AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Sylhsilscesth
Le Monde de Dùralas a précisément 3162 jours !
Dùralas, le Lun 27 Juin 2022 - 20:10
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
Le Deal du moment :
Sexy Cosplay Doll : Tome 8 Collector de Sexy Cosplay ...
Voir le deal
10.80 €

 

 [Officiel]Les Purificateurs – Tome II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Livre
Personnage Non Joueur

Personnage Non Joueur
Le Livre

Messages : 277
Expérience : 759

[Officiel]Les Purificateurs – Tome II Empty
MessageSujet: [Officiel]Les Purificateurs – Tome II   [Officiel]Les Purificateurs – Tome II EmptyLun 1 Oct 2018 - 12:50
Séparation du contenu
Les Purificateurs – Tome II



Avant de débuter la lecture de ce livre, sachez que je ne suis pas le même auteur que pour le tome I, mais n'ayant jamais eu de suite à ce dernier, j'ai décidé de l'écrire moi-même, ayant, personnellement, suivi leur entraînement.


Introduction :

Dans le tome précédent étaient expliquées les étapes de la vie d'un purificateur, de son recrutement, à la cérémonie de fin. Ce qu'ils apprennent, et ce qu'ils deviennent. Les purificateurs sont un groupe de combattants d'élites, la fine fleur des guerriers de la Justice et de la Lumière. Ils doivent pour cela s'entraîner rudement, quasiment sans répit, physiquement, comme mentalement, en suivant une méthode qui leur est propre.


1) Le mode d'entraînement des purificateurs :

Tous les savoirs, toutes les connaissances, sont transmises entre purificateurs, d'anciens à jeunes, d'expérimentés à nouveaux. Les purificateurs qui ne sont plus en état de combattre, car ils sont trop âgés, ou sont devenus invalides pour une raison quelconques, peuvent, s'ils le souhaitent, rester parmi eux. Il n'est pas rare qu'ils deviennent des sages et des érudits par la suite. Ce sont eux qui apprennent aux apprentis toutes les connaissances théoriques qu'elles doivent connaître : leur devoir en tant que purificateur, le savoir sur les autres races, les créatures peuplant le monde, l'histoire, la politique. Ils leur font étudier la notion de Justice, très importante, les religions, la magie, surtout pour ceux qui se vouent à cette pratique, ainsi que la survie, car ils peuvent être envoyés dans des lieux plus hostiles les uns que les autres. C'est grâce à cela que les purificateurs sortent de la tour éduqués comme il se doit, intelligents, et vifs d'esprit.

Bien sûr, sans la force physique et mentale, et la science du combat, ils ne pourraient pas être ce qu'ils sont aujourd'hui. Ainsi, les purificateurs étant passés maître dans leur spécialité n'hésitent pas à donner cours, pendant qu'ils sont à la Tour, entre deux missions. Ils entraînent les jeunes à l'épée, au combat à mains nues, ou encore à la magie de guérison. En général, il y a toujours une leçon sur les armes, et une leçon sur la magie, en même temps. De cette façon, chaque apprenti, ayant ses talents propres, son domaine de prédilection, ou ses préférences, peut suivre celle qui l'intéresse vraiment. Quelqu'un qui se voue à la magie de guérison ne souhaitera probablement pas apprendre à maîtriser parfaitement le fléau, par exemple. C'est un détail important, car une recrue se donnera au maximum de son potentiel dans un entraînement qui lui plaît, et développera encore plus rapidement, et efficacement, ses capacités, s'il est prêt à aller jusqu'au bout.

Cela dit, à terme, tous les apprentis doivent savoir combattre efficacement avec toutes les armes possibles, et connaître le maximum sur la magie, ses domaines, et ses spécificités. Grâce à ces savoirs, ils peuvent reconnaître ce que leur ennemi emploie, son utilisation, les techniques possibles, et mieux les contrer, notamment. Moins ils sont pris au dépourvu, et plus ils sont efficaces, avec moins de pertes. Il y a seulement deux exceptions, qui elles, doivent être maîtrisées par tous. La première est l'épée, l'arme de base par excellence, la plus courante, et la plus utilisée, offrant le plus grand panel d'attaques et de contre, selon sa forme. Un purificateur ne doit jamais être désarmé, et posséder une lame à sa ceinture est un minimum, si l'on ne possède pas d'autres armes, même pour un mage. Enfin, la deuxième est la faux, pour une raison toute simple : l'Ec'lame. Il s'agit d'une faux magique, très efficace contre tout ce qui a trait au Mal, et l'un des symboles des purificateurs, que la grande majorité possède. Il faut donc que tous sachent la manier comme il se doit.


2) Une journée classique d'un apprenti :

Les futurs purificateurs doivent suivre un programme strict et dure, car sans cela, il leur faudrait beaucoup plus de temps pour être prêt à entrer en service. C'est pour cette raison que soixante-dix pour-cent des recrues abandonnent vite, mais cela contribue aussi à forger leur mental. Avant même le levé du soleil, ils se réunissent pour prier le dragon noir Morkez. Bien qu'ils ne soient pas aussi fervents que les adeptes du Dragons, il ne faut pas oublier que la société des stryges est basée principalement sur la religion, et le dragon noir jouit, de ce fait, d'une place très importante. Une partie des apprentis puisent même leurs forces dans leur croyance, au point de développer un fanatisme pour certain. Ensuite, les purificateurs en herbe procèdent à un réveil musculaire, en s'étirant doucement pendant une dizaine de minutes, avant d'aller petit-déjeuner. Ce réveil permet d'apporter de l'énergie au corps, afin d'être prêt à affronter le reste de la journée.

Après ce premier repas, le plus important, les apprentis entament les cours théoriques. Ces cours se passent dans les mêmes salles que les entraînements au combat, avec des coussins installés sur le sol, pour que tout le monde puisse s'asseoir, face à leur maître debout. Les différents âges sont mélangés, afin que chacun puisse se connaître, ce qui permet également de renforcer les liens pour le futur. Le déjeuner entrecoupe ces leçons, léger pour se préparer à la suite, avant de reprendre jusqu'au milieu d'après-midi. À ce moment, les coussins sont retirés, et laissent places aux entraînements intensifs, divisés en deux parties, les armes et la magie. Que ce soit à l'un ou à l'autre, les corps des apprentis sont mis à rudes épreuves, sans répits ni pitiés, afin de s'endurcir. Cela endurcit également, par la même occasion, leur mental, car ils doivent supporter jusqu'au bout, sans rien lâcher.

Du côté des armes, les jeunes reçoivent une arme d’entraînement appropriée, selon le maître présent, avant d'apprendre les gardes, les mouvements, les attaques, et les parades. Puis, ils se placent en binômes, et répètent inlassablement les mouvements, jusqu'à les maîtriser correctement, voir parfaitement. Ensuite, leur maître pousse plus loin, avec des techniques plus avancées, des contre-parades et des feintes possibles, puis ils répètent à nouveau, et ainsi de suite. De plus, ils effectuent régulièrement des duels entre eux, arbitrés par le purificateur lui-même, voir contre ce dernier, afin de tester leur niveau. Du côté magie, c'est plus calme, mais non moins fatiguant, car le contrôle de cette force demande beaucoup d'efforts et de concentration aux initiés. On leur montre comment la ressentir en eux, comment la faire surgir, de quelle façon l'utiliser, et ils doivent inlassablement répéter des exercices jusqu'au contrôle total. Le dîner met fin à ces entraînements, avant que les apprentis, exténués, ne puissent profiter d'un petit temps libre avant de dormir. Les plus courageux révisent ce qu'ils ont appris, tandis que les autres se délassent, discutent entre eux, ou vont déjà se coucher.

Les purificateurs confirmés présents, autres que ceux qui se dévouent maîtres, peuvent bien entendu continuer de suivre ce quotidien, s'ils le souhaitent, lorsqu'ils sont présents à la tour. En fait, la plupart le suivent même lorsqu'ils sont en mission à l'extérieur, si possible, afin de garder la forme à son niveau maximum.

Il arrive des moments où cette journée se trouve modifiée, notamment lorsque des événements, des célébrations, ont lieu dans la Tour Blanche. Les purificateurs les fêtent également entre eux, avec les apprentis, sauf pour la cérémonie de passation, où ils se mêlent au peuple. Ces derniers profitent alors de ce jour de repos bien mérité, mais savent pertinemment que leur dur labeur reprendra dès le lendemain.


3) Le milieu de vie des purificateurs :

Les purificateurs savent se contenter de très peu au besoin. Dans l'étage qui leur est réservé, plusieurs dizaines de petites alcôves fermées par une porte, comprenant juste une couche, une table, une chaise, et un coffre pour leurs affaires, font office de chambre. Le strict nécessaire, mais ceux qui les occupent le plus sont les apprentis, qui n'y passe que très peu de temps, pour dormir, après une journée exténuante. Une seule parmi elles est bien plus grande, avec plus de confort, un bureau et d'autres équipements, selon son propriétaire. Il s'agit de la chambre du commandant des purificateurs. Les autres purificateurs, lorsqu'ils ne sont pas en mission, peuvent également occuper temporairement une alcôve. Mais la plupart possèdent leur propre habitation à la Tour Blanche ou aux alentours, et profitent de leur famille, avant de repartir pour un autre combat contre le Mal.

Pour ce qui est question de l'alimentation, quelques cuisiniers font parties des rares autres personnes à être autorisés à pénétrer leur étage. Ils s'occupent de nourrir tous les purificateurs et apprentis présents, avec les produits qui leur sont livrés depuis les étages inférieurs. Ce ne sont, en général, que des plats simples, nourrissants, mais surtout, adaptés aux efforts fournis par les stryges, afin d'optimiser l'efficacité. Ces repas se passent dans une grande salle toute équipée, avec la cuisine au fond, où tous peuvent se rassembler et se sustenter autour des tables disposées en lignes.

Ce mode de vie permet aux purificateurs de s’adapter facilement à toute situation, de se contenter d'une nuit à la belle étoile et des rations séchées pour la conservation. Sur toutes les nouvelles recrues, peu arrivent au terme de leur apprentissage, mais cela permet de garder et de forger les meilleurs, les plus à même de devenir de véritables purificateurs, de véritables soldats d'élite.

Cette œuvre rapporte 70 points d'expérience et 70 pièces d'or à Baldwin Nuussian
Revenir en haut Aller en bas
 

[Officiel]Les Purificateurs – Tome II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Officiel]Les Purificateurs Stryges blancs - Tome I
» [Officiel]Etudes anthropologiques : Les Vampires - Tome III
» [Officiel]Etudes anthropologiques : Les Vampires - Tome I
» [Officiel]Le panthéon Noir Tome III
» [Officiel]Etudes anthropologiques : Les Vampires - Tome II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Zone Flood et H.S :: Les Archives-