AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Esmé Ralda
Le Monde de Dùralas a précisément 2350 jours !
Dùralas, le Lun 6 Avr 2020 - 9:31
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Le Deal du moment :
Amazon Music Unlimited offert pendant 3 mois
Voir le deal

Partagez
 

 [Équilibre diplomatique] De nouveaux amis?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Urua
Paladin

Urua

Messages : 244
Expérience : 1923
Masculin Âge RP : 28

Politique : 42
Métier : Forgeron d'armure - Maître Absolu
Titres:
 

(Diagoras, Mouss'queterre de Urua [Modifié][Emblème de la GZ]  +100, v+100, 50)

Stats & équipements
Vitalité:
[Équilibre diplomatique] De nouveaux amis? 1559870510-barre-vie-gauche2387/2387[Équilibre diplomatique] De nouveaux amis? 1559871461-barre-vie-rouge  (2387/2387)
Vitesse: 628
Dégâts: 999

[Équilibre diplomatique] De nouveaux amis? Empty
MessageSujet: [Équilibre diplomatique] De nouveaux amis?   [Équilibre diplomatique] De nouveaux amis? EmptyJeu 23 Jan 2020 - 20:43

De nouveaux amis?
Une fois encore, Urua allait entamer un grand voyage vers le Nord. Il n’était pas particulièrement enjoué par ces régions froides et inhospitalières. Bien sûr, il venait des montagnes aussi mais non seulement, ce n’était pas le même type de montagnes, elles étaient plus chaudes et plus amicales, se dressant proches des mers et elles n’avaient pas laissé un souvenir très heureux dans son esprit.

C’est donc l’esprit lourd et sans grand enthousiasme qu’il allait se lancer dans cette épopée interminable qui le ferait passer par des lieux qu’il n’avait aucune envie de visiter. La finalité du voyage en revanche était le but qu’il cherchait à atteindre. Il avait ouï dire d’un peuple qui semblait partager ses valeurs et un grand sens du spirituel. Il voulait les rencontrer et découvrir leur culture. Peut-être pourraient-ils s’entraider dans leurs objectifs communs et pourrait-il découvrir un nouvel enseignement qui améliorerait encore davantage ses chances de succès futurs.

Avant de s’embarquer dans cette folle aventure, il avait bien pris soin de rembourrer son armure avec d’épaisses pièces de cuir. Il avait beau posséder une fourrure conséquente, le protégeant de la plupart des intempéries des zones tempérées, il n’allait pas être à l’abri de ce qu’il allait devoir affronter. Il savait les montagnes du Nord être glaciales au point de présenter un certain danger pour un explorateur peu préparé. Comme il ne tenait pas à laisser le froid lui prendre un orteil (il aimait toutes et chacune de ses griffes), il lui fallut préparer de quoi se couvrir aussi les pattes. De grands carrés de peau de mouton, avec la laine encore en place, liés par des lanières rempliraient cet office. Il aurait l’air parfaitement ridicule mais au moins, il arriverait vivant et en un seul morceau à destination.

Ainsi Diagoras et Urua quittèrent la forêt Sylfaën pour un long moment. L’espoir de ne pas revenir les mains vides les poussaient à accepter cet au revoir et à aller de l’avant. Ils avaient prévu de passer par la ville du Nord, Kastalinn, pour éviter la savane et le désert dont la chaleur n’était pas plus agréable que le froid extrême des montagnes. Ensuite, le chemin s’étendrait à leurs pattes, les contreforts des mon,tagnes de Kanaan étant déjà visibles depuis la ville. Ils pourraient profiter de leur virée citadine pour faire le plein de provisions et étudier les techniques d’artisanat et les objets qu’on ne trouvait que dans cette partie du monde.

******************


Il faisait froid. Plus froid qu’ils ne l’avaient jamais ressenti. La dernières fois qu’ils s’étaient aventurés dans ce genre de contrées sauvages, ils avaient dû combattre presque instantanément, se réchauffant par la même occasion. Cette fois-ci en revanche, ils ne faisaient que lutter contre le vent glacial et la couche de neige qui arrivait presque aux hanches de l’énorme lion. Ses vêtements étaient trempés et gelés mais il ne se détournait pas du but. Il savait que si un peuple avait réussi à construire une civilisation dans ces endroits, il y avait certainement un climat plus clément plus loin.

Sans échanger un mot, Urua qui pataugeait et Diagoras bien à l’abri emmitouflé dans un pli de la tunique de son compagnon avançaient laborieusement jusqu’au moment où ce qu’ils prirent d’abord pour une illusion due à la neige qui leur emplissait les yeux et au vent qui leur retirait toute chaleur apparut. Quelques heures plus tard, ils purent ainsi réaliser que ce qu’ils avaient aperçu étaient bien des fortifications d’un village. Sa situation dans une vallée escarpée et isolée lui permettait d’être à l’abri du vent et, surprenamment, donnait à l’air une température plus supportable.

Une grande porte de planches de bois barrait le chemin. Il n’était pas surprenant qu’elle soit fermée, l’aube allait seulement pointer. Deux gardes se tenaient de chaque côté, tenant de façon admirablement verticale une hallebarde chacun, la lame élégamment ornementée et une légère garde la soulignant. La taille des deux soldats et leur musculature sans défauts avait de quoi effrayer. On ne se demandait pas pourquoi ces deux individus avaient été choisis pour ce poste.

Urua s’avança donc d’un pas lent, et se planta à quelques pas des guerriers. Il prit garde à rester à égale distance des deux et leur annonça de sa voix puissante et rendue plus grave encore par le manque d’utilisation:

- Salutations camarades! Je suis Urua, patrouilleur forestier de la Garde Zéphyr. Je viens renouveler l’amitié de ma faction et nous aimerions, mon camarade et moi, rester un temps dans votre village.

Il ne savait pas si ses interlocuteurs parlaient la langue commune mais si Arhiann avait réussi à entrer en contact avec eux, il y avait des chances de pouvoir se comprendre. Maintenant, accepteraient-ils un lion géant armé jusqu’aux crocs et caparaçonné dans une épaisse armure? Il allait vite le savoir.


Codage par Libella sur Graphiorum




RP: 3/3____________________________________________________________Arène: 1/3
[Équilibre diplomatique] De nouveaux amis? Signa12
Revenir en haut Aller en bas
Le Juge
Personnage Non Joueur

Le Juge

Messages : 6244
Expérience : 20979
Féminin

[Équilibre diplomatique] De nouveaux amis? Empty
MessageSujet: Re: [Équilibre diplomatique] De nouveaux amis?   [Équilibre diplomatique] De nouveaux amis? EmptyJeu 12 Mar 2020 - 19:00

Les deux djöllfulins échangèrent un regard se questionnant l'un et l'autre sur ce que le voyageur inopiné venait de leur annoncer. D'après ses dires, une amitié serait de mise entre le village et une certaine "Garde Zéphyr", mais les deux gardiens ne semblaient pas vraiment au fait d'une telle chose. L'inconnu ne semblait pas particulièrement agressif mais ce peuple de "diables cornus", comme les appelaient certains dùralassiens, se méfiait des apparences et préférait demeurer dans l'isolement plutôt que de donner l'opportunité à des êtres ignobles de leur faire du mal ; les Djöllfulins avaient déjà beaucoup trop soufferts...

Curieusement, les deux individus postés à la porte ne semblaient pas dérangés ou inquiets qu'un lion debout sur ses pattes arrières vienne à leur rencontre. Ce serait déplacé de leur part de repousser un individu sous prétexte qu'il se trouvait être différent d'eux ; ils ne vaudraient alors pas mieux que la plupart des habitants de ce pays pour lesquels les Djöllfulins¨semblaient être dangereux.

L'un des gardes haussa les épaules puis tira légèrement la lourde porte de la palissade qu'il referma soigneusement une fois passé de l'autre côté. Son camarade resserra l'étreinte de sa main sur la hampe de son arme au cas où un quelconque piège ne leur tombe dessus. La prudence était une obligation pour eux.

« Ah... Messire Urua de la Garde Zéphyr c'est bien cela ? » s'annonça un grand et fin individu cornu aux habits élégants.

Le nouvel arrivant avait passé la porte suivi par le garde parti quelques instants plus tôt. Les deux djöllfulins avaient eu besoin d'un de leurs camarades pour accueillir en invité le voyageur présenté à eux.

Alors que le troisième individu effectuait une noble et sincère révérence en salutation, le deuxième gardien entreprit d'ouvrir un peu plus la porte du village au lieu de la referme comme il l'avait fait lorsqu'il était parti, indiquant alors que le dénommé Urua serait un invité du village.

« Je suis Chanveasna Punlok, le Grand Ambassadeur. Je suis absolument ravi de faire votre connaissance. Comment vont vos camarades de la Garde Zéphyr ? Et dame Arhiann ? Oh pardonnez-moi, vous m'en direz plus à l'intérieur, je ne voudrais pas rester impoli et vous laisser une seconde de plus en-dehors de notre village. Après vous... » invita le djöllfulin en courbant le torse et présentant la voie à prendre pour mettre un pied dans le village.

La palissade avait beau être sommaire, elle n'en était pas moins élégante, en particulier pour la porte pour laquelle était sculptée une arche. En jetant un premier regard sur les habitations djöllfulines, on comprenait le style architectural de ce peuple très exotique et doté d'une force et d'une beauté en nul point identique aux styles dùralassiens. Lorsqu'on appréciait les bonnes choses, il ne faisait aucun doute que ce serait un bonheur de visiter ce village.


Chanveasna s'exprime en #FF6633.
Revenir en haut Aller en bas
Urua
Paladin

Urua

Messages : 244
Expérience : 1923
Masculin Âge RP : 28

Politique : 42
Métier : Forgeron d'armure - Maître Absolu
Titres:
 

(Diagoras, Mouss'queterre de Urua [Modifié][Emblème de la GZ]  +100, v+100, 50)

Stats & équipements
Vitalité:
[Équilibre diplomatique] De nouveaux amis? 1559870510-barre-vie-gauche2387/2387[Équilibre diplomatique] De nouveaux amis? 1559871461-barre-vie-rouge  (2387/2387)
Vitesse: 628
Dégâts: 999

[Équilibre diplomatique] De nouveaux amis? Empty
MessageSujet: Re: [Équilibre diplomatique] De nouveaux amis?   [Équilibre diplomatique] De nouveaux amis? EmptyJeu 19 Mar 2020 - 19:26

De nouveaux amis?
Les deux gardes regardaient les intrus avec curiosité mais pas d'agressivité. Ils étaient toutefois prudents. Urua repéra la prise qu'ils raffermirent sur leurs lances. Après un instant d'observation, l'un des deux disparut par l'immense porte. Certainement pour aller quérir un responsable, quelqu'un de plus haut gradé, qui serait à même d'accepter ou de refuser l'entrée aux aventuriers.

Après quelques instants, le battant se rouvrit, laissant passer le garde et un autre membre de leur race. Grand, le visage avenant sous une chevelure mi-longue et arborant une fine barbe pointue et tressée, habillé de cuir et d'un immaculé tissus rappelant de la soie, il ne laissait aucun doute sur son rang, voire sur sa noblesse.

- Ah... Messire Urua de la Garde Zéphyr c'est bien cela ?

Le Löwen hocha brièvement de la tête en réponse alors que le Djöllfulin exécutait une élégante révérence, exhibant ses cornes recourbées et parfaitement lustrées. Puis, un des gardes ouvrit la porte, invitation silencieuse à entrer dans le village. Apparemment il avait déjà fait bonne impression.

- Je suis Chanveasna Punlok, le Grand Ambassadeur. Je suis absolument ravi de faire votre connaissance. Comment vont vos camarades de la Garde Zéphyr ? Et dame Arhiann ? Oh pardonnez-moi, vous m'en direz plus à l'intérieur, je ne voudrais pas rester impoli et vous laisser une seconde de plus en-dehors de notre village. Après vous...

Urua se mit en route aux côtés de son hôte, qu'il dominait d'au moins une tête. Il fut sans voix pendant quelques secondes, le temps d'appréhender la vision qui s'offrait à lui. Une beauté incommensurable se dégageait du style architectural utilisé dans ce village. On ne sentait aucune touche de ce qui se faisait ailleurs sur le continent, certainement du à l'isolation obstinée dont ils faisaient preuve. Ils souhaitaient garder leurs secrets, ce que le lion ne pouvait blâmer. Comment pourrait-on être capable de faire une tache dans cet ensemble harmonieux?

- C'est un honneur de vous rencontrer, Ambassadeur. Nous avons plusieurs nouvelles recrues qui semblent prometteuse, je vous remercie de vous en inquiéter. Dame Arhiann est la personne grâce à laquelle je me trouve devant vous aujourd'hui. Elle m'a vanté les bienfaits de votre culture et je me suis reconnu dans plusieurs de ses aspects. Je peux déjà dire qu'elle n'a pas menti sur certains points. Je me dois de vous féliciter pour votre goût, votre tunique est exquise et vos bâtiments sont tout simplement à couper le souffle.

Les formules étaient peut-être un peu pompeuses mais il voulait plus que tout faire bonne impression. Il ne voulait pas ternir la bonne image de la Garde Zéphyr qu'Arhiann avait réussi à établir. En même temps, cette rencontre lui offrait un excellent terrain d'entraînement pour ce qui était de la diplomatie et des rencontres de haut rang qu'il aurait à affronter quand il aurait atteint son objectif, quand il serait l'un des dirigeants de la Garde.

- Je vous remercie, vous êtes aimable. Quelle joie d'apprendre votre réussite. Je n'en suis pas surpris, si tous vos membres sont aussi bien élevés que vous et votre consœur, vous n'aurez pas à vous en faire. À présent, dites moi, que venez-vous faire dans notre humble retraite?

- Pour ne rien vous cacher, on m'a longuement parlé de vos valeurs et je me suis rendu compte que nous en partagions une grande partie. Bien que peu pieux, je me vous à la paix et à la défense des plus faibles. De plus, il paraîtrait que vous avez développé des techniques de combat particulières. Pour défendre les opprimés, je me dois d'être plus performant que les oppresseurs et j'étais curieux de découvrir ces techniques, si bien sûr vous ne voyez pas d'inconvénients à partager ces secrets avec un étranger.

Chanveasna resta silencieux un moment pendant qu'ils marchaient à pas lents dans les rues propres et peu fréquentées à cette heure. Il semblait perdu dans sa contemplation du paysage, comme si vivre au milieu de tous ces bâtiments savamment ouvragés ne l'avait pas encore habitué à leur magnificence. Urua se doutait qu'il réfléchissait. Après tout, il ne le connaissait pas encore. Il ne pouvait se faire une idée précise de ce qu'il valait ni de sa sincérité.

- Mon cher ami, voilà une demande pour le moins cavalière mais guère surprenante. Plusieurs de vos prédécesseurs nous ont déjà parlé de cet art que vous mentionniez. Cependant, comprenez que nous ne partageons pas nos secrets ancestraux à la légère. Je vous suggère de vous adresser à Euî'Gan, un de mes amis. Il m'a parlé d'une tâche qu'il aimerait voir menée à bien et nous pourrons ainsi juger de votre valeur. Qu'en dites-vous?

- Je suis déjà reconnaissant que vous considériez ma requête. Bien entendu, je ne m'attendais pas à ce que vous livriez toutes vos connaissances à un étranger à peine arrivé. J'accepte votre proposition. Pourriez-vous m'indiquer où je pourrais trouver maître Euî'Gan ? S'il a besoin d'aide, autant que j'aille au plus vite à sa rencontre.

L'Ambassadeur expliqua à Urua la direction du Pavillon Hiératique, comme ils l'appelaient ici et le remercia de bien vouloir se plier à leurs exigences et de leur prêter patte forte. Les échanges de civilités étaient épuisantes mais visiblement partie intégrante de leur culture. Le Löwen prit congé de son hôte et se dirigea sans plus attendre vers sa nouvelle épreuve. Il allait devoir faire impression.


Codage par Libella sur Graphiorum




RP: 3/3____________________________________________________________Arène: 1/3
[Équilibre diplomatique] De nouveaux amis? Signa12
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[Équilibre diplomatique] De nouveaux amis? Empty
MessageSujet: Re: [Équilibre diplomatique] De nouveaux amis?   [Équilibre diplomatique] De nouveaux amis? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

[Équilibre diplomatique] De nouveaux amis?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nord de Dùralas :: Les sombres montagnes de Kanaan :: Le village des Djöllfulins [Zone restreinte – Djöllfulins + invités]-