AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Furiia
Le Monde de Dùralas a précisément 2282 jours !
Dùralas, le Mer 29 Jan 2020 - 19:42
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez
 

 Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lonann Alhazred
Pugiliste

Lonann Alhazred

Messages : 304
Expérience : 1679
Masculin Âge RP : 25 ans

Politique : 01
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua] 1559870510-barre-vie-gauche1715/1715Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua] 1559871461-barre-vie-rouge  (1715/1715)
Vitesse: 884
Dégâts: 905

Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua] Empty
MessageSujet: Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua]   Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua] EmptyMer 4 Déc 2019 - 15:06

Les terres gelées du plus haut mont des Baldors m’avaient obligée à porter de chaudes bottes de laines fraîchement acheté dans la cité de l’Est. Mon tour du continent m’avait fait réaliser que les saisons n’étaient pas spécialement respectées dans toutes les régions. Lors de ma traversée dans la Savane, bien que l’hiver soit arrivé, il y faisait relativement bon, or à partir du moment où je me suis dirigé vers le Nord en partant d’Ishtar, les températures ont commencées à baisser rapidement. Même à Baldorheim et au Lac Fresha, je ne m’étais pas senti obligé de me couvrir d’un manteau rembourré, mais ici, je n’avais guère le choix. Et pour ne pas arranger les choses, j’éprouvais une certaine difficulté à respirer dans ces hauteurs enneigées, l’air y étant peu respirable. La végétation n’avait laissée aucune trace de son passage dans les environs et les seules plantes que je pouvais apercevoir de temps à autre ressemblaient à de petites étoiles blanches poussant par grappe le long des pentes rocheuses.

Avant de partir pour le Mont Tagne, l’on m’avait conseillé de faire très attention du fait de la dangerosité des animaux et autres créatures vivants tout là-haut. Mis à part les Géants qui s’y sont installés il y a bien longtemps, les quelques Stryges se laissant tomber du sommet du Mont et les quelques Nains en explorations, je ne risquais pas de croiser grand monde. La solitude ne me dérangeais que très peu, Loup m’accompagnait dans tout mes voyages et nous arrivions à nous comprendre, je n’avais donc pas particulièrement besoin de compagnie humaine.

Depuis Baldorheim, nous étions partis vers le Nord-Est, arpentant monts et falaises de glaces, profitant par la même occasion de la vue imprenable sur les plaines et vallées qui séparent les différents pics. Les villages se faisaient de plus en plus rares au fur et à mesure que l’on gravissait le flanc de la montagne, si bien que pour finir, la neige et le blizzard s’étendaient à perte de vue. La randonnée avait été longue et rude, escaladé le Mont aussi lourdement chargé m’avait fatigué plus que je ne l’aurai pensé. Je pensais bientôt m’arrêter faire une pause dans l’une de ces grottes, les ombres qui nous guettaient depuis le ciel ne m’inspiraient pas confiance et Loup fatiguait également.

En partant de la forêt de Sylfaën, j’avais fait vœu de parcourir le continent et de découvrir les moindre mystères et secrets que recelait ce monde, allant jusqu’à Wystéria, les marais Hukutav et j’espérais, bien plus loin vers le Nord. Lorsque ce périple sera terminé, je pourrais me rendre à Endorial pour me présenter à la garde, mais avant cela, la route était encore bien longue.

Le désert immaculé gardait en mémoire les empruntes de ceux qui osaient s’aventurer sur ses étendues, parfois étranges, parfois ressemblantes … Pour un chasseur tel que moi, il s’agissait d’une belle opportunité pour faire le plein de viande, le froid hivernale allait pouvoir garder mes trophée au frais. Il me restait toutefois quelques restes de sangliers chassés en contrebas de la montagne il y a de ça deux jours. Je les avait enroulés dans des feuilles d’eucalyptus afin qu’ils gardent leur fraîcheur et qu’ils ne pourrissent pas trop vite, il valait mieux être le plus prévoyant possible pour ce genre de voyage.

Loup – Whôôa woo

Lonann Alhazred – Tu as trouvé un abri ?

Mon compagnon à long poil me tourna autour un instant avant de détaler en direction de ce qu’il appelait »une grande tanière », certainement une grotte comme celle déjà croisée plutôt dans la journée. Loup, de part sa petite taille, avançait en faisant des bons ridicules, la neige l’empêchait d’avancer normalement. Moi-même j’étais obligé de faire de grandes enjambées, notre progression ralentissait. L’abri découvert était relativement profond, le crissement des gravas sous mes pas résonnait dans toute la grotte, faisant tomber deux cornes de glaces sur le sol dans un fracas qui fit sursauter mon petit compagnon. Il n’avait pas l’air d’apprécier l’endroit, pourtant nous n’allions pas aller ailleurs pour nous reposer, il l’avait compris à mon regard insistant et s’était plié aux règles de l’alpha que je suis en se blottissant contre moi. Après avoir fait un petit feu pour nous réchauffer, j’installai, sur un petit trépied de branches, les restes de Sanglier qui commencèrent à cuir petit à petit. L’odeur alléchante allait probablement attirer d’autres animaux, mais la lumière du feu devrait pouvoir les maintenir à distance. J’espérais simplement ne pas tomber sur un de ces trolls des montagnes…




Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua] Sign1_10

RP : :lgange: - :lgevil: - :lgange:
Revenir en haut Aller en bas
Saigo
Élu de Marihser

Saigo

Messages : 128
Expérience : 1097
Masculin Âge RP : 26

Politique : 10
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua] 1559870510-barre-vie-gauche950/950Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua] 1559871461-barre-vie-rouge  (950/950)
Vitesse: 444
Dégâts: 796

Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua] Empty
MessageSujet: Re: Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua]   Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua] EmptyJeu 5 Déc 2019 - 22:41

Vas-y, frappe-moi aussi fort que tu peux.

Le ton, à la fois confiant et autoritaire de Katsuo, arracha un sourire à Saigo. L'Exécuteur de Fer ne plaisanta pas avec l'entraînement. Depuis son retour dans les cachots, l'ancien maître des lieux avait réclamé l'aide de l'actuelle Main de la Mort, pour retrouver son niveau d'antan. Voire même le surpasser. Exit les dagues, les dashs et les meurtres d'un coup de dague dans la nuque. Le Parricide suivait désormais la Voie de l'Exécuteur parfait. Un chemin qui devait le mener au statut d'armée d'un seul homme, de soldat ultime de Mahriser. Un statut qu'il avait pensé incarner durant sa première vie, mais qu'il désirait maintenant mériter. Le Dragon Blanc avait béni sa résurrection, baigné dans ses flammes rédemptrices et permis à l'Analyste de parcourir à nouveau les terres de Dùralas. Il ne pouvait pas tourner le dos à ce cadeau divin. Il devait l'honorer, et pour cela, il devait redevenir le meilleur guerrier au monde.

Parmi les résidents permanents des cachots, seul Katsuo Shibata avait suivi la voie, au point de devenir l'un des quatre Maîtres. La Voie rebutait les nombreux psychopathes présents dans la Tour Noire, car elle réclamait d'abandonner toute forme d'armement, et de devenir sa propre arme. Le style de combat de la Voie avait été inventé au temps du schisme strygien, et reposait sur quatre techniques complémentaires. De tout temps, quatre Maîtres demeuraient les gardiens des secrets de chaque techniques. Quiconque parvenait à une maîtrise parfaite de chaque art, en terminant l'entraînement des Quatre, atteignait le statut de Maître de la Voie. Or, nul Exécuteur ne s'était montré à même d'arriver au bout du chemin sinueux tracé par la Voie depuis sept générations.

Katsuo était le Maître de la première technique de la Voie, l'Armure Vivante. Elle consistait à renforcer son corps et son esprit, de manière à ne plus ressentir la douleur. Pour un Exécuteur, c'était le rêve absolu. La possibilité d'outrepasser ses limites physique, d'abandonner la douleur et de se transcender à travers elle. Quiconque avait un jour suivi les rituels des cachots aspirait à ce pouvoir. Mais seuls quelques élus y parvenait. Avec un pas d'élan, Saigo envoya une puissante gifle, qui claqua avec fracas sur le torse nu de Shibata. L'écho se propagea dans la vallée, la trace de la main du Parricide demeura sur le pectoral du Maître. Mais ce dernier n'avait pas perdu son sourire.

Médiocre. À mon tour.

Sans broncher, Saigo se mit en position. Torse nu également, il laissa l'Armure Vivante lui infliger le même traitement. Lorsque la main de Katsuo entra en contact avec sa peau, l'Exécuteur eut la sensation d'être percuté de plein fouet par un bélier. Un grognement guttural lui échappa alors qu'il reculait de plusieurs pas. Un rire moqueur émana du Maître.

Ce n'est pas donné à tout le monde d'encaisser aussi bien. Mais c'est encore trop peu. Ton esprit est encore trop sensible à la douleur, et ne parvient pas à la canaliser. Quant à ton corps, il n'a été que trop peu habitué à subir de réelles attaques.

Saigo cracha par terre. Il avait toujours la sensation qu'on lui marquait la peau au fer rouge. Pour un Exécuteur, ce n'était pas nécessairement un mauvais souvenir, mais le but était d'arriver à oublier cette sensation.

Alors comment dois-je faire ?

Dans un premier temps, concentre toi pour maîtriser l'aspect musculaire de l'Armure Vivante. Contracte tes muscles, juste avant l'impact. Le plus tard possible. Lorsque tu donnes le coup, concentre toute ta force musculaire et projette là dans le membre qui va donner le coup. Lorsque tu subis l'attaque, concentre cette résistance sur le point qui va recevoir le coup.

Je vois. Alors comment réussir ce genre de projection ?

En s'entraînant. Il n'y a pas de secret, Saigo. Avant de poursuivre l'entraînement, tu dois maîtriser cet aspect de l'Armure Vivante. Il te sera très utile avec le Maître du Zéphyr. Alors je veux que tu montes dans les Baldor, et que tu t'entraîne. Ne revient que lorsque cinquante grottes naines porteront la marque de tes poings.

Saigo s'engagea dans l'ascension le jour même. La puissance n'attendait pas. Deux jours et deux nuits durant, le stryge noir frappa les parois rocheuses de chaque grotte qu'il trouvait. D'abord, ses phalanges saignèrent rapidement. Mais au fur et à mesure, il comprenait comment projeter son énergie dans ses coups. Les marques apparaissaient plus vite sur la pierre glacée, et moins vite sur sa peau. Il progressait. C'était satisfaisant.

Toutefois, il lui restait encore beaucoup de progrès à faire, et de grottes à démolir. Mais un soir, alors qu'il avait atteint des sommets où les conditions météorologiques étaient des plus rudes, une odeur de sanglier parvint à ses narines. Le crépitement de quelques flammes surgit à son ouïe. Il n'était plus seul. Ce n'était pas un troll des montagnes, ou une quelconque autre bête, c'était quelqu'un de civilisé. Mais cela ne signifiait pas pour autant qu'il s'agissait d'un allié. Prudemment, Saigo s'aventura dans l'antre rocheuse. Il n'était pas armé, il n'avait pas porté la moindre lame sur lui depuis qu'il s'était engagé sur la voie. Ses phalanges étaient encore rouges sang. Il portait une épaisse tunique de voyageur pour le protéger du froid. Deux déchirures pour ses ailes, pas de capuche. Quelques victuailles dans des plis cachés.

Finalement, l'Exécuteur se retrouva face à un homme et un loup. L'inconnu avait des cheveux blancs, mais pas d'ailes. Ce n'était pas un stryge. Le loup semblait domestiqué, chose suffisamment rare pour être signalée. Mais pas de trace d'écailles sur le corps de l'individu. Probablement pas un abyssal donc. Pour des raisons évidentes, Saigo pouvait éliminer Orc, Nain et Géant du rayon des possibles. Un rapide coup d'oeil au niveau des oreilles écarta l'hypothèse de l'elfe des glaces. Alors quoi ? Un bête humain ? Aussi haut ? Le stryge noir demeura silencieux, se contentant de toiser cette rencontre inattendu d'un air neutre.
Revenir en haut Aller en bas
Naeth
Corrompu

Corrompu
Naeth

Messages : 65
Expérience : 658
Politique : 00
Métier : Bûcheron - Apprenti
Titres:
 

(Virus de Naeth, +150, v+80)

Stats & équipements
Vitalité:
Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua] 1559870510-barre-vie-gauche903/903Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua] 1559871461-barre-vie-rouge  (903/903)
Vitesse: 157
Dégâts: 11%

Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua] Empty
MessageSujet: Re: Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua]   Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua] EmptySam 7 Déc 2019 - 18:44

Dis-moi, où est-tu Elewa? Pourquoi...pourquoi m'avoir laisser tout seul cette fois?

Ma fonction, qu'elle était t-elle maintenant qu'Elewa n'est pas ici pour me dire quoi faire? Est-ce qu'elle me reprochait le fait d'avoir pensé? Peut-être. Peut-être pas. Qu'en sais-je?
Je ne devrais pas trop m’apitoyer, mais j'étais désespérément en quête de réponses. Pour ce faire, j'avais besoin de voir quelqu'un, qui sache résister à l'empreinte indélébile du temps. Malheureusement pour moi, avec les siècles écoulés, la topologie du continent est fort différente que mes souvenirs, pour autant certains détails me revenaient en flash-back à chaque fois que j'arrivais à un endroit, où ma mémoire me sollicitait pour tenter de m'aiguiller sur la voie à suivre.

Le chemin fut assez longue, et la route fort escarpée, je n'avais jamais vraiment chercher l'ascension, car peu d'être vivant y vivent, les conditions étant exécrable. Pour autant, je me souviens d'une cité culminant en haut d'un pic, sa position stratégique était t-elle que pour l'envahir il n'y avait qu'un seul passage, autant dire qu'elle fut l'une des cités les plus dominantes dans l'Est, et ce pendant plusieurs dizaines d'années.

J'haletais un instant, je ne pouvais poursuivre sans au moins prendre des forces, d'après ce que j'ai entendu dire sur le trajet, cette montagne cumule à près de cinq mille mètres, ne quoi vous faire tourner la tête entre nous, si seulement moi aussi j'avais des ailes, pensais-je alors, on regardant des créatures ailés me défiait du regard depuis les hauteurs du ciel.
Soudain l'odeur exaltante du nectar des Dieux, vient m'exalter de tout mon être, mes yeux vifs rouges et mon odorat étaient en effervescence.
Devant moi, une piste sanglante se dessinait, je décida prestement de la suivre sans me poser de questions. J'avais de bon reste, et à l'odeur je pouvais dire que ma proie était de taille moyenne,
et qu'elle avait subie un gros choc, son sang affluait surement très vite, car l'odeur était de plus en plus intense.

J'avais rejoint ma cible en quelques minutes, cette dernière était en contrebas, une femme visiblement ayant fait une mauvaise chute, gisant à terre et hurlant de douleur, elle regardait sa jambe cassée en poussant des cris d'effrois, plus haut deux hommes tentaient de la rassurer avec des mots doux, et tâchant de fabriquer au plus vite une sorte de corde.
J'avais beau voir ces hommes, j'avais du mal à me concentrer sur leurs apparences, je ne saurais vous dire s'ils sont bruns, blonds ou que sais-je, tout ce que je peux dire c'est qu'ils sont vraiment petits,
je crois que cela porte un nom ....Mmh voyons, un truc ridicule, mmh, ah je me souviens, les humains appellent cela des nains.

Eh bien heureusement qu'ils sont trois, j'ai envie de dire. Mes prunelles d'avatar de la Pandémie, ne voyaient qu'en ces gens un organisme, un corps chaud contenant l’afflux de vitae.
Je sentais déjà mes crocs pointus poussaient, et en passant ma langue je pouvais en sentir l’aiguisement, je crois qu'ils n'ont rien à envier à un poignard.

Je n'eus aucun mal à surprendre ces nabots, avec l'adrénaline j'en avais déjà poussé un vers le vide, et saisit l'autre au cou, décidément je ne me contrôlais plus, cela faisait ça quelque fois, mais là j'en avais envie, je lui broya les cervicales afin de faire gorge profonde sur son cœur.
Fleurit alors sur moi, et dans la zone qui m'entourait, des fleurs blanches, magnifiques, hypnotisantes
,à la beauté mortelle.  

Je me souviens plus vraiment après, la femme avait continué d'hurler jusqu'à s'évanouir, et moi j'étais couvert de sang. Je repris mes esprits sur un flanc de la montagne, je mis quelques secondes avant de me rappeler ce que j'étais venu chercher ici.

Enfin, les préquelles de ma vie antérieure faisaient écho au présent devant cette grotte sombre, conçu selon les rumeurs par des êtres gigantesques. L'individu que je cherche devrais se trouver à l'intérieur, de mon temps c'était le plus grand suceur de sang de géant de toute la région. Son appétit vorace l'avait obligé à chasser des proies gigantesques. Je me demande bien ce qu'il est devenu.
Je me hâtais à l'intérieur, à un croisement j'allais prendre méthodiquement le chemin de gauche, quand l'odeur d'un feu me parvint aux narines, où étais-ce?

Je n'avais plus vraiment faim, et pas le temps pour un repérage, je devais avoir les réponses à mes questions, et pour cela je m'enfonça dans les ténèbres, en espérant dénichait celui qui devrait avoir toutes les réponses.
Mais une chose m'inquiétait je ne sentais pas de sang de géant... Qu'est-tu devenu?
Revenir en haut Aller en bas
Urua
Paladin

Urua

Messages : 172
Expérience : 1328
Masculin Âge RP : 28

Politique : 15
Métier : Forgeron d'armure - Maître Absolu
Titres:
 

(Diagoras, Mouss'queterre de Urua [Modifié][Emblème de la GZ]  +100, v+100, 50)

Stats & équipements
Vitalité:
Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua] 1559870510-barre-vie-gauche1932/1932Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua] 1559871461-barre-vie-rouge  (1932/1932)
Vitesse: 558
Dégâts: 894

Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua] Empty
MessageSujet: Re: Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua]   Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua] EmptyLun 6 Jan 2020 - 15:25

Le chasseur chassé
Durant leur voyage maritime, Urua avait eu l'occasion de faire connaissance avec les membres de l'expédition. L'un de ceux avec qui il avait entrepris cette longue et périlleuse mission avait été un thérianthrope, ils avaient discuté longuement des montagnes, de la vie en Duralas, de leurs chasses et de leurs échecs.

Durant leurs conversation, un sujet intéressa particulièrement le Löwen. Il s'agissait d'un chasseur comme eux mais humain et qui chassait leur espèce. Les légendes qu'il apprit à son sujet l'avait révolté. Ils étaient tombé d'accord sur le fait que de tels agissements devaient cesser et avaient décidé d'une date à laquelle se retrouver non loin du repère où ce forcené opérait. Le temps de se remettre de leur aventure et de faire fructifier leur butin dans de l'équipement plus efficace et surtout en meilleur état.

C'est ainsi que le lion géant et son compagnon minuscule se retrouvaient dans les hauteurs glaciales qu'ils n'affectionnaient que peu afin de participer à une nouvelle aventure qui s'inscrivait parfaitement dans leurs objectifs de débarrasser ces terres de toute violence inutile et excessive, de protéger les faibles face aux forts qui abusaient de leur pouvoir afin d'asseoir leur supériorité.

Codage par Libella sur Graphiorum




RP: 3/3____________________________________________________________Arène: 1/3
Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua] Signa12
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lonann Alhazred
Pugiliste

Lonann Alhazred

Messages : 304
Expérience : 1679
Masculin Âge RP : 25 ans

Politique : 01
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua] 1559870510-barre-vie-gauche1715/1715Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua] 1559871461-barre-vie-rouge  (1715/1715)
Vitesse: 884
Dégâts: 905

Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua] Empty
MessageSujet: Re: Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua]   Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua] EmptyLun 20 Jan 2020 - 15:16

Notre dîner devait bientôt être prêt, l’odeur alléchante emplissait mes narines de bonheur. Je m’en délectais d’avance, mais il ne tenait qu’à moi de le savourer, bientôt je serai à court de nourriture et je serai obligé de chasser dans cet environnement inapproprié pour therian comme moi. Certes ces étendues enneigées n’étaient pas faites pour moi, mais cette détermination sans faille m’avait fait pousser des ailes, je me sentais prêt à braver tous les dangers et ce n’est pas quelques flocons et un froid de canard qui m’aurait empêché d’avancer dans les hautes neiges. Loup s’était relevé et s’était assis face au feu, contemplant le brasier crépité sous son museau. Je me souvenais que la première fois qu’il avait vu un feu, sa curiosité l’avait poussé à s’en approcher un peu trop près et il s’était brûlé malencontreusement. Depuis, il avait retenu la leçon et préférait garder ses distances avec le feu de camp, mais il était indéniable que les flammes piquaient sa curiosité à chaque fois qu’il en voyait un.

Je m’emparais d’un des morceaux de sanglier qui pendait au-dessus du feu et en tendis un bout au louveteau qui plongea avidement ses petites quenottes dans la chair grillée. Ses oreilles se levèrent instinctivement et se tournèrent vers l’entrée de la grotte. Moi aussi j’avais senti cette présence, l’odeur du sanglier m’empêchait de le sentir, mais je pouvais entendre la neige crisser sous les pas de quelque chose. Lorsque la silhouette de l’individu apparue dans l’encadrement de la grotte, je compris que ce n’était nullement un animal. De grandes ailes noires se cachaient derrière l’homme. Un Stryge Noir donc, il est vrai que ces peuples ailés avaient l’habitude de ce genre de climat, mais je ne m’attendais pas à en rencontrer un ici. Recouvert d’un large manteau sombre, seul sa tête en ressortait. Son regard me jaugea un instant sans qu’il ne prononce le moindre mot. Loup s’était relevé à son apparition, toujours aussi méfiant devant l’inconnu, mais il ne montrait aucun signe d’hostilité, ce qui signifiait que ce Stryge n’avait pas de mauvaise intention, en tout cas pour le moment. Je lui tendis un morceau de Sanglier comme pour amorcer la conversation, le blanc qui s’était installé était devenu assez malaisant et s’il était venu ici, c’est qu’il avait senti ma présence dans ces lieux.

Lonann Alhazred – Heu … Vous voulez vous joindre à nous ?

J’avoue que je ne savais pas trop comment m’y prendre avec des inconnus. Un sentiment de malaise m’inondait à chaque fois que je rencontrais quelqu’un et j’en perdais tous mes moyens. Il s’agissait d’une première aujourd’hui, j’avais réussi à prendre l’initiative et à lui proposer quelque chose à se mettre sous la dent, mais habituellement, ce sont les autres qui viennent me voir et me questionner, ou bien la rencontre se fait de manière hasardeuse avec l’aide de Loup. Je pouvais prendre l’exemple de mon voyage dans la savane avec la jeune femme aux ailes blanches ou encore mon périple dans les mers maudites avec l’équipage que nous avions. D’ailleurs, en pensant à cette épopée, il me semblait que l’un des membres de l’équipage devait me rejoindre incessamment sous peu, à quelques lieux d’ici. L’Homme-Lion dénommé Urua avec qui je partageais un amour inconditionnel pour la faune et la flore et leur protection. Le Löwen avait lui-même parlé de la Garde Zéphyr comme un point de ralliement pour nous autres, adorateur de la nature, mais j’avais dû décliner l’invitation, mon voyage n’était pas terminé, il me restait encore tant à parcourir, tant de culture à rencontrer, tant de lieux à visiter. Je n’aurai jamais assez d’une vie pour tout faire.

Le Stryge noir n’avait pas bougé d’un pouce et continuait à me fixer de ses prunelles sinistres. Son regard était dur, son visage ferme et creux. Il venait sans doute de loin, la fatigue se sentait à travers ses yeux. Sa peau pâle faisait penser à un individu proche de la mort, mais connaissant la culture Stryge noire, ceci ne devait pas leur être inconnu. Je décidais de tenter une nouvelle approche et pris une nouvelle fois la parole.

Lonann Alhazred – Quelque chose ne va pas ?




Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua] Sign1_10

RP : :lgange: - :lgevil: - :lgange:
Revenir en haut Aller en bas
Saigo
Élu de Marihser

Saigo

Messages : 128
Expérience : 1097
Masculin Âge RP : 26

Politique : 10
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua] 1559870510-barre-vie-gauche950/950Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua] 1559871461-barre-vie-rouge  (950/950)
Vitesse: 444
Dégâts: 796

Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua] Empty
MessageSujet: Re: Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua]   Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua] EmptyMer 22 Jan 2020 - 0:32

Qu'avait-on là ? Saigo demeurait interdit face à cette rencontre impromptue, au sommet du Mont Tagne. Quel genre d'homme pouvait s'y aventurer ? Pour quelles raisons ? Le genre de question qui ne seraient pas venus à l'esprit de l'Exécuteur, quelques années en arrière. Un inconnu sur sa route, isolé de toute civilisation ? Il se serait contenté de l'éliminer prestement, sans se demander ce qu'il pouvait soutirer à sa victime.

Désormais, le stryge noir avait changé. Plus de meurtre gratuit comme ça, pas avant d'être sûr que ça vaille le coup. Le Chasseur était devenu plus calculateur, plus mesuré dans son agressivité. Avait-il un quelconque gain à glaner en prenant cette vie ? Pour l'heure, il n'en voyait qu'un : la nourriture. En tuant ce gamin aux cheveux blancs et son compagnon, Saigo mettrait non seulement la main sur le stock de viande de ce dernier, mais pourrait aussi, au besoin, établir un camp de base et manger le loup. Cela dit, il avait ses propres victuailles, savais faire un feu et était également capable de se défendre face aux imprévus. Gain limité donc. Et puis il avait ses ailes, si vraiment il avait faim, il pourrait toujours planer jusqu'à la Tour Noire pour refaire son stock. Mais ce n'était pas une option, Katsuo avait été très clair : il ne devait pas redescendre avant d'avoir fini sa quête.

Saigo, l’œil noir, jaugea les intentions du gamin qui lui tendait la viande. Alors quoi ? Il allait simplement offrir de la nourriture à un stryge noir ? Il ne ressentait pas la crainte ? Une moue amusé, inquiétante, voila brièvement le visage de l'Exécuteur. Innocente petite chose.

Ta générosité t'honores... commença Saigo, sans se départir de son regard glacial, planté dans celui de Lonann. Mais tu n'es clairement pas chez toi ici. Je ne sais pas ce que tu viens faire si haut... mais je n'apprécie guère qu'on me dérange. Alors garde ta bouffe, j'ai de quoi faire.

Sur ces dernières paroles, l'Exécuteur se détourna de son interlocuteur, pour faire face à la paroi de la grotte. Il se mit en position, inspira un grand coup. Le bras droit légèrement tendu devant le bras gauche, les genoux légèrement fléchis. Il savait ce qu'il avait à faire... concentrer son énergie en un seul point, et frapper. Deux coups secs, puissants. Encaisser la douleur, l'ignorer. Trois... deux... un.

CLAC. CLAC.

Les phalanges de ses deux poings claquèrent avec puissance sur la roche froide, provoquant des vibrations et un écho dans toute la cavité. Les yeux fermés, Saigo ressentait la douleur dans ses poings. Mais il constatait avec satisfaction que celle-ci ne se propageait pas à ses bras, et qu'elle se diluait rapidement. Il y avait du mieux.

Et sur le mur, des fissures et la marque distincte des deux poings de l'Élu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua] Empty
MessageSujet: Re: Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua]   Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Ne pas vendre la peau du chasseur avant de l'avoir tué [Pw Saigo & Naeth & Urua]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» Une bonne douche bien méritée [PV Lelouch][Hentaï]
» [Solo Valentine Crowblack] La femme avant la bête /!\Hentaï/!\
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Est de Dùralas :: Montagnes du Baldor :: Le mont Tagne-