Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Baldwin Nuussian
Le Monde de Dùralas a précisément 1479 jours !
Dùralas, le Ven 17 Nov 2017 - 23:58
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 Demande de classe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4435
Expérience : 3633
Masculin Âge RP : 33

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3008/3008  (3008/3008)
Vitesse: 385
Dégâts: 2383

MessageSujet: Demande de classe   Lun 11 Nov 2013 - 16:17

Pour choisir une classe, vous pouvez le faire à la suite de ce sujet. N'oubliez pas qu'il faut 500 d'expérience pour choisir une classe. Voici la liste : http://www.lemondededuralas.org/t8-explications-des-classes

Bonus : Vous pouvez, en plus de votre demander, poster un message RP expliquant pourquoi vous avez choisi cette classe, comment ça s'est passé, etc. Selon la qualité du message, vous gagnez une quantité variable d'expérience bonus, dépendant d'Excelsior, ainsi que 20 pièces d'or fixes.


Dernière édition par Dilon Deraborne le Mar 7 Oct 2014 - 12:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Edrahil Svartálfar
Habitué(e) du pays

Habitué(e) du pays
avatar

Messages : 276
Expérience : 1062
Masculin Âge RP : ≈150ans

♦ Politique : 10
Métier : Forgeron d'A. - Apprenti (95)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hippogriffe d'Edrahil +250, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
1010/1010  (1010/1010)
Vitesse: 575
Dégâts: 339

MessageSujet: Re: Demande de classe   Lun 16 Déc 2013 - 0:28

Assassin, ce nom qui fait peur. On imagine le mal, le truand, le furtif qui vient la nuit trancher la gorge de ses victimes. On l'imagine encapuchonné dans un vêtement sombre comme la nuit, silencieux comme le vent et rapide comme une lame qu'on plante dans la chair. C'est le personnage effrayant qu'on espère ne pas avoir à ses trousses, c'est celui qu'on aperçoit dans une ruelle mais c'est déjà trop tard quand on se retourne pour fuir. Assassin, c'est ce nom qui donne des frissons partout parce qu'on imagine que tôt où tard il viendra nous chercher.

Mais l'assassin est là avant tout pour assurer sa propre survie, car s'il vient vous prendre la vie ce n'est jamais sans raison. Car il est le prêcheur de la vengeance, le messager de la justice sombre et des blessures sournoises dont on veut être guérit. Si l'assassin vous tue, c'est parce que quelqu'un lui a demandé de le faire ou parce que vous l'avez cherché directement. C'est donc une histoire de rancœur. Car l'assassin, bien que sans répit, ne tue pas pour le plaisir pur et simple et il possède toujours une bonne raison de réduire quelqu'un au silence. Je ne vais pas vous dire que toutes les raisons sont justifiables, mais elles trouvent toujours leur logique quelque part.

L'assassin est celui qui joue avec ses armes comme un équilibriste sur un fil. Il en a une dans chaque main, en cache sous ses vêtements et dans des endroits incongrus. Il vous surprendra toujours parce qu'il est imprévisible. Parce qu'on ne l'attend pas même si on en a peur. Et il s'amusera à se montrer dans des lieux où vous n'iriez pas le chercher. Mais ce qui est le plus frustrant chez lui c'est qu'on ne sait jamais qui il est à cause de ses vêtements qui cachent son apparence. Celui qui vous assène le coup de grâce pourrait très bien être votre voisin de comptoir à la Taverne.

Comment est-ce que Edrahil a jugé qu'il en était un ? C'est lorsqu'il a commencé à tuer sans avoir de répit. C'est quand les remords sont parti et qu'il est parvenu à se convaincre qu'il le faisait pour une bonne raison. C'est lorsqu'il a abandonné sa foi et qu'il a troqué sa conscience pour un instinct pragmatique. Il est devenu cet être sans pitié qui n'a besoin que d'un motif valable à ses yeux pour ôter la vie. Sa quête personnelle est généralement l'instrument principal de sa cruauté ; s'il craint que quelqu'un ou quelque chose entrave ses projets, il le détruit, il l'éradique, il le pousse hors d'état de nuire. Mais ne comptez pas lui jeter quelque pièces pour qu'il fasse le sale boulot à votre place. Edrahil n'obéit qu'à ses convictions et vous tranchera la gorge pour avoir osé l'insulter. Et bien quoi, ça vous étonne ? Mais n'est-il pas assassin désormais ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Excelsior Crive
Corrompu

Corrompu
avatar

Messages : 331
Expérience : 1470
Masculin Âge RP : 30 ans

♦ Politique : 01
Métier : Bûcheron - Compagnon (95)
Disponibilité : Disponibilité réduite

Titres:
 

(Chien de Excelsior +80, v+50)

Stats & équipements
Vitalité:
2250/2250  (2250/2250)
Vitesse: -54
Dégâts: 40%

MessageSujet: Re: Demande de classe   Lun 16 Déc 2013 - 0:41

Rp de passage de classe: 55 points d'expérience acquis.
20 pièces d'or.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4435
Expérience : 3633
Masculin Âge RP : 33

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3008/3008  (3008/3008)
Vitesse: 385
Dégâts: 2383

MessageSujet: Re: Demande de classe   Lun 16 Déc 2013 - 9:29

Voilà ton nouveau rang a été mis ! A présent tu gagneras 10 de vie, 20 de dégâts et 25 de vitesse par niveau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Dragnizzo
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 1707
Expérience : 4002
Masculin Âge RP : 34

♦ Politique : 00
Métier : Sculpteur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Manticore de Drag +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
1980/1980  (1980/1980)
Vitesse: 923
Dégâts: 1940

MessageSujet: Re: Demande de classe   Dim 22 Déc 2013 - 1:23

- Hé Drag, c'est l'heure !

- Hmmmmdequoituparles..

- Bah, je sais pas tu as pas genre, une épreuve à passer avec ton mentor ?

- Hmmnon.

- Hmm SI !

Slayne planta ses crocs dans le bras de Dragnizzo qui pendait du lit.

- Wouailleuh !! Mais ça va pas !

- Dépêche toi ! Le soleil vient de se lever et tu es presque en retard pour ton rendez vous !

- AH ! MAIS.. AH !

Dragnizzo sauta du lit et s'habilla le plus vite possible. Il enfila son pantalon, sa chemise, son pourpoint et ses bottes. Il équipa sa cape et enfila sa capuche.

- Tu restes ici ?

- Hmm ouais. Je vais continuer à dormir un peu..

Slayne s'étira et sauta dans le lit encore chaud et se faufila sous la couette.

Dragnizzo sortit de l'auberge et fonça vers le lieu de rendez vous : La bibliothèque. Il était encore très tôt et personne n'était dans les rues à cette heure ci, ce qui facilita le déplacement de l'apprenti ensorceleur. Il arriva devant les portes en bois ornées de la bibliothèque elfique. Il poussa la porte et entra.

- Aha ! J'ai failli attendre. Dépêche toi jeune biquette. nous n'avons pas toute la journée.

Le mentor était un vieil homme qui avait vu beaucoup de potentiel en Dragnizzo. Il avait une longue barbe blanche et les cheveux frisés et ébouriffés. Il portait une longue toge en velours gris, et un bâton de cerisier sculpté avec un cristal vert en lévitation à l'extrémité. C'était un homme bon et toujours prêt à aider les autres. Mais c'était aussi un puissant ensorceleur. Il était capable de calmer la colère divine des dragons, endormir et contrôler les rêves d'une population de toute une ville et même d'annihiler l'existence d'un kraken de glace en quelques secondes.

Le mentor fait signe de la main à Dragnizzo. Les deux hommes rentrèrent dans une pièce ou des livres étaient posé par terre. Il y avait un autre homme dans cette pièce. Un elfe en toge. Le Vieil homme montra du doigt un matelas posé sur le carrelage de la pièce.

- Couche toi ici. Je te présente Fëanturi. Il va nous assister en cas de problèmes. Normalement, pour passer l'épreuve, tu vas devoir passer un rite dans les Limbes. C'est un plan dont seul ceux qui ont une affinité avec les arcanes peuvent pénétrer. J'ai bien dit normalement. Parce que vu que tu n'es pas totalement humain, tu risque d'avoir des surprises.

L'ensorceleur se retourna et regarda l'elfe qui hocha la tête avec un sourire confiant. L'ensorceleur se retourna encore une fois et regarda l'apprenti.

- Allez hop, cesse un peu de m'écouter jeune sacripant ! C'est parti ! Oust !

Le mentor était un peu fou. Mais c'est sa manière d'être. Il aurait très bien pu toucher le front de Dragnizzo pour l'envoyer doucement dans les Limbes.. Mais il préféra claquer des doigts, et frapper violemment le torse de l'apprenti avec sa paume pour le faire chuter plus rapidement dans ce monde magique.

Dragnizzo s'éclata violemment contre le sol. Mais bizarrement, il n'avait ressenti aucune douleur. Il se sentait léger. comme si il avait un poids en moins. Il était serein.

Ou suis-je.. ?

Il était dans un monde étrange. Tout était noir et blanc. Il était dans la bibliothèque elfique, mais une version déformée. Les murs ondulaient légèrement, le carrelage au sol bougeait et les livres tremblaient. Il ne voyait plus les deux hommes avec lui. Les seules sources de couleurs étaient des flammes  rouges, vertes ou bleues qui volaient de manière aléatoire entres les rangées de livres.

Dragnizzo sorti de la pièce ou le matelas était posé et rentra dans le hall principal. Il perdit vite l'équilibre. Vu que tout bougeait, il ne pouvait pas regarder un point fixe et sa n'améliorait pas son équilibre. Il se retourna et continua à visiter les salles de la bibliothèque. après avoir parcouru quelques salles, il trouva une porte en bois. Il n'était jamais allé dans cette pièce. Il ouvrit la porte et vit un escalier qui descendait vers une cave ou un sous-sol. Au moment ou il posa le pied sur une marche, l'escalier parti en fumée et une simple pente glissante était apparue. Dragnizzo perdit encore l'équilibre et glissa sur cette pente contre son gré.

Il arriva dans une pièce complètement noire ou juste deux yeux rouges flottaient dans l'obscurité. Des flammes blanches en lévitation s'allumèrent et un énorme loup rouge apparu. Il portait des motifs noirs sur son pelage. Il avait des crocs et des dents beaucoup plus longues que la moyenne et des yeux rouges qui ferrait frissonner le diable lui même.

- Bonjour, Moi

- Que.. qu'est ce que tu es ?

- Je suis ta force. Je suis ce qui te permet de vivre. Je suis le pouvoir qui te contrôle.

Dragnizzo était pétrifié. Il avait devant lui l'esprit du loup garou qui sommeillait en lui. L’apprenti ensorceleur se releva de sa précédente glissade. Il ne pouvait pas revenir en arrière. Il devait faire face au monstre qui se trouvait devant lui.

- D'accord. C'est donc toi que je dois vaincre pour réussir l'épreuve ?

- Hahahaha ! Tu pense vraiment pouvoir me vaincre ? Ne sois pas STUPIDE !

La bête géante fonça la gueule ouverte sur Dragnizzo qui esquiva la charge de peu.

- Hé bien tu as peur ? Allez arrête de me faire perdre mon temps ! Viens te battre ! N'oublie pas que c'est MOI que ai tué ta FEMME !

La masse rouge chargea encore une fois l'apprenti. Dragnizzo était debout, statique. Les mots de cet esprit l'avaient blessé.  Mais, il ne devait pas céder à la colère. c'est la rage qui alimentait cette entité en puissance. L'apprenti serra les poings et se retourna et fonça aussi sur la bête.

- Arrête de me parler sur ce ton, tu me fais penser à mon animal de compagnie !

La bête rouge reçu un violent coup de coude sur le museau, ce qui le fit voler contre le mur d'en face. Les Limbes sont un plan ou seule la volonté agit, pas la force physique. Le loup géant se releva en titubant et s'avança en boitant vers Dragnizzo.

- ...Je suis ta force... Mais je me soumet à toi. Hahaha... Félicitation... Ensorceleur

Le loup s'écroula par terre. Il s'évapora dans une fumée lumineuse et épaisse qui entoura Dragnizzo. L'apprenti ferma les yeux. Il sentit son corps s'élever.

Quand il ouvrit les yeux, il vit la tête de son mentor avec un sourire malsain et la tête de l'elfe, transpirant de sueur, le sourire au lèvres.

- Félicitations, sombre courgette ! Tu as passé le rite ! Bon, on a été obligé de t'attacher, parce que tu t'es transformé trois fois en bête à poils et tu as convulsé six fois pendant cinq minutes environs ! Maintenant il est midi, et c'est l'heure de manger. Je vais surement prendre une salade avec un bon verre de vin. Enfin bref ! Good Game Sacripant !

Le mentor sauta de joie et assomma Dragnizzo avec un grimoire. Pour quelles raisons, nous ne le saurons jamais. Mais Dragnizzo avait enfin atteint son premier but : Devenir ensorceleur.





Couleurs paroles
Dragnizzo : Sienna
Slayne : Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alrun
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 1434
Expérience : 4088
Féminin Âge RP : 651

♦ Politique : 125
Métier : Mineur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hippogriffe +250, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
2542/2542  (2542/2542)
Vitesse: 988
Dégâts: 1097

MessageSujet: Re: Demande de classe   Dim 22 Déc 2013 - 2:21

Elle y avait songé, depuis un temps. Elle qui autrefois maniait la dague pour faire chanter les esprits au fil de sa lame, elle qui évoluait en silence, solitaire ombre pendant les nuits froides, elle qui n’avait cure d’autrui et de leur vie tant que les siens ne connaissaient le besoin… Elle avait changé. Fut-ce les conséquences inéluctables du temps sur son esprit, il lui fallait accepter cette idée. Celle qu’elle n’était plus l’Alrun insouciante qui suivait les ordres et tuait sans distinction jeunes et vieillards. Depuis ce temps-là, elle avait connu l’attachement, la chaleur puis la perte. A cela elle s’était préparée, ayant vu la Providence faire ses œuvres dès l’enfance ; et pourtant, l’esprit ne pouvait-il jamais réellement se montrer imperturbable une fois cette hantise devenue véritable ?
Cette faiblesse, Alrun l’abhorrait.
Et y tenait tout autant.
Car dépourvue de tout sentiment, serait-elle meilleure pour les siens ? Serait-elle plus forte face aux aléas du destin ? Elle en doutait. Non, il ne lui fallait non pas rejeter ces failles mais en jouer, pour que la plus innocente des armes devienne sa lame cardinale…
Ses yeux avaient de trop nombreuses fois vu le fer résister et l’esprit défaillir : elle ne ferait cette erreur.

Alors elle avait renoncé à ses ambitions du passé pour ne se tenir qu’à sa promesse. Elle ne reprendrait plus la noire tenue mais se vouerait à une activité plus utile, pour elle, pour sa famille. Et quelle personnalité socialement connue se risquerait à exercer dans l’assassinat, mettant en danger ses proches et son nom ?
Le temps des désirs se devait être révolu !
Trop d’années perdues à poursuivre un rêve sans fin. Trop de siècles futilement dépensés dans le regret. Son corps d’un demi-millénaire âgé serait désormais l’outil des Siegfried : elle incarnerait leur ambition de grandeur avant de devenir le pilier sur lequel fonder leur empire.

Ce pensant, elle déploya ses mains devant ses yeux vermeil, ces paumes striées de cicatrices, ces doigts zébrés de cals, cette peau sèche et rugueuse… Elles avaient tenu trop longtemps le manche des lames. Peut-être avait-elle choisi ces armes parce qu’ils pouvaient agir tels les extensions de son corps, ces griffes qu’elle convoitait afin de se protéger…
Mais aujourd’hui, ses aspirations étaient différentes. Elle avait appris à s’oublier et ne vivre que pour autrui, fut-il un fantôme. Quant à songer à la manière de tenir cette promesse poussiéreuse…
Son regard vague revint sur ses paumes ouvertes à la clarté de la lune, tandis qu’Alrun restait silencieuse ; sa silhouette songeuse se dressait du haut du faite d’un arbre famélique, bercé par un vent doux, frais.
Trouver la force de rendre à ma famille son prestige de jadis… en allant au-delà des limites de son corps entravé par sa mortalité.

« Jouer avec les esprits… » murmura la vampire.

Un fin sourire sans joie ni peine vint s’esquisser sur ses lèvres encore languissant d’un baiser du passé. Elle y porta deux doigts tandis que ses prunelles devinrent plus vives : ruse, retenue, force, surprise et élégance, vitesse…
Arlequin, pourquoi pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://raisindeloup.deviantart.com
Excelsior Crive
Corrompu

Corrompu
avatar

Messages : 331
Expérience : 1470
Masculin Âge RP : 30 ans

♦ Politique : 01
Métier : Bûcheron - Compagnon (95)
Disponibilité : Disponibilité réduite

Titres:
 

(Chien de Excelsior +80, v+50)

Stats & équipements
Vitalité:
2250/2250  (2250/2250)
Vitesse: -54
Dégâts: 40%

MessageSujet: Re: Demande de classe   Dim 22 Déc 2013 - 17:04

Rp de passage de classe d'ensorceleur pour Dragnizzo: 85 points d'expérience acquis.
20 pièces d'or

Rp de passage de classe d'arlequin pour Alrun: 75 points d'expérience acquis.
20 pièces d'or
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4435
Expérience : 3633
Masculin Âge RP : 33

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3008/3008  (3008/3008)
Vitesse: 385
Dégâts: 2383

MessageSujet: Re: Demande de classe   Lun 23 Déc 2013 - 18:40

Vos rangs sont modifiés :
@Drag : tu gagneras 10 dans les 3 caractéristiques et tu peux bloquer TOUS type de magie.
@Alrun : tu gagneras 10 de vie, 5 de dégâts, et 5 de vitesse par niveau ; et tu utilises exclusivement les armes arlequins et leur magie Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
NéoLéo
Archer maudit

avatar

Messages : 846
Expérience : 3241
Masculin Âge RP : 121

♦ Politique : 21
Métier : Bûcheron - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(manticore +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
2193/2193  (2193/2193)
Vitesse: 1383
Dégâts: 1368

MessageSujet: Re: Demande de classe   Jeu 26 Déc 2013 - 13:45

NéoLéo gravissait les montagnes du Baldor quand son Maitre Druide ce connecta a son esprit.

-Tu à évoluer mon jeune NéoLéo, tu es devenu plus fort, plus endurant. Tu as vu le monde extérieur, la faiblesse des hommes mais le courage qui les anime. Tu as rencontré des êtres qui n’était pour toi que légende, telles que les Abyssaux. Tu as perdu et vaincu, tu as même failli périr. Tu as fait des erreurs et appris de celle-ci ; mais surtout tu as combattu le Maudit. Mais tous cela t’as fait grandir autant mentalement que physiquement ; je te pense désormais prêt à choisir ta spécialisation… Mais comme tu le sais déjà la caste des Druides ne peut t’accueillir en ces rangs ; réfléchis bien. Nous t’attendrons  au cœur de la forêt de Sylfaën, là où naissent les héros…

Son Maitre se retira, sans même un au revoir, ce qui était plutôt habituel chez lui. Quant à NéoLéo, il décida d’atteindre d’abord Baldor ’Heim avant de faire demi-tour jusqu’à sa forêt natale. Il aurait bien le temps de réfléchir à son choix sur la route vers celle-ci.

A Baldor ‘Heim, il se renseigna sur les rumeurs qui courraient, peut-être que l’une sur le Maudit apparaitrai dans la masse. Une fois cela fait et prit une chambre dans une auberge, car son prochain voyage serait long.


La nuit avait été calme, rien n’avait bousculé son esprit, comme si il savait qu’il avait besoin de repos. Car oui le voyage serait dure mais devait être rapide ; tout en réfléchissant bien à son choix. Bien qu’en retour en arrière était possible face à cette décision, il ne préférait pas en avoir besoin ; préférant choisir définitivement sa voie sur la route de la spécialisation.  Il sorti alors de Baldor ‘Heim et pris la direction de Sylfaën.

NéoLéo n’avait jamais réfléchit à sa spécialisation, n’ayant jamais cru qu’un jour il deviendrait un tel aventurier ni même qu’un jour il deviendrait si fort. Le choix était vaste, les castes étaient nombreuses et il ne voyait, pour l’instant aucune d’entre-elle se marié avec merveille avec ces capacités.

Les Mages, Ensorceleurs, Corrompus et Arlequin ; ne lui était d’ores et déjà pas destiné ; si les Druides ne pouvaient l’accepté aucune autre magie ne l’intéressait.

Protecteur et Paladins ne l’intéressait guère, son combat face au Maudit lui avait prouvé, grâce à la vampire, qu’il ne serait aucunement assez endurant pour subir de multiples attaques à la place de ces compagnons.

Assassins et Voleurs, ne s’allait aucunement avec son éducation et son état d’esprit ; il n’avait pas l’âme d’un méchant, d’un tueur ou même les capacités de pouvoir faire des larcins.

Quant au technophile, il n’arriverait jamais à se faire à la technologie de cette caste, bien trop peu expérimenté sur le monde et ne se voyait pas en train d’étudier la technologie de celui-ci.

Il ne restait plus que les castes plus « simple » en soi, celle qui manie les armes sans réel substitut de façon de penser. Donc le choix était porté sur les Guerriers, Rôdeurs, Maîtres d’armes, Éclaireurs e Archers. Lui qui n’avait jamais manié l’épée ou toute autre arme que son arc ne s’imaginait pas oser postuler auprès d’une caste qui les maniait avec précisions.

Il ne restait donc que Rôdeurs et Archers ; les deux se voyaient tout à fait possible mais les Rôdeurs bien qu’assez assimilable sur le fait de profiter de la nature comme défense et offensive ne s’alliait pas avec le fait que NéoLéo n’usaient que de son arc et de rien d’autre.

Alors les Archers semblait le meilleur choix, bien que plutôt clair dès le départ, l’Elfe ne voulait absolument pas rater une autre caste qui auraient pu lui convenir aussi. Il se voyait parfaitement bien augmenter ses connaissances sur les Arcs et Arbalète et cela ne le dérangeait guère de ne pouvoir utiliser que cela. Il s’apprêta alors à répondre à toutes les questions du Maitre de cette classe.


Cette réflexion avait duré bien assez longtemps pour qu’il soit déjà arrivé dans la forêt de Sylfaën. Bien qu’il savait ou était, exactement, le lieu de rendez-vous ; sa curiosité était piqué a vif. Il désirait voir les Auras de cet attroupement de Maitres. Il se concentra alors et entra dans le monde des Esprits.


Il navigua jusqu’au centre, ou il découvrit  15 Auras différentes, bien que tous était des Elfes une anecdote de couleurs les différenciait par une puissance égale mais  une couleur différente ; c’est couleur représentatives de ceux qui ont maitrisé a merveilles leurs spécialisation.

Il rouvrit les yeux et s’en alla vers le point de rendez-vous. Ils étaient là, tous les 15, en lignes avec au centre le Maitre Druide de NéoLéo. Entre les dagues, les marteau, les arcs, les arbalètes et bien d’autre arme ; chacun démontrait sa caste autant dans l’habillement que dans la façon d’être. Les Assassins et Voleurs, par exemple, semblaient toujours sur le qui-vive prêt à bondir en silence sur une proie. Les autres avaient aussi leurs caractéristiques propres mais les décrire seraient inutile.

Il salua tout le groupe par une référence Elfique et fixa son Maitre Druide.


-J’ai fait mon choix.

A peine eu-t-il le temps de prononcer ces mots que 13 Maitres avaient déjà disparus, ne laissant que le Druide et l’Archer, côte à côte, face à l’Elfe. Avaient-ils, grâce au Druide déjà compris son choix ou est-ce que dans sa voix ils avaient pu décrypter son choix ? Il ne le saurait surement jamais. L’archer s’avança devant l’Elfe.

-Est-tu certain de ta décision ?

-Oui.

-Et bien, en route !

L’archer s’avança vers la forêt. NéoLéo le suivit et regarda son Maitre Druide, qui lui sourit et fit signe de la tête en gage de félicitations. Dans la forêt, l’Archer gardait toujours le même rythme ne disait mot ; lorsque celui-ci se mit à courir et cria :

-Montre-moi tes capacités !

Si tôt dit, l’Elfe dégaina son arc et tira dès qu’un objet était lancé soit vers lui, soit dans son champ de visions.  Après une heure des pommes de pin, des branches, des cailloux, une montre a gousset et un carquois ; s’éparpillaient au sol avec une flèche en son centre.  L’archer réapparut et plaça en silence un cache en émeraude à chaque extrémité de l’arc de NéoLéo.

-Bienvenu parmi les Archers, NéoLéo, soit la fierté de notre caste ! Retourne au centre de la forêt, je pense que le Druide a une surprise pour toi.

L’Archer disparut aussitôt dans la forêt et le nouvelle archer prit la route vers le centre de la forêt. Le Druide était toujours au même endroit et semblait ne pas avoir bougé.  Il s’approcha de celui-ci.

-Bravo NéoLéo, je savais que tu y arriverais ; tu as fait le bon choix. Pour te féliciter, j’ai une surprise pour toi.

Le Druide siffla et dans les airs, Kiwi l’oiseau de NéoLéo apparut et vint ce posé dans les mains du Druide. Il lui murmura quelque chose à l’oreille et l’oiseau ce mit à chanter, voltigeant autour de NéoLéo, dans la joie de retrouver son Maitre.

-Je m’excuse de te l’avoir retiré mais lorsqu’il est revenu de Stellaraë après ton ordre Elfique, j’avais déjà compris que tu étais en route pour l’apogée de ta force, tu devais alors être seul pour pouvoir choisir ta voie. Désormais tu es un Archer et moi un Druide fier de toi. A bientôt.

Le Druide disparut. NéoLéo et Kiwi reprirent la route, ensemble, vers Baldor ‘Heim.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4435
Expérience : 3633
Masculin Âge RP : 33

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3008/3008  (3008/3008)
Vitesse: 385
Dégâts: 2383

MessageSujet: Re: Demande de classe   Ven 27 Déc 2013 - 1:40

Rp de passage de classe d'archer pour Alrun: 75 points d'expérience acquis.
20 pièces d'or
Tu gagneras désormais 10 de vitalité, 5 de dégâts, et 25 de vitesse par niveau. 
Tu n'utiliseras qu'un arc, tu me diras lequel tu souhaites pour que je lui booste les dégâts de 50%. Et à chaque fois que tu achèteras un arc, ses dégâts seront augmentés de 50%. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Halinor Deraborne
Rôdeuse

Rôdeuse
avatar

Messages : 841
Expérience : 759
Féminin Âge RP : 21 ans

♦ Politique : 8
Métier : Bûcheron - Novice (10)
Disponibilité : Disponible

Spoiler:
 

(Loup géant +80, V+50, 30)

Stats & équipements
Vitalité:
495/495  (495/495)
Vitesse: 152
Dégâts: 270

MessageSujet: Re: Demande de classe   Lun 6 Jan 2014 - 15:12

Les forêts et les déserts peuvent abriter des créatures sauvages et dangereuses, les villes peuvent héberger les pires types de personnages sanguinaires et sournois, mais même ces monstres ne sont pas à l'abri de la rôdeuse. La traque, voilà ce qu’elle faisait. Passée maître dans l'art de traquer tout ce qui a pour seule envie de disparaître de la carte, elle savait mieux que quiconque quels étaient les points faibles de ses ennemis. Ils pensaient la semer facilement ? Grosse erreur.
 
Voilà ce qu’Halinor faisait. Dans son état normal, elle se fondait dans le paysage, disparaîssait de la vue des autres et écoutait, tout simplement. Elle recueillait des informations, connaissait des gens sans qu’eux-mêmes en aient conscience. Elle rendait service, en vendant ces mêmes informations aux intéressés, sans se préoccuper de l’avenir. Quand elle avait besoin de trouver quelqu’un, elle savait déjá où chercher. Et cela ne durait jamais trop longtemps.
Cependant, quand l’heure de la chasse venait, elle avait besoin de se nourrir, et pour cela, il lui suffisait de choisir et courir après. Traquer, telle était sa passion, sa partie favorite. Comme elle s’amusait à voir sa proie fuir d’elle, en vain !
 
Cela se passait comme une pièce de théâtre : une situation initiale, quelqu’un. L’élément pertubateur, elle.  Le déroulement, la chasse ; une fuite, avec une proie et un prédateur. Un dénouement, quand le chasseur n’est plus visible. Et enfin, l’attendue situation finale, quand l’unique coup est porté, sans se faire remarqué. Fin de l’acte.
 
Une prédatrice lâchée dans la nature, voici ce qu’elle était. La paysage était son allié, les bâtiments étaient ses perchoir ; tel un aigle surveille les créatures pendant ses longs et hauts vols, la Vampire guettait et se faufilait à son aise entre les gens, dans les bois, entre les barreaux. Sa grâce lui permettait de se déplacer furtivement, où qu’elle aille. Suivre la piste sur le sol, s’aider grâce à l’odeur laissée derrière, se cacher dans un coin sombre en regardant avec un large sourire.
 
C'était cela, faire partie des Rôdeurs, et c'était cela le désir de la Vampire Deraborne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4435
Expérience : 3633
Masculin Âge RP : 33

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3008/3008  (3008/3008)
Vitesse: 385
Dégâts: 2383

MessageSujet: Re: Demande de classe   Lun 6 Jan 2014 - 23:00

Rp de passage de classe de rôdeur de Halinor: 60 points d'expérience acquis.
20 pièces d'or
Tu gagneras désormais 20 de vitalité, 20 de dégâts, et 20 de vitesse par niveau.
Tu deviens rôdeuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Scelmiar
Guerrier

Guerrier
avatar

Messages : 116
Expérience : 799
Masculin Âge RP : 37

♦ Politique : 01
Métier : Forgeron d'A. - Novice (0)
Disponibilité : Disponible

(Loup géant +80, V+50, 30)

Stats & équipements
Vitalité:
495/495  (495/495)
Vitesse: 199
Dégâts: 332

MessageSujet: Re: Demande de classe   Jeu 23 Jan 2014 - 17:11

Le soleil était haut et clair au dessus de la plaine dans laquelle se déroulait cette... compétition. On pouvait apercevoir les files de badaud qui s'étiraient du centre de la zone jusqu’à ses extrémité, tous venu pour admirer le spectacle. Le spectacle ? Un tournois, organisé dans un endroit perdu dans les plaines d'Aran, ou se retrouve les combattants de tout azimuts afin de prouver les forces. Archer, roublard, barbare, magicien, tous étaient présents, avides de gloire et de richesses...

*Pauvre fou...*

Scelmiar venait d'arriver et tentait de se frayer un chemin parmi ses futur concurrents, il n'avait pas fait 10 mètres qu'un imbécile avait déjà trébucher sur le bout de sa queue, aussi était-il en train de lutter pour ne pas attraper l'un des passants pour l'utiliser comme arme vivante. Une fois arriver au tableau d'inscription, il y inscrit son propre nom, sous le regard mauvais des juges et autres combattants, avant de se diriger vers les coulisses de l'arène.

Le tournois débuta dans l'heure qui suivit, et l'on pouvait entendre, même depuis les coulisses, la clameur de la foule réunit au dessus. Beaucoup de guerrier, tous armés jusqu'au dent, attendaient patiemment que leur nom soit appelé pour enfin se jeter corps et âme dans la mêlée sanglante qui régnait à quelques mètres d'ici. Celui du naga sortit au bout d'une demi-heure et il s’engagea dans le tunnel qui le menait au centre de l’arène. Alors que le crieur annonçait le combat à venir à la foule, Scelmiar observa le terrain dans lequel il aurait à se battre... Une simple arène circulaire, plate, parsemée de rochers et avec un arbre en son centre. Un terrain basique, et peu encombrant, l'important était que la foule puisse voir le combat après tout...

*Cela ne devrait pas être trop difficile, ces humains son frêles et lâches, incapable de tenir une épée par le bon bout...*

Comme attendu, les premiers adversaire ne faisaient pas le poids, et le naga les envoya les uns après les autres au travers de l'arène sans difficultés. Ces combats durèrent ainsi jusqu'en soirée, ou le nombre de candidats avait sérieusement diminués. Alors que Scelmiar attendait d'être à nouveau appelé, il observa les quelques concurrents restant, l'un d'entre eux particulièrement : Un humain, borgne, chauve, au corps couvert de cicatrices. Scelmiar ne l'avait jamais vus combattre mais, selon toute les discutions, le vainqueur serait certainement cet humain à la force herculéenne, propos qui avaient inévitablement attiré l'attention du naga.

*Vas-tu m'amuser un peu plus que les autres ? ou tomber misérablement comme tes pathétiques semblables ?*

Les combats qui suivirent, bien qu'un peu plus compliqués, ne servirent que d’amuse-gueules pour le reptile. Puis vint la finale, l'ultime épilogue de cette mascarade qui n'avait que trop durée au yeux de Scelmiar, il allait massacrer l'humain puis quitter les lieux pour se trouver quelque chose sur quoi frapper. Son adversaire entra dans l'arène a son tour, couvert de sang, celui du malchanceux qu'il avait affronté juste avant.

-Un serpent géant ? C'est tout ? Hahaha, décidément, mes ennemis sont de plus en plus ridicule ces temps-ci !

Il se tenait droit et fier, bombait le torse, montrant ses muscles. Rien de bien impressionnant à première vue. Il portait comme équipement un énorme bouclier, assez grand pour couvrir tout son corps au dessus des genoux, et un fléau dans l'autre main. qu'il faisait tournoyer doucement, anticipant les coup qu'il assénerait par la suite...

-Finissons-en, je ne veut pas être en retard pour le dîner... Ne t’inquiète pas, je ferais ça bien !

-Le dîner ? Ce combat sera fini bien avant, et tu ravalera ta fierté lorsque ton corps trainera en deux parties sur le sol...

-Mais c'est quelle parle, la bestiole ! Tu aurais mieux fait de rester terrer dans ton trou, les monstres comme toi ne sont pas les bienvenue ici !

La cloche annonçant le début du combat retentit soudain, coupant cours aux provocations pour laisser place au véritable combat. Scelmair se rua sur son adversaire et abattit son épée cherchant une victoire rapide mais alors qu'il s'attendait à entendre un cri de douleur, un son métallique accompagnant un arrêt brutal du mouvement de son bras se réverbéra dans l'arène, l'humain avait paré son coup avec son bouclier.

-Comment est-c...

-C'est tout ? Haha, ce bouclier est constitué d'un métal parmi les plus résistant ! Tu ne l'amochera même pas avec une épée aussi pittoresque, arrogant petit serpent ! Je vais t'écraser !

Accompagnant ses paroles, l'humain dévia l'épée de Scelmiar et lui envoya un coup de fléau droit dans les cotes, forçant le naga à reculer promptement. Un joli coup, mais il en faudrait plus que ça. Scelmiar reparti à l'assaut, cette fois avec un coup horizontale, venant du coter ou l'homme n'avait pas son bouclier, mais l'homme fit un léger bon en arrière et utilisa le fléau pour parer juste le bout de la lame, avant de refaire un saut en avant et de porter un gros coup de bouclier en plein dans le torse du naga.

-Gaaaarg...

-Et de deux ! Eh bien serpent, est-ce la tout ce dont tu est capable ?

Le sang de Scelmiar bouillonnait, ce sale petit avorton continuait de le narguer, tout en sa cachant lâchement derrière son bouclier, il allait le regrettez ! Chargeant de nouveau, Scelmiar abattit encore une fois son épée verticalement, mais avec un plan B en tête.

-Encore ça ? Tu veut que je te brise une seconde cote ?

L'homme leva son bouclier pour parer la lame, comme attendu de sa part...

-Raté, imbécile !

Scelmiar lâcha soudain son épée, qui ricocha mollement sur le bouclier levé, puis saisi celui-ci par la tranche et l'écarta vers le coter afin d'ouvrir un passage vers le visage du pleutre caché derrière. L'humain, pris au dépourvu, n’eut pas le temps de lancer son fléau en avant et reçut le poing de Scelmiar droit dans le nez, le faisant reculé de plusieurs pas avec un hurlement de douleur.

-Tu n'est qu'un humain en fin de compte, tu ne peut rivaliser avec moi ! Avorton !

-Grrr... Que tu crois, reptile ! Aller-y les gars, faites-lui sa fête !

A l'instant même ou l'homme eut fini sa phrase, une poignée de mercenaire présent dans les tribunes se jeta dans l'arène, probablement une "sauvegarde" au cas ou le leader serait en mauvaise posture...

-Ainsi tu préfère te cacher derrière un groupe d'homme de main comme un lâche plutôt que de risquer ta peau ? Les humains sont décidément tous bien pitoyables...

Incapable de lutter contre tant de lame en même temps, Scelmiar tenta tant bien que mal de se défendre, mas reçut de nombreuse blessures, jusqu’à finir acculer dans un coin, blessé et ensanglanté, à la merci du groupe.

-Tu est fini, abruti...

Tout ceci lui était bien trop familier...

...Tu aurais du abandonner tant que tu le pouvait encore...

...encore une fois, il allait échouer au dernier moment...

...ta peau rapporta gros.

...Tout perdre, encore une fois... une fois de trop.

-...pas encore...

-Une dernière volonté ?

-Ha...haha...hahahaHAHAHA...

-Hey, as-tu perdu l'esprit ?

-JAMAIS ! JAMAIS ! JE NE FAILLIRAIS PAS CETTE FOIS !!... JE VAIS TOUS VOUS DÉMEMBRER !

Il pouvait sentir le sang monter dans son crane, la rage de vaincre durcir ses poings, la fureur envahir son esprit ! Il saisit sa lame, trainant sur le sol et chargeât droit sur les bandits en la faisant tournoyer furieusement ! Les ennemis n'eurent même pas le temps de réagir qu'il était sur eux, un premier passage de la lame sépara le haut des corps de 3 d'entre-eux et propulsa les cadavres sur le coté dans un torrent de sang. Les autres, terroriser par l'abomination soudaine se retournèrent pour fuir.

-VOUS NE SORTIREZ PAS D'ICI VIVANTS !

Scelmiar poursuivit les fuyards et les découpa un à un puis se jeta sur le chef, qui tentait tant bien que mal de monter dans les tribunes. Il l'attrapa par la jambe et le propulsa au centre de l’arène, ou trainait son bouclier qu'il saisit immédiatement dans un fol espoir de se protéger de la bête assoiffée de sang. Scelmiar frappa une première fois avec une force phénoménales, déstabilisant l'homme qui fut projeté avec son bouclier sur quelques mètres.

MON NOM...

Un second coup le projeta cette fois sur l'un des rochers environnants

...EST SCELMIAR !

Avant même que l'homme se soit relevé, Scelmiar arriva au dessus de lui, leva son épée avec ses deux mains jusqu’à ce qu'il sente le bout de la lame planter dans sa queue...

-ET JE SUIS UN GUERRIER NAGA !!!

... puis frappa de toutes ses forces droit sur l'humain encore couché. Le coup fut fracassant, réduisant le bouclier en miette et pulvérisant tout ce qui se trouvait derrière, à savoir le corps de l'homme, le rocher lui-même, et le sol de l'arène qui se morcela sous l'impact. La frappe monstrueuse souleva un énorme nuage de poussière qui recouvrit toute la zone du combat.

Une fois le nuage dissipé, seul Scelmiar se tenait au milieu de l'arène, une fierté nouvelle brillant dans ses pupilles. Il venait de prouver la puissance d'un naga ; SA puissance, celle d'un véritable guerrier !




Vers Presentation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3465
Expérience : 12215
Féminin Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Demande de classe   Ven 24 Jan 2014 - 0:00

Rp de passage de classe de guerre de Scelmiar : 75 points d'expérience acquis.
20 pièces d'or

Tu gagnes 10 de vie, 40 de dégâts et 5 de vitesse par niveau désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Excelsior Crive
Corrompu

Corrompu
avatar

Messages : 331
Expérience : 1470
Masculin Âge RP : 30 ans

♦ Politique : 01
Métier : Bûcheron - Compagnon (95)
Disponibilité : Disponibilité réduite

Titres:
 

(Chien de Excelsior +80, v+50)

Stats & équipements
Vitalité:
2250/2250  (2250/2250)
Vitesse: -54
Dégâts: 40%

MessageSujet: Re: Demande de classe   Mer 12 Fév 2014 - 20:52

Excelsior, noble héros des contrées de l'ouest, ayant, avec toute sa ruse, retrouvée son chemin malgré les diverses attaques d'écureuils du désert et de requins volants, se dirigeait maintenant vers la ville qui lui semblait être Stellaraë. Elle était bâtie en contrefort des montagnes environnantes, et à l'inverse des dires qu'il avait entendu des nombreux gens auxquels il avait demandé son chemin, n'était pas construite au milieu des déserts sablés d'Harena. C'était bien, se disait-il, la dernière fois qu'il ferait confiance à de simples manants quand à la direction à prendre.
Toujours était-il qu'il avançait sur le clair chemin dégagé menant à la ville lorsqu'il y remarqua une effroyable concentration de nains, géants, garous, vampires et même quelques orcs. C'était pour notre noble chevalier la toute première fois qu'il rencontrait, même de loin, ces créatures qui, si elles partageaient le même royaume que lui, étaient pourtant diamétralement opposés à lui. Alors qu'il marchait en toute innocence sur le chemin, son baluchon sur l'épaule, il observait avec une méfiance cachée les divers citoyens sortant, si tant était qu'une telle ville avait des citoyens, et tentait de dénombrer combien d'armes chacun avait. C'était de toute manière peine perdue. Le nombre était incalculable. Et il avait toujours été nul en calcul.
Une fois dans la cité, il douta. Etait-ce réellement Stellaraë? La cité était, au final, diamétralement opposée à ce qu'il lui avait été décrit. Jusqu'au panneau "Bienvenue à Baldorheim", que personne ne lui avait mentionné. Non, décidément, il n'était pas dans la ville qu'il voulait. Mais alors, ou était-il?
Une clameur retentit soudain, alors qu'il s'approchait du centre de la ville dans le but de trouver un magasin pour y faire quelques emplettes de nourriture. Une forte clameur. Celui qui devait être acclamé de cette manière devait être fort apprécié du peuple. Ou détesté, peut-être. Quoi qu'il en soit, il décida de demander au premier habitant qui passait par là, et ce dernier, un géant d'environ deux mètres cinquante aux bras plus gros que ses cuisses, lui grommela un vague "arène", avant de repartir sans un seul signe de tête. Excelsior, en tant que héros sans cesse en quête de repousser ses limites, n'hésita pas. Il s'inscrivit dès lors, et, avant qu'il ait le temps d'attendre, on le propulsa dans l'arène. Il s'étala de tout son long dans le sable de l'arène, sous les hurlements de rires et les nombreux quolibets des spectateurs. Il commençait bien.
Excelsior se releva rapidement, épousseta sa veste avec le peu de dignité qu'il avait rassemblé depuis sa chute et observa l'adversaire qui lui faisait face. Il était grand. Une stature droite, hautaine, presque perturbante. Le héros sentait qu'il n'était pas de ceux qui courbaient le dos facilement. Derrière lui, les grilles d'acier lourd se refermèrent. Il était pris au piège, un piège de sable dans lequel il était enfermé avec un individu qui était probablement le plus dangereux qu'il lui était jamais donné de rencontré. La peur monta en lui, il avala sa salive.
Il s'avança un peu, de façon à mieux distinguer l'homme. Etait-il seulement un homme? Excelsior le voyait, une longue cape, des cheveux blancs malgré un visage de son âge. Il n'était pas normal. Il avait eu à faire à la magie. Ou peut-être pas. De toute manière, il le sentait bientôt.
Etrangement, il se sentait calme. D'un calme forcé, qu'il ne contrôlait pas. Il n'avait jamais été aussi conscient des choses de sa vie. Etait ce ça, être magicien? L'envie lui prit de le devenir. Il le pourrait. Malgré le fait qu'il soit souvent, pour ne pas dire constamment, tête en l'air, il le pourrait. L'envie lui prit de partir, de revenir affronter cet homme lorsqu'il serait de son niveau, mais il ne pouvait pas. Il envisagea de grimper aux murs, mais cela lui prendrait trop de temps. Ainsi, il le combattrait.
Oui, il ferait ça.
Plus tard.

- Bonjour, adversaire. Je suis désolé, je me dois d'expédier ce combat rapidement, car peut-être ai-je une formation de magicien qui m'attend.

Il sortit son bâton de marche et se mit en garde. Le combat n'allait pas être facile. Il était en fait perdu d'avance. Excelsior ne souhaitait ici qu'une seule chose, c'était de ne pas mourir. Et ça, il en était presque sûr, il y arriverait.
Excelsior, en noble chevalier qu'il était, sentait qu'il était jugé, jugé de haut en bas par son adversaire. Le publique, lui, ne semblait presque pas intéressé par ce combat. Où étaient passées les clameurs de tout à l'heure? Il se le demandait bien.
Presque automatiquement, son regard fit le tour de l'arène. Sur les murs, des traces de sangs. Comme de grandes giclées, des éclaboussures qui couraient sur des pans entiers de murs. Certaines étaient vieilles et n'étaient que la trace de celles qui n'avaient pu être nettoyées. D'autres étaient plus récentes. Et on en distinguait quelques unes qui venait juste d'être faites. Immenses. Bien plus grandes que les autres. Comme si le sang, d'un façon ou d'une autre, avait été projeté avec une force surhumaine. La peur, qui s'était atténuée sous le coup de l'adrénaline lorsqu'il se mit en garde, était revenue et lui broyait le ventre. Lui, Excelsior, malgré le fait qu'il était un héros, venait des champs, des pâturages et ne savait lire que lettre par lettre en se concentrant plusieurs minutes sur chacune. Lui, son adversaire, était un mage entraîné à la mort de tous ses adversaires.
Il resserra la prise sur son bâton. Il allait probablement souffrir atrocement. Mais il était enfermé. Et il était un héros, non? Un héros ne s'enfuyait pas. Un héros restait, même lorsqu'il savait les batailles perdues d'avance. Un héros mourrait lorsqu'il savait la cause juste. Et présentement... Même si Excelsior ne connaissait pas sa cause ici même, il était persuadé que l'homme à qui il faisait face était profondément méchant. Il était plus démon que humain.

"Jeune homme, tu n'as pas ta place ici. Rentre chez toi, sincèrement. Pars, avant qu'il ne soit plus temps."

Il ne répondit rien. Des mandibules d'un insecte gros comme lui semblaient lui lacérer les entrailles tant sa peur était forte. Il ne dit rien, parce qu'il savait que sa voix allait bredouiller, et qu'il serait ridicule. Il ne dit rien et fonça à l'attaque. Son bâton tourna, lui aussi. En même temps, en synchronisation. Il avait eu le temps de s'entraîner, sur la route. Mais cette technique, si technique pouvait convenir à une botte telle que celle-ci, ne réussissait pas toujours. Rarement, même, en vue de la faiblesse physique d'Excelsior. Il la tenta tout de même.
Avec une vitesse fulgurante, le bâton fila droit vers les côtes du mage sanglant. Si elle le touchait, il ne pourrait que souffrir.
Si.

"Laisse-moi te montrer... ce qu'est la magie..."

Douleur. Tout n'était plus que douleur. Douleur et rage. La rage de celui qui, alors qu'il ne s'était juré qu'une seule chose, n'avait pas réussi à la tenir. Excelsior n'avait pas réussi à vivre.
Tout était allé vite. Bien trop vite pour lui. Mais tout était encore flou. Le mage s'était approché. Il avait simplement, alors que son bâton lui avait traversé le corps, apposé la paume de sa main sur son ventre. Il n'avait rien pu faire.
Il ne pourrait jamais plus faire quelque chose. Il était mort. Et tout ce qu'il ressentait n'était plus que douleur. Une douleur écrasante, absurde par son intensité. Il n'avait jamais ressenti ça. Son corps lui même semblait se battre contre lui. Il avait perdu. Il avait perdu sa vie.
Dans le noir de ses pensée, dans les ténèbres de sa mort, quelque chose changea soudain. Dans l'abysse, une lumière. Il n'avait pas ouvert les yeux. Il n'avait pas eu besoin.
La douleur était partie, ou du moins semblait l'être. Il ne la ressentait plus. A vrai dire, il ne ressentait plus la moindre parcelle de son corps, comme s'il avait été vidé de toute vie, mais il résistait. Une chose changea. Un liquide d'une nouvelle source coula dans ses veines. Ce n'était plus du sang. De toute manière, il ne semblait pas lui en rester dans son corps. C'était autre chose. Autre chose qui remplissait ses veines.
Il n'allait pas mourir. Il allait vivre. Enfin, il en entrevoyait la possibilité.
Une lumière bleutée éclata à l'intérieur de son corps. De la magie?
Il ouvrit les yeux. Il était couché, dos à terre, sur le sable. Une large blessure lui avait foré le ventre, une blessure telle qu'il n'en avait jamais connu. Mais il n'était pas mort.
Il se releva. Une nouvelle force coulait en lui. Il avait changé, tant physiquement que mentalement. Le choc magique semblait avoir eu un effet secondaire, comme si son corps avait copié la magie. Oui, c'était cette impression qu'il avait. Le choc avait fait de lui un magicien. Il avait changé. Il pouvait se battre.
Tout sembla exploser autour de lui. Un halo bleu s'échappa de son corps, comme s'il avait trop longtemps retenu les forces en lui. Une magie bleu, qui opéra un soin immédiat sur le corps meurtri dont il ne sentait presque plus aucune sensation. Alors que la magie achevait son oeuvre, il retrouva son sens du toucher. L'aura s'évanouit au même instant.

"Ah! Diantre, ça pique!

Il était quelque part.
Dans une plaine. Dans un champ
Il savait où il était.
Il était chez lui. Dans la campagne qui l'avait vu grandir.
Mais il n'était plus un enfant.
Plus du tout.
Maintenant Mage, il repartit à l'aventure, le sourire aux lèvres.
Plus rien ne serait jamais comme avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4435
Expérience : 3633
Masculin Âge RP : 33

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3008/3008  (3008/3008)
Vitesse: 385
Dégâts: 2383

MessageSujet: Re: Demande de classe   Mer 12 Fév 2014 - 22:09

Rp de passage de classe de guerre d'Excelsior Crive : 90 points d'expérience acquis.
20 pièces d'or

Tu gagnes 10 de vie, 10 de dégâts et 10 de vitesse par niveau désormais.





:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4435
Expérience : 3633
Masculin Âge RP : 33

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3008/3008  (3008/3008)
Vitesse: 385
Dégâts: 2383

MessageSujet: Re: Demande de classe   Mer 19 Fév 2014 - 20:17

Je m'auto-proclame guerrier ! (oui, j'ai quelques droits Sourire )
Mais je ne fais pas de RP afin d'avoir un bonus Sourire





:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Demande de classe   Ven 14 Mar 2014 - 17:09

J'ai la flemme de faire un autre message RP
Je prend la classe Archer (fait)
Revenir en haut Aller en bas
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4435
Expérience : 3633
Masculin Âge RP : 33

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3008/3008  (3008/3008)
Vitesse: 385
Dégâts: 2383

MessageSujet: Re: Demande de classe   Ven 14 Mar 2014 - 22:55

Bon courage Sourire





:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Evanna d'Aaselgrad
Comtesse et Lieutenant archer

avatar

Messages : 208
Expérience : 1220
Féminin Âge RP : 24

♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
595/595  (595/595)
Vitesse: 423
Dégâts: 207

MessageSujet: Re: Demande de classe   Jeu 20 Mar 2014 - 20:16

Archer.  Toutes les générations de comte et comtesse d'Aaselgrad qui s'était succédées avec les siécles, l'étaient devenues,  aucune n'avaient dérogée à cette sorte de tradition qui s'était développer dans la famille. Maintenant que le tour d'Evanna, dernière membre de sa famille, certainement, était venu de choisir, elle sentait que tous ses ancêtres l'observaient et qu'ils seraient prêts à dieu seul savait quoi si l'elfe dérogeait à la régle... Alors, oui, Archer valait mieux que quoi que ce fut d'autre. Car, outre, cette tradition familliale, tout elfe qui se respecte est archer, tout le monde le savait.






merci à Alrun pr le kit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Komor
Paladin

avatar

Messages : 2466
Expérience : 1597
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 11
Métier : Bûcheron - Compagnon (115)
Disponibilité : Absent (autre)

Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1440/1440  (1440/1440)
Vitesse: 192
Dégâts: 681

MessageSujet: Re: Demande de classe   Jeu 20 Mar 2014 - 21:04

Hum... Je pense que Dilon te le rappellera mais il faut être au lvl 5 (500 points d'exp).
De plus en développant un peu ton message tu aurais un bonus bien plus important (conseil).




Dialogues : #FFFF99

~Paladin au service de la garde royale~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4435
Expérience : 3633
Masculin Âge RP : 33

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3008/3008  (3008/3008)
Vitesse: 385
Dégâts: 2383

MessageSujet: Re: Demande de classe   Jeu 20 Mar 2014 - 21:41

Komor a tout dit.
C'est 500 d'expérience, pas 400 d'expérience ^^





:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Komor
Paladin

avatar

Messages : 2466
Expérience : 1597
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 11
Métier : Bûcheron - Compagnon (115)
Disponibilité : Absent (autre)

Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1440/1440  (1440/1440)
Vitesse: 192
Dégâts: 681

MessageSujet: Re: Demande de classe   Lun 14 Avr 2014 - 23:16

[RP de passage a la classe Paladin]

Marchant dans la nuit, à proximité de Stellaraë, Komor repensait a cette histoire que lui racontait son père lorsqu'il était jeune.

"Il existe bien des guerriers en ce monde, certains sont guidés par la peur, d'autres par la rage ou bien encore la vengeance.
Mais les plus dangereux sont ceux qui se battent au nom de la vertu, de la droiture, au nom de la justice.
Ces derniers sont plus dangereux car leurs cœurs sont purs, il sont prêt a tout les sacrifices pour ne jamais enfreindre leurs libre arbitre.
Ces hommes se tiennent droit par nature, il font de formidables compagnons car ils sauront rester nobles et ne pas donner raison a une cause qu'ils ne défendent pas.
Ces guerriers sont les Paladins.

Si un jour tu rencontre un paladin mon enfant, fais en un ami.
Contrairement aux fidèles compagnons prêt à défier la mort en se battant à tes côtés,
Le véritable ami est celui qui ne s'accroche pas à ton rêve.
C'est celui qui choisis lui même son propre rêve,
Il le défend et le protège par tout les moyens de quiconque l'empêcherais de l'accomplir.
Même si c'était toi, il n’hésiterais pas à t'affronter.
Ton véritable ami est celui qui sera ton égal.
Mon fils, fais d'un paladin ton ami et alors tu seras l'homme le mieux accompagné au monde."




Komor se rappelait ce moment si singulier où déjà a l'époque, son père avait comme deviné que son destin serait si particulier pour un Lisbrachiroi.
Il traina des pieds en regardant le ciel puis, alors que son regard se posa sur le sol, il vit un objet briller au sol. Dans son village natal on appelait ces pierres des cristaux de lune. Il le ramassa et le serra fort dans poing.

-Mon père, j'ai longtemps réfléchis a ce que tu m'as dis sur les paladins et les amis, après l'attaque de Lisbrachir, j'ai senti mon sang bouillir dans mes veines, je me suis isolé, j'ai vécu bien des années dans la solitude et l'isolationnisme.
En rencontrant cette femme, ma vision de la vie a changée, j'ai alors repensé a ton discours, j'ai alors passé mon temps a chercher un ami, une personne qui serait mon égal, j'ai rencontré et affronté bien des personnes en chemin, je pensais que trouver un ami me sauverais mais je me trompais, en fait aujourd'hui j'ai compris.
Côtoyer toutes ces personnes ma ouvert les yeux, ces personnes qui me tenaient toutes à cœur, ma détermination pour retrouver cette femme vampire, cette droiture d'esprit qui me pousse a me battre jusqu'à mon dernier souffle.
Je suis en fait moi-même un paladin !




Dialogues : #FFFF99

~Paladin au service de la garde royale~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4435
Expérience : 3633
Masculin Âge RP : 33

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3008/3008  (3008/3008)
Vitesse: 385
Dégâts: 2383

MessageSujet: Re: Demande de classe   Mer 16 Avr 2014 - 21:25

Rp de passage de classe de paladin de Komor : 80 points d'expérience acquis.
20 pièces d'or

Tu gagnes 50 de vie, 5 de dégâts et 5 de vitesse par niveau désormais.





:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Sargas
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 262
Expérience : 2282
Masculin Âge RP : 238 ans

♦ Politique : 77
Métier : Bûcheron - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Sombral de Sargas +180, v+200) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
1995/1995  (1995/1995)
Vitesse: 213
Dégâts: 466

MessageSujet: Re: Demande de classe   Mer 30 Avr 2014 - 22:29

Des cliquetis d'armure. c'est tout ce qu'on pouvait entendre lorsque Sargas marchait dans la forêt, un sac de toile rempli de bois sur le dos. Il commençait à faire sombre et le ciel se teintait d'une magnifique couleur pourpre à travers les feuilles d'arbre. Sargas était plutôt satisfait de lui aujourd'hui. Il avait fait du bon travail en coupant ces deux arbres. Il espérait les revendre à bon prix. Il y a beaucoup de charpentier et des sculpteur qui recherche du bois de bonne qualité.

Normalement, s'il vendait ce bois là, il pourrait s'acheter de quoi rénover son armure et aiguiser Léviathan. Sargas s'abandonna dans ses comptes et n'entendit pas la flèche être décoché dans un buisson. La flèche se planta dans l'interstice de son armure, en plein dans l'épaule. Sargas fit un pas en arrière et lâcha son sac de toile sous le choc.

Un homme sortit de derrière un arbre, épée bâtarde à la main. Puis, six des ses compagnons le suivirent, tout en visant Sargas de leurs arcs et arbalètes.

- Alors mon ami guerrier, aurais-tu quelques pièces dorées sur toi ?

- Génial, un troupeau de bandit. Et je ne suis pas un guerrier.

- Hé, on dit groupe ou compagnie, pas troupeau espèce de malpoli !

- Oh, excusez moi, disons que la flèche dans mon épaule m'a rendu un peu aigri..

- J'accepte tes excuses guerrier. Mais cela ne change pas au fait que tu vas nous donner ton or.

- Je ne suis pas un guerrier, sombre débile. Et tu peux toujours brosser ta sale petite gueule de bouffon pour mon or.

Le bandit sourit, leva sa main et claqua des doigts. Cinq flèches et carreaux vinrent se planter dans le corps de Sargas, ce qui le fit tituber.

- Ce n'est pas grave. Si tu ne veux pas coopérer, nous allons les prendre sur ton cadavre..

- Vraiment..?

Le visage du bandit se décomposa. Il ne s'attendait pas à une réponse aussi clair d'un homme qui venait de se prendre six flèches dans le corps. Il sortit alors une petite arbalète et la pointa vers Sargas.

- Je vois que tu es endurant, guerrier. Alors laisse moi t'offrir ça !

Le carreau partit et se logea sans le cou du géant.

- Ce carreau à été trempé dans du venin d'accromentule. Il ne te reste que quelques secondes à vivre. Un mot d'adieu ?

Sargas tomba sur ses genoux, ce qui provoqua un fracas de ferraille. Après quelques secondes à rester dans cette position, l'armure bougea étrangement.

- On dirait que le poison fait effet, dommage, j'aurais voulu que tu..

Le bandit fut coupé par un ricanement, venant de l'armure. Ce ricanement se transforma en rire léger, puis en éclat de rire.
Les bandits reculèrent de quelques pas. Effrayé de cette réaction.
Toujours à genoux, Sargas sortit Léviathan de son fourreau et observa sa lame, rouillée et sale. Après avoir bien rigolé, Sargas se releva et arracha une par une les flèches plantées dans son corps.

- Je vais t'expliquer une chose, bandit..

Sargas s'avança doucement vers le bandit pétrifié par la peur.

- Un guerrier est incapable de subir six flèches dont une empoisonnée sans mourir dans une flaque de sang.

Juste après avoir fini sa phrase, Sargas, d'un geste vif et habile, trancha les deux jambes du bandit sans qu'il ne pu réagir.

- Un guerrier est incapable de porter une armure aussi lourde tout en étant complètement à l'aise avec.

D'un coup d'épée sec, il coupa le bras du bandit qui essayait de se mouvoir pour fuir.

- Un guerrier est incapable de manier une arme aussi massive sans être totalement déséquilibré.

D'un autre coup sec, il découpa l'autre bras. Les cris de douleur du bandit faisait écho dans toute la forêt.

- Donc pour la dernière fois, je ne suis pas un guerrier.

Sargas leva Léviathan et la planta au milieu du dos du bandit, entre ses omoplates.

- JE SUIS UN PROTECTEUR.

D'un geste presque théâtral, Sargas retira son épée et dans le même élan, trancha la tête du bandit agonisant. Une fois l’exécution faite, il posa sa claymore sur son épaule et calmement, tout en regardant le ciel, s'adressa aux autres bandits.

- Fuyez. Le plus lent d'entre vous va mourir ce soir..





Couleur de dialogue : LightSteelBlue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Demande de classe   

Revenir en haut Aller en bas
 

Demande de classe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

 Sujets similaires

-
» Demande de classe
» Demande de rang spéciaux
» Victoire Repugnante de la classe politique traditionnelle
» Haiti a la recherche de sa classe moyenne
» [Demande de recrutement] Valaraukar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Organisation :: Bureau des réclamations-