AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Posidonia
Le Monde de Dùralas a précisément 2059 jours !
Dùralas, le Jeu 20 Juin 2019 - 11:52
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Partagez
 

 "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Brendan
Prince maudit

Brendan

Messages : 321
Expérience : 1443
Masculin Âge RP : 31

Politique : 40
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] 1559870510-barre-vie-gauche2400/2400"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] 1559871461-barre-vie-rouge  (2400/2400)
Vitesse: -312
Dégâts: 995

"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] Empty
MessageSujet: "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek]   "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] EmptyLun 18 Mar 2019 - 13:36

Je m’affalai contre un grand chêne, affaibli, alors que du sang s’écoulait de mon flan, percé par une flèche. Une autre flèche était plantée près de mon épaule, mais par chance elle n’était pas parvenue à pénétrer mon armure en cuir. Et pour finir, une ultime flèche était plantée dans mon mollet, entravant mes mouvements. Le fait était que j’étais blessé, poursuivi, et affaibli. Cette fois-ci, je ne savais pas comment j’allais me sortir de cette mauvaise passe, si ce n’est par la ruse.
Je tentai tant bien que mal de me hisser pour me mettre droit en m’appuyant sur une branche, mais cette dernière se brisa dans mes mains, me laissant à moitié affalé contre le chêne. Je grognai de douleur, avant de tenter de limiter la casse au mieux. Serrant les dents, j’arrachai la flèche que j’avais dans le mollet, conscient qu’elle n’était pas assez profonde pour que je doive la laisser. Celle dans mon flan, en revanche, était bien trop enfoncée pour que je puisse simplement la retirer. Heureusement, elle n’avait touché aucun organe vital et s’était simplement logée entre deux vertèbres. Je tentai de recouvrer mes esprits et me concentrai sur les bruits environnants. Je n’entendais pas de danger immédiat, sûrement avais-je réussi à distancer mes assaillants. Cela allait peut-être me permettre de pouvoir retirer la flèche avant d’avoir à me défendre.

Je souffrais le martyr, plus que de raison, mais je faisais tout pour garder la tête haute. Je n’avais plus qu’une chose en tête, quelque chose qui allait me faire tenir le coup aussi longtemps que possible : la détermination de tuer les engeances démoniaques qui m’avaient fait ça.
J’allais devoir m’opérer tout seul, dans l’urgence, sans savoir si la douleur n’allait pas me faire tomber dans les vapes. Mais il le fallait, sans quoi je risquais de mourir bien vite d’infection ou d’hémorragie interne. Ah, la dure vie de chasseur de démons…
Je dégainai un étrange appareil de ma ceinture, semblable à une cuillère. C’était un outil fréquemment utiliser pour déloger un trait par l’endroit où il était rentré. Et compte-tenu de la situation, je ne pouvais pas la faire ressortir de l’autre côté comme il était souvent d’usage. Non, il allait falloir entailler au scalpel puis retirer à la cuillère. Je soupirai, sortit un briquet à amadou et commençai à chauffer la lame. Dans ma tête, un seul but : survivre pour me venger au centuple.

~~~

Cela faisait plusieurs jours que j’étais sur la route pour rejoindre BaldorHeim, grande cité naine dans l’Est de Dùralas. En effet, ma mission en tant qu’éclaireur gardien était de rejoindre une patrouille dans la forêt de sapin, non loin de la frontière entre ma faction et celle des kazhariens. Heureusement, par l’Alliance des Quatre, ma présente en territoire kazharien n’était pas vue comme une préparation en vue d’une guerre, et cela m’arrangeait bien.
J’étais donc sur la route, en plein cœur de la forêt de sapin, quand je croisai un étrange cortège. Plusieurs nains, à l’aspect discret et tous équipés de capes noires, étaient en train de déambuler sur le chemin. La scène ne m’aurait pas tant choqué si la personne qui était avec eux n’était pas un démon. En effet, grâce à ma capacité pour repérer les créatures du Pandémonium, j’avais de suite vu que parmi ses nains à l’air étrange se cachait un suppôt de Kernal, semblable à un humanoïde boursouflé par les centaines de plaies, de pustules et de pus coulant le long des entailles parcourant son corps. Une vision d’horreur pour quelqu’un qui n’était pas habitué, mais j’en avais vu d’autre.
Suivant un raisonnement logique développé après des années de traque, j’en conclus rapidement que les nains qui l’entourait devait être des cultistes de Kernal, et étaient de ce fait mes ennemis.

Ils étaient une dizaine, tous à pied, quand je les croisai du haut de mon cheval. Mon regard croisa celui du démon, et je compris qu’il avait comprit qui se trouvait face à lui. D’un mouvement rapide et précis, je dégainai mon arc et tirai un trait droit sur le démon, qui n’eut pas le temps de réagir. Il s’écroula au sol, une flèche plantée dans le crâne, alors qu’autour de lui tous les nains se mirent en branle, dégainant couperets et arbalètes, décidés à venger la mort de leur maître. A ce moment-là, je ne pensais pas que j’allais me retrouver en si grande difficulté. Confiant, je dégainai ma claymore et m’éloignai un peu du groupe, d’où j’entendais déjà des jurons à mon encontre. Bien, j’avais capté leur attention. Il était maintenant temps de leur montrer ce que le Maudit avait dans le ventre.
Une fois à bonne distance, je fis faire volte-face à mon cheval et je chargeai droit sur eux, claymore en main. Une fois au contact, je fauchai leur petit corps comme des fétus de paille, mais je ne pus prévoir ce qui allait suivre. Alors que j’arrivais au bout de ma charge, ayant tout de même réussi à trancher trois de mes ennemis, l’un d’eux parvint à trancher les chevilles de ma monture à l’aide de son couperet. L’effet fut immédiat : en un hennissement, mon cheval chuta au sol, moi avec. Je me réceptionnai violemment au sol, et c’est avec le souffle coupé que je me relevai à la hâte, arme au poing.
Non loin, ma monture ne cessait de hurler sa douleur, se débattant et s’accrochant au fin filin de vie qu’il lui restait. Sans attendre, l’un des nains survivants acheva la bête d’un coup de lame dans la tête, et je me retrouvai seul. Respirant volontairement fort, je parvins enfin à reprendre mon souffle, alors qu’autour de moi commençait à se masser les six cultistes restants, déterminés à en finir de moi.

Je reculai, par réflexe, restant vigilant à une potentielle attaque de leur part. Au moindre mouvement, ma lame faucherait le malandrin qui avait osé bouger, et ce jusqu’à en avoir fini de ce groupe d’adorateurs de Kernal. Mais il se passa quelque chose d’imprévu, comme souvent quand il s’agissait de chasser les serviteurs du mal. Trois nains rangèrent leur couperet et sortirent leurs arbalètes déjà chargées, qu’ils pointèrent immédiatement vers moi. Je n’eus que le temps de me retourner pour fuir avant de me prendre une flèche dans le flan, qui traversa l’armure et la peau. Je hurlai de douleur alors que déjà mon instinct de survie agissait, me faisant courir comme un forcené pour échapper à cette rixe qui commençait à mal tourner.
A nouveau, une immense douleur me tirailla, et un trait s’enfonça dans mon mollet. Je jetai un coup d’œil derrière moi alors que ma récente blessure m’obligeait à boîter : mes assaillants étaient en train de me rattraper, et j’étais soulagé de voir que la recharge de leur arbalète retardait mes assaillants à distance. Bien, mais il allait falloir trouver une solution rapidement si je ne voulais pas finir mes jours à me vider de mon sang dans la forêt.
La solution s’offrit d’elle-même quand un carreau se planta dans mon armure – et ne pénétrai heureusement pas plus loin – me forçant à me retourner. Cependant, cette légère inattention eut un incident : n’ayant pas aperçu la butte devant moi, je trébuchai et tombai du haut de la colline boisée d’où je me tenais, dégringolant tout en bas à grande vitesse, alors que les racines me fouettaient le visage et les buissons d’aubépine m’écorchaient la peau. Après ce qui me sembla être une éternité, je finis par terminer ma chute en contre-bas de la colline, hors de portée des cultistes qui m’avaient pris en chasse.

Rampant vers un arbre afin de me hisser, je sentais à l’intérieur de mon corps une douleur fulgurante et générale : j’avais une flèche dans le flan, une autre dans le mollet, et une autre plantée dans mon armure, plusieurs hématomes un peu partout, des bosses et des éraflures, mais j’étais vivant. Pas pour longtemps, ceci dit, si je n’arrivais pas à me redresser pour faire les premiers soins. Jetant un dernier coup d’œil en haut de la colline que je venais de dégringoler, je ne pus voir mes assaillants, camouflés par la végétation abondante. Avaient-ils abandonné ? Avaient-ils décidé de prendre un autre chemin que le mien, certes direct mais douloureux ? Je n’en savais rien, mais s’ils avaient choisi de descendre de la colline par le chemin, cela me laissait dix bonnes minutes pour me préparer. Je tentai de me relever, mais ne parvins qu’à m’affaler contre un grand chêne à côté de moi. Et nous voilà revenu à la situation initiale, où je tentais tant bien que mal de soigner mes blessures.

~~~

Je mis un bout de bois dans ma bouche, conscient de la douleur que j’allais bientôt ressentir. Il fallait éviter de me couper la langue en serrant les dents, cas qui s’était déjà vu plusieurs fois en médecine. Je pris ensuite mon scalpel cautérisé, regrettant d’être celui que j’opérais. En effet, je ne pouvais de ce fait pas bénéficier de pavot qui aurait grandement allégé mes douleurs, au détriment de ma conscience. Puis, sans réfléchir, ayant déjà fait ça quelques fois dans ma vie, je tranchai les chairs entourant les tissus touchés, ne pouvant m’empêcher de grogner tout le long du procédé. Je sentis mes dents s’enfoncer dans le bout de bois que j’avais dans la bouche, au point de faire blanchir mes gencives, alors que je finalisais l’ouverture de la blessure au forceps que je conservais dans une des poches intérieures de mon armure. La douleur était indescriptible tant elle était intense, mais plus la souffrance grandissait, plus j’étais déterminé à me soigner et à en finir avec les ennemis qui m’avaient mis dans cet état. C’est cette haine froide, immense, qui me permis de rester conscient alors que tout dans mon corps m’intimait le contraire.
Une fois ma blessure bien ouverte, j’enfonçai délicatement l’outil qui ressemblait à une cuillère, passablement exténué par les efforts que je venais de faire. Ma vision était trouble depuis un moment et ne cessait de se troubler plus à mesure que je testais les limites de mon cœur et son seuil à la douleur.

Une fois la cuillère totalement enfoncée, je tirai de toute mes forces pour extraire la flèche, l’outil permettant de suivre les rainures du trait pour le retirer plus facilement. Après un effort qui me parut, à mon niveau, surhumain, je retirai enfin le carreau de mon flan, m’apercevant avec soulagement qu’aucune artère n’avait été touchée. Cela m’évitait la mort, au moins. Car d’aussi loin que mes maigres connaissances en médecine de terrain me le permettaient, je n’avais aucune idée de comment soigner une artère tranchée. J’avais aussi eu de la chance que le trait ne se soit pas planté dans une côte, car de ce que je savais la seule façon de soigner ça était de couper la côte, et je n’avais pas le temps pour une opération de cette ampleur. Ni même les capacités, vu l’état de conscience qui était le mien après l’opération que je venais d’exécuter. En effet, j’étais à un stade critique de conscience, et tout autour de moi me paraissait flou, comme dans un rêve. J’étais au porte de l’inconscience, tentant un ultime effort pour désinfecter et bander ma plaie, sans succès pour la dernière étape. Je n’avais plus la force d’enrouler le bandage autour de ma blessure. Au moins avais-je réussi à désinfecter le trou que j’avais dans le flan et au mollet. J’allais devoir rapidement revenir à BaldorHeim et abandonner momentanément ma chasse si je voulais avoir une chance de survivre. Mais cela dépassait de loin mes compétences actuelles, sachant que je n’avais même pas l’énergie de bander ma blessure. Je restai donc contre le tronc d’arbre où j’avais élu domicile, jetant quelques coup d’œil anxieux à ma plaie désinfectée mais ouverte, à travers mon armure trouée. Comment allais-je sortir de ce merdier cette fois ?

Je fouillai une ultime fois dans les poches intérieures de mon armure, et en sortit une fiole – en métal, et non pas en verre – au contenu vermeil. Du sang de démon que je gardais toujours sur moi, en cas de situation insurmontable. Etait-ce le moment de m’en servir ?
Je n’eus pas le temps d’y réfléchir davantage car j’entendis des bruits de pas provenant du sentier qui longeait la colline. Mes assaillants étaient-ils déjà là ? Pourtant, j’étais presque sûr d’avoir passé moins de dix minutes sur mes blessures. Je rangeai alors ma fiole de sang et dégainai mon couteau de chasse, seule arme dont j’avais encore l’énergie d’utiliser. Non, je ne devais plus jamais reproduire les erreurs du passé. Si mon heure était venu, alors j’allais chèrement défendre ma vie et emporter le plus de cultiste avec moi dans la tombe. Avec un effort colossal, je me redressai en prenant appui sur la base de la branche que j’avais cassé en essayant de me lever une première fois. Autour de moi, la terre herbeuse était parsemée de rouge. Ma claymore traînait à côté, mon arc brisé par la chute un peu plus loin, et mes outils de chirurgie ensanglantés à mes pieds. La scène faisait peine à voir, mon teint pâle et ma démarche boîteuse y étant pour beaucoup. Quoi qu’il en soit, j’étais prêt. Si je ne pouvais éviter la mort, alors je la retarderais le temps d’achever les cultistes.




"L'homme est son propre démon." - Proverbe indien

Liste des RPs en cours:
- - ♚
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorek Sveresson
Explorateur

Thorek Sveresson

Messages : 316
Expérience : 1927
Masculin Âge RP : 164 ans

Politique : 78
Métier : Mineur - Maître
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] 1559870510-barre-vie-gauche1957/1957"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] 1559871461-barre-vie-rouge  (1957/1957)
Vitesse: 716
Dégâts: 2006

"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] Empty
MessageSujet: Re: "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek]   "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] EmptyLun 18 Mar 2019 - 20:27

.
     Dodelinant sur un chemin de montagne avec un pas cadencé, Thorek passait le temps en gribouillant dans son carnet par intermittence. Après tout, les patrouilles dans les vallées pour le QG Khazarien n’étaient pas vraiment l’exercice le plus passionnant alors autant s’occuper l’esprit. Et puis, cela lui permettait d’oublier momentanément qu’il n’avait pas de plafond au-dessus de sa tête. Une sensation fort désagréable s’il en était à son avis.

     Néanmoins, alors qu’il dépassait un énième sapin en s’assurant de ne pas se prendre les pieds dans les racines, un fracas se fit entendre un peu plus loin sur sa route, derrière une colline. Les bruits étaient relativement étouffés mais même Thorek, qui n’était pourtant pas habitué aux sons de la nature, pu deviner que quelque chose clochait. Et en l’occurrence, on était loin du petit pas clopinant d’un animal champêtre.

     Forcément, le carnet fut replié et rangé dans le barda de l’explorateur à une vitesse respectable. La fidèle pioche du nain en revanche fut tirée lentement de son emplacement. Les Baldors n’étaient pas vraiment réputés pour être une région « calme et sans danger » et les sous-sols encore moins d’ailleurs. Et cette réputation s’étendait aux environs où le nain se trouvait. Alors autant prendre ses précautions, patienter un moment et tendre l’oreille pour dénicher quelques indices avant qu’une rangée de dents ou une dague ne vous saute à la face. Disons que ça n’empêchait pas le problème d’arriver, mais au moins ça aidait à s’adapter.

     Une minute passe, rien de particulier ne se montra.  

     « Bon, grommela le nain en reniflant. Soit j’deviens frappé, soit les problèmes ne font que commencer. »

     Et intérieurement, en dépit de toute prudence, Thorek se mit à espérer qu’il s’agissait de la deuxième solution. Il valait mieux être un nain mort qu’un nain fou.

     Sur cette pensée, Thorek se mit en marche, sa pioche dans une main et l’autre sur le flanc de la colline. Il n’allait pas rester planté là toute la journée après tout ! Et après quelques mètres, il ne fallut pas longtemps au nain avant de trouver la source du chahut précédent. Il fallait dire que quand vous rencontriez un humain blessé (en sale état d’ailleurs) et qui vous menaçait avec un couteau sur le bas-côté du chemin… Eh bien, la conclusion se faisait toute seule. Surtout quand le type semblait être situé pile en dessous d’une opération d’ébranchage de taille conséquente.

     Un coup d’œil rapide confirma au nain qu’il s’agissait d’une sorte de voyageur, comme tant d’autres en ce monde. Et un qui était bien équipé par-dessus le marché. Une fort belle épée (pour un umgi) se tenait non loin et les quelques équipements qui avaient survécu à sa chute indiquaient qu’il s’agissait d’un baroudeur confirmé et ayant quelques moyens. Il semblait s’être rapiécé tout seul et en payait le prix au vu de sa démarche.

     Probablement un bandit mixé dans une affaire qui avait mal tournée.

     Ainsi, le nain soupira lourdement en roulant des yeux avant de poser sa pioche sur son épaule. Ce type n’était pas vraiment un danger vu son état, alors il pouvait bien relâcher un peu sa garde. Mais la prudence le fit respecter une certaine distance tout de même avant d’engager la conversation :

     « Tromm, umgi. Avant d’rentrer dans les détails de… Heum, tout ça. » – lança Thorek en balayant de la main le carnage forestier et médical – « Je vais te d’mander d’baisser ton coupe-lard. »

     La demande n’avait pas été formulée comme une menace, mais elle n’était pas faite pour rassurer pour autant. Et Thorek espérait que l’insigne Khazarienne qu’il arborait suffirait à calmer quelques velléités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brendan
Prince maudit

Brendan

Messages : 321
Expérience : 1443
Masculin Âge RP : 31

Politique : 40
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] 1559870510-barre-vie-gauche2400/2400"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] 1559871461-barre-vie-rouge  (2400/2400)
Vitesse: -312
Dégâts: 995

"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] Empty
MessageSujet: Re: "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek]   "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] EmptyMar 19 Mar 2019 - 13:43

Celui que j’avais entendu sur le sentier se révéla être un nain, qui ne ressemblait à aucun nain que j’avais combattu auparavant. Il exhibait l’insigne kazharienne – même si cela ne prouvait pas son innocence, elle aidait à démêler le vrai du faux en tout cas – et était armé d’une pioche. Les amateurs d’arme pourraient trouver son armement risible, sous-entendant que la pioche était un outil de minage et non une arme. Mais je savais, personnellement, que la pioche s’était peu à peu militarisée et qu’il n’était pas rare de voir des soldats armés de pioche. Cela coûtait moins cher qu’une épée – souvent très longue à forger – et était aussi efficace. Même si elle trouvait toute son utilité contre les armures lourdes, qu’elle perçait avec facilité. Quoi qu’il en soit, le nain en face de moi avait l’air bougon propre à son peuple, mais je ne voyais pas d’animosité particulière. On aurait plutôt dit qu’il était tombé là par hasard, et qu’il ne comprenait pas bien ce qui se passait. Je gardai néanmoins mon couteau droit devant moi, méfiant au possible, et ce fut finalement le supposé kazharien qui prit la parole :

« Tromm, umgi. Avant d’rentrer dans les détails de… Heum, tout ça. » Il désigna tout le grabuge que j’avais semé, et je ne le remarquai qu’à ses dires. C’était vrai que j’avais causé un sacré bordel dans la forêt, il était presque normal que quelqu’un d’autre que les cultistes aient pu m’entendre. Le nain reprit :

« Je vais te d’mander d’baisser ton coupe-lard. »

Je réfléchis un instant à sa proposition. Si le nain face à moi était un cultiste, est-ce que je pouvais de toute façon lui opposer une quelconque résistance ? S’il faisait bien partie de mes ennemis, j’avais de toute façon toutes les arbalètes braquées sur moi actuellement. En revanche, si c’était bien un kazharien, il était ma porte de sortie de cet enfer. Je jetai un nouveau coup d’œil à ma plaie ouverte sur mon flanc. Je perdais trop de sang, j’allais bientôt simplement m’évanouir et finir de me vider jusqu’à la mort. Je choisis donc de ranger mon couteau, tremblant à cause de la fatigue et du sang perdu, et lui dit tout en haletant de douleur :

« Si tu fais partie de ceux-là, achève-moi maintenant. Sinon, si tu es bien kazharien, je serais content si tu pouvais bander ma… »

Mes genoux flanchèrent et je me retrouvai face contre terre, le visage tordu par la douleur. Je repris un instant mes esprits pour achever ma phrase, mais si je ne recevais pas rapidement de vrais soins, j’allais y passer. Je finis par lui dire, la voix de plus en plus faible :

« Les bandages sont là… »

Je lui désignai la pile de bandage, légèrement tâchés de rouge, qui se trouvait non loin de moi et que je n’étais pas parvenu à mettre. Avais-je face à moi mon sauveur, ou mon meurtrier ?




"L'homme est son propre démon." - Proverbe indien

Liste des RPs en cours:
- - ♚
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorek Sveresson
Explorateur

Thorek Sveresson

Messages : 316
Expérience : 1927
Masculin Âge RP : 164 ans

Politique : 78
Métier : Mineur - Maître
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] 1559870510-barre-vie-gauche1957/1957"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] 1559871461-barre-vie-rouge  (1957/1957)
Vitesse: 716
Dégâts: 2006

"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] Empty
MessageSujet: Re: "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek]   "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] EmptySam 23 Mar 2019 - 17:27

.
    Le couteau avait été rangé, fort bien. Au moins ce type avait là avait l’intelligence de réfléchir à sa situation. Néanmoins, lorsque l’humain s’effondra au sol, même Thorek fit preuve de sympathie en grimaçant en s’imaginant la douleur due à l’impact. Ayant déjà été blessé à quelques reprises, le nain savait d’expérience qu’il ne faisait pas semblant le gaillard.

    Ainsi, devant un umgi qui, certes, avait des atours de bandit de grand chemin mais qui semblait capable de discuter et qui était dans un sale état… Eh bien, il n’y avait pas douze solutions : interrogatoire Khazarien mais avec diplomatie. Du moins, c’était ce que la procédure recommandait.

    Dans un soupir caractéristique pour l’explorateur, ce dernier rangea sa pioche sur son barda avant d’aller tenter de stabiliser la condition du gaillard. Dans le pire des cas, il fallait bien qu’il soit en état de marcher pour rejoindre la prison de Baldorheim.

    Le matériel de l’umgi était en piètre état et il en était de même des bandes de tissus et autres objets médicaux, quelques onguents semblaient intacts mais sans plus. Sauf qu’en s’approchant des bandages, tout en gardant un œil sur le blessé et le haut de la colline d’où il avait dégringolé, Thorek réalisa une chose. Contrairement aux nains, les humains avaient une proportion relativement sidérante à tomber malade. Donc s’il utilisait cela sur l’umgi, le résultat serait loin d’être joyeux. Pas le choix, il allait devoir faire avec sa réserve personnelle tout en récupérant ce qui pouvait l’être du tas d’objets éparpillés sur le sol.

   Une nouvelle grimace accueillit cette nouvelle. C’était un coût supplémentaire à justifier à sa hiérarchie et dont l’utilité était, disons, discutable. Mais après avoir jeté un regard en biais au bonhomme agonisant, le nain finit par se convaincre de jouer le bon samaritain pour changer. Il n’avait plus qu’à espérer qu’il ne le regretterait pas.

    « Juste pour te prévenir, attends-toi à devoir rembourser une p'tite ardoise une fois que cela sera terminé. »

    Et le nain entreprit de poser son grand sac de voyage et de sortir de quoi recoudre l’éventré d’à côté. Un explorateur souterrain devait être près à tout, y compris, et surtout, se rapiécer soi-même. Alors rafistoler cet umgi ? Aussi simple que de lancer un pain de pierre à la tête d’une bulette.

    Sauf qu’au moment où le nain s’approcha assez pour commencer ses soins, il en profita pour poser une dernière question. Et celle-ci fut posée en ayant une petite hachette à portée.

    « Hey. Umgi. Qu’est-ce que tu voulais dire par ceux-là ? »
     
    Puis Thorek se mit à nettoyer la plaie ouverte au flanc de l’humain. Il n’allait pas attendre une réponse de la part d’un type aux portes de la mort avant d’essayer de l’en extirper quand même. Au vu de son teint pâle, il y avait de quoi le perdre en cours de route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brendan
Prince maudit

Brendan

Messages : 321
Expérience : 1443
Masculin Âge RP : 31

Politique : 40
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] 1559870510-barre-vie-gauche2400/2400"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] 1559871461-barre-vie-rouge  (2400/2400)
Vitesse: -312
Dégâts: 995

"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] Empty
MessageSujet: Re: "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek]   "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] EmptyJeu 28 Mar 2019 - 10:11

Le nain parut hésiter un instant. Cela se comprenait, je devais avoir une étrange allure, avec mes diverses blessures, mon teint livide et mon équipement de cuir rapiécé. Elle était bien loin actuellement, ma coquetterie habituelle.
Il finit par ranger sa pioche et son matériel, et s’approcha de moi pour faire les premiers soins. J’avais déjà désinfecté les plaies, mais je n’avais plus la force de me bander tout seul. Il jeta un coup d’œil aux bandages ensanglantés que j’avais laissé traîner dans l’herbe non loin, et sembla réfléchir. Finalement, il me lança :

« Juste pour te prévenir, attends toi à devoir rembourser une p’tite ardoise une fois que cela sera terminé. »

Je haussai les épaules, et en récoltai un grognement de douleur. J’avais vite compris que dans ce monde, rien n’était gratuit, et je m’y étais fait. Si c’était de l’argent que voulait ce kazharien, il en aurait. Il aurait déjà pu me piller s’il le voulait, sans que je n’aie la force de résister, mais pourtant il avait choisi de me sauver. Cela dénotait au choix d’un professionnalisme à toute épreuve ou d’une abnégation modérée. Cela me suffisait en tout cas à ne pas négocier pour quelques bandages et sutures. Il s’approcha donc de moi, et je percevais dans sa démarche une méfiance naturelle et légitime. J’allais devoir éviter les mouvements brusques parce qu’il n’allait pas me louper s’il sentait un quelconque danger venant de moi.
Il me demanda une fois à ma hauteur :

« Hey Umgi. Qu’est-ce que tu voulais dire par ceux-là ? »

Je le laissai commencer les vrais premiers soins alors que je réfléchissais. Il me semblait bien être un kazharien – rien ne me laissait penser le contraire en tout cas pour le moment – et de ce fait il était peut être profitable de lui parler de la menace qui rôdait non loin, et qui allait sûrement nous tomber dessus d’une minute à l’autre. Je me rendis aussi compte de mon statut, comme si je redécouvrais les choix qui m’avaient mené dans cette forêt : j’étais Gardien ! Cela apaiserait sûrement la méfiance qu’il avait à mon égard ! Je pris un temps de réflexion avant de prendre la parole, essayant de ramener à moi les souvenirs que j’avais du contexte géopolitique de Dùralas. Les Kazhariens n’avaient rien contre les Gardiens, si ? Je n’étais pas tout à fait sûr, mais je tendais à penser que non. Ma décision prise, je répondis enfin à sa question, quelques secondes après qu’il me l’ait posé, d’une voix usée et faible :

« Avant toute chose, je dois te dire quelque chose. Tu es en danger. D’une minute à l’autre, mes assaillants seront là, et je pense que tuer un kazharien ne leur opposera aucun cas de conscience. Donc si tu restes là à m’écouter et à me soigner, sache que tu prends des risques. Maintenant que la situation est claire, éclaircissons le contexte. »

Je grognai alors qu’il venait de faire un mouvement un peu trop maladroit. Cela se voyait, le nain n’avait pas reçu d’éducation médicale poussée, et devait sûrement juste avoir une formation en premiers soins. Cela se ressentait dans ses gestes un peu brusques, sa couture approximative et son manque de tact. Mais pour l’instant, cela semblait me stabiliser, et c’était ce qui importait le plus.
Je poursuivis tout en sortant l’emblème des Gardiens que je cachais dans un repli intérieur de ma cape, par soucis de discrétion en vue de mon poste d’éclaireur :

« Je suis Brendan, soixante-huitième régiment d’éclaireur et apprenti gardien. J’étais venu m’enquérir de la situation à nos frontières communes, à savoir la forêt où l’on se trouve, quand j’ai croisé la route d’un groupe de cultiste nain louant Kernal. Je n’ai pas le temps de vous faire un cours approfondi, mais Kernal est le seigneur démon de la maladie et de la mort. Et oui, c’est aussi terrible que ça en a l’air. J’ai eu un démêlé avec eux, car je traque ce genre de créature depuis que je suis en âge de tenir une arme. J’ai tué le démon qui semblait les diriger, et quelques-uns des cultistes avant de me retrouver dans cet état. Et là, comble de la malchance – ou de la chance – j’ai trébuché et j’ai dégringolé depuis là-haut. Je désignai le haut de la colline, qui semblait bien loin avec toute la végétation qui nous séparait. Et maintenant je suis en train de me faire soigner par une âme charitable qui risque sa vie pour sauver la mienne. Mais ça, j’imagine que vous le savez déjà. »

Être aux portes de l’inconscience semblait étrangement exacerber mon cynisme naturel. Mais je n’avais plus la tête à peser mes mots. Le peu de concentration qu’il me restait me servait à ne pas tomber dans les pommes, et cela me demandait déjà un véritable effort.




"L'homme est son propre démon." - Proverbe indien

Liste des RPs en cours:
- - ♚
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorek Sveresson
Explorateur

Thorek Sveresson

Messages : 316
Expérience : 1927
Masculin Âge RP : 164 ans

Politique : 78
Métier : Mineur - Maître
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] 1559870510-barre-vie-gauche1957/1957"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] 1559871461-barre-vie-rouge  (1957/1957)
Vitesse: 716
Dégâts: 2006

"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] Empty
MessageSujet: Re: "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek]   "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] EmptyJeu 28 Mar 2019 - 18:22

.
     « Avant toute chose, je dois te dire quelque chose. Tu es en danger. D’une minute à l’autre, mes assaillants seront là, et je pense que tuer un kazharien ne leur opposera aucun cas de conscience. Donc si tu restes là à m’écouter et à me soigner, sache que tu prends des risques. Maintenant que la situation est claire, éclaircissons le contexte. »

    Amusant, pensa Thorek, comme si ce n’était pas déjà son pain quotidien ce genre de discours. Mais il nota l’attention que l’umgi avait prise en l’avertissant. Il la nota d’ailleurs tellement qu’il tira brièvement un peu trop fort sur le fil, ce qui fit gémir le bonhomme. Aussitôt et avec un grognement, Thorek tenta de rattraper sa bourde autant qu’il put. Aussi anodine que cette étourderie puisse être, au vu de l’état du gaillard, il avait intérêt à faire attention.

    C’est alors que celui qui se révéla comme étant Brendan se lança dans une tirade plutôt exhaustive sur sa situation et le pétrin dans lequel ils s’étaient retrouvés tous les deux à présent. Et dire que Thorek devint inquiet à ce propos relevait de l’euphémisme.

    D’une, ce type était un gardien ? Comme le Deraborne et Baldwin ? Cette simple idée fit lourdement froncer des sourcils le nain qui avait un peu de mal à y croire. Néanmoins, il dû se faire une raison quand l’umgi lui montra son badge. En tout cas, cela levait une partie des inquiétudes de Thorek, mais pas toutes car ce qui suivit le bloqua presque aussitôt dans son mouvement.

     « […] j’ai croisé la route d’un groupe de cultistes nains louant Kernal. […] »

    Le reste partit se fondre à moitié dans l’hébétement de Thorek. Subtilement, le regard du nain se fit vide alors qu’il tentait de simplement comprendre ce qu’on venait de lui dire. Il y en avait donc d’autres…

    Puis, presque sans ménagement, le nain accéléra ses soins, sans un mot et avec une détermination rageuse. Il resta efficace, mais le confort du patient venait d’être relégué à un rôle tiers. La chose fut donc terminée en moins d’une minute. C’était sommaire, mais il tiendrait le coup pendant un temps.

    Enfin, Thorek se releva, un indicible air furieux sur le visage et son regard froid braqué vers l’humain blessé.

    « T’as d’la chance Brendan, grogna-t-il. J’ai beaucoup de respect pour certains de tes collègues gardiens, donc je vais t’épargner les questions habituelles. En fait, on va même aller au cœur du sujet. »

    Et, tout en dégageant sa pioche de son barda, il tonna sans la moindre retenue en pointant le haut de la colline :

    « Tu as dit qu’ils étaient là-haut ? Si oui, combien ? Et soit précis. Parce que j’ai bien l’intention de tous – et j’ai bien dit TOUS – les envoyer rendre leurs comptes devant les dieux ancestraux ! »

    Trépignant sur place, le nain tenta de se calmer avec forces soufflements rauques, sans grand succès d’ailleurs. Sa colère était juste, mais c’était par la concentration et une détermination sans faille et méthodique que cette rancune serait réglée…

    « Leur existence sera effacée de l’histoire, j’en fais le serment », grommela-t-il presque pour lui-même en signant un symbole de Grimnir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brendan
Prince maudit

Brendan

Messages : 321
Expérience : 1443
Masculin Âge RP : 31

Politique : 40
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] 1559870510-barre-vie-gauche2400/2400"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] 1559871461-barre-vie-rouge  (2400/2400)
Vitesse: -312
Dégâts: 995

"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] Empty
MessageSujet: Re: "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek]   "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] EmptyMer 3 Avr 2019 - 10:33

Au moment où je lui fis part de notre adversaire désormais commun, les soins du kazharien se firent plus pressants et moins précis. Je serrai les dents face à l’empressement du nain, qui une fois sa besogne achevée tourna un regard froid vers moi :

« T’as d’la chance, Brendan. J’ai beaucoup de respect pour certains de tes collègues gardiens, donc je vais t’épargner les questions habituelles. En fait on va même aller au cœur du sujet. »

Il dégaina sa pioche tout en se tournant vers le flan de la colline. Puis il me lança sans un regard derrière :

« Tu as dit qu’ils étaient là-haut ? Si oui, combien ? Et sois précis. Parceque j’ai bien l’intention de tous – et j’ai bien dit TOUS – les envoyer rendre leur comptes devant les dieux ancestraux. »

Sans m’en rendre compte, j’avais fait jouer la corde sensible des nains : leur chauvinisme. J’avais appris, au cours de ma vie, que si ce chauvinisme pouvait leur faire commettre des folies au nom du respect des nains, il pouvait aussi s’exprimer en une rage froide et intense quand un nain entachait son honneur, et selon eux l’honneur de tous les autres nains et de sa famille. Me relevant doucement en prenant appui sur ma claymore, je lui dis d’une voix affaiblie mais ferme :

« Doucement, maître nain. Je suis robuste mais mon esprit est encore embrumé par le sang que j’ai perdu. Laisse moi un instant. »

Je fermai les yeux quelques secondes afin de revivre la douloureuse scène de ma rencontre avec les cultistes nains. Ils étaient tous là, dans mon esprit, dégainant arbalètes et couperets. Un… Deux… Quatre… Sept… Neuf. Ils étaient neuf au départ. J’en avais tué trois, exécuter leur leader présumé qui ne faisait pas partie du compte, cela nous donnait six nains. Il restait six nains qui devaient sûrement me traquer avec insistance. Un bruit dans les fourrées me fit sursauter. Ils n’étaient pas loin. J’eus un très léger sourire. Un plan commençait doucement à se dessiner dans ma tête. Je m’adressai alors au nain :

« Il en reste six sur dix. Armés de couperets, mais surtout plus dangereux d’arbalètes. »

Mon interlocuteur grommela, commençant à bouillir de colère. Cela se traduisit par un souffle rauque et accéléré, et je posai ma main ensanglantée sur l’épaule de mon camarade de fortune en lui disant, la voix toujours aussi faible :

« J’ai un plan pour nous éviter les carreaux d’arbalète. Suis-moi. »

Je l’invitai à me suivre et claudiquai vers mon matériel, que j’avais laissé par terre. Le sol était tâché de sang. De mon sang. Parfait, cela faisait un appât parfait pour le gibier que nous étions en train de chasser. Je mis la main sur la garde de ma claymore et hésitai un instant. Sans cette arme, je ne me sentais pas complètement en sécurité, alors si en plus on ajoutait le fait que je n’étais plus mû que par mon désir de vengeance et de guérilla pandémoniaque, et que mon corps supportait ma conscience avec effort, autant dire que j’allais me sentir nu comme un ver sans ma grosse lame de guerre. Néanmoins, je n’avais plus l’énergie de la manier, et elle allait limiter notre furtivité. C’est donc à contre cœur que je laissai ma claymore plantée au sol, avant de me mettre derrière un gros buisson à quelques mètres de l’endroit où j’avais chuté. J’enjoignis le nain de venir, et au même moment des bruits de voix commençèrent à se faire entendre sur le chemin descendant la colline. Aucun doute, ils étaient là.
Camouflé derrière les buissons, je regardai à travers un petit trou dans le feuillage dense. Les premières silhouettes sombres des cultistes commençaient à arriver dans mon champ de vision, se détachant du chemin pour s’approcher de nous. L’un d’eux semblait intrigué, et lança quelque chose que je ne compris pas – sûrement un dialecte nain – à ses compagnons avant de se rapprocher à pas soutenu vers l’endroit où j’avais chuté et où mon matériel gisait encore. Je chuchotai à mon camarade de circonstance avant que les cultistes ne soient à portée pour entendre :

« Content de voir que notre objectif est commun. Dès que les cultistes sont assez près… »

Je dégainai mon couteau de chasse avec une détermination sans faille sur le visage. Peu importe mon état, si les cultistes arrivaient finalement à portée de coup…

« On les expédie dans le royaume des morts, là où est leur place. »




"L'homme est son propre démon." - Proverbe indien

Liste des RPs en cours:
- - ♚
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

Le Juge

Messages : 5058
Expérience : 17056
Féminin

"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] Empty
MessageSujet: Re: "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek]   "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] EmptyJeu 4 Avr 2019 - 15:55

Début du combat Brendan et Thorek VS Ennemis

Les ennemis commencent le combat

Vitesse cumulée des joueurs : 697

Joueurs :

Brendan : 520
Vitesse : 1
Dégâts : 975
Bonus : Croisé du Pandémonium : Les dégâts subis sont divisés par deux.
Préparation de la chasse : Le manieur peut décider lors d'un tour de frapper la garde de sa claymore contre le sol plutôt que d'attaquer. En cas de réussite, ses dégâts augmentent de 10% (coup critique : 15%) et il reçoit une réduction de dégâts sur la prochaine attaque subie de 15% (coup critique : 20%))
Présence intimidante : Les PNJ non affiliés à des factions ou à des groupes culturels (Nordiens et Djöllfulins) voient leurs dégâts réduits de 10%) s'ils sont supersticieux.
Malus : * Découpeur en série
Effet : À chaque lancer de dé, vous devez aussi lancer le dé "Citrouillage". Votre attaque ne réussit que lors d'une correspondance. À savoir que :
* Échec critique + échec critique => Coup réussi à 25%.
* Coup réussi + coup réussi => Coup réussi normal.
* Coup critique + coup critique => Coup critique +50%.
Dissipation : Sortir victorieux d'un combat contre une abomination.

* Morsure du vampire (20/11/18)
Effet : Vous commencez vos combats avec -20% de vitalité et êtes considéré comme un vampire (vous utiliserez le dé "vampire", mais les dés de classe sont toujours autorisés à condition de lancer au moins un dé vampire).
Dissipation : Sortir victorieux d'un combat contre un vampire.

Thorek : 1937
Vitesse : 696
Dégâts : 2780
Bonus : Dibnazmakaz : +40% de dégâts en cas de rp dans l'Est.
Malus : /

Ennemis :

Vitesse cumulée des ennemis : 1450

Leader des cultistes de Kernal (Cambrioleur) : 500
Vitesse : 500
Dégâts : 180
Bonus : Vol : Si vous perdez le combat, le voleur vous prendra 40 pièces d'or chacun.
Peur du Maudit : Ce PNJ est superstitieux et inflige donc 10% de dégâts en moins grâce au pouvoir de Brendan.
Rapidité : Peut attaquer deux fois Brendan.
Butin : 1 lapis-lazuli OU 6 perles OU 10 morceaux de charbon OU 1 bourse de 50 pièces d'or (aléatoire)

Cultiste de Kernal A (Voleur) : 400
Vitesse : 400
Dégâts : 158
Bonus : Vol : Si vous perdez le combat, le voleur vous prendra 30 pièces d'or chacun.
Peur du Maudit : Ce PNJ est superstitieux et inflige donc 10% de dégâts en moins grâce au pouvoir de Brendan.
Rapidité : Peut attaquer deux fois Brendan.
Butin : 1 topaze OU 2 perles OU 4 morceaux de charbon OU 1 bourse de 10 pièces d'or (aléatoire)

Cultiste de Kernal B (Voleur) : 400
Vitesse : 400
Dégâts : 158
Bonus : Vol : Si vous perdez le combat, le voleur vous prendra 30 pièces d'or chacun.
Peur du Maudit : Ce PNJ est superstitieux et inflige donc 10% de dégâts en moins grâce au pouvoir de Brendan.
Rapidité : Peut attaquer deux fois Brendan.
Butin : 1 topaze OU 2 perles OU 4 morceaux de charbon OU 1 bourse de 10 pièces d'or (aléatoire)

Cultiste de Kernal blessé (Détrousseur) : 300
Vitesse : 150
Dégâts : 58
Bonus : Vol : Si vous perdez le combat, le voleur vous prendra 25 pièces d'or chacun.
Peur du Maudit : Ce PNJ est superstitieux et inflige donc 10% de dégâts en moins grâce au pouvoir de Brendan.
Rapidité : Peut attaquer deux fois Brendan.
Butin : 2 perles OU 3 morceaux de charbon OU 1 bourse de 5 pièces d'or (aléatoire)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

Le Juge

Messages : 5058
Expérience : 17056
Féminin

"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] Empty
MessageSujet: Re: "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek]   "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] EmptyJeu 4 Avr 2019 - 15:57

Leader des Cultistes attaque à 180 (180x2/2) sur Brendan.

Cultistes A, B, C attaquent à 158, 158 et 58 sur Thorek.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorek Sveresson
Explorateur

Thorek Sveresson

Messages : 316
Expérience : 1927
Masculin Âge RP : 164 ans

Politique : 78
Métier : Mineur - Maître
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] 1559870510-barre-vie-gauche1957/1957"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] 1559871461-barre-vie-rouge  (1957/1957)
Vitesse: 716
Dégâts: 2006

"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] Empty
MessageSujet: Re: "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek]   "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] EmptyMer 10 Avr 2019 - 21:26

.
    Suivant le gardien dans les buissons, Thorek accepta presque à contrecœur de retarder le châtiment des traîtres de quelques instants. C’est que sa patience était à bout. Quelques brindilles malheureuses en firent les frais d’ailleurs alors que le nain rongeait son frein.

    Puis, enfin, les maudits apparurent au bout du sentier qu’il avait emprunté. Forcément, Thorek sentit son sang monter dans ses tempes, du moins encore plus qu’avant. Ils étaient bel et bien là, comme Brendan l’avait dit. Tout vêtu de capes noirâtres qu’ils étaient, les colifichets qu’ils portaient ne laissaient pas de place au doute. La vision du nain fut comme amoindrie dans l’instant qui suivit. Il ne pouvait pas détacher ses yeux de ces nains qui avaient honteusement reniés les dieux ancestraux. Pire ! Ces rebuts avaient bafoué les valeurs de leurs ancêtres en batifolant avec de vulgaires démons !

    Progressivement de plus en plus hors de lui, Thorek agrippa fermement sa pioche avant de faire mine de sortir du buisson où il était caché avec le gardien blessé. Par la barbe de Grimnir, ils allaient payer et maintenant. Ce n’était pas l’heure des embuscades, mais de la vengeance !

    Le chuintement d’un couteau que l’on tire de son fourreau et le murmure de Brendan qui suivit vinrent quelque peu calmer les ardeurs de l’explorateur.

     « On les expédie dans le royaume des morts, là où est leur place. »

    Ce fut alors que Thorek réalisa qu’il n’avait que vaguement compris ce que l’humain avait pu lui dire depuis tout ce temps. Son esprit était trop embrumé par la rage pour s’attarder sur ce genre de détails… Et au vu de ce qu’il venait de dire, le duo était sur la même longueur d’onde.

     « Bien parlé. Mais maintenant, on laisse parler nos armes à notre place. »

    Et le nain se releva en trombe, oubliant toute forme de prudence par la même occasion. Filant tel un chariot de mine lâché en pleine pente abrupte, Thorek courut ainsi vers le groupe de nains déchus avec sa pioche levée et un chant de guerre aux lèvres. Devant un tel spectacle, décrire les cultistes comme surpris tiendrait de l’euphémisme.  

    Leur chef n’eut d’ailleurs pas vraiment le temps de pleinement exprimer cet état d’incompréhension puisqu’une pioche de taille respectable vint enfoncer son front sans autre forme de procès. Ce qui compliquait quelque peu le processus de réflexion, cela va sans dire.

    Quelques-uns des cultistes eurent plus de jugeote que leurs camarades et répliquèrent contre le nain enragé en tentant de le taillader avec leurs couperets, sans plus d’effet. L’explorateur voyageait équipé et quand les lames ne frappaient pas dans la cotte de maille qu’il portait, elles ne faisaient que griffer brièvement la peau du nain au travers de ses vêtements en laine épaisse.

    Une fois sa pioche arrachée du reste de cervelle de son premier adversaire, Thorek se plaça face au cultiste le plus proche et, tout en essuyant la tête de son arme d’un revers ensanglanté, il hurla :

    « Gazul te voit misérable ! Son épée attend avec impatience d’appliquer ton châtiment ! »



[Thorek applique sa vengeance contre le Leader des Cultistes]


Dernière édition par Thorek Sveresson le Jeu 11 Avr 2019 - 18:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

Le Destin

Messages : 5164
Expérience : 19226

"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] Empty
MessageSujet: Re: "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek]   "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] EmptyMer 10 Avr 2019 - 21:26

Le membre 'Thorek Sveresson' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Nain' :
"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] Cr_nai10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brendan
Prince maudit

Brendan

Messages : 321
Expérience : 1443
Masculin Âge RP : 31

Politique : 40
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] 1559870510-barre-vie-gauche2400/2400"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] 1559871461-barre-vie-rouge  (2400/2400)
Vitesse: -312
Dégâts: 995

"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] Empty
MessageSujet: Re: "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek]   "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] EmptyVen 26 Avr 2019 - 17:18

Faisant fi du danger et de l'effet de surprise, le nain enragé chargea tel un taureau vers nos adversaires en commun, plantant rageusement sa pioche dans le crâne d'un des cultistes en lui criant ce que j'imaginais être une malédiction naine. Pourquoi avait-il fallu qu'il grille notre couverture? Je n'étais pas en état de me battre comme il faut, et m'enlever l'effet de surprise réduisait drastiquement mes chances de survie. Cependant, je ne pouvais pas laisser quelqu'un mourir pour moi sans sourciller. Je n'aurais aucun remord si ce kazharien mourrait pour moi, mais seulement si je l'avais épaulé jusqu'au bout dans mon combat.
Je soupirai et sortit rapidement - enfin, "rapidement" était un mot tout relatif pour un estropié comme moi - de ma cachette alors que les cultistes tentaient tant bien que mal de trancher mon compagnon de circonstance. Je ne pouvais pas laisser faire ça sans agir.

Titubant vers l'adversaire le plus proche, je tentai de lui percer la gorge avec mon couteau de chasse, mais ma faiblesse ne me permit que de m'affaler sur lui, le faisant tomber à la renverse, moi par-dessus. Et bien, nous n'étions pas bien avancé après ce mouvement de génie.

[Attaque cultiste de Kernal A]




"L'homme est son propre démon." - Proverbe indien

Liste des RPs en cours:
- - ♚


Dernière édition par Brendan le Ven 26 Avr 2019 - 17:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

Le Destin

Messages : 5164
Expérience : 19226

"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] Empty
MessageSujet: Re: "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek]   "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] EmptyVen 26 Avr 2019 - 17:18

Le membre 'Brendan' a effectué l'action suivante : Actions


#1 'Attaque - Vampire' :
"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] Cr_vam10

--------------------------------

#2 'Citrouillage' :
"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] Possib10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

Le Juge

Messages : 5058
Expérience : 17056
Féminin

"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] Empty
MessageSujet: Re: "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek]   "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] EmptyJeu 23 Mai 2019 - 21:28

Cultiste A, B et C attaquent Thorek à 374 (158+158+58).

Combat Brendan et Thorek VS Ennemis
T2

Les ennemis commencent le combat

Vitesse cumulée des joueurs : 697

Joueurs :

Brendan : 520
Vitesse : 1
Dégâts : 975
Bonus : Croisé du Pandémonium : Les dégâts subis sont divisés par deux.
Préparation de la chasse : Le manieur peut décider lors d'un tour de frapper la garde de sa claymore contre le sol plutôt que d'attaquer. En cas de réussite, ses dégâts augmentent de 10% (coup critique : 15%) et il reçoit une réduction de dégâts sur la prochaine attaque subie de 15% (coup critique : 20%))
Présence intimidante : Les PNJ non affiliés à des factions ou à des groupes culturels (Nordiens et Djöllfulins) voient leurs dégâts réduits de 10%) s'ils sont supersticieux.
Malus : * Découpeur en série
Effet : À chaque lancer de dé, vous devez aussi lancer le dé "Citrouillage". Votre attaque ne réussit que lors d'une correspondance. À savoir que :
* Échec critique + échec critique => Coup réussi à 25%.
* Coup réussi + coup réussi => Coup réussi normal.
* Coup critique + coup critique => Coup critique +50%.
Dissipation : Sortir victorieux d'un combat contre une abomination.

* Morsure du vampire (20/11/18)
Effet : Vous commencez vos combats avec -20% de vitalité et êtes considéré comme un vampire (vous utiliserez le dé "vampire", mais les dés de classe sont toujours autorisés à condition de lancer au moins un dé vampire).
Dissipation : Sortir victorieux d'un combat contre un vampire.

Thorek : 1563
Vitesse : 696
Dégâts : 2780
Bonus : Dibnazmakaz : +40% de dégâts en cas de rp dans l'Est.
Malus : /

Ennemis :

Vitesse cumulée des ennemis :  950

Leader des cultistes de Kernal (Cambrioleur) : 0
Vitesse : 500
Dégâts : 180
Bonus : Vol : Si vous perdez le combat, le voleur vous prendra 40 pièces d'or chacun.
Peur du Maudit : Ce PNJ est superstitieux et inflige donc 10% de dégâts en moins grâce au pouvoir de Brendan.
Rapidité : Peut attaquer deux fois Brendan.

Butin : 1 lapis-lazuli OU 6 perles OU 10 morceaux de charbon OU 1 bourse de 50 pièces d'or (aléatoire)

Cultiste de Kernal A (Voleur) : 400
Vitesse : 400
Dégâts : 158
Bonus : Vol : Si vous perdez le combat, le voleur vous prendra 30 pièces d'or chacun.
Peur du Maudit : Ce PNJ est superstitieux et inflige donc 10% de dégâts en moins grâce au pouvoir de Brendan.
Rapidité : Peut attaquer deux fois Brendan.
Butin : 1 topaze OU 2 perles OU 4 morceaux de charbon OU 1 bourse de 10 pièces d'or (aléatoire)

Cultiste de Kernal B (Voleur) : 400
Vitesse : 400
Dégâts : 158
Bonus : Vol : Si vous perdez le combat, le voleur vous prendra 30 pièces d'or chacun.
Peur du Maudit : Ce PNJ est superstitieux et inflige donc 10% de dégâts en moins grâce au pouvoir de Brendan.
Rapidité : Peut attaquer deux fois Brendan.
Butin : 1 topaze OU 2 perles OU 4 morceaux de charbon OU 1 bourse de 10 pièces d'or (aléatoire)

Cultiste de Kernal blessé (Détrousseur) : 300
Vitesse : 150
Dégâts : 58
Bonus : Vol : Si vous perdez le combat, le voleur vous prendra 25 pièces d'or chacun.
Peur du Maudit : Ce PNJ est superstitieux et inflige donc 10% de dégâts en moins grâce au pouvoir de Brendan.
Rapidité : Peut attaquer deux fois Brendan.
Butin : 2 perles OU 3 morceaux de charbon OU 1 bourse de 5 pièces d'or (aléatoire)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorek Sveresson
Explorateur

Thorek Sveresson

Messages : 316
Expérience : 1927
Masculin Âge RP : 164 ans

Politique : 78
Métier : Mineur - Maître
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] 1559870510-barre-vie-gauche1957/1957"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] 1559871461-barre-vie-rouge  (1957/1957)
Vitesse: 716
Dégâts: 2006

"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] Empty
MessageSujet: Re: "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek]   "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] EmptySam 15 Juin 2019 - 15:07

.
    Thorek n’était plus qu’une boule de rage à ce moment-là. Il ne réfléchissait plus vraiment, son seul objectif étant de faire passer de vie à trépas les traîtres dans le délai le plus court possible.
   
    Le cas du chef ayant déjà été réglé, l’explorateur avait tenté de trouver une autre cible, les yeux injectés de sang et une nouvelle insulte aux lèvres. Néanmoins, la seule chose qu’il rencontra fut les lames de trois cultistes tout aussi remontés que lui après la mort de leur dirigeant spirituel. Si la première attaque s’était relativement bien passée, la vitesse et la surprise ayant joué en sa faveur, le retour de flamme fut douloureux. Il fallait dire que se placer en plein milieu des rangs ennemis en gueulant n’était pas vraiment ce qui se faisait de mieux en matière de sécurité.

    Une des lames frôla le visage du nain, une autre lacéra son épaule gauche et la troisième vient littéralement se planter dans son flanc droit, juste au-dessus de la hanche. Thorek remercia lourdement sa gambison et son armure pour avoir arrêté le gros du dernier coup, mais d’ici peu, il allait perdre un peu trop de sang à ce rythme.

    Submergé, le nain ne put que faire de grands mouvements de sa pioche pour tenter d’éloigner ses adversaires tout en remarquant que son « allié » gardien tentait tant bien que mal de le rejoindre.


Dernière édition par Thorek Sveresson le Sam 15 Juin 2019 - 15:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

Le Destin

Messages : 5164
Expérience : 19226

"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] Empty
MessageSujet: Re: "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek]   "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] EmptySam 15 Juin 2019 - 15:07

Le membre 'Thorek Sveresson' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Nain' :
"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] Ec_nai10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brendan
Prince maudit

Brendan

Messages : 321
Expérience : 1443
Masculin Âge RP : 31

Politique : 40
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] 1559870510-barre-vie-gauche2400/2400"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] 1559871461-barre-vie-rouge  (2400/2400)
Vitesse: -312
Dégâts: 995

"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] Empty
MessageSujet: Re: "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek]   "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] EmptyLun 17 Juin 2019 - 5:00

Le combat s'annonçait mal, et ma vue se troublait déjà alors que mes blessures se rouvrait. Je n'eus pas l'occasion de voir comment se débrouillait mon ami nain, trop occupé moi-même à survivre. Je ne sais pas si j'avais déjà été dans une situation et un état aussi catastrophique, mais cela aurait pû être bien pire sans le kazharien.
Je serrai les dents alors que tout mon corps me faisait atrocement souffrir, et je me propulsai vers un des adversaires, que je parvins à blesser en enfonçant mon couteau de chasse dans son bide. Mais cela ne suffit visiblement pas, et il me repoussa d'un désagréable coup de pied dans les côtes. Rah, qu'est-ce que ça faisait mal...

[Attaque Cultiste A]




"L'homme est son propre démon." - Proverbe indien

Liste des RPs en cours:
- - ♚


Dernière édition par Brendan le Lun 17 Juin 2019 - 5:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

Le Destin

Messages : 5164
Expérience : 19226

"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] Empty
MessageSujet: Re: "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek]   "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] EmptyLun 17 Juin 2019 - 5:00

Le membre 'Brendan' a effectué l'action suivante : Actions


#1 'Attaque - Vampire' :
"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] Ec_vam10

--------------------------------

#2 'Citrouillage' :
"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] Sculpt12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] Empty
MessageSujet: Re: "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek]   "La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

"La plus vraie des sagesses est une détermination ferme." [PW Thorek]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lucie Frot ϟ Une vraie boule d'énergie [terminé]
» Histoire vraie qui date du CM1...
» Tulululululu lululu ~ Wouah ! Mh... Balisto, c'est ma vraie nature /PAN/
» Une histoire fascinante mais vraie : mon rp
» Voir l'avenir est une vraie plaie [Neal]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Est de Dùralas :: Ville de BaldorHeim :: BaldorHeim-