AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Oskar Gretter
Le Monde de Dùralas a précisément 2343 jours !
Dùralas, le Lun 30 Mar - 8:36
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Le Deal du moment :
Sélection d’ebooks gratuits en ...
Voir le deal

Partagez
 

 Demande de classe/de changement de classe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
AuteurMessage
Urua
Paladin

Urua

Messages : 230
Expérience : 1862
Masculin Âge RP : 28

Politique : 42
Métier : Forgeron d'armure - Maître Absolu
Titres:
 

(Diagoras, Mouss'queterre de Urua [Modifié][Emblème de la GZ]  +100, v+100, 50)

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche2297/2297Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (2297/2297)
Vitesse: 618
Dégâts: 979

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptyDim 28 Juil - 14:21

Paladin, Paladeux, Palatroiiiiiis!!!!!
Avez-vous déjà entendu l'histoire d'un des plus grands défenseurs des pauvres et des opprimés? Non? Laissez-moi vous faire voyager à travers le temps et l'espace jusqu'à l'instant où tout a basculé.

Ce jour, le soleil était d'une intensité rare au dessus de Stelleraë. Les murs de sable clair et la rue principale, une des seules à être pavées, réfléchissaient les rayons du soleil. On n'y voyait que les yeux plissés et on sentait la chaleur nous accabler de tous sens. Pourtant, une agitation inhabituelle faisait rage dans les faubourgs. Une foule était rassemblée en cercle, délimitant comme un ring une scène qu'on aurait eu peine à croire si on ne l'avait pas observé de première main.

Au centre il semblait y avoir trois types de personnes. La première catégorie était composé d'un tas informe recroquevillé sur le sol, s'il n'avait pas bougé, on aurait pu le prendre pour un sac en toile de jute de mauvaise qualité. La deuxième catégorie était formée d'une bande de détrousseurs légèrement mieux équipé que ceux qu'on pouvait croiser sur les grands chemins. Ceux-là avaient l'air plus propres, plus organisés et leurs armes étaient forgées, non récupérées au hasard des escarmouches. Le troisième groupe n'était pas un groupe à proprement parlé mais considérant sa taille, on pouvait s'y méprendre. Il s'agissait d'un lion, doté d'un plastron qui avait déjà bien vécu, tenant une lame bien fine pour une telle patte et les dents découvertes.

- Vous n'auriez jamais du vous en prendre à lui! Il a durement travaillé pour gagner cet or et vous n'avez aucun droit de vous en emparer! retentit la voix, pareil à un grondement de tonnerre.

Les bandits se mirent à rire à gorge déployée. Le chef s'avança, un sourire narquois aux lèvres et un long couteau tenu négligemment le long de sa cuisse, comme s'il doutait de devoir s'en servir.

- Et depuis quand on ne prend que ce sur quoi on a des droits? On vole et on détale, c'est aussi simple que ça. Tu vas faire quoi minou? La garde n'arrivera jamais à temps pour te sauver! Tu vas...

Le jeune et bel homme n'eut pas le temps de finir sa phrase que le plat d'une épée large comme le bras d'Urua frappa son crâne, l'envoyant au tapis pour y rester.

- Moi je peux arriver à temps. Si vous voulez survivre, vous pouvez encore partir. Si vous voulez mourir, je pense que messire Löwen ne verra pas d'inconvénient à ce que nous vous y aidions.

Les paroles avaient été prononcées d'une voix douce. La foule tourna son regard comme un seul homme vers ce nouveau personnage qui venait d'entrer en scène. Mis à part ses yeux gris et une barbe poivre et sel, pas un pouce de peau n'était visible. On eut dit une carapace entièrement faite d'acier argenté et doré, fabriquée autant pour impressionner que pour être diablement protectrice.

Les brigands ne demandèrent pas leur reste et détalèrent, laissant même leur chef au sol, inconscient. Le temps que le guerrier félin se remette de ses émotions et fasse disparaitre sa colère, le deuxième combattant avait rengainé et rassurait le vieux chercheur d'or au sol, le confiant aux bons soins d'un aubergiste qui promit de l'aider à se requinquer.

- Tu as bien agi mon ami, tu as le cœur pur des paladins, je suis heureux de savoir que la nouvelle génération n'est pas aussi décevante que nous le craignions.

Sur ces paroles, il posa une main entièrement gantée sur l'épaule d'Urua et s'en fut, probablement vers d'autres contrées, d'autres pauvres hères qui auraient besoin de ses services. Voilà un conseil que le lion ne serait pas prêt d'oublier. Comme vous le savez, il est maintenant connu de tous pour ses exploits innombrables et quiconque entend son rugissement sait qu'il va devoir rendre des comptes rapidement et généralement peu agréablement.


Codage par Libella sur Graphiorum




RP: 3/3____________________________________________________________Arène: 1/3
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Signa12
Revenir en haut Aller en bas
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

Dilon Deraborne

Messages : 6075
Expérience : 5420
Masculin Âge RP : 35

Politique : 266
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche3642/3642Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (3642/3642)
Vitesse: 803
Dégâts: 3400

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptyDim 28 Juil - 15:37

@Urua : félicitations, tu passes Paladin ! Désormais tu recevras 45 de vitalité/5 de vitesse/10 de dégâts par passage de niveau. De plus, je t'offre 70 points d'expérience et 20 pièces d'or pour ce bon RP.

Bonne justice !

PS : j'ai vraiment ri pour le GIF...




Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1496547651-banniere
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Sword-hd-png-sword-png-image-1920
Gardien-en-chef Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Blason14 - Dragonnier de Bronze Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Bronze13 - Rédacteur au Phénix Enchaîné - Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org
Verrücter Wolf
Technophile

Verrücter Wolf

Messages : 109
Expérience : 874
Masculin Âge RP : 25

Politique : 01
Métier : Mineur - Expert
Titres:
 

( G.O.L.E.M +360, 150, v+290, contre-coup de 80)

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche510/510Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (510/510)
Vitesse: 350
Dégâts: 1360

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptyLun 12 Aoû - 23:27

Mon rêve




Quand j’étais enfant mon père m’a beaucoup raconté les histoires d’un grand héros nain qui voyager partout avec son golem. Il a traversé de nombreuses contrées et terrassé de nombreux adversaires.
Depuis lors j’ai eu envie de faire la même chose que lui, voyager à travers le monde pour y découvrir d’incroyable chose et pouvoir vivre de véritables combats sanglants !

Et me voilà vingt ans plus tard devant la guilde des Technophiles… Je me rappelle il y a encore quelques mois, je venais souvent ici, rentrer par cette porte en bois massif et aller observer les diverses armes, armures et accessoires disponibles à la vente pour les Technophiles.
Enfin, enfin, je vais pouvoir rentrer dans ce corps d’aventuriers, mon rêve…

Je suis tellement excité que mes mains en tremblent. En un clin d’oeil, je me remémore toutes les aventures qui me sont arrivées. J’ai failli mourir a de nombreuses reprises, mais j’ai toujours su m’en sortir… quelques fois grâce à une chance inouïe, mais quelques fois grâce à mon intellect qui m’a permit de monté une stratégie contre un ennemi que je n’avais jamais vu ni entendu parler comme ce monstre des Dunes que j’ai combattu après avoir rencontré une personne très gentille du nom de Ragnör ou bien la fois ou je devais combattre tous en protègent Holy, qui c’est très bien défendu même si elle a failli y rester par ma faute…
Je me rappelle aussi de Lindorië… Quel est son secret ? Quel est ce rêve que j’ai fait ? Je dois le découvrir.

Après m’être pris de nostalgie, quelqu’un me sort de ma rêverie, c’étais Le Vieux qui m’avais recueilli après ma fuite du territoire de Motch'Hollow.

- « Alors Verrücter, tu as enfin rempli les conditions qui te permettront de réaliser ton rêve ? »

« Ohhhhh Le Vieux !! Comment allez-vous ? » Tout en disant cela, je cours dans sa direction et m’arrête d’un coup sec devant lui.

Il n’a même pas bronché ni eu peur, en même temps il me met au tapis si facilement…. L’Habit ne fait pas le moine comme on dit… Hein quoi ? C’est quoi un moine ?….

Je le prends dans mes bras et je lâche une larme en le remerciant.

« Tu vas enfin pouvoir débuter ton voyage ? Tu vas aller découvrir le monde et prendre en expérience au combat pour ensuite te venger du compte ? » Dit-il d’un air grave.

« Oui. »

Il m’assène un coup de poing sur la tête qui m’oblige à mettre un genou à terre.

« Promets-moi que tu n’iras jamais à la rencontre du compte avant de pouvoir me battre… et qu’importe le nombre de compagnons que tu auras avec toi. »

Il avait un regard noir, un regard meurtrier… j’avais peur.

« Comment ça des compagnons ? » Dis-je d’une petite voix.

« Tu ne pensais quand même pas faire un si long voyage initiatique sans te trouver de fidèles amies à qui tu pourrais confier ta vie sans hésiter ? Et puis tu sais que j’ai des oreilles partout et une de mes connaissances a entendu une conversation très… intéressante. Tu aurais eu affaire à Ragnör et celui-ci t’aurait proposé de rentrer chez les Kaza. »

« Tu sais que tu me fais peur parfois ?

Il rigole.

- «Et oui, je compte le faire. Est-ce une mauvaise idée maitre ? »

« Non point du tous, tu te feras la main plus rapidement et tu pourrais même te faire un nom ! Les Kazariens sont réputés pour avoir formé de formidables guerriers. Déjà ce Ragnor sera un très bon allier. »

« Je ne recherche pas la célébrité, vous le savez et je ne veux pas être amis avec lui pour simplement lui demander des choses, je.. Ne sais pas comment dire..»

« Oui je comprends ce que tu veux dire et je suis tout à fait d’accord avec toi.

Il marque une courte pause.

« Et tu dois savoir… Qu’un aventurier tel que toi ne peut passer inaperçue, attend toi qu’un jour même si cela est dans longtemps, ton nom sera chanter par les troubadours dans les auberges et ce sera toi et les autres grands aventuriers de cette époque qui montrerez le chemin aux futures générations. »

Je lève les yeux vers le ciel, au même moment une forte bourrasque survient. J’ai comme l’impression que le ciel lui-même me dit qu’il est temps, les nuages qui ne bouger pas il y a une seconde ce dirigent dans la direction que je me suis donnée.

Je regarde mon maitre, je l’embrasse sur le front, me mets à genoux et lui fais la promesse de venir le défier en combat singulier lorsque je penserais que je serais prêt.

Il pose sa main sur ma tête et prononce une phrase que je suis incapable de comprendre. Je me relève.

« Va ! »

Je me retourne et rentre dans la bâtisse.








Tout vient à point à qui sait attendre


Couleur parole:
 


Merci à Hioana pour mon avatar !! qu'elle n'a malheureusement pas pu finir a cause d'un problème d'ordre matériel.
Revenir en haut Aller en bas
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

Dilon Deraborne

Messages : 6075
Expérience : 5420
Masculin Âge RP : 35

Politique : 266
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche3642/3642Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (3642/3642)
Vitesse: 803
Dégâts: 3400

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptyMar 13 Aoû - 2:00

@Verrücter Wolf : Bon RP, tu passes Technophile. Désormais, tu gagneras 10 de vitalité, 5 de vitesse, et 20 de dégâts/niveau. Tu utiliseras les armes technophiles, pourras faire des fusions, et tu pourras acheter tes équipements dans les boutiques spéciales de BaldorHeim. De plus, je t'offre 90 points d'expérience bonus et 20 pièces d'or pour ton passage de classe. 

Bonnes fusions !

Pour officialiser ta demande chez les Kazhariens faudra juste poster dans "choix d'une faction" Clin d'oeil




Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1496547651-banniere
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Sword-hd-png-sword-png-image-1920
Gardien-en-chef Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Blason14 - Dragonnier de Bronze Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Bronze13 - Rédacteur au Phénix Enchaîné - Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org
Holy
Virtuose

Holy

Messages : 256
Expérience : 1213
Féminin Âge RP : 19

Politique : 01
Métier : Forgeron d'A. - Apprentie
Titres:
 

(Flocon, cheval de Holy +50, v+25)

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche645/645Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (645/645)
Vitesse: 310
Dégâts: 350

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptyMar 13 Aoû - 14:30

Une virtuose qui n'est pas toute seule



♫♫♫♫♫♫♫

Parfois, pour gagner un combat, il ne suffit pas d’être le plus fort ou le plus féroce, mais simplement le plus doux, le plus empathique possible et avec une volonté de fer. C’est ce que je compris ce jour-là, ce pourquoi on m’a doté d’un pouvoir si particulier, ressentir les émotions d’autrui, apaiser les esprits et remplir les cœurs de joie. Vous ne comprenez peut-être pas où je veux en venir, ne vous inquiétez pas, tout prendra sens d’ici peu.

Ce soir-là, oui toutes les histoires doivent commencer par « ce soir-là ou ce jour-là, c’est la règle, donc, ce soir-là, je jouais de ma fidèle flûte, comme presque tous les soirs puisque c’était mon métier, un nouveau morceau de ma création qui plus est, et mon carnet était ouvert sur la page de la partition, mais évidemment ce détail n’a aucun intérêt pour le récit à suivre.

Jusque-là rien d’inhabituel, mais alors que je finis le concert et que je commençai à ranger l’instrument dans son étui de cuir, un homme se leva, chose anodine me diriez-vous, mais il ne fit pas que se lever, il frappa au visage un homme assis tout près de lui. L’assemblée eue un sursaut d’effroi et je sentis une certaine tension se créée dans la salle de l’auberge. L’homme frappé ne comptait pas rester planter là sans rien faire, il riposta, bien évidemment et le chaos ne tarda pas à régner. Chaise, table et banc volèrent en tous sens dans cette bataille générale.

Je vis au loin le propriétaire des lieux tenter de calmer la cohue sans succès, il se prit même un coup dans le nez, le pauvre. Paralysé par l’impuissance, je restais immobile sur ma chaise contemplant avec douleur ces personnes devenue enragées.

« Mais fais quelque chose ! » Me cria cette voix qui revenait souvent dans ma tête dans ce genre d’occasion.

Je sortis brusquement de ma stupeur, « Mais que puis-je faire ? » Lui demandais-je d’une voix paniqué.

« Calme-les, tu as ce pouvoir en toi, Holy, absorbe leurs colères et change là en sérénité.

-Comment ? Je suis incapable de faire ça. »

Je me sentais perdue, me demandant ce qu’était cette voix une fois de plus, et comment voulait-elle que je calme toutes ces personnes, visiblement devenues folles.

« Elles ne sont pas folles, mais légèrement un peu trop alcoolisées, utilise le pouvoir de la musique, apaise les esprits et remplie leurs cœurs de joie, j’aurais beaucoup de chose à t’apprendre … »

La présence dans mon esprit se retira, cet échange semblait avoir duré une éternité, pourtant, seules quelques secondes c’étaient écoulées.

« Apaise les esprits, et remplie leurs cœurs de joie … Chuchotais-je pour moi-même tout en sortant ma flûte, cela pourrait faire une jolie introduction de chanson ! »

Alors je portai l’instrument à mes lèvres, et entrepris de jouer un morceau simple, doux, mais joyeux. Une lueur bleutée s’échappa de mon instrument, enveloppant chaque personne présente dans la pièce, mais personne ne sembla la remarquer. Ils ne pouvaient voir la magie, tout simplement. Peu à peu, les clients de la taverne se calmèrent, comme si leurs différents n’avaient jamais existé. Si quelqu’un avait regardé mon visage à cet instant, il aurait pu remarquer qu’un de mes yeux était devenu marrons, signe que la magie affluait dans mon corps.

Je sentis alors les esprits s’apaiser, la colère disparaître et la joie remplir les cœurs des gens. Certains se mirent même à danser, et beaucoup rigolèrent à de bonnes blagues. Soulagée d’avoir pu éviter la catastrophe, je pus enfin sortir de la taverne pour profiter de l’air frais de la nuit et de mes nombreuses interrogations.


♫♫♫


J’aurai pu dire « Fin » à cette histoire, mais elle n’aurait pas été complète car je me posai bien trop de questions, comment j’avais pu faire ça ? Résonner toutes ces personnes hors de contrôle rien qu’en jouant un air de flûte ? Ce « pouvoir » me paraissait terrifiant, que pouvais-je faire avec ça ? Je n’ignorais pas que la musique que je produisais avait un effet sur les gens, mais de là à modifier carrément leurs comportements, ça n’était jamais arrivé…

Les étoiles brillèrent de mille feux et la lune ronde éclairait la terre. Perdue dans mes pensées, je sursautai alors qu’un chien-loup apparut sous mes yeux, j’eu un mouvement de recul, dénudant mes dents, avant de me rendre compte que l’animal immobile était irréel, translucide et à la fourrure bleutée.

« Je fais partie de toi Holy, me dit la créature sans bouger les lèvres. »

Je ne compris pas vraiment ses propos au départ, mais je reconnus la voix qui me parlait souvent. J’attendis qu’elle continue :

« Tu voulais savoir ce que j’étais, ce qu’est cette voix dans ta tête, il est temps que tu le sache, ton pouvoir grandit et moi avec, visiblement.

-Comment ça, Mon pouvoir ? Quel pouvoir ? Je ne comprends pas, je n’ai plus fais de crises depuis des mois, au lieu de ça je transforme une taverne pleine de gens ivres en gentils petits agneaux et je parle à un fantôme qui ressemble à mon amie imaginaire lorsque j’étais enfant. »

-C’est toi qui m’as créée lorsque tu étais toute petite. » Continua la chienne-louve en ignorant ce que j’avais dit. « Grâce à la force de la lune et à la magie qui coule dans tes veines, faible à cette époque-là, je suis née dans ton âme. J’ignore comment, mais je suis devenue ton guide. Je n’étais pas juste le fruit de ton imagination, souviens-toi, tu jouais avec moi à chaque pleine lune lorsque nous étions chiots et que tes frères te semaient lors de vos jeux, tu n’as jamais étais une championne à la course.

-Mes parents me tannaient pour que j’arrête de parler de toi, Lune … » Répondis-je, pensive.

En effet, je me souvenais très bien du nuage bleuté qui me frôlait et me chatouillait. L’image de mon amie n’était pas nette alors. Je m’amusais à lui courir après et puis vice-versa, mais ce nuage n’apparaissait qu’à la pleine lune, comme ce soir-là.

« Je te vois mieux que dans mon souvenir.

-Lune, c’est comme ça que tu m’appelais …  Oui, j’ai pris en force, je le sens, répondit-elle en remuant la queue.

-Mais si tu fais partie de moi, comment ai-je pus t’oublier ? Pourquoi ne pas m’avoir dit avant qui tu étais ? Et c’est quoi le rapport avec ce que j’ai fait dans la taverne tout à l’heure ? »

Son mouvement de queue cessa, apparemment, ce fut un souvenir douloureux pour elle. Mais j’avais besoin de réponse.

« Comme tu l’as dit toi-même, lorsque tu étais enfant, tes parents ne voulaient pas que tu crois en moi, ils croyaient que tu risquais de devenir folle, comme ces gens qui croient voir des fantômes, et contrairement à ce qu’ils ton laissaient paraître toutes ces années, ils avaient peur de ce que tu pouvais devenir. Oh, évidemment, tu n’es pas née avec un instrument dans les mains, mais à ta naissance, tu étais entouré d’une lueur bleutée. La sage-femme mit ta mère et ton père en garde, car un thérianthrope ordinaire ne luit pas de cette façon à la naissance.

Tu n’as jamais étais une thérianthrope ordinaire d’ailleurs, toujours calme, sans excès de colère ou perte de contrôle comme tes semblables.  Parce qu’en réalité, j’ai toujours étais présente pour l’en empêcher. Alors qu’en tu as commencé à parler de moi, tes parents te répétaient sans cesse que je n’existais pas et tu as fini par les croire et m’oublier.

Alors je me suis tu. J’étais toujours en toi, bien évidemment, mais je me forçais à ne pas intervenir, même lors de ces crises comme tu les appels. En réalité, c’est toi qui les provoquais, inconsciemment bien sûr. Tu absorbais les émotions des personnes autour de toi de manière … violente, mais tu ne pouvais pas les emmagasiner toutes sans conséquences, ça créait un conflit avec ton esprit qui voulait les rejeter pour ne pas être submergé.

Quand ton maître musicien est mort, j’ai bien crus que tu allais le suivre, et moi avec par la même occasion. C’est là que j’ai décidé d’intervenir pour te montrer comment simplement frôler son esprit et non te noyer dans ses émotions, et depuis, je tente de t’aider à rester en vie. Je dois dire que ces temps-ci tu as tendance te mettre en danger plus que nécessaire.

Si je ne t’ai pas dit tout ça avant, c’est parce que j’avais peur que tu me rejettes si tu ne me voyais pas réellement, mais je ne peux apparaître que sous la pleine lune, et avec ta fâcheuse tendance de te cacher de ses rayons, je ne trouvais pas le bon moment … Et je ne voulais pas que tu aies une mauvaise image de tes parents, ils t’ont toujours aimés.
»

Je la laissai parler jusqu’à la fin de son récit sans l’interrompre, tant il me chamboula. Ne m’étant jamais douté que mes parents puissent avoir peur de moi, ils étaient si gentils, toujours là pour moi. Et que cette magie que j’ai en moi aurait pu me tuer …

« Je suis désolé de t’avoir oublié, Lune, mais je ne t’aurais jamais rejeté. Mais alors, je suis quoi au juste si je ne suis pas une « thérianthrope ordinaire ? »

-Ton cas n’est pas si rare que ça, tu as une affinité particulière avec la magie de la musique, on nomme les personnes comme toi des virtuoses. »

D’un coup, tout pris un sens sous mes yeux, dès lors que je prenais un instrument dans les mains, une sorte de connexion s’établissait entre lui et moi, et à chaque fois que j’en jouais, il se passait des choses merveilleuses, je le sentais. Je me mis à rire seule, bientôt accompagné par mon guide spirituel. On profita le restant de la nuit du temps que la pleine lune nous offrait. Peut-être qu’un jour Lune sera capable de se matérialiser sans avoir besoin de la force de cet évènement.


A présent, je peux terminer mon récit par le mot « Fin ».


Revenir en haut Aller en bas
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

Dilon Deraborne

Messages : 6075
Expérience : 5420
Masculin Âge RP : 35

Politique : 266
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche3642/3642Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (3642/3642)
Vitesse: 803
Dégâts: 3400

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptyMar 13 Aoû - 19:06

@Holy : Tu deviens donc Virtuose, tu gagneras désormais 10 de vitalité, 10 de vitesse et 10 de dégâts/niveau. Tu utiliseras les instruments de musique dans lesquels tu pourras placer des partitions magiques. Tu n'auras qu'une place dans ton inventaire d'armes et tes attaques réussies toucheront à chaque fois tous tes ennemis. Ta boutique se trouve ici. Tu gagnes également 75 points d'expérience et 20 pièces d'or.

Bonnes compositions musicales !




Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1496547651-banniere
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Sword-hd-png-sword-png-image-1920
Gardien-en-chef Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Blason14 - Dragonnier de Bronze Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Bronze13 - Rédacteur au Phénix Enchaîné - Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org
Sobek Elpoemer
Thaumaturge

Sobek Elpoemer

Messages : 82
Expérience : 732
Masculin Âge RP : 25

Politique : 11
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Calebasse démoniaque, +200, v+200, Calebasse Piñata : Les récompenses en pièces d'or de fin de combat concernant les tours passés sont multipliées par 10 [le voleur aura le droit à une multiplication par 20])

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche1694/1694Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (1694/1694)
Vitesse: 308
Dégâts: 741

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptyLun 2 Sep - 16:37


La voix de Faustus Fortuna venait de derrière l'immense porte en marbre, close, du salon Gaspiel. Il était minuit et l'horloge sonna les douze coups de manière parfaitement rythmée, machinale, lorsque Sobek Elpoemer ouvrit le passage.

Aujourd'hui se tenait le moment le plus important de son existence, en cette soirée il allait s'émanciper de tout apprentissage pour devenir un Sorcier de la cabale. Ce soir il gagnait le titre honorifique de Thaumaturge et le droit d'assister aux Sabbats, réunions, et surtout d'y exprimer ses opinions.

Le rituel avait été préparé depuis longtemps. La salle baignait dans une obscurité combattue par quelques cierges, tenus par des adorateurs alignés en haie d'honneur, tandis que les convives -des nobles de la Cour Vampire, ainsi que les plus importants fidèles de Faust- se tenaient debout de chaque côté, tous en toge rouge et noire, à genoux devant son Éminence le Pontif Fortuna dans son luxueux costume noir et blanc, assis sur un trône d'or et macassar une Sainte Couronne d'ébène sur la tête. Lorsque le concerné entra dans la salle, la tête haute dans une robe noire cousue durant des semaines par le Couturier Royal de la Cour lui-même, tous se levèrent.

- Bénit soit le Thaumaturge, car les Lumières Mortes l'ont éclairé, Lui seul, afin qu'il ne guide le monde dans sa sérénité. officia Faust.
- Béni soit-il. reprirent les fidèles.

Sobek s'avança, et tous se courbèrent en une vague parfaitement coordonnée à sa marche, jusqu'à atteindre la marche de pierre qui le séparait de son Maître et Pontif, sa Sainteté Fortuna devant lequel il s'agenouilla.

- Aujourd'hui j'implore l'absolution, je mue pour me donner tout entier à l'extase de la dévotion totale. Corps et âme je me voue à Vous, mon Père. récita-t-il en murmurant, avant d'embrasser les pieds nus du Maître.

Il sentit la main de celui-ci caresser son crâne, et y verser le Sang Noir sacré. Cette relique inhumaine parvenue des mains du Vicomte, qui avait œuvré toute sa vie à sa confection. Un breuvage d'origine inconnue dont Faust seul avait désormais le secret, mais une chose était sûre, le Sang ne venait d'aucune créature répertoriée.
Sobek Elpoemer leva une main implorante sans lever les yeux, tête baissée, et son Père y déposa une fiole. Le moment était enfin venu.

- Bois, ceci est son Sang.
- Loué soit-Il.

Il bu, et leva enfin les yeux sur Sa Sainteté de laquelle il baisa les mains.

Autour de lui la nuit semblait s'être infiltrée dans la pièce, il ne voyait plus rien, et entendait seulement une cantatrice entamer une symphonie religieuse, sacrée. Le contact de la chaire de Faust était la seule connexion le reliant désormais à la réalité, et, comme il sentait le sang intoxiquer son organisme, Sobek se laissait porter par delà les limites du réel dans cette obscurité omniprésente. Le rideau était tombé depuis un temps qu'il ne savait quantifier lorsque dans le noir éclata un faisceau de lumière, une couleur tombée du ciel qui envahit son champ de vision tout entier. Sobek Elpoemer flottait dans une immensité aux couleurs irréelles, inconnues, si magnétiques que son corps en était accablé de spasmes extatiques.

- La félicité à ceux qui voient !
- Béni soit-il.

Il ne souvint pas de la suite, et perdit le fil du temps tandis que son esprit était projeté dans cet ailleurs surréaliste. Là où tout semblait se confondre, où le temps et l'espace se mélangeaient, distordus à leur extrême limite pour se figer et créer les Lumières Mortes, Sobek Elpoemer renaissait aux mains d'une force indicible. Son corps et son esprit étaient mis à nus, totalement soumis dans cette dimension hallucinée, prêts à recevoir ce qu'il sentait arriver.
En dépit de la préparation et la description fournie de la cérémonie par Faust, l'initié -et personne d'ailleurs- ne pouvait prévoir ce qu'il se passerait une fois le sang absorbé.

Une forme commençait à se dessiner parmi les brillances astrales, au début elle n'était que contours et impression, une sensation d'arrivée ; Il était là, et se manifestait à son disciple, lentement Il se dessinait. À nouveau, la notion de temps devenait si subjective que des siècles coulèrent avant que Sobek Elpoemer ne puisse affirmer l'achèvement de sa manifestation. Son aspect était indescriptible de beauté, Il demeurait une créature au-dessus de toute compréhension humaine, et sa simple vision procurait au sorcier une extase incontrôlable. Sobek riait et bavait, se laissait submerger par l'énergie environnante sans ériger de barrières -ce qu'il n'aurait pu faire de toutes manières- et Il entra finalement en lui.

Tout change. Les lumières entrent en éruption, chantent, hurlent, dansent, et se déversent dans la bouche ouverte du mage qui fait l'expérience suprême de l'épiphanie en un éclair fulgurant. Ses yeux s'ouvrent de nouveau sur la pièce du manoir Gaspiel, où le jour s'est installé, et c'est sous une couverture de lumière blanche que se relève Sobek Elpoemer, droit et altier dans sa robe. Personne n'a bougé, seuls les flambeaux des fidèles en haie se sont éteint, signifiant là le passage du temps.

- Tu es entré ici ignorant, et tu ressuscite ici touché par sa Grâce. Loué soit le Thaumaturge !
- Béni soit-il.

Mais le rite n'était pas terminé, il restait une dernière et ultime étape à accomplir. Déjà les valets et servants s'y attelaient, ouvrant la porte du salon pour laisser entrer une procession de danseurs de feu, femmes voilées, et hommes torse nus sur les épaules desquels trônait un cercueil en or massif. Faust, Sobek, et tous les invités demeurèrent droits le temps que l'on dépose le sarcophage devant le Pontif et le Thaumaturge.

On leva le conteneur mortuaire, et une vitre frontale laissa apparaître le cadavre parfaitement conservé de feu le Vicomte Sanglant de Spelunca. C'était la première fois que Sobek voyait l'individu de si près, et avait le temps de détailler calmement sa figure. L'homme apparaissait très jeune, d'une beauté virginale et si paisible.

- L'heure est venue. Son approbation vis à vis du Thaumaturge nous permet de clore l'existence d'un individu pour en commencer une nouvelle. Mes instruments, je vous prie.

On apporta sans attendre un étui en osier à sa Sainteté qui en extirpa avec adresse un couteau. D'un geste de main il fit s'ouvrir le couvercle du cercueil et offrit, en s'agenouillant face à Sobek, l'outil du sacrifice ultime.

- Mange. Ceci est Sa chaire.

Le banquet solitaire dura plusieurs heures, un temps pendant lequel Elpoemer dut dévorer l'entièreté de Lachlan Grey sans vomir -il n'en eut pas envie- et sans rien laisser si ce ne fut ses os. Un spectacle macabre, pour sûr, mais l'état de Sobek Elpoemer était altéré après son excursion dans l'Au-delà et le repas lui parut délicieux. Il avait terriblement faim. Terriblement faim !

Lorsqu'il eut fini on le déshabilla avant de le laver, et de lui apporter son sceptre autour duquel s'enroulaient deux serpents entrelacés. Le Caducée du Thaumaturge servirait à ses magies, et était symbolique du remède qui pouvait tout aussi bien devenir poison selon le dosage. On termina par l'installer sur le trône de Faust, qui se tint à ses côtés, agenouillé, et le laissa clore l'assemblée en lui cédant la tête du Sabbat.
La voix de Sobek se leva, froide et déterminée, tandis que ses yeux brillaient de milles feux iridescents.

- Mes frères, mes sœurs. Je suis à présent Thaumaturge au service de la famille Gaspiel, investi par Ses pouvoirs et adoubé Sorcier par Sa Grâce, prosternez-vous. Faust ne put retenir un regard vers celui qui d'habitude si discret, donnait désormais dans l'impératif, mais Sobek ne le remarquait nullement, et continuait de porter un regard de fer sur son public.

Tous se prosternèrent.

- Loué soit-Il.
- Béni soit-Il.

Une fois seul dans la pièce, le Thaumaturge renvoyait Faust et se tenait un moment sur le trône, à en caresser les contours, à s'imprégner de son coussin de velours et tâter son nouveau sceptre. À ses côtés se tenait le cercueil d'or, encore ouvert, dont la porte vitrée renvoyait son reflet au magicien.
Il constata une dent cassée au niveau de ses canines, et s'étonna de ne pas l'avoir remarquée jusqu'ici, avant de rire et de passer un doigt sur le vide buccal. Lorsqu'il retira l'index de sa bouche, la dent avait repoussé.
Le sorcier se rassit sur son trône, fièrement, et porta un sourire adressé au vide avant de pouffer silencieusement.

[Sobek Elpoemer devient Guérisseur]




Demande de classe/de changement de classe - Page 10 X6l3
Revenir en haut Aller en bas
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

Dilon Deraborne

Messages : 6075
Expérience : 5420
Masculin Âge RP : 35

Politique : 266
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche3642/3642Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (3642/3642)
Vitesse: 803
Dégâts: 3400

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptyMar 3 Sep - 0:50

@Sobek Elpoemer : Tu deviens donc Guérisseur, tu gagneras désormais 10 de vitalité, 10 de vitesse et 10 de dégâts/niveau. Tu pourras utiliser les dagues, les tonfas, les épées, les sceptres, les boucliers, ainsi que les équipements défensifs classiques. Tu auras la possibilité d'utiliser un dé soin au lieu de lancer une attaque. Et, en tant que guérisseur, tu pourras également fabriquer les potions de type remèdes, puis les revendre à l'HDV, ou les utiliser en combat (à hauteur d'une potion/tour). Tu gagnes également 95 points d'expérience et 20 pièces d'or.

Bonnes guérisons !




Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1496547651-banniere
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Sword-hd-png-sword-png-image-1920
Gardien-en-chef Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Blason14 - Dragonnier de Bronze Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Bronze13 - Rédacteur au Phénix Enchaîné - Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org
Saigo
Élu de Marihser

Saigo

Messages : 164
Expérience : 1529
Masculin Âge RP : 26

Politique : 30
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 

(Corbac, corbeau de Saigo [Modifié] +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche1280/1280Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (1280/1280)
Vitesse: 824
Dégâts: 976

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptyMar 5 Nov - 19:10

Ô Mahriser, divin protecteur de la Tour Noire.
Que tes griffes soient mes poings et me prêtent la force d'abattre des montagnes.
Que ton souffle brûlant réduise mes ennemis en cendres.
Que ton aura de puissance inspire le respect de mes alliés et la crainte de mes ennemis.
Que tes ailes m'abritent des couards tapis dans les ombres.
Que ta force sois mienne.
Mon destin est entre tes mains.
Une fois encore, donne moi la force de t'honorer.

Un vent glacial venait fouetter son torse nu, impitoyablement. Agenouillé au sommet d'un pic des Baldors, Saigo communiait avec les Dieux. Les yeux clos, regard tourné vers le ciel, le stryge noir implorait la clémence du Dragon Blanc.

Il avait entamé l'ascension en début de matinée, après avoir fait un tour par son camp de base, établi dans une grotte basse de la chaîne montagneuse. Il y avait récupéré la dague que lui avait offert un Adepte des Écailles, qu'il avait croisé peu après son réveil, ainsi qu'un petit sac en toile, récupéré sur le cadavre d'un marchand, qui se rendait vers BaldorHeim. Ce n'était pas l’œuvre de l'Exécuteur, mais tel un charognard, il avait récupéré les rares ressources laissées par le ou les meurtriers. Un morceau de pain sec et une pomme, rapidement dévoré. Depuis, ce petit sac lui avait été bien utile pour emmener quelques victuailles avec lui, lors de chasses amenées à s'éterniser un petit peu. Cette fois, nulle nourriture, le stryge noir avait simplement récupéré quelques pierres pour aménager un autel de fortune, une fois parvenu au sommet des montagnes.

Quelques semaines après sa résurrection, Saigo avait déjà repris des couleurs. Dans un premier temps, il avait surtout récupéré une partie du poids perdu, tant et si bien qu'il n'avait plus rien de rachitique. De plus, la discipline de fer à laquelle il s'astreignait lui avait permis de regagner une partie de ses capacités. De l'endurance, déjà. De la force, ensuite. Ses journées ressemblaient traits pour traits à son passé d'apprenti Exécuteur. Un réveil aux aurores, un footing d'une heure sur un parcours vallonné, un petit déjeuner frugal, puis un entraînement jusqu'au coucher du soleil, avec une seule pause au zénith, pour un rapide repas, suivi d'une petite heure de méditation. Une discipline de fer, de la volonté et de la foi, telle était la recette de son rapide retour à un niveau... insuffisant. Mais bien moins inquiétant que quelques semaines plus tôt.

Depuis le début de la journée, quelques fins flocons de neige tombaient mollement sur la roche froide. Les particules blanchâtres virevoltaient au gré du vent, tandis que Saigo, en communion avec les Dragons, ne ressentait plus le froid. Bien au contraire. Ce fut d'abord une douce chaleur qui envahit son être, irradiant de sa plaie mortelle, récemment entièrement refermée. Très vite, cela devint une brûlure, des plus inconfortables. Il ne neigeait plus, il n'y avait plus de vent. Tout devint pourtant plus blanc que jamais. Saigo serrait les dents, désireux de ne montrer ni crainte ni douleur face à cette sensation d'être carbonisé de l'intérieur. Allant au-delà du mal, il se remit debout, non sans peine, et ouvrit les yeux vers le ciel.

Alors il vit.

Irradiant dans un halo d'un blanc aveuglant, Mahriser se tenait devant lui. Surpuissant, majestueux, inatteignable, le Dragon Blanc toisait le stryge noir de toute Sa grandeur. Tétanisé, l'Exécuteur se retrouvait soudainement incapable d'esquisser le moindre mouvement, ou de bredouiller le moindre mot. Mais ce n'était pas nécessaire. Il n'y eut nul dialogue, seulement des actes. Dans un hurlement furieux, le Dragon légendaire projeta sur son rejeton un torrent de flammes. La peau de Saigo se mit à fondre à vue d’œil. D'abord les os de ses doigts devinrent visibles. Le reste du squelette suivit rapidement. Le Parricide voulait hurler, mais il n'en faisait rien. De poussière et os broyé de ses ennemis, il revenait à son état naturel. Celui de mort.

Enfin il renaissait vraiment.

Une bourrasque glaciale le ramena à la réalité. Debout, sur le toit du monde, torse nu, Saigo était un homme nouveau. Baigné dans les flammes divines de Mahriser, il avait été purgé des péchés qui avaient menés à son retour. Nettoyé des affres de la magie noire, affront aux desseins du Dragon Blanc. Il avait été purgé et pouvait maintenant redevenir l'exemple qu'il se devait d'être pour ses congénères. Sur sa trachée, sa marque d'Exécuteur le brûlait comme au premier jour. Juste en dessous, la rune symbolisant sa résurrection scintillait d'un rouge inquiétant. Enfin, dans un alignement vertical parfait, plusieurs symboles ornaient désormais son corps. Sans pouvoir les déchiffrer, Saigo reconnaissait certains signes de l'ancienne langue draconique, cette même langue si chère aux Adeptes. Un sentiment de fierté l'envahit. Lui, le Parricide, l'Exécuteur-en-Chef déchu, le mort-vivant venu bafoué les préceptes des stryges noirs, avait été absout et adoubé par Mahriser.

Pour la première fois depuis que l'air avait à nouveau empli ses poumons, ses ailes se déployèrent entièrement.

Désormais, Saigo connaissait sa voie. Il en était intimement persuadé, bien qu'il n'ait aucune certitude tangible. Comme si le souffle de Mahriser pesait sur sa nuque, et guidait le battement de ses ailes. Sans hésiter, le chasseur bondit vers le vide, et se laissa planer jusqu'à la plaine. Tel un ange de la mort revenant hanter les terres de Dùralas, l'Exécuteur savait qu'il devait revenir là où tout s'était arrêté : au cœur même des cachots de la Tour Noire.

Son entrée dans la Tour elle-même passa relativement inaperçu. Dans le premier étage, celui des marchands et des visiteurs, le trafic était trop important pour que quiconque remarque réellement sa présence. Tout au plus percevait-il des murmures sur son passage, qu'il se fit un plaisir d'ignorer. Il se dirigeait immédiatement vers les sous-sols.

Le réfectoire des Exécuteurs était tel qu'il l'avait laissé. Jamais vide, toujours animé, et toujours un ou deux noms de prestige pour accueillir ceux qui osaient rendre visite à l'ordre que le monde craignait. Alors qu'il pénétrait dans la pièce, tous les regards se tournèrent vers lui... et le silence se fit. Quelques murmures, à nouveau. L'incrédulité, majoritairement, de revoir une silhouette qu'on pensait oubliée. Dix-huit mois, avait dit Axe. Un peu plus maintenant. La tête haute, le pas lourd, Saigo marcha lentement vers l'endroit exact où il avait expiré son dernier souffle. Il s'y tint dans un silence de cathédrale, tandis que les hommes et femmes présents pour assister à son retour envoyaient certaines recrues chercher les responsables les plus proches. Alors qu'un jeune, qui ne devait pas avoir plus de seize ans, passait à sa droite, l'ancien Exécuteur-en-Chef le retint par le col.

Je veux Shibata.

En attendant, Saigo prit place à la table où Onael l'avait pris au piège, avec sa petite fronde. Il avait réparé cette erreur, ne restait que Ventress. Son heure viendrait. Elle était devenue Main de la Mort, en compagnie de Katsuo Shibata, tandis que Kova Nabsci s'était installée sur le Trône de Cranes. Ces deux derniers entrèrent précipitamment dans le réfectoire en tête. Pas de trace d'Onyxia. Parvenu au centre de la pièce, ils se figèrent, incapable de décider quelle attitude adopter. Comment les blâmer ? Ce n'était pas tous les jours qu'on voyait un mort. La Main prit les devants.

J'ai du mal à croire que ce soit vraiment toi qui me réclame.

Saigo sourit, se leva et présenta son avant-bras à son allié d'un jour funeste.

Par la grâce de Mahriser, je me tiens devant vous tous aujourd'hui. Vivant. Absout.

Tu sais que tu ne peux simplement réclamer ton Trône comme un dû.

Je n'en ai pas l'intention. Pas tout de suite. Je suis encore bien trop faible. C'est justement pour ça que je t'ai demandé. Le Dragon Blanc a adoubé ma seconde vie, ces runes sur mon corps en témoigne. Désormais je souhaite suivre la voie de l'Exécuteur Parfait.

Mais... et le Jugement Blanc ? L'arme dont la légende raconte qu'elle a été forgée dans les flammes divines de Mahriser ?

Si tu t'en inquiètes également, c'est que cette relique est sans doute perdue pour les siècles à venir. J'ai été la lame de Mahriser, il est vrai. Mais baigné dans Ses flammes, je veux devenir son Élu. Alors réponds-moi, Katsuo : me fera-tu l'honneur de m'entraîner sur la voie de l'Exécuteur Parfait ?

Après un instant de flottement, les avant-bras des deux hommes s'entrechoquèrent dans un silence solennel.

Tout l'honneur sera pour moi. Bienvenue chez toi... Saigo. Si tu es prêt, nous pouvons commencer immédiatement.

Un sourire commun.

C'est tout ce que j'espérais. Avant de quitter les lieux, l'Exécuteur jeta un regard vers Kova. Respectueusement, il s'inclina légèrement. Je serais à tes ordres. Mais saches qu'un jour, je viendrais à toi pour reprendre ma place. En attendant... si la nouvelle de mon retour pouvait ne pas trop s'ébruiter, je t'en serais reconnaissant.

Alors l'Exécutrice-en-Chef acquiesça.

Ainsi soit-il, Faucheur. Puisse Mahriser te guider sur la voie de l'Exécuteur Parfait, et puisse-tu devenir son Élu. Quant à moi, j'attends impatiemment le jour où nous croiserons le fer.

Dans un signe de respect mutuel, Saigo et Kova s'inclinèrent à nouveau, ensemble. Lorsqu'il se redressa, le Parricide inspira longuement. Enfin, il était de retour parmi les siens. Enfin, il était à nouveau un Exécuteur. Le chemin à parcourir était encore long. Mais il y parviendrait, sans nul doute.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

Dilon Deraborne

Messages : 6075
Expérience : 5420
Masculin Âge RP : 35

Politique : 266
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche3642/3642Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (3642/3642)
Vitesse: 803
Dégâts: 3400

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptyVen 8 Nov - 3:39

@Saigo : Bon RP, tu passes Pugiliste. Désormais, tu gagneras 10 points de vitalité, 20 points de vitesse, 30 points de dégâts par passage de niveau. Tu pourras utiliser des postures pour t'aider contre certaines créatures et certains personnages, et tu auras accès au bâton d'éther, également utilisé par les ensorceleurs. En revanche, ton inventaire est restreint : tu peux porter soit deux tonfas (non-fusionnés), soit un bâton d'éther, soit rien du tout. De plus, je t'offre 100 points d'expérience bonus et 20 pièces d'or pour ton passage de classe et ce très bon RP.

Tes 20 PO sont d'ailleurs utilisées pour changer ton titre en "Élu de Marihser".

Bonnes relaxations !



Dans un même temps, Doppel vient de faire sa demande de classe dissimulée.

@Doppel : Bon RP, tu passes Guetteur. Désormais, tu gagneras 10 points de vitalité, 45 points de vitesse, 5 points de dégâts par passage de niveau. Tu vas choisir une faction secrète aux yeux de tous (sauf des membres de ta faction), et ton rôle sera de préserver au maximum le secret de ton affiliation. En outre, ton identité reste secrète grâce au polymorphisme donc c'est bon pour moi.
De plus, je t'offre 100 points d'expérience bonus et 20 pièces d'or pour ton passage de classe et ce très bon RP.

En tant que guetteur, tu rejoins La guilde des éclaireurs, un endroit exclusivement dédié aux guetteurs...

Bon espionnage !




Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1496547651-banniere
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Sword-hd-png-sword-png-image-1920
Gardien-en-chef Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Blason14 - Dragonnier de Bronze Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Bronze13 - Rédacteur au Phénix Enchaîné - Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org
Lashgob
Technophile

Lashgob

Messages : 54
Expérience : 962
Politique : 00
Métier : Mineur - Compagnon
Titres:
 

(Araignée mécanique +150, v+150)

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche865/865Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (865/865)
Vitesse: 363
Dégâts: 675

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptyMar 10 Déc - 10:40

Clés et limes en main, l'orque s'affairaient à la tâche depuis avant l'aube. Penchée sur la table de travail, elle ne remarqua pas l'activité croissante autour d'elle. Pas plus que le soleil levant.

Une vis tenue entre deux doigts fins, elle se redressa et la porta à hauteur du regard.

- Nah, cracha-t-elle en jetant négligemment la pièce derrière elle.

Le métal issu des forges du clan était de bonne qualité et à un bon prix car abondant. Mais les artisans locaux se révélaient bien plus compétents pour créer des lames ou des maillets que pour réaliser des pièces de précision. Un tiers de son outillage, tout au plus, était conforme à sa requête…

Répétant le processus avec une autre vis, Lashgob examina les stries métalliques. Longuement. Elle inclina la tête de côté. Plissa le regard. Retroussa légèrement le nez. Puis sans prévenir, elle porta la lime à hauteur de la petite vis qu'elle entreprit de raccourcis de gestes lents et précis. Un millimètre, tout au plus.

Minutieusement, elle vint glisser la petite vis à l'emplacement prévu à cet effet, plaquant contre le montant initial une feuille d'un autre métal légèrement doré, épaisse de quatre fois ce qu'elle venait de limer. D'un coup de tournevis, elle s'assura que les deux pièces seraient bien scellées, ce qui fut le cas. La vis coïncidait parfaitement. L'articulation , à laquelle était reliée la feuille, pivota avec fluidité et sans un bruit.

Cela en faisait deux de faites. Encore quatre de plus à réaliser. Toutefois, elle s'attela à une autre partie de son projet du jour. Vidant le contenu d'une besace sur la table, elle fit rouler une dizaine de joyaux qui captèrent les rayons de soleil. Réalisant ce qu'elle faisait à la vue de tous, sous une simple toile l'abritant de l'astre céleste grimpant dans le ciel, elle parcourut les autres clients matinaux de la taverne à ciel ouvert. Mais, aussi curieuse et atypique que soit son activité, personne ne semblait y faire attention. Pas plus qu'à la fortune qu'elle venait de révéler au grand jour. Rassurée, elle se reconcentra sur sa tâche.

Ces joyaux qu'elle s'escrima à faire entrer dans des chasses prévues à cet effet, elle les avait acheté le prix fort au seul orfèvre local. Un gobelin qui se faisait une plus-value indécente sur tout ce qu'il vendait. Toutefois, elle n'était pas parvenue à mettre la main sur le l'orque l'approvisionnant régulièrement. À ce qu'on lui disait, il baguenaudait dans la nature avec un minotaure des alentours de Kastalinn. Fichu baroudeurs, ils lui avaient coûté une petite fortune ! Mais qu'importe. Ces pierres précieuses étaient pures et rempliraient à merveille leur rôle d'accumulateur d'énergie.

Tout à son affaire, elle ne remarqua pas qu'un client s'était approché, observant l'avancement de son bricolage depuis l'autre côté de la table. Perplexe, son regard sautait du casque étrange et effrayant posé au bout de la table au caisson principal sur lequel l'orque s'escrimait à ce moment. Usant d'un tison enchanté pour générer une chaleur intense mais locale, elle s'efforçait de faire fondre et souder deux câbles de cuivre sans brûler les composants complexes juxtaposés.

- Mais tu fabriques quoi ? Interrogea-t-il après un moment.

Pas de réponse.

Examinant son œuvre d'un regard critique, elle l'inclina de côté afin d'avoir un meilleur éclairage. La lumière se refléta dans plusieurs des gemmes, ce qu'elle ignora pour plutôt s'assurer que les jonctions avaient correctement été effectuées. Satisfaite, elle se leva pour venir fixer un capot d'acier sur le dos du robot.

- Hein ? Réalisa-t-elle comme l'autre orc restait immobile à la regarder faire. Tu m'as parlé ?
- Je… nan laisse, j'ai ma réponse.

Ce sur quoi il tourna les talons pour aller s'installer à la table voisine, continuant à observer son manège en sirotant un verre d'alcool.

Revenant à sa tâche, Lashgob entreprit d'injecter davantage de lubrifiants dans les pistons, constatant que plusieurs rouages accrochaient un peu lorsqu'elle tentait de les bouger manuellement.

Achever et installer les autres membres sur leurs prises amovibles et consolider l'ensemble occupa la majeure partie de la journée à l'orque bricoleuse. Toutefois, le soir approchant sans qu'elle n'ait rien avalé, elle se permit de souffler un instant, appréciant le fruit de son labeur. Elle était finalement arrivée au moment critique.

Hésitante, Lashgob se pinça la lèvre. Mais prenant sur elle-même, la bricoleuse tendit le bras et effleura un cristal jaune sous le ventre de sa création. Un léger bourdonnement se diffusa dans le corps comme elle retirait sa main, l'organisme synthétique prenant brusquement vie.

L'araignée mécanique se dressa lentement sur ses multiples membres, sondant son environnement en silence. De petites diodes luisant sous les verres translucides simulant ses yeux clignotaient sans trahir la moindre émotion. Entrant en mouvement, l'arachnide mécanique pivota sur lui-même, examinant la taverne en plein air et les peaux-vertes curieux s'arrêtant pour la dévisager. Puis elle acheva sa rotation, ses six pattes cessant de bouger. Face à sa créatrice en frottant ses mandibules l'une contre l'autre.

Sans un mot, Lashgob tendit la main, offrant sa paume à l'animal artificiel. À l'étonnement des différents spectateurs, l'araignée vint frotter son "museau" contre sa peau, ses diodes clignotant de plus belle.

- Alors ? Murmura-t-elle avec orgueil en esquissant un sourire étiré d'une oreille à l'autre. Qu'est-ce qu'ils en penseraient de ça les Khazariens ?

[Lashgob veut devenir une Technophile !!]




Lashgob s'exprime en #00c720
Avatars credits:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/watch?v=7uXH5baOwcc
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

Dilon Deraborne

Messages : 6075
Expérience : 5420
Masculin Âge RP : 35

Politique : 266
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche3642/3642Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (3642/3642)
Vitesse: 803
Dégâts: 3400

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptyMar 10 Déc - 18:26

@Lashgob : Bon RP, tu passes Technophile. Désormais, tu gagneras 10 de vitalité, 5 de vitesse, et 20 de dégâts/niveau. Tu utiliseras les armes technophiles, pourras faire des fusions, et tu pourras acheter tes équipements dans les boutiques spéciales de BaldorHeim. De plus, je t'offre 85 points d'expérience bonus et 20 pièces d'or pour ton passage de classe. 

Bonnes fusions !




Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1496547651-banniere
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Sword-hd-png-sword-png-image-1920
Gardien-en-chef Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Blason14 - Dragonnier de Bronze Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Bronze13 - Rédacteur au Phénix Enchaîné - Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org
Ingvar
Barbare

Ingvar

Messages : 40
Expérience : 711
Masculin Âge RP : 58 ans

Politique : 22
Métier : Mineur - Apprenti
Titres:
 

(Rok, familier d Ingvar, +100, v+100, 50)

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche695/695Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (695/695)
Vitesse: 223
Dégâts: 815

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptyMar 31 Déc - 19:04

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Rune_i10

Les plaines d'Aràn sont entièrement recouvertes d'une épaisse couche de neige en cette période, formant un paysage magnifique qu'Ingvar ne se lasse pas d'observer, du haut de sa colline. Les minerais de fer qu'il vient de récupérer bien en poche, sur le chemin du retour pour Kastalinn, il peut observer les bêtes et créatures sauvages faire leur vie, habituées à ce climat, les troupeaux gratter le sol pour atteindre de l'herbe tendre à brouter, ainsi que les fermiers et leurs chiens qui les dirigent. Le géant respire un bon coup cette fraîcheur, se sentant bien, vivant, le vent se brisant contre son torse, ses pieds nus invisible sous la couche blanche, Rok le suivant tranquillement.

Après cette petite pause pour profiter de tout ceci, ils reprennent leur route, calmes et sereins. Une fois de retour, il va peut-être enfin rejoindre les Miliciens, se faire des frères et sœurs, avec qui il va pouvoir progresser, peut-être mieux comprendre sa magie, et apprendre à la maîtriser. Il va pouvoir protéger le Nord, respectant son propre désir, et la promesse qu'il a fait. Il doit devenir plus fort, pour retourner ensuite dans le Grand Nord, et poursuivre l'héritage de son père adoptif. Il rêve aussi d'y découvrir toutes ses beautés, que celles d'ici sont loin d'égaler. Se sentant débordant d'énergie, l'envie de se dépenser lui vient, et il se met alors à courir gaiement, à toute vitesse, traçant un sillon plus grand derrière lui.

Au loin, il finit par apercevoir des bâtiments, devenant plus net au fur et à mesure de son approche. Une grande ferme est bâtie là, énorme structure faite de rondins, de pierres, de glaise et de paille, entourée de plusieurs petites bâtisses, sans doute des lieux de vie pour les ouvriers et fermiers, d'une grange toute aussi grande, et d'une étable. Le tout est protégé par une palissade en bois le ceinturant entièrement, protection indispensable dans les plaines, pour se prémunir des dangers de la zone. Un troupeau de bêtes, dont il ne connaît pas le nom, paisse tranquillement à côté, petites, fines et maigres, avec de petites cornes, et faisant de drôles de « bêêêêê ! ». Stoppé dans sa course, Ingvar les observe, souriant et curieux.

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Rune_i10

Soudainement, l'ambiance change du tout au tout. La paix fait place à la peur. Des craquements sourds et des cris se font entendre de l'autre côté, en même temps que la Voix de la Terre se fait présente une nouvelle fois pour le nordien. Elle le traverse de toute part, lui faisant perdre pied. Elle est remplie de terreur, de douleur, le fait frémir et le torture de toute part. Serrant les dents pour ne pas hurler, plaquant les mains sur ses oreilles en vain, il sent aisément que quelque chose de terrible se produit, mais cela le torture sans le vouloir, lui fait rappeler une terreur passée. Pourquoi doit-il subir ça ?? Les cris se font entendre, plus fort, accompagné de fumée s'élevant de la grange. Un énorme bruit à lieu, et il observe une bonne partie du bâtiment s'écrouler. Il ne peut pas rester comme ça, ces gens sont en danger, et visiblement le même genre de danger qui a causé la mort de son Gran'papy ! Tentant de se concentrer au maximum pour ne pas faillir, rassemblant ses esprits, il frappe violemment la neige de son poing, et part en courant tenter de les aider, suivit par son ami élémentaire, très agité.

Arrivant du bon côté de la muraille, une scène d'horreur l'accueil, comme celle de son ancienne maison. Haletant sous ses efforts pour ne pas sombrer, il peut observer le mur de rondins complètement éventré, brûlé sur ses bords brisés. Le sol est parcouru de fissures se dispersant un peu partout, conduisant à la partie effondrée, réduit à un tas de gravats éparpillés au sol, certains cadavres à moitié enseveli dessous. D'autres se trouvent par-ci, par-là, dans des positions peu naturelles, et pour certain carbonisés en partie. Toutefois, cela n'a pas diminué la détermination des survivants à protéger leur foyer, armés de haches et de fourches, tentant de repousser une créature entièrement de pierre et de lave, quasiment aussi grande qu'Ingvar. Il commence à être habitué aux élémentaires de terre, bien qu'il ne connaît pas leur nom, mais celui-ci est étrange, agressif, et il peut ressentir comme un fort mal-être en sa présence.

L'élémentaire:
 

Sa colère montant d'un cran à la vue de ce carnage, il ne réfléchit plus, et fonce dans le tas. Il faut stopper cette créature. Les outils se brise sur sa roche solide, tandis que le géant arrive, les surprenant tous, et donne un violent coup de poing à l'ennemi. Surpris, ce dernier recule légèrement sous le choc, mais sans plus d'effets. Profitant de la situation, voulant commencer par mettre à l'abri les habitants, le nordien attrape sans tarder le bras de l'élémentaire, se brûlant la peau sur sa roche chauffée à la lave. Serrant plus fort les dents, il fait fit de cette douleur, et emploi toute sa force pour éjecter son ennemi hors de la muraille. Il se retourne alors rapidement vers les fermiers, les faisant reculer par son état de fureur.

« Allez vous mettre à l'abri ! Dépêchez ! J'm'occupe de ça ! »

Puis, sans faire plus attention à leur réaction, s'ils suivent son conseil ou non, il lance un cri de guerre à créer un éboulement, et fonce droit sur l'adversaire qui se relève. Serrant ses poings meurtris, il tente de continuer à l'éloigner, le frappant à la tête, coup après coup. Malheureusement, sa cible est trop résistante, et ne bronche quasiment pas, alors, Ingvar l'attrape sous les bras, l'enserrant dans les siens, et la force à reculer, à perdre du terrain, malgré les nouvelles brûlures que cela lui cause. Il ne sait pas quoi faire d'autres, il veut juste qu'il n'y ait pas plus de victimes, et peut-être gagner du temps pour il ne sait quoi. Ceci est sans compter sur la créature, qui le frappe alors puissamment dans le dos, un coup à briser le crâne d'un humain normal. Ayant l'impression de s'être pris un énorme rocher, il lâche sa prise, étourdit, avant de prendre un deuxième impact dans le torse, lui causant une violente douleur supplémentaire.

Trébuchant, le géant recule de plusieurs pas, se tenant le ventre des deux mains. Lutter contre lui-même et cet adversaire bien trop fort pour lui, en même temps, se révèle impossible... Il crache une gerbe de sang, et tente de se redresser, lorsque la Voix redouble d'intensité. Sa fureur continue de grandir. Il tombe à genou, totalement perdu entre la réalité et sa tête, perdant toute notion, criant de douleur alors qu'il a l'impression que tout son corps se brise sous ce son. Il ne veut pas, il veut continuer de lutter, il sait ce qui risque de se passer, mais ne peut rien faire. Il est en colère contre cette chose qui a causé ces dommages, ces morts. En colère contre lui-même, contre sa faiblesse. Et une colère encore plus violente répond instinctivement à la Voix.

« Corruption... Douleur... !!!! »

Il lâche prise, et sombre dans l'inconscience...

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Rune_i10

Ingvar crie soudainement de rage. Une rage puissante, primale. Une rage que rien ne peut arrêter. Il se redresse, comme s'il n'a aucune douleur, comme si aucune blessure ne l'affecte. Il fixe soudainement la corruption arrivant sur lui, et se jette dessus, lui donnant un coup surpuissant, l'envoyant bouler sur plusieurs mètres, avant de crier à nouveau. L'air autour de lui se réchauffe de plus en plus, faisant fondre à très grande vitesse la neige dans un très large périmètre alentour, alors qu'une lueur rouge vient au fond de ses yeux. Une lueur qui jaunit, puis blanchit, devient magmatique, tout comme les veines parcourant tout son corps. La température devient insupportable, alors que de la lave en fusion jaillit des pores de sa peau, la recouvre, et sèche en une carapace protectrice et bouillante, toujours active à certains endroits. Même de sa bouche sort une lueur volcanique lorsqu'il hurle à nouveau, faisant trembler légèrement le sol autour de lui.

Pendant cette transformation, l'élémentaire se relève, et revient à la charge, bien déterminé à éliminer cet importun. Un son résonne, son poing de pierre contre la joue droite du lavamancien naturel, qui ne bronche même pas. En réponse, un autre coup résonne, dans une gerbe de lave. La situation n'est plus la même, mais l'un comme l'autre souhaite la destruction pure et simple de son ennemi. Seulement, l'avantage revient désormais largement à Ingvar, totalement possédé par sa colère. Un déchaînement de puissance s'abat sur la chose, prenant coup après coup, en rendant quelques-uns sans le moindre effet. Le sol se carbonise littéralement autour de lui, ses pieds s'enfonçant même dans la terre, laissant une emprunte de roche fondue derrière lui, tandis que des craquements se font de plus en plus fort. Les pierres constituant l'élémentaire commencent à se briser sous la violence des chocs, et ce dernier faiblit. À cet instant, il est condamné. Le titan l'attrape à la tête, et l'écrase au sol, avant de l'éparpiller d'un énorme coup de pied.

Victorieux, il se redresse, et hurle de toutes ses forces, tel une éruption. Des cris de joie retentissent alors de la ferme, les hommes, femmes, et enfants, inconscients, s'approchant de leur sauveur. Stoppé net, le nordien se tourne vers eux. Toujours aveuglé, il ne voit que d'autres cibles à abattre, et commence à s'approcher d'eux. Les cris de joie redeviennent bien vite des cris de terreur...

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Rune_i10

Ces hurlements réveillent dans le géant de lave une conscience. Ingvar retrouve ses esprits, ouvre les yeux. Seulement, il a l'impression de flotter dans le vide, de ne pas avoir de corps physique. Que se passe-t-il ? Il peut voir à travers ses yeux, mais n'est maître de rien. C'est donc ça qu'il se passe lorsqu'il se laisse totalement envahir par la colère ? Il devient une créature de destruction pure ? Il ne contrôle pas son propre corps, et se voit avancer vers les pauvres gens sans défenses face à ce qu'il est devenu, commençant à fuir. Mais il ne veut pas, il veut que cela s'arrête, et tente de se concentrer le plus possible pour se calmer, retrouver sa place de maître de lui-même. Pourquoi est-il comme ça ? Pourquoi lui ?

« Rooook ! »

Il ne peut que crier en pensée, alors qu'il voit son compagnon tenter de s'interposer, et se faire détruire d'un coup-de-poing. Il doit faire un cauchemar, ce n'est pas vrai. Il se voit maintenant accélérer vers un enfant, s'entend hurler tel un possédé.

« Non... »

Il se voit gagner de la distance.

« Non... ! »

Il voit le pauvre garçon trébucher en pleurant.

« Non ! »

Il se voit quasiment sur lui, alors qu'il se retourne, totalement effrayé.

« NOOON !! »

Il tente de toute ses forces de reprendre le contrôle, alors qu'il est arrivé au-dessus de lui, et lève le poing, prêt à l'abattre.

« ARRÊTE ÇAAA !!! »

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Rune_i10

Ingvar crie, avec l'énergie du désespoir, lorsque soudain, le miracle a lieu. Il tombe à genou, face à l'enfant, sa carapace de pierre volcanique se brisant, tombant en morceau sur le sol, révélant le vrai géant, qui tente de sourire, exténué, mais de nouveau maître de son corps.

« Dé... Désolé... ! »

L'enfant, désespéré, se relève, et reprend sa fuite, rejoignant ses proches réfugiés plus loin. Il a peur qu'ils le voient comme un monstre, après ce qui s'est passé, et à raison.

« Je... N'voulais pas m'en prendre à vous, mais je n'me contrôlais plus ! »

Le son résonne entre les murs, mais ce n'est pas la fin.

« Attention... ! »

La Voix hurle dans sa tête de nouveau, le faisant grogner, et plaquer la main gauche sur son visage. Entendant du bruit, il se retourne aussitôt pour apercevoir l'élémentaire de nouveau sur pied, bien qu'en piteux état, et s'approchant. La colère revient sans tarder. Comment peut-il être toujours en vie ? Une lueur rouge réapparaît dans ses yeux, mais cette fois-ci, il garde parfaitement le contrôle. Se relevant tout en se retournant, il agit totalement instinctivement, et frappe de son poing droit le sol, provoquant un léger tremblement de terre, créant une fissure s'ouvrant droit vers son ennemi. Comme il lévite, il n'est pas gêné par ça, mais par contre, c'est une autre histoire pour les pics de pierre qui en sortent, se fracassant contre lui, et le piégeant dans un étau mortel. Le nordien fonce alors, un énorme poing de roche magique recouvrant sa main.

« Aaaah !! »

De toute sa violence, l'impact est brutal. Son gant explose, mais la tête de son ennemi aussi. Devenant inerte, le reste du corps de ce dernier se désagrège, et tombe au sol. C'est fini, il a vaincu.

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Rune_i10

Se redressant de toute sa hauteur, il soupire, las. Ce fut éprouvant. Il se rend soudainement compte de ce qu'il vient d'accomplir, sa magie qu'il a encore utilisé sans vraiment s'en rendre compte. Il a progressé, à un point qu'il arrive à discerner quelques mots dans le Voix de la Terre, qu'il est seul à entendre, lorsqu'elle se fait justement entendre, mais il n'est pas prêt de réussir à refaire cela, il n'a pas assez d'entraînement. Il regarde ses mains, son torse. Il est fatigué, mais ne ressent plus aucune douleur, ne voit plus aucune brûlure, comme si sa transformation l'a également guérie au passage. Il faut qu'il maîtrise cela, qu'il se maîtrise, pour que cette situation n'arrive plus, et pour qu'il puisse faire totalement sienne cette force brute. Il se sent totalement dépassé, troublé, et à peur que ça se reproduise, mais il se reprend. Il est nordien, il doit tenir bon, devenir plus fort et rester fier. Il va réussir, il en est persuadé.

Apercevant les restes de Rok, il s'attriste. C'est une victime collatérale de sa fureur, mais il est devenu son compagnon de voyage, même s'il ne sait pas exactement ce que c'est, ni d'où il est sorti. Il l'a bien aidé jusqu'à maintenant, et lui a permis de ne pas être totalement seul. Il s'approche du petit tas qu'est son corps, mais un souffle se fait sentir. Un bien-être l'envahit alors, pas aussi intense que dans le Grand Nord, mais suffisamment pour l'apaiser. Il entend un mot traverser son être, plein de gratitude.

« Merci... »

Aussitôt, les roches à ses pieds tremblent, se déplacent. Surprit, Ingvar les observent rejoindre les restes de l'élémentaire corrompu, puis le tout s'animer. Les cailloux s'empilent, s'imbriquent les uns dans les autres, forment une nouvelle créature, qui se redresse alors.

Nouvelle forme:
 

« Rok ?? »

Un large sourire de joie envahit le visage du géant, tandis que la nouvelle forme de Rok lève le pousse dans sa direction. Il comprend maintenant, ou bien l'explication lui a été donné sans qu'il ne s'en rende compte. Le petit élémentaire est lié d'une façon ou d'une autre à la Voix, c'est pour ça qu'il l'accompagne partout et lui vient en aide. Mais pourquoi a-t-il droit à tout ça ? Il se pose trop de questions pour sa pauvre tête, et préfère mettre tout ça de côté, avant d'avoir mal au cerveau. Regardant derrière lui, personne n'est encore sorti, malgré la fin du combat.

« Allez, continuons vers Kastalinn. »

S'en voulant de ce qui a faillit se passer, il préfère partir d'ici sans plus tarder. Ces pauvres personnes ont de la famille et des amis à pleurer, et de la reconstruction à faire, il ne veut pas les importuner plus...

...

De nouveau sur les plaines en direction de la ville, se détendant face à cette nature et à la neige, en pleine prière aux dieux pour les remercier de lui avoir donné la force, et pour les âmes des morts, un souvenir lui vient d'un coup en surface, lui faisant hausser un sourcil. Un souvenir récent, mais dont il ne se rappelle que maintenant, qui date de sa dernière crise de rage, et même plus exactement pendant. C'est lors de sa première rencontre avec la Jarl Sesya, il a perdu le contrôle, mais a été rapidement calmé. Elle ne manque pas de puissance, peut-être qu'elle peut l'aider ? Le contrôle de sa colère lui a permis de retrouver ce souvenir, peut-être qu'en s'améliorant, il va en retrouver d'autres ? Quoi qu'il en soit, cette fureur intérieure fait de lui un véritable barbare, bien que ce ne soit pas sa priorité actuelle.

Il commence à avoir faim, ça va être le moment de bivouaquer !




Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Le_dep10

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Rp_110Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Rp_210
Revenir en haut Aller en bas
Le Juge
Personnage Non Joueur

Le Juge

Messages : 6189
Expérience : 20721
Féminin

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptyMar 31 Déc - 21:30

Félicitations @Ingvar, tu deviens Barbare. Tu gagnes 10 de vitalité, 5 de vitesse et 30 de dégâts par passage de niveau. Tu n'auras désormais plus que deux places dans ton inventaire, mais grâce à ton Aura du berserke, à chaque Échec Critique en combat, tes dégâts augmenteront de 50% de tes dégâts initiaux. Bonus qui durera alors pendant toute la durée du combat, et cumulable à l'infini. De plus, les armes à deux mains ne prendront qu'une place dans votre inventaire.
Tu te vois également attribuer 100 points d'expérience et 20 pièces d'or en bonus.

Ps : Rok c'est un Pokémon en fait, il évolue Tout content
Revenir en haut Aller en bas
Greil
Pubbeur ♦ Maîtres d'armes

Greil

Messages : 396
Expérience : 1651
Masculin Âge RP : 45

Politique : 31
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Griffure, griffon de Greil +200, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche2095/2095Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (2095/2095)
Vitesse: 515
Dégâts: 915

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptySam 4 Jan - 12:49

img_rp
Une heureuse trouvaille
Demande de classe
“Ce n'est qu'en s'y impliquant avec passion que l'on peut atteindre son but.”




Au seins de Weissaupt, au rez-de-chaussée du donjon et éclairés par de multiples ouvertures trop hautes pour qu'un regard s'y glisse, se trouvent les vestiges d'une salle d'entrainement juxtant ce qui restait d'une ancienne salle d'armes. Les ouvertures, éclairants la grande et spacieuse pièce en pierres grises de leur lumière blanche, donnaient sur la cours de la forteresse ou trônait fièrement un citronnier centenaire baignant dans le calme et la quiétude enneigée des terres du nord. La petite salle d'armes à côté de la salle d'entraînement contenait toutes les richesses dont un apprenti forgeron rêverait. Des boucliers fendus, lances fissurées, épées émoussées et armures en mauvais état parsemaient cette pièce de leurs nombreuses présences. Ces pièces d'équipements devaient être des chefs-d'oeuvres de forge au moment de leur gloire, mais aujourd'hui, elles ne sont plus qu'une ombre usée et abandonnée de leur splendeur passée. Bien que les lames soient émoussées et inutilisables en plein combat réel, celle-ci avaient gardées leur forme et leur poids ainsi que leur encombrement originel.

Cet équipement ferait donc un matériel d'entraînement de choix pour l'ancien général qui disposait de toute une salle pour s'entraîner au maniement des différentes armes et aux mouvements au sein d'armures lourdes comme légères dans le calme et la sérénité la plus totale. Ce fut ainsi que, tous les matins depuis l'aurore et jusqu'à ce que le soleil soit au quart de son parcours journalier, Greil s'entraînait au maniement des armes dans cette silencieuse pièce, n'ayant que le calme et la concentration pour compagnie pendant ces quelques heures journalières. Cependant l'entraînement avec des armes en mauvais état d'entretient peut réserver quelques surprises et ce fut au sein d'un entraînement au maniement du fléau d'armes et du bouclier que notre homme eu une surprise qui, bien que bienheureuse, était totalement due aux aléas du hasard.

La chaîne rouillée du fléau d'armes n'avait pas résisté à un coup ample et vertical destiné à passé outre la protection d'un bouclier pour toucher un heaume. La boule à piques, connue sous le nom d'étoile du matin, continua sa course, non pas sur le heaume, mais sur l'étagère en bois branlant situé de l'autre coté de la salle. Le vieux meuble de chêne noirci bascula et vacilla quelque peu, faisant choir son contenu au sol. Diverses armures de cuir, diverses flèches rouillées et autres équipements désuets venaient de tomber au sol dans un bruit innommable coupant net avec la sérénité des lieux. Lorsque Greil s'approcha du meuble pour remettre ces divers objets à leur place respective, le général remarqua une sacoche en cuir usé et pleine d'un contenu dont il ignorait l'existence.

La vieille sacoche abîmée contenait divers bouquins ayant survécu aux affres du temps. Quelques livres de comptabilité ainsi que deux contes pour enfants ornaient le sac et semblaient encadrer un épais ouvrage à destination martiale. Cet ouvrage indiquait les prises de notes et les théories sur les maîtres d'armes. Expliquant comment cet art martial fonctionnait et quels étaient les principes de ces artistes martiaux. Une trouvaille hasardeuse uniquement dut à la chance du général, mais aussi une trouvaille hasardeuse qui allait être d'une très grande utilité. Ce fut ainsi que le soir même Greil commença à éplucher ce fameux bouquin, prenant note de ce qu'il avait à faire pour comprendre ce qu'est cette classe de combattants émérites et en apprendre les enseignements les plus importants. Les premiers chapitres étaient sur la généralité des maîtres d'armes, leur principe, leur fonctionnement et leur mode de vie. Les chapitres suivants étaient sur leur histoire, leur origine et leur but. Ce ne fut qu'après avoir assimilé ces principes que Greil put commencer à lire leur mode de fonctionnement au sein des combats. À sa grande surprise, le livre ne se contentait pas de fournir des explications, mais avait également conseils pratiques, et même entraînements expliqués en détails. Le général venait de réaliser qu'il tenait dans la main, non pas un livre d'histoire, mais bel et bien un livre de cours et d'étude pour devenir un maître d'arme.

L'entraînement commença le lendemain même. Le tome en cuir était posé sur un chevalet, protégé par une plaque de verre transparent, au sein même de la salle d'entraînement et Greil suivait scrupuleusement les indications de celui-ci, recommençant sans cesse jusqu'à ce que les mouvements soient parfaits et exactement tels que décrits dans ce livre d'exercices. Les exercices étaient répétés en boucle jusqu'à ce que les mouvements soient naturels et la fatigue et la gêne, un lointain souvenir. Les journées passaient ainsi dans un entraînement rigoureux ou Greil ne s'autorisait à passer à l'entraînement suivant qu'une fois l'entraînement en cours maîtrisé dans l'absolue perfection. L'art martial du maitre d'arme est loin d'etre le plus facile, impliquant d'utiliser une multitude d'equipements comme s'ils etaient une extention du corp du maitre d'art et qu'ils n'avaient aucun poid à lui faire supporter. Méditations et entraînement d'endurance étaient de rigueur et les jours d'entraînements devinrent rapidement des semaines qui se changèrent progressivement en mois avant que notre combattant ne puisse passer à la page suivante.

Le corps du général avait changé, plus fort, plus endurant et plus habitué aux mouvements dans son armure lourde. Les muscles parcourant l'anatomie de Greil étaient désormais taillés pour la robustesse et la fluidité de mouvement, quel que soit le poids à supporter. Ce fut lorsque la dernière page du livre fut tournée, après que le dernier exercice fut maîtrisé que notre homme sut que désormais, il faisait partit de la noble classe des maîtres d'armes et que porter jusqu'à cinq armes sur lui, ne serait plus un handicap. Cependant, une note dans la marge vint capter son attention. Celle-ci indiquait que quiconque ayant réussi cet entraînement serait un maître d'arme officiel, mais que, comme pour tout commencement, il serait le moins aguerrit de son ordre. Cette petite note indiquait simplement la suite de son dernier entraînement en tant que novice en la matière.

"Entraine-toi tous les jours, parfait ton art et soumets-le aux combattants qui souhaiteront croiser le fer contre toi. Lorsque tu penseras être au sommet de ton art, que tu imagineras ne plus pouvoir progresser, va à Wystéria. Résous l'énigme pour accéder au temple de Kashay et trouve le maître des compétences. Si tu réussis alors ton véritable entraînement pourra commencer et tienne sera la véritable puissance des maîtres d'armes."


Ainsi, il y aurait tout un savoir que Greil ne pouvait connaître et ce livre d'entraînement au combien difficile ne serait que le prélude d'un entraînement encore plus complexe. Greil s'en trouvait curieux et avide de savoir ce que cet entraînement lui réserverait et comment celui-ci l'aiderait à progresser au sein de ce qui est désormais sa voie.






RP en cours : 1 - 2 - 3
Arènes en cours : 1 - 2 - 3
Je parle en #FF0000
Elincia en #666633
Revenir en haut Aller en bas
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

Dilon Deraborne

Messages : 6075
Expérience : 5420
Masculin Âge RP : 35

Politique : 266
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche3642/3642Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (3642/3642)
Vitesse: 803
Dégâts: 3400

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptySam 4 Jan - 14:44

@Greil : Félicitations, tu deviens Maître d'armes. Tu gagnes 15 de vitalité, 10 de vitesse et 5 de dégâts par passage de niveau. De plus, ton inventaire est augmenté à 5 places. Tu remportes également 90 points d'expérience et 20 pièces d'or.




Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1496547651-banniere
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Sword-hd-png-sword-png-image-1920
Gardien-en-chef Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Blason14 - Dragonnier de Bronze Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Bronze13 - Rédacteur au Phénix Enchaîné - Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org
Naeth
Corrompu

Corrompu
Naeth

Messages : 88
Expérience : 1026
Politique : 00
Métier : Bûcheron - Compagnon
Titres:
 

(Cheval décédé, +200, v+200, Vitesse macabre : Les debuffs de vitesse (équipements, pouvoirs, météo, etc.) n'ont aucun effet sur le propriétaire. En contrepartie, les buffs de vitesse n'ont pas non plus d'effet sur lui/elle)

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche1193/1193Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (1193/1193)
Vitesse: 327
Dégâts: 25%

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptyJeu 9 Jan - 0:22

Puissiez-vous crever....

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Vampir11

-Voix Inconnues : Så du er gjenfødt avatar av pandemien

Je me réveillais brusquement, j'avais dû mal à me situer sur l'instant, mes cheveux trempant dans de l'eau, mon corps à moitié dans la boue. Comment suis-je arriver jusqu'ici?
Pourquoi je me pose encore cette question, mais sûr que c'est eux. Leurs voix entêtantes résonnent encore dans ma tête, comme un écho qui se répète inlassablement.
Je restais couchais là, dans un parterre de fleurs de lys venant à peine d'éclore, j'étais encore à moitié dans les vapes, mes yeux à demi-ouverts regardaient le ciel...


-Voix Inconnues : Følg veien, se på riktig vei

Le bon chemin? Je vois qu'ils ne veulent pas que je dévie, que je change de voie. Elle m'avait pourtant prévenue qu'on ne change pas , le destin semble écrit à l'avance, je dois dire que je suis un peu déçu.
J'ai un sentiment de vide profond..... Je me rehausse, j'observe les alentours, il n'y pas grand chose à décrire, avec un peu de courage, je me relève enfin sur mes deux jambes. Je titube encore un peu.
Des tracées de runes rouges apparaissent et disparaissent sans cesse de mon corps, on dirait qu'ils attendent quelque chose de moi cette fois, quelque chose de plus que la dernière fois.
Je ne dois pas les décevoir, sinon des siècles s'écouleront encore surement sans que je ne refasse surface ou pire on ne me rappellera plus jamais. Et mon nom disparaîtra comme celui des autres.  


-Voix Inconnues : Forurenser alt i din vei

Je devais me résoudre à ce pourquoi j'existais, je me sentais prêt, mon image cadavérique qui me traîne à la peau depuis mon retour m'a vite lassé, je ne suis pas censé être ainsi, un charognard, un crève la faim perdu dans un monde nimbé de lumière. Moi qui n'utilisais quasi jamais de force physique, voilà que depuis mon réveil, je dois utiliser mes poings, mes jambes et ma langue. Que de muscles qui me rendent pareil au commun des mortels.
Mais qu'à ne cela tienne, après tout le moi d'avant n'a pas réussi à s'imposer avec pourtant la puissance qui était la mienne. Alors ce changement d'approche, comme de personnalité me fera vivre peut-être plus. Je ne vais pas me contenter de ce que j'étais, trop d'erreurs ont été commises par le passé, et trop souvent la fin semblait inévitable. Je trouverais ce qui me défaut, et je détruirais ceux qui sous-estiment mon nom! Je suis l'Avatar de la Pandémie! Je refuse que mon nom soit effacé de l'Histoire!  


-Voix Inconnues : Korrupt, gudene sender deg for å søke på nytt

Je...Je ne répondis pas, à vrai dire ils ont toujours parlé sans attendre que je ne pense, que je hausse la tête ou que je donne mon approbation, c'était comme si c'était un acquis pour eux, comme lorsqu'on ordonne à son bras de saisir quelque chose, on ne s'attend guère à ce qu'il nous désobéisse pas vrai? Je commence à marcher, parce que maintenant je sais ce qu'ils veulent de moi, j'avais l'espoir qu'ils aillent disparu... un peu comme ma chère sœur....
Vont-ils me la redonner? Je dois dire que sans elle, ce monde me paraît bien ennuyeux...
Déambulant dans un brouillard, je sortis enfin de ce lieu qui semblait être comme un rêve, à peine sortit  que j'en oubliais déjà les prémices. Tout semblait flou...
Pourtant, oui pourtant, coulait dans mes veines mon essence, ma raison d'être, ils m'avaient retransmis mon aura, je sentais que je pouvais à nouveau contaminer, comme la peste qui s'abat sur une terre en proie aux doutes, aux malheurs, à la fatalité.

Je ne demande guère mieux, la Nature elle-même semble créer des espèces qui mangent d'autres espèces, un cycle du chasseur et de la proie, les plantes ne sont guère mieux, je n'ai jamais compris comment on pouvait vivre en étant statiques, ou en se laissant bouffer sans protester. Au moins les plantes carnivores ou toxiques elles ont comprises qu'il faut s'armer. Mes fleurs du mal, elles aussi sont redoutables, elles éclosent une à une, et malgré leurs blancheurs insolentes tels une pucelle qui danserait en robe légère et blanche, elles espèrent toutes se trempaient dans le rouge profond, et finalement la jeune danseuse pucelle céda à des pulsions  bien bacchanales, mais qui fit d'elle une femme prête à procréer.


Comme si vous étiez fait autre chose que de chair et de sang ....ma voie est celle de la corruption!
Revenir en haut Aller en bas
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

Dilon Deraborne

Messages : 6075
Expérience : 5420
Masculin Âge RP : 35

Politique : 266
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche3642/3642Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (3642/3642)
Vitesse: 803
Dégâts: 3400

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptyJeu 9 Jan - 0:51

@Naeth : félicitations ! Tu passes Corrompu. Désormais, tu gagneras 20 de vitalité, 5 de vitesse, et 1% de dégâts/niveau. Tu utiliseras par ailleurs 2 armes au maximum dans ton inventaire (3 si fusion), et tu pourras acheter tes équipements dans les boutiques spéciales de BaldorHeim, et une autre partie à Wystéria. De plus, je t'offre 85 points d'expérience bonus et 20 pièces d'or pour ton passage de classe.

Bonne corruption !




Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1496547651-banniere
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Sword-hd-png-sword-png-image-1920
Gardien-en-chef Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Blason14 - Dragonnier de Bronze Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Bronze13 - Rédacteur au Phénix Enchaîné - Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org
Neivin
Mage

Neivin

Messages : 525
Expérience : 2027
Masculin Âge RP : 19

Politique : 00
Métier : Chasseur - Expert
Titres:
 

(Perry, Peryton de Neivin [Modifié] +100, v+200, - l'effet dépend du tour (voir fiche joueur))

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche1490/1490Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (1490/1490)
Vitesse: 587
Dégâts: 1322

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptyMar 21 Jan - 4:47

Bien, ce sera tout

Neivin fixait son livre de magie alors que la professeure d'hydromancie naga et les autres mages quittèrent la salle. Le jeune magicien tentait d'intégrer tout ce qu'il venait d'apprendre, quand il était arrivé il y a un mois a l'académie des mages, il n'aurait jamais pensé que son niveau en magie était si exécrable que sa. Il y avait beaucoup, beaucoup de chose a apprendre, mais son niveau en magie c’était également améliorée de manière exponentielle. Son esprit surchauffait tout en étant incapable de se concentrer, ce n’était pas productif et le chat décida donc de sortir dehors se changer les idée.

La pluie était battante, comme si mère nature lui disait de retourner au chaud et continuer ces études, d'étudier l'eau plutôt que de la subir, mais cela ne découragea pas le félin qui mit simplement sa capuche avant de se retrouver sous ce déluge. Il continua sa promenade en foret pendant une dizaine de minute et il se mit bien vite a se rappeler de son cours, toute cette eau partout ne l'aidait pas a penser a autre chose, rester au chaud était peut-être la meilleure chose a faire au final.

Aider moi a mettre de la terre !
Ça ne sert a rien, tu le vois bien !
Fait quelque chose au lieu de parler !

Des voix paniqué fit sortir le chat de ces pensée, il n'avait pas bien compris ce qu'il se passait autre qu'une histoire de terre, mais il se précipita en leurs direction pour comprendre de quoi il en retourne, il devait y avoir après tout surement un problème. Il y avait un attroupement d'une dizaine de villageois autour d'une rivière qui avait debordé de son lit, les habitants, munis de pelle jetait de la terre dans celle-ci, l'air paniqué.

Que se passe t'il ?
La digue a cédée a cause de cette foutue pluie, si on ne colmate pas la brèche notre village va être inondé, aider nous a creuser ! répondit l'elfe d'un ton impératif.

Le chat tourna la tête du coté descendant de la rivière, et il aperçu dans une clairière un petit village dont l'eau commençait doucement mais surement a se répandre. Ayant une topographie de cuvette, il comprit que si la digue n'était pas réparé, le niveau de l'eau allait fortement monter et causer d'important dégât matériel. Il était bien décider a aider ces pauvres gens contre cette catastrophe, et, refusant d'un signe de main la pelle que l'elfe lui avait tendu, il commença a soulever magiquement un pan de terre qu'il jeta dans la rivière, sous la surprise des habitants qui se remettait cependant bien vite a creuser. Il répéta l'opération plusieurs fois, mais c’était inefficace, il ne pouvait pas soulever suffisamment de terre pour boucher le débordement d'une vitesse satisfaisante, d'autant plus que la rivière était large d'au moins bien sept mètre.

Le jeune mage regarda autour de lui si quelque chose était susceptible de faire barrière efficacement, il y avait des arbres, des arbres et encore des arbres. Et bien soit, il allait utiliser des arbres.

Je vais abattre des arbres, placer les sur la rivière pour faire barrage
C'est... une bonne idée, Nerwen, prend les cordages, Idril va chercher une hache, les autres venez m'aider !
Je n'ai pas besoin de hache répondit simplement Neivin

L'explomancien se plaça derrière un arbre d'une hauteur qui semblait convenir a la largeur de la rivière, puis il concentra sa magie explosive dans sa main avant de la projeter sur la base de l'arbre. Une explosion retentit qui fit sursauter les villageois et l'arbre commença a tomber lourdement au sol.
Faite attention ! Cria le chat, un arbre tombé peut après tout être très dangereux.

Neivin fit remuer la terre magiquement pour créer un passage meuble sur lequel faire passer les arbres plus facilement, et les habitants commencèrent a nouer les cordages et a tirer de toute leur force sur le tronc d'arbre, le plaçant sur la rivière. Cette longue opération continua pendant un moment jusqu’à ce que les rondins commencèrent a être assez surélevé pour empêcher la propagation de l'eau. Neivin aida ensuite a placer de la terre pour colmater les brèches, de l'eau se glissait entre les fentes des troncs, et bientôt, la crise avait été résolue.

Merci beaucoup, vous nous avez bien aider a limiter la casse.
C'est un plaisir, j'espère que les dégâts n'ont pas été trop élevé.


Les talents du jeune mage c’était manifestement beaucoup améliorer ce dernier mois, son étude et son entrainement lui ont permis de résoudre une situation de crise grâce a sa magie, et il prit conscience qu'il était maintenant un mage confirmé.
Revenir en haut Aller en bas
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

Dilon Deraborne

Messages : 6075
Expérience : 5420
Masculin Âge RP : 35

Politique : 266
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche3642/3642Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (3642/3642)
Vitesse: 803
Dégâts: 3400

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptyMer 22 Jan - 14:04

@Neivin : félicitations tu deviens Mage. Tu gagneras désormais 10 points/stat/passage de niveau, et tu peux utiliser le bâton arcanqiue.. Tu pourras également toujours utiliser les dagues, les tonfas, les épées, ainsi que les boucliers. Les équipements défensifs restent les mêmes.

Dans chaque combat, tu auras la possibilité d'utiliser le dé mage et de profiter de ses puissantes attaques élémentaires. Tu gagnes également 85 points d'expérience et 20 pièces d'or pour ce bon RP.


Bons enchantements ! :wingardium:




Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1496547651-banniere
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Sword-hd-png-sword-png-image-1920
Gardien-en-chef Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Blason14 - Dragonnier de Bronze Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Bronze13 - Rédacteur au Phénix Enchaîné - Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org
Ehawee
Archère

Ehawee

Messages : 88
Expérience : 789
Âge RP : 188 (21)

Politique : 00
Métier : Sculptrice - Compagnon
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche980/980Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (980/980)
Vitesse: 359
Dégâts: 447

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptySam 15 Fév - 0:43

La chamane des Baldor et le bourgeon qui éclot


L'aventure de l'elfe l'avait conduit jusqu'aux montagnes du Baldor. Cela faisait plus d'une semaine qu'elle avait quitté l'auberge d'Ishtar et elle était épuisée. Elle persévérait tout au long du chemin jusqu'aux sommets escarpés, essayant de résister au froid et de s'adapter à l'altitude. Les paysages de ces montagnes l'aidaient à garder la raison. Ces vastes étendues blanches étaient époustouflantes et quelques croquis trouvaient place dans le carnet d'Ehawee.

Le soleil était camouflé par la densité de nuage mais la lumière se reflétait contre eux et la neige, donnant une impression d'éblouissement. La femme marchait entre la terre et le ciel immaculé. Le temps semblait suspendu, mais c'était en fin d'après-midi. Ehawee aperçu une tâche sombre dans ce tableau blanc. Elle s'approcha et reconnu une petite maison. Quand elle l'atteignit, elle frappa à la porte. Cette dernière s'entrouvrit doucement en grinçant, faisant apparaître le visage entrecoupée d'une vieille femme.
-Bonjour, êtes-vous la chamane Kosogaï ? L'interlocutrice lui afficha un sourire tendre et lui fit signe de rentrer. A l'intérieur, la petite chaumière semblait confortable, quelques peu rudimentaire, mais chaleureuse. Il y avait beaucoup d'étagères contenant des fioles, livres et ingrédients. Une petite cheminée produisait de la chaleur qui réconforta directement l'elfe quand elle eut entrée.
-Asseyez-vous, vous devez être affamée. Fit-l'hôte de cet endroit en allant chercher un bol de soupe qu'elle donna à l'elfe avant de la conduire à une table en bois. Elle resta décontenancée un moment. Allez-y, mangez, nous parlerons de l'objet de votre venue une fois votre faim satisfaite, fit-elle avant de préparer des herbes un peu plus loin. Ehawee ne broncha pas.

Quelques minutes plus tard, la vieille dame s'installa près de l'elfe.
-Merci beaucoup pour ce breuvage.
-Je sais pourquoi vous êtes ici. Ce sont les tripes du corbeau qui me l'ont dit. Ce corbeau avait les ailes déployées dans la neige. Un corbeau mort ! C'est le présage d'une catastrophe ! Dit la chamane inquiète. J'ai vu votre venue dans son abdomen à moitié dévoré par d'autres charognards ! Ses yeux s'écarquilla comme pour alerter la femme tandis qu'elle fit de grands signes de ses mains pour expliquer ses dires. Mais ce sont les propos d'autrefois, les choses n'arrivent pas forcément comme les anciens le prévoyaient, il n'y aura sûrement rien de grave, fit-elle alors en retrouvant l'attitude calme d'avant. Ehawee était un peu perdue, alors elle recentra la conversation sur la raison de sa présence.
-Pardonnez-moi, je cherche seulement à retrouver les voix des esprits...J'ai discuté avec quelqu'un qui m'a parlé de vous et qui m'a dit que vous sauriez quoi faire.
-Les esprits...les entendre...je vois...Elle resta pensive quelques instants en regardant dans le vide. Vous avez perdu leur langage ! Comment cela est-il arrivé ? J'ai besoin d'en savoir plus.
-C'est arrivé lorsque je vivais encore dans la forêt de Sylfaën. Je les côtoyais souvent...Quand du jour au lendemain plus rien...Sans aucunes raisons...
-Cela est bien étrange en effet...
-Je ne sais pas trop si cela est lié mais...Mon père est parti juste avant et je ne l'ai plus revu depuis, expliqua-t-elle, en se remémorant le visage paternel avec tristesse. Les sourcils de la chamane se hissèrent très hauts.
-Vous avez quel âge ?
-J'ai 188 ans. La vieille dame fut interloquée par ce chiffre puis afficha un air blasé.
-Ah oui...vous les elfes et votre longévité...Elle se leva puis alla chercher un bouquin de l'étagère. Le langage des esprits...murmura-t-elle en feuilletant les pages avant de lire un passage. La faculté de voir, sentir et entendre les esprits peut se manifester sous plusieurs formes...Ah ! Voilà ! Concernant les elfes sylvains, les enfants sont plus réceptifs à la communication spirituelle. La faculté de percevoir les esprits varie d'un individu à l'autre et en fonction du contexte psycho-physique. Il est donc tout à fait possible que ce soit l'abandon de votre père qui soit responsable de cette cécité spirituelle si j'puis dire ! fit elle en rigolant. La jeune femme elle, fondit silencieusement en larmes. Bonne nouvelle ! Je crois que nous allons pouvoir essayer différentes cho-...La chamane qui était plongée dans le livre remarqua que l'elfe sanglotait alors elle s'affola. Allons allons ! Elle s'agita vers l'elfe et l'entoura de ses bras. Allons mon enfant, vous devez être épuisée...Restez-ici vous reposez cette nuit nous verrons demain...

Tout s'était emballé dans l'esprit d'Ehawee.  

...

Un nouveau voile immaculé s'était levé sur les pics du Baldor. La conscience de la femme émergea doucement. La fatigue et l'angoisse s'étaient un peu dissipée avec cette nuit de sommeil. Elle se sentait presque en état d'anesthésie. Elle pouvait entendre l'eau bouillir et de petits claquements de lame contre une planche en bois. Elle redressa la tête et vit la chamane Kosogaï cuisiner. L'elfe se mit en position assise, encore emmitouflée dans une couverture.
-Ah ! Vous dormiez si longtemps que j'ai bien cru que vous resteriez dans cet état, il est presque l'heure du déjeuner !
-Que puis-je faire pour vous aider ? demanda Ehawee après s'être habillée.
-Oh...je crois que vous êtes une archère non ? Il ne me reste plus de pattes de lapin vous me rendriez grand service à m'en apporter un, j'en profiterais pour le cuisiner ! Euh, vous ne mangez pas de viande les elfes ?
-Cela dépend de chacun, il m'arrive d'en manger en cas de nécessité...
-Fort bien ! Que vos canines vous servent à quelque chose, elles n'ont pas été faites pour la salade ! plaisanta-t-elle.

Une heure plus tard, la femme revenait dans la chaumière, la dépouille de l'animal à la main. Peu exaltée d'avoir dut ôter la vie, l'elfe espérait que la chamane en avait réellement besoin.
-C'est parfait, fit la vieille femme ravie. Après le repas, nous commencerons les choses sérieuses.

...

Une boisson semblable à du thé fut mijotée, de l'encens, brûlé et la chaman était plongée dans un livre tout en remuant le breuvage.
-Allongez-vous par terre, nous allons débuter. Maintenant fermez les yeux et ouvrez la bouche. Elle lui glissa un morceau étrange qui ressemblait à de l'écorce. Mâchez ! J'aimerais que vous imaginiez votre père. Essayez de vous plonger dans vos souvenirs. Tenez, buvez, ordonna-t-elle en lui faisant boire la boisson. Votre esprit à vous ne veux pas faire ressurgir cela mais vous devrez le faire. Elle passa sa main sur son ventre et récita une incantation pour accélérer l'effet de la drogue. Soyez forte, mon enfant. Qui sait ce qui vous attend là-bas...Le monde des esprits est vaste...

...

Elle voyait le visage de son père, elle se voyait aussi, petite. Une autre elfe était là également, plus grande qu'elle. Une femme au visage indescriptible, les yeux comme floutés. Mais sa voix, Ehawee la reconnaissait, au plus profond d'elle-même...Ses deux parents se rapprochèrent pour ne former qu'une seule et unique forme avant de disparaître en une ombre gigantesque qui envahit tout l'espace mentale. De grands arbres obscures apparurent par milliers tandis que de petites pierres luisaient sur l'écorce, seule source de lumière. La femme marcha entre les troncs, alors elle remarqua qu'une dense végétation l'entourait jusqu'au genou. Partout où elle avançait, des brins d'herbes et fleurs multicolores s'épanouissaient. Plus elle progressait dans la forêt merveilleuse, plus les plantes à ses pieds l'entrelaçaient et montaient haut si bien qu'à force elle eut du mal à avancer. Des tiges entouraient ses jambes et des pétales la recouvraient presqu'entièrement. Ehawee se rappela alors de ce que lui avait dit la chamane Kosogaï. Elle contracta d'un coup ses muscles, força le passage et couru une fois libérée de l'étreinte. L'onirique bosquet n'abandonnait pas cependant car toute cette végétation la poursuivit et bientôt c'était la flore de l'environnement qui s'animait de manière chaotique. Les écorces des arbres éclataient en milles morceaux, les buissons et les branchages devenaient de plus en plus envahissants. Au loin, entre plusieurs amas ligneux, l'elfe aperçu un mur de verre. Elle se débattit pour essayer de l'atteindre mais sa route était sans cesses barrée. Arrachant avec rage les obstacles dressés devant elle, l'elfe put laborieusement se retrouver face à la vitre qu'elle brisa. Tout se figea.

Les plantes ne la poursuivaient plus. La femme se releva, tremblante d'adrénaline et passa de l'autre côté, marchant sur les débris de verre. Elle traversa un petit tunnel avait d'arriver à un endroit immense. Elle était sur une petite falaise avec une cascade. De l'autre côté il y avait une forêt qui ressemblait à Sylfaën. De la lumière envahissait l'espace, on pouvait voir le ciel et des oiseaux inconnus virevoltaient dans l'air. Un homme à la peau faite d'écorce s'avança vers elle. Il semblait irréel. La femme fixa ses yeux qui ne possédaient ni iris ni pupilles.
*Te revoilà, Ehawee.*
Une voix familière résonna dans sa tête et elle restait sans voix, seuls ses yeux s'exprimèrent en ruisselant.
*Nous ne t'avions jamais quitté.*
L'être végétal entoura l'elfe de ses branches. La femme remarqua qu'un pourrissement rongeait l'âme sylvestre.
-Que se passe-t-il ?
*Ne t'en fais pas.*
-Laisses-moi t'aider. L'esprit hésita quelques instants.
*Alors nous guiderons tes flèches.*

Tout s'envola.
...

Ehawee reprit conscience dans la petite maison des Baldor. Elle se sentait complète. Elle était prête à reprendre la route, avec un nouvel objectif. Désormais, elle suivrait la voie des esprits.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

Dilon Deraborne

Messages : 6075
Expérience : 5420
Masculin Âge RP : 35

Politique : 266
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche3642/3642Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (3642/3642)
Vitesse: 803
Dégâts: 3400

Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 EmptySam 15 Fév - 3:32

@Ehawee : Félicitations, tu deviens archère. Tu gagneras désormais 10 de vitalité/30 de vitesse/5 de dégâts par passage de niveau. De plus, ton inventaire est limité à 1 place (sauf fusion) et tu ne peux utiliser que les arcs/arbalètes. En contrepartie les dégâts de ton arme sont augmentés de 100% automatiquement. Je t'offre 95 points d'expérience et 20 pièces d'or.

Étant donné que tu deviens la première archère depuis longtemps, je t'offre également l'équipement suivant :
- Arc long des Dryades : 176 dégâts ; -52 vitesse ; +10% de dégâts en cas de RP dans l'Ouest

Bon tir à l'arc !





Demande de classe/de changement de classe - Page 10 1496547651-banniere
Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Sword-hd-png-sword-png-image-1920
Gardien-en-chef Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Blason14 - Dragonnier de Bronze Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Bronze13 - Rédacteur au Phénix Enchaîné - Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org
Contenu sponsorisé




Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Demande de classe/de changement de classe   Demande de classe/de changement de classe - Page 10 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Demande de classe/de changement de classe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Organisation :: Bureau des réclamations-