AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  Dernières imagesDernières images  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Eddy
Le Monde de Dùralas a précisément 3326 jours !
Dùralas, le Jeu 8 Déc 2022 - 4:32
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
Le deal à ne pas rater :
Logitech Souris Gamer G502 Hero + Tapis de souris G240
39.99 €
Voir le deal

 

 Noël en Dùralas !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
+18
Lisa Sylbaël
Le Tribun
Le Juge
Moradund Marteau-de-Fer
Arutha ConDoin
Undvik
Dragoholt Campbell
Amaryelle Chal'di
Hevoria
Ellana Nuitamiel
Axe
Styx
Leigli Delnoch
SaigoV1
Veronia Pyraethus
Theodred de Valdoré
Utop Libert
Anaya Luzissa
22 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Noël en Dùralas !  Empty
MessageSujet: Noël en Dùralas !    Noël en Dùralas !  EmptyMar 20 Déc 2016 - 2:45
Séparation du contenu
Loterie de Noël


Noël en Dùralas !  70209520c4dff6d43b

Cette année, pour Noël, nous vous proposons deux petites animations : une loterie de Noël, gratuite et ouverte à tous, et un jeu concours, auquel vous pourrez participer sous la direction d'un nouveau PNJ : j'ai nommé la Fée Toshop ! Le concours vous sera présenté dans un second temps, et vous avez la possibilité de participer à l'un, à l'autre, ou au deux, comme bon vous semblera.

Conditions de cette loterie de Noël

  • L'inscription est gratuite, ouverte à tous et à toutes, et vous pouvez y inscrire tous vos comptes.

  • Le tirage sera effectué normalement le 30 décembre au soir, vous avez donc jusqu'à cette date pour vous inscrire. Attention : le concours de Noël ne sera pas forcément axé sur les mêmes dates.

  • Pour vous inscrire, il suffit de poster un message à la suite de ce sujet et vous serez automatiquement inscrit.

  • Les lots se feront avec un site de tirage au sort. Pour un maximum de transparence, les lots et les résultats vous seront transmis afin que vous soyez certains qu'il n'y a pas de tromperie.

  • Je vous souhaite de Joyeuses fêtes de fin d'année  :sapin:


Liste des lots

1 - Une bourse de 300 pièces d'or
2 - Une bourse de 300 pièces d'or
3 - Une bourse de 300 pièces d'or
4 - 150 points d'expérience
5 - 150 points d'expérience
6 - 150 points d'expérience
7 - Une arme au choix d'une valeur de 300 PO ou moins (craftable ou pas).
8 - Une arme au choix d'une valeur de 300 PO ou moins (craftable ou pas).
9 - Une arme au choix d'une valeur de 300 PO ou moins (craftable ou pas).
10 - Loup Semi-légendaire (80 de vitalité, 50 de vitesse, 30 dégâts)
11 - Corbeau/Cerbère (150 de vitalité, 80 de vitesse)
12 - Licorne/Fée (100 de vitalité, 150 de vitesse)
13 - Un sac de pierres (contient 1 minerai d'adamantium, 1 lapis-lazuli, 1 opale, 1 rubis, 1 émeraude, 1 saphir)
14 - Un sac du chasseur (contient 1 os doré, 1 collerette de cobra, 1 patte de tigre, 1 touffe de grizzly, 1 pic de basilic abyssal)
15 - Un sac aléatoire (1 essence sylvestre, 1 branche ensorcelée, 1 lien incassable, 1 perle, 1 charbon, 1 tas de sable soyeux)
16 - 100 minerais de fer OU 50 minerais de cuivre OU 34 minerais d'argent OU 25 minerais d'or OU 20 minerais de diamant (au choix).
17 - 100 minerais de fer OU 50 minerais de cuivre OU 34 minerais d'argent OU 25 minerais d'or OU 20 minerais de diamant (au choix).
18 - 100 minerais de fer OU 50 minerais de cuivre OU 34 minerais d'argent OU 25 minerais d'or OU 20 minerais de diamant (au choix).
19 - 100 bois de sureau OU 50 bois de cerisier OU 34 bois de sapin OU 25 bois de chêne OU 20 bois de baobab (au choix).
20 - 100 bois de sureau OU 50 bois de cerisier OU 34 bois de sapin OU 25 bois de chêne OU 20 bois de baobab (au choix).
21 - 100 bois de sureau OU 50 bois de cerisier OU 34 bois de sapin OU 25 bois de chêne OU 20 bois de baobab (au choix).
22 - 1 bracelet argenté (En utilisant ce bracelet pendant le combat de votre choix, vous gagnerez le double d'expérience, ressources, pièces d'or que vous auriez dû initialement gagner. Donne le titre de "Riche".)
23 - 1 bracelet d'abondance (En utilisant ce bracelet lors d'une récolte OU un craft de métier, vous doublez votre butin (un récolteur pourra ainsi avoir jusqu'à 40-50 ressources en un coup + 2 ressources rares au lieu d'une ; les artisans produiront en 2 exemplaires l'arme qu'ils ont créée. Donne le titre de "Performant(e)".)
24 - 1 bracelet météorologique (En utilisant ce bracelet lors d'un RP, vous annulez les effets de la météo durant 1 combat (climat, intempéries, malus de zone). Donne le titre de "Météorologue".)
25 - 1 bracelet critique (En utilisant ce bracelet lorsque vous faites un Coup Réussi au cours d'un combat quelconque, votre Coup Réussi est transformé en Coup Critique. Donne le titre de "Castagneur/se".)
26 - Wakizachi Semi-légendaire : 78 dégâts ; la valeur des Coups critiques est augmentée de 25%
27 - Tessen Semi-légendaire : 78 dégâts ; la valeur des Coups critiques est augmentée de 25%
28 - 20 défenses de sanglier OU 10 plumes d'aigle OU 7 écailles de crocodile OU 5 cornes de rhinocéros OU 4 écailles de wyverne (au choix).
29 - 20 défenses de sanglier OU 10 plumes d'aigle OU 7 écailles de crocodile OU 5 cornes de rhinocéros OU 4 écailles de wyverne (au choix).
30 - 20 défenses de sanglier OU 10 plumes d'aigle OU 7 écailles de crocodile OU 5 cornes de rhinocéros OU 4 écailles de wyverne (au choix).

- Les lots seront augmentés à 40 si l'on atteint plus de 30 participants. Tout le monde recevra un lot-.

Les participants

:noel1:

Je note toutes les inscriptions, corrigez-moi si possible ;
- @Anaya Luzissa est inscrite à La Loterie ET au RP.
- @Azura Khayla est inscrite à La Loterie.
- @Utop Libert est inscrit à La Loterie et au RP.
- @Theodred de Valdoré est inscrit à La Loterie mais possède un délicieux avatar de Noël.
- @Olórin Calen est inscrit à La Loterie.
- @Saigo est inscrit à La Loterie et au RP.
- @Undvik est inscrit à La Loterie et au RP
- @Dragoholt Campbell est inscrit à La Loterie et au RP.
- @Styx est inscrit à La Loterie et au RP.
- @Alphonse Galhaad est inscrit à La Loterie.
- @Yuli Sibly est inscrite à La Loterie.
- @Mohana Dharitri est inscrite à La Loterie.
- @Shakti Vhahweyar est inscrite à La Loterie et remporte déjà un joli Jolly Molly (Bouclier vibrant, +50 de vitalité)
- @Selsya Åsa est inscrite à La Loterie.
- @"Garzvorgh dit "Kalevala" " est inscrit à La Loterie.
- @Dilon Deraborne est inscrit à La Loterie.
- @Ragnör Lüpusànghrën est inscrit à La Loterie.
- @Leigli Delnoch est inscrit à La Loterie et au RP.
- @Hevoria est inscrite à La Loterie et au RP.
- @Arutha ConDoin est inscrit à la Loterie.
- @Tungdil est inscrit à la Loterie.
- @Garràn est inscrit à la Loterie et au RP.
- @DoÖoN est inscrit à la Loterie.
- @Moradund Marteau-de-Fer est inscrit à la Loterie.
- @Keel est inscrit à la Loterie.
- @Dougal Keane est inscrit à la Loterie.
- @Tziëg est inscrit à la Loterie.
- @Edward Kidd est inscrit à la Loterie.
- @Lisa Sylbaël est inscrit à la Loterie.
- @Shi est inscrit à la Loterie.

Pour toute question sur la loterie, contactez @Dilon Deraborne ou @Mohana Dharitri.

Transition Lapin


Noël en Dùralas !  200931NolDudu


En cette période étrange, où l'odeur de sucre d'orge flotte sans cesse dans l'atmosphère des villes, emplissant même les cœurs les plus froids de douceur vous vous rendez compte d'une chose impensable ; vous avez oublié votre lettre au Père Noël ! Quel oubli de votre part ! Vous ne comprenez pas, vous êtes désemparés et vous roulez dans des guirlandes dans l'espoir que l'esprit de la fête s'imbibe en vous.
Mais n'ayez crainte pauvres âmes apeurées ; La Fée Toshop est là pour sauver la journée !

Jaillissant de votre cheminée en des gerbes de flammes et de fumée noire, une étrange femme dont le curieux chapeau consiste en un poisson géant, vous toise d'un regard indifférent. Voici ce qu'elle vous dit avant de disparaître de nouveau, plongeant dans l'eau de votre bain. (Non sans avoir un peu de mal à grimper dans la baignoire)


"Salut toi, j'ai entendu ton appel de détresse ! On est comme ça au pays des Fées, on entend tous vos appels de détresse ; du pot de confiture que tu n'arrives pas à ouvrir, au départ "pour acheter du pain" de Brandon. Mais n'ai crainte, pour une fois, et parce que *tousse* Tungstène m'y oblige *tousse* parce que je suis une âme charitable, voici venir aujourd'hui, une chance d'entrer dans l'esprit de Noël ! Enfin pas sexuellement... oh, oui, les enfants, navrée.

Je reprends, c'est un peu gênant. Alors... elle sort une liste, et feuillette. AH... HAAAAAAA c'est toi. C'est bien toi ce nom hein ? Bon... je vois que l'année n'a pas été de tout repos ; une guerre, des monstres blessés, des GENS tués, mais t'es un vrai psychopathe !? Pour les âmes comme toi il n'y a qu'une seule solution. Son ton devient noir, son regard s'obscurcit et d'une voix terrifiée elle t'annonce la sentence des mauvais garçons de Noël. Tu vas devoir accomplir l'écrit du gentil.
L'écrit du gentil est une antique tradition ! Aussi vieille que la Barbe de Tungstène, qui est passée de père en fils, c'est dire ! Il te faudra dans un premier temps ; rédiger une histoire de Noël, raconter un souvenir de cette époque, que sais-je, MAIS sans jamais être violent, faire couler le sang, et tu devras enlacer au moins deux personnes ! Faut rééquilibrer le Karma ma vieille morue ! Et ensuite... il faut aussi que tu te déguise ; une rapide modification de ton apparence, pour rentrer dans l'esprit de la fête ! C'est tout pour moi, bonne chance, et surtout... Joyeux Noël !
:keur: "


Event de rédaction & graphisme

- Vous posterez, à la suite de cette annonce, un RP de Noël sans limites de longueur. (Hevoria, je te vois, calme-toi)
- Il ne devra contenir AUCUNE violence, insultes et vous devrez faire des câlins, au moins deux, pour avoir un RP valide. Plus vous aurez de bonnes actions, mieux ce sera.
- Vous devrez également modifier votre avatar aux couleurs de Noël. On est pas des monstres, on sait que tous ne sont pas capables de retouches, mais les avatars trouvés sur le net marchent aussi (et puis un montage raté est toujours très rigolo, oubliez pas que le jury est totalement barré)
- Les récompenses seront à la clé pour TOUT le monde. Toutefois, le meilleur kit RP/Avatar remportera un joli Rennifleuneige de Noël, une variété très rare de rongeurs réputée pour son amour pour les cookies frais, le sucre d'orge et l'or... qui sait quel bonus il pourrait vous rapporter ?

L'event débute dès que vous voyez ce post, et se termine le 26 décembre, au soir. Les récompenses seront publiés le 30, en même temps que les résultats de la loterie.

Pour toute information complémentaire, demande particulière, hésitation, intrigue, manque de précision, petit trouble de lucidité, crise totale de délire, contactez @La Fée Toshop ou @Styx.


Dernière édition par La Fée Toshop le Dim 25 Déc 2016 - 11:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anaya Luzissa
L'essence du Vide

Anaya Luzissa

Messages : 136
Expérience : 750
Féminin Âge RP : 22 ans

Politique : 01
Métier : Chasseuse - Apprentie
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Noël en Dùralas !  64453510566/566Noël en Dùralas !  242396barresante02  (566/566)
Vitesse: 117
Dégâts: 453

Noël en Dùralas !  Empty
MessageSujet: Re: Noël en Dùralas !    Noël en Dùralas !  EmptyMar 20 Déc 2016 - 9:05
Séparation du contenu
Bonjour ^^

Je souhaite m'inscrire à la loterie de Noël avec Anaya et mon autre compte Azura. Bien sur je participerais avec Anaya à l’évent de rédaction & Graphisme dans un autre message, ou dans le même message à la suite ^^

Merci beaucoup et super idée de faire une loterie, je trouve cela amusant <3




Noël en Dùralas !  DnmHY9t
Revenir en haut Aller en bas
Utop Libert
Personnage décédé

Personnage décédé
Utop Libert

Messages : 1582
Expérience : 1574
Masculin Âge RP : 27

Politique : 53
Métier : Chasseur - Expert
Titres:

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
Noël en Dùralas !  64453510895/895Noël en Dùralas !  242396barresante02  (895/895)
Vitesse: 627
Dégâts: 939

Noël en Dùralas !  Empty
MessageSujet: Re: Noël en Dùralas !    Noël en Dùralas !  EmptyMar 20 Déc 2016 - 9:08
Séparation du contenu
Utop participe




Venez boire un coup à LA TAVERNE et n'oubliez pas de VOTER pour Duralas !
Revenir en haut Aller en bas
Theodred de Valdoré
Nouvel(le) habitant(e)

Theodred de Valdoré

Messages : 37
Expérience : 469
Masculin Âge RP : 28 ans

Politique : 01
Métier : Chasseur - Apprenti (45)
Titres:

(G.O.L.E.M de Kidd +360, 150, v+290, contrecoup de 80)

Stats & équipements
Vitalité:
Noël en Dùralas !  64453510245/245Noël en Dùralas !  242396barresante02  (245/245)
Vitesse: 110
Dégâts: 100

Noël en Dùralas !  Empty
MessageSujet: Re: Noël en Dùralas !    Noël en Dùralas !  EmptyMar 20 Déc 2016 - 11:30
Séparation du contenu
Tandis qu'il arpente la rue principale de Kastalinn, de retour après de longues semaines de chasse, Theodred est attiré par une affiche chaudement colorée. Curieux, il lit ce qui y est écrit, et se met alors à sourire. Une grande loterie ? Quelle surprise, et quelle idée amusante ! Il lit une seconde fois afin d'en comprendre les conditions puis, sans même s'attarder sur les lots à recevoir, reprend son chemin d'un pas enjoué. Le fêtes, les fêtes de l'hiver sont là ! Il est décidément rentré au bon moment. La première chose à faire est donc de s'inscrire à cette loterie. La seconde, trouver une bonne chambre d'auberge et y prendre un grand bain. Les fêtes, ah, les fêtes hivernales ! Rires, chants et danses ! Qu'il les aimes, ces fêtes de l'hiver !

[Inscription de Theodred à la loterie]




Noël en Dùralas !  Signat10
RPs en cours : Noël en Dùralas !  Pommev11 Noël en Dùralas !  Pommej11 Noël en Dùralas !  Pommer11

Couleur de dialogues : skyblue

Crédit Avatar & Signature : Eve Ventrue


Dernière édition par Theodred de Valdoré le Mar 20 Déc 2016 - 13:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Veronia Pyraethus
Guerrière

Guerrière
Veronia Pyraethus

Messages : 505
Expérience : 961
Féminin Âge RP : 242

Politique : 00
Métier : Bûcheronne - Apprentie
Titres:

(Aigle des Baldors de Veronia, 200 vitalité ; 200 vitesse ; 100 dégâts ; Férocité : Les dégâts du joueur sont augmentés de 20% au premier tour)

Stats & équipements
Vitalité:
Noël en Dùralas !  644535102805/2805Noël en Dùralas !  242396barresante02  (2805/2805)
Vitesse: 58
Dégâts: 838

Noël en Dùralas !  Empty
MessageSujet: Re: Noël en Dùralas !    Noël en Dùralas !  EmptyMar 20 Déc 2016 - 12:18
Séparation du contenu
Je souhaite également participer à la Loterie !
Revenir en haut Aller en bas
SaigoV1
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 1671
Expérience : 4937
Masculin Âge RP : 24

Politique : 193
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Titres:

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
Noël en Dùralas !  644535102467/2467Noël en Dùralas !  242396barresante02  (2467/2467)
Vitesse: 1604
Dégâts: 2078

Noël en Dùralas !  Empty
MessageSujet: Re: Noël en Dùralas !    Noël en Dùralas !  EmptyMar 20 Déc 2016 - 13:44
Séparation du contenu
Saigo, Dragoholt et Undvik seront bien sûr de la partie !

Le vrai défi sera le RP Graphisme and all. Je vais me saucer au montage moisi, parce que c'est ça qu'est bon, et je posterais de nouveaux messages. Un par compte, ce sera propre.

Et un Joyeux Noël bande de future victime de l'appétit sanguin de Saigo gentils gens !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Noël en Dùralas !  Empty
MessageSujet: Re: Noël en Dùralas !    Noël en Dùralas !  EmptyMar 20 Déc 2016 - 13:57
Séparation du contenu
Attention @Saigo pas de violence.

Je note toutes les inscriptions, corrigez-moi si possible ;
- @Anaya Luzissa est inscrite à La Loterie ET au RP.
- @Azura Khayla est inscrite à La Loterie.
- @Utop Libert est inscrit à La Loterie et au RP.
- @Theodred de Valdoré est inscrit à La Loterie mais possède un délicieux avatar de Noël.
- @Olórin Calen est inscrit à La Loterie.
- @Saigo est inscrit à La Loterie et au RP.
- @Undvik est inscrit à La Loterie.
- @Dragoholt Campbell est inscrit à La Loterie.
- @Styx est inscrit à La Loterie.
- @Alphonse Galhaad est inscrit à La Loterie.
- @Yuli Sibly est inscrite à La Loterie.
- @Mohana Dharitri est inscrite à La Loterie.
- @Shakti Vhahweyar est inscrite à La Loterie et remporte déjà un joli Jolly Molly (Bouclier vibrant, +50 de vitalité)
- @Selsya Åsa est inscrite à La Loterie.
- Garzvorgh dit Kalevala" est inscrit à La Loterie. Je ne te tague pas, fallait trouver un pseudo moins chiant u_u
- @Dilon Deraborne est inscrit à La Loterie.
- @Ragnör Lüpusànghrën est inscrit à La Loterie.

Veuillez me signaler par MP uniquement, si votre inscription porte également sur le RP. Clin d'oeil


Dernière édition par La Fée Toshop le Mar 20 Déc 2016 - 14:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Leigli Delnoch
Habitué(e) du pays

Habitué(e) du pays
Leigli Delnoch

Messages : 299
Expérience : 1263
Masculin Âge RP : 23

Politique : 04
Métier : Bûcheron - Novice (10)
Titres:

(Cernunnos, Cerf royal de Leigli +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
Noël en Dùralas !  644535101665/1665Noël en Dùralas !  242396barresante02  (1665/1665)
Vitesse: 299
Dégâts: 354

Noël en Dùralas !  Empty
MessageSujet: Re: Noël en Dùralas !    Noël en Dùralas !  EmptyMar 20 Déc 2016 - 14:01
Séparation du contenu
Plop. C'est à mon tour de m'inscrire! Je souhaite participer à la Loterie et au RP! Bon Noël à vous tous et merci chère Fée Sourire




Noël en Dùralas !  16111111
Revenir en haut Aller en bas
Styx
Ombre de la C.O ♦ Vicomte de Spelunca ♦ Malice immémoriale

Styx

Messages : 1203
Expérience : 5048
Masculin Âge RP : ?

Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Titres:

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
Noël en Dùralas !  644535102802/2802Noël en Dùralas !  242396barresante02  (2802/2802)
Vitesse: 1224
Dégâts: 822

Noël en Dùralas !  Empty
MessageSujet: Re: Noël en Dùralas !    Noël en Dùralas !  EmptyMar 20 Déc 2016 - 14:49
Séparation du contenu
Au fond des cavernes mystérieuses et tortueuses de Spelunca, dans ces mêmes tunnels emplies de lichen luminescent et de râles inquiétants, vivent des êtres solitaires, mi humains mi chauve-souris, en un climat totalement sauvage. Beaucoup y verraient les anciens Vampires mentionnés dans les écrits concernant Spelunca ; les premiers hommes à se nourrir des leurs pour survivre, maudits à jamais et figés en ces apparences monstrueuses.

L'année était pour ces créatures baignée dans la douce lumière qui irradie toute espèce animale dénuée de conscience, rendant pour eux les jours une simple succession d'évènements auxquels il faut survivre ; le manque de nourriture constant, se trouver un partenaire, le froid, et bien d'autres inquiétudes purement triviales. Ces Vampires avaient depuis longtemps perdu bien plus que leur humanité, ils avaient été punis et leur châtiment consistait à être les vestiges honteux des vampires modernes.

Une fois durant l'année cependant, et ce au jour précis où le premier flocon de neige s'aventurait suffisamment en le dédale de cavernes de Spelunca, tout retrouvait son éclat d'antan.

Les murs se reformaient animés par des forces invisibles pour donner vie à des ruines riches en or et gravures, les parois se teintaient d'une propreté étincelante, comme si la vie qui avait habité ces grottes jamais ne n'avait ternie. Même la plus laide des goules redevenaient l'espace de 24H une ravissante femme, à la taille de guêpe et robe de soie rouge, le genre de Mademoiselle qui aurait pu entrainer à elle seule la chute d'un royaume.

Aussi silencieuses et menaçantes avaient pu être les couloirs Spelunca, à Noël, ils redevenaient les veines d'une cité joyeuse, autonome et utopique. La symphonie de renaissance débutait toujours de la même façon ; d'une allée en lambeaux émergeait une boule de lumière blanche, bientôt suivie d'une centaine d'autres. Les flambeaux des vastes vestiges étaient vivifiés par la magie qui soufflait sa bienveillance d'un trait, d'une vague de vie. Bientôt, l'immense aura qui vrombissait dans l'air, se nourrissant de l'âme des défunts perdant la vie en ces lieux, illuminait tout l'intérieur de Spelunca en un spectacle aussi secret que beau. Le travail d'un sortilège spirituel d'un an bourgeonnait au plein milieu de l'hiver glacial, libérant des spores qui altéraient l'essence même du temps en une douceur propre aux adeptes de la Magie.

S'engageait alors au milieu de l'artère principale de la petite cité un inconnu emmitouflé dans un manteau rouge, et tous accouraient pour voir le "Fils d'Adam", comme le racontait cette légende. Celle qui dit que chaque 24 décembre, le Fils d'Adam sort de terre et visite le plus beau clan de vampires pour les couvrir de cadeaux et de bénédictions.
Comme toutes les années les habitants de Spelunca, reprenant leurs tâches comme si aucune seconde ne s'était écoulée entre leur transformation subite et cet instant même,voyaient leurs visages illuminés d'un profond sourire tandis que leur progéniture accourait vers le voyageur, un plateau de cookies à la viande saignante, délicieusement fondante en bouche.

L'avenue principale, où trônait une immense statue d'Adam triomphant du Serpent de la Mort, était inondée de lumières magiques, goules porteurs de chapeaux rigolos, et autres curiosités vampiriques comme le "sang en bâtonnet congelé" qui faisait fureur chez les petits vampires comme les grands. Cette même avenue où s'aventurait le manteau rouge, dispersant sur son passage sa magie qui décrivait dans son sillon milles et unes merveilles. Dragons de fumée, fées en feu d'artifice, lapins blancs, tout filait sur son chemin, attirant applaudissements et rires. Tous étaient réellement heureux, en ce jour là.

L'inconnu continuait sa route, non sans s'arrêter pour ôter de ses manches tout ce que les petites âmes (au départ apeurées par la vue d'un étranger en leur ville) pouvaient désirer ; Poupées de la Comtesse Barbhi, de véritables petites chauves-souris domestiques, ou encore des abécédaires de la Magie du Sang pour les plus studieux.
Mais les plus grands n'étaient pas oubliés pour autant ; rares n'étaient pas les adolescents dont le bulletin de notes annuel subissait une mystérieuse disparition, pas plus singulier que la fièvre surnaturelle qui poussait les amants à se déclarer leur flamme en cette période.
Quant aux adultes, chefs de clan, et autres antiquités honorables, ils avaient tous droit à la visite du Krampupusse.

Le Krampupusse était une sorte de mouton exagérément grand auquel étaient attachés des besaces pleines de sang distribuées constamment à tous ceux qui croisaient son chemin. (En l'échange de quelques caresses à son pelage de coton blanc)

Le mystérieux Fils d'Adam était ainsi l'évènement de la journée, ravissant toute une communauté de ses curieux pouvoirs. Il terminait d'ailleurs sa procession par une pause à l'auberge principale de la cité, qui devenait alors un festival de bière enrobé de la délicate chaleur du feu de l'énorme cheminée qui dormait habituellement en l'endroit. Il se posait sur une chaise, en face du comptoir, et discutait de temps à autres avec les clients.

Mais de tous ces moments, le plus ctouchant fut sans doute celui durant lequel le jeune Lachlan Grey, courant de partout, jouant avec tout le monde, se heurta à l'imposant envoyé des Dieux. Au bord des larmes, l'enfant fut néanmoins accueillit d'une étreinte qui chassa toute culpabilité de son esprit, ensuite, lentement, le Fils d'Adam lui murmura quelques mots. Mais il ne les écouta jamais, chaque fois que ce jour arrivait, le petit Grey se contentait de regarder toujours de la même façon impressionnée les deux triangles rouges et bleus sous les yeux de celui qui lui parlait. Il était très classieux, et sa magie formidable rendait tout le monde heureux, il voulait être comme lui ! Comme ces héros décrits dans les livres que lui lisait ses parents, il voulait devenir cet inconnu en robe rouge et aux peintures faciales (très rigolotes), Lachlan Grey alors âgé de quelques années voulait déjà devenir un magicien !
Ce moment resterait gravé dans les mémoires de tous, car c'était l'une de ces scènes miraculeuses de la vie où un jeune esprit rencontre un modèle. Où un jeune garçon rêve de devenir un homme pour la première fois.

En remettant l'enfant à ses parents, le voyageur rouge adressa des compliments polis a Frida et Drake Grey, pour avoir là un enfant très particulier, mais leur conseilla de le garder à distance des ouvrages sur la magie arlequine en un clin d’œil presque triste. Ils purent alors voir un visage qui leur semblait étrangement familier, malgré ce premier contact visuel, ce fils d'Adam ressemblait étrangement à leur propre fils ; et il était devenu très beau.
Alors, avec une brillance dans l’œil le Héros de Lachaln fit un câlin à toute sa famille, et tous surent qu'ils étaient au bon endroit au bon moment. Qu'une improbable croisée des Destins parfaite par sa puissance positive les entourait, la famille Grey était bénie, et peut-être était-ce ce moment précis qui leur permettrait d'échapper miraculeusement à la malédiction de Spelunca en partant pour la Ghermanie quelques jours plus tard.

Mais en ce moment précis, alors que la cape rouge disparaissait dans entrebâillement de la porte en chêne de l'auberge, le petit Lachaln suivit cet arrivant de sa course dodelinante, pareil à un Rabclaw nouveau-né.

Dehors il vit une ville disparaissant sous une myriade de bulles de savon. Les maisons ; celle de Madame Llarma, l'herboriste, et même celle de Jackson, son meilleur copain, partaient, leurs douces façades détruites par des petites particules à l'allure de véritables balles de soie irisées. Les rues, les allées, les petits chemins s'éclipsaient en une frivole mosaïque de couleurs et de flocons luminescents pour venir entourer l'inconnu dont la capuche tomba.
Le petit Grey se reconnut instantanément, il reconnut son bras droit auquel la cicatrice d'une morsure de Pitiponk mal dompté ne disparaitrait jamais, il reconnut ses yeux rouges si pétillants pourtant bordés d'humidité, et il reconnut cette expression de visage. Celle-là même qu'il faisait à Mère lorsqu'elle le surprenait en train de farfouiller dans les affaires de Père.

Styx regardait le très jeune Lachlan comme s'il avait été démasqué en plein spectacle de magie à une fête de famille. L'enfant le regarda alors en riant, ne saisissant heureusement pas le sens de tout ceci, et déclara simplement ;


"Et toi, qu'est-ce que tu veux pour Noël ?"

Mais le temps que l'arlequin ne trouve les mots pour compenser son état émotionnel, Spelunca était redevenu le temple corrodé par la magie noire qu'il avait toujours été. Néanmoins, le rictus d'une progéniture de goule, tapie dans l'obscurité, fit reprendre ses sens à l'Ombre qui lui tendit sa main en signe de paix. Le petit monstre, au chétif corps entièrement gris et aux yeux blancs comme la neige, vint alors renifler l'intrus et l'identifia instantanément comme un ami. Un frère même, puisque le candide esprit vint se frotter au torse de l'arlequin en de petits cris satisfaits.
"Le jour viendra où les Dieux eux-mêmes se lamenteront de l'affront qu'ils vous ont fait, mes frères..."

Il reposa tendrement la petite bête au sol, et disparut, un sincère sourire illuminant son visage.


Dernière édition par Styx le Mar 20 Déc 2016 - 19:21, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Utop Libert
Personnage décédé

Personnage décédé
Utop Libert

Messages : 1582
Expérience : 1574
Masculin Âge RP : 27

Politique : 53
Métier : Chasseur - Expert
Titres:

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
Noël en Dùralas !  64453510895/895Noël en Dùralas !  242396barresante02  (895/895)
Vitesse: 627
Dégâts: 939

Noël en Dùralas !  Empty
MessageSujet: [ RP EVENT ]   Noël en Dùralas !  EmptyMar 20 Déc 2016 - 15:14
Séparation du contenu
Noël ! Utop connaissait peu ce genre de fête. D'habitude très solitaire, il n'allait que très peu festoyer avec d'autres personnes et préférait éviter la foule en fêtant Noël à sa façon, seul chez lui. Dans son coin il adorait découper des ... bonnes part de bûche et planter des ... petits sapins. Il tuait aussi le temps en en cassant des ... glaçons qui pendait des branches et en brisant ... la glace sur les lacs gelés. A vrai dire, il ne faisait pas ça pour Noël mais juste par ennui. La solitude n'est pas quelque chose de bon, surtout en période de fêtes. Mais bon, il était comme ça ...

Cependant, un soir de Noël, tout le poussait à venir l'encontre de sa petite routine quotidienne. Il n'avait plus rien à boire chez lui, plus rien à manger non plus ... Il marcha donc vers l'auberge la plus proche, à cette heure tardive de la soirée, c'était le seul endroit où il trouverait quelque chose. Le froid de cette nuit été glaciale, le vent fort. Une sorte de pèlerin vint lui adresser la parole, lui demandant de l'or. Il n'avait pas envie de lui donner quoi que ce soit, mais par dépit, il l'invita à l'accompagner jusqu'à l'auberge pour lui payer un petit coup. Au moins il savait à quoi servirait l'argent qu'il lui laisserait. L'homme le serra chaleureusement dans ses bras pour le remercier. Il n'aimait pas trop le contact physique avec les hommes sauf quand il s'agissait de trinquer, mais ce coup-ci, il trouva ce geste agréable.

Arrivé en ville, tout le monde semblait joyeux. Il comprit alors que c'était le soir de Noël. Lui qui avait horreur de ça ! Lui qui ne supportait pas de voir des gens en masse. Mais il n'avait qu'une parole et avait promis à l'homme qui l'accompagnait qu'il lui payerait une bière et un petit repas. Il commençait à regretter sa promesse, mais tant pis !
Il entra dans la petite auberge. Le bruit y omniprésent ! Les gens festoyaient, buvez de grands coups de bière et dansaient. Ils prirent une table et commandèrent deux pintes ainsi qu'un plat à base de porc et de pommes de terre.

La serveuse était une très jolie femme. C'est sûrement ce qui poussait les clients ayant trop bu à essayer de l'attraper et de lui forcer à les enlacer. Utop se leva pour intervenir. Il attrapa un des homme saoul et l'écarta doucement de la jeune femme. L'homme s'éloigna sans rien dire, ne préférant pas entamer de conflit. Tant mieux, Utop n’avait pas envie d'avoir de problème ce soir. Pour ce geste, la serveuse lui offrit une bière et quelques clins d’œil. Tout le long de la soirée, Utop dialogua avec le pèlerin, l'alcool aidant à la conversation, mais fixait cette femme qui lui souriait.

Une fois la soif des deux compères étanchée par quelques bons litres d'alcool, le pèlerin serra de nouveau Utop dans ses bras pour le remercier. Utop lui tapotait amicalement l'épaule tout en rigolant. Il avait décidément trop bu. Bien que ne voulant plus boire, il resta tout de même à table pour continuer à manger. Boire lui avait creusé l’appétit. Il commanda du saucisson et du lard. La jolie petit serveuse s'assit alors en face de lui, toujours souriante. Elle parlait avec Utop, mais il ne suivait pas toute la conversation. Son esprit était embrumé par la boisson. Il se faisait tard, et il devait rentrer chez lui, mais dans cet état, il ne savait pas si il allait être capable de parcourir à pied les quelques kilomètres qui le séparait de chez lui. De plus, la femme semblait s'attacher à lui. Il lui demanda le prix d'une chambre dans cette auberge, mais selon elle, toute les chambres étaient déjà occupées. Elle lui proposa de venir dormir chez elle, mais il refusa. Il détestait dormir chez des inconnus.

Il sortit donc de l'auberge, accompagné de la serveuse qui ne voulait plus le laisser tranquille. Manifestement, ce soir les gens avaient décidés d'être collants ! Elle le suivit jusque chez lui. Là, elle l'enserra dans ses bras et commença à vouloir l'embrasser. Il resta dans ses bras, mais dévia le baiser. Elle voulut repartir, mais il la retint par la main et l'invita à rester chez lui pour la nuit. Dehors il faisait trop noir et les environs n'étaient pas sûrs. Elle accepta, mais de la suite il n'eut aucun souvenir. Il vérifia si chez lui rien ne manquait. A première vue non ... Était-ce un rêve réaliste ou une réalité idyllique ?

Peut être était-ce tout simplement la magie de Noël.




Venez boire un coup à LA TAVERNE et n'oubliez pas de VOTER pour Duralas !
Revenir en haut Aller en bas
Axe
Maîtresse d'armes

Axe

Messages : 905
Expérience : 4011
Féminin Âge RP : 18

Politique : 197
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Titres:

(Manticore d'Axe +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Noël en Dùralas !  644535102434/2434Noël en Dùralas !  242396barresante02  (2434/2434)
Vitesse: 694
Dégâts: 3289

Noël en Dùralas !  Empty
MessageSujet: Re: Noël en Dùralas !    Noël en Dùralas !  EmptyMar 20 Déc 2016 - 15:23
Séparation du contenu
Je m'inscris déjà à la loterie, le Rp de noël je verrais plus tard !




Noël en Dùralas !  Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Noël en Dùralas !  Empty
MessageSujet: Re: Noël en Dùralas !    Noël en Dùralas !  EmptyMar 20 Déc 2016 - 16:27
Séparation du contenu
Idem ^^'
Je m'inscris pour la loterie!
Pour le Rp ... il est en cours de rédaction mes très chères ... *Gàrran s'en va d'un air enjoué, le sourire aux lèvres*
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Nuitamiel
Nouvel(le) habitant(e)

Ellana Nuitamiel

Messages : 29
Expérience : 190
Féminin Âge RP : 15 ans

Politique : 01
Métier : Novice (0)
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Noël en Dùralas !  64453510105/105Noël en Dùralas !  242396barresante02  (105/105)
Vitesse: 105
Dégâts: 48

Noël en Dùralas !  Empty
MessageSujet: Re: Noël en Dùralas !    Noël en Dùralas !  EmptyMar 20 Déc 2016 - 20:14
Séparation du contenu
Hello, je m'inscris à la loterie !!




Cherche dans l'Ombre et tu sauras la vérité...


L'Ombre cache les plus grands Secrets, souviens-en toi...
Revenir en haut Aller en bas
Hevoria
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 1005
Expérience : 5677
Féminin Âge RP : 25 ans

Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Titres:

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
Noël en Dùralas !  644535103802/3802Noël en Dùralas !  242396barresante02  (3802/3802)
Vitesse: 766
Dégâts: 2757

Noël en Dùralas !  Empty
MessageSujet: Re: Noël en Dùralas !    Noël en Dùralas !  EmptyMer 21 Déc 2016 - 0:38
Séparation du contenu
Bonsoir bonsoir o/ L'event de noël a l'air trop cool, un peu de douceur dans ce monde de brutes ne fait pas de mal. Hevoria s'inscrit donc à la loterie ainsi qu'au Rp <3 :noel1:
Revenir en haut Aller en bas
Amaryelle Chal'di
Guérisseuse

Amaryelle Chal'di

Messages : 161
Expérience : 992
Féminin Âge RP : 103 ans

Politique : 21
Métier : Sculpteur - Apprenti (50)
Titres:

( G.O.L.E.M +360, 150, v+290, contre-coup de 80)

Stats & équipements
Vitalité:
Noël en Dùralas !  644535101590/1590Noël en Dùralas !  242396barresante02  (1590/1590)
Vitesse: 297
Dégâts: 322

Noël en Dùralas !  Empty
MessageSujet: Re: Noël en Dùralas !    Noël en Dùralas !  EmptyMer 21 Déc 2016 - 9:42
Séparation du contenu
Je m'inscris aussi à la loterie et au rp Tout content
Revenir en haut Aller en bas
Theodred de Valdoré
Nouvel(le) habitant(e)

Theodred de Valdoré

Messages : 37
Expérience : 469
Masculin Âge RP : 28 ans

Politique : 01
Métier : Chasseur - Apprenti (45)
Titres:

(G.O.L.E.M de Kidd +360, 150, v+290, contrecoup de 80)

Stats & équipements
Vitalité:
Noël en Dùralas !  64453510245/245Noël en Dùralas !  242396barresante02  (245/245)
Vitesse: 110
Dégâts: 100

Noël en Dùralas !  Empty
MessageSujet: Re: Noël en Dùralas !    Noël en Dùralas !  EmptyMer 21 Déc 2016 - 14:09
Séparation du contenu
Ah ! Qu'est-ce que ce ! S'exclame-t-il en sursaut, alors qu'une drôle de fée surgit de nulle part. Qu'est-ce que ça ! Réitère-t-il, encore sous le coup de la surprise.
L'étrange créature se met alors à lui déblatérer toutes sortes de bêtises, comme quoi elle aurait entendu sa détresse depuis le pays des fées ou quelque chose comme ça. Ses propos sont un peu confus, voir incohérents selon l'humain, mais il l'écoute jusqu'au bout. Un psychopathe ? Lui ? Mais d'où sort-elle une telle absurdité. Il n'as jamais tué les créatures que pour se nourrir, quand aux "gens"... Oui, bon, c'est peut-être déjà arrivé, par mégarde ou pour défendre sa vie. Qu'importe, là n'est pas le plus important. L'érudit tique à la mention d'une antique tradition, laquelle suppose l'écriture d'une histoire. Hé, une histoire ! Voilà une chose qui lui correspond !
Je vais le faire ! S'exclame-t-il, plein de conviction. Et où dois-je l'envoyer, dame petite f...
Disparue. L'étrange petite créature au chapeau-poisson vient de disparaître, aussi subitement qu'elle était apparue. Etrange, vraiment étrange. La stupeur passée et son bain pris, l'érudit s'installe devant son pupitre, place une feuille vierge, prépare le flacon d'encre, y trempe l'extrémité d'une belle plume d'aigle et commence à réfléchir : Une histoire, une belle histoire qui reflète l'esprit des fêtes.

La légende de Nikhöla

C'était il y a cinq ou six ans, je n'en suis plus très sûr...


Le conteur relève sa plume et s'en sert pour se chatouiller la tempe. Etrangement, ce geste a pour effet de l'aider à se souvenir, de l'inspirer. Il chiffonne alors la feuille et la remplace par une autre.

La légende de Nikhöla

C'était il y a cinq ans, à la même période de l'année. Je m'en souviens car cela s'est passé juste après ma rencontre avec ce drôle d'enchanteur qui ne contrôlait pas très bien sa magie, et qui par mégarde avait fait temporairement blanchir nos barbes mon maître d'armes et moi. Nous étions donc en hiver, et un blanc manteau de neige recouvrait l'immensité des plaines d'Aràn. Tout comme en ce jourd'hui, en fait. Pour quelques jours le maître et moi faisions étape dans un petit village du nord d'Aràn, et pour une raison qui m'avait alors échappé il m'avait accordé une journée de repos dans mon entraînement. J'avais alors entrepris de visiter le village, et ce fut au détour d'une ruelle que soudain j'entendis mon nom être crié.

Theo ? Avait interpellé une voix féminine.
Je me suis donc retourné, à la fois intrigué et surpris que quelqu'un chez ces paysans connaisse mon nom. Et la réponse n'avait point tardée car sitôt mon visage lui fut visible, sitôt je pus repérer celle qui avait prononcé mon nom.


C'est bien toi, Theo ! Se le confirma-t-elle en me sautant au cou, alors même que je n'avais prononcé mot.
Surpris, je n'eut pas le temps de réagir que l'inconnue m'enlaçait déjà de ses bras fins. Gêné par ce contact subit et embarrassé de ne point la reconnaître, ce qui vraisemblablement n'était pas son cas, je m'étais figé sur place. Instinctivement ma main s'était néanmoins approchée de ma ceinture afin d'y tâter ma bourse de peur que tout cela ne soit qu'une astuce pour me soustraire de ma fortune, mais la chaleureuse femme n'y semblait pas intéressée. Je lui rendit alors son embrassade, non sans un soupçon d'hésitation, et ce n'est qu'à cet instant qu'elle me lâcha.


J'ai failli pas te reconnaître, tu sais ? M'avait-t-elle alors déclaré. C'est à cause de la barbe, j'étais pas certaine. Pourquoi elle est blanche au juste, t'es pas brun normalement ? Tu devrais la couper, ça te va pas du tout ! Mais bon y'a tes yeux, heureusement, ce sont toujours les mêmes que ton père ! Continuai-t-elle, sans me laisser placer un mot.
Ainsi, elle avait déjà vu mon père ? Pourtant j'avais beau la regarder, je ne parvenais pas à me remémorer qui elle était. C'était pourtant une belle femme : elle avait le  visage fin et doux, les yeux noirs et en amande, les lèvres fines légèrement rougies par le froid et les cheveux noirs ondulant jusque ses hanches. A la voir et à l'entendre, son âge devait tout au plus se rapprocher du mien, elle devait même être plus jeune que moi. Sa stature n'avait rien de particulier, quoiqu'elle dégageait une certaine élégance. Elle demeurait cependant une femme de la classe paysanne, de cela j'en étais certain. Quel qu'il en ait été, et bien que qu'elle m'était vaguement familière, je n'ai jamais su ni son nom, ni d'où elle me connaissait. Je l'ai donc identifiée, dans mon esprit, comme "La femme à la cape rouge", en rapport au vêtement qu'elle m'offrit un peu plus tard.

Cette mystérieuse inconnue - pour en revenir à notre histoire - s'avéra donc être aussi bavarde qu'énergique. Sans me demander quoi que ce soit elle m'avait trimballé, en me tirant par la main, dans tout le village. Mois qui avait voulu visiter, j'ai été servi. Le flot de paroles ne cessait d'affluer et pourtant je me plaisait à écouter ses nombreuses anecdote. Elle m'avait ainsi présenté à bon nombre des villageois, dont certains en réalité étaient de sa famille. L'origine de notre rencontre précédente n'en devenait que plus mystérieuse, moi qui n'avait jamais quitté la demeure familiale avant l'âge adulte. La journée s'écoula donc ainsi, et prétextant un gage d'amitié la paysanne m'offrit une chaude cape rouge bordé de fourrure blanche avant de me laisser en plan au beau milieu du village. Elle avait quelque chose d'important à faire, prétendument, et m'avait souhaité un bon voyage.

J'étais resté là, debout, hagard, pendant un bon moment. Si l'absence de ce flot continu de paroles était reposant, la perte subit de mon guide m'avait rendu quelque peu confus. Que pouvais-je faire maintenant ma visite terminée ? Rentrer à l'auberge retrouver le maître d'armes ? La réponse me vint de l'un des villageois, une homme corpulent nommé Nokhlauss dont le métier consistait en la menuiserie et la sculpture du bois. Il était plutôt doué dans son domaine.

Messire Theodred ? Nous nous sommes vu un peu plus tôt, vous êtes un de ses amis n'est pas. Je suis désolé de vous demander cela, comme ça, mais j'ai vraiment été pris de court. Je dois aller aider aux réparations du toit de la vieille grange mais je devais apporter ces sacs à l'orphelinat. Vous pourriez le faire pour moi, je vous en prie ? Ce sont des jouets que je vient de finir pour les enfants.
Le menuisier avait l'air désespéré, et il m'a fallu un moment avant de réaliser qu'une réponse était nécessaire. Ah ! Je pouvais parler ! Quant à sa requête, ma foi, je n'y ai vu aucune raison de la refuser. Après tout il me restait du temps. J'acquiesçais, et je sentis l'homme soulagé, comme s'il venait de se défaire d'un énorme poids. Et sans jeu de mot, ce poids, je venais de le récupérer : un énorme sac de toile rempli de jouets en bois.

Le volumineux sac de toile sur le dos, j'approchais laborieusement de l'orphelinat. Plus que le poids de mon bagage, le vent glacial qui avait commencé à souffler me rendait la course plus difficile. Heureusement que j'avais sur moi cette chaude cape rouge, dans laquelle je m'étais au maximum emmitouflé. Arrivé enfin au pas de l'entrée, je frappais de mon poing libre sur la porte massive. Une fois, puis une seconde. J'allais recommencer quand les gonds grincèrent à l'ouverture de la porte. Je m'y suis alors engouffré sans attendre, afin de pouvoir vite refermer la porte et laisser le froid dehors.

Bonjour ! Me demanda une petite voix. T'es qui ?
Celui qui m'avait ouvert n'était en fait qu'un frêle enfant d'une dizaine d'année à peine. Et je l'aurais volontiers répondu si le froid extérieur n'avait pas endolori ma mâchoire.
C'est Nik... Holà ! Ai-je commencé avant d'esquiver les deux autres gamins qui avaient failli me percuter en courrant.
Apparut alors la responsable de l'établissement, une femme robuste à l'air sérieux, pour les réprimander et leur demander d'aller jouer ailleurs.

Veuillez les pardonner. Les enfants, vous savez. Pas facile de les occuper par un temps pareil. S'excusa-t-elle. Mais... Qui donc êtes-vous ? Avez-vous besoin d'aide ?
Ce petit intermède ayant permis à ma mâchoire de se réchauffer, je pus lui répondre de manière plus audible.
C'est Nikhlauss qui m'envoie vous apporter quelques jouets qu'il a terminé. Je me nomme Theodred De Va...
Oh ! Quelle bonne nouvelle ! Venez donc, messire Theodad ! Je vais réunir les enfants, ils vont être contents ! Venez, venez, suivez-moi !

La soirée qui en suivit, car au final j'y ai passé la nuit, je ne l'oublierais jamais. Le ragoût n'avait pas été excellent, mais le bonheur qui y régnait m'avait revigoré. Malgré tout ce qui avait bien pu arriver à ces pauvres enfants le passé, en ce soir-là il n'y eut aucun signe. Des rires, de la joie, des chants, c'était formidable. Même moi je m'y étais pris au jeu, leur faisant des grimaces, jonglant avec quelques pommes, imitant des bruits d'animaux. "Sé Nikhöla" m'avaient-ils renommé, pour une mystérieuse raison. Les enfants étaient heureux, et moi aussi.

Et quand vint le petit matin, il était temps pour moi de m'en aller. Mais les enfant n'étaient pas de cet avis, et tentèrent de me retenir. Pour les calmer il m'a fallu les prendre dans mes bras, tous, et leur promettre de revenir sous condition qu'il soient sages. J'ignore pourquoi j'ai ajouté cette condition, mais cela m'a paru opportun.

Ainsi se termine cette petite histoire.


Après avoir posé sa plume le conteur se relit, satisfait.
Je me demande s'ils s'en souviennent encore. Je devrais repasser les voir, avant de quitter Aràn.




Noël en Dùralas !  Signat10
RPs en cours : Noël en Dùralas !  Pommev11 Noël en Dùralas !  Pommej11 Noël en Dùralas !  Pommer11

Couleur de dialogues : skyblue

Crédit Avatar & Signature : Eve Ventrue
Revenir en haut Aller en bas
Amaryelle Chal'di
Guérisseuse

Amaryelle Chal'di

Messages : 161
Expérience : 992
Féminin Âge RP : 103 ans

Politique : 21
Métier : Sculpteur - Apprenti (50)
Titres:

( G.O.L.E.M +360, 150, v+290, contre-coup de 80)

Stats & équipements
Vitalité:
Noël en Dùralas !  644535101590/1590Noël en Dùralas !  242396barresante02  (1590/1590)
Vitesse: 297
Dégâts: 322

Noël en Dùralas !  Empty
MessageSujet: Re: Noël en Dùralas !    Noël en Dùralas !  EmptyMer 21 Déc 2016 - 14:44
Séparation du contenu
L'un de mes seuls souvenirs de mes parents ensemble, c'était un soir d'hiver. C'était peut-être même le jour de Noël, je serais bien incapable de donner la date exacte. Mes parents et moi-même étions dans notre petite maison, moi à la fenêtre, je regardais la petite clairière qui s’enneigeait. C'était tout blanc, et quand, curieuse, j'avais posé mes mains sur le carreau, j'ai senti le froid au travers.

Je ne sais plus ce que ma mère cuisinait, mais l'odeur était vraiment agréable. Mon père s'était approché de moi et avait enfoncé sur ma tête un bonnet. Je me souviens clairement de ce qu'il a dit à ma mère à ce moment précis.

"Il est grand temps qu'elle apprenne à faire quelque chose de ses mains cette petite."

Comme souvent elle était contre, mais également comme souvent il ne l'écoutait pas et après m'avoir emmitouflé, il m'avait poussé dehors. Je ne sais plus comme il était habillé, mais quand j'ai senti la neige entre mes doigts, j'ai tout de suite adoré cela !

"Amaryelle vient voir ! Nous allons faire ce soir un nain de neige ! Ne dis rien à ta mère, elle n'aime pas les nains !"

Alors mon père et moi commencions notre nain de neige. Il a fait une boule qu'il a fait rouler dans la neige, de mon côté, j'ai essayé de faire pareil, mais force était de constater que je manquais cruellement de pratique. La boule que je formais n'était pas très ronde ni régulière, mais elle put quand même tenir sur celle de mon père.

"Voilà pour le principal ! Ama, maintenant on doit trouver des cailloux pour les yeux, le nez et la bouche. Ensuite, on cherchera des feuilles ou des fougères pour faire la barbe !"

Tout excitée, je courrais dans tous les sens à la recherche du meilleur caillou de la plus jolie pierre qui servirait de nez. Nous n'avons pas mis beaucoup de temps à faire ce nain, mais c'était très amusant de courir dans la neige. Quand nous nous sommes mis à chercher la barbe, la neige s'était remise à tomber.

"Maintenant, tu me donnes deux bâtons ma puce ? On va lui donner des bras..."

Je me souviens vaguement de ce que j'ai dit, mais j'étais contente du résultat. Le nain de neige était là, les yeux écarquillés et les bras grands ouverts. J'ai regardé mon père avant de lui dire que le bonhomme semblait vouloir un câlin. Alors pour la seule fois de ma vie, j'ai fait un câlin à un nain. Bon ce n'était pas un vrai fort heureusement mais tout de même !

Ensuite, nous sommes retournés dedans, et la chaleur du feu me piquait le visage. C'était chaud et super agréable. Ma mère m'a déshabillé un peu et j'ai eu le droit de boire un thé bien chaud. Il y avait assez à boire et à manger pour tout un village ! Il n'y avait pas eu de monde ce soir-là, mais une belle soirée tous les trois.

Nous avions bien mangé et alors que je devais aller me coucher, ma mère me souleva dans ses bras et moi j'ai penché ma tête sur son épaule. Un bras autour de son cou, j'avais tendu l'autre à mon père pour qu'il vienne lui aussi dans ce grand câlin.

Le plus grand souvenir que j'en ai, c'est cette vague de chaleur que je ressentais quand nous étions tous les trois enlacés... On ne se souvient pas des mots qui ont été prononcés, mais on se souvient toujours de ce que l'on a ressenti...
Revenir en haut Aller en bas
SaigoV1
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 1671
Expérience : 4937
Masculin Âge RP : 24

Politique : 193
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Titres:

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
Noël en Dùralas !  644535102467/2467Noël en Dùralas !  242396barresante02  (2467/2467)
Vitesse: 1604
Dégâts: 2078

Noël en Dùralas !  Empty
MessageSujet: Re: Noël en Dùralas !    Noël en Dùralas !  EmptyJeu 22 Déc 2016 - 22:52
Séparation du contenu
Il fut un temps lointain où Saigo n'était pas encore devenu celui qu'il était. Un temps où malgré sa timidité, son air blasé et son mutisme, il restait un gamin de sept ans complètement dépendant de ses parents. Il cherchait leur attention, ce dont il a rarement joui, mais cette soirée de fête avait été l'un des trop rares souvenirs positifs de son enfance. Alors que le froid s'était installé depuis des semaines aux abords du Lac Fresha, et que la neige tombait à gros flocons sur la Tour Noire, le futur Exécuteur était rentré dans la demeure familiale… et c'était figé sur le pas de la porte.

La maison avait été soigneusement décorée. Petites guirlandes colorées, bougies parfumées, et un délicieux fumet qui s'échappait de la cuisine. Sa mère (qui n'était en fait pas sa mère mais c'est une autre histoire) avait fait un travail incroyable. Lorsque Saigo était venu la saluer, elle lui avait même fait un sourire.

Pour l'occasion, son père (qui n'était en fait pas son père mais c'est une autre histoire) devait même rentrer d'une mission qu'il menait à Ishtar. Ses parents étaient tout deux des Adeptes du Dragon, appelés à arpenter les routes dùralassiennes dans le noble but de prêcher la bonne parole, celle de Mahriser. Mais pour la première et seule fois de son existence, toute leur petite famille serait réunie pour fêter Noël. Pas de dinde sur la table, mais trois gros steaks de grizzlis héroïquement chassés par d'autres. Le repas serait copieux.

Lorsque la silhouette paternelle passa la porte, le futur Faucheur vint immédiatement se jeté dans ses bras. Il était d'humeur joyeuse, fait assez rare pour être souligné, et l'homme, encore vêtu de sa cape de voyage, lui rendit son étreinte. Par la suite, et à la demande de Saigo, il monopolisa le temps de parole à table pour raconter dans les moindres détails son voyage vers le Sud. Le petit stryge noir buvait ses paroles tout en mâchant sa viande. Quelle bonne soirée !

Lorsque toutes les écuelles furent vide, Saigo remercia sa mère pour le repas en l'étreignant à son tour, avant de se proposer volontairement pour faire la vaisselle. Puis il eut le droit de veiller plus tard que d'habitude, et passa sa soirée à contempler les flammes de la cheminée crépiter. C'était sans doute son seul souvenir absolument positif…
Revenir en haut Aller en bas
Dragoholt Campbell
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 277
Expérience : 2073
Masculin Âge RP : 27

Politique : 00
Métier : Forgeron d'A. - Maître
Titres:

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
Noël en Dùralas !  644535102571/2571Noël en Dùralas !  242396barresante02  (2571/2571)
Vitesse: 487
Dégâts: 885

Noël en Dùralas !  Empty
MessageSujet: Re: Noël en Dùralas !    Noël en Dùralas !  EmptyJeu 22 Déc 2016 - 22:55
Séparation du contenu
Tiens… c'était Noël. Cette fête, je ne l'avais plus fêté depuis longtemps déjà. Mais me rendre compte de la date avait fait remonter quelques souvenirs, si proches et pourtant si lointain, que je les percevais comme s'ils venaient d'une autre vie. Une époque où nous vivions encore dans la Forêt de Sapins. Le froid venait mordre notre peau, mais la chaleur humaine réchauffait nos cœurs. Caomh, Hyeon et Syeda étaient à mes côtés. Mon père et les leurs aussi. Nous riions en nous remémorant de tous les bons moments passés au cours de l'année écoulée. Bras dessus, bras dessous avec mes amis, nous nous délections des anecdotes de nos géniteurs. Ce soir là, Syeda s'était blottie contre moi, sa tête sur mon épaule, et j'avais entouré les siennes d'un bras protecteur.

À la sueur de leur front, nos pères nous avait dégotés de quoi nous faire un véritable festin. Autour du feu crépitant, la viande posée sur des broches, nous dansions autour de notre campement, tout en chantant. Nous n'avions que faire des potentiels dangers de la Forêt, tout ce qui importait était de profiter du moment présent. Et alors que la Lune était au plus haut dans le ciel, nous nous étreignîmes à tour de rôle pour nous souhaiter un joyeux Noël. Le lendemain, nous nous remettions nos cadeaux respectifs, et nous entamions les restes de nourritures, qui durerait trois jours de plus.

Aujourd'hui je fête Noël seul, dans un village froid du Nord. Je me suis trouvé une taverne pour passer la nuit, et bien que je n'y connaisse personne, la chaleur humaine qui se dégage du lieu me met du baume au cœur, et m'arrache un sourire nostalgique…
Revenir en haut Aller en bas
Undvik
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 204
Expérience : 2443
Masculin Âge RP : 69

Politique : 46
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
Noël en Dùralas !  644535103344/3344Noël en Dùralas !  242396barresante02  (3344/3344)
Vitesse: 426
Dégâts: 54%

Noël en Dùralas !  Empty
MessageSujet: Re: Noël en Dùralas !    Noël en Dùralas !  EmptyJeu 22 Déc 2016 - 22:56
Séparation du contenu
Aussi surprenant que cela puisse paraître, les Géants fêtaient aussi Noël. Chaque tribu avait ses coutumes, et les Skjall ne dérogeaient pas à la règle. Chez ces barbares gigantesques, pas de repas de famille, seulement une journée entière de beuverie, où les tonneaux d'alcools se buvaient au goulot. Ce genre d'événement ne différait du reste des soirées d'Undvik que par le fait qu'il durait toute une journée. Mais pour mon stupide hôte, il ne fallait pas plus pour avoir une raison de se mettre une bonne grosse race, comme ils disent chez eux.

Quelques années auparavant, au cours de la beuverie de Noël, la nuit commençait à tomber sur le village des Skjall. Tout le monde avait déjà quelques grammes dans le sang, et les lève-tôt qui s'en donnaient à cœur joie depuis l'aube étaient déjà ivres morts par terre. Undvik, son tonneau sous le bras, beuglait des chansons paillardes avec son voisin, tout en serrant quiconque passait à portée de bras contre lui. Aussi limité était-il, j'étais impressionné par la capacité de ce géant à créer la bonne humeur autour de lui. Personne ne refusait ses étreintes. Personne ne refusait de boire un tonneau en sa compagnie. Personne ne refusait de chanter à tue-tête.

Aux alentours de 20h, la nuit déjà bien tombée, les étoiles brillants dans le ciel dégagé des Baldors, Undvik était sorti quelques minutes pour se soulager. Quoi de plus normal après avoir ingurgité une bonne quinzaine de litres de diverses boissons alcoolisées. Quand à moi, bloqué dans cette tête de nœud, j'avais l'œil trouble à cause de l'ivresse. Mais je parvins quand même à distinguer l'arrivée d'une femme géante absolument sublime. Cette dernière avait les joues rosies par l'alcool, un très beau sourire, et dégageait une joie de vivre sans limite. Ensemble, Undvik et elle descendirent plusieurs autres tonneaux jusqu'à une heure très avancée.

Les effets de la boisson font que je n'ai aucun autre souvenir de cette soirée. Mais lorsque Undvik se réveilla, il était enlacé avec sa conquête de Noël… qui se révéla être un homme.

Mon hôte partit donc boire encore plus pour oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Hevoria
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 1005
Expérience : 5677
Féminin Âge RP : 25 ans

Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Titres:

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
Noël en Dùralas !  644535103802/3802Noël en Dùralas !  242396barresante02  (3802/3802)
Vitesse: 766
Dégâts: 2757

Noël en Dùralas !  Empty
MessageSujet: Re: Noël en Dùralas !    Noël en Dùralas !  EmptyJeu 22 Déc 2016 - 23:54
Séparation du contenu
La Dame d’aurore


Ainsi donc, la douce brise des périodes de Noël venait de nouveau frapper à la porte des habitants de Dùralas. Des mines enjouées, des attentions chaleureuses, des moments entre amis ou en famille, des artisans au travail, le tout saupoudré de milliards de petits flocons de neige, venant parfaire le cadre hivernal et enchanteur entourant la cité nordique de Kastalinn en cette fin de journée.

Hevoria, elle, était assise sur la branche d’un arbre, à l’orée de la forêt bordant la ville, observant toute cette effervescence avec un regard mélancolique. Depuis les événements de l’année passée, la vestale attendais résolument cette période de l’année. Mais quelques heures avant le début des festivités, une étrange fée au visage séduisant et à la coiffe… originale, lui était apparue, jaillissant de la fumée du feu de camp qu’elle avait confectionné afin de se réchauffer.

Cette fée, une envoyée de Tungstène, lui fit comprendre suite à un discours sur les mœurs de Noël, qu’au vu de la brutalité de ses actions de l’année et dans le but de respecter les valeurs de cette fête, Hevoria devait se plier au traditionnel « écrit du gentil ». Ceci fait, elle s’évapora dans les airs, comme balayée par la bise d’hiver, laissant derrière elle une vestale quelque peu déprimée.

L’écrit du gentil… *Soupire* Comme si c’était simple pour moi. Après s’être étiré félinement, la jeune femme descendit de son perchoir avant de prendre le chemin de Kastalinn. Noël était une fête relativement récente pour Hevoria étant donné qu’elle ne l’avait découverte que depuis un ans, aux côtés du Père Tungstène. Charmée par l’essence de cette fête, elle avait finalement décidé d’embrasser la coutume et de célébrer Noël à la manière des habitants de ce continent. Cependant, « l’écrit du gentil » lui imposait de raconter un souvenir personnel de ce moment de fête et surtout sans aucune violence où juron.

L’ennui était que la seule fête de Noël que cette dernière avait passé était loin d’être pacifiste. La rencontre entre Crayne, le mage noir voleur de l’Esprit de Noël et Hevoria avait été… « houleuse » et la discussion un déluge d’insultes et de promesse de mort. Autant dire que ce n’était pas avec ça que notre jeune vestale pourrait accomplir ce que cette fée lui avait demandé.

Dépitée, Hevoria, bien que n’appréciant guère les grands rassemblements, s’aventura alors dans l’enceinte de la cité nordique afin de respirer un peu de cet air de fête dont elle ne pourrait profiter. Tandis qu’elle déambulait sur l’axe principal, la jeune femme observait l’œuvre de Noël qui florissante autour d’elle. Les devantures des maisons étaient recouvertes de guirlandes, les cheminées laissaient d’échapper de nombreuses colonnes de fumée blanche, les enfants s’agitaient dans tous les sens en organisant d’épiques batailles de boules de neige, les couples se promenaient main dans la main...

Hevoria atteignit finalement la place du marché où d’innombrables étalages d’artisans en tous genre y avaient élu domicile le temps d’une fête. Vin chaud, fruits au sirop, gâteaux et sucreries : mille senteurs enivrantes s’échappaient de ce rassemblement massif que la jeune femme traversait nonchalamment. Soudain, une voix douce et tremblotante l’interpella sur sa droite.

Et bien ma chère, quelque chose ne va pas ? C’est la fête aujourd’hui ! Questionna une vieille dame derrière son étal de pâtisseries
Huum ? Oh… Pardon. Rien d’important.
Allons… Une grande et belle fille comme vous ne devrait pas afficher une mine aussi triste sur un si joli visage. Fit-elle d’une voix rassurante. Souriez et profitez de la vie !
Je…
Tenez ! Prenez cette pâtisserie et dégustez-là. Elle vous redonnera le moral, soyez-en certaine
Ah ? Vous êtes sûre ? D’accord… Combien je vous dois ?
Tututu ! Rien du tout ! Cadeau de la maison.
Et bien… Merci. Je suppose...
Mais de rien, ça me fait plaisir. Allez ! Au revoir et bonnes fêtes de Noël

La jeune femme poursuivi sa route, observant méticuleusement sa pâtisserie. Au premier abord méfiante, elle huma la douce et chaude vapeur s’échappant de cette dernière, puis approcha doucement ses lèvres rosées avant d’en croquer une petite bouchée. C’était doux, tendre, sucré et fondant dans la bouche. Une madeleine encore tiède au cœur de laquelle reposait quelques cerises confites.
Dé...délichieux ! Fit Hevoria alors qu’elle croquait une nouvelle fois dedans, visiblement conquise.

Une fois la dégustation terminée, elle décida de s’asseoir sur un banc aus abords du marché, un peu à l’écart de la foule afin de faire le point. La madeleine lui avait fait oublier un instant ses problèmes, mais cette histoire « d’écrit du gentil » lui trottait dans la tête.
Mais tandis qu’elle se perdait dans ses pensées, un homme sorti de la boutique située à ses côtés avant d’exposer de nombreux habits d’hiver sur la devanture de son magasin. La jeune femme balada alors son regard sur les articles qu’il proposait avant de remarquer un étrange accoutrement rouge vif, bordé de fourrure blanche.

J’ai vu de nombreuses femmes porter ce costume en ville, vos artisans font des statuettes à son effigie, les pâtissiers des friandises. Qui est-ce ? Questionna Hevoria.
Ahah ! On voit bien que vous n’êtes pas du coin vous ! Répondit le vendeur avec une voix enjouée. C’est l’habit de la Dame d’aurore, une divinité mineure qui veille sur la cité. La plupart des gens chantent les louanges de Tungstène en ce jour, mais les cultures sont très diverses. Chaque région à ses saints patrons et Kastalinn à choisi d’honorer la Dame d’aurore pour la fête de Noël.
Je vois. C’est intéressant… Fit Hevoria tout en touchant la texture soyeuse de l’habit de la Dame avant de le comparer à sa robe de prêtresse.
Vous voulez essayer le costume ?
Je… Je ne sais pas trop.
Ne soyez pas timide. Je suis sûr que cela vous y ira bien ! Nous avons des cabines d’essayage à l’intérieur. Je vous laisse vous changer, rejoignez-moi dehors dès que vous l’aurez enfilé.
Quoi ? Mais… Hevoria n’eut le temps de terminer sa phrase que le vendeur l’avait déjà poussé à l’intérieur de sa boutique après lui avoir tendu ledit déguisement.
Bon… Bah c’est pas comme si j’avais le choix.


--- Cinq minutes plus tard ---


Me voilà.. Fit la vestale un peu gênée en réajustant rapidement son costume tout en sortant du magasin.
Très bien. Alors, voyons-ç...
À la vue d’Hevoria, le costumier se figea pendant un bonne dizaine de secondes avant de reprendre ses esprits. Sur le palier de son magasin se tenait une divine créature. La longue et saillante robe d’apparat, à la teinte écarlate et bordée de fourrure blanche, mettait parfaitement en valeur les fines courbes de la jeune femme. Le costume était fendu sur toute la longueur des jambes, n’entravant pas la mobilité d’Hevoria. Mains gantées et bottines de cuir noir cirées venaient recouvrir ses extrémités alors que sa tête était ornée d’un long bonnet rouge vif dont l’extrémité tombait sur ses épaules, elles-mêmes recouverte d’une large fourrure immaculée.

Pourquoi me fixez-vous ? J’ai l’air ridicule, c’est ça ?! Fit la vestale, aussi rouge de honte que l’était son costume.
Ahahah ! Pas du tout ! Au contraire. Vous êtes merveilleuse, habillée de la sorte. Ça vous va comme un gant et peu de gens peuvent s’en vanter. Mais ce qui fait vraiment votre charme, c’est l’osmose entre le côté traditionnel du costume et l’essence tribale de vos tatouages. Vous dégagez une allure de beauté sauvage, la Dame d’aurore en personne.
*Soupire* Si vous le dites… Mais alors qu’elle s’apprêtait à repartir vers les cabines afin d’enlever son costume, une petite voix résonna derrière elle.

Dites ? Vous êtes la vraie Dame d’aurore n’est-ce pas ?
Hein ? Devant la vestale se tenait une petite fille, haute comme trois pommes, la fixant avec des yeux exorbités comme si elle contemplait un fondant au chocolat qu’elle s’apprêtait à dévorer.
Et bien je… oui ?
Je le savais ! Alors je peux vous faire un câlin madame ?
Quoi ? Un câlin. Euuu… Je fais quoi ?! Chuchota discrètement la vestale, complètement paniquée, au vendeur de costumes.
Faites-lui plaisir et jouer le jeu. Pour elle, vous êtes la véritable Dame d’aurore !
B...bien. Amène-toi gamine, je… Euuu non. C’est pas ce que je voulais diiii... Mais alors qu’Hevoria s’emmêlait les pinceaux avec ses propres mots, la jeune enfant se blottit subitement autour des hanches de la jeune femme.
Qu… Ahahah ! C’est bien… C’est bien. Fit-elle en la serrant dans ses bras, tout en lui tapotant le dos. Maintenant file. Tes parents doivent t’attendre.
Oui madame ! Merci beaucoup madame ! Je vais pouvoir dire à tous mes amis que j’ai rencontré la Dame d’aurore en personne !
C’est ça. Allez, bonnes fêtes de Noël.

Une fois la jeune enfant partie en sautillant, Hevoria s’assit sur un banc avant de reprendre son souffle.
Ahah ! Les enfants c’est pas votre truc hein ?
Et bien… Disons que… je ne suis pas très à l’aise... avec le contact direct.
Pourtant, quelque chose me dit que vous n’êtes pas au bout de vos peines. Fit le vendeur en observant la petite fille de tantôt discuter au loin avec ses amis.


------------------------------



Regardez, c’est la Dame d’aurore !
À peine dix minutes plus tard, un attroupement de bambins accourus soudainement et se massa jusqu’à cerner complètement la jeune femme, les bras chargés de présents faits maisons : pâtisseries, sucreries, colliers, écharpes tricotés. Le jour de Noël, il était de coutume pour les habitants voulant rendre grâce à la Dame d’aurore de lui confectionner des offrandes qu’elle pourrait emporter lorsqu’elle devrait repartir pour son long voyage à travers la banquise.

Alors qu’Hevoria, tétanisée face à cette armée infantile, s’apprêtait à s’enfuir par les toits, une pensée lui traversa l’esprit : après tout, même si la vestale n’avait pas de récits de Noël à raconter tels que la fée en attendaient, il lui suffisait tout simplement d’en créer de nouveaux… Et quelle plus belle occasion que cette soirée pour le faire ? Revitalisée par cette réflexion, le stress qui l’envahissait s’évapora alors pour laisser place à un souffle d’apaisement. Aujourd’hui, elle serait exemplaire. Elle ravirait petit et grand. Elle serait la véritable Dame d’aurore et ferait de cette fête de Noël la plus mémorable qu’elle n’ai jamais vécue.

Le regard pétillant, elle observa tous ces enfants agglutinés devant elle, puis les invita à s’approcher tous en même temps tandis qu’elle s’agenouillait à leur niveau. Ses derniers, subjugués par la vue de leur icône s’exécutèrent, avant qu’Hevoria ne les enlacent tous tendrement, donnant lieu à un immense câlin collectif, réchauffants cœurs et âmes.
Merci... pour toutes vos charmantes attentions. Cela me fait extrêmement plaisir les enfants.

Le moment de tendresse passé, après avoir récupéré ses présents et que les enfants aient regagné la compagnie de leurs parents, Hevoria se tourna subitement vers le vendeur puis lui tendit une bourse d’or bien remplie en lui adressent un clin d’œil.
Je vous prends ce costume.


------------------------------


Forte de sa nouvelle identité et armée d’une détermination sans pareille, celle que l’on surnommait dorénavant la Dame d’aurore fit le tour de la cité de Kastalinn. Bondissant de toits en toits, sautant furtivement de boutiques en boutiques, Hevoria passa sa fin de journée à discrètement aider les gens aux quatre coins de la ville. Elle prêtait main forte aux artisans et commerçants afin que la confection se passe au mieux, rencontrait les enfants afin de s’amuser avec eux, soignait coupures, brûlures et engelures grâce à ses connaissances en botanique, faisait cesser les pleurs d’une tendre étreinte, séchait les larmes d’une douce caresse, émerveillait petits et grand à l’aide de spectacles de magie spirituelle.
Puis, après une grande collecte de nourriture auprès des marchands de Kastalinn, la Dame d’aurore s’attela à la distribuer aux orphelins et miséreux afin que personne ne soit mit à l’écart en ce jour de fête. Mais par-dessus tout, elle ne restait jamais bien longtemps au même endroit, afin de perpétrer le côté légendaire et mystérieux de la figure de la Dame d’aurore, entité secrète et insaisissable mais à jamais bienveillante.

Enfin, lorsque la nuit tomba et que le ciel se recouvrit de son éternel voile scintillant, la vestale se hissa au sommet de la plus haute tour de la ville. Arrivée à son point culminant, elle contempla le panorama citadin qui s’étendait devant-elle, emmitouflé dans son costume écarlate. Son souffle haletant charriait de légers nuages de vapeurs au travers duquel elle distinguait Kastalinn, ses cheminées rougeoyantes, ses chaumières festives et ses clameurs enjouées. Elle s’était surpassée aujourd’hui, mais en tant que Dame d’aurore, il lui restait une ultime tâche à accomplir.

La jeune femme s’éclaircit la gorge, pris une profonde inspiration, puis concentra ses pouvoirs spirituels avant de se mettre à chanter. Une voix douce et féerique se mit à résonner du sommet de cette tour surplombant la ville. Tel une apaisante brise hivernale, la mélopée spirituelle de la Dame d’aurore, relayée par les esprits qu’elle avait convoqués, traversa la cité, diffusant dans son sillage d’envoûtantes et hypnotiques traînées chromatiques semblables à des aurores boréales. Le chant mystique se diffusa dans toute la ville et au-delà, s’infiltra dans chaque maison, chaque hameau, chaque être, chaque esprit, afin d’avertir les habitants de Kastalinn et ses environs que, ce soir là, la Dame d’aurore veillait sur eux.

Et tandis que son chant s’achevait, laissant la place aux douze coups de minuit, Hevoria appela Nythra, sa fidèle monture volante afin qu’elle vienne la récupérer. Alors qu’elle s’éloignait de la ville, elle ouvrit son petit baluchon où état stocké tous les présents que les enfants lui avaient offerts. Elle les observa un moment avec un regard attendrit avant de lever au ciel ses yeux d’émeraude.

Chère Fée. Je ne sais pas si tu m’entends mais… Ça y est. J’ai finalement trouvé ce que je vais te raconter.



Fin






Marchande de pâtisserie : 66ffff
Costumier : ff9933
Gamine : ff99ff
Gamin : 66ccff


Dernière édition par Hevoria le Lun 26 Déc 2016 - 0:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arutha ConDoin
Paladin

avatar

Messages : 301
Expérience : 2187
Masculin Âge RP : 51 cycles solaires

Politique : 52
Métier : Bûcheron - Maître (MAX)
Titres:

(Manticore +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Noël en Dùralas !  644535102987/2987Noël en Dùralas !  242396barresante02  (2987/2987)
Vitesse: 388
Dégâts: 1705

Noël en Dùralas !  Empty
MessageSujet: Re: Noël en Dùralas !    Noël en Dùralas !  EmptySam 24 Déc 2016 - 15:56
Séparation du contenu
Bonjour

Je souhaite m'inscrire à la loterie de Noël avec Anaya et mon autre compte Tungdil.

Mici
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Noël en Dùralas !  Empty
MessageSujet: Re: Noël en Dùralas !    Noël en Dùralas !  EmptyDim 25 Déc 2016 - 3:03
Séparation du contenu
Et si j'étais gentil ?

Cela faisait longtemps que j’attendais ce moment ! Et aujourd’hui, je pouvais le voir à chaque coin de rue, le sentir devant chaque enseigne, l’entendre à chaque carrefour. La brise hivernale qui nous obligeait à porter de grandes vestes en fourrure, ces mélanges d’odeur qui aurait fait saliver n’importe qui, ces chants qui résonnaient à l’unisson à tous les carrefours, sur toutes les places où des enfants se regroupaient pour former ces joyeux orchestres attendant la magie de Noël. Kastalinn semblait regorger de vie, plus qu’elle ne l’avait été durant toute cette année !

Et pourtant … et pourtant, je ne me sentais pas vraiment à l’aise au milieu de tout ceci. C’était la première fois que j’assistais à cette fête, je m’attendais à un déluge de plaisir, d’enthousiasme. Et pourtant, seul le dégoût me parvint. Les meilleurs évènements sont souvent les souvenirs les plus douloureux. Ces souvenirs dans notre petite chaumière, le feu crépitant comme jamais, réchauffant nos battoirs gelé et endurcie par le dur labeur de nos champs. Une bien maigre année faiblement récompensé et seul le feu arrivait à nous consoler, nous réconforter et nous réunir tous ensemble, nous rappelant que nous n’étions pas seul. Malheureusement, aujourd’hui, je ne peux pas en dire autant.

J’avais donc décidé de passer ma frustration en me baladant dans les ruelles de la grande cité du Nord, à la recherche d’un petit coin tranquille ou personne n’oserait venir. La solitude est le nid des pensées et j’avais bien besoin de penser à autre chose qu’à Noël. C’était donc décidé ! Ma capuche tirée vers le bas, mes ailes rangées, mon faux bien attaché, je traversais cet océan de vie qu’était la foule Kastalinnoise en cette période de fête. Peu de personne prêtais attention à ce jeune Stryge noir encapuchonné et équipé d’une faux usée par les combats. En temps normal, les gens se seraient écartés pour le laisser passer sans avoir à craindre de représailles. Il y avait de quoi être perturbé ! Pour une fois que je pouvais me fondre dans la masse sans être montré du doigt par qui que ce soit !

Enfin ! Un petit coin tranquille coupé du monde ! Je me trouvais dans une ruelle le plus éloigné possible du centre de la ville, loin de toutes ces animations aussi puériles que futiles. La petite ruelle donnait sur une petite coure de voisinage avec en son centre un énorme cerisier qui prenait presque la moitié de la cour avec son feuillage. Un petit banc se trouvait un peu plus loin dos au mur d’une maison et éclairé par une torche récemment allumé. Je me laissais tomber sur le banc et m’avachis sur celui-ci laissant reposer mon arme à côté de moi. Je fermais les yeux et commençais à m’endormir petit à petit.

J’avais bien l’impression de dormir depuis un petit moment et pour preuve, le réveil était plutôt lent et désagréable. Mais qui osait me réveiller alors que j’avais fait en sorte de me trouver le loin possible du monde ! J’ouvrais d’abord un œil, puis le second, puis je clignais des yeux comme pour essayer de comprendre ce qui se passait. Une petite créature ressemblant étrangement à un poisson était apparu. Celle-ci s’était présentée à lui comme une fée au service du père Tungstène (Qui s’est encore celui là ?). Selon elle, j’avais commis trop de méfait pour pouvoir terminer cette année sereinement, il est donc nécessaire que je réalise quelques bonnes actions. Mais de quel méfait parlait-elle ? À part vagabonder et voyager de ville en ville, je n’avais absolument rien à me reprocher ! Je suis même passé à côté d’une mort certaine dans cette même ville il y a quelque mois ! Je devais rédiger une petite lettre détaillant le plus beau souvenir de Noël que je pouvais avoir. Et pour couronner le tout, je devais réconforter, dans le creux de mes bras, des inconnus à qui je ne devais absolument rien ?! Je fis tout de même l’effort de l’écouter jusqu’au bout avant de lui dire que j’y réfléchirai, mais en réalité, je n’avais que faire de telle sottise de la part d’un poisson volant doué de la parole !

Pourtant, j’avais beau retourner la question dans tous les sens, je n’arrivais pas à me justifier convenablement. Pourquoi je ne voulais pas faire tout ceci ? Par caprice ? Pas égoïsme ? Par peur ? Non, certainement pas ! Je n’ai pas peur, je ne suis pas égoïste, je ne suis pas capricieux ! Alors, pourquoi je ne voulais pas le faire ? Impossible de répondre à cette question. Alors qu’est ce qui m’en empêche ? Rien du tout ! Et puis, je n’ai rien d’autre à faire, il faut bien que je m’occupe, non ? Pour tuer … le temps ? Pour avoir bonne conscience ? Et une fois de plus, je prouvais que je n’étais pas aussi noir que je devrais l’être…

Dans un élan de motivation, je sautais de ce petit banc sur lequel s’était déposée une fine couche de neige délimitant mon arrière train. Une fois rééquipée, je pris la direction du bourg principal de la ville ! Je ne savais pas trop comment réagir devant les gens, le peu de contact humain que j’avais pu avoir durant l’année se résumait à de bref coup d’œil, à quelques demandes pour se voir servir une bonne bière (ou pas) et … c’est tout. Aller ! Prend un air naturel ! Je retirais ma capuche et sourie le plus bêtement possible, ce qui eue pour seul récompense que le regard angoissé des gens que je croisais. Finalement, on va opter pour une autre approche.

En rejoignant le bourg principal, je passais devant un petit magasin proposant des vêtements adapter à la saison froide : Des manteaux de fourrure et autres habits en peau de bête. Une femme splendide habillée d’une magnifique robe d’un rouge écarlate accompagné de fourrures blanches à ses extrémités mettant en valeur les courbes très … féminine de la jeune femme. Elle avait la cote auprès des jeunes enfants qui se bousculaient pour pouvoir avoir un câlin de sa part. Il fallait avouer qu’elle avait un certain charme dans cette tenue. Cela me donna une idée !

Je m’empressai de me diriger vers la place marchande de la ville, là où la majorité de la population se réunissait pour fêter ensemble un Noël magique. Il fallait que je trouve un moyen pour me faire entendre de tous et que tout le monde puisse me voir ! Mais comment allais-je procéder ? hmm … Euréka ! Je sais comment attirer l’attention de tous sans que tout le monde soit effrayé en me voyant ! Je me précipitais à nouveau en direction du magasin de vêtement que j’avais pu voir un peu plus tôt. J’allais, comme la demoiselle, me vêtir d’un tenu attirant avec des couleurs vives et joyeuses ! Cela allait me changer un peu. Malheureusement, le vendeur avait dû se retirer, le magasin avait fermé et les gens commençaient à se rendre sur la place marchande pour fêter l’évènement. Le goût de la frustration, de la déception m’empêchait de réfléchir. À cour d’idée, je m’effondrais au sol au milieu de l’allée.

Villageois – Qu’avez-vous mon jeune ami ? Cela ne va pas ?

Garràn – Je souhaitais faire un magnifique cadeau à tous les gens qui vivent dans ce royaume, hélas, je ne vais rien pouvoir faire.

Villageois – Savez-vous quel jours nous sommes ?

Garràn – Et bien, oui, enfin je crois … c’est le réveillon de Noël ?

Villageois – Exactement et ce qu’il y a de merveilleux en ce jour, c’est que la magie de Noël sera toujours là pour donner un coup de main aux plus désemparés d’entre nous. Il ne faut pas baisser les bras et garder espoir.

Le villageois m’aida à me relever et me serra dans ses bras avant de me renvoyer un sourire de joie et de bonne humeur. Celui-ci reparti comme il était arrivé sans même dire un mot. Mais ce qui était sûr, c’est que jamais je n’oublierais ce contact, cette sensation de chaleur réconfortante où l’on se sent bien et en sécurité. Cela m’a redonné espoir ! Je n’allais pas abandonner de si tôt !! Il me restait encore un peu de temps avant le grand rassemblement sur la place ! Je cavalais dans les rues à la recherche d’un artisan et, par chance, je tombais sur un qui était en train de ranger les articles qu’il n’avait pas réussi à vendre aujourd’hui.

Garràn – Excusez-moi, je sais qu’il se fait tard et je ne devrais pas, mais est-ce que vous auriez un ensemble de vêtement rouge suffisamment visible pour que toute la place marchande puisse me voir ?

Vendeur – Et bien, probablement oui. Je vais jeter un coup d’œil dans la réserve, mais puis-je vous demander ce qui vous motive à acheter ce genre de vêtement aussi tardivement ?

Garràn – Et bien, j’ai réalisé à quel point la magie de Noël pouvait redonner espoir et je souhaite partager cela avec le plus de monde possible !

Vendeur – Surpris par ce qu’il venait d’entendre, le vendeur se mit à réfléchir quelques instants puis sorti. C’est une noble quête que de partager la bonne humeur et la joie de vivre avec son entourage et encore plus si cela vient du cœur. Vous n’êtes pas quelqu’un de malhonnête et vous vous donner du mal pour les autres. Il rentra à l’intérieur du magasin et en ressorti quelques minutes plus tard avec tout un ensemble de vêtement aux couleurs écarlate et neige. Voici un petit présent. Cela appartenait à mon fils quand il devait avoir dans vos âges, mais cela fait maintenant bien longtemps qu’il est parti. Il vous sera plus utile à vous qu’à lui ! Enfilez tout ça ! Et qu’ça saute !

Garràn - Surpris par le ton qu’avait pris le vendeur, je m’exécutais sans dire mot. Le costume était légèrement trop grand, le bonnet me tombait sur les yeux, mais il était confortable et doux. Heu … je suis présentable ou bien … ?

Vendeur – Parfait ! Maintenant … fous moi l’camp d’ici ! Tu as quelque chose à faire je crois ! Allez, plus vite que ça !

Pas besoin de m’en dire plus, je savais très bien ce qu’il me restait à faire et le sourire du vendeur quand il prononçait ses derniers mots me motivais de plus belle ! J’étais fin prêts ! Je ne savais pas ce que je pouvais bien faire une fois là-bas, mais qu’importe ! J’improviserai bien sur place, la magie de Noël m’aidera une fois de plus ! Et je repris ma course effrénée dans les rues de Kastalinn en direction de la grande place ! Je croisais sur ma route un jeune couple qui se tenait la main, une famille, bras dessus bras dessous, en chantant à tue-tête des chansons de Noël, des gamins couraient un peu partout et plus je me rapprochais de la place et plus l’ambiance était prenante, plus la foule se faisait condensé !

Un air joyeux accompagné d’un brin de folie et saupoudré par-dessus tout d’un peu de magie ! Voilà à quoi ressemblait cette place spacieuse qui s’étalait devant moi ! Un grand sapin avait été dressé au milieu de la place, non loin de la fontaine. La foule ne s’était pas encore rassemblée devant l’estrade qui allait servir pour le petit discours annuel du roi. C’est du moins ce que j’avais pu entendre d’une discussion en un peu plus tôt. Celle-ci était libre d’accès à tous ceux qui souhaitaient partager un mot à Kastalinn, mais personne n’osait se présenter devant la foule qui réunissait la quasi-totalité de la citée. C’est donc non sans mal, que je grimpais sur l’estrade et montais sur le petit tabouret me rendant visible de tous et inversement, je pouvais voir tout le monde. C’est à cet instant que je connu l’une de mes plus grandes peurs ! Celle de devoir parler devant toute une assemblée sans paraître ridicule, sans bégayer comme je le fais habituellement quand je suis oppressé, sans me cacher sous ma capuche quand je ne sais plus quoi répondre face à l’adversité. Il était temps que j’aille de l’avant, au moins pour cette soirée ! Au moins pour que j’en garde un bon souvenir ! Un souvenir que je ne suis pas près d’oublier, un souvenir que je pourrai chérir le plus longtemps possible. C’est bien beau tout ça, mais il fallait que je me lance, non ? Mais que dire ?

Garràn – Heu … je … La foule me faisait horriblement peur, je perdais tous mes moyens. C’est en croisant le regard du villageois de tout à l’heure, qui m’avait serré dans ses bras, que je me ressaisis. Je pris mon courage à deux mains et me lançai ! Et bien, je ne savais pas trop quoi dire en montant là-dessus. Mais je tenais absolument à monter, espérant que quelque chose me vienne à l’esprit et devinez quoi ? Je vais vous raconter une petite histoire, l’histoire d’un jeune garçon qui n’aimait pas Noël. Pourquoi me diriez-vous ? Et bien, plongé en permanence dans la solitude, la foule lui faisait peur. À rester tout seul dans son coin, dans la solitude, on devient souvent méfiant. Et durant des années et des années ce petit garçon est resté loin de tout ces gens qui lui faisaient peur, qui, selon lui, n’étaient pas à même de comprendre ce qu’il pouvait ressentir. Cet enfant n’avait jamais connu de fête, de rassemblement comme celui-ci ou les gens se serraient les coudes les uns les autres, se font des câlins sans avoir de raison valable. Mais le temps a passé et aujourd’hui le petit garçon est devenu un jeune homme. Il n’avait pas changé sa vision du monde pour autant, jusqu’à aujourd’hui…

Enfants – Il s’est passé quoi ? Allez ! Dites ce qu’il s’est passé après !!

Garràn – Vous voulez savoir ? Vraiment ?

Enfants – Oui ! Les enfants crièrent à l'unisson.

Garràn – Le fait d’entendre ces enfants réclamer la suite de l’histoire signifiait que j’avais réussi. En regardant l’assemblée, je réalisais que le public était à l’écoute, épiant les moindres gestes que je faisais. J’avais toute leur attention. Je continuais donc. Ce jeune homme a rencontré pas mal d’ennui sur son périlleux chemin, rencontrant ainsi tristesse, déception et frustration … Mais ! À chaque fois, il se relevait. Parfois avec l’aide d’un inconnu qui, pour le réconforter, le serra dans ses bras, parce que OUI ! Un câlin, cela peut être vitale, essentiel pour remonter une pente et encore plus si cela vient d’un proche ! Ce jour-là, ce jeune homme ne pensait pas qu’un simple câlin pouvait faire autant la différence ! Il reprit espoir, cela lui a donné du courage pour continuer à avancer ! Il avait décidé que, aujourd’hui, il rendrait le sourire aux plus jeunes comme aux plus anciens ! Qu’il aiderait les gens à se rassembler pour cet évènement qui invoque, chaque année, à la même date, la magie de Noël. Même se faire gueuler dessus … heu … je voulais dire se faire crier dessus par un vieil homme, le sourire aux lèvres, vous paraît tout aussi amical qu’un câlin.

Enfants – Et c’est tout ?

Garràn – Et bien oui, c’est tout. Je voulais simplement vous remercier de m’avoir écouté jusqu’au bout, je m’adressais aux enfants, de m’avoir demandé la suite même si cela ne vous avait pas intéressé …

Enfants – C’est pas vrai ! C’était une super histoire !

Garràn – Tant mieux tant mieux ! En tout cas, s’il y a bien une chose à retenir les enfants et les plus anciens, c’est que ce geste, je m’enlaçais moi-même sur la scène, me rendant encore plus ridicule que je ne l’étais, ce geste-là, il m’a sauvé la vie. J’en faisais peut-être un peu trop, mais bon … plus ils sont jeunes plus la force des mots agit en conséquence et joue un rôle important pour ces jeunes pousses. Alors, je vous invite tous, j’ai bien dit TOUS, à serrer dans vos bras votre voisin ou voisine. Allez hop hop hop ! Je ne veux voir personne tout seul, j’ai dit personne !

Je pouvais admirer les gens qui se serraient dans les bras les uns des autres, la mine réjouie, un air enthousiaste survolait la place marchande qui était noir de monde, comme un courant d’air bienveillant les poussant à se réchauffer auprès de leur entourage. Voilà, j’avais réussi. J’étais satisfait. Je pouvais descendre de mon trône, conquit par tant d’allégresse, tant de délicatesse. Et je quittais la place marchande, m’éloignant de la peuplade qui recommençait à chanter en toute harmonie. Je n’avais vraiment pas l’habitude de ce genre de comportement et cela m’avait épuisé d’être aussi gentil d’un coup, comme ça. Mais au moins, j’avais réussi à embellir cette charmante nuit de Noël.

J’arrivais presque à l’autre bout de la ville, là où je m’étais trouvé avant de rencontrer ce poisson volant qui parle et qui m’avait sermonné pour des broutilles que je n’avais faites. Mais je sentis une force m’attirer en arrière juste avant que j’arrive à l’intersection. Je me retournais délicatement et découvris un jeune garçon haut comme trois pommes que je reconnus tout de suite puisqu’il était au premier rang avec les autres enfants lors de mon petit discours. En me regardant, il se mit à sangloter abondamment sans vraiment d’explication.

Garràn – Qu’y a-t-il petit ? Qu’est ce qui ne va pas ?

Enfant perdu – J’ai … J’ai … j’ai perdu ma maman et mon papa.

Garràn – Repensant à ce que j’avais dit un peu plus tôt, je me voyais mal le laissé comme ça, surtout qu’il m’avait suivi jusqu’ici ce qui signifiait que c’était en partie de ma faute. Ne t’inquiète pas, on va la retrouver. Je lui fis un petit clin d’œil complice qui le fit rire entre deux sanglots. Allez, on y va ?

Je lui pris la main et nous reprîmes le chemin vers la place marchande. Je n’allais donc jamais me reposer ? C’est ça que font en permanence les gentils ? Et bien moi, au bout d’une soirée, j’avoue que je suis complètement à plat et je pense qu’après avoir raccompagné ce petit garçon à ses parents, je ne passerais pas la nuit à traîner dans les rues de Kastalinn, mais j’irai plutôt me reposer dans un bon lit douillet. Nous arrivions, une fois de plus, sur la place marchande au milieu de la foule qui passait une superbe soirée. Nous n’arriverons jamais à retrouver ses parents avec tous ces gens. C’était perdu d’avance.

Enfant perdu – Je peux monter sur tes épaules ?

Garràn – Oui, bonne idée et je crois que j’en ai une également, une idée.

Je soulevais de terre et le déposa sur mes épaules, agrippant ces petites jambes. Je montais sur l’estrade à nouveau et demanda l’attention d’un maximum de personne, j’imaginais bien que les gens les moins attentifs et par conséquent, les plus alcoolisés, n’étais pas concerné par ce petit garçon égaré. J’avais demandé au garçon de taper dans ses mains pour capter l’attention d’un maximum de gens et sans même avoir besoin de prendre la parole, une jeune femme en larme s’était précipité vers nous, les bras tendus vers son petit garçon. Je le lui rendis, satisfait une fois de plus par cette bonne action qui fera plaisir à ce poisson volant.

Maman du petit garçon – Je vous remercie infiniment !

C’est donc sans gêne qu’elle me serra dans ses bras, le petit garçon en fit de même et le père qui, surpris de nous voir dans cette situation, nous rejoint à son tour pour former un gros câlin collectif. J’étais plutôt gêné de me trouver au milieu de tout cela, mais j’avais pris un agréable plaisir à me faire câliner comme ceci. C’était vraiment apaisant. Un souvenir que je n’étais pas près d’oublier !

Et bien, petit poisson volant, je vais pouvoir te raconter un bien beau souvenir ! Alors, il s’agit de l’histoire d’un garçon qui n’aimait pas Noël …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Noël en Dùralas !  Empty
MessageSujet: Re: Noël en Dùralas !    Noël en Dùralas !  EmptyDim 25 Déc 2016 - 20:57
Séparation du contenu
info:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Noël en Dùralas !  Empty
MessageSujet: Re: Noël en Dùralas !    Noël en Dùralas !  EmptyDim 25 Déc 2016 - 22:42
Séparation du contenu
Oyez oyez petite plèbe, j'imagine que votre panse est bien remplie de choses diverses et variées, et que vos esprits sont apaisés par cette époque d'amour et de générosité. Ou peut-être pas, hihihihi.

L'essentiel étant que : Aucun RP ne sera pris en compte à partir de demain 18h00.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Noël en Dùralas !  Empty
MessageSujet: Re: Noël en Dùralas !    Noël en Dùralas !  Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

Noël en Dùralas !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Malédiction de Noël
» Partageons Noël
» Noël dans l'air
» Et votre Noël alors?
» Election de Noël - Tour 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Zone Flood et H.S :: Les Archives-