Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : ethgri wyrda
Le Monde de Dùralas a précisément 1336 jours !
Dùralas, le Mar 27 Juin 2017 - 5:36
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim

Partagez | 
 

 Fragments de temps...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mohana Dharitri
Administratrice ♦ Seigneur Sylvestre ♦ Chamane

avatar

Messages : 1779
Expérience : 2985
Féminin Âge RP : 26

♦ Politique : 148
Métier : Sculptrice - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hibou de Mohana +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
4073/4073  (4073/4073)
Vitesse: 1048
Dégâts: 2248

MessageSujet: Fragments de temps...   Dim 2 Nov 2014 - 1:16



         .I. Wystéria : le commencement  
          .      L'éveil d'une chamane


           .   II. Un nouveau monde

        .   L'envol naval
        .   Une arrivée difficile à Ishtar...



         .III. Excursion dans les Baldors  


         .III. La Garde Zéphyr  
          .      Choix d'une faction




RP en cours : Les Traditions kazhariennes Pire que l'eau glacée Jurassic World
Dialogues = #4ea991


Dernière édition par Mohana Dharitri le Sam 29 Nov 2014 - 1:05, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mohana Dharitri
Administratrice ♦ Seigneur Sylvestre ♦ Chamane

avatar

Messages : 1779
Expérience : 2985
Féminin Âge RP : 26

♦ Politique : 148
Métier : Sculptrice - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hibou de Mohana +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
4073/4073  (4073/4073)
Vitesse: 1048
Dégâts: 2248

MessageSujet: Re: Fragments de temps...   Ven 28 Nov 2014 - 22:15






L'éveil d'une chamane



Wystéria, des années auparavant.
Mohana était fatiguée depuis son lever malgré une grosse nuit de sommeil. Elle se dirigeait vers l'école en compagnie de son frère et sa soeur, une longue journée les attendait.
A l'école de Guillaëd, les jeunes félins apprenaient avant tout l'art du combat et comment se défendre face à tous les dangers de l'île. Jamais il ne fallait s'aventurer seul dans la Mazonie et encore moins sans connaître la faune et la flore hostile qui la peuple. Mohana était une élève studieuse bien que parfois rêveuse.
Ce jour, tout particulièrement, Mohana était dans son monde. Elle sentait une chose étrange se modifier au fond d'elle. Ce n'était pas d'ordre physique, elle n'avait aucune douleur, aucune gène, c'était une étrange sensation qu'elle ne savait définir.
Soudain, elle s'évanouit. Son frère et le maître d'apprentissage s'approchèrent rapidement. Elle était totalement "partie".
Le Choix était fait, il fallait au plus vite apporter l'enfant au Shramana.



La jeune tigresse s'éveilla dans une hutte qu'elle ne connaissait pas. Il y avait des diffusions d'encens qui lui prirent au nez dès qu'elle fut consciente et observa autour d'elle : cela ressemblait à la tente du vieux chaman.
Ses yeux confirmèrent son intuition car elle l'aperçut discutant avec ses parents. Sa mère était en pleurs et son père arborait un air des plus sérieux.
Mohana se redressa sur sa couche ce qui fit un peu de bruit. Le chaman déposa son regard sur elle tout comme ses parents puis s'approchèrent d'elle.
Mohana ne comprenait pas comment elle avait atterrit chez le vieux chaman ni ce qu'elle faisait là. Certes, il s'occupait des personnes malades mais ce n'était pas le cas de Mohana.


Le père se mit à genoux devant la jeune tigresse et lui adressa un doux sourire avant de parler.


- Ma petite, ma douce Mohana - il marqua une pause, cherchant ses mots - aujourd'hui est un grand jour pour toi comme pour notre communauté. Tu es ici car tu as eu ton premier évanouissement.
Le premier évanouissement indique que les Ancêtres sont venu emmener ton âme pour commencer à t'instruire. Tu as été choisie par eux pour devenir le futur chamane de la tribu. Je suis très fier de toi. Nous allons te laisser quelques instants avec le Shramana pour qu'il t'explique rapidement ce que je ne saurais t'apprendre.


Mohana avait des yeux ronds d'étonnement. Chamane? Elle se redressa, voyant ses parents quitter la tente.
Le vieux chamane et elle étaient seuls à présent. Il attrapa un petit tabouret qu'il posta face à la couche où était assise Mohana. Elle l'observait, silencieuse.


- L'élection du futur chamane est vécue, en général, comme un fléau. Aussi bien par l'Elu que par sa famille. Voilà pourquoi ta mère est à ce point bouleversée. Un danger de mort pèse sur toi en cas de refus d'assumer ta fonction de chamane. L'esprit électeur, les Ancêtres qui t'ont choisi possèdent une force extraordinaire, comme tu le sais déjà. L'intervention de leur Esprit est redoutable sur un corps qui n'est pas préparé. Si tu ne t’entraînes pas à gérer le flux des énergies, tu peux être victime de ce qu'on appelle la "maladie initiatique". Les évanouissements seront de plus en plus fréquents, ton esprit perturbé car errant entre les deux mondes. La folie te gagnera et tu finiras par en mourir.


Le vieil homme lui déballa la nouvelle sans une pause et sans un sentiment d'empathie. Mohana était troublée, la peur commençait à la gagner. Pourquoi? Et surtout, pourquoi elle?
Il se leva, tourna le dos à Mohana pour aller fouiner dans un meuble plein de bocaux de diverses herbes.


-Heureusement, petite tigresse, tu es forte et je sais que tu seras à la hauteur. S'Ils t'ont choisi, ce n'est pas pour rien. Et crois-moi, cette voix te paraît dangereuse mais il n'est rien de plus doux au monde que de sentir l'énergie émanant de toute chose. Un nouveau monde s'ouvre à toi.
Bien évidemment, tu vas continuer l'apprentissage que tu suivais déjà, avec les autres. Mais toi, tu as déjà le chemin tracé devant toi, contrairement aux autres enfants de Guillaëd. Tu pourras trouver ça injuste car eux seront libre de choisir leur voie alors que toi, les Esprits t'ont choisi. Pourquoi? Certainement à cause de la sensibilité que tu as développé depuis ton plus jeune âge. Je t'ai observée Mohana, j'observais tous les enfants de la tribu et ça ne m'étonne pas que tu sois celle qui devra me remplacer.
Les autres sont forts, robustes, doués pour la chasse. Toi, tu rechignes à attaquer, tu rechignes à blesser et à te battre. J'ai vu la façon dont les autres animaux réagissent à ton contact. Evidemment, tu leur fais peur étant donné ta nature de thérianthrope, ils sentent le tigre en toi, mais ils sentent aussi quelque chose de plus, ce lien que tous les êtres vivants ont en eux mais que seuls une poignée peuvent sentir. Et toi, inconsciemment tu l'as toujours ressentie. C'est pourquoi tu es si respectueuse de la Nature et que tu en es à ce point fascinée. Ne te monte pas la tête, tu n'es pas unique, tu as juste le Don. Chacun l'a, mais en toi il a été activé, si je puis dire, dès ta naissance. Les Ancêtres ont senti ta connexion au monde de l'invisible et t'ont contacté, aujourd'hui.
Tu vas encore subir quelques évanouissements mais avec le temps ils s’espaceront car tu ne seras plus emmenée dans l'Autre Monde par les Ancêtres.
Tu ne te rappelleras pas y être allée. Consciemment, rien ne changera pour toi. Inconsciemment, tout aura changé, tu seras plus...évoluée spirituellement que la plupart et prédisposée à ressentir des choses que les autres ne peuvent pas percevoir.
Et tout ça, Mohana, tu ne le vivras pas seule. Je serais là pour te guider et t'apprendre tout ce que tu dois savoir.




C'est ainsi que le destin de Mohana se manifesta. Du jour au lendemain, elle était propulsée dans un monde qu'elle ne connaissait pas mais que pourtant elle arrivait à sentir et à percevoir.
Tout ce qu'avait dit le chaman était vrai, elle avait toujours été proche de la Nature et elle n'aimait pas la violence. Elle avait toujours respecté chaque chose, chaque être.
Et c'est ainsi, qu'en grandissant, elle apprit méditer et entrer en médiation avec les esprits de la nature et les âmes. Elle appris le pouvoir des plantes, des pierres et des autres dons que la nature offrait. Mohana allait devenir un être complexe, entre guérisseuse, sorcière, devin, médium et possédée. Au fil des années, certaines facultés allaient s'affirmer plus que d'autres, elle ne pourrait pas être tout ça à la fois bien que chaque chose demeurerait tout de même en elle.












RP en cours : Les Traditions kazhariennes Pire que l'eau glacée Jurassic World
Dialogues = #4ea991


Dernière édition par Mohana Dharitri le Sam 29 Nov 2014 - 0:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mohana Dharitri
Administratrice ♦ Seigneur Sylvestre ♦ Chamane

avatar

Messages : 1779
Expérience : 2985
Féminin Âge RP : 26

♦ Politique : 148
Métier : Sculptrice - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hibou de Mohana +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
4073/4073  (4073/4073)
Vitesse: 1048
Dégâts: 2248

MessageSujet: Re: Fragments de temps...   Ven 28 Nov 2014 - 22:23







L'envol naval



Je viens d'embarquer sur le bateau en direction d'Ishtar. Le commandant a fait une petite annonce, il y en aura pour une petite heure grâce au beau temps.
Je ne cache pas que je suis plutôt stressée à l'idée de mettre le pied sur le continent, d'autant que sur ce navire je suis la seule native de Wystéria, tous les autres sont des marins ou des marchands retournant à Ishtar.
Je me demande à quoi va ressembler cette ville. Et déjà son port. Il risque d'être beaucoup plus grand que celui le l'île et surtout d'il y avoir bien plus de bateaux accostés. M'enfin je verrai ça tout à l'heure.
Il va surtout falloir que je trouve où loger, je pense rester à Ishtar durant trois ou quatre jours, le temps de m'acheter quelques armes, sculpter probablement et surtout me faire au climat là-bas, bien que j'ai cru comprendre qu'il faisait très chaud mais d'une façon différente qu'à Guillaëd. Il me faudra une carte également que je puisse débuter mon plan de recherche pour Le retrouver.
Mais surtout, il ne faut pas que je montre ma nature là-bas. Trop peu de Rakshasa ont foulé les terres du continent, je ne sais pas comment pourraient réagir les gens en me voyant. Ne pas me transformer va être difficile, mais le plus difficile sera de cacher mes oreilles et ma queue, elles ont tellement l'habitude de se montrer quand je suis endormie.. On verra si j'arrive mieux à me contrôler avec la pression.
Nous sommes déjà à mi-chemin d'après ce que je viens d'entendre, et comme la mer est belle. Elle va me manquer.
La pression monte.. Je vais dessiner un peu pour essayer de m'apaiser avant d'arriver.








Une arrivée difficile à Ishtar...


Personne rencontrée : Carendol, elfe guerrier.
Cette personne m'est admirablement venue en aide alors que je me faisais attaquer par des Membres Sincères-Rôdeurs lorsque je suis arrivée en ville. C'est un homme brave. Nous avons échangé quelques mots, sommes allés dîner ensemble dans une taverne puis nous sommes repartis chacun de notre côté.

J'ai pu rester quelques jours sur Ishtar, j'ai trouvé une auberge plutôt agréable. Je ne me sens cependant pas à l'aise dans cette ville, mais je devrais m'y faire.
J'ai eu la chance cependant de trouver un atelier mis à disposition des sculpteurs, j'ai ainsi pu beaucoup travaillé mon métier et acquérir beaucoup d'expérience.







RP en cours : Les Traditions kazhariennes Pire que l'eau glacée Jurassic World
Dialogues = #4ea991


Dernière édition par Mohana Dharitri le Mar 13 Jan 2015 - 1:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mohana Dharitri
Administratrice ♦ Seigneur Sylvestre ♦ Chamane

avatar

Messages : 1779
Expérience : 2985
Féminin Âge RP : 26

♦ Politique : 148
Métier : Sculptrice - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hibou de Mohana +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
4073/4073  (4073/4073)
Vitesse: 1048
Dégâts: 2248

MessageSujet: Re: Fragments de temps...   Sam 29 Nov 2014 - 0:02








La forêt de sapins.


Personnes rencontrées : Ese et Jack Rosenthal.
Alors que j'avançais dans la forêt de sapins, découvrant avec ravissement la flore locale, j'ai été surprise par des intempéries. De fortes pluies mêlées à de la neige fondue tombaient en trombes, je me suis donc décidée à chercher un abris, le temps que ça se calme. Je suivais un chemin à travers bois lorsque j'ai aperçu une petite cabane, isolée.
J'ai entendu du bruit dans la cabane, j'en suis restée méfiante à ce moment, me cachant derrière les arbres et en écoutant ce qu'il se passait. J'ai été surprise par la voix d'un homme, semblant s'adresser à moi et cherchant à savoir si j'étais une menace ou non. Je me suis alors montrée - sous forme humaine, évidemment - et lui ai répliqué que je ne cherchais pas les ennuis mais juste un abris pour la nuit.
L'homme m'a laissée entrer. Il s'agissait de Jack Rosenthal. Quel drôle d'oiseau, et c'est le cas de le dire !
J'ai été assez surprise par son allure, mais encore plus par la découverte de la demoiselle allongée sur un lit de camps dans la cabane. Jack m'a assuré ne pas la connaître mais qu'il l'avait trouvé dans cet état ; l'homme semblait attentionné à l'égard de la jeune femme et en plus il s'avérait qu'il était médecin, je ne me suis donc pas trop méfiée.
Nous avons débuté la soirée de façon assez froide évidement, trois inconnus coincés là, il ne fallait pas s'attendre à quelque chose de bien chaleureux, d'autant que l'une d'entre nous semblait mal en point.

J'ai pu discuter un peu avec Jack.
Il est donc médecin et il ne voyage pas beaucoup, il est originaire du coin. C'est un homme assez discret et froid, et vraiment effrayant aux premiers abords. Il porte un masque très étrange, qui lui donne un l'air d'un oiseau morbide. D'autant qu'il est vêtu de noir et porte un chapeau -de très bon goût, cela dit. Cependant, il a une voix très douce et enveloppante.
Au bout de quelques instants, il a ôté son masque : quelle surprise ce fût ! Il est en réalité très bel homme. Il a de beaux cheveux noirs, qui contrastent avec son teint pâle, mais ses traits sont beaux, ainsi que ses yeux. J'avoue ne pas comprendre sa volonté à se cacher de la sorte, peut-être fuit-il quelque chose ou est-il en mal-être en lui même. M'enfin peu importe, ce n'est pas le moment de m'abandonner à de la pseudo psychanalyse.
Nous avons dîné et avons été rejoint par la belle Ese. Quelle incroyable jeune femme.
Je ne connais rien d'elle, juste que c'est une thérianthrope. J'avais senti son odeur en approchant mais mes sens m'indiquaient que je ne risquais rien. Ese est une superbe louve, pleine de vie et de force malgré l'état dans lequel elle était. Heureusement que Jack a pu s'occuper de ses blessures. Elle a très bien combattu - oui, nous nous sommes fait attaquer par un Nucklelavee durant la nuit - et elle dispose d'une grâce et d'un naturel assez fascinant, qu'elle soit humaine ou louve. C'est une jeune femme que je risquerais d'apprécier, je pense, si j'avais pu un peu plus la connaître. D'autant qu'elle aime le thé et semble très proche des herbes. J'espère de tout cœur la recroiser un jour.

Ce qui me trouble toujours autant par contre, c'est ce qu'il s'est passé avec Jack. Il a comme invoqué un spectre, un spectre de serpent gigantesque. C'était fantastique à voir et je n'ai jamais rien vu de la sorte. Jack semblait particulièrement troublé et j'ose avouer que durant le combat, il ne semblait plus lui même. Il s'est volatilisé à peine le Nucklelavee mort, je ne comprendrais jamais pourquoi il s'est excusé auprès d'Ese et moi puis s'en est allé. J'espère le croiser à nouveau pour en découvrir plus à son sujet et lui dire qu'il n'avait pas à être désolée, bien au contraire.

Pour faire bref, j'ai croisé deux personnes fascinantes suite à ce petit contre-temps.









Les montagnes du Baldor.



Personne rencontrée : Dilon Deraborne.
Aujourd'hui, j'ai fait une rencontre inopinée qui est parfaitement bien tombée.
J'ai croisé le chemin de Dilon Deraborne, un Gardien. C'est assez drôle, car nous étions posés à quelques mètres l'un de l'autre, et aucun de nous deux n'a entendu l'autre venir. Il m'a surprise en avançant vers moi, et j'ose dire qu'il semblait tout aussi surpris que moi, tenant son morceau de pain dans une main et l'air stupéfait de me découvrir devant mon petit rocher, prête à lui bondir dessus en cas d'attaque.
Il ne s'est pas démonté, m'a saluée et m'a même proposé un bout de pain, une fois l'échange d'identité donné. J'avoue que j'avais envie de rire, il avait une allure enfantine qui s'oppose tellement avec son physique. Enfin bref, passons.
Il était particulièrement accueillant...et curieux. Et aussi perspicace, à y repenser. Il a souvent tapé juste quand à ses suppositions sur ma provenance et même sur ma nature, il est vrai que je ne suis vraiment pas une personnes ayant de mauvaises intentions, il faudrait peut-être que je fasse attention à m'endurcir un peu.
Bref, apprenant qu'il était Gardien, je me suis empressée dès que possible de lui poser quelques questions concernant le recrutement et s'il avait entendu parler d'une jeune recrue venant de Wystéria, en vain hélas. Il m'a très vite questionnée sur Wystéria cependant, je ne m'attendais pas à croiser un homme aussi curieux et bavard, l'air de rien. Les hommes à Wystéria sont tellement silencieux et solennels. Il a aussi bon goût cela dit, ayant apprécié mon mélange de thé et d'herbes de l'île, bien qu'il ait fait une mine étrange au début !
J'ai finalement découvert qu'il allait également à BaldorHeim et m'a gentiment proposé de faire le trajet ensemble. Je dois avouer que nous avons beaucoup discuté, quand j'y repense. C'est chose étrange pour deux inconnus.

Par contre, j'ai été terriblement ennuyée lorsque j'ai évoqué les rakshasas et qu'il m'a dit ne pas connaître. Evidemment, il a été curieux sur le sujet... j'ai dû répondre de façon neutre, forcément. Que je déteste devoir cacher ma nature - et je ne parle pas du fait de rester sans cesse sous forme humaine - j'essaierais d'être moins bavarde concernant notre race à l'avenir.
Mais cette fichue attaque de grizzli m'a mise à nu. J'ai dû me transformer, et sous ses yeux.
Nous avons eu le grizzli, il faut dire que je l'ai achevé d'une façon très...animale.
Je me rappelle encore son regard sur moi, son esprit faisant la connexion entre ce que je lui ai dit sur les rakshasas et donc, sur ce que j'étais.
Lorsque j'ai repris forme humaine, j'étais terriblement gênée face à lui et je l'avoue, j'ai eu peur de sa réaction. Je me suis finalement excusée, et sa réaction m'a profondément surprise : il m'a félicitée.
Dilon a été très ouvert face au fait que je sois une thérianthrope - il faut dire que juste avant il m'avait parlé de son amitié avec un lycanthrope, mais bon, nous sommes tellement différents qu'on ne peut pas prévoir la réaction des humains - et il a été très attentionné vis à vis de moi. Il a été très délicat lorsqu'il a pansé mes blessures et je dois avouer que j'ai été rassurée de le sentir à mes côtés de la sorte.
Nous avons ensuite parlé du fait que je sois un tigre et aussi de la transformation en elle-même.
J'avoue avoir vécu un étrange moment dans ces montagnes, je n'avais jamais connu tout ça. Et surtout, c'était la première fois que je me transformais devant un humain, quand j'y pense, quelle inconscience...

Mais tout ceci nous a rapprochés, l'air de rien. Il m'a même tutoyée par la suite, sans s'en rendre compte. Et nous avons continué le chemin ensemble, jusqu'à BaldorHeim.
Dilon a été attentionné et m'a même proposé de continuer ensemble dans BaldorHeim et de me servir de guide. J'ai aussi pu en apprendre un peu plus sur lui, il a grandi dans les Baldors cependant un drame l'a poussé à partir à Stellaraë lorsqu'il était enfant.
J'espère en apprendre un peu plus sur lui, les jours à venir. C'est un homme bon et ils sont rares, je peux dire que j'ai eu de la chance de croiser sa route, le temps me parait moins long et je pense qu'il me sera d'une précieuse aide dans mes recherches à BaldorHeim.






RP en cours : Les Traditions kazhariennes Pire que l'eau glacée Jurassic World
Dialogues = #4ea991


Dernière édition par Mohana Dharitri le Mar 13 Jan 2015 - 2:18, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mohana Dharitri
Administratrice ♦ Seigneur Sylvestre ♦ Chamane

avatar

Messages : 1779
Expérience : 2985
Féminin Âge RP : 26

♦ Politique : 148
Métier : Sculptrice - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hibou de Mohana +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
4073/4073  (4073/4073)
Vitesse: 1048
Dégâts: 2248

MessageSujet: Re: Fragments de temps...   Sam 29 Nov 2014 - 1:02







Choix de faction







Mohana venait d'arriver dans la forêt Sylfaën. Ça n'avait rien à voir avec ce qu'on lui avait raconté sur l'endroit : c'était bien plus magnifique.
Elle s'enfonçait de plus en plus dans la forêt, comme si elle était attirée vers son cœur. Au passage, elle découvrait la flore et la faune locale. Elle s'approcha de merveilleux arbres centenaires qu'elle n'aurait jamais pu croiser dans la Mazonie, et étrangement, elle préférait ces gigantesques arbres aux baobabs de chez elle. Ils étaient entourés de lierre, qu'elle superbe plante. Mohana avait eu un extrême coup de foudre sur le lierre depuis qu'elle l'avait découvert dans la forêt de sapins aux alentours de BaldorHeim. Ils étaient d'ailleurs symbole d'éternité, ce qui correspondait parfaitement avec ces vieux arbres.
Le panel des teintes de vert était extraordinaire, que ce soit l'herbe qu'elle frôlait des pieds - elle venait d'ailleurs de se déchausser, comme si elle ne voulait pas souiller l'endroit et faire un avec la terre - les plantes rampantes, les ronces, les feuilles des arbres... Et les fleurs. Elles étaient magiques, d'un blanc pur ou de couleurs éclatantes. Un délice pour les yeux et l'odorat.
Elle avait entendu dire qu'à bien observer, en dehors des sentiers, on pouvait croiser des farfadets ou apercevoir des fées, posées sur des champignons. Pour l'instant, elle n'avait croisé qu'une femelle sanglier et ses deux petits marcassins, heureusement d'assez loin car elle supposait que la mère n'aurait pas hésité à l'attaquer pour protéger ses petits.
Mohana continuait sa balade, émerveillée de mètres en mètres, cela faisait plusieurs heures qu'elle errait dans la forêt et la nuit commençait à tomber. Elle s'était fortement éloignée des sentiers et ne savait pas trop vers quelle direction aller. Peut importe, elle se laisserait guider par ses sens et ses dons chamaniques.
Pour une chamane, se retrouver en pareil lieux était une expérience unique. Elle pouvait réellement faire union avec les énergies qui l'entouraient et elle se sentait revigorée. Pour un être comme elle, la nature était d'une importance vitale, et Mohana se battrait pour elle, elle était d'une certaine façon sa raison de vivre et la raison pour laquelle elle était en vie. Le cycle de la vie, de l'éternel renouveau, pour certains tout ça n'était qu'une belle histoire mais Mohana savait que c'était l'essence même de la Vie. C'est pourquoi elle vénérait tellement la Terre Mère.

Soudain, elle entendit un craquement quelques mètres devant elle. Elle s'accroupit, se cachant derrière un buisson et sortit son arc, sans faire de bruit. Elle écouta de son oreille très fine de tigresse et entendit la voix d'un homme, suivie du rire d'un autre. Elle eût la chair de poule et se mit sur la défensive. Croiser deux hommes en était seule la nuit, ce n'était pas ce qu'elle préférait, surtout depuis sa mauvaise expérience à son arrivée à Ishtar. Elle était tellement silencieuse qu'elle pu apercevoir un cerf courir à toute vitesse un peu plus loin ; lui aussi avait dû entendre la voix des hommes.
Étrangement, ils semblaient s'éloigner. Mohana décida de les suivre, furtivement, peut-être allait-il vers un sentier ou une ville.
Au bout de quelques minutes de marche, Mohana sentit que quelque chose clochait, une chose lui échappait. Elle avait perdu la trace de l'uns des hommes. Elle se stoppa net et sentit dans le vent son odeur, à nouveau. Mais il était beaucoup trop proche.


"N'essayez jamais de surprendre un elfe dans sa forêt, Mademoiselle.

Mohana se retourna, elle faisait face à un homme très grand et à l'allure très élégante. Il pointa son arbalète sur elle. Elle leva les mains au niveau de sa taille, comme pour spécifier à l'homme qu'elle n'était pas sur l'offensive.

- Je ne souhaitais pas vous surprendre, juste retrouver ma route.

- Je vois. Et que faites-vous dans la forêt, la nuit tombée? Il n'aurait pas été sage de tomber sur une bande de kirins alors que vous êtes seule.

- Je.. je découvre. Je me suis laissée avoir par le temps et j'ai perdu mon chemin. C'est la première fois que je traverse cette forêt.

- Hé bien. On dirait que vous avez eu de la chance. Je m'appelle Celeborn, de la Garde Zéphyr. Mon ami là-bas est lui aussi Garde. Nous pouvons vous escorter jusqu'au prochain village.

Il s'adressait à Mohana avec un air fier de lui, ça lui donnait un air agaçant mais très raffiné à la fois et il faut avouer qu'émanait de lui un côté très rassurant. Mohana ne s'attendait pas à tomber sur ce type de personnage mais plutôt à des brigands ou quelque chose du genre.

- Ca serait très galant de votre part, merci beaucoup.

L'elfe lui adressa un sourire satisfait et lui fit un geste pour l'inviter à le suivre.

- Qu'est ce qui vous amène par ici, Mademoiselle...?

- Mohana, Mohana Dharitri. Pour tout vous dire, on m'avait parlé de cette forêt, en bien. Très bien même. Je voulais voir ça par moi même.

- Je vois - dit-il en souriant - Et alors, que pensez-vous de notre forêt?

- Vous avez du temps devant vous?

Mohana lui répondit également avec le sourire et pour sous entendre qu'il faudrait des heures pour développer sur la beauté de la forêt Sylfaën.

- Je vous comprends. Ça fait des années, que dis-je, des siècles que je la parcoure et jamais je ne pourrais l'abandonner.

Les deux marcheurs plongèrent dans un silence contemplatif. Les deux inconnus semblaient animés par la même énergie qui les emparait dans ce lieu magique.
Mohana eut une pensée pour Dilon Deraborn, elle repensa à ce qu'il lui avait dit sur les elfes et elle souri intérieurement car elle était en compagnie d'un de ces "mangeurs de salade". Et c'est vrai qu'ils semblaient très imbus de leur personne. Elle repensa également aux factions, qu'elle avait brièvement évoquées avec Dilon. Elle tenait un garde Zéphyr près d'elle, c'était l'occasion d'en apprendre plus.


- Vous faites donc partie de la Garde Zéphyr. Je vous avoue en savoir peu sur vos valeurs, je ne suis mais d'ici mais de Wystéria, le système des factions nous est inconnu là-bas, mis à part celui de la Garde Royale. Accepteriez-vous de m'en parler un peu?

- Avec plaisir, Mademoiselle Dharitri.

Il semblait plus que ravi à l'idée de parler de sa faction.
Il lui expliqua que la protection de la nature était leur devoir. Dans la Garde Zéphyr, on vivait pour et avec la Nature. Pas juste les arbres, les plantes, mais aussi les animaux et tout ce qui peuplait le monde. La forêt Sylfaën était leur domaine et ils ne cherchaient d'ennuis à personne et étaient plutôt pacifiques. Cependant, garde à celui qui chercherait à nuire à la forêt ou aux créatures qui la peuplent car ils auraient à faire à la Garde. La forêt était leur sanctuaire et ils se devaient de la protéger. La plupart d'entres eux étaient des elfes cependant, car même si les autres races étaient séduites par la forêt, ces personnes ne comprenaient pas forcément ce qu'il se cachait derrière, à l'exceptions de quelques personnes rares.


Mohana écoutait attentivement, silencieuse et buvait les paroles de l'homme. Elle se reconnaissait terriblement dans ce qu'il disait, s'en était troublant.
Elle s'adressa à lui, d'une façon extrêmement douce, lui avouant qu'elle comprenait. Elle commença alors à lui raconter ce qu'elle ressentait depuis son enfance au contact de la nature et des animaux, ainsi que son expérience chamanique. Cette fois, c'était l'elfe qui buvait les paroles de Mohana.
Ils commencèrent à arriver sur un sentier et à apercevoir des lumières au loin.
L'elfe prit la parole.


- Je ne m'attendais pas à tomber sur une personne comme vous, Mohana, si vous me permettez. Habituellement, je suis plus froid et distant, mais avec vous.. j'ai comme l'intuition qu'on vous a mise sur mon chemin. Et je crois que vous ressentez la même chose.

- Je le crois, oui... Tout ce que vous avez dit me parle, je ressens ces choses comme vous. Et en effet, je crois que les Esprits nous voulaient au même endroit, aujourd'hui. Et j'ai eu une révélation.
Je pense me rendre au château de Maenor, pour déposer une candidature.


- Hé bien Mohana, nous y arrivons. Cependant, la Garde Zéphyr n'accepte que des personnes au coeur pur. Et je ne crois pas me tromper en disant que le vôtre l'est particulièrement.

Mohana arriva au niveau d'un merveilleux rocher, en compagnie de l'elfe. Il prononça une phrase en langage elfique, que Mohana ne comprenait pas, évidemment.
La pierre gronda et s'ouvra dans une lumière bleutée extraordinaire. L'elfe invita Mohana à le suivre. Elle entra dans la lumière et était à présent dans le repère de la Garde Zéphyr, un havre de paix mystérieux caché aux yeux des profanes. Elle ignorait que la Nature avait déjà fait d'elle une de ses défenseure.






RP en cours : Les Traditions kazhariennes Pire que l'eau glacée Jurassic World
Dialogues = #4ea991
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fragments de temps...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fragments de temps...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...
» Lit sa si t'a du temps a perdre mon chou =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Présentations des membres :: Journal de bord-