AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Unguis
Le Monde de Dùralas a précisément 2028 jours !
Dùralas, le Lun 20 Mai 2019 - 11:11
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez
 

 Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Equinoxe
Scrutateur des Ténèbres

Equinoxe

Messages : 749
Expérience : 3041
Masculin Âge RP : 29

Politique : 71
Métier : Mineur - Maître Absolu
Titres:
 

(Vallon, compagnon d Equinoxe +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Userba192980/2980Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Userba17  (2980/2980)
Vitesse: 722
Dégâts: 1487

Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Empty
MessageSujet: Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]    Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  EmptySam 10 Nov 2018 - 13:45

Note: Suite du rp : Premier affront

Après l'épisode catastrophique dans le Sanctuaire des larmes, le naga rouge avait été enfermé dans la prison des ruines d'Alquateraze, à l'article de la mort.
Plongeant dans une stase magique, Equinoxe avait une conversation avec une amie d'autrefois ....

"................." "Comment te sens-tu?" interrogea la voix
Le naga avait extrêmement mal aux yeux, et dans cet drôle d'univers il ne pouvait y voir, il avait mal de partout et chaque déplacement de vertèbres était douloureux. Un mal de crâne intense, lui donnait le tournis ; mais cette voix il l'avait déjà entendu, pas souvent, mais pourtant....
"Athelleen c'est toi?" "Aie, mais qu'est-ce qui fait si mal bon sang!? Je n'arrive pas à ouvrir les yeux..."
"Ils sont pourtant grands ouverts"

Un frisson parcourra l'échine remontant de la queue vers la nuque du naga, il ne dit rien comme si on venait de lui voler le don de s'exprimer, incapable de résonner.
"....................." "Courage, ne crains pas les ténèbres, éveil ton instinct et vois à travers les ombres"
"............" Courage" "..............." "Eveil toi!" "....................."


****

"Retour à la réalité"
Le naga rouge se réveilla en sursaut, comme sortant d'un cauchemar sans fin. Il suait à grosses gouttes, mais le réveil ne fut confirmé que parce que Vallon était là, épongeant la fièvre par ses plumes trempées, grâce à l'averse de la nuit dernière.
Ce n'était pas un simple rêve, le naga rouge ne voyait plus rien, plongeait dans cette obscurité, il agrippa son ami pour ce retour à la réalité cauchemardesque.
Il se recroquevilla, il avait l'impression de ne plus savoir respirer, il tremblait et sa queue était devenue étrangement lourde. Ce n'est pas la première fois qu'il avait ressenti cela, serait-il encore tomber dans les abîmes de la mort?


"J'ai bien l'impression qu'on est libre maintenant, il est temps de s'échapper de cet endroit"
dit spontanément Vallon.
Mais l'ensorceleur ne capta que bien mal les mots prononcés, un bruit intense et continu se faisait entendre par dessus la voix du stryge noir, rendant son discours à peine perceptible.
Cela était dû surement au réveil, un peu comme si le cerveau devait faire une mise à jour, suite à la disparition soudaine de l'un de ses champs d'informations.

Sur la route vers le camp, Vallon continua de parler, mais les mots qui s'échappaient de sa bouche, ne parvenaient comme des échos déformés au naga, qui ne comprenait alors pas vraiment le sens de tout cela. Des mots seulement des mots : "Beholder , ruines, raclée, vengeance, magie interdite, ruines, esclaves, main, secours, justicier, ensorceleur, hécatombe, drôle de magicienne, chaînes"

Soudain, sur le chemin sourd des ruines, la voix d'Athelleen résonna à nouveau dans la tête du naga
"N'oublie pas, de voir à travers les ombres"

****

"Au camp de la prison d'Alquateraze "

"Votre éminence, nous allions justement lancer une mission de secours" lança l'un des prêtres.
Il avait fait appel à quelques membres de la Congrégation pour une mission de sauvetage, Conor son ami d'enfance avait envoyé lui aussi quelques troupes, s'excusant de ne pas venir en personne.

Les prêtres conduisirent avec entrain, l'ensorceleur à l'abri apportant vivres et beaucoup d'eau pour remettre le naga en forme. Certains commencèrent à prier, pour déjouer la malédiction de cécité que semblait avoir attrapé l'un des leurs.

"Votre éminence, d'après ce que nous savons, des individus se sont infiltrés dans la prison et une magicienne aurait même fait explosé les murs de la prison" poursuivit le prêtre  
"Mais ça on le sait déjà" protesta Vallon "Laisse-le se reposer et dites-moi plutôt quand est t-il du Beholder?"

Le prêtre confia à Vallon, qu'ils avaient formé une sorte de boucle temporel autour du Sanctuaire, de sorte que le Beholder ne s'échappe pas. Mais que cette dernière ne durait qu'un laps de temps.
Vallon, retrouva Grabuge au camp, et l'informa de toute la situation, il prit lui temps de raconter tout ce qu'il avait vu.
Devant les engeances que le Beholder avait envoyé, surement furieux de se retrouver prisonnier, les membres de la Congrégation et les prêtres entamèrent le combat. Ils firent comprendre, que ces vermines étaient leurs affaires, et que cela donnait l'occasion de retenter un affront mais cette fois-ci directement avec le démon.

Toujours prisonnier de ses pensées, l'ensorceleur aux yeux à présent translucides et blancs, n'attendait qu'une seule chose : le glas de la vengeance.
Le Sanctuaire des Larmes avait été le tombeau d'un serpent, mais il sera prochainement le renouveau du dieu rouge, et des larmes de sang seront la marque de son agonie.


"Puisses-tu être maudit, Beholder, je viens t'enterrer moi-même"
prononça t-il en se dirigeant vers les ruines, il avançait à taton, rampant à terre...
Il devait voir à travers les ombres? C'était plus facile à dire qu'à faire...




Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Mod_211
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1586
Expérience : 2989
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 128
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Userba193510/3510Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Userba17  (3510/3510)
Vitesse: -438
Dégâts: 3879

Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Empty
MessageSujet: Re: Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]    Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  EmptyMar 20 Nov 2018 - 19:08

Mon esprit glissait doucement vers les limbes, alors que ma griffonne marchait vers le campement d’Equinoxe, me faisant tressauter à chaque pas. J’étais couché sur son dos, tentant de temps à autre de lever la tête de son plumage d’ombre pour voir où on en était. Nous avions dû repasser par cet horrible couloir, là où les morts bougeaient et parlaient, suppliant qu’on leur vienne en aide. Je ne sais pas si cela était dû à mon état, ou à quelque chose de plus magique, mais j’entendis cette fois ci plusieurs des cadavres m’appeler, répétant de leur voix tremblante: “Rejoins-nouuus…”. Cette traversée me glaça le sang, et je sentis mes forces vitales doucement se faire happer. Peut être était-ce la fatigue, ou un des sombres enchantements du maître de ces lieux, mais le peu de force que j’avais récupéré en soignant tant bien que mal mes blessures avaient disparues.
J’étais déjà aux portes de l’inconscience quand j’entendis des voix quelques mètres devant moi:

Halte là! Vous êtes le compagnon d’Equinoxe?

Je n’eus que le temps de balbutier quelques mots, tentant de me relever pour m’adresser à lui:

Il faut… sauver… Equinoxe et Va…

Ma tentative pour me redresser avait été trop brusque, et je glissai de Feriel pour m’écrouler contre les dalles. Tout devint noir, et mon esprit s’engouffra dans les ténèbres.

~~~

J’étais au milieu du campement d’Egide, ma compagnie de mercenaire, couché dans l’herbe. Rapidement, je jetai un coup d’oeil autour de moi: aux alentours, les tentes avaient été disposés comme d’habitude, avec quelques feux de camp ci et là. Mais étrangement, il n’y avait pas âme qui vive. Où étaient-ils tous passé?
En tentant de me relever, je m’aperçus que j’étais en chemise. Où était donc mon armure, mon armement, que je ne quittais presque jamais? Que se passait-il?

Toutes ces questions tourbillonaient dans ma tête, je ne comprenais pas ce qui arrivait. Mais étrangement, je me sentais serein. Au final, quelle importance de se questionner?
Je remarquai alors à côté de moi une personne que je connaissais bien. Ses cheveux bruns, tombant en cascade sur des épaules solides, ses yeux d’un bleu froid et envoûtant, cette cicatrice sur la lèvre…

Olyanna…?” demandais-je d’une voix hésitante.

Elle me regarda un instant, souris - et qu’est-ce que son sourire était beau - pour finalement me dire:

Rorkan. Reste donc là un instant. Regarde, le ciel n’est-il pas beau?

-Je… euh… D’accord, tout ce que tu voudras, belle barbare.

Je souris à la mention de ce surnom, que je lui avais déjà donné mainte fois par le passé. Des souvenirs agréables refirent surface, des batailles épiques, des situations de crise où notre vaillance avait été mise à rude épreuve, des moments plus doux où nous apprirent à nous connaître, notre premier baiser…
Le ciel s’obscurcit tout à coup, passant d’un bleu clair à un rouge sang. Autour de moi, le campement brûlait, les flammes en ayant déjà dévoré une bonne partie. Des cadavres parsemaient la zone, et je reconnaissais le visage de ceux qui avaient été mes frères d’arme par le passé. A coté de moi gisait Olyanna, ma belle barbare, atteinte d’une blessure mortelle au ventre. Retenant avec peine ses entrailles, elle me regardait d’un air intense, avant de me dire:

Ce n’est pas ton heure, Rorkan.

~~~

Je me réveillai en sursaut, le souffle haletant et les yeux écarquillés. Immédiatement, une douleur intense au flan me fit me recoucher en grognant. Je mis quelques instant à comprendre où je me trouvais: j’étais dans une tente sommaire, où étaient entreposés plusieurs lits occupés ou non par des nagas en piteux état. Devant moi se tenait une naga d’un certain âge, portant une robe écailleuse. Elle me dit avant que je ne puisse prendre la parole:

Vous êtes dans le campement, et nous avons pu vous prendre en charge à temps. Louez le Basilic, car vous êtes sauvé malgré la vilaine blessure sur votre flan. Vous allez devoir éviter les affrontement pendant quelques semaines, si vous voulez l’avis d’une guérisseuse. Mais maintenant, question autrement plus importante: où est Equinoxe?

Sa voix était froide et sans réelle émotion. Si j’aurais dû trouver un adjectif ne la désignant pas du tout, j’aurais dit “chaleureuse”. Je lui répondis donc, d’un ton plus déterminé:

Nous avons été défait par des monstres, sûrement les sbires du maître des lieux. Ma griffonne m’a reconduit ici afin que je puisse dépêcher une troupe et aller sauver Equinoxe et Vallon, si c’est encore possible. Donnez moi dix hommes, et je vous promet de les ramener eux et la tête du monstre qui hante ce sanctuaire.

Elle eut un petit rire nerveux et me répondit avec une voix agacé:

Vous croyez réellement que des nagas vont suivre un gobelin? Si vous n’accompagniez pas Equinoxe, nous vous aurions laissé croupir dans les couloirs du Sanctuaire.

Je me massai le menton en réfléchissant un instant. Sa réaction ne m’étonnait pas, je connaissais l’agressivité naturelle des nagas envers les autres peuples, ainsi je ne répondis à sa remarque sèche que par un silence serein. Soudain, alors que j’allais me relever, quelle ne fut pas ma surprise d’apercevoir Vallon, en plutôt sale état. Il s’approcha de moi et je lui fis un sourire complice. Ainsi donc ils s’en étaient sortis? Cela me rassurait, je me serais senti mal de ne pas être parvenu à les sauver à temps.
Vallon passa l’heure suivante à me raconter tout ce qui leur était arrivé, alors que la guérisseuse s’occupait d’autres patients autrement plus important: la courte captivité, le sauvetage, la cécité d’Equinoxe,... A ces mots, je ne pus m’empêcher de vouloir en savoir plus. Mais tout ce que je pus obtenir de Vallon, c’est ce que les prêtres lui avaient dit: il s’agissait certainement d’une malédiction, lancée par le Beholder.
Il me confia aussi que des troupes de la Congrégation - je grinçai des dents en l’apprenant - et quelques prêtres nagas étaient venu nous prêter main forte, nous libérant un passage pour aller directement affronter le démon millénaire. Immédiatement, je me levai - avec précaution toutefois - et lui lançai:

Mais qu’est-ce qu’on fait encore là alors? J’enfile mon armure et je te rejoins à l’entrée du camp.

Je pressai le pas malgré la douleur lancinante et atteignit la tente de l’intendant - que Vallon m’avait indiqué plus tôt dans la conversation - en quelques minutes seulement. Une fois que celui-ci m’est rendu mon équipement - non sans l’habituel regard méfiant des nagas - je m’équipai et arrivai en hâte à l’entrée du camp et du Sanctuaire, au moment où Equinoxe et Vallon s’apprêtaient à partir. Autour de nous s’affairaient des prêtres, occupés à réciter de sombres litanies. J’aperçus également quelques figures encapuchonnées, que je soupçonnais d’être des membres de la Congrégation de l’Ombre. Grommellant dans ma barbe, je finis par me détourner d’eux au profit de ce qui m’intéressait.
Je m’approchai donc d’Equinoxe, lui lançant tout en frappant mon bouclier pour signaler ma présence:

Vallon m’a tout raconté. Je suis content de te voir en un seul morceau, et je regrette ne pas avoir pu te sauver de la cécité. Peut-être que botter le cul de ce Beholder rattraperait le coup, qu’est-ce que tu en dis?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

Le Juge

Messages : 4939
Expérience : 16702
Féminin

Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Empty
MessageSujet: Re: Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]    Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  EmptyJeu 22 Nov 2018 - 23:46

Début du combat Equinoxe et Grabuge VS le Beholder


Les ennemis attaquent les premiers.

Vitesse cumulée des joueurs : 136

Equinoxe : 2345
Vitesse : 131
Dégâts : 2041
Bonus :
  • Ensorceleur : Bloque une capacité par ennemi. {Utilisé}
  • Fiole de poison : Chaque ennemi touché subit des dégâts de poison de -15 de vitalité par tour.

Malus :
  • Morsure du vampire : La vitalité d'Equinoxe est réduite de 10% (260) et il ne peut lancer que le dé de vampire.
  • Hypoglycémie : La vitesse d'Equinoxe est réduite à 50% de son potentiel réel (131) et aucun bonus ne peut augmenter cette valeur.


Grabuge : 3460
Vitesse : 5
Dégâts : 2396
Malus :
  • Marque de la citrouille : Chaque tour invoque des citrouilles (1 au tour 1, 2 au tour 2, 3 au tour 3, et ainsi de suite). Les statistiques sont les suivantes : vitalité : 630 ; vitesse : 420 ; dégâts : 173.
    La capacité d'ensorceleur d'Equinoxe lui permet de supprimer une citrouille par vague.
    Quelle que soit l'issue de ce combat, le malus sera dissipé.


----- CONTRE -----


Vitesse cumulée des ennemis :

Beholder : 7000 {BOSS}
Vitesse : 200
Dégâts : 500
Bonus :
  • Pétrification (T1) : La vitesse du joueur visé est divisée par 2.
  • Hypnose (T2) : Le joueur visé n'attaquera pas le Beholder mais un allié. {Bloqué par Equinoxe}
  • Danse des lasers (T3) : Tous les joueurs reçoivent 700 de dégâts.
  • Vitesse : Attaque deux fois sur Grabuge.

Butin : x1 œil de Beholder


Dernière édition par Le Juge le Lun 17 Déc 2018 - 22:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1586
Expérience : 2989
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 128
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Userba193510/3510Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Userba17  (3510/3510)
Vitesse: -438
Dégâts: 3879

Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Empty
MessageSujet: Re: Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]    Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  EmptyJeu 6 Déc 2018 - 16:04

Les mots d’Equinoxe étaient froid, mais je pouvais comprendre sa frustration. Certes, sa cécité n’était peut-être pas irréversible, mais perdre un sens ça mettait toujours un coup dur au moral. Je me souvenais avec peine d’un de mes anciens frères d’arme d’Egide, qui avait perdu sa main droite lors de la bataille. Il avait alors dû apprendre à se battre de la main gauche, ce qui n’était pas commun pour un mercenaire. Pourtant, après des mois et des mois d’entraînement, il avait fini par s’y acclimater. Mais une chose était sûre : jamais il ne regagnerait la maîtrise qu’il avait avec la main droite. Et ça, c’était un coup dur.
Il me répondit donc :

« Il ne faut pas sous-estimez le Sanctuaire des Larmes, qui a annulé toutes tes attaques. Comment comptes-tu faire cette fois-ci pour échapper à son pouvoir? Nous ne pouvons pas nous permettre un nouvel échec, au risque que ce démon risque de devenir immortel. »

Je secouai la tête et le rassurai comme je le pus, d’une voix forte et résolue :

« Crois moi, ma détermination à venir à bout de l’engeance du mal dépasse de loin tout type de détermination que tu as aperçu dans ta vie. Même les bras coupés et les jambes arrachés j’avancerais vers le démon millénaire et je le mordrais à mort. »

Je m’approchai donc de lui et Vallon et ensemble nous pénétrâmes une nouvelle fois dans le Sanctuaire des Larmes. Encore une fois, nous passâmes cet affreux couloir mortuaire, où les âmes des morts-vivants susurraient des appels à l’aide qui me glaçait le sang. Ces êtres, à la limite de l’humanité, était en proie à une grande détresse mais je ne pouvais rien faire pour leur porter secours. Rien, sinon éliminer le Beholder une bonne fois pour toute.
Nous arrivâmes finalement à l’espèce de grande cascade où nous nous trouvions précédemment. Les démons qui nous avaient chassés n’étaient plus là, mais à la place se tenait une immense créature que je devinais être le Beholder. Il ressemblait à une grosse tête monstrueuse, avec plusieurs tentacules qui se finissaient parfois sur d’horribles yeux. Il était très grand, et dégageait une aura malsaine qui me faisait grincer des dents. Même un aveugle aurait compris qu’il se trouvait en face d’une saloperie des ténèbres.

Il semblait figer dans le temps, et mon œil averti remarqua une espèce de fine barrière l’entourant, qui semblait très légèrement dévié la lumière. Il fallait vraiment examiner pour réussir à remarquer ce détail, mais j’imaginais sans peine qu’il s’agissait du sort qui nous permettait de nous retrouver directement face à lui. Cependant, à mesure que les secondes s’écoulaient, la barrière se faisait de plus en plus transparente. C’était sûrement le signe que le sort faiblissait et qu’il allait nous attaquer d’une minute à l’autre.
Alors que nous nous armions de courage, la barrière se brisa, et un cri retentit de la carcasse ignoble du démon antique. Equinoxe semblait se concentrer, et j’aperçus un fait surprenant : le Beholder ne parvenait pas à nous regarder, ses yeux regardant partout sauf là où nous nous trouvions. Etait-ce là dû à l’étrange magie de l’ensorceleur ? C’était à parier.

Immédiatement, Equinoxe sortit une tirade digne d’une pièce de thêatre, la haine au ventre :

« Il n'y a qu'un seul mot écrit dans le ciel ce soir : MORT! Et je te jure que la seule chose que je verrais quand ma vision me sera rendue, cela sera TOI dans les Flammes du Pandémonium. Je te condamne, par toute la puissance que je possède à périr, et te banni toi et toute ta ignominieuse existence pour l'éternité!
Que s'ouvre en cette nuit, et cette heure le portail vers ta mort, vers ta désintégration, vers un tourbillon anti-temps, anti-lumière, anti-magie, anti-démon, anti-existence, le vide, le néant !!
Nul fait ne me sortira de ma belligérance, tant que ton épitaphe ne sera gravé !
»

Il hurla à nouveau, recouvrant le Sanctuaire des Larmes d’une ambiance malsaine. Il semblait hors de lui d’avoir ainsi été emprisonné, ne serait-ce qu’un instant, et comptait bien nous le rendre. Sans pouvoir nous voir, il s’approcha cependant de nous, fouettant l’air de ses tentacules qui, de loin, semblaient aussi tranchantes que des couteaux. Une première vint frapper mon bouclier avec force, et si je n’avais pas musclé mes jambes je pense que j’aurais été envoyé dans le vide. Je parvins néanmoins à rester sur mes jambes, glissant de quelques mètres en arrière, me retrouvant trop proche du précipice à mon goût.

Feriel, quant à elle, s’était envolé et était en train d’harceler le Beholder, afin de nous laisser une ouverture pour attaquer. Ouverture que je saisis en chargeant vers notre adversaire commun, prêt à lui écraser sa sale tête de démon.

[Attaque le Beholder]
[Active le corbeau affamé afin de contrebalancer le malus " Marquage de citrouille "]


Dernière édition par Grabuge le Jeu 6 Déc 2018 - 16:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

Le Destin

Messages : 5057
Expérience : 18908

Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Empty
MessageSujet: Re: Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]    Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  EmptyJeu 6 Déc 2018 - 16:04

Le membre 'Grabuge' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Peau verte' :
Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Cc_orc10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Equinoxe
Scrutateur des Ténèbres

Equinoxe

Messages : 749
Expérience : 3041
Masculin Âge RP : 29

Politique : 71
Métier : Mineur - Maître Absolu
Titres:
 

(Vallon, compagnon d Equinoxe +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Userba192980/2980Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Userba17  (2980/2980)
Vitesse: 722
Dégâts: 1487

Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Empty
MessageSujet: Re: Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]    Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  EmptyLun 17 Déc 2018 - 20:49

Alors où en étions-nous? Un démon millénaire, toujours vivant et moi dans l'incapacité d'exercer le don de la vue. J'exerce une grande partie de ma magie par les yeux, mais peut-être était-ce le moment de m'en sortir sans ces précieux atouts. Avec mes sens reptiliens, j'essayais de visualiser le moment qui m’entourait.
Il est bien connu que certains serpents sont aveugles, ou chassent dans l'obscurité mais s'en sortent autrement, notamment en détectant la chaleur produit par les corps; je devais en revenir là, aux bases, aux sources, à cet instinct de voir les choses à travers les ombres.
La liturgie de nos cultes portée en mon coeur la rage de vaincre, et les discours de rémission étaient là pour demander pardon de l'échec envers notre porteur de vérité.
C'est à ce moment que j'entendis une voix familière:

Vallon m’a tout raconté. Je suis content de te voir en un seul morceau, et je regrette ne pas avoir pu te sauver de la cécité. Peut-être que botter le cul de ce Beholder rattraperait le coup, qu’est-ce que tu en dis?

"Il ne faut pas sous-estimez le Sanctuaire des Larmes, qui a annulé toutes tes attaques. Comment comptes-tu faire cette fois-ci pour échapper à son pouvoir? Nous ne pouvons pas nous permettre un nouvel échec, au risque que ce démon risque de devenir immortel"

C'était une réponse froide, j'en conviens mais je n'avais pas le choix, la situation était à son paroxysme de gravité, je ne pouvais accepter la défaite une nouvelle fois.

A nouveau, nous retraversâmes les mêmes périples, finalement ces murs de cadavres vivants étaient la preuve d'une désolation ; une magie ancestrale qui défie les règles mêmes imposées à nos existences. Un bouleversement de l'équilibre, une empreinte visant à glorifier un sablier de vie infini, en occultant le fait que chaque grain de sable qui le compose est la vie d'un être vivant.
Une immortalité basée sur un totale sacrifice, un génocide de la vie pour tricher sur la mort...

A l'entrée du Sanctuaire, était suspendu dans le temps ce démon assoiffé de magie interdite, d'énormes veines noires ressortaient sur tout son corps, ses yeux étaient ressortis de leurs orbites, son aura était-elle d'un noir profond. Son être tout entier n'était plus qu'un pantin de la magie interdite, et je ne sais même s'il avait encore le sens d'une simple réflexion ou s'il était devenu (chose la plus probable) un virus se nourrissant de la magie jusqu'à en perdre tout, hormis son corps.
Ce démon n'était pas assez puissant pour avaler une quantité de magie, magie interdite qui se doit d'être comprise, exercée avec parcimonie, et qui s'acquiert que par le temps pour être utilisée à bon escient, là il n'y avait que qu'un être devenu délabré, détruit de l'intérieur...
La magie se nourrissait de ce démon millénaire, se sustentait de sa naïveté, il pourrait devenir invincible, un être ayant perdu la raison qui serait incontrôlable et invincible, en voilà un programme assez problématique, il serait tel le néant : détruisant tout sans juger bien ou mal, vie ou mort, et ne permettrais ni l'existence, ni le décès, condamnant tout Dùralas à une vie entre la mort : un royaume de condamnés, un enfer en somme, un enfer sur terre.

Lorsque le flux temporal se déchira, il était temps pour nous d'attaquer.

"Il n'y a qu'un seul mot écrit dans le ciel ce soir : MORT! Et je te jure que la seule chose que je verrais quand ma vision me sera rendue, cela sera TOI dans les Flammes du Pandémonium. Je te condamne, par toute la puissance que je possède à périr , et te banni toi et toute ta ignominieuse existence pour l'éternité!
Que s'ouvre en cette nuit, et cette heure le portail vers ta mort, vers ta désintégration, vers un tourbillon anti-temps, anti-lumière, anti-magie, anti-démon, anti-existence, le vide, le néant!!
Nul fait ne me sortira de ma belligérance, tant que ton épitaphe ne sera gravé!  "


Un cri assourdissant du Beholder annonça sa sortie de l'emprise du temps, sa rage était telle que la magie perçait son corps de partout, laissant un effroi se répandre dans tout le Sanctuaire.
Ses yeux n'arrivaient même pas à nous fixer, signe qu'il ne pourrait même pas utiliser sa fameuse hypnose qui le rend si fort.
Je ne savais pas si le justicier me permettrais cette fois-ci de se débarrasser de lui, j'espère juste que je ne nous fasse pas disparaître en même temps que lui..
                     


[Dés - J'ignore si le malus se dissipe avant ou après le combat ; dans le doute je lance le dé vampire si non dissipé , et le dé naga si dissipé - selon la dissipation effective ou non;  prendre en compte le dé correspondant - Merci beaucoup]

Certains anti-malus demandent des réalisations spéciales, comme indiqué dans ce message : http://www.lemondededuralas.org/t2713-event-la-convergence#anti-malus




Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Mod_211
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

Le Destin

Messages : 5057
Expérience : 18908

Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Empty
MessageSujet: Re: Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]    Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  EmptyLun 17 Déc 2018 - 20:49

Le membre 'Equinoxe' a effectué l'action suivante : Actions


#1 'Attaque - Vampire' :
Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Ec_vam10

--------------------------------

#2 'Attaque - Naga' :
Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Cr_nag10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

Le Juge

Messages : 4939
Expérience : 16702
Féminin

Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Empty
MessageSujet: Re: Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]    Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  EmptyLun 17 Déc 2018 - 22:56

Tour 2 du combat Equinoxe et Grabuge VS le Beholder


Le Beholder attaque le premier.
Un corbeau affamé rejoint Grabuge.


Vitesse cumulée des joueurs : 136

Equinoxe : 2345
Vitesse : 131
Dégâts : 2041
Bonus :
  • Ensorceleur : Bloque une capacité par ennemi. {Utilisé}
  • Fiole de poison : Chaque ennemi touché subit des dégâts de poison de -15 de vitalité par tour.

Malus :
  • Morsure du vampire : La vitalité d'Equinoxe est réduite de 10% (260) et il ne peut lancer que le dé de vampire.
  • Hypoglycémie : La vitesse d'Equinoxe est réduite à 50% de son potentiel réel (131) et aucun bonus ne peut augmenter cette valeur.


Grabuge : 3660
Vitesse : 5
Dégâts : 2396
Malus :
  • Marque de la citrouille : Chaque tour invoque des citrouilles (1 au tour 1, 2 au tour 2, 3 au tour 3, et ainsi de suite). Les statistiques sont les suivantes : vitalité : 630 ; vitesse : 420 ; dégâts : 173.
    La capacité d'ensorceleur d'Equinoxe lui permet de supprimer une citrouille par vague.
    Quelle que soit l'issue de ce combat, le malus sera dissipé.


Corbeau affamé : Disparaît dès lors que Grabuge est KO.
Bonus :
  • Faim de citrouille : Détruit une citrouille par tour, l'empêchant de venir prendre part au combat.


----- CONTRE -----


Vitesse cumulée des ennemis : 200

Beholder : 2807 {BOSS}
Vitesse : 200
Dégâts : 500
Bonus :
  • Pétrification (T1) : La vitesse du joueur visé est divisée par 2.
  • Hypnose (T2) : Le joueur visé n'attaquera pas le Beholder mais un allié. {Bloqué par Equinoxe}
  • Danse des lasers (T3) : Tous les joueurs reçoivent 700 de dégâts.
  • Vitesse : Attaque deux fois sur Grabuge.

Butin : x1 œil de Beholder
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

Le Juge

Messages : 4939
Expérience : 16702
Féminin

Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Empty
MessageSujet: Re: Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]    Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  EmptyLun 17 Déc 2018 - 23:00

Beholder attaque Grabuge deux fois en lui infligeant un total de 1000 de dégâts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1586
Expérience : 2989
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 128
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Userba193510/3510Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Userba17  (3510/3510)
Vitesse: -438
Dégâts: 3879

Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Empty
MessageSujet: Re: Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]    Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  EmptyJeu 20 Déc 2018 - 18:50

Mon coup fit mouche, à entendre le cri de douleur de l’horrible créature que nous combattions. Je venais d’enfoncer mon marteau dans sa mâchoire, et cela ne semblait pas le réjouir plus que ça. En réponse à mon attaque, il dirigea ses tentacules sur moi et me fouetta avec rage. Par chance, je parvins à en esquiver une, à en parer une autre, mais la dernière parvint à m’avoir, me lacérant le bras qui tenait le bouclier avec aisance. Je hurlais de douleur à mon tour, et mis un genou au sol alors que la créature incontrôlable s’éloignait en direction de Vallon et d’Equinoxe. Je serrais les dents face à la douleur, et rangea mon bouclier dans mon dos à contre-coeur. Mon bras gauche était inutilisable.

Mais il y avait plus important. Alors que je me retournais pour revenir au combat, j’aperçus quelque chose d’étrange qui commençait à se former au-dessus de nous. Comme une sorte de… portail de brume? Quelque chose se tramait, et ça n’annonçait rien de bon. En plus de ça, une lueur inquiétante commençait à émaner de l’oeil unique du Beholder, et de fins filins d’énergie semblaient se regrouper vers ce même oeil. Préparait-il quelque chose?
Au même moment, l’amas brumeux au-dessus de nous prit finalement la forme que je pensais - celle d’un portail - et je commençais à apercevoir des formes à l’intérieur, qui semblait s’agiter. Une petite main griffue commença à sortir de ce qui semblait définitivement être un portail, et e reconnus là un des démons que nous avions affronter auparavant. Le Beholder avait réussi à invoquer ses sbires? Equinoxe ne m’avait-il pas dit que ses acolytes faisaient en sorte qu’on l’affronte seul à seul?

Je lançai donc au concerné, alors que les premières créatures démoniaques commençaient à sortir de la faille:

Equinoxe, un portail s’est formé au-dessus de nous et les sbires du Beholder en sortes! C’est quoi ce bordel?!

Spoiler:
 


Dernière édition par Grabuge le Jeu 20 Déc 2018 - 21:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

Le Destin

Messages : 5057
Expérience : 18908

Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Empty
MessageSujet: Re: Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]    Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  EmptyJeu 20 Déc 2018 - 18:50

Le membre 'Grabuge' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Peau verte' :
Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Ec_orc10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Equinoxe
Scrutateur des Ténèbres

Equinoxe

Messages : 749
Expérience : 3041
Masculin Âge RP : 29

Politique : 71
Métier : Mineur - Maître Absolu
Titres:
 

(Vallon, compagnon d Equinoxe +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Userba192980/2980Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Userba17  (2980/2980)
Vitesse: 722
Dégâts: 1487

Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Empty
MessageSujet: Re: Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]    Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  EmptyMar 8 Jan 2019 - 16:18

Un coup formidable prodigué par le justifier fit dégringoler l'espérance de vie de l'ennemi, enfin il semblait s'être délié des entraves du Sanctuaire des Larmes.
J'ai parlé peut-être trop vite, le démon a un sacré répondant! Outch! Cela a dû faire mal ce coup là!
Je ne dois pas perdre, non pas encore une fois, je me suis déjà retrouvé dans ces cellules poisseuses et miséricordieuses, je ne tiens pas à retenter l'expérience.
Je dois tenir mon portail activé jusqu'à ce qu'il engloutisse l'être qui a eu l'audace de me mettre terriblement en colère.
Je ne serais pas digne de me faire appeler un ensorceleur, si je ne maîtrise pas au mieux ces magies annihilantes, cauchemar des mages et défiant les héros d'armes.

J'avais l'impression de tenir, plus ou moins, j'étais encore sous la malédiction de ce démon, et ma précédente attaque pour en finir avec lui avait complètement échoué, mon incarnation serpentine s'est faite désintégrée avant d'atteindre sa cible, qui n'était qu'autre que l’œil immense de cette créature difforme.

Un battement de cœur, un souffle égaré, un soupçon de l'échec cuisant, le temps semblait se ralentir, soudain la voix du justicier interrompit ma concentration:
Equinoxe, un portail s’est formé au-dessus de nous et les sbires du Beholder en sortes! C’est quoi ce bordel?!

Voilà qu'il prend ses aises avec moi? Je n'aime guère qu'on sous-estime ma magie, mais peut-être que...? Non le Grand Basilic lui n'aurait pas flanché devant le même ennemi deux fois deux suite, si je veux être à sa hauteur je ne dois pas flancher, dans l'agonie, et même avec une moitié de corps et de cerveau, je devrais le battre.
En fait il s'imagine quoi le justicier que je vais rester là et ne rien faire? Que le démon va pouvoir invoquer son armée de monstre avec sa magie d'invocation et de portails ? Mirobolant, c'est le seul mot qui me vienne à l'esprit. Il pense qu'une fois encore, la victoire sera sienne? Non, je ne suis pas sorti de ma geôle et délier de mes chaînes pour ce résultat.  
NON CELA NE SAURA PAS!!! JE NE SUIS PAS VAINCU!! UN DIEU CA NE CRÈVE PAS!!

"CE BORDEL? CE BORDEL S’ACHÈVE ICI ET MAINTENANT! lui dis-je toujours le regard blanc, je m'orientais donc avec sa voix.
A JAMAIS ET POUR TOUT TEMPS PUISSE LE NÉANT ACCAPARER TON SANG! ET POUR CE QUI EST DE TES PORTAILS ENCHANTES, QU'ILS SOIENT ICI-MEME BRISES! NE RETROUVE PLUS JAMAIS LE CHEMIN DE LA LIBERTE, PERDU DANS UN ESPACE CONFINE POUR L’ÉTERNITÉ, QUAND A CE QUE TU AS OSE ME DÉROBER, JE DESIR INSTAMMENT LE RECUPER! JE TE VOLE DONC TA VISION, VA ET ERRE SANS TON PRÉCIEUX OEIL!!

Autour de mon cou, scintillait un bracelet unique, pour donner de la puissance à ce coup de grâce.
L'engeance que je désirais le plus voir périr, était aspiré dans ce tourbillon aux allures de trou noir.
Je n'en pouvais plus, de toutes ces épreuves...
Il me semblait revoir la lumière du jour, un court instant, avant que ma conscience soit perdue, et que je m'écroule, exténué.  
Vallon? Grabuge? Avons-nous enfin gagné? Est-ce que tout cela est terminé?

-Vallon: "Maître !!!!!!!! Tenez bon, j'arrive!
On quitte les lieux Grabuge, et en vitesse, le Sanctuaire va se faire inonder! On décolle, maintenant!



[Utilisation de mon Bracelet Critique]




Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Mod_211


Dernière édition par Equinoxe le Mar 8 Jan 2019 - 17:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

Le Destin

Messages : 5057
Expérience : 18908

Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Empty
MessageSujet: Re: Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]    Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  EmptyMar 8 Jan 2019 - 16:18

Le membre 'Equinoxe' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Vampire' :
Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Cr_vam10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

Le Juge

Messages : 4939
Expérience : 16702
Féminin

Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Empty
MessageSujet: Re: Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]    Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  EmptyLun 14 Jan 2019 - 21:54

Combat terminé !

Les deux aventuriers l'emportent face à la monstruosité du marais. Ils empochent les gains suivants :
- 45 points d'expérience
- 40 pièces d'or
- x1 œil de Beholder

Le RP peut continuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1586
Expérience : 2989
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 128
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Userba193510/3510Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Userba17  (3510/3510)
Vitesse: -438
Dégâts: 3879

Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Empty
MessageSujet: Re: Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]    Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  EmptyMar 15 Jan 2019 - 14:39

Comme j’aurais dû m’y attendre de mon compagnon à écaille, ce dernier – au lieu de me répondre clairement – partit dans une diatribe à l’égard du démon millénaire. Mais tel un comédien équipé des meilleurs effets spéciaux, il alliait la démonstration aux mots, et une sorte d’immense trou à travers la réalité aspira à jamais le Beholder, ne laissant comme seul témoin de son passage que son œil unique.
Au même moment, Equinoxe s’écroula, à bout et ayant visiblement lancé son plus puissant sort. Le Beholder n’était plus. Nous avions gagné.

Au même moment, dû à son sort un peu trop dévastateur, les piliers qui soutenaient la voûte du plafond cédèrent, et des rochers commencèrent à tomber sur nous, en même temps que les sbires du démon cyclope. De l’eau commençait à jaillir des aspérités créées par le sortilège de l’ensorceleur, commençant lentement mais sûrement à remplir la grotte instable d’eau. Au-dessus de nous, les démons criaient, maintenant dépourvus de maître, et certains semblaient avoir remarqué d’où venait la perte de leur chef. Ils chargèrent donc vers nous, alors que Vallon s’écriait tout en soutenant le corps inerte d’Equinoxe :

« On quitte les lieux Grabuge, et en vitesse, le Sanctuaire va se faire inonder ! On décolle, maintenant ! »

Je lui hurlai en retour – pour couvrir le chaos ambiant – tout en me mettant à courir avec lui vers la sortie :

« Les sbires du démon vont nous barrer la route. Je les retiens, partez devant. »

Je me retournais vers Feriel, qui était en train de me protéger des sbires qui affluaient vers nous. Je ne pouvais pas la laisser se débrouiller tout seul, car déjà les griffes de ces engeances du mal venaient lacérer son plumage, laissant des traînées rouges un peu partout. Je lui lançai, le ton sérieux :

« Fuis avec eux Feriel, c’est un ordre ! »

Glatissant pour exprimer son mécontentement, elle m’obéit néanmoins et piqua vers la sortie où Equinoxe et Vallon allait bientôt arriver. Cependant, trois sbires démoniaques filaient vers eux, et allaient bientôt leur couper la route. Je ne pouvais pas les laisser faire. Les attendant, déterminé avec mon fidèle Broyeur, je frappai une première fois l’un des démons qui s’arrêtai net à l’impact, et chutai vers la flotte qui commençait à remplir le gouffre du Sanctuaire à mes pieds.

Le deuxième démon passa juste à coté de moi, m’ignorant complètement tant il était obnubilé par sa haine à l’égard d’Equinoxe. J’en profitai pour lui saisir la patte, ce qui me fit glisser de quelques mètres vers l’arrière, avant d’abattre l’immonde créature au sol, et de lui briser le crâne d’un coup de botte à revers métallique. Une de moins, à la suivante maintenant.
La troisième, comprenant que je les empêcherais coûte que coûte d’arrêter la fuite de mes compagnons, piqua vers moi, serres en avant. Malgré ma vigilance, je devais reconnaître que j’étais en bien piètre état : mes blessures du combat précédent continuaient à me faire souffrir, lancinantes, et je perdais de plus en plus de sang à mesure que le temps passait. De ce fait, je ne parvins pas à bloquer son coup, et ses serres me griffèrent la joue.

C’était entre elle et moi désormais. Frappant mon marteau contre mon torse armuré, je la provoquai afin qu’elle charge. Jetant rapidement un coup d’œil, je vis qu’aucune autre créature ne s’intéressait à nous, préférant fuir le cataclysme qui était en train de se déchaîner à l’intérieur du Sanctuaire.
Bien. Je voulais permettre aux autres de fuir, mais je ne voulais pas non plus mourir moi-même. Cela aurait été contre-productif, je n’avais même pas encore refondé la glorieuse Egide.

Dans une ultime charge, nous foncèrent l’un vers l’autre. Feintant au dernier moment, je lui assénai un coup de manchette dans ce qui s’apparentait à son cou, et c’est le souffle court qu’il chuta vers les abysses. J’entendis même le « Plouf ! », ce qui me fit penser que le niveau de l’eau avait vachement monté et que j’allais finir inondé si je ne me dépêchais pas.
Redoublant d’énergie, je serrai les dents pour pallier à la douleur et couru aussi vite que possible vers le « Couloir des morts », seul moyen de m’en sortir. Ahah, maintenant que j’y pensais, Feriel devait être bien agressive avec nos deux comparses pour ne pas revenir me chercher en ce moment même. Ou peut-être était-elle résolu à obéir à mon dernier ordre ? Je n’en savais rien.

Passant le couloir comme une flèche, je remarquai un détail qui m’ôtai un sourire : plus un chuchotement ne sortait des corps – désormais sans vie – des pauvres cadavres maudits par le Beholder. Nous étions parvenus à les sauver de leur malédiction. L’emprise du démon millénaire avait prit fin.
Alors que les secousses et les rochers tombant arrivaient bientôt à mon niveau, je vis enfin la lumière salvatrice de la sortie. J’y étais presque !

Soudain, un rocher s’abattit non loin de moi, me forçant à sauter sur le côté. Puis un deuxième, juste devant moi. Vite ! J’allais bientôt me retrouver bloquer !
Usant dans mes dernières forces, alors que mes blessures se rouvraient réellement, je sprintai droit vers la lumière et m’extirpai in extremis, sortant tel un boulet de canon du Sanctuaire, un nuage de poussière avec moi. C’était enfin fini. Nous étions tous hors de danger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Equinoxe
Scrutateur des Ténèbres

Equinoxe

Messages : 749
Expérience : 3041
Masculin Âge RP : 29

Politique : 71
Métier : Mineur - Maître Absolu
Titres:
 

(Vallon, compagnon d Equinoxe +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Userba192980/2980Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Userba17  (2980/2980)
Vitesse: 722
Dégâts: 1487

Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Empty
MessageSujet: Re: Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]    Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  EmptyMer 16 Jan 2019 - 16:07

« Les sbires du démon vont nous barrer la route. Je les retiens, partez devant. »
«Vallon: -Ne tardes pas trop, fait en sortes de rester vivant! »

Equinoxe, l'ensorceleur aux écailles rouges et à la volonté un peu trop débordante s'était rendu complètement inconscient pour éliminer l'ennemi qui lui rappelait la secte de son enfance.
Fort heureusement, il pouvait compter sur ses camarades,  d'ailleurs c'est dans une action héroïque, que Grabuge pris partie de prendre les coups sur lui et se chargea du reste des ennemis, mais grâce au ciel, sa constitution et sa force de volonté lui fit franchir la porte de sortie avant que tout ne s'écroule : les héros ne moururent pas ici, et le Sanctuaire des Larmes avait pleuré ses morts une dernière fois, une toute dernière fois, à présent le vol de quelques colombes au gré du vent annonçait probablement une paix durable, et un repos pour les âmes infortunées prisonnières ici depuis bien trop longtemps!

Vallon sourit à pleine dent, le justicier l'épatait vraiment, combien pouvez t-il prendre de coups sans broncher? Combien de coups pouvait t-il supporter sans jamais faillir? Même avec du sang plein l'armure, il pouvait encore déplacer une montagne ou deux.
"-Faudra me dire un jour quelles vitamines tu prends, en tout cas merci d'avoir garder la tête froide, on te doit une fière chandelle pour ce que tu as fais!" dit spontanément Vallon, dont les paroles sortait du cœur

-Sectaires du Basilic (chaque / désigne une autre personne qui parle, ils parlent presque tous en maintenant, créant un vrai brouhaha)
"Par grâce du Basilic, puisses t-on a jamais le remercier, vous revoici vivant"/
"Nous avons vaincu ses sbires, nous voilà débarrassé du problème"/ "Venez ne restons pas là, ils sont certainement exténués"/ "Nos soigneurs sont déjà là venez vite" / "Tu as vu comment je l'ai vaincu en deux, trois mouvement!?"/ "Toi mais c'est moi qui ait tout fait!" / "Qu'on poste des gardes, on n'est jamais assez prudent"/ "Vous rejoignez le camp!" / "A vos ordres!" / "Victoire!"/ "Le Sanctuaire sera à jamais condamné à présent" / "Quelle force, mais quelle force! Bravo à vous, je vous admire"/


Vallon fit un léger signe pour demander un peu de calme, avant que la ruée n'entraîne nos héros vers le camp, où  tantôt il s'était préparé.
Depuis la visite du naga à Wystéria, la médecine des fidèles avait fait un bon en avant, ils s'occupèrent de panser les blessures des trois combattants et même d'étudier la morphologie des hippogriffes pour assurer le maintien de l'aile du familier de Grabuge.
Sectaire du Basilic "-Puis-je vous offrir un pichet de bière, noble justicier? Vous avez beaucoup de chance d'être en vie, gloire au Basilic pour cette prouesse!"  

Equinoxe émergea enfin, tandis que flotter dans l'air une odeur d'encens et de sérénité, une sérénité que le jeune serpentaire retrouvait dans son cœur, quand il ouvrit les yeux, le monde était tel qui est, juste merveilleusement coloré.....

Il respira longuement, cligna plusieurs fois les yeux de peur probablement, et....
-"Vallon : Vous voyez combien de doigts? " dit-il en se positionnant au dessus du regard du naga, toujours allongé.
-"Equinoxe : Si tu me caches la lumière, comment tu veux que je te le dise? rétorqua t-il.
-"Vallon : "Mmh toujours grincheux, sûr de lui, et prêt à me tuer, c'est bien lui......
IL VA BIEN!!!!!!!!!!!!!!
hurla t-il à plein poumon à Grabuge"

Le naga ne put que soupirer, il n'avait pas la foi de dire quelque chose de plus, d'ailleurs avec Vallon cela ne servait jamais à grand chose, il avait toujours cette drôle de manière d'être insaisissable, était-il vraiment heureux ou faisait t-il juste semblant!?
Tandis que le jeune emplumé allait exprimé sa joie, en virevoltant dans tous les sens à une vitesse grand V, le naga s'assit à la table où Grabuge avait trouvé repos.

"Ah je m'ennuie jamais avec celui-là... soupira t-il. Cela va mieux? Si j'en crois ma soudaine réapparition de mes facultés optiques et visuelles, nous avons mis fin au démon, un fait que tu pourras ajouter à ta gloire de justicier!"
"Ce n'est pas dans mes habitudes de remercier, mais je te suis reconnaissant d'avoir prêter ta force pour cette opération, cela fait déjà plusieurs fois que nos chemins se croisent.... qu'arrivera t-il si jamais on se recroisent à nouveau dans des conditions plus austères?"
dit-il indirectement, ce n'était pas comme s'il attendait une réponse, c'était une question évasive.

Il regarda un peu plus loin, comme quand on regarde l'horizon, devant une mer calme sur les hauteurs d'une falaise :
"J'imagine que nous devons tous deux reprendre la route, à chacun ses projets, je vais laisser le passé ici pour poursuivre vers le futur. J'espère juste que tout comme pour moi, cette aventure t'auras montré une facette de ce monde"
"J'aurais aimé de dire adieu, mais qui sait, nous serons un jour à même de nous recroiser, j'admire tes idéaux mais je ne peux malheureusement pas les partager, je sombrais sûrement mais je tiens à aller au bout de mon rêve, quoi qu'il m'en coûte!"


Il eu une pensée qui le fit juste dessiner un début de rictus, mais qu'importe il préféra ne rien ajouter pour le moment.
Lorsque la lune croisa le regard de l'ensorceleur, il sût qu'il était temps pour lui de planifier, de nouvelles aventures après probablement quelques jours de repos. Le justicier s'en irait surement vers de nouvelles contrées par la voie des airs, sur Feriel son fidèle destrier aux ailes d'argents.
Ne voulant pas finir la conversation sur une note maussade, le naga salua son compagnon d'armes face au Beholder :
"-Je ne te considère ni comme un ennemi, ni comme un allié! On a emprunté des voies trop différentes nous deux, mais je te souhaite bonne chance sans arrière pensée! On sera peut-être amener à nous affronter un jour, d'ici-là tu as intérêt à ne pas te laisser aller, je ne tiens pas à affronter un mou du genou" termina t-il sur une note d'espoir et de rivalité.

C'était le mieux à faire, pour lui comme pour le justicier. "Libérons-nous du poids qui pèse sur nos épaules" pensa l'ensorceleur avant de tirer sa révérence.




Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Mod_211
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1586
Expérience : 2989
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 128
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Userba193510/3510Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Userba17  (3510/3510)
Vitesse: -438
Dégâts: 3879

Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Empty
MessageSujet: Re: Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]    Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  EmptyJeu 17 Jan 2019 - 10:23

On aurait dit que je sortais d’un long spectacle de deux heures : face à moi, tout les nagas et les quelques mercenaires de la Congrégation criait leur joie d’être venu à bout de la bête démoniaque, nous ovationnait – et pas seulement Equinoxe et Vallon, mais moi avec – et n’étaient pas loin d’applaudir. J’écarquillai les yeux devant un tel spectacle : si j’avais cru un jour être applaudis par un groupe de naga et d’assassins ! Mais les séquelles des récents affrontements eurent tôt fait de me faire revenir à la réalité, et je serrai les dents en un sourire crispé alors que Vallon s’approchait de moi avec sa bonne humeur habituelle. Je vis, plus loin, certains guérisseurs du campement batailler pour essayer de soigner une Feriel fougueuse. Je criai à son intention, espérant qu’elle m’ait entendu :

« Feriel ! Suffit, laisse toi soigner ! »

Vallon arriva à cet instant, le sourire aux lèvres, et me lança :

« Faudra me dire un jour quelles vitamines tu prends, en tout cas merci d’avoir garder la tête froide, on te doit une fière chandelle pour ce que tu as fait ! »

Je souris, toujours crispé, et lui répondis :

« Mes vitamines s’appellent la Justice, Vallon. Et je vais te confier un secret quant à ma résistance hors-norme : en vrai, actuellement, je souffre comme une chimère sans dent ! »

Emportés par le flot de la foule – que mon ami à plume tentait tant bien que mal de calmer – nous arrivâmes rapidement là où nous nous étions préparé précédemment, où Equinoxe était en train de somnoler, l’air serein. J’avais, au passage, caresser l’encolure de Feriel devant qui nous passions afin qu’elle se calme et qu’elle laisse faire les guérisseurs excédés par sa résistance.

Après nous avoir pansés et soigné – et avoir bu une bière gentiment proposée par une des nagas - nous nous assîmes avec Vallon à côté d’Equinoxe. Je n’avais plus rien à faire ici, et n’allais pas tarder à quitter les lieux, mais je ne pouvais décemment pas partir sans dire au revoir à l’arrogant serpentaire.
Il ne tarda pas à se réveiller, et c’est Vallon qui prit la parole en premier :

« Vous voyez combien de doigts ?

- Si tu me caches la lumière, comment veux-tu que je te le dise ? » lui répondit-il de son éternel air grognon. Je souris en coin, et Vallon me hurla dans les oreilles :

« Mmh, toujours grincheux, sûr de lui, et prêt à me tuer. C’est bien lui… IL VA BIEEEEEN !!! »

Après m’être déboucher les oreilles, et que Vallon eut fait ses pirouettes de joie au grand dam d’Equinoxe et de son regard blasé, je m’assis à une table non loin, et commençai à sortir ma pipe pour y mettre du tabac. Equinoxe choisit ce moment pour s’assoir avec moi. Il me dit :

« Ah, je m’ennuie jamais avec celui là… Cela va mieux ? Si j’en crois ma soudaine réapparition de mes facultés optiques et visuelles, nous avons mis fin au démon, un fait que tu pourras ajouter à ta gloire de justicier ! »

Je souris en coin, le laissant parler pour le moment. Je n’avais jamais été très loquace de toute façon. Ceci dit, je n’avais pas vaincu ce démon pour la gloire. Je l’avais fait pour protéger Dùralas d’un danger, d’une menace qui serait certainement devenue problématique à un moment donné. Et dire qu’à la base, tout avait démarré après que je me sois fait capturer par les gens qui ne cessaient désormais de me remercier ! Que ce monde est étrange…
Le naga écarlate enchaîna, l’air un peu plus solennel :

« Ce n’est pas dans mes habitudes de remercier, mais je te suis reconnaissant d’avoir prêter ta force pour cette opération, cela fait déjà plusieurs fois que nos chemins se croisent… Qu’arrivera-t-il si jamais on se recroise à nouveau dans des conditions plus austères ? »

Je finis la bière que m’avait précédemment offert une des nagas, et lui répondit sereinement :

« Navré pour toi, mais je prends quand même ça pour un « Merci » héhé. Et qui sait ce que l’avenir nous réserve ? »

Il se mit alors à regarder vers l’horizon, répondant :

« J’imagine que nous devons tous deux reprendre la route, à chacun ses projets. Je vais laisser le passé ici pour poursuivre vers le futur. J’espère juste que tout comme pour moi, cette aventure t’aura montré une facette de ce monde. J’aurais aimé te dire adieu mais qui sait, nous serons un jour à même de nous recroiser. J’admire tes idéaux mais je ne peux malheureusement pas les partager. Je sombrerais sûrement mais je tiens à aller au bout de mon rêve, quoi qu’il m’en coûte ! »

Il avait l’air déterminé, ça ne faisait aucun doute. Je ne connaissais pas ces desseins, mais à mon avis cela n’augurait rien de bon pour Dùralas. Au fond, j’espérais cependant me tromper. Je lui répondis donc, toujours aussi sereinement et dans cette espèce d’ambiance respectueuse et solennelle, comme si nous étions deux très vieux amis :

« En effet, on a tous les deux un objectif qu’on se doit d’atteindre, quels que soient les sacrifices. Mais tu sais, Equinoxe, si un jour tu décides de changer de voie et de servir la Justice au sein d’une compagnie de justiciers, la porte est ouverte. Si tes sombres desseins ne t’ont pas fait croiser ma route avant. »

Je ricanai légèrement, et enchaînai :

« Je suis sûr qu’on se reverra. Et tu sais, la Congrégation de l’Ombre n’a pas toujours été les brutes sanguinaires qu’ils sont devenus. Il y eut une époque, lointaine, où ils n’étaient que de simples mercenaires au service du peuple. »

J’achevai de mettre le tabac dans ma pipe, et sortit mon briquet à amadou alors qu’Equinoxe dit :

« Je ne te considère ni comme un ennemi, ni comme un allié ! On a emprunté des voies trop différentes nous deux, mais je te souhaite bonne chance sans arrière pensée ! On sera peut-être amenés à nous affronter un jour, d’ici là tu as intérêt à ne pas te laisser aller, je ne tiens pas à affronter un mou du genou. »

Je pouffai, et en profitai pour allumer ma pipe rempli d’un doux tabac d’Endorial aux notes fruitées. Je lui lançai alors avec malice, tout en me levant et en m’approchant de ma partenaire ailée :

« Parle pour toi, l’aveugle ! »

Vallon était là, transpirant, ayant fini de jouer le pitre. Je crus même noter un certain regret dans son regard. Le regret de voir partir un compagnon d’arme ? Je lui dis alors, à voix basse pour qu’Equinoxe n’entende pas :

« Ce fut un plaisir, Vallon. Tu es un agréable compagnon et plus intelligent que tu ne le laisses paraître. Veille bien sur Equinoxe, et évite lui les ennuis. »

Je tirai sur les plumes de Feriel pour lui intimer de partir, et elle leva ses pattes avant tout en lançant un glattissement puissant, me faisant comprendre qu’elle était prête à décoller. Je lui dis alors, sur la même note thêatrale que le naga aux écailles rouges non loin :

« Car si vous vous éloignez du chemin de la Justice, je serais là pour vous arrêter. »

C’est ce moment que choisit Feriel pour charger à travers le camp, vers la sortie – évitant soigneusement au passage de bousculer nos sauveurs qu’elle semblait un peu plus apprécier maintenant qu’ils lui avaient réparé son aile – et commença à s’envoler. Je lui dis, ma pipe toujours en bouche :

« En route Feriel. Les fidèles de la Justice n’ont pas le temps pour se reposer ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Equinoxe
Scrutateur des Ténèbres

Equinoxe

Messages : 749
Expérience : 3041
Masculin Âge RP : 29

Politique : 71
Métier : Mineur - Maître Absolu
Titres:
 

(Vallon, compagnon d Equinoxe +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Userba192980/2980Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Userba17  (2980/2980)
Vitesse: 722
Dégâts: 1487

Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Empty
MessageSujet: Re: Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]    Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  EmptyJeu 24 Jan 2019 - 22:59

Il était partit laissant derrière lui que quelques plumes de son passage, c'était étrange de devoir collaborer avec un justicier plein d'idéaux, mais cela en devait être tout aussi étrange pour ce dernier, de voir un étrange ensorceleur couleurs rubis et son sous-fifre combattre une magie interdite.

Cette alliance s'était tenue surement par le caractère très stable du justicier, ancré dans la terre comme il est ancré dans sa politique et dans sa morale , leur rencontre a été marquée par la ferveur du combat, chacun aidant l'autre par nécessité face à des adversaires hors normes.
Mais même après tout ça, le naga ne savait pas dans quelle case il devait placer ce Grabuge, ce justicier, cette âme charitable, ce cœur vaillant et tout ce qui s'en suit.
Il gardé toujours une certaine suspicion des inconnus certes, mais dilué peut-être car son fidèle ami d'enfance éprouvé de la sympathie à son égard. Cela ne le dérangeait pas, enfin pas vraiment...

D'ailleurs Vallon avait esquissé un petit sourire bien marqué par les derniers mots que Grabuge lui avait chuchoté, il avait un bon fond ce gobelin vert, il était certains que leurs chemins se recroiseraient, probablement par la force des choses, d'ici-là il faudra évité pas mal d'ennuis en effet...

Le justicier semblait en savoir long sur l'histoire de la Congrégation, cela pourrait être un futur sujet de conversation. Même les rapports de Lédéhi ne disent pas tout sur le passé, il serait pertinent d'avoir un avis extérieur.

Ces derniers mots, qu'est-ce qu'il avait dit déjà? Chemin de la justice n'est-ce pas? Il a peut-être contribué à ce que le naga pèse ses actions pour éviter de ne trop déstabiliser l'équilibre des âmes guerrières, il sera prudent, dans ses pensées se bousculait ses phrases: " aurevoir Grabuge, j'ai une dette envers toi, mais je suis navré pour toi je suis pas vraiment naga d'honneur "
"Enfin si par mégarde, le destin nous réunissait à nouveau, je ne pourrais pas te laisser t'en sortir une fois de plus, sans quelques égratignures, de quoi aurais-je l'air sinon" il y avait de l'égo, il se mordit presque les lèvres.

Longue vie à toi le vert! pensa t-il en levant ses yeux vers le ciel, là où à travers les nuages il avait préalablement disparu. J'espère être un adversaire de taille. clama t-il dans son esprit comme quand on sonne le cor de la guerre.

Il souffla sur la bougie de la vieille lanterne posée en contrebas, ondula en regardant une dernière fois le ciel de ses yeux perçants, et dans la pénombre du lieu, disparu...

Navré lecteur, il n'y a plus rien ici.....
           

[FIN]




Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Mod_211
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Empty
MessageSujet: Re: Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]    Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Libéré des chaines du passé {PW Grabuge]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Que s'est-il passé le 12 janvier 2010? Un ultimatum au peuple irréductible?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ouest de Dùralas :: Les marais Hukutav :: Les ruines d'Alquateraze-