AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Aëgnor
Le Monde de Dùralas a précisément 3005 jours !
Dùralas, le Ven 21 Jan 2022 - 21:45
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
-56%
Le deal à ne pas rater :
GIGABYTE – Disque SSD Interne – 256Go – 2,5″
24.99 € 57.21 €
Voir le deal

 

 [Officiel]Le Panthéon Noir Tome IV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Livre
Personnage Non Joueur

Le Livre

Messages : 272
Expérience : 749

[Officiel]Le Panthéon Noir Tome IV Empty
MessageSujet: [Officiel]Le Panthéon Noir Tome IV   [Officiel]Le Panthéon Noir Tome IV EmptyVen 17 Juil 2020 - 0:15
Séparation du contenu
Le Panthéon Noir Tome IV

Introduction :

Dans ce dernier ouvrage, nous parlerons de Démon dont le nom à longtemps résonné comme hymne à la terreur, mais qui n’ont jamais obtenus le titre de seigneur démon. Les autres apôtres, n’ayant pas participé à la lutte pour le pouvoir contre leur père créateur, n’ont pas quémandé le titre de Seigneur démoniaque. Peut-être trop pompeux pour certains et inintéressant pour d’autres, ils ont préféré garder leur distance avec tout ceci, n’ayant pas de domaine à proprement parlé … À moins que ces derniers ne soient cachés, dissimulés aux yeux de leurs aînés ? Il y a trop peu d’informations à leur sujet pour pouvoir les situer, mais leurs histoires est tout aussi intéressante que celles des Seigneurs Démon, laissez-moi vous les compter.


Grebrëath, Apôtre du bellicisme :

Bien qu’elle soit plus petite que son cher frère Balrath, cette démone adepte de la guerre adore combattre, et passerait volontiers son éternité à lutter contre des adversaires aussi coriaces qu’elle, même si cela est peu probable. Dotée d’une force dépassant l’entendement, comparable à celle du Seigneur de la destruction sans aucune difficulté malgré sa petitesse, elle a su allier magie et combat au corps-à-corps pour devenir une combattante terrifiante. Adulatrice de la guerre, Grebrëath est certainement la plus belliqueuse des Démons, provocant quiconque croise son chemin à la défier et à lever les armes pour son plus grand plaisir.

Lors de la terrible lutte opposant les cinq premiers au Roi Démon, elle s’est rangée du côté de son créateur, heureuse de pouvoir défier son frère aîné Balrath. Leur duel fut si violent que chaque coup qu’ils portaient apportait son lot de catastrophe, provoquant tremblement de terre et incendie à n’en plus finir. Malheureusement pour elle, sa défaite écrasante devant la haine et l’ambition du colérique l’ébranla. Consciente qu’elle n’était pas aussi forte qu’elle le pensait, la belliqueuse fut contrainte de déserter la citadelle noire, se dirigeant toujours plus à l’Est du continent. Cela dit, personne ne sait ce qu’il est advenu de la démone. Éliminée par les Séraphins, recluse au cœur d’une montagne pour y calmer ses nerfs, ou bien retournée au Pandémonium pour s’y faire exécuter, sont quelques-uns des ragots que l’on peut entendre à son sujet, car cette dernière n’est pas ou plus présente dans le monde des démons. Pourvu que l’on n’entende jamais parler d’elle à l’avenir !

Comme les autres apôtres démoniaques, elle a également donnée la vie à de nouveaux Démons, dotés d’une puissance impressionnante et prenants une apparence féminine aux traits légèrement carnassiers. Pourtant, il y a peu de chance que ces derniers soient une réelle menace. Pourquoi me direz-vous ? N’ayant pas d’adversaire à sa taille mise à part celui l’ayant banni de la citadelle, elle créa sa progéniture dans le seul but de l'affronter dans des combats à mort, et à peine ont-elles foulées le sol qu’elles s’engagent dans un combat perdu d’avance.

Une dernière note sur cette démone qui, sans le savoir, a vu sa notoriété grandir de nos jours. Dis comme cela, cela peu paraître fou et insensé certes, mais dans certains livres religieux, l’on y retrouve le nom de « Grabète », femme luttant contre l’oppression, symbole de résistance. Dans certaines régions, ce nom est même utilisé dans des prières afin de donner de la force et du courage aux jeunes filles. Cette coïncidence reste tout de même à être vérifier, mais sur les faits, cela paraît vraiment étrange.
Apparence démoniaque ::
 
Apparence humanoïde ::
 

Source démoniaque : https://www.magic-ville.com/fr/carte_art.php?ref=lor187
Source humanoïde : https://rarts.tumblr.com/post/170477584987/dva-the-destroyer-skin-heroes-of-the-storm-game




Warommiaz, Apôtre de la cruauté :

Si l’on devait comparer cette démone à quelque chose que les Dùralassiens connaissent, je dirais que les Exécuteurs de la tour noire en sont les plus proches, pourtant ce n’est rien à côté de cette démone. Souffrances et douleurs sont ses plaisirs, voir le visage de ses ennemis se déformer et se crisper peu à peu sous la douleur et la peur, c’est ce qu’elle aimerait faire à longueur de journée. Véritable monstre sans scrupule, mortel ou Démon, peu lui importe tant qu’elle peut réaliser ses désirs sadiques. Déesse de la torture, son apparence démoniaque laisse que peu de place à l’imagination tant celle-ci est terrifiante. Elle est très souvent représentée avec un fouet ou une chaîne en métal, dont elle se sert pour torturer ceux qui auraient préféré abandonner plutôt que de mourir dans l’agonie au combat. Peu de différence ? La durée certainement.

Elle n’a pas participé à la lutte infernale des cinq premiers et du Roi Démon, très peu intéressée par ces querelles familiales, par contre, elle a profité de ce désarroi à la citadelle pour s’offrir ses premiers patients démoniaques dans sa tristement célèbre salle des tortures. Mais tout se sait avec le temps, ses frères et sœurs mécontents décidèrent de la punir pour ces atrocités qu’elle aurait dues faire subir à des mortels plutôt qu’à des démons. Heureuse coïncidence pour la Démone, la grande croisade débuta peu de temps avant ces découvertes macabres, reléguant sa punition au second plan. Lorsque les Démons atterrirent dans cet autre monde, que l’on appellera par la suite le Pandémonium, elle se fit toute petite suffisamment longtemps pour se faire oublier, construisant dans le plus grand des secrets son repaire souterrain, tombeau aux miles tortures. Son entrée gardée secrète, elle y attire les démons s’égarant au-delà des quatre domaines pour ses expériences toujours plus atroces, pouvant ainsi assouvir ses délires les plus morbides. Ce sont ses enfants, créatures à l’apparence longiligne recouverte de poils ressemblant étrangement à de jeunes Katzman, qui se chargent d’attirer les malheureux vers leur destin funeste, c’est-à-dire jusqu’à Warommiaz. Certaines de ces créatures ont survécu à la grande croisade céleste et se terre dans les endroits les plus sombres de Dùralas. Elles ne sont, cependant, que peu agressive voir même inoffensive tant que vous ne vous en prenez pas à elles. Sans leur maîtresse à qui apporter leurs offrandes, elles ne peuvent réaliser la mission qui leur incombe et sont donc devenues pacifiques, ou du moins, elles attaquent seulement pour se défendre. Véritable ironie du sort lorsqu’on sait de qui elles sont la progéniture.
Apparence démoniaque ::
 
Apparence humanoïde ::
 

Source démoniaque : https://i.pinimg.com/originals/3e/cb/60/3ecb600091a546b6ca516104b6816ac9.jpg
Source humanoïde : https://www.artstation.com/artwork/5xqkw




Ulbrörr, Apôtre de l’apathie :

Démon gigantesque, il se trouve être le plus impressionnant et le plus colossal de tous. Il aurait très bien pu affronter le Roi démon avec ses frères et sœurs comme il pourrait sûrement réduire au silence le seigneur de la destruction, mais son indifférence totale l’en empêche. Il n’a tout simplement rien à faire des querelles des autres, cela ne l’excite pas, cela ne l’intéresse pas. Géant à six bras et dont la queue ressemble étrangement à celle du basilic, Ulbrörr passe son temps à errer çà et là sans but précis. Il ne broncha pas lorsque les cinq premiers s’autoproclamèrent Seigneurs démons, ni même lorsque la croisade céleste éclata. Il s’exécuta, tout simplement, mais sa puissance ne suffit pas à repousser les Séraphins venus en nombre soutenus de Dragons, et fut envoyé également au Pandémonium. Il serait le seul Démon à avoir tenu tête à trois Dragons à la fois avant d’être envoyé à son tour dans le monde Démoniaque. C’est pour cet unique exploit que les Démons se souviennent de lui et le laisse errer un peu partout dans le Pandémonium. On dit de Kernal qu’il est le plus gentil des Démons pour son manque d’ambition et d’envie de conquête, pourtant l’apôtre de l’apathie est celui qui semble le plus pacifique. Son nom n’a probablement pas été retenu pour son manque de présence, mais il fait bien parti des apôtres démoniaques et n’en reste pas moins un puissant Démon.

Il ne se balade pas tout le temps sous sa forme démoniaque et revêt volontiers sa forme humanoïde pour passer inaperçu lorsqu’il fatigue ou bien lorsqu’il passe par l’un des quatre domaines existants. Les enfants de Warommiaz cherchent parfois à l’attirer dans le sanctuaire de leur maîtresse lorsqu’il se promène sur le cinquième territoire, mais c’est bien sans compter sur son impassibilité inébranlable. Même sous forme humanoïde, il garde ses six bras, tandis que sa queue et les nombreux tatouages le parcourant disparaissent sous sa peau relativement sombre. Il semble évident qu’il n’ait point d’enfant, sans envie, c’est seul qu’il parcourt les terres malades du Pandémonium.
Apparence démoniaque ::
 
Apparence humanoïde ::
 

Source démoniaque : https://moreandmore.ourdays.site/2019/09/25/monster-concept/
Source humanoïde : https://i.pinimg.com/originals/e5/eb/a3/e5eba32e272b1252ae9d3724342dc06b.jpg




Krôdz, Apôtre de la guigne :

Souvent blâmé pour la malchance des uns et des autres, Krôdz est vulgairement appelé le guignard. Si aujourd’hui certains se cantonnent à utiliser son nom pour la malchance et le malheur de chacun, il en était tout autre durant l’ère des Démons. Mauvais, vicieux et malsain auraient très bien pu lui convenir tant sa roublardise et sa folie meurtrière étaient dérangeantes. Son frère aîné, Zylaxa, et lui ont tout deux élaborés de sournois stratagèmes pour manipuler et éradiquer les autres espèces vivantes sur le continent, leur folie commune les ont menées à maintes reprises à la confrontation avec les Séraphins. Aussi appelé le maudit à cause de son aura déstabilisante, il aurait la faculté d’ôter toutes chances de réussite à quiconque se retrouve en sa présence, mieux encore, il aurait le don de porter malheur et malchance à tous ceux qui le croise, y compris les démons. C’est bien à cause de cette fâcheuse malédiction qu’il s’est vite retrouvé à dos les autres démons. Selon ces derniers, c’est par sa faute que les Séraphins ont débuté la croisade céleste et qu’ils se sont vus envoyés dans un autre monde que celui des vivants.

Contrairement à ses frères et sœurs, son apparence ne change que très peu de sa forme démoniaque à sa forme humanoïde. Facilement repérable du fait qu’il soit de couleur pâle sous ses deux formes, il a également ce sourire malsain qui ne quitte jamais son visage. Petit démon aux longues cornes aux extrémités noircies, donner une mort lente et douloureuse à ses proies et l’une de ses passions, avec celle de contempler l’espoir se volatiliser de leur regard. Sa forme humanoïde est tout aussi effrayante, ses longs doigts et son corps longiligne lui donnent des allures de cadavres ambulant. On dit de son armure que celle-ci s’ouvre pour absorber les âmes des individus l’entourant ou entrant en contact avec elle, ou bien encore lorsque la malchance s’accumule sur un être proche de lui. Ils sont alors envoyés dans le néant de Krôdz.

Lors de la croisade céleste, le Démon de la guigne aurait été lui aussi envoyé au Pandémonium, bien qu’aucun signe de vie de ce dernier n’ait été relevé. Toutefois, ses enfants, êtres abjects et sournois ayant les traits, si pâles, de leur créateur, errent encore dans les coins les plus reculés et les plus sombres de leur prison, aux extrémités du cinquième territoire. Il est donc possible que ce dernier ait établi, tout comme Warommiaz, son humble demeure à l’abri des regards indiscrets. Ce qui est sûr, c’est que Krôdz est toujours vivant, dans notre monde ou au Pandémonium, ses enfants ne seraient plus dans le cas contraire, car ils ont été créés à partir de son sang, de sa propre matière noire, lors de rituels étranges à base de scarifications et de sacrifices. De nos jours et dans la langue commune Dùralassienne, nous entendons parler de lui sans que son nom ne soit prononcé, par exemple pour certaines expressions comme « Attirer le mauvais œil », ou bien sûr certaines actions ou animaux comme le chat noir apportant le malheur. Les superstitions liées à la malchance lui sont souvent attribuées, mais il ne s’agit que de superstitions, n’est-ce pas ?
Apparence démoniaque ::
 
Apparence humanoïde ::
 

Source démoniaque : https://www.pinterest.fr/pin/503840277037134417/
Source humanoïde : https://www.pinterest.fr/pin/54184001748723426/




Obralthoss, Apôtre de l’oubli :

Rien n’est plus terrifiant que d’oublier jusqu’à sa propre existence. Les souvenirs façonnent notre être et font de nous ce que nous sommes, ce que nous aimons et ce que nous détestons. Obralthoss est celui qui aspire ces souvenirs, ces mémoires, à la recherche de ses propres souvenirs. Nommé Althoss le mangeur de mémoire par les vivants sur le continent, on lui attribue l’oublie habituel de chacun, or cela n’a rien à voir avec ce dont il est capable. Ce puissant démon est un changeur de peau, ou plutôt, il est capable de se matérialiser en tout et n’importe quoi, tiré de sa propre imagination ou du réel, mais également en des créatures monstrueuses sorties tout droits des cauchemars de ses victimes. À force d’aspirer la mémoire des gens, ainsi que des démons, il oublia inéluctablement qui il était. Son nom, son apparence, sa personnalité, il n’arrive plus à mettre le doigt sur ces choses-là. Aujourd’hui réduit à l’état bestial, il traverse le pandémonium d’un bout à l’autre, détruisant tous ceux qu’il croise, aspirant encore et toujours la mémoire des pauvres démons se trouvant là malencontreusement. La forme qu’il arbore généralement est une sorte d’oiseau mécanique gigantesque brillant de mile feux, rappelant les créatures que fabriquaient autrefois les plus anciens technophiles de ce monde pour combattre les démons.

Du fait de sa perte de mémoire, l’on ne sait que peu de choses à son sujet. Mis à part ravager les terres où il est de passage et annihiler tous souvenirs s’y trouvant dans la plus grande indifférence, très peu d’informations découlent de ce fléau. Il aurait été banni il y a longtemps par ses confrères, chassé de la citadelle par les nouveaux seigneurs démoniaques. C’est à la suite de cette prise de pouvoir et de son bannissement qu’Obralthoss aurait perdu la raison et serait devenu le fléau rapace aux plumes d’or. Aucune progéniture ne lui ait connu à ce jour, toutefois, il est possible qu’il ait créé ses enfants avant qu’il ne soit banni, laissant ces derniers sans leur créateur. La capacité de leur maître pouvant très bien leur être attribuée et leur permettant de survivre en se dissimulant parmi les autres démons errants, mais ceci n’est que pure supposition bien évidemment. Il serait terrible que ses rejetons aient survécus à la croisade céleste, de tels individus pourraient apporter un fléau incommensurable au continent Dùralassiens.
Apparence démoniaque ::
 

Source démoniaque : https://images.alphacoders.com/122/122383.jpg



Derkörth, Apôtre de la cupidité :

Démon avide de pouvoir, recherchant par n’importe quel moyen à surpasser son propre créateur ainsi que ses frères et sœurs, Derkörth ne reculait devant rien pour ses ambitions démesurées. Bravant tous les interdits démoniaques pour satisfaire ses désirs, il fut banni par le Roi Démon bien avant que ce dernier soit exécuté par les actuels seigneurs démoniaques. Lorsque le roi fut tombé, l’apôtre de la cupidité revint auprès de ses aînés pour quémander également ce titre bien élogieux, malgré son absence lors de la dite bataille. Bien entendu, ce titre lui fut refusé. Mieux encore, il fut de nouveau banni par les siens, condamné à errer loin de la citadelle noire. Il garda alors une rancune incommensurable envers les Démons et s’engagea dans une lutte contre ces derniers. Bien qu’il soit considéré comme un traître ou bien un renégat, sa puissance était telle qu’il aurait très bien pu avoir sa place parmi les cinq seigneurs. Sa magie des ténèbres n’avait rien à envier de Shatra, il était ainsi capable de manipuler quiconque était entouré par ce voile d’obscurité teinté de rouge sang qu’il expirait par l’intégralité de son corps. Il pouvait, de ce fait, donner naissance à n’importe quel objet/arme garce à cette magie et contrôler les créatures qui avaient le malheur de s’approcher un tant soit peu de sa personne.

Lors de la guerre céleste, il fut le premier à être renvoyé au Pandémonium, se dirigeant alors vers le Sud en toute inconscience. Mais ce fut pour les Séraphins le premier combat, certes, mais aussi la première grosse difficulté que le peuple angélique rencontra durant leur croisade. Ses pouvoirs démoniaques surpassant leurs attentes, il avait réussi à contrôler, à l’aide de sa magie, deux immenses dragons qui s’étaient retournés contre les leurs et les Séraphins. Cette bataille désastreuse pour l’environnement provoqua de grands cataclysmes dans le Sud du continent, rasant littéralement le paysage qui s’y trouvait à l’époque. L’un de ces dragons, devenu démon fait de magie noire, aurait survécu à cette bataille que les Séraphins remportèrent haut la main. Le démon avide de pouvoir fut envoyé dans le Pandémonium, tandis que l’une de ses possessions draconiques fut évincée. La magie du cupide permettait, un peu comme son aîné shatra, de revêtir un voile de magie permettant de rendre inefficace, ou du moins en partie, toute attaque autre que magique. L’abominable dragon ténébreux résiderait quelques parts dans le Sud, là où son maître l’aurait abandonné.

Maintenant sur le plan démoniaque, Derkörth a établi son logis loin, très loin sur le cinquième territoire, dans un manoir tout aussi sombre que sa magie, entourée d’un voile magique rendant sa demeure invisible à tous. Loin du monde des mortels, il a cependant un point d’accroche grâce à son dragon maléfique et à ses créatures diaboliques qu’il contrôle à l’aide de sa magie ténébreuse de manipulation. Ces derniers, malheureuses victimes, sont ses enfants et lui permettent de voir le monde à travers leurs yeux. Comme Warommiaz, il se permet d’utiliser les démons errant sur le cinquième territoire pour les asservir et les manipuler à sa guise, préparant petit à petit son armée démoniaque. Sa soif de pouvoir, même coincé sur le Pandémonium, le pousse à acquérir la domination absolue de ce monde sans vie. Il serait prêt à guerroyer sur les différents territoires pour réclamer sa part de terrain et détrôner par la même occasion tous les seigneurs s’opposant à lui.

Apparence démoniaque ::
 
Apparence humanoïde ::
 

Source démoniaque : https://i.pinimg.com/originals/b0/3e/99/b03e9939729cbd494bf3f705f13ebeee.jpg
Source humanoïde : https://www.deviantart.com/h1fey/art/Cursed-Duelist-596957918




Glaameth, Apôtre de la jalousie :

Dernière apôtre des douze familles Démons, elle était également l’une des plus terrifiantes en ce monde. Véritable calamité sur patte, sa forme démoniaque terrorisait même ses frères et sœurs démons, pourtant ce n’est pas cette dernière qu’elle empruntait le plus fréquemment. Très souvent, elle arborait son apparence humanoïde afin de ne pas effrayer ses adversaires et les surprendre ensuite par sa terrible force et sa hargne sans pareil. Lors de la bataille opposant les jeunes rejetons à leur créateur Roi Démon, elle a largement apporté sa contribution pour son éradication. Malheureusement, elle n’eut pas le succès et la récompense escomptés, fut délaissée des honneurs, et n’obtint pas le titre de seigneur démon comme ses frères et sœurs. La raison pour laquelle elle ne fut pas nommée seigneur ? Elle était ce qu’on pouvait appeler la fille préférée du Roi Démon. C’est d’ailleurs grâce à ce statut qu’elle put s’en prendre à son défunt créateur par surprise et lancer la sournoise rébellion, mais c’est également à cause de celui-ci que les autres démons ne lui faisaient pas entièrement confiance, subissant la jalousie de ses propres congénères.

Elle commença alors à éprouver de la rancune envers ses semblables et à s’en prendre à eux, confondant mortels et démons sur sa route, réduisant quiconque la croiserait au silence. Pire encore, contrairement à ses frères et sœurs, elle ne fut pas doté de cette capacité à donner la vie, et ne pouvait donc pas donner naissance à sa progéniture, poursuivant ainsi son chemin meurtrier en solitaire. Sa haine envers les siens était largement justifiée, reniée et ne possédant pas leur attribut, elle se sentait démone dans un corps d’humain (lorsqu’elle ne se transformait pas sous son affreuse apparence). Ce que l’on sait sur elle lors de la guerre céleste, c’est qu’elle aurait rejoint Ulbrörr sur le premier front et aurait tenu tête au premier bataillon Séraphins, accompagnés de quelques dragons, durant plusieurs jours. Lorsque les renforts séraphins arrivèrent accompagnés du reste de leur troupe, les apôtres de l’apathie et de la jalousie furent envoyés sur le Pandémonium, submergés par le nombre, retrouvant Derkörth qui avait déjà rejoint le plan démoniaque depuis plusieurs semaines.

D’ordinaire solitaire, elle aurait cependant traitée avec l’apôtre de la cupidité et travailleraient tout deux en collaboration pour rejoindre notre monde afin de délaisser les leurs, ceux qu’ils appelaient frères et sœurs avant qu’ils ne les trahissent et ne fassent d’eux des renégats.
Apparence démoniaque ::
 
Apparence humanoïde:
 

Source démoniaque : http://www.artofmtg.com/art/dust-stalker/
Source humanoïde : http://www.art-spire.com/illustration/awesome-illustrations-by-alexander-fedosov/




Remerciement :

Cet ouvrage étant le dernier de son genre écrit de ma main, je souhaite y laisser une trace écrite pour mon assistant, Baël, qui, au péril de sa vie et de son existence, a pu m’aider à déchiffrer et éclaircir un tant soit peu cette partie du passé encore bien trouble selon moi. Ses connaissances et son expérience m’ont ouvert les yeux sur certains points, notamment que les démons ne sont que cauchemars éveillés et chaos permanent. Mais ces recherches n’auront pas été vaines ! Elles permettront aux générations futures de se souvenir de la terreur qu’inspiraient ces créatures infernales, de ne pas oublier qu’à une époque, ils auraient très bien pu anéantir notre continent sans l’intervention des dragons et des séraphins.

Baltazar Morgus




Cette œuvre rapporte 1 tête de duggueur et 1 peau de troll nordique à Garràn
Revenir en haut Aller en bas
 

[Officiel]Le Panthéon Noir Tome IV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] L'éclair noir [DVDRiP]
» [UploadHero] Rambo III [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Zone Flood et H.S :: Les Archives-