AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Hisokarte
Le Monde de Dùralas a précisément 3212 jours !
Dùralas, le Mar 16 Aoû 2022 - 20:26
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
Le Deal du moment :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en ...
Voir le deal

 

 Création de la Guilde Marchande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
5 participants
AuteurMessage
Leigli Delnoch
Habitué(e) du pays

Habitué(e) du pays
Leigli Delnoch

Messages : 299
Expérience : 1263
Masculin Âge RP : 23

Politique : 04
Métier : Bûcheron - Novice (10)
Titres:

(Cernunnos, Cerf royal de Leigli +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
Création de la Guilde Marchande 644535101665/1665Création de la Guilde Marchande 242396barresante02  (1665/1665)
Vitesse: 299
Dégâts: 354

Création de la Guilde Marchande Empty
MessageSujet: Création de la Guilde Marchande   Création de la Guilde Marchande EmptySam 24 Déc 2016 - 0:17
Séparation du contenu


L
eigli sourit et remercia les ouvriers. Ces derniers saluèrent l'Albus et quittèrent la place. Finalement, son projet atteignait le lancement. Il s'assit sur l'estrade qu'ils venaient de monter pour l'occasion et inspecta de ses yeux mauves la petite place devant l'entrée du quartier général de la guilde, dans les montagnes au nord de Kastalinn. Dans celles ci, il avait trouvé de nombreuses galeries et une surface aménageable surprenante. Il ne lui avait fallu que quelques heures d'exploration pour décider d'y poser sa guilde. Il avait ensuite contacté une entreprise de Kastalinn, et une dizaine d'ouvriers l'avait rejoint afin de disposer planchers, lumières, et consolidations dans la montagne. Ces derniers jours, les coups de marteaux et les fixations des aménagements avaient laissé une brute mélodie résonner dans l'air de la montagne. Finalement, c'était le jour du lancement. Tout n'était pas parfaitement terminé, et cela ennuyait l'Albus Forteresse. Un projet carré, un projet fini, c'était ce qu'il aurait voulu. Mais, seul, il ne pourrait achever une telle quantité de travail. Son imagination elle même se voyait incapable de penser à tous les détails qu'impliquait cette guilde. C'était une expérience pour le moins instructive. Lui qui n'avait toujours eu qu'à imposer ses choix sur un système établi, lui qui n'avait eu qu'à déclarer être le prince héritier pour gouverner, un tel projet qu'il menait seul était une véritable leçon. Il sourit de plus belle. C'était une réussite jusque là.





Quelques semaines auparavant, il avait contacté différentes connaissances, qu'il avait déjà croisé. Bien évidemment, il avait contacté Amaryelle Chal'di, l'elfe guérisseuse qui l'avait aidé lors de son arrivée en ce monde. Ils s'étaient ensuite recroisés aux bords d'Ishtar. Une rencontre très sympathique, jusqu'à ce que des créatures des sables ne les surprennent. Le combat fut long, et Amaryelle avait maintes fois usé de sa magie pour faire tourner le combat à leurs faveurs. Il avait également convoqué Anaya Luzissa, jeune Abyssale perdue, et bouleversée. La femme au passé si lourd l'avait également surpris sur la plage adjacente à Ishtar, le suppliant de lui déclarer ne pas être une illusion. Leur rencontre fut instable, rongée par les vers de l'ignorance. Mais des monstres les attaquèrent également, et les invocations de la jeune femme avaient permis aux humanoïdes de prendre le dessus sur ces créatures. La guerre survint peu après, et Leigli avait quitté Ishtar aux côtés d'Amaryelle et d'Anaya. Ses compagnes et lui même étaient ainsi remontés vers la ville nordique de Kastalinn, et s'étaient séparés. Là, Leigli leur avait indiqué de le rejoindre quelques semaines plus tard dans les montagnes. Elles étaient au courant du projet global, cela faisait des semaines que Leigli y réfléchissait. Il avait également contacté Utop Libert, le Barbare du repos de Kileen. Une étrange connaissance. Ils avaient combattu ensemble des élémentaires de terre et des ghûls aux côtés de Raphaelle, une lycan qui s'était vite retrouvée blessée. Leigli avait contacté les deux personnes. Utop Libert avait répondu favorablement à l'invitation, mais Raphaelle n'avait jamais répondu. C'était une dénommée Axe qui avait échangé une conversation épistolaire avec l'Albus. Leigli ne sut jamais comment elle avait obtenu la lettre, mais qu'importait. Axe était également convoquée.




Leigli sauta de l'estrade et s'approcha de l'entrée de la place. Six sacs trônaient juste derrière l'entrée. Les sacs contenaient des écharpes d'une couleur différente chacun. Leigli piocha une écharpe dans le sac « Bûcheron » et s'épingla l'écharpe verte sur son épaule gauche. Vert correspondait aux bûcherons, noir aux mineurs, rouge aux chasseurs, marron aux sculpteurs, jaune aux forgerons d'armes, et mauve pour les forgerons d'armures. Ainsi, les membres fondateurs distingueraient l'appartenance de chacun à un corps de métier. Avec cinq membres, il y avait au moins une lacune. C'était dérangeant, mais la guilde était amenée à évoluer. Elle grandirait, il en était persuadé. Il se retourna, gardant l'entrée dans son dos et s'approcha des tables disposées pour l'occasion. De nombreuses boissons, de multiples plats étaient disposés. L'accueil allait certainement durer quelques heures, il devait y avoir de quoi se rassasier. Leigli laissa les tables derrière lui, et rejoignit l'étable où étaient posés tous les équipements de quartz. Quelques exemplaires seulement. Les membres allaient choisir un équipement de chaque. Il se permettait de se payer toute une panoplie, il fallait bien que la guilde ait un premier client. Quel meilleur premier client que le fondateur lui même ? Il sourit. Les membres ne s'attendraient pas à tant de surprises. Les hermines, les sponsors, les partenariats... S'ils savaient... Leigli poussa un petit rire et se détourna de l'établi. La guilde irait loin, il en était persuadé. Un seul doute planait encore sur ses désirs : L'activité et la loyauté des membres. Selon un écrivain palarandraïen, la tyrannie s'imposait par la décentralisation des pouvoirs. La guilde était loin d'être une dictature destinée à l'enrichir, c'était une absurdité sans nom. Mais l'idée imposait une certaine loyauté et une stabilité à la structure. C’était pourquoi il avait pensé à instaurer des postes dans la guilde. En plus de le décharger d'un travail monstrueux, cela permettait aux membres d'avoir une responsabilité et une influence importante. De son côté, Leigli pensait que c'était également un appel à la rébellion, mais il négligeait cette crainte. Si cela arrivait, il quitterait la guilde qu'il avait fondé. C'était dans un esprit démocratique qu'il avait défini le système de cette guilde commerçante, et le jour où les membres décideraient qu'il n'avait plus sa place en son sein, il respecterait ce choix. Mais pour l'heure, il lançait la guilde, officiellement.



Il jeta un regard au ciel en conservant un franc sourire. Les membres allaient bientôt arriver. Il poussa un long sifflement, appelant Cernunnos et Morrigan. Les deux animaux arrivèrent, l'un piaillant, l'autre bramant quelques secondes plus tard. Il allait être temps d'accueillir les premiers arrivants. Il dégaina sa lance et planta cette dernière dans la terre non loin de l'entrée. Cernunnos, le cerf royal de Leigli, s'avança et vint mâchonner nonchalamment l'herbe à côté de la lance. Morrigan, quant à lui, vint se poser sur l'épaule gauche du jeune homme. Le corbeau avait pris cette habitude, l'autre épaule étant occupée en général par les trois lames de la lance. L'Albus se positionna à l'entrée de la petite place. Ainsi, il attendit l'arrivée des membres fondateurs. À chacun d'eux, il souhaitait la bienvenue et les guidait dans la place.






« Bienvenue à toi, et merci d'être venu. Je te prierais de prendre une écharpe correspondant à ton corps de métier, dans les sacs à côté de moi. Une fois cette écharpe épinglée à ton épaule gauche, tu peux te diriger vers les tables, il y a de quoi patienter. Tu n'auras pas à attendre longtemps, nous allons bientôt commencer. »




Création de la Guilde Marchande 16111111
Revenir en haut Aller en bas
Anaya Luzissa
L'essence du Vide

Anaya Luzissa

Messages : 136
Expérience : 750
Féminin Âge RP : 22 ans

Politique : 01
Métier : Chasseuse - Apprentie
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Création de la Guilde Marchande 64453510566/566Création de la Guilde Marchande 242396barresante02  (566/566)
Vitesse: 117
Dégâts: 453

Création de la Guilde Marchande Empty
MessageSujet: Re: Création de la Guilde Marchande   Création de la Guilde Marchande EmptyMer 28 Déc 2016 - 18:01
Séparation du contenu
Alors que j'avais terminé de faire la chasse pour ce matin, j'avais pu attraper quelques défenses de sangliers. J'avais eu de la chance pour une fois dans ma vie. Habituellement, je n'arrivais pas attraper quoi que ce soit alors que j'avais commencé ce métier. Avec ma dague qui n'était pas très aiguisée pour faire ce que je voulais faire, je devais essayer par une autre manière qui était la ruse. En confectionnant des pièges avec ce que j'avais sous la main, il fallait bien que j'attrape quelque chose pour le revendre dans les grandes villes afin de me nourrir. Aujourd'hui donc, j'avais eu de la chance avec ma ruse et mes petits pièges.

Maintenant, j'allais en direction de la grande ville vers un hôtel de vente pour présenter ce que j’avais pour gagner de l’argent et donc me nourrir. Sur le chemin de l’hôtel de ville, un homme m’appela soudainement. Ce dernier vint me voir en courant avec une lettre à la main. Une lettre ? Qu’est qui pouvait m’envoyer une lettre ? Je ne connaissais pratiquement personne dans le monde encore aujourd’hui. L’homme me donna cette lettre et je me dépêchais de la lire pour savoir qui était cette personne. Je déposais mes défenses quelques secondes par terre pour lire la lettre. Je la déchirais et je pus lire le contenu. Ah, c’était Leigli ! Je l’avais rencontré dans la dune de sable, alors que j’étais perdue et en panique sur l’absence de personne dans cette région du monde. Nous avions combattu ensemble, nous avions vaincu des bébés crabes géants et des requins des sables. C’était la première fois que je me battais ainsi et que j’utilisais mes capacités d’abyssal. J’étais plus fière de ce que j’avais fait durant cette journée, mais hélas, Leigli n’était pas très bien après ce combat. Nous devions nous séparer pour continuer notre route dans ce monde. Cela m’avait fait du mal de laisser mon seul repère dans ma vie, partir ainsi. Mais il fallait bien que je me débrouille toute seule, pour survivre et faire comprendre qu’une personne comme moi pouvait très vivre sur terre et non pas dans la mer. Mais je voudrais bien y retourner, retrouver ma famille et savoir qui j’étais réellement.

Enfin, bref… Je commençais à lire le parchemin. Dans ce parchemin, je pus comprendre que j’étais invitée à la création d’une nouvelle guilde dans le monde du Duralas, un projet récent. Ah oui, je m’en rappelle, il m’en avait parlé avec Amaryelle, lorsque nous rentrions en direction de Kastalinn, avant de nous séparer. Il nous avait invité à le rejoindre dans quelques semaines dans son nouveau projet. Je n’avais jamais pensé que je pourrais entrer dans une guilde ainsi. Ce dernier me disait qu’il serait heureux de me recevoir dans les montages du nord de Kastalinn. Avec un sourire, je pris la décision de le rejoindre et de le revoir une nouvelle fois avec Amaryelle, si elle était présente las bas. Donc, je pris la route pour rejoindre Leigli et son nouveau projet hors du commun. Je me demandais comment il avait réussi à faire tout cela et tout seul… Incroyable. Après des jours et des jours de marches à pied, j’étais enfin arrivées dans les montagnes du nord de Kastalinn. Un grand bâtiment était dressé devant moi : « Incroyable, je n’avais jamais vu quelque chose de semblable… C’est vraiment impressionnant dis donc… » Je baissais la tête et je continuais mon chemin pour rentrer dans une petite place. Mais avant cela, je pus voir Leigli qui nous attendait devant l’entrée de la petite place. Il me salua en me demandant de prendre une écharpe qui correspondra à mon métier. « Bonjour Leigli. Ravie de te revoir après tout ce temps. Mais va falloir que tu m’expliques pourquoi tu t’es placés dans les montagnes… Je n’aime pas le froid et le vent glacial… BOUHHHHHH !! Je te taquine Leigli ! » Je lui souris avant d’exploser de rire, puis une fois calmée, je décidais de prendre mon écharpe qui représentait mon métier : La chasse. Je lui donnais un dernier sourire avant d’aller vers les petites tables qui n’attendaient que moi !! J’avais une faim de loup, comme d’habitude, je commençais à prendre de la nourriture en attendant les autres membres.




Création de la Guilde Marchande DnmHY9t
Revenir en haut Aller en bas
Utop Libert
Personnage décédé

Personnage décédé
Utop Libert

Messages : 1582
Expérience : 1574
Masculin Âge RP : 27

Politique : 53
Métier : Chasseur - Expert
Titres:

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
Création de la Guilde Marchande 64453510895/895Création de la Guilde Marchande 242396barresante02  (895/895)
Vitesse: 627
Dégâts: 939

Création de la Guilde Marchande Empty
MessageSujet: Re: Création de la Guilde Marchande   Création de la Guilde Marchande EmptyVen 30 Déc 2016 - 15:17
Séparation du contenu
Utop était sur la route pour Kastalinn quand un petit gringalet vint se tenir à côté de Reaper. Il était tout essoufflé et tenait des tas de papiers en main.

"Monsieur Libert, c'est bien ça ?"

Il lui tendait une lettre qu'il lui arracha des mains sans un mot, avec un regard méprisant. Qui pouvait bien vouloir exercer un tel métier ? Des pigeons le faisaient déjà ! Il ouvrit l'enveloppe et commença la lecture. Il y avait là tout un tas de mots et de phrases compliqués, ce qui aida Utop à savoir que l'expéditeur était l'Hérétique. Il parlait du lancement de sa guilde marchande.
Il en avait déjà parlé à l'assassin qui y avait trouvé un intérêt dès le moment ou l'Hérétique avait parlé de richesses et de cadeau. Le cadeau d'Utop serait une arme fortement utile : une griffe. Avec ça il pourrait égorger facilement les bandits et autres imbéciles croisés sur son chemin comme cette foutue Hybridelfe ! Un autre papier se joignait à l'invitation, et celui-ci retira le sourire d'Utop ... Un règlement ? Merde ! Il n'avait pas le droit de s'en prendre aux autres au sein de la guilde et se devait même de les respecter ? Mais quelle connerie ! Il était déjà trop tard pour se rétracter, il devait donc se plier à ces règles stupides ...

Il prit la route vers les Montagnes de Kanaan sur le dos de Reaper, son Sombral, accompagné de son fidèle corbeau Ankou. En chemin il tomba nez à nez avec ces foutus lapins bipèdes ! Il descendit de Reaper et  commença le combat, embrochant les Rabclaw avec les carreaux de son arbalète qu'il utilisait comme un couteau. Il en tua deux et les autres prirent la fuite. Il ramassa les deux petits cadavres et les mis sur le dos de Reaper. Bien que ce ne soit pas fameux, il n'allait tout de même pas gâcher de la viande !

Il arriva enfin au quartier général de la guilde. Il attacha Reaper dans l'écurie et entra dans le hall près duquel se trouvait l'Hérétique.  Il s'avança et pris une écharpe rouge ...

"T'as pas plutôt des foulards ? puis soulevant les Rabclaws dégoulinants de sang J'ai ramené à bouffer !"

Il entra avec ses bottes boueuses et ses lapins ensanglantés et alla s’asseoir à une table pour dépecer ses bêtes avec un couteau emprunté.




Venez boire un coup à LA TAVERNE et n'oubliez pas de VOTER pour Duralas !
Revenir en haut Aller en bas
Amaryelle Chal'di
Guérisseuse

Amaryelle Chal'di

Messages : 161
Expérience : 992
Féminin Âge RP : 103 ans

Politique : 21
Métier : Sculpteur - Apprenti (50)
Titres:

( G.O.L.E.M +360, 150, v+290, contre-coup de 80)

Stats & équipements
Vitalité:
Création de la Guilde Marchande 644535101590/1590Création de la Guilde Marchande 242396barresante02  (1590/1590)
Vitesse: 297
Dégâts: 322

Création de la Guilde Marchande Empty
MessageSujet: Re: Création de la Guilde Marchande   Création de la Guilde Marchande EmptyMer 4 Jan 2017 - 16:29
Séparation du contenu
Amaryelle avait quitté ses deux compagnons après des semaines de voyage. La route avait été longue depuis Ishtar mais elle était bien contente d'être revenue sur Kastalinn. Sans savoir expliquer pourquoi c'était la ville qu'elle avait le mieux apprécier depuis qu'elle était partie de son village. Le nord était beaucoup plus accueillant lui semblait-il. S'occupant ici et là, elle n'avait pas vu les dernières semaines s'écouler.

"Madame ? Vous êtes Madame Chal'di ?"

L'elfe se tourna vers le jeune garçon. Elle acquiesça et attrapa le papier qu'elle ouvrit et lu aussitôt. C'était une invitation officiel. Leigli leur avait parler à elle et Anaya. Il avait dans l'idée de créer une guilde marchande mais n'était pas entré dans les détails, tout lui semblait encore flou. Elle relut la lettre, puis le règlement. Elle n'était pas contre mais la jeune femme avait quelques réserves. Il l'invitait donc à le rejoindre.

Est ce qu'il y avait du monde ? Anaya serait là ? Qui avait croisé la route de l'homme au long cheveux blanc ? Elle décida de se mettre en route et prit grand soin d'être discrète. Quand elle arriva devant la batisse, elle fut trés surprise mais plus encore par le sang qui semblait indiquer le chemin. Quelqu'un c'était blessé ? Pressant le pas, elle pénétra dans la maison sans réellement prendre le temps de l'apprécier.

Arrivée devant un Leigli serein, elle fronça des sourcils. Il n'avait pas la moindre trace de panique. Elle en conclu assez rapidement qu'elle s'était trompée et que personne n'était blessé. Elle hocha de la tête avec un sourire à la fin de ses paroles. Elle était contente de le voir en bonne forme. Elle fronça à nouveau des sourcils en voyant le marron de l'écharpe. Ce n'était pas une de ses couleurs favorites mais elle la prit et l'installa.

Aprés un dernier sourire et une petit tape amical sur son bras, elle jeta son regard vers les deux personnes qui étaient déjà là. Elle sourit en reconnaissant Anaya mais se figea. Lui ? Ici ? Elle recula d'un pas mais elle prit sur elle et alla rejoindre plutôt l'abyssal. Si elle n'appréciait pas du tout Utop, elle pouvait tout à fait faire comme si il n'était pas là...
Revenir en haut Aller en bas
Axe
Maîtresse d'armes

Axe

Messages : 905
Expérience : 3987
Féminin Âge RP : 18

Politique : 197
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Titres:

(Manticore d'Axe +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Création de la Guilde Marchande 644535102434/2434Création de la Guilde Marchande 242396barresante02  (2434/2434)
Vitesse: 694
Dégâts: 3284

Création de la Guilde Marchande Empty
MessageSujet: Re: Création de la Guilde Marchande   Création de la Guilde Marchande EmptyMer 4 Jan 2017 - 20:10
Séparation du contenu
...Axe fit signe à sa monture de s’arrêter. Le lion géant s’exécuta et gronda quand la jeune fille flatta son épaisse crinière avec un petit sourire satisfait. C’était assurément le plus bel achat qu’elle ait fait ces derniers temps ; la magnifique bête lui avait été cédée à un prix dérisoire à l’Hôtel de vente, et lui avait été plus qu’utile pour atteindre le lieu de rendez-vous qui lui avait été indiqué. Partie d’Isthar, elle avait traversé les terres désolées et en avait profité pour rencontrer la Congrégation de l’Ombre ; elle en faisait désormais partie. Une halte à Stellaraë lui avait permis de se procurer une monture et un équipement décent, suite à laquelle Axe avait décidé de remonter tout droit vers Kastallin. Là-bas, sa cape s’était retrouvée bordée de motifs argentés, brodés par un artisan tailleur à la demande de la jeune fille. Son uniforme ne l’empêcherait pas de rester neutre.

...Le jeune homme à l’origine du rendez-vous se tenait à présent devant elle, devant l’entrée de ce qui devait être un grand réseau de galeries s’enfonçant dans les entrailles de la montagne. Elle le toisa du haut de son grand fauve, agréablement impressionnée ; il savait soigner ses accueils. Ses deux familiers à ses côtés, une lance plantée à quelques pas de lui, tout cela avait quelque chose de terriblement théâtral. Leigli Delnoch…Elle aurait été ravie de le rencontrer pour la première fois dans ces conditions, mais leurs idéaux respectifs en avaient voulu autrement.
..Elle descendit de son lion et s’avança vers le fondateur de la guilde quand celui-ci lui souhaita la bienvenue, le remercia et s’enfonça dans le bâtiment. Comme indiqué, Axe se saisit d’une écharpe rouge et fit jouer un peu le tissu entre ses doigts, sentant son sourire s’épanouir de seconde en seconde ; tout ceci était décidément très à son goût. Quant fauve géant, il se coucha à l’entrée à la manière d’un sphinx en attendant son retour, le regard braqué vers le beau cerf qui paissait tranquillement à quelques enjambées de là. Elle continua son chemin en direction d’une salle d’où elle pouvait sentir émaner le fumet d’un véritable banquet, passant l’écharpe à son épaule avec un brin de fierté, et entra.
..Trois personnes étaient déjà présentes, arborant la même écharpe que la jeune fille. Une elfe dont elle ne pouvait distinguer les traits, à cause de la semi-pénombre que les torches et les bougies ne dissipaient pas entièrement, une abyssale et un humain. Ils portaient tous deux une écharpe rouge ; seule l’elfe arborait un beau marron à son épaule. Deux autres chasseurs et une sculpteuse, donc. La jeune fille reconnut les attributs de la congrégation sur le second et lui fit un rapide signe de tête ; elle savait que les membres de la guilde étaient censés rester neutres vis à vis à de leur faction, mais reconnaître un compagnon d’arme se révélait réconfortant, surtout après les évènements récents. Peut-être l’avait-elle aperçu à ses côtés lors de la bataille ? Elle ne se souvenait plus, la plupart des visages s’étaient noyés dans le chaos du gigantesque affrontement. En avançant, Axe put distinguer un peu mieux à quoi ressemblait l’elfe. Elle se raidit en apercevant son visage ; c’était un des rares qui lui étaient restés en tête…il ne lui restait plus qu’à espérer que la guérisseuse ne soit pas trop rancunière. La lycanthope gratifia tout de même les deux femmes d’un sourire et alla s’asseoir dans un des fauteuils qui entouraient la table. L’ambiance du lieu lui rappelait la nuit durant laquelle elle avait eu la… « chance » de pouvoir accéder à tout ceci. Comment ne pas se souvenir ?

...L’animation de la taverne était décuplée par le froid à l’extérieur. Les ivrognes se battaient sous l’emprise des bouteilles entières d’alcool qu’ils engloutissaient pour lutter contre la température glaciale. Axe sirotait un vin chaud au fond de la salle, et regardait les hommes s’entre-déchirer avec un amusement bienveillant. Elle adorait ces joutes alcoolisées ; elles rassemblaient noblions venus s’acoquiner avec le peuple, gardes censés surveiller lesdits noblions avant de les oublier suite à quelques pintes, et pauvres artisans fuyant le froid Kastallinois. Douce et ironique vision…
..Une femme avait roulé jusqu’au pieds d’Axe, bien amochée et passablement éméchée, elle aussi. Une lettre dépassait des plis de ses habits, attirant le regard de la jeune fille comme un aimant. Avant que ses adversaires ne la remettent debout, Axe avait saisi la lettre et glissé une piécette dans la poche de la pauvre femme avec un clin d’œil moqueur. La jeune fille avait par la suite découvert que contenu de la lettre valait bien plus qu’une pièce d’or. Elle qui cherchait à l’époque de quoi garnir sa bourse…

...Une odeur de sang interrompit Axe dans ses réflexions. Elle leva les yeux pour découvrir l’humain en train dépouiller un cadavre de petit hybride, du même genre que celui de Baldorheim, dieu savait pourquoi. Elle le regarda faire avec un peu de curiosité, notant que répandre du sang et de la boue partout n’avait pas l’air de déranger le mercenaire. Le plic-plic du sang qui gouttait sur le sol vint agacer ses oreilles et devint vite exaspérant, mais la lycanthrope se concentra sur les mets pour ne pas indisposer l’humain dans sa tâche ; il était inutile de créer – ou d’accentuer, vu la mine que tiraient certains - des tensions qui n’auraient rien apporté à la situation…au contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Leigli Delnoch
Habitué(e) du pays

Habitué(e) du pays
Leigli Delnoch

Messages : 299
Expérience : 1263
Masculin Âge RP : 23

Politique : 04
Métier : Bûcheron - Novice (10)
Titres:

(Cernunnos, Cerf royal de Leigli +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
Création de la Guilde Marchande 644535101665/1665Création de la Guilde Marchande 242396barresante02  (1665/1665)
Vitesse: 299
Dégâts: 354

Création de la Guilde Marchande Empty
MessageSujet: Re: Création de la Guilde Marchande   Création de la Guilde Marchande EmptyDim 29 Jan 2017 - 16:25
Séparation du contenu
Leigli accueillit amicalement chacun des membres fondateurs arrivés. Tout d'abord, l'Abyssale était arrivée, saluant et riant avec l'Albus. La revoir lui faisait du bien, et sa sympathie lui avait manqué. Leigli la pria de profiter du banquet, car c'était là sa fonction principale. Arriva ensuite Utop Libert, l'assassin de la Congrégation de l'Ombre. Leigli lui sourit, mais déclina sa demande. C'était une écharpe, et non des foulards. Leigli ne broncha pas à la vue des Rabclaws décédés. C'était du Utop tout craché ça... Venir avec des cadavres. Leigli lui réservait une petite surprise, conservant un léger sourire en coin. Enfin, Leigli put apercevoir Amaryelle sur le chemin. Un large sourire éclaircit son visage à la vue de la première personne qu'il avait rencontré sur Dùralas. Saluant avec affection la demoiselle, il pencha la tête, la gratifiant d'un sourire en réponse à la tape sur son bras. La grâce de cette elfe restait malgré toute apparence l'une des plus belles choses qu'il avait pu voir en ce monde. Cet étrange monde... Finalement, l'élément sur lequel doutait Leigli arriva. La dénommée Axe. La chipie qui était parvenu à spolier à Raphaëlle l'invitation à la guilde. Sur un lion géant trônait la demoiselle. Une jeune fille, une très jeune fille. Leigli fronça alors les sourcils. La jeune fille d'Ishtar... Était ce elle ? Était elle la gamine courant sur le champ de bataille du port d'Ishtar ? Au fur et à mesure qu'elle approchait, les doutes de Leigli s'éclipsaient. C'était elle. Il s'efforça de réprimer son étonnement. Objectivement, c'était une bonne chose. La gamine descendit de sa monture, et conserva une expression neutre et silencieuse en saluant l'Albus tandis que le lion restait assis à l'entrée. Il laissa Axe prendre une écharpe, et il soupira doucement. Ils étaient tous là. Il était temps de commencer. Leigli éleva sa main droite au niveau du torse, courbant les doigts vers l'intérieur afin de mimer un réceptacle. L'air crépita en silence sur sa paume, et les cadavres de Rabclaws s'envolèrent avec rapidité des mains d'Utop. Le sang répandu par celui ci s'envola également, rejoignant les cadavres flottants. Ceux ci se déplacèrent lentement vers le lion, avant de se déposer lentement juste devant son museau, au sol. Leigli quitta alors sa place, et rejoignit son cerf, Morrigan toujours sur son épaule à toiser les nouveaux venus en silence. Quelques instants, il observa les relations premières des différents personnages. Anaya, heureuse de voir à nouveau Amaryelle, semblait curieuse vis à vis des autres. Aucune tension n'émanait d'elle. Utop, quant à lui, détestait les créatures magiques. Comment réagirait il devant tout cela ? Une elfe lycanthrope, une Abyssale, un Albus et... Leigli plissa les yeux. Qu'était elle ? Il jeta un regard avec Cernunnos, et celui ci arrêta immédiatement de manger l'herbe à ses pieds, fixant à son tour la petite fille. Quelques secondes plus tard, il finit par retourner à son repas en silence. Leigli sourit. Effectivement, c'était intéressant... Donc deux lycanthropes. Utop était le seul humain. Leigli jeta un regard à sa lance, à portée de main. Il espérait ne pas avoir à s'en servir. Il se savait capable de neutraliser l'assassin sans grand mal, mais les tensions occasionnées ensuite n'étaient pas désirables. Espérons que cet homme calmerait ses craintes. Amaryelle, quant à elle, avait salué avec un sourire Anaya, et s'était figée une demi-seconde à la vue d'Utop. Leigli plissa à nouveau les yeux. Ce temps de réaction n'était pas anodin, et encore moins négligeable. Quelque chose avait bloqué la jeune Elfe, mais quoi ? Il nota qu'il devait surveiller cette relation avec beaucoup d'intérêt. Quant à la gamine lycanthrope, un seul regard à son activité permit à Leigli de saisir sa gêne. Elle semblait heureuse de voir un autre assassin, mais semblait mal vis à vis d'Amaryelle, son ancienne ennemie à la guerre. S'étaient elles rencontrées ? Sans aucun doute aux vues de cette fille.



Leigli ferma quelques secondes les yeux. L'avenir devait être indépendant du passé désormais. Il inspira doucement, et se détourna des tables, s'approchant de l'estrade surplombant la petite place. Il était temps. Grimpant avec souplesse les planches sur-élevées, Leigli se retrouva sur l'estrade. Il repoussa ses longues mèches blanches en arrière, fixant avec intérêt les membres au banquet. Il devait commencer. Morrigan piailla doucement, et Cernunnos se redressa alors dans toute sa splendeur, ses bois gigantesques imposant sur la scène. Il poussa un puissant bramement, couvrant les discussions des protagonistes. Une fois le silence revenu, Cernunnos ferma les mâchoires et fixa en silence l'assemblée. C'est alors que Leigli prit la parole.



« Bien, de nouveau, bienvenue à vous tous. Si ce n'est l'exception présente ici, nous nous sommes tous déjà rencontrés. Laissez moi donc faire les présentations sommaires. Voici Amaryelle Chal'di, sculptrice depuis de longues semaines, et amie de plus récente date. Voici ensuite Anaya Luzissa, Abyssale revenue sur terre il y a peu, chasseuse dans ses heures perdues. Je vous présente ensuite Axe, la petite fille au beau milieu de vous. Voici la seule personne que je n'ai jamais rencontrée, et elle s'introduira d'elle même une fois la présentation terminée. Bienvenue à toi, demoiselle. Et enfin, le plus malpoli de vous tous, Utop Libert, compagnon d'armes. Tu aurais ramené du saucisson je t'aurais sans doute épargné ce tour de passe-passe, mais j'ai travaillé sur cette place, évite de la tâcher pour l'instant mon vieux. D'autant que ce sera votre lieu de travail pour ce grand projet. Comme vous pouvez le voir, vous êtes pour la plupart des chasseurs. N'ayez crainte, la guilde est amenée à évoluer, et votre appartenance à ce corps de métier va nous aider. Cependant, au delà de ces quelques détails, je réclame à chacun de vous un calme exemplaire. Les temps sont durs et pleins de tensions en cette période de trouble. Nos factions respectives sont en guerre, et chacun d'entre nous, excepté Anaya, a participé de son plein gré à la guerre de Nadsuhydr. J'exige que la neutralité de chacun soit prônée au delà des mépris politiques. En effet, Amaryelle appartient à la Garde Zéphyr, Utop et Axe appartiennent à la Congrégation de l'Ombre, et j'appartiens à la Garde. Rompons nos serments une fois dans cette guilde. Je devrais vous tuer tous les deux, si je suivais bêtement mes serments, et Amaryelle également, puisque nos deux factions sont amies. Cependant, ce lieu n'est pas un lieu politique. Nous sommes ici dans un projet commun, non militaire, et purement économique. Je vous propose, aujourd'hui et ici, de changer la face économique du pays, et je vous propose une nouvelle vision des choses dans laquelle nous influençons à notre manière ce monde qui est désormais le nôtre. Dans votre intérêt, ne vous combattez pas. Je discerne en chacun de vous des tensions compréhensibles. Utop, pour te rappeler, tu m'as tiré dessus avec l'arbalète que je t'ai confectionné durant la guerre. Je ne t'en veux pas, et je demande à chacun d'entre vous une abstraction et une sagesse nécessaire pour nos intérêts. La Guilde Marchande n'est pas amenée à prendre de position politique en ce monde, mais elle a vocation à atteindre une importance non négligeable. Maintenant que j'ai été clair à ce propos, je vais sans doute vous surprendre. Mais j'ai souvent eu, dans ma vie, à faire des discours, et je n'ai jamais apprécié produire un monologue. Aussi, avant de commencer une quelconque présentation, je vais vous demander à chacun deux questions sur la guilde. Concertez vous si vous en ressentez le besoin. En réalité... Voyez cela comme un jeu. Vous êtes quatre, et vous avez le droit à huit questions à me poser. Mettez vous d'accords, et je répondrais à chacune d'entre elle. Essayez de m'arracher un maximum d'informations, car c'est ainsi que vous serez amenés à travailler. Oh, j'oubliais... Si vous ne réussissez pas ce petit test, les cadeaux promis ne seront pas offerts. Je dispose des richesses de la guilde à ma guise, et j'aime que mes réclamations soient respectées. A vous de jouer, compagnons ! »




Création de la Guilde Marchande 16111111
Revenir en haut Aller en bas
Anaya Luzissa
L'essence du Vide

Anaya Luzissa

Messages : 136
Expérience : 750
Féminin Âge RP : 22 ans

Politique : 01
Métier : Chasseuse - Apprentie
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Création de la Guilde Marchande 64453510566/566Création de la Guilde Marchande 242396barresante02  (566/566)
Vitesse: 117
Dégâts: 453

Création de la Guilde Marchande Empty
MessageSujet: Re: Création de la Guilde Marchande   Création de la Guilde Marchande EmptyLun 30 Jan 2017 - 14:09
Séparation du contenu
J'étais la première arrivée dans la réception de la création de la nouvelle guilde, mais j'avais tant de questions à lui poser et j'avais tant envie de connaitre les autres personnes viendront ici aujourd'hui. J'étais tellement excitée que je n'arrêtais pas de manger tout ce que je trouvais sur les tables, et je n'arrivais pas à tenir en place. Je me demandais qui j'allais voir aujourd'hui dans cette pièce, mais je ne devais pas être surprise par de nouvelles têtes. Je m'étais dit que je devais me créer des liens, et rencontrer de nouvelles personnes pour ne plus être seule dans ce monde. Je devais positiver dans tous les cas, je devais sourire, même si je ne le savais pas le faire. Je devais me détendre et être moi même dans ce genre de moment. La deuxième personne a arrivé dans la grande salle était un homme, un homme dont l'aura et son regard me faisait peur. Fallait mieux que je ne m'approche pas de cette personne, elle pourra me mettre dans un état pitoyable devant les autres personnes. J'avais l'habitude de bien aimer à me frotter à ce genre de personne impitoyable, pour leur prouver que je n'avais pas peur d'eux et que j'étais une femme forte.

Cependant, je devais rester à ma place pour l'instant et ne pas déshonorer Leigli. Mais j'avais une envie d'aller taper la conversation malpolie, avec du sang partout sur ces affaires et avec des cadavres morts sur lui. Oh mon dieu ! J'avais bien envie de lui foutre une bonne correction sur son comportement en société. " Heureusement que je suis plus intelligente que cet homme, mon dieu merci pour m'avoir doté d'un tel comportement ..." Puis, une autre personne entra à son tour dans la grande pièce. Cependant, quelque chose la terrifia et la figea sur place alors que je lui lançais de grands mouvements de bras pour qu'elle vienne me voir. Son visage s'était transformé en voyant l'homme malpolie. Ah, mince ! Ce n'était pas bon signe ce genre de tension entre deux personnes. Étaient-ils amant ? Ou bien ennemi ? Oh ou frère et sœur ? Je chassais ce genre de pensée avant de m'approcher de la jeune femme :" Bien le bonjour Amaryelle, j'espère que vous avez fait bonne route pour venir ici ! Ravie de vous revoir en ce jour... J'espère que vous allez bien ..., ai-je dit en tournant la tête vers l'homme en question."

Puis, la dernière personne arriva dans la pièce. Une jeune femme simple mais belle. Elle semblait reconnaitre l'homme malpoli et lui fit un signe... Ah déjà, cela n'allait pas me plaire ce genre de chose entre nous. J'allais poser une question à Amaryelle, mais Leigli commença son discours qui n'allait pas forcément me plaire à tous les coups. Il nous présenta chacun notre tour :" Oye de retour sur terre ? J'étais toujours sur Terre, juste que je ne veux pas repartir dans l'océan ..." Je lui lâchais un grognement. Leigli avait été clair qu'ils n'auraient pas de conflit entre nous, même si nous étions dans des factions différentes et avec des points de vue différents. Pour moi, cela allait être compliqué de nous entendre sur certains points. Il continua de nous parler tranquillement pour nous dire, que ce serait uniquement quelque chose d'économique et non militaire. Ça cela me plaisait beaucoup !

Puis, il nous donna de lui poser deux questions concernant la guilde. Qu'est que cela voulait dire ? Je me retournais vers la jeune femme, vers Amaryelle..." T'en penses quoi sincèrement ? Bon allez je me lance y a une question que je voudrais te poser depuis longtemps... Leigli, pourquoi avoir réalisé un tel projet ? Qu'est qui t'a donné envie de batir une telle chose? Je me suis toujours demandée la nature de ton projet, qu'elle est cette volonté qui t'a donné envie de construire une guilde économique. Il y a bien quelque chose dans ton passé, dans ton existence qui t'a donné envie de réaliser un tel projet. J'aimerais beaucoup savoir, le commencement de ton projet, la grain de cette construction..." Je lui souris, peut être que c'était une question simple, mais le fait de connaitre comment cela a commencé dans sa tête, pourrait me faire comprendre à quelque point ce projet lui tient à coeur par dessus tout.




Création de la Guilde Marchande DnmHY9t
Revenir en haut Aller en bas
Utop Libert
Personnage décédé

Personnage décédé
Utop Libert

Messages : 1582
Expérience : 1574
Masculin Âge RP : 27

Politique : 53
Métier : Chasseur - Expert
Titres:

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
Création de la Guilde Marchande 64453510895/895Création de la Guilde Marchande 242396barresante02  (895/895)
Vitesse: 627
Dégâts: 939

Création de la Guilde Marchande Empty
MessageSujet: Re: Création de la Guilde Marchande   Création de la Guilde Marchande EmptyLun 30 Jan 2017 - 14:53
Séparation du contenu
Depuis son arrivée dans le Quartier Général de la Guilde, Utop ne semblait prêter attention à personne. En fait, il n'en avait rien à faire des autres. A ce moment là, tout ce qui l’intéressait était le dépeçage de ses Rabclaws. Il commença donc à ouvrir les lapins et à les vider sur la table, mettant toujours plus de sang autour de lui. Ne voulant pas trop salir la table, l'homme jeta les tripes, les viscères et les organes de ses proies sur le sol. Il garda quelques morceaux de côté pour Ankou qui attendait bien sagement sur son épaule. Puis, quand l'assassin lui tendit son dû, l'oiseau avala le tout goulûment comme si il n'avait pas mangé depuis des jours. Cela étonnait toujours Utop, mais ce piaf était vraiment un goinfre !

Soudain, les Rabclaws s'envolèrent, échappant aux mains d'Utop.

" Mais c'est quoi cette connerie ? "

Utop se leva brusquement, grimpant sur la table les mains en l'air pour tenter de récupérer ses proies. Mais celles-ci volaient en direction de la porte. Il courrait pour les rattraper, mais sa viande tomba face à un imposant lion. Qu'est ce que ce truc faisait là ? Il essaya tout de même d'approcher pour en récupérer au moins un, mais la bête rugit.

" Sale bête ! Je te trouerai la peau ! "

Il retourna à sa table pour aller chercher son arbalète et c'est là qu'il se rendit compte que des gens étaient arrivés. Il remarqua aussi que l'Hérétique était la cause de la disparition de ses lapins. Enfoiré ! Pourquoi avait-il fait ça ? Utop retourna silencieusement à sa table, lançant un dernier regard noir vers son hôte. Les autres personnes étaient deux femmes et une gamine. Il eut un doute en voyant la gamine, était-ce la nouvelle recrue de la CO ? Surement. Il n'en avait rien à battre. Parmi les deux femmes restantes, il resta bloqué un instant. Cette blonde là bas, la connaissait-il ? Pas possible ! C'était elle !

" Toi la blonde ! Ne m'approche pas sale monstre ! "

Il courut vers son arbalète, la saisit et commença à viser l'HybridElfe.

" Toi ! Je t'ai traqué des jours durant après notre rencontre ! "

L'Hérétique commença à parler. Cette sale Elfe blonde avait bien de la chance de ne pas l'avoir croisé dehors. Il y aurait eut un membre fondateur de moins à ce banquet. L'Albus demanda à tout le monde de mettre son avis politique de côté. Entre Utop et Amaryelle, il y avait bien plus que des tensions politiques. Elle avait essayé de le bouffer cette sauvage !

Il baissa son arbalète quand il entendit parlé de cadeau. Pour l'obtenir il devait poser deux questions. Il y avait plein de question qui lui trottaient dans la tête.Pourquoi on lui avait prit sa bouffe ? Pouvait-il casser les dents de l'Elfe pour être sûr qu'elle n'essaye plus de le manger ? Mais il préféra essayer de se concentrer sur ses intérêts. Il pourrait très bien s'occuper de l'HybridElfe plus tard.

" Quel intérêt j'ai à travailler pour toi ? J'ai toujours vendu mes butins de chasses à Kastalinn à bon prix. De plus ke risquais pas de me faire bouffer les soirs de pleine lune ! "

L'assassin était à cran. Il avait du mal à garder le peu de calme qu'il avait. Il serrait son arbalète dans ses mains, ne sachant pas si il pouvait faire confiance à l'assemblée. A par cette gamine, personne n'était de son camps. De plus cette petite fille pouvait très bien avoir été corrompue par les autres, à cet age là, on était facilement influençable. De plus, les montagnes où ils se trouvaient étaient isolées de tout. Pourquoi établir un QG de guilde marchande ici ? C'est cette question qu'il poserait à l'Hérétique.

" Pourquoi on est si loin de tout ? Nous sommes des marchands mais je vois mal quelqu'un venir chercher quelque chose ici, risquant à chaque pas de se faire attaquer par des bandits, des bêtes sauvages ou des Loups Garous ! "

Suite à ça il fixa Amaryelle. Son regard faisait apparaître toute sa haine. Sous son foulard, il serrait les dents. Puis il remit son arbalète dans son dos et alla s'adosser à un mur, attendant de voir ce que les autres allaient faire.




Venez boire un coup à LA TAVERNE et n'oubliez pas de VOTER pour Duralas !
Revenir en haut Aller en bas
Amaryelle Chal'di
Guérisseuse

Amaryelle Chal'di

Messages : 161
Expérience : 992
Féminin Âge RP : 103 ans

Politique : 21
Métier : Sculpteur - Apprenti (50)
Titres:

( G.O.L.E.M +360, 150, v+290, contre-coup de 80)

Stats & équipements
Vitalité:
Création de la Guilde Marchande 644535101590/1590Création de la Guilde Marchande 242396barresante02  (1590/1590)
Vitesse: 297
Dégâts: 322

Création de la Guilde Marchande Empty
MessageSujet: Re: Création de la Guilde Marchande   Création de la Guilde Marchande EmptyMar 31 Jan 2017 - 0:14
Séparation du contenu

Amaryelle s'était avancé jusqu'à Anaya. Elle était ravie de la revoir mais la présence de l'humain lui déplaisait fortement. Pourquoi il était là ? Pourquoi Leigli avait ce genre de type en ami ? Elle serra les dents mais reporta son attention sur la jeune Abyssal. C'était agréable au moins de la revoir ici. Elle hocha de la tête avec un sourire.

"Oui plutôt sans encombre, mais on aurait peut-être du venir ensemble, quoi que ce ne serait peut-être pas aussi discret..."

A peine avait-elle fini ces mots qu'une jeune, trés jeune fille arriva, elle semblait plus familière de l'humain et l'elfe eut la désagréable sensation de déjà vu, déjà ressentit. C'était elle.... cette petite qui l'avait attaquer... elle qui l'avait planter durant la guerre. A nouveau la mâchoire d'Amaryelle se serrait. C'était une blague n'est-ce pas ? Est ce qu'au moins Leigli savait ce qu'il faisait ? Les deux personnes devant elle, l'homme et la fille, faisaient parti sans aucun doute des personnes qu'elle aimait le moins sur Duralas. Et c'était faiblement exprimer. Elle ne desserrait pas les dents quand l'Albus revint vers eux et prit la parole, coupant ainsi la dispute qui aurait pu s'installer entre l'humain et elle.

Il prit le temps de faire les présentations, c'était juste pour sa part. Elle hochait de la tête en silence mais quand il parla de... Utop, l'elfe sentait que sa colère l'envahissait. Il savait qu'elle n'était pas Elfe. Il savait qu'elle avait du loup en elle, et il était son ennemie. Leigli continuait son monologue d'introduction, il semblait insister sur des points qu'il devait sans doute pensé simple à surmonter. Pas une seconde Amaryelle ne chercha à le couper. Les sourcils froncés, elle voulait savoir où il voulait en venir. Puis il parla de son test, de ses questions... Pourquoi faire un test ? Pour prouver leur bonne fois et leur investissement ? Si elle n'avait pas été investit, sans doute n'aurait-elle pas souhaiter alimenter la guilde en achetant presque d'avance un équipement non ?

Elle ne comprenait pas trop pourquoi il mettait cela en jeu. Il devait avoir ses raisons mais c'était vraiment étonnant. Quand Anaya lui posa la question, l'elfe haussa des épaules. Honnêtement, ça n'allait pas être simple du tout. Honnêtement, elle avait envie d'aller secouer Leigli pour lui montrer qu'il avait devant lui un fou et une meurtrière. Comment pouvait-il leur faire confiance alors qu'ils avaient été si prompte à tenter de le tuer ? Certes c'était économique mais tout de même. Elle écouta Anaya parler, oui, le point de départ était une bonne chose... C'était toujours bon de savoir où avait commencer les choses pour voir tout le travail fourni pour arriver au résultat d'aujourd'hui.

Puis ce fut le fou qui parla. Sa première question arracha un sourire à l'elfe, si égoïste. Amaryelle ne savait pas tout sur la guilde, elle ne savait pas même si elle en savait plus que les autres, mais faire partie des premiers membres indiquaient bien que l'on ne travaillait pas forcément pour lui mais avec lui. Certes il en était le dirigeant mais comme bien souvent seul on arrivait à rien. Quand par contre il se mit à parler de lycan, la jeune femme se tendit. Personne ici ne savait, il fallait pas qu'il en parle... Peut-être qu'avec de la chance cela passerait inaperçu. Elle prit une grande inspiration aussi discrète que possible et décida de ne pas prendre en compte ce que ce type disait. Le mieux pour ne pas déclencher sa colère était de simplement l'ignorer.

Rapidement, elle fit les comptes, si l'on avait le droit de se concerter c'est qu'il ne fallait pas lancer de question à tord et à travers et choisir les bonnes. Ce qui était dommage c'est que cela ressemblait fortement à un cours. Mais peut-être que c'était comme ça d'où il venait ? Non là c'était pas réellement la pertinence des questions qui inquiétait l'elfe, mais bel et bien l'humain. Il était clairement dit qu'il fallait voir entre eux pour poser les huit questions pour lui soutirer des informations. Elle fixa les autres membres les uns après les autres. Anaya... Utop... Axe, la fillette... et Leigli. Elle soupira. Pas par dépits, ou intérêt rapetissant. Non, elle soupirait parce qu'Aujourd'hui, elle allait avoir grand mal de passer au dessus de son ressentit profond.

"Bon, je pense qu'on est tous plus ou moins d'accord pour travailler ensemble pour le bien commun. Je dis plus ou moins parce que même moi je n'ai pas envie de travailler avec eux, mais s'ils sont ici c'est qu'ils sont censé apporter quelques choses de positif... Je ne sais pas encore quoi."

Elle se tut un court instant. Amaryelle n'aimait pas parler en public, elle n'aimait pas être sur le devant de la scène mais elle n'aimait pas non plus rester sans participer à une discussion. Il y avait des enjeux.

"Leigli, tu nous demande de poser des questions, parce que tu préfères les échanges aux monologues. Mais là, tu ne nous offre pas l’occasion d'entamer un dialogue. Mais je pense maintenant te connaitre assez pour savoir comment tu fonctionnes sur certain point."

Elle fit à nouveau silence, pour elle, il voulait juste les faire parler, tester la température et voir comment allait démarrer son affaire. Mais surtout, en fonction des questions, c'est l’intérêt et le but de chacun qu'il pourrait percevoir.  Elle laissa plus de temps passer que la fois d'avant.

"Cependant, l'idée d'en connaitre l'origine me séduit. Oui, j'aimerais bien savoir comme Anaya, d'où t'es venue cette idée serait une réponse qui me plairait. Et la question qui me viendrait ensuite c'est pourquoi ? Pourquoi créer un système en parallèle de celui qui existe déjà et comme le disait..." Elle serra les dents quelques secondes. "Utop... Les prix sont acceptable à Kastalinn..."

Elle n'était pas tout à fait fixer sur ses questions, pour le moment elle n'en avait qu'une... et une demi. Elle laissa place aux autres, elle ne devait pas être la seule à prendre parole, sinon, elle tomberait dans un monologue et le rassemblement n'aurait aucun intérêt...
Revenir en haut Aller en bas
Axe
Maîtresse d'armes

Axe

Messages : 905
Expérience : 3987
Féminin Âge RP : 18

Politique : 197
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Titres:

(Manticore d'Axe +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Création de la Guilde Marchande 644535102434/2434Création de la Guilde Marchande 242396barresante02  (2434/2434)
Vitesse: 694
Dégâts: 3284

Création de la Guilde Marchande Empty
MessageSujet: Re: Création de la Guilde Marchande   Création de la Guilde Marchande EmptyMer 1 Fév 2017 - 11:27
Séparation du contenu
Axe sentit la tension monter dans l’air tout au long de l’attente, inquiète. La guerre avait fait ses ravages entre les individus, bien sûr, mais la manière dont le mercenaire lorgnait la belle elfe – et dont elle lui rendait ses regards – ne lui plaisait pas ; l'orage allait finir par éclater entre les deux. Elle remarqua avec une certaine déception, mais sans surprise, que certains regards assassins lui étaient adressés également. Un bien mauvais départ pour la cohésion entre les membres fondateurs. La jeune fille eut un soupir indifférent ; elle avait certes espéré plus, mais n’avait pas le droit de leur en vouloir. Finalement, elle se tourna vers l’abyssale, la seule dont l’attitude était restée neutre jusque-là.

Ainsi, c’est avec vous et les autres que je vais partager cette entreprise, dit-elle avec un sourire. Je suis Axe, et vous ?

Delnoch arriva enfin et fit décoller les rabclaws de l’assassin, pour les offrir au lion d’Axe, interrompant le début de conversation…amusant. Le mercenaire tenta de récupérer ses proies, mais rebroussa chemin face aux grondements du grand prédateur, sur la promesse de lui trouer la peau. Je te souhaite bonne chance, compagnon ! L’homme ne sembla se rendre compte de leur arrivée à tous qu’à son retour ; après être resté planté quelques secondes à les détailler, il se dirigea vers sa place, là où il avait laissé son arbalète, et s’en saisit. Axe s’apprêtait à l’en empêcher – il ne plaisantait pas quand il parlait de faire la peau à son lion, le bougre ! -, mais il pointa l’arme vers l’elfe blonde, et se mit à l’incendier de reproches. La lycanthrope fut tentée de la lui arracher, mais jugea qu’il ne pourrait que mal le prendre…et puis, ce qu’il racontait l’intéressait beaucoup. Un monstre, hm ?

Le cerf du Fondateur brama, sonnant le début du discours. Le mercenaire baissa son arbalète, tandis que le jeune homme entamait des présentations rapides ; Utop Libert, Amaryelle Chal’di, Anaya Luzissa. Fort bien. Elle tiqua quand il la qualifia de petite fille, mais ne lui en tint pas rigueur, se contentant de laisser son sourire se crisper un peu. Elle était jeune. Le reste du discours retint son attention, et la détendit progressivement ; le projet n’était pas entre les mains d’un fou ou d’un imbécile, mais d’un jeune homme réfléchi et ambitieux. En tout cas, ce fut l’image qu’il donna de lui.
Puis vint la conclusion. Axe eut un petit rire amusé en l’entendant, sa curiosité piquée au vif. Il avait gagné sa sympathie, mais pas sa confiance ; elle ne confierait pas son avenir en Dùralas à un homme qui jouait si aisément des mots - pas les yeux fermés, en tout cas. Une énigme, huit questions, deux chacun. Pourquoi pas ?

Elle plissa les yeux pendant que les questions des membres tombaient, sans cesser de fixer le jeune homme. L’abyssale commençait fort ; moins le fondateur-lui même aurait de secrets, mieux ils s’en porteraient tous. Libert fit preuve d'une grande lucidité ; sous ses airs d'enragés, il n'était pas stupide. Quant à l'elfe, elle semblait bien connaître Delnoch. Toutes les interrogations étaient pertinentes, et Axe commençait à comprendre pourquoi le choix du jeune homme s’était porté sur ces personnes en particulier. Malgré tout, elle ressentait une gêne ; le discours était pourtant on ne pouvait plus simple. Les présentations ; un rappel sur l’importance de leur…entente mutuelle… ; le jeu. Le test. Il fallait donc poser les bonnes questions, pour réussir le test et recevoir les équipements promis. Qu’est-ce qui n’allait pas ?

Soudain, Axe éclata franchement de rire. Non, décidément, elle ne ferait pour rien au monde confiance à ce Leigli Delnoch, mais elle devait lui reconnaître une grande habileté dans ses propos. Il n’était pas dit que le test portait sur les questions.

Mes chers, je crains pour notre équipement. Amaryelle, vous l’avez compris, nous sommes évalués sur notre comportement…notre Fondateur ne nous donnera rien qui ne nous permette de nous poignarder mutuellement dans le dos, j’en ai peur.

Axe se tourna vers le jeune homme, toujours souriante, mais les sourcils contractés par les propos de l’elfe.

Delnoch, j’imagine que vous savez ce que vous faîtes en nous réunissant ici. Mais vous n’ignorez pas que la guerre a laissé ses séquelles ; et pour le cas de Libert et Chal’di, il me semble que cela va plus loin encore. À l’image d’Amaryelle, je consens à travailler de concert avec mes compagnons, promit-elle. Évitez cependant de vous attendre à des miracles, du moins pas avant que les blessures aient eu le temps de se refermer.

La jeune fille se cala plus confortablement dans son siège et croisa les jambes.

Qui êtes-vous ? Voici ma première question. Je n’ai pas eu le plaisir de vous rencontrer autre part que sur un champ de bataille, aussi n’ai-je pu échanger avec vous que par lettre ; il me tarde de vous comprendre mieux, fondateur. Quant à la seconde…Axe s'adressa aux trois autres membres. Ce sera une des dernières, il me semble. Débattons-en, puisque c’est ainsi que nous fonctionnerons, désormais.

Axe avait toujours été neutre de pensées, peu lui importait le cours de telles ou telles choses ; mais la jeune fille voyait devant elle des représentants de deux extrêmes. Le contraste aurait certes été amusant pour toute personne extérieure au projet, mais en faire partie changeait bien des enjeux...sa confiance allait pour l'instant à Anaya, l'abyssale, dont le détachement rassurait petit à petit la lycanthrope.
Revenir en haut Aller en bas
Anaya Luzissa
L'essence du Vide

Anaya Luzissa

Messages : 136
Expérience : 750
Féminin Âge RP : 22 ans

Politique : 01
Métier : Chasseuse - Apprentie
Titres:


Stats & équipements
Vitalité:
Création de la Guilde Marchande 64453510566/566Création de la Guilde Marchande 242396barresante02  (566/566)
Vitesse: 117
Dégâts: 453

Création de la Guilde Marchande Empty
MessageSujet: Re: Création de la Guilde Marchande   Création de la Guilde Marchande EmptyJeu 2 Fév 2017 - 10:09
Séparation du contenu
J'avais posé la première question pour commencer ce petit jeu comme il nous l'avait dit, mais je me disais que c'était bien autre chose pour nous. Je n'étais pas la personne la plus intelligente dans la pièce, mais je savais distinguer certains signes qui ne me plaisait guère dans le monologue de Leigli. Je pris quand même au sérieux ce petit jeu où on posait des questions pour en tirer un maximum d'information sur la création de la nouvelle Guilde économique. J'avais posé cette question car j'étais curieuse de savoir comment il avait pu trouver une telle idée pour créer une guilde, quelle était sa volonté... Mais y avait une autre question qui me tillait l'esprit en même temps ... Quel était son but final avec cette nouvelle guilde ? Cependant, je ne voulais pas poser tout de suite cette question, car elle pourrait éveiller des soupçons sur mon intérêt à la guilde. Puis, l'assassin péta un câble car ce dernier car le lion avait mangé ses proies qu'il venait de chasser. Je ne pus laisser échapper un rire silencieux en le regardant s'énerver comme cela. Puis, il se retourna contre mon amie, en lui disant que cela fait des jours qu'il avait essayé de la traquer pour lui faire payer quelque chose... Mais quoi ? Je plissais des yeux car je n'étais pas contente de la manière dont il parlait à Amaryelle. C'était mon amie, et on ne touchait pas mes amis, ni les insulter ou leur cracher dessus ainsi. Cet homme commença sérieusement à m'énerver.

Alors que l'homme prit son point de vue sur la guilde et poser ses questions à la noix, je ne pus m'empêcher de m'approcher de lui vers le mur. Je lui donnais un beau sourire avant de lui saisir la mâchoire soudainement : " Ecoute moi bien, espèce d'assassin ... Je ne te permets pas de parler comme cela à mon amie. Certes que je ne la connais pas beaucoup, mais je tiens à elle, car elle est réellement la bonté incarnée dans notre futur guilde. Moi, je ne suis pas tendre, j'aime exploser mes sentiments, ce que je ressens. Alors je te conseille fortement d'arrêter d'insulter, de cracher, de la regarder ainsi. Ta haine, ta colère, tu te la mets où je pense. Si tu  n'es pas content de ce que tu peux avoir dans une guilde : un groupe, une cohésion social, un lien, des privilèges, alors je t'en prie, tu peux partir... Je ne supporterais pas voir mon amie, souffrir ou ne pas profiter de la future guilde à cause de toi !" Je serrais la mâchoire pour qu'il comprenne.

Puis, j'approchais mes lèvres de son oreille : "Car tu n'arrêtes pas, ce sera moi qui te traquerait comme un petit lapin..."  Je le regardais dans les yeux. Amaryelle avait posé ces questions après que j'ai lâché l'homme avec la capuche. La jeune femme, la petite fille nommé Axe, était en train de nous parler. Elle n'était pas bête du tout ... Je me retournais vers eux avec une expression neutre :" Quant à moi, je n'ai pas participé à la guerre, je ne suis pas ennemi avec vous. Je n'ai pas eu le temps de comprendre qu'il y avait eu une guerre, car je viens à peine d'être libre et je n'ai pas envie de me battre alors que je ne connaissais rien de ce monde. Vous pouvez me voir comme une personne neutre, mais qui prône des valeurs importantes. Axe, tu verras Leigli est une personne sage qui sait ce qu'il veut dans la vie et qu'il veut être. J'espère que tu l'apprécieras comme je l'apprécie. Je suis d'accord avec toi, on peut poser une question collective où elle aura beaucoup de valeurs, enfin, je te le laisse la liberté de le connaitre." Je haussais les épaules avant de revenir vers l'Elfe, qui semblait toujours en colère ou bien contrarié par la présence de cet homme. " D'accord, quel question voulez vous lui poser en dernier ?"




Création de la Guilde Marchande DnmHY9t
Revenir en haut Aller en bas
Utop Libert
Personnage décédé

Personnage décédé
Utop Libert

Messages : 1582
Expérience : 1574
Masculin Âge RP : 27

Politique : 53
Métier : Chasseur - Expert
Titres:

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
Création de la Guilde Marchande 64453510895/895Création de la Guilde Marchande 242396barresante02  (895/895)
Vitesse: 627
Dégâts: 939

Création de la Guilde Marchande Empty
MessageSujet: Re: Création de la Guilde Marchande   Création de la Guilde Marchande EmptyJeu 2 Fév 2017 - 21:44
Séparation du contenu
Utop écoutait vaguement les questions des autres. La gamine voulait qu'ils se concertent pour la dernière. Il ne voyait pas en quoi cela changerait quelque chose, mais il réfléchissait à une dernière question. Il avait du mal à se concentrer à la vue de l'elfe qui se tenait là au milieu de tous. Personne ne semblait la connaitre comme lui la connaissait ! C'était un monstre sanguinaire ! A tout moment elle pouvait péter un câble et se retourner contre les autres. A tout moment elle pouvait entrer dans une colère incontrôlable, tuant sans sentiment.

L'assassin était dos à un mur, essayant de se calmer pour obtenir son cadeau et son or. Il ferma les yeux et commença le travail de respiration que lui faisait faire son père adoptif. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas employé cette technique. D'habitude, pour se calmer il tuait, mais là, cela lui était impossible ! Il serait bien vite dépassé si il tentait quelque chose. Il sentit soudainement une pression sur sa mâchoire. La surprise était totale. Qu'est ce qui se passait ? Il ouvrit les yeux en même temps qu'il sursauta. Il le savait ! On lui avait tendu un piège ! La femme qui le tenait n'était pas celle qu'il pensait. Anaya ! Mais elle voulait quoi cette tarée ? Elle commença à lui parler sur un ton très peu appréciable. Comment osait-elle ? Comment osait-elle s'en prendre à lui ? Elle faisait ça pour soi disant " protéger son amie ". Utop était à la fois sur le cul et enragé. Elle lui glissa ensuite une menace à l'oreille avant de repartir vers les autres comme si de rien n'était.

La colère était si grande pour Utop que ses yeux paraissaient sortir de leurs orbites. LA TUER ! LA TUER ! Il n'avait que ça en tête ! La sale tarée ! Il n'avait pas le droit de la tuer, mais qu'est ce que cela pouvait bien lui faire ? Qu'est ce qui l’empêchait réellement d'agir ? Seul le nombre d'opposants le bloquait. Il saisit quand même son arbalète. Il s'avança rapidement vers la femme qui venait de l'agresser. Il lui attrapa l'épaule de sa main gauche pour la retourner. Dans sa main droite se trouvait son arbalète. Il frappa avec celle-ci dans l'estomac afin de lui couper le souffle, de lui faire passer l'envie de le menacer. Il avait oublié qu'un carreau était chargé et celui-ci s'était légèrement enfoncé dans sa peau, faisait couler un peu de sang, mais rien de mortel heureusement pour lui.

" Ne t'avise plus de me menacer ou de me prendre par surprise sinon je te tranche la gorge ! "

Il lécha le sang sur le bout du carreau et alla s'asseoir sur une table non loin. Il croassa ensuite. Ankou vint se poser sur son épaule.

" Le prochain je lui fait crever les yeux ! "

Il se releva et commença à marcher vers la gamine, l'elfe et la folle. Il remit son arbalète dans son dos mais sortit sa dague et commença à jouer avec en tournant autour des jeunes femmes. La prochaine qui tentait une quelconque action à son encontre subirait les conséquences de ses actes. Il lançait des regards noirs à Amaryelle et Anaya. Elles étaient maintenant toute deux ses ennemis. Il devait se méfier de ces deux folles.

" Je veux bien collaborer, mais vous deux, ne m'approchez sous aucun prétexte car je ne garantie pas votre survie dans ce cas ! "

Puis il fixa la petite fille.

" Toi aussi fais attention ! "

Il s’arrêta de tourner avant de rajouter :

" Maintenant que tout est éclairci, je vous écoute. "




Venez boire un coup à LA TAVERNE et n'oubliez pas de VOTER pour Duralas !
Revenir en haut Aller en bas
Amaryelle Chal'di
Guérisseuse

Amaryelle Chal'di

Messages : 161
Expérience : 992
Féminin Âge RP : 103 ans

Politique : 21
Métier : Sculpteur - Apprenti (50)
Titres:

( G.O.L.E.M +360, 150, v+290, contre-coup de 80)

Stats & équipements
Vitalité:
Création de la Guilde Marchande 644535101590/1590Création de la Guilde Marchande 242396barresante02  (1590/1590)
Vitesse: 297
Dégâts: 322

Création de la Guilde Marchande Empty
MessageSujet: Re: Création de la Guilde Marchande   Création de la Guilde Marchande EmptyJeu 2 Fév 2017 - 23:30
Séparation du contenu
Amaryelle suivait les différents échanges en hochant ici et la de la tête. Mais quand Anaya s'emporta tout d'un coup contre Utop, l'elfe se mordit la lèvre. Elle connaissait l'abyssal comme étant impulsive, mais elle trouvait que le moment été peut-être pas adéquat pour exploser. Elle laissa l'ouragan passer, elle ne connaissait pas assez Anaya mais elle savait qu'une femme comme elle en colère n'était pas à interrompre.

Il fallait qu'elle fasse quelques choses, sinon cela tournerais en bain de sang. Elle ne connaissait d'Utop que son empressement et ses jugements beaucoup trop hâtif. Il cognait avant d'avoir des questions. C'était un peu comme un géant, mais sous forme humaine. Cela ne l'étonna pas plus que ça de voir qu'il prenait la mouche. Mais elle fut surprise de le voir la planter dans le ventre comme ça... Elle soupira.

L'elfe fit directement quelques pas vers l'Abyssal en jetant un regard mauvais sur l'humain. La blessure ne semblait pas profonde. Elle posa sa main par dessus alors qu'Utop continuait son petit numéro de nain contrarié. Quand il arrêta son cirque, Amaryelle pinça les lèvres. Ils n'étaient pas là pour régler leurs comptes mais pour connaitre et poser des questions sur la guilde. Elle ferma les yeux et pensa à la blessure. Il fallait que les berges de la plaies de rejoigne et que la peau se cicatrise. Petit à petit sa magie opéra et il ne resta de l'action d'Utop qu'une tache.

"Désolée, Anaya.. je ne vous ai pas demander.."

Elle lui adressa un sourire avant de passer ses mains dans ses cheveux pour les remettre en place. Elle n'aimait pas la situation mais avait compris qu'Utop avait besoin de montrer sa violence. Soit, maintenant il allait se calmer seul dans son coin, et Amaryelle devait faire en sorte que l'Abyssal ne riposte pas.

"Je pense qu'on a bien compris qu'il y avait des différents entre chacun de nous. Ce n'est absolument pas le moment de les régler. Anaya, laissez le parler. C'est gentil de votre part de m'avoir défendu, mais il faut l'ignorer sinon on en finira jamais..."

Amicalement, elle posa sa main sur l'épaule de la jeune femme en essayant de capter son regard. C'était inutile de riposter contre lui, il était impulsif, irréfléchi et sans doute n'avait-il aucune moral. Elle se tourna ensuite vers Axe. Elle n'avait rien à lui dire et sans lui adresser une gentillesse elle sourit en direction de Leigli.

"Bon, reprenons... Axe demande qui tu es... Anaya demande les origines de ton idée, Utop... quel sont nos intérêts, et pourquoi on est isolé... et moi, pourquoi créer ce système parallèle... Il nous reste trois questions.."

Elle avait bien envie de savoir ce qu'il attendait d'eux, s'il avait besoin de quelque chose ou même s'il avait besoin d'aide pour gérer tout cela... Peut-être qu'elle n'était pas la seule à penser à cela.. elle regarda Anaya sa seule véritable alliée ici, excepter Leigli. Elle lui souriait avant de reprendre la parole.

"Est ce que la question de savoir ce que Leigli attend de nous pour la guilde vous convient comme question ? Ou peut-être savoir comment cela se passera dans l'endroit et l'envers du décors, comment la guilde va se gérer..."

Amaryelle fit rapidement le tour de l'assemblé du regard en terminant par Leigli.
Revenir en haut Aller en bas
Leigli Delnoch
Habitué(e) du pays

Habitué(e) du pays
Leigli Delnoch

Messages : 299
Expérience : 1263
Masculin Âge RP : 23

Politique : 04
Métier : Bûcheron - Novice (10)
Titres:

(Cernunnos, Cerf royal de Leigli +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
Création de la Guilde Marchande 644535101665/1665Création de la Guilde Marchande 242396barresante02  (1665/1665)
Vitesse: 299
Dégâts: 354

Création de la Guilde Marchande Empty
MessageSujet: Re: Création de la Guilde Marchande   Création de la Guilde Marchande EmptyVen 3 Fév 2017 - 10:08
Séparation du contenu
Bon je décrète les taxes de suite ou non... Anyway posez vos bourses à l'entrée




Création de la Guilde Marchande 16111111
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Création de la Guilde Marchande Empty
MessageSujet: Re: Création de la Guilde Marchande   Création de la Guilde Marchande Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

Création de la Guilde Marchande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Forges d'armures de la Guilde Marchande
» Sculptures de la Guilde Marchande
» Coffre fort de la Guilde Marchande
» Charte interne de la Guilde Marchande.
» Forges d'armes de la Guilde Marchande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Zone Flood et H.S :: Les Archives-