Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Shinda kory
Le Monde de Dùralas a précisément 1453 jours !
Dùralas, le Dim 22 Oct 2017 - 22:56
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 Une triste découverte, de formidables rencontres. [PW : Luna Celebrian ; Idril Aranel ; Dragnizzo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Komor
Paladin

avatar

Messages : 2466
Expérience : 1597
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 11
Métier : Bûcheron - Compagnon (115)
Disponibilité : Absent (autre)

Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1440/1440  (1440/1440)
Vitesse: 192
Dégâts: 681

MessageSujet: Une triste découverte, de formidables rencontres. [PW : Luna Celebrian ; Idril Aranel ; Dragnizzo]   Lun 2 Juin 2014 - 0:27

Après une longue semaine de marche à dos de ch]eval, Komor arriva enfin aux abords de la forêt Sylfaën. Il devait se rendre à Endorial sous ordre de son chef afin de calmer son agressivité envers la race elfique. la nuit était tombé depuis une bonne heure déjà et l'homme songeait à établir un campement pour la nuit. Enfin, il y songea jusqu'à apercevoir une fumée noire au loin et un tas de braises encore rouge. il se rendit sur les lieux au galop afin de voir si ce campement était occupé par des personnes respectables et s'il pouvait se joindre à eux pour la nuit.

Cependant, ce qu'il y vu fut un tout autre spectacle, deux hommes étaient couchés à même le sol, ils ne respiraient plus mais ils n'étaient pas seuls. Il y avait deux jeunes femmes aussi, l'une avait des ecchymoses au visages ainsi qu'un poignet enflé et rouge, comme si on l'avait battue mais l'autre était couchée comme les deux hommes, dans son propre sang. Le trou dans ses vêtements et la flèche trouvée non loin indiquait qu'elle avait été transpercée par cette dernière. Komor se demandait ce qu'il s'était passé ici mais avait la nette impression qu'il allait bientôt le découvrir.

Il saisi le bras de la première femme et le fit passer autour de son propre cou afin de pouvoir la porter dans ses bras. Il la posa doucement sur sa monture et l'arnacha avec une corde à cette dernière afin qu'elle puisse tenir seule.

- Celle-ci à l'air d'avoir dérouillée mais rien de bien grave, je pense que ça suffira pour la transporter jusqu'a Endorial. Il tourna la tête vers la seconde femme et retira sa première couche de vêtements afin de pouvoir examiner de plus près la blessure qu'elle portait. En revanche toi... C'est fumiers n'ont pas l'air de t'avoir loupés.

La plaie de la jeune femme ne saignait presque plus mais sa peau prenait une couleur verdâtre aux alentours de cette dernière. Il s'agissait probablement d'une flèche empoisonnée, il devait faire vite ! Son peu de connaissances sur un empoisonnement lui firent savoir qu'il ne faut en aucun cas essayer d'aspirer le poison, cela pourrait lui être nocif et ne la sauverait pas de toutes façons. Non, pour lui donner une chance de s'en sortir, il fallait la conduire au plus vite vers un soigneur mais éviter de faire accélérer les battements de son cœur. De plus, il devait essayer de limiter les mouvement du corps de la fille au maximum afin d'éviter une hémorragie. Komor décida donc qu'il la porterait car il jugea les mouvements du cheval trop brusques. Il avait par ailleurs oublié le fait de faire une escale, il devait faire vite s'il voulait sauver cette femme. Et bien que la mission de rejoindre Endorial avant sa mort paraissait impossible à réaliser, il se devait d'essayer.

Dans un soucis d'intimité il revêtit la malade après avoir déchiré ses fripes afin de faire un garrot du mieux qu'il put sur la blessure, il prit l'essentiel des affaires qui se trouvaient sur les lieux et commença sa route en portant la femme dans ses bras, tout en prenant soin de ne pas la brusquer trop. Il marcha une bonne heure dans cette forêt toujours plus danse, rongé par la fatigue, ses jambes étaient engourdies de marcher sur un sol aussi instable, ses bras l'étaient tout autant sous le poids de la damoiselle, d'autant plus qu'il devait prendre des précautions. De plus, ses côtes le brûlaient toujours autant depuis son combat contre Dilon au Baldor'Heim.

La nuit était pesante, les présences animales autour de lui ne le rassurèrent que très peu elles aussi, et comme si ça ne suffisait pas, sa blessure se rouvrit et laissa couler le sang de l'homme sur sa poitrine apparente. Malgré un mal-être aussi fort, Komor ne pouvait s'empêcher de lutter, il ne pensait plus qu'à une chose : sauver cette fille. Il le ferait au prix de sa vie s'il le fallait. Il regarda les deux femmes et se mit à sourire.
"Je me demande bien comment un homme peut faire pour infliger de telles blessures à de pareilles femmes. Ce n'étaient que des lâches qui méritaient leurs mise à mort."

Afin de sauver la vie de ces deux inconnues, Komor essayait de surmonter l'insurmontable, il se battit contre l'imbattable, la vie... la mort. Il sentait le peu de ses forces restante le quitter lâchement alors qu'a se rythme, il lui restait bien deux jours de marche à travers cette forêt. Et alors que tout espoir semblait perdu, la femme qu'il tenait dans les bras se mit à tousser avant de lâcher une inspiration presque retenue. Empli d'un espoir renaissant, la lueur de combativité dans les yeux de l'homme se raviva.

- Mademoiselle ? Mademoiselle, vous m'entendez ? Je vous en prie, si vous m'entendez serrez ma main !

Il n'y eut  aucune réaction en retour. Cette toux n'était qu'une réponse du système nerveux apparemment. Ça y est, c'en était trop, Komor posa délicatement la femme dans un lit de mousse, tomba à genoux et hurla de toute l’énergie qu'il lui restait. Il hurla si fort qu'il cru durant un moment que sa cage thoracique allait éclater. Il se laissa tomber sur les poings contre le sol et se surprit à voir une larme couler le long de sa joue en pensant à ces vies que lui, si faible soit-il, n'allait pas pouvoir sauver. Il tenta de se relever mais sa blessure le fit tituber avant de s'évanouir sous la fatigue. La seule chose à laquelle il se souvint avoir pensé était l’espérance que son cri ai alerté quelqu'un qui pourrait être plus utile là où lui avait échoué.
L'équidé vint à ses côtés et se posa afin de se reposer lui aussi.




Dialogues : #FFFF99

~Paladin au service de la garde royale~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragnizzo
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 1707
Expérience : 4002
Masculin Âge RP : 34

♦ Politique : 00
Métier : Sculpteur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Manticore de Drag +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
1980/1980  (1980/1980)
Vitesse: 923
Dégâts: 1940

MessageSujet: Re: Une triste découverte, de formidables rencontres. [PW : Luna Celebrian ; Idril Aranel ; Dragnizzo]   Lun 2 Juin 2014 - 22:55

- Pourquoi il veut me voir cet idiot..

- Parce que tu fais toi aussi partie de la Garde Zéphyr je te rappelle. Et que tu dois assister aux réunions que tu le veuilles ou non.

- Mais c'est chiant ! Ils font que parler des animaux et bouffer de la salade !

- Alors pourquoi tu les as rejoins ?!

- Ils m'ont dit que je pourrais utiliser leur laboratoires d'alchimie, mais pour l'instant j'ai rien vu !

C'était en direction d'Endorial que Dragnizzo était transporté sur le dos de Slayne. La nuit était tombé depuis quelques minutes maintenant, mais de cette hauteur, le soleil était toujours visible. A dos d’hippogriffe, le trajet Ishtar-Endorial n'était pas très long. Mais ce trajet était toujours plus ennuyeux quand Dragnizzo savait qu'il allait devoir faire des formalités avec d'autres elfes qui se sentent supérieurs à lui, tout cela à cause de cette hiérarchie. Les deux compères s'approchèrent de la forêt Sylfaën et une odeur particulière provoqua une réaction assez habituelle.

Grouiiiiiik

Grroonnnn

- C'est quoi cette bonne odeur ? Ça me donne faim.

- Je sais pas, on dirait qu'il y a de la fumée la bas. Surement un campement. Je vais faire un détour.

Slayne descendit un peu d'altitude pour se rapprocher plus près des feuilles des arbres de la forêt. Une fois arrivée au dessus de là ou sortait la fumée, Slayne, tout en évitant les branches sur son chemin, atterri sur l'herbe, non loin d'une scène macabre. Des corps sans vie gisaient sur le sol. Mais quelque chose était étrange. Dragnizzo s'approcha des corps inerte et commença à les fouiller pour trouver un indice. Rien. Juste de sinistres bandits. Mais quelque chose clochait. l'ensorceleur se releva et ferma les yeux.

- Il manque deux personnes. Deux femmes. L'une d'entre elle est différente, mais je ne suis pas sûr. Et cette odeur.. Je la connais.. Mais l'odeur du sang est omniprésente...

Dragnizzo rouvrit les yeux et se retourna vers Slayne.

- Ce n'est pas l'odeur de celui que tu avais sauvé à Stellaraë ?

- Je crois bien. Tu penses qu'il fait parti des bandits ?

- J'en doute. Il n'avait pas une tête de bandit. Il y avait quelque chose de bon en lui.

- Dans ce cas, dépêchons nous. L'autre blondasse d'elfe attendra.

Suivant l'odeur à travers la forêt, Dragnizzo et Slayne couraient le plus vite possible, esquivant racines, buissons et troncs effondrés. L'ensorceleur sentait qu'ils n'étaient plus très loin, mais quelque chose stoppa sa course. Un cri. Un hurlement puissant retentit à travers les forêt. L'homme et l'hippogriffe échangèrent un regard, et couru encore plus vite qu'avant. Malgré le fait que cette forêt soit protégé par une légère magie elfique, elle n'en est pas pour autant exempt de tout type de dangers. Dragnizzo arriva enfin, épuisé, devant un homme et un cheval. Mais malheureusement, la monture portait un corps et l'homme était couché à côté d'un second corps. L'ensorceleur couru vers l'homme, et s'agenouilla. C'était bien l'homme qui l'avait soigné à Stellaraë. Mais heureusement, il avait juste perdu connaissance. L'ensorceleur tenta de le réveiller.

- Hé, hé !

L'homme se réveilla brutalement. Mais il était aussi blessé. Mais Dragnizzo vit que cette blessure était moins grave que celles de la femme à la chevelure orange devant lui.

- Hey, du calme l'ami. Tu me reconnais ? Racontes moi ce qu'il s'est passé s'il te plait.

A peine avait-il finit sa phrase que Dragnizzo commença à vérifier l'état de la femme couché dans l'herbe. Elle semblait proche de la mort. Mais l'autre sur le cheval empestait un peu moins le sang que celle ci. Mais.. Une odeur attira son attention.. l'alchimiste releva la tête et regarda l'autre femme sur le cheval.

- Est ce que l'autre est grièvement blessée ou juste assommée ?





Couleurs paroles
Dragnizzo : Sienna
Slayne : Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Celebrian
Mais tu vas RP, oui !

Mais tu vas RP, oui !
avatar

Messages : 1559
Expérience : 341
Féminin Âge RP : 19 ans

♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


Stats & équipements
Vitalité:
115/115  (115/115)
Vitesse: 100
Dégâts: 58

MessageSujet: Re: Une triste découverte, de formidables rencontres. [PW : Luna Celebrian ; Idril Aranel ; Dragnizzo]   Lun 2 Juin 2014 - 23:47

Il faisait nuit dans la forêt d’Endorial. Là, un triste tableau se déroulait sous l'unique regard des arbres. Luna et sa compagne de combat avaient sombré dans l’inconscience depuis un bon moment, et un homme s’était aventuré jusqu’à elles, tentant de leur venir en aide. Malheureusement, l’homme était blessé et s’évanoui également. Il ne put donc finir ce qu’il avait commencé, c’est-à-dire les emmener voir un médecin. Les trois personnages gisaient ainsi dans cette forêt, seuls, blessés. Soudain, un quatrième personnage fit son apparition dans cet endroit. Il était accompagné d’un hippogriffe, et alla aussitôt examiner les blessures des trois inconscients.

L’homme frappa une fois de plus, une fois de trop. Rouée de coups, la jeune fille ne parvenait plus à se défendre correctement, à analyser la situation, à trouver une contre-attaque. Elle ne voyait plus que la mort affichée sur les poings de son agresseur, qui ne s’arrêtait pas. A présent, la femme ne souhaitait plus qu’une chose : mourir, que cette douleur cesse enfin et définitivement. Mais malgré les coups, elle restait consciente,  vivante et ne faisait que souffrir d’avantage dès qu’un poing heurtait son visage désormais méconnaissable. Plus la douleur grandissait, plus le nombre de coups se multipliait, comme si de nouveaux bras poussaient sur le corps de l’assassin. Violence extrême, douleur insupportable. Une véritable massue pour écraser une mouche, qui connaissait un sort pire que la mort : la souffrance éternelle.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://twitter.com/Una_Dea
Idril Aranel
Mais tu vas RP, oui !

Mais tu vas RP, oui !
avatar

Messages : 1312
Expérience : 433
Féminin Âge RP : 22 ans

♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


Stats & équipements
Vitalité:
120/120  (120/120)
Vitesse: 53
Dégâts: 156

MessageSujet: Re: Une triste découverte, de formidables rencontres. [PW : Luna Celebrian ; Idril Aranel ; Dragnizzo]   Sam 14 Juin 2014 - 0:38

Idril rejoignit la foule chaleureuse de visages familiers et fut emportée vers la vision du paradis. Tout à coup, un bonheur intense l'entoura comme une chaude couverture rassurante. Elle regardait tous ces visages souriants quand elle fut submergée par des centaines de visions splendides, remplies de milliers de moments agréables qui défilèrent à travers ses sens. Chaque seconde était vécue telle une vie pleine de joies, chaque vie étant meilleure que la précédente. La femme louve ne s'était jamais sentie aussi bien, aussi sereine, et se laissa emporter par cette vague de bonheur.

Les rayons de soleils inondaient son visage, chatouillant chaudement ses joues. Elle ferma les yeux et inspira un grand coup, remplissant ses poumons de l'air pur quand soudain elle suffoqua. Idril porta sa main à sa poitrine. Elle respirait avec peine comme si quelque chose l'empêchait d'inspirer l'oxygène si précieux. La jeune femme chercha désespérément quelqu'un du regard. Les gens jadis joyeux et le visage souriant n'étaient plus qu'ombres. Ils la regardaient avec mépris, immobiles. Pourquoi personne ne venait l'aider ?! Son cœur s’accéléra, puis la peur envahit peu à peu son esprit, détruisant tout sentiment de bonheur et de sécurité. Idril suffoqua de nouveau. A genoux, elle porta la main à sa gorge puis se mit à tousser et tousser encore. Chaque toux étant plus violente que les autres. Elle s’étouffait. La main tendue vers la foule, la jeune femme les supplia du regard une dernière fois, les yeux remplis de terreur. Mais personne ne venait... Pas le moindre geste. Pas la moindre pitié dans le regard. Ils la regardaient mourir. ILS l'avaient tué.  La rouquine respirait avec de plus en plus de mal, puis elle sentit son dernier souffle s'échapper... Sa vision s'assombrit, puis les tristes ombres haineuses ne furent plus que fumée, se dispersant dans les méandres mystérieux de son subconscient.

Idril était toujours inconsciente. Le visage dénué d'expressions, elle gisait. Comme endormie sur son tapis de mousse. Mais le poison lui continuait son avancée mortelle. Il était maintenant présent dans tout son corps, la tirant chaque minutes vers une mort de plus en plus proche... Mais elle ne voulait pas mourir... Pas maintenant. Pas maintenant qu'elle avait retrouvé un semblant de vie. Une petite étincelle à laquelle elle voulait s'accrocher mais qui glissait de ses doigts. Car la mort semblait s'acharner sur ce pauvre être. La jeune femme semblait vouée à mourir... En effet elle avait quitté sa terre d'enfance pour y échapper, et c'est à peine arrivée qu'elle l'avait déjà rattrapé...

Mais elle était toujours là. De la chance ? L'instinct de survie peut-être... Mais qu'elles étaient les chances que cette fois encore elle survive ? Minces...très minces... Il fallait s'accrocher... mais à quoi cela servait-il quand on sait que sa chance de survie, sa seule chance se survie venait elle aussi de trépasser... ? Rien...Mais il y a toujours l'espoir. Qui sait, dans cette course contre la montre, ou plutôt contre la mort, quelqu'un allait peut-être réussir à la sauver à temps. Et bien qu'étant aux portes de la mort et totalement inconsciente, son subconscient ne put s'empêcher d’espérer que ce quelqu'un arrive, bien qu'il soit déjà à ses côtés... Car comme on dit : l'espoir fait vivre.


[Veuillez accepter mes plus sincères excuses pour ce retard...inexcusable.  :ange:]




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Komor
Paladin

avatar

Messages : 2466
Expérience : 1597
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 11
Métier : Bûcheron - Compagnon (115)
Disponibilité : Absent (autre)

Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1440/1440  (1440/1440)
Vitesse: 192
Dégâts: 681

MessageSujet: Re: Une triste découverte, de formidables rencontres. [PW : Luna Celebrian ; Idril Aranel ; Dragnizzo]   Mer 18 Juin 2014 - 3:12

La longue traversée de Komor avait beau être un supplice tant sur le niveau physique que moral, il se sentait l'obligation de mener à  bien cette tache pour la simple et bonne raison que deux vies dépendaient peut être de sa réussite. Il savait bien que traverser la forêt en si peu de temps était humainement impossible mais une flamme brûlait en lui. Une infime source de bienveillance qui lui rappelait la valeur de la vie et que probablement, ces deux femmes avaient une famille ou des proches qui tenaient à eux. Et cette flamme, aussi petite soit-elle, le poussait à continuer d'avancer, c'est grâce à elle qu'il réussissait à avancer encore et encore malgré le froid, la fatigue et son flanc blessé. Alors qu'il semblait à bout de force, il s’arrêta et regarda la femme. Tout en la posant sur un lit de mousse, il la regarda et constata sans attendre que son teint était dangereusement pâle sans savoir vraiment s'il s'agissait du poison ou de sa blessure. Au bout du rouleau, l'homme ne put s'empêcher de tomber sous la fatigue.

Les paupières aussi lourdes que le fardeau qu'il portait sur son dos en essayant de sauver ces femmes, Komor les laissa doucement se refermer. Il se laissa doucement emporter sur le chemin du repos. Son esprit le blâmait pour son incompétence mais son âme était sereine, enfin il allait pouvoir lui aussi glisser dans les ténèbres de l'inconscience.

Elle était là, face à lui. Belle comme au premier jour. Non, ça ne peut pas être elle... Nushen est morte ! Je l'ai vu ! Mais elle lui ressemble tellement. La jeune femme était pourtant là, le visage clair et le teint pâle, ses longs cheveux flottants dans les airs. Mais lorsque ses mains se tendirent vers Komor et que sa bouche s'entrouvrit, sa voix n'était pas la douce voix mélodieuse de la jeune fille qu'avait connu Komor. Ses deux mains se posèrent sur les épaules du gueux et le secoua tout en lançant d'une voix rauque : "Hé ! Hé !".

C'est dans un grand sursaut que Komor fut tiré du pays des rêves et qu'il releva son torse du sol, surprit par ce réveil. Enfin, il ne resta pas longtemps élevé car la douleur dans son torse était là pour lui rappeler qu'il n'était pas en état de se défendre contre un quelconque agresseur de toutes façons. Dans un gémissement, il passa son bras gauche contre ses côtes avant de se laisser tomber sur ce dernier afin que le poids de son corps fasse appuie de lui même sur la blessure. Et tout en s'efforçant de lever la tête afin de voir se qui l'avait réveillé, il vu un homme immense, bien plus imposant que lui.
Il ne le connaissait pas mais pourtant son allure lui était familière. Puis il se souvint, il avait vu cet homme à Stellaraë. C'est lui qui l'avait soigné.

- Hey, du calme l'ami. Tu me reconnais ? Racontes moi ce qu'il s'est passé s'il te plait.

Komor ne savait pas où il en était, il était déboussolé.

- Hum... T'es le mec qui m'a soigné à Stellaraë ? l'homme prit le temps de reprendre son souffle. Je.. Je les ai trouvé comme ça près d'un campement. La fille ... rousse, j'ai vu sa blessure ... je crois ... la flèche devait être empoisonnée. Il lui faut des soins au plus vite.

L'homme laissa rouler sa carcasse sur le côté afin de se retrouver sur le dos.

- Est ce que l'autre est grièvement blessée ou juste assommée ?

Komor réfléchit, il lança un regard en direction de la fille sur le cheval et reprit son souffle.

- J'ai rien vu sur son corps si ce n'est ces ecchymoses sur son visage... ha, et aussi son poignet. Il semble brisé ou je ne sais quoi.

Il rassembla toutes ses forces afin de se redresser. Ce qu'il fit, non sans mal certes mais il avait eu la force de le faire. Il s'approcha de l'arbre ou reposait la malade en clopinant, s'appuya contre le tronc et posa une main redevable sur l'épaule du sauveur. Il ferma les yeux afin de trouver les mots appropriés puis, dans un sentiment d’indifférence sortit finalement un simple "Toi mon gars ... t'es quelqu'un de bien !". Il se laissa alors glisser le long de l'arbre afin de s'assoir, impuissant mais heureux qu'un homme aussi bon doublé d'une parfaite connaissance de la médecine les ai retrouvé.
Après une brève attente il demanda au médecin si la femme aux cheveux de feu avait une chance de s'en sortir.




Dialogues : #FFFF99

~Paladin au service de la garde royale~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragnizzo
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 1707
Expérience : 4002
Masculin Âge RP : 34

♦ Politique : 00
Métier : Sculpteur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Manticore de Drag +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
1980/1980  (1980/1980)
Vitesse: 923
Dégâts: 1940

MessageSujet: Re: Une triste découverte, de formidables rencontres. [PW : Luna Celebrian ; Idril Aranel ; Dragnizzo]   Mer 18 Juin 2014 - 19:49

L'homme se réveilla enfin. Il semblait perdu pendant quelques instant, mais la vue de Dragnizzo le calma un peu. Sa blessure était vieille à vue d’œil, mais elle n'était pas encore totalement refermée. L'homme expliqua alors qu'il avait trouvés ces deux victimes près d'un campement. Ce campement était sûrement le même ou gisait les cadavres de bandits.

L'homme expliqua aussi que la deuxième victime sur le cheval avait juste quelques marque de combat sur le visage et le poignet brisé. Le guerrier se releva enfin et posa sa main sur Dragnizzo qui continuait à ausculter la jeune femme au cheveux de feu.

"Toi mon gars ... t'es quelqu'un de bien !"

- J'essaye de faire du mieux que je peux !

Dragnizzo se redressa et enleva sa capuche et sa cape qu'il jeta par terre. Il détacha sa cartouchière de potions et la posa à côté du corps inanimé de la rousse. Il détacha aussi son sac d’ingrédient de sa ceinture qu'il lâcha aussi sur l'herbe. L'ensorceleur prit une potion verte et bleue dans sa main. Il enjamba la rousse et partit examiner la brune sur le cheval. Il entrouvrit le col de son vêtement et rapprocha son nez de son cou.

- D'accord, c'est aussi une humaine..

Dragnizzo se retourna et se rapprocha du guerrier. Il tendit la potion verte et bleue vers lui.

- Fait boire la moitié de cette fiole à celle sur le cheval, et boit le reste. Ça devrait la réveiller et toi, ça devrait te donner un coup de boost sans oublier calmer un peu la douleur.

La potion de vivacité. Une potion souvent utilisé par Dragnizzo lors de longs voyages, elle est capable de donner à son utilisateur l'effet d'une bonne nuit de sommeil et d'un coup de fouet hors du commun. Ce n'est pas forcément la potion qu'il faudrait, mais il n'avait plus de potion de réparation de tissu pour la blessure du guerrier, et pas de quoi faire un bandage dans l’immédiat pour le poignet de la jeune femme sur le cheval.

Dragnizzo s'accroupi à nouveau à côté de la rousse.

- On passe maintenant au chose sérieuses.

C'est donc elle la louve.. Je me disait bien que j'avais senti quelque chose de différent..

La blessure avait été causé par une flèche empoisonnée. Vu le teint pâle, le poison était déjà dans l'organisme depuis déjà quelques heures. Il fallait identifier le poison et trouver un moyen de purifier son sang de la souillure. Il observa la blessure. Elle était toute boursouflée et avait viré un violet clair.

Au même moment, Slayne arriva derrière Dragnizzo.

- Venin d'accromentule. Aucun médecin ne peut la sauver.. C'est même étonnant qu'elle respire encore.

- C'est vrai..

Dragnizzo prit une potion de givre liquide et versa un peu son contenu sur le front de la rousse.

- Qu'est ce que tu fais ? Tu ne peux pas la..

- Je ne suis pas un médecin.

Dragnizzo posa ses mains sur la blessure. Les mains de l'ensorceleur se mirent à briller, puis la hanche de la jeune femme aussi.

- Mais.. Qu'est ce que tu fabriques..

La lumière blanche se repartie dans le corps de la rousse, suivant les veines et les artères. Dragnizzo injectait de la magie dans son organisme, la même magie que faisait apparaître sa lame fantôme au bout de son bâton lorsqu'il combattait. Mais cette magie allait aussi faire presque bouillir le corps. Le venin d'accromentule à tendance à infecter et refroidir les cellules touchées jusqu'à la décomposition. Mais les loup-garous ont une température corporelle plus haute que la moyenne, et l'accromentule est un monstre vivant dans des cavernes assez froide et humide. Le venin ne résistera pas à cette température et deviendra inoffensif, cuit dans l'organisme. C'est pour cela que Dragnizzo prit quand même la précaution de garder la tête de la victime plus froide que le reste avec la potion de givre liquide. L'ensorceleur pouvait sentir la blessure dégonfler au fur et à mesure du processus. Après quelques secondes, la lumière qui parcourait son corps à travers ses veines et ses artères se dissipa, et la jeune femme reprit des couleurs.

- Il ne reste plus qu'un truc..

Dragnizzo prit une potion rouge foncée et versa son contenu entre les lèvres de la jeune femme. On pouvait voir qu'elle respirait déjà un peu mieux.

- Une petite potion faite maison essentiellement composé de sang et d'alcool de fruit. Ça devrait la réveiller et supprimer le reste du poison.

Dragnizzo se vautra sur le dos dans l'herbe. Il lâcha un petit rire nerveux, et sentait tout ses muscles se détendre après autant de stress.

- Mission accomplie..

HRP:
 





Couleurs paroles
Dragnizzo : Sienna
Slayne : Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Celebrian
Mais tu vas RP, oui !

Mais tu vas RP, oui !
avatar

Messages : 1559
Expérience : 341
Féminin Âge RP : 19 ans

♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


Stats & équipements
Vitalité:
115/115  (115/115)
Vitesse: 100
Dégâts: 58

MessageSujet: Re: Une triste découverte, de formidables rencontres. [PW : Luna Celebrian ; Idril Aranel ; Dragnizzo]   Jeu 19 Juin 2014 - 16:54

Cela faisait déjà longtemps que Luna avait sombré dans le monde mystérieux de l’inconscience. Trop longtemps. Il était temps pour elle de revenir à la réalité, et de reprendre le contrôle de son corps affaibli.
La jeune fille ouvrit ses paupières brusquement. La respiration haletante, elle regarda aussitôt autour d’elle, cherchant à comprendre ce qui se passait, et où elle était. Perchée sur un cheval, elle tenta de descendre, se demandant ce qu’elle faisait sur le dos de cet équidé. Malheureusement, c’était sans compter sur son poignet droit qui était toujours en miette. Impossible donc de s’appuyer dessus. Tant pis, il fallait bien qu’elle descende ! En s’aidant uniquement de son bras gauche, elle commença tant bien que mal à descendre doucement, et surtout très prudemment. A peine son pied eu-t-il touché le sol qu’elle fut prise d’un léger vertige, et se rattrapa donc rapidement à la monture. Une fois ses esprits retrouvés, elle observa le décor dans lequel elle se trouvait. C’était la forêt, mais à un autre endroit. Un épais tapis de mousse recouvrait le sol. Malgré le fait que ce soit la nuit, l’humaine arriva à distinguer deux hommes. L’un se tenait debout non loin d’elle, il était brun. Et l’autre était accroupi auprès d’une jeune femme. Mais impossible de distinguer plus de détail, il faisait trop sombre… Luna essaya de distinguer un peu mieux qui était cette jeune femme, allongée dans l’herbe.

C’est alors qu’une avalanche de souvenirs chamboula son esprit encore endormi : cette femme était celle avec laquelle la brunette avait lutté contre les braconniers ! La rouquine, oui, elle se souvenait. D’ailleurs cette dernière semblait en piteux état ! Mais il faisait bien trop noir pour arriver à distinguer le moindre détail indiquant ce qui n’allait pas chez elle…

Les deux hommes étaient sans doute ceux qui les avaient emmenées loin de cette clairière de malheur, ils étaient sans doute ceux qui leur avaient sauvé la vie. Ou alors… peut-être ces gens les ont emmenées en ayant de mauvaises intentions ! Luna ne savait quoi penser.

-Q-Qui êtes-vous ? Que voulez-vous ? demanda-t-elle d’un ton froid et méfiant.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://twitter.com/Una_Dea
Idril Aranel
Mais tu vas RP, oui !

Mais tu vas RP, oui !
avatar

Messages : 1312
Expérience : 433
Féminin Âge RP : 22 ans

♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


Stats & équipements
Vitalité:
120/120  (120/120)
Vitesse: 53
Dégâts: 156

MessageSujet: Re: Une triste découverte, de formidables rencontres. [PW : Luna Celebrian ; Idril Aranel ; Dragnizzo]   Jeu 19 Juin 2014 - 19:23

Tandis que la potion de son sauveteur faisait tranquillement son effet, Idril reprenait peu à peu conscience. Elle revenait de loin. Très loin même, car elle n'avait jamais été aussi proche de mourir. Elle avait bien faillit y passer car il en était fallut de peu. Et cette fois, c'était en quelque sorte sa malédiction qu'elle haïssait par dessus tout qui l'avait sauvé, ou plutôt permis de guérir. Mais ça elle ne le savait pas encore...

Idril ouvrit doucement ses paupières puis les referma aussitôt en plissant le front. C'était comme après une grosse cuite. Elle était dans un état comateux, nauséeuse. Ne savait ni quelle jour on était, ni où elle était, le tout surmontée d'une migraine qui lui martelait le crâne à coup de marteau. Plusieurs secondes passèrent. Des minutes pour la louve qui reprenait lentement possession de ses sens. Prenant doucement conscience de la réalité, elle rouvrit les yeux. Tout était noir. Ou plutôt sombre, maintenant que ses yeux s’accommodèrent. Mais Idril n'eut même pas le temps d'observer les formes qui se dessinaient devant ses yeux qu'elle fut prise d'un haut-le-cœur. Elle se redressa d'un coup et eut juste le temps de se tourner pour régurgiter le reste de son dernier repas.

Enfin calmée mais toujours nauséeuse, elle se laissa retomber comme une pierre. La jeune femme n'avait même pas fait attention de ce qui l'entourait. Tout ce qu'elle avait noté c'était le tapis de mousse sur laquelle est venait de vomir, ce qui voulait dire qu'elle était dans une forêt. Mais elle était trop embrouillée pour déduire quoi que ce soit, ou entendre quoi que ce fut. Cependant, à peine son dos avait touché le sol qu'une douleur aiguë refit surface. Idril poussa un léger cri puis se redressa de nouveau. Parfaitement réveillée cette fois, la louve souleva sa tunique. Il y avait là un trou de la largeur d'un doigt, un continuel filet de sang coulant de la blessure. A la vue de cette blessure inconnue, Idril paniqua. Mais qu'est-ce qu... « Oh mon dieu... » Sa voix enrouée se perdit dans un souffle rauque... Maintenant elle se souvenait...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Komor
Paladin

avatar

Messages : 2466
Expérience : 1597
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 11
Métier : Bûcheron - Compagnon (115)
Disponibilité : Absent (autre)

Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1440/1440  (1440/1440)
Vitesse: 192
Dégâts: 681

MessageSujet: Re: Une triste découverte, de formidables rencontres. [PW : Luna Celebrian ; Idril Aranel ; Dragnizzo]   Ven 20 Juin 2014 - 19:22

La tête en arrière, retenue simplement par le tronc de l'arbre centenaire, Komor la redressa par respect lorsque son interlocuteur lui répondit.

- J'essaye de faire du mieux que je peux !

Certes, il faisait du mieux qu'il pouvait mais c'était énorme. Komor n'avait pas vu beaucoup de médecins tout au long de sa vie, mais il savait pertinemment que celui-ci n'était pas comme les autres. La facilité et la rapidité à laquelle il l'avait soigné lorsqu'il se trouvait à Stellaraë était déconcertante. Ses gestes étaient rapides et précis, il savait exactement ce qu'il faisait. Il n'y avait jamais aucune hésitation dans aucun de ses mouvements.

L'homme se , il était imposant, surement autant que Komor d'ailleurs. Il le dépassait un peu sur la grandeur mais était un peu plus svelte. Il se défit de sa cape ainsi que de sa capuche, laissant apparaitre des cicatrices sur son visage mais ce n'était pas le plus troublant, ce que remarqua Komor ce sont les yeux ambrés du sauveur. Peu à peu cela se confirmait, cet homme là n'avait rien de normal. Il se débarrassa d'une ceinture pleine de fioles en touts genre et de couleurs différentes, il la jeta au sol accompagnée d'un petit sac de cuir. Il se dirigea vers la seconde femme, Il ouvrit son col et approche sa tête du cou de la donzelle. Il se recula et marmonna quelque chose pour lui même.

En voyant cette scène, Komor cru d'abord que la jeune femme était morte durant le trajet et se rappela qu'il n'avait pas prit soins de le vérifier entre-temps. Il prit appuie sur le tronc derrière lui afin de se lever et de se diriger vers l'autre homme, l'adrénaline ayant grandement gommé son boitement d'ailleurs.

- Qu'est ce qui ce passe ? Son cœur bat toujours ?

Le médecin se contenta de se rapprocher de Komor et lorsqu'il fut suffisamment près, lui tendit une fiole.

- Fait boire la moitié de cette fiole à celle sur le cheval, et boit le reste. Ça devrait la réveiller et toi, ça devrait te donner un coup de boost sans oublier calmer un peu la douleur.

Surprit, Komor tendi doucement la main afin de s'emparer du récipient, alors que le second homme retourna vers la fille aux cheveux fauves. Pendant ce temps, Komor prit la fiole et la plaça devant le solei afin d'en observer le contenu. Ce dernier n'était pas uniforme, deux liquides y cohabitaient, un peu comme si on avait mélangé de l'eau et de l'huile à la seule différence que ceux-ci étaient bleu vert.
Par réflexe il agita le flacon de verre et en bu la moitié. Il attendait une réaction mais rien ne se passa, il se tourna vers celui qui lui avait donné cette potion et se rendit compte de la vivacité avec laquelle il l'a fait. Il regarda la plaie qui parcourait sa poitrine, elle était toujours là.

- Je vois, cette potion réveille le corps et l'esprit. La petite n'est pas morte.

Il tourna les talons et se dirigea vers la jeune femme. Il la détacha et fit basculer sa tête en arrière en la tenant fermement dans sa main gauche. Il prit alors le temps de l'observer, chose qu'il n'avait pas fait lors de sa rencontre. Malgré l'obscurité ambiante, il pu distinguer des traits fin, elle était frêle mais avait de jolies courbes mais elle avait surement pas même la moitié de son age, les coups qu'elle avait reçu l'avaient défigurés mais il se rendit compte qu'en temps normal elle était surement aussi jolie que la plus-part des filles qu'avait pu croiser Komor. Il se demandait toujours comment un homme digne de ce nom aurait pu infliger de tels blessures à ces femmes. S'ils n'étaient pas morts c'est avec joie qu'il leur aurait brisé le crâne de ses propres poings.

Il versa donc le reste de la fiole dans la bouche de la jeune femme tout en lui gardant la tête en arrière afin de s'assurer que liquide coulait bien dans le fond de sa gorge. Une fois fait il reposa la tête de la demoiselle contre l'équidé et retourna vers l'autre homme afin d'observer la manière dont il la sauverait et peut être apprendre à contrer le poison.

Ce qu'"il vit le fixa, l'homme n'avait décidément vraiment rien de normal. Il posa sa main sur la blessure de la femme, celle-ci se mit à luire, ou plutôt non, ses veines ainsi que ses artères se mirent à luire à travers elle. Sous l'effet de la surprise, Komor manqua de tomber à la renverse. Il passa le bout des doigts le long de la cicatrice qui lui ornait la figure, c'est vrai qu'après réflexion, la lame était entrée profondément dans sa joue mais que la cicatrice finale était vraiment peu marquée, il s'était toujours dit que c'était du au fait que l'entaille était nette mais finalement la véritable raison était qu'il avait été guérit par la magie blanche.

Komor fut tiré de ses pensées par un souffle irrégulier derrière lui, la femme était enfin sorti de son coma. Il se tourna vers elle et l'observa. Elle se poussa en arrière mais tira rapidement son poignet droit vers elle, surement la douleur. Komor s'approcha d'elle dans le but de l'aider mais elle eut le temps de descendre d'elle-même. À peine eut elle posé le pied au sol qu'elle se rattrapa au destrier, tout en l'agrippant elle observa la forêt alentour d'un air inquiète, elle fixa la seconde femme et revint sur Komor.

- Q... Qui êtes-vous ? Que voulez-vous ?

Alors qu'il marchait toujours dans sa direction Komor, lorsqu'il arrivait à son niveau lui répondit :

- Et bien je vous ai trouvé dans un piteux état près d'un campement aux côtés de votre amie, je vous ai emmené ici et cet homme est en train de la sauver. Et votre poignet ? Il saisi le bras de la jeune fille afin de l'observer.Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas aussi efficace que mon camarade mais la vie en solitaire m'a apprit à faire les bandages.

À ces mots il déchira une bande de tissus de sa manche et commença à bander la main de la fille.

- prévenez moi si c'est douloureux ?




Dialogues : #FFFF99

~Paladin au service de la garde royale~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragnizzo
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 1707
Expérience : 4002
Masculin Âge RP : 34

♦ Politique : 00
Métier : Sculpteur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Manticore de Drag +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
1980/1980  (1980/1980)
Vitesse: 923
Dégâts: 1940

MessageSujet: Re: Une triste découverte, de formidables rencontres. [PW : Luna Celebrian ; Idril Aranel ; Dragnizzo]   Sam 21 Juin 2014 - 12:44

Couché dans l'herbe, Dragnizzo était heureux d'avoir pu sauver quelqu'un d'autre. Il n'aimait pas trop être sous pression, et pourtant c'est dans ces moment là qu'il agit le mieux. Mais quelque chose perturba son court repos. Le jeune femme couché venait de se réveiller. Elle s'était mise sur le côté et venait de vomir. C'était normal, vu le traitement que Dragnizzo lui avait fait subir et vu le poison qu'elle avait dans le sang, elle revenait de loin. De plus, en vomissant, elle avait ouvert sa blessure qui saignait un peu plus qu'avant.

« Oh mon dieu... »

Dragnizzo fouilla dans son sac et prit un morceau d'acanthe, feuille qui aide à la cicatrisation des plaies.

- Détendez-vous. Tout va bien maintenant.

L'ensorceleur posa l'acanthe sur le blessure et pressa avec une feuille un peu plus grosse.

- Voilà. Ça devrait calmer hémorragie.

La blessure était bien traité, mais l'acanthe n'est utile que pour ceux qui sont au lit, avec un bon repas, pas en pleine forêt le ventre vide, le processus de guérison allait durer des jours. Dragnizzo observa sa cartouchière de potion et prit une fiole dont le contenu était blanc avec des reflets oranges. L'ensorceleur s'approcha de la jeune femme et lui chuchota à l'oreille.

- Je sais ce que tu es. Je sais ce qu'il y a en toi. Mais ne t'inquiète pas, je suis pareil que toi.

Dragnizzo se redressa un peu et expliqua, toujours à voix basse.

- Cette potion ne marche que pour "nous". Ça va aider le processus de régénération. Dans quelques heures, tu sera soignée et rétablie.

L'alchimiste prit la main de la jeune femme et déposa la potion à l’intérieur. Dragnizzo se releva, et s'adressa à Slayne.

- Tu peux aller nous chercher de quoi manger ? Je pense qu'on va faire un petit campement ici pour qu'elles se reposent. On les amènera demain à Endoriel pour qu'elles puissent être en sécurité.

- D'accord, aucun soucis. Je vais vous ramener quelques lapins.

L'hippogriffe s'envola et esquiva les branche, puis traversa la couche de feuilles. Dragnizzo connaissait bien Slayne, il savait que d'ici dix minutes, il y aurait assez de lapins pour tout le monde et même peut être pour le lendemain.





Couleurs paroles
Dragnizzo : Sienna
Slayne : Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Celebrian
Mais tu vas RP, oui !

Mais tu vas RP, oui !
avatar

Messages : 1559
Expérience : 341
Féminin Âge RP : 19 ans

♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


Stats & équipements
Vitalité:
115/115  (115/115)
Vitesse: 100
Dégâts: 58

MessageSujet: Re: Une triste découverte, de formidables rencontres. [PW : Luna Celebrian ; Idril Aranel ; Dragnizzo]   Sam 21 Juin 2014 - 17:10

Un des deux hommes, le plus proche de la jeune fille, s’avança dans sa direction. Luna le fixait toujours d’un regard méfiant, car après ce qui lui était arrivé dernièrement il y avait de quoi se méfier. Lorsque l’homme arriva auprès d’elle, il lui dit :

- Et bien je vous ai trouvé dans un piteux état près d'un campement aux côtés de votre amie, je vous ai emmené ici et cet homme est en train de la sauver. Et votre poignet ?

La brunette se sentie déjà un peu plus rassurée. Il lui prit le bras droit et l’observa avec attention.

- Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas aussi efficace que mon camarade mais la vie en solitaire m'a apprit à faire les bandages.

Il déchira alors une bande de tissu de sa manche, puis commença à bander le poignet de Luna. Cette dernière en était à présent sûre : ces hommes ne leur voulaient aucun mal. Quel soulagement !

- Prévenez-moi si c'est douloureux ?

- Pour l’instant ça va !

Elle marqua un temps d’arrêt, puis reprit :

-  Merci, pardonnez ma réaction de tout à l’heure, je ne savais pas à qui j’avais affaire et j’ai... paniqué.

Son regard se tourna vers l’autre homme, se trouvant toujours aux côtés de la rouquine. Celle-ci venait de vomir apparemment, Luna se mordit la lèvre en priant pour que tout aille bien pour elle. L’homme semblait s’y connaître en médecine, il devait sans doute être guérisseur ou du moins quelque chose qui s’y apparente. Il mettait tout en œuvre pour la sauver, la jeune femme aux yeux vairons trouvait cela admirable, car à présent, la plupart des hommes qu’elle avait rencontrés, même s’ils étaient peu nombreux, étaient de dangereux spécimens. Trois ont essayé de la tuer, dont son beau-père de malheur. Mais jamais un homme ne l’avait déjà sauvée. Ces trois-là ne seront sans doute pas les derniers qui lui porteront préjudice, c’est certain. Luna devait absolument apprendre à mieux se défendre qu’avec une vulgaire dague qui ne lui a pas été d’une grande utilité d’ailleurs.
Une douleur dans son poignet la tira de ses pensées, et lui arracha une grimace. Dès que son poignet irait mieux, une chose est sûre, elle devra apprendre le maniement des armes, même si elle détestait cela.

Elle regarda de nouveau l’homme plus éloigné : celui-ci se releva, et s’adressa à une étrange créature, mi cheval mi aigle, qui s’envola aussitôt.
Luna éleva la voix en s’adressant à cet homme, pour qu’il puisse l’entendre :

- Est-ce qu’elle va bien ? Elle va s’en sortir ?...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://twitter.com/Una_Dea
Idril Aranel
Mais tu vas RP, oui !

Mais tu vas RP, oui !
avatar

Messages : 1312
Expérience : 433
Féminin Âge RP : 22 ans

♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


Stats & équipements
Vitalité:
120/120  (120/120)
Vitesse: 53
Dégâts: 156

MessageSujet: Re: Une triste découverte, de formidables rencontres. [PW : Luna Celebrian ; Idril Aranel ; Dragnizzo]   Dim 6 Juil 2014 - 15:25

Son murmure se perdit dans un souffle. Tout lui revenait à présent. Sa rencontre avec la jeune fille, les braconniers qui les avaient attaqué, le combat, la flèche... A peine eut-elle le temps de réaliser tout ce qui venait de se passer qu'un étranger approcha. « Non » murmura Idril, tournant la tête à droite et à gauche dans l'espoir de s'enfuir, mais l'homme la rassura :

- Détendez-vous. Tout va bien maintenant.

Idril se tut et ne bougea plus. Son instinct lui disait qu'elle pouvait lui faire confiance. Cet homme, bien que doté d'un physique étrange semblait aspirer à de bonnes actions. La façon dont il parlait et s’exécutait ne lui paraissait pas de tout menaçant au contraire. De plus, il dégageait une odeur spéciale. Pas désagréable, mais plutôt musquée, une odeur qui lui semblait étrangement familière... Mais malgré toutes ces remarques, Idril ne pouvait s'empêcher de rester crispée. Une mauvaise habitude, mais on est jamais trop prudent.

Pendant qu'Idril se faisait toutes ces réflexions, l'homme soignait sa blessure. Il appliquait une feuille sur sa plaie, puis une autre, toutes deux parfaitement inconnue pour la jeune femme. Elle le regardait faire sans un mot. Il avait des gestes surs et semblait parfaitement savoir ce qu'il faisait. Idril se détendit légèrement. Mais cela ne fut que de courte durée. Alors qu'il prenait une fiole dans son sac, il s'approcha de son oreille et murmura :

- Je sais ce que tu es. Je sais ce qu'il y a en toi. Mais ne t'inquiète pas, je suis pareil que toi.

Ces mots furent comme un coup de poignard dans l'estomac. Comment savait-il ?! Son cœur s’accéléra, ses yeux cherchant furtivement dans le vide une explication. Et lui aussi en était un ! C'est alors qu'elle compris pour l'odeur. C'était évident. Elle se demandait pourquoi ça ne lui avait pas sauter aux yeux... Donc comme ça elle n'était pas toute seule. Il y en avait donc d'autres comme elle. Ça lui fit un choc. C'était la première fois qu'elle rencontrait quelqu'un comme elle. De plus, quelqu'un qui la comprenait. Qui comprenait ce que c'était que de partager sa vie et son corps avec une bête.

- Cette potion ne marche que pour "nous". Ça va aider le processus de régénération. Dans quelques heures, tu sera soignée et rétablie.

Idril hocha la tête toujours aussi perturbée. Elle fixait le guérisseur dans les yeux. Mille questions se lisait dans son regard, ainsi que de la reconnaissance. La jeune femme était à la fois intriguée et effrayée. L'homme lui donna la potion puis il parti parler à... un hippogriffe ?! Idril allait de surprise en surprise et regarda avec des yeux ronds l'étrange animal s'envoler.

- Est-ce qu’elle va bien ? Elle va s’en sortir ?...

Idril tourna vivement la tête. Jusque là, elle n'avait pas du tout fait attention à ce qui se passait autour. Il s'était passé tellement de choses pendant cette journée ! Et cela faisait à peine quelques minutes qu'elle était miraculeusement revenue à elle qu'elle avait entendu et vu des choses qu'elle n'avait jamais imaginé entendre ou voir un jour ! Et c'est tout aussi surprise, qu'elle vit la jeune fille avec qui elle avait combattu en compagnie d'un autre homme qu'elle ne connaissait pas. Un grand soulagement l'envahit. Elle était vivante ! Idril avait du mal à y croire ! Ce combat les avait mené à bout... elle a bien cru qu'elles allaient y passer... Toutes les deux. Et la voir ainsi débout et en « forme » réussit à lui arracher un sourire qu'elle eut du mal à contenir. Idril but la potion, se releva péniblement, puis s'avança vers le duo.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Komor
Paladin

avatar

Messages : 2466
Expérience : 1597
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 11
Métier : Bûcheron - Compagnon (115)
Disponibilité : Absent (autre)

Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1440/1440  (1440/1440)
Vitesse: 192
Dégâts: 681

MessageSujet: Re: Une triste découverte, de formidables rencontres. [PW : Luna Celebrian ; Idril Aranel ; Dragnizzo]   Mar 15 Juil 2014 - 23:33

Alors qu'il bandait la main de la jeune femme, Komor se dit qu'ils n'avaient en fait toujours pas fais connaissance, ça semblait être la première chose à faire quand on voulait se socialiser. Enfin, cela ne tenait déjà que du miracle si l'une et l'autre n'étaient pas déjà mortes, il pouvait bien attendre encore un peu.
Alors qu'il nouait le tissu, Komor leva les yeux afin de les poser une fois de plus sur la femme, elle ne le regardait pas, ses yeux fixaient derrière, elle semblait pensive. Lorsqu'il eut fini, il serra d'un coup net et suffisamment fort sur la bande de tissu afin qu'elle tienne toute seule. Elle tourna hâtivement la tête dans sa direction et la fit siffler entre ses dents. Elle sembla s'adresser à Dragnizzo.

- Est-ce qu’elle va bien ? Elle va s’en sortir ?...

Aucune réponse ne fut retourné par le médecin. Komor prit l'initiative de répondre à sa place.

- Fais lui confiance, cet homme est une perle rare dans son domaine.

Dans la minute qui suivi, le bruit de feuilles écrasées dans son dos fit sourire Komor.

- Qu'est ce que j'te disais ?Il esquissa un sourire en coin.Dites, maintenant que tout le monde est sur pieds, je me disais qu'on ne s'était pas présenté les uns les autres.Il marqua un temps d'arrêt.

Sur le coup, personne ne répondit tout de suite et Komor se dit qu'il avait parlé trop tôt. C'est vraiment pas si simple que ça d'être quelqu'un de civilisé. Tempis, maintenant que c'était dit, il ne pouvait plus revenir en arrière. Il décida donc de se lancer.

- Bon bah j'me lance. Moi c'est Komor, je suis un gardien de Stellaraë, j'ai été envoyé en mission en terre elfique afin de maitriser mon aversion pour ces êtres, ces êtres qui n'en sont pas d'ailleurs !Il haussa grandement la voix en sortant ces mots et fini par un crachat. Il prit le temps de respirer afin de calmer ses nerfs. C'est en me rendant sur les lieux de ma mission que je vous ai trouvé toutes les deux.

Il observa ses compagnons et avant même que l'un d'eux ne réponde un bruit se fit entendre derrière les broussailles. Ce n'était pas une branche qui se cassa non, loin de là, et ce qui fit peur à Komor c'est qu'il reconnaissait ce grognement sauvage, il le connaissait car il l'avait déjà affronté. Il s'accroupi afin d'être à couvert derrière Dryusdan le cheval. Il tira sur le bras gauche de la femme afin de la mettre à couvert elle aussi. Malheureusement, la seconde femme était trop loin pour qu'il la tire aussi.

- Hey ! Cache toi aussi ! Vite, avant qu'il ne te voit !

Pour avoir déjà vécu cette situation, komor savait pertinemment qu'il valait mieux éviter au possible de se battre contre un Hibours enragé.



Spoiler:
 




Dialogues : #FFFF99

~Paladin au service de la garde royale~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3401
Expérience : 12060
Féminin Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Une triste découverte, de formidables rencontres. [PW : Luna Celebrian ; Idril Aranel ; Dragnizzo]   Mer 16 Juil 2014 - 17:51

Début du combat Dragnizzo, Komor - Ennemis

Les joueurs débutent le combat.

Vitesse des joueurs : 236

Dragnizzo : 1060
Vitesse : 392
Dégâts : 1286

Komor : 1130
Vitesse : 239
Dégâts : 386

---

Ennemis :

Vitesse des ennemis : 200

Hibours enragé A : 500
Vitesse : 200
Dégâts : 100

Hibours enragé B : 500
Vitesse : 200
Dégâts : 100
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragnizzo
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 1707
Expérience : 4002
Masculin Âge RP : 34

♦ Politique : 00
Métier : Sculpteur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Manticore de Drag +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
1980/1980  (1980/1980)
Vitesse: 923
Dégâts: 1940

MessageSujet: Re: Une triste découverte, de formidables rencontres. [PW : Luna Celebrian ; Idril Aranel ; Dragnizzo]   Ven 18 Juil 2014 - 15:23

La situation s'arrangeait au fur et à mesure. Les deux jeunes femmes avaient retrouvées leurs esprits et avait été partiellement soignées. La seule chose qui comptais maintenant était de se reposer un peu et de manger correctement pour regagner des forces pour le lendemain. Mais quelque chose clochait. Une odeur forte était dans l'air. Dragnizzo était tellement concentré sur cette odeur qu'il ne fit même pas attention à la question de la jeune brune.

Quelque chose arrive..

Tandis que Komor faisait les présentations, l'ensorceleur s'écarta un peu du groupe et avança de quelques mètres dans l'obscurité. Puis, un bruit survint derrière de gros buissons. Dragnizzo fit apparaître son bâton et sa lame magique apparue presque automatiquement dans un éclat de lumière blanche.

Komor tira l'une des femme par le bras pour la mettre hors de danger et chuchota le plus fort possible à l'autre femme pour éviter d'attirer trop l'attention.

- Hey ! Cache toi aussi ! Vite, avant qu'il ne te voit !

D'un bond, une énorme masse de plume sortit du buisson pour atterrir juste devant Dragnizzo. Un hibours. Normalement paisible, les hibours n'attaque que si quelqu'un pénètre dans leur territoire.

- Ça devrait aller, je devrais pouvoir le gérer tout seul.

Au même moment, sortit de nulle part, un deuxième hibours tomba de la cimes des arbres pour se poser juste à côté de son congénère. Les deux animaux "rugissaient" simultanément au visage de Dragnizzo.

- ...En fait non.

Rapidement, l'ensorceleur profita de la situation pour mettre un coup de bâton dans le bec du premier hibours pour le sonner et, mains en avant, envoya une légère onde de choc sur le deuxième pour le repousser plus loin. Ces deux là étaient trop enragés pour fuir. Il fallait sûrement les tuer.

Désolé pour la Garde Zéphyr, mais je préfère mettre la survie de tout le monde en avant plutôt que de me laisser bouffer.

Courant vers le premier hibours, Dragnizzo sauta, la lame du bâton vers le bas, visant la tête de l'hybride pour le supprimer le plus rapidement possible.





Couleurs paroles
Dragnizzo : Sienna
Slayne : Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3084
Expérience : 13602
♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


MessageSujet: Re: Une triste découverte, de formidables rencontres. [PW : Luna Celebrian ; Idril Aranel ; Dragnizzo]   Ven 18 Juil 2014 - 15:23

Le membre 'Dragnizzo' a effectué l'action suivante : Actions

'Attaque - Loup garou' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Komor
Paladin

avatar

Messages : 2466
Expérience : 1597
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 11
Métier : Bûcheron - Compagnon (115)
Disponibilité : Absent (autre)

Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1440/1440  (1440/1440)
Vitesse: 192
Dégâts: 681

MessageSujet: Re: Une triste découverte, de formidables rencontres. [PW : Luna Celebrian ; Idril Aranel ; Dragnizzo]   Dim 10 Aoû 2014 - 23:46

Depuis sa cache, Komor observait patiemment. Alors qu'il pensait avoir affaire à un hibours, il comprit vite qu'il s'agissait en fait de deux hibours. En effet un second bestiaux presque aussi gros que le premier sortit des broussailles avec l'air pas plus sympathique.

"Arf, nous voila bien avec ça ! J'espère au moins que le soigneur sait se battre." À peine avait-il eu fini de se questionner que Komor obtint sa réponse. Le mastodonte fit virevolter son bâton dans le visage de la première bête et poussa la seconde avec une sorte d'onde de choc. L'homme agissait avec une telle confiance couplé d'un sang-froid remarquable. Des animaux de cette tailles n'avaient pas été blessés par ces attaques mais il arrivait néanmoins à les repousser avec une facilité presque déraisonnable.
Komor se leva et dit aux deux demoiselles.

- Je vais lui prêter main forte, restez ici et ne vous faites surtout pas repérer.

Il sortit un couteau de chasse de sa botte et se lança sur sa cible.
Une chose incroyable avec l'art du combat de Komor est que malgré sa forte constitution, il utilise une habilité presque surhumaine lorsqu'il s'agit de se battre en forêt. Ceci est le fruit d'années d'entrainements en solitaire dans ces dernières.

Il s'élança donc et couru sur une pierre plantée dans le sol et s'en servit comme tremplin avant de s'accrocher à une branche de sa main gauche et de s'élancer pieds en avant contre un tronc en face, sa main droite arriva ensuite éprise d'un puissant élan, elle vint planter le couteau de Komor dans l'écorce souple de l'arbre.
Avant de s'élancer une dernière fois sur sa proie, il lança un rapide coup d'œil vers son frère d'arme. L'outil de ce dernier qui n'était qu'un simple bâton tout à l'heure n'était plus tout à fait le même. Une forme blanche, presque translucide en ornait l'extrémité. Le médecin fit un bond fulgurant vers l'autre hibours, bâton en avant.

Komor jetta un coup d'œil vers le bas afin de s'assurer que l'hibours était toujours là et s'élança assez puissamment vers l'arrière pour décrocher son arme du bois et après une rotation complète dans l'optique de se trouver la tête vers le bas, précédé de ses mains tendues droit devant lui, fonçait tel une flèche que l'on viendrait de décocher.




Dialogues : #FFFF99

~Paladin au service de la garde royale~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3084
Expérience : 13602
♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


MessageSujet: Re: Une triste découverte, de formidables rencontres. [PW : Luna Celebrian ; Idril Aranel ; Dragnizzo]   Dim 10 Aoû 2014 - 23:46

Le membre 'Komor' a effectué l'action suivante : Actions

'Attaque - Humain' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3401
Expérience : 12060
Féminin Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Une triste découverte, de formidables rencontres. [PW : Luna Celebrian ; Idril Aranel ; Dragnizzo]   Mar 12 Aoû 2014 - 20:41

Hibours A attaque a 100 sur Komor

Début du combat Dragnizzo, Komor - Ennemis

Les joueurs débutent le combat.

Vitesse des joueurs : 236

Dragnizzo : 1060
Vitesse : 392
Dégâts : 1286

Komor : 1030
Vitesse : 239
Dégâts : 386

---

Ennemis :

Vitesse des ennemis : 200

Hibours enragé A : 500
Vitesse : 200
Dégâts : 100

Hibours enragé B : Mort
Vitesse : 200
Dégâts : 100
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Komor
Paladin

avatar

Messages : 2466
Expérience : 1597
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 11
Métier : Bûcheron - Compagnon (115)
Disponibilité : Absent (autre)

Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1440/1440  (1440/1440)
Vitesse: 192
Dégâts: 681

MessageSujet: Re: Une triste découverte, de formidables rencontres. [PW : Luna Celebrian ; Idril Aranel ; Dragnizzo]   Jeu 21 Aoû 2014 - 0:46

Filant sur son ennemi à une vitesse incroyable, la lame de son couteau ne faisait plus qu'un avec son corps et il avait une vitesse suffisante pour tuer la bête, si grosse soit-elle.
La chute ne dura pas plus de quelques secondes, mais ces quelques secondes furent assez pour laisser le temps à Komor de douter de lui. Lui qui a toujours pensé que sa vie en solitaire l'avait rendu plus fort, plus résistant que les autres hommes, il pensait que son instinct de survie lui avait donné l'avantage, mais depuis presque un an, Komor a vécu des tas d'aventures, rencontré des tas de gens, affronté des tas d'ennemis.

Durant ces quelques secondes, Komor se remémora sa rencontre avec cette étrange femme vampire qui l'avait laissé pour mort, il se souvint aussi de la jeune Cassidy qui malgré son jeune age avait fait preuve d'un grand courage en affrontant un hibours, il eu une pensée pour le soldat Deraborne qu'il rencontra au tournois de BaldorHeim contre qui il avait livré un formidable combat et ce juste avant de s'enrôler dans la garde royale et de l'y retrouver justement.
Komor, dans toutes ces visions du passé vit aussi des personnes plus frêles mais qui lui avaient tout autant apprit l'art de vivre, des personnes telles que Bladr, ce jeune stryge innocent mais pourtant meurtrier, il songea à Lokyem, l'homme qui ne lui en avait pas voulu quand Komor lui a cassé la gueule, il se souvint de la fougue du jeune Pit et toute la reconnaissance dans son regard lorsque Komor lui sauva la vie dans la forêt.
Komor pensa à ... Nùshen ...

Plongé dans ses pensées, l'homme n'avait pas vu que sa cible s'était déplacée, il essaya de se rattraper à une branche mais celle-ci cassa net et lui laissa une douleur désagréable dans le poignet, mais au moins elle avait réussi à freiner sa chute.
Projeté par la branche, Komor virevolta et s'écrasa contre le sol. Ses côtes lui firent de nouveau mal et lorsqu'il releva la tête - non sans mal - il vit que le bruit avait au moins eu l'utilité de distraire la bête et de l'empêcher d'attaquer le soigneur.
Toujours avec la plus grande peine, Komor fini par se relever entièrement et se dressa sur des jambes instables, il regarda l'animal droit dans les yeux. "Toi mon pote, t'as intérêt d'être à la hauteur de mes espérances !"

À ces mots, Komor s'élança, évita un coup de patte puis un autre. Il sauta sur sa proie et se balança en s'agrippant à pleines mains aux poils.
Il avait perdu son couteau dans la chute, mais il avait d'autres armes. Il sortit son épée de son fourreau et, alors qu'il était dans le dos de l'animal, prit tout le recul nécessaire et la planta dans la peau de l'hibours.




Dialogues : #FFFF99

~Paladin au service de la garde royale~



Dernière édition par Komor le Jeu 21 Aoû 2014 - 1:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3084
Expérience : 13602
♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


MessageSujet: Re: Une triste découverte, de formidables rencontres. [PW : Luna Celebrian ; Idril Aranel ; Dragnizzo]   Jeu 21 Aoû 2014 - 0:46

Le membre 'Komor' a effectué l'action suivante : Actions

'Attaque - Humain' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragnizzo
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 1707
Expérience : 4002
Masculin Âge RP : 34

♦ Politique : 00
Métier : Sculpteur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Manticore de Drag +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
1980/1980  (1980/1980)
Vitesse: 923
Dégâts: 1940

MessageSujet: Re: Une triste découverte, de formidables rencontres. [PW : Luna Celebrian ; Idril Aranel ; Dragnizzo]   Dim 24 Aoû 2014 - 14:37

Pendant que Dragnizzo retirait sa lame magique du coup du cadavre du premier hibours, il ne put s'empêcher d'observer Komor en plein combat. Sa manière de se battre était impressionnante. Peut être trop. Sauter de branche en branche comme ça doit lui demander de l'énergie.. et cette énergie est sûrement gaspillé.

L'ensorceleur haussa les épaules. Sa manière de combattre est loin d'être parfaite aussi. A utiliser des sort et des incantation à tout va..

Le guerrier rata sa première attaque, mais enchaîna tout de suite après un autre assaut. Il esquiva quelques coup de pattes et réussi à sauter sur le dos de la bête pour lui planter son épée dans le dos. Malheureusement, cette attaque ne toucha aucun point vital car la bête hurla et prit la fuite pendant quelques secondes. La forêt était dense et personne ne pouvait prédire par ou le hibours allait attaquer.

Pendant quelques secondes de silence, Dragnizzo observa les alentours, prêt à contre attaquer. au moment ou sa lame magique s'activa de plus belle, le hibours surgissait de derrière l'ensorceleur. Il était rapide, trop rapide pour le tuer en vol. Dragnizzo esquiva l'attaque de peu avec une roulade sur le côté, mais le vent déployé par le monstre enleva la capuche de l'ensorceleur. Le hibours se posa et regardait autour de lui, fou de rage d'avoir raté son attaque.

Il fallait réagir vite. Dragnizzo concentra dans sa main une sphère d'énergie noire, les dégâts allait être phénoménaux, mais au moins, le hibours serait mort. Une fois le boulet de Vide prêt, l'ensorceleur tendit violemment le bras et le sphère partit à toute vitesse. Mais le hibours l'esquiva de peu, ce qui provoqua l'explosion du tronc d'un arbre juste derrière lui.

L'esquive du hibours faite, Dragnizzo profita de l'occasion pour lui planter sa lame magique dans les côtes. Avec un peu de chance, ça le tuerai sur le coup..





Couleurs paroles
Dragnizzo : Sienna
Slayne : Green


Dernière édition par Dragnizzo le Dim 24 Aoû 2014 - 14:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3084
Expérience : 13602
♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


MessageSujet: Re: Une triste découverte, de formidables rencontres. [PW : Luna Celebrian ; Idril Aranel ; Dragnizzo]   Dim 24 Aoû 2014 - 14:37

Le membre 'Dragnizzo' a effectué l'action suivante : Actions

'Attaque - Loup garou' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3401
Expérience : 12060
Féminin Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Une triste découverte, de formidables rencontres. [PW : Luna Celebrian ; Idril Aranel ; Dragnizzo]   Mar 9 Sep 2014 - 23:19

Hibours A attaque a 100 sur Komor

Début du combat Dragnizzo, Komor - Ennemis

Les joueurs débutent le combat.

Vitesse des joueurs : 236

Dragnizzo : 1060
Vitesse : 392
Dégâts : 1286

Komor : 1030
Vitesse : 239
Dégâts : 386

---

Ennemis :

Vitesse des ennemis : 200

Hibours enragé A : 108
Vitesse : 200
Dégâts : 100

Hibours enragé B : Mort
Vitesse : 200
Dégâts : 100
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Komor
Paladin

avatar

Messages : 2466
Expérience : 1597
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 11
Métier : Bûcheron - Compagnon (115)
Disponibilité : Absent (autre)

Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1440/1440  (1440/1440)
Vitesse: 192
Dégâts: 681

MessageSujet: Re: Une triste découverte, de formidables rencontres. [PW : Luna Celebrian ; Idril Aranel ; Dragnizzo]   Mer 10 Sep 2014 - 22:08

Après sa dernière attaque, Komor avait été projeté du dos de l'animal. Ce dernier fou de rage se dirigea vers l'autre homme. il lança un nouveau coup de patte que son compagnon esquiva aussi bien que l'avait fais Komor.
Il forma une sphère brillante d'un éclat noir (+2 xp pour l'oxymore). d'un élan du bras, il envoya la sphère sur son ennemi qui l'évita et l'énergie détruisit instantanément le tronc contre lequel elle s'était heurté. La décharge provoqua une violente onde de choc ainsi qu'une explosion lumineuse qui ne manqua pas d'éblouir Komor.
Il en était maintenant sur, cet homme pratiquait la magie et apparemment, la magie du vide.
Komor avait déjà entendu parler de la magie du vide, il se dit que c'est la magie la plus puissante qu'il existe.

L'homme fut brusquement tiré de ses pensées lorsque de bruyants pas se précipitèrent sur lui. La bête revenait à la charge !
Komor savait bien qu'il n'avait plus le temps d'attaquer mais il pouvait préparer le terrain pour son compagnon, il évita donc la charge de l'hibours et lui sauta dessus au passage.

La bête était tellement furieuse qu'en faisant de son possible pour se débarrasser de son hôte elle se rendait vulnérable.




Dialogues : #FFFF99

~Paladin au service de la garde royale~



Dernière édition par Komor le Mer 10 Sep 2014 - 23:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une triste découverte, de formidables rencontres. [PW : Luna Celebrian ; Idril Aranel ; Dragnizzo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une triste découverte, de formidables rencontres. [PW : Luna Celebrian ; Idril Aranel ; Dragnizzo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Découverte de la boutique { Luna }
» Ame noire ... triste découverte .
» Mauvais départ [PW Luna Celebrian]
» Luna Scamander [ACCEPTEE] ~ Auror
» LUNA X GRIFFON FEMELLE 1 - 2 ANS (34) ADOPTEE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ouest de Dùralas :: Forêt Sylfaën :: Archives-