AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Esmé Ralda
Le Monde de Dùralas a précisément 2350 jours !
Dùralas, le Lun 6 Avr 2020 - 11:01
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Le Deal du moment :
Amazon Music Unlimited offert pendant 3 mois
Voir le deal

Partagez
 

 Il y a plus dans les forêts que dans les livres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkos Minhem
Nouvel(le) habitant(e)

Arkos Minhem

Messages : 33
Expérience : 306
Masculin Âge RP : 30

Politique : 00
Métier : Chasseur - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Il y a plus dans les forêts que dans les livres. 1559870510-barre-vie-gauche380/380Il y a plus dans les forêts que dans les livres. 1559871461-barre-vie-rouge  (380/380)
Vitesse: 95
Dégâts: 443

Il y a plus dans les forêts que dans les livres. Empty
MessageSujet: Il y a plus dans les forêts que dans les livres.   Il y a plus dans les forêts que dans les livres. EmptyMer 26 Fév 2020 - 14:29




Nom : Arkos Minhem
Âge : 30 ans maintenant, une bien courte vie, ou une vie très longue selon les espèces.
Sexe : Je suis définitivement et indiscutablement un homme.
Race : Humainement humain au grand damne de celle qui partage ma vie
Classe envisagée : Rôdeur, du moins c'est comme cela qu'on me caractérise et comme cela qu'elle me surnomme quand elle est en colère.
Métier envisagé : Chasseur. La forêt est un lieu propice à la chasse et à la cueillette.
Capacité magique : À l'écouter je serais surtout doté d'une chance vraiment insolente... Personnellement, je ne trouve pas. Il se trouve aussi que je suis particulièrement doué au combat, mes alliés du Stolenmark m'ont appris à manier tout types d'armes que je suis capable de porter et ma formation de soldat avait déjà bien entamé mon maniement des armes classiques et du combat à mains nues. Ne vous attendez pas à voir mon épée s'embraser sous ma concentration ou des boules de feu sortir de mon cul. Je suis un combattant, pas un super sayan et je laisse ce genre sort ridiculo-grobilliste à Gary-Sue ! Le contre, voici ma technique : comment un gros barbare pourrait porter un coup pouvant fendre la terre en deux alors que ma main sur son poignet l’empêche de défourailler son arme ? Un mage veut lancer un sort invoquant "Grobillus, le dieu des cheat"? Un simple coup de poing dans la mâchoire fera rater l'incantation et sans doute lui faire perdre une dent. Se marier avec une dryade permet aussi d'avoir un panel de connaissances assez impressionnant. Ainsi l'histoire en générale ou certaines langues oubliées, comme par exemples celles des Ents, ne m'est pas inconnue. Et je ne parlerais pas de mes connaissances en botanique ou sur la faune et la flore en général, vous refuseriez de me croire.
Mode hardcore : Non.





Mon apparence ? Et bien, je suis comme vous me voyez. Grand, roux, les cheveux longs libres de flotter selon le grès du vent. Des yeux verts foncés perdues vers l'horizon, un regard jovial invitant à la discutions, un ton de voix grave mais doux, voir agréable même. Une peau blanche, limite nacrée comme si je ne voyais que peu le soleil, et pourtant, ce dernier point est loin d'être une vérité. De stature relativement imposante pour un humain, je suis quelqu'un de plutôt robuste, assez fort physiquement, les villageois avoisinant pensaient que je pourrais faire un bon soldat. Métier que j'ai d'ailleurs tenté pendant une courte période d'égarement et que j'ai rapidement abandonné tellement il ne me convenait pas. Mais, par un bon coup du sort, je fus autorisé à garder l'arme et l'armure. Une épée blanche a une main et une armure de métal légère, cachée part un grand manteau gris-vert doté d'une capuche, me protégeant de la rudesse du climat des contrées où je vis ou m'assurant une certaine discrétion dans les endroits plus.... fréquentés.
Et bien voilà vous savez tout sur ce que n'importe qui pourrais voir d'un simple coup d'œil. Cependant, et ceci est un secret que je vous serais grès de ne pas répéter, il existe aussi d'autres aspects plus discrets comme la raison pour laquelle, je porte toujours un gant à la main maniant l'épée et évite, même en cas de grandes chaleurs, de me montrer torse-nu en présence d'individus.




Et bien, je fais un peu cliché, mais je suis un amoureux de la nature. Rôdeur vivant principalement dans la forêt, j'ai un certain respect pour mon environnement et j'aime me ressourcer au cœur de celui-ci, loin de tout. Et c'est pour protéger cet espace, ce sanctuaire, que je n'hésite pas à prendre les armes. Je suis également quelqu'un de passionné, et c'est là un grand défaut : je deviens sur-protecteur envers les personnes que j'apprécie et j'ai tendance à m'emporter facilement quand on leur cherche des noises, ce qui me rend manipulable. D'un naturel jovial et amical, j'aime faire des rencontre et ne suis pas vraiment un solitaire, ce qui étonne quand on sait que je passe le plus clair de mon temps en forêt. Mais la forêt grouille de vie et on n'y est jamais vraiment seul vous savez ? Je suis également un hédoniste, j'aime la vie et ses plaisirs : un bon repas, une bonne boisson et une charmante compagnie. Si vous avez noté que "charmante compagnie" est au singulier, sachez que ce n'est pas la une erreur.




[HRP] Ici je vais abandonné le point de vue du personnage pour expliquer son background. Mais même s'il est décrit à la 3eme personne, la narration elle, restera à la première personne car Ce n'est plus lui le narrateur mais... c'est "elle" pour ce coup-ci[/HRP]

Arkos est un homme chanceux... Trop chanceux pour que cela soit normal. Sa chance ne se manifeste pas aux jeux, ou en amour, ni même dans les quelques aventures que sa vie humaine lui a permis de vivre. Elle ne se situe même pas dans sa vie de famille, ou il n'a pas vraiment été malheureux. Ni même sur les pièges ou les combats... Non sa chance est présente uniquement dans ses rencontres, non pas que la providence se contente de lui faire rencontrer les bonnes personnes au bon moment... Elle brille surtout par la rareté de la nature de ces rencontres elles-mêmes.

Et lorsque je parle de chance, je ne parle pas de la petite chance qui nous fais dire "oh mais quel veinard celui-là !". Grand dieu non, je parle de la chance insolente, celle qui nous fait lui en vouloir, celle qui nous fais l'envier au point de se mettre en colère, celle qui nous fait parfois le détester ou simplement refuser de le croire. En clair celle qui n'avait aucune possibilité de se produire, comme voir un Stryge noir et sa compagne Stryge blanche amoureusement mains dans la main en train de visiter les deux tours, et quand bien même elle devait arriver, elle n'arriverait qu'une fois dans la vie d'un individu et encore, faut-il que sa vie soit affreusement longue.... Histoire d'en rajouter encore un peu, il faut que la providence lui permette de cumuler la chance de rencontres exceptionnelles plusieurs fois en une courte vie humaine ! Vous comprendrez peu-être plus simplement avec ces quelques exemples. À la fin de sa quatrième année de vie, Arkos vivait avec ses parents, tout deux marchands humains faisant la route commerciale partant d'un petit village des plaines d'Aran et allant vers le cairn nain le plus proche, à Baldorheim. Cette route obligeait plusieurs haltes dont une en forêt... La forêt de Sapin et plus précisément ma partie de la forêt de Sapin.

Quelles étaient les chances de survie qu'un enfant humain d’à peine quatre ans pouvais bien avoir, après avoir su tromper la vigilance de ses parents pour visiter les bois voisins en plein crépuscule ? Quelles étaient ses chances de survie au milieu d'une forêt infestée d'animaux sauvages, de loups, de sangliers et d'autres êtres pour qui il n'était qu'une proie facile et délectable ? Très peu sans doute, et se fut naturellement que cet enfant bruyant tomba nez à nez avec un être qui aurais put, et même dut le tuer : un Ent. Les hommes-arbres, véritables gardiens des forêts dont la nature leur fit que peu aimer les humains et autres espèces pensantes vivant dans ces fameuses villes. Ils avaient tendance à tuer les gêneurs et ceux qui détruisaient leur forêt pour y mettre leurs villages. La providence en voulut autrement, cet ent était celui qu'on avais baptisé le "vieux-chêne" qui brillait par sa sagesse, son pacifisme et par son attrait à raconter les mystiques histoires de la forets à qui veux bien l'entendre, le tout en vers témoignant d'un esprit affuté, même si nous sommes loins de l'excellence de Mimir à ce sujet. Et qui plus qu'un enfant de quatre ans aimes ce genre d'histoires, selon vous ? À peine quatre ans et il pouvait déjà se vanter d'avoir conversé et entendu une partie des histoires de la forêt comptée par un arbre. Peu d'enfants ont eu la chance de s'endormir de cette manière.

Ce fut également la première de nos quatre rencontres à tous les deux, bien qu'il ne se souvienne pas de celle-ci. Il était impensable de laisser ce fils de marchand dormir ici au cœur même du cercle des Ents, recroquevillé sur une branche du vieux-chêne tandis que le tortueux Ébène lui reprochait mentalement son non-acte de violence envers l'enfant alors que Tilleul semblait attendrit par cet acte de paternité qu'il avait encore du mal à cerner. Ce fut donc pendant qu'il dormait encore que je l'ai rendu à ses parents, qui ne furent pas vraiment choqué par mon origine mais plus par l'attitude bienveillante dont j'avais fait preuve selon eux, il semblerait qu'il n'en soit pas a sa première rencontre rare, et il à a peine quatre ans! Comme si je souhaitais devenir une protectrice des humains ! Ces mêmes humains qui détruisent ma forêt peu à peu pour y mettre leurs satanés villages ! Maudits expansionnistes.

Les années passèrent et je pus le voir changer, grandir, évoluer. Années par années et toujours à la même saison, lorsque le printemps revenait et qu'avec lui, la caravane marchande refaisais sa halte à la lisière de ma forêt. Sa manière, de changer n'étais pas pour me déplaire. Bien que la compagnie des humains lui était par moment fort plaisante, il avait un certain... Attrait pour la forêt. Il apprit instinctivement à respecter celle-ci, et pas seulement la faune, comme le fond la plupart des elfes, Créatures glabres et ridiculement graciles pensant que la flore leur ai un dut ou un outil, mais ayant peur des représailles des animaux. Lui, respectais tout être vivants, faune ou flore, mais ne les craignais pas.

Ce fut à l'aube de sa treizième année qu'il me rencontra pour la seconde fois. La compagnie humaine lui était agréable, mais à cet âge de fierté infondée, la compagnie plus bourrue des nains lui était quelque peu insupportable, chose qui changera par la suite avec la compagnie d'un certain Oghren. Il obtint donc la permission d'attendre le retour de la caravane avant la frontière du cairn nain. Installant son campement provisoire à la lisière de ma forêt, légèrement plus en profondeur qu'à l'accoutumé pour ne pas être sur la route commerciale. Je pus à loisir observer la manière dont il procéda et fut quelque peu surprise de ses attentions vis-à-vis de mon propre environnement. Le nombre d'humains à poser leur tente sur une pierre pour ne pas étouffer la végétation à même le sol sont pour le moins rare, et ceux la dissimulant pour ne pas effrayer la faune locale encore plus. À ma grande surprise, son sens de l'observation était lui aussi en éveil et je fus, bien malgré moi, cordialement invitée à m'approcher. Pensant l'observer dans la plus grande discrétion, il semblerait qu'il m'ait repéré bien assez tôt grâce à des détails qui habituellement leur échappe. Un reflet dans l'eau, une ombre en plus sur une pierre, un léger souffle ou murmure contre le vent. Cet enfant fera un Rôdeur remarquable, ou peut-être un chaman s'il choisit la voie des plantes.

Moi qui suis habituée à voir les autres espèces me craindre ou me fuir, tant mon espèce est rare, je fus agréablement surprise de voir qu'il n'avait nulle crainte envers moi, au contraire ce que je suis semblais aiguiser sa curiosité et c'est une véritable armada de questions que je dus affronter. Il était curieux de tout, voulant toujours savoir pourquoi, même si de "pourquoi" il n'y avait pas. Il espérait connaître les peuples, les coutumes et les habitudes de tout type de lieux, les être rares, les nymphes, les satyres, les dryades, les fées, les ents et toutes les autres chimères. L'étiquette ? Parler à un gardien de la forêt à qui on doit le respect ? Absolument aucun intérêt pour lui. En revanche un arbre qui parle et qui à tellement dépassé de millénaire qu'on se demande s'il n'est pas du deuxième âge... Ça, ca l’intéresse au plus haut point par contre. Il était plus intéressé sur comment, le Vieux-Chêne ou moi-même, faisions pour exister que sur ce que nous représentions d'un point de vue symbolique. Typiquement, le genre de type à ne pas hésiter à demander "Pourquoi, vous avez des oreilles pointues ? " Directement au Roi Cernunnos avant même de lui dire bonjour.

Étrangement, il aimait se confier et me raconta une histoire qui lui serait arrivé par le passé. Conté par ses géniteurs et dont il n'y croyait pas lui-même tellement cela lui paraissais impossible. Cette histoire racontait la fois où il aurait déjà croisé une personne de mon espèce. Cela s'était produit alors qu'il fut fort jeune lors d'un soir de printemps ou il s'égara dans la forêt et parla à un arbre savant, bien plus tard dans la nuit, il fut reconduit auprès des siens par une bienveillante créature me ressemblant... Du moins selon ses dires. Le dernier jour avant que la caravane marchande ne repasse fut marqué par une curieuse rencontre, bien que rarissime, comme si la chance avait décidé de satisfaire son souhait de connaître les êtres rares... Le dernier jour avant que la caravane marchande ne repasse fut marqué par une curieuse rencontre, bien que rarissime, comme si la chance avait décidé de satisfaire son souhait de connaître les êtres rares... Aënor, un jeune Satyre s’était aventuré là ou les satyres ne vont jamais et accepta de converser avec lui, lui expliquant ce que sont les satyres, quels sont leurs rôles, leurs coutumes, leurs avantages. Il lui apprit les rudiments de la flûte de pan. Ils discutèrent aussi longuement au sujet des nymphes, de leur culture, de leurs manières. Sujet qui semblait passionner le jeune satyre et semblait grandement intéressé ce qui sera sans doute plus tard un bon rôdeur. Le lendemain, il replia bagage et regagna la caravane et, simple cadeau ou objet oublié, il découvrit bien plus tard parmi ses affaires, la flûte de pan du jeune satyre. Ce fut la, la deuxième fois qu'il me voyait et sa quatrième rencontre improbable.

Notre troisième rencontre arrivât cinq années après, lors de sa dix huitième année et elle ne fut pas due au hasard. Elle fut, je pense, une erreur de ma part. Il s'attardait dans la forêt, semblant me chercher et espérant me trouver. Même si malgré l'âge, il avait gardé ses manières et intentions. Tolérer un enfant trop curieux sur mon territoire étais une chose, accepter la présence d'un adulte inconscient du danger en est une autre. Il avait beau être respectueux de nos principes ou espérer juste en apprendre un peu plus, sa place n'est pas ici, mais parmi les hommes, dans les villages. Cette intervention ne me plaisait certes pas, mais sur le coup me paraissait nécessaire. Je suis donc apparue devant lui pour le ... Chasser. Lorsqu'il me vit apparaître, je pus apercevoir son visage souriant, comme à son habitude, il était, d'une certaine manière, resté un enfant sur ce plan-là. Innocent, curieux et inconscient de ce que sa curiosité peut lui faire dire. Ce fut d'autant plus dur de voir ce visage d'enfant souriant pour moi qui devais désormais le chasser comme un humain adulte et comme un étranger. Aussi étrange que cela puisse paraître, je ne l'ai pas attaqué, j'ai préféré parler avec lui. Le terroriser pour l'empêcher de revenir serait certes un moyen radicalement efficace, mais il ne me satisferait pas, pas avec cet humain-là.

Arkos ne comprit pas de suite pourquoi et essaya de persévérer, mais une phrase malheureuse de ma part lui fit faire demi-tour et lui fit me faire une promesse. Ma phrase malheureuse fut simple : je lui fit comprendre que la forêt ne peut pas s'encombrer d'un humain incapable de se défendre, un poids qui ne servira rapidement que de nourritures à la faune locale et que je ne voulais pas m'encombrer et encore moins défendre un parasite. Car c'est ce qu'il était, utilisant mes ressources et abusant de ma protection pour la troisième fois maintenant. Sa promesse était pleine de bonnes intentions, et innocente, comme un enfant le ferait, inconscient de la lourdeur de ses paroles. Il me promit de quitter la forêt et de revenir une fois qu'il sera capable de se défendre, de me défendre et de se débrouiller par lui-même. Lui un simple fils de marchand, me protéger à moi, une Dryade Séculaire gardienne d'une forêt abritant des Ents millénaires... Il avait sous-entendu dans sa promesse qu'il apprendrait à manier les armes, et je sais de quelle manière les humains apprennent. Moi qui espérais en faire un Rôdeur ou un chaman aguerrit, il venait, pour me "satisfaire", de choisir la voie du guerrier, celle du soldat plus précisément. Et, chose qu'il ne savait pas, à Ishtar dans le sud de Duralàs, les soldats restant avaient beau être aguerris rapidement, ce qu'ils combattaient, ces engeances contre nature sorties de l'antre de la Liche, ces morts pouvant encore bouger... Ils étaient trop redoutables pour lui et trop effrayant pour moi qui suis mère Nature, leur morale était aussi trop horrible pour l'enfant émerveillé par la magie de la forêt, celle de la vie, qui restait encore en lui. C'est ainsi que notre troisième rencontre s'achevât, moi essayant de faire ce qu'il faut pour le protéger et le maintenir loin des dangers que mon monde représente. Et lui, me promettant de devenir digne de moi, quitte à affronter tellement pire que ce que ma forêt pouvait lui réserver...

Notre quatrième et en quelque sorte dernière rencontre fut celle du changement. Elle me fit comprendre sa détermination et mon erreur. Arkos revint presque cinq ans après à la lisière de la forêt, mais fut méconnaissable. Encore aujourd'hui, il se refuse de me dire ce qu'il lui est arrivé pendant ces cinq années, mais sa terreur face à la nécromancie et ces cicatrices en disent long, même si quelque chose en disait encore nettement plus. Certes, il était toujours jovial, toujours souriant, mais il avait perdu son âme d'enfant, son innocence. Ces yeux sont ceux de celui qui a connu les champs de batailles même si les guerres ne sont pas d'actualité et il a visiblement vu la mort de beaucoup trop près désormais. Le jour où il entra à la lisière de la forêt, même le vieux-chêne ne le reconnus point et hésita à l'attaquer. j'avais laissé partir un enfant jovial jouant avec une flûte de pan et c'est un combattant en armure légère qui se tenait là. Son épée marquée de la garde d'Ishtar et refrappée, reforgée même par le symbole d'un forgeron nain du Stolenmark. Son armure de métal, façonnée de manière à être plus légère que protectrice désormais, portée avec discrétion sous un grand manteau et portée elle aussi les deux sceaux. Le pire fut son regard, le regard d'un homme ayant vu la mort de près et plus d'un champ de bataille. Pour être aguerrit et capable de se défendre, il avait réussi, mais à quel prix... Vu les raisons pour lesquelles il était ici, je pense que ce prix était suffisamment élevé pour qu'il renonce à son but. Il était devenu un simple soldat pour le Stolenmark, avec d'autres soldats, escortant une série de caravanes marchande sur les routes commerciales, les protégeant des attaques des pillards comme le feraient tout bon soldats dont la mission avait été une escorte lambda. Une partie de moi était contente qu'il trouve sa voie parmi les siens, même si son potentiel en tant que Rôdeur avait été gâché, étouffé par cette formation militaire. Une autre partie de moi était triste de voir qu'il m'avait oublié, mais c'était mieux ainsi.

La providence lui fit faire une rencontre rare encore une fois, mais tout sauf bienheureuse. Sur cette route, d'habitude si sure, se trouvait un autre convoi, des pillards, à l'occasion également marchands d'esclaves revenant discrètement des terres montagneuses avec leurs marchandises et faisant route vers leurs navires où ils vogueraient jusqu'aux terres de pirates ou ils pourront revendre leurs biens et leurs esclaves. Lorsqu'ils virent la caravane, ils voulurent saisir l'occasion pour agrandir leur butin en or, breloque et .. Esclaves et ils décidèrent d'attaquer à la nuit tombée. Se servant de la forêt, de ma forêt, comme couverture pour leurs méfaits. Ajoutez l'insulte de mettre les pieds chez moi à votre comportement exécrables, Chers Pirates et je vous montrerez ce que Dame Nature peut faire.

Leur attaque fut brève et efficace, témoignant de leur habitude à l'embuscade aussi bien sur terre que dans les mers. Leur technique expérimentée et bien rodée avait déjà fait ses preuves par le passé et ils eurent vite raison de la défense des caravanes marchandes. Peu de morts, beaucoup de blessés et beaucoup de futur nouveaux esclaves à marquer au fer. Les plus robustes, les soldats, auraient sans doute une bonne valeur une fois retournée au bateau. Leur habitude était de marquer la paume des mains des combattants au fer rouge, les empêchant ainsi, du moins pendant un temps, de manier l'épée, assurant ainsi leur propre sécurité. Les soldats les plus insoumis eurent droit au fouet jusqu'à en perdre connaissance. Les esclavagistes rechignaient un peu à utiliser le fouet sur eux, car cela diminuait leur valeur marchande tellement, leur dos s'en retrouvais marqué à jamais. Cependant, cette fois-ci, le jeu en valait la chandelle. Les esclavagistes pensaient qu'il y avait des nymphes dans cette forêt. Et ces êtres, valaient une véritable fortune auprès de certains notables quelque peu pervers et ils pensaient que les originaires soldats de cette région en avaient déjà vu et parleraient. Hors ce ne fut pas le cas, mais un retournement de situation se fit sentir. Un des marchands terrorisé par la menace de la torture confia qu'un des gardes lui avait parlé d'un être d'une race encore plus rare, et donc d'une valeurs marchande encore plus chère et que cet être vivait dans cette forêt, ici même. Le garde fut amené immédiatement et fouetté pour qu'il parle, pour qu'il dise ou, quand et comment me trouver, cependant il se tut, quitte à supporter la torture du fouet à en perdre connaissance, quitte à en être marqué à vie, Arkos ne parla pas.

Cependant, ces monstres aux traits humanoïdes avaient négligé un détail. Leur matériel, leur violence, leur bruit et le sang coulé causèrent énormément de dégâts à la flore et à la faune et... Ils m'avaient gravement mise en colère. Le Vieux-Chêne aussi était furieux et ébène fulminait de joie à l'idée de broyer ces êtres de chairs dans son bois tout comme grand nombre des habitants notable de ce lieu, mais personne n'étais dupe et tout le monde savait que ma soif de vengeance n'était pas pour protéger la forêt, ni même pour me protéger moi. Cela me coûta très cher, en influence, en pouvoir, en droit et en force morale tellement le prix à payer fut lourd, mais je réussis à convaincre les miens de les attaquer. L'attaque eut lieu pendant ce marquage, les marchands d'esclaves venue d'outremer furent écrasés jusqu'au dernier avec une rage indescriptible, cependant, je fus bannie du cœur de ma propre forêt, pour avoir défendu des humains. Mes actes passé me permirent cependant de rester à la lisière de celle-ci, presque sans pouvoir et sans aucune influence, mais le Cercle des Ents m'était désormais interdit. L'ironie était qu'il y était le bienvenu alors que j'en étais bannie, ignorant quelle terre sacrée il foulait et pensant qu'il ne s'agissait qu'un endroit comme un autre de la forêt ou divers Ents se plaisaient à lui parler ou à converser entre eux.

Les jours suivirent et les esclaves, désormais libres partirent rejoindre les leurs, les marchands reprirent leur route et la foret dévorât les cadavres des esclavagistes.Les jours suivirent et les esclaves, désormais libres partirent rejoindre les leurs, les marchands reprirent leur route et la foret dévorât les cadavres des esclavagistes. Une fois remis de ses blessures, il voulut partir, mais je voulais qu'il reste désormais, la dernière fois qu'il est parti, ce fut à cause de moi et je l'ai presque fait se détruire, physiquement et mentalement pour qu'il soit "apte" à vivre ici. Je ne voulais pas lui refaire ce mal et Arkos avait prouvé qu'il était largement plus apte à survivre en forêt que beaucoup de Satyres ici présents.

La menace des morts-vivants était toujours réelle et je ne voulais pas qu'il reparte risquer sa vie encore une fois. La vie des humains est trop courte pour qu'il la gâche inutilement cette fois. Je lui fit faire un pacte avec moi, une promesse qui je l'espère, ne sera pas une erreur cette fois-ci. Il restera ici, avec moi jusqu'à ce que la menace des cadavéreux ne soit plus et une fois cette menace éradiquée, je partirais avec lui découvrir ce monde, les cultures et les peuples y résidant... Cette promesse ne fut pas complètement tenue, car, et je le vois chaque jour : il envisage de plus en plus de partir explorer le monde avec ou sans moi. Sa formation est celle d'un soldat, mais son âme et celle d'un Rôdeur, un voyageur ne pouvant rester enfermer dans un seul lieu, fut-il une forêt ou une Dryade fait tout ce qui est en son pouvoir pour l'y maintenir heureux.

Arkos est un homme chanceux, comme je vous le disais... Trop chanceux pour que cela soit normal. Sa chance ne se manifeste pas aux jeux, ou en amour, ni même dans les quelques aventures que sa vie lui a permis de vivre. Elle ne se situe même pas dans sa vie de famille, ou il n'as pas vraiment été malheureux. Ni même sur les pièges ou les combats... Non sa chance est présente uniquement dans ses rencontres, non pas que la providence se contente de lui faire rencontrer les bonnes personnes au bon moment... Elle brille surtout par la rareté de la nature de ces rencontres elles-mêmes...

Combien d'entre vous peuvent se vanter d'avoir été bercé par un vieux-chêne pendant son enfance sous la demande appuyée d'un être protecteur tel que moi ? Combien d'entre vous eurent à leur adolescence les conseils sur l'amour d'un satyre devant un vieux service à ce même être ? Et finalement combien d'entre vous eurent une dryade qui a risqué sa propre vie et acceptée pleinement d'être bannie pour vous protéger ?

Arkos est vraiment un homme chanceux, comme je vous le disais... Trop chanceux pour que cela soit normal...





Comme je viens de l'énoncer, sa formation est celle d'un soldat, mais son âme et celle d'un Rôdeur, un voyageur ne pouvant rester enfermer dans un seul lieu, fut-il une forêt ou une Dryade fait tout ce qui est en son pouvoir pour l'y maintenir heureux. Il partita parcourir le monde pour le découvrir. Tel un voyageur, peut-etre le rencontrera-t'il, @Le Voyageur


Derrière l'écran


Prénom ou pseudo : Arkos
Âge : trop ans
Pays/Région : le sud !
Tes occupations préférées : trop de trucs

Code du règlement : Capitaine Flam - Validé par Dilon

Comment as-tu connu le forum, ou par qui Je t'envoie un Ferrero Rocher par la poste si tu trouve.
Tes premières impressions sur Dùralas : sur une vieille imprimante jet d'encre.
As-tu déjà été sur un forum RP Plein de fois
Revenir en haut Aller en bas
Lonann Alhazred
Esprit Sylvestre

Lonann Alhazred

Messages : 335
Expérience : 2256
Masculin Âge RP : 25 ans

Politique : 01
Métier : Bûcheron - Maître absolu
Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Il y a plus dans les forêts que dans les livres. 1559870510-barre-vie-gauche1895/1895Il y a plus dans les forêts que dans les livres. 1559871461-barre-vie-rouge  (1895/1895)
Vitesse: 1014
Dégâts: 1085

Il y a plus dans les forêts que dans les livres. Empty
MessageSujet: Re: Il y a plus dans les forêts que dans les livres.   Il y a plus dans les forêts que dans les livres. EmptyJeu 27 Fév 2020 - 13:13

Yo !
Très belle fiche l'ami ! Le Stolenmark a déjà engrangé une ref sur une fiche autre Greilsan. Le style d'écriture, la narration et les descriptions nous font vivre l'expérience comme si on y était, en tant qu'être omniscient. Bien que l'on ne connaisse pas les pensées d'Arkos, elles se ressentes sur les descriptions qu'en fait la Dryade dans son histoire. Un être aussi chanceux, sa force le respect ! Je suis pressé de le voir grandir cet Arkos ! Un Rôdeur protecteur des forêts, nos routes se croiseront forcément un jour, je ne m'en fait pas !

Quelques petites erreurs se sont glissés par ci par là, comme par exemple "Je vous montrerez" au lieu de montrerai. Cela dit, il n'y a qui entrave la lecture, je te rassure Clin d'oeil

Bienvenu à toi Arkos et bonne nouvelle visite du forum !




Il y a plus dans les forêts que dans les livres. Sign1_10

RP : :lgange: - :lgevil: - :lgange:
Revenir en haut Aller en bas
Arkos Minhem
Nouvel(le) habitant(e)

Arkos Minhem

Messages : 33
Expérience : 306
Masculin Âge RP : 30

Politique : 00
Métier : Chasseur - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Il y a plus dans les forêts que dans les livres. 1559870510-barre-vie-gauche380/380Il y a plus dans les forêts que dans les livres. 1559871461-barre-vie-rouge  (380/380)
Vitesse: 95
Dégâts: 443

Il y a plus dans les forêts que dans les livres. Empty
MessageSujet: Re: Il y a plus dans les forêts que dans les livres.   Il y a plus dans les forêts que dans les livres. EmptyJeu 27 Fév 2020 - 19:27

Merci beaucoup !
Et vivement que je puisse te croiser inrp
Mon personnage aura beauuucoup de question deplacees Sourire




RP en cours : 1 - 2  (libre)
Arènes en cours : 1(libre) - 2 (libre) - 3 (libre)
Je parle en #FF0000
Lilith en #4a9061
Revenir en haut Aller en bas
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

Dilon Deraborne

Messages : 6081
Expérience : 5420
Masculin Âge RP : 35

Politique : 266
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Il y a plus dans les forêts que dans les livres. 1559870510-barre-vie-gauche3642/3642Il y a plus dans les forêts que dans les livres. 1559871461-barre-vie-rouge  (3642/3642)
Vitesse: 803
Dégâts: 3400

Il y a plus dans les forêts que dans les livres. Empty
MessageSujet: Re: Il y a plus dans les forêts que dans les livres.   Il y a plus dans les forêts que dans les livres. EmptyJeu 27 Fév 2020 - 22:07

Bonjour @Arkos Minhem et officiellement bienvenue sur le monde de Dùralas ! :dragon:

Un William Wallace des forêts ! J'adhère !

J'ai bien aimé le style d'écriture, omniscient et avec une narration bien particulière. On est face à une sorte de rôdeur bourrin protecteur de la forêt, peut-être un futur membre de la Garde Zéphyr ?

Je n'ai rien à redire concernant cette fiche que je trouve détaillée et agréable à lire. Enfin si il y a peut-être les petites erreurs glissées mais dans un pavé comme cela difficile de ne pas en laisser une ou deux.

Je te pré-valide en t'ajoutant ta couleur et ta fiche de perso. Tu n'auras plus qu'à attendre que @Dougal Keane vienne valider ta fiche de personnage en t'attribuant tes bonus de départ !

En attendant, le journal de bord et la généalogie te sont ouverts !

Ravi de cette nouvelle tête :dragon:

Ps : je peux avoir mon Ferrero ?




Il y a plus dans les forêts que dans les livres. 1496547651-banniere
Il y a plus dans les forêts que dans les livres. Sword-hd-png-sword-png-image-1920
Gardien-en-chef Il y a plus dans les forêts que dans les livres. Blason14 - Dragonnier de Bronze Il y a plus dans les forêts que dans les livres. Bronze13 - Rédacteur au Phénix Enchaîné - Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org
Arkos Minhem
Nouvel(le) habitant(e)

Arkos Minhem

Messages : 33
Expérience : 306
Masculin Âge RP : 30

Politique : 00
Métier : Chasseur - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Il y a plus dans les forêts que dans les livres. 1559870510-barre-vie-gauche380/380Il y a plus dans les forêts que dans les livres. 1559871461-barre-vie-rouge  (380/380)
Vitesse: 95
Dégâts: 443

Il y a plus dans les forêts que dans les livres. Empty
MessageSujet: Re: Il y a plus dans les forêts que dans les livres.   Il y a plus dans les forêts que dans les livres. EmptyJeu 27 Fév 2020 - 22:14

Merci dilon Sourire
Je ferais peut etre tout ca cette nuit du coup Sourire
Et si je te vois un jour, je vous offre une boite de ferrero chacuns :p




RP en cours : 1 - 2  (libre)
Arènes en cours : 1(libre) - 2 (libre) - 3 (libre)
Je parle en #FF0000
Lilith en #4a9061
Revenir en haut Aller en bas
Ehawee
Archère

Ehawee

Messages : 101
Expérience : 860
Âge RP : 188 (21)

Politique : 00
Métier : Sculptrice - Compagnon
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Il y a plus dans les forêts que dans les livres. 1559870510-barre-vie-gauche990/990Il y a plus dans les forêts que dans les livres. 1559871461-barre-vie-rouge  (990/990)
Vitesse: 389
Dégâts: 452

Il y a plus dans les forêts que dans les livres. Empty
MessageSujet: Re: Il y a plus dans les forêts que dans les livres.   Il y a plus dans les forêts que dans les livres. EmptyJeu 27 Fév 2020 - 22:19

Bienvenue futur rôdeur !

J'ai trouvé cette histoire très intéressante, le point de vue est original et bien ficelé. Ce personnage reste très mystérieux au final, ce qui laisse beaucoup de liberté d'imagination.

En espérant te croiser au détour d'un bosquet. Chapi chapo
Revenir en haut Aller en bas
Arkos Minhem
Nouvel(le) habitant(e)

Arkos Minhem

Messages : 33
Expérience : 306
Masculin Âge RP : 30

Politique : 00
Métier : Chasseur - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Il y a plus dans les forêts que dans les livres. 1559870510-barre-vie-gauche380/380Il y a plus dans les forêts que dans les livres. 1559871461-barre-vie-rouge  (380/380)
Vitesse: 95
Dégâts: 443

Il y a plus dans les forêts que dans les livres. Empty
MessageSujet: Re: Il y a plus dans les forêts que dans les livres.   Il y a plus dans les forêts que dans les livres. EmptyJeu 27 Fév 2020 - 22:33

Merci !
Et pourquoi pas, je serais ravi de te croiser en errant au hasard prêt de ce bosquet !




RP en cours : 1 - 2  (libre)
Arènes en cours : 1(libre) - 2 (libre) - 3 (libre)
Je parle en #FF0000
Lilith en #4a9061
Revenir en haut Aller en bas
Brendan
Prince maudit

Brendan

Messages : 391
Expérience : 1886
Masculin Âge RP : 31

Politique : 95
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 

(Livre magique, +100, v+200, - l'effet dépend du tour (voir fiche joueur))

Stats & équipements
Vitalité:
Il y a plus dans les forêts que dans les livres. 1559870510-barre-vie-gauche2637/2637Il y a plus dans les forêts que dans les livres. 1559871461-barre-vie-rouge  (2637/2637)
Vitesse: -25
Dégâts: 1082

Il y a plus dans les forêts que dans les livres. Empty
MessageSujet: Re: Il y a plus dans les forêts que dans les livres.   Il y a plus dans les forêts que dans les livres. EmptyDim 1 Mar 2020 - 15:59

Salut l'ami, et rebienvenue ! Je suis toujours le tavernier, mais ça tu le sais déjà donc je vais abrèger la présentation de mon humble personne x)

Super personnage que tu nous as pondu là! Similaire dans l'état d'esprit au Voyageur (que tu as d'ailleurs cité à la fin, belle référence), il est assez unique sur beaucoup d'aspect. Par exemple son pouvoir, original car peut-être qu'il n'en est même pas un. Tu es maintenant le Gontran Bonheur de Dùralas :p

Concernant son passé riche, tu as sû profiter de l'univers de Dùralas pour développer une histoire cohérente, plus profonde, et tu as même fait quelques références à ton premier compte (je t'ai vu, général du Stolenmark :p). Tu as même fait quelques ouvertures sur des points plus floues de l'univers (la menace de la Liche et de ses abominations, les zombies des terres désolées, la garde d'Ishtar, etc..) qui pourrait pourquoi pas donner lieu à de futurs ouvrages pour étoffer encore un peu plus le lore de Dùralas.

J'espère que tu sais ce qu'implique avoir un DC, à savoir une nouvelle charge de rédaction car tu as maintenant deux comptes à gérer. J'imagine que oui, sinon tu le découvriras bien assez tôt. En espérant que ce DC perdure dans le temps et qui sait, fasse la connaissance de Grabuge et d'Egide? Sourire

En tout la rebienvenue parmi nous l'ami !




"L'homme est son propre démon." - Proverbe indien

Liste des RPs en cours:
- -
Revenir en haut Aller en bas
Arkos Minhem
Nouvel(le) habitant(e)

Arkos Minhem

Messages : 33
Expérience : 306
Masculin Âge RP : 30

Politique : 00
Métier : Chasseur - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Il y a plus dans les forêts que dans les livres. 1559870510-barre-vie-gauche380/380Il y a plus dans les forêts que dans les livres. 1559871461-barre-vie-rouge  (380/380)
Vitesse: 95
Dégâts: 443

Il y a plus dans les forêts que dans les livres. Empty
MessageSujet: Re: Il y a plus dans les forêts que dans les livres.   Il y a plus dans les forêts que dans les livres. EmptyDim 1 Mar 2020 - 16:25

Merci à toi !
Promis, ce compte sera aussi actif que @Greil , et je serais ravis d'une rencontre avec Grabuge. Une rencontre totalement "gontran bonheur" quand je serais pret à faire savoir à greil d'arkos est pas mort ( et vice-versa). Cela pourrait faire un belle lettre dans un Rp epistolaire !

Pour les futurs ouvrages, le premier sera le Stolenmark, mais après avoir taper la liche, faire un p'tit bouquin sur son lore et ses consequences n'est pas exclu :p




RP en cours : 1 - 2  (libre)
Arènes en cours : 1(libre) - 2 (libre) - 3 (libre)
Je parle en #FF0000
Lilith en #4a9061
Revenir en haut Aller en bas
Le Tribun
Personnage Non Joueur

Le Tribun

Messages : 269
Expérience : 196
Masculin
Crédits de l'avatar :
 


Il y a plus dans les forêts que dans les livres. Empty
MessageSujet: Re: Il y a plus dans les forêts que dans les livres.   Il y a plus dans les forêts que dans les livres. EmptyDim 1 Mar 2020 - 17:07

Bienvenue à ce personnage !
Voici de quoi bien débuter l'aventure mais surtout voici de quoi te donner un droit de passage vers les demandes de RP.






































« Alors c'est comme ça qu'on fait ? »




De grandes connaissances te sont affublées, mais il y a toujours des choses à apprendre.

+20 points d'expérience



« Faits d'arme »




Il ne fait aucun doute qu'il s'en est passé des choses vers Ishtar, des événements qui apportent même une certaine fierté.

Épée courte
12 dégâts ; -24 vitesse



« Première paye ! »




Avec une telle carrure, aucun métier ne peut t'être refusé et le salaire qui l'accompagne non plus.

+30 pièces d'or



« Ça me rappelle ma jeunesse... »




De drôles d'enseignements ont eu lieu dans ta jeunesse, autant les garder au maximum avec toi !

+40 points d'expérience



« Prudence... »




Ces quelques années sombres t'ont forgé et t'ont montré à quel point il faut être méfiant.

Casque rouillé
+5 vitalité



« Bottes puantes ! »




Quand on cherche à découvrir le monde, il vaut mieux s'équiper des bonnes adéquates.

Bottes en cuir
+36 vitesse





TOTAL :
× 160 points d'expérience
× 50 pièces d'or
× Épée courte (12, v-24)
× Casque rouillé (+5)
× Bottes en cuir (v+36)


Je te souhaite de beaux voyages boisés dans les bosquets dùralassiens !




Je suis en charge de chaque nouveau venu, je m'occupe de leur insertion dans le monde de Dùralas. Je suis celui qui va "évaluer" vos fiches de présentation. Si vous avez la moindre question, besoin du moindre conseil, n'hésitez pas à me contacter via Dougal Keane, mon compte principal.
Bonne chance !
Revenir en haut Aller en bas
Arkos Minhem
Nouvel(le) habitant(e)

Arkos Minhem

Messages : 33
Expérience : 306
Masculin Âge RP : 30

Politique : 00
Métier : Chasseur - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Il y a plus dans les forêts que dans les livres. 1559870510-barre-vie-gauche380/380Il y a plus dans les forêts que dans les livres. 1559871461-barre-vie-rouge  (380/380)
Vitesse: 95
Dégâts: 443

Il y a plus dans les forêts que dans les livres. Empty
MessageSujet: Re: Il y a plus dans les forêts que dans les livres.   Il y a plus dans les forêts que dans les livres. EmptyMar 3 Mar 2020 - 22:12

Honte à moi de ne pas avoir repondu !
Merci cher tribun !
Et j'espere a bientot dans nos belles forets




RP en cours : 1 - 2  (libre)
Arènes en cours : 1(libre) - 2 (libre) - 3 (libre)
Je parle en #FF0000
Lilith en #4a9061
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Il y a plus dans les forêts que dans les livres. Empty
MessageSujet: Re: Il y a plus dans les forêts que dans les livres.   Il y a plus dans les forêts que dans les livres. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Il y a plus dans les forêts que dans les livres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Présentations des membres-