AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : DainIronfoot
Le Monde de Dùralas a précisément 2526 jours !
Dùralas, le Mer 30 Sep 2020 - 0:33
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez
 

 [Officiel]La société Djöllfuline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Livre
Personnage Non Joueur

Le Livre

Messages : 258
Expérience : 723

[Officiel]La société Djöllfuline Empty
MessageSujet: [Officiel]La société Djöllfuline   [Officiel]La société Djöllfuline EmptyMar 24 Sep 2019 - 18:05

La société Djöllfuline


On sait les Djöllfulins discrets sur leurs us et coutumes. Ce fut pour moi un honneur d'avoir été accepté au sein de leurs maisons, et d'avoir partagé avec eux une partie de leur culture. C'est ce savoir que je souhaite retranscrire le plus fidèlement possible, afin que les gens connaissent mieux ce peuple si généreux.

Le trithéisme est un élément majeur de la culture djöllfuline, et a une influence sur l'organisation de leur société. Pour rappel, ils vénèrent, comme le nom l'indique, trois divinités, qui occupent chacune une place d'importance équivalente : Urgaal'Mar, le diablotin de la ruse, Kar'Magûl, le djinn de l'érudition et Lagmarù, le golem de la force. Tous les Djöllfulins sont élevés dans le respect de ce trithéisme, et même si chaque individu privilégie l'un d'eux pour des raisons personnelles, il conservera le respect et la piété envers les deux autres. C'est à ce niveau que se forment les premiers groupes sociaux : si la majorité va conserver un alignement neutre, les vénérateurs zélés d'un des trois dieux se regroupent entre eux, probablement par rapprochement des mentalités. Cela nous fait donc quatre groupes fondamentaux : les dévots d'Urgaal'Mar, ceux de Kar'Magûl, ceux de Lagmarù, et ceux que j'appellerai les non-alignés, qui ne désirent pas privilégier une divinité par rapport aux autres. Ces derniers sont, de ce que j'ai pu constater, largement majoritaires. Ces quatre groupes sont dirigés par un triumvirat, un conseil de trois membres, un par divinité. Ce sont eux qui veillent à la survie de leur peuple, à leur protection, et aux règlements des conflits internes et diplomatiques les plus importants. Actuellement, il est composé de Chanvaesna Punlok, représentant de Kar'Magûl et d'Eui'Gan, représentant de Lagmarù. Je ne sais pas comment se nomme le représentant d'Urgaal'Mar, je ne me souviens même pas l'avoir croisé...

Au sein de ces groupes, on trouve une nouvelle division : les clans. Ils sont innombrables. Certains sont récents, d'autres existaient déjà avant l'exode des Djöllfulins vers Dùralas. Certains se reposent sur une particularité physique commune à ses membres, d'autres sur une idéologie, d'autres encore se regroupent simplement parce qu'ils ont vécu proches les uns des autres pendant plusieurs années. C'est le groupe social le plus hermétique aux étrangers à mon avis, au moins du point de vue de la compréhension.

Il m'a été rapporté qu'il existait une division intermédiaire : l'appartenance à un village particulier. C'est une division qui n'a plus vraiment cours depuis que les Djöllfulins ont quitté leur terre natale, dans la mesure où ils sont maintenant pour la plupart regroupés – enfin, ceux qui ont survécu – dans un même village. De ce que j'ai pu en comprendre, il s'agissait d'une division qui avait surtout de l'importance dans les campagnes des terres de feu.

Enfin, la dernière division est celle de la famille. Mais elle recouvre une myriade de réalités très différentes : du simple couple aux grandes familles nombreuses allant de l'arrière-arrière-grand-mère à l'enfant de sa petite-petite-fille, la famille est un élément très important de la culture djöllfulin. Lieu de transmission des traditions, du savoir, et de la foi, il représente un socle solide sur lequel n'importe quel membre peut se reposer en cas de problème. Du moins, en théorie.

Cette superposition de différents groupes sociaux montre l'attachement de cette race au lien social, quel qu'il soit, de sang, de foi ou de cœur. Cela offre à ses membres divers points d'ancrage, qui se sont révélés extrêmement utiles après le grand exode, quand une large part de leur peuple est mort : ainsi, quelqu'un qui aurait perdu toute sa famille saura toujours trouver du soutien chez les membres de son village, par exemple. Ce tissu relationnel a permis à la société Djöllfuline, je pense, d'éviter un effondrement complet de leur vie en commun.

Etude sur le peuple Djöllfulin
Notes de recherches X-B39



Cette œuvre rapporte 1 hache de Lagmarù à Doppel
Revenir en haut Aller en bas
 

[Officiel]La société Djöllfuline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre de Dùralas :: Ville de Stellaraë :: La bibliothèque :: Rayon A - Culture et éthologie-