AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Talya
Le Monde de Dùralas a précisément 1841 jours !
Dùralas, le Mer 14 Nov 2018 - 16:37
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Equinoxe
Scrutateur des Ténèbres

avatar

Messages : 557
Expérience : 2175
Masculin Âge RP : 29

Politique : 28
Métier : Mineur - Maître Absolu
Titres:
 

(Vallon, compagnon d Equinoxe +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
2590/2590  (2590/2590)
Vitesse: 252
Dégâts: 2031

MessageSujet: Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]    Sam 10 Nov 2018 - 13:45

Note: Suite du rp : Premier affront

Après l'épisode catastrophique dans le Sanctuaire des larmes, le naga rouge avait été enfermé dans la prison des ruines d'Alquateraze, à l'article de la mort.
Plongeant dans une stase magique, Equinoxe avait une conversation avec une amie d'autrefois ....

"................." "Comment te sens-tu?" interrogea la voix
Le naga avait extrêmement mal aux yeux, et dans cet drôle d'univers il ne pouvait y voir, il avait mal de partout et chaque déplacement de vertèbres était douloureux. Un mal de crâne intense, lui donnait le tournis ; mais cette voix il l'avait déjà entendu, pas souvent, mais pourtant....
"Athelleen c'est toi?" "Aie, mais qu'est-ce qui fait si mal bon sang!? Je n'arrive pas à ouvrir les yeux..."
"Ils sont pourtant grands ouverts"

Un frisson parcourra l'échine remontant de la queue vers la nuque du naga, il ne dit rien comme si on venait de lui voler le don de s'exprimer, incapable de résonner.
"....................." "Courage, ne crains pas les ténèbres, éveil ton instinct et vois à travers les ombres"
"............" Courage" "..............." "Eveil toi!" "....................."


****

"Retour à la réalité"
Le naga rouge se réveilla en sursaut, comme sortant d'un cauchemar sans fin. Il suait à grosses gouttes, mais le réveil ne fut confirmé que parce que Vallon était là, épongeant la fièvre par ses plumes trempées, grâce à l'averse de la nuit dernière.
Ce n'était pas un simple rêve, le naga rouge ne voyait plus rien, plongeait dans cette obscurité, il agrippa son ami pour ce retour à la réalité cauchemardesque.
Il se recroquevilla, il avait l'impression de ne plus savoir respirer, il tremblait et sa queue était devenue étrangement lourde. Ce n'est pas la première fois qu'il avait ressenti cela, serait-il encore tomber dans les abîmes de la mort?


"J'ai bien l'impression qu'on est libre maintenant, il est temps de s'échapper de cet endroit"
dit spontanément Vallon.
Mais l'ensorceleur ne capta que bien mal les mots prononcés, un bruit intense et continu se faisait entendre par dessus la voix du stryge noir, rendant son discours à peine perceptible.
Cela était dû surement au réveil, un peu comme si le cerveau devait faire une mise à jour, suite à la disparition soudaine de l'un de ses champs d'informations.

Sur la route vers le camp, Vallon continua de parler, mais les mots qui s'échappaient de sa bouche, ne parvenaient comme des échos déformés au naga, qui ne comprenait alors pas vraiment le sens de tout cela. Des mots seulement des mots : "Beholder , ruines, raclée, vengeance, magie interdite, ruines, esclaves, main, secours, justicier, ensorceleur, hécatombe, drôle de magicienne, chaînes"

Soudain, sur le chemin sourd des ruines, la voix d'Athelleen résonna à nouveau dans la tête du naga
"N'oublie pas, de voir à travers les ombres"

****

"Au camp de la prison d'Alquateraze "

"Votre éminence, nous allions justement lancer une mission de secours" lança l'un des prêtres.
Il avait fait appel à quelques membres de la Congrégation pour une mission de sauvetage, Conor son ami d'enfance avait envoyé lui aussi quelques troupes, s'excusant de ne pas venir en personne.

Les prêtres conduisirent avec entrain, l'ensorceleur à l'abri apportant vivres et beaucoup d'eau pour remettre le naga en forme. Certains commencèrent à prier, pour déjouer la malédiction de cécité que semblait avoir attrapé l'un des leurs.

"Votre éminence, d'après ce que nous savons, des individus se sont infiltrés dans la prison et une magicienne aurait même fait explosé les murs de la prison" poursuivit le prêtre  
"Mais ça on le sait déjà" protesta Vallon "Laisse-le se reposer et dites-moi plutôt quand est t-il du Beholder?"

Le prêtre confia à Vallon, qu'ils avaient formé une sorte de boucle temporel autour du Sanctuaire, de sorte que le Beholder ne s'échappe pas. Mais que cette dernière ne durait qu'un laps de temps.
Vallon, retrouva Grabuge au camp, et l'informa de toute la situation, il prit lui temps de raconter tout ce qu'il avait vu.
Devant les engeances que le Beholder avait envoyé, surement furieux de se retrouver prisonnier, les membres de la Congrégation et les prêtres entamèrent le combat. Ils firent comprendre, que ces vermines étaient leurs affaires, et que cela donnait l'occasion de retenter un affront mais cette fois-ci directement avec le démon.

Toujours prisonnier de ses pensées, l'ensorceleur aux yeux à présent translucides et blancs, n'attendait qu'une seule chose : le glas de la vengeance.
Le Sanctuaire des Larmes avait été le tombeau d'un serpent, mais il sera prochainement le renouveau du dieu rouge, et des larmes de sang seront la marque de son agonie.


"Puisses-tu être maudit, Beholder, je viens t'enterrer moi-même"
prononça t-il en se dirigeant vers les ruines, il avançait à taton, rampant à terre...
Il devait voir à travers les ombres? C'était plus facile à dire qu'à faire...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Libéralisation agricole : éviter les erreurs du passé!
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Les dix commandements du libéralisme mondialisé . ERICQ PIERRE PAS LADAN !
» Libéralisation et production agricole : le riz en Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ouest de Dùralas :: Les marais Hukutav :: Les ruines d'Alquateraze-