AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Alienor
Le Monde de Dùralas a précisément 2474 jours !
Dùralas, le Sam 8 Aoû - 8:32
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Le Deal du moment :
ASOS : Livraison Premier à 8 €/an
Voir le deal
8 €

Partagez
 

 Affaires à faire [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tziëg
Assassin

Assassin
Tziëg

Messages : 291
Expérience : 1942
Masculin Âge RP : 26

Politique : 01
Métier : Forgeron d'armures - Maître absolu
Titres:
 

(Spectre de Tziëg (modifié) +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Affaires à faire [Libre] 1559870510-barre-vie-gauche1450/1450Affaires à faire [Libre] 1559871461-barre-vie-rouge  (1450/1450)
Vitesse: 816
Dégâts: 1464

Affaires à faire [Libre] Empty
MessageSujet: Affaires à faire [Libre]   Affaires à faire [Libre] EmptySam 14 Déc - 19:58

Bien que ce soit toujours entre les murs de la cité cosmopolite du désert, Tziëg n'était pas très enthousiaste à l'idée de partager un verre avec celui qui semblait être le meilleur client de la Forge des Régions. L'orc n'était pas à l'aise en société et c'était bien pour cette raison qu'il était aussi isolé avec sa boutique. Toutefois, il se devait d'assister à ce rendez-vous ; il était important pour son avenir de forgeron, un but qui avait remplacé celui qu'il possédait initialement. Du moins pour l'instant.

Avec le peu d'expérience que le forgeron à la peau verte et brunie avait des relations de l'ordre social, il se trouvait bien embêté à la façon dont il allait mener toute cette rencontre. Que devait-il faire ? Qu'attendait-on de lui ? Comment parvenir à un résultat satisfaisant ? Beaucoup de questions mais si peu de réponses. Malgré tout, ce manque dans ce domaine ne motivait par l'orc à organiser plus de ces sessions à l'avenir. Au moins, il demeurait fidèle à lui-même.
Tu te tracasses pour rien.

C'était facile à dire pour le spectre qui n'avait à subir seulement le spectacle à venir. Il avait beau grommeler pour pousser son hôte à se bouger, ce dernier gardait son humeur maussade, quelque peu irrité d'être ainsi utilisé. Se ce n'était pas Tziëg qui faisait l'accueil de la forge mais des gobelins, il y avait une réelle raison à tout cela !


Ce ne fut qu'après une bonne quarantaine d'heures que le forgeron passa le pas de la porte de la taverne du Canaris Jaune. Nom stupide pour un lieu stupide avec une clientèle stupide.
Tu vas être de cette clientèle, Tziëg.
Je suis bien stupide de l'accepter, grogna-t-il, sans se préoccuper qu'on puisse l'entendre ou pas.

Le forgeron céleste, le cerveau du duo en quelque sorte, lui pointa la position du stryge noir qui avait fait le maximum pour éloigner le plus possible l'attention sur lui. Ce n'était pas totalement efficace, mais tout le monde s'en contenterait.
Ils servent du Grög ?
C'est après qu'on commande, tu sais ?
Besoin...

Kelh soupira et laissa l'orc rejoindre le comptoir et grogner sa commande qui lui fut servie. Ce pouvait être étonnant qu'une boisson typique des orcs soit ainsi disponible dans une taverne civilisée, mais puisque Stellaraë recevait toutes les races en sa population, il fallait bien convenir à tout ce monde. Ce pouvait être difficile à croire, mais les orcs avaient une bonne place dans le classement de la clientèle de la-dite taverne.
Une fois le breuvage arrivé entre les mains de l'orc et les pièces d'or déposées dans la paume de l'humain, Tziëg se décida à rejoindre le stryge noir et s'assit en face de lui, sans prononcer un mot. Kelh voulut protester mais il préféra laisser son compagnon gérer la situation comme il l'entendait. Ce dernier laissa le silence faire le travail durant quelques instants, l'interrompant seulement pour boire une gorgée.
On fait quoi ? demanda-t-il finalement dans toute sa finesse habituelle de rustre.
Au moins tu n'as pas parlé notre langue, on fait des progrès.


Dernière édition par Tziëg le Dim 24 Mai - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org/t1547-la-forge-des-regions
Garràn
Chef d'escouade assassine ♦ L'Exilé

Garràn

Messages : 1578
Expérience : 5660
Masculin Âge RP : 24 ans

Politique : 225
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Baël, démon pot-de-colle de Garràn, +400, v+400))

Stats & équipements
Vitalité:
Affaires à faire [Libre] 1559870510-barre-vie-gauche2782/2782Affaires à faire [Libre] 1559871461-barre-vie-rouge  (2782/2782)
Vitesse: 2029
Dégâts: 2233

Affaires à faire [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Affaires à faire [Libre]   Affaires à faire [Libre] EmptyDim 15 Déc - 20:38

Bien que la demeure dans laquelle je résidais ces derniers jours soit relativement petite et peu entretenue, elle me permettait d’avoir u toit et pour ce, je pouvais remercier le propriétaire de me laisser crécher malgré mon plumage ténébreux. Peu son ceux ayant confiance à des étrangers, qui plus est si ces derniers sont des Stryges noirs. Pour m’aider à m’endormir et vu la bourse rondouillarde que je trimbalais sur moi, je pouvais me permettre quelques passages à la taverne de Stellaraë. Je me souvenais y avoir récupéré un paquet d’information pour des contrats en tout genre, recoins malfamé, même la garde n’osait pas trop s’y aventurer. J me souvenais tout de même qu’une fois, elle fut le théâtre d’une animosité sans pareil opposant les assassins de la congrégation et les plus hauts membres de la garde. Je n’avais pas participé à cet évènement et je ne risquais pas d’être découvert, mon identité était resté jusqu’à présent anonyme et de toute manière, je n’étais pas venu ici pour de vulgaire contrat en échange de bourses d’or, mais pour discutailler avec l’artisan qui s’occupait de temps à autre de mon équipement.

La lune avait commencée son ascension et l’obscurité s’était peu à peu installée dans les ruelles de la cité Humaine. Alors que je me rendais pour la énième fois dans cette taverne, je descendis les marches menant à la taverne et découvris la clientèle actuelle qui avait envahi l’établissement. Il n’y avait pas spécialement foule, mais certaines tables étaient relativement pleines. Des mercenaires jouant aux cartes, des voyageurs aux allures sinistres et mystérieuses, deux gardes n’étant probablement plus en service, l’ambiance n’en demeurait pas moins festive. Cela tombait bien, je n’aimais pas être remarqué dés l’entrée. Par habitude, je gardais sur moi une longue cape grisâtre dissimulant mes ailes aux couleurs synonyme de chaos. Je m’étais directement rendu auprès du tavernier pour passer commande et m’étais offert un Krhumpi (5Po) pour commencer la soirée. Ce ne serait sûrement pas le dernier, mais ce premier verre me permettrait de savourer cette future conversation entre artisan. Saisissant mon verre à la volée, je me dirigeais dans un coin délaissé par la populace. Je m’asseyais face à l’entrée, retirant ma capuche et dévoilant le tatouage qui barrait mon visage.

Mon regard se perdit dans le reflet de mon verre pendant quelques instants avant que je ne relève la tête, attiré par une tout autre attention. Un nouveau client faisait son entrée, malgré l’animosité de certain clients près du comptoir, je ne l’avais pas manqué, c’était tout juste impossible. Une carrure plutôt large me faisant penser à celui du Kalevala, il avait du se baisser pour rentrer ce qui ajoutait à son personnage un côté puissant et intimidant. Sa démarche ressemblait plus à celle des gens vivant entre les murs de la citadelle et non à celle des orcs que l’on pouvait rencontrer dans le désert d’Harena. Je me demandais ce qu’un peau-vert pouvait bien faire ici. La petite cohue devant le bar ne s’était pas estompée pour autant et ce dernier avait filé droit vers le comptoir pour réclamer sa boisson. Ce ne fut qu’après que je fus surpris … le peau-vert s’était dirigé vers moi et s’était installé en face de moi, comme si nous nous connaissions. Seul le silence nous séparait, sans compter le bordel que faisait d’autres un peu plus loin, me permettant d’analyser en détail l’individu en face de moi. Je ne savais ce que je trouvais le plus surprenant chez lui : le fait qu’il ait les cheveux décolorés ou bien son regard intense ressemblant à deux topazes impériales. Celui-ci soutint mon regard puis lâcha tout simplement …

Orc – On fait quoi ?

Je fus d’abord surpris par sa question, moi qui ne l’avait jamais rencontré auparavant, je me demandais bien ce qu’il pouvait me vouloir. Je restais un instant sans réponse, cherchant en lui un détail qui me permettrait de le reconnaître dans les méandres de l’oubli et ceci me mis la puce à l’oreille. Son armure, bien que plus lourde, ressemblait étrangement à celle que je portais autrefois. Bien sûr, il est courant de voir ce genre d’armure ici bas, les forgerons d’armure de la grande forge de la citadelle proposaient les mêmes œuvres à l’hôtel des ventes, mais il résidait cependant une différence entre ceux que les forgerons anonymes produisent dans la grande forge et ceux que les artisans produisent dans leur propre forge, ajoutant à ces dernières leur propre marque de forge, ce qui pouvait en gros se traduire comme leur signature personnelle. Ce n’est qu’en ouvrant ma propre enseigne que j’avais découvert ce processus et que je savais maintenant reconnaître une œuvre d’un artisan dépendant des forges d’une œuvre d’un artisan indépendant. Mon analyse dura un petit temps, nous laissant tout deux le temps de goûter nos boissons respectives, comblant le silence qui s’était installé.

Garràn – Vous seriez donc l’artisan qui se serait occupé d’un casque en diamant et d’une armure wyverne pour un certain stryge noir. Lentement, je laissais très légèrement entrevoir mes ailes sombres en tirant sur ma cape, sans pour autant la retirer. Je souhaitais vous remercier vous, plutôt que votre petit scribe, pour ces travaux remarquables et j’aurai aimé vous offrir le premier verre pour cela, mais vous avez pris les devant on dirait …

Réaliser avec une main de maître, je m’étais longtemps servi de ces pièces de qualité dans mes aventures et mes diverses missions et contrats pour la congrégation. Même si l’optique de la régente était d’uniformiser les équipements des assassins afin qu’ils soient plus ou moins identiques entre eux, j’avais eu du mal à me séparer de mon ancien équipement pour revêtir les couleurs de la faction, ces derniers n’étant pas très confortables pour des êtres ailés comme moi. Et je ne parlais même pas pour les autres races tel que les Nagas ou les Géant. Il s’agissait là de l’inconvénient des armes et armures dites « communes », devant convenir à un maximum de personne. C’est d’ailleurs pour cette raison que je me tournais régulièrement vers des artisan comme celui que j’avais en face de moi pour m’offrir une pièce personnalisé et adapté à mon humble personne. Je trouvais d’ailleurs étrange que les mercenaires, combattants et guerriers de tout les horizons ne s’oriente pas vers ce genre d’équipement. Cela permettrait aux artisans de faire monter leur prix et de pouvoir vivre plus convenablement sur leur ressource. J’eus une petite pensée pour ma modeste forge qui avait fermé il y a peu. Chassant ses tristes souvenirs de mon esprit, je me re-concentrai sur l’intérêt que je portais sur le système de financement que proposait sa boutique, si j’avais bonne mémoire …

Garràn – Vous proposez, il me semble, un système de financement bien particulier pour votre forge … Je trouve le principe très intéressant. Je marquai une pause, réfléchissant bien à mes prochains propos. Ça vous dirait que je tienne un financement régulier pour vos recherches et vos travaux ?

Si ces financements permettaient à l’Orc de se développer rapidement et de développer de nouvelles techniques de forge, il serait fort intéressant à l’avenir de lui quémander ses services pour développer de nouveaux équipements et de nouvelles améliorations. Je n’avais vu, jusqu’à maintenant, que le bout de mon nez et l’expérience que cela apporterait à l’artisan, mais en y pensant un peu plus longuement, je me demandais si cela pouvait permettre à la faction de l’ombre de pouvoir bénéficier de se talent qu’il possédait. Une question que je laissais pour le moment en suspend dans un recoin de ma tête …




Affaires à faire [Libre] Co_111Affaires à faire [Libre] Signup11Affaires à faire [Libre] Co_113

Un RP en cours : - - -
Revenir en haut Aller en bas
Tziëg
Assassin

Assassin
Tziëg

Messages : 291
Expérience : 1942
Masculin Âge RP : 26

Politique : 01
Métier : Forgeron d'armures - Maître absolu
Titres:
 

(Spectre de Tziëg (modifié) +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Affaires à faire [Libre] 1559870510-barre-vie-gauche1450/1450Affaires à faire [Libre] 1559871461-barre-vie-rouge  (1450/1450)
Vitesse: 816
Dégâts: 1464

Affaires à faire [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Affaires à faire [Libre]   Affaires à faire [Libre] EmptyDim 15 Déc - 22:10

Garràn, le stryge noir que l'orc forgeron pensait rejoindre, se trouva un peu démuni en premier lieu ne sachant pas trop ce qu'il devait faire. En fait, il n'avait pas vraiment la moindre idée à qui il avait affaire ; c'était comme si les deux individus se rencontraient pour la première fois. À réflexion faite, c'était bien le cas. L'orc avait très légèrement observé son client la toute première fois qu'il était venu afin de tenir les mesures de son œil attentif, mais ça n'avait duré que quelques secondes et peut-être aurait-il le confondre avec quelqu'un d'autre. Or dans cette histoire se trouvait un élément au prime abord insignifiant mais essentiel : les assistants gobelins. Ces derniers œuvraient pour le forgeron céleste, le spectre qui accompagnait l'orc et qui ne pouvait être vu, avec un lien très spécial, une sorte de soumission à un niveau très élevé. Ce que les créatures voyaient, le spectre et son hôte le voyaient aussi.
Par ailleurs, le peau-vert semblait être doté d'une vision très précise mais énormément sélective. Certains détails n'échappaient pas à l'orc qui pouvait alors les retrouver assez facilement. C'était de cette manière qu'il avait reconnu le dénommé Garràn malgré ses ailes camouflées. Pas assez pour Tziëg.

Le stryge finit par en déduire que l'inconnu qui s'était invité à sa table n'était autre que l'artisan qu'il avait requêté quelques jours plus tôt pour analyser son armure propre de son organisation. Dès lors qu'il avait plus de certitudes sur l'identité de l'orc, Garràn le félicita pour ce qu'il avait fait pour lui dans le passé et lui indiqua vouloir lui offrir un verre pour l'occasion.
Ça peut s'arranger, s'exclama Tziëg en vidant d'un seul coup le Grög qui lui restait.

Cette boisson typique des orcs était issue d'un mélange de sang issu de divers organismes ainsi que quelques morceaux de chair, d'organes et de boyaux,  le tout plus ou moins liquéfié. Les amateurs de ce breuvage ne savaient pas vraiment dire s'ils préféraient quand c'était plus liquide ou plus consistant. Quoi qu'en fut les propriétés, il n'y avait qu'eux pour boire de cette chose. Même les vampires ne s'y risquaient pas. Il paraitrait qu'un peu d'alcool fort d'humain était quelque fois mélangé avec, mais la recette était tellement variable qu'il pourrait y avoir de tout et de n'importe quoi.
Les rares taverniers à proposer de cette boisson préféraient ignorer son contenu et gardaient les tonnelets bien à l'écart des autres. Pour éviter toutes mauvaises surprises, ils préféraient même gonfler les prix lorsque le client s'avérait être une race différente des peaux-vertes. Il était souvent essentiel de se méfier des potentiels problèmes de ce genre de choses très particulières.
Tu vanteras les mérites du Grög plus tard, j'aimerais plutôt savoir ce que notre Garràn a à nous offrir.

Suite à la remontrance de son allié, Tziëg focalisa son attention sur la proposition du stryge qui semblait très intéressé à aider l'orc dans son entreprise. Ce dernier aurait pu lui parler des quelques pistes qu'il possédait, Garràn avait mérité ces informations, mais le forgeron jugea plus prudent et surtout intéressant de se lier au sujet des équipements de la Congrégation de l'Ombre. Ces derniers étaient plutôt ingénieux et si de nombreux stryges noirs se fournissaient de cet ensemble, il y aurait beaucoup de travail et de pièces d'or à la clef.
Me faut étudier vos équipements à vous autres de la... des... choses.

Étrangement, l'orc s'avéra beaucoup moins idiot que les apparences et ne révéla pas le terme de la Congrégation de l'Ombre. Tziëg se moquait bien des conflits qui pouvaient exister entre les différentes factions, mais il ne fallait pas qu'il attire l'attention si près du but. Surtout que s'il s'y prenait bien, il pourrait utiliser la Congrégation pour ses prochaines recherches.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org/t1547-la-forge-des-regions
Garràn
Chef d'escouade assassine ♦ L'Exilé

Garràn

Messages : 1578
Expérience : 5660
Masculin Âge RP : 24 ans

Politique : 225
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Baël, démon pot-de-colle de Garràn, +400, v+400))

Stats & équipements
Vitalité:
Affaires à faire [Libre] 1559870510-barre-vie-gauche2782/2782Affaires à faire [Libre] 1559871461-barre-vie-rouge  (2782/2782)
Vitesse: 2029
Dégâts: 2233

Affaires à faire [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Affaires à faire [Libre]   Affaires à faire [Libre] EmptyMar 7 Jan - 18:25

L’analyse de la situation n’avait durée qu’un temps. Alors que le peau-verte forgeron finissait son verre, j’attrapai par la manche la serveuse qui s’apprêtait à poursuivre son chemin vers une autre tablé de client puis, réclamai une nouvelle tournée. Je ne connaissais pas la manière et la subtilité dont faisaient preuves les serveurs et serveuses pour resservir sans faute la même boisson que leur premier coups, sans fautes, alors qu’ils ou elles ne s’étaient pas chargés forcément du premier service. Probablement selon l’apparence du verre, peut-être avaient-ils en spécificité selon la forme qu’ils avaient. Toujours est-il que la serveuse nous ramena respectivement une sorte de boisson d’une odeur et d’une couleur plutôt repoussante, ainsi qu’un autre Krhumpi. Chacun de nous fixant la boisson qui lui a été offert.

Nous n’étions pas le centre de l’attention ici-bas, certains clients n’avaient pas peur de s’attirer la foudre du propriétaire en faisant autant de grabuge que bon lui semblait, mais l’or régissait les lois et le commerces la plupart du temps. Notre faction fonctionnait notamment grâce à ce système dirigé par l’or et la cupidité. L’aubergiste allait tout simplement laisser ces petits marmots se la jouer et régner dans sa petite taverne souterraine, au moins le temps que le concerné dilapide l’entièreté de son porte-monnaie dans la boisson et les jeux de hasard proposé dans le coin. Bien plus de gens qu’il n’y paraît travail dans l’ombre, pour la richesse ou la gloire, le pouvoir et le désir, autant de raisons que possible pour ainsi baigner dans le côté sombre du commerce. J’étais même persuadé que beaucoup profitaient de se système pour s’enrichir, sans même le savoir.

Tziëg – Me faut étudier vos équipements à vous autres de la... des... choses.

L’Orc resta sur sa faim, mélangeant et camouflant les mots qu’il avait en tête. Il savait à qui il avait à faire et se retint un instant pour ne pas ébruiter ses connaissances. Il était évident que la majorité des stryges noirs évoluant au sein de la tour se voit commandité par la congrégation, faisant de notre race les premiers intéressé lorsqu’on parlait de la faction de l’Ombre. Ce n’est pourtant pas le cas pour chaque individu de la société Stryge, tous ne sont pas aussi mauvais et aussi cupide, mais le raisonnement de l’Orc était juste et l’équipement que je lui avais laissé à sa forge le lui avait certifié son hypothèse. Je ne portais mon masque que lorsque j’étais en service, c’est-à-dire lors de contrats, de missions ou lors d’explorations et de visite en terres ennemis, afin de ne pas révéler mon identité. L’anonymat est ce qui constitue la vie d’un assassin, privé de lui, le tueur n’est plus qu’un futur tué dont le repaire figure sur tous les murs de chacune des cinq cités, affiche placardé pour les chasseur de primes. Il n’est pas impossible qu’un membre de la congrégation soit ciblé par un autre membre de la faction de l’ombre, la récompense étant simplement ce qu’il y a de plus important pour les gens comme nous. Ici, je n’étais pas protégé par un masque, ni affublé d’une capuche longue, pendant jusqu’au devant de mon visage, tout le monde pouvait décrire mon visage si l’envi lui prenait, alors cité de telle « aberration » en ma présence, c’était faire de moi un suspect de premier ordre, tout comme pour le forgeron avec qui je m’entretenais.

Garràn – Si c’est de temps dont vous avez besoin pour étudier mes pièces d’équipements, je peux vous les laisser quelques temps. Je fis couler une gorgée de rhum au fond de mon gosier, hydratant ma gorge desséchée puis, reposai mon verre, le tout dans une démarche nonchalante et décontractée. En attendant de ce faire, je pourrai m’équiper de pièces de moindres factures, qu’en pensez-vous ?

Cela lui permettra d’étudier cet équipement que notre faction fabriquait en douce sans pour autant me priver d’armure et de casque pour missions et contrats prochains. Et puis, même si je changeais d’avis et me rabattais sur un second ensemble de la faction, bien que le coût de la démarche soit très différente, rien ne m’empêcherait de revendre cet équipement par la suite à ce cher Tziëg … il aura ainsi le loisir d’étudier autant de temps qu’il le souhaiterai nos équipements et, peut-être, rejoindrait-il notre faction dans un certain futur, rien n’est moins sûr … Pour le moment, je ne pouvais que faire confiance à cet Orc et lui laisser ce que je possédais, le temps de constater ses capacités de forgeron et d’y réfléchir plus sérieusement. Nous n’étions pas nombreux dans nos rangs à pouvoir prétendre au poste d’assassin d’élite et seul ces derniers, ainsi que certains membres se démarquant des autres, pouvaient prétendre revêtir cet uniforme. Encore une fois, je regrettais énormément que le gros de nos rangs sont pour la plupart des Vampires et des humains cherchant à parfaire leur esprit malsain, alors que les plus compétent ne sont rien de moins que les Stryges noirs et les Nagas des marais. Même la jeune Axe n’avait rien de bien terrible, si ce n’est un charisme incroyable lui permettant d’être respecté malgré son apparence frêle et son jeune âge.

En y réfléchissant, je n’avais pas en ma possession d’autre armure pouvant remplacer ce que je portais. Je serai donc bien obligé de me tourner vers mon compagnon de tablé pour la création d’une nouvelle armure. Je connaissais la fiabilité de ces œuvres et m’en étais même approprié certaines pièces auparavant, toutes étaient adaptés à ma morphologie et à ma façon de me mouvoir, un travail hors pair donc. Lui commander une autre armure en attendant que les premières soit étudiées, ça ne me coûterait qu’un peu de mon temps et de mon argent, rien de bien extravagant, j’en avais déjà bien assez …




Affaires à faire [Libre] Co_111Affaires à faire [Libre] Signup11Affaires à faire [Libre] Co_113

Un RP en cours : - - -
Revenir en haut Aller en bas
Tziëg
Assassin

Assassin
Tziëg

Messages : 291
Expérience : 1942
Masculin Âge RP : 26

Politique : 01
Métier : Forgeron d'armures - Maître absolu
Titres:
 

(Spectre de Tziëg (modifié) +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Affaires à faire [Libre] 1559870510-barre-vie-gauche1450/1450Affaires à faire [Libre] 1559871461-barre-vie-rouge  (1450/1450)
Vitesse: 816
Dégâts: 1464

Affaires à faire [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Affaires à faire [Libre]   Affaires à faire [Libre] EmptyLun 13 Jan - 23:48

La demande de Tziëg fut plutôt bien acceptée ; c'était cohérent avec ce qu'il s'était passé lorsque le stryge noir était venu dans sa forge pour réaliser la première analyse de ses équipements. Toutefois, l'orc fut plutôt surpris d'apprendre que Garràn était d'accord pour lui laisser ses équipements. De plus, il semblait prêt à lui demander une panoplie de rechange le temps que le forgeron soit occupé avec l'armure du membre de la Congrégation. C'était une décision honorable, mais elle n'intéressait pas le peau vert puisqu'il avait déjà passé un peu de temps à examiner les pièces lorsque le stryge les lui avait laissées. Refaire ce qui avait été fait après un intervale si petit et surtout une non progression n'était pas très utile.
Ce n'est pas exactement ce que j'avais en tête, grommela "gentiment" le forgeron.

Contrairement à ses habitudes, le ronchonnement de l'orc était moins prononcé, mais pour une personne peu habituée à ses grognements il lui semblait être de mauvaise humeur. Pourtant, l'orc ne chercha pas à mettre un terme à la rencontre ou à briser les longs doigts fins de son interlocuteur comme l'auraient fait les brutes des Drake-Mordhër. Contrairement à ces rustres civilisés, Tziëg se trouvait être un pacifique.
De retour dans tes projets initiaux, que tu penses à cette bande ?

L'hôte du spectre le chassa du revers de la main d'un air blasé et irrité. Il se moquait bien de l'impression que son attitude pouvait donner et pouvait très bien se mettre soudainement à parler au spectre faisant alors croire aux observateurs qu'ils se trouvaient avec un dérangé. Toutefois, Tziëg n'appréciait guère que Kelh le dérange pour s'exprimer à propos de sujets fâcheux et peu intéressants pour les réels projets de l'orc.
Le renouveau des orcs ? Des paroles en l'air !
Härt den Murnh ! pesta l'orc dans un vieux dialecte de sa race.
Tiens ta langue !

Comme si de rien n'était, l'orc attrapa son Grög et en but plusieurs gorgées. Cela pouvait donner l'impression que le forgeron essayait de gagner du temps ou de faire oublier qu'il s'était exprimé tout seul comme si un autre esprit cohabitait en lui, ce dernier point n'étant pas vraiment faux et plutôt véridique. Mais Tziëg se fichait éperdument d'avoir l'air d'un fou et son action avec son verre n'avait été entreprise que pour la simple et bonne raison qu'il avait soif.

Laissant mourir un rot dans son gosier - Tziëg n'est pas raffiné mais pas obscène pour autant, l'orc déposa sa coupe presque vide et expliqua à son futur allié ce qu'il attendait réellement de lui et de son organisation. Bourru comme une chèvre, ce qui correspondait bien à son nom, le peau vert n'en démordait pas sur ses plans et avait réellement besoin du concours de la Congrégation pour plusieurs choses.
Je veux rencontrer vos artisans et apprendre. Si j'ai les informations que je désire, votre armure subira un renouveau très plaisant pour vos mouvements.

Tziëg ne souhaitait pas ni ne désirait ; il voulait. On devait lui donner ce qu'il avait en tête ou bien les discussions s'arrêtaient aussi sec. Aucun intérêt à rechercher dans les tréfonds des archives d'une organisation de l'ombre pour découvrir de vieux secrets inutiles. Ce n'était pas profitable et seul l'argent lié à son savoir-faire intéressait le forgeron.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org/t1547-la-forge-des-regions
Garràn
Chef d'escouade assassine ♦ L'Exilé

Garràn

Messages : 1578
Expérience : 5660
Masculin Âge RP : 24 ans

Politique : 225
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Baël, démon pot-de-colle de Garràn, +400, v+400))

Stats & équipements
Vitalité:
Affaires à faire [Libre] 1559870510-barre-vie-gauche2782/2782Affaires à faire [Libre] 1559871461-barre-vie-rouge  (2782/2782)
Vitesse: 2029
Dégâts: 2233

Affaires à faire [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Affaires à faire [Libre]   Affaires à faire [Libre] EmptyLun 3 Fév - 21:01

L’Orc grommela son mécontentement, il semblait qu’il y ait un malentendu. En réalité, mon équipement ne semblait pas l’intéresser plus que cela, c’est l’expertise de nos artisans qu’il recherchait. Peut-être que sans celle-ci, il ne pouvait parvenir à ses fins, c’est-à-dire perfectionner mes pièces d’équipements. Il est parfois nécessaire d’avoir un modèle ou bien une démonstration pour comprendre certaine subtilité du métier, moi-même, en tant qu’ancien forgeron d’arme, il m’était arrivé de faire de même, à moindre mesure bien entendu. Pourtant, je ne pouvais accéder à sa requête aussi facilement. Le simple fait qu’il sache que j’appartienne à la congrégation et qu’il ait mon véritable visage sous les yeux constituait un risque potentiel pour moi. Il en savait suffisamment pour être recherché par nos membres. Lui permettre de rencontrer davantage de nos membres pourrait s’avérer dangereux, enfin pour lui. Il me fallait quelques pré-requis avant cela.

Alors que je noyais mon regard pensif dans les ondulations de mon Krhumpi, le peau-verte brassa de l’air devant moi, comme s’il chassait un chat s’étant posé au mauvais endroit. Je restais interloqué un instant, surpris par sa réaction puis, il pesta dans une langue qui m’était totalement inconnue. Il devait avoir un grain …. Il saisit son verre et repris son sérieux avant de reprendre machinalement.

Tzieg – Je veux rencontrer vos artisans et apprendre. Si j'ai les informations que je désire, votre armure subira un renouveau très plaisant pour vos mouvements.

Garràn – Cela peu peut-être se faire, toutefois, j’ai une question à te poser avant d’entreprendre un tel voyage. Je continuais d’agiter mon gobelet sans jamais quitter son contenu du regard. Tu n’es pas sans savoir qui nous sommes et ce que nous réservons aux imposteurs et aux gens trop bavards à notre égard. Je me demandais qu’elle était la raison qui te pousse à prendre ce genre de risque pour un banal client comme moi ? Tu aurais pu passer ton chemin et simplement refuser ma demande, pourtant tu as accepté d’en apprendre plus pour la réaliser. Qu’est-ce qui te motive réellement ?

Je voulais l’entendre dire, je voulais être certain de sa personne et de ses motivations. De toute manière, il ne pourrait rencontrer aucun de ces artisans à Lédéhi, à son premier pas dans la forteresse, il serait exécuté sans sommation. Cela me paraissait donc plus logique de le convier dans un endroit plus adapté et discret. Et avant que je ne puisse lui accorder cette faveur, il me fallait l’accord de certain membre du consulat. Je n’ai pas le pouvoir de décider en cet instant, mais je peux toujours aiguiller les choix du conseil. Son expertise et ses talents de forgeron pourrait nous être réellement profitable, nul doute qu’ils chercheraient à le convertir afin d’en faire un membre à part entière. Ses talents seraient mis en avant au sein de la congrégation et il aurait accès à un réseau d’information plus étendu encore. En contrepartie, les intérêts de la faction passaient au premier plan et ceci déplaisait à la plupart des membres de bas étages. Je n’étais pas encore certain de tout ça, mais le temps nous le dira bien assez tôt. Ne brûlons pas les étapes et n’inventons rien de démesuré. Pour le moment, laissons les choses se faire d’elles mêmes.




Affaires à faire [Libre] Co_111Affaires à faire [Libre] Signup11Affaires à faire [Libre] Co_113

Un RP en cours : - - -
Revenir en haut Aller en bas
Tziëg
Assassin

Assassin
Tziëg

Messages : 291
Expérience : 1942
Masculin Âge RP : 26

Politique : 01
Métier : Forgeron d'armures - Maître absolu
Titres:
 

(Spectre de Tziëg (modifié) +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Affaires à faire [Libre] 1559870510-barre-vie-gauche1450/1450Affaires à faire [Libre] 1559871461-barre-vie-rouge  (1450/1450)
Vitesse: 816
Dégâts: 1464

Affaires à faire [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Affaires à faire [Libre]   Affaires à faire [Libre] EmptyMer 11 Mar - 18:27

Garràn savait s'y prendre pour négocier et ne se laissait pas intimider par le bon vouloir de son interlocuteur. Le stryge noir avait certes besoin que Tziëg ait le savoir nécessaire pour améliorer ce que l'assassin portait, mais il souhaitait que les choses se déroulent selon un cadre sur lequel il aurait prise. Mais peut-être que le mercenaire de la Congrégation faisait une erreur en sous-entendant des menaces à l'encontre du forgeron ; ce dernier se moquait de beaucoup de choses et un gourdin de Durmoklès au-dessus de la tête ne lui faisait ni chaud ni froid.
Je me moque de vos menaces. J'aurais eu le même intérêt pour n'importe quel autre groupe, quel qu'il soit.

Tziëg n'était pas encore dérangé par le fait qu'il soit l'hôte de Kelh Egromh'or. Fort heureusement pour eux, ce nom avait quelque peu disparu des histoires et légendes, à moins de savoir où chercher dans les nombreux ouvrages de la bibliothèque de Stellaraë. Mais même les quelques livres abordant le sujet usaient de procédés littéraires pour camoufler l'étendue des informations.
Sumisu n'a aucun impact sur Dùralas et même l’orfèvrerie du vieux Tungstène n'est pas un sujet répandu. Pourtant, quel Dùralassien ne connaît pas cet esprit dérangé ?

Le forgeron n'écoutait que d'une oreille distraite ce que murmurait son mentor, mais il apprenait deux informations sur les légendaires artisans dùralassiens. Même lui n'était pas au fait de la majorité des informations. Peut-être aussi était-ce dû au fait que l'orc n'était pas d'un naturel très érudit. Tziëg se consacrait plutôt à l'apprentissage manuel et pratique plutôt qu'à l'intellectuel et littéraire. Surtout que l'animal n'était pas très instruit dans l'art de la lecture de la langue commune. Ça aurait pu être honteux, mais bien entendu, le forgeron n'en avait cure.
Vos artisans ont des techniques dont je veux faire miennes et je pense que vous pourriez me rendre service. Des histoires d'explorations, d'artefacts et de lieux oubliés.

Autant jouer carte sur table dès le départ afin que la Congrégation sache directement ce qu'elle devait offrir à ce forgeron pour louer ses services. Tziëg cherchait à être gagnant sur plusieurs niveaux afin que tout ceci soit rentable. Quel serait son intérêt sinon ? On voulait faire appel à lui ? Alors il fallait en payer le prix.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org/t1547-la-forge-des-regions
Garràn
Chef d'escouade assassine ♦ L'Exilé

Garràn

Messages : 1578
Expérience : 5660
Masculin Âge RP : 24 ans

Politique : 225
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Baël, démon pot-de-colle de Garràn, +400, v+400))

Stats & équipements
Vitalité:
Affaires à faire [Libre] 1559870510-barre-vie-gauche2782/2782Affaires à faire [Libre] 1559871461-barre-vie-rouge  (2782/2782)
Vitesse: 2029
Dégâts: 2233

Affaires à faire [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Affaires à faire [Libre]   Affaires à faire [Libre] EmptyJeu 7 Mai - 19:17

A ma question, l’Orc rétorqua du tac ou tac ce qu’il pensait réellement de cette opportunité, même si j’avais été plus intimidant que voulu. Menace ou pas, il savait ce qu’il voulait et savait garder son sang froid. Son regard se faisait plus perçant au fur et à mesure ou la conversation se profilait. Il faut dire que l’intérêt était au rendez-vous, que ce soit pour les mercenaires de la congrégation ou bien pour l’expérience et les compétences pour le forgeron. Je ne m’étais pas vu comme un assassin de la CO lorsque je m’étais adressé aujourd’hui, il s’agissait plutôt d’une conversation d’un commerçant à un autre, rien de plus, rien de moins. Mais je pouvais comprendre la méfiance des gens, surtout lorsque l’on sait qui est-ce que l’on côtoie dans l’ombre. Le peau-verte gardait toutefois sa lucidité et sa sincérité jusqu’à maintenant, preuve que le marché était intéressant. Il ajouta à ceci son point de vue et ses désirs, en passant par les détails qu’il aimerait connaître.

Tziëg – Vos artisans ont des techniques dont je veux faire miennes et je pense que vous pourriez me rendre service. Des histoires d'explorations, d'artefacts et de lieux oubliés.

Je me rendais compte que maintenant que je n’avais pas su saisir ce qu’il désirait, pensant pouvoir l’amadouer avec de l’or. Mais j’avais bien senti au fur et à mesure de la discussion qu’il ne s’agissait pas que d’un simple commerçant, mais surtout d’un fabricant, d’un créateur et innovateur. Ces deniers mots restaient tout de mêmes relativement flou. Des histoires ? Quel genre d’histoire ? Si ce n’était que des informations, je ne pensais pas rencontrer de problème pour obtenir ce que souhaite Tziëg. Des expéditions, des artefacts et des lieux oubliés … Il y avait un peu de tout ça à la fois dans la région du Sud, mais je ne voyais pas bien en quoi cela pourrait s’avérer utile quant à ses techniques de forges. S’il avait une idée derrière la tête, je ne parvenais pas à mettre le doigt dessus.

Garràn – Je ne me voulais pas menaçant, bien au contraire. Je serais bien embêté sans un bon forgeron sous la main. Machinalement, je rapprochais mes mains, entremêlant mes doigts. Je préférerai vous éviter tout inconvénient, d’un artisan à un autre. Je marquais un temps avant de reprendre, plus décontracté. Et qu’est-ce que vous voudriez savoir plus exactement sur ces histoires ? Peut-être que j’arriverais à vous renseigner suffisamment, qui sait ? Sinon je ferais en sorte que ce le soit dans un avenir proche ?

Cela me semblait être une bonne idée de le proposer ainsi, de toute manière, nous n’avions rien à perdre tout deux. Prudence est mère de sûreté, oui, mais à rester trop sur la défensive, c’est pas demain la veille que l’on s’équiperait de son savoir. Je ne voyais pas en quoi lui fournir des informations comme celle-ci gêneraient la CO, et à la limite, je pouvais m’en porter garant.




Affaires à faire [Libre] Co_111Affaires à faire [Libre] Signup11Affaires à faire [Libre] Co_113

Un RP en cours : - - -
Revenir en haut Aller en bas
Tziëg
Assassin

Assassin
Tziëg

Messages : 291
Expérience : 1942
Masculin Âge RP : 26

Politique : 01
Métier : Forgeron d'armures - Maître absolu
Titres:
 

(Spectre de Tziëg (modifié) +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Affaires à faire [Libre] 1559870510-barre-vie-gauche1450/1450Affaires à faire [Libre] 1559871461-barre-vie-rouge  (1450/1450)
Vitesse: 816
Dégâts: 1464

Affaires à faire [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Affaires à faire [Libre]   Affaires à faire [Libre] EmptyDim 24 Mai - 19:56

Les négociations ne semblaient pas vouloir s'arrêter en cet instant ; le mercenaire de la Congrégation était sur la défensive et n'offrirait pas ce que l'orc désirait sans raison valable. Avant, il voulait lever le voile sur plusieurs mystères relevés par le forgeron. Selon ce que Tziëg révélerait, Garràn pourrait accepter ou non sa demande, mais il devait donner de sa personne.
Jouons carte sur table, lui conseilla le spectre.
Je sais, grogna le peau-vert à voix basse. Je recherche une vieille forge abandonnée et ensevelie dans le Sud. Il doit émaner une certaine source de magie spectrale.

Le forgeron espérait que cet aveu soit nécessaire pour la collaboration avec les artisans de la Congrégation de l'Ombre. C'était déjà assez gênant pour lui de s'être ainsi dévoilé lui qui était toujours si secret et solitaire. Pour avoir autant donné de sa personne, l'orc espérait vraiment obtenir une avancée majeure dans sa demande. Peut-être qu'il devait penser à autre chose à ajouter à la balance pour favoriser la réussite d'une telle entreprise.
J'ai besoin de trouver cette forge. Je pourrais... vous offrir...

Il était difficile pour l'orc de faire des concessions et de mettre à disposition d'autrui ce qu'il pouvait posséder. Mais Tziëg devait utiliser la Congrégation pour trouver la forge perdue et déjouer les pièges qui se dresseraient entre lui et son objectif. Ce qu'il en obtiendrait devrait alors être à la hauteur de ce qu'il offrirait à ce groupuscule d'assassins sinon il pourrait mendier pour obtenir l'aide nécessaire. Mais il pourrait payer cette bande de mercenaires.
L'argent ne l'intéressera pas. Nous avons besoin d'un partenariat.

Suite à l'instruction émise par Kel Egromh'or, Tziëg grogna. Il n'aimait pas être dépendant et d'être redevable. Sa fierté était aussi grande que son orgueil. Après tout, n'était-il pas un orc sauvage ?
... Mes services. Un partenariat peut-être ?

Continuer était au-dessus des forces du forgeron. C'était ça ou rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org/t1547-la-forge-des-regions
Garràn
Chef d'escouade assassine ♦ L'Exilé

Garràn

Messages : 1578
Expérience : 5660
Masculin Âge RP : 24 ans

Politique : 225
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Baël, démon pot-de-colle de Garràn, +400, v+400))

Stats & équipements
Vitalité:
Affaires à faire [Libre] 1559870510-barre-vie-gauche2782/2782Affaires à faire [Libre] 1559871461-barre-vie-rouge  (2782/2782)
Vitesse: 2029
Dégâts: 2233

Affaires à faire [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Affaires à faire [Libre]   Affaires à faire [Libre] EmptyJeu 18 Juin - 21:07

L’Orc sembla perturbé, dérangé par la lenteur des négociations et les attentes de chacun. Pour ma part, je n’avais rien à craindre. Je ne voyais pas pourquoi celle-ci n’aboutirait pas. J’étais bien décidé à faire de ce forgeron un artisan travaillant pour le compte de la congrégation, ou du moins qu’il y ait un semblant de contact entre l’artisan et la faction. Pour accéder à son savoir, je ne me voyais pas me plier en quatre à ses exigences, mais en avais-je vraiment besoin ? Ce que me demandais le forgeron restait pour le moins floue, j’avais besoin d’un peu plus de précision de sa part, après quoi je pourrai voir si nous étions en mesure de satisfaire sa demande. Pourtant, le forgeron semblait quelques peu distrait pour je ne sais quel raison. Il grommela quelque chose sans que je ne puisse deviner ce qu’il baragouinait. Puis, il poursuivit, expliquant qu’il recherchait un lieu en particulier, se trouvant dans la région Sud, sous surveillance de la congrégation probablement … ou des pirates si plus au Sud encore.

Une forge ensevelis … cela me rappelait des souvenirs. Ma forge ensablée n’avait pas été encore détruite depuis que je l’avais quitté, mais elle fut barricadée par les dirigeants de la ville d’Ishtar pour prévenir des dégradations potentielles. Mais outre ma vieille forge, je me demandais bien de quoi il était question. Une forge ensevelis dans le sud dont émane une magie étrange … Certains lieux me venaient à l’esprit, mais pour la présence d’une forge correspondant à ces critères là, je n’en avais aucune idée pour la simple et bonne raison que la congrégation ne faisait pas vraiment dans l’archéologie, ni dans la recherche de lieux abandonnés. Que ce soit dans les ruines de Fata-Morgana, au beau milieu du désert, ou quelques parts dans la région, je ne pourrai que l’accompagner dans les divers endroits qui me viennent à l’esprit, en espérant que cela corresponde à ses attentes. Quoi qu’il en soit, je préférais m’abstenir de proposer une offre le premier. Au vu de la difficulté avec laquelle il a finit par avouer son souhait, il valait mieux, selon moi, ne pas brusquer les choses et l’écouter attentivement.

Tziëg – J’ai besoin de trouver cette forge. Je pourrais … vous offrir … L’orc marqua un temps de réflexion avant de grogner discrètement et de reprendre ensuite … mes services. Un partenariat peut-être ?

La proposition avait tout d’alléchante. Connaissant l’expertise du forgeron, je n’avais absolument rien à lui reproché. Il était compétent et assidu à la fois, son travail avait plus de valeur que n’importe quoi ou n’importe qui à première vu, quitte à travailler avec des mercenaires comme nous. L’hésitation que j’avais pu relever sur sa proposition me laissait penser qu’il n’avait pas l’air enchanté de faire ce compromis. Je pouvais comprendre d’une certaine manière, qui voudrait se retrouver associer avec l’une des factions les plus méprisés du continent ? Mais pour cela, j’avais déjà élaboré une stratégie pour ne pas mêler ce pauvre forgeron à nos histoires plus que sordides. Je me sentirais mal s’il devait lui arriver quelque chose simplement parce qu’il s’était acoquiné à des gens peu recommandable. C’est d’ailleurs pour cette raison que je pouvais m’en tenir garant plus que quiconque au sein de la congrégation. Je continuais de jouer avec mes mains à mesure où je réfléchissais à la proposition de Tziëg, je voulais être sûr qu’il ne soit pas mêlé à divers problèmes par notre faute.

Garràn – J’accepte à la seule condition que l’on trouve ce que vous cherchez. Si nous ne sommes pas en mesure de vous aider, s’il n’y a plus rien à tirer de cette forge ou que celle-ci a été détruite et est donc inutilisable, considérez cette proposition comme caduc. Soit nous sommes tous deux gagnants de cet échange, soit la vie reprendra son court normal. Je tendis ma main au-dessus de la table en guise de marché et attendis que l’Orc prenne une décision. Si cette condition vous va, je serai votre obligé jusqu’au terme de notre marché.

J’en venais presque à me dire que ces négociations n’auraient jamais eu lieu avec qui que ce soit d’autre de la congrégation, peu son ceux faisant preuve d’honnêteté et de fidélité lorsqu’il y a un marché. Ils ne connaissent pas la valeur de l’artisanat, le temps et l’expérience requise pour atteindre les objectifs que l’on se fixe diffère littéralement avec notre expertise en assassinat. C’est d’ailleurs pourquoi j’avais voulu le rassurer en rappelant qu’il s’agissait d’un échange d’un artisan à un autre, bien que je ne sois plus artisan forgeron depuis quelques temps maintenant. Ce partenariat tombait vraiment à point nommé ! En espérant qu’il aboutisse à quelque chose …




Affaires à faire [Libre] Co_111Affaires à faire [Libre] Signup11Affaires à faire [Libre] Co_113

Un RP en cours : - - -
Revenir en haut Aller en bas
Tziëg
Assassin

Assassin
Tziëg

Messages : 291
Expérience : 1942
Masculin Âge RP : 26

Politique : 01
Métier : Forgeron d'armures - Maître absolu
Titres:
 

(Spectre de Tziëg (modifié) +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Affaires à faire [Libre] 1559870510-barre-vie-gauche1450/1450Affaires à faire [Libre] 1559871461-barre-vie-rouge  (1450/1450)
Vitesse: 816
Dégâts: 1464

Affaires à faire [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Affaires à faire [Libre]   Affaires à faire [Libre] EmptyDim 21 Juin - 19:46

La main du stryge fut tendue vers l'orc symbolisant alors l'accord d'un marché. Le spectre regardait tout ceci d'un air satisfait comme s'il n'avait jamais douté qu'un arrangement soit mis sur pied. Le forgeron, en revanche, accueilla tout ça d'un air circonspect. Certes, le peau verte avait négocié pour obtenir ce qu'il désirait mais il ne pensait pas que tout se passerait aussi bien, surtout du fait de la dernière demande du dénommé Garràn : « Si nous ne sommes pas en mesure de vous aider, s’il n’y a plus rien à tirer de cette forge ou que celle-ci a été détruite et est donc inutilisable, considérez cette proposition comme caduc. ». L'assassin de la Congrégation de l'Ombre avait nettement plus de respect et d'honneur que Tziëg ce qui rendait tout cet échange fort étrange.
Malgré tout, me voilà gagnant.

Tziëg ne pouvait pas s'en plaindre bien qu'il en soit capable sachant sa mauvaise humeur fort caractéristique. Néanmoins, l'orc réfréna ses grognements, ses sourcils froncés et ses ronchonnements en parler orc. Puisque l'arrangement avait été amené à si bon point, que pouvait-il faire de plus sinon prendre la maint tendue et sceller ces négociations ?
Très bien. Que fait-on maintenant ? Je vous suis jusqu'à votre repère ou j'attends un signe de votre part ? Une dague peut-être pour m'indiquer que vos amis n'ont pas accepté ?

Cette dernière remarque presque humoristique fit lever un sourcil au spectre qui n'avait pas envisagé que le marché puisse être rompu avec une tentative d'assassinat sur son hôte. Il fut même favorable à faire pencher la balance du côté de la faction des ombres pour éviter pareille conséquence en offrant plus qu'il n'était nécessaire, mais d'une certaine façon étrange, Tziëg lui fit comprendre qu'il ne s'abaisserait pas à une telle imploration. Ce ne fut pas nécessaire pour lui de parler ou d'émettre le moindre son ou regard ; Kelh Egromh'or avait compris qu'il n'obtiendrait rien de plus de son acolyte. Il ne lui restait plus qu'à espérer que les choses se déroulent sans encombre.

Juste après avoir posé ses questions, une serveuse s'approcha pour demander la commande. En voyant les mains serrées, elle avait sûrement compris que des affaires avaient été conclues et que ça pouvait mériter une certaine célébration. Tziëg ne lui accorda aucun regard, plongeant le sien dans le sombre visage du stryge, mais répondit favorablement :
Votre plus fort Grög et pour lui ce qu'il voudra, je paye la tournée cette fois, annonça-t-il d'une façon incroyablement charismatique.
Une telle poigne et autorité dans tes mots conjuguées à une générosité... Ceci ne te ressemble pas mon cher, se contenta de faire remarquer le spectre.

Ces mots furent ignorés, comme souvent, le forgeron orc n'en avait rien à faire. Seule la boisson l'intéressait en plus des réponses à ses interrogations.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org/t1547-la-forge-des-regions
Contenu sponsorisé




Affaires à faire [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Affaires à faire [Libre]   Affaires à faire [Libre] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Affaires à faire [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hentaï
» Hentaï RP
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UploadHero] Les Réformés se portent bien [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre de Dùralas :: Ville de Stellaraë :: Au Canari jaune [Zone communautaire]-