopper l'avancée de cette chose qui le consumait.

" Je... Ne... Te... Laisserais... Pas... Le... "

Un son vint stoppé la phrase du garçon, semblable à un tissu qu'on déchire et le corps avança pour apparaître dans le sillon de lumière venant de l'extérieur. La tête du garçon, tordu dans un angle fou avait pivoté dans son dos, aligné avec sa colonne qui sous la peau ondulait comme un serpent. Les yeux noirs et vide fixaient le gardien et une extrémité de la bouche du garçon se tordit pour laisser apparaître une triple rangée de dents quand l'autre extrémité était tordu dans une expression de douleur.

" Je vais me régaler de la moelle de tes os Gud šul dag. "

La rapidité qu'il déploya pour atteindre le gardien était fulgurante malgré la position de son corps, il progressait à l'envers un bras agrippé à sa propre gorge et l'autre tourné vers son dos dans la direction du gardien, sur ce dernier était apparus de longues griffes pourpres suintant d'un liquide translucide à peine perceptible à l'œil nu. Une seule de ses jambes mal orientée par rapport à son corps était tournée dans la direction de sa cible et son avancée bien que rapide était grotesque de par son aspect déviant de toute forme connue de la physionomie humaine.
La moitié du visage qui n'avait pas totalement disparue sous des traits sanguinaires et inhumains fixa alors Dilon Deraborne d'un seul œil vert et enfantin baigné de larmes.

" Votre épée... Vite ! Vous devez me... Détrui..."

" Tu es mort gardien ! "

Dans un tressaillement le corps qui avait perdu toute logique bondi vers le gardien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4782
Expérience : 3974
Masculin Âge RP : 34

Politique : 168
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3163/3163  (3163/3163)
Vitesse: 580
Dégâts: 2538

MessageSujet: Re: Perdu dans la neige [PW Dilon Deraborne]   Lun 26 Mar 2018 - 0:57

Alors que Dilon venait à sa rencontre, le garçon préféra partir dans l'autre direction, il était vraiment en état de détresse et se remit en position fœtale. Dilon ne comprenait toujours pas ce qu'avait ce garçon, ou ce qu'il avec subi, mais visiblement il n'allait pas bien. Le gardien s'avança de nouveau à l'intérieur de la grotte, restant cette fois-ci à une certaine distance de peur d'effrayer Darrö. Celui-ci s'était mis à sangloter, tressautant à certains instants. Les sursauts se firent plus nombreux, et bientôt le jeune homme fut secoué de spasmes incontrôlables, comme s'il était en état de crise. Nerveux, Dilon se mit à l'approcher, mais il s'arrêta lorsque le jeune Aldhrën prit la parole.

- " Alors ? On prend de l'assurance, normalement, c'est moi qui arrive sans prévenir. "

Le timbre de voix était le même, mais le ton avait radicalement changé. C'était complètement incohérent : le garçon était en pleurs, il aurait dû avoir une voix chevrotante, éplorée. Mais à la place, il s'agissait d'une voix différente, sûre et même menaçante. Le ton n'allait pas avec la situation. C'est lorsque Darrö dit à Dilon "va-t-en ! Laisse-moi !" en pleurant que le gardien-en-chef comprit réellement qu'il n'avait pas toute sa tête. Lui demandait-il de parler à lui ? Ou parlait-il de ce "Lui" dont il était question quelques instants plus tôt ?

- Je ne vois pas pourquoi je partirais, tu as besoin d'assistance mon garçon.

Dit simplement le Deraborne à l'enfant dont la tête se balançait de droite à gauche. Pire encore, des craquements sonores provenant de Darrö résonnaient dans toute la caverne, comme s'il se transformait sous les yeux du gardien.  Et, lorsqu'il recommença à parler, il s'adressa de nouveau à lui-même, comme si les propos de l'homme barbu ne l'intéressait pas du tout. Ou bien il ne l'entendait, peut-être était-ce aussi la raison. Il semblait pris de démence.. C'était perturbant.

Un froid qui n'avait rien à voir avec la température extérieure parcourut l'échine de Dilon. Cette situation l'inconfortait, et même s'il n'était pas effrayé, il était perturbé.


" Non ! Je t'interdis de lui faire du mal, tu ne feras plus de mal à personne ! Va t'en ! Sors de ma tête ! "

" Allons n'oublie pas que je suis là parce que tu l'as voulu. Maintenant laisse moi m'occuper du gardien ! "


" Sors de ma tête " répétait la voix enfantine, quand la voix plus froide et dure lui répondait qu'il était là parce que lui (Darrö ?) l'avait souhaité. L'homme posa sa main sur son pommeau, essayant d'analyser la situation. Devant lui se tenait ce jeune garçon qu'il avait pensé secourir. Celui-ci lui demandait de quitter les lieux, certainement parce qu'il ne savait plus ce qu'il racontait. Et pourtant.. L'homme avait la sensation que quelque chose ne tournait pas rond avec lui. Plusieurs fois il avait cru apercevoir des choses sans en avoir la certitude parce qu'elles lui paraissaient trop étranges. Et puis, les hallucinations, il avait l'habitude d'en voir lorsqu'il buvait. Pourtant, ici, c'était différent. Il était tout à fait sobre et conscient du monde qui l'entourait, et il n'arrivait pas à déterminer ce qu'il se passait dans cet endroit.

Et si.. Ce gamin faisait partie de ce genre de créatures dont il était parfois question dans les récits des voyageurs qui s'arrêtaient en taverne pour raconter leurs aventures euphoriques ou sombres, voire très sombres ? Dilon avait déjà entendu des choses à propos de bestioles, des "abominations", qui pouvaient parfois ressembler à des humains et qui pourtant renfermaient de sombres pouvoirs accompagnés de sombres desseins. Etait-ce possible qu'il soit une forme d'entité démoniaque ou autre ? Il n'avait pas l'habitude de pousser la réflexion aussi loin, mais ici ses souvenirs concordaient avec ce qu'il avait cru apercevoir quelques minutes auparavant, avec la mâchoire du gamin. Pourtant, lorsque la voix enfantine parlait, il semblait tout à fait humain.. Peut-être avait-il juste un souci.

Pendant que le Deraborne était en proie, pour l'une des premières fois, à des questionnements, il voyait son petit compagnon d'infortune se cogner contre les murs, parler sur deux tons différents, se rapprocher inexorablement de lui en faisant des craquements. Il commençait à douter de ce qu'il avait en face de lui, mais il ne pouvait décemment pas faire de mal à un jeune humain, c'était contraire aux lois gardiennes, et avant tout contraire à ses principes.

Mais Darrö -ou la chose qu'il était- se rapprochait encore de Dilon, et un nouveau bruit de vêtement qui se déchire sonna la métamorphose du corrompu : un œil pareil à de l'obsidienne, des dents acérées, de grandes griffes ensanglantées, ainsi qu'une démarche incertaine, digne d'un mort-vivant des terres désolées du sud.


- Mais qu'est-ce que...

Il n'eut pas le temps de terminer sa phrase que l'individu bondit sur lui, prêt à en découdre. Sans pouvoir réfléchir davantage, et plus par réflexe, Dilon dégaina Svërdd d'une vitesse fulgurante et vint trancher nettement le bras de l'assaillant avec son épée enflammée. Dans un même temps, il fit pivoter son corps sur le côté, laissant tomber Ce-Qui-Semblait-Etre-Darrö à même le sol, au niveau de ses pieds. Il aurait voulu faire autrement, mais c'était trop tard.

- Nom d'un centaure unijambiste, je n'aurais jamais dû agir comme ça !

Lança-t-il, encore tremblant de son action. Le coup brûlant suffirait-il à calmer la créature ? Il n'en savait rien... Pour le moment.






:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Darrö Aldhren
Âme égarée

avatar

Messages : 198
Expérience : 1421
Masculin Âge RP : 9

Politique : 01
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Présence obscure de Darrö, +350, v+300, 50)

Stats & équipements
Vitalité:
2904/2904  (2904/2904)
Vitesse: 257
Dégâts: 34%

MessageSujet: Re: Perdu dans la neige [PW Dilon Deraborne]   Dim 1 Avr 2018 - 23:48

Un choc, semblable à la brûlure de plusieurs soleils, plus ardent que les flammes qu'il avait pu connaître dans les pires fournaises des plans démoniaques les plus brûlants et en même temps une coupure plus glacée encore que celles des profondeurs les plus sombres des dimensions vide d'air et de toute vie, plus froide que la mort et plus douloureuse que tout ce qu'il avait imaginé ou vécu auparavant transperça tout son être. Il fut propulsé en arrière, il eut l'impression de s'envoler beaucoup plus loin que la taille de la grotte ne le permettait, à des lieux et des lieux à la ronde, il crut voler pendant des heures durant sans discontinuer alors que la douleur ne s'atténuait pas le moins du monde, mais... Il y avait un problème, tout cela n'était pas qu'une impression faussée par la douleur, il était propulsé dans le vide, dans les plus profonds méandres de la conscience du garçon, là même où il cherchait à envoyer ce dernier.

Darrö s'étala sur le sol, un bras en moins, gisant sur la pierre sèche et froide de la grotte. Le corps déformé reprenait son aspect originel comme par lui-même, les os craquaient dans une mélodie dissonante, doucement, ils reprenaient leurs places et leurs positions habituelles. Les yeux perdirent leurs couleurs noires ébènes pour retrouver leurs verts d'origine et les dents et ongles du garçon reprirent un aspect humain se rétractant jusqu'à atteindre une taille normale. Quand le corps eu fini son office Darrö revint lentement à lui. Il se redressa pour se placer dans une position assise qui ne lui demandait pas trop d'efforts et ouvrit les yeux, l'un après l'autre.
Il scruta la grotte l'air hébété sans vraiment réaliser ce qui venait de se passer, il n'était sûr que d'une chose, une seule et petite chose qui aurait pu paraître anodine pour n'importe qui n'aurait pas vécu dans la nature à lutter contre une entité lui contrôlant le corps et tuant tout sur son passage dans une grande campagne de destruction et de malheur : il se sentait bien.

Il n'avait aucune idée de pourquoi, mais il ressentait une sensation de bien-être et de plénitude lui parcourir tout le corps. La force de cette délivrance était telle qu'il occulta tout ce qui pouvait ce trouvé autour de lui, il se leva et se dirigea là où la lumière rentrait dans la caverne, sa vision était encore trouble et seul la lueur de l'astre solaire attirait sa rétine et son attention. Il marchait d'un pas lent de son corps nouvellement réajusté, là où se trouvait auparavant son bras tranché par le gardien une fumée d'un blanc spectrale coulait abondamment, à contrario le membre coupé du garçon tombé à terre se recouvra d'une fumée noirâtre et se décomposa avant de laisser uniquement des ossements noirs qui disparurent emmenés par le léger courant d'air de la grotte.
Ses yeux s'adaptèrent vite à la lumière, de nombreux monts enneigés s'étendaient à perte de vue et un ciel bleu azur révélait un soleil chaud et réconfortant, il se rendit compte qu'il se trouvait dans les montagnes du Baldor et tout les éléments lui revinrent en tête un par un, le livre, sa famille, ses parents, son petit frère, Touki... Sa fuite dans la forêt puis dans les montagnes, ses allers et venus pour fuir le monde, pour éloigner le danger, pour ne pas faire du mal à quelqu'un d'autre, pour qu'il ne... 

Mais oui ! C'était lui !

Il ne le sentait plus, il était seul et il en était sûr, le coup d'épée de l'homme l'avait fait partir, tout cela était finis, il allait être tranquille à présent, il pourrait retourner avec... 

Avec qui je pourrais bien retourner...

Des larmes coulaient le long de son visage, mais leur sens se perdait dans le sourire du garçon, malgré les horreurs par lesquelles il était passé il était heureux, vraiment heureux, il était libre, enfin libre. Sur le pas de la grotte, les rayons du soleil lui chauffant le corps pénétraient dans celle-ci pour venir éclairer son nouvel ami qui avait sûrement quelques questions, mais pour le moment il n'y avait qu'un seul mot qui venait en tête au garçon.

" Merci "

Darrö tendit une main nouvellement repoussé, encore légèrement différente de sa forme finale au dénommé Dillon avec un grand sourire.

" Désolé pour tous ça, vous devez vous poser beaucoup de question, je n'ai pas toutes les réponses, mais si vous le voulez, je peux vous raconter ce qui m'a mené jusqu'ici. Je vous dois bien ça. "

Dans le noir du vide:
 


Dernière édition par Darrö Aldhren le Jeu 19 Avr 2018 - 21:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4782
Expérience : 3974
Masculin Âge RP : 34

Politique : 168
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3163/3163  (3163/3163)
Vitesse: 580
Dégâts: 2538

MessageSujet: Re: Perdu dans la neige [PW Dilon Deraborne]   Ven 13 Avr 2018 - 1:05

Le garçon fut projeté de plusieurs mètres. Dilon ne bougeait pas, comme tétanisé par le geste qu'il venait d'accomplir. Il se contenta de regarder l'abomination qui avait tenté de l'attaquer. Elle gisait sur le sol et ne bougeait pratiquement plus.

Il y eut des craquements d'os, des os brisés, des bruits de peau qui se détache. Ce qui s'appelait semble-t-il Darrö Aldhren se métamorphosait de nouveau devant les yeux du gardien-en-chef. L'homme crut d'abord que la créature était en train d'évoluer, et se tint donc près, l'épée dégainée. Mais à la place il vit le jeune paysan revenir à une forme enfantine.

Darrö se redressa, et se déplaça d'un pas chancelant. Ses grandes pupilles noires et dilatées avaient disparu au profit de deux petites iris brunes. Plus de mâchoires dégoulinantes, seulement une bouche d'enfant. Il semblait avoir quelque peu changé. Dilon resta toutefois sur ses gardes, jusqu'à ce que Darrö le regarde, les yeux larmoyants, et lui sorte un grand "Merci !".


" Désolé pour tous ça, vous devez vous poser beaucoup de question, je n'ai pas toutes les réponses, mais si vous le voulez, je peux vous raconter ce qui m'a mené jusqu'ici. Je vous dois bien ça. "

Dilon remarqua que le bras qu'il avait cisaillé s'était reconstruit durant ce court laps de temps. Décidément, ce gamin n'était pas normal ! Mais il ne semblait plus en proie à cette forme de démence cannibale....

- Des questions ? Eh bien ma foi... J'avoue ne pas être contre. Je parle bien à Darrö Aldhren ?

Ne connaissant rien aux possessions démoniaques, Dilon préféra avoir la confirmation, sans pour autant pouvoir en être certain. Il attendit un petit instant et reprit.

- Qu'est-ce que c'était que cette chose ? D'où viens-tu ? Et pourquoi n'est-ce plus là. Svërdd a un rapport avec ton mal-être ? Raconte-moi, ça m'intéresse.

Il tourna la tête en direction de la sortie pour constater que la brume commençait à se lever. Mais peu importe, il sortirait plus tard. Le Deraborne décida donc de plutôt s'asseoir et attendit patiemment le récit.






:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Darrö Aldhren
Âme égarée

avatar

Messages : 198
Expérience : 1421
Masculin Âge RP : 9

Politique : 01
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Présence obscure de Darrö, +350, v+300, 50)

Stats & équipements
Vitalité:
2904/2904  (2904/2904)
Vitesse: 257
Dégâts: 34%

MessageSujet: Re: Perdu dans la neige [PW Dilon Deraborne]   Ven 20 Avr 2018 - 0:28

Son sauveur se posait des questions et il y avait de quoi, s'il n'avait pas vécu lui-même tout ce qu'il venait de vivre, il ne le croirait sûrement pas. Il avait d'ailleurs du mal à défaire le réel de l'iréel, mais il ferait son possible pour raconter à l'homme sa version de ce qu'il pensait être vrai, ce qui était depuis... Depuis quand était-il dans cette situation ? Il savait où tout cela avait commencé, il avait réussi à remettre ses pensées en place, mais depuis quand errait-il au cœur des bois et des montagnes ? Il avait aussi de vagues souvenirs concernant un voyageà travers la Perracie vers les plaines d'Aràn et un retour mouvementé dans sa forêt natale. Il devait se montrer aussi clair et concis que possible, il le devait bien à l'homme et il pourrait peut-être rester un peu avec lui. Depuis le temps qu'il n'avait pu être en compagnie de quelqu'un n'étant déchiqueté à ses pieds lors de son réveil il avait même du mal à croire ce qu'il avait sous les yeux.

" Pour commencer, oui. Je suis bien Darrö même si je ne mérite plus de porter mon nom de famille, pas quand on a fait ce que j'ai fait monsieur. "

Les yeux perdus dans le vide de la grotte le jeune Darrö commença son histoire, une mélancolie certaine pouvait s'entendre dans sa voie dès lors qu'il abordait les évenements passées.


" Tout a commencé dans le désert je pense, nous nous dirigions moi et Touki, mon meilleur ami vers la célébration pour la paix organisé par le roi des elfes. Touki avait comme à son habitude bien trop mangé et nous avions besoin de nouvelles provisions. J'ai donc proposé au marchand qui avait eu la gentillesse de nous faire traverser gratuitement d'aller chasser avec mon ami. Le flair de Touki ne pouvait le tromper et... Ne faîtes pas cette tête monsieur, mon meilleur ami était un chien bien entendu. "

Le regard du garçon à la mention de son ami devenait plus humide, mais les réactions du gardien fasse à son histoire le mettaient à l'aise et lui permettait de continuer, il n'avait pas repensser à tout ceci depuis sa fuite au coeur des bois. Il se disait que son récit clarifierait la situation pour l'homme, mais également pour lui-même.

" Son flair ne le trompait jamais et nous avons vite récupéré la piste d'un sanglier, manque de chance la bête nous a aperçus et aux vues du terrain accidenté du désert nous avons du la suivre car je n'avais pas un angle de vue suffisant pour tirer à l'arc. Je vous passe les détails de notre course-poursuite, tout ce qui est important, c'est que je suis tombé dans une caverne souterraine en essayant de la suivre. Par chance Touki était partit chercher de l'aide mais j'étais bloqué. Je fis donc ma première erreur, je décidai de visiter la grotte. Je finis par tomber sur plusieurs stelles avec, dessus un langage auquel je ne comprenais rien. Une trappe de pierre s'est ouverte dans le mur, c'était un livre, un livre de magie. Je l'ai pris immédiatement et je vois bien dans votre regard que vous vous demandez, mais pourquoi il a pris ce bouquin, il fallait être idiot ! "

Il expira et au fur et à mesure que son histoire suivait son cour de fines volutes de fumée coulaient de l'arrière de sa nuque et créaient sans qu'il s'en rende compte, d'une couleur laiteuse les images qu'il narrait. La fumée vacillait sous les péripéties de l'histoire funeste du garçon, se parait de couleur plus ou moins claires lors des passages légers et que Darrö semblait apprécier et prenant une couleur sombre quand il était affligé par ce qu'il racontait.

" Sachez juste que j'ai toujours idolâtré Tungstène monsieur, j'ai toujours rêvé d'être un mage aussi puissant que lui et que j'ai trouvé mon tout premier livre de magie d'une façon similaire, au cœur des bois, prit dans les recoins de pierre d'un golem sympathique qui n'a jamais vraiment su communiquer. Bref, ce livre en poche nous sommes allés à la fête du roi elfique et nous avons ensuite décidé de rentrer vers la forêt de sapins. J'avais presque oublié le livre, cette fête était incroyable et j'y avait rencontré des gens fabuleux, j'ai même gagné le concours de tir à l'arc du roi vous savez. Il fallait que je raconte tout ça à mes parents. Ce que je ne manquai pas de faire à mon retour. Après avoir retrouvé ma famille, je suis parti dans les bois et alors que je réussis à maîtriser le dernier sort d'Omychlokynésie de mon livre, je me saisis de celui que j'avais trouvé dans le désert. "

Les volutes de fumée se durcirent, elles paraissaient devenir palpables au fur de l'histoire, aucune lumière ne passait plus à travers la brume et sa blancheur se transforma petit à petit en une véritable fumée noire.

" Je suis un idiot. J'ai cru ce qu'il y avait d'écrit dans le livre, j'ai cru qu'il allait me rendre plus fort, qu'il allait pouvoir réaliser mon rêve, le rêve de parcourir le monde avec l'enchanteur suprême et de vivre de formidable aventure avec lui. Je suis un idiot. Aussitôt, que ma main fut apposée dans le cercle présent sur la page centrale comme indiqué, je perdis connaissance. "

La brume démêlait une scène confuse dans laquelle on pouvait deviner plusieurs visages tordus par la douleur comme regardés à travers un voile, elle n'était plus ni blanche ni noire, mais avait la couleur du sang.

" Quand je repris connaissance, je me trouvais dans des ruines encore fumantes, mes vêtements était déchirés et j'étais recouvert de sang et d'autres immondices. Autour de moi la forêt brûlait et c'est là que je m'aperçus que les ruines m'étais tout sauf inconnues. C'était ma maison ! Je trébuchai d'abord sur le corps de ma mère, mutilé comme celui de mon père... "

Le regard de Darrö était comme mort, ses yeux fixait la paroi de la grotte comme s'il pouvait encore voir la scène devant ses yeux, chacun de ses détails, l'odeur du sang et du soufre, la mort, partout la mort.

" Mon petit frère, mon petit Rissha, il n'avait pas plus de 3 ans et Touki... Mon Touki, la nuque brisée, je voyais tout, je ne dirigeais pas mon corps, mais je voyais tout en détails et mon esprit s'éteignit. "

La brume reprit une allure naturel, blanche et calme, quelques rayons de soleil perçaient même au travers de celle-ci.

" Quand je repris véritablement conscience, j'étais perdu, ce que j'avais fait me revenait, mais j'ignorais ce qui se passait entre mes pertes de conscience, je savais juste qu'il était là. Me disant de lâcher prise, de me laisser allez, de disparaître. Mais je ne voulais pas le laisser faire, il m'avait déjà tout pris ! Je devais l'empêcher de nuire à nouveau. Je me suis enfuit, au plus profond des bois, à chacunes de mes pertes de conscience, je me réveillais plus près encore de la lisière des bois alors je m'évertuais de l'emmener toujours plus profondément, de le perdre dans la forêt.
Cela aurait pu marcher, je ne ressentais plus ni froid, ni faim, ni soif, à vrai dire je ne ressent plus rien de physique omis la douleur même si celle-ci est inutile à présent. "


Il avait honte de cette partie de l'histoire, mais il devait la vérité à son sauveur. La brume commença à dessiner les montagnes du Baldor avec une petite silhouette gravissant les montagnes, allant toujours plus loin, toujours plus haut.

" Je me suis enfuit dans les montagnes, j'y étais déjà allé par le passé avec un géant que j'avais eu la chance de rencontrer, je tachais de m'éloigner de toute forme de population le plus possible. Je pensais avoir réussi à l'éloigner assez pour qu'il abandonne. Je me suis même enfermé dans une caverne avec d'énormes rochers, mais après une nouvelle perte de conscience, il m'avait indiqué qu'il n'était pas près de me laisser seul et encore moins de s'arrêter de s'en prendre à d'autres avec mon corps, il me l'avait écrit distinctement, avec des os."

Darrö éprouvait de la colère autant envers lui qu'envers le monstre qui l'habitait, il serrait les poings et détournait le regard, ses articulations blanchit sous la colère. On pouvait voir se dessiner dans la brume le mont Tagne, loin au-dessus des autres pics avec sur un de ses flancs la petite silhouette grimpant, grimpant et grimpant avant d'atteindre le sommet. La petite silhouette regarda en bas et après un long temps de reflection se jeta dans le vide ou elle s'étala, prenant dès lors l'aspect d'une vielle poupée de chiffon décousu.

" J'ai voulu en finir, l'arrêter. Ce que je ne savais pas encore, c'était qu'il était déjà trop tard pour moi, je ne pouvais mourir, je n'en avais pas le droit, j'étais maudit et il en profita pour tuer encore. "

Le regard de Darrö se posa enfin sur l'homme qui fut le premier à entendre son histoire, le jeune garçon le regardait avec douceur, comme un ami très cher que vous retrouveriez après plusieurs années sans vous voir.

" Et c'est là que vous m'avez trouvé, j'ai d'abord voulu vous fuir, car je me doutais qu'il tenterait de vous nuire, mais ce que je n'avais pas prévu, c'était votre épée. " Sverdd " m'apparut comme un phare dans le ténèbres infinies où j'étais plongé, elle me guida pour vous rejoindre, pour revenir, mais il ne devait pas être vraiment d'accord. C'était la première fois que nous étions en même temps aux commandes et vous avez vu que cela n'avait rien de naturel. Mais en m'attaquant vous l'avez bannis, je ne le sens plus. Je me sens à nouveau moi-même. Merci, merci de tout cœur. "

Ayant un peu peur de la réaction de son auditeur, il se leva et se plaça dos à l'homme dans l'ouverture de la grotte, le regard perdu sur les monts éclairés par le soleil de la mi-journée. Ne laissant pas le temps à l'homme de répondre, il enchaîna.

" Je vous remercie de tout cœur de m'avoir sauvé, ma vie est entre vos mains, je n'ai nul part où aller et personne qui m'attends alors vous pouvez, si vous jugez que c'est la bonne solution me mettre en prison ou tenter de m'ôter la vie. Je ne résisterais pas, après tout je suis le seul responsable des malheurs qui sont arrivés. "

Ses yeux se fermèrent en attente de sa réponse ou du tranchant de sa lame. Ses pensées vagabondèrent vers sa famille qu'il espérait pouvoir revoir un jour, mais en avait-il encore la possibilité même dans l'autre monde ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4782
Expérience : 3974
Masculin Âge RP : 34

Politique : 168
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3163/3163  (3163/3163)
Vitesse: 580
Dégâts: 2538

MessageSujet: Re: Perdu dans la neige [PW Dilon Deraborne]   Jeu 3 Mai 2018 - 4:23

Poignant, c'est le mot qui convenait le mieux pour qualifier le récit du jeune Darrö. Après avoir confirmé qu'il s'agissait bien de lui raconta avec sincérité son histoire. Darrö était originaire du désert, et était accompagné par un dénommé Touki, son chien et meilleur ami. Il expliquait qu'au cours d'une partie de chasse, il s'était retrouvé face à une grotte dans laquelle le garçon avait décidé d'aller. L'endroit était semble-t-il imprégné de mysticisme et de magie, avec des dialectes inconnus et des stèles funéraires ou autre. Darrö y avait d'ailleurs trouvé un livre de magie, qui semblait être au centre de toute cette histoire, du fait de l'importance qu'il attachait à cet objet.

A mesure que les détails s'accumulaient, un volute de fumée émanait des pores du jeune humain pour s'élever au-dessus de lui et tanguer en fonction du récit. L'épaisseur évoluait au fur et à mesure, comme si la brume magique était influencée par les sentiments du garçon. Dilon retint notamment le nom de Tungstène, qui semblait être une référence dans l'ensemble du continent dùralassien.

Silencieux et respectueux des propos de l'enfant, le gardien se contenta d'écouter, ne réagissant à aucun moment, même lorsqu'il vit des scènes se mouvoir au travers des vapeurs laiteuses qui emplissaient la grotte.

Il vivait les moments en même temps que Darrö, déglutissant au passage de la maison brûlée, puis lors du décès de Touki. Le pire fut la détresse exprimée par le jeune humain lorsque ce fameux "il" arriva dans l'histoire. On ne savait pas vraiment ce que c'était, mais Il semblait être une entité particulièrement malfaisante, le genre de démons qui parcourent les contes pour effrayer les jeunes stellarois et les forcer à s'endormir...

Lorsqu'il eut terminé, l'atmosphère de la pièce avait changé, tout était très calme. Darrö semblait comme vidé, mais apaisé d'avoir dit ce qu'il avait sur le coeur. Dilon ne comprenait absolument pas pourquoi ou comment son épée avait pu le soigner, ou au moins chasser ce Il. Peut-être était-ce dû au pouvoir que renfermait son épée légendaire ? Ou bien peut-être est-ce que ce Il avait été effrayé ? Il ne savait pas vraiment... Tout ce que son empathie espérait en tout cas, c'est que Darrö ne soit plus perturbé par des phénomènes aussi malsains. Pourtant, il sentait que l'enfant possédait en lui une grande force, et pas seulement mental. Mais ce n'était qu'un ressenti, et rien ne pouvait le prouver si ce n'est cette fumée qui avait émané de lui.

Dilon revint à ses pensées en voyant Darrö se mettre dos à lui, à l'entrée de la grotte.


- " Je vous remercie de tout cœur de m'avoir sauvé, ma vie est entre vos mains, je n'ai nul part où aller et personne qui m'attends alors vous pouvez, si vous jugez que c'est la bonne solution me mettre en prison ou tenter de m'ôter la vie. Je ne résisterais pas, après tout je suis le seul responsable des malheurs qui sont arrivés. "

Le trentenaire soupira, ce n'était absolument pas la solution. Il se leva et s'approcha du gamin. Lorsqu'il fut arrivé à sa hauteur, il posa sa main sur son épaule en signe de réconfort, comme un père pourrait le faire avec sa progéniture. Puis le guerrier prit la parole, le regard fixé vers la brume extérieure qui laissait entre-apercevoir le paysage montagnard au fur et à mesure qu'elle se volatilisait.

- Un terrible périple pour un si jeune garçon.. Je te plains sincèrement. Je ne te mettrai ni en prison, ni ne t'ôterai la vie. Je n'ai pas pour habitude tout comprendre, mais je sais que tu n'y pouvais rien. On a tous nos travers et on connaît tous des hauts et des (très) bas. Il faut plutôt voir ces péripéties comme un moyen d'apprendre et de rebondir dessus. Peut-être que si tu trouvais un endroit où te réfugier, comme à Stellaraë, il serait possible de veiller sur toi. Ce sera toujours mieux que d'errer ci et là. Qu'en dis-tu ?

A peine avait-il terminé sa phrase qu'un hurlement déchira le silence froid et dur du mont Tagne. C'était comme un rugissement de lion d'Harena, que l'on aurait associé à un cri d'ours, le tout ponctué par le grommellement d'un géant. Le son était suffisamment grave pour appartenir à une grosse créature. Dilon jeta un regard en contre-bas en direction de Darrö, puis il redressa la tête.

Il y eut quelques secondes de silence, puis le hurlement retentit à nouveau, plus proche cette fois-ci, et accompagné de bruits de pas. *BOUM* *BOUM* *BOUM*. La neige craquait sous les pas de l'être. On entendait le son d'un lourd objet qui se frayait un chemin dans le manteau blanc du mont Tagne : soit cette créature possédait une queue, soit elle amenait avec elle un lourd objet.

Troisième hurlement. Une large silhouette se dessina juste en face d'eux, d'abord ombrée par la brume, elle se révéla à mesure que l'humanoïde -car il se déplaçait sur deux jambes- avançait dans leur direction. Encore cinq pas, et l'être fut enfin visible à leurs yeux : mesurant au moins trois mètres, cette abomination avec une peau bleutée, comme gelée. Des traits grossiers parcouraient son visage tuméfié et ses bras très musculeux, pareils à des troncs d'arbres. Des cheveux violacés pendaient de chaque côté de sa mâchoire carrée, encadrant des petits yeux blancs, et une grande gueule dont les canines inférieures et supérieures ressortaient en partant sur les côtés. Pour couronner le tout, une large massue, d'au moins deux mètres, traînait derrière ce monstre, tenue par l'une de ses mains. Devant eux se dressait un troll des montagnes, d'au moins trois mètres.

Lorsqu'il les vit, il s'arrêta. Ses yeux, bien que d'un blanc laiteux, semblaient leur lancer des éclairs. Il fulminait et il bavait. Apparemment, le troll n'avait pas prévu qu'il y ait des visiteurs chez lui. Car oui, la grotte lui appartenait manifestement. L'abomination se mit alors à courir dans leur direction, de manière effroyablement rapide, tandis que Dilon plaçait son bras devant Darrö en le poussant dans le fond de la grotte, comme pour le protéger. Le guerrier dégaina également Svërdd, son épée enflammée. Il attendait que le troll des montagnes arrive jusqu'à eux avant d'intervenir. Dans un même temps, l'abominable homme des neiges s'arrêta à deux mètres d'eux, soufflant et grognant. De la fumée sortait de ses naseaux.

Toujours statique, le Deraborne observa leur adversaire géant. Ce dernier se pencha légèrement pour arriver quasi à leur hauteur. Il ouvrit sa grande gueule, et poussa un effroyable cri ; des postillons et des morceaux de chair en décomposition jaillirent de sa bouche pour venir se déposer contre les parois de la grotte... Mais aussi sur les deux humains. Pire encore, une haleine putride et glacée vint chatouiller leurs narines et embaumer la cavité, qui se transforma en quelques secondes en un véritable frigo. En plus d'être puissant, le troll possédait des propriétés magiques dont Dilon ne soupçonnait pas l'existence. Brandissant son épée devant eux pour l'intimider et se réchauffer, il dit :


- Mon cher Darrö, je crois que nous sommes dans le pétrin... Ceci est un troll des montagnes, et nous avons deux chances sur trois d'y laisser nos plumes. Tiens-toi bien à l'écart surtout, et n'interviens dans aucun cas, c'est bien compris ?

Dilon se voulait protecteur, mais il n'avait aucune idée des compétences de son jeune compagnon.






:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3949
Expérience : 13543
Féminin

MessageSujet: Re: Perdu dans la neige [PW Dilon Deraborne]   Sam 5 Mai 2018 - 5:02

Début de combat Dilon Deraborne, Darrö Aldhren - Ennemi

Les joueurs débutent le combat.

Malus de terrain : les joueurs perdent 10% de vitesse et de vitalité.

Vitesse des joueurs :

Darrö Aldhren : 1956
Vitesse : 128
Dégâts : 31% (866)
Bonus : Corrompu : lance le dé corrompu. Tape et régénère 31% de sa vie de base (866).


Dilon Deraborne : 2207
Vitesse : 513
Dégâts : 2528
Bonus : Coiffe dùralassienne : la première attaque subie est réduite de 25%.
Flamme ardente : les dégâts sont augmentés de 20% contre le troll.
Ecusson royal : +162 dégâts/tour [Imblocable]

-------VERSUS-------------
Ennemi :


Troll des montagnes musclé et énervé : 6000
Vitesse : 500
Dégâts : 1050
Bonus : Haleine glaciale : La vitalité des adversaires est réduite de 20%
Butin : x2 peaux de troll des montagnes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darrö Aldhren
Âme égarée

avatar

Messages : 198
Expérience : 1421
Masculin Âge RP : 9

Politique : 01
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Présence obscure de Darrö, +350, v+300, 50)

Stats & équipements
Vitalité:
2904/2904  (2904/2904)
Vitesse: 257
Dégâts: 34%

MessageSujet: Re: Perdu dans la neige [PW Dilon Deraborne]   Dim 6 Mai 2018 - 14:57

Il attendait l'étreinte de la lame qui, plus tôt avait réussit à causer en lui un choc tel qu'il était parti où nul ne savait, et ce, il l'espérait, pour toujours. Mais au lieu de sentir le tranchant d'une épée, c'est une main qui se posa sur l'épaule de Darrö, grande, légèrement calleuse, comme celle de son père, des souvenirs lui revinrent en cascade dans un flot d'émotion qu'il ne pensait plus avoir le droit de ressentir. Il n'avait aucune intention de lui faire de mal, il proposait... de l'aider. L'homme lui signifia que trouver un endroit pour qu'il s'abrite serait pour lui salutaire, il avait raison, s'il était parti, il n'allait pas juste rester là sans rien faire. Darrö sentit son cœur s'animer comme jamais plus il ne l'avait fait depuis ce funeste jour dans les bois quand, l'homme lui avait dit que, peut-être Stelaraë serait une bonne destination. Était-il en train de lui proposer de... le suivre ? Il n'en croyait pas ses oreilles, il l'avait vu à l'œuvre, il connaissait son passé, il savait tout ce qu'il avait fait, tous les gens qu'ils avaient blessés et... tués, et pourtant, il lui proposait de venir avec lui. Il ne dégoûtait pas l'homme, au contraire, il sentait dans sa voix une chaleur que son corps n'était plus en mesure de connaître. Il allait lui répondre qu'il adorerait, qu'il ne pourrait être plus heureux que de le suivre, qu'il... Un hurlement coupa court à son élan, quelque chose approchait et cette chose avait faim, il pouvait le sentir et il n'aimait pas ce sentiment.

Le son d'énormes pas brisèrent le silence du Mont si paisible depuis le départ de... Depuis son départ. La chose, gigantesque sortit d'entre les quelques arbres, marcha en travers de la brume et se plaça là, massive, la bave aux lèvres, la rage et la faim dans les yeux, en face d'eux. Il avait fallu qu'ils choisissent la tanière d'un être immonde, le destin devait vouloir venger les morts qu'il avait causé, cette bête était chanceuse, très chanceuse, si elle était arrivée plus tôt il serait en train d'en recracher des bouts en reprenant conscience au milieu d'ossements. Son allure grotesque ne laissait aucun doutes, si elle était vaguement humanoïde elle était dépourvu de conscience logique et sûrement bien stupide ce dit Darrö. Elle était armée et semblait vouloir en découdre mais c'était hors de question, pour la première fois il avait eu la chance de rencontrer quelqu'un qui voulait l'aider, vraiment l'aider et il ne se laisserait pas attaquer sans rien faire, il n'arriverait rien à son ami !
La gigantesque créature se pencha vers eux et, dans un souffle rauque vint emplir l'air d'une odeur de putréfaction qui aurait pu faire vomir le jeune garçon s'il ne vivait pas avec cette même efluve depuis des mois, il ne se laisserait pas impressionner. En voyant son ami frissonner et une volute de brume sortir de sa bouche comme il s'amusait à en faire quand il était tout petit les matins de Soufflegivre quand le temps était le plus froid Darrö prit conscience que la barbe de l'homme avait légèrement gelé. Il ne ressentait plus le froid et se serait un avantage contre cette bête, il en avait assez de toujours avoir peur, s'était au tour des bêtes assassines de trembler.

Son ami le plaça derrière lui en lui indiquant que la bête qui allait les attaquer était un Troll des montagnes et qu'elle était très dangereuse. Il voulait le protéger, il se mit en position de combat et lui dit ne pas s'en mêler, il voulait le protéger. En entendant les mots de son ami Darrö était sûr d'une chose, il serait mort avant de voir son ami l'être, s'il devait trépasser, encore et encore, il le ferait, sans hésiter. Il ferma les yeux, deux lignes blanchesse formèrent sur ses pupilles, coulèrent sur son cou, descendirent sur son torse avant d'atteindre ses jambes, jusqu'au sol, passant entre les bottes de l'homme les lignes formèrent des strilles qui se changèrent en forme plus opaques qui, à leur tour s'élevèrent doucement du sol avant de s'élever en un mur de fumée blanche. Le mur était de la couleur des nuages les plus purs car animé par un sentiment extrêmement fort et tout aussi pur, il montait plus haut que le sommet du crâne du troll immonde et ne laissait que la clarté du soleil le traverser. Darrö avait profité de l'ascension de son mur de brume pour passer à côté du gardien, il s'était placé devant le troll, espérant attirer son attention et l'éloigner de son ami.

" Eh ! Oui toi là, le gros dégueu, tu ne pourras pas m'attraper ! "

Le jeune garçon n'avait pas manqué son coup, la créature aussi idiote que massive avait à peine commencé à le suivre , en manquant de remarquer le tapis de brume découlant du mur que Darrö avait érigé plus tôt ainsi ses pieds massifs englués dans la brume opaque, s'étalant de tout son long sur un espace où la fumée prenait l'aspect de petits pieux pointus.

" Prends ça gros débile... "

GROOORRR !!!


Cela allait être loin de suffire apparemment, le troll, le visage et le torse en sang avait hurlé si fort qu'il avait fait sauter la concentration de Darrö assez longtemps pour se libérer les jambes. Les chairs déchirées du troll laissait courir des petites rivières d'un bleu glacé, Darrö se sentit empli d'une force dont il ne connaissait pas la nature, il aurait du être anéanti par l'effort magique accompli pourtant il se sentait plus fort qu'avant, que cela pouvait-il bien signifier... Ce n'était pas le moment de se poser ce genre de question, il faudrait frapper bien plus fort pour en venir à bout mais au moins il avait toute son attention.


Dernière édition par Darrö Aldhren le Mar 8 Mai 2018 - 20:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3451
Expérience : 14974

MessageSujet: Re: Perdu dans la neige [PW Dilon Deraborne]   Dim 6 Mai 2018 - 14:57

Le membre 'Darrö Aldhren' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Corrompu' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4782
Expérience : 3974
Masculin Âge RP : 34

Politique : 168
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3163/3163  (3163/3163)
Vitesse: 580
Dégâts: 2538

MessageSujet: Re: Perdu dans la neige [PW Dilon Deraborne]   Dim 13 Mai 2018 - 4:15

L'haleine glaciale et putride de l'abominable homme des neiges faisait son effet : la barbe de l'homme, les racines de ses cheveux ainsi que certaines parties de son corps avaient gelé au hurlement du troll. C'était comme si sa bouche était imprégnée d'un vent hivernal particulièrement froid. Dilon secoua rapidement des épaules : un frisson dû au froid venait de le parcourir, mais ce n'était pas le moment de se laisser... Refroidir.

En bon guerrier, il voulut partir à l'assaut, mais il fut coupé dans son élan par une étrange fumée -émanant d'entre ses pieds, sembla-t-il- qui se dressa entre lui et le troll et vint former un mur blanchâtre et opaque entre le troll des montagnes et les deux humains. Plissant les yeux, il reconnut la fumée qu'il avait déjà aperçu lors du récit de ce jeune Darrö... Ce pourrait-il que cette masse soit son oeuvre ? Il se retourna pour en avoir le cœur net, mais le gamin n'était plus là : Dilon redirigea rapidement la tête en face de lui pour apercevoir le garçon. Celui-ci avait profité de l'élément perturbateur pour faire diversion et se diriger en plein vers le troll. Il l'insulta, et le provoqua pour qu'il ne s'intéresse qu'à lui.


- Mais quel i...

Commença le Deraborne avant de rester bouche bée devant la scène. La fumée blanchâtre s'était changée en pieux lorsque le troll s'en était approché. La créature était désormais criblée de blessures à plusieurs endroits, et un liquide bleuâtre coulait de ses multiples plaies. Le gamin, lui, semblait aller bien. Il était tout à fait étonnant. Avait-il repris la forme démoniaque qu'il avait eu quelques temps auparavant ? Le gardien-en-chef ne savait pas trop, mais il préféra de ne pas y penser quand il remarqua qu'une opportunité se faisait sentir.

En attaquant l'abomination, Darrö avait redirigé son attention sur lui, de sorte que le troll tournait complètement le dos à Dilon pour s'intéresser uniquement à l'enfant. L'humain comprit qu'il s'agissait là d'une diversion, et qu'il pourrait facilement y tenter une ouverte. Il attendit un petit instant que le troll s'avance encore du jeune Aldhren, et il brandit son épée en courant sauvagement en direction de leur assaillant.


- YAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH

Lança-t-il d'une voix assurée. Il voulait cogner cette bestiole, la mettre le plus rapidement possible hors d'état de nuire. Avançant rapidement vers elle, il leva son épée au-dessus de sa tête, et vint l'aplatir de toutes ses forces sur le troll. Ce qu'il n'avait pas prévu, c'est que le gigantesque humanoïde se tourne au même moment, laissant l'épée de Dilon se planter dans ce qui semblait être une massue.

Mince, au lieu de le blesser, la lame du guerrier s'était juste plantée dans le bois du gros objet du troll. Ce dernier, l'air grincheux et étonné, se retourna complètement et contempla le guerrier de ses petits yeux furieux. D'un geste mémorable, il étendit d'un coup sec le bras qui tenait le tronc d'arbre-massue. Cela eut pour effet de projeter Dilon plusieurs mètres plus loin, enfoncé dans la neige.... Le revers était douloureux.






:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3451
Expérience : 14974

MessageSujet: Re: Perdu dans la neige [PW Dilon Deraborne]   Dim 13 Mai 2018 - 4:15

Le membre 'Dilon Deraborne' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Humain' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3949
Expérience : 13543
Féminin

MessageSujet: Re: Perdu dans la neige [PW Dilon Deraborne]   Jeu 17 Mai 2018 - 23:55

Troll attaque Dilon à 1050 (-25%).

Combat Dilon Deraborne, Darrö Aldhren - Ennemi

Les joueurs débutent le combat.

Malus de terrain : les joueurs perdent 10% de vitesse et de vitalité.

Vitesse des joueurs :

Darrö Aldhren : 2389
Vitesse : 128
Dégâts : 31% (866)
Bonus : Corrompu : lance le dé corrompu. Tape et régénère 31% de sa vie de base (866).


Dilon Deraborne : 1420
Vitesse : 513
Dégâts : 2690
Bonus : Coiffe dùralassienne : la première attaque subie est réduite de 25%.
Flamme ardente : les dégâts sont augmentés de 20% contre le troll.
Ecusson royal : +162 dégâts/tour [Imblocable]

-------VERSUS-------------
Ennemi :


Troll des montagnes musclé et énervé : 5134
Vitesse : 500
Dégâts : 1050
Bonus : Haleine glaciale : La vitalité des adversaires est réduite de 20%
Butin : x2 peaux de troll des montagnes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darrö Aldhren
Âme égarée

avatar

Messages : 198
Expérience : 1421
Masculin Âge RP : 9

Politique : 01
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Présence obscure de Darrö, +350, v+300, 50)

Stats & équipements
Vitalité:
2904/2904  (2904/2904)
Vitesse: 257
Dégâts: 34%

MessageSujet: Re: Perdu dans la neige [PW Dilon Deraborne]   Ven 18 Mai 2018 - 16:39

Darrö ne se souvenait pas d'avoir vu voler un homme adulte avant ce jour, son nouvel ami avait traversé l'air d'un seul coup de la bête massive pour atterrir sur le flanc de la montagne dans un bruit sourd de chair bien attendri par le choc. Il avait tout de même fini dans la neige, c'était au moins ça, il aurait pu atterrir la nuque sur une pierre...
Darrö ne laisserait pas son ami mourir face à la bête, si un seul coup avait pu le faire ainsi décoller il ne donnait pas cher de lui-même car il devait peser la moitié du poids de son ami mais lui, il pouvait atterrir la nuque sur une pierre et se relever ensuite, ce n'était qu'une question de temps et il devait en gagner.
Il s'élança à pas de loup dans l'angle mort de la créature, de ses mains coulaient un panache de brume sale, grisâtre, qui, en tombant sur le sol et les quelques plantes qui subsistaient dans ce froid, faisait fondre et flétrir tout ce qu'elle rencontrait. Il s'aida de la hauteur d'un rocher pour atteindre le dos du troll, ses mains agrippants les chairs du géant, pénétrant sa peau le laissant pousser un hurlement de douleur et de colère.

La bête glaçait le cœur et l'être entier de ce qu'elle croisait et ne craignait le feu qu'elle terrassait d'un souffle glacé mais la blessure qui lui lançait le dos n'étais pas chaude, n'avait rien de la morsure de l'acier ou de la force des mâchoires des bêtes des montagnes. La douleur se répandait dans son corps et son être, il la sentait pénétrer sa peau et son corps. Il s'agitait frénétiquement, tournant dans tous les sens comme un chien chassant sa propre queue, la bave aux lèvres et les yeux fous, il hurlait de rage et sa masse, haute comme un arbre, fouettait l'air d'une force et d'une vitesse telle qu'elle soufflait la neige à ses pieds en de lourdes volutes.

Darrö ne lâchait pas prise, ses mains, enfoncés dans le dos du troll jusqu'à ses poignets répandait des traînées grises et meurtrières jusque dans le sang de la bête, il devait tenir bon, il le devait, pour son ami. Mais combien de temps pouvait-il tenir ?

" Allez-vous en ! Courez ! "

Il ne pensait pas pouvoir venir à bout de son ennemi mais il pouvait l'occuper au moins assez longtemps pour sauver l'homme qui l'avait sauvé lui.


Dernière édition par Darrö Aldhren le Lun 21 Mai 2018 - 20:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Perdu dans la neige [PW Dilon Deraborne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Perdu dans la neige [PW Dilon Deraborne]
» LES CHEVREUILS DANS LA NEIGE / GUSTAVE COURBET
» perdu dans la forêt !
» Pique-nique dans la neige [PV]
» Un souffle dans la neige... [Syndrell, Snow]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Est de Dùralas :: Montagnes du Baldor :: Le mont Tagne-