AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : DainIronfoot
Le Monde de Dùralas a précisément 2524 jours !
Dùralas, le Dim 27 Sep 2020 - 23:51
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez
 

 [Officiel]Quelques chants traditionnels dùralassiens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Livre
Personnage Non Joueur

Le Livre

Messages : 258
Expérience : 723

[Officiel]Quelques chants traditionnels dùralassiens Empty
MessageSujet: [Officiel]Quelques chants traditionnels dùralassiens   [Officiel]Quelques chants traditionnels dùralassiens EmptyJeu 6 Juin 2019 - 18:35

Quelques chants traditionnels dùralassiens :



Ballade de naguère

Source : https://www.youtube.com/watch?v=de1GQdRX_-k

Paroles :

Spoiler:
 

Histoire : Chanson ancienne et traditionnelle, la ballade de naguère n’a pas d’origine écrite. Plusieurs érudits virtuoses ont tenté de percer l’origine de cette musique, sans succès. Néanmoins, la piste la plus probable semble venir d’un vieil ordre de chevaliers blancs du quatrième âge, qui dans cette chanson retranscrivaient les valeurs de leur ordre. Éteint depuis longtemps, nous n’avons pas plus d’informations au sujet de cette organisation aux valeurs si chevaleresques, ni même leur nom complet. Les seules mentions retrouvées sur eux étaient dans de vieux recueils stryges noirs où cet ordre n’était nommé que par « ceux-là » ou « les vermines blanches ». Pendant longtemps, les historiens crurent que les vermines blanches faisaient référence aux stryges blancs, voir aux Purificateurs, mais de récentes études de textes ont prouvé qu’il était en fait mention de ce mystérieux ordre de chevaliers disparu il y a des siècles. Une chanson qui laisse donc à réfléchir.

Vent d’automne

Source : https://www.youtube.com/watch?v=0w1jG_Tubjc&index=6&

Paroles :

Spoiler:
 

Histoire : Aussi étonnant que cela puisse paraître, cette chanson trouve ses origines dans le Nord. En effet, la mer à laquelle la musique fait référence n’est pas la mer Van Hallen mais la Banquise, semblable à une mer de glace.
L’air de la chanson vient à la base d’un chant traditionnel nordien, auquel a été greffé les paroles inventées par la toute jeune Milice de l’époque, qui rassemblait les peuplades barbares du Nord et les humains de Kastalinn. Ainsi, cette chanson remonte à la création de la Milice telle qu’on la connaît, à une époque où les tensions entre milicien kastalinnois et milicien nordiens étaient monnaie courante. Elle exprime la voix d’une partie des soldats de la Milice de l’époque qui, excédés de cette lutte intestine, souhaitait réchauffer le cœur et les oreilles avec une musique qui unit. Encore aujourd’hui, elle fait partie du registre des chansons que l’on peut entendre lors des marches miliciennes.

Guerre, guerre, vente, vent

Source : https://www.youtube.com/watch?v=8I_vQHbmmaY&

Paroles :

Spoiler:
 

Histoire : Cette chanson trouve ses origines dans la vieille marine de guerre ishtarienne, à l’époque où les pirates n’avaient pas la main mise sur ce petit bourg pourtant clé de voûte du commerce dùralassien. À cette époque, la guerre entre les Pirates et la marine de guerre ishtarienne battait son plein et plusieurs chansons ont été inventées lors de cette période. « Guerre, guerre, vente, vent » est l’une d’elle. Elle a vraisemblablement été écrite par un soldat de la marine kastalinnois de souche, ce qui était fort rare à cette époque où les humains n’étaient pas aussi unis qu’ils ne le sont aujourd’hui. Beaucoup pensent que c’est un certain Kerial Morgas qui est à l’origine des paroles, car c’était un barde kastalinnois qui a fait partie de la marine de guerre ishtarienne au cours de sa vie mouvementée, à peu près à l’époque où l’on situe la création de l’œuvre. Mais l’information n’a jamais pu être vérifiée, et il y a fort à parier qu’il y avait d’autres bardes et troubadours marins moins connus que Kerial à cette époque.

Auprès de ma blonde

Source : https://www.youtube.com/watch?v=AjEIVO9Xitk

Paroles :

Spoiler:
 

Histoire : Ici, la chanson trouve son origine à Hukutav, à l’époque où il y avait encore des villes humaines dans ce lieu marécageux bordant la forêt de Sylfaën. La musique fut écrite vers la fin du Quatrième Âge, lors de la guerre entre les humains d’Hukutav et les elfes de la forêt de Sylfaën. Par ailleurs, « la Forêt » dans la chanson fait référence à cette fameuse forêt de Sylfaën, où nombre d’humains ont disparus ou péris lors des affrontements.
Aujourd’hui, elle est très peu chantée en raison du message à l’encontre des elfes, mais il arrive de l’entendre de la bouche de vieux conservateurs ou de soldats un peu traditionalistes. On la retrouve plus souvent dans la bouche des Sincères-Rôdeurs, à qui le message raciste ne déplaît pas. Donc prenez garde si vous entendez cette musique dans les ruelles d’Ishtar : surtout si vous êtes un elfe.

Belle qui tient ma vie

Source : https://www.youtube.com/watch?v=Ro1eMDYVc9A

Paroles :

Spoiler:
 

Histoire : Ballade amoureuse très connue dans tout Dùralas, elle représente l’amour courtois de certaines nobles familles. Son origine est assez floue, tant elle est connue et revendiquée par plusieurs ménestrels ancestraux. Néanmoins, la majorité des érudits s’accordent à dire qu’elle date du troisième âge, et qu’elle aurait été conçue dans le campement humain qui deviendra Fata-Morgana. Mais à partir de là, les choses se corsent pour savoir qui l’a chantée et composée le premier. Certains pensent que c’est le capitaine de la colonie, dont on ne connaît pas le nom, mais dont on sait le titre : « Prince des plaines ». Il l’aurait écrit en l’honneur de sa compagne qui serait morte pendant le voyage vers ce qui deviendra Fata-Morgana. D’autres pensent que c’est plutôt un ménestrel sous ses ordres qui l’aurait composée, pour raviver le cœur des hommes, démoralisés après l’éprouvant trajet qu’ils avaient effectués. S’il est peu probable qu’on obtienne le fin mot de l’histoire un jour, les deux théories principales sont toutes deux intéressantes et nous donne à réfléchir sur ce qui anime un homme en premier lieu : l’amour.

Le chevalier du roi

Source : https://www.youtube.com/watch?v=iyij4Y-3UhI

Paroles :

Spoiler:
 

Histoire : Ce chant est très populaire à Ishtar, et il n’est pas rare de l’entendre chanter dans les tavernes. À l’origine, cette chanson était une tentative du roi humain de l’époque, Magnus III, d’étendre son emprise sur les territoires ishtariens. En effet, à l’époque, Ishtar était déjà un nid de parias et de pirates, une région très difficilement contrôlable à cause de la grande soif de liberté de ses habitants. Ils méprisaient le roi, et ne manquaient pas une occasion de la rappeler. Excédé, le roi aurait alors tenté, sur les conseils d’un de ses plus fidèles chevaliers, de raffermir son emprise par la culture : il aurait fait composer cette musique qu’il aurait peu à peu introduit à Ishtar, afin de montrer à tous la bonté des chevaliers du roi, et l’entente possible qu’il pouvait y avoir entre les hommes de Stellaraë et ceux d’Ishtar. L’effet fut visiblement mitigé, quand on sait qu’Ishtar est désormais sous contrôle pirate. Et pourtant, cette chanson perdure dans le temps, sans que ceux qui la chantent ne comprenne le réel sens derrière les paroles.[/quote]



Cette œuvre rapporte 1 topaze et 40 pièces d'or à Brendan
Revenir en haut Aller en bas
 

[Officiel]Quelques chants traditionnels dùralassiens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre de Dùralas :: Ville de Stellaraë :: La bibliothèque :: Rayon A - Culture et éthologie-