AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : DainIronfoot
Le Monde de Dùralas a précisément 2526 jours !
Dùralas, le Mer 30 Sep 2020 - 1:22
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez
 

 [Officiel]Les Exécuteurs Stryges Noirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Livre
Personnage Non Joueur

Le Livre

Messages : 258
Expérience : 723

[Officiel]Les Exécuteurs Stryges Noirs Empty
MessageSujet: [Officiel]Les Exécuteurs Stryges Noirs   [Officiel]Les Exécuteurs Stryges Noirs EmptyVen 21 Aoû 2020 - 12:35



Dernière édition par Le Livre le Ven 21 Aoû 2020 - 12:38, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Livre
Personnage Non Joueur

Le Livre

Messages : 258
Expérience : 723

[Officiel]Les Exécuteurs Stryges Noirs Empty
MessageSujet: Re: [Officiel]Les Exécuteurs Stryges Noirs   [Officiel]Les Exécuteurs Stryges Noirs EmptyVen 21 Aoû 2020 - 12:35

Les Exécuteurs Stryges Noirs



Préambule

Au sein de la hiérarchie des Stryges Noirs, les Exécuteurs sont officiellement définis comme la troisième grande caste de la société, avec les Adeptes du Dragon et les Assassins de la Confrérie Noire. Cependant, ils ne sont ni des férus de religion comme les premiers, ni des héros adulés comme les seconds. Non, ceux que l'on nomme Exécuteurs représentent l'incarnation même du mal. Établis dans les cachots de la Tour Noire, leur rôle est de tuer et de torturer qui bon leur semble. Néanmoins, ils représentent des combattants de choix pour la Matriarche Noire et un symbole de peur pour tous les autres, congénères compris. Au travers de cette étude à haut risque, nous allons en apprendre plus sur le fonctionnement bien particulier de cette micro-société, au sein même du bastion principal des adorateurs du Dragon Blanc.

Partie 1 : Entrer chez les Exécuteurs.

Introduction logique à une future carrière dans les cachots, l'intégration chez les Exécuteurs se déroule en plusieurs étapes. Tout d'abord, si cela peut sembler évident, la première épreuve consiste à trouver le courage de descendre dans les cachots. En effet, presque chaque jour, il est possible d'entendre des hurlements de douleurs s'échapper des entrailles de la Terre. Qu'ils proviennent de prisonniers torturés ou d'apprentis tueurs, ces cris sont d'une intensité à vous glacer le sang. Certains sont mêmes si puissant qu'ils sont entendus jusqu'à l'étage de la Matriarche Noire, pourtant situé plusieurs mètres plus haut ! Que peut-il bien se passer pour que quelqu'un hurle si fort ? Nous y reviendrons plus tard. Pour l'heure, revenons en à notre sujet : pénétrer dans les cachots. Si cela semble simple, rares sont ceux qui passent réellement à l'acte. Même si les Exécuteurs sont en majorité des êtres mentalement instables, avides de sang et de guerre, tous ont un jour été des enfants innocents, dépourvus d'ailes. Sauf peut-être Onze, l'Exécuteur-en-Chef, objet de multiples légendes dans les allées sombres des sous-sols.

Mais une fois les marches froides descendues, à quoi les aspirants Exécuteurs doivent-ils s'attendre ? Simplement à un rite d'initiation. Après avoir demandé à intégrer les Exécuteurs – la moindre des politesses !- ce qui est possible dès l'âge de 12 ans, tout nouveau venu doit se soumettre à une série d'épreuves, destinées à l'habituer à la vie d'entité impitoyable et terrifiante. Au nombre de trois, ces épreuves sont un également un moyen de repérer immédiatement les recrues à fort potentiel et de faire fuir les faibles, incapable de supporter ce nouveau traitement. Sans plus attendre, passons à la description de ces épreuves :


  La première épreuve consiste à observer silencieusement, sans détourner le regard une seule fois, un homme (ou une femme) se faire torturer par un Exécuteur. Révélateur des nerfs du participant, cette épreuve possède le plus haut taux d'échec. Et pour cause, rares sont les individus capables de supporter les atrocités perpétrés dans les cachots de la Tour Noire.



  La seconde épreuve teste la résistance physique des futurs Exécuteurs. En effet, chaque aspirant membre reçoit un marquage au fer rouge, nommé La Marque d'Onze. Le nom vient de la forme de la marque : un cercle de cinq centimètres de diamètre. La rumeur veut que ce cercle représente l'initiale de l'Exécuteur-en-Chef.



  La troisième et dernière épreuve est celle qui présente le plus faible taux d'échec, alors qu'elle devrait pourtant, en sa qualité d'épreuve finale être la plus ardue. C'est généralement expliqué par le fait que la sélection se soit déjà faites auparavant et que seul ceux vraiment destiné à devenir Exécuteur parviennent jusqu'à cette épreuve. Elle consiste en une mise en pratique des techniques observées durant la première étape du rite initiatique. Les futurs soldats de Onze sont enfermés dans une cellule avec un prisonnier et doivent le torturer sans le tuer pendant au moins 24 heures. Une fois ce délai écoulé, les recrues sont officiellement admises, et sont autorisées à abréger les souffrances de leur victime. Toutefois, il arrive relativement régulièrement que certains nouveaux aient pris goût au châtiment et demeurent un peu plus longtemps à l'œuvre, afin d'assouvir leurs pulsions sadiques.



Quiconque réussit ces trois épreuves est admis chez les Exécuteurs et peut alors débuter son entraînement. En quoi consiste-il ? Quelles épreuves terribles les recrues devront-elles surmonter ? Vous l'apprendrez bien assez tôt.

Cet ouvrage rapporte 50 points d'expérience et 50 pièces d'or à Saigo
Revenir en haut Aller en bas
Le Livre
Personnage Non Joueur

Le Livre

Messages : 258
Expérience : 723

[Officiel]Les Exécuteurs Stryges Noirs Empty
MessageSujet: Re: [Officiel]Les Exécuteurs Stryges Noirs   [Officiel]Les Exécuteurs Stryges Noirs EmptyVen 21 Aoû 2020 - 12:37

Les Exécuteurs Stryges Noirs – Tome II


Chères lectrices, chers lecteurs, bienvenue pour ce second ouvrage dédié à ces terribles créatures que sont les Exécuteurs. Si vous avez lu le premier tome, vous savez désormais ce qu'il en coûte pour intégrer ce groupe qui fait frissonner d'effroi jusqu'au plus endurci des guerriers. Dans ce nouveau chapitre, reprenons les événements là où nous les avons laissés. Vous avez rejoint les cachots, et passé avec succès l'atroce rite d'initiation. Nous entrons désormais dans la phase d'entraînement.

L'entraînement des Exécuteurs


Au cas où vous en doutiez encore, laissez-moi vous répéter : le repaire des Exécuteurs n'est guère un lieu pour les faibles. Et si certains chanceux avaient, miraculeusement, réussis le rite initiatique, ils ne feront pas long feu. Car la particularité des Exécuteurs (hormis leur psychologie déviante leur cruauté sans pareille) est de demeurer, malgré les années, en effectif très restreint. En effet, tout au long de votre apprentissage, la mort marchera derrière vous, guettant la moindre de vos erreurs, le moindre signe de faiblesse. Un membre important du groupe, dont je tairais le nom et le grade pour préserver son anonymat et ma propre vie, m'a confié :
« Un Exécuteur se doit d'être sans peur, insensible à la douleur quelle que soit sa nature ou sa provenance. De plus, son talent au combat et dans les arts tortionnaires se doivent d'être supérieur. Être très bon ne suffit pas, un Exécuteur est un envoyé de la Mort et du Chaos, de ce fait il doit être excellent. C'est cette politique qui permet aux nôtres de demeurer une source de peur et de respect pour quiconque mentionne notre nom. »
Ensuite il m'a fait fouetter dix fois pour punir mon indiscrétion.

Vous trouvez ce châtiment injuste ? Barbare ? Exagéré ? Il n'est rien comparé à ce que les stryges noirs des cachots s'infligent quotidiennement. Chaque matin, au lever, les aspirants Exécuteur et leurs aînés confirmés se regroupent et procèdent à une scarification collective, à la gloire de leur chef Onze, du Dragon Blanc ou encore de la Matriarche Noire, selon les jours ou les occasions. L'entaille doit impérativement mesurer cinq centimètres ou plus, sous peine de punition. Ainsi, quiconque ne remplit pas les conditions de validité de la plaie, voit quinze de ses collègues, armés de dagues, lui infliger des entailles profondes, partout sur le corps. Toutefois, si certains nouveaux venus craignent ce châtiment, il m'a été donné d'en observer, tellement accros à la douleur qu'ils manquaient volontairement la première entaille, dans le but de recevoir les quinze autres.

Une fois cette routine quotidienne effectuée, les « élèves » peuvent débuter leurs entraînements. Au programme : cours théoriques et pratiques sur le combat et la torture. Vous pensiez que les Exécuteurs étaient de basiques brutes dénuées de cervelle ? Ôtez-vous cette idée de la tête au plus vite ! Ces êtres possèdent des connaissances très avancées sur l'anatomie de chaque race. Ils connaissent tous les os et comment les briser. Ils apprennent par cœur les muscles, leurs fonctionnement, comment les mettre hors d'usage… ce qui leur est vital pour établir leur stratégie de combat. Ils connaissent l'emplacement des neuf points vitaux, et la meilleure façon de les atteindre. Enfin, ils savent également comment utiliser les points de compressions, ce qui est très utile pour stopper ses propres hémorragies… où celle de leurs victimes, pour mieux faire durer leurs torture. Forts de ces connaissances, l'entraînement physique permet de mettre en application ce qu'on leurs apprends. Particularité de cette partie de l'initiation : pas de mannequins ou de squelettes comme sparring-partner, mais bien de vrais prisonniers en chair et en os. Pour évaluer les acquis des recrues, les professeurs demandent généralement de briser un os, d'anéantir un muscle, ou de frapper un point vital. Et pour s'assurer que les élèves retiennent bien la leçon, quiconque échoue plus d'une fois devient le cobaye de ses camarades pour l'exercice suivant. Ainsi, des éléments qui me semblaient très talentueux ont succombé sous les assauts de leurs congénères.

Mais la torture, bien que partie intégrante et même majeure du métier d'Exécuteur, n'est pas la seule occupation du temps d'entraînement des Exécuteurs. Le combat en est le second point d'emphase. Et tout comme les mannequins étaient prohibés dans les ateliers de torture, les armes d'entraînement en bois sont également à oublier ici. Chez les Exécuteurs, la mise en situation de mort est primordiale. Au cours de mes observations, j'ai vu de jeunes stryges noirs commencer timorés lames à la main, et finir parmi les meilleurs. Les blessures qu'ils avaient subis, et auxquelles ils avaient survécus, les avaient endurcis à un point inimaginable. En se défaisant de leur peur de mourir, ils acquéraient l'envie de tuer, et le plaisir de le faire, devenant ainsi de vrais Exécuteurs. Concernant l'entraînement en lui-même, il est très militaire, avec des démonstrations de techniques d'armes, et beaucoup de combats. Centré sur les armes de prédilection des stryges noirs, c'est-à-dire les faux, griffes et dagues, ainsi que sur le combat à mains nues, il est intéressant de noter cependant que la défense et la parade ne sont pas enseignés. Pour reprendre les mots employés par un précepteur durant l'une des séances : « Les Exécuteurs sont ceux qui mènent l'assaut. » Toutefois, les gestes et positions de défense sont très vite acquis naturellement, étant donnée la possibilité de mourir à chaque instant, surtout durant les sessions de combat, où les protections sont inexistantes, les armes réelles et les bavures tolérées.

L'entraînement dure cinq ans. Peu sont ceux qui parviennent à en voir la fin. Mais comme expliqué, c'est cela qui permet aux Exécuteurs de demeurer une véritable élite militaire. Désormais, les recrues sont totalement intégrées, et peuvent commencer à officier sous leur titre durement obtenu. De quoi leur quotidien sera-il fait ? Vous le saurez bientôt…

Cet ouvrage rapporte 60 points d'expérience et 55 pièces d'or à Saigo.
Revenir en haut Aller en bas
Le Livre
Personnage Non Joueur

Le Livre

Messages : 258
Expérience : 723

[Officiel]Les Exécuteurs Stryges Noirs Empty
MessageSujet: Re: [Officiel]Les Exécuteurs Stryges Noirs   [Officiel]Les Exécuteurs Stryges Noirs EmptyVen 21 Aoû 2020 - 12:38

Les Exécuteurs Stryges Noirs - Tome III

Dùralassiens, Dùralassiennes, bienvenue pour cet ultime tome portant sur les terribles Exécuteurs. Vous avez appris de ma plume comment se déroulait l'entrée, puis l'entraînement au sein des cachots de la Tour Noire. Désormais, les élèves que j'ai suivis sont de vrais Exécuteurs (enfin, ceux qui ont survécu). Voyons donc de quoi leurs quotidiens sont fait.

La vie d'un Exécuteur.

Tout d'abord, le fait d'en avoir fini de l'entraînement ne vous autorise sûrement pas à vous reposer sur vos lauriers. La scarification matinale est toujours obligatoire. D'ailleurs, après cinq années d'entraînements, l'immense majorité des effectifs est totalement hermétique à la douleur, et s'adonne à la scarification avec plaisir, même en dehors des séances programmées. Il est aussi de bon ton de continuer à s'entretenir le corps et l'esprit. Réviser ces combinaisons et ses stratégies de combat, ainsi que l'anatomie générale des différentes races est même vivement conseillé, car des « contrôles » peuvent survenir à tout moment, même des années après la fin de votre entraînement. Un Exécuteur contrôlé devra alors effectuer un combat, ou être supervisé dans une séance de torture, pour démontrer qu'il ne faiblit pas. S'il venait à échouer, il serait immédiatement tué, que ce soit dans le cadre du combat qu'il livrait, ou bien en servant de cobaye pour les nouveaux élèves.

En dehors de ces vérifications de niveau, la vie d'un Exécuteur demeurant dans les cachots hors des temps de guerres est assez monotone. Sauf ordre direct provenant de Onze ou de la Matriarche Noire, il est formellement interdit de s'en prendre à un peuple. Cela signifie que les Exécuteurs ne sont pas autorisés à détruire, piller et massacrer les habitants d'un lieu dominé par une certaine race (par exemple, Stellaraë pour les humains). Une exception existe : attaquer la Tour Blanche, principal bastion des stryges blancs, est accepté. Cependant, les escarmouches ne sont pas aussi fréquentes qu'on pourrait le croire.
Je vois venir la question que vous brûle les lèvres : si les Exécuteurs n'ont pas le droit d'attaquer directement et frontalement un peuple, comment font-ils pour approvisionner leurs réserves de prisonniers à torturer ? C'est très simple. En effet, les résidents des cachots ne peuvent pas se rendre directement dans un bastion, et n'ont pas le droit de perpétrer un massacre sans autorisation. En revanche, les voyageurs solitaires ou les caravanes marchandes circulant sur les routes de Dùralas ne sont pas soumis à ces restrictions. Par souci de symbolique, sans doute, les Exécuteurs n'ont pas le droit d'attaquer des groupes de plus de onze éléments. En dessous de ce nombre fatidique, il est du devoir de ces adeptes de la scarification de capturer leurs cibles et de les faire prisonnier. Cependant, les attaques sont en général d'une telle violence, en plus d'une précision et d'une rapidité d'exécution hors norme, qu'il n'est pas rare de voir les victimes succomber à leurs blessures avant leur arrivée dans les cachots. Là encore, deux exceptions existent face à ce fonctionnement. La première concerne les Nagas, peuples alliés des stryges noirs, et donc immunisés face à la moindre attaque. La seconde, comme précédemment, concerne les stryges blancs, qui peuvent être massacrés sans préavis.

Vous l'aurez compris : en dehors de leurs escapades meurtrières, le quotidien des Exécuteurs en temps de paix est assez monotone. Ils s'entraînent, traquent les prisonniers potentiels, et s'entraînent encore. Mes observations m'ont donc menées à me détourner de la vie quotidienne, pour tenter de définir une hiérarchie complète au sein de l'ordre des cachots. En voici les résultats :

  • Tout en haut de la chaîne, tout au fond des cachots, l'Exécuteur-en-Chef, Onze. Cet individu est une véritable légende pour les stryges noirs sous ses ordres. Un nombre incalculable de mythes et rumeurs circulent à son sujet, entourant son nom d'une aura impressionnante. Néanmoins, il n'a jamais été vu par la majorité des effectifs, en menant certains à douter de son existence.
  • En réalité, seules deux personnes savent où se terre Onze, et sont autorisées à lui parler. Il s'agit des deux « Mains de la Mort ». Ils sont nommés ainsi en hommage au macabre surnom donné par les masses à Onze : « La Mort ». Eux aussi demeurent assez discret dans les quartiers de vie commune des Exécuteurs, et ne se montrent que pour distribuer les ordres de leur chef, et diriger la séance de scarification quotidienne.
  • Sur un pied d'égalité en terme d'importance, on retrouve en troisième place dans la hiérarchie « Les Faucheurs » et « Les Cauchemars ». Les premiers sont les maîtres de la traque en extérieur, et sont les premiers appelés quand il faut retrouver une cible spécifique. Les seconds sont les tortionnaires les plus sadiques, ceux à qui l'ont confie les prisonniers les plus importants, car un Cauchemar saura les faire parler. Après un certain temps d'ancienneté au sein des Exécuteurs, votre réputation vous range immédiatement dans l'une de ces deux catégories. Seuls trois éléments combinent les talents de Faucheur et de Cauchemar : Onze et les deux Mains de la Mort.
  • On arrive au gros des effectifs Exécuteurs. Ceux qui ne sont pas encore spécialisés, ceux qui ont terminés leur entraînement récemment… ils n'ont pas d'appellations spécifiques. Il s'agit tout simplement des Exécuteurs de base.
  • Enfin, tout au bout de la hiérarchie, on retrouve sans surprise les nouveaux venus, qui n'ont pas encore terminés leur entraînement. On les surnomme les « Peaux-lisses », car leur chair n'est pas encore marquée par cinq années de scarification quotidienne.


C'est donc sur cette description de la vie quotidienne des Exécuteurs, ainsi que leur hiérarchie, que s'achève cette série dédiée à ces sombres créatures, tapies dans les cachots de la Tour Noire. Au travers de ces lignes, j'ose espérer que vous retirerez des connaissances utiles, et qui sait, peut-être que votre prochaine rencontre avec un Exécuteur ne sera pas la dernière rencontre de votre vie ? Permettez-moi tout de même d'en douter fortement.

Cet ouvrage rapporte 50 points d'expérience et 55 pièces d'or à Saigo.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[Officiel]Les Exécuteurs Stryges Noirs Empty
MessageSujet: Re: [Officiel]Les Exécuteurs Stryges Noirs   [Officiel]Les Exécuteurs Stryges Noirs Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

[Officiel]Les Exécuteurs Stryges Noirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre de Dùralas :: Ville de Stellaraë :: La bibliothèque :: Rayon A - Culture et éthologie-