AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Maden Lhon
Le Monde de Dùralas a précisément 2731 jours !
Dùralas, le 23rd Avril 2021, 00:31
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
Le Deal du moment : -16%
Promotion sur le kit d’entretien K&N pour ...
Voir le deal
15.37 €

 

 [RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1885
Expérience : 4276
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 248
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
[RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide 644535barresante013577/3577[RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide 1559871461-barre-vie-rouge  (3577/3577)
Vitesse: -691
Dégâts: 4079

[RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide Empty
MessageSujet: [RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide   [RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide Empty17th Septembre 2020, 21:23
Séparation du contenu
Nous arrivâmes finalement au lieu de rendez-vous à l’heure prévue, et notre passage dans la cité d’Endorial ne passa pas inaperçu. Nous étions arrivé tôt dans l’après-midi, et de par mon statut de capitaine, je me devais de faire bonne figure auprès des habitants d’Endorial, car je représentais mes hommes. Quoi que mon apparence et ce que je dégageais suffisait probablement amplement, j’avais gardé tout le long de la traversée de la ville le dos droit, la mine neutre, et surtout, j’étais resté sur le dos de ma fidèle compagne griffonne Feriel, qui avait naturellement compris le message et roulait un peu des mécaniques en déambulant dans la ville. Les gardes devant la ville, d’ailleurs, ne manquèrent pas de lever leurs armes à notre encontre, conscients qu’on ne laissait pas rentrer une petite troupe tout en arme et en armure sans sourciller. Heureusement, la missive que j’avais reçu de mes deux interlocuteurs de la Garde Zéphyr avait tôt fait de les convaincre, mais cela ne les empêcha pas de nous lancer des regards méfiants quand nous fûmes rentrés à Endorial même.
Je ne pus m’empêcher de remarquer que Feriel scrutait les alentours d’un oeil curieux. Elle n’avait jamais mis les pieds à Sylfaën, d’aussi loin que je me souvienne, et cet environnement tout en arbre et en végétation la laissait perplexe. On était loin de la forêt de sapin qui longeait BaldorHeim, ici les feuillages des arbres étaient denses, et certains coins de la forêt possédaient une sorte de canopée empêchant tout rayon du soleil de passer. J’avais grandi dans cet environnement, il y a de cela bien longtemps, et j’en gardais un souvenir assez vif dans mon esprit. Toute mon enfance s’était résumée à aller chercher des plantes dans les coins reculés de la forêt, à les transformer en baumes ou en simples, voir en poisons, et à éviter au maximum tout contact avec quoi que ce soit. Ainsi vivaient les gobelins de la forêt, en autarcie et emplis d’une méfiance naturelle envers tout ce qui bouge. Mais cette partie de ma vie était bien loin derrière moi, aussi ne m’y attardais-je pas de trop. Peut-être passerais-je, une fois notre entrevue diplomatique achevée avec la Garde Zéphyr, dans le coin où je pensais que mon ancienne tribu se trouvait. Peut-être bien. Mais probablement pas.

Nous fîmes halte une fois arrivés au lieu indiqué, après être passé par la place du marché où les habitants n’avaient pas hésité à nous laisser passer d’un oeil surpris. Notre petite troupe avait bien fait son effet.
Pour ma part, en dehors de ma stature un peu altière, j’avais décidé de ne pas mettre d’habits extravagants ou démesurément riches, comme il était coutume de le faire dans un rendez-vous diplomatique. Car s’il y avait bien une chose à laquelle servait un rendez-vous diplomatique, c’était aussi de montrer ses intentions, de façon claire ou plus subtile, et c’était là ce que j’allais faire. J’étais en armure de combat, à l’entretien impeccable - et j’y tenais - tout comme celles de tous mes hommes, et non pas en armure d’apparât. D’ailleurs, il y avait probablement parmi les hommes qui m’accompagnaient des gens avec une armure de bien meilleur ouvrage que la mienne, mais cela ne me dérangeait pas. Le message que je voulais faire passer derrière cet accoutrement inhabituel en de telles circonstances, c’était que je n’étais pas différent de chacun de mes hommes, et qu’être le capitaine de la compagnie n’impliquait pas de dévaliser les caisses en habits ou en armures de luxe. J’espérais que les envoyés de la Garde Zéphyr y voit là ce que je voulais leur montrer, et non pas une offense, mais j’avais peu de doute. A quels vêtements pouvaient-ils bien s’attendre de toute façon, venant d’une compagnie de guerriers?

Je jetai un coup d’oeil à la vingtaine d’hommes et de femmes qui m’accompagnait et leur fit un sourire bienveillant. Tous avaient été volontaires pour démontrer qu’Egide n’était pas morte, et que sa renaissance se passait bien. J’avais dû en refuser certains, sans quoi je serais venu avec une armée. Mais j’avais dans mes rangs actuels les gens les plus fidèles et loyaux que j’aurais pû avoir. Après avoir scruter leur regard, analyser brièvement leur état d’esprit, je reportai mon regard face à moi, attendant les émissaires de la Garde Zéphyr sans cesser de garder le dos droit et le port imposant.
Revenir en haut Aller en bas
Veronia Pyraethus
Guerrière

Guerrière
Veronia Pyraethus

Messages : 498
Expérience : 900
Féminin Âge RP : 242

Politique : 00
Métier : Bûcheron - Novice
Titres:
 

(Aigle des Baldors de Veronia, 200 vitalité ; 200 vitesse ; 100 dégâts ; Férocité : Les dégâts du joueur sont augmentés de 20% au premier tour)

Stats & équipements
Vitalité:
[RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide 644535barresante012435/2435[RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide 1559871461-barre-vie-rouge  (2435/2435)
Vitesse: 53
Dégâts: 793

[RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide Empty
MessageSujet: Re: [RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide   [RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide Empty19th Septembre 2020, 03:55
Séparation du contenu
Le cortège d'une vingtaine de mercenaires n'était pas passé inaperçu en ces lieux paisibles et verdoyants. Endorial était bien connu de Veronia, sa race et son histoire personnelle n'y était pas pour rien, mais ce fut aussi pendant des siècles le refuge spirituel et la maisonnée de son mentor. Une des raisons d'ailleurs qui l'avait poussé à se renseigner davantage sur les lieux et le peuple elfique. Enfin. Aujourd'hui, leur présence ici était toute autre. Un regroupement diplomatique était de mise entre la Garde Zéphyr et la Compagnie Égide ; un accord qui s'il était rondement mené serait sans nul doute profitable aux deux parties, mais aussi plus globalement à la stabilité générale du continent.

La cité elfique était loin d'être dépaysante pour la centauresse, et lorsqu'elle reconnu quelques têtes familières, un léger sourire s'étira sur ses lèvres. Tandis qu'après quelques secondes déjà il disparaissait de son minois, cela avait eu au moins l'effet de lui réchauffer un peu le cœur, la réconfortant sur la nature non hostile de cette terre d'accueil quelle avait toujours connu, de près ou de loin, selon les époques.

Ainsi, Veronia faisait partie de la tête du cortège. Elle suivait le Capitaine d'assez proche pour se prémunir d'une attaque isolée, observant avec minutie les alentours au devant du convoi, mais également pour rester à portée de voix si toutefois il avait besoin d'elle d'une quelconque manière. C'est donc légèrement en retrait, sur sa gauche, qu'elle se tenait droite, ses armes rengainées, vêtues de ses accoutrements habituels, et qu'elle suivait sereinement et silencieusement la marche bien que vigilante.
Revenir en haut Aller en bas
Urua
Paladin

Urua

Messages : 507
Expérience : 3808
Masculin Âge RP : 28

Politique : 141
Métier : Forgeron d'armure - Maître Absolu
Titres:
 

(Diagoras, Mouss'queterre de Urua [Modifié][Emblème de la GZ]  +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
[RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide 644535barresante016037/6037[RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide 1559871461-barre-vie-rouge  (6037/6037)
Vitesse: 575
Dégâts: 1370

[RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide Empty
MessageSujet: Re: [RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide   [RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide Empty12th Octobre 2020, 13:56
Séparation du contenu
Combattons ensemble !
Arhiann avait prévenu Urua que la délégation avec laquelle elle échangeait des lettres devait arriver aujourd'hui. Il s'agissait d'une petite troupe de la compagnie Égide, récemment reformée, qui voulait venir parlementer d'une entente entre la Garde Zéphyr et eux. Leurs motivations avaient plu aux dirigeants et aux membres, ainsi les deux membres disponibles les plus anciens avaient été chargés de mener les pourparlés.

Ainsi, Urua et Diagoras s'étaient-ils portés volontaires pour aller chercher les membres principaux de la délégation et les amener dans ce qu'on appelait la salle diplomatique. Il s'agissait d'une plateforme, située haut au dessus de la ville, permettant à la fois de surveiller les alentours et de discuter de paix et plus rarement de guerre en ayant une vue imprenable sur les congrégations venues accompagner les ambassadeurs. Quelle ne fut pas leur surprise en arrivant et en apercevant le meneur de l'Égide. Il s'agissait ni plus ni moins de leur compagnon Dragonnier Grabuge. Bien qu'ils n'aient effectué qu'une mission rapide avec lui et ne l'aient croisé que quelques fois dans le campement, ils n'avaient aucun doute sur sa puissance, qu'il portait d'ailleurs sur lui.

- Bienvenue chers visiteurs. Je suis Urua, garde zéphyrien. J'ai l'honneur de devoir vous accompagner jusqu'à la table des négociations.

Il avisa tout à coup l'une des membres et se plongea dans une intense réflexion pendant quelques instants.

- Si l'un des membres de votre compagnie craint ces escaliers, je me propose de monter derrière afin de rattraper une éventuelle glissade.

Urua pensait évidemment à la centauresse. Avec ses sabots et son corps long, elle aurait certainement du mal à grimper jusque là-haut et il espéra ne pas avoir commis une bavure dès l'introduction en suggérant qu'elle pourrait avoir besoin d'aide. Il s'abstint de poser la question qu'il craignait maintenant à son tour après sa très chevaleresque intervention. Il sentait qu'il serait très indélicat de demander si les centaures pouvaient-ils retenir leurs selles ? Pas celle du dos, celle... Enfin, il n'aimerait pas glisser à son tour par manque de retenue.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Arhiann
La Tempérance ♦ Ensorceleuse

Arhiann

Messages : 1163
Expérience : 5170
Féminin Âge RP : 60 (éq. humain 30)

Politique : 178
Métier : Sculpteur - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Manydh, Compagnon d'Arhiann [Hybride] ; invoque un compagnon qui a 75% des stats d'Arhiann (pendentif zéphyrien))

Stats & équipements
Vitalité:
[RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide 644535barresante012107/2107[RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide 1559871461-barre-vie-rouge  (2107/2107)
Vitesse: 728
Dégâts: 2578

[RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide Empty
MessageSujet: Re: [RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide   [RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide Empty20th Octobre 2020, 19:43
Séparation du contenu
Arhiann attendait patiemment à l'intérieur du local réservé à la garde Zéphyr dans la capitale sylvestre, que pointe son nez la délégation de la compagnie Egide, laquelle devait venir parlementer avec eux ce jour. Le raffut qui ne tarda pas à provenir du dehors lui apprit qu'au moins, ils étaient ponctuels. Soigneusement sanglée dans son costume d'éclaireuse, elle jeta un œil par une ouverture, étonnée du volume sonore qu'ils provoquaient, et l'explication s'offrit à son regard : s'ils n'avaient peut-être pas mobilisé la compagnie entière, ils étaient en tout cas venus en force... Quant à savoir ce qu'ils souhaitaient prouver par le biais de cette démonstration, les hypothèses étaient nombreuses, et elle se garderait d'en privilégier une avant d'avoir entamé la conversation avec les émissaires. Après tout, il était vrai que leurs quelques échanges épistolaires n'avaient indiqué que le nombre des Zéphyriens - deux, qu'il faudrait peut-être pousser jusqu'à trois si Diagoras tenait à surveiller son Löwen de compagnie. Pas celui des membres d'Egide, donc, mais elle espérait que tout ce monde-là ne comptait pas grimper jusqu'à la plate-forme, qui avait beau être vaste, mais restait non prévue pour une telle population.

Peu désireuse de transformer un simple aperçu en un espionnage en règle, la faune ne traîna pas plus longtemps, et poussa la porte pour rejoindre le duo de gardes en vert, dont le plus imposant souhaitait déjà la bienvenue aux arrivants. Tout près du capitaine Grabuge, qu'elle connaissait légèrement pour la participation à une destruction de campement perrack, elle repéra une cousine par Magnésie, dont la présence ne pouvait qu'être de bonne augure. Urua l'avait remarquée également, pour d'autres raisons... et, sentant son embarras, elle se hâta de faire les quelques pas qui l'amèneraient à sa hauteur, pour couper court à toute éventuel impair.
" Mes salutations, messieurs-dames. Arhiann, éclaireuse sylvestre, "
se présenta-t-elle à son tour avec une brève inclinaison du buste, sans chercher les fioritures.

" Puisque mon collègue se propose si galamment pour l'arrière-garde, je passerai devant. Combien d'entre vous comptent participer à l'entrevue ? "
questionna-t-elle encore, s'adressant plus spécifiquement au gobelin. Elle préférait être fixée au plus tôt, même si on pouvait toujours ajouter des sièges tenus en réserve là-haut, en plus des quatre déjà prévus.
" Les autres pourront visiter la ville ou ses alentours à leur gré, naturellement. "
Ainsi qu'elle l'avait indiqué, elle gagna ensuite les premières marches de bois d'un escalier qui s'enroulait autour d'un massif tronc de chêne. En haut, les attendait la plate-forme surplombant toutes les basses nécessités, où ils pourraient discuter sans crainte d'être dérangés. Se retournant une dernière fois avant d'en commencer l'ascension, elle rassura une dernière fois ceux qui la suivaient :
" La montée est un peu longue quand on n'y est pas habitué, mais vous verrez, une fois là-haut, on n'a plus envie d'en descendre. "
Elle-même n'appréciait que peu ces volées de marches conçues par les elfes, alors que les siens préféraient le franc contact du sol sous leurs sabots. Mais à force, elle finissait par apprécier l'impression de flottement parmi les branches qu'offraient ces refuges des hauteurs.




" il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile,
il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel "

♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️
Revenir en haut Aller en bas
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1885
Expérience : 4276
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 248
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
[RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide 644535barresante013577/3577[RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide 1559871461-barre-vie-rouge  (3577/3577)
Vitesse: -691
Dégâts: 4079

[RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide Empty
MessageSujet: Re: [RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide   [RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide Empty14th Janvier 2021, 07:59
Séparation du contenu
Notre passage n'étant clairement pas passé inaperçu, c'est sans surprise que je vis un garde zéphyr se diriger vers moi à peine après que je sois arrivé. Je reconnus immédiatement l'individu en question, qui n'était autre qu'Urua, le lowën dragonnier que je connaissais un peu. Assez pour savoir qu'il était un homme d'honneur qui allait sûrement aller dans le sens que j'allais proposer: celui de l'union. Je savais que la délégation qui devait me recevoir comptait un "Urua", ainsi je n'étais pas trop surpris de voir un camarade dragonnier débarquer car j'avais immédiatement eut des doutes sur qui se cachait derrière l'appellation "Garde Urua". Sans pour autant en être sûr, il existait après tout probablement plusieurs Urua. Au moins, j'étais désormais fixé, et rassuré. Une fois arrivé à nos côtés, Urua s'introduisit respectueusement:

"Bienvenue chers visiteurs. Je suis Urua, garde zéphyrien. J'ai l'honneur de devoir vous accompagner jusqu'à la table des négociations. "

Je lui fis un sourire bienveillant alors que je le voyais analyser un par un les membres de ma propre délégation. Il ajouta avant que je ne lui réponde:

"Si l'un des membres de votre compagnie craint ces escaliers, je me propose de monter derrière afin de rattraper une éventuelle glissade."

Je vis son regard se poser clairement sur Veronia qui était non loin derrière moi, et eut un petit souffle du nez amusé. Je ne savais pas bien comment Veronia réagissait à la galanterie, elle n'était après tout pas le genre de femme à attendre qu'on lui baise la main et qu'on se plie en quatre pour ses convenances. Je lui jetai un coup d'oeil pour jauger sa réaction, puis finit par hausser les épaules avant de répondre enfin:

"Salutations, Urua. Si la Garde Zéphyr comptent d'aussi honorables guerriers que vous, nul doute qu'on parvienne à un accord."

La deuxième personne de la délégation, que je savais être Arhiann la faune ensorceleuse, elle aussi camarade dragonnière, s'approcha et s'annonça avant que je ne poursuive:

"Mes salutations, messieurs-dames. Arhiann, éclaireuse sylvestre."

Elle fit ensuite un hochement de tête sobre en guise de salut, et je lui répondis de la même façon alors qu'elle enchaînait rapidement:

"Puisque mon collègue se propose si galamment pour l'arrière-garde, je passerai devant. Combien d'entre vous comptent participer à l'entrevue ? Les autres pourront visiter la ville ou ses alentours à leur gré, naturellement."

La question m'était adressée, et je réalisai que je n'avais pas réfléchi à la question. Quoi qu'un détail me revint en mémoire, quant au lieu où le rendez-vous aurait lieu selon la missive. Une "plateforme". Probablement pas assez grande pour accueillir tout le monde, si j'avais bien perçu le timbre de voix de l'ensorceleuse. Et même si j'étais persuadé qu'Urua et Arhiann aurait fait des compromis pour parvenir à faire s'asseoir tout le monde, je préférais ne pas leur imposer plus de travail que nécessaire. Après un court instant de réflexion, je répondis donc à mon interlocutrice avec un ton légèrement informel:

"Salutations, Arhiann. La tradition veut que je me présente à mon tour, même si l'on sait tous les trois que ce n'est guère nécessaire. Je suis Grabuge, capitaine de la compagnie Egide.
Pour ce qui est de ceux qui nous accompagnerons...
"

Je me tournai vers mes hommes qui me regardaient tous, la plupart avec une légère pression dans le regard. Tous savaient que cette entrevue était importante, et qu'ils étaient actuellement l'image de la compagnie, image qu'ils souhaitaient tous, j'imagine, irréprochable. Mais je savais aussi qu'ils ne cracheraient pas, sans oser le demander d'eux-même, sur un peu de repos dans un endroit civilisé. Nous avions après tout marchés quelques jours, et fait escale dans seulement un ou deux villages. Rien de comparable à la capitale elfique qu'était Endorial. Je jetais un coup d'oeil à Veronia, puis à Gribouille. Ces deux-là étaient probablement ceux qui avait le moins envie, et besoin, de se détendre pendant les pourparlers. Et puis, même si beaucoup auraient congédier Veronia dans le cadre d'une entrevue diplomatique pour son franc parler, je préférais l'avoir à mes côtés. Son franc parler que certains capitaines auraient vu comme de la provocation, voir de l'insubordination, je le voyais comme un atout à double tranchant. Elle représentait, en quelque sorte, la voix des membres d'Egide et nul doute que l'avis des membres d'Egide était important dans ce genre de réunion. Ce nain vieillissant et habituellement jovial et bavard qu'était Gribouille, quant à lui, m'avait épaulé dans la création d'Egide depuis le début, et il s'occupait de la trésorerie en tant que Grand Intendant provisoire. C'était donc de fait un lieutenant, et il avait tout à fait sa place à mes côtés dans la discussion qui allait suivre. Sans compter qu'il avait ramené son calepin, sa plume et son encrier dans le but évident d'écrire un compte-rendu, et que le compte-rendu serait plus juste s'il était fait par quelqu'un qui avait assisté à l'entrevue.

Je finis donc ma phrase en désignant d'un regard Gribouille et Veronia, puis en disant sur un ton plus ferme:

"Veronia, Gribouille, je compte sur vous pour m'épauler pendant l'entretien. Faites honneur à la compagnie. Tous les autres... Je jetais un coup d'oeil aux hommes qui m'avaient escortés jusque là, légèrement solennel. Vous avez quartier libre. On se rejoins ici-même dans deux heures. Je vous fais confiance à vous aussi, faire honneur à la compagnie. Et n'oubliez pas... "Dans le chaos, l'ordre. Dans la violence, l'espoir. Dans la terreur, la Justice." Vous pouvez disposer."

Tous répondirent à la devise de la compagnie par un salut solennel, avant de disposer comme demandé. Je ne me préoccupai pas plus d'eux, leur faisant confiance pour profiter d'un peu de bon temps en ville sans causer de troubles, et me retournai vers Arhiann, qui avait déjà entamer la montée de l'escalier que j'imaginais conduire à la plateforme où nous devions aller. Conscient que je ne pourrais décemment pas amener Feriel avec moi, je descendis de son dos et lui chuchotai à l'oreille:

"On se retrouve après, ma belle. Reste là et ne fais pas de bêtises, je n'aimerais pas qu'un garde te tire dessus en te prenant pour une menace alors que tu reviens de chasse."

Feriel comprit mon message car aussitôt elle s'affaissa lourdement au sol et se mit en position de sieste, la tête sur les pattes, soufflant du nez pour exprimer son agacement à l'idée d'être laissée à l'écart. J'ajoutai avant de suivre le mouvement initié par Arhiann:

"Merci Feriel, et ne t'en fais pas, je reviens vite."

La faune, qui avait déjà commencé à monter l'escalier, nous lançai alors que je pressais le pas pour la rejoindre:

"La montée est un peu longue quand on n'y est pas habitué, mais vous verrez, une fois là-haut, on n'a plus envie d'en descendre."

Je souris à la remarque, connaissant le plaisir ennivrant de surplomber Dùralas, d'apercevoir en contre-bas la vie suivre son cours avec un certain détachement allègre. C'était là les sensations que j'avais quand je volais sur le dos de Feriel. Un sentiment de liberté que j'étais heureux d'avoir pu goûter avant de mourir, si particulier qu'une description avec de simples mots ne pouvait tout à fait suffire. Je rassurai donc Arhiann en lui répondant d'un ton plus décontracté:

"Ne vous en faites pas Arhiann, nous sommes tous trois des guerriers endurants, et si gravir ces marches est le prix pour une union entre nos deux partis, on ferait quinze fois l'allée retour d'affilée si nécessaire."

Je souris à mon trait d'humour, et suivit donc le mouvement initié par la faune, le dos toujours droit et la tête haute. Je me retournai cependant un instant vers Veronia, qui était désormais plus haute que moi, et lui demanda à voix basse, un sourire en coin:

"Tout ira bien pour la montée, Veronia? Sinon, je connais un lowën qui serait ravi de t'aider."

Je lui fis un clin d'oeil complice, espérant l'avoir un peu décrispé, et repris la marche tranquillement. J'étais assez serein quant à l'issue de cette entrevue, et espérait propager mon optimisme à Gribouille et Veronia.
Revenir en haut Aller en bas
Veronia Pyraethus
Guerrière

Guerrière
Veronia Pyraethus

Messages : 498
Expérience : 900
Féminin Âge RP : 242

Politique : 00
Métier : Bûcheron - Novice
Titres:
 

(Aigle des Baldors de Veronia, 200 vitalité ; 200 vitesse ; 100 dégâts ; Férocité : Les dégâts du joueur sont augmentés de 20% au premier tour)

Stats & équipements
Vitalité:
[RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide 644535barresante012435/2435[RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide 1559871461-barre-vie-rouge  (2435/2435)
Vitesse: 53
Dégâts: 793

[RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide Empty
MessageSujet: Re: [RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide   [RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide Empty2nd Février 2021, 13:43
Séparation du contenu
Aux salutations distinguées et prévenantes émanant de leurs hôtes, la centauresse ne dit mot, laissant ce soin à celui qui les dirigeait aujourd'hui ; le Capitaine Grabuge. Elle inclina toutefois respectueusement la tête envers ces derniers, les gratifiant d'un sourire. Après les présentations officielles, le gobelin fit le choix d'être accompagné par le Grand intendant Gribouille et Veronia. Sélectionner la centauresse pour un enjeu diplomatique n'était probablement au goût de tous, mais cette dernière n'en fut pas moins honorée. Cette discussion avec son responsable, en taverne autour d'une chopine il y a de cela quelques semaines, n'avait pas été prise à la légère. C'était de bonne augure pour l'hybride qui souhaitait accorder sa fin de vie à une famille qui l'avait porté pendant près de deux siècles. Á elle donc, de représenter aux côtés du gobelin, et loyalement, la compagnie Egide.

La remarque quelque peu scabreuse du lion ne fit pas mouche. La fille de magnésie avait, fort heureusement, déjà pu découvrir les escaliers durant sa longue vie. Ce n'était bien entendu pas une mince affaire pour elle, mais la pratique avait aidé à ne plus en chuter. C'était d'ailleurs mieux ainsi. Si la centauresse avait retenu cette remarque pour elle, nul doute qu'elle ne penserait alors qu'à lui imprimer son sabot au visage. Mais ces pensées fâcheuses n'auraient point durer grâce à l'arrivée d'une éclaireuse sylvestre qui recadra cet échange, tout en invitant le groupuscule à gravir les marches. Á peine après les prémices de l'ascension, son Capitaine sembla s'amuser de la situation, lui assénant une petite question dont la réponse fut toute trouvée. Elle sembla le foudroyer du regard dans un premier temps et se détendit finalement, lui offrant un léger sourire avant d'ajouter suffisamment fort pour que le lion puisse entendre.


Si je n'avais eu l'occasion de monter des escaliers en presque trois siècles de vie, serais-je réellement digne de fouler cette terre ? Ma foi, il est toujours bon de se savoir sécuriser lors d'une montée si périlleuse.

Á première vue, ces propos sonnaient vrais pour qui ne la connaissait pas. Ne voulant froisser personne ici bas, elle s'était montré agréable, du moins elle l'espérait. En réalité, la simple idée de choir et que de grosses paluches de fourrure lui attrape la croupe pour la maintenir en équilibre lui donnait la nausée. Quoiqu'il en soit, la montée ne serait pas bien longue, courage !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide Empty
MessageSujet: Re: [RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide   [RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

[RP diplomatique] Garde Zéphyr - Compagnie Egide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UploadHero] On a retrouvé la 7ème compagnie [DVDRiP]
» [UploadHero] La Septième compagnie au clair de lune [DVDRiP]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» [UploadHero] Marius [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ouest de Dùralas :: Ville d'Endorial :: La Grand-Place [Zone communautaire]-