AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Yavik Vulpes
Le Monde de Dùralas a précisément 1874 jours !
Dùralas, le Lun 17 Déc 2018 - 12:50
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 Une pause bien mérité [Rp solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Garràn
L'Exilé

avatar

Messages : 706
Expérience : 2068
Masculin Âge RP : 23 ans

Politique : 43
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Baël, démon pot-de-colle de Garràn, +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
1755/1755  (1755/1755)
Vitesse: 1002
Dégâts: 1551

MessageSujet: Une pause bien mérité [Rp solo]   Mar 17 Avr 2018 - 15:26

Mon arrivée à Ishtar sur les chapeaux de roue avait fait du bruit! La populace s'était approchée de l'antre du forgeron de la ville. En effet, je venais tout droit du désert, dégoulinant de sueur, laissant derrière moi une traînée de sables chauds que j'avais cumulé tout au long de mon voyage, me précipitant vers mon atelier où je savais présent une bassine d'eau. Bien quelle serve pour refroidir le métal, pour une fois, elle aura servi à refroidir autre chose que du métal ! M'en voici soulagé et revigoré! Mais restait encore la déshydratation! Il me fallait de quoi étancher ma soif et me reposer. Je me dirigeais donc vers le bar de la ville nommé "La digue du fût". C'est en ces lieux que je posais mon humble derrière sur la chaise la plus proche du comptoir et demandais de quoi me rafraichir.

Barman - Et bien et bien, que vous arrive-t-il ? La forge a pris feu ?

Garràn - Non, je pense que je ne me serai pas assis là si cela avait été le cas...

Barman - Et bien dites-moi?

Garràn - Probablement un grain de folie resté coincé là-haut.

Le barman était resté confus, ne sachant pas quoi répondre. Il n'avait sûrement pas compris ce que je venais de dire, mais qu'importe, le plus important était qu'il me serve à boire. D'un levé de coude sec, je vidais la chope qu'il venait de me tendre et lui en demandais une seconde, histoire d'apprécier réellement sa bière. Bien que l'endroit paraissait désert, l'on pouvait entendre le marché de l'intérieur du bar. La pêche et la piraterie attiraient beaucoup de monde, malheureusement, je ne comprenais toujours pas pour quelle raison ce "Beaucoup de monde" ne passait pas par ma fabuleuse forge?

Barman - Fastidieuse forge vous voulez dire?

Garràn - J'ai pensé à haute voix ?

Barman - Très brièvement.

Je descendis ma seconde pinte et lui en commandai une troisième pour la route, beaucoup de travail m'attendaient pour cette après-midi et le temps ne jouait pas en ma faveur ... Cela me fis penser que je devais repartir rapidement pour les contrées de l'Est pour me dérouiller un peu. L'entraînement aura été de courtes durées, mais il m'aura permis de reprendre la main sur ce que je n'avais plus fait depuis longtemps : Fracasser du crâne. Je vais une fois de plus devoir m'absenter et fermer ma boutique le temps de mon voyage.

Garràn - Vous ne me verrez plus pendant quelques semaines mon brave.

Barman - Vous repartez déjà ?

Garràn - Pas pour l'heure, mais d'ici quelques jours...

Barman - Ou iriez-vous cette fois-ci ?

Garràn - Baldor. Je participe au Baldorheim. Quelques échauffements m'attendent. Que serait un bon forgeron sans aucune dextérité au combat? Je vous le demande !

Barman - Et bien pas grand-chose de nos jours ... du bétail ?

Le temps passa lentement et les pintes commençaient tout de mêmes à bien s'entasser sur le comptoir, mais il n'y avait pas plus de client ... Ma vision se troublait par moment, voir même se dédoublait, ce qui n'était pas forcément bon signe... Heureusement que je m'étais arrangé pour m'installer non loin du bar. Je me mis à sourire en repensant à cela. J'avais eu la bonne idée d'anticiper ce genre de journée lors de mon emménagement à Ishtar et preuve à l'appui qu'aujourd'hui je m'en étais reconnaissant.





RP en cours : - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garràn
L'Exilé

avatar

Messages : 706
Expérience : 2068
Masculin Âge RP : 23 ans

Politique : 43
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Baël, démon pot-de-colle de Garràn, +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
1755/1755  (1755/1755)
Vitesse: 1002
Dégâts: 1551

MessageSujet: Re: Une pause bien mérité [Rp solo]   Mar 24 Avr 2018 - 22:17

Soleil ardent et vent violent, voilà le résumé de cette mâtiné qui me faisait penser aux tempêtes de neige que j’avais eu l’occasion d’affronter de l’autre côté des Baldors, à une différence près, je supporte plus facilement le froid que la chaleur… J’étais resté enfermé dans ma petite maison à Ishtar, il m’était impossible de sortir sans faire rentrer un mur de sables chauds dans ma forge et de toute façon, je ne voyais pas l’intérêt de sortir dans ces conditions misent à part … en fait non, je ne voyais vraiment pas…

Contraint à rester chez moi, j’avais profité de ce temps libre pour m’exercer aux maniements d’armes en tout genre, je me devais d’être capable de manier n’importe quelles armes que je forgeais et m’entraîner restait tout de même un de mes plaisirs. L’entraînement dura le temps d’une mâtiné avant que ne vienne le temps de manger. Après l’effort, le réconfort, une assiette après l’autre, je savourais les plats de crustacés et fruit de mer que je m’étais procuré la veille. Le poisson n’étant absolument pas à la hauteur de mon palais, je m’étais permis d’éviter le rayon, me tenant loin de ces odeurs asphyxiantes.

Alors que je profitais de ces mets délicieux que nous offrait la grande bleue, je perçu comme un léger tambourinement. Je n’avais relevé la tête que quelques secondes afin d’être à l’écoute puis, je me remis à ma délectation salée. Quelques temps plus tard, l’on tambourina à la porte, comme si quelqu’un se déchaînait à la porte. Surpris de cette visite, contenue de la météo désobligeante qui s’était installée à Ishtar, je précisai simplement depuis le salon que l’établissement était fermé sans préciser les raisons puisque selon moi, elles paraissaient évidentes. L’individu insista une nouvelle fois, plus fort et plus longtemps, criant qu’on lui ouvre. Je me levai et saisi ma faux, prête à l’emploi. Si tout ceci n’était qu’une simple farce, ce sera certainement la dernière qu’il fera de la journée …

Garràn – j’ouvris la porte d’un coup sec, laissant passer une tonne de sable dans l’atelier. C’est quoi ton problème ? Tu compr … heu …

Se tenant devant moi, une gamine innocente avec une gueule d’ange, les larmes aux yeux. A la voir de plus près, elle portait de vieux vêtements déchirés de part et d’autre, comme si cette dernière était tombée par terre, d’ailleurs ses mains et ses pieds nus, tout terreux, ne faisaient qu’affirmer mon hypothèse. Dans un premier temps, je m’étais simplement arrêté de parler, histoire de laisser le temps à mon cerveau de comprendre la situation puis, j’invitais la gamine à l’intérieur et lui proposais une assiette de fruit de mer. Je ne voyais pas trop quoi faire d’autres, mais la regarder dévorer mes provisions à vive allure me laissait penser qu’elle n’avait pas mangée depuis belle lurette !

Garràn – Mais d’où est-ce que tu sors ? Tu devrais rentrer chez toi petite après avoir fini de manger …

Gamine – Je ne sais pas où sont parents ….

Garràn – T’as bien de la famille dans le coin, non ?

Elle se contenta de tourner frénétiquement la tête de gauche à droite et de droite à gauche sans répondre et en versant au passage quelques larmes… C’était bien ma veine ! Impossible d’être tranquille ne serait-ce que quelques jours ! Elle n’allait certainement pas s’attarder ici trop longtemps ! Une fois qu’elle aura terminé son assiette, je la renverrai dehors. Abandonné à son sort, elle trouvera bien un moyen de se débrouiller…





RP en cours : - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garràn
L'Exilé

avatar

Messages : 706
Expérience : 2068
Masculin Âge RP : 23 ans

Politique : 43
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Baël, démon pot-de-colle de Garràn, +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
1755/1755  (1755/1755)
Vitesse: 1002
Dégâts: 1551

MessageSujet: Re: Une pause bien mérité [Rp solo]   Mer 2 Mai 2018 - 16:04

Garràn - Tu as bien mangé ? En échange de mes provisions que tu viens d'ingérer par je ne sais quelle prouesse, j'aimerai que tu me dises d'où est-ce que tu viens et où sont tes parents ? Et ce qui t'es arrivé pendant que tu y es!

Le ton que je venais de prendre n'avait guère plus à mademoiselle, cette dernière s'était repliée sur elle-même, en formation bou-boule et commençait son récital de sanglot et de chouinement. Il n'y avait rien de plus ennuyeux et de plus énervant qu'une gamine qui pleurniche pour aucune raison, plus encore après lui avoir donné à manger. Je pris un peu de temps pour me remettre en question sur ce que je m'apprêtais à faire puis, avec le recul, cela me parus être une bonne idée. Je saisi la gamine par le col, ouvris la porte et la déposais devant l'entrée.

Garràn - On va faire un nouvel échange toi et moi, on va dire que je te laisse une seconde chance. Je te laisse entrer et manger ce que tu veux, à conditions que tu répondes à toutes mes questions. Est-ce que c'est claire !

La gamine grommela un quelques choses d'incompréhensible avant de faire une moue et de croiser les bras, signe de mécontentement. Pas très bavarde, ni coopérative. Malheureusement pour elle, je n'étais pas non plus très coopératif, la laisser dehors était l'option de facilité et je n'aurai aucun regret à l'abandonner, mais aujourd'hui était ma journée de grâce. La tempête à l'extérieur s'était légèrement calmé, mais pas suffisamment pour qu'une petite fille se balade  toute seule. Je la forcerai à me révéler sa maison et l'y déposerai. Peut-être qu'en échange il m'offriront une petite bourse bien rempli ! Non, il y a peu de chances vue la dégaine de la petite... Avec un peu de chance, ils auront de quoi me rembourser un tiers de ce que j'ai offert à manger à la gamine.

Garràn - Je sais pas dans quelle langue il faut te le dire, mais s'il faut que je t'abandonne dans le désert pour que tu me foutes la paix, je le ferai avec plaisir ! Alors répond à mes questions !!

Pour le coup, je ne m'étais pas retenus, la colère était sortie plus vite que mes mots si bien que le ton de la conversation avait haussé d'un cran encore. La fillette avait fait un bon lorsque j'avais mentionné de l'abandonner si bien qu'elle se précipita sur moi et saisis mes jambes pour m'empêcher de bouger. Un simple contact avec elle et je pouvais sentir sa peur, non pas vis-à-vis de moi, mais de quelque chose d'autre. Le fait d'être seul à la rendre silencieuse, presque aussi muette que moi lorsque j'étais plus jeune. Je la ramenais à l'intérieur, préférant calmer les tensions plutôt que les envenimer comme j'avais l'habitude de le faire. Elle avait l'air de s'être calmé également et s'était frotté les yeux pour sécher ses larmes.

Garràn - On a changé d'avis ?

Gamine - Après quelques minutes de réflexion, la petite prit la parole. Moi et mes parents, on vient d'un village dans le Nord, là ou y a plein de neige. On vient ici pour vendre nos marchandises.

Garràn - Ou les as-tu perdus ?

Gamine - Près du port... la tempête s'est levée et j'ai perdu le chapeau de mon papa.

L'insouciance l'avait mené jusqu'ici, oubliant ses parents derrières elle. Il est vrai que lorsqu'une tempête se lève, le vent souffle très fort et emporte le sable avec lui, tournoyant dans les airs. Impossible de garder les ouverts très longtemps avec tous ce sable, il est donc normal quel ce soit perdu. Maintenant, il fallait retrouver ses parents et ensuite je serai tranquille.

Garràn - On va chercher tes parents et les trouver, d'accord ?

Encore une journée qui promettait d'être longue ! Mais j'avais réussi à obtenir son calme et des informations me permettant de me libérer de cette entrave que représentait cette petite fille. Je ne suis absolument pas à l'aise avec les mioches, je ne suis pas à l'aise avec les gens tout simplement. Mais cela faisait longtemps que je n'avais eu une discussion autres que pour des combats en arène, s'achevant souvent sur ma défaite ces temps-ci, ou bien pour vendre mes articles, même si je n'ai pas eu de client depuis son ouverture ...

Je connaissais suffisamment bien Ishtar et ses alentours pour me repérer facilement, faisant de ce lieu mon terrain de chasse favori dans l'accomplissement de mes contrats d'assassinat de bas étage. Retrouver deux pouilleux en ville au beau milieu d'une tempête de sable, je pense que je pourrais le faire. Ni une ni deux, nous sortîmes de la baraque et nous commençâmes nos recherches à travers la ville, demandant aux marchands et marins, qui étaient les seuls de sorties par ce temps pourri, sans pour autant trouver quelconque information. Nous venions de fouiller toute la ville sans aucun succès. Et bizarrement, cela n'affectait pas plus que ça la gamine, qui regardait tout autour d'elle ses parents. Au pire des cas, je pensais être capable de l'héberger quelques temps, mais il ne fallait pas que cela dure trop non plus. Je décidais donc de lui laisser deux jours, jours pour lesquels je passerai mon temps à chercher ses parents. Jamais je n'aurai imaginé un jour faire preuve d'autant de clémence pour une race aussi pitoyable qu'était celle des humains...





RP en cours : - - -


Dernière édition par Garràn le Jeu 6 Déc 2018 - 15:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garràn
L'Exilé

avatar

Messages : 706
Expérience : 2068
Masculin Âge RP : 23 ans

Politique : 43
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Baël, démon pot-de-colle de Garràn, +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
1755/1755  (1755/1755)
Vitesse: 1002
Dégâts: 1551

MessageSujet: Re: Une pause bien mérité [Rp solo]   Mar 8 Mai 2018 - 17:13

Il commençait à faire tard et nous étions rentrés dans ma baraque. La gamine, toujours aussi insensible quant à l'échec de nos recherches aujourd'hui, dégustait minutieusement chaque parcelle de viande sur la cuisse de poulet que je lui avais préparé quelques instants plutôt. Mes yeux s'étaient réhabitués à la pénombre omniprésente de ma forge, lugubre et malsain diront certain. Je prenais soin de ranger chaque outil à sa place et laissant de la place au centre de la forge. La petite dormira dans la baraque, à l'étage. Quant à moi, je dormirai sur le sol de la forge, accompagné des ombres dansantes autour de la torche éclairant la pièce. La petite avait terminé son repas et se dirigea vers la porte d'entrée. Elle allait continuer les recherches ? Voilà pour quelle raison je n'appréciais pas les mioches humains. Ils n'en font qu'à leur tête et totalement insouciant du danger qui les entoure. Pendant quelques instants, j'étais resté immobile, la regardant fermer la porte grinçante de l'entrée puis, après mûres réflexions, je décidais de lever mon cul pour la retrouver et l'empêcher de mourir bêtement.

Faire un tel geste pour un insecte faisait de moi un imposteur chez les stryge noir. Mais il y avait déjà bien longtemps que j'avais quitté la tour. L'avantage de s'être exilé soit même de la communauté stryge est que personne ne me reprochera quoi que ce soit, il n'y a rien d'officiel à cet exile, plein de stryge voyage à travers le monde et décide de s'installer en-dehors du perchoir sombre. Mais du calme ! je n'aide qu'une simple gamine à retrouver ses parents, ni plus ni moins. Il est clair que ce n'était pas un Exécuteur qui ferait preuve d'autant de ... de gen ... genti - illesse ? Mais il ne fallait pas non plus que cela me rende faible pour autant, je n'avais pas l'intention de me relâcher et de me laisser m'affaiblir comme un humain. Je ne parle même pas de ces misérables stryges blancs !

Je passais tranquillement le palier de la porte et tournai la tête de gauche à droite puis, de droite à gauche, cherchant une petite fille égaré au milieu de la nuit. Je n'allais tout de même pas me presser pour autant ! C'est quand même elle qui m'avait fait sortir de chez moi, je me déplaçais moi-même pour aller la chercher! Je me hissais sur le toit de la baraque et me laissais vol planer de toit en toit pour m'arrêter sur le cloché de la ville, suffisamment haut pour la débusquer au premier coup d'œil. L'avantage à cette heure-ci, c'est qu'il n'y a personne dans les rues hormis la gamine. La retrouver sera un jeu d'enfant. Et effectivement, celle-ci continuait de chercher autour du port, faisant des allers et retours le long des quais. La regarder faire les cent pas me rappelait le gamin aux ailes noires qui venait de quitter le nid, celui que j'étais il y a de ça plusieurs années maintenant. Une âme brisée n'ayant plus aucun repère, plus aucun soutien. Elle me faisait pitié celle-là ...

Garràn - C'est idiot ce que tu fais là ... tout en planant jusqu'à elle, je la rejoignis au bord du quai, battant majestueusement des ailes. Je ne vais pas passer la nuit à te récupérer à droite à gauche. On rentre.

Gamine - Nan ! J'veux pas !! elle se retourna et fit mine de m'ignorer.

Garràn - Tu es bien étrange petite, tu le sais ça ?

La question avait pour but d'attirer son attention sur ce que j'allais lui dire. Je savais pertinemment qu'elle se retournerait pour m'écouter, la curiosité des gens est bien plus manipulable lorsqu'il s'agit d'un enfant. Un assassin se devait d'être fourbe et manipulateur, c'est un prérequis indispensable !

Garràn - Tu continus de chercher tes parents, mais tu ne pleures plus depuis que nous avons quittés la forge cette après-midi. Pourquoi ?

Ma question l'avait surprise et elle semblait hésiter entre me répondre ou bien garder le silence. Elle semblait réaliser son changement de comportement, mais restait immobile et sans réponse. Je n'insistai pas et lui proposai de retourner à la maison une nouvelle fois. Encore troublée parce qu'elle venait sans doute de réaliser, elle se rapprocha et me suivi jusqu'à la maison, sans un mot. Cette sortie avait été plutôt courte, je m'attendais à ce qu'elle me révèle pourquoi un changement de comportement aussi brutal, mais visiblement, elle ne s'était pas aperçue elle-même de son changement et le réalisa qu'après coup. C'est comme découvrir une nouvelle facette de soi que l'on ne se connaissait pas avant. Et pour un enfant, accepter ce changement, cette transformation, ce n'était pas chose évidente.

La gamine couchée, je me rendis dans la forge, installant un matelas peau de bête au milieu de la pièce. Les ombres ondulaient sur les murs, les armes et les armures présentes dans la forge, les faisant scintiller dans l'obscurité. La nuit était si calme, si paisible ... Pas un bruit ne venait perturber mon sommeil ... Profond ...





RP en cours : - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garràn
L'Exilé

avatar

Messages : 706
Expérience : 2068
Masculin Âge RP : 23 ans

Politique : 43
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Baël, démon pot-de-colle de Garràn, +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
1755/1755  (1755/1755)
Vitesse: 1002
Dégâts: 1551

MessageSujet: Re: Une pause bien mérité [Rp solo]   Jeu 24 Mai 2018 - 16:44

Le jour s'était levé sur la cité portuaire des pirates, une bien meilleure journée que la veille, sans bourrasques intempestives, sans le sable voltigeant dans le ciel pour te recouvrir jusqu'à la tête. Comme je m'y attendais, je n'avais presque pas dormi de la nuit. Le sol, même si mes ailes me servaient brièvement de matelas à plumes, je ne restais pas bien longtemps dans cette position, désagréable à la longue. J'étais monté sur le toit à contempler le lever de soleil, attendant patiemment que la gamine se réveille. Une nouvelle journée de recherche allait débuter, dans de meilleures conditions et j'espère, dans la bonne humeur, ce qui n'était pas gagné...

Je descendis de mon perchoir pour rejoindre le salon, j'allais devoir lui préparer à manger avant que nous allions chercher ses parents. En entrant dans la cuisine, la petite était déjà assise à table, attendant que le cuisinier fasse de la bonne mangeaille. Son expression était la même depuis hier après-midi, la disparition de ses parents ne semblait pas la perturbé plus que ça, ou elle n'y pensait simplement pas. Elle regarda dans ma direction et me vit dans l'encadrement de la porte de la cuisine. Sans un mot, elle me tendit une assiette comme pour me dire "Remplie mon auge". Il m'arrivait de songer à l'égorger vive, ou encore la laisser dans le désert, au milieu des pestiférés. Mais parfois on ne peut faire ce genre de choses, il s'agissait d'une enfant tout de même. Il s'agira peut-être d'une de mes futures cibles de contrat ! Et alors je pourrai mettre fin à sa vie sans risquer de regret.

Gamine - J'ai faim.

Garràn - Fallait pas se gaver comme tu l'as fait hier ...

Gamine - ... la petite rumina quelques secondes avant de se retourner une nouvelle fois vers moi. J'ai quand même faim.

Elle n'allait probablement pas rester en vie suffisamment longtemps pour prétendre être une de mes cibles. Les enfants humains sont ce qu'il y a de plus horrible et énervant sur ces terres. Insupportable et très irritant, la petite commençait vraiment à me courir sur le haricot. Mais je n'avais qu'une parole, malgré que je sois un assassin, retrouver ses parents n'étaient plus un objectif, mais un devoir. Pour m'en débarrasser ! Je me mis à la cuisine, m'essayant comme cuisinier de service et lui préparais un petit plat fais de crustacés divers et de légumes fraîchement achetés sur la place marchande. Après de longues minutes à préparer le plat de mademoiselle, je lui déposai sa gamelle sur la table et lui versai un peu d'eau dans sa tasse. J'en fis de même pour moi et m'asseyais en face. Tout comme la veille, elle avait engloutie son assiette d'une seule traite, je n'eus pas le temps de me saisir d'une patte de crabes qu'elle avait déjà terminé. Elle se tourna vers moi et me fis signe qu'elle en voulait encore, je fis de même en secouant la tête de gauche à droite pour lui faire comprendre qu'il n'y avait pas de rabe. Elle se mit à faire la moue, attendant que je fasse quelque chose pour lui faire plaisir, mais tout ce qu'elle récolta en retour fut un simple "y a plus rien". La mâtiné promettait déjà d'être bien longue ...





RP en cours : - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garràn
L'Exilé

avatar

Messages : 706
Expérience : 2068
Masculin Âge RP : 23 ans

Politique : 43
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Baël, démon pot-de-colle de Garràn, +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
1755/1755  (1755/1755)
Vitesse: 1002
Dégâts: 1551

MessageSujet: Re: Une pause bien mérité [Rp solo]   Jeu 6 Déc 2018 - 16:50

Je ne comptais plus les armes que j’avais réalisées dans ma modeste demeure à Ishtar, mes mains s’étaient endurcies, formant une corne relativement dur sur leur paume. La gamine que j’avais récupérée il y a de ça maintenant un an … avait finalement décidée par s’installer chez moi. Ses parents introuvables aux alentours d’Ishtar, j’avais même été jusqu’à Stellaraë pour solliciter la demande de la garde en pensant que les vieux de la petite y seraient passés pour leur commerce. Malheureusement, ce n’était point le cas où du moins, ils étaient déjà repartis. Comment pouvait-on abandonner son enfant, loin de ses terres ? Je pouvais bien parler … Je n’avais jamais eu l’intention de me rendre jusqu’au Nord de Dùralas, Kastalinn étant ce qu’il y avait de plus au Nord de ce que j’avais pu visiter, il y a bien longtemps, mais un tel voyage demandait beaucoup d’argent, de motivation et surtout, beaucoup de temps. Ce n’est pas une décision à prendre à la légère et mes obligations à la Congrégation n’arrangeaient pas les choses. Heureusement, la petite ignorait encore ma profession secondaire, s’imaginant que toutes mes sorties à l’étranger avaient pour seul but de ravitailler la forge en ressource. Et chaque fois que je m’apprêtais à partir en mission, elle inventait de nouveaux stratagèmes pour m’accompagner.

Garràn – Je commence à en avoir plus qu’assez de te répéter de ne pas jouer avec les armes que je fabrique. Je m’étais levé brusquement du fauteuil en cuir dans le salon pour saisir les dagues des mains de la jeune Nordienne. Tu vas finir par te couper à jouer avec.

Gamine – Bas ! Tu veux que je fasse quoi, j’m’ennui !! La gamine fit une moue pas possible avant de retourner à l’étage bricoler dans sa chambre. Aaahhh !!

Quel caractère ! La petite rouquine n’en faisait qu’à sa tête, mais malgré ça, nous partagions nos repas chaque jour. Elle m’accompagnait faire les courses sur la place du marché, assistait à mon entraînement quotidien sur la plage et je m’obligeais, chaque fois qu’elle éclatait en sanglot, de la réconforter du mieux que je pouvais. J’arrivais à comprendre ce sentiment d’abandon, elle n’y était pour rien, le destin … Je décidais de la laisser ici et de m’offrir une petite sortie. La petite rouquine avait un caractère bien trempé, elle pouvait maintenant se passer de mes réconforts, elle était forte, bien plus que moi à son âge …

*---*

Tandis que je passais la porte de la fameuse Digue du Fût, je balayais du regard l’ensemble de la taverne à la recherche d’une place où me reposer, mais je ne trouvai nulle part meilleur place que celles disposées le long du comptoir. Je me laissai tomber sur la chaise haute devant le Tavernier de la Digue du Fût. L’air dépité. Je parcourais la carte des boissons du regard, celle-ci était gorgée d’alcool sur les bords et semblait s’effriter à chaque touché. Une boisson retînt mon attention cependant : « Une boisson au fort caractère et à la douceur fruité ». La description me fit penser à la gamine, ne serait-ce qu’un instant.

Garràn – Je ne savais pas que vous faisiez également dans la boisson glacée. Cependant, je prendrais tout de même un Sat’ansablé. Mon palais ne s’est habitué qu’aux boissons fortes en alcool. Bien que la boisson manque de quelque chose, j’y avais pris goût et passais la plupart de mon temps à me saouler avec cette liqueur venant de-je-ne-sais-ou. Je tournais la carte et pointais du doigt la boisson qui avait attiré mon attention un peu plus tôt. Il ne s’agit pas d’une boisson originaire du Sud du continent, si ?





RP en cours : - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une pause bien mérité [Rp solo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une pause bien mérité [Rp solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un repos bien mérité [NEUTRE]
» Un repos bien mérité
» Du repos bien mérité (13.03 - 13h37)
» Un repas bien mérité ! (PV : Thérésa ♥)[Terminé]
» Hommage bien mérité à Gérard-Pierre Charles un grand mapou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sud de Dùralas :: Village d'Ishtar :: Port d'Ishtar [Zone communautaire] :: La Digue du Fût [Zone communautaire]-