AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : OW
Le Monde de Dùralas a précisément 1867 jours !
Dùralas, le Lun 10 Déc 2018 - 16:01
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 Poehina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3519
Expérience : 11639
Masculin

MessageSujet: Re: Poehina   Lun 25 Juil 2016 - 6:02

Achats de Hevoria

x1 [bottes Tungsténiennes] : 620 pièces d'or
x1 [Ethernel] : 280 pièces d'or

---------------------------------------------------
Coût total : 900 pièces d'or

Hevoria perd 48 bois de baobab, 24 bois de chêne, 6 têtes de duggeurs, 2 essences sylvestres, 2 écailles de wyverne, 1 œil de Beholder, 1 paires de Bot'aria, trois bracelets d'abondance et 900 pièces d'or. Elle obtient 2 [bottes Tungsténiennes] et 3 + 1 (offert selon promotion en cours) [Ethernel].
Mohana gagne 900 pièces d'or, perd un bracelet d'abondance mais obtient 1 [bottes Tungsténiennes]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nova Avon
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 3254
Expérience : 3390
Féminin Âge RP : 26

Politique : 00
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
1192/1192  (1192/1192)
Vitesse: -104
Dégâts: 3507

MessageSujet: Re: Poehina   Sam 30 Juil 2016 - 0:57

Nova avait pu discuter avec Mohana alors que les deux femmes s'étaient croisées aux alentours d'Endorial ou même au QG, et elle avait appris que cette dernière était également sculpteuse, et qu'elle pourrait, à l'occasion, lui fabriquer une arme (si toutefois elle lui amenait les matériaux nécessaires).
L'orquette aux cheveux de feux s'était alors attelée à la tâche et avait fait plein de petits achats afin de pouvoir s'offrir une jolie petite Massue de Rock. Elle en avait déjà eu une entre les mains, et celle-ci avait fusionné avec sa masse gargantuesque. Nova était presque nostalgique en regardant les deux armes qui n'en faisait à présent plus qu'une.
Mais malgré cette nostalgie, l'orque était prête à réitérer la chose, elle voulait une autre massue de rock, qui avait été fabriquée chez Dragnizzo, pour devenir plus forte et espérer retrouver la dignité perdue au campement des orcs.
Il fallait faire bonne figure auprès de la famille...

Nova pénétra alors dans cette échoppe inconnue, salua Mohana et lui expliqua ses besoins. Elle déposa alors devant elle tous les matériaux nécessaire.

[Massue de Rock, à mettre dans le sac à dos et non pas dans l'inventaire]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mohana Dharitri
Administratrice ♦ Chamane

avatar

Messages : 2089
Expérience : 3585
Féminin Âge RP : 26

Politique : 166
Métier : Sculptrice - Maîtresse Absolue
Titres:
 

(Hibou de Mohana +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
4328/4328  (4328/4328)
Vitesse: 1303
Dégâts: 2340

MessageSujet: Re: Poehina   Jeu 1 Sep 2016 - 12:09

Mohana accueillit Nova Avon amicalement, comme à chacune de leurs rencontres. Elle avait rencontré cette orque divers fois au sein de sa faction, la Garde Zéphyr, et elle reconnaissait en elle l'âme d'une farouche guerrière.
Après avoir pris connaissance de la commande de la peau-verte, qui concernait cette fois une Massue Rock, la plus terrible massue que la Rakshasa pouvait lui confectionner, la Dharitri vérifia les matériaux nécessaires apportés par Nova, et lui indiqua le coût, et quand elle pourrait aller rechercher sa commande.


- Tout est parfait pour moi, Nova ! Tu m'as ramenée les bons matériaux, tu connais le coût (ils sont affichés sur le parchemin à l'entrée, au cas où), je me charge rapidement de cette commande. Tu pourras aller la rechercher d'ici demain après-midi je pense. Au pire des cas, ce sera en début de soirée. Lança-t-elle d'une voix enjouée.

Après quoi, elle se dirigea vers son arrière-boutique, se prépara une tasse de thé, et se mit à l'ouvrage.




Une Massue Rock. C'était la première fois, ou peut-être la deuxième, mais pas plus, que Mohana fabriquait une si gigantesque massue pour quelqu'un. D'habitude, elle confectionnait souvent des bâtons, des sceptres, des bâtons d'éther, qui lui permettaient d'arrondir ses fins de mois. Mohana Dharitri commença par allumer le feu afin de pouvoir faire fondre le métal nécessaire à la fabrication de l'arme. Le temps que celui-ci fonde, elle nettoya le bois et le huila avant de se mettre à la sculpter.
Créer les massues -ainsi que d'autres armes- était devenu une simple formalité pour la tigresse, passée experte en la matière depuis un bon moment désormais. Toutefois, il ne fallait pas se laisser abuser, une arme en bois d'une telle importance et d'une telle précision demandait de la dextérité, un trait d'ingéniosité, de la patience, et un brin d'imagination. Sans paraître vantarde, la Seigneur Sylvestre avait acquis tout ceci au fur et à mesure qu'elle avait augmenter ses compétences et son expérience, et aucune recette ne résistait désormais à son talent de sculptrice.

Elle travailla avec ardeur jusqu'au lever du jour d'après, qui lui permet toutefois de terminer son ouvrage dans les temps, pour que l'orque puisse revenir chercher son dû l'après-midi.

Lorsqu'elle aurait livrer l'arme, la jeune femme pourrait alors aisément aller se reposer, elle en avait bien besoin, après cette dizaine d'heures de sculpture !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3519
Expérience : 11639
Masculin

MessageSujet: Re: Poehina   Jeu 1 Sep 2016 - 17:08


Achats de Nova Avon

x1 Massue Rock : 260 pièces d'or

---------------------------------------------------
Coût total : 260 pièces d'or

Nova Avon perd 12 bois de chêne + 10 bois de baobab + 1 tête de marteau de Dùgril + 260 PO.
Mohana gagne 260 pièces d'or.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hevoria
Enchanteresse Suprême ♦ Oracle de Wystéria ♦ Vestale éthérée

avatar

Messages : 1001
Expérience : 5672
Féminin Âge RP : 25 ans

Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Titres:
 

(Nekrophys, Tryskelion d'Hevoria [Améliorée] +400, v+400 Dissuasion kalumbresque : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3797/3797  (3797/3797)
Vitesse: 766
Dégâts: 2757

MessageSujet: Re: Poehina   Mar 6 Juin 2017 - 20:42

Un vent frais soufflait sur la canopée Endorienne. Hevoria, cheveux au vent, sautait d'arbres en arbres tout en chantonnant, tandis qu'autour d'elle retentissait le doux chant des oiseaux et le bruissement des feuilles d'arbres. Mille senteurs sauvages s'élevaient des immenses et majestueux jardins de Dame nature, balayés par d'agréables rayons de lumière ambrée, exaltant les sens de la vestale.
Alors qu'elle traversait cet endroit paisible et enchanteur, se dessinait au loin les contours de la majestueuse cité forestière d'Endorial : sa destination. Ayant hâte de réaliser ce pourquoi elle était venue, la jeune femme accéléra la cadence...

---------------

Après avoir passé une commande titanesque chez la jarl de Kastalinn, c'était au tour de cette chère Mohana de faire les frais des lubies d'Hevoria. Après être entré dans sa boutique, la prêtresse de Kalumbra s'approcha du comptoir de la chamane puis la salua respectueusement avant de lui soumettre sa commande du jour : l'amélioration de deux [Éthernels], d'une paire de [Bottes tungsténiennes] et d'un objet anodin.
La vestale invoqua un portail vers l'Immatériel d'où surgit [Aiôn], son bâton d'Ether nouvellement acquis chez Tungstène. Ébène, magnétite et puissance spectrale s'entremêlaient mystérieusement afin de former arme légendaire exhalant la puissance de l'Immatériel. Une lueur turquoise pulsait dudit bâton, baignant la salle d'une atmosphère irréelle.

Les matériaux apportés par la vestale à l'artisane constituaient la quintessence de l'équipement de combat pouvant être trouvé sur le continent. Mais il leur manquait encore quelque chose. Cette petite touche discrète mais néanmoins vitale afin de parfaire ces œuvres d'art qui feraient très certainement des ravages sur le champ de bataille.


Résumé de la commande :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mohana Dharitri
Administratrice ♦ Chamane

avatar

Messages : 2089
Expérience : 3585
Féminin Âge RP : 26

Politique : 166
Métier : Sculptrice - Maîtresse Absolue
Titres:
 

(Hibou de Mohana +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
4328/4328  (4328/4328)
Vitesse: 1303
Dégâts: 2340

MessageSujet: Re: Poehina   Sam 10 Juin 2017 - 0:47


Mohana avait déserté quelques jours le siège de la Garde Zéphyr pour ouvrir sa boutique. Elle avait été beaucoup prise par sa faction dernièrement et elle nourrissait le besoin de retrouver son chez elle, sa petite boutique, Poehina.
Tout d'abord, il avait fallut faire le ménage et dépoussiérer les étagères et bocaux. Mohana avait reçu de nombreuses herbes séchées en provenance de Wystéria, elle désirait donc passer sa journée à en faire le recensement puis à les mettre en bocal. Elle réaliserait bien évidemment ses différents mélanges de plantes, que ce soit de simples thés mais aussi tisanes et toutes sortes d'onguents ou mélanges curatifs.

La sculptrice avait ouvert sa boutique au public dans le courant de l'après-midi, une fois toutes ces tâches effectuées, elle pourrait très bien gérer l'accueil et les commandes en préparant ses mélanges. Cela dit, personne n'était passé et la jeune femme ne tarderait pas à fermer la boutique, mais c'était là sans compter sur la visite d'une cliente régulière.

La voix qui appela Mohana lui était connue : il s'agissait d'Hevoria. Elle l'avait croisée il y a peu du côté des cavernes. La tigresse se présenta alors au comptoir et salua sa visiteuse. Elles échangèrent quelques courtoisies et Hevoria fit part à Mohana du but de sa visite : elle souhaitait faire améliorer deux bâtons [Ethernels] ainsi que ses [Bottes Tungsténiennes]. Puis, soudain, Hevoria fit apparaître un portail dans lequel elle avait dissimulé son bâton légendaire : [Aiôn]. Elle désirait également une amélioration sur cet objet.

Mohana était soufflée par la beauté du bâton légendaire : il était la parfaite fusion de métal, de bois et d'une énergie immatérielle. Elle n'avait jamais vu pareille arme, excepté son propre bâton légendaire mais qui était cependant bien différent.
Les deux femmes échangèrent un peu, puis Hevoria prit congé, laissant Mohana face à tout le travail qu'elle devrait accomplir.

La sculptrice allait effectuer ses premières améliorations, elle était un peu anxieuse. Pour un choix judicieux et se faire la main, elle estima qu'il valait mieux commencer par les bottes. Elle aurait pour ça besoin de la paire de bottes d'Hevoria ainsi que de deux os dorés.
Pour ce qui était de ces bottes, l'amélioration tenait principalement en un enchantement que Mohana devait réaliser avec les os dorés.

La sculptrice commença donc par méditer quelques instants, elle devrait faire appel à ses pouvoirs chamaniques pour l'aider dans ce but. Elle souhaitait entrer en communion avec les matériaux avant de les lier ensemble. Pour ce qui était des bottes, ça serait assez simple. Elle passa un bâton de fumigation de sauge afin de purifier les éléments puis le déposa dans une coupelle, le laissant fumer pour protéger l'espace de travail. Puis la jeune femme attrapa les os dorés, qu'elle passa à leur tour dans la fumée qui s'élevait de la sauge. Ces os dorés avaient appartenu à un aigle, elle pouvait encore sentir son esprit imprégné sur ces vestiges de sa vie terrestre. Enfin, elle termina par les broyer à l'aide d'un mortier-pilon. La poudre était très fine et volatile.
Enfin, Mohana attrapa les bottes et se mit à réciter une incantation de manière calme et en articulant parfaitement. Elle prononçait un langage que très rarement elle avait utilisé jusqu'ici. La poudre d'os se teinta alors d'un vert émeraude et luisant, nul doute que la magie était en cours. Chaque particules s'élevait et tourbillonnait, se rapprochant de plus en plus des bottes. Puis finalement, en un mouvement très doux des mains, Mohana guida cette poudre qui vint s'ancrer dans les bottes, de façon tout à fait invisible. C'était fait.

Ce n'était pas grand chose d'un point de vue extérieur, mais ces enchantements demandaient beaucoup d'énergie pour l'artisan, si bien que Mohana se reposa une grosse demi-heure avant de se décider à entamer l'amélioration des deux bâtons Ethernels.
La jeune femme procéda de la même manière pour chacun, commençant d'abord par les purifier ainsi que les matériaux. Elle broya ensuite l'os, puis désintégra à l'aide d'un sort les métarias afin qu'elles créent une poudre à leur tour. Et enfin, elle les lia, mais sous une incantation différente que celle réalisée pour les bottes.

Cet exercice lui avait coûté déjà beaucoup plus d'énergie, mais celui qu'elle redoutait vraiment, c'était l'amélioration de l'Aiôn. Il s'agissait d'une arme légendaire et des plus puissantes, un exemplaire unique, et pour posséder elle-même un bâton légendaire, qu'elle avait gagné en même temps qu'Hevoria, elle savait que ces objets possédaient leur esprit pur, les flux immatériels du bâton de l'ensorceleuse en était l'exemple même.
Mohana estimait qu'elle devait se purifier elle-même avant d'entreprendre une quelconque modification. Elle alla donc prendre un long bain d'huiles et d'herbes purificatrices, qui l'aideraient à entrer en transe.
La sculptrice retourna alors à l'atelier, purifiant chacun des objets, à l'exception de l'Aiôn, il n'avait pas besoin d'être purifié étant donné sa nature même. La jeune femme y appliqua cependant une huile de consécration sur le manche et enfin, elle le prit pleinement à deux mains, alors qu'elle était assise en tailleur, au sol.
Le flux qui allait et venait à l'intérieur du bâton se mit à entourer la jeune femme, elle réussissait à établir un contact. Tout autour d'elle semblait suspendu, elle n'avait ni besoin de parler, ni de penser, l'Esprit du bâton savait ce qu'elle désirait, si bien que subitement, les deux métarias et l'os doré restant craquèrent dans l'air et disparurent. Mohana sentit comme du vent autour d'elle, l'Aiôn réalisait lui même l’absorption nécessaire à son amélioration, usant des pouvoirs de Mohana à travers elle.
Mohana ouvrait les yeux. Elle ne se rappelait pas de ce qui venait de se passer et pourtant, elle remarquait bien qu'il s'était écouler presque deux heures depuis qu'elle avait commencé l'amélioration du bâton éthérique. La jeune femme le tenait encore dans une main, et elle pouvait sentir qu'il était dorénavant plus puissant encore.  




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3519
Expérience : 11639
Masculin

MessageSujet: Re: Poehina   Sam 10 Juin 2017 - 2:33







Achats de @Hevoria
x2 Amélioration d'Éthernel400 pièces d'or
x1 Amélioration de Bottes Tungstènienne200 pièces d'or
x1 Amélioration de l'Aiôn200 pièces d'or
Total800 pièces d'or
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Equinoxe
Scrutateur des Ténèbres

avatar

Messages : 587
Expérience : 2314
Masculin Âge RP : 29

Politique : 30
Métier : Mineur - Maître Absolu
Titres:
 

(Vallon, compagnon d Equinoxe +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
2605/2605  (2605/2605)
Vitesse: 262
Dégâts: 2041

MessageSujet: Re: Poehina   Mar 14 Aoû 2018 - 1:40

A l'Ouest de Dùralas, dans les marais du Hukutav,le naga rouge était assez perplexe, ce dernier avait quelques contraintes pour  concentrer efficacement sa magie du vide.
Il maniait depuis un temps ses deux épées, mais il préférait nettement utiliser les capacités d'ensorcelleurs, et comme tous les fervants de la magie on lui recommanda un bâton, pour lui et sa magie on nomma même un bâton d'éther du nom de l'Ethernel.
Il avait dû récolter tous les ingrédients pour une telle arme, et alors qui touchait au but, il ne manquait plus qu'un sculpteur, pas un simple tailleur de bois, mais un qui sait exploiter l'art pour façonner une arme capable de symbiose avec la magie de son porteur.

Vallon, fidèle compagnon ailé avait la lourde mission de trouver cette perle rare, il rendait aujourd'hui même son rapport:
-Votre serpentissime, je viens au rapport!
-Votre quoi.....il leva les yeux en l'air, peu importe, as-tu trouvé quelqu'un de doué dans son art?
-Affirmatif, cependant il y a un petit, miniscule détail qui pose problème.
-Je t'écoute
-Sa boutique se situe dans la ville d'Endorial, elle est reconnue surtout pour ses talents de guérisseuse, et un caractère de tigresse.
-Ah....répondu le serpent rubis, avalant presque son mot.

Sa dernière aventure à  Kastalinn chez la reine des neiges pour une armure l'avait assez refroidi, rien que d'y repenser ; il en avait des sueurs froides. Dans son passé, la gente féminine a toujours eu d'étranges effets sur les choix du serpentaire.
En outre, pas sûr qu'un membre de la Congrégation soit le bienvenue dans cette ville, et quant à la dissimulation, le naga avait déjà pas mal donné ces dernier temps, et il en avait plus qu'assez de devoir se dissumuler, il aimait ses couleurs rouges lui.
Le jeune Vallon s'inquiéta pour son jeune maître, celui demanda plus d'informations sur cette sculptrice, dont son nom ne lui évoquait que quelques bribes d'informations.
-Mohana...dit-il en parcourant ses livres.
On lui avait déjà évoqué son nom, et il se rappelait maintenant qu'elle appartient à la Garde Zéphyr, et malgré les apparences, le serpent rouge n'éprouve aucune hostilité envers cette faction.
Pourquoi cela? Chez les nagas, certains guérisseurs, mages ou ensorcelleurs choissisent cette faction pour protéger les marais, un endroit luxuriant qui renferme un secret caché.
Lors de sa fuite pour la survie, la faune et la flore était son seul réconfort, il était donc plutôt satisfait de voir l'existence de cette faction, il n'y avait pour l'heure pas de rivalité trop haute entre les deux factions de l'Ombre et Zéphyrienne, cela devait rester ainsi.

Il compta ainsi sur une jeune naga guérisseuse de cette faction, pour pouvoir faire une commande, il avait peur que son arrivée dans la ville ne provoque des tensions qu'il voulait éviter.
Pour sa bonne foie, il remit un cadeau à cette émissaire.

Dans la belle ville d'Endorial, ville forestière, chemine une naga chargée de fleurs, d'un présent et d'une commande. Elle aborde une fleur des marais, et ondule au gré du vent du matin.
Il me semble que c'est ici, dit la jeune femme en poussant la porte d'entrée de la petite boutique.
Une aura enchanteresse, suivi de parfum de fleurs, elle ne pouvait pas se tromper, elle était bien chez Dame Mohana.
Le décor était si harmonieux, la jeune naga regrettait presque que le jeune Equinoxe ne voyait pas se spectacle, les couleurs de l'améthyste lui rappellait les yeux sauvages du porteur de foi du Dieu Basilic, elle avait fermée les yeux, elle se sentait en paix et en zénitude.
La maîtresse absolue, sculptrice renommée était là, s'occupant des clients du jour, en attendant poliment son tour la jeune naga scruta des yeux la beauté des oeuvres de Dame Mohana.

Oulà un client bien chargé! Ah c'était à présent son tour, elle remit un bouquet ainsi qu'une espèce de serpent du marais :
"Mes hommages Dame Mohana,  vous serez ravie d'apprendre que nous avons enfin réussi à réintroduire cette espèce, ce n'était pas de tout repos, mais nous en sommes fier, je vais la remettre dans le marais après, oh et ce présent-là viens d'un jeune naga rubis, tenez"

Elle remit une plante médicinale, qui poussait au coeur du marais, elle laissa s'écouler une conversation amicale avant de se souvenir de la requête du jeune serpentaire.
" Suis-je sotte, j'ai failli oublier qu'il avait besoin de quelque chose, je ne sais pas si c'est une bonne chose, je partage les idéaux sur la nature et foi, mais il semble vouloir faire payer son passé à d'autres, il semble perdu entre sa foi et les souffrances...."
"Puis-je vous demandez conseil Dame Mohana? Et si ce n'est pas trop pour vous, j'aimerais deux Ethernels, ainsi qu'un attrape-cauchemar."
"J'ai tout sur moi, pour la fabrication. Mais je ne suis pas pour que cette arme, fasse couler le sang..." conclua dépitée la jeune naga.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athanasia Darkan
Voleuse

avatar

Messages : 203
Expérience : 1326
Féminin Âge RP : 20

Politique : 01
Métier : Sculpteur - Apprentie
Titres:
 

(Hippogriffe +250, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
1625/1625  (1625/1625)
Vitesse: 842
Dégâts: 911

MessageSujet: Re: Poehina   Mer 26 Sep 2018 - 9:49

Athanasia referma la porte de l’hôtel des ventes derrière elle. Le commissaire-priseur releva les yeux de son parchemin et lui adressa directement la parole, ne laissant même pas le temps à la voleuse de se présenter ou de le saluer.

« Vous désirez ? Ce n’est pas une boutique d’arme ici, si c’est pour du grabuge que vous êtes là vous pouvez faire demi-tour. » Il abaissa les yeux pour continuer sa lecture.

La pièce était petite et sombre. L’unique minuscule fenêtre, orientée au nord qui plus est, ne suffisait même pas pour éclairer les quelques mètres carrés dans lesquels travaillait cet homme. C’était sans doute la raison pour laquelle il était aussi névrosé et triste. La jeune femme n’était heureusement pas là pour étudier la psychologie de l’employé, elle avait été missionnée par Mohana afin de renouveler le stock de bois de sureau de la boutique.

« Je viens de la part de la Poehina, nous avons commandé 74 mesures de bois de sureau avant-hier. C’est possible de récupérer cela ? »

Le commissaire-priseur fixa la jeune femme et déposa son parchemin à plat sur son bureau. Il se redressa de sa chaise et s’orienta vers la sortie.

« Mmmh... Bien entendu, suivez-m… »  Il s’arrêta net avant de terminer sa phrase, puis se retourna vers la Stellaroïse. « Ah ! Votre paiement, avant cela : trois cent soixante-dix pièces d’or, je vous prie. » Il termina sur un large sourire narquois.

Athanasia leva les yeux au ciel et jeta la bourse déjà prête dans ses mains. L’homme tourna les talons et se dirigea vers les dépôts à l’extérieur du bâtiment. Quelques minutes plus tard, Athanasia sorti du dépôt des bûcherons avec une brouette lourdement chargée et parti en direction de la boutique de dame Dharitri.

[Athanasia achète 74 bois à l’HDV bûcheron pour 370 pièces d’or = ICI]

Après une bonne demi-heure de marche, à pousser avec beaucoup de peine la brouette, qui devait peser au moins deux hommes adultes, l’apprentie arriva à la Poehina et s’orienta directement dans la partie atelier. C’était la première fois qu’elle découvrait l’espace de travail de sa tutrice et elle en resta bouche-bé. La porte de l’arrière boutique donnait sur une cours plutôt spacieuse, quasiment protégée des intempéries par la verdure environnante qui ne laissait entre-passer que quelques rayons de soleil, illuminant en suffisance ce lieu mystique.  Une partie de la cours était un peu plus exposée, et c’était ici même que Mohana semblait avoir décidé d’y entreposer ses plantations, une multitude de variétés dont Athanasia appréciait les formes et les couleurs. En suivant du regard la circularité de cette extérieur, elle observa qu’à l’opposer des plantations se trouvaient quelques piles de bûches de bois de tailles et de qualités diverses, voir même des pièces plutôt rares avec des formes exotiques qu’elle devait réserver pour des commandes d’exceptions. Elle quitta le palier pour pousser la brouette vers la zone de stockage, et alors qu’elle commençait à la vider manuellement, elle détailla minutieusement l’établi qui était accolé à l’arrière de la boutique. Celui-ci était légèrement couvert par le débord de toit, et était parfaitement rangé. Chaque outil semblait avoir sa fonction et sa place, elle en reconnaissait d’ailleurs certains qu’elle avait déjà manipulés lors de la fabrication de sa première masse Ureau. L’aura que dégageait cet endroit était particulièrement apaisante et bienfaisante, les bibelots et les attrapes-rêves disséminés ça et là, et les plantes en pots qui laissaient courir leurs tiges comme bon leur semble, donnaient à cette espace de travail une consonance poétique, chamanique et sauvage à la fois.

« Merci ! » La voix de Mohana fit redresser la tête à la jeune voleuse, qui venait de poser la dernière bûche au dessus de la pile de sureau. « Tu as déjà façonné une masse en sureau c’est ça ? »

Athanasia hocha la tête, légèrement intimidé à l’idée de commencer à travailler.

« Alors je vais te montrer comment réaliser un bâton d’ensorceleur en sureau, dit le Bâton Nagre. Dans sa globalité, c’est une pièce facile à concevoir, mais on parle d’un bâton d’éther. Il doit être imprégner de ta spiritualité et de l’âme des matériaux avec lesquels tu le fabrique pour avoir la puissance escompter par son utilisateur. » Elle lui tendit un parchemin avec des dimensions et un croquis. « Voilà comme moi je le fabrique, je te propose de faire le premier ensemble et tu feras le deuxième en autonomie. »

Athanasia hocha la tête et alla directement chercher la quantité nécessaire de bois.

Mohana se saisit du plus gros ciseau à bois qu’elle possédait, puis d’un maillet assez imposant. Elle disposa le ciseau sur le sommet de la bûche et frappa avec force le haut du ciseau afin de détacher une partie du bord de la pièce de bois et d’en réduire sa largeur. Elle expliqua à mesure sa démarche
.
« Tu vois je vais délimiter l’épaisseur du bâton de cette manière. Je vais faire chaque bord, puis je vais poncer pour l’arrondir et lui donner son aspect conique.

La jeune apprentie se délectait de chaque mouvement, afin d’espérer le reproduire au mieux. Une fois le bâton façonné, Mohana alluma quelques bougies autours de l’établi et commença à badigeonner l’arme d’un liquide visqueux et épais, de la lasure sans doute, avec l’aide d’un pinceau. La chamane semblait chuchoter pendant ce travail, et étrangement la fumé des bougies semblait converger vers le bâton d’éther, comme attirée par la respiration des entrailles du bois encore vivant. Quand la lasure fut totalement étalée, les bougies s’éteignirent et Mohana se leva pour déposer le bâton sur un présentoir pour qu’il sèche.  

« Ce n’est pas vraiment une incantation, ni une formule à savoir. Il suffit de parler à la matière, de la faire se sentir vivante. Tu essayes le façonnage ? Et tu m’appels pour que j’observe la dernière partie, pour éviter un raté ! » Mohana s’éclipsa de l’établi avec un dernier sourire bienveillant.

Athanasia souffla, comme pour rassembler ses forces, et se lança corps et âme dans sa tâche.


~~~~~~~~~


La jeune femme retourna dans la boutique, elle entendit Mohana discuter avec quelqu’un, probablement une cliente. Athanasia resta discrètement à l’écart pour ne pas gêner la conversation.

« Revenez en fin d’après-midi pour récupérer les deux Ethernels ! Ah, et n’oubliez pas votre attrape-rêves. »

La naga qui commençait à partir, la babiole en main, salua la gérante de la Poehina.

Dame Dharitri se retourna, tombant presque nez à nez avec Athanasia. Elle s’exclama, « Tu tombes bien, nous avons une commande à honorer. Tu as pu finir le Nagre ? »

La jeune femme lui répondit. « Le façonnage est terminé, il ne reste plus qu’à appliquer la lasure. »

« Alors allons-y, montre moi ce que tu as retenue. »

Elles retournèrent de l’atelier, et l’apprentie alluma les mêmes bougies que Mohana avait précédemment utilisées. Elle commençait à reproduire les mêmes mouvements quand Mohana lui chuchota une consigne calmement. « Parle-lui ! »

Alors Athanasia s’exécuta et susurra au bois, de manière quasiment inaudible. « Euh… Bonjour ?... Rah qu’est-ce que je dis moi… Tu sais je ne comprends pas bien ce que je dois faire avec toi… Alors si tu pouvais m’aider… »

c’est à ce moment là que la jeune femme commença à sentir un souffle, lent et faible. Il ne pouvait provenir que du bois, la sensation était tellement légère qu’elle mit du temps à l’identifier. Un frisson la parcourra. Quelques minutes plus tard, se fut terminé.

« C’est très bien… On va pouvoir passer aux choses plus sérieuses. Va poser le bâton à coté de l’autre et revient vers moi avec les ressources qu’a apporté la cliente » l’apprentie suivit les consignes tout en écoutant Mohana qui poursuivait son explication. « Il s’agit d’un bâton d’éther à nouveau, mais beaucoup plus complexe, L’Ethernel : un corps en baobab, un bois nettement plus difficile à manipuler, des fioles d’eau du lac, un héritage des élémentaires d’eaux, et un saphir.  Dans un premier temps, nous allons encore une fois travailler le bois, mais cette fois-ci il sera imbibé d’eau du lac puis on pourra sertir le saphir sur la tête. Une chance que la cliente en demande deux, je vais te montrer le premier et tu réaliseras le deuxième… C’est partie ? »

« J’ai une petite question… »

Mohana redressa la tête, « Je t’écoutes ? »

Athanasia chercha dans son sac et en sortit deux bracelets d’abondance fraichement acquis. « Est-ce que vous pouvez me montrer comment on utilise ces bracelets ? »

Le regard de Mohana s’illumina, pétillant d’impatience d’utiliser ces objets si convoiter des artisans. « Ces bracelets sont incroyable. Je vais te montrer… Je vais le porter pendant la création du bâton, ensuite tu en porteras un pour le deuxième, et tout ce que nous allons créer, modifier, peindre ou quoi que ce soit sera magiquement dupliqué… La sensation est un peu étrange mais c’est à voir !

Les deux femmes préparèrent en binôme la première partie du travail du premier bâton. Une sculpture largement plus ambitieuse et difficile que pour le Nagre. L’effet du bracelet était visible dès les premiers instants, comme si des mains invisibles reproduisaient les mouvements de la tutrice d’Athanasia. Au bout d’une petite heure Athanasia était déjà en train de réaliser le deuxième sous l’œil avisé de la gérante de la boutique. Sur les derniers instants, celle-ci apporta de grands morceaux de tissu qu’elle imbiba de l’eau contenue dans les fioles. Ensuite elle enroula ses tissus autours de chaque réalisation afin de les imprégner de l’essence de ce fluide magique. La partie la plus délicate arriva, celle du sertissage. Une manipulation inédite pour la voleuse native  de la Capital qui observa avec beaucoup d’attention avant d’essayer de le reproduire à son tour.

La journée touchait à sa fin, le soleil abattait ses derniers rayons sur la ville elfique.

« Je te félicite pour cette première journée de travail, tu progresses vite. Je vais attendre le passage de la cliente en boutique si tu veux tu peux aller te reposer un peu avec une tasse de thé, je te rejoins après. »

Quand Mohana retourna dans l’arrière boutique, elle retrouva Athanasia assise à même le sol et adossée au mur en train de dormir profondément.

[Utilisation de 74 bois de Athanasia pour fabriquer 2 Bâtons Nagres, à mettre en vente HDV Sculpteur]

[Utilisation de 36 bois de Baobab ; 6 fioles d’eau du lac ; 2 saphirs de Equinoxe et 560 pièces d'or pour la réalisation de 2 Bâtons Ethernels]

[Utilisation de 2 bracelets d’abandonce acquis ICI, sur les 2 bâtons Ethernels revendus directement HDV Sculpteur]

[Bilan PO pour Athanasia :
994 PO à la base – 370 (sureau * 75) + 720 (Nagre *2) – 600 (Bracelets abondance * 2 (50% de réduction car voleur) + 2120 (Ethernels * 2) + 224 (40% de la transaction Equinoxe) = 3088 PO]

[Pour Mohana : + 336 pièces d'or (60% transaction Equinoxe)





Dialogue : #FFCC33
RP en cours : À la recherche d'un mentor - Daim, le chocolat ? - Libre
Arène en cours : Olórin Calen - [PNJ] Khàli - Libre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3519
Expérience : 11639
Masculin

MessageSujet: Re: Poehina   Jeu 18 Oct 2018 - 22:59

Commande terminée

Et créations réalisées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lonann Alhazred
Habitant(e)

avatar

Messages : 56
Expérience : 364
Masculin Âge RP : 25 ans

Politique : 01
Métier : Bûcheron - Apprenti
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
119/119  (119/119)
Vitesse: 131
Dégâts: 48

MessageSujet: Re: Poehina   Lun 26 Nov 2018 - 10:34

Je ne pouvais qu’admirer l’ingéniosité des Elfes, construire toute une ville aux pieds des arbres, mais également le long de ses derniers. Au sol, cela ressemblait encore à une ville comme les autres avec quelques boutiques par-ci par là, mais l’espace est tellement bien optimisé qu’une bonne partie des habitants vivent dans les hauteurs de la ville. Et puis cette fibre artistique, les ponts naturels sculptés par de véritables maître, reliant ainsi les arbres entre eux, enfin … les habitations plutôt … Les lumières faites de lucioles et la nature florissante à chaque pallier, cette ville vivait en parfaite harmonie avec la nature, on s’y sentait vraiment bien …

Une fois de plus, la curiosité guida mes pas à travers la ville, restant toujours sur la terre ferme puisque la plupart des boutiques demeuraient au sol pour facilité l’accès au commerce. Même les rues et sentier  qui s’éparpillaient à droite à gauche étaient entourés de panneau de lumière, éclairant parfaitement les allées. A force de regarder tout autour de moi, je finis par heurter un de ses panneaux … a non … Celui-ci indiquait la direction à emprunter pour se rendre à « Poehina ». Je n’avais pas plus d’indication, mais Loup sembla prendre cette direction. Je ne perdis pas plus de temps pour le suivre, profitant encore et toujours de ce spectacle radieux. Je n’avais encore jamais vue pareille civilisation vivre de cette manière, avec la faveur de Mère qui plus est ! Ce n’est certainement pas à Spelunca que nous pourrions en faire autant, même avec l’environnement à disposition, nous  serions tout bonnement incapables de réaliser de telle prouesse ! Je ne faisais que débuter l’exploration de cette ville et je comptais bien y rester le plus longtemps possible …

Nous arrivions enfin devant la drôle d’enseigne au nom de Poehina, une chouette dorée surplombait le nom de la boutique (ou de l’artisan ?). La demeure semblait petite, les fenêtres de chaque côté de la porte indiquait clairement la présence de quelqu’un, les lumières chaudes mettaient en évidence les attrapes-rêves qui pendait un peu partout. Tout doucement, je poussais la porte d’entrée qui ne fit aucun bruit, même pas un léger grincement, et entrais accompagné de mon ami poilu. A l’odeur, je devinais aisément que l’artisan travaillant ici façonnait le bois et cultivait certaines plantes, ou du moins entretenait certaines plantes. En regardant les étagères, je ne pouvais que confirmer mon hypothèse et je commençais à me poser des questions sur son véritable passe-temps. Bien que les articles proposés se rapprochaient de la sculpture d’arme, les éléments rangés sur les étagères laissaient pensés qu’il ou elle faisait également dans les onguents et autres remèdes à base de plantes. J’adorais déjà cet endroit ! L’esprit de Mère y était imprégné, je le ressentais, je me sentais bien … uniquement en restant planté là au milieu de cette boutique. Mon regard curieux longeait les étagères une à une, contemplant chaque œuvre d’art réalisé et chaque mystère qui y étaient entreposés.

Lonann Alhazred – Oh ! Les grands yeux verts de l’artisane m’avait littéralement déstabilisé si bien que j’en perdis légèrement l’équilibre, dégringolant sur le pouf qui se trouvait juste derrière. Pardon ! Je ne savais pas que vous étiez là. Je … heu … Désolé.

Je repris mon sérieux et me remis debout afin d’exprimer ma demande. Loup concentra sa curiosité sur le chat qui se trouvait sur la petite table ronde, tous les deux assis l’un en face de l’autre, immobile, seul leur queue se balançait de droite à gauche, imitant un rythme imaginaire. Je me penchais sur le comptoir pour visualiser ce que proposait la sculptrice et désignais une arme qui attira mon regard.

Lonann Alhazred – J’aimerai vous en prendre deux exemplaires s’il vous plaît ! Je désignais du doigt un Tonfatsia, bien qu’il ne s’agisse que d’article présenté aux clients, les véritables sculptures étaient réalisées dans l’arrière boutique. Je devrais donc revenir pour récupérer ma commande. Mais je ne trouvais point ce que je cherchais véritablement. Excusez-moi, vous ne sauriez pas où je pourrai trouver un artisan réalisant des Bâtons d’éthers ?

[Lonann fournit les bois de Sureau ainsi que 200 PO (150 pour l'achat des 6 cuirs de Sanglier et 50 pour le prix des 2 crafts). Il s'équipera, une fois que tout sera terminé, de ses nouveaux jouets à la place de son vieux bout de bois moisis]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poehina   

Revenir en haut Aller en bas
 

Poehina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Poehina

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ouest de Dùralas :: Ville d'Endorial :: Endorial-