Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Zirra
Le Monde de Dùralas a précisément 1450 jours !
Dùralas, le Jeu 19 Oct 2017 - 12:59
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 Le conte du serpent et de la poiscaille [PW : Scelmiar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Le conte du serpent et de la poiscaille [PW : Scelmiar]   Mer 1 Jan 2014 - 13:33

Encore. Encore une fois. C'est fou comme les elfes sont omniprésents depuis que je suis sur le continent. Déjà dans les Plaines d'Àran, et comme un idiot, maintenant je me dirige vers Endorial. Mais bon, d'un autre côté, j'avoue avoir envie de casser de l'oreille pointus, et je suis aussi venus ici pour ça. Et évidemment parce que je vais passer par la plupart des grandes villes. Il me restera la ville du désert, de la montagne, et du marais, de ce que j'ai glaner en allant à Kastalinn, en faisant l'achat de mon arme. Je joue avec mon poignard, qui a déjà goûté le sang, sur les bêtes au passage. Mais il y en a une, qui m'a plu. C'était un énorme loup, imposant, rayonnant d'une aura de prédateur. C'était une nuit, ce genre de nuit où tout se transforme en monstre, en ennemi. Il était noir, se fondant dans les ténèbres, devenant invisible. Sa bouche était pleine de sang frais, il devait avoir attaqué une proie qui n'avait pus rien faire, sentant ses crocs pénétrer sa chair, sa vie le quitter doucement. Son oeil était mauvais. Il n'avait pas peur. Il se savait puissant, il se savait dans son territoire, dans son élément. Il ne pouvait mieux être. Alors que moi, j'étais en territoire inconnu, et ma vue n'est pas la meilleur de tout le continent. Je ne pouvais compter que sur mes réflexes, mon instinct. Je souriais. Cet animal. Il est unique. Différent. Puissant. Il me le faut en allié. En compagnon de route. Je fonça sur lui, et l'empoigna. Si j'arrivais à le dominer, je l'aurais. Si il me domine, il me tue. Après des heures de lutte, de combat, j'arriva finalement à le dominer. Enfin. Il se débattit encore, mais c'était fini. Et sans même s'enfuir ou autre, il me suivit. Il n'était pas bête. Il est tout le contraire. Et nous sommes pareil. Je le sens, et apparemment lui aussi. Je continua ma route avec lui. Nous chassions ensemble. Nous combattions ensemble. Sur le chemin, je trouva un elfe. Assez loin de la civilisation pour ne pas que sa fasse du grabuge. Il était seul, et faible. Je le déchiqueta. Pour ma vengeance. J'étais maintenant plus serein. Au passage, je rafla son équipement. La plupart n'était qu'un équipement de fortune, mais j'apprécie particulièrement l'arbalète de couleur pourpre, qui m'a l'air bien. Vu comment elle était soigneusement conservé, ce doit être un héritage de famille. Je continuais ma route, bien mieux qu'auparavant avec un compagnon puissant, des armes  de la protection. J'étais bien. Je suis lancé sur ma montée en puissance. J'arriva finalement aux alentours de la ville, mais fit une dernière pause dans cette forêt avant de pénétrer dans la grande ville elfe. Je me posa contre un de ses arbres gargantuesques, mon loup était partit se balader, et venait de revenir pour se couche. A l'écart. Nous ne sommes pas encore indéfectible, mais ça viendras avec le temps. Et qu'importe que je sois sur terre, dans les eaux ou dans les airs, il m'accompagnera, et que je sache ceci, ça me suffit. J'étais appuyé sur l'arbre, aiguisant mon poignard, tandis que mon arbalète siègeait juste à côté, à portée de mains si un danger venait à surgir. Je me prélassait, et j'allais bientôt trouver une cachette pour dormir. J'étais dans un moment de calme, de tranquillité. Bien sûr, il y a plus souvent des moments de marche ou de carnage, mais il en faut, pour se poser. Je ne suis pas en territoire ennemi, en danger à chaque instant, donc autant en profiter. Cela ne veut pas dire que je ne suis pas prêt à parer à chaque danger.
Revenir en haut Aller en bas
Scelmiar
Guerrier

Guerrier
avatar

Messages : 116
Expérience : 799
Masculin Âge RP : 37

♦ Politique : 01
Métier : Forgeron d'A. - Novice (0)
Disponibilité : Disponible

(Loup géant +80, V+50, 30)

Stats & équipements
Vitalité:
495/495  (495/495)
Vitesse: 199
Dégâts: 332

MessageSujet: Re: Le conte du serpent et de la poiscaille [PW : Scelmiar]   Mer 1 Jan 2014 - 17:26

La forêt était calme, fraîche, et relaxante. Peu de lumière passait au travers du feuillage épais des arbres majestueux qui la composait... On pouvait entendre, de temps à autre, les bruits étouffés d'un lapin apeuré, ou d'un oiseau prenant son envol. C'est dans ce nouvel environnement que Scelmiar avançait désormais. Sortit du désert quelques jours plus tôt, et venait juste de franchir la frontière entre le marais et la forêt de Sylfaën, et se dirigeait vers la ville d'Endorial afin de refaire un stock de provision et peut-être d'y trouver de quoi renflouer un peu sa bourse...

*Les choses auront été un peu compliquées... Mais le plus dur est derrière moi... Au sens propre du terme...*

Le naga glissait lentement entre les arbres, il préférait éviter la route afin de ne pas croiser d'autres personnes... Le voyage avec la caravane avait été très désagréable et il avait eu sa dose d'humain pour la semaine, aussi avançait-il en minimisant au maximum le bruit produit afin de ne pas troublé le presque-silence environnant. Et, au cas où, pouvoir bénéficier de l'effet de surprise sur un éventuels ennemi. Il se déplaça ainsi pendant encore une bonne demi-heure avant de constater que la luminosité commençait à diminué.

*Le soleil doit être en train de décliner... Il serait temps que je commence à me chercher un coin ou dormir ce soir.*

Il dériva légèrement de son chemin afin de revenir sur la route normale, pour y faire une découverte inattendue... En effet, un cadavre, ou ce qu'il en restait, gisait en plein milieu du sentier... Scelmiar dégaina son épée et s'avança lentement, son attention portée sur les alentours, guettant les éventuels dangers encore présents... Une fois au dessus du cadavre, Scelmiar jeta un dernier regard autour de lui avant de se pencher sur le malheureux.

*En voila un qui n'est pas tombé sur la bonne personne... Ceux qui ont fait ça ont également emporté son équipement...*

Après quelques minutes, Scelmiar reprit son chemin, son épée toujours dégainée, et sur ses gardes... Il ne se souciait pas vraiment de l'elfe, mais son ravisseur pourrait prendre le naga pour cible. Silencieux et prêt a tout, le guerrier rampait entre les arbres quand il aperçut au loin une ombre. Scelmiar s'avança vers celle-ci et reconnu la forme d'un loup.

*Rien de très surprenant dans une forêt... J'imagine qu'il vaut mieux cela qu'un groupe de bandits... Bien que trancher quelques membres m'aurait permis de me détendre un peu...*

Mais alors qu'il allait repartir dnas le sens inverse, Scelmiar remarqua que le loup n'était pas seul... La vague forme d'un corps adossé à un arbre.

*Un autre cadavre ? Décidément, cette région est plus dangereuse qu'il n'y parait...*

Le naga se rapprocha alors de ce qu'il pensait être un autre malchanceux...




Vers Presentation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le conte du serpent et de la poiscaille [PW : Scelmiar]   Mer 1 Jan 2014 - 18:28

Je me prélassait, quand je vit que mon loup avait senti quelque chose. Ces bêtes étaient formidables, avec une ouïe et une vue meilleure que celle humaine, et ne parlons par de leur odorat. Et je vis à son visage qui changea qu'il y avait quelque chose. Je me figea pendant un moment, avant de me relever, prendre mon arbalète fraîchement acquise avec déjà une flèche dessus, et chercher la source du bruit, arrêtant presque ma respiration. Ma lame était accroché, de sorte à ce que je puisse me défendre s'il vient au corps à corps. Je n'allais pas me faire attaquer par un elfe se promenant et ayant vus le mort, chercher le tueur ? A moins que ce soit cette foutue garde Zephyr, ces protecteurs de la nature minables. Je savais qu'il y avait quelqu’un. Je faisais confiance à Fenrir, car telle est le nom que je lui ai donné. Je parla d'une voix forte, autoritaire :

- Je sais que tu est là. Montre toi, si tu n'est pas lâche.

C'était peux-être une bonne personne ou simplement un marchand passant, mais je ne voulait pas prendre de risque. Et vu ma laideur, si je ne peux charmer les gens ou les captiver, je peux leur faire peur. L'arbalète devait appartenir à un elfe des plus robustes, car j'arrivais à la tenir, et un de mes doigts pouvait passer sans trop de soucis dans la fente pour décocher un trait mortel. Cette arme était longue à recharger, plus longue qu'un arc, mais je m'en fichais, car généralement je l'utiliserais qu'en début de combat, qu'en l'ennemi fuit, car après il vient au corps à corps, et là je prend ma lame. J'attendais un bruit, un regard du loup, un mouvement dans les feuillage ou autre pour bouger. J'évaluerais si c'est il veut m'attaquer, et si je vois que je peux parler avant, je le ferais. J'ai déjà tué aujourd'hui, et ma soif de sang est rassasié. En tout cas, je peux me contenir.
Revenir en haut Aller en bas
Scelmiar
Guerrier

Guerrier
avatar

Messages : 116
Expérience : 799
Masculin Âge RP : 37

♦ Politique : 01
Métier : Forgeron d'A. - Novice (0)
Disponibilité : Disponible

(Loup géant +80, V+50, 30)

Stats & équipements
Vitalité:
495/495  (495/495)
Vitesse: 199
Dégâts: 332

MessageSujet: Re: Le conte du serpent et de la poiscaille [PW : Scelmiar]   Mer 1 Jan 2014 - 18:56

Le naga s'avançait vers le corps quand le loup releva brusquement la tête et commença à grogner, sans doute la bête l'avait-elle flairé. Scelmiar allait continuer d'approcher quand le prétendu cadavre se releva d'un bond, une arbalète à la main et la pointa devant lui.

- Je sais que tu est là. Montre toi, si tu n'est pas lâche.

La créature hurla et semblait attendre que le reptile se montre sagement devant elle...

*Tiens... Voila qui est amusant... Un chasseur et son loup de compagnie ? Mais cette forme de corps ne me dit rien... Ce n'est pas un humain...Ni un elfe...

La créature et son loup étaient à une dizaine de mètres et tournaient le dos au naga, mais même à cette distance, il était impossible de la confondre avec un humain... Elle était plus grande, plus menaçante... Scelmiar se prépara à un combat rapide, si cette chose tentait de lui planter un carreau avec son lance-flechettes, elle allait le regretter. Il s'approcha doucement et se mit à l’abri derrière un tronc un peu plus épais que les autres afin de se protéger au cas ou la créature entamait le combat, puis parla doucement mais sur un ton de menace :

-Pose ton arme, imbécile... Sssi tu ne veut pas finir en deux parties sssur le sssol... Je ne te le dirais pas deux fois...




Vers Presentation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le conte du serpent et de la poiscaille [PW : Scelmiar]   Mer 1 Jan 2014 - 19:12

Alors que j'attendais, j'entendis un bruit dans mon dos. Je fit volte-face, et écouta ce que dit la voix, sifflante. Poser mon arme ? Il croyait quoi, que sous mon masque menaçant j'avais une trouille de tout les diables ? Je lui répondit, en souriant :

- Je ne crois pas, non. Et si tu cherche tant a tuer, approche toi donc, au lieu de te terrer. Tu crois m’impressionner par ta voix menaçante et tes menaces minable ? Ce n'est pas avec ça que tu va me faire lâcher mon arme, inconnu.

Mais je ne voulais pas spécialement me battre. J'étais dans ce moment calme, serein, et quelqu'un trouble ce moment. Donc oui, je suis grognon, et si il attaque, je lui ferais payer, mais si je pouvais rapidement venir à cet état où je n'ai plus envie de voir les têtes se détacher des corps.

- Ecoute, inconnu. Je ne cherche pas le combat. J'étais tranquillement installé, quand tu as surgis. Tu ne me veux peux-être pas de mal, mais je lâchera pas mon arme tant que tu n'auras pas montré ta face au moins. Montre toi ! Si tu te crois supérieur à moi au point de me battre, pourquoi t'a peur de montrer ta gueule ? Parce qu'elle est moche ?

Encore une fois, je provoque. Ce n'est sûrement pas la meilleur façon de me faire des alliés. Enfin, si, des petites piques avec un allié pour rire, mais à un inconnu, et avec ce ton agressif, non. Bon, au moins, je pense que ce n'est pas un elfe. C'est toujours ça. J'en avais marre, d'eux. Mais c'était quoi ? Je le saurais bientôt, je pense. Je ne me démonte pas et pointe toujours mon arme, cette fois-ci en direction du bruit.
Revenir en haut Aller en bas
Scelmiar
Guerrier

Guerrier
avatar

Messages : 116
Expérience : 799
Masculin Âge RP : 37

♦ Politique : 01
Métier : Forgeron d'A. - Novice (0)
Disponibilité : Disponible

(Loup géant +80, V+50, 30)

Stats & équipements
Vitalité:
495/495  (495/495)
Vitesse: 199
Dégâts: 332

MessageSujet: Re: Le conte du serpent et de la poiscaille [PW : Scelmiar]   Mer 1 Jan 2014 - 19:52

La créature fit un demi-tour rapide lors de la menace et pointait dorénavant son arbalète droit sur la cache du naga... Le loup lui semblait attendre bien sagement l'ordre de son maitre et se contenter de pousser des grognements menaçants. L'affaire semblait empirer, ce qui ne déplaisait pas forcement à Scelmiar...

- Je ne crois pas, non. Et si tu cherche tant a tuer, approche toi donc, au lieu de te terrer. Tu crois m’impressionner par ta voix menaçante et tes menaces minable ? Ce n'est pas avec ça que tu va me faire lâcher mon arme, inconnu.

- Ecoute, inconnu. Je ne cherche pas le combat. J'étais tranquillement installé, quand tu as surgis. Tu ne me veux peux-être pas de mal, mais je lâchera pas mon arme tant que tu n'auras pas montré ta face au moins. Montre toi ! Si tu te crois supérieur à moi au point de me battre, pourquoi t'a peur de montrer ta gueule ? Parce qu'elle est moche ?

La bestiole se contredisait elle-même, elle ne cherchait pas le combat mais elle envoyait des provocations à tour de bras...

*Quel genre d'imbécile se prétend pacifique en incitant son adversaire à lui coller des baffes ?*

Scelmiar réfléchit quelques secondes afin de déterminer les mesures à prendre face à la créature... Devait-il se jeter sur elle ? Il serait compliqué d'éviter un carreau d'arbalète à cette distance, mais la blessure ne serais pas trop intense, son armure et ses écailles avait déjà résisté à pire. Ou peut-être devait-il sortir plus calmement et laisser la créature choisir si elle souhaitait elle-même prendre le risque d'affronté un guerrier naga adulte... Après un moment de réflexion, Scelmiar empoigna son épée et se positionna face à la créature, l'épée en garde, prête à stopper le possible carreau et déchiqueter son propriétaire...




Vers Presentation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le conte du serpent et de la poiscaille [PW : Scelmiar]   Mer 1 Jan 2014 - 21:30

La créature sortit de son trou. Il était grand. Imposant. Et finissait en serpent. Un naga. Et pas un de ces prêtres, non, un guerrier. En armure et avec une lourde épée. Je sourit, d'un air carnivore. C'était un bon adversaire. Il doit être bien plus résistant que moi, Et tape sûrement bien plus fort. Mais je suis plus rapide. Et plus habile. Tandis que je l'attaquerais plus de fois, il ratera son coup. Et je continuerais à l'harceler. Encore et encore. Je ne suis pas du genre à détruire mon adversaire d'un coup, mais plutôt l'attaquer de toute part en le détruisant peu à peu. Mais cette arbalète est lourd, et me ralentit fortement. Je pourrais le piquer encore plus souvent si je la lâchais. Mais je n'en ferais rien. Je la vendrais, au pire. Mais il me faudra alors une nouvelle arme. Car si je n'attaque pas plus souvent, tout en faisant bien moins mal avec simplement cette arme... je serais moins fort. Mais ne parlons pas de combat, alors qu'il ne se décide pas à m'attaquer. Il sort pour me montrer qu'il est là, et tient son arme au cas où je l'attaque, et aussi pour me montrer sa puissance. Très bien. Je sais que ça ne sera pas un combat facile, si je l'engage. Et je préfère être au mieux de ma forme, pour tuer un autre elfe. Deux fois vaincus, deux morts. Je ne l'attaque donc pas. Et lui dis :

- Très bien, naga. Vois tu, comme je l'ai dit, je ne cherche pas le combat, même si ma façon de parler m'a attiré plus d'une fois des problèmes. Au contraire, j'aimerais bien être au mieux de ma force pour trucider de l'elfe, comme celui que tu as dus sûrement voir là-bas, vu ta position. Et si je rafle du meilleur matos, ça serait une pierre deux coups. Enfin bref. Je ne sais pas si tu cherche le combat, et je te laisse voir. Mais je pense que finir avec des coups, car je ne me laisserais pas défendre, et je pense que nous sommes a peu près égaux en puissance, nous nous en sortirions pas bien tout les deux dans n'importe quel cas. A toi de voir si tu veux gagner l'honneur de vaincre une créature inconnue au beau milieu de la forêt, où il n'y a personne pour y assister. Après, si tu veux juste te battre car cela te plaît, ça ne me déplaît pas d'envoyer des coups juste pour le plaisir du combat.

J'attend sa décision. Ce combat de cow-boy va bientôt se terminer. Soit il veut commencer le combat contre moi, soit il trace son chemin, soit une créature ou autre vient et on décide de la tuer à deux.
Revenir en haut Aller en bas
Scelmiar
Guerrier

Guerrier
avatar

Messages : 116
Expérience : 799
Masculin Âge RP : 37

♦ Politique : 01
Métier : Forgeron d'A. - Novice (0)
Disponibilité : Disponible

(Loup géant +80, V+50, 30)

Stats & équipements
Vitalité:
495/495  (495/495)
Vitesse: 199
Dégâts: 332

MessageSujet: Re: Le conte du serpent et de la poiscaille [PW : Scelmiar]   Mer 1 Jan 2014 - 22:54

La créature abaissa légèrement sa garde et entama la conversation :

- Très bien, naga. Vois tu, comme je l'ai dit, je ne cherche pas le combat, même si ma façon de parler m'a attiré plus d'une fois des problèmes. Au contraire, j'aimerais bien être au mieux de ma force pour trucider de l'elfe, comme celui que tu as dus sûrement voir là-bas, vu ta position. Et si je rafle du meilleur matos, ça serait une pierre deux coups. Enfin bref. Je ne sais pas si tu cherche le combat, et je te laisse voir. Mais je pense que finir avec des coups, car je ne me laisserais pas défendre, et je pense que nous sommes a peu près égaux en puissance, nous nous en sortirions pas bien tout les deux dans n'importe quel cas. A toi de voir si tu veux gagner l'honneur de vaincre une créature inconnue au beau milieu de la forêt, où il n'y a personne pour y assister. Après, si tu veux juste te battre car cela te plaît, ça ne me déplaît pas d'envoyer des coups juste pour le plaisir du combat.

Elle semblait attendre une réaction de la part du reptile, elle le laissait décider de la suite... Scelmiar réfléchi un cours instant... Elle était plus fine et semblait moins robuste que lui... Mais elle était probablement plus rapide... Une idée trotta dans la tête du guerrier, la créature venait abattre un elfe et semblait en vouloir plus, et lui cherchait quelque chose sur quoi passer ses nerfs... Pourquoi ne pas en profiter ?

*Cela pourrait se révéler intéressant...*

Le naga recula légèrement afin d'être mieux placé pour la suite des évènement et pris une posture qui ne laissait place à aucun doute sur ses intentions puis défia son interlocuteur :

-Au premier sssang ?




Vers Presentation



Dernière édition par Scelmiar le Ven 3 Jan 2014 - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le conte du serpent et de la poiscaille [PW : Scelmiar]   Jeu 2 Jan 2014 - 21:40

Quand il me proposa le combat amical, je souris à pleine dents, tandis que mon loup, sentant que ce n'était plus une menace mais juste un "loisir", se calma.

- Eh bien... ça me botte, naga. Au premier sang, donc sans armes ? Et bien, ça me va, je te botterais l'arrière-train des deux façons, dans tout les cas.

Si il est prêt pour un combat amical, autant faire bouillonner le sang. Je m'échauffais un petit peu. Un combat amical, je ne pouvais rêver mieux. C'est marrant, et il y a pas de danger. Je mis à côté de mon loup l'arbalète, et mit aussi la dague à terre, pour lui montrer ma confiance. Mais vu la lourdeur de l'ennemi, si il venait à m'attaquer j'aurais le temps de prendre mon arme et de lui enfoncer un carreau dans le crâne. Je me mit en position, faisant chauffer un peu mes bras. J'allais le détruire. J'ai combattu il y peu deux elfes de cette manière, et pendant ma survie je n'avais que des armes très rudimentaire quand j'en avais pas. Et puis, sans compter les combat dans les tavernes, évidemment. J'allais lui faire ravaler sa confiance ! Enfin, difficilement. Il doit avoir de la force, juste pour garder cette armure sur le corps. Je pense que ces crochets me feront plus mal que les miens à lui, mais je lui en mettrais plus souvent. Et après, sous les coups répétés, il ratera sa cible une fois, deux fois, tandis que je me baladerais, avant de l'achever d'un coup de poing à la tempe, quand je le verrais faible, prêt à flancher. Et je m'en irais avant qu'il prenne conscience, pour lui mettre encore plus la honte.
Revenir en haut Aller en bas
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3400
Expérience : 12055
Féminin Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Le conte du serpent et de la poiscaille [PW : Scelmiar]   Sam 4 Jan 2014 - 18:30

Début du combat Scelmiar - Erimar

Erimar commence le combat !

Equipe d'Erimar :
Erimar : 345
Vitesse : 171
Dégâts 107
Bonus : Télépathie : invoque un renard qui attaquera au même tour que lui. Si Erimar est tué, le renard meurt aussi.

Renard invoqué : 150
Vitesse : 85
Dégâts 25

-----

Scelmiar : 445
Vitesse : 97
Dégâts 162

[Merci de préciser si tu attaques Erimar ou le renard]

-----------------------------------------
Renard invoqué attaque à 25 sur Scelmiar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le conte du serpent et de la poiscaille [PW : Scelmiar]   Lun 6 Jan 2014 - 21:06

Je ne fonça pas comme un fou, comme je l'aurais fait d'habitude. Je souris. J'allais montrer mon pouvoir. Ma force. Il était temps que ces gens de la terre voient notre puissance. Ma puissance. Je me concentra énormément sur le renard qui passait par là. Je m'imaginais son esprit protégé par un mur. Un mur gigantesque. Et de par mes efforts, je le réduisait à néant jusqu'à que je le contrôle. Il est à moi. Il m'aidera. Je n'ai pas tout rasé, mais j'ai pus inciter son esprit à considérer le naga tel un ennemi pour lui. Un ennemi très important. Il mettre sa vie si il le faut pour le tuer. Mais je ne vais pas aller jusqu'à là. Je ne vais pas profiter du spectacle. Je veux aussi attaquer, moi. Je m'élance. Je vais aller au corps à corps. Et je vais le cogner. Fort. Un coup dans la tête pour lui faire retirer son arrogance et ce qu'il croit comme sa force. Je vais le frapper, et il comprendra que je ne suis pas un simple passant. Je suis un habitant des Abysses. Je viens d'un endroit des milliers de fois plus hostile qu'ici. Je suis Erimar. L'un des rares représentant de ma race. Et par ma race j'entend les Abyssaux de la Tempête. Pas ces Muses, aussi fragile que superficiel. Je sent un tambourinement résonné dans ma tête. Boum. Boum. Boum. Une musique guerrière, que j'ai dû entendre petit. Au son des tambours, et des cris monstrueux de mes frères, la terreur se répandait chez les ennemis. Ils fuyaient. Lâchaient les armes pour se cacher. Ou tellement apeuré, paralysé, cloué sur place. Mais mes frères ne les regardaient pas amusés. Non, ils n'attendaient pas et fonçaient sur leurs ennemis. Les déchiqueter. Et je ferais de même sur chaque personne me provoquant. Oui, je vais tracer ma route, même si pour ça je dois faire couler le sang, tomber les têtes. De toute façon, de ma nature, je suis fait pour le combat. Pour tuer. Mon coeur résonne à chaque coup, reçus ou envoyé. Il frémit, et moi aussi. Chaque cri de guerre m'enchante autant qu'une bonne musique de fêtes pour certains.
Revenir en haut Aller en bas
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3081
Expérience : 13587
♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


MessageSujet: Re: Le conte du serpent et de la poiscaille [PW : Scelmiar]   Lun 6 Jan 2014 - 21:06

Le membre 'Erimar' a effectué l'action suivante : Actions

'Attaque - Abyssal' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scelmiar
Guerrier

Guerrier
avatar

Messages : 116
Expérience : 799
Masculin Âge RP : 37

♦ Politique : 01
Métier : Forgeron d'A. - Novice (0)
Disponibilité : Disponible

(Loup géant +80, V+50, 30)

Stats & équipements
Vitalité:
495/495  (495/495)
Vitesse: 199
Dégâts: 332

MessageSujet: Re: Le conte du serpent et de la poiscaille [PW : Scelmiar]   Mar 7 Jan 2014 - 3:00

Comme attendu, la créature se jeta la première dans le combat... Chose étrange, un renard passant dans le coin avait visiblement décidé de l'aider dans son combat... Scelmiar n'y fit pas attention et se concentra sur son ennemi d'origine, elle arrivait vite, mais était bien trop sur d'elle, sa vitesse, sans aucun doute élevée, lui était probablement montée à la tête et elle croyait pouvoir tout miser dessus... Grossière erreur....

-Et qu'as-tu donc l'intention de faire en gesticulant ainsi ? Quel genre de combattant laisse autant d'ouvertures pour une contre-attaque ?

En un mouvement fluide, le naga esquiva l'attaque de son adversaire et se retrouva derrière lui. Une occasion parfaite. Il le saisi alors par la nuque et le lança de toutes ses forces contre l'un des arbres environnants...

[Attaque sur Erimar]




Vers Presentation



Dernière édition par Scelmiar le Mer 8 Jan 2014 - 3:01, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3081
Expérience : 13587
♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


MessageSujet: Re: Le conte du serpent et de la poiscaille [PW : Scelmiar]   Mar 7 Jan 2014 - 3:00

Le membre 'Scelmiar' a effectué l'action suivante : Actions

'Attaque - Naga' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3400
Expérience : 12055
Féminin Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Le conte du serpent et de la poiscaille [PW : Scelmiar]   Mar 7 Jan 2014 - 21:12

Début du combat Scelmiar - Erimar

Erimar commence le combat !

Equipe d'Erimar :
Erimar : 178
Vitesse : 171
Dégâts 107
Bonus : Télépathie : invoque un renard qui attaquera au même tour que lui. Si Erimar est tué, le renard meurt aussi.

Renard invoqué : 150
Vitesse : 85
Dégâts 25

-----

Scelmiar : 420
Vitesse : 97
Dégâts 162

[Merci de préciser si tu attaques Erimar ou le renard]

-----------------------------------------
Renard invoqué attaque à 25 sur Scelmiar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le conte du serpent et de la poiscaille [PW : Scelmiar]   Mer 8 Jan 2014 - 15:10

Le naga m'esquiva habilement, avant de me soulever et me jeter contre un mur. Je n'ai pas peur de l'avouer, sa force était phénoménale, et j'entendis quelque chose craquer quand il y eu contact entre l'arbre et moi. Je cracha du sang, et tomba à terre. Je me releva, pantelant, avant de me ressaisir, et de sourire. Un bon combat. Un beau combat. Je suis toujours à la recherche de plus fort que moi, je vois. Jamais je n'arriverais à me contenter de plus faible avec ce genre d'instinct. Dès que je devenais plus fort, je défiais plus fort. Toujours. Mon renard l'avait touché, mais il l'avait juste éraflé. Moi par contre, il ne m'avait point raté. Je lui parla donc :

- Bien joué, serpent. Je vous savais fort, mais avec les autres rumeurs parlant des prêtres, j'ai cru que même leurs guerriers était minable. Me suis-je donc trompé ? Bien.

Je parlais difficilement, mais avec assurance. Je n'avais pas peur. J'avais mal, mais cela ne change rien. Je n'ai pas peur. Je n'ai jamais eu peur. Puis avec une vivacité moins forte, je partis à l'assaut. Je n'étais pas un espadon prévisible mais comptant sur son incroyable rapidité pour toucher, mais une anguille, habile, rapide et imprévisible, se mouvant dans tout les sens, se contorsionnant. Je partis en sa direction. Une fois à portée de mon poing. Je fis un dernier pas, en fléchissant la jambe, avant de vite la déplier, tendant mon poing vers son menton, par en-dessous. Un uppercut, comme dirais certains. Mais un observateur fin ne verrait pas que mon bras partir. Non, il verrait tout mon corps en mouvement. Et pourtant, je n'ai jamais appris ce genre de choses avec un professeur. Enfin si. L'instinct de survie, est sûrement le meilleur des professeurs. J'allais le toucher, et là il ravalera sa langue si il ne veut pas qu'elle se coupe.
Revenir en haut Aller en bas
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3081
Expérience : 13587
♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


MessageSujet: Re: Le conte du serpent et de la poiscaille [PW : Scelmiar]   Mer 8 Jan 2014 - 15:10

Le membre 'Erimar' a effectué l'action suivante : Actions

'Attaque - Abyssal' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scelmiar
Guerrier

Guerrier
avatar

Messages : 116
Expérience : 799
Masculin Âge RP : 37

♦ Politique : 01
Métier : Forgeron d'A. - Novice (0)
Disponibilité : Disponible

(Loup géant +80, V+50, 30)

Stats & équipements
Vitalité:
495/495  (495/495)
Vitesse: 199
Dégâts: 332

MessageSujet: Re: Le conte du serpent et de la poiscaille [PW : Scelmiar]   Mer 8 Jan 2014 - 18:54

La créature avait fait un vol plané et s'était heurtée violemment à un arbre, se brisant quelques os par la même occasion... Elle se releva doucement et prononça quelques mots avant de se jeter à nouveau vers Scelmiar.

-Pitoyable... Tes coups manquent de force, ta vitessse est certes élevée mais tu n'est pas capable de la mettre à profit pour éviter mes attaques ! N'as-tu donc rien appris du coup précédant ?! Ce combat est inintéresssant... Approche, avorrrton... Et ressent la véritable puissance briser chacun de tes os !

La créature était trop proche pour que le naga évite son attaque, alors Scelmiar décida qu'il allait prouver à son adversaire qu'il était bien loin derrière lui... Il pris position, bougea légèrement sa queue afin de la placer sur le sol juste devant lui, et se prépara à recevoir un coup sévère... Comme attendu, la créature visa juste et frappa de toutes ses forces juste sous la mâchoire, un coup bien placé, et relativement bien dosé, mais qui venait de signer la fin de son adversaire... Celui-ci se tenait désormais juste devant Scelmiar et alors qu'il allait s'éloigner, le naga lui faucha les jambes par l'arrière avec sa queue, joignit ses poings au dessus de sa tête et frappa de toutes ses forces vers son adversaire avec un hurlement de rage.

[Attaque sur Erimar]




Vers Presentation



Dernière édition par Scelmiar le Jeu 9 Jan 2014 - 4:38, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3081
Expérience : 13587
♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


MessageSujet: Re: Le conte du serpent et de la poiscaille [PW : Scelmiar]   Mer 8 Jan 2014 - 18:54

Le membre 'Scelmiar' a effectué l'action suivante : Actions

'Attaque - Naga' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3400
Expérience : 12055
Féminin Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Le conte du serpent et de la poiscaille [PW : Scelmiar]   Jeu 9 Jan 2014 - 15:38

Fin du combat

Scelmiar gagne le combat. Il remporte 20 points d'expérience et 15 pièces d'or.
Erimar gagne 15 points d'expérience et 10 pièces d'or.

Le RP peut continuer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le conte du serpent et de la poiscaille [PW : Scelmiar]   Jeu 9 Jan 2014 - 16:50

Je sentit le monde tourner, ma masse tomber. Sa queue m'avait fauché. Puis alors que je croyais simplement tomber, il m'asséna un coup de ses deux lourd poing. Je tomba à terre dans un cri, de rage surtout. Je savais pourquoi j'avais perdu. Les deux combats d'avant, je ne m'en étais pas vraiment encore remis. J'ai failli mourir la deuxième fois, et la première va me laisser une belle cicatrice dans le dos, en plus de me faire mal pendant un bout de temps. Et, non habitué à mes nouveaux équipements, j'étais mal sur mes appuis, sur ma vitesse. Alors que le serpent devait être frais comme un gardon en plus d'être habitué à cet équipement. Qui plus est, j'ai engagé le combat. Enfin bref, j'étais au plus mal possible, alors que lui était au mieux. Je me releva et souris. Voyant que je n’avançais pas, il devrait déduire que j'arrêtais le combat. Je m'attendais à de l'arrogance chez l'ennemi. Il croira sûrement m'avoir vaincu facilement car j'étais faible. Mais sa prestation me donna soif de sang. Je n'étais pas content. Pas content du tout. Pourquoi ? Car mes meilleurs atouts ne m'ont pas aidé pour ce combat, et mes défauts ont bien fait leur travail. En plus de cela un handicap certains. Mais après un moment où je voulais juste voir le sang gicler par son coup, je réussis à me calmer, en réduisant le rythme que mon coeur battait. Un rythme barbare. Un rythme révolté. Ce genre de rythme qui suffise à te faire savoir que quelqu'un est énervé et que la victime va passer un sale quart d'heure. Mais je me calma. J'avais déjà pris assez de blessure. Trop. J'étais déjà handicapé pour détruire des bêtes, si je dois me mesurer à plus fort que moi ( de peu, le serpent n'est pas si puissant que cela) en plus de tout mes problèmes, ça ne me fera pas avancer. Devant ma lente vitesse pour le comprendre, soit trois combat, j'éclata de rire. Un rire amer. Je suis un guerrier. Mais pas ce genre de guerrier légendaire par leur stratégie et leur force, non, je suis un guerrier qui ne fait que se faire battre, et qui est aussi brutal qu'idiot. Mais bon. C'est ma nature. Et je n'y changerais pas grand-chose. Alors autant être plus brutal encore. Jusqu'à que ma brutalité l'emporte sur la stratégie et la discipline. Je suis... anarchique. Je m'assis au côté de mon loup que j'eut rejoins à pas lent. Alors qu'au début je voulais tuer le renard, je le donna à mon loup qui s'empressa de le tuer, avant de le manger. Ma tête tournait. Tout n'était pas clair dans ma tête. Mais cela se calmera avec le temps. Je vais maintenant aller à Endorial, voir la ville, puis passer à la ville du désert. Le désert. La partie qui me sera le plus hostile. Mon opposé. Mon Némésis. Moi qui suis habitant de l'eau, aller dans une zone aussi sèche... une chose horrible.
Revenir en haut Aller en bas
Scelmiar
Guerrier

Guerrier
avatar

Messages : 116
Expérience : 799
Masculin Âge RP : 37

♦ Politique : 01
Métier : Forgeron d'A. - Novice (0)
Disponibilité : Disponible

(Loup géant +80, V+50, 30)

Stats & équipements
Vitalité:
495/495  (495/495)
Vitesse: 199
Dégâts: 332

MessageSujet: Re: Le conte du serpent et de la poiscaille [PW : Scelmiar]   Jeu 9 Jan 2014 - 18:13

Le combat était fini, et il l'était avant même de commencer... La créature , après avoir méchamment déguster s'était relever avec peine et avait ramper jusqu’à son loup qui dévorait son compagnon improvisé. Scelmiar se redressa et laissa sa tension retomber...

-Que cela te serve de leçon, misérable... Tu n'est ni puissant, ni malin... Et tes attaques manquaient bien trop de précision... Tu ne fait que te reposer sur ta vitesse qui, même si elle est plus haute que la normale, reste largement insuffisante...

Une perte de temps... Voila ce que le naga se disait : Tout ceci n'avait été qu'une perte de temps monumentale... Même le vampire essouffler qu'il avait croisé dans le désert s'était mieux débrouillé lors de l'escarmouche contre les gnomes...

*Pire encore, cette chose ne se soucie même pas de ses compagnons... Ce renard semblait bien courageux pour s'être jeter ainsi au combat contre un être 4 fois plus gros que lui, et voila ou cela la mené...*

Scelmiar souffla de découragement face à un tel être, dépourvu d'honneur... Puis il pris un court instant afin de vérifier les égratignures récoltées durant cette farce, et reprit enfin son chemin sans un regard en arrière. Il n'avait pas peur de se faire attaquer de dos, la créature était très mal en point et il ne lui faudra pas grand chose pour la briser en deux... Et, après quelques minutes, les portes de la cité des elfes apparurent entre les arbres, signant ainsi la fin de ce voyage...

[Fin du Rp]




Vers Presentation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le conte du serpent et de la poiscaille [PW : Scelmiar]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le conte du serpent et de la poiscaille [PW : Scelmiar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le conte du serpent et de la poiscaille [PW : Scelmiar]
» Salazar le Seigneur-Serpent. (UC)
» Le baiser de la femme serpent
» Un Serpent Royal
» La chasse au serpent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ouest de Dùralas :: Ville d'Endorial :: Archives-