AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Kraive
Le Monde de Dùralas a précisément 1813 jours !
Dùralas, le Mer 17 Oct 2018 - 16:35
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 "L'âme de l'homme est comme un marais infect: si l'on ne passe vite, on s'enfonce" [PW Equinoxe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

avatar

Messages : 1165
Expérience : 2277
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 57
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3565/3565  (3565/3565)
Vitesse: 111
Dégâts: 1764

MessageSujet: "L'âme de l'homme est comme un marais infect: si l'on ne passe vite, on s'enfonce" [PW Equinoxe]   Mer 22 Aoû 2018 - 17:15

Je regardais un coin de mur de ma geôle, l'air dépité mais aussi en colère. Qui étaient-ils pour m'enfermer ainsi?
J'étais arrivé dans le marais d'Hukutav il y a quelques jours de cela, alors que j'étais en route pour la forêt de Sylfaën. Mais alors que j'étais en train de faire mes besoins, attendant patiemment que Feriel revienne de sa chasse, j'avais été appréhendé par une dizaine d'hommes serpents, tous habillés en noir. Ils paraissaient appartenir à la Congrégation de par leur accoutrement, mais je ne pensais pas que ça soit réellement le cas. Après tout, le noir était une couleur fort appréciée par beaucoup de monde pour sa discrétion.
Quoi qu'il en soit, ces malandrins m'avaient tout d'abord demandé ce que je faisais ici, ce à quoi j'avais répondu que je faisais du tourisme. La blague ne leur avait visiblement pas beaucoup plu, car ils m'avaient encerclés, dépouillés de mes armes - excepté mon couteau que je gardais caché dans une de mes bottes - et escorté jusqu'à cette geôle en me disant que l'on allait statuer sur mon cas.

Si vous voulez mon avis, je doutais fort qu'ils statuent sur quoi que ce soit, et j'avais surtout la désagréable impression de m'être fait volé et enfermé par des mécréants. Je m'étais laissé faire, téméraire mais pas suicidaire, tout en prenant la peine de discrètement faire tomber des miettes de mon pain sur le chemin. Ainsi, j'espérais que Feriel me trouve et règle leur compte à ses bandits. J'avais d'ailleurs un plan en tête, après avoir un peu aperçu la disposition des lieux.
Dès qu'un garde passerait me donner à manger, je le tuerais de mon couteau, puis je remonterais vers ce qui semble être les ruines d'un vieux et immense bâtiment, me défairait des gardes qui me barreraient la route et récupèrerait mon équipement qui avait, à ma connaissance, était rangé dans un coffre non loin de l'entrée. Avec de la chance, Feriel allait choisir ce moment précis pour attaquer, et je m'envolerais ensuite de ce coin infect pour revenir plus tard, mieux armé et préparé, afin de détruire ces vermines pour qui j'avais, je ne vous le cache pas, une haine personelle.

Alors que je fomentais tout seul ma petite évasion, seul dans une cellule crasseuse et humide, des bruits de pas se firent entendre. Je tournais la tête vers le mur du couloir en face, qui s'illuminait peu à la lumière de la torche de mon geôlier. C'était le moment. Il fallait que je me tienne prêt à agir.
Alors que je dégainai mon couteau et le rangeai derrière une de mes manches, je vis enfin le visage du premier mort d'une longue série de crapule que j'allais tuer. Mais quelque chose me choquai immédiatement quand je vis avec plus de précisions son visage. N'était-ce pas...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Equinoxe
Scrutateur des Ténèbres

avatar

Messages : 512
Expérience : 2108
Masculin Âge RP : 29

Politique : 25
Métier : Mineur - Maître Absolu
Titres:
 

(Vallon, compagnon d Equinoxe +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
2580/2580  (2580/2580)
Vitesse: 374
Dégâts: 1176

MessageSujet: Re: "L'âme de l'homme est comme un marais infect: si l'on ne passe vite, on s'enfonce" [PW Equinoxe]   Mer 22 Aoû 2018 - 21:36

Les Ruines d'Alquateraze

Que dire de cet endroit qui laisse toujours un arrière-goût amer dans la bouche du naga aux couleurs cramoisies ? C’est l’endroit même de son enfance, en tant que jeune serpentaire, c’est ici même où beaucoup de change ont changé en lui.
Il se souvient encore des chaînes, de l’odeur putride des cobayes qui mouraient chaque jour, et des cris, toujours des cris de douleur, de souffrance, de torture…
C’était la première fois qu’il remettait les pieds ici (ou la queue) ; un air de nostalgie rempli d’amertume et de mélancolie, devenir ensorceleur, c’était aussi l’occasion d’ériger un rempart  contre cette forme de magie pour laquelle de nombreux innocents ont péri après tout.
Commencer sa vie en tant que prisonnier, ça aussi impact pas mal sur la façon de voir les choses, enfin peut-être, tout ce que le reptile sait c’est qu’une fois que la porte de la liberté s’ouvre on a l’impression de pouvoir voler. Choisir sa destination, ce qu’on mange, choisir de dormir ou encore de lire, de courir, tout ceci est un luxe dont rêvait le jeune naga rouge derrière les barreaux de sa cage, il y a pas si longtemps…
  ~~
Soudain, une voix vient mettre un terme au passé qui refaisait surface dans la tête du serpentaire , pour le ramener dans le présent.
-C’est par ici, jeune prétendant vicaire, le démon est dans cette direction.
Le naga était accompagné par des disciples du Temple, connaissant bien la région et les ruines de l’ancienne prison qui formait tout de même un complexe assez labyrinthique pour les nouveaux venus, ces derniers aidaient le jeune ensorceleur à mener les recherches qu’il entreprenait.
Ces recherches sur l’art de la magie de contrôle, l’avait entraîné à porter son intérêt sur un démon millénaire portant le nom de Beholder, une abomination dont les pouvoirs sur l’esprit avait déjà terrassé les malheureux qui l’avaient rencontré.
Tout comme les aspirants de la magie de la réssurrection, secte coupable des horreurs du passé de l’enfance du serpent rouge , ce démon des temps très anciens maitrise une magie de dépossesion de l’âme (lien vers le livre dès que possible) visant à puiser l’énergie vitale de ses victimes.
C’est donc avec une certaine envie, que le naga adulte vise à trouver une certaine justice en annihilant cette monstruosité.

Était-il apte à faire cela seul, avec son inestimable partenaire aux ailes noires ? Un renfort quelconque n’aurait pas été de trop, il ne fallait pas rêver dans ces ruines, aucun renfort quelconque ne pouvait s’y trouver : ô, Grand Dieu Basilic aide-moi dans ma tâche pensa fort le naga en pliant les yeux.
-Nous avons capturé un intrus plus tôt et nous l’avons enfermé par ici, par là se trouve le campement, enfin cette direction mène au Beholder ; informa une prêtresse naga.
Equinoxe sourit en terme de réponse, et se sentait quelque peu blasé. Il rêverait d’un gros bourrin-là tout de suite, les démons sont connus pour leur grande vitalité.
Et puis zut, être si près du but, mais manquer d’offensive, c’est tout ce que détestait le fier naga, même son ami d’enfance Conor ne pouvait pas être là avant 5 jours , la patience est loin d’être le fort du reptile.

Autant aller se défouler sur le fou qui se balade tout seul dans les ruines, cela calmera les nerfs du jeune prieur du Dieu Serpent. Il espérait tomber sur un maigrichon, du genre qui s’est trompé d’endroit, il faut noter que la meilleure façon de préserver cet endroit des pilleurs de tombes, c’est de provoquer la peur et les plus faibles d’esprit ne font pas la différence des illusions des ensorceleurs avec la réalité, donc le naga allait jouer avec ce petit fouineur.

En approchant de la destination de la geôle, le naga écarquilla les yeux, qu’est-ce que le justicier brutal faisait là ? Hmm dommage, l'illusion d'un fantôme dévoreur d'âmes sera pour une prochaine fois.

-Eh bien pour une surprise, je ne pensais pas te revoir aussitôt Grabuge. S’aventurer sur ces terres est dangereux même pour toi on dirait! il esquissa un sourire avant de claquer des doigts, en un clin d’œil les chaînes se brisèrent et la porte de la prison s’ouvrit.
-Allons ne reste pas ici, dans cet endroit humide, je connais quelqu’un qui a hâte de te revoir. Et puis je suppose que tu veux récupérer tout ton attirail ?


Le naga lui fit signe de le suivre, leur direction était le campement. Le naga ne cachait pas sa joie, voici qu’apparaît comme par magie, la solution à son problème. Grand Basilic, une fois de plus votre puissance n’est plus à démontrer.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

avatar

Messages : 1165
Expérience : 2277
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 57
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3565/3565  (3565/3565)
Vitesse: 111
Dégâts: 1764

MessageSujet: Re: "L'âme de l'homme est comme un marais infect: si l'on ne passe vite, on s'enfonce" [PW Equinoxe]   Mer 22 Aoû 2018 - 22:52

☠️


Celui qui se trouvait devant moi n'était autre qu'Equinoxe, le curieux serpentaire avec qui j'avais déambulé dans un labyrinthe souterrain dont l'accès avait été libéré par un violent séisme, il y a quelques semaines de ça. Je n'avais pas eu de nouvelles de lui après cet incident, ni de son compagnon Vallon, et je ne m'attendais aucunement à les voir ici.
Je haussai donc un sourcil en le voyant arriver, plissant les yeux à cause de la lumière qui m'aveuglait légèrement. Je gardai tout de même, caché le long de mon bras droit, mon poignard. Je n'avais pas une absolue confiance en Equinoxe, même si nous avions guerroyé ensemble par le passé, et rien ne me garantissait que ses intentions soient bienveillantes. En plus, il arrivait ici visiblement serein, donc il était fort possible qu'il ait été avec les marauds qui m'avaient enfermés ici.
Equinoxe me dit alors, avec son éternel sourire cynique sur le visage:

"Eh bien pour une surprise, je ne pensais pas te revoir aussitôt Grabuge. S’aventurer sur ces terres est dangereux même pour toi on dirait! "

Il avait diablement raison. Allais-je pouvoir compter sur sa bonté pour me tirer de ce mauvais pas, ou allais je devoir le suriner pour me libérer? Je n'eus pas longtemps à attendre avant d'avoir la réponse, car je vis mes chaînes se briser et la porte s'ouvrir alors qu'Equinoxe claquait des doigts. Ainsi donc, je n'avais plus besoin de mon poignard, en apparence tout du moins.
Il me dit juste après m'avoir libéré, pendant que je me massais tranquillement les poignets, mon poignard accroché dans le bas de mon dos, à la ceinture:

"Allons ne reste pas ici, dans cet endroit humide, je connais quelqu’un qui a hâte de te revoir. Et puis je suppose que tu veux récupérer tout ton attirail ?"

Je réfléchis quelques secondes avant de comprendre qu'il parlait de Vallon. C'est vrai que ce jeune stryge semblait m'apprécier, sincèrement, et je n'avais personellement rien contre lui. J'avoue cependant que je ne m'attendais pas à revoir une figure si joyeuse dans un lieu si lugubre, mais après tout les imprévus faisaient intégralement partie de ma vie depuis bien longtemps. Il avait aussi mentionner que je pouvais récupérer mes affaires, j'en déduisais qu'il connaissait bel et bien les malandrins qui avaient osé me voler mon matériel. Je lui dis donc, une pointe d'irritation mal dissimulée dans la voix:

"Si c'est tes amis qui m'ont volé mon matériel, tu leur diras que la prochaine fois ils fouillent mieux."

Je dégainai mon poignard de derrière mon dos et lui montrai. Ce n'était pas bien malin, mais ça me détendait de montrer à ses voleurs du dimanche qu'ils étaient incapables. J'enchaînai ensuite, moins irrité qu'au préalable:

"Sinon, ravi de te revoir Equinoxe. Encore un peu et tu te retrouvais avec ça dans la glotte."

Je tapotais un peu mon poignard avant de reprendre:

"Mais du coup je suis curieux de savoir ce que tu fiches ici, à me libérer d'un groupe de malandrins des marais. Oh et par ailleurs, oui, si c'était possible de récupérer mon matériel sans couper des têtes, ça m'arrrangerait."

Je lui fis un léger sourire, un peu jaune. J'avais du mal à contenir ma frustration, mais j'étais bien conscient qu'Equinoxe venait de me sauver et qu'il ne méritait probablement pas de subir mon irritation. Je me promis donc de faire des efforts, comptant sur le fait que Vallon détende l'atmosphère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Equinoxe
Scrutateur des Ténèbres

avatar

Messages : 512
Expérience : 2108
Masculin Âge RP : 29

Politique : 25
Métier : Mineur - Maître Absolu
Titres:
 

(Vallon, compagnon d Equinoxe +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
2580/2580  (2580/2580)
Vitesse: 374
Dégâts: 1176

MessageSujet: Re: "L'âme de l'homme est comme un marais infect: si l'on ne passe vite, on s'enfonce" [PW Equinoxe]   Jeu 23 Aoû 2018 - 17:05

A nouveau comme dans un passé si proche, une porte de la liberté s’était ouverte. Cette fois-ci cela concernait un certain Grabuge, rencontré il y a quelques semaines lors d’un affaisement de terrain.
Vu sa mine et le timbre de sa voix, il n’a pas dû apprécier la fameuse "case prison".

"Si c'est tes amis qui m'ont volé mon matériel, tu leur diras que la prochaine fois ils fouillent mieux."

Il prononça ses mots en dévoilant une arme cachée, ce qui fit sourire le naga, il cachait bien son jeu le grand justicier à vouloir faire des coups en traître. Pouvez t-on lui en vouloir avec les temps qui courent ? Probablement pas…

« Ceux sont des religieux pas des mercenaires ou voleurs, ils n’ont rien volé du tout, ils ont d’ailleurs tout entreposé au campement. Ces fidèles lutent contre les pilleurs de tombe, cela en a peut-être pas l’air mais ces ruines représentent également un cimetière… »
Le naga plissa des yeux, encore un brin de nostalgie dans le regard.

"Sinon, ravi de te revoir Equinoxe. Encore un peu et tu te retrouvais avec ça dans la glotte."

« Je ne serais pas si sûr si j’étais toi, depuis notre aventure dans le dédale j’ai beaucoup apprécié les sortilèges de défense, du coup je l’ai est copié et on en a mis un peu partout dans le complexe, cela évite également qu’un prisonnier nous échappe » sourit-il au maître d’armes.

Pour protéger ce sanctuaire où se trouvait d’anciens camarades, il avait compter sur une magie de dissimulation qui avait été activé à l’époque par un grand prêtre. Le petit groupe de fidèle était alors en charge de sa restauration, mais depuis que le Beholder refaisait surface, il perturbait le rite.
Le naga rouge devait donc revenir dans l’endroit qu’il déteste au plus, pour mettre fin à ce démon et puis enfin il pourrait prier directement devant les tombes de ceux qui considérait comme sa famille ; il en avait enfin le courage après toutes ces années ; du moins il ne considérait plus la tristesse comme une faiblesse mais comme une force.

"Mais du coup je suis curieux de savoir ce que tu fiches ici, à me libérer d'un groupe de malandrins des marais. Oh et par ailleurs, oui, si c'était possible de récupérer mon matériel sans couper des têtes, ça m'arrrangerait."

- « Surveille ton langage ou j’ai bien peur que tu puisses rajouter ta tombe dans ce cimetière.
Je suis ici pour le défendre justement, et le rendre à nouveau invisible aux yeux de tous »


En vrai le serpent rouge ne se voyait pas combattre ici, il préféra écourter la conversation en indiquant le campement. Il se dirigea vers les fidèles pour leur expliquer la situation.

Le campement était assez ténébreux, mais une table était rempli de nourriture assez goûtu, des mets soigneusement préparés, il y avait de quoi remplir l’estomac de trois ou quatre géants. Le Jeune Vallon était justement avec les affaires de Grabuge, à sa vue il prit directement la parole :

« Alors comment c’était la prison ? Avoue que tu as eu peur ? Hein ? » dit-il sarcastiquement.
Toujours avec sa vitesse folle, il virevolta autour de Grabuge.
« Je suis certains que je peux trouver un cheveux blanc, ouais tu as eu les pétoches qu’un fantôme emporte ton âme hein ? » ricana t-il.
- «  Tu as faim? Moi j’ai la dalle, viens on va manger et discuter le bout de gras ! »
«Et en fait regarde , attaque marte……...oUAH !!! » en essayant de prendre l’arme de Grabuge le jeune ailé s’était envolé de travers et avait heurté un mur.
« Cela m’apprendra à faire le malin » dit-il avec la tête qui tourne. 
Mais il ne sembla pas avoir perdu d’énergie et reviens presque aussitôt à la charge
« Tiens je te rends ça, c’est trop lourd pour moi ! Pas pratique ton arme ! » dit-il en trainant la charge.
Il s’installa à table et servi un remontant à son ami le gobelin.
« Tiens viens boire, c’est trop trop trop trop super méga méga méga délicieux ce truc ! »
POUM, il fit sauter un bouchon de tonneau, explosa de rire avant de reservir le justicier.
« Cela fait plaisir de te revoir, on va pouvoir faire encore une toute nouvelle aventure » dit-il en bourrant ses joues avec des gourmandises et en faisant signe pour trinquer.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

avatar

Messages : 1165
Expérience : 2277
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 57
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3565/3565  (3565/3565)
Vitesse: 111
Dégâts: 1764

MessageSujet: Re: "L'âme de l'homme est comme un marais infect: si l'on ne passe vite, on s'enfonce" [PW Equinoxe]   Ven 24 Aoû 2018 - 1:48

Equinoxe m'expliqua, non sans une certaine ferveur ostentatoire, que les marauds qui m'avaient capturés étaient en fait des religieux nagas, qui surveillaient les lieux importants de leur culte pour chasser les pilleurs de tombe. J'appris également que ces ruines étaient aussi un lieu de culte important, car c'était un cimetière. Ce qui n'enlevait rien à l'aspect morbide des lieux. Avais-je vraiment l'air d'un pilleur de tombe, et plus important encore, quelqu'un d'intelligent viendrait-il tout seul dans les marais d'Hukutav?
Ce n'était pas mon cas vu que j'étais arrivé avec Feriel, que j'attendais d'ailleurs toujours. J'espérais qu'elle ne cause pas un carnage par ici, car si ce qu'Equinoxe me disait était vrai, les gens qui m'avaient enfermés étaient innocents. Pour peu qu'un naga puisse réellement être innocent bien sûr.

Il m'indiqua rapidement le campement et partit vers les nagas qui m'avaient capturé, probablement pour expliquer la situation. Je me posai donc à une table où il y avait moultes victuailles, mes équipements et... était-ce le jeune Vallon?
Je m'assoyai et commençai à me servir sans attendre les indications des religieux. Ils me devaient bien ça je pense. L'un d'eux, qui attendait non loin, me jeta un regard que j'aurais qualifié de méprisant, mais peut être que la lumière faiblissante me jouait des tours. Vallon, comme je m'y attendais, virevolta vers moi et commença à enchaîner les paroles à un débit surhumain. Il s'amusait avec mon marteau alors que je le regardais, un sourire en coin sur le visage. Ce jeune énérgumène aurait eu de l'avenir en tant que bouffon, à n'en point douter. Mais sa bonne humeur ravivait peu à peu la mienne, malgré l'atmosphère lugubre de l'endroit.
Une fois ses cabrioles finies, il revint vers moi, déposant mon marteau à coté tout en me servant de la boisson, alors que j'étais en train de dévorer ce qui semblait être de la volaille. Puis il dit finalement, tout en m'invitant à trinquer:

"Cela fait plaisir de te revoir, on va pouvoir faire encore une toute nouvelle aventure"

Je trinquai de bon coeur et siffla la moitié de ma chope avant de dire:

"Le plaisir est partagé, Vallon! Mais dis moi, qu'est-ce que vous venez faire ici, dans un cimetière?"

Alors que je m'apprêtais à écouter son discours, des cris se firent entendre à l'entrée du campement. Pas seulement des cris de nagas effrayés, mais aussi un cri que je reconnaîtrais entre mille. C'était Feriel, qui glatissait avec rage. Je l'avais conduit jusqu'ici, et maintenant j'allais devoir la calmer avant qu'elle ne tue tout le campement.
Je m'approchai donc d'elle, et elle me vit finalement. Les nagas autour d'elle n'en menaient pas large, mais leurs armes étaient pointées sur la menace, et je préférais éviter un affrontement ici.

Je fis un signe à Feriel, un sourire, et m'approchai d'elle devant le regard sceptique de mes anciens geôliers. Arrivé à son niveau, je posai doucement ma main sur sa tête et commençai à la caresser tendrement, tout en lui susurrant à l'oreille des mots doux pour qu'elle se calme. Avec tout ça, je doutais fort de gagner des points auprès des cultistes du dieu Basilic!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Equinoxe
Scrutateur des Ténèbres

avatar

Messages : 512
Expérience : 2108
Masculin Âge RP : 29

Politique : 25
Métier : Mineur - Maître Absolu
Titres:
 

(Vallon, compagnon d Equinoxe +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
2580/2580  (2580/2580)
Vitesse: 374
Dégâts: 1176

MessageSujet: Re: "L'âme de l'homme est comme un marais infect: si l'on ne passe vite, on s'enfonce" [PW Equinoxe]   Sam 25 Aoû 2018 - 14:46

Vallon semblait ravi de recroiser le chemin du justicier, et l'atmosphère lugubre des lieux ne le dérangeait pas le moins du monde. Il avait fait presque abstraction du passé ou alors il cachait bien sa peine derrière le masque de la bouffonnerie.

"Le plaisir est partagé, Vallon! Mais dis moi, qu'est-ce que vous venez faire ici, dans un cimetière?"

Il n'eut pas le temps de répondre à cette interrogation, qu'un griffon surgit sur le campement, visiblement il ou elle semblait être le destrier du gobelin aux marteaux lourds.
L'agitation et la confusion avaient gagné le coeur des fidèles qui s'emparèrent de leurs armes devant la menace du grand volatile.
En un éclair, Equinoxe fit un mouvement du bras pour stopper la tension grandissante:
-"Inutile de vous rappellez que je ne veux pas de combat ici, et il est inutile de vous rappellez encore une fois les sorts de défense que j'ai mis en place."
-"Peut-être qu'ils ne sont pas si efficace que tu le dis?" souleva l'un des nagas avec une lance électrisée.

C'était bien la première fois qu'on mettait en doute la parole du naga rouge, il fit volte-face vers l'accusateur, et comme dans une séance d'antique tribunal, le plaignant rajouta une démonstration à ses dires pour semer l'inquiétude et convaincre ses auditeurs.
-"Après tout le démon millénaire semble affecter Indénio-matérialis, une puissante magie pourtant, alors de simples sortilèges, permet-moi d'avoir le doute sur leurs efficacités."

Sa logique semblait en convaincre plus d'un, le sort suprême qui dématérialisait certaines tombes avait été totalement perturbé par la présence d'un démon; les nagas craignaient de ne plus être en sécurité dans leur propre sanctuaire.
Le naga plissa les yeux avant de répondre sur un ton brut et autoritaire, faisant presque taper un marteau de bois et crier objection à son concurent.
"Tu devrais te taire au lieu de déblatérer des conneries, le démon affecte une magie rituelle, les sorts ici sont de la magie du vide. Mais si tu sembles si inquiet, attaque-moi et tu verras."

Une légère tension plana, chacun n'osèrent plus se regarder comme hypnotisé devant la plaidoirie des deux nagas, le naga qui n'avait pas le sublime rouge écarlate de l'autre,n'en démorda pas et devant le ton hautain de l'autre, chargea sur Equinoxe qui resta aussi immobile qu'une statue. L'assaillant fit grandir la foudre de sa lance, et visa en pleine poitrine le naga rouge qui avait trop confiance en sa magie. Le coup était chagé, et aucune magie ne semblait l'interrompre étrangement... la lance perça le naga qui s'écroula par l'impact du choc, les yeux écarquillés de surprise.
"Idiot, j'ai bloqué tout tes sorts avec une de mes magies rituelles, tu es fini!"

Le foudroyeur était satisfait de son coup, jusqu'à ce qu'il vit l'illusion devant lui disparaitre.
"Un sort d'illusion, mais à quel moment? Non c'est impossible!"
Plus haut, sur une sorte d'autel ce qui semblait être le vrai naga rouge, était avec couteau en main en train de manger une pomme.
Il applaudit ensuite:
"Félicitations chasseur de prime,non vraiment j'apprécie le spectacle, tu viens de me tuer je crois que tu peux avoir ta récompense...la voici" il leva son pouce en l'air avant de le tournait vers le bas.
Vallon déchaina une pluie des fines aiguilles, à peine avaient t-elles impacté le corps que la magie rituelle ne fit plus effet, dans tout le campement des signes tracés brillèrent pour signaler leur réactivation avant de disparaitre furtivement.

Un léger baillement du naga puis il enchaina d'un ton maussade:

"Je m'attendais à mieux...Bon cela m'a fait perdre cinq précieuses minutes, alors maintenant que le traitre est mort, et que les défenses sont réactivées, et que vos fesses de poules-mouillées sont à l'abri, on peut se mettre au travail?  Vous, vous restez ici et préparez-vous pour la cérémonie. Quant à toi Grabuge, tu es libre de partir. Et je vous préviens tout à intérêt d'être prêt quand je reviens"  


Vallon s'approcha doucement de Grabuge qui semblait avoir eu du mal à comprendre tout ces discours sur la magie.
"Tu vois on s'ennuit jamais avec nous!" souria t-il.
"Notre but est de réactiver une magie rituelle, serait-tu partant pour un combat contre un être millénaire?" conclua t-il.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

avatar

Messages : 1165
Expérience : 2277
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 57
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3565/3565  (3565/3565)
Vitesse: 111
Dégâts: 1764

MessageSujet: Re: "L'âme de l'homme est comme un marais infect: si l'on ne passe vite, on s'enfonce" [PW Equinoxe]   Dim 26 Aoû 2018 - 3:22

Pendant que j'étais occupé à calmer Feriel, ne faisant pas activement attention à ce qu'il se passait autour, j'entendis la voix autoritaire d'Equinoxe, visiblement adressée à un autre naga armé d'une de ses étranges lances électrisés. Que se passait-il?

Ils semblaient débattre sur des notions magiques qui m'étaient complètement inconnu, et de ce que je comprenais la tension était en train de monter. Ils n'allaient quand même pas en venir aux mains à cause d'une histoire de différends magiques, si?
J'eus rapidement ma réponse quand le naga lancier chargea droit sur Equinoxe, lance en avant. Vu la manière dont il avait lancé le coup, ça ne me semblait pas du tout être un entraînement ou une démonstration de force, mais bien une tentative de meurtre.
Instinctivement je mis ma main sur le manche de mon marteau alors que Feriel, qui comprenait ce qu'il se passait en même temps que moi, claqua du bec. Et bien, mes efforts pour la calmer n'avait servi à rien visiblement...

Equinoxe, visiblement pas prêt à ce qui allait suivre, s'écroula alors que l'autre naga venait de le transpercer, devant les yeux écarquillés de tous les autres. Je dégainai alors mon marteau, prêt à faire front devant l'importun qui venait d'abattre mon sauveur, quand j'entendis des bruits d'applaudissements venir de plus haut, sur une sorte d'autel en piteux état. C'était... Equinoxe? Il lançai à son "meurtrier" avec tout le cynisme dont il était capable:

"Félicitations chasseur de prime,non vraiment j'apprécie le spectacle, tu viens de me tuer je crois que tu peux avoir ta récompense...la voici"

Il mit alors son pouce vers le haut puis le baissa, et soudain le bouffon joyeux qu'était Vallon se changea en furie. Il projeta plusieurs aiguilles sur le malheureux qui avait osé s'attaquer au naga écarlate, qui s'écroula au sol, raide mort. Avant que je comprenne ce qu'il se passe, Equinoxe bailla puis annonça:

"Je m'attendais à mieux...Bon cela m'a fait perdre cinq précieuses minutes, alors maintenant que le traitre est mort, et que les défenses sont réactivées, et que vos fesses de poules-mouillées sont à l'abri, on peut se mettre au travail?  Vous, vous restez ici et préparez-vous pour la cérémonie. Quant à toi Grabuge, tu es libre de partir. Et je vous préviens tout à intérêt d'être prêt quand je reviens"

Je haussai un sourcil, commençant à faire le lien entre tout ce qui venait de se dérouler. Si cet étrange individu qui avait essayé de tuer Equinoxe était un chasseur de prime, cela voulait sûrement dire qu'il y avait une prime sur la tête d'Equinoxe. Et s'il y avait réellement une prime sur sa tête, c'est qu'elle était probablement mérité. Ce qui signifiait, si l'on suivait ce raisonnement jusqu'alors logique, que le naga écarlate qui venait de me libérer de ses geôles humides était un hors-la-loi. Je crissai des dents, en plein dilemne moral, quand Vallon me dit:

"Tu vois on s'ennuit jamais avec nous! Notre but est de réactiver une magie rituelle, serait-tu partant pour un combat contre un être millénaire?"

Choisissant de laisser les questions que j'avais de côté pour le moment, je me tournai vers le jeune stryge et lui demanda:

"Est-ce que cet être millénaire représente une menace, ou vous faites juste du braconnage très dangeureux?"

Après tout, si cet être était une créature nuisible qui causait du tort aux rares habitants des marais Hukutav, et que j'avais le pouvoir d'y changer quelque chose, je me devais d'agir. Dans le cas contraire, le braconnage ne m'intéressait que très peu. Je respectais la Nature, sous peine de subir le courroux des esprits.
Je rengainai mon arme et montai sur Feriel qui se laissa faire, mais je sentis tout de même qu'elle restait tendue avec la scène qui venait de se dérouler devant nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Equinoxe
Scrutateur des Ténèbres

avatar

Messages : 512
Expérience : 2108
Masculin Âge RP : 29

Politique : 25
Métier : Mineur - Maître Absolu
Titres:
 

(Vallon, compagnon d Equinoxe +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
2580/2580  (2580/2580)
Vitesse: 374
Dégâts: 1176

MessageSujet: Re: "L'âme de l'homme est comme un marais infect: si l'on ne passe vite, on s'enfonce" [PW Equinoxe]   Lun 27 Aoû 2018 - 0:38

La situation semblait avoir laissé le justicer perplexe, peut-être qu'aucun membre de l'Egide ne maitrisait les arts magiques, et que tout cette complexité sur des sorts lui donnait la migraine?
Quoi qu'il en soit il serait à même de voir plusieurs types de magie parmi les Dùralassiens, et l'expérience n'est jamais de trop pour un aventurier.
Quant à la quête proprosée par Vallon, le gobelin resta sur la défensive, voulant en apprendre davantage sur le futur combat.

"Est-ce que cet être millénaire représente une menace, ou vous faites juste du braconnage très dangeureux?"

S'il croyait tromper Vallon avec cette phrase mal tournée, que nenni!
Ce dernier est à la charge de nombreux interrogatoires, et il sait reconnaître le doute quand il le voit. Il rangea son arsenal dans ses poches ; et c'est sur le chemin des ruines que leur conversation se poursuivit ; après les dérives ensanglantées le jeune ailé n'était plus aussi joyeux...

-"Est-ce vraiment ta question ou tu te retiens de pas poser celle que tu désires vraiment? Tu n'as pas confiance je me trompe? Ne t'inquiètes pas, j'imagine que tu as raison, prudence est mère de surêté comme on dit et elle sied parfaitement à une âme de la justice. J'imagine à force de voiler tout ce qu'on dit, les gens ne savent plus quoi penser de nous. Ironique cette situation quand on y réfléchit" Il eu un moment les ailes en bas, et laissa sa réponse se suspendre dans la nuit qui tombait.

Au loin quelques lumières, ils s'approchaient de plus en plus du lieu, le naga précédait la marche et allumait les torches, ces lueurs enflamées semblait rendre le lieu moins sinistre, et l'odeur des feux coupait celui du marais. Ces lueurs contrastées avec la nuit, et c'est dans la vivacité des flammes que Vallon semblait revivre un moment du passé...

Il eu un flash-back, c'était son coeur qu'on aspirait, il semblait être à la place de quelqu'un d'autre, d'un étranger mort au tout début, celui à qui on n'a jamais demandé son nom, celui qu'on a jamais pris le temps de regardé vraiment, celui dont on a oublié à quoi il ressemblait...
Et soudain le retour à la réalité, Vallon laissa un soupir froid s'échapper de sa bouche, ses yeux cherchant à se reconnecter à la réalité. Il était crispé et semblait ne plus respirer.

-Vallon! Vallon! d'une main le naga haussa la tête du jeune stryge aux ailes noires, et lui fit plonger dans son regard. Si c'est trop dur pour toi, tu peux m'attendre au camp.

Vallon refusa, le naga sembla perplexe et il regarda Grabuge toujours présent, cherchant à savoir s'il serait une aide ou un problème. Une chose était certaine, il voulait quitter au plus vite cet endroit qui semblait trop les affecter, ce démon devra être terrasé rapidement.
-"Restez ici, je vais ouvrir le passage" annonça t-il en surveillant son jeune compère aux ailes de la nuit.

Pendant que l'entrée vers l'être qu'on nommait le Beholder allait s'ouvrir d'un moment à l'autre, Vallon en profita pour répondre aux interrogations du dompteur de griffon :
"C'est un démon, j'imagine qu'en soit cette progéniture du Pandémonium représente une menace, surtout quand il accompagne un maître démoniaque. Et, pour ta gouverne, aussi surprenant que cela puisse paraître, nous sommes pour la Garde Zéphyr et la préservation des espèces et refusons toute forme de braconnage" il dit cela avec des armes dans les yeux pensant à elle.
Il se reprit vite, pour ne pas laisser transparaitre son image dans sa tête.

"Alors, tu nous aides?"
dit-il alors que le passage s'ouvrait, et qu'un souffle mortuaire remontait glaçer le sang des intrus. Des squelettes jonchaient ici et là le long de la descente des escaliers.
Cela s'annonçait...MORTEL!




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

avatar

Messages : 1165
Expérience : 2277
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 57
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3565/3565  (3565/3565)
Vitesse: 111
Dégâts: 1764

MessageSujet: Re: "L'âme de l'homme est comme un marais infect: si l'on ne passe vite, on s'enfonce" [PW Equinoxe]   Mar 28 Aoû 2018 - 22:02

Mon jeune interlocuteur ailé répondit à ma question:

"Est-ce vraiment ta question ou tu te retiens de pas poser celle que tu désires vraiment? Tu n'as pas confiance je me trompe? Ne t'inquiètes pas, j'imagine que tu as raison, prudence est mère de surêté comme on dit et elle sied parfaitement à une âme de la justice. J'imagine à force de voiler tout ce qu'on dit, les gens ne savent plus quoi penser de nous. Ironique cette situation quand on y réfléchit."

Il était vrai que je ne faisais confiance ni à l'un ni à l'autre. Cependant, ça ne voulait pas dire que j'allais les attaquer sans preuves concrètes de leur forfait, pas plus que je les laisserais mourir face à une menace. Je restais un justicier, mais je n'appliquais pas la justice sans raisons. Or pour l'heure, je n'avais aucune raison de me retourner contre ceux qui étaient venus me sauver. Je rectifiai donc les dires de Vallon:

"Laisse moi rectifier ce que tu viens de dire Vallon. Je n'offre pas ma confiance si facilement, que ça soit à vous ou à n'importe qui. Cependant ma crainte est légitime. Je n'attaque pas les espèces innocentes, car on m'a appris à ne pas contrarier les esprits de la Nature sous peine de grosses répercussions."

J'avais préféré être clair. Une relation saine était basée sur la vérité, ainsi j'espérais que mes compagnons de route du jour n'allaient pas me mentir. Il n'appartenait qu'à eux de faire de nous des alliés ou des ennemis après tout.
Nous continuions à marcher tout en discutant, et nous semblions nous approcher de l'endroit qu'ils espéraient, à en voir le regard d'Equinoxe, qui allumait les torches sur notre chemin pour améliorer la visibilité assez exécrable des marais.
Tout à coup, Vallon sembla avoir du mal à respirer. Quelque chose n'allait pas, et c'est Equinoxe qui s'approcha de lui pour s'enquérir de son état. De mon coté, je sentais une présence malsaine dans ces lieux, mais je ne savais pas si le "malaise" de Vallon était dû à ça ou à autre chose. Peut être des souvenirs personnels en ces horribles lieux?
Equinoxe lui proposa de repartir au camp afin de se changer les idées, mais Vallon refusa. Le naga me jeta un coup d'oeil examinateur, puis dit tout en s'approchant de ce qui semblait être à l'origine de cette atmosphère malsaine:

"Restez ici, je vais ouvrir le passage"

Je dégainai mon marteau, sentant que le combat n'allait pas tarder à faire rage, et me mit devant Vallon alors que ce dernier répondit finalement à ma question:

"C'est un démon, j'imagine qu'en soit cette progéniture du Pandémonium représente une menace, surtout quand il accompagne un maître démoniaque. Et, pour ta gouverne, aussi surprenant que cela puisse paraître, nous sommes pour la Garde Zéphyr et la préservation des espèces et refusons toute forme de braconnage."

Je plissai les yeux en un regard scrutant, épiant si Vallon disait bien la vérité quand il parlait du respect des espèces, mais je ne sus déceler s'il disait vrai ou non. Je préférais leur accorder le bénéfice du doute, vu l'air vicié des lieux et l'atmosphère pesante des lieux. Si ce n'était pas un démon qui était derrière tout ça, alors je ne m'appelais pas Grabuge!
Vallon me demanda alors que le passage s'ouvrait, révélant une image peu reluisante:

"Alors, tu nous aides?"

J'examinai les quelques cadavres squelettiques jonchant le sol, en plus de l'odeur infecte qui émanait des lieux. Ca m'avait tout l'air d'être l'antre d'une terrible créature, je devais donc redoubler de vigilance lorsque nous l'explorerions.
J'acquiesçai à l'encontre de Vallon, et pénétrai dans l'antre, Feriel sur mes talons. Je lui chuchottai alors que je sentais que ses muscles se tendaient:

"Tout ira bien ma belle. On a vécu pire."

J'espérais la calmer suffisament pour qu'elle nous aide lors de l'affrontement futur qui s'annonçait difficile, vu le nombre de cadavres que nous voyions passer à coté. Vallon, qui ne semblait pas particulièrement choqué par la scène, avait tout de même un teint un peu plus blanchâtre que d'habitude. Je lui soufflai donc:

"Tu te sens prêt à affronter un démon millénaire? Tu m'as l'air un peu pâle quand même."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Equinoxe
Scrutateur des Ténèbres

avatar

Messages : 512
Expérience : 2108
Masculin Âge RP : 29

Politique : 25
Métier : Mineur - Maître Absolu
Titres:
 

(Vallon, compagnon d Equinoxe +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
2580/2580  (2580/2580)
Vitesse: 374
Dégâts: 1176

MessageSujet: Re: "L'âme de l'homme est comme un marais infect: si l'on ne passe vite, on s'enfonce" [PW Equinoxe]   Mer 29 Aoû 2018 - 13:28

La porte ouverte et déjà on pouvait presque y sentir la mort vous emportez.
Le justicer aux marteaux de BaldorHeim avait accepté la quête, peut-être voulait t-il voir de ses propres yeux quelles abominations sortent parfois du Pandémonium et répand un mal vicié sur Dùralas.
En entrant, le gobelin vert s'inquiéta de l'état du jeune ailé, celui-ci le rassura d'un sourire, son passé il ne pouvait pas le changer, mais il était hors de question qu'on puisse l'étudier, sous peine que les mêmes erreurs se reproduisent. C'est donc déterminé qu'il s'aventurait avec Grabuge et le serpent aux écailles rubis dans l'antre où se cachait le démon millénaire.

L'intérieur était sinistre, une aura noirâtre se faisait ressentir, le vent s'insinuait à présent dans les couloirs et produisait un son terrifiant, le courant d'air dévoilé de nombreuses toiles d'arachnides, et quelques os fragiles mal accrochés aux squelettes s'envolèrent avec un mélange de poussière et d'air ténébreux.
Soudain en avançant dans ce cimetière souterrain, la voix d'un homme pris au piège dans un mur de crâne (du moins sa jambe et son bras droit)  appelait à l'aide. Sa détresse faisait vibrer  ses cordes vocales dans une tonalité proche du désespoir.
Le naga rouge coupa l'élan du justicier, et lui demanda de regarder plus attentivement son corps, surtout dans la zone où normalement il y a un coeur. (du moins chez les vivants)
Le justicier put constater de lui-même : aucun organe vital apparent....

"On doit se hâter, VITE" dit soudainement le naga très inquiet, il en tremblait , c'était plus inquiétant qu'il ne le pensait, le secret avait été découvert par ce démon, et visiblement il n'avait pas perdu son temps.
Vallon emboîta le pas, mais dû une explication courte et efficace au justicier:
"Crois-moi on ne peut rien pour lui, il est déjà mort depuis bien longtemps, tout ce que tu vois c'est une magie qui le provoque, suis-nous"

Cela paraissait tellement réel, il avait une voix tellement humaine et ses yeux larmoyant évoquant une détresse abyssale donnait l'envie de l'aider.
En pleine course, c'était au-délà de l'inimaginable, sur de nombreux murs du sanctuaire, des personnes (le mot n'est peut-être plus adéquat.) hurlaient à l'aide, imploraient qu'on les sorte de cet enfer cauchemardesque, leurs bras étaient en direction des trois aventuriers, s'ils passaient trop près nul doute que jamais ils ne sortiraient du piège de la folie de ces cadavres vivants, expérimentant une deuxième fois le supplice de l'agonie.

Equinoxe et Vallon revenaient sur les traves de leur passé et en voyait le sombre reflet, le naga était tellement en colère qu'il aurait voulu être une énorme vague déferlante, afin que le démon se noie à jamais dans un tourbillon déchainé, émergence d'une rancune sans égale.
Serpentant à une vitesse folle, au sein de ce tombeau le naga dû désenchantait plusieurs passages invisible à l'oeil nu, pour que le groupe puisse avancer, puis enfin au bout d'une longue descente dans les entrailles de la terre, ils étaient-là, à l'endroit même d'un passé tourmenté.

"Le Sanctuaire des Larmes, on y est" souffla le jeune Vallon.
Visualisation:
 

Le plafond était éclairé d'une magie de la lumière, cette dernière faisait luire les deux torrents sortant des yeux d'un énorme visage de pierre situé au sommet d'une falaise. En contre-bas des visages figés dans la pierre rendaient l'atmosphère pesante pour les aventuriers. Enfin plusieurs ponts suspendus de pierre, se dessinaient devant cette fresque effrayante et impressionante.

"Grimpons, il doit être dans la grande salle" guida le naga.
"Je vais.....le TUER" hurla t-il en évacuant sa colère, tout en déployant un sort de trois sphères rouges, allant percuter des démons mineurs volants.
Les trois explosions firent valdinguer d'autres, mais ces nuisibles semblaient faire obstacle.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

avatar

Messages : 1165
Expérience : 2277
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 57
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3565/3565  (3565/3565)
Vitesse: 111
Dégâts: 1764

MessageSujet: Re: "L'âme de l'homme est comme un marais infect: si l'on ne passe vite, on s'enfonce" [PW Equinoxe]   Mer 5 Sep 2018 - 2:57

Mon compagnon aux ailes noires répondit à mes inquiétudes par un petit sourire, signifiant probablement que quoi que je dise, il était décidé à continuer à fouler ces souterrains lugubres.
Les couloirs que nous traversions avaient un air vicié, inquiétant, et rien de ce qui se trouvait dans ses lieux ne respirait la fraîcheur et l'amour. Des cadavres pavaient le sol, souvent assez décomposés pour qu'il ne reste qu'un reste de peau parcheminée sur un tas d'os. De plus, maintenant que nous avions pénétré dans ce lieu et ouvert la porte, un fort courant d'air s'infiltrait et hurlait dans les couloirs, semblable au souffle de la Mort. Quelques crânes, mal accrochés à leur corps squelettique, tombèrent au sol en se brisant, fragilisés par le temps et l'humidité. Les murs étaient d'ailleurs constitués eux même de squelettes. C'était l'endroit parfait pour un nécromancien rénégat si j'avais eu un avis à donner.
Soudain, un détail attira mon attention. A mesure que nous nous rapprochions, j'entendais des appels à l'aide provenir de ma gauche, vers ces fameux murs. Avançant un peu plus vite, je vis rapidement l'origine des appels à l'aide: ce qui semblait être un être humanoïde était coincé dans le mur, sa main tendue vers le couloir que nous traversions, suppliant qu'on l'aide à sortir d'ici. J'allais me précipiter pour lui porter secours mais Equinoxe m'arrêta en posant son bras devant moi. Il me dévoila alors un détail que je n'avais pas perçu: là où était sensé se trouver le coeur de ce malheureux, il y avait un trou béant qui ne présageait rien de bon. Il me dit, d'un air inquiet que je ne lui connaissais pas:

"On doit se hâter, VITE!"

Je tiquai un court instant sur ce que je voyais. Comment était-ce possible de garder quelqu'un en vie sans coeur? Quelle sombre magie était à l'oeuvre dans ses sinistres souterrains? Vallon m'apporta la réponse à mes questions quelques secondes après:

"Crois-moi on ne peut rien pour lui, il est déjà mort depuis bien longtemps, tout ce que tu vois c'est une magie qui le provoque, suis-nous."

Je fis une moue consternée, partagé entre mon désir de le sauver et les arguments rationnels qu'ils venaient de me présenter pour ne pas commettre ce qui pourrait être une erreur. Si c'était la magie qui faisait en sorte de le garder en vie, je doutais fort que ça soit une magie bénéfique, à en juger par la morosité de cet endroit. Je choisis donc de les écouter, dans le doute, et nous poursuivâmes notre périple dans la pénombre.
A mesure que nous avancions, les "cadavres vivants" se faisaient de plus en plus nombreux, et leurs suppliques brisaient mon coeur de justicier. Mais leur mains tendues semblaient représenter un risque, et mon instinct me hurlait de ne pas m'approcher. Je fis donc en sorte que Feriel évite de s'approcher de trop près, tout en continuant de lui caresser l'encolure pour la rassurer. Je lui chuchottai même alors que nous étions presque arrivés au bout du couloir:

"Courage ma belle, nous faisons ça pour la Justice."

Cela sembla la calmer un peu. Bien que je doute de l'âme altruiste de ma compagne, elle m'était fidèle - et c'était réciproque - donc elle savait sacrifier ses appréhensions au profit de mon idéal.
Au cours de la traversée, Equinoxe - qui avait par ailleurs l'air d'être en colère, sûrement à cause du mauvais traitement de ce qui devait être d'anciens camarades prisonniers des murs squelettiques - s'arrêta régulièrement, psalmodiant des mots qui devaient sûrement être liés à ses capacités magiques. Peut être s'occupait-il de désactiver les enchantements qui nous auraient entravés? C'était l'hypothèse la plus probante, car il était si pressée que je le voyais mal s'arrêter ainsi pour une autre raison que notre sécurité.

Nous arrivâmes finalement à la fin du couloir, qui brillait d'une lumière presque rassurante. Et le spectacle qui s'offrait à nous était impressionant. Devant nous, immense, se dressait deux cascades qui sortaient des yeux d'une statue, toute aussi gigantesque. Dans le ciel, la lumière nous parvenait, alors que nous étions en pleine nuit, ce qui me fit penser que c'était sûrement lié à un enchantement, ou peut être à de l'artisanat technophile bien que ça soit moins probable. Autour de nous, gravés dans la roche, des visages se dessinaient, aux airs terrifiants et lugubres. Au-dessus, loin au-dessus, se trouvait des ponts de pierre ainsi que quelques créatures volantes, qui m'avaient tout l'air d'être des gargouilles ou des bêtes du même genre. Néanmoins, je vieillissais, et ma vision n'était plus ce qu'elle était, donc je ne parvins pas à percevoir la vraie nature de ces bestioles volantes, ni à déterminer si elles représentaient une menace.

"Grimpons, il doit être dans la grande salle." nous confia le naga, toujours sur un air tendu, limite en colère. Je sentais qu'intérieurement, il bouillait. Il finit par lâcher, laissant exprimer sa rage:

"Je vais.....le TUER!"

Il envoya trois orbes rouges, qui allèrent s'exploser sur les créatures volantes plus haut. Instantannément, je dégainai mon marteau. Ce n'était pas sage de se laisser guider par ses émotions, car maintenant il nous avait fait repéré et à mon avis, les créatures pouvaient bien être pacifiques, elles allaient prendre ce qui venait de se passer pour une aggression. Comme pour répondre à ma question, une des bêtes touchées passa non loin de moi avant de s'écraser loin en bas, ce qui me permit de voir que le pont où nous nous trouvions était la seule surface solide qui nous séparait du néant d'en dessous.
Je me tournai vers Equinoxe, le marteau dégainé, et Feriel glatit, sentant que quelque chose se préparait. Je lançai alors au naga rouge:

"Brillante idée de se faire repérer, Equinoxe! Tu sais quelque chose au moins sur ces créatures que tu viens d'attaquer avant qu'on ne soit obligé de subir les conséquences de tes sauts d'humeur?"

Je désignai les créatures volantes qui semblaient maintenant s'être concertée pour charger dans notre direction. Le combat était imminent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 4303
Expérience : 14604
Féminin

MessageSujet: Re: "L'âme de l'homme est comme un marais infect: si l'on ne passe vite, on s'enfonce" [PW Equinoxe]   Jeu 6 Sep 2018 - 2:47

Début du combat Equinoxe(Vallon) & Grabuge VS Oeil démoniaque et ses sbires

L'équipe B commence le combat

Vitesse de la première équipe : 355

Equipe A :

Grabuge : 3515
Vitesse : 11
Dégâts : 1914

Equinoxe : 2360
Vitesse : 344
Dégâts : 1146
Regard médusant: Annule une capacité ennemie.
Venin du serpent: -15 pv/tour si touché.
Célérité: Tape X2 sur les Entités démoniaques volantes et la Monstruosité réanimée en décomposition

Ennemis/équipe B :

Vitesse cumulée de l'équipe B : 850

Décomposition de batracien  (corp réceptacle :  Seigneur des marais)  
500
Vitesse : 150
Dégâts : 100
Célérité : Tape X2 sur Grabuge

Entité démoniaque volante (corps réceptacle: Reine dartique)  : 500
Vitesse : 100
Dégâts : 150
Bonus : Reine pondeuse : La reine dartique est toujours accompagnée d'au moins deux dartiques. De plus, au troisième tour, la reine invoque deux autres dartiques. [Bloqué par Equinoxe]
Drain de vie royal : À chaque coup porté, la reine regagne 50 points de vie. Le drain de vie des dartiques est modifié : à chaque coup porté, ils soignent la reine de 10 points de vie.
Célérité : Tape X2 sur Grabuge
Butin :  x1 Dard de reine dartique

Entité démoniaque volante (corps réceptacle: Reine dartique)  : 500
Vitesse : 100
Dégâts : 150
Bonus : Reine pondeuse : La reine dartique est toujours accompagnée d'au moins deux dartiques. De plus, au troisième tour, la reine invoque deux autres dartiques. [Bloqué par Equinoxe]
Drain de vie royal : À chaque coup porté, la reine regagne 50 points de vie. Le drain de vie des dartiques est modifié : à chaque coup porté, ils soignent la reine de 10 points de vie.
Célérité : Tape X2 sur Grabuge
Butin : x1 Dard de reine dartique

Monstruosité réanimée en décomposition (Croqueur à l'agonie)  : 1100
Vitesse : 100
Dégâts : 250
Bonus : Mains baladeuses : Chaque joueurs subit les dégâts du monstre [Bloqué par Equinoxe]
Célérité : Tape X2 sur Grabuge

Oeil démoniaque (contrôle un Troll des marais)  : 3400
Vitesse : 400
Dégâts : 600
Bonus : Odeur putride : Les dégâts des adversaires sont réduits de 20% [Bloqué par Equinoxe]
Célérité: Tape X2 sur Grabuge
Butin : 1 peau de troll des marais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 4303
Expérience : 14604
Féminin

MessageSujet: Re: "L'âme de l'homme est comme un marais infect: si l'on ne passe vite, on s'enfonce" [PW Equinoxe]   Ven 7 Sep 2018 - 1:25

Décomposition de batracien attaque à 200 sur Grabuge.
Entités démoniaques volantes A et B attaquent à 300 chacune sur Grabuge.
Monstruosité réanimée attaque à 250 sur Équinoxe.
Œil démoniaque attaque à 600 sur Équinoxe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Equinoxe
Scrutateur des Ténèbres

avatar

Messages : 512
Expérience : 2108
Masculin Âge RP : 29

Politique : 25
Métier : Mineur - Maître Absolu
Titres:
 

(Vallon, compagnon d Equinoxe +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
2580/2580  (2580/2580)
Vitesse: 374
Dégâts: 1176

MessageSujet: Re: "L'âme de l'homme est comme un marais infect: si l'on ne passe vite, on s'enfonce" [PW Equinoxe]   Sam 8 Sep 2018 - 15:21

L'incandescence qui provenait de la magie du naga formait une aura rouge passion, semblable à la colère qui semblait envahir son coeur.
Au-dessus de lui, un spectacle de la magie de son enfance, le démon semblait avoir puisé dans le secret et ranimé des créatures du marais ; d'autres étaient plutôt controlées comme de vulgaires pions sur un échiquier.

Il vit bien assez tôt le meneur de ce tas de monstruosités, un oeil démoniaque appartenant certainement au Beholder manipulant comme une marionnette un troll des marais.
Le démon millénaire n'était pas si idiot, et avait envoyé un éclaireur pour le protéger tandis qu'il puisait une nouvelle force dans une magie interdite.

Alors qu'il avait lançé l'offensif, le gobelin justicier interrompa l'hardiesse du serpent rubis avec un certain côté donneur de leçon:

"Brillante idée de se faire repérer, Equinoxe! Tu sais quelque chose au moins sur ces créatures que tu viens d'attaquer avant qu'on ne soit obligé de subir les conséquences de tes sauts d'humeur?"

Il n'eut comme réponse qu'un regard rouge intense, et un coup jus lié à des mouvements d'électrons liés à la magie du vide.
Vallon avait déjà déployé ses ailes du crépuscule pour aller à la rencontre des créatures volantes, les ennemis frappèrent les premiers et ni le justicier, ni l'ange des ténèbres ou l'ensorcelleur aux écailles cramoisies n'en réchapèrent.

Les veines du naga devenèrent si grosses, qu'elles étaient très apparentes, il dégagea dans un premier temps sa magie annihilatrice pour réduire l'efficacité des adversaires. Puis il prit la parole, vexé des remarques du justicier :
"Ceux sont des pions du démon, tu as besoin de savoir autre chose peut-être? Je vais t'en donner, moi des sauts d'humeur"

Il se jetta bien vite dans le vide, tout en ouvrant un portail qui le conduist bien vite derrière la ligne de front, là où l'oeil démoniaque pensait se trouver à l'abri derrière son armée de zombie.
Du mépris dans le regard, le stratège oeil démoniaque avait tout suite répondu, comme une partie d'échec et avait placé entre lui et le naga un de ses pions.
"Tu crois que cela va m'arrêter? Ah! jugea t-il avant de se concentrer.
Entends mon appel, ô Grand Basilic et terrasse l'ennemi qui me fait face!
Une sorte de symboles étranges se formèrent sur le sol où se trouvait le magicien du vide, tandis que l'air se chargeait encore plus de magie, le naga rouge prononça doucement  des mots ancestraux et ce en décomposant chaque syllabe,  avec une voix qui semblait faire écho comme si il le prononçait dans une grotte : "Hereditatem magnus serpens".
Derrière lui, une apparition bref mais intense, de ce qui semblait être une tête d'un serpent géant, puis de ses prunelles une magie se déploya en direction de l'ennemi.
Dans les airs, en combat avec les entités volantes, le jeune Vallon fut surpris du sort choisi, c'était l'une des bottes secrètes du naga, il ne s'en servait que lorsqu'il était motivé à deux cents pour cent.
Le stryge noir sentit tout l'importance que son ami d'enfance mettait dans cette quête, il sentit une motiation l'envahir lui aussi, il mettrait tout en oeuvre pour sa réussite.

Dans le sillage de la magie, l'une des créatures ressucitée en première ligne fut changée instantanément  en pierre, l'oeil démoniaque avait étendu une sorte de bouclier ténébreux pour se protéger de l'impact, mais le sort avait réussi malgré tout à bien ammocher son hôte.

Dégainant ses deux épées, la naga était prêt à poursuivre le combat.

[Attaque sur la Monstruosité réanimée en décomposition ] ; puis sur l'[Oeil démoniaque ]






Dernière édition par Equinoxe le Sam 8 Sep 2018 - 17:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3777
Expérience : 16054

MessageSujet: Re: "L'âme de l'homme est comme un marais infect: si l'on ne passe vite, on s'enfonce" [PW Equinoxe]   Sam 8 Sep 2018 - 15:21

Le membre 'Equinoxe' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Naga' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

avatar

Messages : 1165
Expérience : 2277
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 57
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3565/3565  (3565/3565)
Vitesse: 111
Dégâts: 1764

MessageSujet: Re: "L'âme de l'homme est comme un marais infect: si l'on ne passe vite, on s'enfonce" [PW Equinoxe]   Ven 14 Sep 2018 - 10:44

Equinoxe, qui ne semblait pas décider à s'excuser, me gratifia d'un regard noir et des étincelles commençèrent à apparaître tout autour de lui. Vallon, lui, s'élança dans les airs à l'assaut des engeances démoniaques qui fonçaient droit sur nous. Au moins, Vallon avait l'avantage de pouvoir voler, mais il était clairement en sous nombre. J'espérais que le combat n'allait pas rester dans les airs, sans que je puisse intervenir, car Vallon aurait sûrement du fil à retordre seul face à tant d'adversaires.
Equinoxe lança un sortilège de zone, et je sentis une vague étrange me traverser, sans pour autant me blesser. Cela devait certainement être une attaque affaiblissante de notre ensorceleur naga, sans que j'en ai la certitude. Ce dernier se tourna alors vers moi et me répondit, un léger air de vexation dans la voix:

"Ceux sont des pions du démon, tu as besoin de savoir autre chose peut-être? Je vais t'en donner, moi des sauts d'humeur."

Je tentai de lui répondre, sur un ton cynique:

"Ma foi, un conseil n'aurait pas été de ref-..."

Mais contre toute attente, Equinoxe sauta dans le vide, la rage au ventre, et j'écarquilla les yeux tout en me précipitant à son secours. Avait-il fait ça consciemment? Un sombre sortilège l'avait-il touché, l'obligeant à se jeter dans le vide? Je n'en savais rien mais n'eut pas le temps de le découvrir car au même moment un de nos adversaires atterrit près de moi, et j'eus à peine le temps de lever mon bouclier qu'un dard me frappa de plein fouet, m'obligeant à reculer.
Le monstre qui me faisait face ressemblait à une grosse guêpe, avec une sorte d'énorme ventre visqueux, et de ce dont je me souvenais des quelques informations que j'avais sur le Marais, ça m'avait tout l'air d'être un dartique, plutôt gros si je me souvenais bien des descriptions qu'on m'en avait fait. Le dartique semblait animé d'une énergie étrange, comme s'il n'était pas pleinement maître de son esprit. Ses mouvements étaient erratiques, mais ça ne l'empêchait pas de rester dangeureux.
Je pointai la créature de mon marteau alors qu'au loin retentissait les glatissements de Feriel, aux prises avec un autre monstre des ruines. Il était temps de se bouger un peu.

Je chargeai droit sur la créature, mais ces déplacements étaient si imprévisibles que mon coup ne fit pas mouche, et je me retrouvai dos à mon adversaire. Ni une ni deux, je me retournai mais une de ses mandibules me perfora l'épaule gauche. Heureusement, la blessure ne semblait pas profonde à en juger par la douleur, je fis donc fi de cet inconvénient et repoussai d'un geste vif l'insecte des marais. Le combat n'était pas fini!


Dernière édition par Grabuge le Ven 14 Sep 2018 - 10:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3777
Expérience : 16054

MessageSujet: Re: "L'âme de l'homme est comme un marais infect: si l'on ne passe vite, on s'enfonce" [PW Equinoxe]   Ven 14 Sep 2018 - 10:44

Le membre 'Grabuge' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Peau verte' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 4303
Expérience : 14604
Féminin

MessageSujet: Re: "L'âme de l'homme est comme un marais infect: si l'on ne passe vite, on s'enfonce" [PW Equinoxe]   Dim 16 Sep 2018 - 12:44

Tu n'as pas le bonus de célérité sur l'œil démoniaque Equinoxe, ta deuxième attaque a été reportée sur une des entités démoniaques volantes.

Tour 2 du combat Equinoxe(Vallon) & Grabuge VS Œil démoniaque et ses sbires

L'équipe B commence le combat

Vitesse de la première équipe : 355

Equipe A :

Grabuge : 2815
Vitesse : 11
Dégâts : 1914

Equinoxe : 1510
Vitesse : 344
Dégâts : 1146
Regard médusant: Annule une capacité ennemie.
Venin du serpent: -15 pv/tour si touché.
Célérité: Tape X2 sur les Entités démoniaques volantes

Ennemis/équipe B :

Vitesse cumulée de l'équipe B : 650

Décomposition de batracien  (corps réceptacle :  Seigneur des marais)  
500
Vitesse : 150
Dégâts : 100
Célérité : Tape X2 sur Grabuge

Entité démoniaque volante A (corps réceptacle: Reine dartique)  : 550
Vitesse : 100
Dégâts : 150
Bonus : Reine pondeuse : La reine dartique est toujours accompagnée d'au moins deux dartiques. De plus, au troisième tour, la reine invoque deux autres dartiques. [Bloqué par Equinoxe]
Drain de vie royal : À chaque coup porté, la reine regagne 50 points de vie. Le drain de vie des dartiques est modifié : à chaque coup porté, ils soignent la reine de 10 points de vie.
Célérité : Tape X2 sur Grabuge
Butin :  x1 Dard de reine dartique

Entité démoniaque volante B (corps réceptacle: Reine dartique)  : 0
Vitesse : 100
Dégâts : 150
Bonus : Reine pondeuse : La reine dartique est toujours accompagnée d'au moins deux dartiques. De plus, au troisième tour, la reine invoque deux autres dartiques. [Bloqué par Equinoxe]
Drain de vie royal : À chaque coup porté, la reine regagne 50 points de vie. Le drain de vie des dartiques est modifié : à chaque coup porté, ils soignent la reine de 10 points de vie.
Célérité : Tape X2 sur Grabuge

Butin : x1 Dard de reine dartique

Monstruosité réanimée en décomposition (Croqueur à l'agonie)  : 0
Vitesse : 100
Dégâts : 250
Bonus : Mains baladeuses : Chaque joueurs subit les dégâts du monstre [Bloqué par Equinoxe]
Célérité : Tape X2 sur Grabuge


Œil démoniaque (contrôle un Troll des marais)  : 3400
Vitesse : 400
Dégâts : 600
Bonus : Odeur putride : Les dégâts des adversaires sont réduits de 20% [Bloqué par Equinoxe]
Célérité: Tape X2 sur Grabuge
Butin : 1 peau de troll des marais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 4303
Expérience : 14604
Féminin

MessageSujet: Re: "L'âme de l'homme est comme un marais infect: si l'on ne passe vite, on s'enfonce" [PW Equinoxe]   Dim 16 Sep 2018 - 12:45

Décomposition de batracien attaque à 200 sur Grabuge.
Entité démoniaque volante A attaque à 150 sur Equinoxe.
Œil démoniaque attaque à 600 sur Equinoxe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Equinoxe
Scrutateur des Ténèbres

avatar

Messages : 512
Expérience : 2108
Masculin Âge RP : 29

Politique : 25
Métier : Mineur - Maître Absolu
Titres:
 

(Vallon, compagnon d Equinoxe +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
2580/2580  (2580/2580)
Vitesse: 374
Dégâts: 1176

MessageSujet: Re: "L'âme de l'homme est comme un marais infect: si l'on ne passe vite, on s'enfonce" [PW Equinoxe]   Dim 23 Sep 2018 - 21:36

Qu'est-ce donc cette sorcellerie? L'entité démoniaque venait de se guérir entièrement en sacrifiant une entité volante, serait-elle porteuse de cette fameuse magie?
Cette fois-ci c'était yeux contre oeil et aucun des deux adversaires ne voudraient flanchir, le naga avait un peu plus tôt dégainé cette deux lames pour une attaque à double tranchant, il allait épuiser l'hôte de cet oeil de Beholder jusqu'à ce qu'il s'effondre.
Aucun relachement ne serait être toléré, l'ennemi ne doit pas triompher!

Un coup, deux coups, trois coups et même s'il fallait en donner mille, et bien le serpent cramoisi en donnerait deux mille. Il ne serait satisfait qu'en voyant l'ennemi mort devant ses yeux aux couleurs des ténèbres.

En direction du ciel, le jeune Vallon fit une descente spectaculaire et interpella le justicier :
-"Courage! Ne te laisse pas décourager par ces affreux! dit-il en prêtant main-forte à Grabuge.
Allez, en scelle justicier et débarasse-nous de cette horreur!" cria t-il en libérant l'accès à la monture du justicier et en créant un courant d'air pour un envol dès plus magistral.
Son objectif était clairement ce gros troll, qui représentait une menace avec l'oeil qui le domptait comme il le voulait.

Le naga cramoisi, un peu à bout de souffle se remis à ce plan venu du ciel.
Il déchaina des chaines spirituelles pour tenter d'immobiliser l'adversaire.
"Je compte sur vous! Un piquet aérien devrait être suffisant" encouragea t-il avant de reculer.

En haut dans le ciel, les lueurs rendaient difficile pour les yeux de voir ce qui arrivait du ciel.
Près du pic de la cascade, le stryge noir était au côté du justicier :

"J'y vais avec toi! A nous trois, on ne peut pas échouer! Montrons la force de notre détermination! Ce n'est pas un sbire qui va nous arrêter!!" dit-il en accélérant pour créer un courant descendant.

Pour la première fois qu'ils tentèrent une attaque synchro, le jeune ailé pria pour qu'elle réussise.
"Que la mort vienne du ciel!!!!" déblatéra t-il avec violence pour booster à fond le moral de ces équipiers.

[Attaque l'Oeil démoniaque ] (Utilisation d'un bracelet critique)






Dernière édition par Equinoxe le Lun 24 Sep 2018 - 18:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3777
Expérience : 16054

MessageSujet: Re: "L'âme de l'homme est comme un marais infect: si l'on ne passe vite, on s'enfonce" [PW Equinoxe]   Dim 23 Sep 2018 - 21:36

Le membre 'Equinoxe' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Naga' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

avatar

Messages : 1165
Expérience : 2277
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 57
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3565/3565  (3565/3565)
Vitesse: 111
Dégâts: 1764

MessageSujet: Re: "L'âme de l'homme est comme un marais infect: si l'on ne passe vite, on s'enfonce" [PW Equinoxe]   Jeu 27 Sep 2018 - 10:03

Alors que j’étais aux prises avec la violente dartique, Vallon me lança des encouragements tout en piquant droit vers mon adversaire, l’éloignant d’un coup d’aile bien placé avant de me dire, maintenant que je n’étais plus entravé :

« Allez, en scelle justicier et débarasse-nous de cette horreur! »

Au même moment, Feriel se dégagea de son ennemi et fonça vers moi. On savait tous les deux quoi faire. Sans prendre le temps de donner une réponse orale à mon compagnon stryge, j’enfourchai ma monture au vol – et je mentirais si je disais que les muscles de mes bras n’en avaient pas pâtis – et montai vers le ciel pour avoir une vision d’ensemble. Au loin, Equinoxe se battait avec une férocité remarquable, que je me devais de louer, et Vallon ne tarda pas à me rejoindre en esquivant les assauts des monstres volants.
Equinoxe libéra des sortes de chaînes, et nous cria depuis le contre-bas :

« Je compte sur vous! Un piquet aérien devrait être suffisant »

C’était là la solution en effet. Et si quelqu’un devait être victime de notre attaque combinée c’était sûrement l’imposant troll qui bien que lent était une force de frappe non négligeable.
Vallon me dit, sa voix légèrement couverte par le bruit de la cascade non loin :

« J'y vais avec toi! A nous trois, on ne peut pas échouer! Montrons la force de notre détermination! Ce n'est pas un sbire qui va nous arrêter!! »

Il avait le chic pour encourager, ce jeune stryge. Si sa morale n’avait pas semblé si fou, il aurait fait un bon membre d’Egide, prompt à commander et encourager ses camarades pour qu’ils mènent le grand combat de la Justice avec une conviction inébranlable.
Il piqua alors, créant une sorte de courant descendant dans lequel je fis s’engouffrer Feriel, qui prit donc de la vitesse.
Presque arrivé sur la cible, il se passa deux choses : tout d’abord, Vallon, au paroxysme de la fièvre guerrière, cria un énième encouragement tout en atteignant sa cible :

"Que la mort vienne du ciel!!!!"

Mais au même moment, la grande dartique avec qui j’étais aux prises tout à l’heure me percuta et fit dévier ma trajectoire. Rompu aux arts du combat et d’une nature alerte, je parvins in-extremis à mettre mon bouclier entre son dard et le flan de Feriel, mais son appendice perçante me fit une longue coupure sur le bras en remontant. Je manquai de lâcher mon bouclier mais usai de toute ma volonté pour le maintenir fermement alors que Feriel glatissait et remontait vers notre ancienne position. Je devais me charger de cette créature bourdonnante avant le troll, visiblement, sinon elle ne me laisserait pas exécuter la sentence de la Justice en paix.

[Attaque Troll des Marais réanimé]


Dernière édition par Grabuge le Jeu 27 Sep 2018 - 10:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3777
Expérience : 16054

MessageSujet: Re: "L'âme de l'homme est comme un marais infect: si l'on ne passe vite, on s'enfonce" [PW Equinoxe]   Jeu 27 Sep 2018 - 10:03

Le membre 'Grabuge' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Peau verte' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 4303
Expérience : 14604
Féminin

MessageSujet: Re: "L'âme de l'homme est comme un marais infect: si l'on ne passe vite, on s'enfonce" [PW Equinoxe]   Ven 28 Sep 2018 - 19:40

Equinoxe utilise un bracelet critique qui provoque un CC à 50%. Il ne peut plus utiliser de porte-bonheur durant le combat.

Tour 3 du combat Equinoxe (Vallon) & Grabuge VS Œil démoniaque et ses sbires

L'équipe B commence le combat

Vitesse de la première équipe : 355

Equipe A :

Grabuge : 2615
Vitesse : 11
Dégâts : 1914

Equinoxe : 760
Vitesse : 344
Dégâts : 1146
Regard médusant: Annule une capacité ennemie.
Venin du serpent: -15 pv/tour si touché.
Célérité: Tape X2 sur les Entités démoniaques volantes

Ennemis/équipe B :

Vitesse cumulée de l'équipe B : 650

Décomposition de batracien  (corps réceptacle :  Seigneur des marais)  
500
Vitesse : 150
Dégâts : 100
Célérité : Tape X2 sur Grabuge

Entité démoniaque volante A (corps réceptacle: Reine dartique)  : 600
Vitesse : 100
Dégâts : 150
Bonus : Reine pondeuse : La reine dartique est toujours accompagnée d'au moins deux dartiques. De plus, au troisième tour, la reine invoque deux autres dartiques. [Bloqué par Equinoxe]
Drain de vie royal : À chaque coup porté, la reine regagne 50 points de vie. Le drain de vie des dartiques est modifié : à chaque coup porté, ils soignent la reine de 10 points de vie.
Célérité : Tape X2 sur Grabuge
Butin :  x1 Dard de reine dartique

Entité démoniaque volante B (corps réceptacle: Reine dartique)  : 0
Vitesse : 100
Dégâts : 150
Bonus : Reine pondeuse : La reine dartique est toujours accompagnée d'au moins deux dartiques. De plus, au troisième tour, la reine invoque deux autres dartiques. [Bloqué par Equinoxe]
Drain de vie royal : À chaque coup porté, la reine regagne 50 points de vie. Le drain de vie des dartiques est modifié : à chaque coup porté, ils soignent la reine de 10 points de vie.
Célérité : Tape X2 sur Grabuge

Butin : x1 Dard de reine dartique

Monstruosité réanimée en décomposition (Croqueur à l'agonie)  : 0
Vitesse : 100
Dégâts : 250
Bonus : Mains baladeuses : Chaque joueurs subit les dégâts du monstre [Bloqué par Equinoxe]
Célérité : Tape X2 sur Grabuge


Œil démoniaque (contrôle un Troll des marais)  : 1681 - 15 de vitalité/tour
Vitesse : 400
Dégâts : 600
Bonus : Odeur putride : Les dégâts des adversaires sont réduits de 20% [Bloqué par Equinoxe]
Célérité: Tape X2 sur Grabuge
Butin : 1 peau de troll des marais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 4303
Expérience : 14604
Féminin

MessageSujet: Re: "L'âme de l'homme est comme un marais infect: si l'on ne passe vite, on s'enfonce" [PW Equinoxe]   Ven 28 Sep 2018 - 19:42

Décomposition de batracien attaque à 200 sur Grabuge
Entité démoniaque volante A attaque à 150 sur Equinoxe
Oei démoniaque attaque à 1200 sur Grabuge


Dernière édition par Le Juge le Dim 7 Oct 2018 - 4:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "L'âme de l'homme est comme un marais infect: si l'on ne passe vite, on s'enfonce" [PW Equinoxe]   

Revenir en haut Aller en bas
 

"L'âme de l'homme est comme un marais infect: si l'on ne passe vite, on s'enfonce" [PW Equinoxe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» O'BRIEN ~ un jeune homme... pas comme les autres.
» Profil d'un homme pas comme les autres
» Passage du Lt Géneral Ken Keen, commandant Sud Américain le mois passé
» L'éphéméride de notre vie...
» LE LAMPYRE (VER LUISANT) et les LUCIOLES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ouest de Dùralas :: Les marais Hukutav :: Les ruines d'Alquateraze-