AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Talya
Le Monde de Dùralas a précisément 1843 jours !
Dùralas, le Ven 16 Nov 2018 - 12:34
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 Tavernier, un recrutement pour la table du fond ! [Pw Jûken'Maw]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thorek Sveresson
Explorateur

avatar

Messages : 238
Expérience : 1558
Masculin Âge RP : 164 ans

Politique : 33
Métier : Mineur - Maître
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
1442/1442  (1442/1442)
Vitesse: 606
Dégâts: 1896

MessageSujet: Tavernier, un recrutement pour la table du fond ! [Pw Jûken'Maw]   Dim 11 Fév 2018 - 10:58

.
     Chants, cris, verres qui s’entrechoquent, rires gras et autres interjections qui fleuraient bon l’alcool, voilà ce qui formait le brouhaha entourant Thorek Sveresson au sein du « Au Fourré à la myrtille ».

     En temps normal, et donc quand il se trouvait sous terre, le nain n’aurait pas supporté le moins du monde cette cacophonie. C’est qu’il tenait à son calme. Mais là, Thorek voulait changer d’air ces derniers temps et quoi de mieux qu’un bon vieux choc culturel pour cela. Il voulait entendre autre chose que du rien justement, s’immerger dans du bruit. Et dans cette taverne de la capitale du peuple nain, il était servi. D’un point de vue extérieur, l’idée pouvait sembler saugrenue, voire idiote si on mettait de côté la politesse. Mais quand on avait vécu pendant plus d’un siècle dans des souterrains doté d’un silence de cathédrale, eh bien, même le plus chevronné des nains pouvait avoir envie de changement.

     Dans les faits, Thorek voulait rattraper tout le retard qu’il avait pris par rapport à la société qu’il avait pourtant soigneusement évité durant toutes ces années. Et comme il était de notoriété commune que si on voulait s’intégrer à la société, il fallait vivre avec, Thorek avait peut-être un peu trop pris cette idée au pied de la lettre.

     Ses premières tentatives de discussions ayant été, disons, désastreuses – le nain ayant la diplomatie d’une bulette – il s’était résigné à un rôle d’observateur distant. Au moins, cela lui éviterait d’être jeté de la cité à cause d’une salutation un peu trop musclée. Ainsi, on le retrouvait attablé seul dans un coin de la taverne, une chope de bière ambrée à portée de main et diverses cartes étalées devant lui sur le meuble. Cette position permettait au nain d'avoir un excellent point de vue sur l’intérieur du bâtiment tout en donnant accès à son ouïe exercée aux divers commérages de la clientèle. Certes, les rumeurs, il s’en fichait bien. La plus grande part des noms mentionnés, si ce n’était tous, lui étaient complètement étrangers, mais il apprenait quelque chose d’utile de temps à autre. Ici, un elfe des forêts de l’ouest vantait les mérites d’un sculpteur de sa ville natale, là un forgeron se plaignait du manque de fer de ces derniers jours, dans le fond on parlait de la dernière guerre des factions, … Tout ce réseau d’informations était méthodiquement trié et recoupé par Thorek qui tentait du mieux qu’il le pouvait de noter sur ses cartes les emplacements des divers endroits d’intérêts.
     C’était lent, brouillon, peu productif, mais en quelques semaines et à raison de deux visites hebdomadaires, Thorek avait plus appris sur le monde de Dùralas ici-bas que dans toute sa vie d’explorateur souterrain. Voilà pourquoi il passait du temps dans cette taverne… Bon aussi parce que la bière n’était pas mauvaise, mais la première raison était la plus importante !

     Au bout d’une heure, la troisième choppe de breuvage houblonné s’était vidée et le nain en commanda une supplémentaire au tavernier. Il lui fallut s’y reprendre à plusieurs fois avant qu’on ne le remarque. Déjà parce que la foule qui le séparait du gérant était autrement plus agitée et grande que lui, mais aussi parce que personne ne souciait du mineur nain un peu sale du fond de la salle. Cela lui allait bien comme ça d’ailleurs, on le laissait tranquille ainsi. Mais à tout cela, il fallait ajouter un groupe de malandrins un peu agité qui battait tous les records de boucan préalablement établi. Thorek ne les avaient jamais vu ici auparavant, mais il n’était pas non plus un habitué des lieux. Jusqu’ici, ce qu’ils disaient n’avait pas d’importance à ses yeux puisque ce n’était que grossièretés et autres inepties déblatérées à longueur de journée et en résultat, Thorek s’était détourné d’eux depuis un bon moment déjà et avait soigneusement rangé son sac en vue et à portée. Le nain avait beau être débutant en matière de sociologie, il avait pertinemment qu’il valait mieux éviter d’attirer l’attention de ces andouilles-là. Et un sac bourré de cartes et diverses pierres précieuses, ça attirait malheureusement l’œil.

     La chope finit par arriver. Thorek paya le tavernier en ajoutant un « ‘rci » au passage et le bonhomme s’en retourna vaquer à ses occupations. Occultant le fracas d’une table qui se brisait et le rugissement riant qui suivit, le nain se concentra sur une carte d’Ishtar où il avait cru entendre parler d’un trésor quelconque. Maintenant, il allait devoir vérifier si cela était un honteux mensonge, comme la majorité des rumeurs, ou si cela était fondé… La plupart du temps, le simple fait de vérifier l’existence dudit lieu sur un plan suffisait à discréditer le tout. Et pour Ishtar, c’était le cas, point de Pic du singe en vue. C’en était exaspérant de voir à quel point les gens étaient prêt à mentir dans leur intérêt personnel.

     Ainsi occupé, Thorek ne fit pas forcément attention au nouveau venu qui passa la porte de la taverne. Mais cet état de fait risquait de changer plutôt rapidement.





Slots Rps :   Pw Baldwin Nuussian // //  Pw Jûken'Maw & Grabuge & Moradund



Lien : Source de l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jûken'Maw
Technophile

avatar

Messages : 482
Expérience : 2429
Masculin Âge RP : 92 ans (38 en apparence)

Politique : 116
Métier : Forgeron d'armures - Maître absolu
Titres:
 

(Garuda, Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
3237/3237  (3237/3237)
Vitesse: 892
Dégâts: 1382

MessageSujet: Re: Tavernier, un recrutement pour la table du fond ! [Pw Jûken'Maw]   Mar 13 Fév 2018 - 5:23

Thorek Sveresson… Un mineur et cartographe nain dont les actions avaient commencé à faire parler de lui dans la cité de Baldorheim. Son rôle majeur lors d'une opération kazharienne visant à mettre fin à un sombre trafic de cartes souterraines appartenant à la bibliothèque de la ville étaient remontés jusqu'aux oreilles de l'Imperator. Ce dernier, après en avoir longuement discuté avec Ragnör et Jûken'Maw, avait donc décidé de lui faire une proposition : rejoindre les rangs de la garde kazharienne. En pleine refonte, la faction de l'Est avait grand besoin de personnes talentueuses, dotées d'une conviction de fer et d'un moral d'acier. Et Thorek semblait répondre à tous ces critères. Passer à côté d'une telle occasion aurait été une grave erreur.

Jûken'Maw ne s'occupait généralement pas des recrutements, laissant généralement cette tâche à Ragnör. Mais ce dernier avait dû s'absenter en urgence pour une mission diplomatique de plusieurs jours en dehors de la cité. Aussi, Moradund Marteau-de-Fer chargea le servant de Lagmarù de s'occuper de cette affaire dès qu'il le pourrait.

---------------------------

Revenant d'une intervention musclée dans les faubourgs Baldorheimois, le djöllfulin passa par l'armurerie de la faction afin de changer son équipement usagé et faire le plein de munitions. Fusil Cerberus dans le dos, pistolet .357 Behemot dans un holster de cuir au niveau des côtes et katana à la hanche gauche. Sur le point de partir, il fit toutefois un détour par le hangar des technophiles… Rien ne lui disait qu'il n'aurait pas à intervenir sur le chemin. Et vu le taux de criminalité de Baldorheim, ce soupçon pouvait très vite se muer en prédiction. Alors... Mieux valait prévenir que guérir, comme disait l'adage.

Vous deux... Suivez-moi. Faisant écho à l'injonction du kazharien, de lourds vrombissement résonnèrent à l'unisson dans la pièce avant de quitter le QG pour se mettre en quête de cette potentielle recrue.
Jûken'Maw avait entendu que le dénommé Thorek Sveresson fréquentait depuis peu la taverne du « Fourré à la myrtille », situé en plein centre de Baldorheim. C'est donc par ici qu'il commença son enquête.

Faisant face au débit de boissons, un élément l'interpella immédiatement : le bruit. Les tavernes étaient réputées pour leurs exactions bruyantes certes, mais celle-ci semblait battre tout les records, mêlant vaisselles brisées, bois rompu et voix menaçantes. Euphorie générale ou rixe musclée ? Qu'importent les faits, le gardien de la paix serait bien vite fixé. Il ouvrit la porte, main droite sur le pommeau de son katana… avant d'esquiver d'un petit mouvement de tête sur la gauche un hachoir de boucher qui vint se planter dans le mur. Faisant craquer ses phalanges, il jeta alors un coup d’œil circulaire à la salle, bondée malgré ce qui était en train de se dérouler. Un partie du mobilier, tel que des tables et des chaises avaient visiblement été fracassées et dorénavant, ceux qui semblaient être les fauteurs de troubles étaient massés au niveau du bar.

Et tu vas faire quoi si on te paye pas connard ?! S'égosillait un homme, entouré de trois autres riant bruyamment.
Et bien… Je…
Moi je vais te le dire ce que tu vas faire. S'écria l'homme en attrapant violemment le col du tavernier pour le tirer vers lui, avant de lui placer un poignard sous la gorge. Tu vas gentiment fermer ta gueule et nous resservir à boire à moi et mes gars. Sinon c'est pas seulement tête qu'on va briser, mais tout ton établissement. Pigé ?!
Le tenancier, dégoulinant de sueur, ravala sa salive avant de commencer à s’exécuter.
Voiiiilà. C'est bien. Tu vois quand tu veux. Allez tire-toi maintenant, t'as sûrement des verres à astiquer nan ? Les boissons servies, il se saisit de l'une d'entre-elle qu'il leva en riant en direction d'une table où ses camarades étaient installé, puis s'adossa au comptoir avant d'avaler une grande gorgée de bière. C'est alors qu'il aperçut, par-delà les remous du liquide ambrée et le fond de sa chope en verre, qu'une personne le fixait.

Si sa vue n’entraîna aucune réaction de sa part dans un premier temps, les quelques neurones de son cerveau de primate finirent par s'activer subitement quand il posa le regard sur le masque de fer de l'individu ainsi que sur l'insigne de kazharien gravé à même son épaulière. Reconnaissant enfin la personne lui faisant face, le malfrat manqua alors de s'étouffer avec sa bière.

Garde Kazharienne ! Contrôle de routine... Lança sèchement le djöllfulin en armure à toute la taverne en s'avança lentement vers le bar. Alors qu'un silence de mort planait dans la salle, son regard inquisiteur balaya une nouvelle fois l'assemblée avant de venir se planter dans les yeux de l'homme ayant menacé le tavernier quelques instants plus tôt.


Tu sais ce que tu vas faire vermine ? Fit-il d'une voix rauque.
Tendu, le criminel resta silencieux tout en scrutant son interlocuteur cornu.
Moi je vais te dire ce que tu vas faire. Toi et ta bande de tocards allez déposer vos armes et me suivre sans faire d'histoires. Premier et dernier avertissement.
Et bah... T'as du culot. Rétorqua finalement le malfrat. Ça fait belle lurette qu'aucun garde n'avait osé foutre le pied dans cette taverne. Et toi, tu te pointes ici, comme une fleur, en pensant qu'on va gentiment t'accompagner jusqu'au cabanon...
C'est donc un refus ?
T'as tout compris mon con… Oh ! J'oubliais. Il fouilla quelques instants dans sa poche avant d'en sortir… Un majestueux doigt d'honneur.
Ton cadeau souvenir après qu'on t'ai refait le portrait. Tu l'offriras à « l'Imperator » de notre part le masqué. Allez, les gars ! Montrez-lui ce qu'il en coûte de jouer au héros. Suivant les ordres de leur chef, une demi-douzaine d'hommes se levèrent avant de se masser autour du représentant de la loi.
Parfait… Thaardus, Kalimos, c'est à vous.

Plusieurs tremblements et bruits mécaniques provenant de l'extérieur résonnèrent. C'est alors que sous les yeux ébahis des clients de la taverne, brigands en tête, deux énormes G.O.L.E.M technophiles de trois mètres de haut franchirent le pas de la porte.

Oh.pu.tain… Bouche bée, ce dernier recula brusquement, se plaquant contre le bar.
Dé… Défoncez-les !!! Faisant tout d'abord un pas en arrière, les deux criminels les plus près de l'entrée se jetèrent finalement sur les géants de métal. Mais, d'un revers de la main, l'un des colosses métalliques les propulsa à travers la salle, les envoyant s'encastrer brutalement dans le comptoir. Profitant de la diversion, Jûken'Maw se saisit d'un malfrat, lui expédiant deux-trois crochets dans la mâchoire, suivit d'un coup de genou dans l'estomac, qui rendit alors tout son contenu sur le sol. Deux autres troubles fêtes furent saisit par le deuxième G.O.L.E.M, qui les fit s'écraser à travers une table. Finalement, le servant de Lagmarù attrapa le chef de cette troupe d'ordures par la tête avant de l'abattre à plusieurs reprises sur le comptoir.

Cette zone désormais pacifiée, il jeta un œil aux alentours, s'assurant qu'aucun civil innocent n'avait été blessé, puis s'approcha des fauteurs de troubles inconscient. Il arracha alors les bourses d'or accrochées à leurs ceintures avant de les déposer sur le comptoir du tavernier.

Ces messieurs ont insisté pour payer les réparations de leur poche… Ça couvrira les dégâts occasionnés.
M... Merci. Merci beaucoup ! Je ne sais comment vous remercier.
Je ne fait que mon devoir monsieur. Thaardus, Kalimos ! Embarquez-moi tout ça et balancez-les au trou. Immédiatement, les deux mastodontes métalliques s'exécutèrent, ramassant les corps inanimés des criminels avant de quitter les lieux en direction du QG. Malgré la présence du kazharien, la chape de plomb pesant depuis son arrivée s'allégea alors quelque peu, permettant à une certaine ambiance festive de reprendre la main.

Dites-moi tavernier… Sauriez-vous si un nain du nom de Thorek Sveresson est ici ?
Thorek… Oui... Oui, c'est un visiteur fréquent ces derniers temps. Il est au fond de la salle là-bas.
Merci. Quittant le comptoir, le technophile se dirigea alors à la table indiqué.

Bonjour. Vous êtes bien Thorek Sveresson ? Jûken'Maw, de la garde Kazharienne. Je peux vous parler un instant ?


Dernière édition par Jûken'Maw le Mar 13 Fév 2018 - 19:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorek Sveresson
Explorateur

avatar

Messages : 238
Expérience : 1558
Masculin Âge RP : 164 ans

Politique : 33
Métier : Mineur - Maître
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
1442/1442  (1442/1442)
Vitesse: 606
Dégâts: 1896

MessageSujet: Re: Tavernier, un recrutement pour la table du fond ! [Pw Jûken'Maw]   Mar 13 Fév 2018 - 11:56

.
    « Garde Kazharienne ! Contrôle de routine... »
   
    Que voilà quelque chose de peu commun, se dit le nain en entendant l’exclamation du nouveau venu. Curieux d’en savoir plus, Thorek leva les yeux de ses cartes et observa la scène qui se déroulait non loin de lui.
    Ah. Effectivement, il avait bel et bien loupé un sacré morceau d’évènements. Entre le mobilier réduit en petit bois et les soulards agressifs qui menaçaient le… Heum. Rah flûte, jura Thorek en essayant de se souvenir à quelle espèce pouvait bien appartenir le Khazarien. Les doufolin ? Non, non, ce n’était pas pas ça…

     « Djöllfulin ! Voilà ! »

    Se rendant compte qu’il s’était exclamé à voix haute, le nain jeta un regard rapide autour de lui, mais personne ne sembla réagir. L’attention de l’assemblée était entièrement rivée sur l’échauffourée en devenir à l’entrée de la taverne. Et à présent, le nain y portait son intérêt aussi. Il n’avait jamais vu un djöllfulin se battre jusqu’ici et à vrai dire il n’avait qu’à peine entraperçu un représentant de cette race, d’où sa curiosité. A ce qu’il paraitrait, « les diables du Nord », un surnom idiot d’après lui, étaient arrivés depuis peu en Dùralas. Encore un évènement important qu’il avait complètement loupé d’ailleurs… Tandis que Thorek balayait mentalement une pensée qui critiquait son manque de connaissances ethniques, la rixe commença sans se faire plus attendre. C’était une question de temps de toute manière, aucun des deux camps n’avait des atours de diplomate.

    Immobile, le nain vit les deux G.O.L.E.M entrer dans les lieux sur l’ordre du Djöllfulin au masque de fer. Cela expliquait le fusil dans son dos et son apparence un peu excentrique, c’était un technophile. Thorek n’avait jamais trop su où se placer par rapport à ces pratiques étranges qu’il ne comprenait guère. Après tout, sa forteresse natale était trop petite et éloignée pour avoir eu le luxe de s’acheter un quelconque produit de cette technologie… Mais comme cela aidait considérablement le peuple nain en général, il avait simplement accepté leur existence.
    Et d’après ce qu’il en voyait, les créations technophiles étaient d’une efficacité redoutable. Le garde khazarien n’était pas en reste d’ailleurs, quoi qu’un peu extrême dans sa méthode d’encastrement de tête sur comptoir.

    L’escarmouche se termina donc en l’espace de quelques secondes et les malandrins furent emmenés prestement moisir dans un endroit qui leur convenait bien : une prison. Cette distraction terminée et les G.O.L.E.M partis, la vie ainsi que le flot de bières reprit son cours difficilement mais sûrement. C’était une arrestation aussi musclée que spectaculaire, mais une simple arrestation quand même. Donc rien qui ne sortait tant que ça de l’ordinaire si ce n’était dans la forme. De son côté, Thorek avait noté dans un coin de sa tête qu’il devrait essayer de s’intéresser à ces monstres mécaniques à l’occasion quand il aurait du temps de libre – ce qui n’était malheureusement pas commun. Puis il se reconcentra sur ses cartes. Son petit crayon de charbon à la main et une règle en fer dans l’autre, il rectifia d’un trait sûr la pente d’un boyau annexe du troisième sous-sol de la mine de cuivre. Cinq dégrées au lieu de huit ! Pfeuh, à croire que l’auteur de ce torchon n’y avait jamais mis les pieds.

     « Bonjour. Vous êtes bien Thorek Sveresson ? »

    Surpris, il fallut bien quelques secondes à Thorek pour qu’il réalise qu’on lui parlait. Définitivement, il s’en passait des choses peu communes aujourd’hui. En levant son regard prudent vers son interlocuteur, le nain remarqua qu’il s’agissait du djöllfulin d’auparavant qui se tenait à côté de sa table avec une pose à la rigueur toute militaire.

     « Jûken'Maw, de la garde Kazharienne. Je peux vous parler un instant ? »

    Thorek en leva un sourcil d’incrédulité. Puis, réalisant qu’il gardait la même pose depuis bien dix secondes, le nain lâcha sa règle et se redressa de sa position voutée de travail pour tenter de paraître sous un meilleur jour. Étant assis, cela le fit arriver à peu près au niveau de la hanche du djöllfulin. A ce qu’il paraitrait, mieux se tenir améliorait les conversations avec d’autres personnes. Du moins c’était ce qu’il avait lu dans le livre de ce charlatan à propos « des bienfaits du dialogue » … Par les dieux, il avait besoin d’aide en termes de social.
   
     « Heum… Oui, c’est bien moi. » – quelques secondes de flottement plus tard, le nain eu une idée et indiqua une chaise d’un doigt calleux – « Prenez place ? »

    Mouais, il y avait mieux comme entrée en matière, mais ça devrait faire l’affaire. Sans attendre une réaction de la part de son interlocuteur, Thorek ramassa méthodiquement le fouillis organisé de cartes qui parsemait la table et le rangea en une pile en quelques mouvements seulement. Quand on savait gérer sa paperasse dans un tunnel mal éclairé, exigu et humide, la ranger sur une table droite était autrement plus simple.

    « Qu’est-ce que vous me voulez du coup ? lança-t-il tandis qu’il roulait certains des parchemins avant de les ranger dans son sac. »





Slots Rps :   Pw Baldwin Nuussian // //  Pw Jûken'Maw & Grabuge & Moradund



Lien : Source de l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jûken'Maw
Technophile

avatar

Messages : 482
Expérience : 2429
Masculin Âge RP : 92 ans (38 en apparence)

Politique : 116
Métier : Forgeron d'armures - Maître absolu
Titres:
 

(Garuda, Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
3237/3237  (3237/3237)
Vitesse: 892
Dégâts: 1382

MessageSujet: Re: Tavernier, un recrutement pour la table du fond ! [Pw Jûken'Maw]   Mer 14 Fév 2018 - 18:41

Après un bref mouvement de tête en guise de remerciement, le djöllfulin accepta l'invitation du dénommé Thorek Sveresson et s'assit silencieusement. S'en suivit alors quelques secondes pendant lesquelles Jûken'Maw observa à qui il avait affaire. Simple réflexe protocolaire. Si d'apparence, le nain pouvait ressembler à beaucoup d'autres, les nombreuses cartes qu'il était en train de ranger achevèrent définitivement de convaincre le kazharien de l'identité de son interlocuteur amateur de bière ambrée. Il remarqua également un doigt manquant à sa main droite, sans doute emporté lors d'une échauffourée ou un accident de travail, avant de se recentrer sur la raison de sa venue en ces lieux.

Bien… Commençons. Ces dernières années, la cité de Baldorheim à dû faire face à une vague de criminalité sans précédent. C'est une chose que l'actuel Imperator, Moradund Marteau-de-Fer, souhaite endiguer... afin de ramener paix, ordre et sécurité au sein de la ville, ainsi que dans toute la région Est du continent au travers d'une vaste réforme.
Mais vous n'êtes pas ans savoir que les personnes compétentes et dotées de morale se font rares de nos jours… Voyant que la chope de Thorek était presque vide, le kazharien laissant son propos en suspens quelques instants, pour tourner la tête en direction du comptoir.

Tavernier ? Pourriez-vous resservir une bière ambrée à cette table ?
Bien sûr monsieur ! Fit le tenancier qui accomplit sa commande prestement avant de la déposer à l'attention du maître nain. Voiiiiilà !
Je vous remercie... Jûken'Maw régla alors la note pour revenir à son sujet initial.



Je ne passerais pas par quatre chemins, monsieur Sveresson. Vos services rendus à la bibliothèque de la ville et votre rôle central dans l'appréhension d'un cartel de trafiquants de documents d’État sont remontés jusqu'aux oreilles de l'Imperator qui s'est laissé dire que vous feriez une recrue de choix. Il souhaiterait donc requérir vos services militaires au sein de nos rangs et mettre vos connaissances et compétences cartographiques au service du bien commun.
Les talents de Thorek Sveresson n'étaient pas monnaie courante en ce bas-monde. Bien peu de personne avaient les facultés et la rigueur nécessaire à l'exploration et à la cartographie des zones traversée (notamment minière). Avoir un expert parmi ses rangs était donc un atout non-négligeable.

Bien entendu, vous serez payé généreusement, logé, nourris, aurez accès au matériel kazharien ainsi... qu'à nos archives, où sont entreposés des cartes que vous n'aurez accès nul part ailleurs.
D'ordinaire, Jûken'Maw n'était pas un adepte des longs discours, préférant généralement allez droit au but. Mais ici, la rigueur état de mise. Il convenait d'exposer la totalité des tenants et aboutissant de cette offre afin de partir sur des bases saines avec son interlocuteur. Autant être clair dès le départ... car il avait horreur de se répéter.

Qu'en dites-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorek Sveresson
Explorateur

avatar

Messages : 238
Expérience : 1558
Masculin Âge RP : 164 ans

Politique : 33
Métier : Mineur - Maître
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
1442/1442  (1442/1442)
Vitesse: 606
Dégâts: 1896

MessageSujet: Re: Tavernier, un recrutement pour la table du fond ! [Pw Jûken'Maw]   Jeu 15 Fév 2018 - 1:27

.
    Au début, Thorek était quelque peu reluctant à l’idée de discuter avec cet énergumène aux habits étranges. Surtout qu’il avait cru voir le djöllfulin le détailler du regard au travers de son masque. Quand on était habitué à repérer un scintillement métallique engoncé dans la roche, le tout dans le noir total des souterrains, des mouvements de paupières saccadés ça se remarquait. Surtout quand c’était la seule chose qui bougeait sur un masque en fer impénétrable. Mais au vu de son allure de soldat, ce devait être un réflexe pour le bougre. Refrénant donc une quelconque remarque, Thorek le laissa parler. Après tout, il voulait savoir de quoi il en retournait.

    Eh bien. Il ne fut pas déçu.

    Le discours était clair, précis et droit au but. Aucun doute n’était laissé disponible au nain qui s’était retrouvé à siroter sa bière sans faire véritablement attention, capté qu’il était par le monologue du garde khazarien. Ainsi, lorsque le djöllfulin lui paya une bière pour remplacer celle qui venait de disparaître, autant dire que Thorek était plus que tout ouïe ! A présent convaincu que c’était « un bon gars » selon ses propres termes, il l'écouta de bout en bout jusqu’au point final.

     « Qu'en dites-vous ? lui lança alors son interlocuteur. »

    La question fit aussitôt sortir Thorek de sa bulle. Quelques clignements d’yeux plus tard, le nain s’ébroua subrepticement et se prépara à répondre instinctivement comme à son habitude… Or, pour une fois, il sentit qu’il valait mieux y penser. Ainsi, Thorek se pencha en arrière dans sa chaise et passa lentement sa main dans sa barbe, un réflexe lorsqu’il réfléchissait. Ce qu’on lui proposait là, ce n’était pas un petit contrat de messager qu’il pouvait accomplir de temps à autre pour remplir sa gamelle. Non, c’était autrement plus sérieux, infiniment même. On parlait de l’Imperator quand même !
    Les autres arguments pesaient aussi dans la balance. Nourris, logés, oui bon tout cela était fort bien, mais il se débrouillait très bien sans jusque-là. Ce qui le faisait tiquer, c'était la mention des archives qui le firent automatiquement penser à Karak Zionth. Cette cité mythique qu’il pourchassait jusqu’ici tel un rêve éloigné pourrait devenir réalité avec de telles connaissances ! S'il y trouvait une simple piste, un indice auquel il n’avait pas eu accès jusqu’alors, cela pourrait tout changer…

    Sentant que Jûken’Maw – si c’était bien le nom dont il se souvenait – risquait de s’impatienter quelque peu du manque de réponse, Thorek se redressa pour lui parler.

     « Tout d’abord, merci pour la bière. Sincèrement, c’est un beau cadeau que vous me faites en me l'offrant. »

    Le nain s’arrêta là et dodelina de la tête encore quelques secondes avant de continuer. A vrai dire, il hésitait toujours sur la marche à suivre. Oui, tout cela semblait bien beau, mais il restait divers problèmes qu’il lui fallait adresser.

     « Je suis honoré par l’offre. J’veux dire, une demande presque directe de l’Imperator. C’est tellement… Incroyable que j’ai encore du mal à me l’représenter. » – Thorek gloussa légèrement, en partie pour dédramatiser l’état des choses – « Cependant, vous m’avez perdu à ‘services militaires’. Je ne suis qu’un mineur un peu excentrique qui parcoure des trous sans fond et sans lumière pendant des semaines. Et tout ça, d’un côté parce que ça m’amuse, de l’autre parce que j’ai envie d’aider cette ville… Non, plutôt les royaumes nains sans distinction à avoir des cartes propres et à trouver quelques filons de minerais. Mais pas vraiment plus. »

    Thorek savait qu’en refusant l’offre il risquait de frustrer le djöllfulin, alors autant expliquer pourquoi dans les détails.

    « Je ne suis pas un soldat dans l’âme, mais un explorateur. Alors, certes, risquer ma vie ne me fait pas peur. En fait, j’fais ça au quotidien en descendant là où personne ne veut aller. »

      A la fin de sa phrase, Thorek acquiesça avec une moue passagère et un haussement d’épaule nonchalant.

      « D’accord, vous allez probablement me dire que les deux sont proches. P’tet... Mais la grosse différence, c’est que moi, si je meurs, je ne mets pas en danger le civil derrière moi parce que je ne suis plus là pour le protéger. Avec ce que je fais maintenant, j’arrive à aider sans créer de risques pour les autres, ce qui me va très bien. Et puis… »

     Subitement, Thorek se ravisa au dernier moment et coupa là sa dernière phrase en l’agrémentant de divers gestes de ses mains. Il avait voulu ajouter que l’histoire du trafic qu’il avait aidé à démanteler n’était pas aussi… Eh bien, désintéressé qu’il n’y paraissait. Après tout, au départ, il était volontairement passé par ledit trafic pour satisfaire un besoin purement égoïste de trouver des cartes rares. Certes, il ne l’avait pas fait de gaieté de cœur et faire tomber ces trafiquants l’avait plutôt satisfait par la suite, mais ce n’était pas aussi glorieux que ce que le djöllfulin laissait paraître. C’était en grande partie à cause de cela qu’il avait décliné l’offre du capitaine khazarien à l’époque et qu’il renâclait à accepter celle-là à présent. Il avait tout simplement honte de son acte.
    Ayant cependant trouvé une meilleure formulation qui lui éviterait peut-être les foudres du serviteur zélé de la loi qu’il avait en face de lui, Thorek reprit :
   
    « Et puis, je suis loin d’être un symbole de droiture. Vous pourrez très certainement trouver ailleurs un candidat plus utile sur le terrain qu'un simple arpenteur de sous-sol . Donc si vous voulez de l’aide pour rectifier une carte, je suis votre nain, pour le reste… C’est non. Désolé. »

      Sa réponse aura été plutôt tranchée, mais il ne voyait pas quoi dire d'autre. Pour lui, c'était trop de responsabilités, trop de risques pour le peu qu'il pensait pouvoir leur offrir.





Slots Rps :   Pw Baldwin Nuussian // //  Pw Jûken'Maw & Grabuge & Moradund



Lien : Source de l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jûken'Maw
Technophile

avatar

Messages : 482
Expérience : 2429
Masculin Âge RP : 92 ans (38 en apparence)

Politique : 116
Métier : Forgeron d'armures - Maître absolu
Titres:
 

(Garuda, Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
3237/3237  (3237/3237)
Vitesse: 892
Dégâts: 1382

MessageSujet: Re: Tavernier, un recrutement pour la table du fond ! [Pw Jûken'Maw]   Lun 19 Fév 2018 - 1:26

Le kazharien écouta attentivement le nain, qui acheva ses explications… par un refus de la proposition lui étant faite. Le coup était rude... Il ne tenait pas à s'impliquer directement dans les manœuvres militaires de la cité et s'il lui rendait service, ce serait uniquement par l'intermédiaire de la bibliothèque. Déçu, oui, Jûken'Maw l'était. Le fait de penser que la garde allait devoir se priver de pareil talent le frustrait. Mais comment en vouloir à son interlocuteur ? S'il préférait la vie civile, c'était son droit, et nul ne pouvait le forcer. Le servant de Lagmarù entreprit tout de même de répondre quelques arguments à Thorek Sveresson en faveur de son offre.

Je ne peux pas vous cacher que vous serez sans doute confronté à des situations qui requerront l'usage de la force, parfois même létale. C'était la conséquence inévitable du métier de soldat. La garde kazharienne devait opérer sur tout les fronts : politique, économique, social, scientifique, mais avant tout militaire. Aussi, chaque individu devait être prêt à se battre si la situation l'exigeait (et Lagmarù savait qu'au vu du taux de criminalité en Baldorheim, les occasions de le faire étaient légions). Jûken'Maw ne pouvait donc se permettre de recruter quelqu'un qui refuserait le service des armes.

De même, l'échec d'une mission peut provoquer la mort d'innocents, et je comprends votre inquiétude à ce sujet. Mais s'il n'y a personne pour défendre la population, n'est elle pas alors d'ores et déjà condamnée à une mort certaine ? Il se retourna alors, son regard d'acier balayant l'assemblée de civils qui peuplait le bar.
Qui protégera ces gens ? Qui s'interposera afin de permettre aux personnes les plus vulnérables aux bassesses de la vermines, de vivre décemment ? Il n'y a hélas… que nous qui puissions réellement agir. Le djöllfulin avait tendance à penser qu'il valait mieux échouer en essayant de bien faire que de laisser son destin entre les griffes des fauves. Car ces derniers n'attendaient qu'un simple moment d'inattention pour sauter à la gorge de leurs proies.
Les personnes possédant votre talent ne se trouvent pas à tous les coin de rue, croyez-moi. Mais je respecte votre choix Thorek. Termina le kazharien. Puisse-t-il vous apporter paix et prospérité... Et si vous veniez à changer d'avis, n'hésitez pas à nous contacter. Protocolairement, presque religieusement, le servant de Lagmarù se leva de table puis salua le maître nain.
Bonne journée, monsieur Sveresson… Du haut de son mètre quatre-vingt-dix, il frappa alors son plastron du poing, lançant le credo des kazhariens avant de quitter la taverne :

Force et Honneur


---------------------------

Une fois sorti, Jûken'Maw repris la route du QG kazharien. Il était bien 18 heures et, le soleil commençant à décliner à l'horizon, il était temps d'aller faire son rapport à l'Imperator. Cette affaire classée, il devrait retourner en ville ce soir afin de prêter main forte aux patrouilles de nuits. Mais alors qu'il progressait dans les allées de la cité montagnarde, il remarqua que plusieurs individus semblaient lui filer le train. Méfiant, le kazharien bifurqua rapidement dans une ruelle pavée à sa gauche au bout de laquelle se trouvait une petite place déserte ornée d'une fontaine et des végétation décorative. Il se saisit de son fusil Cerberus, vérifia que ce dernier était bien chargé. Le temps de vérifier cela, une demi-douzaine de malfrats en armes et armures fit soudain leur apparition, bloquant toutes les issues de secours. Humain, nains, nagas, une troupe assez hétéroclite venait de lui tendre une embuscade… Mais Jûken'Maw, lui, n'y voyait que de la vermine.

Alors comme ça, tu cherches à faire ta loi dans cette ville le cornu… Et tu crois que tous les gangs vont se plier à tes petits ordres et te suivre jusqu'en taule ?
Amusant… Le dernier qui m'as dit ça pourri actuellement sous les verrous avec un trauma crânien.
Un petit roquet qui aboie hein… Mais sans tes deux colosses de fer t'as aucune chance. BUTEZ-MOI CE CRÉTIN !

Amenez-vous...


Dernière édition par Jûken'Maw le Mer 21 Fév 2018 - 18:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorek Sveresson
Explorateur

avatar

Messages : 238
Expérience : 1558
Masculin Âge RP : 164 ans

Politique : 33
Métier : Mineur - Maître
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
1442/1442  (1442/1442)
Vitesse: 606
Dégâts: 1896

MessageSujet: Re: Tavernier, un recrutement pour la table du fond ! [Pw Jûken'Maw]   Mer 21 Fév 2018 - 15:45

.
     Thorek devait bien l’admettre, les arguments de Jûken’Maw se valaient. A un point où il hésita presque à revenir sur son précédent jugement, mais cela aura été une erreur. Lorsque l’on donnait sa parole, il ne fallait pas revenir dessus l’instant d’après ! De quoi aurait-il eu l’air sinon ?
 
      Une fois le credo de la garde khazarienne énoncée, le djöllfulin se leva et quitta la salle avec le pragmatisme qui le caractérisait. Le nain ne lui avait adressé qu’un simple signe de tête comme salut et il le regarda ainsi partir en se grattant le front pensivement.
 
      C’était un bon gaillard, se dit alors Thorek. Un peu étrange peut-être, mais un bon gaillard quand même. C’est qu’il lui avait payé une bière de sa propre initiative. Et ça, c’était déjà assez peu commun pour être noté… Maintenant qu’il y pensait, Thorek se dit ensuite qu’il aurait dû lui payer quelque chose lui aussi, surtout qu’il avait refusé son offre.  
      Kruti ! Et voilà qu’il se retrouvait avec une dette sur les bras maintenant ! La politesse et ses ancêtres devaient être en train rouler méchamment des yeux devant cette scène…
 
      Pestant contre lui-même et sa lenteur de réaction, le nain attrapa les cartes qui gisaient encore sur la table et les enfourna précipitamment dans son sac. Avec de la chance, il pourrait peut-être rattraper le khazarien sur la route. Ce dernier n’avait pas pu aller bien loin de toute manière, si ? Thorek quitta alors la taverne en trombe après s’être assuré d’avoir réglé son ardoise pour la soirée. Son sac bringuebalant derrière lui, il remonta les divers chemins qui devaient mener vers les instances khazariennes.
     
***
 
      Quelques minutes de recherche plus tard, le nain retrouva la trace du djöllfulin dans une ruelle un peu à l’écart. C’est qu’il marchait vite le grand bougre en fait et il avait eu grand-peine à le garder dans son champ de vision ! Il fallait dire que l’explorateur était habitué à de longues marches, pas à la course de fond avec équipement complet sur le dos… Ainsi, ce fut un Thorek quelque peu essoufflé par l’exercice qui tourna au coin de la rue par laquelle le khazarien était passé.
      Mais c’est qu’il accélérait en plus ?! Par les dieux, il voulait le tuer à la tâche ou bien ? Et voilà qu’un groupe de personnes s’étaient ajoutés entre lui et le nain !
 
       « Raah, rondidju ! cracha le nain »
 
       Le point de côté de Thorek l’empêchait de jurer proprement, mais l’intention était là.  
 
       Cependant, le nain dû bien vite s’arrêter dans sa semi-course. Le djöllfulin s’était lui-même arrêté au milieu d’une petite place pavée et le groupe de personnes l’entourait à présent. Ces gens l’avaient donc suivi ? Le ton monta bien vite et il devint clair qu’une échauffourée allait éclater quand le chef du gang hurla ses ordres. Il s’agissait probablement de représailles par rapport à l’incident de la taverne.
       En réalisant cela, le nain soupira lourdement. Décidément, cette ville était bel et bien gangrenée jusqu’à la moelle pour que de simples poivrots se réunissent pour venger une bête arrestation qui avait dégénérée.
 
       Sur le coup, Thorek se dit que ce n’était pas ses affaires et qu’il risquait de gêner le technophile dans son travail s’il le rejoignait dans la mêlée. Or, l’œil averti du mineur lui appris quelque chose de plus. Un détail qui le fit rester là où il était. Dans le groupe de ‘bandits’, il n’y avait pas que des humains ou des peaux-vertes, non. Il y avait un peu de tout en fait, mais avant tout des nains. Et des nains qui semblait savoir parfaitement ce qu’ils faisaient, c’est-à-dire s’attaquer à un représentant de l’état nain.
 
       Il fallut quelques secondes à Thorek pour analyser la situation.
 
       Des nains s’en prenaient volontairement à leur propre gouvernement ?
 
       Des NAINS s’en prenaient à leur PROPRE gouvernement ?!
 
       Mais qu’est-ce qu’il se passait dans cette FOUTUE VILLE ?!
 
       Sentant le sang lui monter à la tête, Thorek serra ses dents dans une rage indicible. Jûken’Maw avait parlé de vermine, mais là on dépassait toutes les limites imaginables. Depuis les mines, l'explorateur n'avait rien vu de tout ça et il regrettait amèrement d'être resté aveugle face à de telles exactions. Comment osaient-ils ?! Comment est-ce qu’un nain pouvait encore se présenter comme membre de sa propre race s’il ne respectait même pas la société dans laquelle il vivait ? C’était une insulte à leurs ancêtres, à leur famille et à l’essence même de la race naine et cela… ! Cela n’allait pas rester impuni ! Oooh ça non, ils n’allaient pas s’en tirer comme ça ces fils de grobi. Ils allaient le payer et chèrement !

       Dans un grognement sourd, Thorek dégagea sa pioche de son sac et, dans un instant de lucidité, la plaça de telle façon que le marteau était tourné vers l’avant. Ces moins que riens méritaient une punition, mais pas la mort. Ce serait trop doux pour eux. Il fallait qu’ils puissent ressentir toute la rancune inhérente à la justice naine et les conséquences qui allaient avec. En cet instant, Thorek ne voulait donc qu’une chose, c’était qu’ils se prennent le livre de lois en pleine face avec toute la force qui serait nécessaire pour leur inculquer des valeurs.
 
       D’un regard rapide, Thorek jeta son dévolu sur le nain le plus proche. Un minable en guenilles un peu en retrait qui pointait pourtant un appareil technophile de qualité approximative vers le djöllfulin. L’explorateur fulminant s’approcha d’un pas rapide et constant, ses jointures serrées à en faire blanchir les phalanges, jusqu’à être enfin à portée de frappe. Thorek leva alors son arme, un rictus haineux déformant son visage. Aux démons ses doutes et son hésitation à se battre, là il fallait qu'il aide le khazarien dans son oeuvre... mais surtout il fallait qu'ils payent.
       Au même moment, le brigand nain se tourna à demi vers le nouveau venu qu’il n’avait même pas remarqué jusqu’ici – il fallait dire que le djöllfulin était le centre de l’attention. Ainsi, devant le spectacle surprenant d’un mineur enragé et gesticulant qui s’offrit à lui, il ne put qu’écarquiller les yeux de surprise.
 
       « J’vais t’apprendre moi à manquer de respect à notre peuple, espèce de Wanaz ! »
 
       La pioche du nain fila dans l’air et s’écrasa en plein visage du malandrin avec un craquement plutôt sonore. Il fallait croire que quelque chose d’osseux avait lâché sous l’impact. Tandis que le franc-tireur s’effondrait en se tenant son visage, Thorek se retourna vers la mêlée principale.
 
       Il était temps de leur apprendre à ces vermines ce qu’il en coutait de corrompre un des siens.





Slots Rps :   Pw Baldwin Nuussian // //  Pw Jûken'Maw & Grabuge & Moradund



Lien : Source de l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jûken'Maw
Technophile

avatar

Messages : 482
Expérience : 2429
Masculin Âge RP : 92 ans (38 en apparence)

Politique : 116
Métier : Forgeron d'armures - Maître absolu
Titres:
 

(Garuda, Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
3237/3237  (3237/3237)
Vitesse: 892
Dégâts: 1382

MessageSujet: Re: Tavernier, un recrutement pour la table du fond ! [Pw Jûken'Maw]   Jeu 22 Fév 2018 - 20:47

De toutes part, les assaillants armés affluèrent vers le Kazharien dans une désorganisation à faire pâlir une armée gobeline, chacun espérant être le premier à lui porter le coup fatal. Ces déchets allaient apprendre ce qu'il en coûtait de s'opposer aux forces de l'ordre. La criminalité serait écrasée, à coup de plomb s'il le fallait. Mettant l'adversaire le plus proche en joue, Jûken'Maw posa son doigt sur la gâchette. Mais alors qu'il s'apprêtait à tirer, un cri rageur et tonitruant ne manqua pas de capter l'attention de l'assemblée.

J’vais t’apprendre moi à manquer de respect à notre peuple, espèce de Wanaz ! Surgissant d'une ruelle, Thorek traversa la petite place tel un ours enragé avant d'écraser violemment sa pioche-marteau dans le visage d'un criminel nain. Des os craquèrent, des cris fusèrent et le malfrat s’effondra sur le pavé, terrassé.

Participer au démantèlement d'un trafic de cartes minières… Et maintenant aider un garde kazharien dans l'exercice de ses fonctions… Un sourire en coin se dessina derrière le masque de fer. Pour un civil voulant rester à l'écart de toute implication avec la chose militaire, vous semblez pourtant prendre votre rôle de citoyen de Baldorheim très à cœur monsieur Sveresson. Agréablement surpris de sa présence, Jûken'Maw ne mis pas longtemps à comprendre la raison cette soudaine implication du cartographe. Le kazharien connaissait bien le code d'honneur nain : l'un des plus stricts que le monde ait porté. Il constituait l'une, si ce n'est là chose la plus sacrée que leur civilisation défendait.

De fait, la réaction de Thorek envers ce minable qu'il venait d’abattre était parfaitement justifiable. Il était un parjure au yeux de sa race et méritait pour cela, de répondre de ses actes devant le gardien des serments avant d'être châtié sévèrement.
Le djöllfulin lui-même aurait réagit de la sorte si un membre de sa race venait à déshonorer leurs préceptes ancestraux de manière aussi affichée. Leurs civilisations respectives partageaient cette culture de l'honneur et du devoir… Et c'était un fait que les fossoyeurs de la Concorde ci-présents allaient apprendre à leur dépens.

Je vous laisse le soin de vous occuper de vos ex-confrères. D'ordinaire, Jûken'Maw aurait délivré sa sentence sans distinction. Un criminel restait un criminel, peu importe son origine. Mais dans ce cas particulier, il préférait laisser Thorek régler l'injure qui avait été faite à leur race, pour se concentrer sur le reste des malfrats. Les traditions culturelles inhérentes à chaque peuple étaient quelque chose à ne jamais négliger.

Dos au nain, il ouvrit le feu sur ses adversaires. Un humain en armure de cuir se précipita sur lui, hache en main. Mais ses genoux et ses épaules se retrouvèrent subitement criblés de plomb par le fusil du technophile. Déséquilibré, le malfrat chuta, avant que son front ne vienne percuter le sol. Ce dernier assommé, un autre, orc de son état, pris la relève, cette fois-ci armé de tonfas. Le peau-verte asséna quelques coups au djöllfulin, mais ce dernier avait appris à encaisser… Et un mouvement un peu trop ample de la part de son adversaire lui permit de contre-attaquer. Profitant que la garde de l'orc était pleine d'ouvertures, Jûken'Maw lui délivra un formidable coup de crosse de fusil dans la mâchoire, qui se disloqua brutalement.

Soudain, le kazharien remarqua un bref scintillement sur une hauteur à l'autre bout de la place. Immédiatement, il se saisit du malfrat qu'il venait de sonner avant de s'en servir comme bouclier humain, puis attrapa son pistolet .357 Behemot à sa ceinture. Les carreaux d'arbalète fusèrent, et perforèrent à plusieurs reprise le torse de l'acolyte du tireur isolé, tenu en respect par le technophile. La salve passée, ce dernier pointa son arme par-dessus l'épaule du peau-verte puis tira plusieurs reprises. L’arbalétrier fut abattu sur le coup par Jûken'Maw, ainsi qu'un deuxième assaillant passant dans son champ de vision qui, sous la puissance du tir, vola sur plusieurs mètres.

Les choses se calmant quelque peu dans son périmètre, il relâcha le corps criblé de projectiles du criminel qu'il avait utilisé pour se protéger et se retourna vers Thorek.

Qu'en était-il de son côté ?


Dernière édition par Jûken'Maw le Lun 26 Fév 2018 - 14:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorek Sveresson
Explorateur

avatar

Messages : 238
Expérience : 1558
Masculin Âge RP : 164 ans

Politique : 33
Métier : Mineur - Maître
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
1442/1442  (1442/1442)
Vitesse: 606
Dégâts: 1896

MessageSujet: Re: Tavernier, un recrutement pour la table du fond ! [Pw Jûken'Maw]   Lun 26 Fév 2018 - 12:12

.
      Thorek enrageait. Il n’y avait pas vraiment d’autres descriptions possibles en cet instant. Dire que les nains avaient la rancune tenace viraient honteusement à l’euphémisme et ils étaient d’autant plus impitoyable quand il s’agissait de punir un membre de leur propre race. La simple existence des tueurs nains était une preuve en soi de cette intransigeance d’ailleurs.

      Ainsi, quand Thorek repéra l’autre nain du groupe et le foudroya du regard, sa pioche serrée entre ses mains calleuses, autant dire que le malandrin n’en tenait pas large. Ce dernier regarda même autour de lui, cherchant du regard une quelconque aide, mais les nombres fortement diminués de leur petite troupe n’étaient pas forcément en sa faveur.

      Lorsque Jûken’Maw annonça à Thorek qu’il avait tout largeur pour s’occuper de son congénère, le nain ne se fit pas prier. Il chargea aussitôt, pioche pointée vers le bas et prête à remonter dans une taille ravageuse. Alors qu’il fermait la distance entre eux deux, une forme indistincte se plaça entre Thorek et sa cible. Le naga du groupe s’était glissé subrepticement autour du nain et l’entoura de sa queue, l’arrêtant net dans sa course.
      Autour de Thorek des tirs fusaient, les bandits hurlaient à la mort suite au traitement apparemment expéditif du djöllfulin que le nain ne pouvait pas voir. Le naga, qui arborait un sourire carnassier, resserra sa prise autour des jambes du nain et de sa pioche avant de lever un sabre de qualité médiocre pour l’achever… Mais tout cela, Thorek s’en fichait bien. Il avait une rancune à faire payer.
      Gardant son regard braqué sur le nain fautif qui se recroquevillait presque devant le spectacle de mort et de destruction environnant, Thorek lâcha sa pioche de sa main gauche. Ses yeux quittèrent ensuite sa cible pendant l’espace d’une seconde, le temps de lui permettre d’envoyer un coup de boule nain dans le visage du naga qui avait fait l’erreur de s’approcher de trop près. Pour l’anecdote, un coup de boule nain était exactement pareil qu’un autre, mais effectué avec un front capable de briser une stalactite. Son assaillant étant plus que sonné, Thorek chercha ensuite méthodiquement sa hachette qui se tenait toujours sur le flanc de son sac et, d’un geste brutal mais net, l’abattit sur les côtes du naga. Le simili-reptile siffla de douleur avant de brusquement lâcher prise. Il s’effondra alors au sol en tenant son flanc ensanglanté où la hache profondément enfoncée se tenait.

      A présent libre et sans personne d’autre sur son chemin, Thorek rebraqua son regard haineux sur le nain.

      Il était temps de payer.

      L’explorateur furibard s’approcha d’un pas décidé du relativement jeune nain qui était tombé sur son derrière à force de vouloir reculer. Mais, plus Thorek s’avançait, plus il était évident que sa cible n’était pas le membre le plus motivé du groupe. D’ailleurs, ce dernier jeta au loin le couperet dans sa main droite avant de lever les bras au dessus de sa tête, signifiant nettement qu’il se rendait.
     
      « Pitié, arrêtez ! bredouilla-t-il. Je me rends !
      — Et en plus tu n’assumes même pas tes choix, grogna Thorek. Tu devrais avoir honte. »

      L’explorateur leva sa pioche… Avant de se raviser. Exécuter un traitre était une chose, mais un traître désarmé qui se rendait à la loi, c’était autre chose. Ainsi, après une moue désapprobatrice, Thorek s’approcha d’un pas et sortit un petit couteau de sa ceinture.

      « Tes mains derrière le dos, cracha-t-il. Barbe en avant. »

      L’autre nain lui lança un regard effaré avant de s’exécuter à contrecœur, les dents serrés dans l’expectative de la sentence. C’était une vieille loi naine qui n’avait plus forcément cours que dans les avant-postes les plus éloignés, comme celui d’où venait Thorek justement. Si on prenait un nain en train de voler ou d’agresser quelque qu’un, on lui scarifiait sa barbe – probablement une des pires injures possibles pour un nain. Cette forme de justice expéditive ne plaisait pas à Thorek, mais là, c’était approprié.
      Thorek attrapa la barbiche du jeune nain et, d’un geste vif, la trancha net. Ledit nain gémit abondamment quand la lame passa, mais le fautif garda les yeux baissés tout du long. Il devait savoir qu’il ne s’en tirerait pas cette fois et il se faisait à l’idée, lentement mais sûrement. Surtout qu’à présent, il était marqué par la honte. Une barbe tranchée d’une telle manière ne laissait pas de doutes sur ce qu'il avait fait pour en arriver là.

      La situation maintenant calmée, Thorek se tourna vers Jûken’Maw, le visage sombre.

       « Il faudra l’emmener au poste de garde, dans l’attente de sa sentence. »

      Et ce fut aussi le moment où Thorek réalisa à quel point Jûken'Maw avait nettoyé la zone. Par les dieux, il était efficace celui-là, se disait-il en écarquillant les yeux ! Dans sa rage, le nain avait complètement occulté la présence de autres bandits. Maintenant qu'il voyait leurs cadavres, il réalisa qu'il avait foncé tête baissée en plein milieu d'une petite bataille... Sa colère l'avait rendu complètement inconscient il fallait croire.





Slots Rps :   Pw Baldwin Nuussian // //  Pw Jûken'Maw & Grabuge & Moradund



Lien : Source de l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jûken'Maw
Technophile

avatar

Messages : 482
Expérience : 2429
Masculin Âge RP : 92 ans (38 en apparence)

Politique : 116
Métier : Forgeron d'armures - Maître absolu
Titres:
 

(Garuda, Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
3237/3237  (3237/3237)
Vitesse: 892
Dégâts: 1382

MessageSujet: Re: Tavernier, un recrutement pour la table du fond ! [Pw Jûken'Maw]   Jeu 1 Mar 2018 - 20:54

À l'image de la nouvelle politique prônée par l'Imperator, le code d'honneur et la justice naine étaient implacables. Nul coupable ne pouvaient s'y soustraire indéfiniment et ces derniers seraient jugés tôt ou tard. La peine infamante que venait d'administrer Thorek au jeune nain venait une fois de plus de le prouver, et ce, malgré les troubles agitant ce monde perverti par le crime. Le malfrat déjà sévèrement châtié et s'étant rendu de son plein gré, Thorek suggéra de l'envoyer au trou plutôt que de l'exécuter sur-le-champ, ce à quoi Jûken'Maw acquiesça.

Il s'approcha alors du captif, non sans expédier un violent coup de crosse dans le crâne du naga qui tentait de se relever, avant de lui passer les menottes… Ce qu'il se passerait devant le tribunal n'était plus de son ressort. Le kazharien menotta également l'humain aux articulations criblées de plomb, ainsi que l'homme-serpent ouvert sur le flanc… Changeant le mode de tir de son fusil Cerberus en lance-grenade, il chargea son canon avec un projectile de la taille d'un poing avant de faire feu en direction du ciel.

Le projectile s'embrasa d'une flamme écarlate tout en fendant les airs, créant un signal coloré afin d'avertir la garde. Une troupe kazharienne arriverait bientôt sur place afin de balancer les trois prisonniers sous les verrous. Ne restait plus qu'à attendre leur arrivée. Mais tandis que le djöllfulin terminait d'entasser les corps, il remarqua la mine sombre qu'affichait Thorek.

Vous ne vous attendiez pas à ça je suppose. Pourtant, ces criminels… C'est notre pain quotidien. Il s'assit alors sur le rebord en pierre de la fontaine, puis commença à nettoyer son armement. Cette ville est gagnée par l'anarchie. Et si nous ne faisons rien pour endiguer cela, ce n'est pas seulement Baldorheim qui tombera, mais toute la région Est du continent. L'être cornu jeta un œil vers l'horizon, où se dressait fièrement les imposantes chaînes de montagnes des Baldors. Sans parler des conséquences politiques vis-à-vis des autres factions.

Nous ne pouvons nous permettre d'échouer... Les canons de ses armes partiellement désencrassés, il les rechargea avant de les ranger consciencieusement dans leurs holsters respectifs. Un nettoyage plus méticuleux leur serait appliqué dans la soirée, mais elles devraient se contenter de ça pour l'heure : il n'était pas exclu que le technophile en ai recours durant l'après-midi.

En tout cas, je dois vous remercier une fois de plus pour votre intervention monsieur Sveresson… Jûken'Maw fit craquer les os de son cou avant de se relever.

Nul doute que j'en ferais mention à mes supérieurs.


Dernière édition par Jûken'Maw le Dim 11 Mar 2018 - 17:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorek Sveresson
Explorateur

avatar

Messages : 238
Expérience : 1558
Masculin Âge RP : 164 ans

Politique : 33
Métier : Mineur - Maître
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
1442/1442  (1442/1442)
Vitesse: 606
Dégâts: 1896

MessageSujet: Re: Tavernier, un recrutement pour la table du fond ! [Pw Jûken'Maw]   Ven 2 Mar 2018 - 0:57

.
       Thorek observa le djöllfulin se mettre à l’œuvre tout en ruminant ses pensées. Alors c’était cela le pain quotidien des gardes de la ville ? Quelle tristesse de se dire qu’on en était arrivé là et que de telles extrémités soient les seules solutions efficaces…

       Peu de temps après, le tir enflammé de Jûken’Maw fit sortir Thorek de son mutisme dans un sursaut et il se mit momentanément à balayer du regard ses environs. Les flashs lumineux n’étaient jamais vraiment bon signe dans les souterrains et le mineur aguerri qu’il réagissait par réflexe. Puis, comprenant enfin que ce n’était rien, le nain se calma à nouveau. Mais intérieurement, le conflit d’opinion continuait. Ainsi, quand Jûken’Maw termina son discours après s’être adossé à la fontaine, la tête du nain bouillonnait presque littéralement tellement il cogitait sur le sujet.

       Que répondre à une telle affirmation ? Voilà la grande question qui le taraudait. S’il ignorait la proposition plutôt évidente – même pour lui – du djöllfulin, c’en serait fini de ses chances de rejoindre la garde khazarienne. Mais n’était-ce pas là ce qu’il voulait ? Retrouver ce calme qu’il chérissait tant et qu’il ne trouverait que loin des manigances politiques des factions ? Rien ne l’obligeait à s’enrôler après tout…
       Or, de l’autre côté, s’il suivait ce raisonnement, ce serait presque se mentir à lui-même. Il était temps qu’il admette un fait simple et pourtant évident : il était dedans, et jusqu’au cou qui plus était. Depuis son aide semi-intéressée dans l’affaire du trafic de cartes, il s’était retrouvé mêlé à tout ce charivari. Et même s’il essayait de creuser une quelconque distance avec les autorités, à un moment où un autre, une affaire allait se placer sur son chemin et il allait s’y mêler même sans vraiment le vouloir. C’était bêtement dans l’ordre des choses et plus particulièrement de son honneur nain.

       En résultat, Thorek se redressa après quelques secondes d’absence et se tourna vers Jûken’Maw qui finissait de nettoyer ses armes. Un soupir atteint le bout de ses lèvres avant de se changer en grognement bref. Cela ne lui plaisait pas, mais alors vraiment pas… Cependant, il était temps d’agir plutôt que de prévenir.

        « A ce propos, lança le nain d’une voix forte. Disons que j’ai réfléchis à votre offre. Je reste dubitatif, mais… Force est de constater que l’état de cette cité et de l’Etat nain sont effectivement plutôt méprisables. »

       Le nain haussa ses épaules rapidement tout en grattant machinalement quelques saletés sur sa pioche.

       « Vous me l’aviez dit plus tôt, mais je ne pouvais…voulais pas y croire. Cependant, … »

       Un œil attentif aurait pu voir une moue passagère déformer le visage de Thorek sous sa barbe épaisse quelques instants avant qu’il ne continue sa phrase écourtée, les dents serrées.

       « Cependant, ça… » – Thorek désigna sans même le regarder le jeune nain qui détourna les yeux de honte devant l’accusation de son ainé – « Ça, c’est tout simplement inacceptable, sauf qu’amener quelques cartes bien illustrées à la bibliothèque n’y changerai rien. Donc si vous aider de manière plus directe peut me permettre d’empêcher que cela se reproduise, alors c’est un choix que je suis prêt à faire. »

       Reposant la tête de sa pioche sur le sol, Thorek se mit à lentement osciller le manche de gauche à droite.

       « Qu’on soit clair, je ne suis pas un soldat et n’ai aucune vocation à en devenir un, mais j’ai des convictions et une patrie que je suis prêt à défendre. Et il est de mon devoir de nain de me lever pour la remettre dans le droit chemin duquel elle n’aurait jamais dû sortir. Donc je vais prendre un risque et je vais revenir sur mes paroles d’avant en acceptant votre proposition. »

       Pendant quelques secondes, Thorek sembla gêné par la tournure de son monologue et il reprit :

       « Je l’accepte à cause des circonstances particulières mais surtout parce que je vous fais confiance. Si je n’écoutais que moi, j’aurais refusé. Servir l’Imperator, ce n’est pas quelque chose qu’on fait à la légère, ça se mérite et je m’en sens bien loin. Non, pour cette fois, je vais faire confiance à votre jugement. Celui qui vous faisait dire dans la taverne que je pouvais apparemment faire bien plus pour mon peuple en vous rejoignant qu’en restant là où je suis. »

      Soudainement, Thorek brisa son air grave et gloussa tristement.

      « Après tout, c'est vous le vétéran dans ce cas-ci. Vous en savez bien plus que moi en la matière. »





Slots Rps :   Pw Baldwin Nuussian // //  Pw Jûken'Maw & Grabuge & Moradund



Lien : Source de l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jûken'Maw
Technophile

avatar

Messages : 482
Expérience : 2429
Masculin Âge RP : 92 ans (38 en apparence)

Politique : 116
Métier : Forgeron d'armures - Maître absolu
Titres:
 

(Garuda, Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
3237/3237  (3237/3237)
Vitesse: 892
Dégâts: 1382

MessageSujet: Re: Tavernier, un recrutement pour la table du fond ! [Pw Jûken'Maw]   Dim 11 Mar 2018 - 20:46

Il faut parfois un petit geste du destin pour aider une personne à prendre une décision importante. Ce fut ici le cas... Cette embuscade avait finalement permis de faire comprendre à Thorek la gravité de la situation dans laquelle se trouvait Baldorheim. Une capitale millénaire gangrenée de l'intérieur et ne tenant que par la force de conviction d'une poignée d'individu au mental d'acier. Cet équilibre précaire devait cesser pour faire place à une nation fière et sûre.
Cette ville était l'un des berceaux de la civilisation naine, la principale plate-forme d'extraction et de redistribution de minerais et pierre précieuses et un phare de la science technophile comme le continent n'en avait jamais connu. Elle était tout bonnement cruciale au bon fonctionnement et au progrès du reste du monde, mais se retrouvait dorénavant menacée comme jamais auparavant.

Je vous remercie pour votre confiance monsieur Sveresson… Il salua respectueusement son interlocuteur, poing contre le plastron. Et j'espère que notre cause s'en verra également gratifié dans un futur proche. Dans le fond, Jûken'Maw s'était douté que malgré son refus initial, Thorek rejoindrait un jour ou l'autre la garde Kazharienne, ou tout du moins serait amené à travailler avec elle. Son tempérament de patriote aurait inévitablement été réveillé par les méfaits se déroulant au sein de capitale montagnarde. Mais le voir subitement changer d'avis (surtout au vu du code d'honneur des nains, car une parole était une parole), ça… C'était assez inattendu.

Son hésitation initiale était d'autant plus compréhensible que Thorek n'était pas un soldat. C'était un mineur, explorateur et cartographe… Donc un civil avant tout. Jûken'Maw, lui, avait suivi un entraînement militaire depuis sa plus tendre enfance et participé à des guerres ayant pour enjeux la survie de son peuple. Et c'est après avoir déjoué un braquage de banque couplé à une prise d'otages en plein cœur de Baldorheim que L'Imperator en personne était venu lui proposer d'entrer chez les Kazhariens afin de lutter contre la criminalité. Mais le maître nain savait également se battre si nécessaire comme le prouvait la rixe dont venait d'être témoin le djöllfulin.

De plus, une lutte pour le bien d'un monde ne se menait - heureusement - pas seulement par la forces des baïonnettes. Le recueil et la compilation d'informations, les découvertes et avancées scientifiques, l'étude du passé afin de comprendre le présent et mieux construire l'avenir. Tous ces éléments étaient un terreau fertile n'attendant que d'être exploité. Et c'est également dans ce domaine que des personnes telles que Thorek Sveresson pouvaient rendre de fier services au sein de la faction kazharienne.

Finalement, face à l'heureuse décision de Thorek, le Kazharien décida de dissiper les derniers doutes du nain quand au choix qu'il venait de faire.
Nous ne vous demandons pas de devenir un militaire monsieur Sveresson. Certes, certaines missions exigeront de se battre, mais d'autres non. Cependant… Soyez assuré que nous avons tous à cœur de rendre à cette ville et au monde la paix et la justice qu'ils méritent. Il marqua un temps, remarquant la mine désabusée de son interlocuteur.

Quant à votre cas de conscience vis-à-vis de l'Imperator : vous en faites pas. Vous aurez toutes les occasions du monde de mériter votre poste une fois intégré chez les Kazhariens… C'est pas les occasions qui manquent. Ces derniers mots délivrés, il s'approcha alors du cartographe pour lui tendre une main ferme et calleuse… tandis qu'au loin résonnait les pas des forces de l'ordre se rapprochant du lieu de l'affrontement.

Bienvenue à la garde Kazharienne Thorek Sveresson.


Fin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 4474
Expérience : 15174
Féminin

MessageSujet: Re: Tavernier, un recrutement pour la table du fond ! [Pw Jûken'Maw]   Sam 5 Mai 2018 - 3:47

Récompense de zone :

Pour un bon RP, vous recevez chacun 50 d'expérience et 50 pièces d'or !

Bonus racial

- Etant un Nain, Thorek gagne 10 points de vitalité.

- Etant un Kazharien, Jûken'Maw gagne 10 points de vitalité.

Fin du RP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tavernier, un recrutement pour la table du fond ! [Pw Jûken'Maw]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tavernier, un recrutement pour la table du fond ! [Pw Jûken'Maw]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tavernier, un recrutement pour la table du fond ! [Pw Jûken'Maw]
» Demande de recrutement
» Ici Fondation Docteur Aristide
» Je pars... Je ne reviendrais jamais... [Pink Water, Indochine]
» recrutement pour wot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Est de Dùralas :: Ville de BaldorHeim :: Au Fourré à la myrtille [Zone communautaire]-