Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Sally Salvia
Le Monde de Dùralas a précisément 1632 jours !
Dùralas, le Jeu 19 Avr 2018 - 19:14
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Partagez | 
 

 Après l'effort, le réconfort ! [PW Dilon & Thorek]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baldwin Nuussian
Habitant(e)

avatar

Messages : 68
Expérience : 631
Masculin Âge RP : 21 ans

Politique : 01
Métier : Forgeron - Apprenti
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
155/155  (155/155)
Vitesse: 66
Dégâts: 294

MessageSujet: Après l'effort, le réconfort ! [PW Dilon & Thorek]   Ven 16 Fév 2018 - 19:31

La matinée avait commencé par une aventure aux abords de la ville, où Baldwin fit la connaissance du nain Thorek et du gardien Dilon. La brume était désormais levée, le soleil radieux, tandis qu'ils suivaient le stryge en direction de Kastalinn. En effet, ils avaient été attaqué par cette race détestable que sont les skarniens, et bien qu'ils les aient éliminé entièrement, ils écopèrent de plusieurs blessures qu'il fallait traiter plus avant, et souhaitaient également se retrouver au calme pour se reposer. Le petit et le grand homme ne connaissant pas la région, contrairement au stryge qui était là depuis quelques semaines déjà, c'était naturellement qu'il devint le guide du groupe.

« - Très bien. Si tout est bon, en route alors ! »

Armes aux fourreaux et lance sur l'épaule, il les fit d'abord revenir comme prévu sur la route principale, qui était devenue plus active. Des marchands, caravanes, et même fermiers, principalement des humains et des nordiques, allaient et venaient de Kastalinn, dont les grandes murailles étaient maintenant bien visibles au loin. Ils avaient fait cette première partie principalement dans le silence, pour éviter au maximum d'autres mauvaises rencontres, ce qui n'arriva heureusement pas, suivant ensuite tranquillement ce trajet vers les portes d'entrée.

On se sentait toujours très petit face aux défenses impressionnantes de cette ville lorsque l'on était juste en face, ce qui ne fit pas défaut cette fois non plus à Baldwin. Le flot de passants devenait de plus en plus compact en avançant, plus encore qu'au petit matin, mais c'était tout à fait normal. Ce qui sortait du lot, en revanche, était leur propre groupe. En effet, cela devait être leur allure, avec leurs armes et le cheval de Dilon, ou l'état de leurs vêtements, déchirés et couverts de sang, surtout du stryge, mais ils n'avaient aucune difficulté à avancer, car un espace se créait naturellement autour d'eux. En soi, c'était tout à fait normal également de prendre un peu de distance avec un groupe à l'allure '' dangereuse ''. Heureusement, les gardes miliciens de faction à la porte ne les empêchèrent pas de passer. Ils se contentèrent de les observer, comme ils n'étaient de toute façon pas ratables, même s'ils semblèrent s'attarder plus longtemps sur le gardien. Peut-être avaient-ils reconnu son blason ou le personnage lui-même, et que c'est pour cette raison qu'ils ne réagissaient pas.

La ville s'était pleinement réveillée, et les sons, devenus habituels pour le futur maître d'armes, étaient omniprésents. Les bruits de pas, de sabots, de roues de charrettes, de discussions dans tous les sens, de cris, de frottements, d'artisans en plein travail, de musique lorsque l'on passait à proximité de certains endroits … Kastalinn vivait.
Le stryge blanc emmena tout le monde en premier lieu à un apothicaire, qu'il ne connaissait pas personnellement, comme il n'y avait jamais mis les pieds, mais que Halln, le maître forgeron, lui avait conseillé, au cas où il aurait au moins besoin de traiter une brûlure dûe à la forge. Il tenta en même temps sur le parcours de décrire et d'expliquer les différentes rues et ruelles importantes qu'ils traversaient sur le chemin à ses compagnons, où elles menaient, à quelle échoppe ou lieu, etc, pour qu’ils puissent mieux se repérer et se retrouver dans le futur, tout ce que lui-même avait découvert jusque-là en somme.

Une fois sur place, ils purent enfin s'occuper comme il se doit de leurs blessures. Tout ce qui concernait la plupart des soins en tous genres, leurs applications et leurs ventes, ce bâtiment le proposait, il n'était pas déçu. Comme il l'espérait, ce qu'il avait subi n'était pas spécialement grave. Une sorte de baume atténuant la douleur et aidant à la cicatrisation fut appliqué sur ses plaies, et des bandages termina le traitement. Il en profita au passage pour en apprendre un peu plus sur les types de blessures et la façon de les traiter, et pour se munir d'un kit de premier soin, c'est-à-dire de bandages, d'une fiole de liquide désinfectant comme celle de Thorek, d'un baume comme celui qu'on lui a mis, et même d'un chiffon, d'un jeu d'aiguilles, et de fil, on n'était jamais trop prudent. Cela faisait partie des choses qu'il avait oubliées en partant, et il se trouvait pour le coup très imprudent.

Les emplettes terminées, ils se séparèrent tous les trois pour l'après-midi afin de faire ce qu'ils avaient à faire, et se mirent d'accord pour se retrouver le soir à l'auberge, pour le dîner, afin de reprendre leur discussion. Ses compagnons partis, avec toutes les informations en main pour réussir normalement à ne pas se perdre, Baldwin réfléchit à ce qu'il allait bien pouvoir faire. La première chose : se trouver de nouveaux vêtements, car se promener en ville avec des vêtements ensanglantés et déchirés n'était pas des plus appropriés ! Ensuite, il pourrait profiter de ces heures disponibles pour aller forger. Son projet d'escapade étant annulé, autant en profiter, d'autant plus qu'il avait réussi à obtenir les matériaux nécessaires pour créer une arme.

C'était le début d'après-midi désormais. Certains effluves de nourritures se faisaient encore sentir, mais pour le coup, le stryge n'avait pas faim avec tout ce qui s'était passé. Il retourna dans la même boutique où il avait été acheter ses habits sombres de forge, n'ayant pas été déçu par ce dernier achat, ressortant un peu plus tard avec deux nouveaux ensembles dans le style et les couleurs très proches de ceux désormais jetés, histoire d'en avoir un de rechange. Il s'était même payé le luxe de prendre un deuxième vêtement noir, qu'il avait mis directement. Avec sa bourse actuelle, il pouvait se permettre ses petites dépenses.

Il prit ensuite la route de la forge …



Le soir tombait. Avec le nouvel exercice que lui avait donné Halln, il avait cru ne pas réussir à terminer à temps, mais heureusement la pièce ne demandait pas beaucoup de travail comparé à une épée par exemple. C'était de ce fait avec un fléosse doray flambant neuf accroché à sa ceinture qu'il arrivait vers l'auberge, en réfléchissant aux autres matériaux qu'il devait réunir. Ce sera difficile, mais le stryge ne pourra pas forger de nouveau et surtout s'améliorer sans eux. Il faudra réussir à les trouver, et réprimer son impatience de vouloir s'y remettre vite.

La légende d'Aràn … c'était le nom du bâtiment de bonne taille devant lequel il venait d'arriver, et où il dormait depuis son arrivée à Kastalinn. Son gérant, Ruthvid Gundwald, était très doué dans ce domaine, réussissant à hausser son établissement parmi les meilleurs de la ville, voir peut-être était-il LE meilleur selon certains points de vue subjectifs. C'était un homme dans la quarantaine, au crane rasé et portant une bonne barbe bien fournie, plutôt mince. Si cela n'était pas suffisant pour le reconnaître, on pourrait rajouter qu'il portait souvent une chemise couleur écrue par-dessous une cotte violacée, un pantalon dans la même teinte, et une bourse attachée autour de son cou, tel un collier qui pendait au niveau de son estomac. Son service était impeccable, sa nourriture et boisson de première qualité, et ses lits douillets : la salle ne se désemplissait généralement pas. Le personnage lui-même restait naturel, sympathique, et à l'écoute de ses clients, il n'avait pas pris la grosse tête comme certains le pouvait avec sa montée en réputation, et ça se sentait aussi dans son prix, tout à fait honnête. Baldwin y était arrivé par hasard, en demandant aux passants l'adresse d'une bonne auberge. Il n'avait pas été déçu.
Par contre, à l'heure actuelle, aucun de ses nouveaux compagnons n'était encore présent. Ils s'étaient convenu de se retrouver devant, peut-être était-il tout de même en avance ? Se mettant du coup à l'aise, posé contre le mur de devant, il attendit leur arrivée, main gauche naturellement sur le pommeau de son épée, et main droite tenant sa lance. Il espérait qu'ils ne s'étaient pas perdu en route …



Une fois le groupe au complet, et les politesses échangées, Baldwin les invita à rentrer à l'intérieur. Pour sa part, il n'avait plus qu'une seule envie après une journée comme celle-ci, s'asseoir confortablement au chaud, déguster un bon repas, et discuter, ce qui n'était pas possible dans la rue ! Visiblement, l'après-midi avait été prolifique pour tous, et la bonne humeur - plus ou moins car c'était relatif avec les nains, de ce qu'il avait appris - avait l'air d'être présente. Le stryge leur emboîta alors le pas vers l'intérieur de l'établissement, où ils tombèrent dans une grande salle à l'ambiance chaleureuse. Au fond, une grande cheminée en pierre flambait, mais le bruit des crépitements des flammes était surpassé par la musique douce et joyeuse que produisait un petit groupe de trouvères placés au côté gauche de celle-ci, sur une petite estrade, ce qui convenait parfaitement à l'ambiance, et au moment de la journée. Le bar et son aubergiste, quand à eux, étaient le long du mur dextre, proche de la provenance de la pitance et de l'accès aux étages. Grossièrement, quand on prenait ce mur de face, il y avait le bar au centre, l’ouverture vers les cuisines à gauche d'où émanaient de délicieuses odeurs, surtout pour les ventres affamés, et les escaliers pour monter vers les chambres sur sa droite. Pour terminer, le reste de la salle était occupé par des tables et chaises en bois massif, des clients en pleines dégustations, et des serveurs et serveuses faisant des allers-retours. Tout était dans le plus pur style nordique, jusqu'à la décoration. Au final, ça fera drôle au futur maître d'armes lorsqu'il devra à nouveau dormir ailleurs !

Ruthvid remarqua les nouveaux arrivants qui approchaient, et reconnaissant Baldwin parmi eux, vint à sa rencontre, la mine un peu inquiète :

« Monsieur Baldwin ? Je pensais ne pas vous revoir avant quelques jours, selon vos dires ! Tout c'est bien passé ?

- Maître Ruthvid ! Je vous remercie pour votre inquiétude, tout va bien. J'ai juste eu un léger contretemps, mais c'est pour le mieux. »

Le stryge eut un petit sourire sur cette dernière phrase.

« - Auriez-vous une table pour trois personnes de disponible ? Je n'ai qu'une hâte, c'est de pouvoir déguster l'un de vos plats ! »

L'aubergiste, soulagé, jeta un œil curieux sur les personnes qui suivait son client. Il fallait dire que ce n'était pas souvent qu'un nain et qu'un homme portant l'insigne des Gardiens passaient par ici. Ne laissant pas traîner les choses, il enchaîna :

« - Bien sur ! Vous êtes les bienvenus dans mon auberge, messieurs ! Je vais vous conduire de suite, il en reste une dans le coin à gauche de l'entrée, là-bas. »

Il les conduisit de ce fait à l'une des tables encore vide, ronde, avec trois chaises l'entourant.

« - Voici ! Installez-vous, je vous prie. Si vous êtes venus à cheval, je peux demander à notre palefrenier de s'en occupé, nous avons une petite écurie à côté. Il sera nourris et bien soigné. Désirez-vous boire quelque chose ? Nous possédons la meilleure bière blonde de toute la cité, la fameuse nordique que vous ne trouverez que difficilement hors des plaines ! Pour le repas, je vous propose la spécialité de la maison ! »

Baldwin ne buvait quasiment pas d'alcool, n'étant pas très porté sur ça, il prenait du coup en général un simple jus de fruit. Toutefois, il avait tout de même un petit faible pour l'hypocras de temps à autre … La spécialité, quant à elle, l’alléchait, il avait déjà eu l'occasion d'y goûter.
Laissant ses compagnons répondre en premier, par politesse, il savait ce que lui-même prendrait.






Le monde ne demande qu'à être exploré, et le savoir acquis ...



Dernière édition par Baldwin Nuussian le Dim 15 Avr 2018 - 23:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorek Sveresson
Explorateur

avatar

Messages : 145
Expérience : 1111
Masculin Âge RP : 164 ans

Politique : 11
Métier : Mineur - Maître
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
942/942  (942/942)
Vitesse: 508
Dégâts: 232

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! [PW Dilon & Thorek]   Ven 23 Fév 2018 - 15:34

.
    Baldwin les avait menés vers la capitale du Nord en bien moins de temps que le nain n’imaginait. Il fallait croire qu’il ne s’était pas trompé tant que ça de direction en fin de compte.

    Une fois arrivé devant les hautes murailles, puis dans l’intérieur de la cité, Thorek resta étonné de la ressemblance entre le style architectural nain et celui des nordiques. Cela se trouvait dans les détails bien sûr, le bois étant privilégié ici contrairement aux constructions naines en roc massif, mais tout de même. Il s’attendait à un environnement étrange et bordélique, ainsi il s’étonnait agréablement de la qualité de certains ouvrages. Lui qui redoutait quelque peu le monde extérieur aux Baldors depuis le début de son voyage, le voilà en parti rassuré.

    Une visite rapide s’ensuivit pour le plus grand bonheur du nain qui en profita pour faire quelques croquis sommaires. Cela se fit d’ailleurs avec quelques ronchonnements puisqu’il dû demander à plusieurs reprises à ses deux camarades de l’attendre quelques secondes en chemin pour terminer ses dessins, mais le tout se passa bien dans l'ensemble. Enfin, Thorek nota aussi mentalement qu’il devrait faire un tour dans les mines locales, histoire de voir comment le sous-sol se comportait par ici.

    Après s’être séparé de ses deux compagnons à la fin de la visite, Thorek avait donc une carte plutôt simple mais efficace de la ville. Retrouver la taverne du lieu de rendez-vous allait être un jeu d’enfant. Le nain profita alors de son temps libre pour changer quelques parties de son équipement comme son vieux casque/bol ou ses chausses qui étaient dans un état plutôt exécrable après le passage dans les terriers skarniens.
    Les négociations avec les vendeurs furent quelque peu âpres, en partie parce que Thorek voulait de l’équipement nain avant tout, mais il se laissa convaincre par un heaume Hygal et des bottes dites de sept lieues. C’était toujours mieux que ce qu’il avait avant, se disait-il avec une grimace forcée alors qu’il payait la somme exorbitante pour acheter lesdites pièces… Puis il passa une partie de l’après-midi à rapiécer sa gambison et son pantalon.

***

    Quelques heures plus tard, le soleil partait rejoindre l’horizon et certains quartiers de la ville nordique étaient déjà plongés dans l’obscurité à cause des remparts. Remarquant cela, le nain, alors en plein dessin d’une encadrure de porte d’un lieu de culte, se rappela soudainement qu’il avait rendez-vous.
    La carte précédemment dessinée lui fut d’un grand secours pour retrouver son chemin, surtout qu’il s’était perdu volontairement dans les rues par habitude. Ainsi, il arriva presque en même temps que Dilon sur les lieux. Baldwin, lui, était déjà là.
    Cependant, en chemin, le nain avait bien vite réalisé qu’il aurait dû éviter de courir avec ses nouveaux équipements. La sangle du casque auquel il voulait s’habituer, même s’il ne le porterait pas souvent, était mal réglée et le faisait tomber sur ses yeux et ses chausses massacraient ses pauvres pieds caleux… En résultat, le nain arriva à la taverne presque à cloche-pied en jurant contre son casque. Un spectacle peu flatteur que Thorek, même s’il se moquait de son apparence et de ce que les autres en pensaient, aurait préféré éviter.  

    Après de rapides retrouvailles durant lesquelles le nain se débattit avec son casque avant de le ranger sèchement dans son paquetage, le stryge les invita à entrer.
    Une fois à l’intérieur, le nain compris bien vite pourquoi est-ce que Baldwin les avait amenés ici. L’endroit avait du caractère tout en vous accueillant avec ses arômes alléchants. Que demander de plus ?

    Une fois installé par l’aubergiste, Thorek écouta les propositions de ce dernier avec un sourcil levé. La meilleure bière de la cité ? Hmm, que voilà une proposition intéressante que le nain s’impatientait de vérifier !

    « Ce s’ra une choppe de votre blonde et quoi que soit le plat du jour pour moi, lâcha-t-il alors sur son habituel ton grognon. »

    Puis, il se rappela qu’un peu de politesse ne faisait pas de mal en société et ajouta :

    « Merci d’avance. »

Comme le nain était dans un de ses bons jours, on pouvait presque croire que ce remerciement n'était pas aussi forcé que maladroit.




"La Mort est un mâle, oui, mais un mâle nécessaire."
Terry Pratchett


Slots Rps : pw Arwen // Pw Baldwin & Dilon



Dialogues : #3399ff

Lien : Source de l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4677
Expérience : 3890
Masculin Âge RP : 34

Politique : 162
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3153/3153  (3153/3153)
Vitesse: 570
Dégâts: 2528

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! [PW Dilon & Thorek]   Mer 28 Fév 2018 - 1:38

Finalement ils avaient choisi de passer par la route principale. Etant donné que Dilon et Thorek ne connaissaient pas la région, ce fut Baldwin Nuussian, le Stryge blanc, qui les guida jusqu’à la ville fortifiée de Kastalinn. Le guerrier fut surpris de constater qu’il y avait de plus en plus de monde au fur et à mesure qu’ils avançaient et que la journée continuait.

C’est en marchant toujours à côté de son cheval, et en compagnie des deux autres, qu’il passa les grandes portes gardées de la cité nordique. Il était impressionné par la muraille qui entourait et protégeait l’entièreté de la ville. Kastalinn portait bien son surnom de “ ville fortifiée “, et Dilon nota à quel point elle était surveillée en voyant tous les hommes postés sur les remparts.

Le plus saisissant, c’était le contraste entre l’aspect extérieur de la ville, et ce qu’elle renfermait. De loin, avec ces grands murs de pierre fièrement dressés, il trouvait l’endroit un peu austère, certes surveillé à juste titre, mais austère. Mais lorsque l’on pénétrait à l’intérieur, on pouvait observer des jolies maisonnettes à perte de vue, plus ou moins similaires selon les quartiers. Elles étaient essentiellement faites en bois, avec du colombage pour maintenir les charpentes des murs. Des tuiles grisâtres -mais non déplaisantes à regarder- recouvraient le toit, rappelant le côté froid et dur des plaines d’Aràn.

Baldwin présenta une partie de la cité en arpentant ses ruelles et en présentant certaines boutiques, les conseillant par la même occasion. Le stryge connaissait manifestement son sujet, et il était bon orateur. Ils s’arrêtèrent bientôt chez un apothicaire, où ils purent faire le plein de nécessaires de soin. Le trentenaire se contenta de simples bandages, et d’eau pour nettoyer le sang dispersé sur son armure.

L’après-midi se faisant sentir, les trois aventuriers décidèrent de se séparer et de se donner rendez-vous dans une auberge proposée par l’homme ailé. Remontant sur son destrier, Dilon savait parfaitement où il devait se rendre. Il déambula un certain temps dans les rues pavées avant de la trouver, cette boutique d’armures appelée “ Helcaraxë “. S’il ne connaissait pas l’origine du nom, l’humain savait en revanche que cette échoppe était tenue par Selsya Asa, Jarl de la Milice et de Kastalinn. Il comptait par cette visite faire d’une pierre deux coups : d’abord commencer par une visite diplomatique durant laquelle il pourrait expliquer sa venue, et proposer une relation plus développée entre les Gardiens et les Miliciens, puis se commander par la même occasion une nouvelle armure, celle en orichalque ayant déjà vécu un certain nombre de combats.

Lorsqu’il rentra dans la boutique, il n’y trouva personne. Peut-être était-elle de sortie ? Il l’attendit un certain temps, peut-être une heure, ou plus encore. Mais, voyant que l’elfe des glaces ne venait pas, le gardien décida plutôt de lui laisser un mot ainsi que diverses ressources, afin que sa commande puisse être exécutée lorsque l’envoûteuse glaciale aurait le temps. Il ressortit ensuite, et partit vagabonder de nouveau dans les rues kastalinnoises.


---

Tous les rayons de l’astre diurne s’étaient désormais éteints. Equus trottinait dans la capitale nordique en direction du point de rendez-vous. Après sa visite infructueuse chez Helcaraxë, le gardien-en-chef avait passé le reste de son temps à chercher des boutiques d’armes et autres endroits qui auraient pu l’intéresser. Il en avait trouvé trois qui semblaient intéressantes mais Dilon s’aperçut qu’il était devenu exigeant au fil des années lorsque, sortant de la troisième boutique, il avait conclu qu’aucune arme ne l’intéressait au point de l’acheter. Un comble pour un guerrier amoureux des armes et de la bagarre.

*Cloc cloc cloc*. Les sabots tintaient contre le sol pavé. Dilon Deraborne arrivait enfin à l’endroit indiqué, légèrement en retard. Grâce aux lanternes allumées dans la ruelle, il aperçut bientôt Baldwin, adossé contre un mur, serein. Il s’amusa par ailleurs du nom de l’enseigne, “La Légende d’Aràn”, rédigé en lettres argentées sur un écriteau en bois. C’était vraisemblablement une taverne typique du coin.


- Pardonnez mon retard, j’ai eu du mal à retrouver mon chemin !

S’exclama-t-il, mettant le pied à terre. Il allait demander si leur second compagnon était arrivé mais il fut  interrompu par l’arrivée d’un nain claudiquant sous le poids de ses nouveaux équipements. C’était Thorek Sveresson qui arrivait quelques secondes après lui, chargé comme un boeuf du fait de ces différentes emplettes. L’homme réprima même un sourire en remarquant que le casque lui gâchait la vue. Cela arrivait parfois avec les nouveaux équipements : les sangles n’étaient pas forcément adaptées, quand ce n’était pas tout simplement une question d’habitude à prendre concernant une armure ou une armure.

Le Stellarois attacha les rênes de son équidé à une poutre située devant l’auberge et suivit le duo de joyeux lurons.


***

Le titre n’avait pas menti : on sentait respirer tout l’esprit nordique dans cette taverne. Que ce soit dans l’architecture, le mobilier, les senteurs, l’ambiance. Après avoir parcouru brièvement des yeux la taverne, Dilon constata des traits caractéristiques du peuple nordique, qu’il avait déjà observé le matin en arrivant dans Kastalinn. Comparé à Stellaraë, les gens étaient plus grands de manière générale, mais aussi plus massifs. Leur peau était claire, voire blanchâtre, contrastant tout à fait avec le teint hâlé que l’on pouvait arborer dans la capitale humaine. De même, les longues chevelures des humains nordiques, qu’ils soient hommes ou femmes, variaient du blond platine à des cheveux couleur de feu, accompagnés de yeux clairs. Très peu possédaient les cheveux bruns ou un regard sombre.

Un homme correspondant tout à fait à la description exprimée ci-avant se présenta devant les trois compagnons. Il semblait connaître Baldwin, et de simples mots suffirent pour comprendre qu’il s’agissait du gérant de l’établissement. Dilon suivit les deux autres jusqu’à une table, à laquelle ils purent enfin se poser. Monsieur Ruthvid attendit qu’ils soient installés pour leur proposer services et menus.


- Si cela ne vous dérange pas, je veux bien que votre palefrenier aille s’occuper de mon cheval. C’est celui qui est harnaché juste devant l’auberge, le pur-sang haranien à la robe de bai. Vous le reconnaîtrez. Et… Je vais suivre mon collègue en me laissant tenter par vos deux spécialités : la bière et le plat !

D’après l’odeur qui abondait dans la taverne, il était prêt à parier que le plat du jour était composé de lapin. Peut-être du lapin des plaines d’Aràn, le fameux ?

Il patienta poliment que Baldwin ait pris sa commande, puis, attendant que les bières viennent il reprit la parole.


- Alors, est-ce que vous avez réussi à trouver ce dont vous aviez besoin ? Je dois avouer que pour l’instant, Kastalinn est une cité charmante…






:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Baldwin Nuussian
Habitant(e)

avatar

Messages : 68
Expérience : 631
Masculin Âge RP : 21 ans

Politique : 01
Métier : Forgeron - Apprenti
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
155/155  (155/155)
Vitesse: 66
Dégâts: 294

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! [PW Dilon & Thorek]   Dim 4 Mar 2018 - 17:07

Dilon et Thorek étaient arrivés en même temps devant l'auberge, l'un s'excusant du retard et l'autre bataillant avec son nouvel équipement, mais tout c'était bien passé pour tout le monde, et ils étaient désormais installés confortablement autour d'une table à l'intérieur.

Le nain répondit à l'aubergiste en premier, avec son ton dont Baldwin commençait à s'habituer. Est-ce que tous les nains étaient comme ça ?

« Ce s’ra une choppe de votre blonde et quoi que soit le plat du jour pour moi. Merci d’avance. »

Ruthvid ne tiqua aucunement et dit un simple :

«  C'est noté ! »

Puis il tourna ensuite la tête vers le Gardien.

« - Si cela ne vous dérange pas, je veux bien que votre palefrenier aille s’occuper de mon cheval. C’est celui qui est harnaché juste devant l’auberge, le pur-sang haranien à la robe de bai. Vous le reconnaîtrez. Et… Je vais suivre mon collègue en me laissant tenter par vos deux spécialités : la bière et le plat !

- Pas du tout ! Il est là pour ça ! C'est un Nordique assez ... excentrique dans son comportement, mais il est proche des bêtes et sait s'en occuper comme il se doit, votre pur-sang sera entre de bonnes mains ! »

Il prit note mentalement de la commande, puis se tourna enfin vers le stryge, qui souriait suite aux explications.

« - Pour ma part je vais prendre exceptionnellement un verre de votre hypocras, pour l'occasion ! Quant au plat, la spécialité me convient tout à fait également !

- Très bien, deux bières, un hypocras, et trois spécialités, c'est partis ! »

Puis, se rappelant qu'il n'avait pas décrit le plat, il enchaîna :

« - Pour ce dernier, il s'agit de notre fameux civet de lapin d'Aràn aux épices nordiques, qui a valu notamment le nom de notre auberge ! De nombreuses légendes tournent autour de lui, mais ce qui est sur, c'est qu'une fois rôtis à la broche, découpé, sauté avec des oignons, que l'on fait cuire ensemble pendant trois/quatre heures avec du bouillon et des épices, c'est un vrai régal ! On peut même ajouter du pain et du vinaigre dans la recette ! Vous nous en direz des nouvelles ! »

Il retourna ensuite vers le comptoir.

« - Je m'occupe tout de suite de vos boissons ! »

Dilon choisit ce moment pour entamer la conversation :

- Alors, est-ce que vous avez réussi à trouver ce dont vous aviez besoin ? Je dois avouer que pour l’instant, Kastalinn est une cité charmante…

Ils entendirent l'aubergiste appeler le palefrenier en arrière-plan, et virent un Nordique à la grosse tignasse hirsute et bien foncée, une barbe très longue, et habillé tout simplement, passer en trombe pour aller s'occuper du cheval du Gardien. Ils entendirent même un « Ho la belle bête ! » lorsqu'il passa la porte d'entrée, faisant lâcher un petit rire à Baldwin. Il était en effet « spécial », mais très sympathique.

Le stryge, toujours de bonne humeur, répondit sur le ton de la plaisanterie :

« - Tout à fait, ma garde-robe est refaite, je pourrais aller retourner occire des créatures encore quelques fois avant de me retrouver à nouveau à court ! »

Puis il enchaîna sur un ton plus normal :

«  En effet, pendant ces quelques dernières semaines où j'y ai vécu je n'ai pas été déçu. On peut trouver de tout, et il ne faut pas se fier à l'apparence patibulaire et peu avenante des hommes du nord, ce n'est en général qu'une façade. Cela dit, personnellement, je dois avouer qu'une certaine lassitude commence à me gagner, ma soif de découverte me pousse à vouloir voyager, et c'est ce que j'allais faire ce matin lorsque je vous ai rencontré, et que … vous savez quoi ! »

Il sourit à la dernière phrase, n'oubliant pas le dégoût et la haine et que la simple prononciation du mot '' Skarnien '' pouvait faire émerger chez Thorek, ni le massacre qu'ils avaient commis au petit matin.

« Cela dit, au final, cela ne me dérange pas le moins du monde ! Et pour vous, ça a été ? »

Ruthvid revint peu de temps après, portant un plateau supportant leurs boissons, et les distribua.

« Et voilà ! La nourriture suivra bientôt !

- Merci beaucoup ! »

L'aubergiste repartant, et son verre d'hypocras dans la main, le futur maître d'armes tenta de porter un toast pour fêter ça :

« À notre nouvelle amitié, je l'espère ! »






Le monde ne demande qu'à être exploré, et le savoir acquis ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorek Sveresson
Explorateur

avatar

Messages : 145
Expérience : 1111
Masculin Âge RP : 164 ans

Politique : 11
Métier : Mineur - Maître
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
942/942  (942/942)
Vitesse: 508
Dégâts: 232

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! [PW Dilon & Thorek]   Mer 14 Mar 2018 - 16:37

.
     
     Après avoir jeté quelques regards en biais aux environs, histoire d’essayer d’en apprendre quelque chose, Thorek se rappela que Baldwin avait aussi fini sa question. Il entreprit donc d’y répondre après avoir remis en place le carnet de notes qu’il avait machinalement commencé à sortir.

      « Eh bien, jusqu’ici tout se passe bien. L’architecture ne m’dépayse pas trop, manque un peu de pierre et de renforts si vous v’lez mon avis, mais ça se tient. »

      Le tavernier arriva peu de temps après, leur commande de boissons sur son plateau. Sur un hochement de remerciement, le nain récupéra la bière d’un œil circonspect. C’était probablement la première fois qu’il prenait autre chose qu’un breuvage nain local et il souhaitait rester prudent… Mais les arômes d’orge finirent par convaincre l’explorateur de s’y essayer.
      Or avant qu’il ne puisse porter ses lèvres à sa choppe, le stryge se leva et demanda à porter un toast. Par les dieux, s’en voulut Thorek ! Il en oubliait les bases de la conduite en taverne, ses ancêtres devaient s’en retourner dans leur tombe.

      Thorek se leva donc en réponse – ce qui ne changea pas forcément grand-chose, le mobilier étant aux dimensions nordiques. Ainsi, depuis le bord de table, on vit le nain arborer un demi-sourire et un bras levé vers le verre de son voisin de table.

      « Si vous m’payez la tournée, vous pouvez être sûr que je vous apprécierai d’autant plus Baldwin, lança-t-il en ricanant. Mais en attendant, levons nos choppes à nos exploits de ce matin ! »




"La Mort est un mâle, oui, mais un mâle nécessaire."
Terry Pratchett


Slots Rps : pw Arwen // Pw Baldwin & Dilon



Dialogues : #3399ff

Lien : Source de l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4677
Expérience : 3890
Masculin Âge RP : 34

Politique : 162
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3153/3153  (3153/3153)
Vitesse: 570
Dégâts: 2528

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! [PW Dilon & Thorek]   Dim 25 Mar 2018 - 23:55

Baldwin avait pris un verre d'hypocras, une boisson que Dilon connaissait de réputation mais qu'il n'avait jamais eu l'occasion de goûter, ainsi que la spécialité. Dans la continuité, l'aubergiste avait présenté la composition du met principal servi ici. Il s'agissait d'un civet de lapin aux épices -l'odorat de l'homme avait été bon- accompagné d'oignons, de sauce, et d'épices. A chacun de ces ingrédients, le ventre du Deraborne se tordait en gargouillant : il commençait à avoir grand faim.

L'aubergiste partit et Baldwin Nuussian put répondre au guerrier. Il expliqua qu'il avait réussi à refaire sa garde-robe, avant d'ajouter qu'il appréciait Kastalinn depuis qu'il y séjournait, mais que l'envie de s'aventurer autre part commençait à se faire sentir. Le gardien sourit en l'entendant parler, il le comprenait que trop bien. Lui-même était assez instable, et il avait du mal à rester sur Stellaraë plusieurs semaines sans partir en quête, ou ne serait-ce qu'à l'aventure. Il lui fallait de quoi pimenter son quotidien, et il ne parlait pas là de quelques épices stellaroïses ! Décidément, le stryge blanc avait un profil tout à fait intéressant.


« Cela dit, au final, cela ne me dérange pas le moins du monde ! Et pour vous, ça a été ? »

Dilon s'apprêta à répondre mais il fut devancé par Thorek. Ce dernier précisa que tout se passait bien de son côté, et fit une remarque pertinente quant à l'architecture des lieux. Le Stellarois attendit patiemment qu'il termine, mais il n'eut pas le temps d'ouvrir la bouche que le tavernier arriva avec les boissons.

L'humain barbu regarda la bière nordique offerte devant lui avec envie, elle avait l'air excellente ! En tout cas l'odeur qui s'en dégageait était alléchante. Suivant ses camarades, il trinqua avec plaisir, riant à la remarque de Thorek.


- Ahah, à la vôtre chers compagnons ! Je dois avouer qu'il est toujours de bon ton d'offrir une tournée lorsque l'on rencontre de nouveaux compagnons ! Plaisanta Dilon en adressant un clin d’œil complice au nain.

Il but une gorgée de sa bière en prenant soin de ne pas être sale : il en faisait toujours dégouliner sur sa barbe brune. Elle était vraiment bonne ! Pas aussi bonne que la Stellaroïse, mais une bonne candidate dans sa catégorie.


- Pour ma part, j'ai tenté de quérir l'attention de la Jarl, Selsya, mais elle semblait occupée. J'irai certainement lui rendre visite demain.

A peine avait-il terminé sa phrase que le tavernier revint avec deux assiettes dans les mains, et une troisième posée sur l'avant-bras droit. Il en plaça une devant chaque voyageur et repartit, précisant qu'on pouvait l'appeler si le besoin s'en ressentait.

L'homme inspecta son plat : il semblait vraiment délicieux. Les morceaux de lapin avaient été finement tranchés afin d'être facilement attrapables par la cuillère en bois plantée dans le plat. Ils étaient recouverts de diverses épices, de morceaux d'oignons, ainsi que d'une herbe hachée et saupoudrée donc Dilon ignorait la nature. Le tout baignait dans une sauce brunâtre à l'aspect non-déplaisant.

Sans attendre, il but une gorgée de bière dans sa choppe et prit une première cuillerée. Le met était très bon. La viande devait avoir été cuite longtemps parce qu'elle fondait dans la bouche. De multiples saveurs en ressortaient, et réchauffaient agréablement le palet. Le gardien-en-chef releva la tête en direction de ses camarades.


- Dites-moi Baldwin, vous avez trouvé là une très bonne adresse ! C'est très bon. Qu'en dites-vous, Thorek ?

Il reprit une bouchée avant de faire de même avec la parole.

- Alors, quelles sont vos principales activités ? Etes-vous des marchands, des soldats, de simples voyageurs.. ? Je suis curieux de connaître votre parcours, ayant vu vos prouesses de combat ce matin. Vous vous défendez vraiment bien et vous semblez avoir du vécu. Me trompé-je ?






:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Baldwin Nuussian
Habitant(e)

avatar

Messages : 68
Expérience : 631
Masculin Âge RP : 21 ans

Politique : 01
Métier : Forgeron - Apprenti
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
155/155  (155/155)
Vitesse: 66
Dégâts: 294

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! [PW Dilon & Thorek]   Mar 27 Mar 2018 - 2:32

L'ambiance était réellement à la bonne humeur ! Baldwin fut heureux que sa tentative portât ses fruits. Les trois compagnons trinquèrent en souriant et riant.

« Si vous m’payez la tournée, vous pouvez être sûr que je vous apprécierai d’autant plus Baldwin. Mais en attendant, levons nos choppes à nos exploits de ce matin ! »

- Ahah, à la vôtre chers compagnons ! Je dois avouer qu'il est toujours de bon ton d'offrir une tournée lorsque l'on rencontre de nouveaux compagnons !

Riant de plus belle, il leur adressa un sourire espiègle :

« - Aurais-je omis de vous en parler ? Bien sur que j'offre ma tournée ! »

Se rasseyant, il but une gorgée de son verre. Les épices et le miel étaient très bons pour la gorge notamment, et participaient fortement au goût qu'il appréciait tant de l'hypocras. Néanmoins, il fallait se méfier de cette boisson, car elle était bien plus forte que l'on pourrait le croire de premier abord, et ceux qui boiraient plusieurs verres sans la connaître pourraient se retrouver pompette voire pire, en se demandant bien pourquoi ! Au moins, le stryge blanc n'avait pas ce problème comme il n'en buvait qu'un.

- Pour ma part, j'ai tenté de quérir l'attention de la Jarl, Selsya, mais elle semblait occupée. J'irai certainement lui rendre visite demain.

Baldwin hocha la tête, de la même façon qu'il avait fait pour Thorek concernant l'architecture. Pour ce dernier, cela ne l'étonnait pas, il était connu que les constructions naines étaient parmi les meilleurs et les plus solides du monde, et tout en pierres !
Personnellement, il n'avait jamais vu la Jarl, mais au vu de sa fonction il était clair qu'elle devait être très occupé, et que ce ne serait pas facile de la voir.

La nourriture arriva juste après. Le futur maître d'armes eut l'eau à la bouche, son estomac gargouillant bruyamment, en observant son assiette devant lui. Qu'il allait se régaler ! N'attendant pas plus que Dilon, il saisit sa cuillère en bois et enfourna une bouchée. Le mariage des goûts, des textures, les épices et la sauce qui sublimait le tout … Délicieux !

- Dites-moi Baldwin, vous avez trouvé là une très bonne adresse ! C'est très bon. Qu'en dites-vous, Thorek ?

Il sourit en levant la tête à son tour, laissant le temps au nain de répondre tandis qu'il finissait de mâcher.

« - Merci ! Mais j'ai surtout eu la chance d'avoir de bonnes indications. C'est principalement maître Ruthvid, et encore plus son cuisinier, qu'il faut féliciter ! »

Il replongea ensuite dans son plat, se laissant bercer par les sensations divers et agréables qu'il ressentait dans ce cadre convivial.

- Alors, quelles sont vos principales activités ? Etes-vous des marchands, des soldats, de simples voyageurs.. ? Je suis curieux de connaître votre parcours, ayant vu vos prouesses de combat ce matin. Vous vous défendez vraiment bien et vous semblez avoir du vécu. Me trompé-je ?

Il eut un petit silence, troublé par la musique des trouvères, Baldwin réfléchissant à ce qu'il allait dire. Il pouvait leur parler plus franchement sans rien craindre, aussi se décida-t-il à leur expliquer plus en avant, se concentrant pour ne pas gâcher sa bonne humeur par des pensées négatives, et s'assurant qu'il ne pouvait être entendu que par eux :

« - Actuellement, je ne suis en effet qu'un simple voyageur pour ma part, comme je vous l'avais déjà dit. Mais vous ne vous trompez pas. J'étais ... en passe de devenir un purificateur, comme mon père. Un soldat d'élite du peuple stryge blanc. Vous en avez sans doute déjà entendu parler, ceux qui ne restent pas à la Tour pour la protéger voyagent aux quatre coins du continent et même au-delà afin de répandre la Justice et de combattre le '' mal '',  représenté principalement par les exécuteurs stryges noirs. Pour ce faire, j'ai suivi leurs entraînements intensifs et leurs apprentissages pendant mes dix dernières années … »

Faisant une courte pause pour respirer un coup, il but une gorgée d'hypocras.

« - Il s'agit de l'échec personnel dont je vous ai parlé ce matin, et qui a abouti à mon voyage actuel. Non pas que j'ai été exilé ! Je suis partis de mon plein gré pour réaliser mes rêves malgré tout, dont celui de devenir l'un des meilleurs maîtres d'armes. »

Il sourit en terminant, repensant au matin :

« - Du coup je sais très bien me défendre, bien que j'aie encore beaucoup de progrès à faire ! »

Cela lui faisait tout de même du bien d'en parler à quelqu'un d'autre, mais il avait pas mal monologué d'un coup, aussi espérait-il ne pas les avoir embêté. Il rebut un coup, et recommença à s'intéresser à son assiette, un peu gêner par tout ça, laissant toute latitude à Thorek ou Dilon de parler, en les écoutant.






Le monde ne demande qu'à être exploré, et le savoir acquis ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorek Sveresson
Explorateur

avatar

Messages : 145
Expérience : 1111
Masculin Âge RP : 164 ans

Politique : 11
Métier : Mineur - Maître
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
942/942  (942/942)
Vitesse: 508
Dégâts: 232

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! [PW Dilon & Thorek]   Mar 27 Mar 2018 - 16:30

.
     Lorsque Baldwin annonça qu’il payait effectivement la tournée, Thorek s’esclaffa de plus belle. Il leva sa choppe vers le stryge en signe de remerciement et entrepris de prendre une gorgée supplémentaire. Décidément, il l’aimait bien ce gaillard !

     La discussion continua et, après l’arrivée du plat, Dilon demanda l’avis de ses deux compagnons sur ladite nourriture. Thorek, justement, observa un moment son assiette avant d’y goûter avec précaution. Lui qui était habitué à une alimentation aussi stricte que survivaliste, un tel mélange d’épices lui explosa littéralement dans la bouche. Le nain eu donc un léger mouvement de recul dû à sa surprise, mais, après avoir réalisé qu’il avait survécu à l’expérience, il se dit que ce n’était pas si mal que ça en fin de compte.

     « C’est définitivement pas ce dont j’ai l’habitude et ça mériterait un peu plus de consistance… Mais c’est largement meilleur qu’du pain de pierre ! Ah Ah !»

     A peine avait-il finit sa phrase que le nain s’était resservi une autre bouchée. Un aveugle aurait pu voir qu’il savourait son plat. Le nom du cuisinier passa dans la conversation et Thorek nota mentalement qu’il allait devoir faire envoyer un fut de bière naine à ce brave gaillard. Qui sait, peut-être arriverait-il à cuisiner quelque chose avec… L’idée devint subitement d’autant plus alléchante pour le nain.

     Quelques instants plus tard, la deuxième question de Dilon arriva et Baldwin s’engagea à répondre le premier. Ce qui arrangeait Thorek puisqu’il était en train de terminer son plat. Mais en apercevant l’air plus grave du stryge, le nain se dit qu’il serait bon de tendre l’oreille à son histoire et il reposa son assiette.
     Et effectivement, le passé de leur compagnon ailé ne semblait pas être des plus joyeux. Devenir un purificateur n’était pas de tout repos d’après le peu qu’il avait entendu sur les stryges blancs… Quant à son choix de partir explorer le monde, Thorek le comprenait bien. Plusieurs nains l’effectuaient aussi, parfois pour des raisons parfois plus radicales certes, mais l’idée était similaire.

     Voyant que Baldwin en avait terminé avec sa propre histoire, Thorek pris la suite. Il avait beau être une quiche en relation sociale, il lui semblait avoir aperçu quelque chose qu’il connaissait bien dans le regard du stryge. Et ce parce qu’il l’avait souvent vu chez ses propres congénères : le remord. Alors autant continuer à animer le débat.

     « Des progrès à faire ? s’exclama-t-il. Eh bé, je plains vos futurs ennemis quand vous vous serez amélioré ! »

     Après un petit rire taquin, Thorek repris son sérieux et continua sur sa lancée :

     « Pour ma part, il n’y a pas grand-chose à raconter. Je suis né à Khazid Drogund, dans le nord des Baldors dans un clan de mineurs. Donc j’ai miné de l’argent, je dirais, deux décennies, jusqu’à ce que le filon s’épuise. Après, j’me suis improvisé explorateur et dénicheur de filons et, par la force des choses j'ai continué sur cette voie. Ce n’est que récemment que j’ai décidé de sortir des Baldors, du coup je découvre un peu le coin. »

     Le nain pris une gorgée de bière et termina sa choppe par la même occasion. Il en profita pour héler le tavernier et commander la tournée suivante.

     « Cette tournée-là, elle est pour moi ! dit-il avec un clin d’œil vers ses camarades. Bon, où j’en étais moi… Ah oui, je découvre… Ben, rapport à notre bataille d’avant, j’ai passé la majorité de ma vie sous terre. Et là-dessous, il y a de sacrées saloperies qui seraient prêtes à vous gober vivant si vous ne faites pas gaffe. Donc l’a fallu que j’m’adapte en apprenant à manier ma pioche pour éclater autre chose que des cailloux. »

     Thorek agrémenta la chose d’un haussement d’épaules banal.

     « C’pas plus compliqué que ça… Mais, maintenant que j’y penses, on peut vous r’tourner la question Dilon. De nous trois, ça se voit clairement que vous êtes le vétéran, et pourtant j’suis facilement trois fois plus vieux que vous ! Vot’parcours nous intéresse aussi ! Par exemple, j'suis bien curieux de savoir comment vous avez obtenu l'insigne à votre bras. »




"La Mort est un mâle, oui, mais un mâle nécessaire."
Terry Pratchett


Slots Rps : pw Arwen // Pw Baldwin & Dilon



Dialogues : #3399ff

Lien : Source de l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4677
Expérience : 3890
Masculin Âge RP : 34

Politique : 162
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3153/3153  (3153/3153)
Vitesse: 570
Dégâts: 2528

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! [PW Dilon & Thorek]   Mer 28 Mar 2018 - 2:04

Dilon éclata de rire lorsque Baldwin confirma qu'il payait la tournée. Décidément, il savait mettre les gens à l'aise. Dilon nota qu'il était par ailleurs modeste, remettant tout le mérite au propriétaire des lieux et à son cuisinier. Puis l'homme sourit à la remarque de Thorek, celui-ci appréciait manifestement son met car il se jetait voracement dessus. Il devait être ce genre qui ne mange que par nécessité et pour qui la conservation des vivres est une nécessité.

En même temps que Dilon se délectait de sa pitance, il écouta le récit de Baldwin. Le stryge leur exposa sa situation en toute transparence, comme s'il parlait à des personnes de confiance. On sentait à son ton et à sa manière de s'exprimer que ses dires étaient vrais. Il s'était entraîné dix années durant pour devenir un " purificateur ", un soldat d'élite du peuple strygien. Le gardien retint qu'ils avaient des opinions similaires quant à la lutte pour la justice, et que Baldwin ne pouvait pas saquer les stryges noirs. Pour avoir eu affaire à plusieurs d'entre eux, il ne pouvait que confirmer ses dires. Les stryges noirs étaient des êtres vils et cruels, et ceux qu'il avait pu rencontrer contrastaient totalement avec le tempérament de Baldwin. Lui était calme, avenant, dépourvu de toute hostilité. C'était bien plus agréable.

Le guerrier fut ensuite désolé d'apprendre que son camarade avait échoué dans son entreprise. Subir un entraînement intense sur une période aussi longue et ne pas en voir le résultat, ce ne pouvait être que frustrant.


Des progrès à faire ? Eh bé, je plains vos futurs ennemis quand vous vous serez amélioré !

Dilon hocha la tête en signe d'approbation aux propos du nain. Il remarqua que le futur maître d'armes baissait la tête en direction de son assiette, et décida d'ajouter son grain de sel, comme pour le rassurer.

- Je ne peux que confirmer les dires de Thorek. Je n'aurais pas aimé être à la place de ce skar... Oui voilà, de ce skarnien, que vous avez pourfendu de votre lance, Baldwin !

Il termina sa première bière et se mit à écouter l'explorateur de petite taille comme il l'avait fait avec le stryge. Le rôdeur expliqua qu'il venait d'une famille de mineurs des Baldors, et qu'il était né dans un endroit dont Dilon n'arriva pas à retenir le nom. Il avait naturellement continué l'entreprise familiale, avant de partir à l'aventure. L'humain fut étonné lorsque monsieur Sveresson précisa qu'il avait vécu la plupart de sa vie sous terre. *Une telle chose est possible ?!* S'étonna pour lui-même Dilon, qui ne pensait pas qu'il était possible de vivre sous terre plus de dix minutes.

Il sourit ensuite à la remarque de son camarade de beuverie concernant l'usage de la pioche. Une image de la pioche dans un occiput revint dans les pensées du gardien, qui approuva d'un signe de tête. Puis vint le tour de la question retour :


« C’pas plus compliqué que ça… Mais, maintenant que j’y pense, on peut vous r’tourner la question Dilon. De nous trois, ça se voit clairement que vous êtes le vétéran, et pourtant j’suis facilement trois fois plus vieux que vous ! Vot’parcours nous intéresse aussi ! Par exemple, j'suis bien curieux de savoir comment vous avez obtenu l'insigne à votre bras. »

L'homme jeta un coup d’œil à son insigne de gardien-en-chef. Comment en était-il arrivé là ? C'était une bonne question. Ce qu'il pouvait raconter en tout cas, c'était qu'il avait gravi rapidement les échelons, et ce après une dizaine d'années obscures qu'il aurait bien souhaité laisser aux oubliettes... Le Deraborne allait enfin répondre après quelques secondes de réflexion mais il fut interrompu par l'arrivée du tavernier qui leur servit leurs nouvelles choppes. Voyant qu'ils n'avaient pas tous terminé leurs assiettes, il décida qu'il repasserait peu après.

Le guerrier leva sa nouvelle choppe remplie :


- Que le fût coule à flot ce soir ! Merci beaucoup pour ces deux tournées. Si prochaine il y a, elle sera pour moi !

Lança-t-il avec entrain avant de boire goulûment et de reposer la pinte déjà à moitié vide sur la table.

- Pour ma part, j'ai fait mes armes relativement récemment pour tout vous dire. Je suis originaire des forêts de sapins, situées aux abords des montagnes du Baldor. J'y ai vécu un certain temps, mais nous avons été contraints de partir par la force des choses. Ma mère et moi sommes arrivés à Stellaraë lorsque j'étais adolescent. Nous y avons vécu correctement et sans problème, jusqu'à ce que je tente de voler de mes propres ailes. Ce fut un échec, je n'ai pas peur de le dire !

Il but une nouvelle petite gorgée.

- Quel bon breuvage ! Et donc, après cela, j'ai eu un passage relativement difficile. Dix années dont je ne suis pas fier, mais qui me paraissent bien loin maintenant... Après ce passage à vide je me suis repris. J'ai rejoint les Gardiens il y a quatre ans de cela, et me voici désormais Gardien-en-chef ! Mais je n'aurais certainement pas la prétention de dire que je suis un vétéran par rapport à vous.

Dilon repensa à ce qu'avait dit Thorek quelques minutes auparavant, et il l'observa : pour lui, il ne devait pas avoir plus de quarante-cinq ans, s'il se référait aux critères humains. Il ignorait complètement la forte longévité des nains.

- Une question me turlupine néanmoins... Vous m'avez dit avoir au moins trois fois mon âge. Seriez-vous si vieux que cela ? Je ne vous donnerais pas plus de cinquante ans en tant qu'humain.

Puis, se tournant vers Baldwin.

- Avez-vous déjà songé à devenir soldat pour une autre organisation que les purificateurs ?






:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Baldwin Nuussian
Habitant(e)

avatar

Messages : 68
Expérience : 631
Masculin Âge RP : 21 ans

Politique : 01
Métier : Forgeron - Apprenti
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
155/155  (155/155)
Vitesse: 66
Dégâts: 294

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! [PW Dilon & Thorek]   Jeu 29 Mar 2018 - 18:53

Ils rigolaient et mangeaient avec appétit, la spécialité de la maison semblant plaire à tous, notamment à Thorek, qui ne devait pas avoir l'habitude vu comment il la dévorait ! Une bonne amitié semblait croître entre eux, pour le meilleur. Baldwin n'avait pas souvent eu la chance de passer de si bons moments, dans un bon endroit, à manger et boire de bons plats et de bonnes boissons, et le tout avec de bonnes personnes … Il découvrait et aimait ce genre d'événement, et il espérait avoir l'occasion de le refaire dans le futur, ainsi que de revoir ses compagnons de tablé. Ces derniers l'écoutèrent attentivement lorsqu'il leur fit part de son passé.

   « Des progrès à faire ? Eh bé, je plains vos futurs ennemis quand vous vous serez amélioré ! »

- Je ne peux que confirmer les dires de Thorek. Je n'aurais pas aimé être à la place de ce skar... Oui voilà, de ce skarnien, que vous avez pourfendu de votre lance, Baldwin !

Le stryge ne put s'empêcher de sourire, il s'était malgré tout replongé dans ses souvenirs désagréables, encore relativement frais dans sa mémoire, et ses camarades tentaient de le rassurer. Il les remercia silencieusement. Retrouvant l'appétit et ne voulant pas gâcher cette soirée plus avant, il termina son verre d'hypocras et reprit plusieurs cuillerées de civet, écoutant à son tour sans perdre une miette le récit que le nain entamait.

Il avait donc passé la grande majorité de sa vie dans les mines ? Une vie à la rude ... Lui-même ne se voyait pas rester bien longtemps sous terre. Ces ailes le prouvaient, il était fait pour vivre avec le ciel au-dessus de sa tête, à l'air libre. Son respect envers Thorek augmentait. Ça devait du coup être difficile de se retrouver comme ça, dans des lieux inconnus et pleins de mondes, lui qui devait certainement être souvent seul et coupé de tout. Quoique … pas si seul au vu de la suite, et ça expliquait en effet son talent pour la pioche. Il restait cependant très sympathique, le prouvant une fois de plus en offrant la deuxième tournée, rendant son pareil à Baldwin. Il remercia avec joie et reprit, se surprenant lui-même, un autre verre d'alcool. L'effet de groupe sans doute, ajouté à l'ambiance, mais il se promit de prendre tout son temps pour le boire et d'arrêter après !

     « C’pas plus compliqué que ça… Mais, maintenant que j’y penses, on peut vous r’tourner la question Dilon. De nous trois, ça se voit clairement que vous êtes le vétéran, et pourtant j’suis facilement trois fois plus vieux que vous ! Vot’parcours nous intéresse aussi ! Par exemple, j'suis bien curieux de savoir comment vous avez obtenu l'insigne à votre bras. »

Le futur maître d'armes tourna la tête vers Dilon, acquiesçant les dires du petit homme. Il était tout ouï. Le Gardien prit un instant, coupé par le service des nouvelles boissons, avant de lever sa choppe :

- Que le fût coule à flot ce soir ! Merci beaucoup pour ces deux tournées. Si prochaine il y a, elle sera pour moi !

Tant pis, il prendrait un jus de fruit, en espérant ne pas contrarier ses nouveaux amis ! En tout cas, ils avaient l'air d'être de bons buveurs à ce qu'il voyait ! L'homme ne tarda pas plus à répondre.

Il était originaire des forêts de sapins, cela avait dû être une période agréable. Le stryge les avait traversé pour venir à Kastalinn, et ce milieu lui avait plu, personnellement. Il enchaîna sur le reste de son parcourt, qui avait quelques points communs avec lui : une jeunesse plus ou moins tranquille, un échec dans son entreprise … Bon, la suite n'était pas la même bien sur ! Mais même après son passage difficile – il comprenait qu'il ne veuille pas en dire plus et n'insista pas – il a rejoint et réussit à ce point chez les Gardiens …

Cela rendit Baldwin pensif, qui ne s'attendait pas à ce genre de parcours de sa part. Il était devenu '' quelqu'un '' si rapidement … Ayant eu un exemple de sa force et de sa volonté le matin même, il ne pouvait que confirmer ce qu'il savait sur lui … Est-ce que cela ne serait-il pas … ? Non, non. Il tenait à sa liberté de mouvement, ne serait-ce que pour réaliser ses projets. Dilon le leur avait dit, s'il était ici, à Kastalinn, c'était pour une mission diplomatique. Chassant ces pensées, une autre interrogation vint lui titiller l'esprit concernant ce dernier. Son épée n'était clairement pas anodine, enflammée comme elle était, et il était curieux de savoir comment il avait obtenu cette belle lame ! Cependant, il n'eut pas le loisir de la lui poser, car il parla à nouveau, à Thorek :

- Une question me turlupine néanmoins... Vous m'avez dit avoir au moins trois fois mon âge. Seriez-vous si vieux que cela ? Je ne vous donnerais pas plus de cinquante ans en tant qu'humain.

Puis une fois la réponse obtenue, ce fut envers le futur maître d'armes :

- Avez-vous déjà songé à devenir soldat pour une autre organisation que les purificateurs ?

Faisant écho à ce qui lui était passé par la tête, cela ne le surprit pas : le gardien souhaiterait certainement le recruter. Il venait d'avaler la dernière bouchée de son assiette, cette dernière étant à la limite d'être récurée, et il en reprendrait bien volontiers ! Prenant le temps de réfléchir à nouveau sur le sujet, il but quelques petites gorgées d'hypocras, avant de répondre très sérieusement :

« - Pas spécialement … A mon échec, j'ai beaucoup réfléchi pendant quelques mois. Je ne peux et ne veux pas devenir un simple soldat, devant garder les portes d'une grande ville ou faire des rondes sur une muraille (ne le prenez surtout pas pour vous, je parle en général). J'ai beaucoup lu et appris, et ma soif de connaissances me pousse à vouloir voyager partout à travers le monde pour les vérifier et les compléter, à voler de mes propres ailes. Je souhaite également apprendre à manier et maîtriser toutes les armes possibles, et même voir de mes yeux un dragon, car ce sont mes deux passions. »

Il fit une courte pause, reprenant un peu de boisson  :

« - Je conçois aisément que c'est une longue entreprise, mais j'ai toute la vie devant moi, ainsi que toute la liberté pour me permettre de le faire, et je tiens à garder un maximum de cette liberté, malgré tout l'intérêt que je pourrais porter à une autre organisation. »

Il pensa avoir dit tout ce qu'il avait à dire à ce sujet, faisant à nouveau un grand monologue. Étrangement, il se sentait détendu, en confiance, et n'avait pas hésité à tout expliquer dans la foulée, même s'il avait peut-être exagéré sur le concept. Était-ce l'alcool qui lui montait, son deuxième verre étant terminé ? Il ne savait pas, mais stopperait là cette consommation avant que ça n’empire.

Il sourit et questionna à son tour, se doutant de la réponse :

« - Si je puis me permettre, pourquoi cette question ? »

S'il voulait réellement le recruter, il allait devoir être persuasif !






Le monde ne demande qu'à être exploré, et le savoir acquis ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorek Sveresson
Explorateur

avatar

Messages : 145
Expérience : 1111
Masculin Âge RP : 164 ans

Politique : 11
Métier : Mineur - Maître
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
942/942  (942/942)
Vitesse: 508
Dégâts: 232

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! [PW Dilon & Thorek]   Mar 3 Avr 2018 - 15:17

.
     Thorek écouta l’histoire de Dilon avec tout le respect qu’il lui devait. Après tout, les hauts-faits et le passé de chacun méritait un minimum d’attention, surtout pour un guerrier.
     Une fois que le gardien en eu terminé, Thorek se retrouva légèrement surpris. Il avait donc accompli tout cela en quelques dizaines d’années ? Gravir tant d’échelon prenait au grand minimum un siècle à un nain accompli ! Décidément, les humains avaient bel et bien des méthodes et coutumes étranges à être aussi pressés dans leurs actions.

     Ainsi perdu dans ses pensées chauvines, Thorek fut pris de court par la question du Deraborne.

     « Une question me turlupine néanmoins... Vous m'avez dit avoir au moins trois fois mon âge. Seriez-vous si vieux que cela ? Je ne vous donnerais pas plus de cinquante ans en tant qu'humain.
     — Hmm, mon âge ? lâcha Thorek avant de s’arrêter net. Attendez, pas… Pas plus de cinquan… »

     Puis, soudainement, le nain éclata d’un rire franc aux intonations graves. Son hilarité ne fit que prendre de l’ampleur et il se tint bien vite les côtes. On voyait d’ailleurs que l’explorateur n’était pas habitué à de tels éclats, car il avait presque du mal à respirer. Cela dura une petite minute, durant laquelle Thorek frappait la table de sa paume plusieurs fois pour retrouver son calme, mais les rires finirent par se tarir. Puis, le souffle toujours court, le nain se tourna vers Dilon :

     « Par Grungni ! Vous êtes un marrant vous ! »

     Remarquant alors que l’humain ne semblait pas plaisanter et que sa question était plus que sérieuse, Thorek eu un mouvement de surprise. Mais alors, était-il en train de l’insulter en le traitant de jeunot ? Non, cela ne ferait pas de sens. Dilon avait été plus qu’amical jusqu’ici et un tel revirement serait pour le moins improbable. De plus, l’humain serait mal avisé de froisser un nain de cette manière…
     
     En fait, il fallait simplement croire qu’il n’était pas le seul à cette tablée à ne pas connaître les spécificités des autres peuples du continent. Toujours surpris par cet état de fait, Thorek pris quelques secondes pour se ressaisir avant de reprendre :

     « Eh bien, tout d’abord, les nains vivent bien plus longtemps que cela. Une cinquantaine d’années correspond à un jeunot à peine entré dans l’âge adulte pour nous autres. Quant à moi… »

     Le regard du nain se voila subitement, comme s’il réfléchissait intensément. Son sourcil droit se leva par intermittence, alors qu’il se mettait à grommeler des chiffres et évènements récents en les comptant sur ses doigts. En fin de compte, Thorek hocha la tête plusieurs fois pour lui-même avant de se reconcentrer sur sa conversation.

     « Hmm, si je ne me trompe pas, j’en suis à 164 années à quelques mois près. Tiens… J’viens de me rendre compte que ça fait plus d’un siècle que j’ai entrepris mes voyages souterrains. Comme quoi le temps passe vite, eh ! »

     Alors qu’il attendit la réponse de Dilon, Baldwin et ce dernier s’engagèrent dans une autre conversation. Et au vu de l’avancement des choses, le nain se dit que cela allait être intéressant. Thorek sortit alors nonchalamment son carnet de notes et un petit morceau de charbon. Il était temps d’apprendre quelques détails supplémentaires…




"La Mort est un mâle, oui, mais un mâle nécessaire."
Terry Pratchett


Slots Rps : pw Arwen // Pw Baldwin & Dilon



Dialogues : #3399ff

Lien : Source de l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4677
Expérience : 3890
Masculin Âge RP : 34

Politique : 162
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3153/3153  (3153/3153)
Vitesse: 570
Dégâts: 2528

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! [PW Dilon & Thorek]   Ven 13 Avr 2018 - 2:35

Thorek fut le premier à répondre aux questions de Dilon. Enfin.. Réagir était le terme exact. Car, à peine le Deraborne avait posé sa question que son compagnon nain était parti en fou rire. Il était plié en deux, alors que le gardien pensait son questionnement tout à fait légitime. Dubitatif, il jeta un coup d’œil à Baldwin, en signe d'incompréhension.

« Par Grungni ! Vous êtes un marrant vous ! »

L'humour était une qualité que le guerrier appréciait beaucoup. C'est pourquoi il accepta le compliment avec joie et se mit à s'esclaffer à son tour, entraîné par les rires de Thorek (Dilon ne connaissait pas ce Grungni, mais il décida d'en faire abstraction). Son rire cessa seulement lorsque l'explorateur lui expliqua que les nains vivaient plus longtemps que les humains. Dilon faillit par ailleurs s'étouffer lorsqu'il apprit que son interlocuteur avait atteint les 164 années. Complètement interloqué il l'observa quelques secondes, cherchant des signes de vieillesse... Mais rien ne semblait trahir cet âge avancé si ce n'est la pilosité développée.

- 164 ans... Ca en fait des choppes vidées... Eh beh.

Se dit-il à voix haute et pour lui-même.

Il terminait son assiette lorsque Baldwin prit la parole. Le stryge donna son point de vue sur la condition des soldats lambdas. Il précisa qu'il était un érudit dans l'âme qui avait soif de connaissances, et fit part aux deux autres compagnons de ses deux passions. Il aurait pu leur dire de grosses sottises, mais on sentait que ce que le purificateur disait était vrai et pensé. Il évoqua également cette envie de liberté. Et Dilon acquiesça : il ne le savait que trop bien. Lui aussi avait besoin d'avoir cette part de liberté pour pouvoir aller visiter telle ou telle contrée, ou bien pour pouvoir se rendre dans une taverne sans être surveillé alors qu'il est en mission diplomatique... Il sourit à cette idée.


« - Si je puis me permettre, pourquoi cette question ? »

Dilon réfléchit un petit instant... Pour tout avouer, il ne savait pas par où commencer. Pourtant, le profil du stryge était tout à fait intéressant et pourrait seoir à merveille avec les affiliations du guerrier. Il but une gorgée comme pour accroître sa réflexion et répondit enfin.

- En fait, ma question était à la base une simple curiosité de ma part. Mais d'après ce que vous me décrivez... Je trouve que votre attitude et votre état d'esprit pourraient tout à fait correspondre à l'ambiance des Gardiens, la faction stellaroïse dont je fais partie.

Il désigna son écusson comme pour souligner ses propos et reprit.

- Certes, comme toute faction qui se respecte, nous devons effectuer parfois des rondes, des surveillances de portes. Mais chez les Gardiens nous ne restons jamais au même poste trop longtemps, nous nous relayons. Ce qui fait que nous pouvons facilement flâner ci et là en se concentrant sur nos objectifs personnels. De plus, nos réserves ne manquent pas d'armes diverses que vous pouvez utiliser à votre guise tant que vous demandez la permission aux valets du roi ! Voyez par exemple pour ma part, je suis en mission diplomatique et je peux y parvenir par tous les moyens, même en passant du bon temps à la taverne, tant que j'apporte une réponse à la fin, héhé ! L'envie de voyager n'est pas incompatible avec la faction des Gardiens, pour résumer.

Il rigola et héla le tavernier en criant "Une nouvelle tournée pour ces messieurs et moi-même !", et il continua.

- De plus, du fait de leurs objectifs communs, les Gardiens entretiennent de bonnes relations avec une guilde qui se fait appeler la "Guilde des dragonniers". Ce sont des mercenaires qui luttent surtout contre la criminalité itinérante (roublards, marchands frauduleux), ainsi que les abominations qui errent sur les terres dùralassiennes. J'ai eu ouïe dire que les plus sages pourraient avoir l'opportunité d'approcher plus facilement les Dragons. Intégrer les Gardiens serait donc une aubaine pour vous et vos deux passions. Qu'en pensez-vous ?

Les choppes arrivèrent, contenant ce qu'avaient demandé Thorek et Baldwin pour cette fois-ci. Dilon trinqua et but à s'en mettre de la mousse blanche sur la partie supérieure de la barbe, et il se tourna vers Thorek.

- Santé à vous chers compagnons !

Et, si je puis me permettre de rester dans la même thématique, je pense que la faction des Kazhariens est faite pour vous ! Il s'agit du groupe armé chargé de la surveillance de la cité naine de BaldorHeim, que vous devez certainement connaître. Je connais de vue l'Imperator, c'est un nain sympathique apparemment... D'après ce que vous me dites et des aptitudes dont vous faites preuve, un tunnelier tel que vous serait une aubaine pour ces gens. M'enfin.. Je m'avance peut-être trop ?






:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Baldwin Nuussian
Habitant(e)

avatar

Messages : 68
Expérience : 631
Masculin Âge RP : 21 ans

Politique : 01
Métier : Forgeron - Apprenti
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
155/155  (155/155)
Vitesse: 66
Dégâts: 294

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! [PW Dilon & Thorek]   Sam 14 Avr 2018 - 3:14

Plus d'un siècle de voyages souterrains !? Le stryge avait retenu sa stupeur. Il savait que les nains vivaient quelques centaines d'années, mais le voir en vrai était différent ! Rien ne pouvait indiquer l'âge qu'il leur avait donné, bien qu'il le crût sans problème, et sans cette connaissance il  aurait sans doute fait la même erreur ! Thorek était d'ailleurs parti en fou rire, pensant à une blague, avant de laisser aussi soudainement place à la surprise, et à sa réponse. Baldwin ajouta à sa liste mentale qu'il fallait certainement aussi faire attention au sujet de l'âge des nains, avant de rire un petit coup également suite à la pensée toute haute du Stellarois. Tout ceci s'était passé avant son échange avec ce dernier, et son explication sur sa façon de penser et ses rêves.

Pour être persuasif, Dilon l'avait été … et il l'écouta attentivement.
Pour commencer, confirmation lui avait été donné que son profil correspondait tout à fait aux Gardiens, malgré son monologue. Étant Gardien-en-chef, le futur maître d'armes se doutait qu'il devait être parmi les mieux placés pour lui expliquer les détails et savoir si oui ou non ça ira, et il était trop honnête pour se payer sa tête. Il savait également taper là où il fallait, aussi bien avec les armes qu'avec les mots. Ainsi, bien qu'il lui avouât qu'il y avait quelques missions banales, ce qui était normal car ça ne peut être autrement, il lui fit part de la liberté que les membres de sa faction avaient pour les accomplir elles et les autres en général, ainsi que pour remplir leurs propres objectifs. Il ne put que constater ce fait, la preuve étant sous ses yeux ! Le guerrier, en mission diplomatique, prenait le temps de visiter, de faire les magasins, et même de passer un bon moment à l'auberge, à manger et à boire ! Il n'avait pas noté ce point jusqu'à maintenant, mais cela lui sautait aux yeux désormais.

Un autre détail, l'accès à l'armement. Tout un tas d'armes, diverses apparemment, qu'il pourra manier. Peut-être même que quelques-unes lui étaient inconnues, et qu'il pourrait se faire un plaisir de les découvrir ! Il ne manquera pas de compagnons pour s'entraîner, et rien de tel pour avancer …

Dilon fit une pause en rigolant, et en commandant du coup une troisième tournée. Baldwin, un peu perdu dans ses pensées, émergea d'un coup pour enchaîner derrière lui un :

« - Ce sera un verre de jus de fruit pour moi cette fois-ci, s'il vous plaît ! »

Il avait assez bu d'alcool pour la soirée, mais il espérait tout de même que cela ne contrariera pas ses compagnons.

Enfin, le Gardien lui parla d'un dernier sujet, un sujet qui lui fit avoir toute l'attention du stryge, souriant : les dragonniers. Des objectifs communs, de bonnes relations entre eux, une aubaine … En effet, une aubaine.

Le futur maître d'armes apprit ce soir-là des détails qu'il ignorait concernant la faction du Stellarois, et cela remettait à plat toutes ses décisions. Les cartes étaient désormais redistribuées dans sa tête, mais il ne fallait rien omettre, et bien que beaucoup plus tentante encore qu'avant, ce n'était pas une décision à prendre à la légère. Il partit dans une intense réflexion, car c'était trop soudain, trop rapide, imprévu, et il n'arrivait pas à avoir les idées claires à ce sujet, la boisson n'aidant sûrement pas.

Il avait besoin d'y réfléchir plus tard, au calme, et en pleine forme.

La tournée arriva entre-temps, que chacun accueillit avec plaisirs. Le Deraborne enchaîna la discussion avec Thorek dans la foulée, pendant que Baldwin était toujours en train de se creuser les méninges, sirotant son nouveau verre, tentant tout de même de remettre de l'ordre afin de donner une réponse. Il finit par reprendre la parole, une fois que l'échange entre les deux autres, qu'il avait tout de même écouté, fut terminé.

« - Je connais en effet la guilde des dragonniers. C'est justement la raison pour laquelle je suis partis en premier lieu par ici, à Kastalinn, sachant que leur campement se situe dans les plaines. Même si j'ai appris qu'actuellement, je n'ai pas le potentiel pour les rejoindre. »

Il haussa les épaules sur cette phrase, car en effet cela ne l'ennuyait pas, au contraire ça lui donnait un premier but à atteindre et la motivation pour le permettre !

« - Mais je vous remercie pour vos explications, elles m'ont fait découvrir de nouvelles informations dont je n'avais pas connaissance. Car en effet, ces dernières sont intéressantes, et remettent en cause mon jugement. »

Il sourit, retrouvant à nouveau sa bonne humeur, et décidant de mettre cela de côté après !

« - Je ne promets rien, mais … je vais y réfléchir sérieusement. Après tout, j'ai également Stellaraë et sa bibliothèque à découvrir !

La soirée était bien entamée, mais pas encore terminée, et il avait toujours des questions à poser à ses deux nouveaux amis pour soulager sa curiosité !






Le monde ne demande qu'à être exploré, et le savoir acquis ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorek Sveresson
Explorateur

avatar

Messages : 145
Expérience : 1111
Masculin Âge RP : 164 ans

Politique : 11
Métier : Mineur - Maître
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
942/942  (942/942)
Vitesse: 508
Dégâts: 232

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! [PW Dilon & Thorek]   Dim 15 Avr 2018 - 18:35

.
     Le nain voulait des renseignements, eh bien, il ne fut pas déçu. Le monologue de Dilon était tellement riche en détail sur cette faction de « Gardiens » que Thorek en eut presque du mal à suivre avec ses notes pourtant déjà griffonnées.

     Puis, lorsque Dilon se tourna vers lui pour lui parler des Khazarien, Thorek releva son regard de son carnet et pris un air pensif. A la mention du nom de l’imperator, l’explorateur effectua un petit signe rapide sur son épaule. De là où il venait, on était assez superstitieux et surtout fidèle à l’autorité, deux raisons suffisantes pour lui avoir implanté dans le crâne quelques réflexes inutiles mais coriaces.
     
     « J’y ai déjà pensé à vrai dire, mais c’est un choix qui ne se fait pas à la légère. Rentrer dans les rangs des Khazariens implique beaucoup de responsabilités et l’échec se paye très cher. Pour le moment, je préfère ma vie de baroudeur tunnelier. »

     Ne souhaitant pas forcément s’étendre sur le sujet, Thorek but quelques gorgées de sa choppe pour terminer la question.

     La réponse de Baldwin ne se fit pas attendre et la discussion reprit entre l’humain et le stryge. Pendant ce temps-là, le nain retourna à ses notes, mais avec un air légèrement bougon cette fois-ci.


Spoiler:
 




"La Mort est un mâle, oui, mais un mâle nécessaire."
Terry Pratchett


Slots Rps : pw Arwen // Pw Baldwin & Dilon



Dialogues : #3399ff

Lien : Source de l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Après l'effort, le réconfort ! [PW Dilon & Thorek]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Après l'effort, le réconfort ! (Épreuve d'immunité)
» Après l'effort, le réconfort !
» Après l'effort le reconfort...ou pas? ( Abdel, Samia et BOhe
» Après l'effort, le reconfort. { PV Alekseï } TERMINÉ
» Après l'effort, le réconfort !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nord de Dùralas :: Ville de Kastalinn :: Kastalinn-