AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Talgor Rochenoire
Le Monde de Dùralas a précisément 2409 jours !
Dùralas, le Jeu 4 Juin 2020 - 21:10
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Le Deal du moment : -53%
GACHI Batterie Externe 26800mAh
Voir le deal
24.94 €

Partagez
 

 Initiation djöllfuline - 1ère quête - Équilibre diplomatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Greil
Pubbeur ♦ Maîtres d'armes

Greil

Messages : 596
Expérience : 1210
Masculin Âge RP : 45

Politique : 33
Métier : Sculpteur - Compagnon
Titres:
 

(Griffure, griffon de Greil [Modifié] +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Initiation djöllfuline - 1ère quête - Équilibre diplomatique 1559870510-barre-vie-gauche2465/2465Initiation djöllfuline - 1ère quête - Équilibre diplomatique 1559871461-barre-vie-rouge  (2465/2465)
Vitesse: 445
Dégâts: 1313

Initiation djöllfuline - 1ère quête - Équilibre diplomatique Empty
MessageSujet: Initiation djöllfuline - 1ère quête - Équilibre diplomatique   Initiation djöllfuline - 1ère quête - Équilibre diplomatique EmptySam 25 Jan 2020 - 17:04

img_rp
Initiation djöllfuline - Équilibre diplomatique.
Entre djöllfulins, Milice et Stolenmark
Car l'amitiée entre les peuples est primordiale pour la paix.




Les sombres montagnes de Kanaan forment une chaîne montagnarde qui s'étend sur tout le nord de Dùralas et qui le recouvre, lui ainsi que ses contrées extérieures, et cela, jusqu'à perte de vue. L'altitude de cette chaîne de montagne lui permet d'avoir un climat particulièrement froid qui devrait sans doute geler les os de celui qui n'est pas habitué à de telles températures ou qui ne s'habille pas suffisamment chaudement. Cependant, pour un habitant des montagnes du Baldor, ce genre de climat reste froid, mais est légèrement moins extrême que ce que l'on peut subir dans le Mont Tagne. Cela dit, les sombres montagnes de Kanaan ont une autre particularité qu'on ne peut trouver nulle part ailleurs et dont il est particulièrement difficile de s'habituer. Cette chaîne montagnarde tire son nom de sombre de cette particularité cendreuse. Elles sont parcourues de volcans souterrains dont certains sont en activité, libérant leurs nuages noirs et leurs vapeurs asphyxiantes donnant une allure de terres désolés et dangereuses à ces contrées.

La faune y est à l'image de l'activité souterraine de ces montagnes : chaotique. Entre les hommes-rats dont le général n'est pas friand, les Cuirassé de basalte et leur roche monstrueusement solide, sans parler des ô combien dangereux Fils de Lagmarû, djöllfulins se blanchissant la peau et vouant un culte extrême à Lagmarû et sa violence guerrière. Cette chaîne de montagne n'est clairement pas l'endroit où il fait bon croiser les autochtones ou jouer avec la faune locale. Pourtant, c'est dans cet environnement extrême que vivent les démons nordiques, les djöllfulins. Peuple à la longévité nettement supérieure aux humains et à la culture pacifique et très pieuse. Leur religion étant basée sur le trithéisme. Peuple à l'apparence démoniaque, mais aux mœurs nettement plus pacifiques, sauf pour ceux suivant les préceptes de Lamarù, leur village rayonne de l’architecture et de la culture djöllfuline, qui traduit une grande sérénité et un sincère pacifisme. Leurs constructions en bois poncés s’accordent très bien avec leurs petites touches en pierre utilisées pour leur religion.

Malheureusement le village des djöllfulins n'est pas vraiment le genre d'endroit que vous pouvez visiter à loisir en explorant leur culture et leur architecture pour le moins exotique si vous avez survécu au voyage pour y parvenir. Faute à un accueil pour le moins hostile sur les terres de Duralàs par leurs habitants, les djöllfulins sont devenu un peuple vivant reclus et n'acceptant que peu les membres extérieurs à leur communauté. Il faut, pour cela, montrer patte blanche et faire preuve de confiance auprès de ce peuple étranger et intéressant. Ce dernier point était précisément ce à quoi Greil allait devoir s'atteler, secondé par Elincia qui était tout aussi milicienne que lui désormais. Notre maître d'armes avait un intérêt double pour la nation djöllfuline. D'une part, Greil et Elincia devaient aller les voir et se présenter à eux en temps que Miliciens, mais ils devaient également renouveler leur soutient envers ce peuple en tant que Général et Main Gauche du Stolenmark. La Main Droite étant porté disparu, le Naga Achroma pouvait difficilement remplir ses obligations diplomatiques envers les différents peuples et son rôle de conseiller auprès du Général.

Il fallait donc que Greil s'occupe du pan politique et diplomatique de son ordre en ces temps troublés. Ce fut donc une expédition partant de Weissaupt dans les montagnes du Baldor et allant jusqu'au village djöllfulin dans la chaîne de montagne de Kanaan qui fut organisée. Une expédition ou notre duo allait pouvoir quitter le froid du Baldor pour embrasser le froid et la toxicité volcanique de Kanaan. Inutile de dire qu'il fallait s'habiller nettement plus chaudement que pour une expédition à Stellaraë. La difficulté supplémentaire était cet aspect politique qui impliquait à Greil d'offrir un présent diplomatique à Chanveasna Punlok en temps que chef du Stolenmark. Ils n'attendraient sans doute aucun présent de la part de deux Miliciens de simple grade, mais un Général doit obéir à une autre règle politique. Ce fut donc une statuette d'un griffon en armure et symbole du Stolenmark, dotée d'une grande finition et ayant requis des mois de travail à Greil, qui fut choisie comme présent décoratif et symbolique. Un peu de culture humaine offerte aux djöllfulin les honorant de leur culture complexe et raffinée venue d'autres contrées. Symbole purement philosophique d'une culture voulant s'ouvrir à une autre.

Le voyage fut donc comme attendu, difficile de progression, long et particulièrement glacé. Cependant, la température s'adoucissait au fut et a mesure que l'altitude devenait de moins en moins élevé et l'air de moins en moins agréable, indiquant que notre duo quittait le Baldor pour enter dans la sombre chaîne de montagnes volcaniques. Ce fut donc après plusieurs jours gelés et pour le moins désagréable passé à dos de licorne et prenant soin d'éviter toute rencontre fortuite, quelle soit de la faune ou d'une peuplade, que nos deux comparses purent arriver à vue du village djöllfulin. Un soupire gelé de soulagement fut poussé par la vampire, mais également par le Général à la vue de ce village salvateur signifiant que leur calvaire gelé allait prendre fin et qu'ils pourraient bientôt se réchauffer dans ce village. Du moins, s'ils passent l'entrée de celui-ci, car le village des djöllfulin est, comme à son habitude, fermé et gardé. Greil se présenta donc aux gardes postés devant la porte fermée, mettant pied à terre et tenant la bride de sa licorne en s'approchant des gardes. Elincia se présenta également à son tour, excusant l'absence de celui qui venait habituellement faire ce genre de démarches et montrant le cadeau diplomatique particulièrement emballé dans son lin protecteur. L'aura magique imperceptible, boostant le charisme naturel du général et répondant au nom d'Impact, s'était naturellement enclenchée pour essayer de tendre inconsciemment les émotions des gardes vers une sensation de confort positif, et cela, sans même que Greil ne s'en rende compte. Il semblerait que la volonté de se faire accepter de l'ancien Général ai pris le dessus de manière totalement involontaire.

Greil : Bonjour à vous en cette froide journée, djöllfuliens. Je me présente à vous : Greil, Général du Stolenmark et nouvellement milicien. Je viens auprès de vous pour exprimer mon soutien auprès de votre peuple comme l'ont fait plusieurs Miliciens avant moi, incluant la Jarl Selsya. J'interviens également auprès de vous en tant que fondateur de mon ordre pour exprimer ma volonté de renouveler le soutient de mon ordre envers vous malgré les temps difficiles que celui-ci traverse.
Elincia : Bonjour gardes djöllfuliens. Pour ma part, je suis Elincia, nouvellement milicienne également et Main Gauche du général. Je vous présente toutes nos excuses pour l'absence de la Main Droite d'Achroma, le Naga que vous êtes habitués à voir habituellement exécuter cette visite diplomatique. Celui-ci est indisponible actuellement. Nous sommes également porteurs d'un présent pour vos représentants.

La discussion avait été prononcée sans orgueils ni agressivités. Se voulant agréables et gentil envers cette peuplade étrangère ayant trouvé refuge dans cette région hostile. Cependant, Elincia avait l'avantage de connaître les relations passées entre le Stolenmark et cette nation. Informations privées au général de par son amnésie.



[HRP] Vu avec Dilon, je peux lancer cette quete

Pour info - Le pouvoir "impact" n'est pas une agression. Ci-dessous ses effets
Spoiler:
 
[HRP]




RP en cours : 1 - 2 - 3
Arènes en cours : 1 - 2 - 3
Je parle en #FF0000
Elincia en #666633
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Le Juge
Personnage Non Joueur

Le Juge

Messages : 6515
Expérience : 22082
Féminin

Initiation djöllfuline - 1ère quête - Équilibre diplomatique Empty
MessageSujet: Re: Initiation djöllfuline - 1ère quête - Équilibre diplomatique   Initiation djöllfuline - 1ère quête - Équilibre diplomatique EmptyJeu 12 Mar 2020 - 20:45

Chanveasna Punlok, le Grand Ambassadeur du village djöllfulin, avait pris place à genoux dans le jardin d'une petite maison d'un de ses confrères. Sa toge était parfaitement retroussée sous ses genoux ne faisant alors apparaître aucun pli sur son vêtement d'une couleur beige orangée orné de fins filigranes rouges indiquant alors la grande valeur de ses habits.

Le diplomate officiel de son peuple fermait les yeux et écoutait le vent lui murmurait à l'oreille le tambourinement régulier du tube en bambou lorsqu'il déversait l'eau qui s'accumulait selon un même intervalle. L'eau rejoignait ensuite un système aqueux permettant de continuellement renouveler ce mécanisme utilisé pour apporter un sentiment de paix intérieur et extérieur profond.

Bercé par ces sons naturels, le djöllfulin nourrissait ses narines du doux parfum du thé qu'il avait versé dans son petit gobelet en terre cuite orné de motifs religieux propres à Lagmarù, divinité de la force, de l'endurance et de l'épanouissement d'une forme physique capable de résister à n'importe quelle intempérie, qu'elle soit naturelle ou non. Chanveasna se sentait encore plus en harmonie avec ce dieu jugé bagarreur et colérique, à défaut, grâce à la chaleur déposée sur ses mains et ses doigts enfermant la tasse fumante de sa boisson.

Le djöllfulin au petit bouc presque grisonnant ouvrit délicatement les yeux en inspirant les restes de fumée avant de vider d'un coup, mais sans se montrer rustre ou indécent, le thé qu'il s'était préparé plus tôt. Le djöllfulin déposa le verre à côté de lui, sur une pierre lisse et plate comme un gros galet, et se releva sans avoir besoin d’épousseter ou de remettre en forme sa toge, parfaitement campée contre ses jambes, sans un pli. Il donna ensuite une légère impulsion du talon droit et la tasse fut propulsée dans sa main. Chanveasna regroupa sa vaisselle avec son service à thé et se dirigea vers la porte où l'attendaient deux nouveaux invités.

L'un des gardiens de la porte était venu le trouver mais par respect pour la sérénité de son confrère, il s'était montré discret afin de ne pas le déranger. En s'approchant de lui, le djöllfulin n'avait pas effacé le bruit de ses pas mais il avait fait en sorte d'être assez silencieux pour annoncer son arrivée sans titiller l'ouïe de l'ambassadeur.

« Greil, un guerrier se disant Général du Stolenmark et Milicien depuis peu. Il est accompagné de sa seconde, Elincia, Milicienne elle aussi. Ils ont parlé d'une troisième personne, absente, un certain Achroma je crois, un naga. »
« Merveilleux, allons les accueillir ! »

La porte s'ouvrit sur les deux demandeurs de séjour d'un côté et le Grand Ambassadeur et le deuxième garde de l'autre. Fidèle à ses manières, Chanveasna s'inclina respectueuse et se présenta :

« Bienvenue Général Greil du Stolenmark et dame Elincia. Je suis Chanveasna Punlok, Grand Ambassadeur, et j'ai l'honneur de vous inviter dans notre village, à moins qu'une armée n'ait pour objectif de passer par cette porte », finit-il avec un grand sourire amusé.

Le maître de la diplomatie et des affaires étrangères du village, se poussa sur le côté afin d'inviter de son bras tendu les deux individus à découvrir ce qui se cachait à l'intérieur des hautes et élégantes palissades en bambou.


Chanveasna s'exprime en #FF6633.
Revenir en haut Aller en bas
Greil
Pubbeur ♦ Maîtres d'armes

Greil

Messages : 596
Expérience : 1210
Masculin Âge RP : 45

Politique : 33
Métier : Sculpteur - Compagnon
Titres:
 

(Griffure, griffon de Greil [Modifié] +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Initiation djöllfuline - 1ère quête - Équilibre diplomatique 1559870510-barre-vie-gauche2465/2465Initiation djöllfuline - 1ère quête - Équilibre diplomatique 1559871461-barre-vie-rouge  (2465/2465)
Vitesse: 445
Dégâts: 1313

Initiation djöllfuline - 1ère quête - Équilibre diplomatique Empty
MessageSujet: Re: Initiation djöllfuline - 1ère quête - Équilibre diplomatique   Initiation djöllfuline - 1ère quête - Équilibre diplomatique EmptyVen 13 Mar 2020 - 16:44

img_rp
Initiation djöllfuline - Équilibre diplomatique.
Entre djöllfulins, Milice et Stolenmark
Car l'amitiée entre les peuples est primordiale pour la paix.

Notre duo diplomatique attendait dans le froid par-delà la grande porte en bois des djöllfulins, ayant pour seule compagnie le garde restant et attendant le retour de son collègue, visiblement partit annoncer leur arrivée et exposer leurs requêtes à qui de droit. Ce fut donc dans une attente infiniment longue en apparence, à en juger par la température de leurs orteils que notre duo espérait une réponse favorable à celle-ci. Ce fut donc après cette attente d'apparence infinie que la lourde porte en bois de la palissade s'ouvrit lentement. De l'autre coté, nous pouvions entr'apercevoir la beauté et la richesse culturelle de l'univers des djöllfulins. Cependant, la partie la plus importante n'était pas en arrière-fond, mais belle et bien en premier plan. Le Chanveasna Punlok, le Grand Ambassadeur du village djöllfulin se tenait devant notre duo, accompagné du second garde l'ayant prévenue de l'arrivée du général du Stolenmark et de sa seconde.

Un homme curieux que ce Chanveasna. Noble jusqu'au bout des ongles, l'interlocuteur des deux invités impromptus leur faisait à la fois preuve d'un grand humour, mais aussi d'une grande politesse. Un art de manier les bonnes manières particulièrement élevées montrant une éducation impeccable digne d'une personne de haut rang. Si toutefois quelqu'un avait un doute sur son importance, son apparence était proche de ses manières. Le vieux djöllfulins portait un vêtement raffiné d'une couleur beige orangée orné de fins filigranes rouges. Il semblerait également que le vieil homme porte un grand soin dans son apparence, mais aussi sa barbe, ou plutôt son petit bouc portant quelques pointes poivre et sel. Un sujet sur lequel il s'accorderait avec le général du Stolenmark, après tout, les personnages publics doivent se montrer soigné pour inspirer le sérieux et provoquer la confiance de leurs subordonnés.

Chanveasna : Bienvenue Général Greil du Stolenmark et dame Elincia. Je suis Chanveasna Punlok, Grand Ambassadeur, et j'ai l'honneur de vous inviter dans notre village, à moins qu'une armée n'ait pour objectif de passer par cette porte ?

Une phrase d'accueil portée avec le sourire et une pointe d'humour que Chanveasna lança au Général tandis que celui-ci se décalait pour laisser au duo l'opportunité de pénétrer dans le village, mais aussi de voir plus avant la magnificence de la belle citée djöllfuline. Tout de bois rouges et poncé orné de métaux dans un style architectural bien éloigné de celui des nordiens. Approchant en regardant la beauté de cette culture pour lui encore inconnue, Greil répondit au Diplomate djöllfulins avec amusement et souriant, mais également avec un grand respect tandis qu'il s'approchait de lui.

Greil : Non, j'ai du la laisser à la maison. Je vous remercie d'accepter de nous recevoir, Chanveasna Punlok. J'espère que nous nous entendrons. Cela dit, je dois avouer que je suis curieux de découvrir votre magnifique culture.

Magnifique, le mot n'était pas exagéré dans la bouche du général qui avait du mal à tenir le regard du diplomate tellement les beautés du village djöllfulins, dans lequel notre duo était en train de pénétrer et ou il faisait nettement plus chaud, il faut le dire, frappait le regard de notre aventurier. Un choc de cultures pour le moins époustouflant indiquant que cet échange sera des plus intéressants, au moins culturellement parlant. À propos de culture et d'échange diplomatique, Elincia s'approcha du diplomate pour le saluer en baissant la tête de la même manière qu'ils les avaient salués plus tôt. Portant le paquet dans ses mains, celle-ci ouvrit le lin avant de présenter la statue à son interlocuteur.

Elincia : veuillez accepter ce modeste présent, Chanveasna Punlok. Un simple témoignage d'amitié et de volonté d'échange culturel entre nos deux entités.

La vampire attendait, respectueusement, qu'un serviteur ne la débarrasse de ce présent et espérait que celui-ci soit perçu comme un acte positif. Autrement dit, Elincia espérait que le cadeau diplomatique plaise au diplomate.




HRP:
 




RP en cours : 1 - 2 - 3
Arènes en cours : 1 - 2 - 3
Je parle en #FF0000
Elincia en #666633
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Le Juge
Personnage Non Joueur

Le Juge

Messages : 6515
Expérience : 22082
Féminin

Initiation djöllfuline - 1ère quête - Équilibre diplomatique Empty
MessageSujet: Re: Initiation djöllfuline - 1ère quête - Équilibre diplomatique   Initiation djöllfuline - 1ère quête - Équilibre diplomatique EmptyVen 13 Mar 2020 - 18:07


Équilibre diplomatique

Bilan : Chanveasna Punlok est très gêné du présent et remercie de tout cœur les deux visiteurs pour leur acte attentionné. Il récupère la sculpture et leur assure qu'il lui trouvera un lieu adapté. Le djöllfulin autorise @Greil et sa seconde à rester un peu dans le village si l'envie leur prend, leur donnant droit à visiter les lieux.

Récompenses :
10 Points de réputation

1 Lapis-lazuli

3 Points politique

25 points d'expérience

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Initiation djöllfuline - 1ère quête - Équilibre diplomatique Empty
MessageSujet: Re: Initiation djöllfuline - 1ère quête - Équilibre diplomatique   Initiation djöllfuline - 1ère quête - Équilibre diplomatique Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Initiation djöllfuline - 1ère quête - Équilibre diplomatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nord de Dùralas :: Les sombres montagnes de Kanaan :: Le village des Djöllfulins [Zone restreinte – Djöllfulins + invités]-