AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Adrardas
Le Monde de Dùralas a précisément 2556 jours !
Dùralas, le Jeu 29 Oct 2020 - 3:24
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez
 

 [solo] Berthe Sorg, une vieille amie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charlotte Roseline III
Technophile

Charlotte Roseline III

Messages : 188
Expérience : 1078
Féminin Âge RP : 32

Politique : 00
Métier : Sculpteur - Expert
Titres:
 

(Lucie, fille de Charlotte [Modifié] +360, 150, v+290 ; contrecoup de 80)

Stats & équipements
Vitalité:
[solo] Berthe Sorg, une vieille amie 1559870510-barre-vie-gauche1850/1850[solo] Berthe Sorg, une vieille amie 1559871461-barre-vie-rouge  (1850/1850)
Vitesse: 372
Dégâts: 1615

[solo] Berthe Sorg, une vieille amie Empty
MessageSujet: [solo] Berthe Sorg, une vieille amie   [solo] Berthe Sorg, une vieille amie EmptySam 15 Aoû 2020 - 15:44

Madame Berthe était tranquillement à l'étage de sa maison close, la main serrant fermement un gigantesque verre de vin et l'autre sur sa canne qui lui servait optionnellement de batte. Avec vue sur le rez-de chaussée, elle pouvait tranquillement s'assurer que les clients se comportaient bien avec ses filles.  Ah, elle avait réussi pour sûr, tout le monde dans ce bâtiment, qui lui appartenait, lui mangeait dans la main, la craignait ou l'aimait plus que tout. La nuit s'annonçait agitée entre la musique retentissante, les vapeurs d'opium et les nombreux mâles en rut qui semblaient s'être donné rendez-vous. D'un sourire satisfait, elle contemplait sa réussite qui n'était pas venue de nulle part. Chaque soir elle se remémorait ses galères du début et son ascension difficile au sommet de la prostitution. Elle en avait fait du chemin, mais un goût amère lui restait dans la bouche. L'avait-elle vraiment choisit, ce chemin? Qu'aurait-elle fait si son destin avait été différent?

C'est alors qu'une inconnue pénétra dans son établissement. Elle avait tout l'air d'une riche capitaine marchande, l'oeil en moins. Celle-ci reluqua vite fait la marchandise mais ne semblait pas trop s'y intéresser. Cette salope est venue armée... Pensa-t-elle au moment où l'une de ses hôtesses venait l'accueillir, sans doutes pour lui faire la remarque comme elle lui avait apprit. Alors que Berthe se dirigeait déjà vers les escaliers, elle entendit une voix crier qui ne lui était pas familière.

- Ce s'rait pas cette grande asperge de Berthe Sorg que j'vois là-bas?!

La géante se retourna, stupéfaite, alors que l'étrangère enleva son tricorne richement décoré. Elle prit quelques secondes de réflexions, abasourdie, durant lesquelles quelques filles sortaient déjà les couteaux, une autre s'empara d'un sabre qui ne semblait être là que pour la décoration.

- Qu'on m'coupe les jambes, les bras, et qu'on fasse de moi une naine! Cette histoire de malédiction était donc vrai! Ahahah! Ou alors t'as réussi à rendre ta fille aussi cinglée qu'toi! Ahahah!

Madame Berthe descendit les escaliers tout en rassurant ses filles :

- C'est bon, c'est bon... C'est une amie...

Il s'agissait de Charlotte  Roseline, troisième du nom à présent si elle comptait bien. A une époque, elles avaient tapiner ensemble durant quelques années. La pauvre avait pas tous ses esprits et devait s'occuper de sa fille en plus. Madame Berthe avait toujours pensée que cette histoire de malédiction n'était que pure fantaisie d'un esprit malade, et la voilà qui débarquait chez elle dans le corps de la petite Amélia. Cette dernière s'approcha d'elle et elle se prirent un instant dans les bras.

- J'vois qu't'as pas chômer d'puis l'temps! Déclara Charlotte en se décollant de la géante dont l'étreinte était quelque peu étouffante.

Evidemment, cela faisait combien d'années après tout? Plus de vingt ans qu'elles ne s'étaient plus revue... Et elle débarquait comme ça à tout hasard. Cela ne lui disait rien qui aille, connaissant bien cette casse-cou de Charlotte Roseline.

- Tu m'étonnes Charlotte, ça fait quoi, vingt ans? Tu pensais pas que j'allais tapiner tout c'temps quand même?! Ahah! Et toi non plus apparemment, mais dit moi plutôt ce que me vaut l'honneur de ta visite? Besoin d'un service j'imagine, ahah!...

Alors que Charlotte remettait son tricorne sur sa tête, elle répondit avec un sourire satisfait :

- Non, non, c'est plutôt moi qui suit v'nue t'en rendre un ma belle. On pourrait causer dans un coin tranquille?...

Berthe leva un sourcil interrogateur, comment pouvait-elle lui rendre service à elle qui avait déjà tout?

- Toi? Bah j'aurais tout vue! Enfin bon, suit moi ma p'tite, on va causer dans mon bureau si tu préfères...




[solo] Berthe Sorg, une vieille amie Cr3flag-2
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Roseline III
Technophile

Charlotte Roseline III

Messages : 188
Expérience : 1078
Féminin Âge RP : 32

Politique : 00
Métier : Sculpteur - Expert
Titres:
 

(Lucie, fille de Charlotte [Modifié] +360, 150, v+290 ; contrecoup de 80)

Stats & équipements
Vitalité:
[solo] Berthe Sorg, une vieille amie 1559870510-barre-vie-gauche1850/1850[solo] Berthe Sorg, une vieille amie 1559871461-barre-vie-rouge  (1850/1850)
Vitesse: 372
Dégâts: 1615

[solo] Berthe Sorg, une vieille amie Empty
MessageSujet: Re: [solo] Berthe Sorg, une vieille amie   [solo] Berthe Sorg, une vieille amie EmptyVen 28 Aoû 2020 - 14:40

Charlotte venait aujourd'hui de prendre une décision difficile. Il s'agissait de renouer des liens avec la partie de son existence la plus douloureuse. Un passage de sa vie qu'elle aurait bien aimé oublier, tant en en tant que Charlotte Roseline II qu'en tant qu'Amélia gamine. Enfin, il fallait penser à l'avenir avant tout et celui-ci se trouvait derrière les portes de la maison close dénommé "Aux Froufrous Effrontés". La devanture sonnait comme le bordel le plus classe du port, pas un endroit pour les mousses.

Malgré les douloureux souvenirs qui envahissaient les souvenirs de notre aventurière, elle prit sur elle et passa la porte qui n'était pas même gardé. L'endroit semblait être respecté malgré son but premier, c'était déjà ça. A l'intérieur, des dorures, des fleurs, des vases quelques croûtes accrochées au mur et des une agressive odeur de parfum qui se mélangeait à celles de sueur des hommes qui terminaient leur journée. Charlotte évita le plus possible de toucher quoi que ce soit, ou qui que ce soit d'ailleurs, et s'aventura un peu plus loin pour quitter le hall d'entrée. Y'avait pas à dire, c'était plus chic que ce qu'elle avait connue de son époque. Au bout de quelques instants, une des hôtesses vint à elle de manière plutôt amicale. Mais elle connaissait le milieu et se demandait bien ce qu'elle devait penser en réalité.

- Hey ma jolie, c'est pas un endroit pour se battre ici! Si tu veux t'faire plaisir, laisse-moi tes jouets tu veux bien?...

Mais alors qu'elle s'apprêtait à lui répondre, son oeil se posa sur une gigantesque forme qui descendait le long escalier ouvert qui donnait sur l'étage supérieur. Une ancienne camarade d'infortunes dont elle avait, jusque là, réussi à éviter de recroiser malgré la taille d'Ishtar. C'était elle qu'elle était venue chercher. D'après ses sources, elle avait plutôt bien réussi dans les affaires et, d'après ses souvenirs, cela devait sans doutes faire un bout de temps qu'elle devait songer à quitter le milieu...

- Ce s'rait pas cette grande asperge de Berthe Sorg que j'vois là-bas?! Lança-t-elle alors négligemment, sans se douter que cela pourrait lui coûter la vie.

--------------------------------------------------------------------

Les retrouvailles s'étaient plutôt bien passées. Berthe avait finit par l'accueillir dans son bureau qui ne manquait pas de démonstrations de luxe en tous genre. Alors que les deux femmes s'assirent dans des fauteuils de velours, la géante entreprit de commencer la conversation.

- Alors, Charlotte, dit moi un peu ce que t'as à m'offrir... Comme tu peux le voir, y'a pas grand chose qui m'manque!

Tout en disant cela, la géante avait sortit deux verres de son bureau ainsi qu'une bouteille de rhum venant de Guillaëd, histoire de bien montrer qu'elle ne se foutait pas de sa gueule en disant cela. Tandis qu'elle leur versait leur verre, Charlotte répondit :

- Allons Berthe, j'te connais, et sans doutes mieux qu'tu m'as connus! A l'époque j'perdais la boule tu l'sais bien... Merci, dit-elle en récupérant le verre qui lui était tendue.

- "A l'époque", mouais... Si j'me rappel bien, pas trop loin après la dites époque, y'a eut comme qui dirait des disparitions étranges. D'anciens clients à toi étrangement...

La matriarche n'avait pas à nier les faits, surtout devant cette femme qui en savait long. Elle s'amusa de sa réflexion et lui répondit après avoir goûter le rhum.

- J'pouvais pas m'permettre de me trimbaler cette réputation là, tu l'sais très bien...

Le verre de Sorg se brisa entre ses mains mais pour une fois Charlotte n'eut aucun réflexe défensif, c'était presque la famille.

- Madame Charlotte Roseline est trop bien pour avoir été une pute c'est ça?! C'est pas c'que j'entendais quand j'vous ait sortit l'cul d'la misère à toi et Amélia!

Charlotte leva un sourcil interrogateur avant de se rendre compte qu'il faudrait probablement un peu de temps avant que la géante n'accepte le fait qu'elles n'étaient maintenant plus qu'une seule et unique personne.

- Bah quoi, tu vas pas m'en vouloir non plus?! T'es toujours en vie non?!...

- Mouais, à l'époque j'étais pas bien sûre de le rester très longtemps... Répondit Berthe l'oeil mauvais.

- Ca m'blesse c'que tu m'dis là, répondit faussement Charlotte et vraiment Amélia. J'ai pas oublier c'que t'as fait pour nous et c'est bien pour ça qu'j'suis là!

- Depuis l'temps quand même, t'aurais put au moins donner des nouvelles... Au moins de la p'tite! Enfin, bref, explique moi un peu pourquoi t'es là exactement...

En vérité, toutes les mémoires qui se partageaient ce corps préféraient de loin oublier cette sombre période qui remontait à loin. Alors que la géante se resservait un nouveau verre, Charlotte entreprit d'expliquer son offre.

- Je sais qu'le pognon c'est important pour toi Berthe... Mais t'as pas ce qu'il te faut là? T'es arrivée là où tu voulais arriver... Tu t'souviens de l'époque où on parlait d'te faire voyager un peu? J'pense bien qu'l'heure est venue... Alors que la géante commençait à s'esclaffer, Charlotte continua très sérieusement. Arrête, écoute moi un peu. Il te reste combien de temps à vivre là? Cent ans, peut-être plus? Tu vas pas m'faire croire que t'as envie de faire ça toute ta foutue existence... Je sais c'que c'est de voir les décennies s'enchaînées et, crois moi, t'as pas envie d'ça, j'dirais même que t'en as sans doutes déjà marre pas vrai?

La Charlotte marquait petit à petit ses points. Malgré ce qu'on disait des géants, Berthe en avait dans la caboche et pensait toujours à son avenir. Elle but enfin une gorgée dans le verre qu'elle n'avait pas explosé et répliqua d'un air plus intéresser :

- Et qu'est-ce que tu m'proposes au juste?...

La Piratesse sourit comme si elle venait de conclure une bonne affaire avant d'en arriver enfin au but de toute cette conversation.

- Suit moi sur le Ruby, tu seras libre comme jamais, tu pourras faire c'qui t'chantes ou presque et aucun jour ne sera pareil à l'autre! Fini d'devoir se plier aux exigences de ces idiots en rut, fini d'jouer l'rôle de la matrone et d'penser au bien d'tes filles, c'est l'moment d'penser à toi Berthe!... C'est bien c'que tu voulais en v'nant à Ishtar non? Prendre la mer! On manque de rien dans l'équipage, tu s'ras aussi bien qu'ici! J'ai une affaire qui tourne pour renflouer mes pertes.

La concernée eut un sourire que notre aventurière n'apprécia pas, de ces sourires nostalgiques qui vous font penser que tout cela n'était qu'un doux rêve innocent. Elle fit tournoyer le rhum dans son verre et, au bout de quelques instants de réflexions répondit :

- Il m'faudrait l'temps de régler mes affaires ici...

Charlotte jubila, puis Berthe, et ensemble elles trinquèrent à ce bel avenir. Le reste de la soirée se déroula dans l'alcool et l'explication de tout ce qu'il s'était passé dans leur vie depuis le temps. La matriarche avait bien jouer son coup. S'investir dans la faction était une chose, mais avoir accès aux secrets contenus dans cette maison close en était une autre... Mais en vérité, il n'y avait pas que ça, non, la famille Roseline avait une énorme dette envers cette femme et, si Charlotte s'en fichait royalement, ce n'était pas le cas d'Amélia.




[solo] Berthe Sorg, une vieille amie Cr3flag-2
Revenir en haut Aller en bas
 

[solo] Berthe Sorg, une vieille amie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UploadHero] Les Vieux de la vieille [DVDRiP]
» [UPTOBOX] La Boum [DVDRiP]
» [Solo Valentine Crowblack] La femme avant la bête /!\Hentaï/!\
» [Solo] Selantis Shya - Intro [Hentaï]
» La nuit nous appartient mon amour /!\Hentaï/!\ [Solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sud de Dùralas :: Village d'Ishtar :: Port d'Ishtar [Zone communautaire]-