AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


border=0
Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : akuma hellia
Le Monde de Dùralas a précisément 2205 jours !
Dùralas, le Mer 13 Nov 2019 - 18:19
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez
 

 Demande de classe/de changement de classe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
AuteurMessage
Urua
Paladin

Urua

Messages : 132
Expérience : 1034
Masculin Âge RP : 28

Politique : 12
Métier : Forgeron d'armure - Apprenti
Titres:
 

(Diagoras, Mouss'queterre de Urua [Modifié][Emblème de la GZ]  +100, v+100, 50)

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche1276/1276Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (1276/1276)
Vitesse: 59
Dégâts: 694

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptyDim 28 Juil 2019 - 14:21

Paladin, Paladeux, Palatroiiiiiis!!!!!
Avez-vous déjà entendu l'histoire d'un des plus grands défenseurs des pauvres et des opprimés? Non? Laissez-moi vous faire voyager à travers le temps et l'espace jusqu'à l'instant où tout a basculé.

Ce jour, le soleil était d'une intensité rare au dessus de Stelleraë. Les murs de sable clair et la rue principale, une des seules à être pavées, réfléchissaient les rayons du soleil. On n'y voyait que les yeux plissés et on sentait la chaleur nous accabler de tous sens. Pourtant, une agitation inhabituelle faisait rage dans les faubourgs. Une foule était rassemblée en cercle, délimitant comme un ring une scène qu'on aurait eu peine à croire si on ne l'avait pas observé de première main.

Au centre il semblait y avoir trois types de personnes. La première catégorie était composé d'un tas informe recroquevillé sur le sol, s'il n'avait pas bougé, on aurait pu le prendre pour un sac en toile de jute de mauvaise qualité. La deuxième catégorie était formée d'une bande de détrousseurs légèrement mieux équipé que ceux qu'on pouvait croiser sur les grands chemins. Ceux-là avaient l'air plus propres, plus organisés et leurs armes étaient forgées, non récupérées au hasard des escarmouches. Le troisième groupe n'était pas un groupe à proprement parlé mais considérant sa taille, on pouvait s'y méprendre. Il s'agissait d'un lion, doté d'un plastron qui avait déjà bien vécu, tenant une lame bien fine pour une telle patte et les dents découvertes.

- Vous n'auriez jamais du vous en prendre à lui! Il a durement travaillé pour gagner cet or et vous n'avez aucun droit de vous en emparer! retentit la voix, pareil à un grondement de tonnerre.

Les bandits se mirent à rire à gorge déployée. Le chef s'avança, un sourire narquois aux lèvres et un long couteau tenu négligemment le long de sa cuisse, comme s'il doutait de devoir s'en servir.

- Et depuis quand on ne prend que ce sur quoi on a des droits? On vole et on détale, c'est aussi simple que ça. Tu vas faire quoi minou? La garde n'arrivera jamais à temps pour te sauver! Tu vas...

Le jeune et bel homme n'eut pas le temps de finir sa phrase que le plat d'une épée large comme le bras d'Urua frappa son crâne, l'envoyant au tapis pour y rester.

- Moi je peux arriver à temps. Si vous voulez survivre, vous pouvez encore partir. Si vous voulez mourir, je pense que messire Löwen ne verra pas d'inconvénient à ce que nous vous y aidions.

Les paroles avaient été prononcées d'une voix douce. La foule tourna son regard comme un seul homme vers ce nouveau personnage qui venait d'entrer en scène. Mis à part ses yeux gris et une barbe poivre et sel, pas un pouce de peau n'était visible. On eut dit une carapace entièrement faite d'acier argenté et doré, fabriquée autant pour impressionner que pour être diablement protectrice.

Les brigands ne demandèrent pas leur reste et détalèrent, laissant même leur chef au sol, inconscient. Le temps que le guerrier félin se remette de ses émotions et fasse disparaitre sa colère, le deuxième combattant avait rengainé et rassurait le vieux chercheur d'or au sol, le confiant aux bons soins d'un aubergiste qui promit de l'aider à se requinquer.

- Tu as bien agi mon ami, tu as le cœur pur des paladins, je suis heureux de savoir que la nouvelle génération n'est pas aussi décevante que nous le craignions.

Sur ces paroles, il posa une main entièrement gantée sur l'épaule d'Urua et s'en fut, probablement vers d'autres contrées, d'autres pauvres hères qui auraient besoin de ses services. Voilà un conseil que le lion ne serait pas prêt d'oublier. Comme vous le savez, il est maintenant connu de tous pour ses exploits innombrables et quiconque entend son rugissement sait qu'il va devoir rendre des comptes rapidement et généralement peu agréablement.


Codage par Libella sur Graphiorum




RP: 2/2__________________________Arène: 0/3__________________________Event: 0
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Signa11
Revenir en haut Aller en bas
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

Dilon Deraborne

Messages : 5788
Expérience : 5035
Masculin Âge RP : 34

Politique : 245
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche3577/3577Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (3577/3577)
Vitesse: 758
Dégâts: 3275

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptyDim 28 Juil 2019 - 15:37

@Urua : félicitations, tu passes Paladin ! Désormais tu recevras 45 de vitalité/5 de vitesse/10 de dégâts par passage de niveau. De plus, je t'offre 70 points d'expérience et 20 pièces d'or pour ce bon RP.

Bonne justice !

PS : j'ai vraiment ri pour le GIF...




Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1496547651-banniere
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Sword-hd-png-sword-png-image-1920
Gardien-en-chef Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Blason14 - Dragonnier de Bronze Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Bronze13 - Rédacteur au Phénix Enchaîné - Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org En ligne
Verrücter Wolf
Technophile

Verrücter Wolf

Messages : 107
Expérience : 819
Masculin Âge RP : 25

Politique : 01
Métier : Mineur - Expert
Titres:
 

( G.O.L.E.M +360, 150, v+290, contre-coup de 80)

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche510/510Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (510/510)
Vitesse: 350
Dégâts: 1360

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptyLun 12 Aoû 2019 - 23:27

Mon rêve




Quand j’étais enfant mon père m’a beaucoup raconté les histoires d’un grand héros nain qui voyager partout avec son golem. Il a traversé de nombreuses contrées et terrassé de nombreux adversaires.
Depuis lors j’ai eu envie de faire la même chose que lui, voyager à travers le monde pour y découvrir d’incroyable chose et pouvoir vivre de véritables combats sanglants !

Et me voilà vingt ans plus tard devant la guilde des Technophiles… Je me rappelle il y a encore quelques mois, je venais souvent ici, rentrer par cette porte en bois massif et aller observer les diverses armes, armures et accessoires disponibles à la vente pour les Technophiles.
Enfin, enfin, je vais pouvoir rentrer dans ce corps d’aventuriers, mon rêve…

Je suis tellement excité que mes mains en tremblent. En un clin d’oeil, je me remémore toutes les aventures qui me sont arrivées. J’ai failli mourir a de nombreuses reprises, mais j’ai toujours su m’en sortir… quelques fois grâce à une chance inouïe, mais quelques fois grâce à mon intellect qui m’a permit de monté une stratégie contre un ennemi que je n’avais jamais vu ni entendu parler comme ce monstre des Dunes que j’ai combattu après avoir rencontré une personne très gentille du nom de Ragnör ou bien la fois ou je devais combattre tous en protègent Holy, qui c’est très bien défendu même si elle a failli y rester par ma faute…
Je me rappelle aussi de Lindorië… Quel est son secret ? Quel est ce rêve que j’ai fait ? Je dois le découvrir.

Après m’être pris de nostalgie, quelqu’un me sort de ma rêverie, c’étais Le Vieux qui m’avais recueilli après ma fuite du territoire de Motch'Hollow.

- « Alors Verrücter, tu as enfin rempli les conditions qui te permettront de réaliser ton rêve ? »

« Ohhhhh Le Vieux !! Comment allez-vous ? » Tout en disant cela, je cours dans sa direction et m’arrête d’un coup sec devant lui.

Il n’a même pas bronché ni eu peur, en même temps il me met au tapis si facilement…. L’Habit ne fait pas le moine comme on dit… Hein quoi ? C’est quoi un moine ?….

Je le prends dans mes bras et je lâche une larme en le remerciant.

« Tu vas enfin pouvoir débuter ton voyage ? Tu vas aller découvrir le monde et prendre en expérience au combat pour ensuite te venger du compte ? » Dit-il d’un air grave.

« Oui. »

Il m’assène un coup de poing sur la tête qui m’oblige à mettre un genou à terre.

« Promets-moi que tu n’iras jamais à la rencontre du compte avant de pouvoir me battre… et qu’importe le nombre de compagnons que tu auras avec toi. »

Il avait un regard noir, un regard meurtrier… j’avais peur.

« Comment ça des compagnons ? » Dis-je d’une petite voix.

« Tu ne pensais quand même pas faire un si long voyage initiatique sans te trouver de fidèles amies à qui tu pourrais confier ta vie sans hésiter ? Et puis tu sais que j’ai des oreilles partout et une de mes connaissances a entendu une conversation très… intéressante. Tu aurais eu affaire à Ragnör et celui-ci t’aurait proposé de rentrer chez les Kaza. »

« Tu sais que tu me fais peur parfois ?

Il rigole.

- «Et oui, je compte le faire. Est-ce une mauvaise idée maitre ? »

« Non point du tous, tu te feras la main plus rapidement et tu pourrais même te faire un nom ! Les Kazariens sont réputés pour avoir formé de formidables guerriers. Déjà ce Ragnor sera un très bon allier. »

« Je ne recherche pas la célébrité, vous le savez et je ne veux pas être amis avec lui pour simplement lui demander des choses, je.. Ne sais pas comment dire..»

« Oui je comprends ce que tu veux dire et je suis tout à fait d’accord avec toi.

Il marque une courte pause.

« Et tu dois savoir… Qu’un aventurier tel que toi ne peut passer inaperçue, attend toi qu’un jour même si cela est dans longtemps, ton nom sera chanter par les troubadours dans les auberges et ce sera toi et les autres grands aventuriers de cette époque qui montrerez le chemin aux futures générations. »

Je lève les yeux vers le ciel, au même moment une forte bourrasque survient. J’ai comme l’impression que le ciel lui-même me dit qu’il est temps, les nuages qui ne bouger pas il y a une seconde ce dirigent dans la direction que je me suis donnée.

Je regarde mon maitre, je l’embrasse sur le front, me mets à genoux et lui fais la promesse de venir le défier en combat singulier lorsque je penserais que je serais prêt.

Il pose sa main sur ma tête et prononce une phrase que je suis incapable de comprendre. Je me relève.

« Va ! »

Je me retourne et rentre dans la bâtisse.








Tout vient à point à qui sait attendre


Couleur parole:
 


Merci à Hioana pour mon avatar !! qu'elle n'a malheureusement pas pu finir a cause d'un problème d'ordre matériel.
Revenir en haut Aller en bas
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

Dilon Deraborne

Messages : 5788
Expérience : 5035
Masculin Âge RP : 34

Politique : 245
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche3577/3577Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (3577/3577)
Vitesse: 758
Dégâts: 3275

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptyMar 13 Aoû 2019 - 2:00

@Verrücter Wolf : Bon RP, tu passes Technophile. Désormais, tu gagneras 10 de vitalité, 5 de vitesse, et 20 de dégâts/niveau. Tu utiliseras les armes technophiles, pourras faire des fusions, et tu pourras acheter tes équipements dans les boutiques spéciales de BaldorHeim. De plus, je t'offre 90 points d'expérience bonus et 20 pièces d'or pour ton passage de classe. 

Bonnes fusions !

Pour officialiser ta demande chez les Kazhariens faudra juste poster dans "choix d'une faction" Clin d'oeil




Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1496547651-banniere
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Sword-hd-png-sword-png-image-1920
Gardien-en-chef Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Blason14 - Dragonnier de Bronze Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Bronze13 - Rédacteur au Phénix Enchaîné - Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org En ligne
Holy
Virtuose

Holy

Messages : 157
Expérience : 714
Féminin Âge RP : 19

Politique : 01
Métier : Forgeron d'A. - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche455/455Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (455/455)
Vitesse: 283
Dégâts: 160

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptyMar 13 Aoû 2019 - 14:30

Une virtuose qui n'est pas toute seule



♫♫♫♫♫♫♫

Parfois, pour gagner un combat, il ne suffit pas d’être le plus fort ou le plus féroce, mais simplement le plus doux, le plus empathique possible et avec une volonté de fer. C’est ce que je compris ce jour-là, ce pourquoi on m’a doté d’un pouvoir si particulier, ressentir les émotions d’autrui, apaiser les esprits et remplir les cœurs de joie. Vous ne comprenez peut-être pas où je veux en venir, ne vous inquiétez pas, tout prendra sens d’ici peu.

Ce soir-là, oui toutes les histoires doivent commencer par « ce soir-là ou ce jour-là, c’est la règle, donc, ce soir-là, je jouais de ma fidèle flûte, comme presque tous les soirs puisque c’était mon métier, un nouveau morceau de ma création qui plus est, et mon carnet était ouvert sur la page de la partition, mais évidemment ce détail n’a aucun intérêt pour le récit à suivre.

Jusque-là rien d’inhabituel, mais alors que je finis le concert et que je commençai à ranger l’instrument dans son étui de cuir, un homme se leva, chose anodine me diriez-vous, mais il ne fit pas que se lever, il frappa au visage un homme assis tout près de lui. L’assemblée eue un sursaut d’effroi et je sentis une certaine tension se créée dans la salle de l’auberge. L’homme frappé ne comptait pas rester planter là sans rien faire, il riposta, bien évidemment et le chaos ne tarda pas à régner. Chaise, table et banc volèrent en tous sens dans cette bataille générale.

Je vis au loin le propriétaire des lieux tenter de calmer la cohue sans succès, il se prit même un coup dans le nez, le pauvre. Paralysé par l’impuissance, je restais immobile sur ma chaise contemplant avec douleur ces personnes devenue enragées.

« Mais fais quelque chose ! » Me cria cette voix qui revenait souvent dans ma tête dans ce genre d’occasion.

Je sortis brusquement de ma stupeur, « Mais que puis-je faire ? » Lui demandais-je d’une voix paniqué.

« Calme-les, tu as ce pouvoir en toi, Holy, absorbe leurs colères et change là en sérénité.

-Comment ? Je suis incapable de faire ça. »

Je me sentais perdue, me demandant ce qu’était cette voix une fois de plus, et comment voulait-elle que je calme toutes ces personnes, visiblement devenues folles.

« Elles ne sont pas folles, mais légèrement un peu trop alcoolisées, utilise le pouvoir de la musique, apaise les esprits et remplie leurs cœurs de joie, j’aurais beaucoup de chose à t’apprendre … »

La présence dans mon esprit se retira, cet échange semblait avoir duré une éternité, pourtant, seules quelques secondes c’étaient écoulées.

« Apaise les esprits, et remplie leurs cœurs de joie … Chuchotais-je pour moi-même tout en sortant ma flûte, cela pourrait faire une jolie introduction de chanson ! »

Alors je portai l’instrument à mes lèvres, et entrepris de jouer un morceau simple, doux, mais joyeux. Une lueur bleutée s’échappa de mon instrument, enveloppant chaque personne présente dans la pièce, mais personne ne sembla la remarquer. Ils ne pouvaient voir la magie, tout simplement. Peu à peu, les clients de la taverne se calmèrent, comme si leurs différents n’avaient jamais existé. Si quelqu’un avait regardé mon visage à cet instant, il aurait pu remarquer qu’un de mes yeux était devenu marrons, signe que la magie affluait dans mon corps.

Je sentis alors les esprits s’apaiser, la colère disparaître et la joie remplir les cœurs des gens. Certains se mirent même à danser, et beaucoup rigolèrent à de bonnes blagues. Soulagée d’avoir pu éviter la catastrophe, je pus enfin sortir de la taverne pour profiter de l’air frais de la nuit et de mes nombreuses interrogations.


♫♫♫


J’aurai pu dire « Fin » à cette histoire, mais elle n’aurait pas été complète car je me posai bien trop de questions, comment j’avais pu faire ça ? Résonner toutes ces personnes hors de contrôle rien qu’en jouant un air de flûte ? Ce « pouvoir » me paraissait terrifiant, que pouvais-je faire avec ça ? Je n’ignorais pas que la musique que je produisais avait un effet sur les gens, mais de là à modifier carrément leurs comportements, ça n’était jamais arrivé…

Les étoiles brillèrent de mille feux et la lune ronde éclairait la terre. Perdue dans mes pensées, je sursautai alors qu’un chien-loup apparut sous mes yeux, j’eu un mouvement de recul, dénudant mes dents, avant de me rendre compte que l’animal immobile était irréel, translucide et à la fourrure bleutée.

« Je fais partie de toi Holy, me dit la créature sans bouger les lèvres. »

Je ne compris pas vraiment ses propos au départ, mais je reconnus la voix qui me parlait souvent. J’attendis qu’elle continue :

« Tu voulais savoir ce que j’étais, ce qu’est cette voix dans ta tête, il est temps que tu le sache, ton pouvoir grandit et moi avec, visiblement.

-Comment ça, Mon pouvoir ? Quel pouvoir ? Je ne comprends pas, je n’ai plus fais de crises depuis des mois, au lieu de ça je transforme une taverne pleine de gens ivres en gentils petits agneaux et je parle à un fantôme qui ressemble à mon amie imaginaire lorsque j’étais enfant. »

-C’est toi qui m’as créée lorsque tu étais toute petite. » Continua la chienne-louve en ignorant ce que j’avais dit. « Grâce à la force de la lune et à la magie qui coule dans tes veines, faible à cette époque-là, je suis née dans ton âme. J’ignore comment, mais je suis devenue ton guide. Je n’étais pas juste le fruit de ton imagination, souviens-toi, tu jouais avec moi à chaque pleine lune lorsque nous étions chiots et que tes frères te semaient lors de vos jeux, tu n’as jamais étais une championne à la course.

-Mes parents me tannaient pour que j’arrête de parler de toi, Lune … » Répondis-je, pensive.

En effet, je me souvenais très bien du nuage bleuté qui me frôlait et me chatouillait. L’image de mon amie n’était pas nette alors. Je m’amusais à lui courir après et puis vice-versa, mais ce nuage n’apparaissait qu’à la pleine lune, comme ce soir-là.

« Je te vois mieux que dans mon souvenir.

-Lune, c’est comme ça que tu m’appelais …  Oui, j’ai pris en force, je le sens, répondit-elle en remuant la queue.

-Mais si tu fais partie de moi, comment ai-je pus t’oublier ? Pourquoi ne pas m’avoir dit avant qui tu étais ? Et c’est quoi le rapport avec ce que j’ai fait dans la taverne tout à l’heure ? »

Son mouvement de queue cessa, apparemment, ce fut un souvenir douloureux pour elle. Mais j’avais besoin de réponse.

« Comme tu l’as dit toi-même, lorsque tu étais enfant, tes parents ne voulaient pas que tu crois en moi, ils croyaient que tu risquais de devenir folle, comme ces gens qui croient voir des fantômes, et contrairement à ce qu’ils ton laissaient paraître toutes ces années, ils avaient peur de ce que tu pouvais devenir. Oh, évidemment, tu n’es pas née avec un instrument dans les mains, mais à ta naissance, tu étais entouré d’une lueur bleutée. La sage-femme mit ta mère et ton père en garde, car un thérianthrope ordinaire ne luit pas de cette façon à la naissance.

Tu n’as jamais étais une thérianthrope ordinaire d’ailleurs, toujours calme, sans excès de colère ou perte de contrôle comme tes semblables.  Parce qu’en réalité, j’ai toujours étais présente pour l’en empêcher. Alors qu’en tu as commencé à parler de moi, tes parents te répétaient sans cesse que je n’existais pas et tu as fini par les croire et m’oublier.

Alors je me suis tu. J’étais toujours en toi, bien évidemment, mais je me forçais à ne pas intervenir, même lors de ces crises comme tu les appels. En réalité, c’est toi qui les provoquais, inconsciemment bien sûr. Tu absorbais les émotions des personnes autour de toi de manière … violente, mais tu ne pouvais pas les emmagasiner toutes sans conséquences, ça créait un conflit avec ton esprit qui voulait les rejeter pour ne pas être submergé.

Quand ton maître musicien est mort, j’ai bien crus que tu allais le suivre, et moi avec par la même occasion. C’est là que j’ai décidé d’intervenir pour te montrer comment simplement frôler son esprit et non te noyer dans ses émotions, et depuis, je tente de t’aider à rester en vie. Je dois dire que ces temps-ci tu as tendance te mettre en danger plus que nécessaire.

Si je ne t’ai pas dit tout ça avant, c’est parce que j’avais peur que tu me rejettes si tu ne me voyais pas réellement, mais je ne peux apparaître que sous la pleine lune, et avec ta fâcheuse tendance de te cacher de ses rayons, je ne trouvais pas le bon moment … Et je ne voulais pas que tu aies une mauvaise image de tes parents, ils t’ont toujours aimés.
»

Je la laissai parler jusqu’à la fin de son récit sans l’interrompre, tant il me chamboula. Ne m’étant jamais douté que mes parents puissent avoir peur de moi, ils étaient si gentils, toujours là pour moi. Et que cette magie que j’ai en moi aurait pu me tuer …

« Je suis désolé de t’avoir oublié, Lune, mais je ne t’aurais jamais rejeté. Mais alors, je suis quoi au juste si je ne suis pas une « thérianthrope ordinaire ? »

-Ton cas n’est pas si rare que ça, tu as une affinité particulière avec la magie de la musique, on nomme les personnes comme toi des virtuoses. »

D’un coup, tout pris un sens sous mes yeux, dès lors que je prenais un instrument dans les mains, une sorte de connexion s’établissait entre lui et moi, et à chaque fois que j’en jouais, il se passait des choses merveilleuses, je le sentais. Je me mis à rire seule, bientôt accompagné par mon guide spirituel. On profita le restant de la nuit du temps que la pleine lune nous offrait. Peut-être qu’un jour Lune sera capable de se matérialiser sans avoir besoin de la force de cet évènement.


A présent, je peux terminer mon récit par le mot « Fin ».


Revenir en haut Aller en bas
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

Dilon Deraborne

Messages : 5788
Expérience : 5035
Masculin Âge RP : 34

Politique : 245
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche3577/3577Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (3577/3577)
Vitesse: 758
Dégâts: 3275

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptyMar 13 Aoû 2019 - 19:06

@Holy : Tu deviens donc Virtuose, tu gagneras désormais 10 de vitalité, 10 de vitesse et 10 de dégâts/niveau. Tu utiliseras les instruments de musique dans lesquels tu pourras placer des partitions magiques. Tu n'auras qu'une place dans ton inventaire d'armes et tes attaques réussies toucheront à chaque fois tous tes ennemis. Ta boutique se trouve ici. Tu gagnes également 75 points d'expérience et 20 pièces d'or.

Bonnes compositions musicales !




Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1496547651-banniere
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Sword-hd-png-sword-png-image-1920
Gardien-en-chef Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Blason14 - Dragonnier de Bronze Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Bronze13 - Rédacteur au Phénix Enchaîné - Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org En ligne
Sobek Elpoemer
Thaumaturge

Sobek Elpoemer

Messages : 82
Expérience : 732
Masculin Âge RP : 25

Politique : 11
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Calebasse démoniaque, +200, v+200, Calebasse Piñata : Les récompenses en pièces d'or de fin de combat concernant les tours passés sont multipliées par 10 [le voleur aura le droit à une multiplication par 20])

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche1694/1694Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (1694/1694)
Vitesse: 308
Dégâts: 741

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptyLun 2 Sep 2019 - 16:37


La voix de Faustus Fortuna venait de derrière l'immense porte en marbre, close, du salon Gaspiel. Il était minuit et l'horloge sonna les douze coups de manière parfaitement rythmée, machinale, lorsque Sobek Elpoemer ouvrit le passage.

Aujourd'hui se tenait le moment le plus important de son existence, en cette soirée il allait s'émanciper de tout apprentissage pour devenir un Sorcier de la cabale. Ce soir il gagnait le titre honorifique de Thaumaturge et le droit d'assister aux Sabbats, réunions, et surtout d'y exprimer ses opinions.

Le rituel avait été préparé depuis longtemps. La salle baignait dans une obscurité combattue par quelques cierges, tenus par des adorateurs alignés en haie d'honneur, tandis que les convives -des nobles de la Cour Vampire, ainsi que les plus importants fidèles de Faust- se tenaient debout de chaque côté, tous en toge rouge et noire, à genoux devant son Éminence le Pontif Fortuna dans son luxueux costume noir et blanc, assis sur un trône d'or et macassar une Sainte Couronne d'ébène sur la tête. Lorsque le concerné entra dans la salle, la tête haute dans une robe noire cousue durant des semaines par le Couturier Royal de la Cour lui-même, tous se levèrent.

- Bénit soit le Thaumaturge, car les Lumières Mortes l'ont éclairé, Lui seul, afin qu'il ne guide le monde dans sa sérénité. officia Faust.
- Béni soit-il. reprirent les fidèles.

Sobek s'avança, et tous se courbèrent en une vague parfaitement coordonnée à sa marche, jusqu'à atteindre la marche de pierre qui le séparait de son Maître et Pontif, sa Sainteté Fortuna devant lequel il s'agenouilla.

- Aujourd'hui j'implore l'absolution, je mue pour me donner tout entier à l'extase de la dévotion totale. Corps et âme je me voue à Vous, mon Père. récita-t-il en murmurant, avant d'embrasser les pieds nus du Maître.

Il sentit la main de celui-ci caresser son crâne, et y verser le Sang Noir sacré. Cette relique inhumaine parvenue des mains du Vicomte, qui avait œuvré toute sa vie à sa confection. Un breuvage d'origine inconnue dont Faust seul avait désormais le secret, mais une chose était sûre, le Sang ne venait d'aucune créature répertoriée.
Sobek Elpoemer leva une main implorante sans lever les yeux, tête baissée, et son Père y déposa une fiole. Le moment était enfin venu.

- Bois, ceci est son Sang.
- Loué soit-Il.

Il bu, et leva enfin les yeux sur Sa Sainteté de laquelle il baisa les mains.

Autour de lui la nuit semblait s'être infiltrée dans la pièce, il ne voyait plus rien, et entendait seulement une cantatrice entamer une symphonie religieuse, sacrée. Le contact de la chaire de Faust était la seule connexion le reliant désormais à la réalité, et, comme il sentait le sang intoxiquer son organisme, Sobek se laissait porter par delà les limites du réel dans cette obscurité omniprésente. Le rideau était tombé depuis un temps qu'il ne savait quantifier lorsque dans le noir éclata un faisceau de lumière, une couleur tombée du ciel qui envahit son champ de vision tout entier. Sobek Elpoemer flottait dans une immensité aux couleurs irréelles, inconnues, si magnétiques que son corps en était accablé de spasmes extatiques.

- La félicité à ceux qui voient !
- Béni soit-il.

Il ne souvint pas de la suite, et perdit le fil du temps tandis que son esprit était projeté dans cet ailleurs surréaliste. Là où tout semblait se confondre, où le temps et l'espace se mélangeaient, distordus à leur extrême limite pour se figer et créer les Lumières Mortes, Sobek Elpoemer renaissait aux mains d'une force indicible. Son corps et son esprit étaient mis à nus, totalement soumis dans cette dimension hallucinée, prêts à recevoir ce qu'il sentait arriver.
En dépit de la préparation et la description fournie de la cérémonie par Faust, l'initié -et personne d'ailleurs- ne pouvait prévoir ce qu'il se passerait une fois le sang absorbé.

Une forme commençait à se dessiner parmi les brillances astrales, au début elle n'était que contours et impression, une sensation d'arrivée ; Il était là, et se manifestait à son disciple, lentement Il se dessinait. À nouveau, la notion de temps devenait si subjective que des siècles coulèrent avant que Sobek Elpoemer ne puisse affirmer l'achèvement de sa manifestation. Son aspect était indescriptible de beauté, Il demeurait une créature au-dessus de toute compréhension humaine, et sa simple vision procurait au sorcier une extase incontrôlable. Sobek riait et bavait, se laissait submerger par l'énergie environnante sans ériger de barrières -ce qu'il n'aurait pu faire de toutes manières- et Il entra finalement en lui.

Tout change. Les lumières entrent en éruption, chantent, hurlent, dansent, et se déversent dans la bouche ouverte du mage qui fait l'expérience suprême de l'épiphanie en un éclair fulgurant. Ses yeux s'ouvrent de nouveau sur la pièce du manoir Gaspiel, où le jour s'est installé, et c'est sous une couverture de lumière blanche que se relève Sobek Elpoemer, droit et altier dans sa robe. Personne n'a bougé, seuls les flambeaux des fidèles en haie se sont éteint, signifiant là le passage du temps.

- Tu es entré ici ignorant, et tu ressuscite ici touché par sa Grâce. Loué soit le Thaumaturge !
- Béni soit-il.

Mais le rite n'était pas terminé, il restait une dernière et ultime étape à accomplir. Déjà les valets et servants s'y attelaient, ouvrant la porte du salon pour laisser entrer une procession de danseurs de feu, femmes voilées, et hommes torse nus sur les épaules desquels trônait un cercueil en or massif. Faust, Sobek, et tous les invités demeurèrent droits le temps que l'on dépose le sarcophage devant le Pontif et le Thaumaturge.

On leva le conteneur mortuaire, et une vitre frontale laissa apparaître le cadavre parfaitement conservé de feu le Vicomte Sanglant de Spelunca. C'était la première fois que Sobek voyait l'individu de si près, et avait le temps de détailler calmement sa figure. L'homme apparaissait très jeune, d'une beauté virginale et si paisible.

- L'heure est venue. Son approbation vis à vis du Thaumaturge nous permet de clore l'existence d'un individu pour en commencer une nouvelle. Mes instruments, je vous prie.

On apporta sans attendre un étui en osier à sa Sainteté qui en extirpa avec adresse un couteau. D'un geste de main il fit s'ouvrir le couvercle du cercueil et offrit, en s'agenouillant face à Sobek, l'outil du sacrifice ultime.

- Mange. Ceci est Sa chaire.

Le banquet solitaire dura plusieurs heures, un temps pendant lequel Elpoemer dut dévorer l'entièreté de Lachlan Grey sans vomir -il n'en eut pas envie- et sans rien laisser si ce ne fut ses os. Un spectacle macabre, pour sûr, mais l'état de Sobek Elpoemer était altéré après son excursion dans l'Au-delà et le repas lui parut délicieux. Il avait terriblement faim. Terriblement faim !

Lorsqu'il eut fini on le déshabilla avant de le laver, et de lui apporter son sceptre autour duquel s'enroulaient deux serpents entrelacés. Le Caducée du Thaumaturge servirait à ses magies, et était symbolique du remède qui pouvait tout aussi bien devenir poison selon le dosage. On termina par l'installer sur le trône de Faust, qui se tint à ses côtés, agenouillé, et le laissa clore l'assemblée en lui cédant la tête du Sabbat.
La voix de Sobek se leva, froide et déterminée, tandis que ses yeux brillaient de milles feux iridescents.

- Mes frères, mes sœurs. Je suis à présent Thaumaturge au service de la famille Gaspiel, investi par Ses pouvoirs et adoubé Sorcier par Sa Grâce, prosternez-vous. Faust ne put retenir un regard vers celui qui d'habitude si discret, donnait désormais dans l'impératif, mais Sobek ne le remarquait nullement, et continuait de porter un regard de fer sur son public.

Tous se prosternèrent.

- Loué soit-Il.
- Béni soit-Il.

Une fois seul dans la pièce, le Thaumaturge renvoyait Faust et se tenait un moment sur le trône, à en caresser les contours, à s'imprégner de son coussin de velours et tâter son nouveau sceptre. À ses côtés se tenait le cercueil d'or, encore ouvert, dont la porte vitrée renvoyait son reflet au magicien.
Il constata une dent cassée au niveau de ses canines, et s'étonna de ne pas l'avoir remarquée jusqu'ici, avant de rire et de passer un doigt sur le vide buccal. Lorsqu'il retira l'index de sa bouche, la dent avait repoussé.
Le sorcier se rassit sur son trône, fièrement, et porta un sourire adressé au vide avant de pouffer silencieusement.

[Sobek Elpoemer devient Guérisseur]




Demande de classe/de changement de classe - Page 10 X6l3
Revenir en haut Aller en bas
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

Dilon Deraborne

Messages : 5788
Expérience : 5035
Masculin Âge RP : 34

Politique : 245
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche3577/3577Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (3577/3577)
Vitesse: 758
Dégâts: 3275

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptyMar 3 Sep 2019 - 0:50

@Sobek Elpoemer : Tu deviens donc Guérisseur, tu gagneras désormais 10 de vitalité, 10 de vitesse et 10 de dégâts/niveau. Tu pourras utiliser les dagues, les tonfas, les épées, les sceptres, les boucliers, ainsi que les équipements défensifs classiques. Tu auras la possibilité d'utiliser un dé soin au lieu de lancer une attaque. Et, en tant que guérisseur, tu pourras également fabriquer les potions de type remèdes, puis les revendre à l'HDV, ou les utiliser en combat (à hauteur d'une potion/tour). Tu gagnes également 95 points d'expérience et 20 pièces d'or.

Bonnes guérisons !




Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1496547651-banniere
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Sword-hd-png-sword-png-image-1920
Gardien-en-chef Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Blason14 - Dragonnier de Bronze Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Bronze13 - Rédacteur au Phénix Enchaîné - Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org En ligne
Saigo
Élu de Marihser

Saigo

Messages : 76
Expérience : 788
Masculin Âge RP : 26

Politique : 00
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 

(Bébé citrouille +100, v+100, 50)

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche250/250Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (250/250)
Vitesse: 244
Dégâts: 756

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptyMar 5 Nov 2019 - 19:10

Ô Mahriser, divin protecteur de la Tour Noire.
Que tes griffes soient mes poings et me prêtent la force d'abattre des montagnes.
Que ton souffle brûlant réduise mes ennemis en cendres.
Que ton aura de puissance inspire le respect de mes alliés et la crainte de mes ennemis.
Que tes ailes m'abritent des couards tapis dans les ombres.
Que ta force sois mienne.
Mon destin est entre tes mains.
Une fois encore, donne moi la force de t'honorer.

Un vent glacial venait fouetter son torse nu, impitoyablement. Agenouillé au sommet d'un pic des Baldors, Saigo communiait avec les Dieux. Les yeux clos, regard tourné vers le ciel, le stryge noir implorait la clémence du Dragon Blanc.

Il avait entamé l'ascension en début de matinée, après avoir fait un tour par son camp de base, établi dans une grotte basse de la chaîne montagneuse. Il y avait récupéré la dague que lui avait offert un Adepte des Écailles, qu'il avait croisé peu après son réveil, ainsi qu'un petit sac en toile, récupéré sur le cadavre d'un marchand, qui se rendait vers BaldorHeim. Ce n'était pas l’œuvre de l'Exécuteur, mais tel un charognard, il avait récupéré les rares ressources laissées par le ou les meurtriers. Un morceau de pain sec et une pomme, rapidement dévoré. Depuis, ce petit sac lui avait été bien utile pour emmener quelques victuailles avec lui, lors de chasses amenées à s'éterniser un petit peu. Cette fois, nulle nourriture, le stryge noir avait simplement récupéré quelques pierres pour aménager un autel de fortune, une fois parvenu au sommet des montagnes.

Quelques semaines après sa résurrection, Saigo avait déjà repris des couleurs. Dans un premier temps, il avait surtout récupéré une partie du poids perdu, tant et si bien qu'il n'avait plus rien de rachitique. De plus, la discipline de fer à laquelle il s'astreignait lui avait permis de regagner une partie de ses capacités. De l'endurance, déjà. De la force, ensuite. Ses journées ressemblaient traits pour traits à son passé d'apprenti Exécuteur. Un réveil aux aurores, un footing d'une heure sur un parcours vallonné, un petit déjeuner frugal, puis un entraînement jusqu'au coucher du soleil, avec une seule pause au zénith, pour un rapide repas, suivi d'une petite heure de méditation. Une discipline de fer, de la volonté et de la foi, telle était la recette de son rapide retour à un niveau... insuffisant. Mais bien moins inquiétant que quelques semaines plus tôt.

Depuis le début de la journée, quelques fins flocons de neige tombaient mollement sur la roche froide. Les particules blanchâtres virevoltaient au gré du vent, tandis que Saigo, en communion avec les Dragons, ne ressentait plus le froid. Bien au contraire. Ce fut d'abord une douce chaleur qui envahit son être, irradiant de sa plaie mortelle, récemment entièrement refermée. Très vite, cela devint une brûlure, des plus inconfortables. Il ne neigeait plus, il n'y avait plus de vent. Tout devint pourtant plus blanc que jamais. Saigo serrait les dents, désireux de ne montrer ni crainte ni douleur face à cette sensation d'être carbonisé de l'intérieur. Allant au-delà du mal, il se remit debout, non sans peine, et ouvrit les yeux vers le ciel.

Alors il vit.

Irradiant dans un halo d'un blanc aveuglant, Mahriser se tenait devant lui. Surpuissant, majestueux, inatteignable, le Dragon Blanc toisait le stryge noir de toute Sa grandeur. Tétanisé, l'Exécuteur se retrouvait soudainement incapable d'esquisser le moindre mouvement, ou de bredouiller le moindre mot. Mais ce n'était pas nécessaire. Il n'y eut nul dialogue, seulement des actes. Dans un hurlement furieux, le Dragon légendaire projeta sur son rejeton un torrent de flammes. La peau de Saigo se mit à fondre à vue d’œil. D'abord les os de ses doigts devinrent visibles. Le reste du squelette suivit rapidement. Le Parricide voulait hurler, mais il n'en faisait rien. De poussière et os broyé de ses ennemis, il revenait à son état naturel. Celui de mort.

Enfin il renaissait vraiment.

Une bourrasque glaciale le ramena à la réalité. Debout, sur le toit du monde, torse nu, Saigo était un homme nouveau. Baigné dans les flammes divines de Mahriser, il avait été purgé des péchés qui avaient menés à son retour. Nettoyé des affres de la magie noire, affront aux desseins du Dragon Blanc. Il avait été purgé et pouvait maintenant redevenir l'exemple qu'il se devait d'être pour ses congénères. Sur sa trachée, sa marque d'Exécuteur le brûlait comme au premier jour. Juste en dessous, la rune symbolisant sa résurrection scintillait d'un rouge inquiétant. Enfin, dans un alignement vertical parfait, plusieurs symboles ornaient désormais son corps. Sans pouvoir les déchiffrer, Saigo reconnaissait certains signes de l'ancienne langue draconique, cette même langue si chère aux Adeptes. Un sentiment de fierté l'envahit. Lui, le Parricide, l'Exécuteur-en-Chef déchu, le mort-vivant venu bafoué les préceptes des stryges noirs, avait été absout et adoubé par Mahriser.

Pour la première fois depuis que l'air avait à nouveau empli ses poumons, ses ailes se déployèrent entièrement.

Désormais, Saigo connaissait sa voie. Il en était intimement persuadé, bien qu'il n'ait aucune certitude tangible. Comme si le souffle de Mahriser pesait sur sa nuque, et guidait le battement de ses ailes. Sans hésiter, le chasseur bondit vers le vide, et se laissa planer jusqu'à la plaine. Tel un ange de la mort revenant hanter les terres de Dùralas, l'Exécuteur savait qu'il devait revenir là où tout s'était arrêté : au cœur même des cachots de la Tour Noire.

Son entrée dans la Tour elle-même passa relativement inaperçu. Dans le premier étage, celui des marchands et des visiteurs, le trafic était trop important pour que quiconque remarque réellement sa présence. Tout au plus percevait-il des murmures sur son passage, qu'il se fit un plaisir d'ignorer. Il se dirigeait immédiatement vers les sous-sols.

Le réfectoire des Exécuteurs était tel qu'il l'avait laissé. Jamais vide, toujours animé, et toujours un ou deux noms de prestige pour accueillir ceux qui osaient rendre visite à l'ordre que le monde craignait. Alors qu'il pénétrait dans la pièce, tous les regards se tournèrent vers lui... et le silence se fit. Quelques murmures, à nouveau. L'incrédulité, majoritairement, de revoir une silhouette qu'on pensait oubliée. Dix-huit mois, avait dit Axe. Un peu plus maintenant. La tête haute, le pas lourd, Saigo marcha lentement vers l'endroit exact où il avait expiré son dernier souffle. Il s'y tint dans un silence de cathédrale, tandis que les hommes et femmes présents pour assister à son retour envoyaient certaines recrues chercher les responsables les plus proches. Alors qu'un jeune, qui ne devait pas avoir plus de seize ans, passait à sa droite, l'ancien Exécuteur-en-Chef le retint par le col.

Je veux Shibata.

En attendant, Saigo prit place à la table où Onael l'avait pris au piège, avec sa petite fronde. Il avait réparé cette erreur, ne restait que Ventress. Son heure viendrait. Elle était devenue Main de la Mort, en compagnie de Katsuo Shibata, tandis que Kova Nabsci s'était installée sur le Trône de Cranes. Ces deux derniers entrèrent précipitamment dans le réfectoire en tête. Pas de trace d'Onyxia. Parvenu au centre de la pièce, ils se figèrent, incapable de décider quelle attitude adopter. Comment les blâmer ? Ce n'était pas tous les jours qu'on voyait un mort. La Main prit les devants.

J'ai du mal à croire que ce soit vraiment toi qui me réclame.

Saigo sourit, se leva et présenta son avant-bras à son allié d'un jour funeste.

Par la grâce de Mahriser, je me tiens devant vous tous aujourd'hui. Vivant. Absout.

Tu sais que tu ne peux simplement réclamer ton Trône comme un dû.

Je n'en ai pas l'intention. Pas tout de suite. Je suis encore bien trop faible. C'est justement pour ça que je t'ai demandé. Le Dragon Blanc a adoubé ma seconde vie, ces runes sur mon corps en témoigne. Désormais je souhaite suivre la voie de l'Exécuteur Parfait.

Mais... et le Jugement Blanc ? L'arme dont la légende raconte qu'elle a été forgée dans les flammes divines de Mahriser ?

Si tu t'en inquiètes également, c'est que cette relique est sans doute perdue pour les siècles à venir. J'ai été la lame de Mahriser, il est vrai. Mais baigné dans Ses flammes, je veux devenir son Élu. Alors réponds-moi, Katsuo : me fera-tu l'honneur de m'entraîner sur la voie de l'Exécuteur Parfait ?

Après un instant de flottement, les avant-bras des deux hommes s'entrechoquèrent dans un silence solennel.

Tout l'honneur sera pour moi. Bienvenue chez toi... Saigo. Si tu es prêt, nous pouvons commencer immédiatement.

Un sourire commun.

C'est tout ce que j'espérais. Avant de quitter les lieux, l'Exécuteur jeta un regard vers Kova. Respectueusement, il s'inclina légèrement. Je serais à tes ordres. Mais saches qu'un jour, je viendrais à toi pour reprendre ma place. En attendant... si la nouvelle de mon retour pouvait ne pas trop s'ébruiter, je t'en serais reconnaissant.

Alors l'Exécutrice-en-Chef acquiesça.

Ainsi soit-il, Faucheur. Puisse Mahriser te guider sur la voie de l'Exécuteur Parfait, et puisse-tu devenir son Élu. Quant à moi, j'attends impatiemment le jour où nous croiserons le fer.

Dans un signe de respect mutuel, Saigo et Kova s'inclinèrent à nouveau, ensemble. Lorsqu'il se redressa, le Parricide inspira longuement. Enfin, il était de retour parmi les siens. Enfin, il était à nouveau un Exécuteur. Le chemin à parcourir était encore long. Mais il y parviendrait, sans nul doute.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

Dilon Deraborne

Messages : 5788
Expérience : 5035
Masculin Âge RP : 34

Politique : 245
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche3577/3577Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (3577/3577)
Vitesse: 758
Dégâts: 3275

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptyVen 8 Nov 2019 - 3:39

@Saigo : Bon RP, tu passes Pugiliste. Désormais, tu gagneras 10 points de vitalité, 20 points de vitesse, 30 points de dégâts par passage de niveau. Tu pourras utiliser des postures pour t'aider contre certaines créatures et certains personnages, et tu auras accès au bâton d'éther, également utilisé par les ensorceleurs. En revanche, ton inventaire est restreint : tu peux porter soit deux tonfas (non-fusionnés), soit un bâton d'éther, soit rien du tout. De plus, je t'offre 100 points d'expérience bonus et 20 pièces d'or pour ton passage de classe et ce très bon RP.

Tes 20 PO sont d'ailleurs utilisées pour changer ton titre en "Élu de Marihser".

Bonnes relaxations !



Dans un même temps, Doppel vient de faire sa demande de classe dissimulée.

@Doppel : Bon RP, tu passes Guetteur. Désormais, tu gagneras 10 points de vitalité, 45 points de vitesse, 5 points de dégâts par passage de niveau. Tu vas choisir une faction secrète aux yeux de tous (sauf des membres de ta faction), et ton rôle sera de préserver au maximum le secret de ton affiliation. En outre, ton identité reste secrète grâce au polymorphisme donc c'est bon pour moi.
De plus, je t'offre 100 points d'expérience bonus et 20 pièces d'or pour ton passage de classe et ce très bon RP.

En tant que guetteur, tu rejoins La guilde des éclaireurs, un endroit exclusivement dédié aux guetteurs...

Bon espionnage !




Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1496547651-banniere
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Sword-hd-png-sword-png-image-1920
Gardien-en-chef Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Blason14 - Dragonnier de Bronze Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Bronze13 - Rédacteur au Phénix Enchaîné - Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org En ligne
Contenu sponsorisé




Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Demande de classe/de changement de classe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

 Sujets similaires

-
» Premieres photos de la future nouvelle classe
» Demande d'agrément
» WTF ?
» Demande de Baptème de Farf
» Pédagogie du changement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Organisation :: Bureau des réclamations-