AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Æsiph Silderion
Le Monde de Dùralas a précisément 2914 jours !
Dùralas, le Sam 23 Oct 2021 - 1:18
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
Le deal à ne pas rater :
Où trouver My Hero Academia Tome 31 collector en édition limitée ?
13.50 €
Voir le deal

 

 Forge des forgerons d'armures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
+15
Holy
Urua
Azriel
Talya
Thrain Crâne-D’Acier
Thauthaudarmafur
Jûken'Maw
Songe Syrzyal
Amaurëa
Dragoholt Campbell
Tziëg
Selsya Åsa
Sylissa Caridin
Edrahil Svartálfar
Le Marchand
19 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
AuteurMessage
Kaïna Garnet
Voleuse

Kaïna Garnet

Messages : 130
Expérience : 702
Féminin Âge RP : 22 ans

Politique : 10
Métier : Forgeronne d'A. - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons d'armures - Page 12 64453510596/596Forge des forgerons d'armures - Page 12 242396barresante02  (596/596)
Vitesse: 213
Dégâts: 399

Forge des forgerons d'armures - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Forge des forgerons d'armures - Page 12 EmptyDim 20 Juin 2021 - 15:15
Séparation du contenu
Puisque Gustav avait peur que Kaïna se blesse et puis aussi, parce que l'équipage aussi pouvait être blessé, la jeune fille avait décidé d'apprendre à fabriquer des armures. Après tout, le vieux serait sans doute rassuré si elle portait un équipement adéquat. Bon et puis, elle aussi, elle avait eu un peu peur cette fois là. En tout cas, elle comprenait l'utilité de porter une armure et puisqu'elle était habile de ses mains, autant que cela serve. Elle avait donc été chercher quelqu'un pour lui apprendre et elle avait fini par trouver une vieille femme un peu bougonne qui avait accepté de lui enseigner cet art. Au début, quand Kaïna s'y rendait, elle lui faisait faire le ménage ou l'envoyait faire des courses, choses auxquelles la jeune fille ne manquait pas de râler. Elle avait beau n'être qu'une apprentie, elle comptait bien apprendre à fabriquer des armures et n'était pas là pour apprendre à tenir un balai. Un jour elle dit même à la vieille femme que si elle continuait, le jour où elle serait une pirate, elle la forcerait à faire le ménage sur son bateau. Bien qu'elle ne soit pas impressionnée, la forgeronne apprécia le tempérament de la jeune fille et lui annonça qu'elle allait enfin fabriquer sa première armure. Elle lui fournit les matériaux et lui montra les gestes à faire.

D'abord un peu maladroitement, Kaïna s'exécutait. La doyenne retenait son bras quand elle était sur le point de faire une erreur et la guidait. Au fil des heures, les progrès se firent sentir et quand l'armure fut terminée, la forgeronne dit à Kaïna:

"Ce n'est guère sensé mettre plus d'une heure.

-Ishtar ne s'est pas bâtie en un jour...

-Ce n'est pas Ishtar que tu fabriques mais, une armure. Si ceux chargés d'équiper les armées mettaient autant de temps que toi, bien des empires seraient tombés.

-Je ne suis pas là pour équiper une armée! Et puis, je ferai mieux la prochaine fois.

-Il te sera difficile de faire pire! Allez, je t'ai assez vue pour aujourd'hui!"

Kaïna maugréa, prit son armure et s'en alla.

[Fabrication de: Armure bestiale : Votre première animarmure craftée ne vous demandera aucun matériau. Je souhaite m'en équiper]




Forge des forgerons d'armures - Page 12 Kazcna11
Kaïna's theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 5239
Expérience : 19013
Masculin

Forge des forgerons d'armures - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Forge des forgerons d'armures - Page 12 EmptyDim 18 Juil 2021 - 21:32
Séparation du contenu
Rapport de fabrication :

Kaïna Garnet fabrique Animarmure et gagne 5 points métier.
Kaïna Garnet gagne aussi 5 points métier.

Informations complémentaires : Tu utilises la promotion et ne fournis aucun matériau.
Revenir en haut Aller en bas
Thauthaudarmafur
Arlequin

Thauthaudarmafur

Messages : 770
Expérience : 3799
Masculin Âge RP : 52

Politique : 120
Métier : Forgeron d'A. - Maître suprême
Titres:
 

(Hélène, compagnonne de Thauthaudarmafur [Humaine] - 50% des stats et effets (hors spé et artefact))

Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons d'armures - Page 12 644535102045/2045Forge des forgerons d'armures - Page 12 242396barresante02  (2045/2045)
Vitesse: 1460
Dégâts: 525

Forge des forgerons d'armures - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Forge des forgerons d'armures - Page 12 EmptySam 31 Juil 2021 - 20:04
Séparation du contenu
- Oh bah ouais, ça tombe bien qu'on ait un nain, on va lui r'fourguer c'te merde tiens !

- Thauthau', calme-toi...

- Et pis on va lui dire d'le faire dans un délai int'nable sans équip'ments, histoire d'rajouter d'l'emmerde tiens !

- Ce n'est pas ce qu'ils voulaient dire, tu le sais Thauthau'...

- "Nan mais tu comprends, tu vas l'faire plus vite que nous tous réunis..." Et ma cousine en ch'mise de nuit tiens !

- Ça, à la limite, c'est presque une éloge, Thauthaudarmafur...

- J'ai vraiment qu'ça à fout' d'ma journée, c'est ça qu'ils croient ? Qu'j'me tourne les pouces toute la soirée tiens !

- Bah un peu, actuellement, ouais.


Le Banni s'arrêta brusquement et darda un regard noir sur Alaïus qui tenta de se justifier mais finit par bégayer puis se taire. Thauthaudarmafur, furibond, ravala d'abjects propos et tira une nouvelle fois sur les rames de la barque dans laquelle se trouvaient tous les compagnons. Hélène, Elymus, Irimis et Alaïus gardaient le silence, conscients que le guerrier runique n'était pas d'humeur. Et un nain de mauvais poil ne devait pas être davantage irrité, ce n'était plus à prouver.

Plus tôt dans la journée, l'équipage de l'Ombre des Côtes s'était réuni afin de discuter comment rentabiliser la belle saison. Durant cette dernière, l'activité sur le continent connaissait une effervescence dont la faction pirate pourrait profiter financièrement. Aussi fut-il demandé à certains d'aller nettoyer les plages de quelques bestioles afin d'attirer les touristes auprès d'Ishtar, à d'autres de former de nouvelles recrues, à une minorité d'aller renflouer les entrepôts de ressources, à une poignée d'aller jusqu'à BaldorHeim pour un minimum de présence,... Mais il était un point où le nain fut tout désigné : la forge d'équipements pour les leurs. Thauthaudarmafur avait acquiescé à la nécessité de refaire l'équipement de certains marins, notamment des trois hybrides l'accompagnant. Cependant, lorsqu'un ange s'installa autour de la tablée, il finit par monter en pression. Les têtes pensantes de la faction approchèrent diplomatiquement des arguments que le nain prit immédiatement à la lettre, s'offusquant d'une telle commande soudaine et raciste. Finalement, comprenant la nécessité et n'ayant guère d'autre choix, il acheva ses grommellements en indiquant qu'il se chargerait des commandes une fois qu'elles arriveraient jusqu'à son foyer où il avait pris soin de bâtir une forge de fortune.

Arrivés au foyer, le nain sauta de l'embarcation, laissant explicitement à ses comparses le soin de ranger celle-ci, et se dirigea aussitôt vers le bosquet proche. Dégainant sa hache, il entreprit, à la fois pour se calmer et pour préparer son œuvre, d'abattre quelques arbres. De multiples copeaux lui éraflèrent les bras ainsi que le visage, mais il les enfouit dans sa barbe d'un frottement de la main. Durant une bonne heure, il découpa les troncs, profitant de sa solitude pour laisser son alcool nain brûler ses parois gutturales. Laissant ses songes s'envoler, il songea, tout en abattant régulièrement sa hache, à produire son propre alcool nain, considérant l'éventualité de cultiver son propre houblon. Dans la mesure où la petite forêt bordant leur domaine disparaissait,
le terrain, fertile, pourrait être employée à cette fin, entre autres ingrédients tels l'herbe à pipe. Comme s'il avait lu ses soudaines pensées, Elymus finit par rejoindre le nain et prit le relais avec son merlin, libérant le guerrier runique qui s'assit sur une souche et prépara sa pipe.

L'agriculture n'était pas le domaine de prédilection du Banni, mais l'aide des trois hybrides, proches de la nature, serait une véritable aubaine. Hélène, quant à elle, était une ancienne serveuse ayant connu principalement Stelleraë et les Baldors, mais qui avait eu l'occasion de côtoyer de près un producteur d'alcool. Pour ce qui était de l'équipement, cela était davantage problématique. Les tonneaux, les caves pouvaient se trouver aisément pour un pirate, mais les cuves étaient une autre affaire, sans compter leur acheminement jusqu'au domaine. Pour l'heure, le nain conserva ces pensées pour lui, laissant Elymus concentré sur sa tâche. L'idée d'avoir une chaîne complète de production d'alcool nain plaisait à Thauthaudarmafur.

La pensée selon laquelle il envisageait d'établir une existence pérenne en cette île pirate le fit frémir, lui rappelant sa quête de Vérité et son rêve de bâtir une forteresse. Pourrait-il retrouver le sentier dont il s'éloignait tant afin de trouver des alliés ? Il grogna férocement et sauta de la souche, rejoignant le centaure et éclipsant ces désagréables pensées.

Les bûches prêtes, les deux amis entreprirent de transporter celles-ci jusqu'à la forge, située dans la cour du foyer. L'aide du centaure fut, comme toujours, précieuse et leur épargna bien du temps. Une fois devant la fournaise, Elymus prit la parole.



- Bon... Il me semble qu'Hélène et Alaïus viendront nous aider, tout à l'heure. C'est quoi la commande d'aujourd'hui ?

- Mh... Laisse moi r'garder ça. Une armure Wyverne, un heaume Hygal, une armure d'Orichalque, un casque en Diamant, une Kenshin Uesugi et un Cask de Dovakhin.

- En effet, ils ne plaisantaient pas quand ils disaient avoir beaucoup d'équipements à te demander...

- Ouep. L'avantage, c'est qu'ils m'demandent des armures variées, c'qui va m'permettre d'laisser la fournaise tomber en permanence. R'garde, on va commencer par l'diamant, puis on f'ra fondre l'or, puis l'argent, puis le cuivre et enfin le fer. Si on déconne pas sur le transfert des fusions, ça va l'faire. Par contre... Mh...

- Un souci ?

- Va falloir qu'on songe à passer l'cran du d'ssus pour la forge. 'L'est pas mal, pour dépanner, mais si ça d'vient régulier... 'Faudra qu'ils songent à prévoir un budget pour l'améliorer, j'vais pas payer d'ma poche c'qui m'sert pas directement, question d'principe !

- Je pense qu'ils devraient pas faire leurs difficiles si on fait du bon travail.

- Mh. Mouais, allez au boulot.


Le nain aimait, durant son temps libre, aller miner dans les entrailles de l'île. Malheureusement, tous les minerais n'étaient pas présents, mais il était récemment tombé sur un filon conséquent de cuivre. Il entreposait dans un recoin de sa mine personnelle les différents matériaux qu'il récoltait et achetait, surveillant régulièrement les approvisionnements de la faction ainsi que du continent. La commande pirate coïncidait avec ses stocks, aussi débuta t-il une longue séance de forgeage aux côtés du centaure. La fournaise ne tarda pas à s'illuminer, crachant une fumée noirâtre dans les airs alors que les premiers diamants y étaient plongés. La première armure à être travaillée était la Kenshin Uesugi, une armure intermédiaire demandant finesse et robustesse principalement constituée de diamants et d'une peau de troll renforcée de deux défenses de sanglier.

Dans l'attente des diamants, Thauthaudarmafur voulut entretenir Elymus de sa précédente idée alors qu'il ingurgitait une nouvelle gorgée de breuvage.



- Dis, mon gars... T'aimes b'en l'eau d'vie naine ?

- C'est pas ce que je prendrai avant une bataille, mais de temps en temps, au coin du feu sous les étoiles, pourquoi pas.

- Et bah... T'vois l'bosquet qu'on défriche p'tit à p'tit ? J'me dis qu'on pourrait y faire pousser des pieds d'plantes pour faire not' propre alcool.


Elymus jeta un regard vers le lieu de leur précédent labeur et finit par glousser, dardant un regard empli d'ironie au guerrier.


- Voilà que tu te reconvertis dans la brasserie ? J'aurais tout vu...

- Garde ton rire, j'te parle sérieusement. Ça s'rait vraiment sympa non ?

- J'aimerais bien essayer, c'est vrai... Mais dans ce cas, on tente aussi de faire du vin.

- J'suis pas sûr qu'ce soit l'même procédé d'fabrication, tu t'y connais ?

- Ma femme avait un frère qui était lié avec un elfe itinérant qui cultivait pour un noble dans le Nord, et on avait eu l'occasion de discuter un peu. Je te dis ça car je pense que le climat du Sud me semble adapté pour les vignes.

- Mh... T'as pas tort, j'vais y songer. D'ailleurs, t'as pas d'pistes pour ta femme et tes gosses ?

- Je ne m'inquiète pas, je finirai par retrouver des membres de mon peuple. Je pressens qu'ils sont toujours là, quelque part en ces contrées...


Thauthaudarmafur dévisagea fixement le centaure durant un instant, comme plein de compassion. Il admirait le mental d'Elymus dont la vie avait été brisée le jour de l'assaut des esclavagistes. Le nain détourna le visage et se mordit la lèvre. Quand il avait perdu une grande partie de sa vie, il avait sombré dans l'obscurité, la rancœur et la folie à tel point qu'il ne désirait plus qu'éliminer les responsables tandis que l'hybride priorisait la rescousse des siens. Il grogna en songeant à Ulfrys, la fille du tavernier d'Ogh-Hen-Kìr avec laquelle ils tentèrent de mener une aventure. Cette belle naine lui manquait, tant sa bienveillance que sa sévérité quant à sa stature. Il ricana et frappa ses genoux, indiquant que les diamants étaient prêts.

Ils extrayèrent la pâte de la fournaise et s'empressèrent de la laisser couler dans le moule de l'armure avant de plonger ce dernier dans l'eau froide. Le nain s'empara de son maillet et entama les ajustements en fonction, notamment, des critères demandés alors qu'Elymus tenait le métal. Une fois les finitions achevées, le Banni confia au centaure la tâche d'attacher la peau et les défenses tandis qu'il surveillait la prochaine fournée.

L'après-midi se poursuivit ainsi à la sueur des fronts des deux forgerons sous un soleil traître et cruel. Hélène et Alaïus finirent par les rejoindre alors qu'ils entamaient la fournée de l'argent. Ils eurent l'idée salvatrice d'amener des rafraîchissements que les comparses engloutirent durant la fonte, reconnaissants. Leur tâche fut reprise pratiquement aussitôt après, cette fois-ci avec quatre paires de mains. Alaïus était le plus novice d'entre eux, Hélène ayant déjà pu assisté à de multiples reprises aux séances de forgeages du nain alors qu'ils parcouraient le continent à pieds. En un sens, elle était nostalgique de cette époque sans cesse emplie de nouveautés, de surprise et d'illisibilité du futur. Elle se confortait mal à leur routine ennuyante, en réalité.

Lors d'une courte pause, le guerrier runique exposa son idée de cultivation à ses deux amis qui furent bien plus circonspects qu'Elymus, argumentant qu'une brasserie ne s'improvise pas ainsi et qu'il serait complexe d'y être attentif lorsqu'ils partiront pour plusieurs semaines au large. Cette réflexion fit tiquer le nain qui n'y avait effectivement pas pensé, mais il ne relâcha pas le mors pour autant, songeant d'ores et déjà à une solution. Plus son étude spirituelle avançait, plus il était persuadé de sa possibilité de réalisation.

Irimis, bien incapable par intérêt et valeur d'aider ses compagnons à la forge, leur apporta un repas bien mérité qu'ils prirent en hâte alors que le jour se couchait lentement. Ainsi lancés, ils désiraient tous terminer tant que la fournaise et eux-mêmes étaient d'attaque. Alaïus se chargea seul, sous la supervision de Thauthaudarmafur, de l'armure Wyverne, plus basique et homogène que les autres. Le nain indiqua quelques défauts ergonomiques au faune, mais, dans l'ensemble, il avait compris la théorie. Seule la pratique saurait alors parfaire son doigté car c'était au fil des erreurs qu'il apprendrait.

Finalement, après plus d'un quart de journée, les six équipements étaient prêts à l'emploi. Le nain remercia d'une claque dans le dos ses trois comparses et se posa lourdement sur le banc, épuisé. Il alluma pourtant sa pipe sous le regard désapprobateur d'Hélène. Une bonne bière naine faite maison manquait terriblement à ce panorama...



Marchand:
 




~ Puisse Grungni veiller sur votre honneur ~




État des slots d'arène : Disponible | Disponible | Disponible



:dwarfe:
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 5239
Expérience : 19013
Masculin

Forge des forgerons d'armures - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Forge des forgerons d'armures - Page 12 EmptyDim 12 Sep 2021 - 14:27
Séparation du contenu
Rapport de fabrication :

Thauthaudarmafur fabrique x1 Armure d'orichalque, x2 Heaume Hygal, x2 Casque en diamant, x1 Cask de Dovakhin, x1 La Kenshin Uesugi, x2 Armure Wyvern.
Thauthaudarmafur gagne aussi x1 Peau de troll des forêts.

Informations complémentaires : Tu utilises Bracelet d'abondance (x3) sur : Armure d'orichalque / Cask de Dovakhin / Kenshin Uesugi.
Réalisation de la quête Première récolte d\'apprenti et récupération des récompenses suivantes : x1 Os doré et 10 points d'expérience..
Réalisation de la quête Première récolte d\'expert et récupération des récompenses suivantes : x1 Rubis, x1 Saphir, x1 Émeraude et 30 points d'expérience.
Réalisation de la quête Persévérant et récupération des récompenses suivantes : x1 Peau de troll des marais, x1 Peau de troll des glaces, x1 Peau des troll des forêts, x1 Peau de troll des montagnes, x1 Défense de pachyderme et 40 points d'expérience.
Réalisation de la quête La Guilde marchande et récupération des récompenses suivantes : x1 sac de ressources diverses (contient x1 crête épineuse + x1 opale + x1 aileron maléfique + x1 dard de manticore + x1 tissu maudit).
Revenir en haut Aller en bas
Corbeau
Pugiliste

Corbeau

Messages : 211
Expérience : 839
Masculin Âge RP : 20

Politique : 00
Métier : Forgeron d'A. - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons d'armures - Page 12 64453510450/450Forge des forgerons d'armures - Page 12 242396barresante02  (450/450)
Vitesse: 216
Dégâts: 135

Forge des forgerons d'armures - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Forge des forgerons d'armures - Page 12 EmptyMar 21 Sep 2021 - 11:34
Séparation du contenu

-Dégage, t'as rien à foutre ici !

Comme tous les jours, Corbeau s'adonnait au rituel de purification que le vieux maitre lui avait ordonné d'accomplir pour se débarrasser de ses habitudes de bête sauvage mal éduqué. Un lever aux horaires, une descente vers la source toute proche, et après une immersion totale dans l'eau glacée, un passage vigoureux à la pierre ponce qui lui laissait la chair rougie par le froid et le frottement, et ce n'est qu'ainsi nettoyé qu'il pouvait remonter jusqu'à la maison pour se présenter devant l'ancien et espérer obtenir le droit de manger quelque chose.

-Sale humain ! Tu pues tellement qu'on peut te sentir d'ici !

Un caillou lancé depuis les buissons de l’autre berge atteignit Corbeau à l’épaule et le fit chanceler en marbrant sa peau d’une marque supplémentaire. Depuis que le vieux maitre l’avait trouvé en train de mourir de faim et l’avait pris sous son aile, les escarmouches étaient fréquentes avec les mômes du village. Les plus audacieux se succédaient ici chaque jour pour lui cracher au visage  leur haine des étrangers et des humains. Mais le vieux maitre avait été formel, riposter vaudrait à Corbeau de retourner mourir dans les montagnes…

Alors le môme serrait les dents, allant jusqu’à se mordre la lèvre, et encaissait en silence les moqueries et les injures…

-Hé l’humain ! Ramène tes fesses ici !

Outre le vieux maitre et Corbeau, la maison et la forge attenante était aussi la demeure d’un véritable apprenti Djolfulinn. Un apprenti qui avait très mal vu l’arrivée du petit nouveau, et qui ne manquait pas une occasion de le lui faire sentir tout en lui imposant une double charge de corvée.

-Tu étais complétement aux fraises hier ? Tu as mal nettoyé la salle !

Souriant d’un air moqueur l’apprenti désigna la salle à manger dévolu aux deux enfants, soigneusement nettoyé la veille par Corbeau et dont la table portait pourtant des traces de repas, miettes de pain, taches de gruau renversé et écrasé sur le bois…

-C’est toi qui a fait ça cette nuit !
-Ouais. Peut-être. Mais tu crois que le maitre te croira si tu lui dis ? Allez, nettoie moi ça !

Une fois de plus Corbeau ravale la colère qui monte en lui, encaisse la taloche et le ricanement de l’autre, et part chercher le seau et le chiffon qui sont devenus ses plus fidèles amis. Les seuls avec le chat de la maison à ne pas lui adresser brimades et coups à chaque apparition.

Heureusement, il y avait aussi la forge. La forge et son armure.

Le vieux maitre avait longuement hésité avant de présenter la forge à Corbeau. Les traditions Djolfullin étaient tous sauf ouvertes aux étrangers, et il ne devait l’acceptation a contrecœur de la présence du jeune humain qu’au fait qu’il habitait en dehors du village, et que son savoir en faisait une personnalité trop précieuse pour qu’on puisse vraiment le sanctionner pour ce genre de lubies de vieillard.
Et le môme avait l’air si fasciné par les pièces de métal…

Alors l’ancien avait décidé de le tester. Pour voir. Déclarant qu’une fois terminé toutes ses taches, et seulement si elles étaient impeccablement exécutées, Corbeau aurait le droit de travailler sur une armure qu’il fabriquerait lui-même, et que si cette armure valait quelque chose, il pourrait peut-être devenir le second apprenti du maitre…

Alors chaque jour, dés qu’il avait un instant de répit entre deux corvées, Corbeau filait se remettre à l’ouvrage. Il se savait incapable de réaliser une armure qui aurait les faveurs du maitre, alors il avait décidé d’utiliser la ruse et de fabriquer une cotte de maille. Pour en avoir déjà vu porté par des gens commerçant avec son père il avait bien compris comment fonctionnait ses étranges vêtements de métal, et s’il ignorait tout des secrets de l’acier, il savait en revanche parfaitement assembler des vêtements de cuir, et fabriquer des anneaux a partir de fil d’acier n’était pas très compliqué pour peu qu’on soit un peu manuel.

C’était surtout long…

-Pff, tu te prends pour le père Tungstène ou quoi ? Tu crois vraiment que tu va faire une armure du premier coup comme ça ? Et pis quoi hein ? Elle sera magique aussi ? T’es juste bon a nettoyer la fosse à merde ! Je vais te montrer ce qu’elle vaut-moi ton armure !

Dans l’étable ou dormait Corbeau, l’armure était presque finie. Sur un manteau de cuir tanné qu’il avait lui-même fabriqué, le jeune homme avait cousu les rectangles de cottes de maille qu’il avait péniblement assemblés anneau après anneau pendant des semaines. Et voila que l’autre menaçait de tout détruire !

-Laisse-moi ! Tu n’as pas le droit d’y toucher ! C’est pour le maitre !
-Je fais ce que je veux ! C’est moi l’apprenti ! Et toi tu n’es qu’un sale humain qui n’a rien à faire la !

Un grognement peu amène fige soudain les deux enfants pendant qu’une silhouette voutée surgit soudain dans la pièce. Visage figé et désapprobateur, moustache hérissé, regard dur... Le maitre !

Les deux mômes s’écartent précipitamment, baissant les yeux pour ne pas croiser le regard du forgeron et attirer son courroux, mais le maitre les ignore. Se contentant de se diriger d’un pas lent vers le mannequin de fortune sur lequel Corbeau a dressé son offrande. Sa main effleure les maillons d’acier, tire sur les coutures, examine la jonction entre le cuir et la maille.

-Tu n’as pas couvert le dos. Pourquoi ?
-Je ne compte pas tourner le dos à mes ennemis maitre !
-Hum… Tu es un crétin. Un jeune crétin. Mais le tissage est bon…

Le vieux maitre hoche une unique fois la tête en signe d’approbation puis abandonne les lieux, laissant derrière lui deux apprentis médusés, l’un bouillant de colère et l’autre ivre de joie.

Corbeau vient de réussir sa première armure..


[HRP: Premier RP forgeron, j’espère que j'ai pigé le truc
Je voudrais donc forger une Animarmure (Les matériaux sont je crois offerts en zone promotion pour cette première fabrication)
Et si c'est bien le cas je voudrais du coup la vendre et toucher les Po.
Dans l'idée je crois que je réalise aussi deux quêtes de métier, la 1 et la 6 (J'ai souligné les mots de la liste dans le RP pour les trouver plus facilement
D'avance merci pour la lecture o/ ]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.lemondededuralas.org/t431p25-fiche-des-votes-pour-le
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 5239
Expérience : 19013
Masculin

Forge des forgerons d'armures - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Forge des forgerons d'armures - Page 12 EmptyMer 6 Oct 2021 - 15:11
Séparation du contenu
Rapport de fabrication :

Corbeau fabrique Animarmure et gagne 5 points métier.
Corbeau gagne aussi 10 points métier.

Informations complémentaires : La vente est à réaliser dans l'Hôtel des Ventes : si les artisans vendent dans le topic des métiers, nous on ne se retrouve plus du tout. Pour la quête numéro 1, ce n'est pas la fabrication "novice", mais la fabrication "apprenti", soit le Heaume Hygal.
Réalisation de la quête Liste de mots et récupération des récompenses suivantes : 500 pièces d'or.
Revenir en haut Aller en bas
Corbeau
Pugiliste

Corbeau

Messages : 211
Expérience : 839
Masculin Âge RP : 20

Politique : 00
Métier : Forgeron d'A. - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons d'armures - Page 12 64453510450/450Forge des forgerons d'armures - Page 12 242396barresante02  (450/450)
Vitesse: 216
Dégâts: 135

Forge des forgerons d'armures - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Forge des forgerons d'armures - Page 12 EmptyDim 10 Oct 2021 - 17:03
Séparation du contenu

-Corbeau, comment désigne t'on les cottes de mailles ?
-Par leur tissage maitre, et leur nombre d'anneaux.
-Développe.
-Le tissage le plus courant s'appelle le quatre en un. Il signifie que chacun des anneaux de métal qui composent la cotte passe par quatre autres anneaux. Il existe des tissages inférieures, ou l'on coud simplement les anneaux les uns à cotés des autres, sur un vêtement de cuir, et des tissages plus serrés comme le six en un, ou chaque anneau passe par six anneaux qui l'entourent. Et pour encore plus de résistance, on peut doubler chacun de ses anneaux, ce qui rend l'ensemble presque impossible à faire céder face à un coup d'épée.
-Hum, c'est juste. Mais alors pourquoi ne produisons nous que peu de cottes de mailles ?
-C'est une protection lourde mais relativement souple, ce qui fait qu'elle protège des blessures tranchantes mais assez peu des coups contondants. De plus, elle est assez vulnérable au pouvoirs perforant des flèches et des arbalètes.
-C'est bien. A force d'acharnement tu finiras bien par retenir quelque chose ici...

Depuis qu'il était devenu officiellement l'apprenti du Maitre, la vie du jeune Corbeau s'était globalement amélioré. Bon, c'était toujours lui qui faisait toutes les corvées de la maison, et il était toujours en butte à l’hostilité des deux autres apprentis, qui avaient pour eux l'avantage double d’être plus âgé et de race Djolfulinn. Mais son statut d'apprenti les obligeaient maintenant à attendre que le maitre soit loin pour l'agresser physiquement, et avait notablement réduit les déboires que subissaient le jeune homme, qui faisait donc tout pour rester dans les parages du maitre.

Parages qui lui valaient aussi leur lot de punition, tant les apprentis étaient censés boire avec attention chacune des paroles du maitre ayant traits à la forge, et lui retranscrire sur le champ dés qu'il en faisait la demande, sous peine de lourdes sanctions et de moult travaux physiques et usants.  

Ce qui fait que tout en balayant soigneusement le sol de l'atelier, Corbeau ne perdait pas des yeux les mains du vieux maitre en train de frapper minutieusement ce qui ressemblait à fines écailles reptilienne, et restait prés à répondre aux moindres de ses demandes.

-Corbeau, que doit'on faire pour palier aux défauts des cottes de mailles ?
-Maitre ?... Je dirais... Utiliser des plaques de métal maitre ? Une véritable armure ne se déforme pas, et frapper une plaque de fer disperse bien mieux la force du coup.
-Vrai. Mais ce genre d'armure est lourde, et limite grandement les mouvements...
-Alors peut être, des plaques plus petite, cousues sur un vêtement comme on le ferait pour les anneaux.
-Hum... Et n'as tu pas déjà vu dans la nature quelque chose qui pourrait nous inspirer une voie de réflexion ?

Dans la nature... Corbeau avait l'avantage sur ses deux compagnons, d'avoir appris a chasser avant de savoir marcher, et d'avoir du survivre seul dans la montagne hostile, et il ne lui fallut que quelques instants de réflexions pour trouver la bonne réponse.

-Les écailles maitres ! Les écailles sont comme des morceaux de plaques assemblés comme des anneaux !
-Précisément, approche, et regarde.

Sur l'établi devant le vieux maitre, une pleine caisse de petits morceaux de métal brillants. Corbeau en saisit un pour l'examiner. C'était bien une écaille, mais une écaille d'un genre inconnu, pointue, agressive, large comme un pouce d'homme et a l’arrête renforcée d'un sillon pour en améliorer la rigidité.

-Tu n'en as jamais vu de semblable hein ?
-Jamais maitre. Une bête porte ce genre d'écailles ?
-Oui, elles imitent la protection du plus terrible des serpents, la Wyvern. Et c'est aussi comme cela que s'appelle l'armure que nous allons faire avec.
-Une armure Wyvern...
-J'ai fait assez d'écailles pour le torse. Tu vas t'occuper de les coudre et de les assembler, ce n'est guère différent des anneaux et c'est un travail qui convient à un apprenti. Mais attention. Ces écailles doivent se chevaucher parfaitement, si parfaitement qu'un coup les frappant doit frapper un ensemble aussi solide qu'une plaque complète, mais que les porter donne l'impression de ne pas sentir autre chose que la chemise de cuir. Et évidemment, pas un bout de tissage ne doit apparaitre, nous ne livrons pas d'armure avec des points de faiblesse.
-Je vais faire de mon mieux maitre !

Et pendant que le maitre jetait une dernière écaille dans la caisse et quittait les lieux, Corbeau sortait le matériel de couture et de poinçonnage, et se lançait en tirant la langue avec application, dans la fabrication de sa seconde pièce d'armure.


[HRP: Dépense des 43 minerais de fer obtenu ici de Cylicia :
https://www.lemondededuralas.org/t1694p25-carnet-de-commande#112622
pour crafter une armure Wyvern

D'avance merci o/

Nota : Je crois avoir remarqué une petite erreur, on m'a mis mes 15 points de métier en Politique lors de ma première création d'armure.]




Et le corbeau dit : « Jamais plus ! »


Dernière édition par Corbeau le Jeu 14 Oct 2021 - 11:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.lemondededuralas.org/t431p25-fiche-des-votes-pour-le
Corbeau
Pugiliste

Corbeau

Messages : 211
Expérience : 839
Masculin Âge RP : 20

Politique : 00
Métier : Forgeron d'A. - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons d'armures - Page 12 64453510450/450Forge des forgerons d'armures - Page 12 242396barresante02  (450/450)
Vitesse: 216
Dégâts: 135

Forge des forgerons d'armures - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Forge des forgerons d'armures - Page 12 EmptyJeu 14 Oct 2021 - 11:45
Séparation du contenu

-Plus fort ! Plus vite ! Tu ne dois pas t’interrompre un seul instant !

Cramponné au soufflet de forge Corbeau était en nage, comme le maitre il était torse nu, simplement équipé de protections de cuir sur les avants bras et les mains, privilégiant la lutte contre la chaleur de fournaise régnant dans la forge à celle contre les projections brulante que produisait le travail du métal. Agrippé aux poignets du soufflet qui alimentait la forge en air, le môme haletait tout en continuant à actionner frénétiquement le mécanisme qui garantissait que la pièce que tenait le maitre ne refroidissait pas.

-Regarde ! Observe sa couleur !

Au bout de la pince du Maitre, la pièce de métal plongé dans le foyer est devenue rouge brun, puis rouge cerise, alors que la chaleur grimpe, elle vire a un rouge lumineux, intense et brulant puis à un orange qui tend vers le jaune. La chaleur est si forte que le visage de Corbeau lui donne l’impression d’être en train de cuire, la lumière si vive qu’il doit plisser les yeux pour ne pas être ébloui et distinguer les infimes nuance que lui désigne le maitre.

-Maintenant ! C’est à ce moment-là, à cette température, que l’acier devient malléable sans perdre aucune de ses propriétés. Forge le rouge et tu frapperas dessus comme un sourd, t’usant comme un idiot sans rien obtenir, forge le jaune ou blanc et il sera rendu dur et cassant quand tu auras fini, et tu auras gâché du bon acier…

Le maitre sort la pièce du four et la positionne sur l’enclume, la plus petite, celle qui sert aux travaux de précisions, en quelques coups parfaitement ajustés il transforme l’écaille jusqu’ici grossièrement fondu en une pièce capable de s’ajuster avec précision dans l’armure, pour former avec toutes les autres un tout aussi cohérent que possible, à la fois souple et hermétique.

-Le soufflet !

L’écaille replonge dans le four et en ressort presque aussitôt, le temps pour le maitre de changer d’outil, d’empoigner le poinçon qui sert à percer dans la pièce les trous qui permettront de la fixer, et d’y imprimer l’encoche verticale qui lui permet de coulisser dans les écailles qui l’entourent en épousant les mouvements du porteur.

Un coup de marteau, un seul, et la pièce est prête. La levant devant lui pour que l’apprenti la voie, le maitre laisse la pièce descendre en température, jusqu'à ce qu’elle revienne au rouge, et sans perdre une seconde de plus, il la plonge d’un geste dans le baquet rempli d’huile posé à proximité. *

-Vous autres humains trempez souvent dans l’eau et c’est un tort. L’esprit du métal n’aime pas celui de l’eau, quand on le jette dedans il crache, fume, se noie et souvent il se brise ou se fissure et oblige à tout reprendre. Alors que l’huile est doux pour le métal, il ne l’oxide pas et l’accepte. Ce n’est pas pour rien qu’on soigne ses armes avec un chiffon huilé alors qu’on ne les expose jamais à l’eau si l’on n’y est pas contraint. Et une fois trempé, le métal devient dur, solide. On ne peut plus le reforger aisément mais il est parfait pour tous les usages de la guerre…

Déjà le maitre à rangé l’écaille sur l’établis avec les autres et saisi une autre pièce d’acier à travailler. Et le cycle reprend, pendant qu’à nouveau, Corbeau s’arc boute de toutes ses forces sur les poignées pour actionner le soufflet et attiser le feu.

-Plus fort ! Plus vite !


[HRP: Dépense des 43 minerais de fer obtenu ici de Zadkiel :
https://www.lemondededuralas.org/t1694p25-carnet-de-commande#112622
pour crafter une armure Wyvern
D'avance merci o/ ]




Et le corbeau dit : « Jamais plus ! »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.lemondededuralas.org/t431p25-fiche-des-votes-pour-le
Corbeau
Pugiliste

Corbeau

Messages : 211
Expérience : 839
Masculin Âge RP : 20

Politique : 00
Métier : Forgeron d'A. - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons d'armures - Page 12 64453510450/450Forge des forgerons d'armures - Page 12 242396barresante02  (450/450)
Vitesse: 216
Dégâts: 135

Forge des forgerons d'armures - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Forge des forgerons d'armures - Page 12 EmptyLun 18 Oct 2021 - 9:55
Séparation du contenu

-Il est bon qu’un forgeron sache se battre. Ou en tout cas, qu’un forgeron sache comment les gens d’armes se battent.
-Oui maitre.
-Car comment concevoir une bonne armure si l’on ignore la façon dont elle va recevoir des coups ? Comment concevoir une protection si l’on n’a pas une connaissance précise des armes qui vont tenter de la percer ? Comment la renforcer judicieusement si l’on ne sait pas quels mouvements va devoir effectuer son porteur et ou ses ennemis vont tenter de le frapper ?

Devant le maitre, sur un mannequin de bois ressemblant à un Djolfullin, était installé une armure wyvern que les djolffulin vendaient aux barbares venus des plaines du Nord, et pour qui elles étaient une protection extrêmement rares et précieuse, et une marque de richesse et de pouvoir qui permettaient de se distinguer au sein de sa tribu, et accessoirement de devenir une véritable cible lors des affrontements...

-Corbeau, de quelle façon percerais tu cette cuirasse si tu devais affronter son porteur ?

A l’invitation du maitre, Corbeau se rapprocha de l’armure pour l’observer. Il avait manipulé les écailles en acier trempé qui constituait l’armure, et dont les rangées soigneusement serrées et alignées, se chevauchaient maintenant pour offrir une protection que n’aurait pas renié un ventre de dragon. Un coup d’épée ou de lance ricocherait ou glisserait la dessus sans l’entamer, et il ne voyait guère qu’une arme bien plus lourde pour réussi à passer cette protection, quelque chose comme une pioche, un bec de corbin ou un marteau de guerre… Mais c’était  une réponse évidente, beaucoup trop évidente.

D’une main gantée, car on ne touchait jamais l’acier de sa main nue pour prévenir son oxydation, Corbeau effleure la perfection lisse et métallique des écailles, si bien assemblées qu’on croirait la peau d’un serpent ou d’un poisson…

Les écailles d’un poisson ! Bien sûr, voilà la faiblesse de l’armure, la même que celle des écailles d’un poisson !

Attrapant un burin sur un établi proche, et le tenant comme un couteau, Corbeau fait mine de porter un coup ascendant au mannequin, la lame venant frapper le ventre, pointe vers le haut, de telle sorte qu’au lieu de riper dessus, elle se glisse souplement entre les écailles en les soulevant à peine.

-Comme ceci maitre ?
-Finement observé. Tu viens de découvrir le point faible de l’assemblage en écailles, et pourquoi on lui préfère la plaque pour s’équiper pour la guerre… Lors d’une rude mêlée, un adversaire trop proche pourrait poignarder son porteur en frappant par en dessous et lui ouvrir le ventre. Mais nous serions de bien piètres forgerons d’armure si nous laissions faire ça. Tu as découvert une faille, maintenant comble là.

Comment empêcher cette attaque ? Comment empêcher qu’un tel coup ne passe au travers des écailles… Corbeau pense un instant à les inverser, mais les coups descendant sont les plus nombreux et inverser les écailles rendrait l’armure parfaitement inefficace… Il pense à doubler la protection, pas en écaille évidemment, mais peut être en faisant installer dessous une doublure de cotte de mailles qui viendrait bloquer le coup ayant passé la première couche ? Une solution fonctionnelle mais qu’il sait bien trop basique pour plaire au maitre. Quelle expertise y’a-t-il à simplement conseiller de multiplier les couches de mauvaise protection pour en obtenir une bonne ?

Non, ce qu’il faut, ce que veut le maitre, ce sont des écailles qui ne soulèvent point pour laisser passer le coup…

-Peut être…
-Oui ?
-Peut être pourrions-nous modifier le tissage ? Nos écailles se tiennent par le haut, et s’accrochent par rangée horizontale à celle qui les entourent à droite et gauche, tout en venant recouvrir celles de la rangée inférieure… Si nous rajoutions un crochet de métal sur l’intérieur de nos écailles, nous pourrions faire en sorte que chaque rangée soit aussi solidaire de celle en dessous, ainsi, lorsque un coup viendrait tenter de se glisser entre elles par-dessous, l’espace serrait trop réduit pour laisser passer la lame…
-Hum.

Le maitre observe Corbeau d’un œil sévère, le laissant transpirer et se tortiller à l’idée d’avoir produit une mauvaise réponse… Puis il hoche la tête d’un signe d’approbation.

-C’est une bonne réponse. Tu peux commencer à défaire le tissage de cette armure, il y a beaucoup à reprendre avant que nous puissions la présenter à la vente sans rougir de honte.


[HRP: Dépense de 43 minerais de fer sur les 50 obtenu de Dilon pour le boulot sur les forum
pour crafter une armure Wyvern
D'avance merci o/ ]




Et le corbeau dit : « Jamais plus ! »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.lemondededuralas.org/t431p25-fiche-des-votes-pour-le
Contenu sponsorisé




Forge des forgerons d'armures - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Forge des forgerons d'armures - Page 12 Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

Forge des forgerons d'armures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre de Dùralas :: Stellaraë :: Lieu d'artisanat - Les Forges-