AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Ehawee
Le Monde de Dùralas a précisément 2121 jours !
Dùralas, le Mer 21 Aoû 2019 - 13:22
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez
 

 Représentation du Cirque de l'Eclipse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Azriel
Arlequin

Azriel

Messages : 348
Expérience : 1288
Masculin Âge RP : 180 ans

Politique : 16
Métier : Forgeron d'A. - Apprenti
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Représentation du Cirque de l'Eclipse 1559870510-barre-vie-gauche1205/1205Représentation du Cirque de l'Eclipse 1559871461-barre-vie-rouge  (1205/1205)
Vitesse: 690
Dégâts: 275

Représentation du Cirque de l'Eclipse Empty
MessageSujet: Représentation du Cirque de l'Eclipse   Représentation du Cirque de l'Eclipse EmptyLun 29 Juil 2019 - 0:07

La saison était lourde, mais par chance, la localisation de Kastalinn, au nord de Dùralas, offrait au Cirque et à ses pensionnaires un temps supportable. Le chapiteau avait été monté en face de la ville, avec une vue directe sur ses murailles. Azriel était quelque peu fermé, perdu dans ses pensées. Lui qui pensait avoir tourné la page kastalinnoise de sa longue existence, voilà que les affaires l'y avait ramené. Comme quoi, quand le destin a quelque chose de prévu pour vous...

Mais l'heure n'était pas à l’apitoiement ou aux questions. Les spectateurs s'étaient amassés sur les gradins, et commençaient à piailler d'impatience. Près du vampire, Charlotte dormait paisiblement. Ou faisait-elle semblant de dormir ? Impossible de savoir avec elle. Azriel enfila son masque, respira un grand coup, et entra en scène.

- Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, damoiseaux, gentes dames, petits et grands, bienvenue au Cirque de l'Eclipse ! Si vous êtes venus jusqu'ici, c'est que vous cherchez l'évasion et le rêve... Et bien laissez-moi vous assurez d'une chose : vous êtes au bon endroit ! Pour notre représentation, vous aurez, entre autres, le plaisir de découvrir Holy, la grande Musicienne des émotions, qui vous emmènera dans son univers onirique. Mais ne partez pas trop loin, car vous manqueriez le désormais célèbre Zecharel, l'Acrobate fantasque, qui vous donnera des frissons à ne pas en fermer l'oeil ! Enfin, pour une exceptionnelle première, vous aurez le privilège d'assister aux déambulations de Mélaskholés Hyprate, l'Innocent mélancolique ! Que le spectacle commence !




Représentation du Cirque de l'Eclipse 1562193775-blason-transparent
La vie est un spectacle dont la mort est la dernière représentation.
Couleur des dialogues : Lilas







Combats d'arène
Vs G.L.A.D.I.A.T.O.R.
Libre
Libre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Holy
Habitant(e) connu(e)

Habitant(e) connu(e)
Holy

Messages : 136
Expérience : 671
Féminin Âge RP : 19

Politique : 01
Métier : Forgeron d'A. - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Représentation du Cirque de l'Eclipse 1559870510-barre-vie-gauche455/455Représentation du Cirque de l'Eclipse 1559871461-barre-vie-rouge  (455/455)
Vitesse: 283
Dégâts: 110

Représentation du Cirque de l'Eclipse Empty
MessageSujet: Re: Représentation du Cirque de l'Eclipse   Représentation du Cirque de l'Eclipse EmptyMer 7 Aoû 2019 - 17:12

« Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, damoiseaux, gentes dames, petits et grands, bienvenue au Cirque de l'Eclipse ! Si vous êtes venus jusqu'ici, c'est que vous cherchez l'évasion et le rêve... Et bien laissez-moi vous assurez d'une chose : vous êtes au bon endroit ! Pour notre représentation, vous aurez, entre autres, le plaisir de découvrir Holy, la grande Musicienne des émotions, qui vous emmènera dans son univers onirique. Mais ne partez pas trop loin, car vous manqueriez le désormais célèbre Zecharel, l'Acrobate fantasque, qui vous donnera des frissons à ne pas en fermer l'oeil ! Enfin, pour une exceptionnelle première, vous aurez le privilège d'assister aux déambulations de Mélaskholés Hyprate, l'Innocent mélancolique ! Que le spectacle commence ! »

« Ça va commencer ! Ça va commencer ! » Je trépignais d’impatience dans les coulisses.

À vrai dire, j’avais depuis longtemps pris goût à la scène, mais ce spectacle était bien différent qu’animer une taverne remplis de gens, soûls pour la plupart. J’avais hâte de ressentir de nouveau l’apaisement profond que ma musique pouvait provoquer chez les gens.

Et puis j’avais longuement répété chaque instant du numéro pour ce soir, voulant qu’il soit le plus parfait possible.

Melpohër se posta près de moi et d’un raclement de gorge coupa cours à mes réflexions. Je compris de suite le message.

« Oooh c’est à moi ? Ok, j’y vais ! »

L’excitation était à son comble jusqu’au moment où je me postais derrière le rideau qui séparait la piste… Calmant mon trac, je respirai un bon coup avant de m’avancer vers le centre. Contrairement à la dernière fois, j’avais décidé de ne pas commencer à jouer en coulisse.

Mes yeux vairons balayèrent le public toujours aussi nombreux. Gracieusement, avec des gestes théâtraux, je fis une révérence avant de porter mon instrument à mes lèvres. Alors, une mélodie chaleureuse combla le silence. Avec d’abord un rythme lent, laissant la douceur calmer les cœurs les plus durs et les transporter dans mon monde.

Puis petit à petit, il changea, accompagné des jumeaux musiciens, il s’accéléra, devenant joyeux, fêtard et les spectateurs se mirent à taper des mains et des pieds en se dandinant sur leurs sièges. Les rires fusèrent et les gens chantaient à tue-tête, car j’avais choisi une chanson que tous pouvaient connaître.

Alors je laissais le relais à Octave et Rémi le temps de montrer un pas de danse original aux spectateurs devenus danseurs. Je repris la chanson à la flûte en bougeant mes pieds, nous étions désormais dans l’atmosphère d’une fête de village animée.

La chanson se termina, et le silence tomba d’un coup dans la salle. Après quelques secondes de suspense, le public applaudit et je fis de nombreuses révérences avant de me retirer, au bord de l’évanouissement tant j’étais essoufflé, mais ne pouvant pas rester en place. Melpohër me réceptionna, un outre d’eau dans les mains.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valphégas
Fantôme sanglant

Valphégas

Messages : 808
Expérience : 2173
Masculin Âge RP : 21

Politique : 80
Métier : Mineur - Compagnon
Titres:
 

(Nalphégius, Pégase de Valphégas [Amélioré] +200, v+200, 100 ; approche furtive : la vitesse est augmentée de 20% au premier tour)

Stats & équipements
Vitalité:
Représentation du Cirque de l'Eclipse 1559870510-barre-vie-gauche1045/1045Représentation du Cirque de l'Eclipse 1559871461-barre-vie-rouge  (1045/1045)
Vitesse: 784
Dégâts: 1342

Représentation du Cirque de l'Eclipse Empty
MessageSujet: Re: Représentation du Cirque de l'Eclipse   Représentation du Cirque de l'Eclipse EmptyJeu 8 Aoû 2019 - 4:39

J'acquiesçai vivement alors que Rémi me racontait, avec une frénésie presque enfantine, des anecdotes sur son passé dans le Cirque. Octave, lui, tentait plutôt de se focaliser sur leur entrée imminente sur scène, mais on voyait qu'il ne pouvait tout à fait occulter ce que racontait son frère. De tous les artistes du Cirque que j'avais appris à connaître, quand je les suivais pour quelques semaines, c'était bien les jumeaux musiciens qui me fascinaient le plus. Ils me faisaient souvent poser des questions sur Nalphégius et moi, qui partageons le même corps mais d'une façon différente. Lui aussi écoutait-il distraitement quand il prétendait dormir?

"Je te rassure je n'écoute pas tes mièvreries avec la dame Gabrielle ou je ne sais quelle autre traînée."

Je ricanai mentalement.

"Allons, parle mieux de ma future femme, mon cher frère."

Son rire mental se mêla au mien, au moment où Rémi me demanda:

"Et toi, ça t'arrive de repenser à avant le Cirque?"

Je lui fis un petit sourire gêné, comme j'avais l'habitude de travestir mes émotions quand je devenais Zechariel, l'Acrobate Fantasque. Puis je lui répondis sobrement:

"Boarf, pas trop. Ma vie d'avant n'était pas très palpitante. J'aidais mes parents dans les champs, et je faisais quelques tours de jonglage à la taverne. La belle vie, mais trop monotone. T'en penses quoi toi? Tu privigélierais la sécurité à l'aventure?"

Il sembla réfléchir un instant, instant dont je profitai pour parler à mon frère, toujours sans la voix.

"Quel drôle de personnage je me suis fait en devenant Zechariel!"

"Si y a bien un truc avec lequel tu es doué, c'est le déguisement, mon frère. Tu as toujours préféré le velours au fer."

"Comme si j'aimais pas le bruit d'une dague qui s'enfonce dans la gorge d'une proie. Mfuh."

Rémi me répondit finalement:

"J'aimerais bien vivre une vie telle que celle que tu as eu, mais le Cirque est ma famille et j'y suis désormais lié."

Avant que je ne lui demande où il voulait en venir, Azriel finit son discours de bienvenue et Holy rentra sur scène. C'était à leur tour de lancer le spectacle. Je ne saurais dire si c'était une sorte de stimulation qu'ils exercaient sur la musique de Holy, mais les frères musiciens embellissaient toujours la mélodie d'Holy, et augmentait l'efficacité de son obscure magie de contrôle des sentiments. Je préférais d'ailleurs souvent éviter de les entendre répéter, car je n'aimais pas l'idée que quelqu'un ait la moindre influence sur mes émotions. Le contrôle, c'était la clé du succès dans de nombreux domaines.

Ils partirent donc à la suite de Holy et commencèrent rapidement leur numéro, alors que je me tournai vers l'abyssale et son tigre pour les jauger du regard, l'air intimidé. Ce fut l'abyssale qui prit la parole la première, me disant d'une voix erraillée:

"Alors mon mignon, on craint la scène?"

J'acquiesçai de la tête, sans mot dit, et elle me répondit en s'esclaffant:

"Bah, tu t'y feras vite. Mon conseil, c'est de tout oublier quand tu présentes ton numéro. Tu n'es plus Zecharel, mais l'Acrobate Fantasque."

Je marmonai un timide "Merci..." accompagné d'un petit sourire et d'un coup d'oeil vers le tigre avant de replonger mon regard sur scène. Leur numéro semblait bien se dérouler, et le public était captivé par la musique que j'occultais volontairement, afin d'en minimiser les effets. Je passai de longues minutes à les regarder jouer, le regard vide, en réalité occupé à réfléchir à mes ambitieux et sombres projets. Plus rapidement que je ne l'aurais cru, les jumeaux et Holy revinrent en coulisse, me jetant un coup d'oeil qui signifiait que c'était à moi. Sursautant presque naturellement, car j'étais perdu dans mes pensées, je hochai vigoureusement la tête et rentrai en trottinant, déjà en tenue bariolée.

Autour de moi, le public était déjà captivé, et leurs attentes étaient hautes. Bah, que leurs attentes soient hautes, avec moi elles seront comblés et bien plus encore. J'étais sûr de moi, comme toujours, mais tentait tout de même de laisser transparaître cette innocence de Zecharel, crispant mes muscles faciaux pour paraître plus insouciant. Je laissai quelques secondes le temps défiler, seulement baigné par les regards des spectateurs. Puis, sans crier gare, je dégainai deux couteaux de ma poche et les projeta vers le haut du chapiteau. Accrochés à des fils solides mais très peu visibles, ils vinrent s'enrouler autour de deux cerceaux que nous avions installé la veille en mêùe temps que quelques froufrous sur le plafond du chapiteau, et retournèrent dans mes mains. Je ne vis qu'au dernier moment que mes calcules avaient été inexacts de quelques millimètres, et que les couteaux allaient louper ma main pour me glisser des doigts. Heureusement, j'utilisai mon pouvoir pour dévier de peu leur trajectoire et les réceptionnai d'un grâcieux mouvement de poignets. Mais ça, ils n'avaient pas besoin de le savoir.

Désormais accroché par les bras au toit du chapiteau, je tirai afin de me propulser dans les airs, tirant en fait sur les fils afin de me hisser. Les spectateurs semblaient ébahis par la grâce avec laquelle je m'envolai, et certains eurent une exclamation d'émerveillement.

Ce n'était que le début de mon tour. Arrivé à une certaine hauteur, sans crier gare, je me mis à dégainer à la volée plusieurs couteaux et à jongler avec, me payant même le luxe de faire une petite danse dans les airs, sur l'air précédent de Holy qui m'était un peu resté en tête. Avec l'illusion, les gens me voyaient sûrement flotter, alors que je ne faisaient qu'utiliser les fils, limitant ainsi l'utilisation de mes pouvoirs. C'était l'Abyssale qui m'avait donnée l'idée, me voyant me fatiguer inutilement en me propulsant en l'air à l'aide de mes pouvoirs si coûteux en énergie. Elle m'avait rappelé que le Cirque proposait aussi du matériel pour "truquer" les tours. Quoique le vrai terme qu'elle avait employé fut "aider" les tours à aboutir. Au début peu emballé, mon personnage de l'innocent Zecharel oblige, je me pliai finalement à son idée et je dois dire que j'en fus jusqu'à maintenant satisfait. Fini, les problèmes de baisse de tension quand je tirai trop sur mes pouvoirs.

Après avoir passé quelques temps à jongler, tentant parfois quelques folies que je rattrapais bien vite à l'aide de la télékynésie, je me mis à faire quelques tours d'acrobatie, allant d'un bout à l'autre du chapiteau grâce à un effet de balancier, et faisant quelques pirouettes dans les airs.
Puis, alors que je commençais à transpirer et voyant que le tour arrivait à son terme, je chargeai droit vers les froufrous que nous avions installé sur le plafond et les saisit avant de donner un coup de poignet sec, rompant les fils qui me permettaient de donner l'illusion de flotter en l'air. Je me dirigeai alors droit vers le sol, froufrous en main. Je m'écrasai alors violemment, genou en avant, utilisant un peu de mon pouvoir pour freiner la chute. Tout le monde retint son souffle, et j'entendis déjà des murmures chez le public, se demandant si tout ceci était bien normal et si je ne m'étais pas tué.
Finalement, après quelques secondes de flottement, j'ouvris mes bras et dévoilai les froufrous, qui se trouvaient en réalité être des ailes noires. Le public se mit alors à applaudir, voyant que c'était la fin de ma représentation, et je fis quelques courbettes gênées avant de me diriger vers les coulisses. Octave, Rémi et l'Abyssale étaient là, et vinrent me féliciter pour avoir maîtriser le tour et la foule.
Je commençai à apprécier la vie de forain, et me nourissait avec plaisir de la célébrité que cela m'apportait. Mais pour les autres, Zecharel était là pour le frisson, et la gloire ne l'intéressait guère. Le rare qui n'était réellement pas intéressé par la gloire, je pense que c'était le bouffon, Mélaskholès. Tiens, d'ailleurs, n'était-ce pas à lui de passer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélaskholés Hyprate
Arlequin

Mélaskholés Hyprate

Messages : 196
Expérience : 925
Masculin Âge RP : 23

Politique : 00
Métier : Sculpteur - Apprenti
Titres:
 

(Chien commun +80, v+50)

Stats & équipements
Vitalité:
Représentation du Cirque de l'Eclipse 1559870510-barre-vie-gauche1590/1590Représentation du Cirque de l'Eclipse 1559871461-barre-vie-rouge  (1590/1590)
Vitesse: 478
Dégâts: 220

Représentation du Cirque de l'Eclipse Empty
MessageSujet: Re: Représentation du Cirque de l'Eclipse   Représentation du Cirque de l'Eclipse EmptySam 10 Aoû 2019 - 12:49

Attendant patiemment dans les loges que son tour ne vienne, Mélaskholés écouta la première prestation qui était celle d'Holy. Elle joua de son instrument et calma la foule qui avait frappé des mains lors de son entrée sur scène. Ce qu'il entendait lui reposa quelques instants l'esprit emporté par les notes diablement mélodieuses. Cela lui fit le plus grand bien car il ne ressentait que sérénité. Même le public n'osa pas interrompre par des applaudissements avant qu'elle ne termine. Le jeune homme leur en était d'une reconnaissance démesurée. A son plus grand désarroi, Holy termina sa prestation et Mélaskholés fut de ceux qui applaudirent avec frénésie.

Elle quitta la scène, s'effaçant de la scène pour laisser les frères sous les projecteurs. Ils jouèrent vraiment bien également, mais l'effet n'était pas le même, loin de là. Mélaskholés attendit que leur numéro se termine, bercé par ses bâillements réguliers. Ils finirent (enfin) à leur tour sous une salve d'applaudissements qui était toutefois moins énergique que pour la jeune et douce Holy. Après la douceur succéda l'épouvante avec avec L'Acrobate Fantasque. Le public retenait son souffle et parfois, un « Oooh » général retentissait.
Etant bientôt son tour, comme l'avait annoncé Azriel, l'Innocent Mélancolique alla à la rencontre des musiciens afin de préparer sa prestation.

« Hey... Vous ! Là-bas, oui oui vous ! » Héla-t-il sans parvenir à se souvenir de leurs prénoms. Il les rejoignit, l'esprit préoccupé. Pourquoi n'arrivait-il pas à s'en souvenir ? Changeaient-ils de noms ? Cela était la réponse la plus logique après tout et cela expliquerait cette situation. Trop heureux d'avoir réussi à résoudre, ce mystère il leur expliqua ce qu'il attendait d'eux.
« Comme durant la répétition, celle que nous avons faite tous ensemble, vous allez jouer votre morceau pendant que moi je danserai. C'est compris ? » Leur demanda-t-il. Quand il obtint un hochement de tête de leur part, il poursuivit comme un vrai chef d'orchestre. « Soit ». Ils se préparèrent tous à la file indienne derrière le rideau. Le jeune homme n'était pas anxieux, bien au contraire. Il riait intérieurement en repensant à ces bons petits soldats qui lui obéissaient presque aveuglément. Un désir soudain de leur donner des ordres absurdes lui vint à l'esprit. Les réaliseraient-ils ? Très certainement, ce qui le fit rire cette fois-ci ouvertement.

Enfin, leur tour arrivait. La foule acclamait les artistes à venir, annonçant que le spectacle commençait pour eux. Avançant sur la scène le premier, Mélaskholés souriait à pleine dents. Son masque masquait toutefois ses expressions, ne laissant de ce fait que les yeux pour parler. Les musiciens le suivirent alors sur scène. Soudainement, il s'arrêta et se retourna vers eux et les fusilla du regard. Malgré le masque, ils perçurent aussitôt sa colère et s'arrêtèrent à leur tour sans oser bouger.
« Qu'est-ce que vous faites ? » Demanda-t-il suffisamment bas pour que le public ne l'entende pas. « C'est l'Innocent Mélancolique que je sache, pas l'Innocent Mélancolique et ses ombres qui lui collent au cul ! Non ? Alors, Ouste » Fit-il d'un geste de la main. « Votre place est derrière le rideau, on s'en fou de votre tête, on a seulement besoin de votre musique ! »

Ils retournèrent précipitamment se cacher et s'installèrent pour commencer à jouer. Mélaskholés ignora tout des soupirs et des marmonnements plaintifs. Il s'avança alors sur le devant de la scène et se courba en signe de salutation. Le public applaudit, mitigé entre la confusion et la gêne. Mais lorsque la musique débuta, tous oublièrent ce fâcheux contretemps.
Mélaskholés bougeait son corps au rythme de la musique, évidemment. Pendant qu'il gesticulait il sourit à l'idée de danser sans suivre le rythme. Quel drôle d'effet cela aurait ! Toutefois, il s'en abstint et s'en tint à ce qu'il avait répété. Son véritable défi n'était pas de bien danser, ça il savait faire. Ce qu'il cherchait avant tout, c'était de communiquer sans qu'il ne parle et sans son visage. Pour ne pas trahir ses émotions il ferma même les yeux. Seul son corps allait parler ce soir.

Etait-ce une chance que son corps ne lui appartienne pas ? C'était une certitude lorsqu'il était sur scène. Une danse orchestré avait le défaut de manquer de naturel. Or là, il y avait comme une poupée de chiffon dont les ficelles étaient tirées par une main divine. Tel un Dieu qui insufflait la foi, Mélaskholés insufflait des émotions. Il semblait que le public écoutait une histoire des plus tristes. Un lourd silence guidait l'Arlequin qui était seul à exister. Son corps bougeait seul tandis que son esprit pensait à tout autre chose comme s'il s'agissait d'une entité bien distincte. La musique s'arrêta sur une longue note transmettant toute la mélancolie d'une vie. Personne n'osa applaudir de peur de briser cette magie. C'était, semblait-il une véritable réussite - l'émotion était bien là, palpable.
Quand Mélaskholés les regarda et vit des yeux humides ainsi que des expressions épouvantées par tant de beauté, il se mit à rire à gorge déployée brisant définitivement ladite magie. Ils faisaient une de ces têtes, c'était à mourir de rire !







RP en cours (2/2)
- De Vastes Océans et de Trésors Écailleux
- Libre


Combat en arène en cours(1/3)
- Libre
- Libre



RP événementiel en cours
- Aucun pour le moment

Représentation du Cirque de l'Eclipse Signat10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Représentation du Cirque de l'Eclipse Empty
MessageSujet: Re: Représentation du Cirque de l'Eclipse   Représentation du Cirque de l'Eclipse Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Représentation du Cirque de l'Eclipse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» représentation de Kusari Kitani
» [validé] T. Pratchett (en cours)
» Représentation de Sterne [LIBRE]
» [FB 1623] Big brother is watching you
» Cerbère (mythologie grecque)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nord de Dùralas :: Ville de Kastalinn :: Alentours de la ville-