AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : RosaFantazy
Le Monde de Dùralas a précisément 2087 jours !
Dùralas, le Jeu 18 Juil 2019 - 21:20
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez
 

 [LIBRE] Un sacré brin de femme dans une sacrée taverne avec de l'alcool sakément fort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thauthaudarmafur
Arlequin

Thauthaudarmafur

Messages : 407
Expérience : 1162
Masculin Âge RP : 52

Politique : 01
Métier : Forgeron d'A. - Compagnon
Titres:
 

(Calebasse démoniaque, +200, v+200, Calebasse Piñata : Les récompenses en pièces d'or de fin de combat concernant les tours passés sont multipliées par 10 [le voleur aura le droit à une multiplication par 20])

Stats & équipements
Vitalité:
[LIBRE] Un sacré brin de femme dans une sacrée taverne avec de l'alcool sakément fort 1559870510-barre-vie-gauche1840/1840[LIBRE] Un sacré brin de femme dans une sacrée taverne avec de l'alcool sakément fort 1559871461-barre-vie-rouge  (1840/1840)
Vitesse: 1010
Dégâts: 230

[LIBRE] Un sacré brin de femme dans une sacrée taverne avec de l'alcool sakément fort Empty
MessageSujet: [LIBRE] Un sacré brin de femme dans une sacrée taverne avec de l'alcool sakément fort   [LIBRE] Un sacré brin de femme dans une sacrée taverne avec de l'alcool sakément fort EmptyDim 14 Juil 2019 - 11:55

« Dis moi Thauthau... »

« Mh.. ? »

« Tu serais pas un tantinet raciste ? »


Le nain haussa le sourcil droit et releva la tête, abandonnant sa réflexion sur la partie de KvUnT qu’il menait avec sa compagne à la chevelure si rousse, Hélène. Celle-ci le fixait, les iris brillant d’une interrogation franche mais, comme à son habitude, sans jugement. Thauthaudarmafur fit une moue dubitative. Une telle question d’une humaine envers un nain était pour le moins compréhensible.

« J’accorde mon respect envers ceux qui font preuve d’honneur. La tolérance naine n’est pas comme celle des humains, ça non. Prenons les elfes, pour parler des pires raclures de c’monde. Il y a bien longtemps, il n’existait que quelques races, telles les hommes, les elfes, les nains, et quelques autres peuples moins sociabilisés. On a voulu faire un commerce avec les hommes et les elfes, mais ces derniers nous ont trahi. Ils attaquèrent nos caravanes marchandes, et humilièrent l’ambassadeur nain envoyé pour régler l’affaire, coupant sa barbe à la racine. La barbe représente notre sagesse et notre expérience, la raser est donc un acte hérétique qui ne saurait demeurer impuni. Bien que leur arrogance ne nous plaisait pas, on a tenté un rapprochement, mais une espèce qui nous humilie ainsi n’aura jamais plus le respect nain. »

« Mais faire un tel amalgame mène peut être à haïr des elfes qui auraient pu s’avérer de bons alliés, non ? »

« Les nains ne veulent pas pour alliés des êtres hautains et sûrs d’eux-mêmes. »

« Vous êtes sacrément rancuniers... »

« Ouep. À toi d’jouer. »


Hélène eut un sourire en coin devant la franchise de son compagnon nain. Elle aimait bien relever les différences de cultures et d’états d’esprit entre leurs deux peuples. Les nains, en un sens et bien à leur manière, étaient plus simples et vrais. L’hypocrisie dont les humains savaient faire preuve -et elle avait pu en faire les frais- n’était pas même envisageable chez les nains. Elle consulta sa main composée de 3 cartes de son deck de KvUnT et se mordit la lèvre inférieure. Le deck front de son ami était solide, et son premier deck avait encore de nombreuses failles qu’elle devrait combler… Elle posa une carte et décida de terminer sa phase de préparation, organisant son attaque en tentant de percer la défense des Guerriers du Banni. Celui-ci opina de la tête, indiquant que la stratégie de la jeune femme était intéressante mais méritait d’être perfectionnée. Il déposa sa fameuse carte « La Charge », qui conclut le duel de KvUnT par la victoire du nain. Hélène soupira et s’affala contre le dossier de sa chaise.

« Décidément… Je n’arrive jamais à t’empêcher de poser ta composition ! »

« N’essaie pas de faire un deck contre le mien, fais toi une combinaison qui t’est propre. Faire un deck pour contrer un autre deck précis n’est pas une bonne idée, j’te l’assure. »


Hélène hocha la tête et détourna le regard, contemplant la taverne dans laquelle ils avaient élu domicile depuis quelques jours : « La Digue du Fût ». C’était la plus grande auberge qu’elle avait été amenée à voir, et pourtant elle avait servi dans l’une des plus fameuses de Stelleraë. Elle échangea un regard avec une des serveuses, lui lançant un sourire charmant, provoquant son intérêt. La serveuse, en effet, se rapprocha des deux compagnons et prit leurs commandes.

« Ce sera une pinte pour mon ami, et du rhum pour moi. »


Le nain adressa un regard étonné à la jeune femme en entendant sa commande. Alors que la serveuse s’en allait préparer les boissons, ils échangèrent un regard, les yeux du nain prenant en compte le balancement des hanches de la jeune femme s’éloignant. Hélène éclata de rire, et ramassa son jeu.

« Sacré brin de femme, hein ? »

« Par tous les Dieux, j’ai un problème avec les serveuses. Du rhum, mh ? »

« Prie ton Grimnir qu’elle ne te suive pas dans tes aventures ! »


La jeune femme avait déclaré cela avec une lueur taquine terriblement brillante dans les yeux, avant d’enchaîner, un large sourire dévoilant des dents blanches aux lèvres.

« Oui, j’ai envie d’essayer la boisson d’ici. Il faudra bien que je m’y fasse non ? »

« Que tous mes Dieux me foudroient si je me fais une équipe de serveuses pour rallier Ogh Hen Kìr.  Ceci dit, elle a du potentiel… Le rhum est une boisson forte, évite de recracher sur mes cartes. »

« On ne peut nier qu’elle a son charme la petite brune… Je vais peut être l’inviter à la chambre. Je cracherai sur la table d’à côté si je dois le faire, ils sont trop morts de toute façon pour m’en vouloir... »


Le nain jeta un œil à la table à sa gauche, jugeant deux vieillards avachis sur leur table, ivres morts.

« Invite-la pour toi dans c’cas, je n’me sens pas d’humeur pour des sauteries nocturnes. C’foutu poison m’tape encore la cervelle. J’aime pas l’avouer, mais ce gobelin des kazhariens m’a sauvé la vie. »

« Thauthaudarmafur, pas d’humeur pour une jolie demoiselle ? Tu es sûr qu’il t’a totalement soigné, là tu m’inquiètes… En parlant de ce Grabuge… J’y ai réfléchi. Je pense qu’il n’est pas un gobelin des montagnes comme tu en as connu, Thauthau. »


Le Banni inclina légèrement la tête, ne comprenant pas les propos de la jeune femme. Quelques jours auparavant, ils étaient sortis de l’Antre de la Liche, et, avec Grabuge et Baldwin -l’elfe inutile étant reparti pour sa forêt-, avaient foncé vers Ishtar afin de se guérir du poison maléfique altérant leurs sens. À cette occasion, le gobelin et ses connaissances médicinales avaient énormément apporté au nain, qui ne pouvait le nier.

« Cesse de me torturer, j’te dis qu’j’ai pas envie c’soir. J’te la laisse, tu d’vrais être r’connaissante. Pas un gobelin des montagnes ? »

« Tu as toute ma gratitude, maître nain ! »


Alors que Thauthaudarmafur grognait, n’aimant décidément pas cette appellation, la serveuse revînt, non sans échanger un regard avec Hélène, avant de repartir.

« Oui, je pense que c’était un gobelin des forêts. Je me suis renseignée, et effectivement ceux-ci ont des affinités plus particulières avec les herbes, et sont bien plus socialement ouverts. »

« Ça collerait effectivement…  Quoi qu’il en soit, je retiens cet être. Je lui suis redevable. »


Hélène sourit, visiblement amusée de voir son ami, malgré un état d’esprit bien nain, faire preuve d’une justice implacable. Elle leva sa bouteille, trinquant avec le Banni avant de porter le goulot à ses lèvres. Le vieillard à sa droite ne broncha même pas à la douche de rhum qu’il se prit alors.




~ Puisse Grungni veiller sur votre honneur ~




État des slots d'arène : Garz-Doug VS Oló-Grabuge-Thauthau
| Disponible | Disponible



:dwarfe:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[LIBRE] Un sacré brin de femme dans une sacrée taverne avec de l'alcool sakément fort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La femme dans le cinéma italien [thèse gloubibglouba]
» Que je meurs à l’instant si l’envie me reprend de remettre ma tête dans la gueule du serpent [ pv Monsieur ]
» Une ruelle sombre
» La Boîte de Nuit de Kid
» Un secret, c'est sacré. [solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sud de Dùralas :: Village d'Ishtar :: Port d'Ishtar [Zone communautaire] :: La Digue du Fût [Zone communautaire]-