AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Nouvelle tête
Le Monde de Dùralas a précisément 2177 jours !
Dùralas, le Mer 16 Oct - 16:19
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez
 

 Rencontre en terres elfiques [Pw Thorek Sveresson, Niobē]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ragnör Lüpusànghrën
Technophile

Ragnör Lüpusànghrën

Messages : 423
Expérience : 2230
Masculin Âge RP : 112

Politique : 130
Métier : Bûcheron - Compagnon
Titres:
 

( G.O.L.E.M +360, 150, v+290, contre-coup de 80)

Stats & équipements
Vitalité:
Rencontre en terres elfiques [Pw Thorek Sveresson, Niobē] 1559870510-barre-vie-gauche3217/3217Rencontre en terres elfiques [Pw Thorek Sveresson, Niobē] 1559871461-barre-vie-rouge  (3217/3217)
Vitesse: 939
Dégâts: 1737

Rencontre en terres elfiques [Pw Thorek Sveresson, Niobē] Empty
MessageSujet: Rencontre en terres elfiques [Pw Thorek Sveresson, Niobē]   Rencontre en terres elfiques [Pw Thorek Sveresson, Niobē] EmptyDim 4 Aoû - 3:02

Cela faisait approximativement dix jours que les deux collègues kazhariens avaient quitté l'antre de KazharHeim pour partir en expédition. L'Imperator avait été clair : dans la mesure où les Skarniens devenaient une menace évidente pour tous, il était nécessaire de bâtir des liens avec la majorité des factions, y compris la Garde Zéphyr, bien que les Kazhariens ne soient pas les plus à même de converser avec les "Oreilles pointues". C'est ainsi que Thorek Sveresson et Ragnör Lüpusànghrën avaient été affectés par Moradund en personne pour prendre part à cette mission. Les deux individus devaient donc se rendre sur les terres des Elfes sylvestres, et tenter de rentrer en contact avec des membres de la garde zéphyrienne, si possible assez haut placés. Les Kazhariens savaient que les Elfes pouvaient être farouches, c'est pourquoi on avait limité le nombre de personnes missionnées à deux, pour éviter que les autochtones croient à une tentative d'attaque.

Les deux camarades avaient donc pris la route, avec l'objectif d'obtenir une discussion, que la réponse soit positive ou négative, et qu'ils rentrent faire un rapport. Seulement voilà, ils ne s'attendaient pas à ce que l'expédition soit aussi mouvementée. Le premier problème vint dès le départ, lorsque l'un et l'autre se rendirent compte qu'aucun des deux n'avait de monture. Ils devraient donc faire le trajet à pied, ce qui triplait aisément la durée du voyage. Le second problème, c'est qu'ils devraient traverser tout le désert de Harena, particulièrement chaud en cette période (les astronomes nains prédisant des chaleurs battant tous les records sur la capitale stellaroïse). Le dernier problème, et pas des moindres, c'est qu'ils devaient partir chargés pour le besoin de l'expédition : nourriture, boisson, équipements, et de quoi dormir. Tout ceci n'augurait rien de bon pour le voyage.

Comme ils s'y attendirent, le périple fut rude jusqu'à la région ouest de Dùralas. Le manque de monture se fit vite ressentir avec leurs pieds cloqués, la chaleur fut effectivement au rendez-vous, et leurs bagages étaient particulièrement lourds. Ils parlèrent peu durant l'expédition, préférant économiser des forces. Et, d'une manière générale, Thorek ne s'exprimait que lorsqu'il estimait que c'était nécessaire. Quant à Ragnör, eh bien, il redoutait quelque peu d'être refusés en arrivant sur les terres elfiques. Quel désastre ce serait si leur longue traversée ne servait à rien !

L'explorateur et le technophile étaient -depuis le début de la matinée- arrivés dans le territoire des Elfes et de la Garde Zéphyr, et déambulaient sur les sentiers naturels de la forêt Sylfaën. Ils étaient arrivés par le nord, et il descendait progressivement en direction de la ville principale : Endorial. En chemin, ils étaient passés devant un bosquet à l'aspect fort étrange, puis dans ce qui semblait être un ancien village elfique, où il avaient pu apercevoir de loin quelques autochtones. Ils débouchèrent bientôt sur une petite clairière, devant laquelle Ragnör se stoppa.


- Je ne sais pas ce qu'il en est pour toi, Thorek, mais mes pieds réclament une pause. Faisons une halte ici, si tu le veux bien.

Ce disant, l'elfe-thérianthrope vint s'adosser contre un arbre et posa son imposant sac sur le sol verdoyant de la clairière. Il sentait ses muscles légèrement meurtris.

- Excepté les quelques individus que nous avons aperçus tout à l'heure, c'est très calme pour l'instant. Je m'attendais à une faune locale beaucoup plus importante, comme quoi. Qu'en penses-tu, de cette région ?

Il se doutait de la réponse, mais il était curieux de nature de savoir ce que ses compagnons pouvaient penser.




Rencontre en terres elfiques [Pw Thorek Sveresson, Niobē] 11251310Rencontre en terres elfiques [Pw Thorek Sveresson, Niobē] Defini11


-Merci à Mohana Dharitri pour le superbe kit avatar + bannière :aimer: -
Couleur des dialogues :
 #008080

RP en cours :
:lgarou:-  :lgarou:

Triple-compte de Dilon
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.forumactif.org
Thorek Sveresson
Explorateur

Thorek Sveresson

Messages : 360
Expérience : 2237
Masculin Âge RP : 164 ans

Politique : 78
Métier : Mineur - Maître
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Rencontre en terres elfiques [Pw Thorek Sveresson, Niobē] 1559870510-barre-vie-gauche2130/2130Rencontre en terres elfiques [Pw Thorek Sveresson, Niobē] 1559871461-barre-vie-rouge  (2130/2130)
Vitesse: 416
Dégâts: 2009

Rencontre en terres elfiques [Pw Thorek Sveresson, Niobē] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre en terres elfiques [Pw Thorek Sveresson, Niobē]   Rencontre en terres elfiques [Pw Thorek Sveresson, Niobē] EmptyDim 4 Aoû - 10:48

.
    Une délégation diplomatique pour un premier contact. Et l’Imperator avait jugé bon de l’y envoyer.

    Il y avait des jours comme ça où même Thorek doutait temporairement de la perspicacité de son dirigeant. Temporairement néanmoins, si cet ordre avait été donné, c’est qu’il y avait une raison derrière. Mais autant l’explorateur comprenait le choix de Ragnör, autant le sien restait plus flou. On a besoin de cartes de la région, lui avait-on indiqué pour répondre à sa surprise. Mouais, s’ils le disaient.

    Forcément, vu les conditions, le voyage fut éprouvant et ce malgré la condition naine de Thorek. Il avait l’habitude de marcher au frais, sur de la roche, dans une semi-pénombre et dans des endroits étriqués, pas en plein milieu d’un désert, sous un soleil de plomb et sur du sable. Quand même, qu’est-ce que c’était que ces températures ? On se croirait à côté d’une forge ! Il y avait de la lave sous le sable du désert ou quoi ? Même Ragnör, pourtant plus habitué à la surface n’était pas en meilleur état. Ah ! Lui qui voulait voir Stellaraë, le nain avait pour ainsi dire été vacciné de cette envie pour un bon moment. Et ce ne fut pas la forêt qui améliora le tempérament de l’explorateur khazarien.

    Seul point positif, son métier de mineur lui avait peut-être bousillé le dos, mais il restait capable de porter de lourdes charges sans être trop gêné. Ainsi, Thorek avait récupéré le gros des provisions pour épargner à Ragnör le sort terrible qu’était une colonne vertébrale endommagée.

***

    Une fois bien engagé dans la forêt Sylfaën, et s’être pris toutes sorte de branches sur le front et les pieds, Thorek était finalement en pire état que durant la traversée du désert. Quand même, autant le sable ça se comprenait, mais on n’avait pas idée de faire un sol mou et vert recouvert de feuilles qui cachaient les aspérités.

     Ainsi, quand Ragnör proposa de faire une pause après avoir passé un village de locaux qui les avaient regardés de loin, Thorek acquiesça en soupirant lourdement. Sa carcasse vint alors s’effondrer sur le sol de la clairière (après avoir méthodiquement aplati une zone d’herbe autour de lui pour lui donner un minimum syndical de planéité), mais à bonne distance de la canopée. Il ne voulait pas approcher le moindre arbre de trop près lorsqu’il se reposait.

     Le nain retira alors sa capuche, le casque étant une fort mauvaise idée sous le soleil avait-il appris. Puis il entreprit de récupérer ledit casque afin de s’en servir comme bol pour un repas frugal à base de pain et de fromage. Certes, au vu de la pièce d’armure, cela revenait à manger dans une assiette en porcelaine cerclée d’or, mais c’était une vieille habitude de mineur.

     « Excepté les quelques individus que nous avons aperçus tout à l'heure, c'est très calme pour l'instant. Je m'attendais à une faune locale beaucoup plus importante, comme quoi. Qu'en penses-tu, de cette région ? »

     Thorek jeta un œil à son collègue par-dessus son épaule en mâchonnant (ou broyait) un bout de pain de pierre. Avec un grommellement, il farfouilla dans une poche de son sac de voyage et en sortit une des cartes qu’il avait tenté de dresser au cours de leur périple. L’examination prit quelques secondes au bout desquelles le nain se remit à gribouiller des notes dessus tout en répondant au thériantrope :

     « Sans surprise, j’ai connu mieux… Tu m’entends assez râler dans ma barbe pour savoir c’que j’en pense. »

     Le nain leva alors les yeux pour tenter d’apercevoir l’astre céleste avant de sortir un petit cadran solaire et un compas.

     « Mais ce qui… » – lèvement de tête supplémentaire – « me frustre le plus ici, c’est l’absence de repère. Ces arbres se ressemblent tous, sont tous verts. On n’voit pas de montagnes, pas d’aspérités notables, on a juste ces vagues chemins de terre. Dresser une carte potable d’tout ça tient de l’exploit. »

     Agaçé, le nain soupira de dépit et abaissa sa carte. Son regard se perdit un instant sur les environs et, pour une fois, il écouta les bruits environnants.

     « Après, faut reconnaître que c’n’est pas l’endroit le plus moche au monde. »

     Et il s’en retourna à sa cartographie.
Revenir en haut Aller en bas
Niobē
Nouvel(le) habitant(e)

Niobē

Messages : 30
Expérience : 321
Féminin Âge RP : 98 ans

Politique : 01
Métier : Bûcheron - Novice
Titres:
 

(Blaireau de Niobē, , +200, v+200, Vitesse macabre : Les debuffs de vitesse (équipements, pouvoirs, météo, etc.) n'ont aucun effet sur le propriétaire. En contrepartie, les buffs de vitesse n'ont pas non plus d'effet sur elle)

Stats & équipements
Vitalité:
Rencontre en terres elfiques [Pw Thorek Sveresson, Niobē] 1559870510-barre-vie-gauche540/540Rencontre en terres elfiques [Pw Thorek Sveresson, Niobē] 1559871461-barre-vie-rouge  (540/540)
Vitesse: 335
Dégâts: 345

Rencontre en terres elfiques [Pw Thorek Sveresson, Niobē] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre en terres elfiques [Pw Thorek Sveresson, Niobē]   Rencontre en terres elfiques [Pw Thorek Sveresson, Niobē] EmptyVen 11 Oct - 17:59

La faune se promenait, comme chaque jour et chaque nuit, dans la forêt. Elle en connaissait bon nombre de recoins et avait ses endroits favoris, bien loin de la civilisation.

Le seul endroit peuplé où elle s'était aventurée en cette dernière année, était la clairière des centaures. Ils avaient vite perçu en Niobē une âme innocente et sauvage, et l'avaient prise sous leur protection, bien que la faune n'ait jamais vécu ou ne soit restée auprès d'eux.
Elle appréciait ces créatures déjà par leur lointaine ressemblance avec elle, mais aussi, car ils l'avaient beaucoup aidée au cours des mois qui s'étaient écoulés, l'aidant à trouver des repères, mais aussi des manières de se protéger, ou de se nourrir. Ils lui avaient également appris à se vêtir, car la civilisation de Dùralas et les règles imposées par les humains l'exigeaient.
Seulement, Niobē détestait cela. Elle ne portait ses vêtements que lorsqu'elle se rendait chez les centaures. Le reste du temps, elle restait nue et libre comme l'air.


Niobē demeurait seule dans la forêt, et c'est ainsi qu'elle se plaisait. Cependant, un petit être tout velu s'était greffé à sa patte : un mignon petit blaireau tout peureux mais très câlin. Niobē, au départ, l'avait repoussé, mais à force de témérité et de persévérance, elle avait stoppé ses tentatives pour le faire fuir. L'animal ne possédait pas de nom, du moins pas en langage humain, que Niobē ne maîtrisait pas.
Les centaures lui apprenaient les choses doucement, au rythme de ce que la créature de la nature était prête à accueillir. Le langage ne l'intéressait pas, car, comme tous les animaux, elle arrivait à se faire comprendre d'autres espèces par son comportement.

La Satyre s'était allongée dans une clairière, à l'ombre d'un petit bosquet. Elle observait une pomme pourrissante sur le sol, allongée devant elle, et tous les petits insectes se nourrissant de ce fruit trop mûr, quand soudain elle entendit des bruits inhabituels dans la forêt.

Se mettant à quatre pattes afin de vite se cacher derrière un arbre, elle écoutait. Les sons qu'elle percevait lui semblaient si étranges, si anormaux. La seule chose qu'elle concevait comme potentiellement normale, était le bruit de pas sur le sol, mais elle songea au fond d'elle qu'il s'agissait là d'étranges sabots, et que les deux animaux approchant étaient de deux espèces distinctes qu'elle n'avait jamais croisé au sein de ces bois.

S'approchant subtilement et sans bruit, elle passait la tête par-dessus une petite butte qui lui donnait une visibilité sur les deux drôles animaux. Qu'ils étaient étranges ! Ils avaient une peau brillante, qui venait par dessus une similaire à la sienne, que le plus petit animal des deux venait d'ôter de sa tête... Pour se restaurer dedans ?!

Niobē ne savait pas quoi penser de ce qu'elle voyait, souhaitant rester là à observer cette étrange espèce qu'elle ne parvenait pas à reconnaître, si bien étaient-ils de la même espèce, car aux sons qu'ils produisaient, aux odeurs qu'ils émanaient et à leur pas retentissant sur la terre lors de leur arrivée, elle aurait juré qu'ils n'avaient pas les mêmes racines.

Soudain, le petit blaireau passa devant son visage. Niobe tenta en vain de le rattraper par la queue, mais c'était trop tard. L'animal se dirigeait vers les deux étranges créatures, attiré par un élan de sympathie qu'il ne pouvait s'empêcher d'offrir lorsqu'il sentait la présence de nourriture.
Niobē lâcha un petit cri comme pour rappeler l'animal, avant de se cacher la bouche, consciente que ce subtil cri pourrait alerter les deux étranges créatures.




Rencontre en terres elfiques [Pw Thorek Sveresson, Niobē] Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Rencontre en terres elfiques [Pw Thorek Sveresson, Niobē] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre en terres elfiques [Pw Thorek Sveresson, Niobē]   Rencontre en terres elfiques [Pw Thorek Sveresson, Niobē] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre en terres elfiques [Pw Thorek Sveresson, Niobē]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chasse en terres Connues [PV Natsumi]
» Le Royaume perdu d'Arnor
» Rouergue
» Créatures rares et nommés - Terres Solitaires
» Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ouest de Dùralas :: Forêt Sylfaën-