AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Talya
Le Monde de Dùralas a précisément 1841 jours !
Dùralas, le Mer 14 Nov 2018 - 12:05
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 La première victime de l'horreur sera toujours l'innocence.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luci K. Omnia
Nouvel Arrivant

avatar

Messages : 1
Expérience : 0
Politique : 01
Métier : Novice (0)
Titres:
 


MessageSujet: La première victime de l'horreur sera toujours l'innocence.   Sam 22 Sep 2018 - 11:45




Nom : Luci K. Omnia

Âge : 26 ans

Sexe : Long

Race : Humain

Classe envisagée : Assassin

Métier envisagé : Chasseur

Capacité magique : None

Mode hardcore : Oui




-

C’est toujours une plaie de devoir se décrire … Ca ne fait que nous objectifier, nous rentrer dans une petite case, dans une petite boite, dans un petit tiroir. Tragique. Mais j’imagine que je dois passer par là, à nouveau. Décrire ce corps qu’est le mien. Bref. Passons aux descriptifs barbants et rébarbatifs.

Quand je me regarde dans le miroir la première chose qui me frappe, si on omet la crasse de la glace, se sont mes cheveux blonds. Dorés certains diraient. J’ai du mal avec cet adjectif. Cela insinuerait un caractère noble, presque divine à mon apparence. Foutaise. Je suis un enfant de la rue, un gamin de la crasse, des injures et de la violence. Donc mes cheveux sont blonds, un blond au reflet poussiéreux. Ils sont relativement longs, pouvant couvrir sans peine mon visage entier. Souvent en pagaille, je soupçonne que mes cheveux possèdent une volonté qui leur ait propre, puisque peu importe comment je tente de les coiffer il semble toujours vouloir retrouver leur forme originelle. Mes tifs sont usés, cassantes, par manque de soin ou alors simplement parce que c’est plus facile d’attraper un enfant par les cheveux pour lui écraser le visage contre le sol. Un des deux.

En descendant votre regard, vous discernerez des sourcils fins, une pilosité discrète et des yeux d’un marrons vifs. Se rapprochant tantôt de la citrine ou du saphir orange selon la luminosité. Un trait qui ne manque pas de gêner quand vous êtes un tueur. Mais bon. On s’accommode de notre corps avec le temps. Il le faut bien, n’est-ce pas ? S’accepter pour mieux s’aimer, toutes ces conneries des junkys abrutis. Non je ne m’aime pas. Je ne dis pas que je suis déplaisant, non, je suis persuadé du contraire, mais il en faut bien plus qu’un joli minois pour s’aimer. Mettez de la chantilly sur un tas de bouse, ça vous semblera plus appétissant, mais sûrement pas délicieux. Bref.

Où j’en étais ? Ah oui. Mes yeux donc. Ils sont d’une couleur précieuse et intriguant, jurant avec la pâleur cadavérique du reste de mon visage. Sous ses yeux cristallins, j’ai un nez légèrement pointu, rien de bien dramatique toutefois, qui se penche timidement sur mes lèvres. Mes lèvres, ma bouche et mes dents. Je dirais que c’est la partie qui me caractérise le plus, ou plutôt celle qui me trahit le plus souvent. Si on prend une vue globale de ma personne, je passerais pour un gars tout à fait banal, un peu pâle, mais rien d’irrémédiable après une cure de soleil. Toutefois, lorsqu’on s’attache à mon sourire on comprend que quelque chose cloche. Je ne peux le contrôler lorsque je suis soumis à de fortes émotions. J’ai le sourire facile lorsque j’égorge un enfant ou un chat, j’ai les dents grinçantes lorsque je me sens sous-estimer, j’ai la bouche tremblante quand un combat à mort s’engage, mais le plus spectaculaire, reste cet instant, cette seconde où la mort entre dans la ronde. Lorsque je torture quelqu’un, ou que la lame d’un adversaire me caresse sensuellement la carotide, mmh, alors là, han je me, mmh, je me sens partir, c’est si bon, c’est si fou, si torride, je, haaan, rien que d’y parler je me sens haletant, excité, cette sensation de ne plus rien posséder, si ce n’est cette froide lame sous la gorge prête à nous exterminer. Mmh. Pardon. Je me suis emporté.

Je porte d’habitude des vêtements amples, asses amples pour que je puisse me mouvoir librement, tout en cachant des surprises dans mes manches. Toutefois j’apprécie aussi les costume plus classieux, les vêtements de la haute, piqué sur un cadavre d’un noble encore gisant.

Mmh … D’autres traits particuliers … Particuliers pour vous sans aucun doute, même si pour moi ce fut mon quotidien pendant un temps. Des cicatrices. Mon corps en est couvert. Sur mes muscles finement dessinés on peut retrouver les ravages du temps, et d’une vie mouvementée, violente parfois. La plus impressionnante cicatrice reste sans aucun doute celle dans mon dos, en forme de 7, une dague m’avait déchiré à l’époque d’une épaule à l’autre puis du flanc droit jusqu’au bassin.

Oh … Et j’ai de longs ongles … Non vraiment … J’ai de longs ongles. Ca peut paraître dérisoire, mais un coup bien placé et vous verrez qu’avoir des ongles aussi longs n’a rien d’anodin. -





Développez le caractère de votre personnage, sa psychologie, la manière dont il réagit, comment il perçoit le monde qui l'entoure, ce qui le pousse à être comme il est. Vous pouvez aussi révéler ce qu'il aime ou non, ses atouts, ses défauts, etc.
N'hésitez pas à en faire un personnage profond et complet, rendez-le réel !

-5 lignes minimum-





Il est temps maintenant de nous présenter l'histoire de votre personnage : parlez des moments importants de sa vie, ses origines et son contexte familial, l'enfance qu'il a eu, les liens qu'il a tissé au fil de ses aventures, les épreuves par lesquelles il est passé.
Son histoire est ce qui a fait de votre personnage ce qu'il est aujourd'hui, il ne faut donc pas la négliger.
Cela-dit, il n'est pas nécessaire d'avoir réalisé de hauts-faits pour voir une grande aventure se profiler sur Dùralas, votre histoire pourra donc être soit plutôt classique, soit atypique, il faut de la diversité pour faire un monde !

-10 lignes minimum-





Maintenant que le passé a été évoqué, faisons place à l'avenir.
Votre personnage souhaite accomplir quelque chose de sa vie, il a des motifs qui le poussent à partir à l'aventure et à nourrir de belles ambitions, racontez-nous !


Derrière l'écran


Prénom ou pseudo : Luci … Ouais comme Luci de mon perso.
Âge : 19 ans sur la fin malheureusement …
Pays/Région : Toulouse rpz.
Tes occupations préférées : Ecrire … Ouais bah écoutez j’y suis pour rien moi …

Code du règlement : Je vais le recopier incessamment sous peu promis, juré, craché.

Comment as-tu connu le forum, ou par qui  Je trainais sur po … Le hasard …
Tes premières impressions sur Dùralas : Poce bleu.
As-tu déjà été sur un forum RP Trop souvent malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valphégas
Fantôme sanglant

avatar

Messages : 652
Expérience : 1522
Masculin Âge RP : 21

Politique : 21
Métier : Mineur - Apprenti
Titres:
 

(Nalphégius, Pégase de Valphégas +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
760/760  (760/760)
Vitesse: 590
Dégâts: 745

MessageSujet: Re: La première victime de l'horreur sera toujours l'innocence.   Sam 22 Sep 2018 - 14:53

Oooouh je sens qu'on a un beau perso en préparation Tout content Je ne sais pas qui tu es, mystérieux Luci, mais ton écriture me plaît déjà Clin d'oeil
Bon j'ai pas grand chose à commenter pour le moment, mais hâte de voir ce que ton perso donne.

Et SAINTE MERE DE DIEU TU ES DU SUD OUEST! Enfin un coupaing du Sud-Ouest sur Dùralas! Je suis à 1h de Toulouse perso, dans le Gers, et pour une fois que je rencontre un rôliste près de ma région x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moradund Marteau-de-Fer
Prætor Primaris ♦ Imperator ♦ Paladin

avatar

Messages : 1266
Expérience : 3588
Masculin Âge RP : 125

Politique : 107
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Bolgrong, Ours de Moradund [Emblème Kazharien]  +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
2747/2747  (2747/2747)
Vitesse: 494
Dégâts: 1793

MessageSujet: Re: La première victime de l'horreur sera toujours l'innocence.   Dim 23 Sep 2018 - 1:09

Bienvenue en Dùralas!

Je suis le Praetor Primaris, modérateur. N'hésite pas à m'envoyer un mp si tu as une question ou à m'attraper, moi ou un des membres du forum sur la ChatBox (lorsqu’on y est).

Bien qu'on ai tous pensé à la blague du "Sexe: Long" lors de la création de nos fiches (pour les gars en tout cas), pour des raisons de conforts de lecture et parce que c'est quand même du bon gros mauvais goût, je te demanderais de bien vouloir éditer pour afficher une réponse plus correcte.

Citation :

Toutefois, lorsqu’on s’attache à mon sourire on comprend que quelque chose cloche. Je ne peux le contrôler lorsque je suis soumis à de fortes émotions. J’ai le sourire facile lorsque j’égorge un enfant ou un chat, j’ai les dents grinçantes lorsque je me sens sous-estimer, j’ai la bouche tremblante quand un combat à mort s’engage, mais le plus spectaculaire, reste cet instant, cette seconde où la mort entre dans la ronde. Lorsque je torture quelqu’un, ou que la lame d’un adversaire me caresse sensuellement la carotide, mmh, alors là, han je me, mmh, je me sens partir, c’est si bon, c’est si fou, si torride, je, haaan, rien que d’y parler je me sens haletant, excité, cette sensation de ne plus rien posséder, si ce n’est cette froide lame sous la gorge prête à nous exterminer. Mmh. Pardon. Je me suis emporté.
Cette partie bien que très logique et bien intégré au texte va plutôt dans la description mentale.

Bonne chance pour le reste de ta fiche, tu as un bon phrasé, hâte de voir la version finale et corrigé (ouais j'ai vu un "ait" pour un "est" je sais plus où...)

Je te souhaite une bonne journée en nos contrés!
Praetor Primaris




Que ton marteau sonne clair.
Que ton enclume résonne.

Dialogues: -Moradund : ffffff ~Ronin: bbbbbb
Rappel : Ronin n'est audible que par les télépathes,
ou lors de crises de rages (Dialogues lors des crises: ~Ronin)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/MrMomory
Mohana Dharitri
Administratrice ♦ Chamane

avatar

Messages : 2064
Expérience : 3565
Féminin Âge RP : 26

Politique : 161
Métier : Sculptrice - Maîtresse Absolue
Titres:
 

(Hibou de Mohana +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
4323/4323  (4323/4323)
Vitesse: 1298
Dégâts: 2335

MessageSujet: Re: La première victime de l'horreur sera toujours l'innocence.   Dim 23 Sep 2018 - 6:17

Bienvenue à toi, Luci !
Je plussoie mon ami Moradund concernant ce qu'il a dit, merci d'en tenir compte Clin d'oeil

J'ai aussi remarqué quelques coquilles, par exemple l'utilisation d'un féminin après du masculin (dans la partie du blond qui donne un air divin) et je ne sais plus trop où aussi, quelque chose du même genre.

On attendra que tu complètes ta fiche et la termine pour t'ajouter au groupe des Humains, ainsi que le code du réglement. Une fois tout cela fait, le Tribun passera pour valider ton personnage.

Bonne aventure sur Dùralas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Mohana Dharitri
Administratrice ♦ Chamane

avatar

Messages : 2064
Expérience : 3565
Féminin Âge RP : 26

Politique : 161
Métier : Sculptrice - Maîtresse Absolue
Titres:
 

(Hibou de Mohana +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
4323/4323  (4323/4323)
Vitesse: 1298
Dégâts: 2335

MessageSujet: Re: La première victime de l'horreur sera toujours l'innocence.   Lun 5 Nov 2018 - 11:21

Fiche déplacée dans les "Présentations en attente"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La première victime de l'horreur sera toujours l'innocence.   

Revenir en haut Aller en bas
 

La première victime de l'horreur sera toujours l'innocence.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Demain sera toujours un autre jour.
» Une aide est toujours apportée à ceux qui la demandent. Avec Caroline Sangster.
» Moonlight sonata [Livre 1 - Terminé]
» Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel]
» Requiem A. Cooper • " Ce sera toujours la drogue. "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Présentations des membres :: Présentations en attente-