AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Dexilom
Le Monde de Dùralas a précisément 1905 jours !
Dùralas, le Jeu 17 Jan 2019 - 6:41
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 L'Echappée Belle ? [PV Brendan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tifawt
Néophyte

avatar

Messages : 10
Expérience : 225
Féminin Âge RP : 26

Politique : 00
Métier : Métier - Novice
Titres:
 

(Chat commun +50, v+25)

Stats & équipements
Vitalité:
165/165  (165/165)
Vitesse: 140
Dégâts: 35

MessageSujet: L'Echappée Belle ? [PV Brendan]   Ven 11 Jan 2019 - 10:30

    Et elle marchait. Inlassablement.
    Elle avait compté un peu moins de dix levés de Soleil, depuis qu’elle s’était enfui du Palais Royal de Stellaraë. Plantant sur place Burrich, le Maître Palefrenier ainsi que Colosse, un immense Percheron noir auquel elle s’était attachée. Elle avait longtemps hésité à l’emmener avec elle, avant de se raviser à plusieurs reprises : le cheval de plus de quatre coudées de hauteur et dont Tifawt ne parvenait à se représenter la masse musculaire aurait un peu trop risqué de compromettre sa fugue. De plus, transporter ou trouver autant de nourriture pour un tel animal aurait été d’une difficulté innommable. Déjà qu’elle peinait à trouver de quoi se sustenter elle même… Bien évidemment, elle avait soigneusement préparée sa fuite : s’y prenant bien des nuits à l’avance. Chaque jour, elle s’était introduite dans le garde manger afin d’y dérober des mets faciles à emporter et à conserver : viande séchées, baies séchées ou même des flocons d’avoine qu’elle avait pillé directement à l’écurie. Bien sûre, elle n’avait prélevé que des petites quantités à la fois, cependant elle s’était permis de piocher plus abondamment dans la réserve le soir de son départ…

    Quand elle y repensait, elle était persuadé que son départ avait dû en surprendre plus d’un. Elle qui avait toujours été si docile, si obéissante… Fuguer ainsi était-il réellement la meilleur façon de remercier tous ceux qui avaient toujours pris soin d’elle, comme une grande famille ? Mais un semblant de parenté, aussi tendre fut-il, ne suffisait pas à la jeune faune avide d’en apprendre davantage sur ses soi disant origines Pirates. C’était ainsi qu’elle faisait route vers le Sud, alors que ses réserves d’eau et de nourritures s’amenuisaient de jour en jour.
    Elle rabattit un pan de son poncho kaki vers l’arrière, alors que le vent s’engouffrait dans sa chevelure mordorée, soulevant autour d’elle des petites vaguelettes sablonneuse. Combien de kilomètres devrait-elle parcourir encore pour rejoindre la mer ou la ville d’Ishtar ? Son regard balayait un paysage qu’elle qualifiait volontairement froid, malgré la chaleur qui y régnait. Elle ne pouvait pas s’empêcher d’imaginer qu’elle marchait sur le cadavre d’une terre morte depuis des siècles. La vie semblait avoir quitté chaque chose et chaque être qui la peuplait : les insectes sinuaient mécaniquement entre les gravillons et les roches elles même avaient quelque chose… Un je-ne-sais-quoi qui lui procurait un sentiment d’étrangeté, tandis qu’un frisson lui parcourait l’échine.

    Ou alors, était-ce un pressentiment ?
    Un bruit tonitruant retenti juste derrière elle et elle eut seulement le temps d’apercevoir une forme indistincte se mouvoir dans son dos, en s’extirpant d’une caverne. Comment avait-elle pu passer à côté de cette cavité sans même l'apercevoir ? Elle n’eut guère le temps de maudire davantage son inattention, et bondit en avant alors que la chose se jetait dans son dos.  Tifawt se réceptionna en ce qu’elle aurait voulu être une roulade, alors que l’animal prenait son élan pour attaquer de plus belle. Elle parvint tout de même à se relever d’un saut de cabri avant de l’élancer au pied d’une grosse montagne. Il lui serait facile de l’escalader et de semer ainsi son poursuivant. La falaise à pic empêchait tout animal non volant ou non caprin de l’atteindre. Aussi, Tifawt réussit-elle avec une facilité enfantine à s’élever sur la roche presque verticale. Elle réussit à se hisser à une vingtaine de coudées et elle entendait le monstre grogner de frustration au pied de la montagne. En sécurité, du moins provisoirement, Tifawt se retourna pour évaluer la nature de ce qui lui faisait face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brendan
Prince maudit

avatar

Messages : 264
Expérience : 1092
Masculin Âge RP : 31

Politique : 37
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
620/620  (620/620)
Vitesse: -102
Dégâts: 965

MessageSujet: Re: L'Echappée Belle ? [PV Brendan]   Lun 14 Jan 2019 - 16:00

J’étais actuellement en train de chevaucher dans les Terres Désolées, en direction d’Ishtar où je devais rejoindre un groupe d’éclaireur Gardiens auquel j’appartenais désormais. Après avoir bataillé avec mon chef de section, j’avais réussi à obtenir le droit de ne pas rester à même Stellaraë, et à devenir éclaireur à la place. Cela me permettait de me balader un peu partout sur Dùralas, et de ce fait de ne pas attirer des ennuis à mes compagnons à cause de ma malédiction. Car en effet, outre le fait que mon esprit voyageait chaque soir dans le Pandémonium, emprisonné jusqu’à mon réveil, j’agissais aussi comme un aimant à démon, et il se passait rarement plus de deux semaines sans que je ne sois confronté à l’un d’eux. Si je restais trop longtemps à Stellaraë, j’étais presque sûr de causer involontairement une catastrophe, et cela ne m’attirerait pas les faveurs du roi avec qui je devais absolument avoir une audience. Sans ça, jamais je ne pourrais avoir des explications quant au fait qu’il m’ait abandonné, ni connaître le comment du pourquoi de ma malédiction. J’avais là peut-être un moyen d’en finir avec cette vie cauchemardesque qui faisait voyager mon esprit aux limites de la folie, alors je n’allais pas briser mes chances sous prétexte que je devais rester à la capitale.

On m’avait prêté un cheval pour le voyage, car de Stellaraë à Ishtar il y avait quand même quelques jours de chevauchée. Ma monture s’appelait « Arwen », et était une jolie jument à la robe unie blanche. Elle était fine et élancée, et le palefrenier m’avait dit « C’est une gentille bête, admirable pour les longs trajets, mais guère taillée pour le combat malheureusement. ».
J’avais donc éperonné la bête et tous deux nous avions filé vers Ishtar, mon arc et ma claymore dans le dos, alors que derrière nous le soleil se levait à peine. Cela faisait maintenant plusieurs heures que nous voyagions, et ma compagne équidée ne semblait pas encore fatiguée. Pour être un cheval de course, c’en était un ! Alors que nous allions bientôt arriver à une des escales de mon périple, je vis au loin une scène qui m’interloqua : une créature humanoïde, dont je n’arrivais pas à percevoir la race d’aussi loin, était en train de se promener toute seule en pleine Terre Désolée. C’était peu commun de rencontrer du monde dans ses contrées. Je restais un petit instant à l’observer, ordonnant à Arwen de ralentir, et je ne regrettais pas ma décision. Sitôt que je me mis à l’épier, je vis une forme bouger dans la petite caverne devant laquelle passait la créature. La forme sortit de l’ombre, et je ne sus exactement ce que c’était, mais je compris immédiatement le danger. La créature humanoïde aussi, car elle sursauta et s’empressa de grimper la falaise alors que la forme se dirigeait vers elle, de façon aggressive. Et bien, on dirait qu’il allait falloir rallonger un peu mon trajet pour aller secourir une pauvre âme en peine. Soupirant, j’éperonnai Arwen tout en dégainant ma claymore. Il fallait agir rapidement avant que la bête ne fasse du hachis de la pauvre créature humanoïde.

A mesure que je me rapprochais, les formes devinrent plus distincte : la créature en détresse ressemblait de plus en plus à une faune, ou à un hybride similaire en tout cas, alors que la créature agressive semblait être… un autre humanoïde se traînant, le teint livide? Des souvenirs refirent surface, à l’époque où je m’étais aventuré non loin de là, en pleine Terre Désolée. Là-bas, de très violentes batailles avaient eu lieu dans un passé lointain, ainsi qu'un sombre pacte avec Kernal lui-même, le démon primordial de la maladie et de la mort. A cette époque, le jeune roi ne voulait que la victoire pour son peuple, et a donc demandé à Kernal de l'aider à gagner la guerre. Mais il fut dupé. Oh bien sûr il gagna la guerre. Mais son armée fut changer en zombies et autres morts vivants, et lui devint le pantin éternel de l'engeance diabolique. Se doutait-il que son royaume deviendrait les Terres Désolées actuelles?

Le temps n’était cependant pas aux questions, et je sautai de mon cheval en pleine course, alors que j’arrivais presque au contact de la bête. Je me souvins à temps des conseils du palefrenier : « C’est une gentille bête […] mais guère taillée pour le combat, malheureusement. »

Espérant être à portée de voix de la faune – qui était visiblement une femme – je lui criai tout en tapant ma claymore contre mon gant pour attirer l’attention de la créature mort-vivante :

« Je suis Gardien. Je viens vous secourir, ma dame. »

C’était une la formule de procédure dans ce genre de cas, même si je trouvais ça un peu trop héroïque à mon goût. Après tout, je n’étais pas un héros.

[Début du combat]




"L'homme est son propre démon." - Proverbe indien

Liste des RPs en cours:
-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 4644
Expérience : 15705
Féminin

MessageSujet: Re: L'Echappée Belle ? [PV Brendan]   Lun 14 Jan 2019 - 22:24

Début du combat Brendan & Tifawt VS Zombie

L'équipe des joueurs commence le combat

Vitesse de la première équipe : 141

Equipe joueurs :

Brendan : 496
Vitesse : 1
Dégâts : 965
Bonus : Mental d'acier : Les dégâts reçus sont divisés par deux.
Concentration acérée : Le manieur peut décider lors d'un tour de frapper la lame de sa claymore contre le sol plutôt que d'attaquer. En cas de réussite, ses dégâts augmentent de 10% (coup critique : 15%) et il reçoit une réduction de dégâts sur la prochaine attaque subie de 15% (coup critique : 20%))
Découpeur en série : Effet : À chaque lancer de dé, vous devez aussi lancer le dé "Citrouillage". Votre attaque ne réussit que lors d'une correspondance. À savoir que :
* Échec critique + échec critique => Coup réussi à 25%.
* Coup réussi + coup réussi => Coup réussi normal.
* Coup critique + coup critique => Coup critique +50%.
Dissipation : Sortir victorieux d'un combat contre une abomination.
Morsure du vampire : Effet : Vous commencez vos combats avec -10% de vitalité et êtes considéré comme un vampire (vous utiliserez le dé "vampire", mais les dés de classe sont toujours autorisés à condition de lancer au moins un dé vampire).
Dissipation : Sortir victorieux d'un combat contre un vampire.

Tifawt : 165
Vitesse : 140
Dégâts : 35
Bonus : /

Vitesse cumulée de l'équipe adverse : 70

Zombie : 150
Vitesse : 70
Dégâts : 90
Bonus : Rapidité : Peut attaquer deux fois Brendan.
Infestation : 1% de chance d'infecter la personne attaquée.
Intuable : Pour tuer un zombie, une seule solution : lui couper la tête... Si le premier Coup Réussi ou effet subi par le zombie doit l'achever, il lui reste en réalité 1 point de vie. L'effet ne fonctionne pas avec un Coup Critique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tifawt
Néophyte

avatar

Messages : 10
Expérience : 225
Féminin Âge RP : 26

Politique : 00
Métier : Métier - Novice
Titres:
 

(Chat commun +50, v+25)

Stats & équipements
Vitalité:
165/165  (165/165)
Vitesse: 140
Dégâts: 35

MessageSujet: Re: L'Echappée Belle ? [PV Brendan]   Mar 15 Jan 2019 - 10:56


    Tifawt, qui n’avait nulle envie de quitter son perchoir salvateur, observait le cadavre agiter les bras à quelques pas d’elle. Nourrissait-il la vaine illusion qu’il réussirait à l’attraper, de là où il était ? La falaise, quoiqu’abrupte s'élançait sur au moins une centaine de coudées vers le ciel et la faune observait la pointe rocailleuse avec détermination. Elle s'apprêtait à se jeter d’un bond en direction du sommet, afin de planter définitivement sur place son pauvre adversaire. Oui, c’était le plan idéal : fuire aussi haut que possible où la créature ne pourrait l’atteindre ! Si Tifawt n’avait jamais vu de zombie de sa vie, elle en avait encore moins affronté. Mais celui ci ne semblait pas avoir les capacités mentales requises pour la suivre en contournant le vaste dédale rocailleux.
    Il était grand temps qu’elle saisisse sa chance : fronçant les sourcils, elle ramassa son corps sur elle même, préparant ses muscles à une détente aussi que gracieuse que parf…

    « Je suis Gardien. Je viens vous secourir, ma dame. »

    Hein, quoi ?
    L’homme tentait d’attirer l’attention de la créature, en contrebas de la falaise sur laquelle la faune elle même se trouvait. Et cela fonctionna ! Le zombie s’approchait de lui, avec une certaine lenteur.
    Que faire ?
    La tentation d’abandonner l’humain à son sort était grande : après tout, il s’était mis lui même dans cette situation en jouant les héros machiste , elle aurait très bien pu s’en sortir toute seule en s'enfuyant comme prévu. Son sens moral, cependant, l’empêchait encore d’agir ainsi, car après tout il n’était pas mal intentionné, au contraire. Et la possibilité qu’il soit ici pour lui la ramener à Stellaraë ne lui traversa même pas l’esprit, sur le moment. Les pulsions d’adrénaline brouillaient pour l’heure ses capacités de réflexion. Cependant, cela ne l’empêchait pas de miser sur la prudence. Aider l’humain oui, mais prendre des risques pour lui, certainement pas.
    Toujours perchée sur son lambeau de montagne, Tifawt porta sa main à sa ceinture, dissimulée sous un pan de son poncho. Elle en extirpa une petite dague, quoique tout de même presque trop grande pour elle : elle l’avait volé à la forge avant de partir et elle devait sans doute être destiné à un soldat humain. Ses petits doigts se resserrèrent sur la poignée de l’arme et ses pupilles s’étrècirent sous l’action de ses paupières, plissées sous le poids de la concentration.
    Elle devait viser juste.

    Si elle ratait son coup, elle risquait de toucher l’humain accidentellement, mais il était hors de question qu’elle quitte son promontoire pour asséner un coup direct à leur adversaire. Aussi couarde qu’inexpérimenté, elle se contenta de fermer un œil… De lever sa main droite tout en ajustant son coup et enfin… De prendre un rapide élan de son épaule et de lâcher la dague qui fusa dans les air en direction du des deux combattants.
    Tifawt pria pour qu’elle se plante quelque part dans la chair putréfié, ou même n’importe où ailleurs, tant que ce n’était pas dans le corps de l’homme.


Dernière édition par Tifawt le Mar 15 Jan 2019 - 11:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 4643
Expérience : 17096

MessageSujet: Re: L'Echappée Belle ? [PV Brendan]   Mar 15 Jan 2019 - 10:56

Le membre 'Tifawt' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Hybride' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brendan
Prince maudit

avatar

Messages : 264
Expérience : 1092
Masculin Âge RP : 31

Politique : 37
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
620/620  (620/620)
Vitesse: -102
Dégâts: 965

MessageSujet: Re: L'Echappée Belle ? [PV Brendan]   Mar 15 Jan 2019 - 11:38

La demoiselle en détresse – qui, maintenant que j’étais plus près, ressemblait à une hybride femme-chèvre – me remarqua enfin et sembla hésiter à fuir ou à venir m’aider. Elle ne m’adressa pas un mot et, une fois son dilemme fini, dégainai une dague avant de se mettre en position pour la lancer. Grâce à ma vision aiguisée, je parvins à distinguer quelque chose d’assez troublant : ce n’était pas du tout une dague de lancer qu’elle avait en main. Comptait-elle sauter de son promontoire pour attaquer ? Ou, comme je le pressentais, elle n’avait aucune compétence martiale et pensait que sa dague allait atteindre sa cible ? Je restais à distance alors que le zombie s’approchait de moi, à pas lent. Je ne voulais pas me prendre une dague perdue, car ce n’était jamais agréable, d’expérience.
A ma grande surprise, quand la jeune hybride lança sa dague, la dague parvint à écorcher le torse de la créature, sans pour autant se planter dedans. Et bien, elle semblait avoir l’acuité visuelle qui palliait à son incompétence dans le domaine du combat !

Le zombie, visiblement pas très content qu’on le charcute de cette façon, sembla devenir plus aggressif, et il s’approcha de moi plus rapidement. Bah, ce n’était pas un mort-vivant qui allait m’impressioner. J’en avais vu d’autres, et je me battais régulièrement contre des démons qui était des adversaires autrement plus retors qu’un simple zombie. Me mettant en position de combat, je fléchis légèrement les genoux, claymore au clair, et attendit que le cadavre soit suffisament près pour attaquer. D’un coup de lame vertical, je le tranchais en deux avec autant de facilité qu’on coupe du beurre, et surpris par le manque de résistance de sa chair en putréfaction, je trébuchai sur quelques pas, emporté par l’élan de mon épée géante.
Je me retournais alors vers la demoiselle en détresse, et lui lançai avec mon air neutre naturel :

« Vous n’avez plus rien à craindre, ma dame. La situation est sous… »

Je n’eus pas le temps de finir ma phrase que je sentis quelque chose m’aggriper la jambe. Baissant mon regard je vis alors le demi-zombie, coupé au niveau de la taille, me saisir la cheville, déterminé à se battre jusqu’au bout. Ah, j’avais oublié la règle concernant les zombies. « Toujours viser la tête ». Malgré ses maigres tentatives pour me faire tomber, je parvins à me mettre hors d’atteinte et préparai ma lame. Ce n’est pas un demi-cadavre qui allait me résister, après tout.




"L'homme est son propre démon." - Proverbe indien

Liste des RPs en cours:
-


Dernière édition par Brendan le Mar 15 Jan 2019 - 11:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 4643
Expérience : 17096

MessageSujet: Re: L'Echappée Belle ? [PV Brendan]   Mar 15 Jan 2019 - 11:38

Le membre 'Brendan' a effectué l'action suivante : Actions


#1 'Attaque - Humain' :


--------------------------------

#2 'Citrouillage' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Echappée Belle ? [PV Brendan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Echappée Belle ? [PV Brendan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Echappée belle
» Belle étalon cherche femme...xD
» Aurore de Sova : la Belle au Bois Dormant est là~
» [UploadHero] La Belle et la Bête [DVDRiP]
» Hell Moon, une si belle jument ...[VALIDEE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sud de Dùralas :: Terres désolées du Sud-