AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : karma
Le Monde de Dùralas a précisément 1692 jours !
Dùralas, le Lun 18 Juin 2018 - 13:26
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Partagez | 
 

 Origines et histoire d'une glorieuse compagnie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

avatar

Messages : 618
Expérience : 1721
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 27
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge +200, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
2850/2850  (2850/2850)
Vitesse: -79
Dégâts: 1744

MessageSujet: Origines et histoire d'une glorieuse compagnie   Ven 23 Fév 2018 - 6:07

Introduction

☠️

Fondée il y a 220 ans, l’illustre compagnie Egide a depuis toujours protégé la veuve et l’orphelin, vivant de contrats honorables et  refusant sans hésitation toutes missions crapuleuses, à la différence des mercenaires de la Congrégation de l’Ombre.
Ils n’eurent jamais de quartier général à proprement parler, préférant jouir de leur mobilité pour répandre la Justice dans tout Duràlas. Ce manque de véritable foyer permit, selon certain, de mettre en avant un lien propre à chacun des membres de cette compagnie : la fraternité et la camaraderie.
Aimés par les habitants démunis et crains par les brigands, la compagnie Egide a rapidement gagné une réputation de guerriers honorables et bien qu’elle fut détruite, elle gardera à jamais une image de « chevaliers blancs » pour les duràlassiens.
Son histoire commence quand trois personnages que tout ou presque opposait décidèrent de joindre leur force pour lutter activement contre les forces du Mal et les brigands.



Les fondateurs


Garven, bras arme de la Justice

Né pour servir de divertissement dans l’Arène, Garven ne connut jamais autre chose que le combat. Et pourtant, au fond de lui, il avait cet étrange sentiment d’injustice. Il savait que quelque chose clochait dans ce monde, mais il n’avait pas le courage d’y remédier. L’envie pourtant, elle, ne partait pas. Mais que pouvait bien faire un gladiateur, seul et porteur d'un idéal si grand? C'est ainsi qu'il se résigna à son sort et enchaîna combat sur combat, perdant peu à peu de vue son rêve et son idéal.
Ce n’est qu’en faisant la rencontre de ceux qui allaient devenir, avec lui, la compagnie Egide, que sa lutte pris un sens. Excédé par la pauvreté et la tristesse des vies de ceux qui venaient le regarder, il décida un jour de prendre les armes et de devenir la lame impartiale de la Justice. Et de gladiateur, il devint héros du peuple. Ce fut le premier capitaine d'Egide.
~~~

Ildariel, fleche de lumiere

Sixième fille d’une famille noble elfique en charge de la protection de Sylfaën, elle apprit toute petite à lutter contre les forces sombres du Mal. Mais sa soif de Justice était grande, ainsi décida-t-elle rapidement de quitter la forêt, perdant par la même occasion titre et honneur, pour se consacrer à la protection des opprimés non pas à Sylfaën, mais dans Duràlas tout entier. Sa rencontre avec Garven et plus tard Roorke marqua le début d’une nouvelle vie. Elle sacrifia donc son rang pour une cause plus noble, celle de la paix partout et à tout prix. Ce fut la première porte-étendard d'Egide.
~~~

Roorke, fureur ailee

Brisé après l’assassinat de sa chère et tendre Lyx, ce purificateur jura d’exterminer tout mal par la force de sa rage. Son coté brutal et trop extrême l’amena à se faire bannir de son ordre, mais cela ne l’empêcha pas de faire cavalier seul sur la voie de la Justice quelques temps. Jusqu’à ce qu’il rencontra des personnes aux aspirations semblables, personnes qui deviendrait plus tard avec lui fondateurs de la glorieuse compagnie Egide. Son ardente colère fit de lui la terreur des criminels. Ce fut le premier lieutenant d'arme d'Egide.
~~~


Leur premier et plus célèbre fait d’arme fut l’extermination du clan barbare des Egorgeurs, une bande de pillards qui sévissaient dans les plaines d’Aràn. Réputés pour leur cruauté, ils étaient le cauchemar des nomades et des habitants de Kastalinn. Mais c’était sans compter sur nos trois compagnons.
Grâce à l’expérience de Garven, la ruse d’Ildariel et la puissance de Roorke, ils réussirent à eux trois à défaire ce fléau, et gagnèrent en récompense l’admiration des habitants alentours. Grâce à leur influence grandissante, de nombreux aventuriers venant de tout horizon les rejoignirent dans leur quête de Justice, et ainsi fut crée la compagnie Egide.
Tout au long de son existence, Egide ne se soumit jamais à aucun roi, préférant conserver son indépendance pour protéger Duràlas tout entier au lieu de se consacrer à un unique royaume. Le fonctionnement de cet ost changea plusieurs fois au cours de l’histoire, mais certaines coutumes demeurèrent néanmoins.

Tout d’abord, celle du denier. En effet, à l’entrée de la compagnie, chaque recrue recevait un denier, symbole de leur appartenance à une nouvelle famille. Ce denier représentait la première solde de la recrue, et était une sorte de promesse du capitaine que la recrue n’aurait pas à mourir de faim sous ses ordres. Il n’avait aucune réelle valeur monétaire, mais chaque membre d’Egide le gardait sur soi en signe de dévouement. Les premiers deniers étaient de simples deniers trouvable dans la bourse de n’importe quel habitant de Duràlas, ce n’est que plus tard que leur face prirent la forme qu’on leur connaît aujourd’hui : une balance et une épée, représentation de la Justice que chaque recrue jure de faire régner.
La hiérarchie elle aussi ne fut jamais altérée. Ainsi, on retrouvait à la tête de la compagnie le capitaine, en charge du commandement de toute la troupe et décisionnaire principal. A ses cotés, le porte-étendard, bras droit et figure d’autorité principale si jamais le capitaine venait à mourir ; le lieutenant d’arme, ou maître de milice, en charge du maintien physique des soldats et des entraînements ; et pour finir l’intendant, ou trésorier, dont le rôle consistait à gérer l’administration de la compagnie, notamment l’apport de provisions et la soldes des mercenaires.
Il y eut d’autres postes provisoires à certains moments, comme le Chasseur de têtes, lieutenant qui avait pour mission de traquer les traîtres avec un petit groupe d’homme sous ses ordres.
Néanmoins, au-delà de ces traditions, chaque capitaine apporta une pierre à l’édifice et renouvela la compagnie Egide pour qu’elle soit plus en accord avec son temps. Nous allons voir ici la liste de tous les capitaines qui ont dirigés Egide, de sa création à sa dissolution.


Dernière édition par Grabuge le Dim 25 Fév 2018 - 6:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

avatar

Messages : 618
Expérience : 1721
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 27
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge +200, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
2850/2850  (2850/2850)
Vitesse: -79
Dégâts: 1744

MessageSujet: Re: Origines et histoire d'une glorieuse compagnie   Ven 23 Fév 2018 - 7:47

Les capitaines d’Egide


Jorgen Beelnisson

Successeur légitime de Garven, Jorgen rentra dans la compagnie à l’âge de 11 ans. Dépossédé de ses biens et de sa famille par les terribles barbares Egorgeurs, il décida de suivre Egide, seul moyen selon lui de les remercier. Ainsi, il apprit petit à petit à manier l’espadon et devint très vite un des meilleurs bretteurs d’Egide. Ses multiples victoires et son dévouement profond à la Justice eurent tôt fait de lui accorder le rang de porte-étendard à la mort d’Ildariel, puis plus tard de capitaine.
Sous son commandement, la compagnie récolta beaucoup de gloire, et ne connut que très peu de repos. Certains parmi les plus faibles quittèrent Egide à ce moment là, mais les plus forts et endurcis restèrent, malgré le rythme acharné que leur imposait leur capitaine. Il est un des piliers fondateurs de la réputation d’Egide, au même titre que ses prédécesseurs. Malgré son esprit combatif, il ne mourut pas au combat mais de vieillesse, à l’âge de 72 ans.
~~~

Borris «le Fleau des brigands»

Kazharien nain ayant fait vœu de défendre le peuple face à l’engeance du mal, il fut recruté dans la compagnie après avoir vu de ses yeux leur efficacité. Il n’hésita pas à délaisser son rang de Brigadier pour étendre son rayon d’action dans sa lutte contre la criminalité. Son but étant noble, l’ancien Impérator en place le laissa mettre fin à son contrat et Borris put partir protéger Duràlas sans qu’on le considère comme un déserteur.
Si l’on devait retenir une chose de Borris, c’est sa haine viscérale à l’égard des brigands et autres marauds. Ainsi, après avoir fait ses preuves au sein d’Egide, il gagna le capitanat à la mort de Jorgen et employa toute son énergie à la traque des criminels, ce qui lui valut au cours de sa vie le titre de « Fléau des brigands ». Sous son commandement, l’alliance avec les Khazariens fut nettement renforcée, et il fut un aussi habile diplomate qu’il n’était un bon guerrier. Il mourut sur le champ de bataille, à l’âge de 45 ans, lors d’une escarmouche avec les Sincères Rôdeurs d’Ishtar.
~~~

Yolen Main-Rouge

Probablement un des capitaines ayant eu le plus de travail au cours de son capitanat, Yolen Main-Rouge était un corrompu qui avait décidé d’aller à l’encontre de son pouvoir en faisant le bien autour de lui. Sinistre aux premiers abord, on décela vite chez lui un amour inconditionné pour la vie, et ce qu’il dut faire au cours de son commandement mina irrémédiablement sa joie de vivre.
En effet, alors qu’Egide devenait de plus en plus populaire, elle dût faire face au plus terrible des ennemis : ses propres membres. Avec l’afflux constant de troupe, les critères de sélection étaient de moins en moins restrictifs, et ce qui devait arriver arriva :  un jour, un guetteur de la Congrégation de l’Ombre infiltra la compagnie. Il rallia plusieurs frères d’armes à sa cause et ensemble ils décidèrent d’écarter le capitaine pour prendre le pouvoir. Yolen intervint à temps, mais ils eurent le temps de fuir. C’est ainsi que sous ses ordres, un nouveau poste vit le jour : le Chasseur de Têtes. A la tête d’une petite troupe de loyaux compagnons, son rôle était de traquer ses traîtres et d’éliminer ceux encore infiltrés, tout ça dans la discrétion la plus absolue.
A la fin de sa vie et après que la menace fut définitivement écarté, usé par la vie Yolen décida de céder son titre de capitaine et c’est à l’âge de 63 ans qu’il s’exila dans les monts Baldor pour finir ses jours en ermite.
~~~

Talya Dragas

Mage daemocienne avide de connaissance et de justice, Talya rentra dans cette compagnie pour les deux raisons cités précédemment. Bien que toujours membre de la guilde des Mages, elle décida de rejoindre la compagnie Egide, à l’influence toujours grandissante, et fut la seule mage à devenir capitaine au cours de l’existence de cette troupe.
Elle fut également celle dont le capitanat fut le plus long, se servant de ses pouvoirs pour accroître sa durée de vie alors qu’elle n’était qu’une simple humaine.
Amante de Yolen, elle eut la chance de jouir du même succès que lui et pût ainsi se hisser au sommet grâce au soutien de ses frères d’armes. Son départ lui brisa le cœur mais elle garda la tête haute et permit notamment à la compagnie d’obtenir l’appui des daemociens. C’est grâce à elle que les mages prirent une place de première importance dans les tactiques de combat d’Egide. Stratège hors-pair, elle fut plus connue pour son habileté à diriger des troupes que pour ses pouvoirs, qui n’en demeuraient pas moins puissants. Elle céda le commandement à Boldyn à l’âge de 138 ans, estimant avoir fait son temps au sein de la compagnie. On ne sait pas si elle est encore en vie, ni même où elle pourrait se trouver actuellement.
~~~

Boldyn

Présent depuis la première heure, Boldyn était un des doyens d’Egide. Âgé de 282 ans quand il prit le pouvoir, son expérience, son sens de l’honneur et ses connaissances immenses firent de lui un des plus sages capitaines de l’histoire de la compagnie.
Porte-étendard de Yolen et de de Talya pendant un long moment, ce centaure était souvent à l’origine des bonnes décisions des capitaines qu’il avait conseillé.
Il tenta tant bien que mal de redonner de l’influence à Egide qui avec le temps avait perdu de sa superbe. Son capitanat fut sûrement un des plus compliqués car les contrats ne fusaient pas vraiment, Egide ayant visiblement fait son temps selon la populace. Mais il s’acharna à la faire prospérer, et malgré la situation précaire, aucun homme ne connut la faim sous son commandement. Il mourut de vieillesse à l’âge de 312 ans, laissant une Egide fragilisée mais vivante.
~~~

Barathorn

Dernier capitaine d’Egide, Barathorn prit la tête d’une compagnie affaiblie par son manque de popularité. A la différence de son prédécesseur Boldyn, celui-ci ne possédait pas la sagesse nécessaire pour réussir à faire avancer Egide, et sa dévotion de la Justice n’était pas aussi importante qu’on aurait pu l’espérer d’un capitaine.
Jamais nous ne saurons si ses bonnes intentions en rentrant dans la compagnie étaient sincère, mais ce que l’histoire retiendra, c’est qu’il mena ses hommes sur le chemin du banditisme. La situation précaire ne lui laissa pas d’autres choix, selon lui, que de piller les marchands et les paysans qui autrefois admiraient Egide.
Mais c’était sans compter sur un gobelin à la dévotion pour la Justice quasi-fanatique, Grabuge. Profitant de l’effet de surprise, il assassina tous les membres de la compagnie fidèles à Barathorn pendant leur sommeil, et mit ainsi fin à la glorieuse histoire d’Egide.
Il prit alors la route, décidé à refonder une troupe basé sur les principes originels de cette armée de protecteurs de Duràlas : la Justice et la Camaraderie.
Fin d'Egide

~~~

Crédits: DenaHelmi / JFoliveras / TomEdwardsConcept / muratgul / toshi13go / MaruMun / Artgerm / k-atrina / ameeeeba
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Origines et histoire d'une glorieuse compagnie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Présentations des membres :: Généalogie-