AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : nikola
Le Monde de Dùralas a précisément 2909 jours !
Dùralas, le Dim 17 Oct 2021 - 18:09
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !

 

 [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Thauthaudarmafur
Arlequin

Thauthaudarmafur

Messages : 770
Expérience : 3799
Masculin Âge RP : 52

Politique : 120
Métier : Forgeron d'A. - Maître suprême
Titres:
 

(Hélène, compagnonne de Thauthaudarmafur [Humaine] - 50% des stats et effets (hors spé et artefact))

Stats & équipements
Vitalité:
[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie 644535102045/2045[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie 242396barresante02  (2045/2045)
Vitesse: 1460
Dégâts: 525

[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie Empty
MessageSujet: [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie   [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie EmptyLun 3 Aoû 2020 - 2:28
Séparation du contenu
Accoudé au bastingage du Ruby, Thauthaudarmafur fixait férocement le vide, visiblement perdu dans ses pensées. Hélène, à ses côtés, lui jeta un regard amusé avant de continuer son inspection visuel du bâtiment naval au service des Pirates. Même un nain aussi atypique que le Banni savait donc quand il fallait être sérieux. La jeune femme eut un léger rire, recevant un grognement étouffé pour toute réponse, et chercha Irimis du regard. La satyre semblait en pleine discussion avec la dénommée "Mademoiselle Pot-en-Beurre". Hélène devait bien avouer que l'hétéroclisme de l'équipage de Charlotte était pour le moins perturbant. En effectuant ce cheminement de pensée, elle se rendit compte que ce raisonnement venant d'un membre de leur compagnie était une belle preuve de mauvaise foi... Secouant la tête, laissant voler ses jolies mèches rousses, elle se retourna, rejoignant Thauthaudarmafur dans sa réflexion.


Le Capitaine de l'Ombre des Côtes, Garzvorgh, avait convoqué une délégation afin d'approcher l'équipage des Accursed, un équipage de pirates maudits selon les rumeurs. La menace skarnienne devenait inquiétante, alors les Pirates adoptaient une politique bien plus diplomatique depuis quelques temps. Chaque équipage avait besoin d'avoir des alliés pour couvrir ses arrières. L'enjeu de cette rencontre était de rallier les Accursed à la faction des Pirates, au mieux. Mais il était évident que cela n'allait pas s'avérer si simple. Le Kalevala avait désigné le nain et la nouvelle capitaine pirate comme fer de lance de la négociation. Un nain, et une capitaine ayant subi une mutinerie, et frappée d'une malédiction. Une équipe de choc, semblait-il, mais le nain n'était guère plus serein que cela. Loin d'être anxieux, il se creusait les méninges à tenter de trouver un élément qui leur aurait échappé. Le désagréable sentiment d'avoir omis un détail laissait sa barbe frémir méchamment.


Incapable de déceler la raison de son trouble, le nain grogna et se retourna, regardant le navire. Un second grognement suivit bientôt en apercevant le gobelin au rire désagréable le regarder, plus loin. Ce gobelin lui cherchait des noises, semblait-il. Comment diable le quartier maître se retenait-il de ne faire qu'une bouchée de cette bestiole?



- Barf, quel équipage...


Le commentaire du nain réveilla le rire léger d'Hélène qui avait eu le même raisonnement plus tôt. Les iris verts de la jeune femme parcoururent ensuite la côte ensablée, à quelques miles nautiques de là. Ils avaient encore de la distance à parcourir avant de pouvoir apercevoir le campement prétendu des Accursed. Poussant un soupir, Hélène se retourna à nouveau et dévisagea un instant le nain aux traits désormais détendus, puis perdit son regard dans la voilure. Un ange passa, puis la rouquine prit la parole.


- Tu penses que ça va aller ?

- L'cap'taine nous a donnés cart'blanche. Même si l'Fawcett est pas un type joyeux, on vient pas s'fout' d'sa gueule. Et puis... On vient pas les mains vides.


Le nain jeta un regard au coffret aux pieds d'Irimis. Il renifla bruyamment et fit mine de ruminer, songeur. Finalement, il haussa les épaules et marmonna.


- M'ouais, j'pense qu'ça va l'faire. Et j'dis pas ça parce qu'on a d'la belle femme, c'te fois. Le marché est honnête. Maint'nant, ça va aussi dépend' d'leur humeur...


Hélène ne put s'empêcher de sourire en suivant la gestuelle du nain. Elle était d'accord avec lui, ils avaient leurs chances. Elle quitta son compagnon du regard pour admirer la Géante à bord, ayant une vue on-ne-peut-plus indiscrète en étant aussi bas. Le contraste de la présence de Berthe était vraiment marquant, et savait faire tiquer la confiance en la science de la stellaroïse. Drôle de vie...




~ Puisse Grungni veiller sur votre honneur ~




État des slots d'arène : Disponible | Disponible | Disponible



:dwarfe:
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Roseline III
Technophile

Charlotte Roseline III

Messages : 386
Expérience : 2047
Féminin Âge RP : 32

Politique : 47
Métier : Sculpteur - Maîtresse
Titres:
 

(Lucie, fille de Charlotte [Modifié] +360, 150, v+290 ; contrecoup de 80)

Stats & équipements
Vitalité:
[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie 644535102620/2620[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie 242396barresante02  (2620/2620)
Vitesse: 310
Dégâts: 1815

[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie Empty
MessageSujet: Re: [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie   [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie EmptyMar 4 Aoû 2020 - 14:21
Séparation du contenu
- V'la qu'on transforme mon navire en bateau d'plaisance et tu voudrais que j'me calme?!

Sans doutes pensait-elle trop. La présence des matelots de l'Ombre des Côtes l'avait rendu aussi exécrable en privée que douce en publique. Lucie essayait temps bien que mal de tempérer sa mère dans la cabine depuis une bonne dizaine de minutes mais au fond elle savait bien qu'il valait mieux qu'elle décompresse dans sa cabine.

- Ca pourrait être pire non? Le nain a l'oeil vicelard mais il est plutôt amusant... Et puis, j'aime bien Hélène.

Charlotte finit d'une traite le reste de son verre de vin avant de répondre.

- Mouais, dommage pour elle d'avoir choisit de suivre cet ivrogne. Si seulement ils n'étaient pas l'Ombre des Côtes, j'aurais bien tenter d'la débaucher... Mh! Mais je t'avouerais aussi que je n'aime pas voir traînée Elizabeth près d'Irimis... Enfin, ils sont quand même bizarre non? Finit-elle en tirant une grimace d'incompréhension.

- Bizarre, oui, mais tu nous a vue d'un côté? Répondit-elle en rigolant. Par contre, continua-t-elle d'un air plus sérieux, il serait peut-être bon que tu sortes un peu réveiller tout ça, la plage approche et l'humeur ne semble pas au rendez-vous.

Charlotte donna raison à sa fille, elle déposa son verre vide sur son bourreau et alla jusqu'à la coiffeuse de sa chambre pour se passer un dernier coup de maquillage. De ce qu'elle en savait, même les maudits savaient appréciés les belles créatures, les hommes étaient si simples.

Arrivée sur le pont, la matriarche scruta rapidement la scène qui se déroulait sous ses yeux et donna ses ordres qui ressemblaient plus à des conseils.

- Lily arrête un peu de zyeuté Thauthau! Tu vois pas qu'tu l'énerves?! Les guerres Gobelines ça t'dit rien?! Et qu'est-ce que tu fais là d'ailleurs? Retourne à ta vigie, non mais!

Elle a bien de la chance d'être aussi choux... Se disait alors la matriarche qui s'en voulait de ne pas avoir le coeur à virer la Gobeline. Une fois arrivée à la hauteur de Thauthau et d'Hélène elle leur adressa ces quelques mots, plutôt enjouée :

- V's'avez pas l'air dans votre assiette... M'dites pas que ces histoires de malédictions vous effraies quand même, j'vous ai vu planté une hache dans l'buste d'un gus en riant maître nain! Un peu d'coeur à l'ouvrage!

Hélène s'amusa de la remarque et Thauthau fit profiter le pont de son rire si particulier, suivit en lointain écho de celui de Lily qui ne pouvait s'empêcher de rire un minimum à son écoute. Après quelques échanges de haute volée dont Charlotte fit un peu les frais, cette dernière prit un air désolée. Se caressant faussement nerveusement les cheveux, elle leur dit en souriant :

- Excusez mon équipage... Certains éléments manquent un peu de disciplines ou d'expérience, mais on peu compter sur eux quand l'temps se gâte si vous voyez c'que j'veux dire! Enfin, si vous ne voulez pas négocier le ventre vide, j'vous invite bien volontiers dans mes quartiers, avec mam'selle Hélène bien entendue. Ce sera l'occasion d'nous mettre d'accord sur certains points...

Charlotte connaissait les Accursed de réputation mais, comme souvent avec les rumeurs Ishtariennes, elle n'arrivait pas à décelé le vrai du faux. Certains parlaient d'esprit, d'autres de démons mangeurs d'âmes, ou encore certains originaux parlaient de la volonté propre des Mers Maudites. Autant dire que si elle se doutait qu'elle n'allait pas tomber sur des tendres, elle aurait aimé en savoir un peu plus sur ces êtres pour pouvoir au mieux protéger son trésor vivant, Lucie.

Si le nain acceptait, ils auraient de quoi bien se remplir la panse en effet. Elle avait demander la veille au cuisinier de préparer deux bons gros poulets et un gigot en sauce, pour sa table, qu'elle avait spécialement gardée pour l'occasion. Bien que froides, les viandes se marierait parfaitement avec l'abondance de fruits qui était toujours présent sur son bureau, ainsi qu'avec le vin elfique qu'elle pouvait bien partager avec les hommes du Kalevala. Pour les moins subtils, le rhum était présent également.

---------------------------------------------------------------

Elisabeth Pot-en-Beurre était heureuse de voir un peu de nouveau monde sur le Ruby. Elle avait trouvée en Irimis une camarade magicienne dont elle était curieuse de connaître les talents. Après avoir expliquer à la Satyre, sans manquer d'en rire, comment une bande de Pirates l'avait capturée, la pensant démoniaque, et comment après cela elle s'était retrouvée à donnée des cours de magie à Lucie, elle proposa d'allez casser la croûte.

- Allez ne soyez pas timide! Venez donc, je vais vous préparer un petit bouillon qui vous fera le plus grand bien! Ce sera l'occasion de vous montrer mes pouvoirs et vous les vôtres! Lui disait-elle comme une enfant, lui tenant la main.

Evidemment, la salle où les matelots mangeaient était bien moins resplendissante que celle du capitaine mais la propreté y régnait tout de même. De toute façon, la magicienne sentait bien que la Satyre ne semblait pas spécialement intéressé par le luxe et toutes ces fumisteries dont usait cette diablesse de Charlotte. Non, Irimis semblait plus proche d'elle-même, elle avait cette aura de bienveillance et de pureté qui avait réussit à la convaincre de rester à bord du Ruby en la personne de Lucie, bien que ce soit malheureusement plus désespérée. Et puis, surtout, elle était persuadée qu'elles allaient bien s'amuser.




[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie Cr3flag-2
Revenir en haut Aller en bas
Thauthaudarmafur
Arlequin

Thauthaudarmafur

Messages : 770
Expérience : 3799
Masculin Âge RP : 52

Politique : 120
Métier : Forgeron d'A. - Maître suprême
Titres:
 

(Hélène, compagnonne de Thauthaudarmafur [Humaine] - 50% des stats et effets (hors spé et artefact))

Stats & équipements
Vitalité:
[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie 644535102045/2045[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie 242396barresante02  (2045/2045)
Vitesse: 1460
Dégâts: 525

[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie Empty
MessageSujet: Re: [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie   [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie EmptyVen 7 Aoû 2020 - 23:50
Séparation du contenu
La capitaine du sous-équipage de l'Ombre de Côtes fit peu de temps après son apparition. Thauthaudarmafur et Hélène tournèrent la tête à l'unisson vers elle. Le premier rumina dans sa barbe, notant la démarche assurée de la femme aux étranges antécédents, ses iris noirs s'attardant davantage sur son maquillage tout frais ainsi qu'à ses charmantes courbes. Il devait bien avouer que les naines avaient bien des atouts, mais la grâce était rare, par chez lui. Quant à Hélène, elle eut un léger sourire en dévisageant la femme à l'apparence jeune. Elle savait jouer de ses charmes, à n'en point douter. Cependant, la stellaroïse eut un doute quant à la cible de ses nouveaux atouts superficiels. Elle glissa un regard vers son compagnon nain et désespéra avec ironie de le voir scruter la nouvelle arrivée comme toutes les femmes qu'il rencontrait. Un nain demeurait un nain en toute circonstance... Mais ses pensées furent interrompues lorsque Charlotte prit la parole, s'adressant avec fermeté à son équipage.


- Lily arrête un peu de zyeuter Thauthau! Tu vois pas qu'tu l'énerves?! Les guerres Gobelines ça t'dit rien?! Et qu'est-ce que tu fais là d'ailleurs? Retourne à ta vigie, non mais!


Instantanément, un puissant rire gras s'expulsa hors de la barbe du guerrier runique. Cette Charlotte avait cette connaissance des références anciennes qu'il trouvait terriblement amusante. Hélène soupira, masquant un sourire amusé, tentant malgré tout de jeter un regard désolé envers la gobeline n'ayant finalement rien demandé de spécifique. Seule l'intolérance raciale et les réactions brutes du nain avaient mené à cette situation. Mais Lily ne sembla pas s'en offusquer, grimpant avec agilité aux cordages. Les yeux désormais experts de la voilière surent reconnaître son efficacité, mais déjà Charlotte se rapprochait des deux compagnons, les apostrophant immédiatement.


- V's'avez pas l'air dans votre assiette... M'dites pas que ces histoires de malédictions vous effraient quand même, j'vous ai vu planter une hache dans l'buste d'un gus en riant maître nain! Un peu d'coeur à l'ouvrage!


À nouveau, le rire gras du nain percuta les voiles, bondissant dans l'enceinte ouverte du bâtiment nautique. Cette fois-ci, Hélène se prit à rire également devant l'ironie de Charlotte. Effectivement, cela ne ressemblait pas au guerrier runique d'être ainsi superstitieux, bien que là ne soit pas la raison de son précédent air sérieux. L'étonnant rire de Lily se fit également entendre, ce qui provoqua un grognement de Thauthaudarmafur qui stoppa son propre éclat hilare, comme refusant de rire au même instant qu'un gobelin. Hélène secoua la tête et entreprit de répondre à la capitaine, mais déjà le nain lui lançait des piques taquines aussi subtiles qu'un coup de boule de minotaure sur un château de sable.

Après quelques envolées satiriques quant à la gestion de l'équipage du Ruby, la subordonnée du Kalevala reprit la parole, semblant cette fois-ci bien plus humble qu'auparavant.



- Excusez mon équipage... Certains éléments manquent un peu de discipline ou d'expérience, mais on peut compter sur eux quand l'temps se gâte si vous voyez c'que j'veux dire! Enfin, si vous ne voulez pas négocier le ventre vide, j'vous invite bien volontiers dans mes quartiers, avec mam'selle Hélène bien entendu. Ce sera l'occasion d'nous mettre d'accords sur certains points...



Le nain tiqua et plissa les yeux. La soudaine attitude désolée et presque gênée de la capitaine le dérangeait. Il renifla bruyamment et grommela. Du peu qu'il connaissait la pirate, ce genre de comportement ne lui ressemblait pas, et ne lui correspondait pas. Souvent arrogante, toujours assurée, elle était subitement passée à une soumission sociale tout à fait inédite aux yeux du Banni. Curieux de connaître son avis, le nain se tourna vers sa compagne comme s'il la consultait pour la proposition de Charlotte. Celle-ci planta également son regard dans l'abysse sombre de celui de son ami et haussa les épaules. Il grogna plus férocement cette fois-ci, comme échauffant ses cordes vocales. Visiblement, Hélène était arrivée à la même conclusion que lui. Bien que le nain apprécie la culture pirate dans sa globalité, ce genre d'hypocrisie intéressée avait le don de le rendre grognon. Malheureusement, il était coutume d'agir ainsi, et les deux compagnons savaient qu'ils ne changeraient guère des siècles de tradition induite en s'en offusquant. Comme ravalant ses mots, Thauthaudarmafur répondit, après quelques instants, à la "jeune" femme, d'une voix, à son tour, très joviale.


- Argh ! Par Valaya, que oui ! Une transaction, une négociation ou bien une bonne bagarre, tout ça ne s'fait qu'le ventre bien rempli gyargh garh !


Hélène acquiesça mais demeura silencieuse. Ils suivirent ensuite Charlotte vers l'entrée des appartements du capitaine. le nain aperçut Irimis et allait l'interpeller pour l'inviter à les rejoindre, sans aucun aval de la cheffe, mais se ravisa bien vite. La satyre semblait totalement impliquée dans une discussion avec l'une des membres d'équipage dont il avait oublié le nom. Haussant nonchalamment des épaules, il laissa la faune à ses occupations, pénétrant à son tour le bureau de la technophile. Il y
découvrit une table digne d'un banquet pour des pirates. Hélène s'installa à une place, prenant l'initiative de se servir à sa guise. Elle jeta néanmoins un regard furtif vers la bouteille de vin elfique, amusée d'avance de la future réaction du nain. Celui-ci prit par ailleurs la parole quelques secondes plus tard, s'adressant non pas à leur hôte mais à sa compagne directement.



- Et bah ! Si on m'avait dit qu'on allait encore déguster d'bons mets même en mission, j'me s'rais b'en plus tôt rallié à ces gens ! Gyargh Gargh !


Hélène eut un clair ricanement avant de poser la pomme dans laquelle elle venait de mordre, entreprenant de répondre au nain.


- Et tu aurais encore repris du poids ! Quelle cupidité, ça ne ressemble pas tellement à c'que tu me décris les soirs où tu bois... Cela dit, j't'ai toujours connu avec de grands appétits. Je ne sais même plus pourquoi je suis encore surprise...


Entre temps, le nain avait arraché une cuisse de l'un des poulets sur la tablée, l'avait portée à ses lèvres avant de la déchiqueter de ses dents. Mâchant avec bien peu de sobriété sa nourriture, il haussa une nouvelle fois les épaules aux dires de la jeune rouquine bien que souriant visiblement sous sa barbe épaisse. La bouche pleine, il rétorqua à Hélène sans gêne.


- Garde donc tes stupides conjectures pour toi, très chère. Et puis, avant qu'tu l'présentes comme un fait, sache qu'j'vais pas m'beurrer l'pif avant une négoc'. Mh... D'ailleurs, toi, Charlotte, t'as prévu d'rameuter qui à la fête? 'S'agirait d'pas trop être nombreux, j'pense. J'suis d'avis qu'ces gars n'sont pas des joyeux, et qu'faudra vraiment pas déconner.


Sans attendre la réponse de Charlotte, le nain porta à nouveau la cuisse à ses lèvres tout en se rapprochant du bord de la table, près du bureau. Il grogna et rejeta la bouteille de vin elfique plus loin d'un geste de main dans le vide avant d'attraper plutôt celle de rhum. Déglutissant, il porta le récipient à sa moustache, laissant le feu de l'alcool marin rallier son gosier en brûlant ses parois internes. Plus loin, Hélène soupira, puis éclata d'un rire soudain devant la mauvaise foi et le manque de logique de son compagnon.


~~~


- Allez ne soyez pas timide! Venez donc, je vais vous préparer un petit bouillon qui vous fera le plus grand bien! Ce sera l'occasion de vous montrer mes pouvoirs et vous les vôtres !

- Ce sera fort volontiers pour le bouillon, il est vrai qu'avec les récents évènements, rares furent mes occasions de ravir les attentes de mon estomac... Quant aux pouvoirs, je serais ravie de pouvoir contempler les vôtres, Elisabeth, mais ne pourrais vous présenter les miens, car j'ai pour vocation de ne les utiliser que lorsque j'y suis contrainte par le contexte.


Les yeux grisés de l'ancienne prêtresse parcoururent en façade les lieux avoisinant les deux magiciennes. Bien qu'elle semble difficilement à l'aise en lieux étroits, Irimis donnait l'impression d'être attirée par certains détails dont elle ne parvenait pas à saisir immédiatement le fonctionnement. Pourtant, elle s'en libérait presque aussitôt pour revenir à la professeure.


- Je trouve ton histoire assez folle, je dois dire. Ce qui me surprend le plus, c'est bien ton souhait de demeurer dans cet équipage suite à ta captivité... C'est un syndrome, ma foi, assez mystérieux et étonnant à mes yeux. Cependant, ne songes tu pas que là est perpétuée ta séquestration?


Les yeux brillants d'intérêt, Irimis se rapprocha d'Elizabeth, suivant ses mouvements, en quête de toute aide qu'elle pourrait apporter à la tâche de sa partenaire de débats.




~ Puisse Grungni veiller sur votre honneur ~




État des slots d'arène : Disponible | Disponible | Disponible



:dwarfe:
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Roseline III
Technophile

Charlotte Roseline III

Messages : 386
Expérience : 2047
Féminin Âge RP : 32

Politique : 47
Métier : Sculpteur - Maîtresse
Titres:
 

(Lucie, fille de Charlotte [Modifié] +360, 150, v+290 ; contrecoup de 80)

Stats & équipements
Vitalité:
[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie 644535102620/2620[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie 242396barresante02  (2620/2620)
Vitesse: 310
Dégâts: 1815

[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie Empty
MessageSujet: Re: [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie   [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie EmptySam 8 Aoû 2020 - 23:05
Séparation du contenu
Les deux invités se comportaient tout à fait leur aise, particulièrement le nain. Cela n'était pas pour déplaire à Charlotte qui fut rassuré de voir qu'ils n'avaient pas tant perdu de leur niaque. Et, comme Thauthau disait, mieux valait ne pas y'aller le ventre vide. C'était bien là une des rares choses qu'elle avait en commun avec ce peuple, l'amour de la bonne chaire et de la boisson. Cela lui avait jouer des tours durant ses précédentes vies, elle avait fini par avoir quelques dizaines de kilos de trop sur la fin. Enfin, pour l'heure, elle s'intéressait plutôt à la question que venait de poser Thauthau et qui faisait parti de celles qu'elle comptait justement poser.

- Ca dépend d'l'impression que vous voulez donner. J'ai quelques costauds en réserve, j'ai d'quoi faire dans l'chic également, voir entre les deux, vous avez vu m'dame Berthe? Ahah!... Mais, oui, ces gars là ont pas l'air commodes d'après les rumeurs... Enfin, dit elle en  se servant du vin que Thauthau avait boudé, j'ai pas trop l'habitude de la politique vous savez, du moins pas à cette échelle, mais rassurez-moi, on y va armé?...

Toute cette histoire ne lui disait pas grand chose de positif. Charlotte venait à peine de se mettre sous les ordres du Kalevala tandis que Thauthau transpirait le Terrestre à plein nez. Elle avait comme l'impression qu'on les envoyait comme chaire à canon au cas où les Accursed ne seraient pas d'humeur à la négociation. Cela était une possibilité, mais à quoi bon changé d'avis? Elle devait bien faire ses preuves après tout.

- J'dérange pas j'espère! Dit Lucie assez innocemment qui sortait de sa chambre.

La jeune femme vint prendre une gorgée de rhum puis alla s'asseoir dans le divan.

- Voilà une personne qui ne viendra pas avec nous par contre... Enfin, installe toi, on parlait d'un éventuel plan B et d'qui j'pourrais bien amené avec moi.

- Kerol et Berthe, répondit du tac au tac Lucie, ça leur fera passer l'envie de bagarre.

- Si ça vous va, rajouta Charlotte, c'est comme ça qu'on fait d'habitude. Après, on a pas affaire à des grosses pointures de c'genre d'habitude...

La matriarche laissa enfin le temps à ses invités de répondre à leur aise. L'intervention de Lucie ne lui avait pas bien plut mais au final c'était bien le meilleur choix. Restait à savoir dans quelle ambiance ils seraient réellement reçu et cela seuls les membres de l'Ombre des Côtes pouvaient en avoir une vague idée.

-----------------------------------------------------------

Irimis et Elizabeth se retrouvaient à présent dans la cuisine de l'équipage, endroit assez propre et d'une certaine sobriété dont s'échappait tout de même une forte odeur de poisson. Elizabeth pria Irimis de s'installer à table alors qu'elle l'a rejoignait en s'asseyant carrément dessus. C'était bien dommage pour elle que la Satyre ne souhaite pas usé de ses pouvoirs en vains mais bon, elle espérait plutôt qu'elle puisse lui donner quelques conseils.

- Je trouve ton histoire assez folle, je dois dire. Ce qui me surprend le plus, c'est bien ton souhait de demeurer dans cet équipage suite à ta captivité... C'est un syndrome, ma foi, assez mystérieux et étonnant à mes yeux. Cependant, ne songes tu pas que là est perpétuée ta séquestration?

Pot-en-Beurre eut un sourire mélancolique, elle ne s'était même pas rendue compte de l'absurdité de la situation. les événements s'étaient enchaînés bien trop vite mais de manière à ce qu'elle ne doute nullement de sa place.

- Oui, c'est vrai que ça doit sembler bizarre, finit-elle par dire, mais on est pas si mal ici tu sais! Du moins si on retire les sautes d'humeur de Charlotte! Précisa-t-elle en gloussant. Enfin, c'est surtout pour la p'tite que je suis resté à vrai dire... Après, c'est pour ça qu'on me paye au final, ahah!

Les humeurs d'Elizabeth étaient transparentes comme de l'eau de roche. On devinait aisément qu'elle craignait quelque pour l'avenir de Lucie et n'appréciait pas tant que cela la capitaine.

- BREF! Que le spectacle commence! Dit-elle en se dégageant de la table, comme soudainement prise d'un regain d'énergie.

Elle se positionna alors en face d'Irimis d'une manière qui faisait très largement pensée à celle d'un disciple exposant ses connaissances à son maître.

- Le sortilège pour réussir un bon bouillon! Hum! Hum!... Prenant une voix sombre elle commença alors son incantations par de grands geste à la limite du burlesque. Sit amet!... Piperis!... Porrruuuum! Aqua salis!... Elle claqua alors une première fois des doigts, un léger tremblement parcouru alors la pièce. Reprenant alors sa voix normale, elle commença à chantonné celle-ci au rythme de ses claquements de doigts. Sit amet, Piperis, Porrum, Aqua Salis est fantastiiiiiiique! ♫

S'ensuivit alors une démonstration qui semblait plus relevé de l'art des virtuoses que de la magie. Comme animée par la chanson, suivant son rythme avec Elizabeth en chef d'orchestre, tous les objets nécessaires à la fabrication commencèrent à se mouvoir d'eux-même et sortir de leurs planques.


♫Sit amet! Piperis!
Porrum! Aqua salis!
Est la formule secrète,♪
Qui sauvent vos jours de diettes!
♪Piperis! Sit amet!
Porrum! Salis aqua!♫
Marche tout aussi!
♫Et si la faim, vous guette...
Pas b'soin de grands moyeeeeeens...
Sit amet! Piperis!♪
Porrum! Aqua salis!
♫Fini les gargouillis!

Les aliments étaient déjà presque tous découpés, l'eau et le sel s'était déversé d'eux même dans la marmite qui commençait déjà à chauffer. Elizabeth quand à elle avait diminuer le rythme, prenant presque un ton mélancolique.

♫Pour un peu plus d'saveurs,
Mettons quelques choux-fleurs.
Un oignon pour les peuuurs,♪
Croutons qui soignent le coeeeur...
♪Ainsi,
Sit amet! Piperis!
Porrum! Aqua salis!♫
Sera un vrai délice!

Elizabeth se rassit alors sur la table et, au même instant, tous les objets perdirent le semblant de vie qu'ils avaient acquis. La pauvre femme était un peu essoufflé mais son large sourire enfantin faisait bien vite oublié le peu de pitié qu'on pouvait avoir vis à vis d'elle.

- Pas mal hein? Dit-elle fièrement alors en se tournant vers Irimis. Malheureusement je ne connais pas le sortilège pour tout nettoyer...

La femme se releva, un peu dépité, pour allez nettoyer les restes et les instruments qui étaient tombés.

- Tu ne m'as pas bien l'air d'une pirate non plus tu sais... Comment tu t'es retrouvé là toi? On est quand même loin d'la forêt...




[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie Cr3flag-2
Revenir en haut Aller en bas
Thauthaudarmafur
Arlequin

Thauthaudarmafur

Messages : 770
Expérience : 3799
Masculin Âge RP : 52

Politique : 120
Métier : Forgeron d'A. - Maître suprême
Titres:
 

(Hélène, compagnonne de Thauthaudarmafur [Humaine] - 50% des stats et effets (hors spé et artefact))

Stats & équipements
Vitalité:
[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie 644535102045/2045[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie 242396barresante02  (2045/2045)
Vitesse: 1460
Dégâts: 525

[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie Empty
MessageSujet: Re: [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie   [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie EmptyDim 13 Déc 2020 - 19:29
Séparation du contenu
- Ca dépend d'l'impression que vous voulez donner. J'ai quelques costauds en réserve, j'ai d'quoi faire dans l'chic également, voir entre les deux, vous avez vu m'dame Berthe? Ahah!... Mais, oui, ces gars là ont pas l'air commodes d'après les rumeurs... Enfin, j'ai pas trop l'habitude de la politique vous savez, du moins pas à cette échelle, mais rassurez-moi, on y va armé?...


Hélène avait repris son calme lorsque la matriarche répondit. Croquant à nouveau dans la pomme, la stellaroïse jeta un regard complice à son ami et soupira un instant. Effectivement, Charlotte n'avait aucun tact politique, et elle s'amusait d'avance à la réplique cinglante de son compagnon. Celui-ci n'eut pas le temps d'amorcer sa réponse. La jeune et belle Lucie venait d'apparaître.


- J'dérange pas j'espère!

- Voilà une personne qui ne viendra pas avec nous par contre... Enfin, installe toi, on parlait d'un éventuel plan B et d'qui j'pourrais bien amené avec moi.

- Kerol et Berthe, ça leur fera passer l'envie de bagarre.

- Si ça vous va, c'est comme ça qu'on fait d'habitude. Après, on a pas affaire à des grosses pointures de c'genre d'habitude...

- Hehe, "d'habitude"...


Le nain ricana et jeta dans un bol vide l'os nu dont il venait de ronger la chair durant l'échange des deux femmes. Son léger éclat de rire trouva un écho dans la gorge d'Hélène dont un gloussement s'échappa également. Thauthaudarmafur passa les trois femmes en revue de son regard sombre et renifla. Il songea brièvement rarement avoir été en si belle et séduisante compagnie, mais se força à rejeter cette pensée. Aujourd'hui se jouait potentiellement le début de sa vengeance.


- Non, pas Kerol ni Berthe. Ce s'rait n'garder aucun atout dans not' poche. Comme t'es pas vraiment au point niveau diplomatie, laisse faire l'nain.

- Mh... Ouais, j'ai bien envie d'garder mes deux yeux et mes quatre membres moi, alors écoutez.


Le nain, coupé dans sa réponse, grommela en direction d'Hélène qui éleva les deux mains en signe de rédemption. Alors qu'elle croquait à nouveau la pomme avec un large sourire hilare, le Banni reprit.


- L'requin...

- Kerol, traduisit Hélène.

- ... Rest'ra ici avec la division lourde, c't'à dire la grosse...

- Berthe.

- ... la moche...

- Lily.

- ... et vot' magicienne qu'était avec Irimis.

- Pot-en-Beurre.

- Quelle idée d'avoir un tel nom j'te jure... Bah ! Donc nous irons à terre avec Nathalie, Irimis, nous deux et vous deux, Charlotte et Lucie. Nous prenons b'en sûr les armes, et on hésite pas à les montrer sans les sortir. On est ni des marchands, ni des assassins. On est des pirates, et on s'cache pas. On y va tous les six et on garde le gros d'la flotte en renfort. La moche f'ra l'guet et si la foudre s'met à tomber, alors ils viendront.

- Ca nous permettra d'avoir une force de frappe stable sur place, et une puissance supplémentaire en cas de souci. Les Accursed sont des pirates maudits dont les rumeurs narrent la férocité et le goût de la chair humaine. Une géante comme Berthe, c'est un banquet sur pattes, pour eux. On veut miser la négociation sur leur quête de liberté. On s'est occupé de l'offrande et, pour le reste, suivez nous sans crainte. Tout va bien se passer.


Le nain acquiesça et porta la bouteille de rhum à ses lèvres. Le nouvel équipage allié aux pirates avait un potentiel stratégique très vaste, et Thauthaudarmafur s'était amusé à bouger les pions cérébralement avant de fixer sa décision. Mais, au delà des objectifs que cette mission portait, il souhaitait observer cette Charlotte à la malédiction si inédite.



~~~



- Oui, c'est vrai que ça doit sembler bizarre, mais on est pas si mal ici tu sais! Du moins si on retire les sautes d'humeur de Charlotte! Enfin, c'est surtout pour la p'tite que je suis restée à vrai dire... Après, c'est pour ça qu'on me paye au final, ahah! BREF! Que le spectacle commence!


Irimis assista, silencieuse et fascinée, à la démonstration d'Elisabeth. Un large sourire se dessina sur les joues de la faune dont les yeux suivaient les différents mouvements du matériel de cuisine qui suivait, tel un orchestre suit son chef, la voix mélodique de la magicienne. La satyre ne se rendit compte de la fin de la chanson que lorsque les récipients se posèrent, sereins, sur les tables. À cet instant, un frisson parcourut son échine et la guérisseuse posa ses yeux sur Elisabeth. Celle-ci semblait être satisfaite et comblée de sa prestation. Sa prise de parole le prouva.


- Pas mal hein? Malheureusement je ne connais pas le sortilège pour tout nettoyer...

- Ahah ! C'était splendide, absolument merveilleux ! Laisse-moi donc t'aider à ranger...


N'attendant guère l'aval de la cuisinière, Irimis s'empara d'une serpillère et entreprit d'également néttoyer les quelques rares fioritures manquées par la magicienne.


- Tu ne m'as pas bien l'air d'une pirate non plus tu sais... Comment tu t'es retrouvée là toi? On est quand même loin d'la forêt...

- Héhé, en effet... Et je pense ne plus revoir ma chère forêt de si tôt. J'ai grandi en Sylfaën, mais fut capturée par des esclavagistes de longues années durant. C'est Thauthau' qui me libéra ainsi qu'Alaïus, Elymus et Omaë. Depuis, je lui suis fidèle et l'accompagne durant certaines de ses aventures, comme celle-ci ! C'est davantage pour lui que par conviction que je suis devenue pirate.




~ Puisse Grungni veiller sur votre honneur ~




État des slots d'arène : Disponible | Disponible | Disponible



:dwarfe:
Revenir en haut Aller en bas
Ziggy Zolero
Main de l'Immatériel

Ziggy Zolero

Messages : 269
Expérience : 1462
Masculin Âge RP : 228 ans

Politique : 6
Métier : Mineur - Novice
Titres:
 

(Le Livre de Guthemberg, Familier de Ziggy ; +100, v+200 : Chaque tour, le livre magique tourne une page, octroyant un nouveau bonus à son maître uniquement, ou un malus à ses ennemis, cumulable (un ensorceleur peut contrer l'un de ces tours))

Stats & équipements
Vitalité:
[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie 644535101482/1482[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie 242396barresante02  (1482/1482)
Vitesse: 189
Dégâts: 1388

[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie Empty
MessageSujet: Re: [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie   [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie EmptyMar 15 Déc 2020 - 13:32
Séparation du contenu

Ma vie était devenue considérablement plus intéressante depuis que j'avais décidé de rejoindre l'équipage de l'Ombre des Côtés, épaulé par mon fidèle ami Sval, en attendant que le Briseur de Flots, notre nef de guerre soit terminé d'être rénové par les hommes que l'on avait payé à Ishtar. Bon, je dois avouer que sur la question du "payement" nous devons encore finaliser quelques détails et c'était probablement ce qui nous empêchait de voguer sous notre propre drapeau.

Mais je disais donc ; notre existence était des plus palpitantes à bord de l'Ombre des Côtes. Nous avions été chargés de superviser l'acheminement de marchandises délicates, et d'en assurer le payement, et voguions donc plusieurs fois par semaine jusqu'à Ishtar en commandant une petite escouade de contrebandiers ma foi fort sympathiques. Je mettais un point d'honneur à ce que toute exportation se passe sans violence non nécessaire, mais malheureusement il fallait souligner l'excès de zèle dont faisaient preuve certains membres de la Garde Royale, et je ne suis pas peu fier de dire aujourd'hui qu'à plusieurs reprise la télékinésie conférée par les forces de l'Immatériel m'a bien servi.
Néanmoins, on me surnomme "Ziggy l'Gentil" car je veille à ne pas tuer mes opposants. C'est une barrière que je ne franchirais pas de nouveau, je m'évertue d'être une force grise en Dùralas en ma qualité de conteur plutôt que de guerrier, et ce n'est pas parce que je suis un pirate que je dois agir comme un molosse assoiffé de sang. Ce n'est pas non plus car l'univers vous donne un don qu'il faut s'en servir à tout va, et j'ai donc appris à me battre à la rapière plutôt qu'en soulevant, projetant, écrasant, étouffant, mes ennemis par la pensée.

Guthemberg est lui-même très heureux de pouvoir voyager autant, et il n'est pas rare de l'entendre chanter des chansons au sens grivois tandis que nous pagayons en direction des rivages pour écouler nos stocks de came, d'armes, ou de tout autre objet dont on nous charge la livraison.

Ainsi, les dernières semaines avaient défiler en des flashs rapides et sauvages. Récupérer le colis, naviguer, croiser les autorités, accoster, faire en sorte qu'il n'y ai ni d'arnaque ni de piège tendu par le client (ma morale pirate n'engage que moi, je l'ai appris à mes dépends), fêter notre succès à la Taverne. Bière, rhum, shots de tequila, traces de poudre, herbe elfique. Se réveiller quelque part de plus ou moins connu, avec un, une, ou plusieurs partenaires eux aussi plus ou moins familiers. Recommencer.

Aujourd'hui alors que j'aidais Sval à couper les kilos de poudre, et à les arranger en un grammage qui conviendrait tant aux commandes des clients qu'aux calculs que j'avais mis en place afin de rentabiliser au mieux la vente sans donner l'impression d'un sous-pesage, un moussaillon entrait dans nos appartements précipitamment.
Après lui avoir délié la langue à grand coup de poutres blanches, d'une demi-choppe de rhum, il nous expliquait qu'une expédition afin de négocier avec un certain Faucett Accursed, du terrible équipage des Accursed, qui avait terrorisé le temps de quelques jours en Avril l'ensemble du territoire par sa simple existence, se tiendrait. On avait convié le célèbre et puissant Thauthau... bon je comprends pas ce nom dans son entièreté, et ce malgré mes deux siècles d'existence vouée aux lettres et règles grammaticales draconiennes, donc nous l'appellerons "El ToTo" pour plus de street cred, et Charlotte Roseline pour traiter de la diplomatie. Le mousse ajoutait que c'était "Le Nouvel âge de la Piraterie" et Sval et moi échangions un regard complice tandis que je comptais dix piles de 10 pièces d'or, et qu'il tirait sur un cigare d'herbe pure.
S'il y avait un nouvel âge d'or de la piraterie, il était évident qu'un Zolero se devait d'en être. Toutefois, notre source (à présent beaucoup trop éveillée, faisant les cent pas dans notre cabine, les yeux écarquillés et la démarche aussi vive qu'un Stryge planant au zéphyr) nous indiquait qu'ils étaient déjà partis, et que rattraper le Ruby serait hardi tant les deux ambassadeurs avaient pris de l'avance à l'heure qu'il était.

Ni une ni deux, nous mettions en place notre arrivée. Pour ce faire, et sachant que nous nous aventurions sur un navire inconnu, je décidais bien entendu de préparer une sorte d'offrande en signe de paix qui nous servirait également à gagner notre place dans ces démarches diplomatiques. Comment, vous demandez vous surement ?
Eh bien c'est très simple ; faites une pâte à gâteau, ajoutez du beurre où vous aurez fait fondre une bonne plaquette de ce délicieux chocolat à effriter que fument tous piratent qui se respectent, ainsi qu'une petite cuillère d'acide, et vous obtenez de délicieux muffins capables de rendre drôles les plus moroses des Stryges Blancs. Je plaçais mes petits gâteaux dans un panier en osier, nappais chacun d'une crème au beurre parfumée à l'herbe elfique, saupoudrait le glaçage d'éclats de tranquillisants, et ajoutait au panier garni deux bouteille d'eau-de-vie (servant aussi à fabriquer de jolis cocktails molotov) et demandait à Sval de m'accompagner.

Après avoir usé de Guthemberg pour localiser le Ruby, je conjurais les esprits afin d'exécuter pour la première fois un sort de téléportation. Ce n'était pas facile, mais si je continuais à rester dans ma zone de confort je ne grandirais jamais en puissance.
Nous arrivions, à mon plus grand étonnement en un seul morceau (il n'était pas rare de perdre un ou deux membres avec des sorts pareils), dans un déluge de particules dorées, au milieu du calme qui régnait sur le ponton du Ruby.

En un instant, l'équipage entraîné nous encerclait, pointait sabres et tromblons sur nous, et je levais mon joli panier garni en leur direction. Sval pouffait tout seul, et je le réprimandais d'une tape violente derrière la tête. Cet abrupti avait déjà mangé un des gâteaux visiblement, et au regard des doses que j'avais utilisées, il était parti pour deux journées d'ascenseurs hallucinatoires.  


- Olaaah mes braves, et bien que j'aime avoir les sabres de dangereux loups de mer pointés sur mon visage je préfère choisir le moment ! Posez donc vos armes, je suis de l'Ombre des Côtes ! Ziggy Zolero, pour vous servir. Voici un petit présent pour l'ensemble de votre effectif, des gâteaux au chocolat et de l'eau-de-vie.

Ma réputation de pirate manquait à faire de mon nom un objet de reconnaissance, mais pas celle que j'avais de narcotrafiquant. On connaissait visiblement à bord notre duo qui avait fait de la contrebande de drogues sa spécialité, et ceux qui l'ignoraient étaient vite mis au courant par des bouches ravies d'accueillir un marchand de sable à bord. Je souriais de plus belle en les voyant ingérer mes petits pièges délicieux, et me cantonnait à les observer agir de manière de plus en plus erratique tandis que je m'adressais à un jeune moussaillon.

- Jeune homme, vas donc trouver ta capitaine et dis-lui que votre escorte tactique d'aujourd'hui a été surclassée. Tu peux faire ça ?
- Yip, Yip. J'y vais de ce pas m'sieur ! J'me sens tout chooose, y'a que moi qui voit des crabes danser la zumba là bas ???
- Les cabines se trouvent géographiquement à l'opposé d'où vous mènent vos pas, mon garçon. Restez concentré encore quelques moments, je vous prie.
- Héééé macarenaaaa ! Oui m'sieur !




[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie 515r
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Roseline III
Technophile

Charlotte Roseline III

Messages : 386
Expérience : 2047
Féminin Âge RP : 32

Politique : 47
Métier : Sculpteur - Maîtresse
Titres:
 

(Lucie, fille de Charlotte [Modifié] +360, 150, v+290 ; contrecoup de 80)

Stats & équipements
Vitalité:
[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie 644535102620/2620[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie 242396barresante02  (2620/2620)
Vitesse: 310
Dégâts: 1815

[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie Empty
MessageSujet: Re: [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie   [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie EmptyJeu 17 Déc 2020 - 18:10
Séparation du contenu
Alors que Charlotte bouillonnait intérieurement devant la nonchalance du nain, Lucie s'amusait discrètement de voir sa mère qui n'avait pas l'habitude de souffrir d'autant d'irrespect. Malgré cela, la jeune fille n'apprécia que moyennement les remarque sur Spoutnikov et Pot-en-Beurre qui, à ses yeux, étaient de braves et fidèles amies. Tout en est-il que la matriarche mordit sur sa chique en essayant de suivre au mieux les idées de Thauthau et d'Hélène. La surprise put se lire sur son visage quand ils parlèrent d'emmener Lucie avec eux. En voilà bien qui n'ont jamais été parents, se disaient elle alors en se voilant le fait qu'elle ne faisait cela que pour sa survie. Malgré tout, elle laissa ses invités de marque poursuivre avant de donner son propre point de vue, prenant appuie sur son bureau dans un geste réflexif.

- Mh, finit-elle par bougonner, autant qu'on soit clair... J'aimerais autant me voir pendu que d'amener ma fille en première ligne. Cependant, si c'est un ordre que vous m'donner là, j'y consentirais... Si il lui arrive quoi que ce soit en revanche, sachez qu'j'irais vous maudire jusque dans l'estomac du Kraken si il le faut!

Lucie, qui était tranquillement en train de se servir une coupe de vin, pensa qu'il était sage de modérer les propos de sa mère.

- Toujours aussi mélodramatique mère, il s'agit d'une simple rencontre diplomatique, tout devrait bien se pass...

Soudainement, une succession de lourds bruits métalliques, pareille à une machinerie Kazharienne, se fit entendre. La porte de la cabine se referma soudainement, suivit des cliquetis qu'engendrait les multiples verrous que la première occupante des lieux avait pris soin d'installer et que Charlotte avait pris soin d'optimiser. Les deux Roseline se regardèrent stupéfaites, puis tournèrent leur regard vers leurs invités restés dans l'incompréhension.

- Le Ruby a été aborder!
- Le Ruby a été aborder!

Charlotte sortit alors un pistolet de sous son bureau tandis que Lucie fonça droit vers l'atelier de sa mère.

- Pas d'inquiétude, on a tout qu'il nous faut ici, rassura Charlotte en sortant une étrange fiole de l'un de ses tiroir. Si vous n'y voyez pas d'inconvénient, j'opterais pour une contre-attaque directe et violente pendant qu'on a encore des hommes.

Elle imbiba alors son mouchoir de poche de la substance contenue dans la fiole et, quelques secondes plus tard, Lucie revint de l'atelier avec des armes plein les mains. Elle disposa le tout sur la table malgré la bonne pitance qui était encore dessus, on pouvait y dénombrer trois sabres, deux arbalètes, la carabine de sa mère et une masse. En somme, tous ce que la pauvre jeune fille avait sut mettre dans ses mains. Charlotte, elle, s'était lever et, passant derrière sa fille, elle la saisit par surprise, appliquant le fameux mouchoir de poche sur ses voies respiratoires.

- Chut, ça va aller... Dit-elle à sa fille avant de s'expliquer d'un regard froid à Thauthau et Hélène tandis que cette première sombrait dans le coma. Elle reste ici!

Lorsque sa fille fut à terre, elle sortit de sa poitrine une clé qui avait les dents rappelant les mâts du navire, seul objet pouvant en finir de leur séquestration. De l'autre main, elle saisit ensuite sa carabine avant de s'adresser à ses pairs :

- Quand vous voulez! Si ça ne vous convient pas, précisa-t-elle en désignant le ramassis d'armes sur la table, y'en a d'autres dans l'atelier.

On avait rarement vu un comportement aussi courageux et lâche à la fois que celui de Charlotte. Elle était prête à allez droit à la mort et aux sévices, mais uniquement sous la perfide condition d'un vain espoir de réincarnation dans le corps de sa fille. A vrai dire, même pour elle et ses multiples vécus, il était difficile à dire si cela était une quelconque sorte d'instinct maternelle ou une précaution tout à fait individualiste.

----------------------------------------------------------------------

Lily Spoutnikov vivait son rêve de piraterie à fond. Malgré ses défauts elle avait trouvé sa place à la vigie, place qui lui convenait parfaitement. C'était une bonne grimpeuse et avait la vue presque aussi fine que son ouïe. Qui plus est, on faisait difficilement plus calme comme poste. Elle passait le plus clair de son temps à flâner, chantonner et jouer de sa musique, mais ce qui arriva au cours de ce voyage la dépassait totalement. Alors qu'elle se réjouissait d'avoir put voir des satyres et un nain aussi drôle que séduisant, l'impossible se produisit. POUF! Presque tout un équipage était soudainement apparut sur le pont du Ruby sous ses yeux ébahis. Tout le monde fut sur le qui-vive mais très vite, il s'avéra que les envahisseurs n'étaient armés que de gâteaux. C'est à cet instant précis que l'esprit de Lily se fissura. Que devait elle faire? Charlotte avait été très claire, si le vaisseau était soudainement abordé, elle devait tout d'abord sécurisé la cabine, la capitaine comprendrait alors tout de suite le message. Mais qu'était-ce que cette abordage?! Et si il s'agissait des Accursed venus en signe de paix avec des pâtisseries? Zaï! Zaï! Zaï! Que dois-je faire?!... Au bout de plusieurs instants d'hésitations où les inconnus continuaient à discuter, elle prit sa décision et sortit une étrange clé dont les dents rappelaient la coque d'un bateau, puis l'inséra dans une serrure situé dans le mât. Elle entendit alors l'étrange bruit mécanique qui activait le piston contenu le long du mat et qui allait donner le signal à nos quatre aventuriers ignorants la situation.

----------------------------------------------------------------------

Irimis était une vraie crème aux yeux gloutons d'Elizabeth. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas croiser quelqu'un de simplement gentil et honnête, quelqu'un qui lui ressemble un temps soit peu en somme. Alors qu'elle rangèrent toutes deux le foutoire qu'avait mise en place la sorcière, la satyre répondit aux interrogations de cette première sur ses origines.

- Héhé, en effet... Et je pense ne plus revoir ma chère forêt de si tôt. J'ai grandi en Sylfaën, mais fut capturée par des esclavagistes de longues années durant. C'est Thauthau' qui me libéra ainsi qu'Alaïus, Elymus et Omaë. Depuis, je lui suis fidèle et l'accompagne durant certaines de ses aventures, comme celle-ci ! C'est davantage pour lui que par conviction que je suis devenue pirate.

C'était à se demander combien de pauvres âmes aimantes la Piraterie avait bien put fauchée... Dans un sens, elles étaient bien plus proche que ce qu'elle n'aurait put sentir au premier abord. Ces deux êtres étaient malheureusement bien trop fidèles que pour se rendre compte que cette fidélité les mènerait sans doutes à leur perte.

- Je t'aime bien Irimis! Dit tout à fait simplement Elizabeth à Irimis. C'est dommage qu'on ne soit pas sur le même vaisseau...

Soudainement, comme une vague qui s'empara d'elle, elle sentit qu'une puissante magie avait furtivement fait son apparition sur le pont. De ce qu'elle en savait, Lucie était encore trop novice pour produire pareils effets. Elle ne savait pas bien par contre qui parmi l'équipage d'Irimis, à part cette dernière, était capable de manier la magie. Regardant celle-ci d'un oeil interrogateur, elle finit par briser la glace en remarquant son interrogation à elle.

- Tu as senti? Sur le pont... Allons voir!

Comme à son habitude, Elizabeth ne paressait pas franchement inquiète. Non, elle était plutôt curieuse et excité de cette situation, à la manière d'une enfant malgré son âge.




[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie Cr3flag-2
Revenir en haut Aller en bas
Thauthaudarmafur
Arlequin

Thauthaudarmafur

Messages : 770
Expérience : 3799
Masculin Âge RP : 52

Politique : 120
Métier : Forgeron d'A. - Maître suprême
Titres:
 

(Hélène, compagnonne de Thauthaudarmafur [Humaine] - 50% des stats et effets (hors spé et artefact))

Stats & équipements
Vitalité:
[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie 644535102045/2045[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie 242396barresante02  (2045/2045)
Vitesse: 1460
Dégâts: 525

[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie Empty
MessageSujet: Re: [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie   [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie EmptyMar 6 Avr 2021 - 21:53
Séparation du contenu
- Mh, autant qu'on soit clair... J'aimerais autant me voir pendu que d'amener ma fille en première ligne. Cependant, si c'est un ordre que vous m'donner là, j'y consentirais... Si il lui arrive quoi que ce soit en revanche, sachez qu'j'irais vous maudire jusque dans l'estomac du Kraken si il le faut!


Hélène haussa un sourcil en entendant les propos de la matriarche. Leur rencontre à la Digue lui avait appris la vanité de celle-ci, et non son amour pour sa fille. La rouquine glissa son regard sur Lucie puis sur Thauthaudarmafur, qui ne semblait guère plus dupe qu'elle sur ces arguments. Tapotant le pommeau de sa hache, le nain eut le temps de glisser une petite promesse.


- J'n'amène jamais personne avec moi quand j'sais n'pas p'voir les protéger, ma belle.


La stellaroïse frémit aux propos déclarés d'un air sombre par son compagnon. Elle savait combien il s'en était voulu après l'incident durant lequel elle avait eu l'abdomen transpercée par la mâchoire d'un teeban. La phrase qu'il souffla presque n'était qu'un écho de plus de cette culpabilité, et une autre marque d'affection envers elle. Hélène inspira profondément, ne souhaitant plus que son manque d'expérience ne l'amène à se songer fautif. Ce fut Lucie qui, prenant à son tour la parole, coupa les pensées de la jeune femme.


- Toujours aussi mélodramatique mère, il s'agit d'une simple rencontre diplomatique, tout devrait bien se pass...


Le nain grogna et se tourna vers la porte une seconde avant que celle-ci ne se claque violemment, les rouages métalliques s'activant frénétiquement. Les Roseline sautèrent sur leurs jambes, s'écriant d'une même voix alors que les grommellements du nain se multipliaient. La hache du Banni et la lame fine de sa comparse brillèrent simultanément à la lumière des bougies alors que la capitaine s'activait derrière son bureau.


- Pas d'inquiétude, on a tout qu'il nous faut ici. Si vous n'y voyez pas d'inconvénient, j'opterais pour une contre-attaque directe et violente pendant qu'on a encore des hommes.

- Ouep. Gaffe à sa magie, j'peux la r'sentir d'ici. Charlotte, avec nous, Lucie, en r...


Les yeux du nain s'écarquillèrent férocement en apercevant le corps inconscient de la jeune fille crouler sous le poids de sa soudaine faiblesse artificielle. La matriarche venait-elle réellement de droguer sa propre fille ? Hélène, à l'instar du guerrier runique, était demeurée figée devant l'incroyable manque d'hésitation de Charlotte. Cette dernière leur retourna un regard glacial, tentant vainement de justifier son geste.


- Elle reste ici !


Le nain, fait suffisamment rare pour être perçu, grogna de manière clairement audible à l'encontre de la capitaine et la suivit des yeux alors qu'elle se dirigeait vers la porte, porte qui démontrait une évidence : la matriarche cherchait à se sécuriser avant de songer à ses compagnons en cas de danger.


- Quand vous voulez! Si ça ne vous convient pas, y'en a d'autres dans l'atelier.

Hélène s'empressa de s'approcher de la porte tandis que le nain, visiblement enragé contre Charlotte, donna un violent coup de hache dans le dossier d'une chaise avant de leur emboîter le pas.



~~~



La porte ouverte, ce fut Thauthaudarmafur qui, bousculant la matriarche au passage, jaillit sur le pont en premier, hache levée. Charlotte et Hélène suivirent rapidement, mais le nain marmonnait déjà dans son dialecte nain. Le pont était en effet envahi par une entité bien plus dangereuse que le Kraken lui-même : Ziggy et ses substances laissant croire à n'importe quel esprit être aussi haut dans les airs que les dragons. Un autre personnage se tenait à ses côtés, mais ni le guerrier runique ni son amie ne le connaissait. Le nain extirpa sa fiole d'alcool des montagnes de sous son armure et, débouchonnant celle-ci du pouce, se mit à boire en faisant fi de l'hilarité générale des pirates devant leur entrée furibonde. Son esprit mouvant à nouveau les pions stratégiques de leur équipage, il finit par acquiescer du menton. Les évènements se précisaient, les cartes étaient en place...


Sans aucune once de bienveillance, le Banni se tourna vers Charlotte et lui intima d'une voix rauque.



- Va réveiller ta gosse, Roseline, on aura b'soin d'elle au front.


Hélène à ses talons, consciente des désaccords régnant entre le nain et la technophile, Thauthaudarmafur rangea sa fiole et rejoignit les pirates, ignorant leur humeur désinhibée. En parallèle, Irimis et Pot-En-Beurre sortirent de la cale. La faune, le regard perçant, jugea bien vite la situation et se mit à soupirer, ignorant les tensions précédemment survenues. Elle secoua la tête et finit par souffler à sa nouvelle amie.


- Ma chère, je te présente Ziggy l'Gentil, un pirate de l'Ombre. Thauthau' l'a rencontré lors d'un abordage récent, il est très... Gentil, oui, et a un certain goût pour le théâtre des drogues... Un autre style que le tien !


La satyre se mit à rire et, conservant auprès de son ventre le coffret contenant l'offrande destinée aux Accursed, s'approcha du nain et de l'humaine, envieux d'en savoir davantage. Le nain, à l'approche de Ziggy, s'était quelque peu calmé, ayant repoussé ses aversions envers la morale de Charlotte afin de privilégier leur mission. Vraisemblablement ravi de voir un tel élément les rallier, il finit même par sourire et s'exclamer à son égard.


- Eh bah, mon gars ! L'moins qu'on puisse t'dire, c'est qu'tu sais nous fout' les miquettes ! Si t'savais c'qu'on pen...

- Waka waka eh eh... EEEEH ! M'sieur, le... Euh... lui, oui, là ! C'est t'y pas qu'c'est le... euh... Non, pas la cap'taine, mais mi-mieux ! Enfin... C'est l'type qui nous euh.. dirige pour les crabes dans la zumba café au carnaval ! M'sieur l'lutin, not' score artistique est sûr d'être lacé ! Euh.. Non...

- Par la barbe d'ma cousine, c'pas l'moment, toi.


Le manche de la hache du guerrier fusa contre la tempe du moussaillon planant complètement, l'envoyant se taire au tapis. Irimis, sursautant dans un cri aigu, se pencha immédiatement afin de lui prodiguer des soins, la magie blanche apparaissant immédiatement entre ses doigts de fée. Le nain, grognon, reporta son attention sur le nouvel arrivant et mâchouilla quelques secondes dans le vide avant de laisser paraître ses dents dans un large sourire.


- Bwarf, v'ens donc m'raconter c'que tu fais là ! On n'va pas tarder à accoster, j'dois t'présenter not' plan. Oh et... évite de laisser ceux-là toucher à tes gâteaux, 'sont not' plan B.


Tout en demandant à Ziggy d'épargner certains pirates, il cibla l'homme-requin Kerol, la géante Berte, la gobeline Lily et la charmante Elizabeth Pot-En-Beurre. En se tournant, il convia également Nathalie à les rejoindre vers la cabine. Sans se préoccuper de si Ziggy le suivait réellement, le nain renifla bruyamment en passant à côté du moussaillon précédemment assommé.


- Ca, c'est pour m'avoir insulté d'lutin, tête d'corail.


Sous le regard désapprobateur d'Irimis, le nain asséna un coup de pied dans la hanche du blessé avant de rallier la cabine de la capitaine, suivi de la satyre, de Nathalie, d'Hélène et de Ziggy. En un regard rapide sur la petite troupe formée, il opina du chef pensivement.


Pénétrant à nouveau la cabine, et intimant le dernier à rentrer à clore la porte derrière eux, le Banni s'empressa de venir à nouveau autour de la tablée et prit une autre cuisse de poulet, la portant à ses lèvres. Il grogna en remarquant Lucie, toujours évanouie, allongée plus loin. Nonchalamment, il agita ses mains de Ziggy aux Roseline.


- M'dames, v'là Ziggy, un des nôtres, Ziggy, v'là no' hôtesse, Charlotte.


Laissant aux deux pirates le soin de parfaire les présentations, le nain fit approcher Irimis auprès de lui. Se saisissant du coffret, il le déposa sur la table et l'ouvrit en patientant que chacun ait terminé de discuter avant de reprendre la parole, passant son regard sombre lentement sur chacun des protagonistes : Charlotte, Nathalie, Ziggy, Irimis et Hélène.


- Pour rappel, on veut qu'l'équipage des Accursed sous la gouverne de Fawcett Accursed r'joigne not' cause. Pour ça, on a am'né des cadeaux, et que'ques propositions. V'là not' offrande : une gemme de Balrog et un métaria multicolore. Nous serons sept sur place, not' but n'est pas d'les intimider mais d'négocier un traité pour qu'ils nous épaulent. La situation d'dehors est instable pour eux comme pour nous, 'faut donc leur faire sentir qu'not' puissance est présente, mais pas trop imposante. 'Sont capables d'nous d'mander d'prouver not' bonne foi, auquel cas, on avisera en fonction d'leurs exigences. Charlotte m'a parlé d'prisonniers qu'elle conserve dans la cale, au cas où ils d'mandent des offrandes humaines. Mais gardez dans vot' tête qu'on doit éviter l'combat tant qu'on l'peut, compris ? Si ça tourne mal, le reste de l'équipage encore debout du Ruby viendra en renfort, l'signal est deux coups d'tonnerre espacés d'deux secondes. Transmets c't'info' à tes gars, Roseline III.


Finissant hâtivement sa cuisse de poulet, le nain jeta l'os nu dans un bol et referma le coffret. Irimis le récupéra et s'écarta en jetant un regard à la pointure pirate devant elle. Quant à Hélène, elle se tenait à droite du nain, silencieuse mais conservant un oeil sur Charlotte. L'inimitié naissante entre elle et le Banni ne risquerait pas de compromettre majoritairement leur présente mission car elle savait Thauthaudarmafur suffisamment sérieux pour faire abstraction, mais elle n'en était pas si convaincue pour la matriarche. Le guerrier runique grommela et tapa doucement du poing sur la table.


- Bien, si vous êtes tous prêts, alors allons-y. Le lieu d'amarrage n'est pas loin, t'nez vous à disposition lorsqu'on y s'ra. Et évitez d'les provoquer, les Accursed ne sont pas connus pour leur sens du second degré.


Ces derniers mots furent accompagnés d'un regard appuyé à Ziggy l'Gentil, nul ne pouvait réellement douter du pourquoi... Cependant, il songea à lui souffler d'amener quelques gâteaux pour les Accursed juste le cas échéant. Qui savait ce qu'un immortel maudit pouvait apprécier comme don matériel ? Thauthaudarmafur laissa son regard glisser sur Charlotte Roseline et il renifla avant de porter son attention sur un élément tout autre.




~ Puisse Grungni veiller sur votre honneur ~




État des slots d'arène : Disponible | Disponible | Disponible



:dwarfe:
Revenir en haut Aller en bas
Ziggy Zolero
Main de l'Immatériel

Ziggy Zolero

Messages : 269
Expérience : 1462
Masculin Âge RP : 228 ans

Politique : 6
Métier : Mineur - Novice
Titres:
 

(Le Livre de Guthemberg, Familier de Ziggy ; +100, v+200 : Chaque tour, le livre magique tourne une page, octroyant un nouveau bonus à son maître uniquement, ou un malus à ses ennemis, cumulable (un ensorceleur peut contrer l'un de ces tours))

Stats & équipements
Vitalité:
[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie 644535101482/1482[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie 242396barresante02  (1482/1482)
Vitesse: 189
Dégâts: 1388

[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie Empty
MessageSujet: Re: [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie   [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie EmptySam 10 Avr 2021 - 10:05
Séparation du contenu
J'étais resté assis sur le bord du navire, dos au soleil et à la mer, tandis qu'autour de moi les Hommes dansaient la gigue, scandaient chansons paillardes, et entamaient des jeux plus ou moins sans queue ni tête. La dose dans les gâteaux lunaires avait peut-être été un poil trop exagérée, et je notais dans un coin de ma tête ne pas reproduire cette reste à la lettre la prochaine. Ou peut-être le problème résidait-il là; je n'avais pas vraiment de recette.

Quoi qu'il en soit, une réaction de ceux qui m'intéressaient ne tardait pas, et bientôt alors que je tentais de faire redescendre Sval qui s'amusait à courir après ma Plume (celle-ci ripostait par de petits plongeons en piqué, jamais volontairement douloureux), je voyais une porte qui menait à l'intérieur du Ruby s'ouvrir à la volée.

Si je pensais que le ponton était plutôt bondé, je découvrais là que le plus gros des troupes s'était agglutiné dans les quartiers du Capitaine, car c'était un véritable déluge de personnages qui s'échouait au travers de la porte ouverte par le nain.
Tout aussi vite que l'entrée laissait apparaître la crème de l'équipage du Ruby, et je distinguais quelques visages familiers depuis cet abordage que j'avais vécu en compagnie d'El Toto -Hélène, particulièrement, que j'avais de suite qualifié comme l'atout charme du nain- j'attrapais Sval par l'épaule et comme la magie gagnait ma paume je la plantais sur sur son torse.

En quelques secondes, avant qu'ils n'entrent sur le pont, les yeux bleus, couleur nuit, de Sval reprenaient une apparence moins... défoncée.


- Je prenais ma perche là, Ziggs, t'abuse !
- Et là réside tout le problème, mon ami. Reprends-toi, tu sais ce qu'on dit a propos de cette femme, la Capitaine Roseline III. Sa mine se renfrognait, et il devenait très sérieux en opinant de la tête.
- Les esclaves... Tu as une idée derrière la tête ? Le temps manquait pour qu'on ait une conversation construite, mais je regrettais que l'on ne l'ait pas eue plus tôt. Je grognais et secouait la tête.
- Non, on est du même camp elle et nous après tout. On ne fera rien, ce serait suicidaire. Mais garde les yeux ouverts, les alliés d'aujourd'hui sont les ennemis de demain... Je faisais disparaître mes airs intenses au profit d'un sourire éclatant, digne d'une publicité alchimique pour les bienfaits des crèmes blanchisseuses de dents.Thauthau ! Comment vas-tu ?

Dans un premier temps, j'eu un peu peur de la réaction du nain face à mon petit stratagème pour intégrer leur diplomatie, après tout cela tenait plus du braquage que de l'intégration douce, même si je ne faisais que mettre hors course des membres dont je ne captais aucune force prépondérante. Mais El Toto ne fit que rire et tabasser un des hommes -Sval me donna à ce moment un coup de coude discret- et nous le suivîmes sans tarder dans la cabine de Charlotte.
Enfin, nous rencontrions la femme qui nous inspirait le moins au sein de la Faction. L'esclavagiste. Une pensée volage me traversait l'esprit, l'espace d'un instant. Je voyais son navire brûler, pris d'assaut par les mêmes âmes qu'elle gardait sous verrou. Cela ferait une belle histoire, à n'en point douter. Mon aversion pour le personnage doit vous sembler bien fortuite, là tout de suite, mais je dois aussi rajouter que les Esprits ne semblent pas aimer Roseline, et m'intiment que ce sobriquet si clinquant aux oreilles n'en est même pas l'originel. L'immatériel murmure des choses bien sombres a propos d'une malédiction, ce qui en soit est affaire courante en Dùralas, mais Charlotte s'est attiré les foudres des Esprits en sa quête de la jeunesse éternelle. Elle défie le flux d'éther.

Une esclavagiste qui ne réfléchis pas à deux fois avant d'user des arcanes sombres, donc.

Mais la femme était d'une beauté à en couper le souffle, comme toute démone digne de ce nom, et sur sa tête coiffée d'un tricorne s'élançait la chevelure rousse la plus flamboyante que je n'ai jamais vue. Et j'en ai vu des filles de joie rousses.

Profitant de la sympathie que son physique m'inspirait, je chassais mes a priori et, en gentilhomme poli et courtois, m'inclinais doucement pour la saluer comme notre Capitaine Nain faisait les présentations.


- Capitaine Charlotte Roseline, la troisième du nom, Reine du Ruby, et Louve des Mers... enfin je vous rencontre. Les descriptions n'ont pas menti, vous êtes ravissante. Pardonnez le raffut que j'ai causé, les effets sur vôtre équipage se dissiperont au bout de douze heures environ. Ziggy Zolero, d'Ishtar, à votre service.

Puis nous prenions place autour du petit coffret qui détenait l'objet des négociations ; une gemme de balrog. Waouh ! Ce n'était donc pas une légende, ces démons existaient bel et bien !? El Toto en avait-il occis un spécimen ? Il faudrait que je lui demande de plus amples informations a ce propos... S'il était capable de combattre pareil titan, alors ses aventures m'apporteraient de quoi écrire pendant des mois !
Je m'installais à droite d'El toto, sans m'assoir, adossé contre un meuble, tandis que Sval collé à moi dévisageait Roseline sans arrêt. Par haine ou par amour, je ne saurais le dire, mais dans le doute je lui collait une pichenette sur l'entrejambe, en toute discrétion.
En entendant parler d'offrandes humaines, toutefois, ma mâchoire se crispait et je tournais la tête vers Sval qui de son côté paraissait tout aussi enragé. Cet échange complice suffit à nous calmer, toutefois, même si El Toto baissait beaucoup dans mon estime. Mais nous demeurions des professionnels, nous étions venus pour de la diplomatie et ce n'était pas le moment de créer de nouvelles tensions. Nous écoutions donc en bons élèves et nous fendions même d'un rire à entendre l'ultime insinuation du nain à mon encontre.


- N'ayez crainte, mes parents m'ont bien rompu aux arts mondaines, je sais quand laisser mon humour de côté. Même si je doute que ces Accursed soient aussi simples de caractère que la bourgeoisie Ishtarienne... dans le doute...

Je rompais la chaine de mon grimoire, et laissais une vive étincelle dorée gagner mon regard, comme la magie imbibait mon aura, puis coupait aussitôt court à ma démonstration de force. J'ai appris que les Pirates préfèrent la beauté de la force à celle des mots, et qu'il est important que je leur montre que je suis capable de plus qu'une délicieuse prose.

- Je me tiens prêt à toute éventualité. Capitaine Roseline, Thauthau, merci de nous accorder cette opportunité au sein de la Faction, nous ne l'oublierons pas.
- Ouais. Z'êtes plus belle que j'le pensais, Charlotte. Vous faites quoi après... OUILLE.

J'entrainais Sval hors de la cabine en l'emportant par l'oreille.




[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie 515r
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Roseline III
Technophile

Charlotte Roseline III

Messages : 386
Expérience : 2047
Féminin Âge RP : 32

Politique : 47
Métier : Sculpteur - Maîtresse
Titres:
 

(Lucie, fille de Charlotte [Modifié] +360, 150, v+290 ; contrecoup de 80)

Stats & équipements
Vitalité:
[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie 644535102620/2620[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie 242396barresante02  (2620/2620)
Vitesse: 310
Dégâts: 1815

[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie Empty
MessageSujet: Re: [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie   [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie EmptyVen 16 Avr 2021 - 14:42
Séparation du contenu
Charlotte tiqua lorsque Thauthau enfonça sa hache dans sa chaise style Brendan 1er. A son attitude et à la façon dont il l'a bouscula pour passer à la contre-attaque, elle comprit bien que son attitude envers sa fille l'avait déranger. Pour la vieille carne, ce qu'elle faisait de sa fille ne regardait personne d'autre que les deux intéresser. Elle dut tout de même ronger son mord pour ne pas lancer une insulte à Thauthau qui, au final, lui avait permit de mettre un pied dans la politique Pirates. Ce n'était pas le moment de perdre le contrôle de ses pulsions, malgré la mort imminente qui semblait leur être destiné.

Enfin, sur le pont les attendaient un spectacle effroyable, digne des pires beuveries d'équipage jamais observer à ce jour. Tout l'équipage, ou presque, semblait sous l'effet de psychotropes puissants visiblement amenés par quelques inconnus. Inconnus? Pas tant que ça au vue de la réaction du nain. Celui-ci semblait connaître son homme et sembla plus apaisé malgré l'attaque chimique qu'ils venaient de subir. Le visage de la matriarche était devenu crispé et presque aussi rouge que sa chevelure lorsque Thauthau, qui avait peut-être deviner l'état d'exaspération ultime de la dame, l'enjoint d'aller s'occuper de sa fille. Elle souffla un grand coup puis s'exécuta, bien qu'elle savait bien que l'avoir éveiller et en pleine capacité était chose impossible. Lucie se réveillerait quelques heures plus tard, pensant avoir fait un malaise comme sa mère lui disait qu'il lui arrivait quelques fois... Tout cela était trop de chaos pour la tyrannique capitaine qui se plaisait dans la maitrise de la situation.

Une fois dans sa cabine, son oeil tomba sur la chaise Brendan 1er qu'elle s'empressa de balancer par l'une des fenêtres qui vola en éclats. Retournant à son bureau, elle frappa un grand coup sur celui-ci avant d'essayer de reprendre son calme. Son regard se pausa alors sur Lucie, encore à terre, elle avait l'air d'un ange ainsi, ce qui apaisa quelque peut la mère qu'elle était encore. Se penchant sur elle, elle passa sa main dans ses cheveux, le sourire aux lèvres, avant de la prendre à bout de bras.

- Ma pauvre petite... Où est-ce qu'on est tombé hein? Mais je veille sur toi ne t'inquiète pas...

Elle alla alors l'allonger dans le long divan qui ornait sa cabine, prenant soin de bien l'installer, puis alla s'asseoir à son bureau. La tête dans les mains, elle ne pouvait s'empêcher de se demander si elle avait bel et bien fait de s'investir autant dans la faction. Mais la conclusion était toujours la même, le temps était compté pour les Roseline et leur malédiction, le pouvoir et l'influence d'une faction était encore le meilleur moyen de mettre la main sur une solution qui arrangerait à la fois la mère et la fille.

Quelques minutes plus tard, Thauthau et Hélène revinrent accompagnés cette fois-ci de Nathalie, Irimis et de deux inconnus complets qu'elle crut bien apercevoir sur le pont. Charlotte jeta un regard noir à ces derniers mais, soucieuse de ne pas reperdre son calme, elle s'évita toute réflexion à voix haute. Ce fut Thauthau, qui avait bien la poigne d'un membre de l'Ombre des Côtes, qui ouvrit les hostilités.

- M'dames, v'là Ziggy, un des nôtres, Ziggy, v'là no' hôtesse, Charlotte.

Le sourcil de Charlotte se leva, l'air interrogateur, tandis que Ziggy vint confirmer les soupçons qu'elle avait à l'entente de son prénom.

- Capitaine Charlotte Roseline, la troisième du nom, Reine du Ruby, et Louve des Mers... enfin je vous rencontre. Les descriptions n'ont pas menti, vous êtes ravissante. Pardonnez le raffut que j'ai causé, les effets sur vôtre équipage se dissiperont au bout de douze heures environ. Ziggy Zolero, d'Ishtar, à votre service.

C'était donc lui le fameux Ziggy Zolero. Elle avait entendu pas mal de rumeurs à son sujet. Un caïd montant du côté des substances psychotropes, ce qui expliquait bien l'état de l'équipage. Ce n'était donc là plus un ennemi qu'elle avait devant elle, mais plutôt un potentiel futur partenaire, un peu trop dangereux peut-être. C'était du moins ce qu'elle s'imaginait, le sourire aux lèvres, sans se douter une seconde du dégoût qu'elle lui inspirait.

- Ziggy Zolero?! Mahahah! Enfin je vous rencontre! J'ai bien entendu parler de vous à Ishtar... Ravis de vous rencontrer vil flagorneur! Dit-elle sur un ton plus amical puis, plus sévère, elle enchaina. En voilà tout de même des façons de débarquer, douze heures dites-vous?! Espérons que les Accursed ne seront pas d'humeur à nous passer par le fil...

Thauthau fit ensuite le briefing de la situation. L'affaire était loin d'être conclut mais, au regard de Charlotte, les Accursed auraient été bien stupides de refuser leur offre. La matriarche acquiesça lorsque Thauthau parla de parler du signal à ses gars, essayant de cacher le dégout qu'elle avait pour sa façon de manger.

- Bien, si vous êtes tous prêts, alors allons-y. Le lieu d'amarrage n'est pas loin, t'nez vous à disposition lorsqu'on y s'ra. Et évitez d'les provoquer, les Accursed ne sont pas connus pour leur sens du second degré.

- N'ayez crainte, entama directement Ziggy Zolero, mes parents m'ont bien rompu aux arts mondaines, je sais quand laisser mon humour de côté. Même si je doute que ces Accursed soient aussi simples de caractère que la bourgeoisie Ishtarienne... dans le doute...

Le baron de la drogue fit alors démonstration d'un étrange pouvoir magique dont la matriarche ne saisit en rien la nature. Ce qu'elle savait, c'était qu'il valait mieux ce méfier de toutes ces histoires de magie et de malédiction, ça, elle en était sûre. Il les remercia ensuite, elle et Thauthau, tandis que son camarade venta la beauté de Charlotte qui ne répondit que part un "Mh!", pensant que ces propos étaient encore bien en dessous de sa réelle beauté. Chose qu'elle mit sur le dos de son oeil en moins qui l'a complexait toujours autant.

- Pareillement Thauthaudarmafur... Nous tacherons de ne pas décevoir l'Ombre des Côtes et son Capitaine, j'espère que les Accursed auront la même sagesse...

Alors que Ziggy quittait la cabine avec son étrange compagnon. Charlotte, elle, allait s'apprêtait au niveau de ses armes et de son maquillage avant la rencontre fatidique.




[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie Cr3flag-2
Revenir en haut Aller en bas
Le Juge
Personnage Non Joueur

Le Juge

Messages : 7476
Expérience : 25613
Féminin

[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie Empty
MessageSujet: Re: [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie   [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie EmptySam 10 Juil 2021 - 10:32
Séparation du contenu


Il ne fallait pas s'attendre à trouver le pied-à-terre des Accursed sur la plage ou un peu plus profondément dans le terres sudistes dùralassiennes. Après tout, il s'agissait d'un groupuscule de pirates et ils ne pouvaient ni se permettre d'être éloignés de la mer ni d'être accessibles par un coup de chance. Il y avait tellement d'inconnues vis-à-vis de cet équipage que certains pensaient qu'on ne pouvait accéder à leur repaire à moins d'y avoir été invité personnellement.

Garzvorgh, le grand capitaine de la faction pirate, avait confié à ses émissaires une vieille boussole abîmée dont la pointe ne montrait pas la voie vers le Nord. Certaines fois, elle s'agitait de plus belle tandis que d'autres elle s'évertuait à suivre une position précise. Le Kalevala avait expliqué au nain Thauthaudarmafur, qui avait examiné plusieurs des cartes personnelles du Kalevala, qu'au moment venu cet outil antique leur indiquerait la voie ou les indices les menant à leur but : le Capitaine Fawcett Accursed, du terrible équipage éponyme.

La délégation des pirates découvrit les récifs dissimulant le repaire de leur cible et parvinrent à s'engouffrer dans une étroite faille grâce aux indications de la boussole magique ; il n'était pas aisé de se rendre en ces lieux et la théorie du camouflage magique semblait potentiellement se vérifier. Les compagnons du Kalevala n'auraient pas trouvé la moindre entrée et la porte maritime était jonchée de rochers acérés comme des dents de dragon et de squelettes qui semblaient avoir soufferts avant de rendre l'âme pour tenter de pénétrer dans la grotte. De toute manière, le sol et les récifs étaient beaucoup trop glissants pour pouvoir manœuvrer n'importe quel pied fut-il même habitué à faible adhérence.

L'intérieur était immense et abritait même trois grands bâtiments de la flotte maudite qui étaient aussi grands que l'Ombre des Côtes, le vaisseau amiral du Kalevala. De larges piliers naturels (peut-être ?) soutenaient le haut plafond de la grotte ainsi que des structures d'un bois sombre mais éclairées, assez rarement toutefois, par de faibles torches. En fait, la majorité de ces échafaudages n'étaient pas visibles à moins de s'y trouver très proche, et encore. Il en était de même pour les ponts suspendus (quand il y en avait) et on pouvait suspecté des passages secrets permettant de se rendre d'une position à une autre, ou alors l'utilisation de cordes pour se balancer ou grimper.

Il était étonnant aussi de trouver une végétation plutôt bien garnie et même ressemblante à la flore wystérienne ou d'îles perdues dans l'immensité des mers et océans dùralassiens. Il y avait sûrement même quelques créatures tapies dans les ombres si on s'en référait aux bruissements et légers grondements animaliers ou d'insectes. C'était un véritable écosystème coupé du reste de Dùralas, de la même manière que la caverne mystérieuse de Spelunca, à bien plus petite échelle forcément.

La délégation pirate fut bientôt bloquée car elle se trouvait sur une étroite portion praticable entourée par une eau sombre, immobile et qui semblait sans fond et habitée par d'autres bestioles dont il n'était sûrement pas recommandé de croiser. Mais leurs questions trouvèrent réponse lorsqu'une barque vint à eux, émergeant de la pénombre. Elle avait des rames mais aucun passager. Oh, elle se mouvait simplement par magie, pourquoi en aurait-il été autrement ?

Les émissaires du Kalevala rejoignirent alors l'autre côté où les attendaient un feu de camp et trois membres des Accursed drapés de vêtements de lin plaqués contre leur corps par cordages et lanières de cuir soutenant besaces et armes basiques de pirates. Leur teint était livide et ils avaient les traits graves. Ils ne dirent pas un seul mot et les escortèrent tout le long d'un chemin les menant à un entrepôt délabré et en ruines comme si le chahut des combats l'avait frappé de plein fouet. Pourtant, ils ne purent rien voir de l'intérieur, ni même par les interstices.

Les pirates purent penser qu'ils seraient emprisonnés dans ce bâtiment mais lorsque la porte s'ouvrit et qu'ils passèrent à travers le voile d'un tissu délabré et noir comme la nuit, ils firent face à ce qui ressemblait en tout point à une cabine de capitaine dans un grand navire. Le tout était délabré et attaqué par les araignées en quelques endroits, mais des bougies et trois lanternes éclairaient suffisamment l'endroit pour se sentir dans un lieu convenable pour quelques discussion diplomatique que ce soit.

Au centre de l'entrepôt se tenait un individu plus qu'un homme, habillé d'un uniforme sombre rapiécé d'une marine de temps fort anciens. Un long sabre courbé brillant comme l'argent pendait à sa ceinture indiquant alors que son propriétaire était un fin bretteur. Il n'était pas très âgé bien que le poids des années et de la malédiction qui semblait toucher l'équipage soit voyant sur son visage. Il semblait aveugle mais il lui manquait une partie du crâne droit et ses cheveux noirs légèrement poivrés flottaient comme s'il était plongé dans l'eau. Une chose était sûre : il s'agissait d'un mort-vivant et il ne semblait pas bien commode. Un dernier détail pouvait attirer l'attention : son collier pourpre mais délavé qui lui couvrait une bonne surface de sa gorge ; il n'y avait pas de jour entre le cuir et sa peau. Peut-être que ce collier tenait sa tête en place ou alors il n'était qu'un accessoire de soumission ; bizarrement, ses hommes de main n'en possédaient pas.
Quel ennui envoie les chiens du peau-vert, s'exprima-t-il d'une voix rocailleuse au timbre faible mais faisant parvenir les mots directement dans les oreilles de ses interlocuteurs comme s'il leur murmurait juste à côté d'eux, dans l'Harathi (les pirates comprirent qu'il s'agissait du nom du repaire des Accursed) ? Non, je suis Chunk, lieutenant de l'Accursed, se présenta-t-il en anticipant une question inutile que les pirates s'apprêtaient à lui poser.


Les pirates étaient seuls avec le dénommé Chunk et ils devraient sûrement passer par lui avant de pouvoir s'adresser au Capitaine Fawcett Accursed.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Thauthaudarmafur
Arlequin

Thauthaudarmafur

Messages : 770
Expérience : 3799
Masculin Âge RP : 52

Politique : 120
Métier : Forgeron d'A. - Maître suprême
Titres:
 

(Hélène, compagnonne de Thauthaudarmafur [Humaine] - 50% des stats et effets (hors spé et artefact))

Stats & équipements
Vitalité:
[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie 644535102045/2045[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie 242396barresante02  (2045/2045)
Vitesse: 1460
Dégâts: 525

[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie Empty
MessageSujet: Re: [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie   [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie EmptySam 7 Aoû 2021 - 17:39
Séparation du contenu
Le nain grogna et claqua le petit coffret de bois contre la barre du bâtiment, dérangeant le barreur sans laisser transparaître quelconque gêne. Il ouvrit à nouveau le clapet de l'outil, découvrant à nouveau l'aiguille chancelante de la boussole confiée par le Kalevala. Son regard sombre se rua sur sa propre boussole, pointant fièrement vers sa droite, vers le Nord. Cet écart de comportement dérangeait le guerrier runique dont le sens de l'orientation dans les profondeurs se fiait fidèlement aux informations renvoyées par l'aiguille. Reportant son attention sur la seconde s'amusant vraisemblablement à jouer la toupie, il grogna vulgairement.


- "L'aiguille est magique, elle finira par vous mener au but" qu'il disait... "Fier-vous à c't'outil antique et qu'les mers soient avec vous", qu'il disait... J't'en foutrai moi !


Son talon racla violemment le sol avant de se détourner de la proue, venant rejoindre le bastingage de la poupe. Les yeux acérés de Thauthaudarmafur contemplèrent la côte derrière eux, qu'ils conservaient à tribord. Le point qu'il avait repéré sur les cartes du Capitaine avait été dépassé plusieurs miles nautiques auparavant, sans aucune satisfaction ou quelconque indication. L'ancien apprenti Maître des Runes ressentait un début d'appréhension parmi les troupes présentes sur le Ruby et maudissait sa naïveté de n'avoir prévu aucun plan de secours dans une telle situation.

Hélène, dans les airs, tenait compagnie à la dénommée Lily, les jambes enroulées dans le cordage. La gabière scrutait les environs, consciente des informations floues de son compagnon. Ce dernier s'était préparé à une rencontre de délégations, mais tous deux avaient commis l'erreur d'omettre la possibilité d'une chasse aux indices... Ses iris verts furent épris d'une lueur soudaine lorsqu'ils notifièrent un trouble dans les courants côtiers, à deux heures. Les vagues ne semblaient trouver aucune opposition à leur cyclique déplacement, fait anormal dans cette portion du littoral. Abandonnant son perchoir, la jeune femme glissa de nœud en nœud afin de rallier son ami, l'avertissant de ses observations.

La boussole mystique éprouva durant de longues poignées de minutes la précision des manœuvres de l'équipage du Ruby, le colosse de bois glissant entre les cruels crocs de rocs parsemant l'accès à une faille partiellement immergée. La délégation pirate pénétra bientôt dans ce qu'il semblait être le port souterrain de l'antre des Accursed. Trois bâtiments n'ayant pas à craindre la suprématie de l'Ombre des Côtes se tenaient là, tels les gardiens de la grotte, silencieux, observateurs et redoutables. Les quelques gémissements du bois du Ruby semblaient être les seuls capables de troubler la paix sinistre des lieux, véritable intru approchant de son jugement.

Il ne fut plus possible d'avancer, aussi l'équipage replia les dernières voiles et s'apprêta au mouillage, tandis que les membres désignés pour poursuivre l'exploration s'étaient assemblés sur le pont, un vœu implicite de silence semblant avoir été passé. Le Banni allait donner l'ordre de jeter une barque à l'eau lorsqu'il fut devancé par l'invitation des Accursed eux-mêmes, représentée par une barque de petite taille, vide et vivante. Un grondement de mécontentement retentit depuis la gorge du nain, contraint d'improviser. La barque ne pouvait porter les sept pirates convenus, l'obligeant à revoir la composition du groupe. Finalement, seuls Charlotte, Ziggy, Hélène et lui-même iraient à la rencontre des Maudits.

À Ziggy fut confié le soin de conserver le coffret contenant l'offrande de la faction, tandis qu'il fut demandé à Charlotte de prévenir l'équipage de la nouvelle décision du guerrier runique : en cas d'absence de nouvelles dans la demi-journée ou de manœuvres significativement agressives des trois bâtiments, la marche à suivre était de cibler en priorité les colosses de pierre soutenant le plafond naturel ainsi que les parois de récifs, puis chacun pour soi.

Thauthaudarmafur voulut s'emparer des rames, mais celles-ci fuirent ses paumes, patientant que les quatre compagnons soient installés pour, terriblement lentement, reprendre le chemin dans le sens opposé. Hélène et son frère d'armes s'échangèrent un long regard entendu mais ne pipèrent mot. La stellaroïse contempla avec une surprise peu dissimulée la beauté mélancolique de la cavité. Il y régnait une atmosphère à la fois pesante, mais profondément triste, telle une mélodie que l'on jouerait au loin pour accueillir de nouveaux défunts. Le nain, quant à lui, focalisa son attention sur la roche présente. Ces profondeurs n'avaient que peu de points communs avec celles des Baldors, prenant bien davantage exemple sur celles de Spelunca, de ce qu'il avait pu étudier autrefois. Une pointe d'admiration se dessinait sur son visage à mesure qu'il approuvait ce choix de position. C'était là une véritable forteresse souterraine, une ruche imprenable, un goulot d'étranglement pour tout intru assez présomptueux pour s'y immiscer. Il renifla doucement, comme inquiet de déranger la tranquillité des pierres, soupirant en un long chuchotement.



- On n'a pas d'alternatives, les gars, on réussit ou on les fait tomber.


Le nain, presque aussitôt, éclata d'un rire gras et incontrôlé, la situation impromptue se dessinant radicalement pessimiste sous ses yeux. Factuellement, ils s'engouffraient dans la gueule de pirates maudits, assoiffés de sang, connus pour leur cruauté et leur goût de certaines chairs humaines, à bord d'une barque miniature avançant toute seule dans une pénombre presque totale.

C'est alors que son hilarité se calmait que la barque ralentit, arrivée à destination d'une terre ferme illuminée par un feu de camp. Trois pirates patientaient autour de celui-ci, lugubres et graves. Thauthaudarmafur sauta de la barque et prit les devants, retrouvant son sérieux. Ses sourcils broussailleux frémirent tandis qu'il s'employait à dévisager les trois hommes interdits. Leur peau était blanchâtre, presque analogue de celle d'un défunt. La cause demeurait incertaine : la vie souterraine à l'écart du soleil prolongée ou bien la légendaire malédiction ? Lorsque les trois pirates eurent rejoint le guerrier runique, les Accursed tournèrent les talons sans un son, tels des guides fantomatiques.

Les premières bâtisses purent bientôt être observées par la délégation de l'Ombre des Côtes. Loin d'être charpentier, le Banni crut cependant reconnaître des portions d'épaves réaménagées, mais il repoussa ces pensées, indécis et incapable de trancher. Hormis les présents pirates, l'intégralité du territoire semblait vide. Hélène ne put se retenir de croiser le regard de Charlotte et de Ziggy, cherchant à connaître leur ressenti. Être ainsi en territoire inamical et, pourtant, si inoccupé la mettait mal à l'aise. Elle finit par afficher un léger sourire de façade, tentant de contrôler l'emballement de son cœur.

Le petit être des montagnes fit face au pan de bois fermé pendant un instant, cherchant le contact visuel avec l'un des Accursed. Bien plus disciplinés que les pirates d'Ishtar, ils semblaient également bien moins prompts à la sociabilisation. La porte finit par s'ouvrir, et on lui indiqua de rejoindre l'intérieur. Il remercia les trois marins d'un large sourire nanesque avant d'écarter la toile masquant la suite. L'ambiance régnant au sein de l'entrepôt ne jurait pas avec celle de la grotte, conservant une obscurité environnante et une nuance rustre de la décoration. Il ne semblait pas y avoir âme-qui-vive dans les recoins sombres, ce qui ne manqua pas d'étonner l'arlequin.

Thauthaudarmafur s'avança plus avant dans ce qui représentait vraisemblablement la salle d'audience de leur délégation. Un unique être se trouvait là, immobile, une partie du crâne arrachée il y a visiblement bien longtemps. Les iris sombres du guerrier runique détaillèrent ses cicatrices, s'attardant en un frémissement sur le lien entre la tête et le corps de l'Accursed. L'homme avait autant de traits vivants que d'amabilité dans l'expression : aucuns. La physique de sa chevelure allait à l'encontre de tout aspect naturel, ressemblant étonnant à celle que la Liche des Terres Désolées possédait...  Le nain jeta un regard discret vers Hélène, visiblement tiquant sur un point, mais sa compagne, devinant sa pensée, lui retourna un regard noir empli de désapprobation. Le Banni fit la moue un instant et détourna le regard. Il était persuadé que la tête branlante d'un mort-vivant pourrait servir de Dùraball pour peu qu'on parvienne à taper suffisamment fort.

Une fois la délégation devant lui, l'Accursed prit la parole d'une voix sans tonalité. La voix de la Mort silencieuse.



- Quel ennui envoie les chiens du peau-vert dans l'Harathi ? Non, je suis Chunk, lieutenant de l'Accursed.


Plissant les yeux un instant, le guerrier runique intégra les paroles du lieutenant, amusé de son identité autant que de son manque de courtoisie. Les valeurs naines étaient bien rares dans les hautes sphères pirates...


- J'vous salue, Chunk Crâne-Manquant, lieut'nant d'l'Accursed, j'me présente : j'suis Thauthaudarmafur, nain Banni des Monts Glacés et envoyé "ca-nain" de Garzvorgh, le "Kalevala", membre d'la tribu des Moral'Ban et capitaine de l'Ombre des Côtes. Voici Charlotte Ros'line, troisième du nom, la Sorcière Rouge, Ziggy Zol'ro, la Plume Immatérielle et Hélène, gabière d'l'Ombre des Côtes.

Nous v'nons à la rencontre de Fawcett Accursed, capitaine de l'Accursed, afin d'parler d'la situation instable des Mers. Au d'là des divergences d'vie, not' Capitaine et nous-mêmes pensons qu'il s'rait bénéfique d's'entret'nir d'l'av'nir avec vous.

Nous laiss'rez-vous parv'nir jusqu'à votre Capitaine, lieut'nant ?



Thauthaudarmafur n'avait pas quitté des yeux les iris pâles, éteints, de Chunk, cherchant à distinguer quelconque réaction de la part du Maudit. Il avait pris l'initiative de présenter la délégation, optant pour une centralisation de l'introduction en patientant le véritable échange avec Fawcett Accursed.




~ Puisse Grungni veiller sur votre honneur ~




État des slots d'arène : Disponible | Disponible | Disponible



:dwarfe:
Revenir en haut Aller en bas
Ziggy Zolero
Main de l'Immatériel

Ziggy Zolero

Messages : 269
Expérience : 1462
Masculin Âge RP : 228 ans

Politique : 6
Métier : Mineur - Novice
Titres:
 

(Le Livre de Guthemberg, Familier de Ziggy ; +100, v+200 : Chaque tour, le livre magique tourne une page, octroyant un nouveau bonus à son maître uniquement, ou un malus à ses ennemis, cumulable (un ensorceleur peut contrer l'un de ces tours))

Stats & équipements
Vitalité:
[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie 644535101482/1482[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie 242396barresante02  (1482/1482)
Vitesse: 189
Dégâts: 1388

[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie Empty
MessageSujet: Re: [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie   [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie EmptyJeu 26 Aoû 2021 - 11:57
Séparation du contenu
Le moment tant attendu semblait se profiler à l'horizon comme s'enchaînaient les paysages, et, debout sur le pont, j'observais notre arrivée aux abords d'une gargantuesque grotte en pierre d'asphalte avec un calme résolu. De mes nombreuses leçons, acquises au cours d'une vie jadis immortelle, mon appartenance passée à une organisation criminelle de mercenariat avait sans doute été la plus riche en apprentissages pour ce genre d'occasions.
Tandis que Thauthaudarmafur me confiait le coffret contenant ce qu'il qualifiait "d'offrande", que je décidais de renommer "présent" dans mon esprit afin de ne pas oublier l'affaire diplomatique qui nous amenait ici, et que nous embarquions, seulement à quatre, dans une petite barque à destination de la gueule béante et obscure qui servait de tanière aux Accursed, ma préparation mentale battait son plein. J'avais laissé Sval à contrecœur sur le navire, mais on ne s'opposait pas à son supérieur dans la piraterie, ça portait le nom de mutinerie, et je n'avais aucune envie de découvrir ce qu'un nain pouvait faire en représailles.

L'endroit, d'apparence et ambiance austère, je l'avais senti auparavant irradiait la magie, et son architecture globale venait accentuer cette impression tout en me permettant quelques déductions simples ; les Accursed étant une faction à part au sein des Pirates, obéissant à un autre Capitaine que le nôtre, le Roi des Pirates, le Démon des brumes Garzvorgh, ils s'étaient naturellement ségrégués en un territoire hors d'atteinte du commun des mortels. Le fait que cette antre ne puisse être révélée que par le biais de l'objet que Thauthaudarmafur manipulait de temps à autres, en jurant, ou, a minima, sur invitation, ne m'aurait pas étonné, tout comme la possibilité qu'un maléfice d'illusion puisse recouvrir l'ensemble de leur repère.
Un puissant sortilège opérait ici, et au-delà des cadavres squelettiques et autres joyeusetés qui ornaient les chemins qui menaient à l'intérieur du réseau rocheux, beaucoup de moyens dissuasifs avaient été mis en place pour occulter l'existence du fameux équipage fantôme. Intelligent, très intelligent. Pendant tout ce temps, ils avaient fait croire à une sorte de flotte insaisissable et hantée afin de détourner les plus courageux des hommes de l'envie de les rechercher. Peut-être étaient-ils de facto des revenants, mais ils n'étaient pas faits d'ectoplasme et de magie résiduelle, et ce qui existait pouvait être détruit ; une pensée bien sombre, mais au cas où les choses tournent mal, il était bon de savoir qu'on affrontait pas des fantômes mais des hommes. Et les hommes peuvent mourir.
D'un geste de la main, je libérais la chaîne en or de mon Livre de Guthemberg, et dictait à ma plume d'inscrire mes pensées au sein du grimoire.


- Note ceci ; le repère des Accursed peut être trouvé grâce à un artefact à la forme de boussole, son antre se trouve quelque part au milieu du Sud de Dùralas dans un complexe système de cavités et crevasses. Inutile de s'y rendre à pied, les chemins qui y mènent sont mortels et si quelqu'un a réussi, alors il n'est jamais revenu pour en parler. Aussi, une équipe de magiciens compétents devrait essayer de sonder cette zone de localisation afin de déceler et dissoudre le sortilège d'illusion qui semble opérer ici. Si nous devions ne pas revenir, je veux que tu délivres les descriptions que je ferais de l'endroit au Capitaine, puis consigner et livrer le récit au grand public. Si je venais à mourir, le simple fait de briser les moyens de dissimulation mis en place par ces dissidents au Kalevala suffirait à en faire des proies isolées au sein d'une faction de requins, ça suffira à me venger. Compris ?
- Oui, même si j'aime pas ça. Je n'ai aucune donnée sur eux, aucun témoignage, rien, ces Accursed sont...
- Je n'en sais rien, et je ne veux pas savoir. En tout cas, les fantômes n'ont pas besoin d'un repère organisé et d'un navire, ce sont des hommes, qui pensent comme des pirates, et agissent comme tel, pas des créatures infernales venues hanter les mers. Ils sont malins.

À un moment, la partenaire du Capitaine, Hélène, sembla vouloir sonder mon regard, et je perçus, même sans prêter attention à son aura, qu'elle était terrifiée. Toutefois la peur est un poison puissant, une toxine volatile et contagieuse, des miasmes qui paralysent l'esprit et amoindrissent le corps, et refusant de briser l'état de concentration intense dans lequel je m'étais plongé -non sans difficulté, car l'endroit irradiait d'une magie phénoménale- je ne lui retournais qu'un vague regard et un demi-sourire. Mes yeux verts, sur fond de ce bleu-gris omniprésent, ressemblaient à des herbes en pleine tempête. Je lui en voulu -autant qu'on peut en vouloir à une assez jolie femme- car je voyais là une faute de professionnalisme qui pouvait s'avérer létale ; au son d'une équipe le maillon faible sous-estime parfois grandement son impact, j'étais mieux placé que personne pour le savoir, me sachant bien moins expérimenté que Charlotte et Thauthaudarmafur, puissant aussi, et les nôtres devaient compenser par l'attitude. Il suffisait d'une brèche pour que le navire entier coule, après tout, je plantais donc mon regard dans le sien, avec une détermination qui m'étonna moi-même et lui disait d'une voix suave, mais ferme : 
- Ça va aller ce sont juste des négociations, n'oubliez pas qui se trouve dans le camp qui domine les Mers, Hélène. On s'inquiètera en cas de pépin, pas avant.

L'astuce, que mes camarades coupe-jarrets m'avaient appris lors de nos assassinats et guérillas, était de se glisser dans la peau d'un autre. Je n'étais plus Ziggy Zolero, celui qui enchaînait les défaites en Arène et venait de débuter la Piraterie, mais j'étais "Zero", mon acronyme, un ex-vampire qui avait tué plus d'hommes avec ses sortilèges saugrenues que la plupart des Hommes sur cette Terre. Cela suffisait à m'emplir de la confiance nécessaire pour ne pas perdre mon sang-froid.

Au bout d'un moment, que je passais à admirer la désolation qui régnait ici, et paradoxalement la faune et la flore plutôt vivace à l'intérieur de la grotte littorale, m'emmenant à penser qu'un conflit avait éclaté ici -les Accursed étaient-il le résultat d'une malédiction ? Probablement, si oui, il suffisait de trouver comment les en soustraire pour avoir l'ascendant-, nous arrivions face à une porte que des hommes blêmes et aux expressions plus mortes encore nous ouvraient sans piailler mot.
Je déglutissais, si c'était une mise en scène, ils répliquaient plutôt bien les victimes de nécromancie, et je commençais à douter de mes propres déductions quant à leur nature non-spectrale. Ceci dit, ils pouvaient très bien être des morts-vivants sous l'emprise d'une malédiction suite à... suite à quoi ? C'était le seul élément qui me manquait. Un combat, la destruction de leur repère, une vie d'errance sur les mers à perpétuer leur vie d'antan, mais que s'était-il passé entre le second et le troisième point ? Je décidais de ranger ces cogitations dans un coin de ma tête tandis que nous nous enfoncions plus profondément encore, tous les quatre, au sein des couloirs qui aboutissaient sur une salle à l'apparence de cabine de bateau.
La seule source de lumière provenait de bougies et lampes disposées, j'en étais persuadé, afin de nous permettre d'y voir, et pas pour les Hommes qui habitaient ici. D'ailleurs, celui qui se tenait au centre de l'espace, la mine blasée, acheva de confirmer le fait qu'ils étaient bel et bien des créatures dénuées de vie. Il manquait un pan tout entier du visage dudit Chunk, et la manière dont sa chevelure flottait comme s'il se trouvait sous l'eau s'avéra aussi hypnotique qu'inquiétante.

J'attendais que Thauthaudarmafur, en sa qualité de chef d'escouade entame les présentations, le coffre sous le bras, et à l'évocation de mon nom, je m'avançais et tendais une main qui ne tremblait pas -miracle- vers le Lieutenant des Accursed.


- Appelez-moi Zero, Chunk, je fais partie des hommes du Kalevala, le Démon des Brumes. Je joignais à ces termes un léger sourire, d'apparat, car le but était de protester poliment contre ses mots un tantinet vexant de la part d'un transfiguré. Au moins les chiens que nous étions ne flottaient pas façon poltergheist. Nous venons en paix, et en gage de notre sérieux avons ici un présent pour les vôtres, il s'agit d'une Gemme de Balrog. C'est un présent de notre Capitaine, au vôtre.

L'effort requis pour parler sans en avoir des tremblements dans la voix, ainsi que de garder le contact visuel avec les prunelles laiteuses et décharnées de Chunk, était tel que je décidais de prononcer le plus court dialogue de mon existence, mais au moins arrivais-je, je l'espérais, à lui signifier que nous n'avions pas pour ordre de palabrer longuement avec un sous-fifre.




[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie 515r
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Roseline III
Technophile

Charlotte Roseline III

Messages : 386
Expérience : 2047
Féminin Âge RP : 32

Politique : 47
Métier : Sculpteur - Maîtresse
Titres:
 

(Lucie, fille de Charlotte [Modifié] +360, 150, v+290 ; contrecoup de 80)

Stats & équipements
Vitalité:
[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie 644535102620/2620[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie 242396barresante02  (2620/2620)
Vitesse: 310
Dégâts: 1815

[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie Empty
MessageSujet: Re: [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie   [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie EmptyDim 12 Sep 2021 - 15:56
Séparation du contenu
Notre groupe d'aventuriers était enfin en route pour cette rencontre qui s'annonçait des plus tendus. Déjà, les humeurs des uns et des autres avaient fait leur effet sur l'ambiance globale. Heureusement, ces êtres expérimentés avaient réussis à garder leur sang froid et s'en allait à présent unis sous la bannière de l'Alliance.

Au bout d'un court voyage au travers d'une végétation luxuriante et hostile, les aventuriers trouvèrent enfin l'entrée de la grotte. C'est à bord d'une bien frêle embarcation que les Pirates allaient devoir pénétrés dans l'antre des Accursed. L'embarcation en question semblait se mouvoir par sa propre volonté, tandis que l'antre inspirait la même confiance qu'un piège à ours mal réglé. Rocheuse, humide, froide et escarpée, l'escapade s'annonçait peut réjouissante aux yeux de Charlotte et de ses camarades. Ne pouvant finalement qu'être quatre à bord de cette petite embarcation, Charlotte, Ziggy, Thauthau et Hélène partirent donc ensemble en direction de l'obscurité qui menait vers l'intérieur de la cavité. Les ordres de l'envoyé de l'Ombre des Côtes avaient été clairs, tout faire péter si ils ne revenaient pas à temps. Autant Charlotte était d'accord sur le principe, autant elle préférait ne pas envisager le pire, maudissant d'avance le Kalevala d'avoir abréger la vie de sa fille. Ziggy n'était pas en reste sur les mauvaises augures, ouvrant le livre magique qui intriguait toujours autant la matriarche, il lui dicta très clairement ses dernières volontés.

- V'là qui est rassurant... Souffla la matriarche une fois le travail de Guthemberg achevé.

Profitant du court voyage pour vérifié une dernière fois son attirail technophilque, l'attention de Charlotte fut vite détourné lorsqu'ils arrivèrent dans une baie rocailleuse. Dans cette dernière, siégeant tels trois mastodontes, se trouvaient des navires qui n'avaient rien à envier en taille à l'Ombre des Côtes. Tous plus massifs les uns que les autres, Charlotte voulu sauver l'honneur du Ruby par cette remarque accompagnée d'un roulement d'yeux :

- Mh! R'gardez moi ça! Les hommes, j'vous jure...

La remarque ne sembla pour autant rassurer Hélène, visiblement inquiète. C'est Zolero qui trouva les mots pour rassurer le coeur de la fougueuse amie du Nain :

- Ça va aller ce sont juste des négociations, n'oubliez pas qui se trouve dans le camp qui domine les Mers, Hélène. On s'inquiètera en cas de pépin, pas avant.

- Voilà qui est parler! Ajouta Charlotte elle-même ragaillardi par ces dire.

Elle était d'accord sur ce point, c'était plutôt toute cette histoire de magie et de malédiction qui l'inquiétait. Ces histoires là, selon elle, ne se passaient jamais exactement comme prévue. Elle espérait au moins que son expérience en la matière aide leur cause, sachant pertinemment que toute maudite puisse être une personne elle n'en restait pas moins un être sensible.

Le petit groupe toucha enfin terre. Là les attendaient une étrange délégation semblant plus morte que vivante, pareille à des fantômes d'eux-mêmes et pourtant bien charnels. Les trois individus, sans piper mot, les emmenèrent jusqu'à une véritable ruine où, la matriarche présumait être leur supérieur. Ces gens là n'ont vraiment aucun goût ni de respect d'eux-même... Pensait-elle. Un soupçon de dégout pouvait se lire sur son visage bien que celui-ci était plus dirigé vers l'état des lieux que ses étranges habitants.

Une fois à l'intérieur de cette battisse peut reluisante, la délégation Pirate traversa un voile noire comme la nuit et trouva enfin un peu de réconfort dans la lueur de quelques bougies. L'endroit ressemblait étrangement à une cabine de capitaine qui aurait échoué au fond de l'eau, les araignées remplaçant la poiscaille. Une fois tous à l'intérieur, celui que Charlotte pensait être le capitaine, malgré qu'il n'avait littéralement pas toute sa tête, les interpela de la sorte :

- Quel ennui envoie les chiens du peau-vert dans l'Harathi ?...

La mâchoire de Charlotte se crispa, voilà longtemps qu'on ne l'avait plus insulté de la sorte sans qu'elle ne soit libre de faire volé une rotule à grand coup d'énergie bleue. Mais avant même que les Pirates ne posent leur premières interrogations, l'étrange homme aux allures fantomatique reprit la parole, comme devinant leurs pensées.

- Non, je suis Chunk, lieutenant de l'Accursed.

Hey bein, à s'demander comment va nous recevoir l'capitaine, se demanda alors la matriarche. Thauthau resta cependant imperturbable, ce qui étonna notre aventurière qui avait eut droit à avant goût de ses manières. Elle ne put cependant s'empêcher de le traité intérieurement de bien des noms d'oiseaux lorsqu'il la présenta sous le titre de "Sorcière Rouge". Ziggy offrit l'offrande par la même occasion qu'on le présentait, ce qui allait peut-être faire accélérer les choses. Charlotte resta, elle, silencieuse jusqu'à ce que Thauthau ait dit son dernier mot, demandant la présence du capitaine.

- On est pas vraiment v'nu ici pour s'lancer des vannes, dit-elle toujours vexée des dire de Chunk, alors le plus tôt sera l'mieux v'croyez pas?...

Charlotte prenait un ton plein d'assurance mais en réalité elle était très inquiète de ce qu'elle voyait en face d'elle. Cet homme était-il vraiment encore sensible à quoi que ce soit? Le simple fait qu'il fut insensible à ses charmes avait mis à mal la confiance de la matriarche, et c'était sans parler du vide dont semblait être composé son regard.




[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie Cr3flag-2
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie Empty
MessageSujet: Re: [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie   [Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

[Diplomatie] Le nouvel âge d'or de la piraterie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sud de Dùralas :: La plage-