Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Uma
Le Monde de Dùralas a précisément 1425 jours !
Dùralas, le Lun 25 Sep 2017 - 0:56
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 Demande de classe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4386
Expérience : 3590
Masculin Âge RP : 33

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
2998/2998  (2998/2998)
Vitesse: 380
Dégâts: 2338

MessageSujet: Re: Demande de classe   Jeu 1 Mai 2014 - 1:02

Passage de classe : tu passes protecteur, tu n'as le droit qu'à une arme offensive (les boucliers comptent comme une arme offensive) dans ton inventaire. Ton pouvoir s'activera si ta vitesse est réduite de moitié.
85 points d'expérience et 20 pièces d'or attribués !





:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Bladr
Mais tu vas RP, oui !

Mais tu vas RP, oui !
avatar

Messages : 2007
Expérience : 383
Masculin Âge RP : 65 ans

♦ Politique : 00
Métier : Sculpteur - Novice (40)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
655/655  (655/655)
Vitesse: 61
Dégâts: 45

MessageSujet: Re: Demande de classe   Ven 2 Mai 2014 - 19:50

Je revenais de Baldor'Heim, ayant rencontré Komor et laissé aux portes de Baldor'Heim. Je m'en revenais depuis quelques jours vers Stellarae, capitale du Royaume, et à ce qu'il paraissait perle de Dùralas, ville ne dormant jamais, construite en pierre blanche et en marbre. J'avais dans l'idée de me trouver un métier à Stellarae, me rapportant un peu plus d'argent que les quelques pièces qui suffisaient à grand peine à acheter les quelques bouchées de pain me permettant de subsister. Pourquoi pas rentrer dans la garde royale, mais pas tout de suite, j'étais beaucoup trop faible. Si je savais que j'avais vaincu un bison à mains nues, je savais aussi que Je le devais plus à la chance et au fait que mon compagnon se battait bien, plus qu'au fait de mes capacités martiales.

En passant dans un des rares bosquets des abords de Stellarae, j'entendis des bruits de pas. M'approchant du sentier parallèle au mien d'où provenaient ces bruits, je vis un vieillard avançant, vouté, la main sur un bandage grossièrement fait. Tout à coup, un troupeau de gnome déferla sur le vieillard qui se fit casser méticuleusement les os du bas, en quasiment une dizaine de secondes. Ils étaient une dizaine, peut être quinze. Le vieillard était vraiment faible de leur avoir succombé. Les gnomes, pensant être seuls entamèrent une étrange et loufoque danse que je ne pouvais que supposer de la victoire. Mes premières pierres les prirent au dépourvu et, d'une bonne dizaine de gros galets, j’abrégeais leur vie qui aurait pu, sinon durer encore assez longtemps. Je courrais jusqu'au vieillard. La chute avait du rouvrir ses blessures. Ses jambes avaient été battues comme plâtre et, jusqu'aux rotules, chaque os était disloqués et délogé. Ses tibias étaient fracturés en trois points et cassés en deux. Au moins. Sa tunique était couverte du sang de ses blessures antérieures. Je lui dis:
-Tout ira bien.
-Ne me mens pas petit... Ses yeux s'écarquillèrent de stupeur.
-Un Lucifer. Ce n'est pas possible...
-Un Lucifer? Vous divaguez. Je savais ce qu'était un Lucifer, cette caste supérieure de corrompu. Pour rien au monde je n'aurais voulu leur appartenir.
-Non! Tu n'as jamais réussi à faire sortir un faisceau blanc de ta main? Je pris un coup, et mon silence répondit mieux que cent mots.
-C'est notre marque distinctive. Cette toute petite phrase expliquait deux choses: j'en était un et lui aussi.Tu vois? Je vais t'aider. Approche ta main. Tout tremblant de ces révélations successives, j'approchais ma main de cet main tendue, comme hypnotisé. Je vis un faisceau blanc. Je sentis une étrange décharge électrique, comme une décharge statique. Et là je sentis une espèce de seconde conscience où plutôt de seconde façon de voir le monde. Tout était bleu, à part les êtres vivants qui étaient colorés d'un blanc très pur, plus intense selon la puissance de la source d'énergie.
-Ca fait bizarre, n'est ce pas? Ses yeux d'un blanc profond me scrutèrent comme s'ils voulaient me sourire.Nous, Lucifer nous ne faisons pas qu'attirer à nous l'énergie extérieure, nous pouvons aussi déplacer la notre où celle des autres. Je le regardais avec des yeux ébahis. Tu comprendras plus tard. Entraîne toi sur de petits animaux, et évite de prendre toute leur énergie. Des millions de questions se bousculaient à mes lèvres. Devinant leur nombre, le vieil homme me dit:
-Ne me pose pas de questions, tu comprendras tout par toi même. Ecoute moi maintenant, avant qu'il ne soit trop tard, pour moi comme pour d'autres. Va à Stellarae...Il cracha un caillot de sang....va voir...les gardes royaux. Parle à ...*toux*...Peregan...le chef des gardes...donne lui cette bague...Il me la tendit.et dis lui...que...Bregan a réussi dans ma mission...Dis lui aussi de...te donner un Hippalectryon. Et de te laisser avoir... accès au livre... des corrompus...dans la bibliothèque...de Stellarae.Il cracha pendant dix secondes de suite du sang.Prouve leur...qu'on peut être corrompu sans...être mauvais... Montre leur...Arghhh! Il poussa son dernier soupir dans mes bras. Je n'avais rien compris. Pourtant je lui répondis:
-Oui! Je vous le jure. Mes cris firent trembler les feuilles. Je pleurais pour la mort d'un inconnu. Je n'avais compris que peu de choses, mais j'en avais compris suffisamment pour savoir ce que j'avais à faire.




Je m'exprime en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4386
Expérience : 3590
Masculin Âge RP : 33

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
2998/2998  (2998/2998)
Vitesse: 380
Dégâts: 2338

MessageSujet: Re: Demande de classe   Dim 4 Mai 2014 - 22:19

Passage de classe : Bladr passe corrompu, tu dois désormais te munir d'armes et d'armures corrompues dans la boutique spéciale. Tes dégâts passent en pourcentage. Tu devras utiliser le dé "corrompu".
Bonus de classe : 65 points d'expérience et 20 pièces d'or





:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Hypérion Chronus
Protecteur Millénaire

avatar

Messages : 183
Expérience : 1351
♦ Politique : 08
Métier : Mineur - Maître (170)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Loup géant +80, V+50, 30)

Stats & équipements
Vitalité:
1655/1655  (1655/1655)
Vitesse: 5
Dégâts: 461

MessageSujet: Re: Demande de classe   Jeu 8 Mai 2014 - 21:35

Il y a déjà des siècles d'ici Hypérion était un grand meneur, le chef des Géants et se trouvait toujours en première ligne. Pour cela il s'était manié une arme contondante tel qu'un marteau et avait profiter des l'épaisseur de sa peau et de ses armures. Ainsi il se voyait être un rempart infranchissable contre ses ennemis avant que déferlent sur eux ses frères et sœurs.

Mais avec tout le temps qu'il avait passer sous la pierre, le Béni des Dieux avait perdu en puissance, en technique et n'était plus ce qu'il était auparavant. Alors depuis son réveil il s'était armé d'une hache trouvé au hasard dans la montagne et c'était battu comme il l'avait put. Pourtant a chaque victoire, il ressentait en lui remonter le souvenir de sa grandeur d'antan.

Et aujourd'hui, il se promenait dans les coins ardus de la montagne pour s'entrainer, pour redevenir ce qu'il était; lorsque la puissance des Dieux qui sommeillait en lui se réveilla a nouveau pour lui offrir ce qu'il avait perdu : sa résistance. Et dans un halo de lumière il senti sa peau de Géant se durcir un peu plus, devenir plus épaisse et rigide. Tandis que ces bras gonflèrent pour obtenir la possibilité de soulever des armes incommensurablement grande et lourde tel qu'un être de son espèce et de son grade se devait d'obtenir.

Et ce fut dans un cri de victoire, dans un hurlement bestial, qu'Hypérion Chronus redevenu le Protecteur qu'il était il y a des milliers d'années d'ici...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4386
Expérience : 3590
Masculin Âge RP : 33

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
2998/2998  (2998/2998)
Vitesse: 380
Dégâts: 2338

MessageSujet: Re: Demande de classe   Ven 9 Mai 2014 - 20:53

Passage de classe : Hypérion devient Protecteur ! Tu ne peux porter plus qu'une arme (mais aucune restriction au niveau des armures). Tu gagnes 15 points de vie par niveau. Si la vitesse de ton adversaire est 2x supérieure à la tienne et plus, les dégâts subis sont réduits de moitié.

Bonus de classe : 55 points d'expérience et 20 pièces d'or !

Que le sort puisse t'être favorable !





:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Lokyem
Habitant(e) bavard(e)

Habitant(e) bavard(e)
avatar

Messages : 488
Expérience : 1332
Féminin Âge RP : 1500 et quelques

♦ Politique : 44
Métier : Bûcheron - Compagnon (95)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
855/855  (855/855)
Vitesse: 585
Dégâts: 403

MessageSujet: Re: Demande de classe   Lun 12 Mai 2014 - 1:35

La vie de Pirate imposait à Lokyem des métamorphoses qu'il n'aurait cru possibles. Manipuler quotidiennement des cordes rendues rêches par l'humidité et le sel de l'océan avait rapidement eu raison de la douceur de ses mains. Il se trouvait obligé d'enlever presque chaque soir des lambeaux de peau morte de ses paumes endolories de peur qu'elles soient arrachées le jour suivant. Très glamour. Mais ses mains n'étaient pas les dernières à souffrir. Pendant les premiers jours de son nouveau mode de vie si éprouvant, il lui avait semblé que son corps entier s'était transformé dans un enfer brulant tant ses muscles l'avaient supplié pour un répit quelconque. Et chaque lendemain avait été un supplice tant la simple action de se mouvoir semblait inconcevable.
Sentir le soleil frapper sa peau sans interruption pendant des heures était ignoble. Passer la journée transi de froid sous une pluie battante n'était pas mieux.

Lokyem avait survécu à pire, que ce soit par les flammes ou par les combats, il n'y avait aucun doute là dessus. Mais la question, là, était de vivre ainsi, non pas d'y survivre. Alors il devait s'adapter. Il devenait plus musclé. Plus agile, aussi. Sa peau s'endurcissait. Et bronzait, également, chose qu'il aurait cru impossible jusqu'alors pour sa peau et sa blancheur abyssale.

Mais, quand il commençait tout juste à s'habituer à la nouvelle charge de travail qu'il imposait à son corps, Nilo, le Second des Pirates, actuellement en charge du commandement du navire, en rajoutait une couche. Quand il avait supporté une journée ensoleillée sans trop broncher, l'autre lui interdisait de porter de coiffe, quand il avait réussit à escalader un montant du bateau, Nilo lui demandait la même chose, mais pieds nus... Ainsi, le quotidien de l'Abyssal était jonché de défis toujours plus pénibles. Mais, aussi surprenant que cela puisse paraitre, il les relevait tous, non sans difficulté, mais avec un brio peu discutable. Il en tirait une certaine fierté qui était tout sauf désagréable.

Il n'empêchait... Grimper une échelle de corde à trois heures du matin par une nuit glaciale, il y avait mieux, comme situation. Le froid n'était pas si gênant pour l'Abyssal, dont le corps avait été créé pour résister à de telles températures, mais le givre sur la corde rendait l'ascension encore plus pénible. La première fois que Lokyem avait dû monter en haut du mât de misaine, il avait cru dégueuler de peur. Maintenant, alors qu'il le faisait dans des conditions pires que passables avec cette visibilité absolument nulle, il évoluait avec une étrange facilité. Il avait beau pester tout ce qu'il voulait sur le second, du bateau, la métamorphose qui s’opérait chez l'Abyssal était fantastique. Cela ne l'empêcha pas de se trouver bien content une fois arrivé à la hune du mât de misaine. La vigie que Lokyem s'apprêtait à relayer ne l'avait pas entendu arriver et lui tournait le dos, faisant face à l'océan à perte de vue. Le tout nouveau mousse reconnu sans mal la silhouette si caractéristique de son second.

« Je pensais pas que tu ferais la vigie avant moi, Nilo ! » Lança-t-il soudain.
Pour la première fois, l'Abyssal vit son supérieur surpris par quelque chose et savoura avec un sourire goguenard le masque décomposé de l'homme tandis que se dernier se retournait avec un sursaut brusque.
« Loky... » dit-il lentement en reprenant légèrement contenance. « Sale petite couleuvre ! Discret et rusé comme un Renard. » Il s'appuya avec désinvolture sur le bastingage de la hune. « A la réflexion, tu ferais un sacré bon assassin... T'y as déjà songé ? »
La question prit de court l'Abyssal. Il se permit de souffler un peu pour se laisser le temps de réfléchir. Assassin ? On lui avait déjà dit qu'il pourrait faire cela, ce n'était clairement pas la première fois.

« Ouais, j'y ai déjà réfléchi. » lâcha-t-il au bout d'un temps en allant s'accouder aux côtés de Nilo. Après tout, il avait déjà tué. Pire, il avait assassiné. Assassiné dans son sens le plus brutal. Il voulait qu'une personne meure, il a tout planifié, dans les moindres détails... Et s'est exécuté. Ces hommes avaient été, après tout, responsables de la mort de son frère et de son exil - assez indirectement. Ils méritaient de mourir.
« Et alors ? » s'enquit Nilo, soucieux du brusque silence de son matelot.
Ils méritaient de mourir. Combien de fois Lokyem s'était-il répété cette phrase pour apaiser sa conscience ? Il avait eu tant de temps pour y songer qu'il ne pouvait se voiler la face : nulle personne méritait de mourir. Aussi éphémère que soit sa vie, même si les années qui lui restent à vivre est une goutte d'eau dans ce qui reste dans celle de Lokyem.
« Me dis pas que tu serais pas capable de tuer de sang-froid, gamin ? »
« Si, bien entendu. » répondit aussitôt Lokyem, piqué au vif comme toujours quand Nilo l'appelait ainsi - c'était puéril, mais il ne pouvait s'en empêcher.

Il avait déjà tué de sang-froid. Il était prêt à recommencer. Mais à quel prix ?

Il se souvenait précisément de ce que ça faisait, d'assassiner quelqu'un. Avoir la main gauche plaquée contre la bouche de sa victime pour étouffer son cris de surprise. Jubiler en se rendant compte que malgré sa terreur et son air à l'affut elle ne l'avait ni vu ni repéré. La sentir se débattre en vain sous sa poigne implacable comme le cœur d'un animal encore palpitant. Parfois, apercevoir un instant le regard du condamné. En apprécier le désespoir. En dénigrer la supplique. Sentir le triomphe parcourir ses veines comme de l’adrénaline pure. Pouvoir prendre tout son temps pour lever son arme. Préparer le coup qui sera fatal. Et sans une parole de plus, en étant le pragmatisme même, trancher cette gorge comme offerte.
Il se souvenait précisément de ce que ça faisait. Il savait à quel point c'était jouissif. A quel point toute la préparation de ce meurtre - qui pouvait même être gratuit - s'accomplissait dans une explosion de sens. Il savait à quel point il était doué pour ça.
Il se souvenait précisément de ce que ça faisait. De devoir rester des heures sous une cascade pour faire partir le sang. D'enfiler des vêtements encore écarlates et souillés. De sentir parfois pendant des semaines dans l'odeur métallique la présence de celui qu'il avait fait partir.
Il se souvenait précisément de ce que ça faisait. De ne pas fermer l’œil pendant des jours de peurs que ses rêves soient hantés de fantômes. De ne plus tenter de voir un miroir de peur d'en apercevoir le reflet. De regarder un poignard en voulant secrètement l'user contre soi-même. De haïr ses actions autant que de se haïr.
Et de se dire un jour, le matin, plus jamais.

Plus jamais.

Il avait pris cette ferme décision après avoir tué le dernier homme « responsable » de la mort de son frère. Après avoir compris la vanité de tout ses actes. Et après que ces derniers aient fini de le hanter. Il ne doutait pas que faire cela pour de l'argent serait une toute autre histoire. Qu'il s'en voudrait sans doute moins. Qu'il finirait par s'y habituer. Qu'assassiner deviendrait pour lui une routine morbide parmi tant d'autres.
Et cela rendrait la chose plus horrible encore. Accepter un monstre est bien plus terrible que le monstre en lui même.

« Plus jamais. » Se contenta-t-il de dire à Nilo. S'il ce dernier ne comprenait pas, tant pis, Lokyem n'avait aucune envie de se justifier. Pas à ce sujet. Mais le Pirate hocha du chef d'un air plutôt compréhensif. Il pencha la tête vers l'Abyssal et dit sur le ton de la confidence (fort superflu au vu de la foule qui aurait pu les entendre) :
« Tu sais, j'ai jamais tué personne, Loky. »
Lokyem faillit pouffer de rire tellement cela paraissait ridicule. Nilo s'en aperçut et continua aussitôt : « Je sais que ça parait débile mais...Non. Quand j'avais six ans, j'ai vu mon père buter ma mère de ses poings alors qu'il était bourré. C'était pas forcément la joie. Et je me suis dit que je tuerais jamais personne. Alors je l'ai fait.» Il haussa les épaules pour minimiser l'impact de ses paroles. « Quand j'ai rencontré le capitaine, je lui ai dit : chuis à vot' service, m'dame, je peux faire ce que vous voudrez, vous pouvez même me baiser si ça vous chante, mais tuer, ça je le ferais pas.»

Cette fois, Lokyem ne se priva pas d'exploser de rire tandis que Nilo faisait sa moue signifiant « Ah si, je l'ai vraiment fait. »

« J'avoue, c'est pas toujours facile. Pour être sûr de n'avoir jamais à tuer, il faut toujours surclasser son adversaire. Et de beaucoup. C'est pour ça que j'ai très peu d'égal à la lame car je devrais le buter pour survivre au combat. Mais avec beaucoup d'entrainement, ça passe toujours.
Mes flèches sont émoussées ou sinon mon tir n'est pas fatal.
Quand le capitaine me demande de prendre une position ennemie, je m'infiltre toujours comme un assassin, mais ne tue jamais.
Discrétion, ruse, mais pas de bavure, c'est ça, mon crédo. »
finit-il avec une petite touche dramatique, le sourire aux lèvres.

Lokyem secoua la tête. Son second était décidément un être à part. Mais Lokyem ne pouvait s'empêcher d'éprouver une pointe de jalousie à son égard. Une telle insouciance... Mais une insouciance choisie. Et assumée.
« Ça a l'air sympathique. »
« C'est ça la vie de Rôdeur, gamin ! » s'exclama-t-il en décochant une accolade brutale dans le dos de l'Abyssal. « On commence l'entrainement demain, pour te transformer en parfait petit Rôdeur, du coup ? »
Le matelot eut un rire nerveux. Encore un piège à la Nilo. « Enfoiré de vendeur de rêve, tu perds rien pour attendre ! » s'écria-t-il, tandis que le vétéran commençait à descendre du mât de misaine.

Il attendit que son Second soit bel et bien descendu pour se tourner vers l'océan qu'il devait désormais guetter.
Rôdeur.
Il savoura les sonorités de ce mot pendant les heures qui suivirent. Ça sonnait pas si mal.





Couleur des dialogues : cadetblue | Journal (Fiche & Liste des RPs) | Autre compte : Shane Morthall
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4386
Expérience : 3590
Masculin Âge RP : 33

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
2998/2998  (2998/2998)
Vitesse: 380
Dégâts: 2338

MessageSujet: Re: Demande de classe   Lun 12 Mai 2014 - 1:57

Tu passes rôdeur ! Désormais, toutes tes caractéristiques augmenteront de 20 par niveau.
Bonus de passage : 95 points d'expérience
20 pièces d'or





:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Len Albhän
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 49
Expérience : 678
Âge RP : 23 ans

♦ Politique : 01
Métier : Bûcheron - Novice (5)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Demande de classe   Mer 28 Mai 2014 - 9:04

Cette histoire que je vais céans vous conter
Des mémoires bien fort longtemps oubliée
Est celle d’une triste stryge d’autrefois,
En ce jadis lointain que fut l’ère des rois.

Les peuples déjà combattaient la rage au cœur,
Le chagrin et la hargne, et non quelques mœurs,
Au-delà de leurs peurs, au-delà de leurs larmes,
Portés au bout de leur vindicative lame.

Plaignant ces maints esprits arrachés sans vécu,
La stryge s’envola et quitta la quiétude
D’un tranquille hameau encor tout de vertu
Pour un quotidien de guerre sans interlude.

Elle parcourut les terres, vit les frontières
Où les races s’entretuaient. Pure folie !
La terreur alors la prend, et ce qu’elle espère
Redevient poussière et silencieuse pluie.

Que pouvait-elle faire, cette âme solitaire,
Contre la démence de tout ce vaste monde ?
Aider ? Prier ? Combattre ? Fuir ou bien se taire ?
Elle y songeait tant, bien au-delà des secondes.

Puis sur un champ abandonné aux charognards,
Un corps remua, luttant contre l’Infortune.
Mais ces lèvres portées par un visage blafard
N’expirèrent qu’un soupir rauque vers la lune.

Elle était belle pourtant, cette âme souffrante !
N’eut-elle connu plus de joies et de bonheur
Pour que sa mort, au final,  ne soit moins navrante ?
Elle comprit, enfin sourit face à ce malheur :

Pour ceux que seul l’Inéluctable attend au loin,
Elle embrasserait leur peur, prodiguerait soins,
Elle s’en irait apaiser leurs sombres tourments
En dansant, chantant, contant, souriant, vivant !

Affronte les tiens !
Abats tes amis !
Massacre les autres !
Tue jusqu’au matin !

La guerre est une affaire de chagrin,
Souvenez-vous en, et non de merci.
A se demander « A qui donc la faute ? »
Vous n’en verrez jamais l’abrupte fin.
"

Len s’autorisa un sourire dans l’ombre de son aile rabattue, alors que ses auditeurs restaient encore stupéfaits de sa performance. Qu’un barde osa clamer une telle chanson en période de guerre… Ce ne pouvait être qu’un fou. Mais la frontière entre folie et génie était bien mince et cela, le stryge blanc le savait. Il s’était octroyé la tâche de rendre ce monde un peu plus doux peu importe que cela mette sa vie en danger : les chansons étaient un met universel et qu’importe qu’il tombât en disgrâce, l’important était de marquer les esprits. Ainsi les quelques personnes l’ayant écouté cette nuit éprouveraient un peu plus de regret à repartir au front…
Sa prestation achevée, il rangea avec précaution sa mandoline dans son étui avant de quitter sa scène de fortune. La taverne était plus conviviale que luxueuse, ce qui impliquait un public moins dense en période creuse : cela arrangeait ses affaires, puisqu’il conserverait sa tête pour ce soir-ci à priori.

Le stryge essuya avec un doux sourire certains regards courroucés, certains acquiescements et de fausses indifférences, rejoignant le comptoir où un patron mi-figue mi-raisin l’attendait. Len prit sa paye sans commenter puis quitta la taverne d’un pas léger –celui d’une personne heureuse d’avoir accompli sa tâche.
Au dehors, il salua la lune avant de reprendre sa route, tranquillement. Il n’était que cela au final : un vagabond capable de chanter et jouer de la musique. Et ce n’était pour lui déplaire.

« Vagabond de ville en ville, rôdant autour des auberges et des tavernes, guettant la scène. Une belle vie. » fit-il à l’adresse de sa seule confidente.

(Demande de passage à la classe Rôdeur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4386
Expérience : 3590
Masculin Âge RP : 33

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
2998/2998  (2998/2998)
Vitesse: 380
Dégâts: 2338

MessageSujet: Re: Demande de classe   Jeu 29 Mai 2014 - 4:38

Coucou, désolé du retard !

Tu passes rôdeur ! Désormais, toutes tes caractéristiques augmenteront de 20 par niveau.
Bonus de passage : 85 points d'expérience & 20 pièces d'or (pour la performance de ces huit quatrains en alexandrins, puis du quatrain en pentamètres, puis du quatrain en décasyllabes :youpi: )







:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Alrun
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 1434
Expérience : 4088
Féminin Âge RP : 651

♦ Politique : 125
Métier : Mineur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hippogriffe +250, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
2542/2542  (2542/2542)
Vitesse: 988
Dégâts: 1097

MessageSujet: Re: Demande de classe   Jeu 29 Mai 2014 - 6:38

AH IL A COMPTE !!! Dilon, tu es un amour. *n'évoquera pas le fait qu'elle avait la flemme de suivre les formes traditionnelles*
Merci pour ton boulot ^^

ps : il ne rejoindra aucune faction, étant un barde Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://raisindeloup.deviantart.com
Dougal Keane
Le Tribun ♦ Rôdeur

avatar

Messages : 4453
Expérience : 3579
Masculin Âge RP : 28

♦ Politique : 157
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Anor, aigle géant de Dougal [Emblème Gardien] +400, v+400 ; dissuasion : évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
4002/4002  (4002/4002)
Vitesse: 859
Dégâts: 1835

MessageSujet: Re: Demande de classe   Sam 31 Mai 2014 - 1:10

Bonsoir !
Rôdeur s'il vous plait !
Merci Tout content





Shakti with ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4386
Expérience : 3590
Masculin Âge RP : 33

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
2998/2998  (2998/2998)
Vitesse: 380
Dégâts: 2338

MessageSujet: Re: Demande de classe   Sam 31 Mai 2014 - 1:26

Classe validée, je t'ajoute tes bonus !





:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Moradund Marteau-de-Fer
Prætor Primaris ♦ Imperator ♦ Paladin

avatar

Messages : 1078
Expérience : 3134
Masculin Âge RP : 124

♦ Politique : 51
Métier : Forgeron - Expert
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Bolgrong, Ours de Moradund [Emblème Kazharien]  +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
2665/2665  (2665/2665)
Vitesse: 489
Dégâts: 1411

MessageSujet: Re: Demande de classe   Mar 10 Juin 2014 - 9:24

Moradund arriva dans la grande salle, impressionné plus par sa décoration que par sa taille. Le symbole géant de l'ordre des paladins ornait le mur derrière l'autel où il ferait son serment. On lui pris sa hache et Azulgor du rester en arrière. Le nain se promit qu'il l’emmènerait partout désormais, l'hydro cyno devait connaître le chenil par coeur à force d'y être laissé pour chaque voyage. Montant l'estrade, le futur et premier paladin des archives de la famille Marteau-de-Fer posa la main gauche sur le code des paladins et le poing droit sur le coeur.

Je jure de servir la justice en tout temps,
de protéger adultes comme enfants
face au monstres de notre temps.

Mon bouclier protégera
Ma lame pourfendra
et le mal périra.

Si ce serment et les paladins je trahi
que ma barbe et mes cheveux je rase
et que je prête le serment des Tueurs
pour que mon erreur au combat j'écrase
et que je puisse par ma mort
de mon déshonneur faire table rase


Il n'y aura plus jamais d'autres Burik...




Que ton marteau sonne clair.
Que ton enclume résonne.

Dialogues: -Moradund ~Ronin
Rappel : Ronin n'est audible que par les télépathes,
ou lors de crises de rages (Dialogues lors des crises: ~Ronin)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/MrMomory
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4386
Expérience : 3590
Masculin Âge RP : 33

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
2998/2998  (2998/2998)
Vitesse: 380
Dégâts: 2338

MessageSujet: Re: Demande de classe   Mar 10 Juin 2014 - 14:34

Tu deviens paladin, tu gagnes désormais 50 de vitalité/niveau !
Tes stats sont éditées.
Bonus de passage : 55 d'expérience, 20 pièces d'or

Félicitations !





:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Varel
Célébrité régionale

Célébrité régionale
avatar

Messages : 343
Expérience : 412
Masculin Âge RP : 25 ans

♦ Politique : 08
Métier : Chasseur - Novice (5)
Disponibilité : Disponibilité réduite

Titres:
 

(Licorne +100, v+150)

Stats & équipements
Vitalité:
215/215  (215/215)
Vitesse: 254
Dégâts: 53

MessageSujet: Re: Demande de classe   Mer 23 Juil 2014 - 20:14

Carendol se dirigeait vers le sud. Pour rejoindre la congrégation de l'ombre.
" Je serais bien obligée de retourner à BaldorHeim à un moment ou à un autre. Pour mon travail à la mine et pour toutes les autres choses qu'il y a à faire là-bas."
Pensa-t-il pour lui-même alors qu'il marchait.
"Dans quelques jours j'arriverai dans les Spelunca. La première et la dernière fois que j'y ai été J'y ai rencontré un bien étrange personnage avec un masque. Un masque ! C'est ça la solution. Si j'ai un masque je pourrais passer inaperçu à BaldorHeim. Encore faut-il en trouver un."
L'après-midi touchait à son terme. Au loin il Carendol pu voir un petit village tranquille.
" Je vais passer la nuit là-bas. Peut-être y trouverais-je un masque."

Notre héros entra dans une l'auberge, là il y passa la nuit. Le matin, il se réveilla reposer et il alla voir l'aubergiste.
Ne savez-vous pas où je peux me procurer un masque ou m'en fabriquer un.
Quel genre de magouilles fabriquez-vous ?
Comment ça ?
Les seules personnes désirant un masque, sont soit Guetteurs, Assassins ou Voleurs.
Je ne vous permets pas. je suis un guerrier des plus honorables.
Si vous le dites.
Dit l'aubergiste en regardant notre héros avec un sombre regard.
Peut-être bien que le forgeron acceptera de vous en fabriquer un.
Merci. Dit-il sèchement à l'adresse de l'aubergiste.

Carendol Sorti de l'auberge et alla voir le forgeron.
J'aimerais que vous me fabriquez un masque s'il vous plaît.
Vous êtes un guerrier non ?
Oui pourquoi ?
Si vous êtes un guerrier vous n'avez pas besoin de masque. Il faut que vos adversaires puissent voir votre visage, qu'il se grave dans leur esprit comme étant la dernière chose qu'ils aient vue de leur vivant.
C'est vrai qu'étant un guerrier, c'est plus logique.
Si vous voulez cacher votre visage, portait un casque ou un capuchon.
Merci du conseil, vous êtes bien sages.
Écrivez votre légende, en étant guerrier.
Notre héros reparti donc sans son masque, mais en étant toujours le même guerrier.




:minou:

Couleurs de RP=ffff00
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4386
Expérience : 3590
Masculin Âge RP : 33

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
2998/2998  (2998/2998)
Vitesse: 380
Dégâts: 2338

MessageSujet: Re: Demande de classe   Jeu 24 Juil 2014 - 0:44

Tu deviens guerrier, tu gagnes désormais 10 de vitalité et 40 de dégâts/niveau !
Tes stats sont éditées.
Bonus de passage : 60 d'expérience, 20 pièces d'or

Félicitations !





:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Jack Rosenthal
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 206
Expérience : 1838
Âge RP : 26

♦ Politique : 00
Métier : Mineur - Expert (150)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Manticore de Jack +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3271/3271  (3271/3271)
Vitesse: -74
Dégâts: 42%

MessageSujet: Re: Demande de classe   Ven 29 Aoû 2014 - 11:21

Un chasseur de prime.. Voilà à quoi était assimilé Jack ces derniers temps. Tuant sur contrat, toujours des bandits, des détrousseurs ou des coupe-jarrets qui sévissaient autour certaines grandes villes de Dùralas. Ce n'était pas un travail très stable et très dangereux. Mais il rapportait, et c'est tout ce qui comptait.

Mais le dernier contrat ne se passa pas comme prévu..

---
- Laisse moi ! Pitié, laisse moi la vie sauve et je te rendrais immensément riche ! Je possède des mines d'argent dans la région, tu pourras prendre un pourcentage !

- Est ce que tu as eu pitié lorsque tu as vendu ta fille ? Est ce qu tu as eu pitié d'elle lorsque tu l'a vu se faire violer sous tes yeux pour une centaine de pièces d'or ?

Jack se tenait devant le corps pétrifié de peur d'un homme riche ayant du pouvoir sur quasiment toute la région Est de Dùralas. Ce dernier avait engagé des mercenaires pour le protéger, mais dormir la fenêtre ouverte quand sa tête est mise à prix était une très mauvaise idée. La chambre dans lequel il se trouvait était remplie d'objet de valeur, de tableaux et de bibelot plus cher les uns que les autres. Après l'affaire régler, Jack pourrait prendre une ou deux toile pour se faire un petit bonus et manger dans un bon restaurant pour se récompenser d'avoir bien travaillé.

- C-Ce n'est pas moi ! Et cette petite traîné n'a eu que ce qu'elle méritait !

- On passe déjà aux aveux ? Hé bien, dans ce cas on va pouvoir passer à table..

Jack s'arrêta de parler. Ce dernier mot ne venait pas de sa bouche.

- Oh mon dieu, OH MON DIEU. MAIS QU'EST CE QUE.. QUI ÊTES VOUS ?

L'homme était paniqué par quelque chose, bien plus que par Jack lui même. Quelque chose clochait. Le stryge tourna la tête et il vit une chose léviter près de son visage. Complètement surpris par ce qu'il venait de voir, Jack recula et tomba sur le dos, écrasant légèrement ses ailes.

C'était quoi cette chose.. ?

Un ombre similaire à un serpent s'approcha de son visage.

- Chose ? Allons, ne soit pas si condescendant envers toi même..

Un serpent avec à la place de la tête, un crâne d'oiseau s'adressait à Jack. Son corps était noir et bleuté et une lueur jaune sortait de ses orbites vides. Une collerette de plumes noires entouraient le coup du "serpent". Jack senti dans son dos quelque chose de coincé entre ses deux ailes. Et il comprit que cette chose venait de lui. De son dos.

- Allons, ne prends pas cet air étonné. Tu te doutais bien que ça allait arriver.

Jack resta bouche bée.

- Au fait, ne m'appelle plus "chose". Appelle moi Crow.

Le démon tourna la tête vers la cible qui commençait à s'enfuir discrètement. Brusquement, un deuxième serpent qui avait cette fois ci, une vrai tête de serpent mais au lieu d'avoir seulement deux crocs, ce dernier avait une rangée de dents similaire à des aiguilles de seringues. Sa peau était noir et bleu, comme celle de Crow. En une vitesse impressionnante, le deuxième serpent aussi relié au dos de Jack attrapa la cible par le mollet et le souleva dans les airs, la tête en bas. L'homme n'eut même pas le temps de hurler car un troisième serpent venait de pénétrer dans sa bouche. Jack se releva et posa sa main sur les serpents qui sortaient de son dos, entre ses ailes.

Un bruit de chair déchiré se fit entendre et le corps de l'homme tomba, inerte sur le sol. Le troisième serpent qui était entré par sa bouche avait réussi à lui arracher le cœur de l’intérieur et à ressortir sans trop de problème.

Tandis que les deux serpents se régalaient du corps de l'homme riche, Crow avertit Jack.

- On ferait mieux d'y aller. Sinon les mercenaires vont venir et..

au même moment, la porte de la chambre explosa et une demi douzaine de mercenaire s’engouffrèrent dans la chambre.

- J'imagine qu'il est trop tard pour fuir ?

- Tu imagines bien.

Encore trois autres serpents sortirent du dos de Jack à ce moment précis. Des sifflements sinistres retentirent dans la pièce étroite. Pas la peine de vous faire un dessin, cette nuit fut très sanglante. Le carnage fut tellement violent que Jack ne pu même pas prendre de tableau en bon état en sortant de cette chambre de torture.

- Bienvenue chez toi, Jack.

[Classe : Corrompu]






Couleur de dialogue : Normal : #006699 Crow : #1000A0
Voici comment se présentent mes "serpents":
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4386
Expérience : 3590
Masculin Âge RP : 33

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
2998/2998  (2998/2998)
Vitesse: 380
Dégâts: 2338

MessageSujet: Re: Demande de classe   Sam 30 Aoû 2014 - 0:48

Jack : tu deviens corrompu. Tes dégâts sont modifiés et tu gagneras désormais 15 points de vie/niveau. Il te faudra troquer tes anciens équipements par des équipements plus adaptés dans la boutique spécialisée si tu veux pouvoir combattre et t'améliorer.
Bonus de passage : 80 points d'expérience, 20 pièces d'or !





:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Scythe
Guetteuse

avatar

Messages : 158
Expérience : 862
Masculin Âge RP : 15 (17)

♦ Politique : 10
Métier : Bûcheron - Novice (30)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Chat commun +50, v+25)

Stats & équipements
Vitalité:
295/295  (295/295)
Vitesse: 258
Dégâts: 148

MessageSujet: Re: Demande de classe   Mer 3 Sep 2014 - 1:32

Dans la forêt, elle prenait son temps à couper des arbres, avec une ambiance calme, peu de bruit parcourait l'étendue d'arbres qui l'entourait, le vent était doux, et le soleil rayonnant.
C'était peut-être une des dernières fois avant longtemps qu'elle revenait dans ces bois, et a se consacrer à des activités plus humaines pour faire court, où elle devra toujours faire tomber des troncs.
Prenant l'arbre fraichement coupé, elle le mit dans sa charrette, louer à un marchand pour déplacer aisément le grand tronc. Quand elle finit de le placer, elle entendis derrière elle une voie qui lui était familière :

" ça faisait longtemps, Scythe ! "

Elle se retourna, et vit le chasseur, celui qu'il l'a recueillis après le massacre, et qui lui avait appris tout ce qu'elle devait savoir pour survivre de soi-même, malgré avoir subi ses débuts vampiriques, ce qui lui a valu quelque blessure.

" En effet, que faite vous dans ses bois ?"

" Je suis le gibier, et il m'a mené ici, il faut dire que cette forêt est un bon endroit de chasse. Et toi, tu t'en sors dans tes objectifs ? "

" Une piste qui pourrait me mener à lui, quant à la vitesse ... " avant de terminer sa phrase, elle se déplaça, le plus rapidement, pour se retrouver derrière le chasseur, pour lui tapoter dans le dos " ... Je me place pas mal "

" Je vois ça, mais à ce que tu m'avais dit, tu n'es pas encore à son niveau. ça aura pris du temps pour retrouver une de ces traces "

" oui, deux ans. Enfin, je vais devoir entrer dans la congrégation pour ça, et le retour en arrière n'est plus possible "

L'homme mit un temps avant de ce décider à continuer de parler, la réflexion qui se lisait sur sa tête

" Je ne vais pas t'en empêcher, mais au moins pour une petite sécurité, porter un masque serait une bonne idée, pour être une guetteuse "

" Une guetteuse ? "

" une personne qui agit comme un espion, très souvent alliée avec une faction, qui sont réputé pour leur grande vitesse et agilité, je pense que ça tirait comme un gant "

" Je le pense en effet, en plus, je ne savais pas quoi présenter comme présenter comme ' spécialité ' "

" ce n'est pas tous mais j'ai à chasser moi, je vais te laisser continuer ce que tu faisais " Il fit quelques pas avant de reprendre " Et surtout reste en vie "

" quand à vous merci à jamais "

Le chasseur réparti dans la forêt, a son inverse, elle qui partait vers la ville, sur sa charrette remplie de bois. Elle ne lui avait jamais demandé, mais cette fois elle sûr que ce chasseur ne l'avait été toute sa vie, car avec ses mots elle avait compris qui lui aussi savait que les chances qu'il se revoyent sont minces, comme un fils de soie




Couleur de paroles = A10000
Rp en cours 1  | Rp en pause 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4386
Expérience : 3590
Masculin Âge RP : 33

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
2998/2998  (2998/2998)
Vitesse: 380
Dégâts: 2338

MessageSujet: Re: Demande de classe   Mer 3 Sep 2014 - 1:36

Félicitations, tu es maintenant guetteuse ! Tu gagnes désormais 10 de vie/5 de dégâts/40 de vitesse par niveau.

Etant donné que le rôle de guetteur te permet d'espionner les autres factions, tu dois choisir une faction, que tu devras indiquer par MP à Dilon.

Ah, et ton personnage doit porter un masque Sourire (quitte à le mettre à visage découvert dans ta signature Clin d'oeil )

Je t'offre 65 points d'expérience bonus et 20 pièces d'or !





:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Tempérance Alriel
Ensorceleuse

avatar

Messages : 110
Expérience : 1044
Masculin Âge RP : 34

♦ Politique : 01
Métier : Bûcheron - Novice (10)
Disponibilité : Disponibilité réduite

Titres:
 

(Loup géant +80, V+50, 30)

Stats & équipements
Vitalité:
350/350  (350/350)
Vitesse: 137
Dégâts: 125

MessageSujet: Re: Demande de classe   Sam 6 Sep 2014 - 15:19

RP de choix de classe - Envoûteur


La Lune montait dans le ciel abandonné par le Soleil. En soupirant, Tempérance s’étira sur sa chaise, faisant craquer quelques-uns de ses os. Elle grimaça : à force de rester assise, elle finissait par avoir une bien mauvaise posture. La lumière déclinant rapidement, elle se leva, puis alluma une bougie. Elle la positionna avec prudence devant l’ouvrage usé qu’elle étudiait jusqu’alors. La lumière chatoyante faisait se mouvoir les ombres dans la bibliothèque. L’érudite sourit : elle aimait cette ambiance nocturne, ce calme qui régnait au milieu des milliers d’ouvrage de Stellaraë. Elle sortit ensuite de sa sacoche un petit paquet qu’elle ouvrit doucement. Là, emballés soigneusement pour permettre leur conservation, de fines lanières de viande séchée, un morceau de pain et un bout de fromage l’attendaient. Elle écarta délicatement le livre devant elle et commença à manger. Tandis qu’elle mastiquait, son regard se perdit dans ciel sombre qu’elle voyait depuis la fenêtre devant elle.

Moment propice à la méditation, les questions qu’elle s’était posées la journée lui revinrent en mémoire. C’était ce texte ancien, qu’elle avait découvert ce midi-là, qui en était la source. Un témoignage vieux de plusieurs centaines d’années. Celui d’un homme qui se disait ensorceleur. Bien sûr, elle connaissait cette discipline depuis longtemps. Ces sages qui pouvaient, au sommet de leur art, endormir les sens d’armées entières pour permettre à leurs troupes d’avancer sans crainte sur le champ de bataille. Ces mages qui pouvaient annihiler les pouvoirs mystérieux de nombreux peuples. Beaucoup de textes relataient ces exploits, sans jamais décrire la magie qui opérait alors. Mais elle n’avait pas lu le journal des exploits d’un héros. Elle avait lu le cahier d’un professeur, d’un homme qui voulait voir cette spécialité d’épanouir. Chaque lettre semblait être choisie avec minutie. Les expressions utilisées, vieillies, dégageaient une sorte de sagesse.

Il commençait par décrire l’état d’esprit qu’il fallait avoir pour pratiquer cette magie, le calme qu’il fallait savoir faire régner dans son âme et dans son cœur. Il exposait pour cela plusieurs techniques de méditation, certaines répandues, d’autres méconnues ou encore tout à fait inédites. Par curiosité, Tempérance avait essayé l’une de celles qu’elle ne connaissait pas. Elle en était ressortie étourdie, presque assommée. Curieuse, elle avait alors poursuivi sa lecture.

L’ensorceleur décrivait précisément les aptitudes psychiques de celui qui pratiquait cette technique. Elle y avait appris de nombreuses choses, sans doute étouffées par les pratiquants de cette magie, qui réservaient leurs secrets aux élèves qu’ils choisissaient avec soin et longue réflexion. Sans nul doute cet ouvrage serait brûlé s’il tombait dans leurs mains ! L’homme donnait à côté de ces renseignements son pont de vue sur sa discipline. Pour lui, la clef de voûte de cette magie était sans conteste la capacité à étendre son influence psychique. Il détaillait l’utilisation des éléments dont pouvaient jouer ces mages, et sa vision des choses correspondait tout à fait aux phénomènes dépeints. Le plus puissant des ensorceleurs serait capable de manipuler les flammes et faire croître leur fureur en même temps que la sienne, de faire trembler la terre pour déstabiliser son adversaire, de faire souffler la brise pour masquer sa présence, ou encore de faire se lever l’eau de son lit pour impressionner le badaud.

La lumière de sa bougie perdait en intensité et la pénombre envahissait la bibliothèque, ce qui sortit l’érudite de ses rêveries. Rapidement, elle chercha une nouvelle chandelle. Combien de temps était-elle restée le regard dans le vague ? Son attention se reporta sur le grimoire de l’ensorceleur. Après tout, qu’est-ce qui lui coûtait d’essayer l’une des manipulations élémentaires qu’il décrivait ? Absolument rien. Sinon la frustration si elle échouait là où, sur le papier, tout semblait si simple avec une concentration et une application adéquates.

La bougie attira rapidement son attention. La docte chassa ses craintes et ses doutes, et se mit tout entière à sa tâche. Calmement, elle décida de faire bouger la flamme selon les consignes manuscrites de l’envoûteur. Elle imagina celle-ci, alors statique, se mouvoir selon des motifs complexes. Dans un premier temps, rien ne changea. Puis, à mesure qu’elle se détendait, qu’elle évacuait la pression de son cœur, elle vit une différence. La flamme se mit à bouger. Était-ce un courant d’air ? Elle patienta, constante dans son effort. Le phénomène se reproduit ensuite, plus longuement. Avait-elle réellement compris les enseignements de l’auteur ? Ou n’était-ce qu’artifices de son imagination ? La question fut vite ébranlée quand la flamme vira nettement à un bleu azur. Surprise, Tempérance se leva d’un bond, et la flamme reprit sa couleur d’origine.

Songeuse à cause de ce dernier événement, l’érudite se lança un nouveau défi. Elle se rassit et souffla la langue de feu qui s’éteignit, finissant de plonger Tempérance dans l’obscurité. Ne restaient du feu que des braises rougeoyantes au niveau de la mèche. C’est cela qu’elle allait tenter de raviver. Elle imaginait qu’elle pourrait ainsi se convaincre de son talent. Elle se souvint des consignes pour déchaîner les éléments à son avantage, et matérialisa dans son esprit, avec nombre de détails, la bougie qui se rallumait. Et cela se produisit. La chaude lumière que dégageait la chandelle repoussait les ténèbres ambiantes. Cette fois, les derniers remparts de son indécision cédèrent tout à fait.

Fatiguée, mais heureuse, Tempérance cessa son activité et décida de rentrer chez elle, l’ouvrage de l’ensorceleur sous le bras. Une nouvelle détermination était née en elle. Elle s’entraînerait avec ardeur. Et elle suivrait les pas de celui qui lui avait ouvert la voie de cette magnifique magie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4386
Expérience : 3590
Masculin Âge RP : 33

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
2998/2998  (2998/2998)
Vitesse: 380
Dégâts: 2338

MessageSujet: Re: Demande de classe   Sam 6 Sep 2014 - 18:11

Tempérance : Passage de classe en Ensorceleur validé ! Tu gagnes désormais 10 à tous les stats/niveau et tu peux bloquer les capacités adverses. Tu n'utiliseras désormais que les bâtons et les dagues comme armes offensives.
Bonus de passage : 90 points d'expérience et 20 pièces d'or.





:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Rekhan
Corrompu

avatar

Messages : 619
Expérience : 2024
Masculin Âge RP : 25

♦ Politique : 62
Métier : Mineur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Elrïa, Sphinx de Rekhan +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
2911/2911  (2911/2911)
Vitesse: 529
Dégâts: 50%

MessageSujet: Re: Demande de classe   Jeu 18 Sep 2014 - 2:03

RP de choix de classe : Corrompu



Je marche depuis un moment vers le Nord. Mon chez-moi est loin. La tour Noire, cette tour splendide surplombant le lac Fresha avec sa jumelle, la tour Blanche. Je suis allé à BaldorHeim, j'ai descendu toute la forêt de Sapins, ensuite j'ai marché vers l'ouest. Je marche depuis des semaines, des mois ! Voir peut être plus ! Je n'ai aucune notion du temps que j'ai passé à marcher depuis que j'ai quitté la capitale montagnarde.
Je suis épuisé, je vais m'assoir un peu. Il fait chaud, j'ai soif. Je me trouve dans le désert. Ça, il n'y a pas de doutes. Pourquoi ai-je écouté ce tavernier !? Une ville au nord nommé Stellaraë se trouverait être une mine d'information avec sa bibliothèque et de par sa position centrale dans le continent. Qui a eu la foutue idée de construire une ville au beau milieu d'un désert ? Franchement !

J'en peux plus, le soleil me tape. Je fonds littéralement sur place. Je n'arrive presque plus à avancer. Je vais me pauser sur le sable, me reposer un peu. Je vais m'allonger. Ça ne peut pas me faire de mal. Je ferme les yeux. Un peu d'ombres pour mes yeux. Il faut les reposer, me reposer. Les montagnes glacées me manquent, l'eau gelée du lac me fait défaut. Même la férocité des grizzlys me serait plus agréable que cette chaleur insupportable. Il me reste peu d'eau. Un jour tout au plus. Il faut que j’atteigne cette foutue ville en un jour. Mais je suis épuisé, au bord de la mort. Je m'endors.

Nan attend ! il ne faut pas que je dorme, je mourrais à coup sûr ! Je me fais violence, et me relève d'un coup. Je ne dois pas flancher ! Je n'ai pas vu assez de choses pour être en paix ! Je ne dois pas abandonner si facilement cette envie !
Il fait nuit. Il fait frais. Est-ce un miracle ? Le sable tout à l'heure ardent, et blanc se retrouve sombre et froid. Combien de temps ai-je été inconscient ? Quoi qu'il en soit, je dois avancer. Je dormirais lorsque le soleil commencera sa montée. Je dois profiter de ce moment de clémence. Je dois marcher, encore.

Le soleil commence à se maquiller, c'est mauvais signe. La nuit a été courte. Au loin, toujours rien. Peut-être encore un ou deux jours de marche pour apercevoir quelque chose. Je suis fini. Jamais je n'y arriverais. Alors j'abandonne l'idée de dormir. Je continue. Le soleil redonne sa chaleur au sable, les gouttes de sueur de la veille son revenu prendre en masse. Mes vêtements sont tellement trempés, qu'on pourrait remplir un seau de taille standard en les essorant.
Je ne tiens plus sur mes jambes, mes pieds me font mal, mes ailes sont trop lourdes. Mais je ne veux pas m'effondrer. Rester debout jusqu’à la fin. En me tenant droit, je me sens comme bloqué, immobilisé comme une pique plantée dans le sable.

-Veux-tu un coup de main ?
Ça y est, mon cerveau me joue des tours. J'entends des voix maintenant. Ça me fait sourire.

-Nan, je suis sérieux, tu veux de l'aide ?
La voix m'intrigue. Elle me semble proche, derrière moi.

Une fois retourné, j'en tombe. Une hallucination parfaitement claire et fluide ! Le réalisme est stupéfiant ! Même si le personnage me parait lui bien peut réel : torse nu, un être humanoïde ressemblant à un énorme coup de soleil ce tient devant moi, debout, frai, énergique. Son torse arbore quelques tatouages, des petites flammes bleu foncé, venant ce frotter à son flanc droit, tandis que de l'autre côté ce tient une colonne ornée de plusieurs détails tout aussi petits les uns que les autres.
Je ne sais pas où est allé chercher mon subconscient pour tous ces détails, mais c'est bien fait.

-Tu m'as l'air épuisé, tu veux que je t'aide ?

-Pourquoi me demander de l'aide trois fois si c'est pour rester planté là à ne rien faire !?
Je tonne. Tu as beau être très bien réalisé, tu ne pourras rien faire, tu n'es qu'une illusion due au désert.

Je monte les yeux, et découvre son visage. Il ne ressemble à rien de ce que j'ai vu auparavant. Son visage me parait humain, mais sur son crâne trônent une multitude de petites pointes.

-Une illusion ? L'individu à l'air vexé. Je ne suis pas une "illusion".
-Ce que dirais une illusion.
-Ne te fous pas de moi ! Je te demande si tu veux de l'aide et tu ne me réponds que par une insulte ? Veux-tu donc mourir ici ?
-Bon allé, ne me fais pas perdre de temps, la mort me tient, j'ai un mal de crâne énorme à cause du soleil, mes pieds n’ont jamais aussi souffert, alors puisque je vais forcément trépasser, dis-moi ce que tu veux pour que tu puisses me laisser en paix.
Je suis décidément très agacé par ces plaisanteries de mauvais gout aux portes de la mort. Mes fantômes ne pourraient pas me laisser tranquille au moment de ma mort ?

-Je te propose la vie. Je hausse un sourcil. Il me propose la vie ? Il me propose de ne pas mourir ici ? Soit, il a gagné ma curiosité, je le laisse continuer. Après tout, quel mal y a-t-il de ce bercer d'une dernière illusion. C'est simple, tu deviens l'un des nôtres, et je te laisse la vie.

-Tu te fou de moi là. Je ne crois en aucun dieu quelconque.

-Il est si facile de se laisser emporter par la mort. Ça fait un bout de temps maintenant que tu sues pour atteindre une ville qui se trouve loin encore. Ça fait un bout de temps que tu te parles à toi même, à te répéter "Je" "je" "je", "pourquoi", "comment". Je ne veux pas changer tes croyances, je veux seulement te proposer un marché. Tu restes en vie, et en échange, je te donne une puissance dont tu n'as jamais rêvé.

-Tu me donne deux choses ? Il y a anguille sous roche là. Puis pourquoi je voudrais d'une puissance dont je n'ai jamais rêvé ? T'est pas logique toi.
-Je te croyais plus intelligent. Siffle-t-il. Tu comptes mourir ici comme un animal qui s’est perdu dans le désert ? Tu comptes te faire dévorer par les vautours ?
-Je reste en vie, tu me donnes cette puissance, et je te donnerais mon âme lorsque je serais à la tête de ce continent, en plus de jeunes victimes que tu pourras baratiner de ton élogieux discours sur la survie. Le démon, d'abord surpris, à l'air désormais pensif.  Je t'offrirais des âmes. C'est bien ça ces flammes sur ton flanc. Une pour chaque victime. Je leur offrirais de quoi me haïr, il te sera simple de les convaincre.

Je souris à moitié, malgré ma faible force. Et je semble le convaincre.

-Marché conclu.
Il me tend à main, et je la serre aussi fort que je peux. L'être démoniaque disparaît dans un flou, et une douleur énorme m'assaille les veines. Je sens quelque chose se modifier en moi, on dirait que quelque chose se déplace et remplace mon sang. Des formes noires ces formes légèrement mes bras nus, la douleur s'intensifie sur le torse, dans le dos, dans le coup. Et lorsqu'elle atteint la tête, je m’effondre de douleur dans un sable brulant.

À mon réveil, je ne sens pas la chaleur, et mieux encore, je me sens bien. Le soleil est à son zénith pourtant. Soit ce n'était pas une illusion, soit je suis gravement atteint. M'enfin, je tente ma chance, et m'élance cette fois en direction du nord.

Berner un démon, intéressant. Il doit avoir de l'espoir à cause de ma race. Encore un qui doit me prendre pour un être "malfaisant". Malheureusement pour lui, je n'ai aucune intention de gouverner ce continent, je ne veux que m'amuser à travers le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4386
Expérience : 3590
Masculin Âge RP : 33

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
2998/2998  (2998/2998)
Vitesse: 380
Dégâts: 2338

MessageSujet: Re: Demande de classe   Sam 20 Sep 2014 - 0:33

Passage de classe attribué : Rekhan gagne 90 points d'expérience et 20 pièces d'or. Tu deviens corrompu. Tu devras modifier tes armes dans la boutique prévue à cet effet. Désormais, tes dégâts sont en pourcentage, et tu gagnes 15 de vie/niveau.






:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Eren Blaze
Maître d'armes

avatar

Messages : 140
Expérience : 751
Masculin Âge RP : 26 ans

♦ Politique : 01
Métier : Mineur - Apprenti (75)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Chien d'Eren +80, v+50)

Stats & équipements
Vitalité:
560/560  (560/560)
Vitesse: 193
Dégâts: 343

MessageSujet: Re: Demande de classe   Lun 20 Oct 2014 - 22:48

Choix : Maître d’Arme

Ça faisait une demie journée qu'Eren marchait sur le désert de Harena sous une lourde chaleur. Il se rappela des souvenirs de son enfance semblant ignorer le calvaire des pas dans le sable. Se réveiller à Wysteria dans un lit d'hôpital et avoir oublié la totalité ou presque de son enfance. Il savait parler et se battre, lire écrire et tout le reste aussi. Mais pratiquement aucun souvenir. Sous le soleil de plomb il s'arrêta regardant au loin la ville de Stellaraë enfin il pouvait rencontrer un forgeron et fabriquer une nouvelle arme. Un léger sourire fut inscrit sur son visage et il s'avança en direction de la ville.

Une fois devant l'entrée Eren observa les alentours, il y avait pas mal de personnes dans les rues. Il marcha droit devant lui suivant sa route en direction des forges, croisant tout types d'individu présent dans cette ville. Il avait le sentiment d'être observé mais impossible de savoir d'où cela venait. Il entra dans la forge et ouvrit le carnet de commande regardant la liste des forgerons. Un certain Dilon était présent dans cet endroit c'était le moment dans profiter. Après négociation Eren devait attendre deux jours avant de récupérer son arme. Il était impatient il voulait quelque chose de plus lourd et plus puissant.

Il avait toujours sa soif de vengeance, mais il tournait en rond, le seul moyen c'était de retourner sur place partir à Wystéria. Peut-être trouverai-t-il la réponse, il en avait marre de tourner en rond et le seul moyen c'était de retourner voir Alrun afin d'intégrer la faction noire pour franchir la mer maudite. Le problème était son manque de puissance, le seul moyen c'était d'être polyvalent, que ce soit au corps à corps où encore à distance, où même en protection. C'était changer ses plans, il voulait être assassin mais quelque chose d'autre l'attirait, mais il ne savait quoi.

…2 jours plus tard…


« Et voilà, elle est à vous ! »

« Merci beaucoup. »

Eren mit sa faux sur son dos et entama un nouveau périple en direction des terres désolées pour trouver le QG de la congrégation avec un objectif précis. Alors qu'il arriva à Red Sun Belt une silhouette noire apparu. Avec précaution, Eren s'avança préparant sa dague de lancer et annonça :

« Qui êtes-vous ? »

Il eu un silence et une pression d’un coup, comme lors de la rencontre avec Alrun. La silhouette au loin leva sa main en direction de son dos sortant une épée longue en direction d’Eren. L’homme mystérieux s’élança en direction de l’assassin, par réflexe il saisit sa faux pour parer son attaque.

« Tu ne me reconnais pas ? »

Soudain les yeux des deux hommes se mit à devenir rouge, c'était lui... C'est le moment de prendre sa revanche. Enragé il balança des coups dans tous les sens essayant d'être le plus rapide possible voulant à tout prix sa mort. Le combat dura pendant plusieurs heures les deux hommes étaient exténué, lorsque Eren posa un genou au sol prêt à s'effondrer. L'homme mystérieux s'avança pour porter le coup de grâce quand il se roula au sol prenant sa dague au sol avant de trancher le poignet où il tenait l'arme. Eren couru en direction de sa faux, la ramassa et avança vers son adversaire.

« J'attendais se jour depuis longtemps tu sais ? Je suis pas très fort pour les discours de fin de combat tu vois, mais c'était cool et j'ai pris pas mal de coup. Alors je vais la jouer honnête tu mourras rapidement. Adieu »

Il lui trancha la tête et sans un mot il continua son chemin en direction des terres désolés.






l RP en cours :  1 et 2 l Histoire l Dialogue #006666

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Demande de classe   

Revenir en haut Aller en bas
 

Demande de classe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

 Sujets similaires

-
» Demande de classe
» Demande de rang spéciaux
» Victoire Repugnante de la classe politique traditionnelle
» Haiti a la recherche de sa classe moyenne
» [Demande de recrutement] Valaraukar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Organisation :: Bureau des réclamations-