AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


border=0
Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Eishû
Le Monde de Dùralas a précisément 2235 jours !
Dùralas, le Ven 13 Déc 2019 - 0:48
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez
 

 L'Ombre du Basilic [PW: Brendan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Cylicia Condoris
Protectrice

Cylicia Condoris

Messages : 357
Expérience : 1793
Féminin Âge RP : 27

Politique : 01
Métier : Chasseur - Expert
Titres:
 

(Darmok, Chérubin de Cylicia, +350 v+300, 150) [Modifié]

Stats & équipements
Vitalité:
L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559870510-barre-vie-gauche2085/2085L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559871461-barre-vie-rouge  (2085/2085)
Vitesse: -141
Dégâts: 1825

L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Empty
MessageSujet: L'Ombre du Basilic [PW: Brendan]   L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] EmptyLun 13 Mai 2019 - 20:22

--- Une heure et dix-sept minutes avant ---

Cylicia venait de se lever avec la rosée du matin et la chant des grillons. La savane et ses habitants allaient lui manquer. Depuis qu'elle avait vaincu le Rhinosaurus Rex, tout le monde lui témoignait un certain respect et par là-même envers le Dragon Noir également. Enfin, c'était le jour du départ car elle avait amassé assez de peau et de cornes de rhinocéros que pour être tranquille encore quelques jours à Stellaraë. Sans doutes repasserait elle par là, quelque chose lui disait que ces mystérieux habitants dissimulait une sagesse de la guerre encore inconnue de notre héroïne.

--- Dix minutes avant ---

Après avoir fait sa toilette et reprit quelques forces, elle était prête à partir. En dehors de sa case, le soleil se levait timidement tandis qu'un habitant allait à sa rencontre.

- Le chef veux vous voir, dit il simplement. Il a décidé de partager avec vous le géya.

Cylicia confirma sa venue pour ce rituel et se dirigea, pleine de confiance, vers la maison du chef. Le géya était un rituel sacré en cette tribu. Il était d'habitude réservé aux hommes adultes, chefs de famille, afin que ceux-ci puissent rentrer en communion avec la volonté de leurs ancêtres et des différents esprits qui composaient leur croyance. Malheureusement, ce rituel était aussi honorifique que dangereux. En effet la boisson dégustée lors de celui-ci était l'ayahuasca, un puissant cocktail hallucinogène que notre héroïne allait devoir boire avant son départ. Persuadée que le Dragon Noir guiderait ses pas, elle n'hésita pas une seconde.

--- L'heure fatidique ---

Autour de son feu et arborant d'impressionnantes scarifications, le chef du village était tranquillement assis en face de Cylicia. A côté de lui, le chaman finissait de préparer l'ayahuasca.

- Cylicia... Dit le chef avant de tirer sur son calumet. Tu as vaincu notre ennemi et enterrer nos peurs.

Il était vrai que ce voyage dans la savane fut beaucoup plus mouvementé que prévue. Malgré son calme apparemment, il n'y avait pas eu beaucoup de places pour le repos entre les pillards et les animaux sauvages.

- Puisse les esprits de Tzengah t'accompagner et ton Dieu, Morkez, veiller sur toi.

Le chaman donna alors le bol qui contenait l'ayahuasca au chef et celui-ci en but une grande gorgée avant de le passé à Cylicia qui fit de même.

- Vous m'honorez grand chef, puisse Morkez veiller sur vous également.

Pour conclure, le chaman s'en vint faire certaines scarifications sur le visage de Cylicia. Chose bien futile au vue de son pouvoir de régénération mais il aurait été de mauvais ton que de dérogé à la tradition.

--- Une demi heure plus tard ---

Malgré la fraîcheur du matin, notre héroïne était envahie de bouffées de chaleurs. Son rythme cardiaque a augmentée, des nausées commençaient à envahir son estomac et, si elle avait disposée d'un miroir, nul doutes que ses pupilles seraient des plus dilatées. Au fond, elle avait espérer pouvoir se rapprocher de l'état de grâce dans lequel elle s'était retrouvée à la Tour Noire. Au moins elle avait essayé, mais elle comprenait déjà que ce qui l'attendait était une toute autre expérience. Au moins Darmok était là pour la soutenir durant cette épreuve difficile.

- Courage ma grande, ce n'est pas quelques hallucinations qui te feront perdre le nord! Se disait-elle tout haut afin de reprendre confiance tandis que les couleurs autour d'elle s'intensifiait au fur et à mesure que ses pas l'a trompaient.

--- Une heure et demi plus tard ---

Tout était clair. Chaque fibre de chaque créature vivante respirait le bienveillance et guiderait alors ses pas. Le monde entier ne semblait plus alors que respirer au même rythme et tout autour d'elle n'était que continuité logique. Ses pensées n'était plus que positives et l'avenir, peu importe son contenu, lui semblait radieux. Le Bien Universel prendrait place un jour en ce monde et les stryges noirs, quant à eux, allaient sombré dans l'oublie.

Douces perceptions que procure l'ayahuasca en pareils endroits emplies de paix. La savane, avec sa brise légère et son cadre idyllique, avait bien mérité pareille médecine. Mais notre héroïne allait bientôt comprendre que celle-ci pouvait s'avérer dévastatrice en d'autres circonstances.

--- Deux heures et demi plus tard ---

Tout était sombre. Chaque fibre de chaque être vivant semblait vouloir lui nuire et chacun de ses pas était trompeur. Le sol était boueux et se déplaçait tout seul. Les arbres l'a menaçaient de leurs branches, de leurs racines et de leurs mouvements. Des bruits inquiétant survenaient de partout, et de petite créatures lumineuses l'a narguait de temps à autre. Elle aurait juré avoir aperçue une créature humanoïde aux griffes acérées, mais d'un autre côté elle s'était attaquée à un buisson quelque minutes avant. Plus rien n'était sûr, et à tout moment elle pouvait se noyer dans l'une de ces flaques d'eau qui lui paraissait gigantesque. C'est là quelle décida de s'asseoir au pied d'un arbre.

- Calme toi Cylicia, reprend tes esprits. Dans quelques heures tout cela n'aura été qu'un mauvais rêve.


Tous ses sens lui criaient l'inverse, des visions d'horreur lui obscurcissait l'esprit et l'humidité ambiante ajoutait à son angoisse quelque chose de très concret. Un bruit? Quelque chose s'approchait d'elle sur sa droite. Encore cette créature aux longues griffe. Impossible de savoir si c'était bien le fruit de son imagination ou non. Cylicia se leva et fit face à la créature, elle sortit son épée et lui dit :

- Va-t-en créature pandémonique!

Le monstre s'en alla, à la grande surprise de notre héroïne. Peut-être l'a pensait-il sur le point d'agoniser. Quoi qu'il en fut, il est heureux pour cette Purificatrice que les mortuatas n'aient pas grand courage en solitaire. Elle se rassit alors auprès de son arbre attendant la fin de son calvaire sans trop soucier de l'endroit où pouvait bien se situer son cher chérubin.

--- Trois heures et quart plus tard, là où l'aventure commença vraiment ---

- Bien, apparemment je suis dans les marais Hukutav... Se dit alors notre héroïne qui avait reprit une bonne partie de ses esprits. Mais où est ce fichu chérubin?!

Midi approchait, c'était le moment de reprendre des forces avant de partir à la recherche de son compagnon. Tout en se restaurant elle repensait à toute cette expérience mystique. Le résultat en était clair, elle était perdue et s'était retrouvée sans défenses pendant un bon moment. Au moins cela aura fait plaisir au chef du village même si elle ne souhaitait renouveler la chose pour rien au monde.

Plusieurs problèmes se posaient à elle. La végétation était trop dense que pour pouvoir profiter de l'orientation du soleil qui lui-même était absent. Autant dire qu'il faisait presque nuit dans ces marais, mais ce n'était encore qu'un détail. Maintenant qu'elle savait au moins où elle était, elle pouvait s'imaginer tous les dangers qu'elle réussit miraculeusement à éviter et se demander comment les éviter à l'avenir. Entre trolls, dévoreurs, et mortuatas, cet endroit avait tous les atouts nécessaire que pour se débarrasser d'elle.

Après avoir refait son sac, elle reparti vers l'inconnue rechercher son ami. Dans son esprit, c'était à coup sûr Morkez qui l'a mettait au défi. Elle était loin d'imaginer qu'un autre Dieu allait s'empresser de faire de même.


Dernière édition par Cylicia Condoris le Jeu 16 Mai 2019 - 16:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Brendan
Prince maudit

Brendan

Messages : 361
Expérience : 1693
Masculin Âge RP : 31

Politique : 45
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 

(Cheval commun +50, v+25)

Stats & équipements
Vitalité:
L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559870510-barre-vie-gauche2480/2480L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559871461-barre-vie-rouge  (2480/2480)
Vitesse: -277
Dégâts: 1005

L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre du Basilic [PW: Brendan]   L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] EmptyMar 14 Mai 2019 - 16:35

Mais qu’est-ce qui m’avait pris d’accepter une telle mission ? J’étais actuellement dans le marais d’Hukutav, je ne savais pas bien où tant l’orientation était complexe dans cette partie de Dùralas, mon cheval s’embourbait trop souvent à mon goût et les cris d’animaux à proximité ressemblaient plus à une cacophonie d’abominations probablement aussi hideuses que terrifiante qu’à de simples animaux. Pour résumer, j’étais perdu dans un endroit hostile. Oh, et pour couronner le tout, c’était la première mission où j’emmenais Loyal, mon fidèle destrier. Cela faisait plusieurs mois que je venais régulièrement le voir chez le palefrenier, qui avait généreusement accepter de s’en occuper jusqu’à ce qu’il soit en âge de venir en mission avec moi. C’était un cheval robuste, apparemment un pur-sang du Nord, qu’avait enfanté la jument, Arwen, que l’on m’avait prêtée dès mon inscription en tant que Gardien. Compte tenu de sa particularité qui dénotait avec la plupart des chevaux hareniens, à savoir qu’il était plus solide mais moins rapide que ses compères, personne ne miroitait Arwen ou Loyal, et le palefrenier m’avait donc cédé Loyal pour un prix ridicule. J’avais mis du temps avant de réellement me fixer sur un nom, mais finalement Loyal me sembla approprié. C’était la qualité que je recherchais le plus chez un compagnon, et lui donner ce nom, c’était comme lui donner cette qualité. Probablement était-ce une invention de mon esprit, une manière un peu trop biaisée et optimiste de penser, mais je croyais presque à cet état de fait. Combien de fois Léana m’avait-elle dit, après une légende narrant un énième héros épique armé d’une épée magique au nom illustre, que les noms avaient du pouvoir. C’était d’ailleurs un des principes fondamentaux de l’art runique nain, ou de la magie d’enchantement : donner du pouvoir à quelque chose par des mots, ou dans ce cas là des glyphes et des runes. Espérons que nommer ainsi mon cheval aurait le même pouvoir à l’avenir.

Je finis par mettre pied à terre après deux heures à marcher dans le marais. Mon cheval, bien qu’habitué à moi – nous nous étions entraîné maintes fois avant que je ne le prenne en mission – et entraîné, ne parvenait plus à avancer et avait même quelques mouvements nerveux, secouant parfois la tête comme s’il était contrarié ou inquiet. Il fallait dire que le marais n’était pas une région des plus accueillantes, pour toutes les raisons citées précédemment. De plus, ce territoire appartenait aux nagas, une race dùralassienne plutôt aggressive. Je ne m’étais jamais réellement intéressé à leur religion, mais j’avais cru comprendre qu’ils priaient un dieu serpent symbolisant le chaos et la destruction. Sans réellement savoir si c’était une exagération, je préférais éviter de les côtoyer en règle générale. Notamment quand c’était moi l’intrus et eux les gardiens des lieux.
Après avoir tourné une énième fois au même endroit – je crus reconnaître le même rocher à la forme particulière deux fois d’affilée – je finis par m’affaler contre ce dernier en soupirant. Loyal semblait content de cette petite pause, se hâtant de rejoindre un sol plus ferme et solide afin d’éviter de s’enfoncer plus encore. Comme moi, bouger dans le marais lui coûtait plus d’énergie que d’ordinaire, car il fallait à chaque pas forcer pour retirer mes bottes – ou ses sabots – de la couche de vase qui tapissait presque intégralement ce marécage.

Prenant le temps de boire un coup dans ma gourde, je pris un instant pour ressortir la missive que j’avais reçue il y a quelques jours, me mandatant pour poursuivre un criminel stellaroïs qui aurait trouvé refuge dans les marais d’Hukutav. Ma mission principale, cependant, n’était pas de le neutraliser mais de m’assurer de sa position tout en envoyant régulièrement un rapport écrit au quartier général. Mais si je pouvais l’assassiner, la mission n’en était que plus réussie encore.
Soudain, je sentis une piqûre dans ma nuque, et par réflexe j’écrasai ma main dessus en un claquement sonore. En examinant ma paume, je vis un moustique, plutôt gros mais relativement commun. Rah, ces saloperies me rappelaient le domaine de Kernal, où j’avais parfois la malchance d’atterrir pendant mon sommeil. C’était une jungle dangereuse, au paroxysme de ce qu’on pouvait connaître sur Dùralas, et peuplée de créatures horribles. Certaines avaient un poison dont une simple goutte pouvait anéantir une ville entière si elle était versée dans les réserves d’eaux. D’autres pouvaient se camoufler avec tant d’efficacité qu’on les croiraient invisibles. Vraiment, ce n’était pas un lieu où il faisait bon vivre, surtout quand on savait que c’était le domaine du puissant seigneur de la mort et de la maladie, Kernal, et qu’il pullulait aussi de démons de la maladie.

Rangeant la missive à ma ceinture, je me relevai après avoir pris quelques minutes de repos et de réflexion. J’allais m’apprêter à reprendre ma route quand j’entendis des bruits dans les fougères face à moi. Quelqu’un était en train de marcher dans ma direction. Ecarquillant les yeux, je mis la main sur la garde de ma claymore et posai une main sur la croupe de mon cheval, prêt à le faire filer si les choses tournaient mal. Qui que soit ce nouvel adversaire qui se présentait à moi, il allait être surpris quand il se prendrait ma lame entre les deux yeux.




"L'homme est son propre démon." - Proverbe indien

Liste des RPs en cours:
- -
Revenir en haut Aller en bas
Cylicia Condoris
Protectrice

Cylicia Condoris

Messages : 357
Expérience : 1793
Féminin Âge RP : 27

Politique : 01
Métier : Chasseur - Expert
Titres:
 

(Darmok, Chérubin de Cylicia, +350 v+300, 150) [Modifié]

Stats & équipements
Vitalité:
L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559870510-barre-vie-gauche2085/2085L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559871461-barre-vie-rouge  (2085/2085)
Vitesse: -141
Dégâts: 1825

L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre du Basilic [PW: Brendan]   L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] EmptyVen 17 Mai 2019 - 0:41

Avant de continuer sur les péripéties de Cylicia, revenons quelques instants sur celles de son compagnon volant qui était porté disparu. Ce n'était, certes, pas la première fois que celui-ci s'amusait à aller faire cavalier seul et, bien que ne comprenant pas encore cette étrange attitude, Cylicia avait fini par s'y habituer. Au final il arrivait toujours à retrouver les traces de la Purificatrice et continuer son petit bonhomme de chemin avec elle.

C'est dans un des moments de délire, où Cylicia avait prise Darmok pour un serrubin envoyé par la Tour Noire afin de l'espionner, que le petit être compris qu'il valait mieux pour lui de s'éloigner d'elle le temps que son état normal se rétablisse. Ses petites ailes le protégerait des prédateurs au sol, et quelques effets magiques parviendraient sans doutes à faire fuir les rares volants. Afin de se repérer au mieux, il dépassa l'épaisse cime des arbres et put constater avec épuisement leur déroute. Ils étaient certes assez proche des marais lors de leur départ, mais la savane était à peine perceptible à l'horizon. Au moins la direction à prendre était clair. Quelque chose d'autre retint néanmoins son attention, une petite bâtisse non loin d'eux où ils pourraient se restaurer. C'était du moins ce que ce chérubin sans éducation pensait, loin de se douter qu'il s'agissait d'un temple Naga voué au culte de la magie noire et des sacrifices. Curieux, il alla donc jeter un coup d'oeil.

-------------------------------


Mais revenons pour l'heure à notre héroïne et au moment présent. Progresser dans les marais était des plus éprouvant, malgré les quelques recoins secs la plupart du chemin était aussi boueux que glissant. Elle commençait sérieusement à se demander si elle retrouverait son ami disparu, ou quand bien même elle arriverait un jour à sortir de ce bourbier.

Autour d'elle, il était clair que de sombres créatures rôdaient aux alentours. Tant que celles-ci ne prêtaient pas trop attention à elle, tout irait pour le mieux. Un bruit suspect ce fit néanmoins entendre au derrière d'étranges fougères. Etait-ce donc l'une de ces créatures dangereuse? Les bruits caractéristiques d'un cheval lui prouvait bien que non. Tout de même, dans ces marais elle pouvait très bien tomber sur des Nagas partisans de la Congrégation de l'Ombre. L'un ou l'autres, elle trouvait malheureusement les deux tout aussi répugnants. Le premier pour sa culture et le second parce-qu'il contenait à lui seul une bonne partie des hérétiques de ce monde.

Méfiante, elle dégaina donc silencieusement son arme et s'avança a travers la végétation. Approche peu soignée, mais elle brûlait d'impatience d'occire l'un de ces hérétiques. Tous ses sens étaient alors aux aguets et le temps semblait s'être ralenti jusqu'au moment où elle comprit qu'elle avait été repérée. C'était l'attitude de l'inconnu qui avait tout à coup changer, comme si celui-ci avait remarqué sa présence. Quelque chose de lourd flottait alors dans l'atmosphère que seuls d'habitude les éclaireurs expérimentés ressentait. A quoi bon encore se dissimuler? Elle sorti d'un bon de la végétation et d'un coup d'aile prodigieux se retrouva à deux bon mètre derrière l'ennemi, manoeuvre indispensable à tout bon Purificateur que les Executeurs connaissent tout aussi parfaitement. En cas d'une approche défectueuse, cela pouvait surprendre les nons-Stryges malgré le poids handicapant de l'armure qui forçait à une grande dépense d'énergie.

-Brendan?!

Il sembla tout aussi surpris, peut-être ne l'a reconnaissait-il même pas. Elle baissa sa garde et tenta de calmer sa respiration. C'était trop de sentiments mélangé, elle qui s'attendait à participer à une énième effusion de sang se trouvait finalement devant une vieille connaissance des plus appréciables. Une fois le choc de l'émotion encaisser, elle rangea sa lame presque aussi vite qu'elle sorti son sourire et lui dit :

- Quelle merveilleuse surprise! C'est un vrai bonheur de vous revoir à nouveau... Mais que faites-vous dans ces marais?!

Elle savait que Brendan devait partir à Stellaraë, qui fut également la première destination de notre héroïne pour son périple semi-religieux, mais elle pensait l'avoir rater de peu étant donner qu'il avait eut un bon mois d'avance sur elle. Avec un peu de chance, il avait trouver les réponses qu'il cherchait, peut-être même une solution à sa malédiction! C'est en tout cas ce pourquoi elle lui dédiait une prière chaque jour. En tous cas, il était toujours en vie et c'était déjà une bonne nouvelle en sois.

-------------------------------


Darmok quant à lui avait eut tout le temps de vérifier la sûreté du temple de font en combles. Evidemment, il ne remarquait pas qu'il s'agissait d'un temple et encore moins son sombre but. Tout ce qu'il voyait c'était endroit où se réfugier pour la nuit, avec quelques affreux serpents sur les murs. N'en voulons pas trop à ce chérubin qui ne connaissait pas grand chose d'autres que les abords idylliques de la Tour Blanche, même les fluctuations de magie noires lui échappait totalement malgré sa nature magique.

Le temps de vérifier l'état du temple, il était temps de partir à la recherche de Cylicia. Malheureusement, pour cela sa vision par dessus les marais lui était bien inutile. Il dut chercher pendant des heures les traces de son amie, le temps que nous poursuivions les retrouvailles avec le chasseur de démon.
Revenir en haut Aller en bas
Brendan
Prince maudit

Brendan

Messages : 361
Expérience : 1693
Masculin Âge RP : 31

Politique : 45
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 

(Cheval commun +50, v+25)

Stats & équipements
Vitalité:
L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559870510-barre-vie-gauche2480/2480L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559871461-barre-vie-rouge  (2480/2480)
Vitesse: -277
Dégâts: 1005

L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre du Basilic [PW: Brendan]   L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] EmptyLun 20 Mai 2019 - 10:28

Alors que ma vigilance était au beau-fixe, quelque chose sortit des fougères à toute vitesse, se propulsant littéralement dans ma direction. Par réflexe, je mis ma lame devant moi pour contrer une éventuelle attaque, mais je vis mon adversaire poursuivre sa charge pour arriver derrière moi. S’il m’avait pris par surprise, je n’aurais certainement pas pu le percevoir à temps, mais j’étais actuellement aux aguets.
Me retournant en même temps que mon adversaire tentait de passer dans mon dos, je crus apercevoir un visage familier. Non, c’était impossible, ou en tout cas une coïncidence bien étrange.

Mon assaillant me lança alors, et je la reconnus au même moment :

« Brendan ?! »

C’était bel et bien Cylicia, une compagne de route que j’avais rencontrée il y a quelques semaines. A moins que ça ne soit plusieurs mois, je ne me souvenais pas bien. Après tout, mon travail d’éclaireur des Gardiens me prenaient du temps, tout comme ma croisade contre les démons qui n’avaient pas cessé de me poursuivre, même dans la capitale humaine. Rah, quelle plaie qu’était cette malédiction, d’autant plus si on y ajoutait mon sommeil qui consistait à faire voyager mon esprit dans le Pandémonium. A mesure que j’avais grandi, les dangers étaient devenus de plus en plus réel, et maintenant que j’avais plus de trente ans une blessure au Pandémonium durant la nuit se traduisait immanquablement par une nouvelle cicatrice au réveil. Mais l’heure n’était pas à maudire ma malédiction, mais bien à la retrouvaille – inopinée – entre deux amis.
Je baissai mon arme en même temps qu’elle, et alors qu’elle rengainais son arme dans son fourreau – contrairement à moi qui la gardait en main car j’étais conscient de l’hostilité générale du marais à l’égard de ses visiteurs – elle ajouta avec une joie sincère et ostentatoire :

« Quelle merveilleuse surprise! C'est un vrai bonheur de vous revoir à nouveau... Mais que faites-vous dans ces marais?! »

Je lui répondis tout d’abord par un léger sourire, et commençai à distraitement caresser l’encolure de mon brave Loyal avant de lui répondre :

« Surprise et bonheur partagés ma chère. Pour tout vous dire j’étais en pleine mission d’éclairage pour les Gardiens. Car oui, j’ai rejoint les Gardiens peu de temps après mon arrivée à Stellaraë. Je pense que nous avons beaucoup de chose à nous dire depuis le temps. Venez, assoyez-vous avec moi sur ce rocher, et mangeons un morceau. Je me rends compte que je n’ai pas mangé de la journée, et Loyal ne verra pas d’inconvénient à prendre une pause dans cette pénible marche à travers les tourbières. »

Je tapotai mon cheval qui renacla en émettant quelques hennissements de fierté. Etait-il en train d’essayer d’intimider Cylicia ? J’eus un léger rictus à cette pensée, en me demandant si une telle chose était possible. Cylicia m’avait l’air d’être une femme forte, difficilement impressionnable. Soudain, un détail me frappa alors qu’il était pourtant évident : Cylicia avait les cheveux longs ! Curieux de ce changement d’apparence – la purificatrice étant, de ce que je devinais d’elle, peu portée sur la coquetterie – je lui demandai avec une teinte d’humour :

« Mais dites-moi, vous êtes en filature, et ceci est une perruque, ou vous avez revu vos convictions esthétiques ? »




"L'homme est son propre démon." - Proverbe indien

Liste des RPs en cours:
- -
Revenir en haut Aller en bas
Cylicia Condoris
Protectrice

Cylicia Condoris

Messages : 357
Expérience : 1793
Féminin Âge RP : 27

Politique : 01
Métier : Chasseur - Expert
Titres:
 

(Darmok, Chérubin de Cylicia, +350 v+300, 150) [Modifié]

Stats & équipements
Vitalité:
L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559870510-barre-vie-gauche2085/2085L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559871461-barre-vie-rouge  (2085/2085)
Vitesse: -141
Dégâts: 1825

L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre du Basilic [PW: Brendan]   L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] EmptySam 25 Mai 2019 - 12:38

Brendan l'avait reconnue, ce qui était une bonne chose d'après ce que notre héroïne connaissait des capacités guerrières de ce celui-ci. Se faire trancher en deux ne faisait pas parti de ses projets. Le chasseur de démon, tout en caressant l'encolure de son destrier, lui répondit en ces termes :

- Surprise et bonheur partagés ma chère. Pour tout vous dire j’étais en pleine mission d’éclairage pour les Gardiens. Car oui, j’ai rejoint les Gardiens peu de temps après mon arrivée à Stellaraë. Je pense que nous avons beaucoup de chose à nous dire depuis le temps.

Chose surprenante mais heureuse, Cylicia appréhendait la solitude de Brendan. Avec les Gardiens il aurait de la compagnie, peut-être même connaissait-il à présent Baldwin. Mais eux, savaient-ils pour sa malédiction? Un Gardien qui représentait un danger, cela semblait bien étrange à ses yeux, bien qu'ils aient peut-être trouver une solution au calvaire de Brendan comme il l'avait espérer.

- Venez, assoyez-vous avec moi sur ce rocher, et mangeons un morceau. Je me rends compte que je n’ai pas mangé de la journée, et Loyal ne verra pas d’inconvénient à prendre une pause dans cette pénible marche à travers les tourbières.

Elle avait manger il y'a peu, mais la mixture hallucinogène de Tzengah avait usée plus de force en elle qu'elle ne se l'était imaginer. En acquiesçant d'un signe de tête, elle rejoignit sur le dit rocher avec la hâte d'entendre les nouvelles de ce compagnon d'une nuit.

- Mais dites-moi, vous êtes en filature, et ceci est une perruque, ou vous avez revu vos convictions esthétiques ?

Notre héroïne ne put s'empêcher de rire à voix haute. Même si elle aurait très certainement été capable de se travestir de la sorte dans le cadre d'une de ses missions ce qui rendait l'étonnement de Brendan plus que compréhensible. Après tout elle s'était bien faite passée pour une marchande l'hors de leur première rencontre.

- Non mon cher, il m'est arrivé quelque chose de bien étonnant! Et pour ce qui est des artifices, je pense bien les avoir définitivement laissés à Ishtar...

Elle lança un regard complice à son ami et tandis qu'ils s'afférait tout deux à préparer ce petit casse-croûte elle en profita pour expliquer brièvement ses aventures à la suite d'Ishtar. Elle s'attarda principalement sur la Tour Noire, où son changement physique eut lieux, lui expliquant qu'il aurait été sacrilège de caché ce que son Dieu lui avait offert. Histoire de ne pas monopoliser la conversation, elle s'arrêta après la décision de la Tour Blanche de la laisser vagabonder à son gré jusqu'à ce qu'ils tranchent de la pertinence de son cas, et finit par ces mots :

- Durant ces quelques semaines de cauchemar, je pus voir avec horreur ce que vous subissiez vous-même chaque nuit... Et votre haine envers les démons ne me semble aujourd'hui pas très éloignée de ma haine envers les Stryges Noirs.

Cylicia avait parler de tout cela avec assez d'aisance, elle avait finit par digérer cette histoire même si elle parlait toujours avec dégoût des enfants de Marisher. La haine, par contre, elle ne s'y habituait toujours pas, cela transpirait à travers ses mots et elle n'était pas même sûr que cela l'a serve. Bien au contraire, pour elle seule l'amour pouvait servir à ses projets mais il n'était plus l'heure de prendre bonne conscience, un serment avait été prononcer.
Revenir en haut Aller en bas
Brendan
Prince maudit

Brendan

Messages : 361
Expérience : 1693
Masculin Âge RP : 31

Politique : 45
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 

(Cheval commun +50, v+25)

Stats & équipements
Vitalité:
L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559870510-barre-vie-gauche2480/2480L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559871461-barre-vie-rouge  (2480/2480)
Vitesse: -277
Dégâts: 1005

L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre du Basilic [PW: Brendan]   L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] EmptyLun 27 Mai 2019 - 12:57

Ma boutade fit mouche car Cylicia en rit, avant de répondre plus sérieusement:

"Non mon cher, il m'est arrivé quelque chose de bien étonnant! Et pour ce qui est des artifices, je pense bien les avoir définitivement laissés à Ishtar..."

Elle me fit un regard complice, et je me rappela qu'en effet, elle s'était d'abord présentée à moi comme une simple marchande itinérante. Elle enchaîna ensuite en racontant tout ce qu'il s'était passé depuis mon départ, et je ne pus que l'écouter silencieusement en faisant une légère grimace. Sa vie n'avait pas été des plus amusantes depuis que nous nous étions quitté, et elle avait fait un séjour dans les geôles des stryges noirs. Je n'avais jamais eu affaire aux exécuteurs personnellement, mais je connaissais les rumeurs sur leur légendaire cruauté et leur talent de tortionnaire. Le passage où ils durent manger la jambe de son camarade de cellule me rappela avec une teinte de dégoût les scènes macabres qu'ils m'avaient été donné de voir durant mes chasses aux démons. A l'entendre, les exécuteurs étaient les incarnations des démons sur Dùralas, et cela ne m'étonnait guère. Elle conclua sur ses mots:

"Durant ces quelques semaines de cauchemar, je pus voir avec horreur ce que vous subissiez vous-même chaque nuit... Et votre haine envers les démons ne me semble aujourd'hui pas très éloignée de ma haine envers les Stryges Noirs."

J'acquiesça simplement pour commencer, n'ayant jamais vraiment su comment remonter le moral de quelqu'un qui avait vécu de telles atrocités. Puis j'ajoutai, tentant d'ajouter une touche d'humour au sérieux de la situation:

"Vous avez peut-être raison. La haine est un carburant si efficace, mais l'utilisateur en paye souvent le prix. Ah, si ma mère était encore de ce monde, elle nous mettrait une bonne claque dans le museau, et l'envie de haïr nous passerait bien vite, croyez-moi. Elle pensait que des convictions telles que les nôtres ne pouvaient être appliquées que par l'abnégation et l'altruisme, et non pas par la haine. Je pense que je n'ai jamais vraiment réussi à suivre ses préceptes. Peut-être avait-elle tort, mais peut-être pas. Dans tous les cas, c'est ce genre d'atrocités qui ont développé ma haine envers les démons, et je n'en suis jamais sorti. Je pense que ça ne sera guère différent pour vous, et j'en suis navré."

Je haussai les épaules pour signifier que je n'en savais vraiment rien, tout en finissant d'installer ma cape en vue de notre pique-nique improvisé. Je tendis un morceau de viande séchée à Cylicia, puis entrepris de nourrir Loyal en lui donnant un peu de foin que j'avais gardé dans ma besace. Mes besoins de nourriture passaient après ceux de mon cheval. Si j'avais décidé de m'en occuper, je le ferais jusqu'au bout.
Je finis par reprendre la parole, comptant cette fois-ci mon histoire:

"Pour ma part, j'ai fait route vers Stellaraë en quête de mes origines et je pense avoir trouvé, même si cela me paraît toujours invraisemblable. Il semblerait que je sois le fils de Brendan III, roi des humains."

Je ne pus m'empêcher de rire tout seul à cette triste ironie du sort. Si j'étais vraiment un prince, quel piètre prince je faisais. Je repris, passé mon léger rire grave:

"Il est vrai que je ressemble un petit peu aux représentations du roi dans sa jeunesse, mais de là à affirmer tout à fait ma théorie, je ne sais pas... C'est pourquoi j'ai décidé d'intégrer les Gardiens afin de me rapprocher de mon hypothétique paternel. Et puis, cette faction ne m'a pas l'air remplie de mauvais bougre. Par chance, j'ai réussi à rejoindre le régiment d'éclaireurs, afin de ne jamais rester bien longtemps à Stellaraë et de pouvoir opérer majoritairement seul. Les démons sont toujours à mes trousses, quoi que je fasse. Autant éviter de les mêler à l'immense population de la capitale du désert."

Je finis de nourrir Loyal qui hennit comme pour dire qu'il en voulait encore. Je lui chuchotai qu'il n'en aurait plus, et que cela suffisait, et il s'éloigna de quelques pas, comme pour bouder. Amusé par la situation, je roulai des yeux et commençai finalement à manger, m'arrêtant juste un moment pour demander à ma compagne de voyage:

"Et vous ne m'avez pas dit ce qui vous amène dans des marais puants tels que ceux-ci, vous?"




"L'homme est son propre démon." - Proverbe indien

Liste des RPs en cours:
- -
Revenir en haut Aller en bas
Equinoxe
Adepte du Grand Basilic ♦ Scrutateur des Ténèbres

Equinoxe

Messages : 971
Expérience : 4229
Masculin Âge RP : 27

Politique : 102
Métier : Mineur - Maître Absolu
Titres:
 

(Vallon, compagnon d Equinoxe +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559870510-barre-vie-gauche2484/2484L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559871461-barre-vie-rouge  (2484/2484)
Vitesse: 939
Dégâts: 2118

L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre du Basilic [PW: Brendan]   L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] EmptyVen 31 Mai 2019 - 20:56

Les ombres, elles se propagent dès que la lumière se croit en sécurité, il faisait si chaud dans cette Savane, que passait par les marais semblait presque une évidence, pour le sectaire demi-serpentaire. Il l'avait invité la jeune naga Songe à le suivre dans ses portails, elle n'aimait pas ça, et il le savait, peut-être parce qu'il fallait faire confiance et que cette état de fait n'était retranscrit dans les gênes des serpents.
Peut-être aussi, parce qu'elle se souvenait d'un gamin, mangeant innocemment un morceau de poulet sur la table d'un banquet, et qu'il a étonnamment changé depuis lors.

"Je voulais te montrer quelque chose, avant que tu reprennes tes occupations" dit-il, avec un calme certain, il l'invita à la suivre mais elle semblait indécise, "N'aie crainte, je ne mords pas, enfin pas souvent" dit-il avec un sourire narquois.

Il ne voulait pas la brusquer, alors il lui laissa le temps d'admirer cette région si sublime où fleurs si sauvages et ses serpents si ravissants sont libres, protégés de tout dégoût des hommes ou des elfes ; mais en réalité il y avait plus, oui beaucoup plus que cette prison où se côtoient des esprits fantomatiques et des morts vivants revenus d'outre-tombe. Il était là, mais il était caché, on peut l'entendre battre si on tend l'oreille mais jusqu'ici il demeurait si silencieux...

Pour autant, alors qu'il voulait faire la surprise, le programme fut bouleversé, un religieux vint à la rencontre du naga, ils s'éclipsèrent le temps d'un instant, laissant Songe profiter de jeunes enfants naga venus prier, "vous êtes belle, j'aimerais être comme vous plus tard" dit la plus jeune, en prenant la main de Songe. L'entrevue était court, car Équinoxe l'écourta avec un air haineux....

"Ils sont trop à proximité...." dit-il dans ses moustaches. Il se dirigea avec les cheveux hérissés, et les poils de ses bras tous aux aguets.
Il suivait des lampadaires accrochés à certains arbres, comme un navire guidait par les anciens phares, les marécages n'était pas un soucis pour Équinoxe, à prêt tout c'était et cela reste sa terre natale, celle pour laquelle il est prêt à tous les sacrifices.
A la lisière entre une étendue d'eau, et des plantes mi-aquatiques et mi-terrestre, il y avait deux étrangers, mais des yeux les épiaient dans les ombres, ne dit-on pas que les murs ont des oreilles, et bien les marais ont des yeux, et ses yeux vous fixent sans cesse, discernant vos moindres mouvements.

Le naga rouge n'entendait pas se montrer, ses voiles d'éther devraient assurés la suffisance discrétion,
mais il était déjà irrité du simple fait que deux intrus était dans le périmètre interdit, entre les deux, ils jasaient comme si on pouvait prendre un goûter ici, ceux seraient-ils crû dans une prairie enchantée où cavalent les licornes? De quoi parlaient-ils? On n'entendait quasi-rien, en essayant de canaliser les sons, le naga entendit mieux, même si ne chopa que la dernière phrase de l'humain...

"Et vous ne m'avez pas dit ce qui vous amène dans des marais puants tels que ceux-ci, vous?"

Son sang ne fit qu'un tour, ses yeux se chargèrent en rouge intense, la magie semblait l'envahir dans tout son être, une veine se dessina sur son front. En un laps de temps très court, le vent s'était levé, et les marais dégageait une lueur nocturne, comme si on avait coupé les rayons du soleil.

"Les humains... n'ont pas changé" finit-il par dire en ayant une aura couleur sanguinaire qui l'enveloppait.




L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Mod_211
Revenir en haut Aller en bas
Songe Syrzyal
Lancière ophidienne

Songe Syrzyal

Messages : 828
Expérience : 2478
Féminin Âge RP : 22

Politique : 44
Métier : Forgeronne d'A.- Maîtresse absolue
Titres:
 

(Balor, œil-volant de Songe [Amélioré] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559870510-barre-vie-gauche2201/2201L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559871461-barre-vie-rouge  (2201/2201)
Vitesse: 561
Dégâts: 2910

L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre du Basilic [PW: Brendan]   L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] EmptyVen 31 Mai 2019 - 21:31

Songe avait immédiatement accepté lorsque l'autre Naga lui avait proposé de les ramener dans les marais. La chaleur de la savane commençait à l'insupporter et elle espérait parvenir à retrouver la fraicheur tant espérée dans les marais, espérant qu'il n'y ferait ni trop lourd ni trop chaud comme cela arrivait de temps à autre. Et même si elle appréhendait toujours de franchir les portails de l'ensorceleur, la demi-serpent rendue toujours tout aussi inconfortable par ceux-ci et par la mémoire de la seule traversée qu'elle ait déjà effectué, elle finit par se résigner à marcher dans celui-ci, lançant un dernier regard vers Equinoxe, froid et témoignant de son manque de confiance en lui.
Par ailleurs, Songe, même si elle avait déjà croisé Equinoxe auparavant, ne se rappelait pas de celui-ci. Peut-être que c'était parce que ce jour, au banquet, elle avait autre chose à l'esprit mais également certainement parce que l'autre Naga n'avait rien de mémorable à l'époque, contrairement à l'aura qu'il dégageait désormais - Une qui ne pouvait que rendre Songe légèrement mal à l'aise, se trouvant comme écrasée par celle-ci de manière permanente. Certainement que sa puissance jouait également.


Une fois arrivée dans les marais, elle dut prendre un instant pour retrouver ses esprits, la magie de l'autre demi-serpent la rendait toujours aussi confuse et lui laissait ce sentiment désagréable sur la peau. Frottant ses yeux un peu et venant replacer ses longs cheveux bleus correctement, elle se tourna vers lui, levant un sourcil à sa demande. - « -Je te suis... » - Elle finit par accepter, rapidement mais elle semblait tout de même rester désintéressée. Curieuse de savoir ce qu'il souhaitait lui montrer mais pas le moins du monde excitée à propos de ce que cela pouvait être, ou du moins, pas tant qu'elle le verrait par elle-même.
Et puis elle connaissait les marais déjà bien assez. Elle y était née et y avait passée la plupart de sa vie, continuant à y retourner souvent même maintenant. Ce qui ne l'empêcha tout de même pas d'apprécier la ballade, continuant à avancer nonchalamment, profitant de la fraîcheur et de la familiarité de l'endroit, ses yeux venant se poser sur tout ce qu'elle trouvait d'intéressant, n'importe quelle fleur ou petit animal, n'importe quel son qu'elle pouvait entendre, tout en continuant à suivre Equinoxe.

Finalement, arrivée à un temple et déjà laissée toute seule, elle vint se placer contre le premier morceau de mur ou pilier qu'elle trouverait, regardant silencieusement les enfants Nagas prier, ses yeux ne dévoilant aucune émotion, se contentant juste des le fixer. Peut-être ce qu'Equinoxe n'avait pas prévu était que si Songe partageait la même religion que la plupart des Nagas, elle n'avait jamais cherché à pratiquer. Tout simplement pas le moins du monde intéressée et elle n'avait jamais eu l'occasion de pratiquer d'une manière ou d'une autre - Rien qui ne lui ait été traditionnellement transmis.
Une fois l'ensorceleur revenu, Songe se mit à le suivre. Cette fois-ci bien plus intéressée de savoir ce qui avait pu le mettre dans un tel état, incapable de comprendre ce qui était à proximité, n'ayant rien entendu de leur conversation avec le prêtre du temple.
Finalement, elle comprit lorsqu'elle aperçut deux individus en face, un des deux qu'elle identifiait presque certainement comme un Humain, venant l'amener à légèrement grimacer de dégoût, elle pouvait commencer à sentir son sang bouillonner, incapable de supporter ne serait-ce que la présence de ceux-ci. Quoique se sentant être en avantage, Songe gardait relativement son calme et restait silencieuse, se contentant de regarder les deux individus, du moins pour le moment... Et qu'elle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle sentit le vent commencer à souffler fortement et la lumière du soleil disparaître, le ciel prenant une couleur étrange et effrayante. Tête levée, pour l'espace d'un moment, tout l'intérêt de Songe vint se porter sur ce qu'il se passait au-dessus de leurs têtes.




L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 821546SIGNFINAL...........
L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1555277982-1490095928-snake3« Une conscience ne profite qu'aux anges et le mal ne profite qu'à ses propres desseins. L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1490095928-snake2
Alors que le vice est sa propre récompense et le pécheur seul est capable de véritablement savourer sa vie.
»
#3D9AA6
Revenir en haut Aller en bas
Cylicia Condoris
Protectrice

Cylicia Condoris

Messages : 357
Expérience : 1793
Féminin Âge RP : 27

Politique : 01
Métier : Chasseur - Expert
Titres:
 

(Darmok, Chérubin de Cylicia, +350 v+300, 150) [Modifié]

Stats & équipements
Vitalité:
L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559870510-barre-vie-gauche2085/2085L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559871461-barre-vie-rouge  (2085/2085)
Vitesse: -141
Dégâts: 1825

L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre du Basilic [PW: Brendan]   L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] EmptyMer 5 Juin 2019 - 21:34

La réponse de Brendan était, comme à son habitude, remplis de sagesse. Celui-ci ne s'en rendait sans doutes même pas compte, et Cylicia encore moi. Elle ne voyait dans la haine qu'une malédiction malgré que celle-ci lui ait apporté une bénédiction. Rares avant cela était les fois où elle avait connue ce sentiment  qu'elle méprisait, d'abord contre les Scounes, viles parents adoptifs vautrés dans la déchéance, et ensuite à la mort de Léonis, dont elle préféra ne pas connaitre les détails.  Tout en est-il que pour notre héroïne, la dernière phrase de son ami était bien pessimiste. Il avait dit tout haut ce qu'elle craignait le plus, et ce que l'Histoire confirmera malheureusement par la suite.

Ils continuaient à pique-niquer en toute quiétude sans se douter du danger qui rodait. Brendan partageait sa viande séchée, ce qui lui changeait du rhinocéros. Il semblait bien aux petits soins avec sa monture, plus que Cylicia ne l'eut jamais été avec ses chevaux de location, au point de la nourrir avant sa propre personne. Peut-être s'était il finalement trouver un compagnon de route prêt à endurer son calvaire. Elle sourit à cette idée, et continua d'écouter Brendan avec attention.

- Pour ma part, j'ai fait route vers Stellaraë en quête de mes origines et je pense avoir trouvé, même si cela me paraît toujours invraisemblable. Il semblerait que je sois le fils de Brendan III, roi des humains.

Impossible de retenir sa surprise. Bouche bée, stupéfaite, abasourdie, qu'importe le mot vous comprendrez aisément le sentiment de Cylicia. Celui qu'elle avait prise au premier abord pour le dernier des mercenaires, était en réalité de la plus haute noblesse de la race la plus répandue en Dùralas. Certes, le nom de Brendan aurait put être un indice, mais il se trouvait un Brendan dans chaque contrée, après tout c'était le nom de bien des rois. Notre héroïne ne sut que quoi dire, sans parler des sentiments qui allaient bientôt grandir en elle... Non pour le prince, mais bien pour le sombre mercenaire maudit qu'elle avait connut. Pour l'instant, elle était toujours trop ignorante des choses de l'amour que pour s'en rendre compte. Brendan, lui, rit de cette situation tandis que Cylicia encaissait le choc, puis continua son histoire :

- Il est vrai que je ressemble un petit peu aux représentations du roi dans sa jeunesse, mais de là à affirmer tout à fait ma théorie, je ne sais pas... C'est pourquoi j'ai décidé d'intégrer les Gardiens afin de me rapprocher de mon hypothétique paternel. Et puis, cette faction ne m'a pas l'air remplie de mauvais bougre. Par chance, j'ai réussi à rejoindre le régiment d'éclaireurs, afin de ne jamais rester bien longtemps à Stellaraë et de pouvoir opérer majoritairement seul. Les démons sont toujours à mes trousses, quoi que je fasse. Autant éviter de les mêler à l'immense population de la capitale du désert.

Cylicia revenait doucement à la réalité. Contente pour Brendan qu'il ait trouvé une place qui lui convienne et des gens sur qui compté. Le statut d'éclaireur était parfait pour lui, comme il l'expliqua lui même ci-dessus, la population était à l'abris et ce qu'elle considérait comme un secret pouvait rester caché. Comme elle reprenait ses esprits de cette nouvelle de taille, elle se rendait compte qu'il venait de lui dire quelque chose qu'elle allait devoir encore une fois rapporter à la Tour Blanche. Le chasseur de démon devait en être conscient au vue de leur passé, mais après tout il devait être tout aussi conscient que la Tour Blanche préférait garder ses atouts dans sa manche. Ce qu'elle craignait par contre, c'était que ses supérieurs ne lui ordonne une quelconque mission d'espionnage vis à vis de son ami. Elle était toujours dans une situation ambigu au niveau religieux, et dans un système théologique comme celui des Stryges Blancs cela pouvait joué en sa faveur.

- Vous faites bien, je suis moi-même passer par Stellaraë et j'ai pu remarquer que peu d'hommes en cette cité méritait de connaitre la cruauté des démons. Puissiez vous toujours avoir pareil raisonnement, votre mère a fait de vous un brave homme, qu'elle repose en paix. Et si un jour vous devez devenir roi, la race humaine ne pourra que mieux s'en porté.

Brendan finissait alors de nourrir son compagnon de route, et put enfin lui-même se restaurer. Cylicia lui tandis alors les vivres qu'elle avait à partager, du pain, de l'eau et du rhino. En lui tendant ainsi un morceau de viande, elle attribua, à tort, son frisson au climat étrange des marais lorsque ses doigts frôlait les siens.

- Et vous ne m'avez pas dit ce qui vous amène dans des marais puants tels que ceux-ci, vous?

Trop absorbée par l'histoire incroyable du Garde, elle en avait oublié Darmok et sa raison d'être ici. Darmok, comme à son habitude, n'allait pas tarder à se faire remarquer, quant à sa raison d'être dans les marais, c'était évidement pour elle un des dessins du grand Dragon Noir. Mais elle savait Brendan sceptique quant aux Dieux et préféra se lancer dans l'histoire cocasse et bien réelle qui l'avait menée jusqu'ici.

- C'est ce que vous appelleriez, une coïncidence pur et simple tandis que je nommerais ceci la volonté de Morkez. Figurez-vous que ce matin-même j'étais dans la savane de Tzengah! De part des circonstances plus qu'étranges je me suis retrouvée à pratiquer un rituel de cette région appelé le "géya", vous connaissez peut-être, l'on y déguste une puissante boisson hallucinogène. De fil en aiguille, me voici auprès de vous par un hasard que, une fois de plus vous qualifieriez de coïncidence.

Elle s'amusa de leur respect mutuel malgré leur différence d'opinion, et cela se lisait dans son visage aussi bien qu'elle le ressentait dans son coeur. C'était au final cela qu'elle appréciait chez cet homme, il avait tendance à faire le bien sans voir besoin d'un Dieu.

- Enfin, tout cela... Mais qu'est-ce que?!

Un bruit se fit alors attendre à travers la végétation qui s'assombrissait au fur et à mesure que la lumière du jour baissa. Elle mit de suite la main sur la garde de son épée et s'apprêta au pire.

-----------------------------------------------------------------------------

Darmok, quant à lui, désespérait de retrouver son amie à travers ce labyrinthe marécageux. Pendant longtemps il put découvrir bien des créatures étranges, d'autres dangereuses et d'autres encore complètement terrifiantes. Enfin, il avait trouvé un abris et avait hâte de partager la bonne nouvelle avec son héroïne qui l'avait sauvé des griffes de l'esclavage. La tâche fut rude, mais après bien des recherches il finit par sentir son aura, puis par l'apercevoir. Elle était accompagné, mais pas par une présence hostile. Il comprit vite que l'homme qui accompagnait la jeune stryge était un ami et ne se gêna pas pour foncé droit dans les bras de Cylicia.

- Darmok! S'écria cette dernière en le serrant dans ses bras. J'étais sûre que tu me retrouvais!

Comprenant bien vite que Brendan devait se poser la question, elle lui dit directement :

- Voilà un chérubin que j'ai eu la chance de sauver des griffes d'une Manticore, Darmok, Brendan, Brendan, Darmok. Soit gentil avec Brendan, c'est un ami! Conclut-elle d'un ton sévère après les présentations.

Le chérubin, qui ne tenait plus en place, s'envola pour repérer le temple par dessus la cime des arbres. Une fois sa tâche accompli, il redescendit et fit de grand signes à Cylicia afin qu'elle le suive.

- Le pauvre a été mutilé et est devenu muet, si bien que je ne sait jamais si il m'attire vers une bonne ou une mauvaise surprise... Je ne voudrais pas vous obligez, mais je pense qu'il serait plus prudent de rester ensemble dans ces marais.

Malgré ces précautions, aucun de ces deux-là ne pouvait s'imaginer ce qui allait suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Brendan
Prince maudit

Brendan

Messages : 361
Expérience : 1693
Masculin Âge RP : 31

Politique : 45
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 

(Cheval commun +50, v+25)

Stats & équipements
Vitalité:
L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559870510-barre-vie-gauche2480/2480L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559871461-barre-vie-rouge  (2480/2480)
Vitesse: -277
Dégâts: 1005

L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre du Basilic [PW: Brendan]   L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] EmptyJeu 6 Juin 2019 - 11:10

La jeune stryge répondit à ma question, alors que tout doucement l’air se rafraîchissait et que les marais semblaient s’assombrir :

« C'est ce que vous appelleriez, une coïncidence pure et simple tandis que je nommerais ceci la volonté de Morkez. Figurez-vous que ce matin-même j'étais dans la savane de Tzengah! De part des circonstances plus qu'étranges je me suis retrouvée à pratiquer un rituel de cette région appelé le "géya", vous connaissez peut-être, l'on y déguste une puissante boisson hallucinogène. De fil en aiguille, me voici auprès de vous par un hasard que, une fois de plus vous qualifieriez de coïncidence. »

Je haussai les sourcils, secouant la tête de gauche à droite quand elle me demanda si je connaissais le géya. Je n’avais jamais trop voyagé vers la savane, ou en tout cas je ne m’y étais jamais vraiment arrêté, et je ne connaissais donc aucune des coutumes locales. Mais si je prenais la peine de m’en souvenir, cette information sur le peuple de Tzengah pourrait bien m’être utile à l’avenir, après tout.
Si j’avais bien compris, en tout cas, Cylicia s’était droguée volontairement et avait déambulée jusque dans les marais Hukutav. Ca faisait une petite trotte quand même, surtout à pied. Néanmoins, la situation était assez cocasse, et je ne pus m’empêcher de sourire à la fin de son explication. Parcequ’elle faisait l’effort de faire un discours croyant et un discours plus pragmatique, et que je n’aurais jamais imaginé Cylicia consommer de la drogue. Elle continua :

« Enfin, tout cela... Mais qu'est-ce que?! »

Elle s’interrompit en même temps que je portai la main à la garde de ma claymore, alors que des bruits de plus en plus proches se faisaient entendre dans les fourrées. Jetant un coup d’œil à Cylicia, je sentais qu’elle était prête à nous défendre si les choses se corsaient et qu’on était attaqué par une des étranges bêtes des lieux. La sensation était agréable pour une fois que j’avais trouvé une partenaire efficace qui n’était pas morte lors de sa première rixe contre un démon.
Tout à coup, tel une flèche, une sorte de bébé ailé chargea droit sur Cylicia. Je dégainai immédiatement ma claymore, quand Cylicia s’exprima, comme si elle retrouvait un vieil ami :

« Darmok! J'étais sûre que tu me retrouverais! »

Elle le prit dans ses bras, dans une démonstration d’amour sincère, et je me détendis donc, restant tout de même à l’affût d’une autre menace potentielle. Pendant que je rengainai ma lame, Cylicia m’expliqua :

« Voilà un chérubin que j'ai eu la chance de sauver des griffes d'une Manticore, Darmok, Brendan, Brendan, Darmok. Soit gentil avec Brendan, c'est un ami! »

Je regardai le-dit chérubin dans les yeux – ou plutôt dans l’œil, ce dernier étant borgne – et lui fit un simple signe de tête, peu porté sur les démonstrations excessives de sympathie. Le petit angelet, l’air énergique, s’envola alors au-dessus de la cime des arbres sous mon regard circonspect. Il revint bien vite, faisant des signes qui semblaient nous encourager à le suivre. Cylicia précisa :

« Le pauvre a été mutilé et est devenu muet, si bien que je ne sais jamais si il m'attire vers une bonne ou une mauvaise surprise... Je ne voudrais pas vous obligez, mais je pense qu'il serait plus prudent de rester ensemble dans ces marais. »

Je hochai la tête, confirmant de ce fait qu’il était plus prudent de rester soudé dans un lieu si hostile. Je me mis donc à suivre Cylicia, sentant tout de même que le froid qui commençait à s’insinuer dans les marais était bien étrange. Avait-il une origine mystique ? Etait-ce simplement moi qui était devenu plus frileux avec le temps ? Je n’en savais trop rien.
Revenant à des choses plus joyeuses – encore que – je demandai à Cylicia, par curiosité :

« Je n’ai encore jamais vu de chérubins. Vous pensez qu’en temps normal ils parlent ? Et quel est leur degré d’intelligence ? »




"L'homme est son propre démon." - Proverbe indien

Liste des RPs en cours:
- -
Revenir en haut Aller en bas
Equinoxe
Adepte du Grand Basilic ♦ Scrutateur des Ténèbres

Equinoxe

Messages : 971
Expérience : 4229
Masculin Âge RP : 27

Politique : 102
Métier : Mineur - Maître Absolu
Titres:
 

(Vallon, compagnon d Equinoxe +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559870510-barre-vie-gauche2484/2484L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559871461-barre-vie-rouge  (2484/2484)
Vitesse: 939
Dégâts: 2118

L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre du Basilic [PW: Brendan]   L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] EmptyMar 11 Juin 2019 - 21:16

Un noir nuage de particules ténébreuses, avait envahi bientôt les marais, et avec ce coupe-lumière la température ne tarda pas à baisser de plus en plus, laisser le soin au corps responsable de l'homéostasie, de trembler pour contrebalancer l'effet et ajuster la température interne.
Tandis que l'eau se cristallisait, la végétation se figeait dans des cristaux, d'apparence déjà assez effrayante et marécageuse pour un marais, la teinte de l'endroit était à présent obscure et lugubre.
Quelques éclairs rouges se baladèrent dans cet épais nuage noir, laissant apparaître dans leur lueur un semblant de yeux qui se dessinaient dans le nuage.

Si tentait que l'humain eut une réaction vers le ciel, il ne tarda pas à s'apercevoir que l'endroit où il se tenait commencer à s'enliser. Un requiem s'annonçait bientôt frénétiquement, quand la magie du vide vint tourner en rond emportant sur son passage quelques branchages.

Après un laps de temps assez court, l'ensorceleur apparue sous forme d'une ombre spectrale, méconnaissable, il ressemblait à un spectre comme ceux qu'on peut apercevoir à la prison du marais du Hukutav. Ses yeux brillaient dans ce fluide de matière noire. L'aura qui l'entourait, crée une sensation psychédélique pour ceux qui l'a regardait, une sensation déstabilisante pour ceux n'ayant pas l'habitude.
Avec une voix amplifiée et résonnante, ses paroles étaient aussi résonnantes que le fracas du tonnerre.
-"Nul n'a le droit de pénétrer ici, sanctuaire de la vie, sans le respect qu'il lui es dû! Tes paroles sont aussi infectes que tes bottes! Prépare-toi à être prisonnier des marais!"

Tandis que l'homme désemparé, brandissait arme et bouclier, quelques parts d'ombres se détachèrent du buste de l'ensorceleur pour s'y propager au-delà, ils se ruèrent tels des oiseaux de proie sur sa cible, vers l'humain pour y défaire l'utilité défensive de son arsenal.
-"Ne comptes pas sur ta protection, elle devient aussi futile qu'inutile."

Furieux et très en colère, il l'était encore en plus envers lui-même pour ne pas agit avant, bientôt érigerait-il ici une protection assez forte pour y protéger le cœur.
S'érigeant en gardien, avec une magie éthérée l'ensorceleur toujours sous forme d'ombre, érigea un regard aussi envers la stryge blanche et son chérubin, on remarquera toujours l'aspect très énigmatique et solennelle
-"Toi dont le ciel t'as donné l'éclat de la lumière dans les ailes, fuis ou subit le même sort funeste!"




L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Mod_211
Revenir en haut Aller en bas
Songe Syrzyal
Lancière ophidienne

Songe Syrzyal

Messages : 828
Expérience : 2478
Féminin Âge RP : 22

Politique : 44
Métier : Forgeronne d'A.- Maîtresse absolue
Titres:
 

(Balor, œil-volant de Songe [Amélioré] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559870510-barre-vie-gauche2201/2201L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559871461-barre-vie-rouge  (2201/2201)
Vitesse: 561
Dégâts: 2910

L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre du Basilic [PW: Brendan]   L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] EmptyVen 14 Juin 2019 - 3:38

Une fois la surprise passée, lorsque Songe ne fut plus tant étonnée par l'allure que le ciel prenait et alors qu'Equinoxe s'était manifesté, même si pas directement, aux deux étrangers, la Naga aux écailles bleues se décida elle-même à sortir de l'ombre. Arrivant de manière opposée à l'apparition du Naga aux écailles rouges, se tenant derrière l'Humain et la Stryge Blanche, surélevant elle-même son corps, se tenant plus haute grâce à son épaisse queue de serpent et en devenant par la même occasion plus plus imposante, les dominant tous deux de son regard pervers, le jaune de ses yeux de vipères brillant entre ses mèches de cheveux bleues qui étaient balayés par le vent, sur lesquels se reflétait le ciel écarlate. Sa lance fermement plantée dans le sol juste à côté d'elle, comme pour montrer qu'elle ne laisserait personne s'échapper.
« -J'me demande si c'est plus de la malchance ou de la stupidité que vous deux aient décidés de vous promener par là. Enfin, qui viendra à vous regretter ?... Beaucoup de monde j'espère. » - La demi-serpent les narguait en écho avec la voix fracassante d'Equinoxe, le visage de Songe prenant des allures de folie, ses lèvres s'étirant en un sourire en coin, malicieux et qui montrait ses longs et effrayants crochets de serpent. À ce moment-là, elle se trouvait presque dans son propre monde -Et pour des raisons que même son camarade de la Congrégation ignorait certainement-. Elle n'en avait que peu faire que des étrangers viennent mettre les pieds à Hukutav, surtout lorsqu'ils ne se trouvaient là que pour déjeuner, mais elle prenait un malin plaisir à tourmenter les Humains qui y passaient avant de les massacrer. Une vengeance personnelle, illogique et qui ne connaîtrait jamais de fin.

Ainsi, son regard finit par se poser et resta sur l'Humain, duquel elle s'approcha lentement, ondulant son corps légèrement et nonchalamment, presque de manière hypnotique, se mettant à tourner autour de lui tout en laissant quelques mètres entre eux. Songe ignorait totalement Cylicia désormais. Elle en voulait juste à l'Humain qu'elle ne pouvait s'empêcher de trouver répugnant, plus elle le regardait, plus la raison de l'Ophidienne était amené à disparaître pour laisser place à une rage démesurée.
La seule chose qui vint la faire rapidement revenir à la raison fut les derniers mots de l'autre Naga, à quel moment Songe vint rapidement poser ses yeux à nouveau sur la Stryge.
- « -Faible... Tu devrais rapidement dégager, on t'laisse une chance de partir. J'en ai pas grand chose à faire de toi non plus. Puis tu voudrais pas voir ton ami mourir, hein, ça risque d'être horrible à voir ? C'est pas comme si tu l'aiderais à grand chose d'toute manière. » - Elle nargua maintenant la Stryge en particulier, venant la provoquer. Si jamais elle venait à rester ici, Songe n'aurait aucun remord à lui offrir un sort tout aussi funeste que sanglant que celui qu'elle réservait à l'immonde Humain. Finalement, elle vint reposer son regard sur l'Humain, se mettant à le dévisager à nouveau, se rapprochant très lentement de celui-ci.




L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 821546SIGNFINAL...........
L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1555277982-1490095928-snake3« Une conscience ne profite qu'aux anges et le mal ne profite qu'à ses propres desseins. L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1490095928-snake2
Alors que le vice est sa propre récompense et le pécheur seul est capable de véritablement savourer sa vie.
»
#3D9AA6
Revenir en haut Aller en bas
Cylicia Condoris
Protectrice

Cylicia Condoris

Messages : 357
Expérience : 1793
Féminin Âge RP : 27

Politique : 01
Métier : Chasseur - Expert
Titres:
 

(Darmok, Chérubin de Cylicia, +350 v+300, 150) [Modifié]

Stats & équipements
Vitalité:
L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559870510-barre-vie-gauche2085/2085L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559871461-barre-vie-rouge  (2085/2085)
Vitesse: -141
Dégâts: 1825

L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre du Basilic [PW: Brendan]   L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] EmptyJeu 20 Juin 2019 - 20:32

-  Je n’ai encore jamais vu de chérubins. Vous pensez qu’en temps normal ils parlent ? Et quel est leur degré d’intelligence ?

La question était compréhensible, ces petites êtres ressemblaient à s'y méprendre à de petits nourrissons stryges pour un oeil non avisé. Cela avait souvent pour effet de les anthropomorphisé plus que de raison mais comme il s'agissait d'une espèce tout à fait charmante, notre héroïne répondit avec joie et passion.

- Oh si vous saviez... Les chérubins chantent plus qu'ils ne parlent mais ils sont bien capable de parole! Leur sagesse par contre n'est pas très développer malgré un affinité particulière avec la magie. Si je devais les comparer... Je pense que les fées seraient les plus à même de leur ressembler, quoi que...

Mais tout deux s'arrêtèrent et déposèrent leurs bagages. Depuis quelques instants déjà l'air était devenu froid et de plus en plus étrange, la lumière elle-même semblait fuir les marais. Rien aux alentours, mais ils ne tardèrent pas à lever yeux au ciel et a s'apercevoir qu'une sombre magie était à l'oeuvre. D'épais nuage noirs circulaient au dessus d'eux, dans lesquels d'inquiétants éclairs crépitant de magie les menaçait. Ceux ci semblèrent peu à peu former deux yeux et alors que Cylicia sortait sa lame, le nuage se forma en un humanoïde toujours aussi immatériel. Ce qui inquiétait le plus notre héroïne, c'était que cette chose, ou cette magie, en avait clairement après Brendan.

- Nul n'a le droit de pénétrer ici, s'emporta la créature, sanctuaire de la vie, sans le respect qu'il lui es dû! Tes paroles sont aussi infectes que tes bottes! Prépare-toi à être prisonnier des marais!

Inutile d'en rajouter pour comprendre que cette présence était malfaisante. Brendan avait déjà sorti sa claymore et était prêt à en découdre. Sans savoir qui était l'inconnue qui se jouait d'eux, Cylicia ne pouvait s'empêcher de penser qu'il ne devait jamais avoir vu le chasseur de démon trancher le corps d'un homme de part en part que pour s'en prendre à lui de la sorte. Elle esquissa un sourire mais une autre surprise alla bientôt vite la faire déchanter. Une deuxième créature fit son apparition derrière eux, si bien que notre héroïne s'empressa de lui faire face, couvrant par la même les arrières de Brendan. C'était probablement une Naga Constrictor de taille impressionnante, particulièrement du haut de toute sa longueur. Son large sourire sadique indiquait bien la mesure de sa folie mais pas plus que ses mots.

- J'me demande si c'est plus de la malchance ou de la stupidité que vous deux aient décidés de vous promener par là. Enfin, qui viendra à vous regretter ?... Beaucoup de monde j'espère.

Le petit Darmok, quant à lui, semblait avec raison bien effrayer. La masse noire déploya de long tentacules semblable à une volée d'oiseaux qui fondirent en un instant sur Brendan. Alors que notre héroïne s'apprêtait à contre-attaquer, elle fit soudainement prise d'un grand soulagement. Seul l'armure de Brendan semblait avoir été touchée par ce maléfice.

- Ne comptes pas sur ta protection, elle devient aussi futile qu'inutile.

Quelle espèce de pouvoir était-ce là? Difficile de savoir et qu'importe, apparemment ils en avaient enfin après elle.

- Toi dont le ciel t'as donné l'éclat de la lumière dans les ailes, fuis ou subit le même sort funeste!

A peine la Purificatrice eut elle le temps de répondre que le Naga surenchérit.

- Faible... Commença alors le Naga. Tu devrais rapidement dégager, on t'laisse une chance de partir. J'en ai pas grand chose à faire de toi non plus. Puis tu voudrais pas voir ton ami mourir, hein, ça risque d'être horrible à voir ? C'est pas comme si tu l'aiderais à grand chose d'toute manière.

Trop de bonnes raisons poussaient pourtant Cylicia à rester. Son titre, ses valeurs, sa Foie et Brendan lui-même. Tout en elle la poussait à éradiquer le mal qui se présentait devant elle. Elle sourit et d'un ton plutôt et répondit :

- Celui qui absout le coupable et celui qui condamne le juste sont tous deux en abomination devant Morkez... Vous avez devant vous Cylicia Condoris, Purificatrice de la Tour Blanche, vos artifices ne m'impressionnent guère.

Elle s'adressa ensuite à Brendan qui, après ce qu'il avait déjà vécu, ne devait pas tremble d'un orteil.

- Qu'en pensez-vous mon cher? Est-ce qu'un cumulonimbus prétentieux vous aurait-il fait perdre vos moyens?

La plaisanterie n'allait sûrement faire rire qu'eux deux, mais c'était surtout pour remonter leur moral. La question était maintenant de savoir lequel des deux camps allait lancer les réelles hostilités le premier.
Revenir en haut Aller en bas
Brendan
Prince maudit

Brendan

Messages : 361
Expérience : 1693
Masculin Âge RP : 31

Politique : 45
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 

(Cheval commun +50, v+25)

Stats & équipements
Vitalité:
L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559870510-barre-vie-gauche2480/2480L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559871461-barre-vie-rouge  (2480/2480)
Vitesse: -277
Dégâts: 1005

L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre du Basilic [PW: Brendan]   L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] EmptyDim 23 Juin 2019 - 5:07

Cylicia répondit à ma question avec une réelle passion, alors qu’autour de nous la température chutait étrangement et qu’une brume commençait à se former, ce qui me fit écouter la réponse de ma camarade d’une oreille distraite, de plus en plus méfiant et aux aguets de ce changement de climat préoccupant:

Oh si vous saviez... Les chérubins chantent plus qu'ils ne parlent mais ils sont bien capable de parole! Leur sagesse par contre n'est pas très développer malgré un affinité particulière avec la magie. Si je devais les comparer... Je pense que les fées seraient les plus à même de leur ressembler, quoi que…

Elle aussi sembla commencer à se méfier, car d’un commun accord nous déposâmes nos affaires, alors que je portais la main à la garde de ma claymore. Elle dégaina, alors qu’au-dessus de nous un amoncellement de nuages et de brume commençaient à former un visage, et qu’une voix caverneuse sorti des brumes:

- Nul n'a le droit de pénétrer ici, sanctuaire de la vie, sans le respect qu'il lui es dû! Tes paroles sont aussi infectes que tes bottes! Prépare-toi à être prisonnier des marais!

Je haussai un sourcil tout en dégainant définitivement ma lame, prêt à riposter. Je n’avais aucune idée de ce qu’était cette créature, mais elle ne m’avait pas l’air d’être d’origine démoniaque, en tout cas mes sens ne me laissaient pas percevoir une quelconque forme de magie démoniaque; En résumé, une approche diplomatique était envisageable, car je n’avais aucune raison de décimer un hypothétique gardien des marais.
Soudain, une naga fit son apparition derrière nous, sans vraiment nous surprendre car nous étions tous deux aux aguets. Elle se mit à nous tourner autour, et cracha sa menace tel le venin propre à leur espèce:

J'me demande si c'est plus de la malchance ou de la stupidité que vous deux aient décidés de vous promener par là. Enfin, qui viendra à vous regretter ?... Beaucoup de monde j'espère.

Ah, ainsi donc ils avaient pour projet de nous tuer? J’allais tout de même tenter le tout pour le tout avec mon approche pacifique. Après tout, si tout pouvait se passer sans effusion de sang, cela m’arrangeait. Et puis, je ne voulais pas que Cylicia soit obligée de me défendre et en subisse les frais. La menace proférée par la naga à l’air sadique semblait être un jeu plus qu’une réelle menace, quoi que je sentais que si je ne faisais rien elle allait probablement la mettre à exécution.
Tout à coup, des tentacules commencèrent à filer vers moi, provenant de l’espèce de masse sombre au-dessus de nous. J’eus beau tenter de les esquiver et de les couper, je finis par être touché. Dès cet instant, les assauts tentaculaires cessèrent, et je commença à me sentir étrange, comme si mon énergie avait été partiellement ponctionnée. La voix caverneuse s’éleva alors à nouveau, et me dit:

Ne comptes pas sur ta protection, elle devient aussi futile qu'inutile.

La voix s’adressa cette fois ci à ma camarade stryge, lui disant:

Toi dont le ciel t'as donné l'éclat de la lumière dans les ailes, fuis ou subit le même sort funeste!

Tentant probablement de l’intimider d’autant plus - bien que je doutais fortement de leur chance de succès - la naga ajouta:

- Faible...Tu devrais rapidement dégager, on t'laisse une chance de partir. J'en ai pas grand chose à faire de toi non plus. Puis tu voudrais pas voir ton ami mourir, hein, ça risque d'être horrible à voir ? C'est pas comme si tu l'aiderais à grand chose d'toute manière.

Comme pour confirmer mes doutes, Cylicia leur répondit avec un sourire quelque peu moqueur:

Celui qui absout le coupable et celui qui condamne le juste sont tous deux en abomination devant Morkez... Vous avez devant vous Cylicia Condoris, Purificatrice de la Tour Blanche, vos artifices ne m'impressionnent guère.

Elle me dit alors, en aparté:

Qu'en pensez-vous mon cher? Est-ce qu'un cumulonimbus prétentieux vous aurait-il fait perdre vos moyens?

Je fis non de la tête, alors que doucement un plan apparaissait dans mon esprit. Je leva une main pour faire signe à Cylicia de ne rien faire pour le moment, et répondit enfin, regardant droit dans les yeux du nuage menaçant:

Si c’est mon commentaire sur l’odeur des marais qui vous a blessé, je ne faisais qu’un constat. Cependant, cela m’étonne qu’une entité telle que vous prenne la mouche pour un commentaire tel que celui-ci.

Prenant ma claymore à une main et la posant contre mon épaule, sur une épaulière prévue à cet effet pour éviter de me trancher, je sortis mon écusson de Gardien, et ajouta d’une voix qui se voulait puissante et sans peur:

Vous avez face à vous un officier supérieur des Gardiens. Je ne suis certe pas dans ma juridiction, mais mes supérieurs - il y en a peu - et mes hommes savent exactement mon itinéraire et où je suis actuellement. Si je disparais, ce n’est pas un modeste officier et une purificatrice qui viendront piétiner vos terres, mais une armée. Est-ce donc cela que vous voulez? Une guerre ouverte avec les Gardiens? Pour répondre à votre question chère naga…

Je me tournai vers la serpentaire au corps musclé, plantant mon regard dans le sien sans une once de peur, et avec une certaine majesté naturelle qui, je l’espérais, servivrait un peu ma tentative d’intimidation inversée:

... Je ne sais pas si on peut vraiment dire qu’on me regrettera. Peut-être bien que ma femme, mes deux enfants et quelques uns de mes amis proches me regretterons sincèrement. Mais le meurtre d’un officier tel que moi ne laissera certainement pas ma faction de marbre, qu’ils me regrettent ou non. Je suis préparé à mourir, donc faites votre office si vous voulez mais je ne mourrais pas sans combattre, et cette petite escarmouche vous coûtera bien plus cher que vous ne le pensez. Je n’ai aucune animosité envers le peuple des hommes-serpents et je suis sûr que tout comme moi vous ne voulez pas être la cause de leur éradication.

Je continua de la fixer avec mon regard déterminé. J’espérais que Cylicia suivrait le mouvement, et que les gardiens de ses lieux comprennent le faux danger à vouloir me tuer.




"L'homme est son propre démon." - Proverbe indien

Liste des RPs en cours:
- -
Revenir en haut Aller en bas
Le Juge
Personnage Non Joueur

Le Juge

Messages : 5668
Expérience : 19133
Féminin

L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre du Basilic [PW: Brendan]   L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] EmptyJeu 11 Juil 2019 - 23:34

Début du combat Equipe Nagas (Songe & Equinoxe)  VS Equipe Protecteurs (Brendan & Cylicia)


L'equipe des Nagas commence le combat

Vitesse de la première équipe : 1292
@Songe :
2181
Vitesse : 668
Dégâts : 2395
Capacités spéciales : Célérité : Peut taper X2 les protecteurs.

@Equinoxe :
3250
Dégâts : 2073
Vitesse : 624
Capacités spéciales :
* Résistant comme la roche : Augmente la vitalité de 10*niveau (fait)
* "Foi du Basilic" (coiffe dùralassienne) : La première attaque est réduite de 25%.
* "Venin du Serpent" : Un ennemi touché perd 50/tour.
* "Célérité : Peut taper X2 les protecteurs.

VS

@Brendan :
2400
Vitesse : 1 (-312)
Dégâts : 995
Capacités spéciales : Protecteur : Divise les dégâts reçus par deux (Bloqué par Equinoxe)
Écraseur : Le manieur peut décider lors d'un tour de frapper la tête du marteau (en forme de citrouille) contre le sol plutôt que d'attaquer. En cas de réussite, ses dégâts augmentent de 10% (coup critique : 15%) et il reçoit une réduction de dégâts sur la prochaine attaque subie de 15% (coup critique : 20%))

@Cylicia Condoris :
2010
Vitesse : 136
Dégâts : 975
Capacités spéciales : Protecteur : Divise les dégâts reçus par deux (Bloqué par Equinoxe)

Ps : @Equinoxe, le fragment est un porte-bonheur donc s'active pendant l'un de tes tours Clin d'oeil
Revenir en haut Aller en bas
Equinoxe
Adepte du Grand Basilic ♦ Scrutateur des Ténèbres

Equinoxe

Messages : 971
Expérience : 4229
Masculin Âge RP : 27

Politique : 102
Métier : Mineur - Maître Absolu
Titres:
 

(Vallon, compagnon d Equinoxe +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559870510-barre-vie-gauche2484/2484L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559871461-barre-vie-rouge  (2484/2484)
Vitesse: 939
Dégâts: 2118

L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre du Basilic [PW: Brendan]   L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] EmptyDim 4 Aoû 2019 - 19:21

Les marais du Hukutav, un endroit des plus déconcertant, où se mêle une humidité lourde et pesante, où les bipèdes s’enfoncent facilement dans la tourbe, et où les insectes y pullulent en abondance.
C'est pourtant dans ses marécages, que les temples des nagas y sont dispersés et avec eux, la fameuse prison et des ruines où errent des fantômes d'un temps reculé.
Jusqu'alors, on soupçonnait de l'endroit qu'un vaste bourbier, et la seule chance d'y rencontrer quelqu'un était soit des sectaires du Dieu Basilic, soit des aventuriers qui jouent les chasses fantômes.
Mais s'il n'y avait que ça... le naga rouge ne se serait pas déplacé.

Rares sont ceux qui ont l'opportunité d'approcher aussi près, l'un des passages menant vers le Cœur des Marais. Était-ce de la chance ou était-il sur sa piste, qu'importe le Dieu rouge se voyait d'exporter hors de la zone les intrus, il ne pensait pas qu'un jour, quelqu'un allait découvrir le secret des marais du Hukutav.
Il s'était érigé en gardien, parce qu'il en était un, et sur un domaine de sanctuaire, venir sans s'être annoncé ou venir armé est déjà signe d'outrage.
Bien sûr les individus pouvaient ne pas savoir, mais pouvez t-on reprocher au naga d'être trop sur la défensive? Surement, probablement, je dirais même que c'est une réponse au tact au tact, mais les nagas sont connus pour leur méfiance, et Equinoxe ne fait pas exception à la règle.
Une seule règle prévaut à ses yeux, que personne ne foule le Sanctuaire divin, et n'ose s'attaquer au Cœur du marais, qui est considéré comme une déité par la secte auquel Equinoxe fait partie.
La foi chez les nagas est quelque chose qui les rend peut-être très soupçonneux de la moindre présence étrangère, et qui voient le mal partout. Instinct de conservation?
Les reptiles de manière générale ont cet aspect de méfiance envers les autres, un trait qui n'a pas su disparaître dans la formation de la race des demi-serpents.
Vous êtes vous déjà posez la question pourquoi le naga était-il fier de ses écailles écarlates? Si la déitié est aussi rouge, Equinoxe se s'en digne d'être son égal.

***

Une lumière blanche s'avança, ne craignant pas l'obscurité, Cylicia se présenta t-elle, une purificatrice...
De ses ailes aux couleurs des nuages d'un ciel de lumière, sa bonté et son courage inspirait son épée, son aura lumineuse contrastait avec celle du gardien rouge du marais.
D'une voix douce mais militante, elle résonnait son soutien à travers la brume noirâtre:
- Qu'en pensez-vous mon cher? Est-ce qu'un cumulonimbus prétentieux vous aurait-il fait perdre vos moyens?

Les nuages, c'était surtout pour dissimuler la zone à vrai dire, ainsi le passage menant vers le Coeur n'était désormais plus visible. Mais ça crée son petit effet, on va se mentir! Le naga eu un petit rictus:
-"Vous êtes courageuse..."

L'humain ne resta pas en retrait devant l'intervention de l'ange de la lumière, il s'avança prudemment mais avec un air fixe  et déterminé, devant la magie éthérée du naga rouge:

Si c’est mon commentaire sur l’odeur des marais qui vous a blessé, je ne faisais qu’un constat. Cependant, cela m’étonne qu’une entité telle que vous prenne la mouche pour un commentaire tel que celui-ci.

Mmh, on dirait bien qu'il ne sait pas où il se trouve, le naga se voyait rassuré, pour peu il se contenterait de juste téléporter les intrus à l'extérieur des marais. Son commentaire était typique de la race des humains, mais ce n'est pas des plus importants de savoir ce qu'il pensait du marais, même si cela avez donné un coup de fouet au naga, qui était sur les nerfs de savoir la présence d'intrus si près du sanctuaire, le naga finit par incliner d'un air songeur sa tête, et ses yeux se perdaient vers la droite, une réflexion interne, comme il en avait de plus en plus ces derniers temps...

Ceci laissa le temps à l'Humain de se présenter, un Gardien, encore, décidément...
Tandis que l'ensorceleur se demandait comment régler cette histoire, l'humain se porta sur une défensive plutôt directe, et agressive, les mots se venaient à retentir comme un écho dans la tête de l'écailleux.
Des mots "Une armée .... une armée , piétiner vos terres, piétiner vos terres, piétiner vos terres..."
"une guerre ouverte" L'humain jouait la carte de la diplomatie, quel coup de maître! Mais il manquait de tact, et avez mis le roi avant la reine sur l'échiquier politique.

-"Vous avez de l'audace et de la témérité dans vos veines, bravo! Mais vous avez annoncé les faits, vous n'êtes pas ici sous votre juridiction, et il me semble que nous sommes pas les seuls à chasser les intrus venant sans crier gare. Je n'ai que faire des vos vies, mais Gardien ou pas, vous devez savoir que le monde ne vous appartient pas, et qu'il hors de question que vous puisiez jouir d'une totale liberté dans des lieux protégés."

-"Je suis néanmoins ravi que vous n'êtes pas des brigands, cela me dissuade pas néanmoins le but de votre projet ici, qu'est-ce qui me dit que vous n’êtes pas ici, en éclaireur pour les Gardiens, pour nous attaquer par la suite?"

-"Ma camarade s'emporte facilement, elle a une haine que je n'ai pas forcément, vos vies seront sauves, j'en fais la promesse. Mais en tant que défenseur des lieux, vous serez nos prisonniers, en attendant que la diplomatie règle l'affaire."

-"Quant à toi, aile purificatrice Cylicia, tu n'es pas une lâche, c'est tout à ton honneur. Mais tout comme ton ami, ta présence peut mettre en danger toute la protection de ce lieu. Je me vois donc obligé de vous y écartez. C'est peut-être trop brutal pour vos uses et coutumes, mais c'est les miennes et je ne les changeraient pas".


[Essaye de faire prisonnier Cylicia dans des chaînes éthérées]




L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Mod_211
Revenir en haut Aller en bas
Le Destin
Personnage Non Joueur

Le Destin

Messages : 5889
Expérience : 22036

L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre du Basilic [PW: Brendan]   L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] EmptyDim 4 Aoû 2019 - 19:21

Le membre 'Equinoxe' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Naga' :
L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Ec_nag10 L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Cc_nag10
Revenir en haut Aller en bas
Songe Syrzyal
Lancière ophidienne

Songe Syrzyal

Messages : 828
Expérience : 2478
Féminin Âge RP : 22

Politique : 44
Métier : Forgeronne d'A.- Maîtresse absolue
Titres:
 

(Balor, œil-volant de Songe [Amélioré] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559870510-barre-vie-gauche2201/2201L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559871461-barre-vie-rouge  (2201/2201)
Vitesse: 561
Dégâts: 2910

L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre du Basilic [PW: Brendan]   L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] EmptyJeu 8 Aoû 2019 - 19:24

Songe restait parfaitement calme lorsqu'elle écoutait l'humain parler, ne deignant pas bouger d'un seul centimètre alors que ses yeux jaunes inexpressifs pesaient sur celui-ci, le jugeant mais sans laisser entrevoir la moindre de ses pensées. Des yeux qui ne bougeaient pas de ceux de Brendan, la Naga apparaissant sans peur et presque comme si elle avait oublié la présence du Stryge Blanc. Mais avec chaque mots du protecteur, l'expression que l'Ophidienne affichait changeait, petit à petit, son sourire diabolique et moqueur grandissant alors que ses yeux continuaient de le dévisager, de le juger, le regard emplie de haine et de dégoût. Finalement, la seule réaction qu'elle eût fut de rire, se moquant de l'Humain qu'elle trouvait pitoyable..
« -Bou-hou. - Elle continua moqueuse, un petit sourire en coins venant narguer l'Humain alors qu'elle rampait doucement vers celui-ci, menaçant de venir de se jeter sur sa proie. - Des menaces, c'est tout ce que l'Humain qui va crever a trouvé pour se protéger ? T'sonnes comme un minable idiot comme ça. 'Fin, t'es pas si différent des autres de ton genre au moins. Toujours là à briser les oreilles de son monde et à mourir l'air pitoyable. - Elle rigola à nouveau, continuant toujours de s'approcher très lentement de l'Humain alors que sa main devenait plus firme sur le manche de sa lance - Et toujours plus de menaces qui ne servent à rien. Toi, tout comme ta race, vont jamais réussir à faire quoi qu'ce soit ici. Si jamais ils viennent, ils vont tous crevé comme toi. Et comme c'est malheureux que ta mort laisse derrière des enfants, tellement triste que je te laisserait presque partir. » - Elle dit avec un ton toujours plus moqueur alors que son visage continuait de se déformer sous la haine, lui donnant une apparence davantage effrayant.

Soudainement, Songe se mit à sauter sur sa victime. Le corps de la serpent se penchant en avant alors que celle-ci entama un sprint sur les quelques mètres qui les séparaient. Passant sa lance derrière son dos pour gagner encore plus d'élan, elle vint finalement tenter de percer la poitrine de l'humain, le premier coup manquant sa cible sans que cela n'atteigne sa détermination. Immédiatement après ça, elle se retourna et vint lui asséner un second coup. Une autre percée qui ne manqua pas sa cible cette fois-ci et qui ferait certainement beaucoup de dégâts, assez pour que l'Humain se retrouve sans défense du moins, principalement grâce au sort d'Equinoxe.
La victoire dans la poche des serpents, Songe se rapprocha de son adversaire, gardant sa lance dans une main mais venant attraper le cou de Brendan de l'autre, le serrant assez pour couper l'arrivée d'oxygène sans pour autant l'étrangler. Elle éleva ensuite son corps grâce à son épaisse queue de serpent, venant le porter dans les airs, les pieds du protecteur de touchant plus le sol désormais, la lancière ayant plus qu'assez de force pour le porter à bout de bras avec facilité.
- « -Et fin...»
Elle commença à serrer les doigts de sa main, commençant à étouffer sa proie, ses ongles s'enfonçant dans la chair et menaçant de percer la peau de sa gorge avant même que celui-ci ne se fasse étouffer. Mais dès lorsqu'elle entendit les mots de son compagnon, Songe se tourna vers lui pour le dévisager, apparaissant presque confuse. Au même moment, elle relâcha un peu son emprise sur l'humain, assez pour le laisser respirer à nouveau.
-"Ma camarade s'emporte facilement, elle a une haine que je n'ai pas forcément, vos vies seront sauves, j'en fais la promesse. Mais en tant que défenseur des lieux, vous serez nos prisonniers, en attendant que la diplomatie règle l'affaire." - « -Hein, qu'est-ce que tu veux dire ? J'vais l'massacrer, mais tu peux faire c'que tu veux avec l'autre, j'm'en fiche... » - Songe apparaissait être en colère envers Equinoxe, pas au point de venir se jeter sur celui-ci mais assez pour ne pas vouloir l'écouter. Elle recommença à serrer ses doigts sur la gorge fragile de Brendant, menaçant une fois encore de briser sa nuque si elle n'était pas arrêtée avant que cela n'arrive.

[ Attaque Brendan ]

HRP:
 




L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 821546SIGNFINAL...........
L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1555277982-1490095928-snake3« Une conscience ne profite qu'aux anges et le mal ne profite qu'à ses propres desseins. L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1490095928-snake2
Alors que le vice est sa propre récompense et le pécheur seul est capable de véritablement savourer sa vie.
»
#3D9AA6


Dernière édition par Songe Syrzyal le Lun 16 Sep 2019 - 16:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Destin
Personnage Non Joueur

Le Destin

Messages : 5889
Expérience : 22036

L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre du Basilic [PW: Brendan]   L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] EmptyJeu 8 Aoû 2019 - 19:24

Le membre 'Songe Syrzyal' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Naga' :
L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Cc_nag10 L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Ec_nag10
Revenir en haut Aller en bas
Le Juge
Personnage Non Joueur

Le Juge

Messages : 5668
Expérience : 19133
Féminin

L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre du Basilic [PW: Brendan]   L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] EmptyLun 23 Sep 2019 - 21:17

Fin du combat

Songe et Equinoxe l'emportent. Ils gagnent 5 points de faction chacun.

Le RP peut continuer (sauf si les membres de la C.O décident d'y mettre un terme).
Revenir en haut Aller en bas
Cylicia Condoris
Protectrice

Cylicia Condoris

Messages : 357
Expérience : 1793
Féminin Âge RP : 27

Politique : 01
Métier : Chasseur - Expert
Titres:
 

(Darmok, Chérubin de Cylicia, +350 v+300, 150) [Modifié]

Stats & équipements
Vitalité:
L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559870510-barre-vie-gauche2085/2085L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559871461-barre-vie-rouge  (2085/2085)
Vitesse: -141
Dégâts: 1825

L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre du Basilic [PW: Brendan]   L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] EmptyMar 24 Sep 2019 - 13:53

A l'époque Cylicia Condoris avait encore foi en la dialectique et, malgré les déconvenues qu'elle eut avec Ali le Naga, elle ne considérait pas encore toute l'espèce reptilienne comme une menace. Cet état de fait allait cependant commencer à changer avec l'aventure que nous suivons ici. Car si Brendan avait ruser comme il aurait été difficile à notre héroïne de le faire, leurs adversaires n'entendaient point l'appel à la paix du Gardien qui, classiquement, se faisait en préparant la guerre. Au fil de la discussion, il devenait évidant aux yeux de la Purificatrice que le Naga rouge détenait un pouvoir et un contrôle de lui-même bien supérieur à sa camarade. Preuve en était les liens obscurs qui entravait notre héroïne et qui rentrait en friction en directe avec son aura protectrice.

- Je suis néanmoins ravi que vous n'êtes pas des brigands, cela me dissuade pas néanmoins le but de votre projet ici, qu'est-ce qui me dit que vous n’êtes pas ici, en éclaireur pour les Gardiens, pour nous attaquer par la suite?

C'était un doute légitime mais ce n'était pas la vérité. Et il était hors de question pour notre héroïne de se retrouver une fois de plus dans une geôle, à la merci de créatures sans âmes.

- Vous faites erreur, par le Grand Dragon N...

Mais à peine eut-elle répondu que la femme Naga fondit droit sur Brendan à une vitesse hallucinante, apparemment la magie n'était pas leur seul point fort. Malgré la surpris, Brendan parvint à éviter le premier coup asséner par la Constrictor mais le deuxième le toucha de plein fouet. Le coeur de notre malheureuse héroïne se retourna devant cette scène, l'impuissance de sa situation ne faisant que rajouter à sa douleur.

- Brendan... Murmura-t-elle sous le choc.

Mais l'immonde Naga n'en avait pas encore fini. Elle s'approcha de Brendan en l'attrapant par le coup et, aider par son puissant corps serpentin, le souleva dans les airs comme s'il s'agissait là d'un enfant.

- Et fin...

La colère prenait peu à peu la place de la tristesse dans l'esprit de Cylicia. Pourquoi ne s'en prenaient-ils pas à elle? Pourquoi fallait il qu'elle ne puisse jamais que constater le malheur des autres? Des larmes, déjà, commençaient à affluer sur ses joues. Elle n'était plus assez maîtresse de ses émotions et, bien consciente de la chose, cela ne faisait qu'amplifier sa haine. Heureusement, celui des deux qui semblait le plus sage et le moins prompt à s'emporter fini par dire :

- Ma camarade s'emporte facilement, elle a une haine que je n'ai pas forcément, vos vies seront sauves, j'en fais la promesse. Mais en tant que défenseur des lieux, vous serez nos prisonniers, en attendant que la diplomatie règle l'affaire.

Ce qui était loin d'être du gout de la Constrictor, au plus proche de la psychose.

- Hein, qu'est-ce que tu veux dire ? J'vais l'massacrer, mais tu peux faire c'que tu veux avec l'autre, j'm'en fiche...

C'en était trop pour la Purificatrice, elle se mise à crier, gesticuler et, étrangement, émettre une légère lueur. Des étincelles crépitaient de toute part où était les liens magiques qui l'entravait, sublime affrontement entre la magie du vide et l'aura divine qui l'entourait.

- NON! ARRÊTEZ! ARRÊTEZ-LA TOUT DE SUITE!!! VOUS ÊTES DEUX FOUS!!! DARMOK! DARMOK TROUVE BALDWIN! TROUVE BALDWIN!

La colère n'avait apparemment pas eut raison de l'entièreté de son esprit et, alors qu'elle essayait de toutes ses forces d'atteindre Brendan, elle comptait bien sur le petit chérubin pour, sinon appeler à l'aide, au moins faire diversion. La Constrictor devrait lâcher Brendan ou bien le Naga rouge dévier son attention de Cylicia. C'était désespéré, mais c'était bien son seul espoir. Quant aux renforts, combien même Baldwin comprendrais l'urgence de la situation avec ce chérubin muet, ils n'avaient aucune chance d'arriver à temps. Tout en est-il que le petit être s'exécuta sans demander son reste et commença son ascension vers les cieux.

- Bande de chiens, continuait-elle. Vous brûlerez tous sous le feu de Morkez! Mes soeurs ne laisseront pas cette folie impunie je vous en fait la promesse!

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Brendan
Prince maudit

Brendan

Messages : 361
Expérience : 1693
Masculin Âge RP : 31

Politique : 45
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 

(Cheval commun +50, v+25)

Stats & équipements
Vitalité:
L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559870510-barre-vie-gauche2480/2480L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559871461-barre-vie-rouge  (2480/2480)
Vitesse: -277
Dégâts: 1005

L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre du Basilic [PW: Brendan]   L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] EmptyDim 29 Sep 2019 - 15:51

L'attaque fut fulgurante, et ne laissa que peu de place à la riposte. Alors que l'ombre éthéré, qui semblait être la tête pensante du groupe, nous menaçait de façon voilé et subtile, l'autre naga, une sorte de brute qui à elle seule détruisait le cliché, un peu répandu mais pourtant pas majoritaire, de la femme faible et douce, ne semblait pas de son avis. Elle chargea vers moi alors que l'autre s'occupait de Cylicia, et si je pus parer le premier coup, préparé à cette éventualité, le deuxième me percuta de plein fouet, et les étoiles devant mes yeux ne disparurent qu'au moment critique où je me rendis compte que sa queue enserrait déjà mon cou, me soulevant dans les airs avec aisance. Je serrais les dents, ayant déjà vécu ce genre de torture par le passé, et tenta tant bien que mal de planter mes ongles dans les écailles de mon adversaire, sans succès.

Peu à peu, l'asphyxie faisait son effet et j'entendais ce qu'il se passait autour de moi avec de moins en moins de clarté, comme si ma conscience sombrait peu à peu dans l'obscurité. Je crus percevoir que la tête pensante de ce groupe nous promettait la vie sauve, alors que mon adversaire actuelle voulait en finir avec moi. J'entendais des pleurs, probablement ceux de Cylicia, et ce fut le dernier souvenir que j'eus avant de sombrer dans l'inconscience.

~~~

J'ouvris les yeux dans un paysage que je ne connaissais que trop bien, pour y aller très souvent lors de mes nuits. C'était le Pandémonium, et plus précisément le domaine de Balrath. Tout autour de moi, s'étendait un désert sombre fait de cendres et de sang, le mélange des deux donnant une teinte vermeil obscure aux lieux. Le ciel, au-dessus, était comme à son habitude d'un rouge crépusculaire, et il n'y avait visiblement pas âme qui vivre à des kilomètres. Je soupirai tout en me relevant, réfléchissant à ce que j'allais bien pouvoir faire aujourd'hui pour pallier à l'ennui et surtout aux moults dangers de la zone. Me cacher? Il n'y avait pas d'endroits pour ça ici. Combattre les démons que je croiserais sur la route? C'était ce que je faisais habituellement, et cela me fatiguerait plus qu'autre chose. Je me rassis donc, en tailleur, en soupirant une nouvelle fois. Non, j'allais simplement attendre que quelque chose se passe, en espérant que cette fois-ci cela sera différent des milliers d'autres fois où je m'étais retrouvé dans ce lieu maudit dédié au carnage et au combat.

Et quelle ne fut pas ma surprise quand je vis, juste devant moi, en tailleur lui aussi, un Brendan tout à fait identique à moi, si ce n'était la lueur rouge inquiétante de ses yeux. Etait-ce là un démon de la duperie? Et si oui, que faisait-il en terrain ennemi, là où pullulaient les démons de la colère? Je haussai un sourcil, et après une analyse rapide mon doute fut levé: je ne détectai pas de magie démoniaque venant de lui. Ou, plus précisément, je détectai que quelque chose clochait, mais n'arrivait pas à déterminer l'origine de sa magie. Habitué aux choses surprenantes qu'on trouvait dans le Pandémonium, je décidai de tenter une approche diplomatique. Ca m'était arrivé que ce genre d'approche fonctionne, après tout. Mais le maître-mot quand je tentais ce genre de choses, c'était la méfiance. Si ce n'était pas un démon, il avait tout de même mon apparence, et il se trouvait dans le domaine de Balrath. Je lui demandai donc, intrigué:

"Qui est-tu, et que fais-tu ici?"

L'entité ricanai - avec la même voix que moi - et me répondit, amusé:

"Tu ne poses pas les bonnes questions, Brendan. Mais je vais tout de même te donner un nom pour que tu puisses me distinguer. Je suis le Chasseur."

Il prit une pause et se releva, s'étirant comme si cela faisait des jours qu'il ne s'était pas levé et finit par dire, avec toujours une pointe de malice:

"On peut dire que tu es dans de sales draps. La mort te guette, Brendan. Et avec elle la fin de ta quête."

Je fronçai les sourcils à son affirmation, et prit le temps de réfléchir un instant sur ce qu'il parlait. Que se passait-il avant que je ne me retrouve ici? Au bout de quelques secondes, les souvenirs refirent surface et je me vis, enserré par la queue serpentine de cette sauvage des marais. Quand j'avais perdu connaissance, j'étais en effet dans une très mauvaise posture. Le Chasseur reprit:

"Tu sais que tu as le pouvoir de tous les stopper. Tu sais que tu as le pouvoir d'en finir avec eux tous. De déchaîner la colère du chasseur de démon sur eux. Qu'est-ce que tu attends?"

Comprenant où il voulait en venir, je secouai la tête à la négative et lui dit, d'une voix ferme:

"Non! Je me suis interdit d'avoir recours à ça. Pas après ce qu'il s'est passé. Et pas quand la menace n'est pas en lien avec ma croisade contre les engeances du Pandémonium!"

Le Chasseur ricana à nouveau, et finit par répondre, se rassoyant face à moi et me regardant droit dans les yeux:

"Mais la mort, n'est-ce pas là en lien avec ta croisade? Si tu meurs, plus de croisade. Plus de croisade, plus rien pour arrêter l'arrivée des démons. N'y a-t-il pas de meilleures raisons pour relâcher ton pouvoir?"

Convaincu du bien fondé de mon raisonnement, mais pourtant légèrement ébranlé par le sien, je continuai à faire non de la tête et lui dit:

"Tu ne sais pas ce que tu dis. Ce pouvoir est dangeureux, et pas sans conséquences. Sans lui..."

Coupant court à mes réflexions, qui risquaient de partir sur des souvenirs que je ne voulais pas revivre, je me relevai et partit dans la direction opposé au Chasseur, voulant fuir l'éventualité qu'il représentait. Comme derniers mots, il me dit:

"Comme tu voudras, Brendan. Mais ta croisade ne peut s'achever ainsi."

Alors que je me retournai pour lui lancer une réplique cinglante, je me rendis compte qu'il avait disparu. Evanoui dans l'air aux odeurs cuivreuses de ce lieu maudit. Au même moment, je sentis un changement s'opérer en moi. J'étais en train de me réveiller. Dans le vrai monde, cette fois. Après deux ou trois pulsations, ma conscience sombra à nouveau. J'étais de retour en Dùralas.

~~~

J'ouvris les yeux sur la même scène que j'avais laissé quand je m'étais évanoui, si ce n'est quelques changements. Autour de Cylicia, des éclairs rugissaient, et elle semblait enveloppé d'une aura lumineuse luttant avec les sombres tentacules magiques de l'entité des marais. De mon côté, je sentais des changements s'opérer sur mon corps, des changements que je ne connaissais que trop bien et que je voulais à tout prix éviter. Non, il ne fallait pas que ça arrive...
Mais pourtant, la voix du Chasseur résonnait encore dans ma tête... "...ta croisade ne peut s'achever ainsi..."
En effet, ma croisade ne pouvait s'achever si bêtement, à cause d'une sauvage écervelée et égoïste qui ne pensait qu'à elle et qui faisait courir Dùralas à sa perte. La chasse aux démons ne pouvaient prendre fin maintenant. Il. Fallait. Réagir.

Petit à petit, mes ongles s'épaississèrent et se transformèrent en griffe, se plantant profondément dans les écailles de la naga. Mes incisives s'allongèrent un peu, prenant peu à peu la forme de crocs acérés, et mes pupilles commencèrent à virer au rouge. Petit à petit, je relâchais le pouvoir que je craignais tant. Mais au fond, une autre voix m'intimait d'arrêter. De faire confiance à Cylicia pour me sortir de ce pétrin.
Perdu et tiraillé entre les deux choix qui s'offraient à moi, ma transformation sembla s'arrêter avant de devenir réellement visible, et les effluves de magie démoniaque qui commençait à sortir de mon corps cessèrent elle aussi. Est-ce que quelqu'un avait repéré ce subite changement, outre la naga qui venait de se faire planter la queue par des griffes acérées?




"L'homme est son propre démon." - Proverbe indien

Liste des RPs en cours:
- -
Revenir en haut Aller en bas
Equinoxe
Adepte du Grand Basilic ♦ Scrutateur des Ténèbres

Equinoxe

Messages : 971
Expérience : 4229
Masculin Âge RP : 27

Politique : 102
Métier : Mineur - Maître Absolu
Titres:
 

(Vallon, compagnon d Equinoxe +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559870510-barre-vie-gauche2484/2484L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559871461-barre-vie-rouge  (2484/2484)
Vitesse: 939
Dégâts: 2118

L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre du Basilic [PW: Brendan]   L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] EmptyVen 4 Oct 2019 - 17:32

- NON! ARRÊTEZ! ARRÊTEZ-LA TOUT DE SUITE!!! VOUS ÊTES DEUX FOUS!!! DARMOK! DARMOK TROUVE BALDWIN! TROUVE BALDWIN!

Tiens donc? Le nom lui était pas inconnu, oui c'était ce Gardien à l'aura de lumière rencontré dans les Baldors, comme s'il pouvait être utile.
La situation était largement menée par les nagas, bien que Songe se laissait dominer par son instinct meurtrier envers les Humains.
Si ça continuait la vie de ce Brendan ne tiendrait plus qu'à un fil, à moins qu'une force obscure ne soit libéré.

- Bande de chiens! Vous brûlerez tous sous le feu de Morkez! Mes soeurs ne laisseront pas cette folie impunie je vous en fait la promesse!

Un regard lourd fit taire cette prêcheuse, l'humain se dématérialisa avant que ses particules le constituant s'envolèrent, ce fut le tour de la stryge blanche qui fut plus dur à téléporter pour le coup,
le naga rouge n'entendait pas à ce qu'on désobéisse à ses ordres, il jeta un regard froid envers
sa camarade de faction avant de se téléporter à son tour....




Quelque part près de la prison du Hukutav...

Les deux prisonniers, avaient déposé en cellule, libre de leurs mouvements, quelques ressources alimentaires et même de l'eau étaient à leur disposition, ainsi que des couvertures chaudes extrêmement propres et pliés. Le petit chérubin n'était pas très doué pour voler dans un nuage noir, le naga le rendit donc à sa propriétaire en le faisant léviter, un peu brusquement peut-être...

-"Eh bien c'était moins une... mmh vous sembliez plus téméraire à l'idée de nous affronter, mais la vie est précieuse, tâchez de ne pas la sacrifier comme vous venez de la faire! Cela vaut pour vous deux, idiots! Vous êtes prisonniers, et mal en point, je vous conseille d'arrêter de penser avec votre âme d’héroïsme pure qui ne sert strictement à rien ici. Regardez!"

Il s'écarta, et ce qui est bien avec les magiciens du vide, c'est que les barreaux de la prison sont invisibles, donc laisse le champ de vision intacte.
-"Ce n'est pas qu'une prison ici, c'est un cimetière, pour tout ce qui ont mal jugé la vie, vous
avez pleuré, preuve en est qu'il y a quelques regrets... mais les regrets ne servent à rien, elle
ne ramène personne à la vie. C'est un sens unique la mort, et je maudis tout ce qui pense pouvoir
faire l'inverse"


Des gardes nagas passèrent, évitant par prudence celui à l'aura rouge, nimbé toujours dans une pénombre affligeante.
-"Je vais m'assurer de vos intentions sur ces lieux sacrés, en attendant vous êtes accusé d'avoir violé une terre sainte, mais ce n'est pas moi qui mènerait le procès, mais un juge,  cependant vous avez le droit à avoir un témoin pour votre défense. Si vous souhaitez je peux faire parvenir une missive.
En attendant je vous conseille de reprendre des forces, et de dormir un peu."
"Pour ce qui est de votre blessure, humain, c'est une imprévue que j'aurais dû anticiper, nos infirmiers seront arrangés ce léger désagrément... même si .... votre volonté a failli, me trompais-je?"
"Une dernière chose, je vous le répète vous êtes mal en point, réfléchissez avant de penser à vous échapper, quant à une probable rancune, sachez à apprendre que chaque peuple défend son territoire,
et que je serais toujours là pour défendre mon peuple"


Une sectaire vint onduler, s'inclina puis prit la parole :
-"Votre éminence, messire humain, madame la Purificatrice. Je vous informe que le procès aura lieu dans trois jours à heure où l'astre céleste lunaire croise la constellation du Saint Dieu Basilic.
Nous aimerons savoir si les accusés souhaitent un "noni-apostat" pour les défendre.
En attendant vous êtes libre de circuler ici."


Le voile d'éther s'amenuisa, jusqu'à disparaître, l'ombre rouge disparu.
Les deux prisonniers se retrouva libre et prisonnier à la fois, évidemment leurs armes avaient été confisquées.

[Que pensez-vous de ceci? Cette dimension vous plaît t-elle? Vous pouvez affronter des créatures du bestiaire dans cette prison. ]




L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Mod_211
Revenir en haut Aller en bas
Cylicia Condoris
Protectrice

Cylicia Condoris

Messages : 357
Expérience : 1793
Féminin Âge RP : 27

Politique : 01
Métier : Chasseur - Expert
Titres:
 

(Darmok, Chérubin de Cylicia, +350 v+300, 150) [Modifié]

Stats & équipements
Vitalité:
L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559870510-barre-vie-gauche2085/2085L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559871461-barre-vie-rouge  (2085/2085)
Vitesse: -141
Dégâts: 1825

L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre du Basilic [PW: Brendan]   L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] EmptyVen 18 Oct 2019 - 15:08

Nos deux aventuriers avaient été jetés en geôle lamentablement. Le Naga qui semblait maître de la situation les avaient téléporter et Brendan s'était retrouvé par conséquent en sécurité, c'était ce qui importait. Même Darmok les avaient rejoint en cellule, sans doutes que son caractère bien trempé avait fini de les persuadé de le laisser auprès de son amie.

- Eh bien c'était moins une... mmh vous sembliez plus téméraire à l'idée de nous affronter, mais la vie est précieuse, tâchez de ne pas la sacrifier comme vous venez de la faire! Cela vaut pour vous deux, idiots! Vous êtes prisonniers, et mal en point, je vous conseille d'arrêter de penser avec votre âme d’héroïsme pure qui ne sert strictement à rien ici. Regardez!

A présent qu'ils étaient enfermé dans ce cachot sans barreaux, Cylicia ne voyait pas d'intérêt à communiquer avec ses tortionnaires. Comme avec les Stryges Noirs, elle se contenterait du minimum vital et de ses prières.

- Ce n'est pas qu'une prison ici, c'est un cimetière, pour tout ceux qui ont mal jugé la vie, vous
avez pleuré, preuve en est qu'il y a quelques regrets... mais les regrets ne servent à rien, elle
ne ramène personne à la vie. C'est un sens unique la mort, et je maudis tout ce qui pense pouvoir
faire l'inverse.


Encore une fois, Cylicia faisait la sourde oreille. A la place elle comptait religieusement les petites boules de son chapelet, se rappelant les noms des crocs du Dragon Noir et leur symbolisme. Espérant dans ses prières que Brendan se remette vite de ses blessures.

- Je vais m'assurer de vos intentions sur ces lieux sacrés, en attendant vous êtes accusé d'avoir violé une terre sainte, mais ce n'est pas moi qui mènerait le procès, mais un juge,  cependant vous avez le droit à avoir un témoin pour votre défense. Si vous souhaitez je peux faire parvenir une missive.
En attendant je vous conseille de reprendre des forces, et de dormir un peu.


Cylicia trouva alors judicieux de préciser vers qui cette missive pourrait bien aller. Même si pour elle cela semblait évidant, la paranoïa évidente de ses hôtes l'a poussa dire :

- La Tour Blanche est la seule autorité qui puisse témoigner de ma bonne tenue...

Mais celle-ci était bien loin, aussi, elle avait peu d'espoir de voir l'un des siens arriver d'ici là. Peut-être avec le temps ses soeurs d'armes parviendraient jusqu'ici et la libérerait, encore fallait-il que ce puissant mage ne soit pas dans les parages à ce moment là. Une autre solution était un ultimatum de la Tour Blanche afin de récupérer cette relique vivante, après tout son histoire devait déjà avoir atteint les oreilles les plus influentes depuis le temps. Toute cette situation s'annonçait tout de même plutôt mal, Brendan aurait peut-être plus de chance de son côté.

- Pour ce qui est de votre blessure, humain, c'est une imprévue que j'aurais dû anticiper, nos infirmiers seront arrangés ce léger désagrément... même si .... votre volonté a failli, me trompais-je?
Une dernière chose, je vous le répète vous êtes mal en point, réfléchissez avant de penser à vous échapper, quant à une probable rancune, sachez à apprendre que chaque peuple défend son territoire,
et que je serais toujours là pour défendre mon peuple.


Les paroles pleines de bon sens du Naga grinçaient aux oreilles de Cylicia. Corrompu, hérétique... Pensait-elle. Lorsqu'un des servants du sombre mage apparut.

- Votre éminence, messire humain, madame la Purificatrice. Je vous informe que le procès aura lieu dans trois jours à heure où l'astre céleste lunaire croise la constellation du Saint Dieu Basilic.
Nous aimerons savoir si les accusés souhaitent un "non-apostat" pour les défendre.
En attendant vous êtes libre de circuler ici.


L'ombre rouge disparue dans le néant, et Cylicia en profita pour se jeter au chevet de Brendan.

- Appelez donc plutôt les infirmiers promis, malheureuse créature! Meugla-t-elle au sectaire.

Cela lui brisait le coeur de voir son ami en si piteux état. Lui qui n'avait nul repos, il fallait encore que de simples mortels viennent se mettre en travers de sa route.

- Je suis désolé Brendan, je n'ai rien pu faire... Dit-elle l'air abattue.

Cylicia ne s'était pas rendu compte de la transformation de Brendan, sa vue ayant été brouillée par les larmes et la colère. C'est donc pour son état qu'elle s'inquiétait, à tort ou a raison. A ce moment là, elle aurait aimé avoir l'étrange pouvoir de Baldwin pour lui donner un peu de ses forces car rien n'autour d'eux ne prêtait à la convalescence. Tout était moiteur, saleté et tromperie.
Revenir en haut Aller en bas
Brendan
Prince maudit

Brendan

Messages : 361
Expérience : 1693
Masculin Âge RP : 31

Politique : 45
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 

(Cheval commun +50, v+25)

Stats & équipements
Vitalité:
L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559870510-barre-vie-gauche2480/2480L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] 1559871461-barre-vie-rouge  (2480/2480)
Vitesse: -277
Dégâts: 1005

L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre du Basilic [PW: Brendan]   L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] EmptyLun 28 Oct 2019 - 23:25


Je repris pleinement conscience alors que nous arrivions dans les geôles d’une prison, qui avait été au préalable aménagée. Des couvertures propres avaient été pliées dans un coin de l’humide cellule, qui ne contenait en terme de mobilier qu’une table en bois vermoulu et deux sobres couchettes. Il y avait une jarre, qui contenait certainement un peu d’eau, et un baluchon contenant probablement de quoi nous sustanter. Visiblement, cette geôle n’était pas faite pour nous tuer à petit feu, c’était déjà ça.
Le nuage sombre, qui se révélait en fait être un naga, était en train de nous parler, et je perçus seulement la fin de son discours:

Je vais m'assurer de vos intentions sur ces lieux sacrés, en attendant vous êtes accusé d'avoir violé une terre sainte, mais ce n'est pas moi qui mènerait le procès, mais un juge, cependant vous avez le droit à avoir un témoin pour votre défense. Si vous souhaitez je peux faire parvenir une missive.
En attendant je vous conseille de reprendre des forces, et de dormir un peu. Pour ce qui est de votre blessure, humain, c'est une imprévue que j'aurais dû anticiper, nos infirmiers seront arrangés ce léger désagrément... même si .... votre volonté a failli, me trompais-je?
Une dernière chose, je vous le répète vous êtes mal en point, réfléchissez avant de penser à vous échapper, quant à une probable rancune, sachez à apprendre que chaque peuple défend son territoire, et que je serais toujours là pour défendre mon peuple.


Je crispai la mâchoire alors que je comprenais la situation. Nous allions passer plusieurs jours à moisir dans cette prison à peine dorée. Nous avions le droit à quelqu’un pour nous défendre? Intérieurement, je ris jaune. Je n’allais certainement pas impliquer les Gardiens dans ce genre d’histoire, et je n’avais personne de confiance qui aurait pu jouer ce rôle. Non, définitivement, j’allais devoir user des ruses que m’avais appris ma mère pour me sortir de cette épineuse situation.
Le naga avait mentionné ma volonté qui avait failli, et je retins ce passage précis du discours. Avait-il vu ma subite perte de contrôle? Je n’en étais pas sûr, et était à présent tout à fait sûr que je devrais me méfier de lui. Une seule personne encore en vie connaissait mon terrible secret, et je lui faisais confiance pour ne rien révéler. Personne que je devais rencontrer prochainement, qui plus est. Espérons que je serais sorti de ses gêoles puantes avant.

Cylicia, qui se rapprochait dans le même temps de moi, lui dit sèchement:

Appelez donc plutôt les infirmiers promis, malheureuse créature!

J’étais sur la couchette, ma tête tournée vers Cylicia et notre ravisseur qui repartait. Elle enchaîna, sincèrement affectée:

Je suis désolé Brendan, je n'ai rien pu faire...

Je levai ma main et lui pressai le bras, essayant de réconforter ma compagne de voyage, et lui dit d’une voix éraillée et semblable à un râle:

Ce… n’est rien... chère… amie…

Je me sentais un peu affaibli par ma perte de connaissance, mais je conservais néanmoins une certaine forme. Ma voix était surtout dûe à la pression qu’avait exercée cette gourgandine à écailles sur mon cou, qui avait sûrement dû comprimer un peu trop ma trachée. Répondre oralement à Cylicia me coûtait, et ma gorge me faisait souffrir. En touchant de mes doigts ma blessure, je me rendis compte que les écailles de mon assaillante s’était imprimés dans ma peau, et j’espérais que ces traces allaient disparaître avec le temps.
Je me relevai alors, et fit un léger sourire à la Purificatrice, qui semblait attristée par mon état. Au prix d’un certain effort, je lui demandais de ma même voix errailée:

Nous allons… défendre notre cause… face au juge naga. Avez-vous… quelqu’un… en tête… pour vous?

Je me mis alors à faire le tour de la petite cellule dans laquelle nous nous trouvions, cherchant par réflexe n’importe quoi qui aurait pû s’apparenter à un moyen de sortir, même si je savais qu’on ne pouvait pas s’autoriser à trop espérer vu que le jugement allait avoir lieu dans trois jours. Mais cela tenait du réflexe d’un homme qui avait passé sa vie à douter de tout et à examiner tous les détails qui lui permettraient de se sortir d’une mauvaise passe qui lui tomberait dessus, en toute circonstance. Je repris, un ton cynique s’ajoutant au piètre état de ma voix:

J’espère… que les soigneurs… feront du bon… boulot. Je compte… assurer… ma propre… défense.




"L'homme est son propre démon." - Proverbe indien

Liste des RPs en cours:
- -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre du Basilic [PW: Brendan]   L'Ombre du Basilic [PW: Brendan] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Ombre du Basilic [PW: Brendan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Une glace à l'ombre [Pv Hide, Hentaï, Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ouest de Dùralas :: Les marais Hukutav-