AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Arkos Minhem
Le Monde de Dùralas a précisément 2311 jours !
Dùralas, le Jeu 27 Fév 2020 - 11:18
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
-60%
Le deal à ne pas rater :
Souris Gaming sans Fil – Corsair DARK CORE RGB Special Edition ...
59.99 € 149.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Harder, Better, Faster, Stronger [PW Sobek] [PAUSE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saigo
Élu de Marihser

Saigo

Messages : 142
Expérience : 1377
Masculin Âge RP : 26

Politique : 30
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Harder, Better, Faster, Stronger [PW Sobek] [PAUSE] 1559870510-barre-vie-gauche1010/1010Harder, Better, Faster, Stronger [PW Sobek] [PAUSE] 1559871461-barre-vie-rouge  (1010/1010)
Vitesse: 534
Dégâts: 916

Harder, Better, Faster, Stronger [PW Sobek] [PAUSE] Empty
MessageSujet: Harder, Better, Faster, Stronger [PW Sobek] [PAUSE]   Harder, Better, Faster, Stronger [PW Sobek] [PAUSE] EmptyMar 29 Oct 2019 - 14:26

Que la flamme de Mahriser guide mes pas sur le chemin de la gloire.

La torche s'éclaire, d'abord quelques braises timides, puis rapidement de belles flammes. Leur lumière éclaire les ténèbres alentours. À cette période de l'année, le soleil se couche tôt au cœur du massif de Spelunca. Les cavernes, telles un enchevêtrement labyrinthique, offrent d'innombrables possibilités de route à suivre. Il est aisé de se perdre, de tourner en rond jusqu'à mourir de faim, comme il peut être d'une simplicité enfantine de trouver son chemin et de retrouver l'air libre. Tout dépendait soit de la connaissance des lieux, soit de la chance. Saigo préférait s'en remettre à sa foi.

Il se reposait sur celle-ci de plus en plus souvent depuis quelques temps. Mahriser était la force omnisciente qui régnait en maître sur la Tour Noire et ses alentours. Si son retour à la vie était de l'ordre public, nombreux sont ceux qui auraient vu sa résurrection d'un oeil accablant. Un blasphème, une outrance à la divinité, voilà ce qu'on aurait dit. Le stryge noir partageait cette opinion, mais depuis peu... il la remettait en question. Mahriser avait trop de pouvoir, trop de savoir, trop de puissance pour rester stoïque face à une demi-douzaine d'Adepte sabotant son culte. L'ancien Exécuteur-en-Chef ne pouvait croire que sa divinité se soit pliée à une lubie malsaine de la part de vulgaire mortels. Non... Mahriser avait laissé faire, en toute connaissance de cause. Si Saigo était revenu à la vie, c'était car le Dragon Blanc avait consenti à cette résurrection. Il en était aujourd'hui convaincu. Alors, comme il l'avait mainte fois fait par le passé, le Parricide mettait son destin entre les griffes divines, et avançait sans réellement savoir ce qui l'attendrait au fond de ce dédale.

Il y avait sans doute un peu de nostalgie, bien qu'il ne souhaitait sans doute pas l'admettre. Des souvenirs de son ancienne vie resurgissaient au fil de ses pas dans ces cavernes. Il avait rencontré Styx ici, la toute première fois. La première aventure qu'il avait partagé avec le clown, mais l'une des rares, si ce n'est la seule en tant que son ennemi. D'ailleurs, le vampire avait fini par installer sa demeure au cœur du massif, si sa mémoire ne lui jouait pas des tours. Ses souvenirs lui indiquaient qu'il s'était rendu au château, une fois, sans vraiment lui permettre de tirer des conclusions. Il ne se rappelait pas de leur entrevue. Avait-elle été positive ? Négative ? Simple visite de courtoisie ou complot sur les futurs desseins de la Congrégation ou des Amants ? Il ne s'en souvenait plus. Mais ce n'était plus très important. Styx était mort, tout comme lui. Le stryge noir était revenu, peut-être qu'un jour son vieil ami aurait également cette opportunité ? Il ne s'en souciait pas. C'était entre les pattes de Mahriser.

Lui restait en alerte. Un Exécuteur digne de ce nom ne baisse jamais sa garde. Malgré la fatigue, malgré l'apparente tranquillité des lieux. Saigo connaissait ces préceptes. Il avait fait de gros progrès en peu de temps, que ce soit au bord du lac Fresha ou en Perracie. Mais il ne se leurrait pas, il était toujours faible. Cela le rendait toujours fou de rage. Il ne pouvait pas se complaire dans cette situation, il devait avancer, aller au devant du danger, de la douleur. Tout les moyens étaient bons pour redevenir la légende qu'il avait incarné. Il ne compterait ni les heures, ni les litres de sueur et de sang versé.

Alors au cœur de la nuit glaciale de Spelunca, Saigo fermait les yeux. Il était toujours debout, emmitouflé dans la tunique de l'un des Adeptes qui l'avait ramené à la vie. La torche diffusait une légère chaleur sur son visage. Le crépitement de la flamme occupait une partie de son ouïe, mais en se concentrant un peu, le stryge noir pouvait aisément déterminer qu'il n'était pas seul. Il n'était pas armé, il n'avait qu'une torche pour se défendre, en plus de ses pieds et de ses poings. Selon l'adversaire potentiel, ça pouvait suffire. De toutes manières, s'il perdait la vie à nouveau... ce serait la volonté de Mahriser.

Ô divin Dragon Blanc, donne-moi la force de triompher de tous mes ennemis. Que tes griffes soient mes poings, que tes serres soient mes jambes, que tes ailes portent mon corps vers la victoire. Je m'en remet à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Sobek Elpoemer
Thaumaturge

Sobek Elpoemer

Messages : 82
Expérience : 732
Masculin Âge RP : 25

Politique : 11
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Calebasse démoniaque, +200, v+200, Calebasse Piñata : Les récompenses en pièces d'or de fin de combat concernant les tours passés sont multipliées par 10 [le voleur aura le droit à une multiplication par 20])

Stats & équipements
Vitalité:
Harder, Better, Faster, Stronger [PW Sobek] [PAUSE] 1559870510-barre-vie-gauche1694/1694Harder, Better, Faster, Stronger [PW Sobek] [PAUSE] 1559871461-barre-vie-rouge  (1694/1694)
Vitesse: 308
Dégâts: 741

Harder, Better, Faster, Stronger [PW Sobek] [PAUSE] Empty
MessageSujet: Re: Harder, Better, Faster, Stronger [PW Sobek] [PAUSE]   Harder, Better, Faster, Stronger [PW Sobek] [PAUSE] EmptyMer 6 Nov 2019 - 11:19


Les citrouilles avaient parlé à Sobek durant son sommeil, lui confiant une vision de Spelunca. Son songe avait semblé durer une éternité durant laquelle le sorcier avait écouté les flammèches des cucurbitacées lui murmurer milles secrets. Le Roi Citrouille revivait à cette période, il foulait Dùralas à la recherche de nourriture, et Sobek, ayant accepté l'un de ses enfants pour compagnon, était tacitement devenu son allié. Un dévoreur en aidant un autre.
Le Roi lui-même lui avait montré l'avenir, par des images floues, comme toutes prophéties, et dans ses confidences obscures il avait entrevu son prochain repas. Dans des cavernes glacées, sans lumière, se déversait la chaleur délicieuse et réconfortante de Flammes, réveillant un appétit insatiable auquel le cabaliste tentait encore de s'habituer.

Alors Sobek était parti, quittant la Tour Stellaroise en pleine nuit de Samhain, sans un bruit. Il avait chevauché jour et nuit pour parvenir à destination, se gavant de poudres et hallucinogènes pour s'ouvrir aux voix de l'au-delà, se laisser manipuler par les forces souterraines qui le guidaient.

Il était parvenu à Spelunca par une nuit sans Lune, sans nuages, et durant laquelle le ciel se couvrait de scintillements stellaires à profusion. Une torche à la main, il avait arpenté les couloirs inanimés du Massif avec l'assurance d'un habitué des lieux ; les dédales n'avaient plus aucun secret pour le Crocodile, qui tout sourire, rendu béa par ses drogues, traquait tel un serpent.
Sa façon de repérer les êtres dotés de Flammes, cette chose qui naissait chez des individus particuliers comme Dilon ou Arhiann, tenait du reptilien tant le monde gagnait des couleurs et des formes étranges. Lorsqu'il chassait il mettait tous ses sens au service de la magie, et sa proie lui apparaissait au travers des murs, son odeur lui parvenait à des kilomètres, tandis qu'il pouvait sentir les battements de cœur même de celle-ci.

Il pourchassait un Naga, au corps plutôt petit et au rythme cardiaque lent, et le Crocodile ne tardait pas à s'apercevoir qu'il mangerait un Caméléon en cette soirée.

Comme il se déplaçait en flottant, lentement, pareil à une apparition, il avait pu se faufiler jusqu'à établir un contact visuel avec sa cible ; le Chevalier Bleu dont la sorcière abyssale lui avait fait mention.
Alphonse Galhaad marchait vers une destination inconnue, et Sobek suivait, la bouche écumante. Le technophile étant bien trop fort pour le sorcier, ce dernier avait décidé de se transformer en ombre mouvante en se fondant aux murs de Spelunca. De là, il suivit sa proie jusqu'à ce qu'elle ne décide de camper dans une grotte qu'il jugea propice au sommeil. Lorsque son feu fut allumé et que Galhaad se mit à se croire en sécurité, Sobek Elpoemer passait à l'attaque.

Premièrement, il enchanta les flammes afin qu'elle ne s'érigent en une colonne aussi spectaculaire que violente. Voyant ceci, le chevalier recula promptement, en dégainant une lame aux brillances électriques. Mais Sobek avait déjà anticipé pareille réaction, car toujours tapie dans les ombres, il leva un petit groupe de squelettes afin qu'ils ne distraient Alphonse.
Les morts-vivants firent reculer le Naga jusqu'à ce qu'il ne se tienne au-dessus d'un rebord rocheux donnant sur une autre grotte plus basse, à plusieurs mètres. Là, et alors que les arcs crépitants du technophile n'avaient de cesse que de repousser ses immortels adversaires, le sorcier se montra. Il jaillit de derrière un rocher, reprenant forme tangible, et s'avança promptement, d'un pas assuré, sa robe flottant derrière lui.
Il avait terriblement faim.

Le caméléon n'avait pas vu venir le crocodile, occupé à repousser les assauts des squelettes, et la conséquence en fut désastreuse ; Sobek Elpoemer n'eut qu'à le pousser pour voir le corps du Naga dégringoler du bord du terrain surélevé, chutant d'une bonne dizaine de mètres, avant de s'abattre d'un craquement horrible sur le terrain d'en bas.
Sobek Elpoemer restait un petit moment à observer le Chevalier Bleu, sa queue agitée de spasmes, baignant dans une mare noire qui s'écoulait lentement à la lumière des champignons luminescents de Spelunca. Il lui semblait tout à coup bien misérable, vu de haut, il était comme une araignée qu'on venait de piétiner.
La suite lui apparut comme logique ; le Crocodile se laissait flotter jusqu'à sa proie, encore vivante mais à l'ossature fracturée, et plantait ses yeux dans les siens.


- Ne me regarde pas de cet air là, Alpha. Il n'y a pas de honte dans une chasse réussie.

Il traînait ensuite le corps spasmodique d'Alphonse Galhaad jusqu'à un petit renfoncement dans la roche, un peu plus loin, au milieu des champignons lumineux. Il faisait pivoter la tête du paralytique de telle manière à ce qu'il montre son cou au plafond, au-dessus de la petite cuve, et se déshabillait entièrement avant de venir placer son front contre celui du chevalier dans la position inverse. Ils formaient là une sorte de binôme symétrique, macabre, l'un dénudé et glorieux tandis que l'autre se mourrait, l'échine brisée.
Le mourant semblait vouloir dire quelque chose de son air apeuré, terrifié, comme s'il voyait là quelque réminiscence démoniaque. Des larmes claires coulaient le long de sa peau écailleuse.

Sobek Elpoemer trancha lentement la gorge de l'intéressé, se moquant d'un rire triomphant de son expression, et laissa son sang s'écouler longuement dans la cuve pour s'y baigner. Il devait se badigeonner de l'essence de la Flamme, s'en enduire et se noyer en elle.

Une fois son bain terminé, il entreprit de dévêtir Galhaad, totalement exsangue, et de commencer à le dévorer. Sobek Elpoemer n'avait jamais connu de repas aussi bon que celui-là, si bien qu'il s'assoupi promptement suite à son souper cauchemardesque, juste à côté de la mare de sang, encore nu, mais peint tout de rouge.
Il dormit du sommeil du bienheureux, sans rêves ni songes, seulement bercé par longue impression de satisfaction comme il sentait ses forces se décupler.




Harder, Better, Faster, Stronger [PW Sobek] [PAUSE] X6l3
Revenir en haut Aller en bas
Saigo
Élu de Marihser

Saigo

Messages : 142
Expérience : 1377
Masculin Âge RP : 26

Politique : 30
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Harder, Better, Faster, Stronger [PW Sobek] [PAUSE] 1559870510-barre-vie-gauche1010/1010Harder, Better, Faster, Stronger [PW Sobek] [PAUSE] 1559871461-barre-vie-rouge  (1010/1010)
Vitesse: 534
Dégâts: 916

Harder, Better, Faster, Stronger [PW Sobek] [PAUSE] Empty
MessageSujet: Re: Harder, Better, Faster, Stronger [PW Sobek] [PAUSE]   Harder, Better, Faster, Stronger [PW Sobek] [PAUSE] EmptyMer 13 Nov 2019 - 16:12

Dans le dédale de Spelunca, on pouvait percevoir certain bruits que le commun des mortels préférerait éviter. À la nuit tomber, un silence de mort plombait l'extérieur, seulement troublé par l'occasionnelle brise glaciale des paysages vallonnés. Mais au cœur du massif, dans les recoins des cavernes, la montée de l'astre nocturne rimait avec la sortie des prédateurs. Historiquement, Spelunca avait été le berceau de la rivalité entre vampires et loups-garous. Les deux races possédaient des bastions, ici et là, d'où certaines escarmouches pouvaient occasionnellement se lancer contre le Némésis. Mais ce n'était pas tout. Il y avait les Skarniens, ces rongeurs subitement devenus plus qu'un anodine inconvenance durant le sommeil de Saigo. Sans compter les abominations et autres engeances qui se faisaient un plaisir de sortir au moment le moins opportun pour le voyageur en quête de quiétude. En somme, comme souvent en Dùralas, il ne faisait pas bon de se balader hors des villes la nuit, lorsqu'on n'était pas préparé.

Physiquement, l'Exécuteur n'était pas totalement préparé. Il recouvrait ses forces, ses pouvoirs, mais il était encore loin d'avoir atteint son plein potentiel. Ce n'était qu'en allant au devant du danger qu'il parviendrait à cet objectif. Alors il continuait à traverser le massif, torche à la main. Mahriser ferait le reste, le Dragon lui montrerait le chemin.

C'est ainsi que le Parricide changea brusquement d'itinéraire, lorsqu'il perçut au loin le crépitement de flammes. Pour lui, aucun doute, c'était un signe du Dragon Blanc, qui lui indiquait la voie. Le feu n'était pas tout proche, le stryge noir n'en avait que succinctement distingué les lueurs, à travers les embranchements, mais c'était amplement suffisant. Sans être mage, il lui était aisé de tirer des premiers enseignements. Pour n'être qu'un simple mirage dans l'obscurité, ces flammes ne pouvaient être que magiques, sans quoi elles n'auraient pas disparues aussi vite. De plus, le sort devait être relativement imposant, pour éclairer ainsi la zone, jusqu'à un point relativement éloigné du foyer. De ce fait, l'air autour des braises devait sans doute être brûlant.

Les murs de ce labyrinthe guideront mes pas vers Toi.

Torche dans la main droite, paume gauche posé sur la roche des couloirs, Saigo se guida ainsi. Les ultimes résidus de chaleur dans les murs lui indiquèrent la route à suivre. Au loin, presque un murmure, il percevait un rire. Ou était-ce un dialogue enjoué ? Il était incapable de le dire. Amical, belliqueux ? Nulle importance, un Exécuteur était toujours prêt.

Il lui fallut de longues minutes pour arriver à destination. La chaleur s'était rapidement dissipée, rendant sa progression plus lente et incertaine. Mais il avait fini par trouver les vestiges d'un feu de camp. Au bord d'une petite corniche, quelqu'un avait voulu passer la nuit. Mais ce quelqu'un n'était plus. Il y avait eu un combat, rapide. L'instinct de chasseur de Saigo lui intima que les choses n'avaient pu finir ailleurs que dans le ravin. Il y risqua un regard. Touché. En contrebas, il distinguait une silhouette.

Sa descente fut précautionneuse, lente. Parvenu sur la scène, le stryge noir découvrit un homme qu'il n'avait jamais vu auparavant. Nu, la peau teintée d'un rouge sanglant, assoupi. Il baignait dans une véritable mare de sang. Avait-il triomphé ? Perdu ? Les deux belligérants avaient-ils péri dans la chute ? Non, l'homme respirait. Mais était-ce son sang ? Non, son corps nu ne témoignait d'aucune plaie fatale. Il avait non seulement donné la mort, mais il l'avait fait en dominant son ennemi... que Saigo avait déjà croisé.

Cette armure d'énergie bleue, il le savait, elle n'avait pu être forgée que par un Kazharien. Les derniers restes du cadavre aidèrent l'Exécuteur à raviver ses souvenirs. C'était peu. La bataille d'Ishtar, aux côtés de Styx. Son nom était Alphonse Galhaad. Était-il alors un allié, ou un ennemi ? Le stryge noir ne s'en souvenait plus. Ce qu'il se remémorait, en revanche, c'était son respect pour les connaissances stratégiques de l'homme dont le visage restait un mystère. Il avait été soit un allié de choix, soit un ennemi redoutable. Mais finalement, il avait été plus faible que cet homme endormi. Posant un genou dans la mare poisseuse, le Parricide inspira profondément l'air chargé de mort.

Que Mahriser ait pitié de ton âme, guerrier bleu.

Restait le cas du vainqueur. Ainsi endormi, sans défense, il était une cible facile. Bien trop facile. Il n'y avait rien à gagner à tuer cet homme comme un lâche. Pour quelles raisons avait-il pourchassé et abattu sa proie, comment était-il suffisamment confiant pour s'assoupir sur les lieux de son méfait, telles étaient les questions que Saigo se posait. Mais au fond, il s'en fichait pas mal. Il ne croyait qu'aux dogmes des Exécuteurs. Cet homme, quel que soit son nom, avait été le plus fort et avait de ce fait remporté une victoire décisive. Ses motivations étaient secondaires, seul le résultat et les faits intangibles lui importait. Il était le vainqueur, et par le biais des flammes que le stryge avait perçu, il était devenu une rencontre voulue par Mahriser. Ainsi, le stryge noir se contenta de prendre place, en tailleur, dans le sang d'Alphonse Galhaad. Les yeux fermés, le souffle serein, il entra en méditation en attendant le réveil de cet inconnu tout nu.

Il fallut s'armer de patience. Mais enfin, Saigo perçu le tueur sortir de son sommeil. Lui ne bougea pas, se contentant de le fixer d'un regard neutre. Il finit par briser le silence, d'un ton banal.

Ce n'est pas une mince affaire que tu as accompli cette nuit...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Harder, Better, Faster, Stronger [PW Sobek] [PAUSE] Empty
MessageSujet: Re: Harder, Better, Faster, Stronger [PW Sobek] [PAUSE]   Harder, Better, Faster, Stronger [PW Sobek] [PAUSE] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Harder, Better, Faster, Stronger [PW Sobek] [PAUSE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre de Dùralas :: Cavernes de Spelunca :: Est du massif-