AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : DainIronfoot
Le Monde de Dùralas a précisément 2527 jours !
Dùralas, le Mer 30 Sep 2020 - 2:48
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez
 

 Yavik Vulpes - Renardises buccoliques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yavik Vulpes
Habitué(e) du pays

Habitué(e) du pays
Yavik Vulpes

Messages : 279
Expérience : 689
Masculin Âge RP : 25 ans

Politique : 00
Métier : Chasseur - Expert
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Yavik Vulpes - Renardises buccoliques 1559870510-barre-vie-gauche215/215Yavik Vulpes - Renardises buccoliques 1559871461-barre-vie-rouge  (215/215)
Vitesse: 210
Dégâts: 152

Yavik Vulpes - Renardises buccoliques Empty
MessageSujet: Yavik Vulpes - Renardises buccoliques   Yavik Vulpes - Renardises buccoliques EmptyMar 18 Déc 2018 - 0:41




Nom : Yavik Vulpes

Âge : 25 ans

Sexe : Mâle

Race : Thérianthrope (Homme-Renard)

Classe envisagée : Archer

Métier envisagé : Chasseur
Il m'arrive également  de faire parfois le guide et le pisteur pour des « touristes » qui veulent s'essayer à la chasse en forêt ou dans les plaines.

Capacité magique : Mimétisme et camouflage magique

Mode hardcore : Non





Yavik Vulpes - Renardises buccoliques 0haiSous sa forme humaine Yavik est un fringuant jeune homme à la chevelure rousse  broussailleuse lui tombant à la base de la nuque. l'arrête rectiligne de son nez souligne le fin et harmonieuxde son visage, ses yeux noisette traduisent aisément cette vivacité d'esprit qui pétille chaudement dans le perçant de son regard et il affiche souvent ce petit sourire en coin malicieux qui lui donne des airs aussi arrogants que charmeurs. Mesurant à peu de chose près six pieds de haut, son corps est élancé et svelte. Ce n'est assurément pas un homme disposant d'une grande force physique. Mais grâce à sa musculature sèche l'on devine plus probablement une dextérité et une souplesse véloce dans cette manière assurée qu'il a de se mouvoir. Ses gestes sont rapides, précis, sans fioriture ni brutalité. Sa peau est blanche mais néanmoins tannée par ses errances bucoliques en plus de ses épaules et ses pommettes chinées de taches de rousseur.
Sur le plan vestimentaire, Yavik ne s'embarrasse pas de toilettes fragiles ou précieuses. C'est un chasseur qui préfère les tenues souples et résistantes qui lui permettent de bouger à son aise. Ainsi porte-t-il ses préférences sur des chaisnes de chanvre ou de lin aux couleurs sobrement végétales ou minérales. il en va de même pour ses braies renforcées au genoux d'une double épaisseur d'étoffe. ses pieds sont invariablement chaussés d'une paire de botte de cuir brut montant à mi-mollet dans lesquelles il peut dissimuler de petits objets plats.
Mais sous son apparence animale, le corps de Yavik revêt la densité d'un pelage d'une rousseur intense. sa musculature ne change guère et sa longue queue touffue se terminant par un "plumeau"  blanc souligne encore la sveltesse de sa silhouette. Ses membres sont couverts d'une courte toison sombre et ses mains toujours pourvue de cinq doigts portent des petites griffes noires. Ses pieds et ses orteils quand à eux ressemblent bien plus aux pattes des renards communs quoiqu'il puisse les articuler avec une plus grande amplitude. Son visage lui n'a plus rien d'humain: Une mâchoire étroite garnie de petites dents aiguës et de l'opalin d'une paire de crocs acérés, un long museau fin se terminant par une truffe noire et luisante qui gesticule nerveusement quand il hume goulument l'odeur d'une piste, de grandes oreilles velues et mobiles aux ténébreuses extrémités et ce regard toujours aussi rusé mais cette fois rayonnant d'un doré fascinant.
Il est a noté que lorsqu'il à cette apparence, Yavik ne supporte plus ses vêtements d'humain. éprouvant l'impérieuse nécéssité de recouvrir l'aisance d'une mobilité animale retrouvée, il les remises précautionneusement dans une cachette pour les remettre une fois sa métamorphose dissipée
Mais qu'il soit humain ou changé en cette créature mi-homme mi-renard, il ne se sépare jamais de ses canons de bras, ni de son arc pas plus que de son carquois.







De par sa nature thérianthrope, et plus spécifiquement grâce aux instincts et traits comportementaux de l’animal qui vit en lui, Yavik est un homme rusé et intelligent. Cette malice audacieuse et opportuniste des renards se traduit chez lui par un coté charmeur et séducteur qui enjolive son baratin fabulateur par une courtoisie flatteuse et une habile diplomatie. Ainsi agit-il toujours avec ses contemporains de façon enjouée et distrayante.  Plutôt fantasque, Yavik à souvent le petit mot pour rire, le trait d’esprit malicieux qui font de lui une personne tout à fait  sociable et avenante. Il se montre même fort serviable et accorte quand cela va dans le sens de ses intérêts.

Il est a noter d'ailleurs que Yavik est un fieffé coquin qui n'a aucun scrupule à mener de front plusieurs "vie amoureuse" ... enfin "libidineuse" devrait-on dire. il est ce qu'on appelle "un homme à femme". Il enchaîne les romances et des tromperies affectives en jouant la carte du beau jeune homme aussi mystérieux et séducteur qu'excellent amant. Mais quand ses conquêtes commencent à parler mariage ou plus simplement officialisation de leur relation..pfiouut! il disparaît pour recommencer à faire vibrer un peu plus loin la corde du désir coupable chez une nouvelle damoiselle, mariée ou pas. Jusqu'ici aucune n'a réussi à le fidéliser durablement.

Car au fond même si Yavik ne veut de mal a personne et qu’il est un partisan sincère de la paix et de la vie en trouvant son compte à la fréquentation d’autrui, c’est un cachottier qui garde jalousement ses petits secrets et la nature même de ses convictions pour lui-même. En plus de se laisser souvent tenter par un petit vol par-ci par-là, il ne boude pas d’arnaquer les benêts qui se laisseraient berner par ses fariboles intéressées. Si des doutes ou l’ombre d’un soupçon venaient à planer sur lui, il mentirait avec un aplomb aussi efficace que déconcertant. Sa mauvaise foi dans ces cas de figures devenant un véritable art.

C’est à se demander pourquoi et comment un esprit aussi brillant et entreprenant que le sien puisse se cantonner à n’être qu’un vulgaire chasseur. La raison est simple, Yavik est de foncièrement méfiant et prudent. Sous ses airs d’assurance aventureuse et ses belles paroles un tantinet mégalomanes, il cache une forme de lâcheté sournoise dans laquelle la seule personne qui importe réellement, c’est lui-même. Yavik se sait plus faible et moins glorieux que bien des personnes. Fuir devant une trop grande adversité ou face à un danger qu’il saurait ne pas pouvoir assumer est naturel chez lui. Ainsi s’il se lançait dans une véritable carrière publique où il ferait usage de ses talents de faux semblants, il sait qu’il serait contraint de faire ce qu’il dit et assurer ce qu’il à promis. Ce qui le mettrait sans surprise face à ses contradictions et ses mensonges. Chose qu’il ne tient évidemment pas à endurer. C’est bien plus facile de se débiner pour sauver sa peau de renard quand ça vire au vinaigre. alors n'être qu'un chasseur et jouir des surprises et des opportunités que le destin mettrait sur son chemin lui convient parfaitement.

Car en bon opportuniste, Yavik ne crache jamais sur une occasion de profiter. Que cela soit en termes de subsistance pour faire bombance (car oui tout maigre qu’il est, c’est un gourmand patenté) ou d’enrichissement dans des affaires sonnantes et trébuchante. Il est juste assez malin pour ne pas mettre les pattes dans un imbroglio qui finirait par l’incriminer ou lui causer du tors. Enfin … agit-il ainsi dans la mesure du possible et quand on a les dents longues sans qu’on l’assume parfaitement ... ce n’est pas toujours évident.

Mais comment perçoit-il le reste de la création me demanderiez-vous? Et bien procédons pas étapes et voyons ce qu'il pense de chaque "races":

Les Lycans et autres thérianthropes: Ces créatures étant "accablées" par le même virus que lui (quoi qu'il ne le perçoive pas comme une tare ou un handicape) il les estime et leur accorde une sympathie qui ne pourrait être entamée qu'au cas par cas et par des attitudes malveillante à son encontre.

Les Nains: Yavik n'a pas d'a priori notoire sur les Nains. Il les sait être d'habiles artisans qui couvent jalousement leurs maîtrises de la forge et de l'exploitation des mines.

Les Elfes: Ayant été de proches voisins toutes sa jeunesse et sachant leur protectionnisme envers la forêt, la faune, la flore et la Nature en général, Yavik considèrent les elfes (sylvestres car il n'a jamais rencontré de Drows) comme des être tout à fait respectables quoi qu'un peu trop pointilleux et susceptibles parfois.

Les Hybrides: A l'instar des Lycans et des thérianthropes en général, leur animalité  les rapproche en sympathie pour Yavik. Même s'il reste sur ses gardes quand il est en présence d'individus aux physiques particulièrement impressionnant tels que les Éléphants ou les hippopotames ...

Les Stryges: Il n'en a jamais rencontré. Tout juste sait il d'eux ce que l'on raconte à leur sujet (et qui peut faire l'objet de doutes et de réserves) en plus du fait qu'ils existent  sous deux polarités radicalement opposées. Une certaine méfiance en est alors éprouvée sans pour autant qu'ils les juge foncièrement.

Les Humains: Ils sont bien trop nombreux et diversifiés dans leurs mentalités autant que dans leurs moeurs pour pouvoir faire une généralité ... Yavik à un regard assez neutre sur eux même si apres tout il affiche bien souvent une apparence semblable à la leur. En vérité ce qu'il apprécie chez les humains, ce sont leurs femmes ...

Les Abyssaux:Voila une race qui l'intrigue énormément. et d'une parcequ'ils peuvent vivre sous l'eau  et de deux parcequ'ils sont de bons musiciens. Yavik n'y connait rien en musique mais il trouve ça très intéressant.

Les Djöllfulins:
Encore une mystérieuse ethnie que Yavik ne connait que de vue ou aux travers des récits qui sont fait sur eux. Il sait néanmoins que ce sont des créatures tres croyantes et cultivées. C'est le genre de détail qui attisent sa curiosité.

Les Géants: il n'en à jamais rencontré personnellement  mais de ce qu'on lui a raconté sur le compte il ne peut s’empêcher de penser qu'il sont loin d'être des "lumières" et que s'il en croise un il devra faire tres attention à l'endroit où il se tient lui-même... de peur de se faire écrabouiller par un pas malencontreux

Les Nagas:Tout comme les  Abyssaux ou les Djöllfulins, cette engeance-ci ne manque pas d'éveiller la curiosité de Yavik à un détail près. Il n'éprouve pas la plus grande attirance pour les serpents. Alors même s'il ne les met pas tous dans le même panier (de serpents) il n'en reste pas moins qu'il éprouve une légère aversion à leur présence .. ça doit venir des yeux sans paupières ou peut être du coté rampant ... lui-même ignore le fond de la chose.

Les Peaux-Vertes: Yavik considère les orcs et leurs cousins comme des créatures manquant cruellement de subtilités. c'est probablement dût à lur propension à une certaine violence dans leurcomportement et au ton guttural de leur langue autant qu'à l'odeur qui émane d'eux. Enfin bon il lui est arrivé de discuter avec plusieurs d'entre eux sans pour autant le faire en apnée.

Les Vampires: Alors là c'est une autre histoire ... Yavik n'oubliera jamais ce que fut l'histoire de ses ancêtres et l'implication cruelle des vampires dans celles-ci. Peut être existent-il dans les rangs des "sangsues" (comme il les appelle) des individus qui soient moins abjectes, hautains, ethnocentrés et destructeurs que l'ensemble de leur race. Mais jusqu'ici il n'en a jamais rencontré de tels. Autant dire que pour lui, les vampires sont des nuisibles absolus qu'il serait bon de voir disparaître.






Maître goupil sous un arbre allongé somnolait paisiblement un copieux repas à digérer …Quand l’interrompant dans cette sieste bien méritée, un trio de farfadets vint à passer. Les trois farceurs se regardèrent d’un air complice en songeant à la même malice. Ni une ni deux, mais bien à trois ils entreprirent de fouiller les poches de l’assoupi comme il se doit. Mais c’est qu’on ne détrousse pas le rouquin des sous-bois aussi aisément et à peine avait il plongé leurs petites mains verdâtres dans la besace de messire Renard que celui-ci s’éveilla et s’empara de l’un des trois tandis que les deux autres filaient se cacher sous des feuilles mortes ou derrière un monticule de mousses verdoyantes. Le captif se tortillait comme un vers tentant en vain de se défaire de l’emprise que la patte velue et griffue du grand animal avait sur lui. Piaillant à l’aide ses deux frères il finit par invectiver son ravisseur de sa petite voix sylvestre.

« gnnnnnh !! Libère moi séance tenante ou tu seras changé en champignon jusqu’à ce qu’un sanglier vienne te dévorer ! hmfgnnn !»

L’homme-renard esquissa un sourire aussi amusé que désabusé. Ces menaces avaient peut être le talent d’être crédibles pour les humains ou les simples d’esprits en général. Mais lui ne s’y laisserait pas prendre. Ces fariboles ne l’atteignaient pas car il savait que ce n’était que pures balivernes. Les Farfadet ne disposant pas de tels pouvoirs. Mais décidé à se jouer malicieusement de ce petit être à sa merci et parce qu’il n’y avait rien de plus important à faire pour le moment,  il fit comme si il y croyait. Adoptant alors une attitude grossièrement effrayée il répondit sans pour autant lâcher sa prise :

« Ho Misère ! Quel malheur ! Mais si je suis changé en champignon vénéneux personne me voudra me manger !! … devrais-je alors rester là à pourrir au pied de ce chêne ? »

Le petit captif était sur le point d’acquiescer en renchérissant sur cette putride menace quand il comprit qu’à son tour l’homme –renard tentait de le flouer.  Fronçant les sourcils de plus belle, il pointa du doigt le museau noir du renard et répondit :

« Tu te moques de moi ! Ce n’est pas juste ! Relâche-moi ! »

Maître renard estima que le tour que ces trois farfadets comptaient lui faire ne méritait pas qu’il se montra trop cruel. Mais il ne comptait pas laisser passer une si belle occasion d’extorquer quelques avantages à ces trois imprudents issus du petit peuple de la forêt.

« Et bien commence par dire à tes deux compères de sortir de leurs cachettes je te relâcherai peut être ensuite »

Les deux autres obtempérèrent sous la supplique du petit prisonnier et vinrent penauds se présenter devant l’homme-renard.

« Voila, ils sont ici ! Maintenant libère moi ! »

« Pas si vite mon jeune ami … puisque vous avez essayé de me détrousser dans mon sommeil j’estime avoir droit à une compensation ! »

Les deux farfadets encore libres se concertèrent du regard avec le troisième, échangèrent quelques mots dans une langue que le renard ne comprenait pas puis ils répondirent simultanément d’une même voix :

« Seulement si tu nous raconte l’histoire de ta vie ! »

Maître goupil fit une grimace interloqué et mit quelques secondes avant de répondre :

« Je… heu et bien pourquoi pas mais que m’offrirez vous en contrepartie ? »

« C’est une surprise ! Tu ne le sauras qu’à la fin de ton récit » répondirent-ils de concert.

« Bon et bien soit …je commence »


Fondu enchaîné vers des temps immémoriaux …

« Cette histoire se déroula bien longtemps avant ma naissance qui eut lieu dans la forêt de Sylfaën il y a vingt-cinq printemps. Cela remonte à l’époque où les Hommes-loups faisaient l’objet de persécutions perpétuelles par les cruels sbires de la secte vampirique des « Rédempteurs » dans les méandres souterrains de la cordillère de Spelunca.  Nombreux sont les récits et les rumeurs qui courent sur le compte de cette sombre affaire mais toujours est il que l’histoire de mes aïeux raconte que les Vampires voulurent percer les secrets de ce virus qui vous change en animal sous l’influence de la lune. Et qu’ils inoculèrent à d’autres espèces carnivores ce terrible virus métamorphique pour voir si une mutation leur étant avantageuse pouvait en être tirée …

Ainsi capturèrent-ils dans la forêt un innocent renard roux pour le contaminer et lui faire mordre un humain. Bien que le pauvre renard n’en eut aucune envie au début, ils entravèrent solidement  une femme et la maintinrent en vie tout en laissant enfermé avec elle et libre de ses mouvements, le renard contaminé qui lui n’eut le droit à aucune nourriture. L’animal se cantonna à sa peur des humains plusieurs semaines jusqu’à ce que la faim soit trop grande. Affamé et tenaillé par son instinct de survie, il mordit finalement l’humaine à la jambe mais n’eut pas le temps de lui prélever le moindre morceau de chair. Les Vampires ayant obtenu ce qu’ils escomptaient, ils abattirent aussitôt le pauvre renard.  Ces tortionnaires buveurs de sang n’eurent plus qu’à attendre la pleine lune pour voir si leur petite expérience allait porter ses fruits.

Et ils eurent raison.la lune dans sa pâle rondeur sélénite changea la femme en bête. Toujours est-il que les caractéristiques physionomiques de l’humaine et du renard  s’unirent parfaitement et que le sujet d’expérimentation était viable. Il est fort raisonnable de penser que le sort que les vampires réservaient à cette créature n’aurait rien à envier à celui des Lycans qui subirent les pires outrages sous leur joug. Mais les « sangsues » qui étaient accoutumés à la brutalité quelques peu basique des hommes-loups sous-estimèrent la ruse et la dextérité qu’ils avaient insufflé du renard à l’humaine grâce à la contamination. Ainsi dès qu’elle fut en capacité de se mouvoir et profitant de la suffisance illusoirement supérieure et prétentieuse des vampires, elle leur fila entre les griffes et prit la poudre s’escampette en allant se cacher à l’autre bout des terres immergées de Duralas.

C’est ainsi que la première des femmes-renard, mon aïeule fit son apparition sur cette terre. »

Le conteur marqua une pause et s’assura que son triple auditoire suivait bien le fil de son histoire. A n’en point douter les farfadets écoutaient assidument. Tout juste les deux libres s’étaient-ils rapproché de quelques pas et avaient-ils jointes leurs petites mains. Probablement pour mieux entendre et se réconforter face aux terrifiantes anecdotes de ce récit. L’homme-renard reprit donc :

"Plusieurs milliers d’années s’écoulèrent depuis ce chapitre et c’est donc dans la forêt de Sylfaën que je vins au monde. Mais je ne fus pas seul dans cette nativité providentielle. Je naquis aux cotés de deux sœurs, Vina et Vilta en plus un frère Yolek. Mon père Yidak et ma mère Vurna étaient tous deux des Vulpes, autrement dit des Thérianthropes du genre "Homme-renard". Nous vivions dans un coin reculé de la forêt de Sylfaën. Assez éloigné d'ailleurs du territoire des Centaures, du bosquet maléfique, de l'académie des  mages et du fief des Elfes. Ces derniers défendant âprement la forêt et les êtres vivants qui y résidaient. Mais nous n'étions pas en conflit avec eux puisqu'étant omnivores, nous alternions raisonnablement repas carnivores et frugivores dans un respect équilibré du règne de la Nature.

Nous batifolâmes et grandîmes dans l'insouciance de nos jeunes années sous la protection bienveillante de nos parents. Mais par un après-midi d'automne, alors que mes soeurs, mon frères et moi étions décidé a repousser les frontières connues de cette grande forêt, nous atteignîmes  par mégarde le lugubre bosquet maudit. Intrépides et inconscient nous nous y enfonçâmes, jouant de nos petitesses et de notre espièglerie juvénile pour échapper aux branches crochues des Hents répugnants. Nous nous sentions forts et inarrêtables ... c'est ce qu'il y a de terrible avec l'insouciance de la jeunesse c'est qu'elle vous berne de son imprudence avec tant de brio ... C'est alors que nous le vîmes, l'abominable Zytus. Nos parents nous avaient pourtant bien mis en garde et nous avaient interdit de nous approcher du territoire de ce démon sylvestre. Mais que voulez-vous plus c'est prohibé, plus c'est tentant ... Avions nous manqué de discrétion en étant trop bruyant? notre odeur nous avait-elle trahis? les Hents l'avaient-ils prévenu de notre présence? ou bien cette créature repoussante avait-elle tout simplement le pouvoir de savoir qui venait de violer son "sanctuaire"? ... toujours est il qu'il nous attaqua et que nous ne pûmes échapper à sa terrible masse de bois bien que nous déguerpîmes fissa.  J'ai couru aussi vite et longtemps que j'ai pu sans me retourner et ce n'est qu'une fois arrivé à quelques coudés de notre chaumière enfoncée dans un talus que je constatais hors d'haleine que nous n'étions plus que deux. Yolek et Vina avait été pris par la créature ... Vilta et moi nous retrouvâmes bien atterrés par la responsabilité de ce qui venait de se passer. Nos parents courroucés et brisés par le chagrin nous punirent et nous fûmes assignés à résidence des mois durant. Plus jamais nous ne nous approchâmes de ce terrible bosquet. Le souvenir culpabilisant de notre inconscience nous rappelant que si Yolek et Vina étaient morts ... c'était de notre faute.

Une fois le deuil et la colère atténués, mon père décida qu'il était temps que je commence à savoir me défendre et plus naturellement pouvoir subvenir à mes besoins. Ainsi fut il mon maître de chasse pendant plusieurs années. Et je dois reconnaître que ces moments de transmission et d'apprentissage furent filialement appréciés. Il m'apprit le maniement de l'arc et des flèches, leurs confections, leur entretien mais également a savoir construire et poser des pièges sur des pistes prometteuses.

Il m'apprit également comment porter le coup de grâce dans le respect de l'âme et du corps de l'animal dont nous nous repaîtrions, comment dépecer la chair, la peau, les viscères et les os pour en tirer le plus grand profit. Quand l'on subsiste grâce à la traque et la la chasse, le moindre bénéfice n'est pas à négliger. Mais ce qui prit le plus de temps et qui me demanda la plus grande assiduité et attention, fut l'art de suivre une piste et de ne pas la perdre, de déterminer l'espèce et le poids exact d'un gibier, de lire dans un environnement ce qu'il recèle d'informations précieuse pour une traque. Ha ça je n'étais pas peu fière de revenir avec lui à la maison avec une "ceinture" de dépouilles de lapins autour de la taille, ou encore un bouquet de queues de faisans dépassant glorieusement de ma besace. Ce n'est que plus tard et en ayant accrue ma propre expérience de la chasse que je fus capable de ramener seul de gros gibiers tels que des chevreuils ou des sangliers.

Autant mon père était un excellent chasseur en plus d'un mentor tout à fait accorte, autant ce fut ma tendre mère qui nous enseigna à Vilta et moi ce que nous apprîmes sur les plantes, les fruits, les champignons et l'alimentation qui s'y rapporte. Ainsi fit elle nôtre, la connaissance des choses qu'il ne fallait en aucun cas ingérer car renfermant de puissant poisons et elle nous transmit le savoir de ce qui peut être mangé sans courir le moindre risque. Mais cela ne s'arrêta pas là . Elle nous instruisit également la reconnaissance de dizaines de plantes, de buissons, d'arbres et les vertus thérapeutiques qui leur sont propres. Ce n'est pas à vous, petits êtres sylvestres, que je vais apprendre les bienfaits de la Nature"

Souligna-t-il d'un sourire en observant les farfadets qui l'air de rien s'étaient encore approchés de quelques pas.  

" Puis vint le temps de l'émancipation et nos parents nous "chassèrent" du logis originel -non sans nous prodiguer maintes recommandations d'une bienveillance affectueuse - C'est ainsi que baluchon épaulé et arc endossé je m'élançais sur le chemin d'un destin que je souhaitais plein de promesses.
mes pas me menèrent au grès des opportunités dans différentes villes ou bourgades où je vendais aux bouchers, aux tanneurs et aux joailliers, viandes, peaux et ossements de valeurs. Ce petit commerce même s'il ne m'enrichit guère au point de susciter les convoitises, me permit de subvenir confortablement à mon train de vie. J'admet qu'être nanti d'une célébrité pour la qualité de mes prises de chasse m'aurait grandement plut. Mais que voulez-vous, je ne suis après tout qu'un humble chasseur.

Ceci étant, bien que simple giboyeur, je proposais également mes compétences de pisteur à quelques béotiens fortunés désireux de participer à des parties de chasse qui alimenteraient leurs tablées de viandes et d'anecdotes glorieuses à partager avec leurs convives. Ça avait l'avantage d'alourdir quelques peu les maigres espèces sonnantes et trébuchantes qui résidaient déjà dans ma bourse. Mais ce n'était pas tout puisque ce genre de services me permit de faire de temps à autre la rencontre de quelques dames  bourgeoises peu farouches ou de péquenaudes au pétrousquin en manque d'authenticité charmante et d'être grisées par une aventure intime avec un homme aux accents d'animalité mystérieuse et indomptable. "

Tartarina-t-il d'un air satisfait. Une fanfaronnade qui ne manqua pas de faire glousser les trois farfadets dont les deux libres étaient désormais à porté de pogne de Yavik. Celui qu'il détenait ajouta même:

"Mais alors tu as une compagne? tu es marié?"

Maître-renard pouffa un petit rire suffisant avant de répondre

"Marié? moi ? ... et puis quoi encore? si c'est pour se priver de belles aventures en vivant avec la corde au cou ... autant la passer au dessus d'une branche pour s'y pendre définitivement! Mais ne m'interrompez pas!"

Il reprit donc son récit tandis que les deux farfadets libres vinrent tout bonnement s'asseoir  sur l'un de ses genoux roux pour écouter la suite de l'histoire.

"Où en étais-je? ...ah oui! Mes innombrables conquêtes ... Vous vous imaginez bien que ces femmes n'étaient pas toutes célibataires. bien au contraire. Je crois d'ailleurs que la majorité de celles qui m'accueillirent sous leurs draps luxueux ou sous leurs cotillons de gueuses, le faisaient pendant que leurs bons maris étaient partis faire la guerre, officier aux ministères ou bien travailler la terre. Je profitais d'ailleurs de mes séjours chez les plus fortunées pour les soulager d'une ou deux peccadilles clinquantes que je revendais au plus vite au premier receleur venu. Mais je n'étais pas un filou sans vergogne pour autant car les moins bien loties trouvaient souvent sur leur chevet un petit gibier gracieusement offert lorsqu'elles s'éveillaient et que j'étais déjà parti bien avant l'aube ou le retour de leur moitié.

Ainsi migrai-je de contrés en bourgades et de provinces en patelins  revenant à l'occasion, comme présentement dans la forêt qui vit mes premiers jours. D'ailleurs j'en arrive à la fin de mon hist..."

Le craquement d'un branchage que l'on foule du pied retentit derrière le tronc auquel il était adossé. Retenant sa respiration et écoutant précisément avec toute l'acuité de ses grandes oreilles qui balayaient les alentours. Les Farfadets eurent une expression effrayée et celui qu'Yavik tenait encore lui murmura un brun paniqué:

"Vite libère moi! il approche! s'il nous voit ils nous tuera tous!"

Inquiété par le ton alarmiste autant que par la menace proférée, Yavik posa le farfadet entre ses jambes balbutia en murmurant lui aussi:

" Hein? mais ... c'est qui ça "il" ?"

Les trois petits êtres ne prirent la peine que de répondre "Silence! Ne bouge pas une moustache!"

Et joignirent leurs mains non sans omettre pour deux d'entre eux d'en poser une tout contre le pelage roux des cuisses de l'homme-renard. A peine eurent-ils adopter cette étrange posture que l'imposante silhouette massive d'un troll sylvestre fit son apparition entre les troncs à quelques pas de l'endroit où était prostré Yavik.  Il déglutit nerveusement et serra tout ce qu'il pouvait pour être aussi silencieux qu'immobile. Et là, comble de la stupeur le monstre s'arrêta un instant pour renifler bruyamment l'air ambiant de son gros tarin difforme à trois reprises. Il  sonda la forêt autour de lui d'un regard avide mais ne sembla pas remarquer Yavik et les trois farfadets qui étaient pourtant juste devant lui. C'était comme s'ils étaient "invisibles" **par quel miracle?!!** songea l'homme-renard. Le troll gronda et renifla de plus belle à la recherche de ceux qui sentaient si fort et si bon ... en vain. Un grognement caverneux plus tard, il continua son chemin, pensant probablement les trouver un peu plus loin.

Yavik se détendit à mesure que la menace s'éloignait et ce n'est que lorsque qu'elle disparut totalement que les trois Farfadets rompirent leur cercle magique.


"Pfiouuu! on l'a échappé belle!"
"Oui on était à un pistil de se faire repérer!"

Yavik encore chamboulé par la terrible apparition et abasourdi par ce qui semblait être leur disparition ne put s’empêcher de dire dans la prudence d'un chuchotement:

"Qu'est ce qui s'est passé?! comment se fait-il qu'il ne nous ait pas vu?! On était pourtant là, juste devant lui!"

Les acolytes du petit peuple de la forêt  ricanèrent et celui que Yavik garda prisonnier tout le long de son histoire, répondit:

"Nous appelons cela "l'art du Phasme", ce que vous autres pourriez nommer "camouflage" ou "mimétisme" a ceci près que notre Art du Phasme s'adapte à toutes les surfaces et toutes les couleurs en une fraction de seconde. En t'incluant dans notre cercle d'invocation de ce pouvoir, nous t'en avons fait bénéficier!"

Yavik en était stupéfait. Littéralement subjugué par les talents de dissimulation du petit peuple de la forêt.

"Gosh! c'est fantastique cet "art du Phasme"! rhaaa je donnerai cher pour avoir un tel pouvoir ..."

"Et bien il est tient ... pour nous faire pardonner de t'avoir réveiller et pour te remercier de ta belle histoire"


La face de Yavik s'illumina de joie et  il saisit l'une après l'autre les petites mains pour les serrer et les agiter doucement entre ses doigts.

"Alors ça! c'est formidable! vraiment merci a vous trois mais ..." son visage se referma soudainement, en proie à l'ombre d'une perplexité "comment je fais pour m'en servir?"

Les trois petits bonhommes que le remerciement enthousiaste du renard avait quasiment foutu par terre répondirent avec un sourire bienveillant sur les lèvres:

"Tu n'as qu'à penser à disparaître pour te fondre dans le décor ... mais attention ça ne marche que sur une surface à la couleur unique et unie. De plus si tu bouges le charme sera rompu et tu reprendras tes couleurs naturelles."

l'un des trois farfadets voulu ajouter que c'était là le premier pallier de maîtrise et que l'exercice de ce pouvoir lui permettrait par la suite de pouvoir se camoufler sur des couleurs diversifiées tout en ayant la possibilité de bouger ... mais les deux autres qui savait qu'il avait la fâcheuse habitude de toujours tout raconter, l'en empêchèrent en lui collant un coup de coude dans les côtes. De toutes manière Yavik découvrirait tout cela bien assez tôt ... celui-ci sentit d'ailleurs qu'on lui cachait quelques choses et s'apprêta à encourager le farfadet le lui révéler. Mais celui-ci ayant deviner ses intentions lui coupa la parole alors qu'il n'avait même pas prononcer un mot:

"Tu poses trop de questions ... maintenant si j'étais toi je disparaîtrais pour de bon avant que l'autre balourd ne revienne dans les parages "

Yavik abandonna donc l'idée d'en savoir plus et acquiesça puis ajouta avant que les trois compères ne se fondent dans le feuillage du tapis forestier:


"Merci! a vous trois et n'hésitez pas à venir m'interrompre dans une sieste!" Plaisanta-t-il  sur un ton plein de reconnaissance. Les farfadets quant à eux avaient déjà disparu mais Yavik put entendre l'une des petites voix répondre:

"A moins que tu n'ais une autre vie à nous compter, ça n'arrivera pas ..."



FIN





Quel pauvre bougre ne rêve pas de devenir riche et respecté par ses contemporains et qui sait peut être même que son nom pourrait être synonyme de gloire pour les générations futures? Yavik ne fait pas exception à cette règle, même s'il n'est pas plus carriériste que ça. Ainsi devenir riche, célèbre et adulé par les femmes ne lui déplairait pas bien au contraire. enfin bon s'il parvenait  déjà à en trouver une qui puisse le fidéliser et s'il pouvait s'élever socialement ça serait déjà pas mal ...


Derrière l'écran


Prénom ou pseudo : K-wet
Âge : 38 ans
Pays/Région : Bretagne
Tes occupations préférées : lire et écrire, mater des films en tous genres, faire du skate, manger des sushis

Code du règlement : Maître corbeau - validé par Dilon

Comment as-tu connu le forum, ou par qui via un top site
Tes premières impressions sur Dùralas : Ya énooooOOormément de trucs a découvrir mais ça en est d’autant plus passionnant.
As-tu déjà été sur un forum RP voui!


Dernière édition par Yavik Vulpes le Mar 18 Déc 2018 - 23:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Moradund Marteau-de-Fer
Prætor Primaris ♦ Imperator ♦ Paladin

Moradund Marteau-de-Fer

Messages : 1417
Expérience : 3997
Masculin Âge RP : 125

Politique : 207
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Bolgrong, Ours de Moradund [Emblème Kazharien]  +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Yavik Vulpes - Renardises buccoliques 1559870510-barre-vie-gauche3239/3239Yavik Vulpes - Renardises buccoliques 1559871461-barre-vie-rouge  (3239/3239)
Vitesse: 566
Dégâts: 1881

Yavik Vulpes - Renardises buccoliques Empty
MessageSujet: Re: Yavik Vulpes - Renardises buccoliques   Yavik Vulpes - Renardises buccoliques EmptyMar 18 Déc 2018 - 18:16

Bienvenue en Dùralas!

Je suis le Praetor Primaris, modérateur. N'hésite pas à m'envoyer un mp si tu as une question ou à m'attraper, moi ou un des membres du forum sur la ChatBox (lorsqu’on y est).

Je te souhaite une bonne journée en nos contrés et bon courage pour la suite de ta fiche!
Praetor Primaris




Yavik Vulpes - Renardises buccoliques 1543330520-signature-moradund-final
Rappel : Ronin n'est audible que par les télépathes,
ou lors de crises de rages (Dialogues lors des crises: ~Ronin)
Yavik Vulpes - Renardises buccoliques 112513Kazhariens
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/MrMomory
Yavik Vulpes
Habitué(e) du pays

Habitué(e) du pays
Yavik Vulpes

Messages : 279
Expérience : 689
Masculin Âge RP : 25 ans

Politique : 00
Métier : Chasseur - Expert
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Yavik Vulpes - Renardises buccoliques 1559870510-barre-vie-gauche215/215Yavik Vulpes - Renardises buccoliques 1559871461-barre-vie-rouge  (215/215)
Vitesse: 210
Dégâts: 152

Yavik Vulpes - Renardises buccoliques Empty
MessageSujet: Re: Yavik Vulpes - Renardises buccoliques   Yavik Vulpes - Renardises buccoliques EmptyMar 18 Déc 2018 - 22:31

Bonsoir messire Nain!

merci pour cet accueil. je pense que ma fiche est prête à être étudiée. Je reste à votre disposition pour toute modification

Revenir en haut Aller en bas
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

Dilon Deraborne

Messages : 6346
Expérience : 5586
Masculin Âge RP : 36

Politique : 281
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Yavik Vulpes - Renardises buccoliques 1559870510-barre-vie-gauche4292/4292Yavik Vulpes - Renardises buccoliques 1559871461-barre-vie-rouge  (4292/4292)
Vitesse: 753
Dégâts: 3400

Yavik Vulpes - Renardises buccoliques Empty
MessageSujet: Re: Yavik Vulpes - Renardises buccoliques   Yavik Vulpes - Renardises buccoliques EmptyMer 19 Déc 2018 - 0:21

Bonjour Yavik et officiellement bienvenue dans le Monde de Dùralas ! :dragon:

Je dois avouer que j'aime beaucoup ta fiche de présentation. Nous sommes donc en présence du deuxième renard-garou avec Lysandre, dans un style tout à fait différent : on est vraiment dans le type rôdeur/chasseur qui, je trouve, colle vraiment bien avec ce genre de personnage.

Si tu décides de prendre la classe Archer sache que cette dernière a été désertée pour on ne sait quelle raison, donc ce serait l'occasion de dépoussiérer cette classe au haut potentiel offensif Tout content

Concernant la fiche en elle-même j'aime bien le style d'écriture. Le listing des races dans la psychologie est une présentation intéressante, et on sent que tu as potassé la chose pour avoir une idée précise du tempérament de chaque race !

Concernant l'histoire, je trouve qu'elle ressemble à un conte, et j'adore le principe. La venue du pouvoir est bien expliqué, et le pouvoir en lui même -l'art du camouflage- me semble en adéquation avec Yavik. Comme je te l'avais ajouté par MP, tant qu'il y a une possibilité d'évolution c'est nickel.

Je te pré-valide en ajoutant ta couleur raciale et en activant ta feuille de personnage. Tu n'auras plus qu'à attendre @Le Tribun pour qu'il t'attribue tes bonus de départ !

En attendant, n'hésite pas si tu as des questions !




Yavik Vulpes - Renardises buccoliques 1496547651-banniere
Yavik Vulpes - Renardises buccoliques Sword-hd-png-sword-png-image-1920
Gardien-en-chef Yavik Vulpes - Renardises buccoliques Blason14 - Dragonnier de Bronze Yavik Vulpes - Renardises buccoliques Bronze13 - Rédacteur au Phénix Enchaîné - Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org
Arhiann
La Tempérance ♦ Ensorceleuse

Arhiann

Messages : 952
Expérience : 4242
Féminin Âge RP : 60 (éq. humain 30)

Politique : 158
Métier : Sculpteur - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Manydh, Compagnon d'Arhiann [Hybride] ; invoque un compagnon qui a 75% des stats d'Arhiann (pendentif zéphyrien))

Stats & équipements
Vitalité:
Yavik Vulpes - Renardises buccoliques 1559870510-barre-vie-gauche2045/2045Yavik Vulpes - Renardises buccoliques 1559871461-barre-vie-rouge  (2045/2045)
Vitesse: 543
Dégâts: 1958

Yavik Vulpes - Renardises buccoliques Empty
MessageSujet: Re: Yavik Vulpes - Renardises buccoliques   Yavik Vulpes - Renardises buccoliques EmptyMer 19 Déc 2018 - 9:05

Salutations maître renard ! Je me permets de te souhaiter également la bienvenue, même si je ne suis pas des plus anciennes sur le monde de Dùralas...
J'ai beaucoup apprécié la lecture de ta fiche, l'histoire est vraiment bien menée, ça passe tout seul. Et un perso cohérent comme je les aime, avec un côté "roman de Renard" plutôt peu rencontré sur les forums RP... Ce sera(it) un plaisir de jouer une rencontre entre Yavik et Arhiann, ça tombe bien, deux habitants de Sylfaen.
(et un breton, en plus... ah, la présence des petits korrigans est sans doute une des raisons qui m'a fait aimer l'histoire Clin d'oeil )




" il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile,
il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel "

♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️
Revenir en haut Aller en bas
Yavik Vulpes
Habitué(e) du pays

Habitué(e) du pays
Yavik Vulpes

Messages : 279
Expérience : 689
Masculin Âge RP : 25 ans

Politique : 00
Métier : Chasseur - Expert
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Yavik Vulpes - Renardises buccoliques 1559870510-barre-vie-gauche215/215Yavik Vulpes - Renardises buccoliques 1559871461-barre-vie-rouge  (215/215)
Vitesse: 210
Dégâts: 152

Yavik Vulpes - Renardises buccoliques Empty
MessageSujet: Re: Yavik Vulpes - Renardises buccoliques   Yavik Vulpes - Renardises buccoliques EmptyMer 19 Déc 2018 - 10:13

Bonjour à vous deux et merci pour vos appréciations particulièrement celle d'avoir remarqué l'influence "conte de fée" de la bio. C'était précisément l'effet recherché donc si vous l'avez ressenti j'en suis sincèrement ravi cbien

Un homme-renard chasseur et archer ? évidement!
à vrai dire quand j'ai commencé à réfléchir à la race du perso que j'allais incarner ici, ce sont les thérianthropes qui ont éveillé mon intérêt assez rapidement. Puis en cherchant des "were-ceci" ou des " Garou-cela" mon coeur balançait entre renard, lynx, et lycaon. Mais en fouinant les images sur le net, celle que j'affiche présentement m'a paru une évidence. un rapide coup d'oeil sur les rapports de classes termina de me convaincre qu'un Homme-renard chasseur à l'arc serait idéal (pour moi)  nous sommes en présence de ce schéma quasi archétypique du rôdeur sylvain ^^ alors si en plus il a un pouvoir de dissimulation c'est la cerise à l'eau de vie sur le  kouign amann!

je serai littéralement enchanté Arhiann (comme la forêt qui nous héberge) de faire ta rencontre en Rp :hug:

Encore merci et à bientôt en Rp ou en Cb Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Equinoxe
Adepte du Grand Basilic ♦ Scrutateur des Ténèbres

Equinoxe

Messages : 1085
Expérience : 5155
Masculin Âge RP : 27

Politique : 214
Métier : Mineur - Maître Absolu
Titres:
 

(Vallon, compagnon d Equinoxe +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Yavik Vulpes - Renardises buccoliques 1559870510-barre-vie-gauche2706/2706Yavik Vulpes - Renardises buccoliques 1559871461-barre-vie-rouge  (2706/2706)
Vitesse: 1076
Dégâts: 2240

Yavik Vulpes - Renardises buccoliques Empty
MessageSujet: Re: Yavik Vulpes - Renardises buccoliques   Yavik Vulpes - Renardises buccoliques EmptyJeu 20 Déc 2018 - 19:34

Hoy! Je suis ravi de voir autant de monde arriver, et en plus tant d'originalités Sourire
Je n'ai malheureusement pas le temps de tous vous lire, mais je me rattraperais pendant les vacances, sinon je te souhaite la bienvenue en Dùralas jeune maître renard.
J'aime beaucoup la personnalité de ton personnage , et il me tarde de lire son histoire plus en profondeur!
Déjà j'apprécie les tournures de phrase qui se raccroche plutôt bien avec le maître goupil!

Le pouvoir est cohérent, et l'archer oui why not, cela fait un robin des bois tout trouvé, ^^
Je te laisse sur ces notes, il y a vraiment de quoi lire quand on arrive, n'hésite pas à faire pas à pas.
Oh et si tu souhaites un jour rencontrer un naga, n'hésites pas, (perso assez dark donc faut mieux que tu prennes de l'exp avant) sinon Zayn (mon DC) est un abyssal plutôt sympa.

Allez hop *écran de fumée* je te laisse commencer l'aventure une fois que tu seras validé Sourire




Yavik Vulpes - Renardises buccoliques Mod_211
Revenir en haut Aller en bas
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1861
Expérience : 4028
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 248
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
Yavik Vulpes - Renardises buccoliques 1559870510-barre-vie-gauche3242/3242Yavik Vulpes - Renardises buccoliques 1559871461-barre-vie-rouge  (3242/3242)
Vitesse: -721
Dégâts: 4059

Yavik Vulpes - Renardises buccoliques Empty
MessageSujet: Re: Yavik Vulpes - Renardises buccoliques   Yavik Vulpes - Renardises buccoliques EmptyJeu 20 Déc 2018 - 20:56

Bienvenue Yavik! Je suis Grabuge, le tavernier, et je t'invite donc à passer faire un tour à la taverne si le coeur t'en dis. En plus y a des jeux qui peuvent te faire gagner des récompenses chaque semaine, donc c'est tout bénéf.

Concernant ta fiche, bien joué à toi! Tu as absolument bien intégré ton personnage à l'univers de Dùralas (notamment de par les à priori qu'a Yavik sur chaque races, ce qui est une présentation originale), et tu as su donner ce coté "conte de fée" à ta fiche. Déjà rien que la référence aux Fables de la Fontaine au début de l'histoire de Yavik fait plaisir. Le fait d'escroquer ces petits êtres espiègles que sont les farfadets aussi.

J'ai pas relevé de fautes flagrantes, sauf un "tort" qui est devenu "tors" à un moment, et un espace en trop entre deux mots, mais c'est sûrement dû à l'inattention. Ta fiche est plutôt conséquente après tout x)

En tout cas, je serais ravi de croiser Yavik à l'occasion (surtout avec Valphégas, qui est un homme à femme - et à homme - aussi). Si tu as la moindre question, n'hésite pas, même si tu m'as l'air de t'être déjà bien informé.

Au plaisir de se croiser au détour d'un rp o/
Revenir en haut Aller en bas
Yavik Vulpes
Habitué(e) du pays

Habitué(e) du pays
Yavik Vulpes

Messages : 279
Expérience : 689
Masculin Âge RP : 25 ans

Politique : 00
Métier : Chasseur - Expert
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Yavik Vulpes - Renardises buccoliques 1559870510-barre-vie-gauche215/215Yavik Vulpes - Renardises buccoliques 1559871461-barre-vie-rouge  (215/215)
Vitesse: 210
Dégâts: 152

Yavik Vulpes - Renardises buccoliques Empty
MessageSujet: Re: Yavik Vulpes - Renardises buccoliques   Yavik Vulpes - Renardises buccoliques EmptyDim 23 Déc 2018 - 10:51

@ Equinoxe: Merci bien pour le commentaire et la proposition de Rp avec l'un de tes comptes. Je pens d'ailleurs que Zayn serait pas mal en effet. Dès que je suis validé je reviens vers toi pour voir ce qu'il est possible de se faire Clin d'oeil


@Grabuge: Merci pour ton appréciation de cette fiche . il est vrai que même si j'ai tenté d'en faire le moins possible, il y a toujours quelques coquilles orthographiques qui restent de-ci de-là. La rencontre en Rp de Valphégas pourrait donner un contexte tres intéressant en effet. Au plaisir donc de se faire ça. on se capte une fois que je suis libre et validé Sourire






Yavik Vulpes - Renardises buccoliques Uyyo
canard
Revenir en haut Aller en bas
Le Tribun
Personnage Non Joueur

Le Tribun

Messages : 293
Expérience : 196
Masculin
Crédits de l'avatar :
 


Yavik Vulpes - Renardises buccoliques Empty
MessageSujet: Re: Yavik Vulpes - Renardises buccoliques   Yavik Vulpes - Renardises buccoliques EmptyLun 24 Déc 2018 - 4:18

Bienvenue à toi !
J'ai quelque peu tardé et j'en suis navré, mais voici enfin ta validation et les récompenses qui vont avec. Tu vas pouvoir t'enrôler dans l'aventurer dès à présent.

« Alors c'est comme ça qu'on fait ? »
Il y a toujours des choses à apprendre et elles viennent enrichir la vie de chacun.
+20 points d'expérience
« Faits d'armes »
On ne va quand même pas laisser cet arc tout seul dans son coin, pas vrai ?
+1 arme T2
> Arc banal : 8 dégâts, -16 vitesse <
« Première paye ! »
Une bonne petite bourse pour se remplir la panse plus tard. Après tout, il n'avait pas besoin de plus remplir son ventre lui !
+30 pièces d'or
« Ça me rappelle ma jeunesse »
Les enseignements passés t'ont beaucoup appris et aussi à être prudent...
+40 points d'expérience
« Prudence... »
Même s'il n'a pas bonne mine, ce casque t'aidera à mieux appréhender les difficultés.
Casque rouillé : 5 vitalité

TOTAL :
* 50 pièces d'or.
* 160 points d'expérience.
* Arc banal (8, v+16)
* Casque rouillé (+5)

Je te souhaite de belles ruses à Dùralas.




Je suis en charge de chaque nouveau venu, je m'occupe de leur insertion dans le monde de Dùralas. Je suis celui qui va "évaluer" vos fiches de présentation. Si vous avez la moindre question, besoin du moindre conseil, n'hésitez pas à me contacter via Dougal Keane, mon compte principal.
Bonne chance !
Revenir en haut Aller en bas
Yavik Vulpes
Habitué(e) du pays

Habitué(e) du pays
Yavik Vulpes

Messages : 279
Expérience : 689
Masculin Âge RP : 25 ans

Politique : 00
Métier : Chasseur - Expert
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Yavik Vulpes - Renardises buccoliques 1559870510-barre-vie-gauche215/215Yavik Vulpes - Renardises buccoliques 1559871461-barre-vie-rouge  (215/215)
Vitesse: 210
Dégâts: 152

Yavik Vulpes - Renardises buccoliques Empty
MessageSujet: Re: Yavik Vulpes - Renardises buccoliques   Yavik Vulpes - Renardises buccoliques EmptyLun 24 Déc 2018 - 8:24

Yeah! c'est déjà noël ? :noel1: non? ha bah ça y ressemble Sourire

Merci M'sieur l'Tribun !




Yavik Vulpes - Renardises buccoliques Uyyo
canard
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Yavik Vulpes - Renardises buccoliques Empty
MessageSujet: Re: Yavik Vulpes - Renardises buccoliques   Yavik Vulpes - Renardises buccoliques Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Yavik Vulpes - Renardises buccoliques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Présentations des membres :: Présentations validées :: Personnages actifs-