AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Yavik Vulpes
Le Monde de Dùralas a précisément 1874 jours !
Dùralas, le Lun 17 Déc 2018 - 13:30
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 Arhiann (ne perdons pas le fil)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arhiann
Habitant(e)

avatar

Messages : 96
Expérience : 250
Féminin Âge RP : 60

Politique : 01
Métier : Sculpteur - Apprentie
Titres:
 

(Calebasse démoniaque, +200, v+200, Calebasse Piñata : Les récompenses en pièces d'or de fin de combat concernant les tours passés sont multipliées par 10 [le voleur aura le droit à une multiplication par 20])

Stats & équipements
Vitalité:
360/360  (360/360)
Vitesse: 191
Dégâts: 388

MessageSujet: Arhiann (ne perdons pas le fil)   Lun 5 Nov 2018 - 22:55




Nom : Arhiann

Âge : la soixantaine (jeune adulte donc)

Sexe : femelle

Race : "faune-bélier", à savoir, hybride bipède de mouton/bélier (comme un faune "classique", mais avec du bélier au lieu du bouc)

Classe envisagée : pugiliste

Métier envisagé : sculpteure, ou bûcheronne, voire autre selon les besoins

Capacité magique : la divination astrologique (comme son père). Après avoir longuement contemplé le ciel nocturne, elle fait parfois un type de rêve particulier, où le langage des corps célestes lui est intelligible. La manière dont elle a pu interpréter leurs signes s'efface rapidement après son réveil, mais le message, lui, persiste... parfois.

Mode hardcore : non, merci bien XD






   Arhiann est une hybride dans la fleur de la jeunesse, plutôt petite et fine. Elle se tient debout sur deux pattes de mouton, pas aussi agiles que celles de ses cousins les faunes-boucs, à son grand dam, mais probablement plus solides. Une toison blanche (du moins, au sortir d'un bain) et frisée recouvre tout le bas de son corps, à laquelle s'ajoute le petit pompon d'une queue ovine. Le tout se trouve parfois à demi dissimulée sous une longue jupe, mais jamais complètement, car elle ne porte ces vêtements que fendus des deux côtés. Lorsqu'elle se trouve seule ou entourée de ses semblables, elle préfère s'en passer : il est en effet bien plus confortable de cabrioler sans ces morceaux de tissu, et c'est ainsi que sa race a été créée.
    Elle a cependant admis que la notion de pudeur ne se montrait pas semblable en tout lieu et auprès de tous : un simplissime bustier couvrira donc au moins son torse de femme dès qu'elle se trouve hors de sa tribu, voire quelque chose de plus large, en fonction également du climat extérieur. D'une manière générale, elle préfère porter des vêtements à la coupe simple, parfois pas davantage que des carrés de tissus drapés autour d'elle, et maintenu par quelques lacets ou broches. Pour la même raison de praticité, ses cheveux restent coupés courts.

    Chez cette hybride, un visage à la forme doucement arrondie, et des traits tout en finesse, semblent proclamer la douceur et l'innocence de l'agneau. Ce ne sont pas ses cheveux fins, blond clair, et frisés comme le pelage de son animal modèle, ni ses grands yeux clairs, qui pourront démentir cette impression. Et pourtant, que viennent faire là les cornes recourbées du bélier, inspirateur de la divine Magnésie pour la création de sa famille raciale ? Celles d'Arhiann sont de taille modeste, mais particulièrement bien entretenues, et leur pointe reste toujours aiguisée.
    Quant à son regard, la parenté évidente avec le brun pâle du mouton n'est pas seul, car des traces de vert sylvestre s'y attardent également. Alors, brun ou vert ? Il sera compliqué de trancher entre ces deux couleurs, et l'on ne pourra que se borner à qualifier ses iris comme présentant un mélange des deux, le tout donnant une teinte très forestière à ses yeux.  Et si l'on a pris le temps de si bien les examiner, sans doute aura-t-on également remarqué une profondeur qui s'assortit assez mal avec l'image d'une brebis sans volonté propre.





    De fait, Arhiann n'a rien du bétail timoré que son allure première pourrait laisser supposer. Elle porte un regard acéré sur ce qui l'entoure, et à l'issue d'un moment de calme concentration, peut réagit avec une vivacité tout à fait inattendue. Comme pour ceux de son peuple, la nature qui l'entoure est importante, mais elle accorde encore davantage de priorité à ce qui la dépasse : l'immensité du ciel, l'état de plénitude induit par la méditation, la suprématie de la divine Magnésie.
    Tout cela, pour elle, ne forme qu'un même ensemble de sommets embrumés, qu'elle ne se lasse pas de chercher à discerner (d'où la magnésie, plutôt utile pour l'escalade en haute montagne... ahem). Elle ne sait pas vraiment ce qu'elle espère y trouver, quelque chose de grand, assurément, des secrets inconnus aux mortels, une force supérieure... ou la compréhension du but de son existence.
    Pour cette raison, elle paraît régulièrement lointaine, ailleurs. Sans qu'elle ne se désintéresse totalement de la réalité tangible, il faut bien admettre qu'elle préfère explorer au-delà. Cela ne fait pas pour autant d'elle une ascète isolée puisque, selon les préceptes qui la guident, si le monde matériel est un miroir du monde intérieur, l'inverse est tout aussi vrai.

    Elle prend donc soin de son apparence et de sa forme physique, sans ostentation, mais avec une régularité monacale : se maintenir dans la meilleure santé possible correspond en effet à la moindre des reconnaissances envers sa divine créatrice. Son environnement proche est traité selon la même logique, il est donc extrêmement rare de surprendre désordre ou poussières autour d'elle.
    Dans ses relations à autrui, qui ont jusqu'à maintenant été limitées à celles avec les autres hybrides de son village, ou quelques faunes (boucs) de passage, prédomine tout d'abord l'écoute et l'observation, en silence. Arhiann se donne le temps de comprendre la situation, est capable de bavarder un minimum sans pour autant rien dévoiler de trop personnel, et se refuse à l'hypocrisie d'une politesse surfaite.
    Naturellement, avec les personnes qu'elle apprécie, elle préférerait aller plus loin que le superficiel, mais tolère ceux qui s'en tiennent là, et ne cherche pas non plus à prêcher pour ses convictions : selon elle, chacun doit aller son chemin, à son rythme, et non courir aveuglément derrière les empreintes de sabots d'autrui.

    Par contre, une fois qu'elle est décidée sur l'action à accomplir, elle la met en œuvre souvent sans prévenir, de manière brusque - sans que l'action soit nécessairement brutale. De même, lorsqu'elle a une idée en tête, il ne suffira pas de lui tirer sur les cornes pour l'en ôter : têtue, elle l'est. Curieuse, aussi, et avide de connaissances ainsi que de nouveautés, qui ne pourront qu'enrichir sa quête personnelle.
    Il reste cependant un type de personne qui la met hors d'elle : la faiblesse, particulièrement spirituelle, est une caractéristique qu'elle peine à supporter. Les indécis, les geignards ou les insatisfaits qui ne prennent pas les moyens pour améliorer leur condition, eux lui donnent envie de leur flanquer de bons coups de sabots au derrière pour les faire réagir. Mais elle se maîtrise la plupart du temps.
    Une dernière précision, et dont elle n'est pas franchement fière : une peur viscérale subsiste chez elle, probablement due à sa génétique ovine. Elle n'est jamais très à l'aise en présence de chiens, et perd totalement ses moyens si jamais un loup pointe le bout de son museau - pour sortir le joli mot, elle est lycophobe, et contre cela, aucune séance de méditations n'a rien réussi à changer. Par ailleurs, elle n'aime pas beaucoup les insectes volants, mais cela reste dans des proportions bien plus raisonnables.





♈️ 0 ♈️

Un village de faunes-béliers, dans le nord de la forêt de Sylfaën. Sous une hutte légèrement à l'écart des autres, vient de se dérouler un miracle.
« C'est une fille, »
annonce le chamane, de l'émoi plein la voix, avant de déposer le nouveau-né silencieux contre la poitrine de sa mère.
« Elle est magnifique... digne de toi. »
Malgré son épuisement, la femme n'a aucune difficulté à lui adresser un sourire rayonnant.
« Et de toi aussi. »

D'une main, elle effleure la peau toute neuve de sa fille, tandis que l'autre se glisse dans celle de son compagnon. Mais un doute vient obscurcir son bonheur, et son regard saute de l'enfant vers le père.
« Elle n'a pas crié, ni pleuré ? Est-ce que... »
Les doigts de l'homme se resserrent sur les siens en un geste rassurant, son expression restant sereine.
« Elle va bien. Sa sœur s'était largement faite entendre, c'est vrai, mais il semble que notre petite Arhiann n'a pas besoin de cela. Regarde, elle respire déjà régulièrement. »
En effet, un souffle léger s'échappe des lèvres entrouvertes de la toute-petite. La mère s'accorde un soupir de soulagement et, comblée, ferme les yeux.



♈️ 12 ♈️

Douze ans plus tard... Une clairière, non loin du village évoqué précédemment. En haut, un ciel nocturne, clair, dans l'air doux de la saison estivale. En bas, un petit groupe d'hybrides, allongés les uns contre les autres sur l'herbe moussue, le regard fixé sur le firmament. Trois chats, confortablement roulés en boule, ou les pattes pétrissant le lainage ovin, les entourent. Les adultes pointent, l'un après l'autre, des points lumineux pour leurs deux filles.
« … le grand carré du pégase... Suit les étoiles qui sont alignées, par là, et puis descends. Il y a un petit triangle... et encore en-dessous... »

« Moi, je sais ! »
s'écrie l'aînée des enfants, ravie d'avoir deviné à quoi leur père voulait en venir. Celui-ci hoche la tête, et l'encourage :
« Eh bien, dis-nous, Goëwyn. »
« C'est nos étoiles à nous ! Même qu'à côté, il y a le taureau, pour les minotaures, et puis aussi le centaure, plus loin, mais celles-là, c'est juste pour nous, nous, rien que nous ! »
conclut la fillette en donnant un coup de cornes amical à sa cadette. Après un nouveau signe d'approbation, le père reprend :
« Oui, ces étoiles-là, ce sont celles du bélier. Elles nous rappellent que la divine Magnésie veille sur nous, tout le temps. Peut-être même qu'elle essaye de nous dire quelque chose, avec ces lumières célestes... »

« Elles brillent pas très fort. Pourquoi il y en a d'autres qu'on voit mieux ? »
objecte la petite Arhiann, le ton chargé d'une déception toute enfantine. C'est sa mère qui vient à la rescousse, cette fois, sa voix empreinte de la calme autorité qui la caractérise.
« Les étoiles sont comme nous, ma chérie. Elles sont toutes différentes. Il y en a des très brillantes, d'autres moins. Comme il y a des gens blonds, ou des gens bruns. Toi, tu ferais une charmante petite étoile, c'est sûr. Toute dorée, »
achève-t-elle en ébouriffant les bouclettes claires de la fillette. Celle-ci n'en a pourtant pas terminé de ses interrogations.
« Mais, comment on comprend ce qu'elles disent ? Elles parlent pas comme nous. »
Dans un silence soudain recueilli, une douce brise fait frissonner les feuilles autour d'eux. Même le ronronnement des chats semble s'être assourdi. Goëwyn finit par chuchoter à sa cadette :
« Papa, il sait qu'est-ce qu'elles disent, les étoiles, mais c'est un secret. »



♈️ 24 ♈️

Douze ans plus tard... Retour à cette hutte en retrait, celle du chamane. A l'intérieur, une jeune hybride, sa peau trop pâle couverte d'une sueur glacée. Ses lèvres exsangues laissent péniblement échapper une respiration sifflante. Autour d'elle, des pots d'onguent, plusieurs paquets d'herbes sèches, des récipients d'eau fumante et fraîche, un gobelet vide, des linges propres. Et le guérisseur de la petite communauté, secondé de son apprenti, qui s'active de-ci de-là, sans pouvoir dissimuler une inquiétude grandissante. Car c'est son aînée qui gît là, et il n'a pu que constater l'impuissance de chacune de ses tentatives pour la soulager. Sur un soupir, il semble prendre une décision.
« Rien de tout cela ne suffira. Continues de la rafraîchir. Je vais devoir l'atteindre... »

Manydh, son bien jeune élève, opine en silence. Le chamane lui a expliqué la théorie sur ce type de guérison, même s'il lui a formellement interdit toute tentative hors de sa supervision. Alors, il continue à essuyer le visage de la jeune fille, tandis que son instructeur s'installe en tailleur auprès d'elle, et se concentre pour apaiser son esprit de père angoissé.
Le fil du temps semble s'étirer au même rythme que la vie de la malade. Peu à peu, le souffle de l'homme se fait plus lent, plus profond, et il pose les mains sur les épaules de son enfant, avant de refermer les paupières. Le lien devrait être plus aisé, avec cette chair de sa chair... mais lorsqu'il s'établit enfin, malgré tout son entraînement, son corps entier se crispe sous la douleur partagée. Ses dents crissent en retenant un cri, et son esprit peine à maintenir son objectif. Auprès de lui, Manydh, qui a suivi chacune des étapes avec une attention mêlée d'inquiétude, éponge soigneusement le front ruisselant de son maître.

Dans une hutte voisine, la compagne du chamane tourne en rond comme un griffon en cage, sous le regard plein d'incompréhension de son petit dernier, un garçon qui va sur ses cinq années. Parfois, elle se penche sur Arhiann, qui repose paisiblement après sa mésaventure, un chat gris lové contre son cou. Magnésie soit louée, la cadette n'a pas développé de réaction allergique aux piqûres de guêpes qu'elles ont toutes deux subies... il suffit bien d'une enfant dans un état pareil. Oh, elle fait confiance au savoir de son compagnon pour rendre à Goëwyn toute sa jeune énergie, et c'est dans cet esprit que, sur sa requête, elle l'a laissé officier seul pour éviter de le déconcentrer. Pourtant, lorsqu'elle a incliné la tête pour joindre ses cornes aux siennes, en signe d'encouragement dans l'éprouvante guérison qu'il allait devoir effectuer, elle a lu dans ses yeux les mêmes troubles que ceux qui l'assaillent. C'est que, dernièrement, il lui a rapporté d'inquiétants messages délivrés par les étoiles...

Le jour a depuis longtemps cédé place à la nuit quand l'attente trouve enfin son terme. C'est Manydh qui se présente, le nez au sol et le visage défait.
« Il faut que vous veniez, »
requiert le timide hybride d'une voix tremblotante. Arhiann, qui s'est éveillée, voit sa mère bondir vers lui.
« Il s'est passé quelque chose ? Un problème ? »
L'apprenti chamane semble se tasser encore plus sur lui-même, et se contente de ressortir dans l'obscurité, en faisant signe de le suivre. La femme obtempère dans l'instant et, sans se faire remarquer, la petite blonde trottine à leur suite, jusqu'à la hutte où opère son paternel.

Elle en atteint tout juste l'entrée, quand un grand cri déchire la paix nocturne. A la lumière vacillante d'un feu qui se meurt, la scène signera pour elle la fin d'une période de douce insouciance. Au centre, sa mère s'est affaissée, mais continue à serrer contre elle deux corps inertes. Arhiann perçoit, sans vraiment la comprendre, la voix assourdie de Manydh :
« Il voulait tellement la sauver... Mais même pour lui, je crois que c'était trop, et... ça l'a emporté. Et moi, je ne savais pas comment l'atteindre, ou comment l'aider... je ne savais pas. »



♈️ 36 ♈️

Douze ans plus tard... le village s'est déplacé vers l'ouest, mais la même communauté le peuple. La famille d'Arhiann habite une hutte semblable à toutes les autres, au sein du cercle des foyers hybrides. Pourtant, sa mère s'en éloigne souvent pour s'enfoncer dans la forêt, et régulièrement, sa fille la suit. Fascinée, elle observe le rituel : d'abord, s'asseoir et se concentrer, longuement. Elle trouve ces moments-là plutôt ennuyeux, mais elle sait que ce qui va suivre en vaudra la peine, aussi patiente-t-elle. Ensuite, sa mère pratique une série de mouvements d'échauffement, et elle en reconnaît certains. Mais ce n'est qu'après qu'elle retient son souffle, les yeux brillants.
Car quand la femme qui l'a mise au monde se saisit du long bâton qu'elle cache dans un fourré, et commence à le manipuler d'un côté, de l'autre, selon des figures qui sembleraient impossibles, c'est tout un ballet fantastique qui se déroule sous son regard. Elle virevolte, prenant peu à peu de la vitesse, pour revenir ensuite à des mouvements si ralentis qu'ils en semblent surnaturels. Tantôt, elle paraît s'envoler telle la légère libellule, tantôt s'enraciner dans le sol avec la force des grands chênes, et Arhiann ne se lasse pas de contempler les prouesses de cette étrangère en laquelle sa mère semble métamorphosée.

Mais aujourd'hui, elle a pris une décision, et l'appréhension qui l'habite l'empêche de profiter totalement du spectacle. Elle patiente encore après, quand l'acrobate se rassied au centre de la clairière, son bâton posé devant elle, et qu'elle reste de nouveau longuement immobile. Rongeant son frein, la jeune fille la voit enfin se relever, et s'apprêter à dissimuler son instrument à sa place habituelle. Alors, elle sort de sa cachette, et court vers sa mère. Au bruit de ses pas, celle-ci se retourne, le corps ramassé comme un félin prêt à bondir, la barre de bois tendue devant elle. Reconnaissant sa fille, elle se détend presque aussitôt, mais ses sourcils froncés expriment la sévérité.
« Arhiann ? Que fais-tu ici ? Tu devrais être au campement. Qu'as-tu inventé pour t'épargner un épluchage d'oignons ? Et qui donc va préparer la soupe de ce soir ? »
La blondinette rougit sous le reproche, entièrement justifié : oui, elle était de corvée de cuisine, et elle s'est arrangée pour échanger sa place avec son frère, à coups de promesses bien placées.

« Je voulais te demander quelque chose... »
commence-t-elle, mais sa parente l'arrête en fondant sur elle pour lui saisir l'oreille.
« Moi aussi, j'aurais quelques questions à te poser. Il m'avait bien semblé qu'un petit korrigan assistait parfois à mes entraînements... j'ignorais que c'était toi, ma fille. Depuis quand donc te complais-tu dans la dissimulation ? »
Alors, elle avoue tout : la première fois où elle a suivi sa mère par simple curiosité, les suivantes qui n'ont fait qu'attiser son désir d'en voir davantage, et la mise en place progressive de l'habitude. Au cours de son récit, la pression sur son oreille se relâche, et quand elle s'apprête à expliquer la décision qui l'a amenée en ce jour précis, son aînée l'arrête d'un geste. Elle plonge le regard dans celui de son enfant, sa sévérité remplacée par une gravité presque solennelle.
« Et aujourd'hui, tu t'es décidée à te montrer pour tenter d'obtenir que je t'enseigne tout cela... »
Un hoquet de surprise lui échappe : non seulement sa présence n'était pas passée inaperçue, mais en plus, ses desseins les plus secrets sont éventés ?
« Comment as-tu deviné ? »
« Ton père... les étoiles le lui avaient dit. Que tu chercherais à suivre ma voie. J'avais espéré qu'il se soit trompé, et je commençais à y croire... »

« Il ne s'est pas trompé ! Maman... je veux faire comme toi, danser avec le bâton... S'il te plaît ! »
« Arhiann, tu ignores encore bien des choses. C'est un apprentissage plus ardu que tout ce que tu peux imaginer, et qui n'a rien d'amusant. Mais si tu veux le suivre, ou du moins, commencer... »
Voyant que sa fille hoche vigoureusement la tête, une lueur de supplication dans les yeux, elle vient poser ses cornes aux contact des siennes.
« Alors, je t'enseignerai cet art. Nous commençons demain, ici, à la même heure. »



♈️ 48 ♈️

Douze ans plus tard... La clairière est toujours là, mais au lieu d'une barre de bois, les fourrés en cachent désormais deux. Arhiann s'est tenue à ses entraînements quotidiens, même si elle a découvert qu'en effet, les exercices de base n'avaient rien d'amusant, et se montraient plutôt rébarbatifs. Entêtée comme elle sait l'être, elle les a pourtant suivis avec constance, n'oubliant jamais son objectif final. Il a fallu plusieurs années avant qu'elle ne dépasse la première étape de la méditation, plusieurs autres pour qu'elle aille au-delà des exercices d'assouplissement, qui se sont avérés bien davantage que cela, et encore de nouvelles avant qu'elle ne touche un bâton à sa mesure. Désormais, elle peut se déplacer avec une certaine fluidité en le manipulant, et "danser" tout autour avec sa mère.

Ce jour-là, cette dernière l'invite à venir s'asseoir au centre de la clairière en sa compagnie, comme d'habitude. Et pourtant, alors que la jeune fille s'exécute, elle déclare :
« Pas d'exercice aujourd'hui. Il est temps que tu entendes un certain nombre de choses. La première... »
Elle baisse la tête, venant cornes contre cornes avec son élève.
« C'est que je suis fière de toi, ma fille. Fière que tu sois encore ici avec moi, que tu ne te sois pas laissée décourager par les difficultés. Fière que tu en sois arrivée jusqu'ici. Tu t'es montrée une digne enfant de Magnésie. Continues ainsi. »
Les compliments sont si rares, dans la bouche maternelle, qu'Arhiann se surprend à sourire comme si elle était de nouveau une enfant de vingt ans. Mais, comme il a été défini au premier jour, elle se tait, et continue à écouter.

« Ce qui veut dire aussi que je ne peux continuer à être ton enseignante... Nous pourrons nous entraîner encore ensemble mais, désormais, les réponses dont tu as besoin pour avancer se trouvent en toi-même. Je suis certaine que tu sauras les trouver... même si ce chemin-là n'a pas de fin. Oh, et les règles de nos cours sont donc levées. Tu dois avoir des questions... »
Quelques années plus tôt, la blondinette aurait sauté sur l'occasion pour bombarder sa mère d'interrogations. Cependant, les longues séances de méditation l'ont changée, et elle se contente d'un sourire de connivence, alors qu'elle cherche par quoi elle va commencer.

« Pourquoi te cacher pour pratiquer ? Ce n'est pas seulement pour éviter de donner envie aux enfants de t'imiter, n'est-ce pas ? »
« En effet. Comme tu sais, je n'étais pas du village. J'ai préféré éviter de faire étalage de telles... particularités, au début. Et puis, avec ton père... Je voulais commencer une nouvelle vie, laisser le reste de côté. Et c'est ce que j'ai fait... Je n'avais d'ailleurs pas beaucoup de temps pour penser à autre chose. Entre le quotidien, vous, les enfants, et votre père que je devais surveiller pour qu'il n'oublie pas de manger ou de se reposer tellement il était sollicité... »

« Vraiment ? Je ne m'en étais pas rendue compte. »
« Tant mieux. Mais tu te souviens sûrement que les moments tous ensemble restaient rares. Ton chamane de père avait tellement à faire ailleurs... »
« Manydh n'a pas l'air si occupé, lui. Je me demande bien ce qu'il fait de ses journées. »
« La situation de Manydh est différente, tout comme ses difficultés. A moi, il me semble qu'il fait son possible avec ce que le destin lui a accordé. »

Comme elle grommelle, sa mère reprend, avec une douce fermeté :
« Je peux comprendre que tu n'aimes guère le voir, mais il n'est pas responsable de ce qui s'est passé, tu le sais. Quant à ceux qui se permettent de le critiquer... pourraient-ils pour autant se passer de lui ? Il est notre chamane, jeune et perfectible, certes, mais nous n'avons que lui. Et toi, ma fille, pour te faire une opinion véridique, ce n'est pas à ces racontars qu'il faut prêter foi. Observe, et juge ensuite en ton âme et conscience. Seuls les actes de chacun importent. »



♈️ 60 ♈️

Douze ans plus tard... Hutte du chamane. Notre héroïne active la clochette qui doit en appeler l'habitant. Celui-ci apparaît bientôt, la surprise peinte sur son visage alors qu'il découvre l'identité de sa visiteuse. Depuis que Manydh occupe les lieux, jamais elle n'est venue jusque-là.
« Arhiann ? Que se passe-t-il ? »
« Rien qui ne doive t'alarmer. Je voulais juste... te parler. »
« Je t'en prie, entre, »
l'invite-t-il comme elle hésite à poursuivre, et elle découvre une pièce presque nue, là où s'était tenu le chaleureux et chamarré foyer familial. Dans un coin, une table basse est chargée de pots et sachets d'herbes, entourant un bol à demi empli qui témoigne de l'activité fraîchement interrompue.
« Je te dérange dans ton travail... »
s'excuse-t-elle, soudain honteuse de l'avoir cru inactif. Il hausse cependant les épaules avec flegme :
« Ce n'est rien d'urgent. Je reprendrai après. Par contre, je n'ai pas ta visite tous les jours, »
ose-t-il timidement, un mince sourire aux lèvres. Elle baisse le nez un instant.
« Je... je sais que je n'ai pas été très... amicale envers toi. Je le regrette. Vraiment. J'aimerais que tu gardes une autre image de moi... Parce que je vais m'en aller. Quitter le village. C'est pour ça que je venais. Comme tu es le chamane, tu devais être le premier au courant... »

Un silence meublé par le crépitement du foyer s'étend peu à peu, jusqu'à ce que le jeune hybride hoche la tête.
« Si tu as pris ta décision... Je me doutais que ton destin te mènerait loin d'ici. Alors, va, suis-le. »
« Est-ce que... Tu n'es pas obligé d'accepter, si tu n'as pas envie, mais... me donnerais-tu ta bénédiction ? »
C'est plutôt un pardon qu'elle espère de son congénère et, alors que sa silhouette se déplie comme il se remet debout, il lui donne davantage qu'espéré, tout en lui faisant réaliser combien son deuil exclusif s'est montré égoïste.
« Ton père est irremplaçable. N'importe quel père l'est, je suppose. Mais le tien était formidable. J'aurais eu tant à apprendre de lui, encore... Comment pourrais-je te reprocher d'avoir fui ce qui te rappelait sa disparition ? »

Elle serre les mâchoires, incapable de trouver quelque chose à répondre, et le jeune chamane étend son bras, paume au-dessus du front de la blonde. Il semble se concentrer un instant.
« Que la divine Magnésie veille sur toi à chaque instant, Arhiann. Puisse-t-elle te donner la force d'aller ton chemin, et te préserver des malheurs. »
Un instant, il lui semble que le profil de Manydh s'auréole de lumière, puis, un clignement de paupière plus tard, tout est redevenu normal. Il recule d'un pas et, de sa voix ordinaire, interroge :
« Est-ce indiscret de te demander ce qui t'a décidée à t'en aller maintenant ? »
Elle hésite, puis décide qu'elle peut bien, enfin, lui accorder sa confiance.
« Les étoiles... J'ai rêvé qu'elles me parlaient. Avant, je n'arrivais jamais à me souvenir de leur message. Mais cette fois, si. Et elles me disaient de partir. »

Le jeune hybride, occupé à tâtonner après quelque chose dans un coin, s'est retourné pour la dévisager. Trouvant enfin ce qu'il cherchait, il revient devant elle, et à son grand soulagement, n'objecte ni moquerie, ni doute. Rien que la calme acceptation dont il a fait preuve depuis le début.
« Eh bien, ce n'est pas banal. Les étoiles ne sont pas des guides à négliger. Je te souhaite bonne chance, et... si tu veux bien, j'espère que ceci pourra t'être utile, même si ce n'est pas grand chose, »
termine-t-il avec embarras, tout en lui fourrant un petit objet dans la main. Suivant une impulsion, elle vient joindre ses cornes à celles du chamane.
« Bonne chance à toi aussi, Manydh. Prends bien soin du village, et que Magnésie t'assiste dans cette tâche. Mais je suis sûre que tu te débrouilleras très bien. »
« Prends bien soin de toi, Arhiann. »
Puis, sans plus de transition, elle se détache, et s'enfuit à l'extérieur, serrant toujours le cadeau de son congénère dans son poing. Elle doit encore aller faire ses adieux à sa mère et son frère...




Arhiann cherche à faire honneur à Magnésie, sa créatrice, en explorant ses propres capacités, et en s'améliorant pour s'approcher toujours plus de la perfection. Elle rêve de pouvoir communiquer avec cette puissance supérieure qu'est sa déesse, et dont il lui semble reconnaître une manifestations dans la lueur des étoiles.


Derrière l'écran


Prénom ou pseudo : Idriel
Âge : la trentaine et quelques (pour que ça reste valable un moment)
Pays/Région : Breizh
Tes occupations préférées : lire et écrire, évidemment. Cuisiner, jardiner, écouter et jouer de la musique, danser, randonner... la liste pourrait être longue.

Code du règlement : Zodiaque [Validé par Mohana]

Comment as-tu connu le forum, ou par qui ? Un top site
Tes premières impressions sur Dùralas : hum... bon contenu de base, après, la qualité de RP me semble assez hétéroclite, et j'ai l'impression qu'il y a beaucoup de "gestion de persos"... mais c'est aussi ce côté que j'ai envie de tester, donc j'attends d'en voir plus
As-tu déjà été sur un forum RP ? en fait, je suis encore sur plusieurs... qui tournent au ralenti :/
Crédit avatar : Aries, Agnes Green (Deviant Art) / Chaladriel par Séverine Pineaux


Dernière édition par Arhiann le Mar 27 Nov 2018 - 9:57, édité 2 fois (Raison : modif prénom de la soeur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Moradund Marteau-de-Fer
Prætor Primaris ♦ Imperator ♦ Paladin

avatar

Messages : 1290
Expérience : 3611
Masculin Âge RP : 125

Politique : 112
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Bolgrong, Ours de Moradund [Emblème Kazharien]  +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
3087/3087  (3087/3087)
Vitesse: 494
Dégâts: 1793

MessageSujet: Re: Arhiann (ne perdons pas le fil)   Lun 5 Nov 2018 - 23:46

Bienvenue en Dùralas!

Je suis le Praetor Primaris, modérateur. N'hésite pas à m'envoyer un mp si tu as une question ou à m'attraper, moi ou un des membres du forum sur la ChatBox (lorsqu’on y est).

Je te souhaite une bonne journée en nos contrés!





Rappel : Ronin n'est audible que par les télépathes,
ou lors de crises de rages (Dialogues lors des crises: ~Ronin)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/MrMomory
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 5128
Expérience : 4226
Masculin Âge RP : 34

Politique : 224
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3605/3605  (3605/3605)
Vitesse: 567
Dégâts: 2925

MessageSujet: Re: Arhiann (ne perdons pas le fil)   Mar 6 Nov 2018 - 1:34

Bonjour @Arhiann, sois officiellement la bienvenue dans le petit monde de Dùralas ! :dragon:

Pour commencer, j'ai bien aimé la petite référence au fil d'Ariane dès le titre, ça annonçait de bonnes choses pour cette fiche de présentation... Et je dois avouer que je l'ai vraiment bien appréciée !

J'ai aimé aussi le fait que tu choisisses d'être un hybride satyre-mouton plutôt que la branche "bouc", ainsi que le fait de pencher vers pugiliste (bien que j'imagine que ce choix pourra changer selon l'évolution de ton personnage, bien évidemment).

Concernant la fiche en elle-même, le code du règlement est bon, et il y a largement le nombre de lignes qu'il faut !

Concernant le contenu à présent, je trouve que tu as trèèèèès bien cerné le background général des Hybrides. Tu as repris tous les repères importants : l'astrologie, le rapport avec la nature, l'aspect communautaire de la race, ou encore les allusions à la déesse Magnésie. Tu as une belle plume, et j'ai bien aimé également la construction de l'histoire avec des ellipses tous les 12 ans (rapport avec les 12 signes astrologiques ?).

Bref, rien à redire si ce n'est que c'est un très bon départ.

--------------

Effectivement, concernant les membres du forum, on accueille vraiment de tout, il y en a donc pour tous les goûts, et une diversité importante des profils Tout content. Que veux-tu dire par "beaucoup de "gestions de persos" " ?

En tout cas, j'espère que tu te plairas par minou (ahah !). Je te prévalide, tu n'auras plus qu'à attendre la venue du PNJ @Le Tribun qui validera officiellement ta fiche en t'attribuant tes bonus de départ.

Si tu as des questions n'hésite pas à les poser ici, par missive privée, ou encore sur la Chatbox ! :danse:






:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Darrö Aldhren
Âme égarée

avatar

Messages : 352
Expérience : 2230
Masculin Âge RP : 10

Politique : 01
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Lui, par Darrö, +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
4140/4140  (4140/4140)
Vitesse: 475
Dégâts: 41%

MessageSujet: Re: Arhiann (ne perdons pas le fil)   Mar 6 Nov 2018 - 13:09

Bonjour Madame, c'est un vrai plaisir de lire quelqu'un avec une plume que l'on sent expérimenté et qui a l'air d'y prendre un plaisir réel.
J'ai beaucoup apprécié votre histoire, la part d'ombre et de lumière, le long entrainement remplit de rigueur et d'effort, la construction d'un être réel à travers les années...
C'est une très bonne fiche, découpée de façon à laisser la lecture agréable et non un trop plein d'informations indigestes, sa lecture fut très plaisante, vraiment.
Eh bien, je n'ai rien d'autre à dire de plus hormis peut-être m'étendre dans des éloges qui n'en finiraient pas. Je vais donc juste vous souhaitez la bienvenue parmi nous.
Peut-être que le développement de vos talents de divinations chamanique mèneront votre route jusqu'à l'Académie des mages, je ne pourrais espérer meilleur membre pour enrichir la diversité magique au sein de nos murs.

Amicalement

Darrö Aldhren
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arhiann
Habitant(e)

avatar

Messages : 96
Expérience : 250
Féminin Âge RP : 60

Politique : 01
Métier : Sculpteur - Apprentie
Titres:
 

(Calebasse démoniaque, +200, v+200, Calebasse Piñata : Les récompenses en pièces d'or de fin de combat concernant les tours passés sont multipliées par 10 [le voleur aura le droit à une multiplication par 20])

Stats & équipements
Vitalité:
360/360  (360/360)
Vitesse: 191
Dégâts: 388

MessageSujet: Re: Arhiann (ne perdons pas le fil)   Mar 6 Nov 2018 - 16:09

*salue le nain à la pipe*
Merci m'sieur, je m'en souviendrai !


*salue aussi la tête de citrouille*
Le choix du satyre mouton/bélier vient directement de mon propre signe du zodiaque Clin d'oeil (et puis, c'était plus facile pour trouver des images... trop original, ça aurait été vraiment compliqué pour l'avatar, même si un(e) satyre gazelle, par exemple, ça doit pouvoir rendre quelque chose de classe !)

@Dilon Deraborne a écrit:
rapport avec les 12 signes astrologiques ?
Ah ! c'était même pas conscient en fait Chapi chapo Des intervalles de 12 ans collaient bien pour ce que je voulais raconter, et puis, j'aime bien ce chiffre... ainsi que toute la symbolique qui va avec, en effet Clin d'oeil Donc, référence spontanée, oui.

Concernant la "gestions de persos" : ça tient sûrement au type de forums que j'ai fréquentés, plutôt "purement écriture" (donc sans stats de perso ni évolution type RP sur table). Ici, quand je vais voir les messages récents, je vois beaucoup de "machin vend ceci" ou "truc tabasse bidule". Ce n'est pas une critique, hein ! Je comprends bien que c'est la base de ce forum-ci (et au passage, ça doit demander un sacré boulot). Je ne suis juste pas habituée, et je ne sais pas si je vais aimer... mais mon espoir est que ça aide à dynamiser l'écriture RP !

Merci aussi pour la bienvenue et la prévalidation (oh, déjà ma couleur !), au plaisir Sourire


* fait une jolie révérence au petiot à sucette, la main sur le cœur *
Eh bien, je suis heureuse de vous avoir fait passer un agréable moment ! C'est toujours un plaisir de partager la création d'un personnage, et je suis rassurée si le pavé est passé sans indigestion (j'ai une nette tendance à m'étendre un peu beaucoup... mais j'essaye de me soigner XD). Je penserai à l'académie de magie, même si pour le moment, Arhiann n'envisage sans doute rien de ce type (si encore elle sait que cette académie existe...). Merci encore, en espérant se croiser prochainement en jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

avatar

Messages : 1326
Expérience : 2455
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 77
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3460/3460  (3460/3460)
Vitesse: -158
Dégâts: 2921

MessageSujet: Re: Arhiann (ne perdons pas le fil)   Mer 7 Nov 2018 - 11:56

Bien le bonjour et bienvenue Arhiann. Je suis le Tavernier, ainsi je t'invite à venir traîner dans la taverne si le coeur t'en dis. Avec les posteurs fous il y a des récompenses chaque semaine en plus, donc il n'y a rien à perdre et tout à gagner Clin d'oeil

Concernant ta fiche je répèterais ce qu'on dit mes camarades avant moi mais tu as une super plume, te lire est agréable et rassure toi ici on a pas peur des pavés (pas tout le monde en tout cas :p). Et puis on a eu plus long (salut @Thauthaudarmafur) donc t'en fais pas Sourire

Ton personnage est intéressant, attachant et "humain" (si je puis dire, vu que c'est un faune). Son pouvoir de voyance avec les étoiles approfondit encore un peu le personnage, c'est bien. Il s'inscrit de plus parfaitement dans le contexte (tout comme l'entièreté de ta fiche) car les faunes sont connus pour leur lien privilégié avec la nature et l'astrologie. Donc bien joué à toi, pour un premier personnage tu t'es admirablement bien imprégné de l'univers, mes félicitations.

Concernant le gameplay de Dùralas tu n'as pas à t'inquiéter on s'y fait vite et ça ne m'est encore jamais arrivé de devoir tronquer la partie rp pour la partie plus "stats". Les deux peuvent se lier à merveille donc je pense que tu t'y habitueras vite. Et puis c'est un système particulier que je n'ai moi même jamais vu ailleurs donc je suis sur que ça éveillera ta curiosité à travers les rps Clin d'oeil

Encore une fois, bienvenue chère hybride et au plaisir de se revoir au gré d'un rp!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Mohana Dharitri
Administratrice ♦ Chamane

avatar

Messages : 2090
Expérience : 3590
Féminin Âge RP : 26

Politique : 166
Métier : Sculptrice - Maîtresse Absolue
Titres:
 

(Hibou de Mohana +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
4328/4328  (4328/4328)
Vitesse: 1303
Dégâts: 2340

MessageSujet: Re: Arhiann (ne perdons pas le fil)   Ven 9 Nov 2018 - 20:10

Bienvenue à toi, Arhiann !

Comme dit précédemment, tu as une plume très agréable à lire et on voit à ton style que tu n'es pas à ton premier forum RP. Pavé certes, mais plaisant à découvrir.
Etant moi aussi une bête à corne de la sublime race des béliers (astrologiques), je ne peux qu'apprécier l'essence du personnage ! De plus que j'ai un affect particuliers pour les hybrides.
Comme l'a dit Dilon, tu as su très bien cerner l'essence des hybrides et une partie de leur culture, l'utiliser afin de créer ton personnage et la façon dont tu l'as apprivoisé est vraiment pas mal, d'autant le mélange de l'apprentissage du langage des étoiles et la visée pugiliste, je pense que tu peux arriver à quelque chose de très, très sympa...

En te souhaitant une belle aventure sur Dùralas, au plaisir Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arhiann
Habitant(e)

avatar

Messages : 96
Expérience : 250
Féminin Âge RP : 60

Politique : 01
Métier : Sculpteur - Apprentie
Titres:
 

(Calebasse démoniaque, +200, v+200, Calebasse Piñata : Les récompenses en pièces d'or de fin de combat concernant les tours passés sont multipliées par 10 [le voleur aura le droit à une multiplication par 20])

Stats & équipements
Vitalité:
360/360  (360/360)
Vitesse: 191
Dégâts: 388

MessageSujet: Re: Arhiann (ne perdons pas le fil)   Lun 12 Nov 2018 - 17:23

Merci à tous les deux, messire tavernier et dame chamane. Uééé je vais pouvoir faire des pavés sans culpabiliser XD Mais que ceux qui n'aiment pas n'hésitent pas à me le signaler, aussi, je peux me restreindre si besoin. J'avoue avoir hâte de commencer Clin d'oeil Et je vais sans doute traîner à la taverne ces jours-ci.
Quant à l'environnement hybride, eh bien, je trouve qu'il était bien riche d'avance, et donc, que ç'aurait été dommage de ne pas l'exploiter ! Puis la magie du RP, c'est aussi quand le perso commence à prendre son individualité "tout seul" en fonction du contexte qui l'entoure, et ça a bien marché aussi avec Arhiann Sourire




" il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile,
il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel "

♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Le Tribun
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 216
Expérience : 194
Masculin
Crédits de l'avatar :
 


MessageSujet: Re: Arhiann (ne perdons pas le fil)   Mer 14 Nov 2018 - 23:41

Bienvenue à toi jeune laine !
Pour bien commencer l'aventure, je t'octroie ces quelques récompenses supplémentaires :

« Alors c'est comme ça qu'on fait ? »
Tant d'enseignements inculqués et enfin des occasions de les prouver.
+20 points d'expérience
« Fait d'arme »
Ta maîtrise du bâton t'aidera à t'en sortir avec ce vieux tonfa.
+1 arme T2
Tonfa en bois
8 dégâts ; +4 vitalité ; -20 vitesse
« Ça me rappelle ma jeunesse... »
Toutes ces informations reçues durant toutes ces années trouvent de quoi t'aider.
+40 points d'expérience
« Bottes puantes ! »
Il faut de bons fers pour bien voyager et ceux-ci t'aideront pendant un moment.
+1 ensemble de fers T2
Fers à cheval : +36 vitesse
Récompense spéciale des hybrides
Rien de mieux qu'un petit chat pour passer de bons moments pendant un voyage.
Chat : 50 vitalité ; 25 vitesse

TOTAL
* 160 points d'expérience.
* 20 pièces d'or.
* Tonfa en bois (8, +4, v-20)
* Fers à cheval (v+36)
* Chat (+50, v+25)

Tu n'as plus qu'à aller RP joyeusement.
Je te souhaite de ne pas te faire de mauvaises bouclettes !




Je suis en charge de chaque nouveau venu, je m'occupe de leur insertion dans le monde de Dùralas. Je suis celui qui va "évaluer" vos fiches de présentation. Si vous avez la moindre question, besoin du moindre conseil, n'hésitez pas à me contacter via Dougal Keane, mon compte principal.
Bonne chance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arhiann
Habitant(e)

avatar

Messages : 96
Expérience : 250
Féminin Âge RP : 60

Politique : 01
Métier : Sculpteur - Apprentie
Titres:
 

(Calebasse démoniaque, +200, v+200, Calebasse Piñata : Les récompenses en pièces d'or de fin de combat concernant les tours passés sont multipliées par 10 [le voleur aura le droit à une multiplication par 20])

Stats & équipements
Vitalité:
360/360  (360/360)
Vitesse: 191
Dégâts: 388

MessageSujet: Re: Arhiann (ne perdons pas le fil)   Jeu 15 Nov 2018 - 12:03

* se retient de danser en round autour du Tribun pour fêter ça, et lisse plutôt discrètement quelques frisottis indisciplinés *
Eh bêêê... grand merci m'sieur ! Et bon courage pour les fiches restantes (ça doit être un peu déprimant de les voir s'accumuler, même si c'est bon signe pour la vitalité du forum !)
Sinon, j'ai supposé que c'était à moi d'activer ma fiche de perso, donc voilà qui est fait, en espérant que ce n'était pas une boulette (de laine)...

* s'en va en sautillant vers les chemins du vaste monde de Dùralas *




" il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile,
il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel "

♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 5128
Expérience : 4226
Masculin Âge RP : 34

Politique : 224
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3605/3605  (3605/3605)
Vitesse: 567
Dégâts: 2925

MessageSujet: Re: Arhiann (ne perdons pas le fil)   Jeu 15 Nov 2018 - 16:21

Tu as bien fait Tout content

Te voilà à jour ! Bonnes aventures Tout content






:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Hevoria
Enchanteresse Suprême ♦ Oracle de Wystéria ♦ Vestale éthérée

avatar

Messages : 1004
Expérience : 5675
Féminin Âge RP : 25 ans

Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Titres:
 

(Nekrophys, Tryskelion d'Hevoria [Améliorée] +400, v+400 Dissuasion kalumbresque : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3797/3797  (3797/3797)
Vitesse: 766
Dégâts: 2757

MessageSujet: Re: Arhiann (ne perdons pas le fil)   Sam 17 Nov 2018 - 18:48

Bonjour à toi Arhiann ! \o/ Moi c'est Hevoria bibliothécaire de ce forum à ses heures perdues.

Alors ! Euuu... Tout d'abord désolé de mon passage tardif. D'après la version officielle, je serais restée coincée sous une pile d'ouvrages à trier *tousse*.

Mais passons à ta fiche, que j'ai grandement appréciée. Comme l'on dit mes camarades ci-dessus, tu possèdes une très belle plume et on sent clairement ton expérience à travers tes lignes. Le personnage d'Arhiann est particulièrement attachant à travers ses péripéties, ses interactions avec sa famille, sa communauté, ses croyances. Attachante, curieuse, mais également déterminée. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds, et ça, c'est plaisant. Une jeune aventurière avec des étoiles pleins les yeux (Vous avez vu ?! J'ai fait un trait d'humour ! *...*), qui est sûrement promise à de grandes choses à travers le vaste monde qu'est celui de Dùralas.

Enfin, pour ce qui est de l'utilisation du background pour ton personnage, et elle est aux petits oignons. Tu as très bien su cerner l'état d'esprit de la communauté hybride, de leurs croyances en Magnésie, leur rapport particulier avec la voûte céleste et leurs prédispositions pour la divination.

Bref, encore une fois bienvenue parmi nous. J'espère que tu te plairas ici.
À très vite o/

+ Bon avec une fiche pareille, je me doute que tu y est déjà passé ; je le rappelle plus par acquis de conscience que par réelle nécessité : n'hésite pas à aller consulter les livres de la bibliothèque. Tu pourras y trouver des informations fort intéressantes Clin d'oeil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arhiann
Habitant(e)

avatar

Messages : 96
Expérience : 250
Féminin Âge RP : 60

Politique : 01
Métier : Sculpteur - Apprentie
Titres:
 

(Calebasse démoniaque, +200, v+200, Calebasse Piñata : Les récompenses en pièces d'or de fin de combat concernant les tours passés sont multipliées par 10 [le voleur aura le droit à une multiplication par 20])

Stats & équipements
Vitalité:
360/360  (360/360)
Vitesse: 191
Dégâts: 388

MessageSujet: Re: Arhiann (ne perdons pas le fil)   Mar 27 Nov 2018 - 10:11

Merci pour ce commentaire, m'dame l'enchanteresse bibliothécaire !
J'avais en effet déjà trouvé le chemin de votre antre, et j'y retournerai sans doute régulièrement (y'a tellement à assimiler que je préfère y aller petit à petit).
@Hevoria a écrit:
D'après la version officielle, je serais restée coincée sous une pile d'ouvrages à trier *tousse*.
Ah, c'était ça, le tas de bouquins qui frémissait en poussant des grognements indistincts ? Moi qui m'était prudemment éloignée en pensant à quelque phénomène énergétique dû à des ouvrages particulièrement chargés, ou à un exemple des rites d'accouplement chez le liber sativus...
A une prochaine, peut-être à l'académie de magie !




" il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile,
il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel "

♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arhiann (ne perdons pas le fil)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Arhiann (ne perdons pas le fil)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» todd&maïwenn ▬ touchdown, le destin tire et il marquent... il gagne la partie et nous perdons !
» [Fin août 1755] Me pardonneras-tu si nous nous perdons... [pv Mashia]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Présentations des membres-