AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Unguis
Le Monde de Dùralas a précisément 2029 jours !
Dùralas, le Mar 21 Mai 2019 - 13:16
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez
 

 Bienvenue dans la savane ! [PW Cylicia Condoris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lonann Alhazred
Pugiliste

Lonann Alhazred

Messages : 90
Expérience : 644
Masculin Âge RP : 25 ans

Politique : 01
Métier : Bûcheron - Compagnon
Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Bienvenue dans la savane ! [PW Cylicia Condoris] Userba19632/632Bienvenue dans la savane ! [PW Cylicia Condoris] Userba17  (632/632)
Vitesse: 416
Dégâts: 315

Bienvenue dans la savane ! [PW Cylicia Condoris] Empty
MessageSujet: Bienvenue dans la savane ! [PW Cylicia Condoris]   Bienvenue dans la savane ! [PW Cylicia Condoris] EmptyVen 26 Avr 2019 - 3:06

Voilà maintenant une bonne vingtaine de jours que j’avais quitté les marais Hukutav, accompagné de Loup, pour me diriger vers Stellaraë, la capitale des Humains. Dés les premiers pas dans cette immensité ardente, dés l’instant où la chair de poule s’empara de ma peau, je savais qu’il n’y avait pas plus isolé et abandonné par Mère. Ces terres arides où quelques arbres et buissons tentent de prendre racine au péril de leur vie, tapis d’un parterre de terres brûlés et d’herbes couleur orange, où l’eau et l’illusion pouvaient ne faire plus qu’un. Je ne pensais pas être près pour un tel voyage aussi tôt, je ne pouvais imaginer un seul instant quitter Mère et ses forêts verdoyantes, ses clairières bercées par la somptueuse mélodie des oiseaux matinaux. Non, pas encore, je ne pourrai y arriver seul … et Loup … Il ne tiendrait pas plus d’une semaine dans ces terres desséchées. Je n’avais fait que remonter la frontière des deux mondes jusqu’à trouver une quelconque source de motivation, ou bien un village pour y trouver des aventuriers. Malheureusement, je n’avais pas un rond sur moi, mes économies ayant pour la plupart servi à m’approvisionner avant de partir d’Endorial, ainsi que dans le nouvel équipement que je m’étais procuré en ville. Bientôt, la chasse deviendra un véritable quotidien. Même si Loup et moi avions l’habitude de traquer des animaux en forêt pour se nourrir, il s’agissait là d’une tout autre expérience. Une raison de plus pour ne pas franchir se territoire sans un guide …

En remontant ainsi vers le Nord, Je finis par rencontrer un petit village semblable à une petite bourgade. Les premières routes se dessinèrent sur le sol, s’élargissant à vue d’œil avant de s’étendre jusqu’à pouvoir laisser passer une carriole tout entière, mais cela ne lui enlevait pas pour autant le silence qui y régnait. Il n’y avait pas l’air d’avoir grand monde, ni beaucoup de voyageur d’ailleurs. Il n’y avait aucun mur d’enceinte, simplement des barrières en bois délimitant le terrain de chaque maisonnette en bois. Je me trouvais déjà dans la bourgade, ou du moins dans l’une des rues de la bourgade. Celle-ci se divisait en trois ou quatre rue, même si rien n’était vraiment délimité. Les habitats étaient essentiellement construite de bois et de pierre, les murs extérieur étaient coulées à l’ancienne, d’innombrable pierre de forme et de couleur diverses tâchaient cette toiles blanches, légèrement grisée par le temps. Quelques plantes grimpantes cherchaient à atteindre les toitures de bois le long des murs, enveloppant, partiellement ou totalement, les maisons d’un manteau naturel. Les arbustes semblaient bien entretenus et un petit étang couvert par un saule centenaire faisait l’angle de deux de ces rues. une petite famille d’oiseau s’était installée ici, malgré l’absence d’arbres et la proximité avec la savane. Cela rendait toutefois ce village fantôme plus accueillant. Mais tendant l’oreille, je me rendis compte qu’il n’y avait que le chant d’oiseau qui s’élevait dans le ciel. Un léger brouhaha semblait me parvenir d’un des quartiers un peu plus loin.

Lonann Alhazred – On va y jeter un œil, mais tient toi tranquille, d’accord.

J’accompagnai ces mots de mimiques qui auraient très certainement parus ridicules au premier venu. Mais Loup, lui, comprenait ce que je lui disais et il ne tarda pas à remuer la queue et à se remettre en marche. D’habitude excité et curieux, il ne manquait pas une occasion pour se faire remarquer en ville, mais dés lors où je lui faisais comprendre que l’on traquait une proie, il se concentrait et changeait totalement de personnalité. Je pouvais deviner son incompréhension. Une chasse ? Ici ? Et l’idée de chasser un humain ne lui était pas venu en tête pourtant, il avait simplement obéît car il avait retenu le ton sérieux avec lequel je m’étais exprimé. Nous recherchions bien quelqu’un, mais personne en particulier, juste un individu qui saurait me conseiller quant au voyage qui m’attendait.

L’animosité semblait de plus en plus forte, provenant de l’une de ses maison de pierres, à la différence que celle-ci bénéficiait du soutient d’un Chêne qui semblait vivre ici bien avant les hommes. Cela me paraissait presque impossible qu’un tel arbre puisse vivre ici, mais bon, passons … La taille du tronc avait permis au propriétaire d’y faire sa maison ainsi que … son auberge. Cette Bourgade était donc bien un lieu de passage, ce qui expliquait clairement l’apparition des sentiers tout autour, dirigeant naturellement les voyageurs vers l’auberge. Une racine, anormalement grandes, était sorti de terre créant ainsi une sorte d’abris dont le fond était un mur rocailleux tout aussi naturel. Le propriétaire s’était servi de cet étrange phénomène pour y installer un petit bar extérieur. Il n’y avait que les Nains ou les Elfes pour avoir l’idée de creuser dans le naturel, mais seul les Nains auraient pensé à cette petite Taverne. Je m’y dirigeais lentement, Loup m’emboîtant le pas, comme s’il ne voulait pas me quitté d’une semelle. Je réquisitionnais une chaise et m’y asseyait avant de demander au tenancier quelques choses à boire. A bas voilà, je savais ou passais mes économies …

Tenancier – Si vous souhaitez manger, nous avons un bouillon et un assortiment de légumes.

Lonann Alhazred – Non merci, ça ira. Après avoir déposé les quelques pièces qui me restaient sur le comptoir, je saisis mon verre et bus quelques gorgées. Cette fraîcheur dans la bouche se transforma en une fournaise dans ma gorge. Je ne pus m’empêcher de toussoter avant de reprendre mon calme. Comment une si-petite ville, située au milieu de nulle part, arrive à vivre en harmonie ici ? Les voyageurs sont nombreux ?

Le tenancier se servi un verre, m’accompagnant dans ma descente. L’auberge était tout de même bien rempli, surtout des habitués vivant ici, mais aucun autres voyageurs, du moins c’est ce qu’il me semblait. Un ensemble rustique raccordé par une ficelle à la taille, des vêtements en cuir usés, une laine trouée par endroit. D’un coup de main, il essuya le comptoir, ramassant au passage la monnaie que j’avais laissé, et fouetta son torchon sur l’épaule une fois bois nettoyé.

Tenancier – C’est vrai que l’on est relativement loin de la forêt et de la chasse qu’elle procure, et que nous nous trouvons aux portes de la savane, mais cette zone bénéficie d’un sol extrêmement riche. Par temps de sècheresse ou par gel, le puits est toujours rempli. Il caressa sa moustache un instant, levant les yeux au ciel. Malgré ça, très peu de voyageurs s’attardent ici. Non pas que l’endroit est dangereux, mais que d’autres routes mènent à Stellaraë tout en évitant la savane.

Cela ne m’étonnait guère, ce territoire avait déjà l’air hostile avant même que je n’ai eu le temps de le traverser. Qui sait ce que je pouvais y rencontrer ? Mais si peu de voyageurs passait par ici, alors je n’avais plus rien à faire là. Je pouvais repartir de la d’où j’étais venu … Je me penchais pour caresser machinalement la tête du louveteau à mes pi… Je rectifie … qui était à mes pieds … Sa curiosité avait pris le dessus … Au moins j’aurai le temps de faire le tour du quartier avant de rentrer. Je terminais mon verre cul sec, tamponnant le verre sur le comptoir, remerciai le tavernier d’un salut maladroit et sorti chercher mon ch… mon loup.




Bienvenue dans la savane ! [PW Cylicia Condoris] Sign1_10

RP : :lgange: - :lgevil:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cylicia Condoris
Protectrice

Cylicia Condoris

Messages : 200
Expérience : 1015
Féminin Âge RP : 26

Politique : 01
Métier : Chasseur - Expert
Titres:
 

(Darmok, Chérubin de Cylicia, +150, v+80) [Modifié]

Stats & équipements
Vitalité:
Bienvenue dans la savane ! [PW Cylicia Condoris] Userba191680/1680Bienvenue dans la savane ! [PW Cylicia Condoris] Userba17  (1680/1680)
Vitesse: -101
Dégâts: 810

Bienvenue dans la savane ! [PW Cylicia Condoris] Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue dans la savane ! [PW Cylicia Condoris]   Bienvenue dans la savane ! [PW Cylicia Condoris] EmptyLun 29 Avr 2019 - 3:26

- Et bein, si t'en a marre de chasser l'croco dans les égouts, et crois mois j'te comprends, y'a toujours la savane de Tzengah!

Cylicia était pendue aux lèvres de Jimmy. Depuis sa rencontre avec un certain Naga vivant dans les égouts de Stellaraë, elle n'avait plus le coeur à vendre la peau des compagnons de ce dernier.

- Tu sais combien ça vaut une corne de rhinocéros dans l'coin? Pas moins de cents pièces d'or! Ah, y'a pas à dire quand on fait dans le luxe ça rapporte toujours...

C'est donc sous les conseils de son ami que notre héroïne prit la décision d'entreprendre un petit voyage en direction de la savane. Si elle arrivait à se procurer ces précieuses cornes, cela en vaudrait la peine malgré les coûts et les contretemps que cela allait occasionner. Il faut dire que le train de vie à Stellaraë n'était pas donné à tout le monde, et particulièrement à ceux qui dilapidait leur argent en oeuvres de charité. Cela faisait quelques temps déjà que notre héroïne s'était installée dans la capitale, peut-être était-il enfin temps de continuer ce voyage et de laisser les sages enseignements de Morkez s'imprégner dans le coeur des humains qu'elle avait put toucher.

Accompagnée de Darmok et d'un destrier de location, elle arriva bien vite à la frontière ténue entre le désert et la savane. Là, un peu plus profondément dans les terres, était une petite bourgade dont l'existence ne devait probablement dépendre que des voyageurs et dont l'architecture était loin des clichés typiques de Tzengah, moment parfait pour faire une pause et prendre quelques renseignements sur ces précieux rhinocéros. Une fois arrivée à ce qu'on lui indiqua être l'auberge, elle descendit de cheval accompagné de ce cher chérubin virevoltant de joie à l'idée de découvrir de nouveaux horizons.

- Calme-toi donc un peu Darmok! Crois-en mon expérience, mieux ne vaut pas se faire passer pour des originaux dans ce genre d'endroit reculé.

Le chérubin bien que muet n'en était pas pour autant sourd et vint donc calmement se lover entre l'épaule droite et l'aile de sa protectrice. De cette façon l'on ne voyait que la petite tête chauve de la créature, arborant fièrement son oeil bionique qui en dégoûterait plus d'un. Ainsi rassurée que son petit compagnon allait se tenir à carreau, Cylicia s'approcha de l'étrange édifice. L'endroit était peu commun, ne faisant qu'un avec le tronc d'un immense chêne qui jurait quelque peu avec la flore environnante. Sans doutes le chêne le plus têtu de Dùralas, pensa avec amusement notre héroïne avant de pénétrer l'édifice. Rien de bien particulier à l'intérieur mais il était encore tôt, seuls quelques clients apparemment habitués traînaient de ci de là dans l'auberge tandis que le maître des lieux était occupé à découper des légumes. Cylicia ne s'attarda pas dans cet endroit, le tenancier lui fit comprendre que les rhinocéros étaient plus loin au sud et que le bouillon n'allait pas se faire tout seul. Elle se contenta donc de prendre une chambre et profiter un peu de ce nouveau paysage qui s'offrait à elle.

- Allez c'est bon, tu peux sortir! Dit-elle en souriant au petit être ailé.

Darmok s'exécuta et sorti de son confort tout joyeusement, prêt à découvrir ces nouveaux horizons. Comme la communication était impossible, Cylicia ne comprenait toujours pas pourquoi ce chérubin aimait autant explorer les zones urbaines mais cela ne la préoccupait pas plus que cela. Au final, il était certainement mieux n'importe où plutôt que dans une cage. La jeune Purificatrice quant à elle préférait de loin l'air de la campagne, sans doutes lassée de la capitale humaine et de la monotonie du désert. Elle put d'ailleurs rapidement constaté que le sol de cette région était étrangement riche, plusieurs cultures étaient présentes sur les divers chemins qu'elle emprunta et la plupart des maisons disposaient de leur propre potager. Elle ne se lassa pas de cette balade avant une bonne heure, alors elle se contenta de s'allonger adossée à un arbre non loin du village. C'était le temps idéal pour potasser ses écrits et développer un peu plus sa vision des choses, ce qu'elle fit. Elle resta assise là, plongée dans son travail, pendant quelques heures, jusqu'à ce qu'un événements incongru vint l'a tirer de ses pensées.

- Whoa! Whoa! Whoa!


- Qu'est-ce que?..

En tournant simplement la tête, la stryge répondit d'elle-même à sa question. Elle vue Darmok fuyant sous les aboiements de ce qui était vraisemblablement un loup. Mais qu'est-ce qu'un loup pouvait bien faire dans le coin? Cela sembla quelque peu surréaliste à Cylicia, mais les choses étant ce qu'elles sont elle ne tarda pas pour agir. Elle prit juste la peine de ranger sa plume dans sa botte et s'en alla épée à la main sauver le pauvre chérubin.

- Hey! Toi là! Va-t-en! Laisse le tranquille! Criait-elle comme si l'animal risquait de comprendre quelque chose.

Le petit chérubin, fier de son coup, vint s'abrité sur l'épaule d'une Purificatrice qui ne comprenait pas que les deux êtres étaient simplement en train de jouer. Les loups étaient pour elle des créatures sournoises, bien que son expérience ne se limité qu'aux loups préhistoriques des montagnes.

- Je te préviens si tu t'approches, je t'embroche!

Sur ces paroles, Darmok s'envola en direction de l'arbre où était posée Cylicia.

- Mais... Attention Darmok!

Le loup suivit le chérubin aussi vite que l'éclaire, et une fois que Cylicia les eut rattrapés, elle rangea bien vite sa lame. Darmok avait été chercher quelques bouts de viande séchée dans le sac de notre héroïne et s'amusait à les lancer au loup qui les attrapait en plein vol. Devant ce spectacle attendrissant, notre héroïne perdit vite toute trace de colère. Elle alla ranger son sac comme il se doit et fit signe à son compagnon de la suivre. Le loup, sans doutes attiré par quelque autre récompense gastronomique, les suivit jusqu'au village en s'amusant avec son nouvel ami le chérubin.

- Il va falloir que tu dises à ton ami de s'en aller Darmok, je ne connais pas beaucoup de villages qui accueillent aussi bien les loups que toi.

Mais le chérubin, qui connaissait le coeur des animaux mieux que Cylicia, n'en fit qu'à sa tête. La pauvre stryge, quant à elle, s'imaginait déjà quelle excuse elle allait pouvoir trouver pour avoir ramener ce loup du village dont il venait de sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lonann Alhazred
Pugiliste

Lonann Alhazred

Messages : 90
Expérience : 644
Masculin Âge RP : 25 ans

Politique : 01
Métier : Bûcheron - Compagnon
Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Bienvenue dans la savane ! [PW Cylicia Condoris] Userba19632/632Bienvenue dans la savane ! [PW Cylicia Condoris] Userba17  (632/632)
Vitesse: 416
Dégâts: 315

Bienvenue dans la savane ! [PW Cylicia Condoris] Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue dans la savane ! [PW Cylicia Condoris]   Bienvenue dans la savane ! [PW Cylicia Condoris] EmptyDim 19 Mai 2019 - 19:25

Par la Grande Mère ! Loup ! Il avait disparu ! Je lui avais pourtant bien dit de rester tranquille quelques minutes. Juste le temps de prendre quelques informations. J’espérais seulement qu’il ne lui était rien arrivé. Le village n’était pas bien grands, en arpentant les rues, je finirai bien par lui tomber dessus ou même retrouver ses traces. D’un regard, je balayai la zone, cherchant du coin de l’œil le moindre indice qu’il aurait pu laisser. Je fermai les yeux et me concentrai sur les bruits et sons des alentours, sur les odeurs qui nous entourent. Comme attiré par l’instinct, je me baissai, un genou au sol et palpai ce-dernier à la recherche d’une quelconques empruntes ou d’une odeur familière. Je ne m’étais pas trompé ! Je pouvais deviner la présence de Loup il y a peu à cet endroit.

Lonann Alhazred – Bon sang ! Ou te caches-tu ?

Trois rues s’offraient à moi, un choix également. Mais jusqu’à présent, mon instinct ne m’avait jamais trompé, ma proximité avec Loup m’avait permis de tisser un lien bien plus puissant qu’avec un  simple ami. Tout le temps que nous avions passé ensemble me permettrait de le retrouver, qu’importe la situation. Je décidai de redescendre la rue, suivant Loup à la trace. La grande ruelle était bordée par quelques monticules de pierres entre chaque maisonnette, certaine arborant de petites statuettes en argile et quelques motifs fait d’ocre. Bien que le village paraisse aussi banal que les petites bourgades que l’on peut retrouver aux abords des grandes cités, celle-ci semblait dissimuler en vérité un second visage. En regardant de plus près ces bâtisses, chacune d’entre elle portait un symbole à l’entrée. Que ce soit sur la porte, sur le pas de celle-ci ou bien juste au-dessus. Mais un aboiement me tira de ma curiosité, celui de Loup, qui semblait relativement éloigné.

J’accélérai le pas, restant concentré afin de percevoir à nouveau Loup. Je tournai à gauche six pâtés de maison plus loin et déboula sur une petite avenue qui coupait le quartier centrale du village. Continuant de m’aiguillier au ressentiment, je zigzaguais  à travers les rues et ruelles, suivant l’odeur, plus facile à repérer, de mon frère Loup. Je pouvais sentir que je m’en rapprochais, mais il n’y avait pas que ça seule présence. Elles ne semblaient pas hostiles et se rapprochaient du village, accompagnées de Loup. Je pouvais les attendre ici, d’ailleurs je ne tardai pas à voir les ombres se former et s’étendre sur le chemin. Je me demandai bien quelle idée saugrenu lui était passée par la tête cette fois-ci.

De par sa nature, Loup n’a pas l’apparence à son avantage chez les Dùralassiens, Le poil sombre, les crocs acérés, les histoires  et fait divers que l’on raconte à leur sujet sont multiples et très peu enviable, ce qui leur donne une image de bête sauvage. Or, ce n’est simplement que la peur des gens qui donne lieu à ce genre d’image. Ne dit-on pas que « Lhomme est un loup pour l’Homme » ? Seules les races qui respectent profondément la nature et la vie en elle-même peuvent voir le bien là où les autres voient le mal et inversement. Les Stryges Blancs font décemment parti de cette liste. La justice et l’altruisme faisant partie de leur valeur, de leur mode de vie, il est normal qu’elle n’est pas eu peur de mon ami à long poil. La jeune Stryge blanche qui se rapprochait lentement avec Loup était également accompagnée d’une sorte de … de petit Stryge blanc avec un œil étrange. Je sourirai bêtement en retrouvant Loup, je m’étais inquiété pour rien visiblement, mais je me devais au moins de remercier ceux qui me l’ont permis.

Lonann Alhazred – Bonjour, noble défenseuse de la justice. Je suis navré pour le dérangement  de mon compagnon.

Je posais un regard songeur sur Loup qui continuait à me dévisager. Il commença à grogner, puis à aboyer doucement dans les aigus : « Je suis désolé. Je suis allé jouer avec ces oiseaux-Hommes ». Je préférai avoir ce genre de retour, plutôt qu’il ne cause la pagaille, qui sait ce que pourrait faire les gens en voyant un lui qu’un Loup sauvage, loin de chez lui. Je lui grommelai quelques grognements tout en insistant du regard sur celui-ci, ce qui équivalait à un sermon chez les Dùralassiens. Loup s’approcha lentement sans croiser mon regard et vint se blottir contre moi. Je lâchai un sourire et lui frottait la tête tendrement, il culpabilisait. Penser qu’un jour, un animal puisse ressentir sur ce genre de sentiment.

Lonann Alhazred – C’est pas grave, je ne t’en veux pas. Je le serrai dans mes bras puis, il se tourna et me lécha le visage d’un coup de langue qui me prit par surprise. Il t’en faut peu pour passer à autre chose hein ? Je me tournai vers les habitants de la tour blanche et me relevai lentement, un léger sourire en coin. Je vous suis redevable Stryge Blanche. Merci.

Je me courbais légèrement, saluant ma reconnaissance à cette Purificatrice. Les quelques souvenirs qui m’étaient revenus en tête lorsque je venais d’apercevoir cette jeune femme ailé aux yeux azur, c’est le respect qu’avait Grand-Père ainsi que le reste du conseil des clans pour les gens possédant des ailes, que ce soit pour l’altruisme des Stryges Blancs ou la terreur des Stryges noirs. Prenant exemple sur mes souvenirs, j’avais tout bonnement appliqué ces mêmes salutations que mes prédécesseurs faisaient aux Stryges.




Bienvenue dans la savane ! [PW Cylicia Condoris] Sign1_10

RP : :lgange: - :lgevil:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Bienvenue dans la savane ! [PW Cylicia Condoris] Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue dans la savane ! [PW Cylicia Condoris]   Bienvenue dans la savane ! [PW Cylicia Condoris] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Bienvenue dans la savane ! [PW Cylicia Condoris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bienvenue dans la cour des grands ~
» Bienvenue dans votre nouvelle demeure
» [ rp commun ] Bienvenue dans la troisième dimension cérébrale.
» [UPTOBOX] Le Livre de la jungle [DVDRiP]
» Bienvenue dans votre nouvelle demeure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre de Dùralas :: Savane de Tzengah-