AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Alienor
Le Monde de Dùralas a précisément 2475 jours !
Dùralas, le Dim 9 Aoû 2020 - 9:51
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Le Deal du moment : -28%
Climatiseur mobile et réversible Argo Milo Plus ...
Voir le deal
394 €

Partagez
 

 Chasser la faune. Et la faune. [PW Charlotte Roseline III]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saigo
Élu de Marihser

Saigo

Messages : 234
Expérience : 2240
Masculin Âge RP : 26

Politique : 45
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 

(Corbac, corbeau de Saigo [Modifié] +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Chasser la faune. Et la faune. [PW Charlotte Roseline III] 1559870510-barre-vie-gauche1770/1770Chasser la faune. Et la faune. [PW Charlotte Roseline III] 1559871461-barre-vie-rouge  (1770/1770)
Vitesse: 944
Dégâts: 1156

Chasser la faune. Et la faune. [PW Charlotte Roseline III] Empty
MessageSujet: Chasser la faune. Et la faune. [PW Charlotte Roseline III]   Chasser la faune. Et la faune. [PW Charlotte Roseline III] EmptyVen 3 Juil 2020 - 22:57

Chronologie:
 

Il avait si chaud. Depuis son départ de la Tour Noire, Saigo avait expérimenté de sacrés différences de climat. Aux abords du Lac Fresha, la fraîcheur environnante l'obligeait à se revêtir d'une veste en cuir, par-dessus son habituelle tunique d'entraînement noire. Mais au fur et à mesure qu'il faisait route vers le sud, alternant entre la marche et l'utilisation de la technique du Zéphyr, il faisait de plus en plus chaud. Tant et si bien qu'une fois arrivé sur la plage, le stryge noir avait fini par défaire le haut de sa tunique. Il avait noué les manches de la tenue autour de sa taille comme une ceinture, et portait sa veste en cuir ouverte sur son torse nu. Ainsi, son torse couvert de cicatrices, sur lequel trônait la rune à la lueur rougeâtre, résultat du rituel de sa résurrection, était visible par n'importe quel voyageur. Même si depuis bien des heures, son seul compagnon de voyage était le soleil de plomb haut dans le ciel.

Ses cheveux, détachés, tombaient sur son front et sa nuque, collés ensemble par la sueur. Un peu plus tôt dans la journée, il s'était baigné quelques minutes. Ce souvenir lui semblait bien lointain. Il cherchait à rallier Wystéria. Il cherchait une embarcation. Le port d'Ishtar n'avait pas été clément, alors il longeait la cote, un peu sans but, sondant les quelques villages côtiers en quête du moindre bateau mettant les voiles pour l'île mystérieuse. Mais rares étaient les marins qui souhaitaient prendre la mer avec un stryge noir inconnu. Sans même savoir qui il était réellement, les dockers ne faisaient naturellement pas confiance à ceux de sa race.

Alors il continuait à marcher, inlassablement. Ses années d'Exécuteur lui avait inculqué cette détermination. Il pouvait marcher longtemps sans trop se fatiguer. Cela dit, plus il marchait, plus son mental vacillait. À force, tout ce qu'il allait réussir à accomplir, c'était rallier le delta d'Hukutav sans trouver le moindre bateau. Que faire à ce moment-là ? Son instinct lui disait qu'il ferait demi-tour. Il retournerait à Ishtar et espérerait avoir plus de chance. Ce petit manège pouvait durer longtemps ainsi. Il devrait bien trouver un plan B à un moment donné.

Au-dessus de sa tête, Corbac, son corbeau, décrivait de larges cercles dans le ciel. On aurait dit un charognard, attendant la mort de son maître pour le dévorer. L'oiseau n'était pas un corbeau classique. Saigo l'avait récupéré dans la forêt de Cashlippe, des années auparavant. Le fait que le volatile l'ait retrouvé après son retour à la vie était une anomalie qu'il ne parvenait pas à s'expliquer. Mais voir son vieux compagnon se poser sur son épaule pour croasser le faisait toujours sourire.

Soudain, un râle plaintif vint alerter ses sens. C'était droit devant lui, au-delà d'une petite dune de sable chaud. Accélérant le pas, le Parricide se posta au sommet du monticule et observa les environs. En contrebas, une silhouette masculine était allongée dans le sable. Le reflux de l'eau venait chatouiller son pied droit... Il n'y avait pas de pied gauche, une traînée de sang reliait le corps à l'eau. Déjà, la marée commençait à effacer les traces de le blessure. Qui que soit cette homme, il avait perdu la moitié de sa jambe gauche. Tandis qu'il s'approchait de cet inconnu, Saigo vit l'homme lever un bras faible en sa direction.

Pitié... aidez-moi...

Le stryge noir prit le temps d'observer l'homme plus en détail. Ses vêtements étaient déchirés, en haillons. Gorgés d'eau. Un vestige de chemise blanc laissait voir une peau bronzée, sans doute le résultat de longue journée en mer, sous le soleil. Des traces de griffures et de morsure émaillaient l'épiderme. L'une d'elle, située au niveau du flanc, laissait apparaître le bas de la cage thoracique de l'homme de manière très explicite. Le diagnostic était vite établi. D'une manière ou d'une autre, le pauvre matelot était tombé à l'eau et s'était fait attaqué par un requin, ou un autre prédateur marin. Les courants s'étaient ensuite chargés de le ramener sur le continent. C'était déjà un petit miracle qu'il ait survécu jusqu'à la plage. Mais à moins qu'un guérisseur légendaire arrive dans les dix minutes, l'homme n'en avait plus pour longtemps.

Sans émotion face à ce spectacle, Saigo s'agenouilla auprès du futur défunt. Délicatement, il plaça ses bras dans le dos du matelot sans nom, relevant son buste. Les yeux du blessé étaient embués de larmes, mais son regard se portait sur l'horizon. Sur cette mer qu'il avait sans doute arpenté maintes et maintes fois.

Quel est ton nom ? Demanda calmement l'Exécuteur.

Mathon. Soupira difficilement le marin.

Mathon. Que Mahriser t'accueille à ses côtés dans les cieux de Dùralas. Auprès du seul vrai Dieu, puisses-tu trouver le repos éternel. Ta force n'est pas à démontrer. Quel que soit le monstre qui t'ai attaqué, ta lutte contre la Faucheuse n'a pas été veine. Moi, Saigo, Élu de Mahriser, je te complimente sur ta résilience, et te souhaite bonne chance. Que le souffle du Dragon Blanc réchauffe ton chemin vers l'immortalité.

Sa prière terminée, Saigo brisa la nuque de Mathon, sans hésiter. Le craquement sourd résonna dans son crâne quelques instants. Puis il se redressa, laissant là la dépouille. Déjà Corbac piaillait d'impatience.

Régale-toi, le piaf. Tu l'as mérité. Lança Saigo, amusé.






Soon they will all remember...

:mort::mort:Everybody Dies:mort::mort:

...Just how terrifying I really am.
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Roseline III
Technophile

Charlotte Roseline III

Messages : 152
Expérience : 740
Féminin Âge RP : 32

Politique : 00
Métier : Sculpteur - Compagnon
Titres:
 

(Lucie, fille de Charlotte [Modifié] +360, 150, v+290 ; contrecoup de 80)

Stats & équipements
Vitalité:
Chasser la faune. Et la faune. [PW Charlotte Roseline III] 1559870510-barre-vie-gauche1500/1500Chasser la faune. Et la faune. [PW Charlotte Roseline III] 1559871461-barre-vie-rouge  (1500/1500)
Vitesse: 207
Dégâts: 1335

Chasser la faune. Et la faune. [PW Charlotte Roseline III] Empty
MessageSujet: Re: Chasser la faune. Et la faune. [PW Charlotte Roseline III]   Chasser la faune. Et la faune. [PW Charlotte Roseline III] EmptySam 4 Juil 2020 - 1:20

Voilà plus de dix heures que Mathon était passé par dessus bord mais Charlotte n'en démordait pas. C'était l'occasion pour elle de montrer à son équipage qu'elle serait là quoi qu'il en coûte et qu'ils pourraient compté sur elle dans les pires situations. Oh, bien sûr ils n'étaient pas au courant que c'était elle qui l'avait flanqué par dessus bord mais les actes héroïques n'arrivaient pas toujours quand on le désirait et, de toute manière, elle ne l'aimait pas.

- Moussaillons, allons voir du côté de la plage! Ordonna-t-elle en faisant mine de rechercher Mathon de sa longue vue. Avec un peu d'chance, le bougre est toujours vivant, échoué quelque part...

Non, en réalité il n'y avait aucune chance. Même sans être aussi impitoyable que les Mers Maudites, la mer Van Hallen restait un cimetière pour les malheureux de ce genre. Quelques longues minutes plus tard, la matriarche pouvait approximativement voir ce qu'il se passait sur la plage alors qu'ils avançaient. Une forme oblongue était allongé sur le sable. Cela pouvait être aussi bien un morceau de bois qu'un corps mais la Charlotte ravalait tout de même sa salive. Quelques minutes plus tard encore, elle aperçue une autre forme encore, un être se rapprochait de la forme qui était définitivement un corps. Obligée à ce stade de l'avancée du bateau de prévenir son équipage avant que celui-ci ne s'en rende compte, elle leur gueula :

- J'crois qu'j'le vois! Y'a un autre gars qui s'approche! Gardez l'cap!

Misère! Pourquoi fallait-il qu'ils retombent dessus? Avec tous les horribles monstres marins qui rôdaient dans ce monde, il n'y avait pas eut un teeban pour lui enlever sa misérable vie?! Tant pis, la matriarche feignit un instant la joie puis, dans sa longue vue, elle aperçue distinctement Mathon s'adresser à ce qui était vraisemblablement un Stryge Noir. Le misérable était encore en vie, ce n'était pas de chance, mais l'instant d'après la roue tourna pour la matriarche, le Stryge Noir l'acheva en lui brisant la nuque.

- Malheureusement, il était déjà mort...

L'équipage fut autant déçue que Charlotte était rassurée, du moins en partie car elle n'avait aucune idée de ce que ce mécréant avait bien put raconter au Stryge Noir. Elle ordonna qu'on lui prépare une barque, et s'en alla pour la plage accompagné uniquement de Kerol, l'homme-requin. Elle pouvait avoir confiance en lui, déjà parce-qu'il l'avait aider à passer Mathon par dessus bord et ensuite parce-qu'il était une vraie tombe. Jamais une phrase articulée ne semblait sortir de sa bouche, elle n'était même pas sûr qu'il comprenne vraiment la plupart des situations. Malgré la force dissuasive de l'impressionnant homme-requin, Charlotte n'avait pas omis de s'armer pour l'occasion. Dans son dos, sa carabine, à sa ceinture, son pistolet, tous deux vestiges de F.A.U.V.E. dont les pièces avaient été bien utiles. Un sabre et un couteau finissaient de parfaire son équipement aux couleurs de sa nouvelle tendance, le bleue.

Plus ils se rapprochaient de lui et plus ce qu'elle pensait être un tatouage sur le torse de l'inconnu s'avérait ressembler à une rune aux allures démoniaques. Rien de bon qui s'annonçait là, même si la mort de Mathon prouvait bien qu'il pouvait faire preuve de pitié. Lorsque la matriarche et son quartier-maître mirent pied à terre, elle s'adressa à l'inconnue par ces mots :

- Bien l'bonjour monsieur! C'est un d'mes hommes que vous voyez là, merci pour ce que vous avez fait pour lui... J'imagine mal ce qu'il a dut traverser...

Son approche de la dépouille confirma ses dire. Le bougre avait une jambe en moins et semblait avoir pris dix ans en dix heures. Alors que Charlotte examinait la dépouille de cet élément gênant, Kerol ne lâchait pas sa capitaine d'une semelle.

- Enfin, j'me présente : Charlotte Roseline, troisième du nom. La plage est plus très sûr depuis qu'ces salopards de rats l'ont investi, vous devriez faire attention... Et aux cadavres aussi d'ailleurs, ces malebêtes de bestioles qui traînent dans l'coin en raffoles! Enfin, j'peux peut-être vous déposer selon où vous allez... On a l'habitude des malédictions sur le Ruby! Précisa-t-elle d'un ton léger en désignant du doigt la rune du Stryge. Mais j'aimerais surtout bien savoir quelles étaient les dernières paroles de c'brave gamin.

Elle enleva alors son chapeau, en hommage, histoire de... Concernant sa proposition, elle tiendrait selon ce que le Stryge Noir allait répondre. De toutes façons, elle ne comptait pas repartir à Ishtar sans avoir mit la main sur ces foutus collerettes de cobra, qui étaient tout de même l'intérêt premier de ce voyage. Presque doubler son prix de vente sur ses arbalètes pour un peu d'écailles en plus, le chemin en valait le détour aux yeux de cette harpie et cela bénéficierait à tout l'équipage sur le long terme.




Chasser la faune. Et la faune. [PW Charlotte Roseline III] Cr3flag-2
Revenir en haut Aller en bas
Saigo
Élu de Marihser

Saigo

Messages : 234
Expérience : 2240
Masculin Âge RP : 26

Politique : 45
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 

(Corbac, corbeau de Saigo [Modifié] +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Chasser la faune. Et la faune. [PW Charlotte Roseline III] 1559870510-barre-vie-gauche1770/1770Chasser la faune. Et la faune. [PW Charlotte Roseline III] 1559871461-barre-vie-rouge  (1770/1770)
Vitesse: 944
Dégâts: 1156

Chasser la faune. Et la faune. [PW Charlotte Roseline III] Empty
MessageSujet: Re: Chasser la faune. Et la faune. [PW Charlotte Roseline III]   Chasser la faune. Et la faune. [PW Charlotte Roseline III] EmptyDim 12 Juil 2020 - 16:47

Alors qu'il commençait à s'éloigner, Saigo perçut du mouvement, sur sa gauche. Une barque s'approchait du rivage, fonçant droit sur lui. Ils étaient deux à bord. Une silhouette difforme qui ramait. Une autre, à l'apparence plus normale, que le stryge noir n'avait qu'entraperçu. Curieux, il choisit de patienter. À ses pieds, Corbac avait commencer à picorer des morceaux de la jambe mutilée de Mathon, tout en poussant occasionnellement quelques croassements que l'Exécuteur interprétait comme de la satisfaction.

Lorsque la paire d'inconnu arriva à sa hauteur, les traits du Parricide devinrent plus sérieux. La silhouette difforme appartenait à un homme-requin, le genre de croisement que les gens normaux n'aiment guère croiser. Ici sur la plage, il était sans doute moins dangereux que dans l'eau, mais il inspirait tout de même la méfiance. D'autant plus que la femme qu'il suivait docilement n'était pas venue les mains vides. Elle était bien équipée, mais ne semblait pas pour autant agressive. Du moins pas pour l'instant. D'un air très sérieux, Saigo posa ses mains sur les pans de sa veste, réajustant cette dernière en tirant légèrement. C'était un moyen, plus ou moins subtil, d'avoir déjà les mains prête à adopter une position de garde. Le genre de réflexe qu'on acquérait en se baladant sans armes dans des contrées où il valait mieux savoir se défendre.

En attendant, les premières informations révélées par la navigatrice faisaient du sens. Elle le remerciait d'avoir abrégé ses souffrances, regrettait ce qui avait pu lui arriver. Saigo avisa une fois de plus le cadavre, sur lequel Corbac s'en donnait à cœur joie, et déclara d'un ton neutre.

Il était mort de toutes façons. Je n'ai fait qu'abréger ses souffrances. Quoi qu'il ait traversé, il s'est vaillamment battu pour sa vie. Mahriser le récompensera, je l'espère.

Il restait méfiant. Peut-être que la conversation allait s'arrêter là. Peut-être que la capitaine et son garde du corps étaient simplement venus s'assurer qu'il s'agissait bien de leur camarade. Peut-être allaient-ils vouloir récupérer la dépouille, lui creuser une tombe ou rendre son corps à l'océan qu'il a si longtemps sillonné. Saigo n'en avait cure. Mais manifestement, la dame en bleu n'en avait pas fini avec lui. Le Parricide la laissa parler, son regard rouge sang détaillant froidement son visage. Il gardait l'homme-requin en visuel. Ce n'était pas bien dur, le grand gaillard ne bougeait pas d'un pouce.

Et bien, Charlotte Roseline, troisième du nom. Commença-t-il sans la lâcher du regard. Vous me semblez suffisamment préparée pour affronter quelques bêtes souris et des squelettes sur pattes. J'imagine également que vos aventures vous ont mené à affronter des monstres bien plus menaçants que ces nuisibles. Des vraies menaces, en soit.

Saigo ne montrait pas le moindre signe de peur. C'était l'une des marques des Exécuteurs. Mais pour lui, qui était resté six pieds sous terre quelques temps, cette confiance était en partie le fruit de l'ignorance. Il n'avait pas encore véritablement saisi l'ampleur de la menace skarnienne. Bien sûr, il en avait croisé à deux reprises, depuis son retour à la vie. À chaque fois, les bestioles avaient été prestement exterminée, sans poser de difficultés. Ainsi, il ne considérait nullement les rats des cavernes comme un problème potentiel.

De toutes manières, je n'avais pas pour projet de m'éterniser sur cette plage. Je cherche à rallier Wystéria. Malheureusement, une malédiction imaginaire et des rumeurs au fondement un peu plus solide n'ont pas aidé à convaincre les marins d'Ishtar de me faire une place.

Successivement, il avait désigné la rune sur son torse du menton, puis déployé ses ailes. Il s'exprimait lentement, appuyant légèrement sa prononciation du mot "rumeur". Il n'était toujours pas certains des intentions de ses deux interlocuteurs. Il ne s'imaginait pas les intimider, mais son comportement indiquait au moins qu'il n'était nullement inquiet à l'idée de devoir s'en prendre à eux.

Quant à votre homme, hormis me donner son nom et me supplier pour mon aide, il n'a rien dit. Malheureusement pour lui, je suis plus doué pour ôter la vie que pour la donner.

Un énième croassement de Corbac vint faire écho à cette déclaration. Frénétiquement, le piaf picorait l'épiderme encore chaud de Mathon. Il y avait comme une sensation d'urgence dans ses mouvements. Ceux-ci semblaient presque précipités. Comme si le corbeau tentait de manger autant que possible avant qu'il ne soit trop tard. Malgré tout, Saigo ne montrait aucune inquiétude. Il surveillait la situation, mais restait focalisé sur Charlotte et son acolyte.

Et vous ? Avec votre attirail et votre compagnie, j'imagine que vous ne faites pas que dans le transport de victuailles, n'est-ce pas ?






Soon they will all remember...

:mort::mort:Everybody Dies:mort::mort:

...Just how terrifying I really am.
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Roseline III
Technophile

Charlotte Roseline III

Messages : 152
Expérience : 740
Féminin Âge RP : 32

Politique : 00
Métier : Sculpteur - Compagnon
Titres:
 

(Lucie, fille de Charlotte [Modifié] +360, 150, v+290 ; contrecoup de 80)

Stats & équipements
Vitalité:
Chasser la faune. Et la faune. [PW Charlotte Roseline III] 1559870510-barre-vie-gauche1500/1500Chasser la faune. Et la faune. [PW Charlotte Roseline III] 1559871461-barre-vie-rouge  (1500/1500)
Vitesse: 207
Dégâts: 1335

Chasser la faune. Et la faune. [PW Charlotte Roseline III] Empty
MessageSujet: Re: Chasser la faune. Et la faune. [PW Charlotte Roseline III]   Chasser la faune. Et la faune. [PW Charlotte Roseline III] EmptyMar 14 Juil 2020 - 17:45

HRP:
 

- Et bien, Charlotte Roseline, troisième du nom, répondit le Stryge Noir. Vous me semblez suffisamment préparée pour affronter quelques bêtes souris et des squelettes sur pattes. J'imagine également que vos aventures vous ont mené à affronter des monstres bien plus menaçants que ces nuisibles. Des vraies menaces, en soit.

Charlotte avait remit son chapeau presque aussi vite qu'elle l'avait enlevée. Son attention se tourna alors à nouveau vers l'inconnu plutôt que sur le cadavre en décrépitude. Qu'insinuait-il par là, se moquait-il de son oeil? Non, il n'avait pas l'air d'un plaisantin mais la matriarche avait toujours du mal à accepter son nouveau physique. Auparavant, on avait plutôt tendance à la prendre pour une débutante.

- C'est que j'ai vu bien des gaillards mourir pour moins qu'ça si vous voyez c'que je veux dire. Enfin, j'dis ça pour vous! La mort est un concept assez surfait à mes yeux...

Mes yeux, encore une erreur qui piqua au vif l'ego de notre aventurière. En tous cas, elle était loin de s'imaginer que son interlocuteur ait une relation aussi intime avec la mort qu'elle même.

- De toutes manières, je n'avais pas pour projet de m'éterniser sur cette plage. Je cherche à rallier Wystéria. Malheureusement, une malédiction imaginaire et des rumeurs au fondement un peu plus solide n'ont pas aidé à convaincre les marins d'Ishtar de me faire une place.

Charlotte n'avait rien contre les malédictions, comme elle le précisa en abordant l'inconnu, pour elle, elles n'étaient généralement pas si terrible que cela à vivre au quotidien. Par contre, les rumeurs c'était une autre histoire. Il y'avait bien souvent un fond de vérité dans celles-ci et c'était toujours un vrai foutoir pour discerner le vrai du faux dans pareils cas.

- Les marins sont biens trop superstitieux si vous voulez mon avis! Y'en a qui disent même qu'une femme à bord porterait malheur! Pouah! Laissez moi rire, ceux-là sont depuis longtemps six pieds sous terre et regardez moi! En pleine forme! Elle fit alors une pause pour s'adresse à Kerol. Veux-tu bien ramener ce pauvre Mathon dans la barque mon grand? Il va finir en fiente à corbac avant qu'on puisse le r'monter sur le Ruby si ça continue...

L'homme requin s'exécuta dans sa démarche lente et imbécile habituelle.

- Quant à votre homme, précisa enfin le Stryge Noir, hormis me donner son nom et me supplier pour mon aide, il n'a rien dit. Malheureusement pour lui, je suis plus doué pour ôter la vie que pour la donner.

C'est bien ce qu'on disait des Stryges Noirs mais, pour le coup, la Charlotte savait apprécier cette étrange qualité. Elle pouvait à nouveau respirer librement, il n'était plus question de s'embrouiller avec cet étrange individu dont l'assurance prouvait bien qu'il avait de quoi se défendre malgré son accoutrement plutôt modeste.

- Et vous ? Avec votre attirail et votre compagnie, j'imagine que vous ne faites pas que dans le transport de victuailles, n'est-ce pas ?

Charlotte rigola à la remarque de l'être ailé bien que celui-ci ne semblait pas essayer ici de faire preuve d'humour.

- Ah bah disons qu'on fait dans le transport de "marchandises précieuses" à l'occasion. A la grande époque y'avait un peu plus de pillages mais là avec cette histoire de taxe qu'a instaurer le patron on se concentre sur la sécurité des frontières et nos petites affaires, pour l'instant ça passe surtout par de la dératisation... Enfin, c'est Kalevala qui mène la danse et nous on suit l'pas.

Marchandises précieuses étaient de grands mots pour parler d'armes, de stupéfiants, de bijoux, et autres recettes de ses commerces tous plus ou moins obscurs. Tout en expliquant cela, la Charlotte entendit le bruit caractéristique d'une ribambelle d'organes s'échouant sur le sable. Elle se retourna furibonde, Keroll tenait la moitié du corps déchiré de Mathon d'une main tandis que l'autre était resté sur le sable.

- Mais qu'est-ce que tu fous là?!...

Mais très vite tout s'expliqua dans la tête de la vielle louve de mer. On pouvait voir le sable s'enfuir discrètement sous le reste du cadavre, ce n'était pas la première fois qu'elle voyait pareil phénomène.

- BOUGE TOI DE LA KEROL!!! S'écria-t-elle en dégainant son pistolet.

L'énergie bleue se concentra dans le canon du pistolet et une première balle vint perforé le sable alors que celui-ci semblait en mouvement. Petit à petit, une immense créature sortit des entrailles de la plage. Les balles de la Charlotte n'avait que bien peu d'effet sur la l'anatomie de mollusque du crabe géant qui venait d'apparaître devant eux. Kerol quant à lui, s'était fait projeter ventre à terre à quelques pas du monstre. Petit à petit, d'autres points de la plage vinrent se voir affubler des mêmes symptômes, le sable s'évanouissait, annonçant l'arrivée funeste des crabes mangeurs d'hommes. En panique totale, Charlotte cherchait désespérément une des munitions explosives qu'elle gardait dans ses poches, pas le temps de savoir si l'inconnu avait décider de prendre la fuite ou de combattre.




Chasser la faune. Et la faune. [PW Charlotte Roseline III] Cr3flag-2
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Chasser la faune. Et la faune. [PW Charlotte Roseline III] Empty
MessageSujet: Re: Chasser la faune. Et la faune. [PW Charlotte Roseline III]   Chasser la faune. Et la faune. [PW Charlotte Roseline III] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Chasser la faune. Et la faune. [PW Charlotte Roseline III]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sud de Dùralas :: La plage-