AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : deadrun
Le Monde de Dùralas a précisément 1787 jours !
Dùralas, le Ven 21 Sep 2018 - 15:18
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Partagez | 
 

 La Jarl et le Banni, incrédible confluence [PW Selsya Åsa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thauthaudarmafur
Pubbeur à l'essai ♦ Arlequin

avatar

Messages : 231
Expérience : 762
Masculin Âge RP : 52

Politique : 01
Métier : Forgeron d'A. - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
915/915  (915/915)
Vitesse: 618
Dégâts: 205

MessageSujet: La Jarl et le Banni, incrédible confluence [PW Selsya Åsa]   Mer 2 Mai 2018 - 22:12



« Kshi ! »


Le nain, légèrement surpris, tourna vivement la tête.


« Kshi ! Kshi ! »


Fixant l'ourson semblant éternuer, Thauthaudarmafur haussa le sourcil droit en fronçant le gauche.

« Akshi ! Kshikshi ! »


Une boule d'air apparut soudainement entre les joues du nain. Bientôt, il ne put la contenir, et explosa d'un rire gras et bruyant, faisant sursauter l'ourson. Le son de cet éclat se répercuta sur les parois alentours. Quelques secondes plus tard après que le nain ne se soit calmé, le silence revînt calmement, tombant sur les alentours telle un prédateur sur sa proie. Un large sourire aux lèvres, le nain, retirant promptement son gantelet droit, déposa sa large paume sur le crâne de l'animal, le caressant avec tendresse. Il grandissait petit à petit, et bientôt serait-il capable de chasser de lui-même. Thauthaudarmafur ne faisait que jouer le rôle de feu ses parents, le protégeant des dangers extérieurs du mieux qu'il le pouvait. Ayant le plus grand respect pour le règne animal des montagnes, il ne voulait en aucun cas bouleverser l'ordre naturel de la vie. Cet ourson apprendrait à être un des siens. Il chasserait par lui-même, développant son instinct, et découvrirait la nage comme un réel ours polaire. Un jour, peut-être, déciderait-il de quitter son actuel maître, pour rejoindre la nature qui l'a lâchement abandonné il y a de cela des années. Le nain tiqua légèrement. Une telle séparation le briserait sans doute. Comme s'il ressentait sa soudaine peine, l'ourson poussa un léger gémissement, caressant la rude paume de son museau noir. Reprenant ses caresses, le nain demeura silencieux. Il remarqua alors n'avoir jamais donné de nom à son compagnon, le sifflant les rares fois où il s'éloignait. En avait t-il réellement le cœur ? Il n'aurait su l'expliquer, mais il ne se sentait pas de donner un nom à cet animal. Leur relation était au delà de cela, plus... Profonde ? Le nain, légèrement troublé, fronça les sourcils. Il n'aimait pas philosopher ainsi sur lui-même. En général, cela revenait à repenser à Ogh-Hen-Kìr, et il le faisait bien assez depuis son départ.


Soudainement, un craquement proche fit tourner la tête des deux compagnons. Troublé, l'oie à bec court tourna sa petite tête dans leur direction, et siffla doucement. Le nain fronça un sourcil, ne sachant réellement identifier cette espèce. Un mélange entre un canard et un oiseau, sans doute. Avant qu'il ne puisse poursuivre sa réflexion, ou entamer quelconque mouvement, un grognement gronda à sa droite, et l'ourson bondit avec une vivacité remarquable pour sa taille sur la bestiole. Celle-ci, dans un couinement, mourut sous les crocs du prédateur. Le dernier cri de l'animal résonna entre les monts de Kanaan, suivi des bruits du dîner de l'ourson. Le nain, silencieux, et surpris, contempla son compagnon. Déjà à cet âge, les ours apprenaient à chasser, ainsi. Notant dans son esprit de laisser le sien libre bien plus souvent à partir de cet instant, il leva les yeux, contemplant les hauteurs de cette chaîne de montagnes. Kanaan. Il y faisait plus chaud que dans les Baldors, c'était indéniable. Lui même, pourtant nain et résistant à tout ce que la nature pouvait lui infliger, avait du mal à respirer s'il grimpait trop haut. Il ne s'y attarderait pas. Il souhaitait revoir une dernière fois la Banquise avant longtemps. La Terre ayant tant fait rêvé ses ancêtres. La Terre qu'il avait foulé durant de longues années. La Terre qu'il allait parcourir à nouveau dans un temps futur. La Banquise. Un dernier regard, une dernière méditation, avant de partir dans sa quête de Vérité en Dùralas. Il renifla bruyamment. Le nain, un long frisson dans le dos, se sentait prêt. Des alliés, de la force, et la Vérité. Posant à nouveau les yeux sur l'ourson ayant fini son repas, Thauthaudarmafur ajusta son équipement et reprit la marche, entamant un chant nain.

« Lorsque la nuit, s'élèvent les sinistres bannières, la chair repose sur le sol, et ils tombent, pour ne plus jamais s'éveiller... »




~ Puisse Grungni veiller sur votre honneur ~




État des slots d'arène : Mercenaire RabclawG.L.A.D.I.A.T.O.R | Disponible




:dwarfe:


Dernière édition par Thauthaudarmafur le Jeu 16 Aoû 2018 - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selsya Åsa
Jarl de la Milice ♦ Envoûteuse glaciale

avatar

Messages : 398
Expérience : 3640
Féminin Âge RP : 114

Politique : 90
Métier : Forgeron d'A. - Maîtresse Absolue
Titres:
 

(Orrur, chouette de Selsya +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
2457/2457  (2457/2457)
Vitesse: 327
Dégâts: 3269

MessageSujet: Re: La Jarl et le Banni, incrédible confluence [PW Selsya Åsa]   Sam 11 Aoû 2018 - 20:27



Selsya était ravie de son séjour dans le village Djöllfulin. Cette entrevue avec les ambassadeurs avait été une vraie réussite et l'environnement lui avait offert un dépaysement total.
La Jarl aimait le Nord plus que tout, et mourait pour le défendre, mais en vue des derniers évènements avec les sauvageons et la situation avec le Grand Nord, il fallait avouer que changer un peu d'air et passer quelques jours de détente diplomatique était une bénédiction fort appréciable.

Chose étonnante, elle y avait même revu Dougal Keane, qui était toujours fidèle à lui-même et en train d’œuvrer pour le "bon" roi des Humains. Bien que Selsya porte Dougal en haute estime, elle n'aimait pas que le roi vienne fourrer son nez dans les affaires du Nord.
Qu'importe, la mission de la Jarl était effectuée et portait de bonnes augures.

Selsya avait reprit la route, souhaitant regagner rapidement Kastalinn et ne pas trop s'attarder dans les Sombres Montagnes. Elle ne verrait pas sa cité avant quelques jours, mais elle était au moins en bonne compagnie avec Sleipnir et Orrur, en attendant.
Elle ne montait pas Sleipnir, préférant marcher aux côtés de son fidèle compagnon, sur les étroits sentiers des Sombres Montagnes.

-
Tout doux mon grand, la roche est friable ici, ait le pas léger, s'adressa-t-elle avec douceur à son compagnon équestre.

L'atmosphère était froide et lugubre, mais le froid, Selsya ne le craignait pas. Elle savait aussi que certaines étranges créatures pouvaient se cacher dans l'ombre, c'est pourquoi la jeune femme restait attentive, et fort heureusement...car elle entendit des bruits de pas lourds qui approchaient.
La mage posa alors sa main sur son bâton, prête à rapidement le saisir si le besoin s'en faisait sentir. Elle le saurait bien assez vite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thauthaudarmafur
Pubbeur à l'essai ♦ Arlequin

avatar

Messages : 231
Expérience : 762
Masculin Âge RP : 52

Politique : 01
Métier : Forgeron d'A. - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
915/915  (915/915)
Vitesse: 618
Dégâts: 205

MessageSujet: Re: La Jarl et le Banni, incrédible confluence [PW Selsya Åsa]   Jeu 16 Aoû 2018 - 18:20




« Champions de nos rois, frères laissés derrière, vous faites partie des nôtres. Jadis, boucliers contre la fureur tempétueuse. Désormais, guerriers sous la roche. Puissiez vous vous éveiller au souffle de feu, endormis dans les bras du destin, cachant la ferveur guerrière. Un jour, enlacés par la mort dans un tombeau de pierre, survivant au passage des âges. Toujours, priés et chantés par nous autres, nains fiers. »



Un ronronnement de plaisir fit sourire le nain. L’ourson, satisfait, vînt frotter son museau contre le mollet de son maître, laissant sortir le bout de sa langue. Thauthaudarmafur s’agenouilla lentement, et caressa de sa main droite le crâne de son compagnon. Ce dernier appréciait ce chant, contant la gloire post-mortem de héros nains, décrivant comment, au fil des siècles, les noms de ceux-ci demeuraient dans les légendes de leur peuple. Un grand guerrier nain n’est jamais oublié par les siens.

Thauthaudarmafur, ne souhaitant pas trop traîner, tapota les jambes arrières de son ourson, lui faisant signe d’avancer. Les montagnes, sombres, de Kanaan n’étaient guère un lieu adapté pour une promenade de santé. Le nain, reprenant sa marche, se remit sur ses gardes. Surveillant du coin de l’œil l’animal prenant de l’avance, il cherchait un moyen de bifurquer vers le Nord, ce qui était alors impossible à cause de la falaise abrupte se trouvant à sa droite.

Alors que le chemin s’ouvrait vers une place plus aérée, l’ourson s’arrêta soudainement, fixant une direction en reniflant. Le nain, fronçant les sourcils, déposa la main sur le manche de son marteau-piolet, n’ayant pas encore pris l’habitude de ses nouvelles aptitudes magiques. Sentant sa pierre magique soudainement vibrer contre son torse, il jeta rapidement un œil dans son dos, notant l’absence d’intrus. Se concentrant alors sur le chemin, il poursuivit doucement sa route, suivant le regard de son animal, prêt à dégainer. L’agitation de sa pierre ne l’étonnait alors pas, étant un simple indicateur d’une magie proche.

Il ne s’attendait pas à voir apparaître un elfe en armure accompagné d’une chouette avec des bois de cerf et un canasson. Il reconnut ce dernier comme étant Arànien, ayant pu en découvrir quelques jours plus tôt. Thauthaudarmafur jura intérieurement. Il rencontrait encore un elfe. Depuis qu’il était revenu à la surface, c’était le septième. Décidément, ses dieux se jouaient de lui. Cependant, il changea rapidement son état d’esprit. La pierre réagissait comme jamais auparavant, vibrant énergétiquement. Le nain, intrigué et sur ses gardes, projeta ses propres Sens Arcaniques vers le nouvel arrivant, peinant à maintenir sa concentration malgré l’enseignement de Zartys. Ce fut suffisant pour qu’il perçoive l’effroyable puissance magique composant l’aura de l’elfe. Thauthaudarmafur déglutit péniblement, masquant parfaitement son trouble. Ce n’était pas une créature normale. C’était la première fois que le nain percevait un tel potentiel magique, surpassant très largement celui de Zartys et de ses runes. Cependant, il tenta de ne laisser paraître aucun malaise malgré sa surprise.

Le nain, reprenant son sang froid, parcourut le personnage de ses yeux experts, notant en premier lieu la présence de sa main sur le bâton magique. Il interpréta cette attitude comme équivalente à la sienne, gage de prudence. En signe de paix, le nain relâcha son arme, mais se tenait malgré tout prêt à réagir en cas d’attaque. Il poursuivit son inspection, notant l’accoutrement civil de l’elfe. Hormis le bâton, il ne semblait porter aucune arme physique, vêtu de bottes de voyage, d’un pantalon de cuir et d’un chemisier pâle recouvert d’une cape. Son visage était couvert d’une capuche, ainsi protégé du vent battant.  Thauthaudarmafur conclut que c’était un voyageur. Plus précisément, les courbes que l’on devinait au travers des vêtements désignaient que c’était une voyageuse.

Malgré la dizaine de secondes passée, la pierre s’agitait toujours aussi violemment. Quant à lui, l’ourson était grimpé sur un rocher à la gauche du nain afin d’arriver à son hauteur et fixait sans relâche l’elfe. L’esprit du nain tournait à plein régime, tentant en vain de trouver une explication à la présence d’une si puissante elfe sur son chemin. Il revit en un éclair le corps sans vie de Wuirys et songea à une quelconque vengeance envoyée d’Endoral, mais écarta bien vite cette hypothèse. Si ça avait été une embuscade, il l’aurait déjà su.

Le silence, d’une demi-minute environ, devait être rompu, ou bien la suspicion s’installerait. Le nain voulait avoir le cœur net sur la raison de la présence de cette elfe ici. Il ouvrit la bouche afin de la saluer, mais remarqua soudainement les yeux vairons de la jeune femme. Il fut surpris de cette particularité, n’en ayant alors encore jamais vu, mais prit la parole après avoir marqué une courte pause d’étonnement.


« Je vous salue, dame elfe. Inutile d’vous crisper sur c’bâton, j’suis pas belliqueux, j’vous veux aucun mal. Mais une question m’brûle les lèvres : que fait une elfe dans ces montagnes ? »




~ Puisse Grungni veiller sur votre honneur ~




État des slots d'arène : Mercenaire RabclawG.L.A.D.I.A.T.O.R | Disponible




:dwarfe:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La Jarl et le Banni, incrédible confluence [PW Selsya Åsa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Jarl de Norsca
» Titre banni / justice à Ambre ?
» Mew , Le Pokémon Banni ?
» Indrazor le Banni
» Lettre ouverte de Fanmi Lavalas au président Préval

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nord de Dùralas :: Les sombres montagnes de Kanaan :: Le Vulkar-