AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Baërlon Manîthil
Le Monde de Dùralas a précisément 2590 jours !
Dùralas, le Mer 2 Déc 2020 - 7:42
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
-17%
Le deal à ne pas rater :
Manette Xbox Series sans fil nouvelle génération – Blanc
49.99 € 59.99 €
Voir le deal

 

 L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dranosh
Barbare

Dranosh

Messages : 51
Expérience : 644
Masculin Âge RP : 32

Politique : 00
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren] 1559870510-barre-vie-gauche145/145L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren] 1559871461-barre-vie-rouge  (145/145)
Vitesse: -43
Dégâts: 615

L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren] Empty
MessageSujet: L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren]   L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren] EmptyLun 2 Nov 2020 - 19:21
Séparation du contenu
Durant sa jeunesse, Dranosh ne s'était que peu rendu à Stellarae. Lorsqu’il ne mesurait pas plus d’un mètre de haut, à ses yeux de très jeune Orc, la cité n’avait rien de comparable avec tout ce qu’il avait pu connaître jusque là, ses ruelles et ses batisses semblaient alors s’étendre à perte de vue.
Cependant, même avec quelques années de plus, la démesure de l’endroit continuait de l’impressionner. C’était à la fois attirant et effrayant, car le lieu était très différent de ce qu’il avait pu voir avec les différents Campement Orcs.

Ici pas de tentes ou de huttes, mais des bâtisses en terre installées là depuis des dizaines d’années. Même son loup semblait impressionné parce qu’il voyait. Il suffisait à Dranosh de faire quelques pas pour croiser toutes sortes de peuples, Orcs, humain, des espèces d’humains aux traits fins et avec des oreilles similaires aux siennes… Il y avait là tout un tas d’individus que l’Orc n’aurait jamais pu croiser en restant au sein de son Clan. C’était d’ailleurs cela qui lui faisait peur, ici tout était… Si grand, si bondé de monde et de chariots en travers des ruelles, contenant toujours sortes de marchandises. L’Orc était d’un naturel à favoriser la sérénité du Désert plutôt que l’effervescence des cités humaines, et cela le rendait plutôt mal à l’aise avec son environnement. Il arrivait parfois qu’un homme ou une femme se mette en travers de sa route pour lui proposer un plat, ou des petites boites remplies de poudre à l’odeur particulièrement hésitante. À chaque fois, Dranosh se contentait de refuser le plus poliment possible, bien que comme l’on s’adressait majoritairement à lui en langue commune, cela n’était pas toujours simple.

Alors qu’il tentait tant bien que mal de s’orienter dans les différentes ruelles, un homme se planta devant lui, le type baragouina quelques mots avec un fort accent, puis sortit de sous sa veste un flacon de petite taille. Une simple pression de l’index sur le dessus de flacon créer une sorte de petit jet humide semblable à de la brume. Prenant celui-ci en pleine face et par surprise, Dranosh recula d’un pas et se frotta le visage, l’odeur était âcre, tenace, et elle ne lui plaisait pas du tout. Le marchand, tout heureux, était alors convaincu d’avoir fait une bonne action, asperger le visage d’un potentiel client afin de lui faire connaître une fragrance d’une douceur inégalée. La grimace suivie du froncement de sourcil du peau-verte lui fit comprendre le contraire, l’homme s’essaya alors à toutes sortes de courbettes et de phrases savamment construire pour s’excuser, mais l’Orc ne comprit pas la moitié de ce qu’il lui racontait. Dranosh ne souhaitait pas rester une seconde de plus dans cette ruelle, il avait l’impression de manquer d’air et de ne pas parvenir à respirer correctement. Mais l’homme resta planté devant lui, continuant son cinéma digne des plus grands comédiens. Lassé de ce comportement dont il ne comprenait rien, Dranosh posa sa large main sur le torse du marchand, et le poussa gentiment pour qu’il s’écarte de son chemin. Le rapport de force n’étant pas à son avantage, l’homme se retrouva bien vite assis sur son séant au milieu de sa petite échoppe, encore surpris par le comportement de cet Orc tout droit sortie de ses steppes.

Toujours accompagné de son fidèle compagnon, le peau-verte continua de déambuler dans les ruelles. Bien qu’il était parvenu à retrouver le bétail volé et une partie des responsables, on lui avait indiqué que la tête pensante du groupe de voleur vivait à la capitale, et qu’il fréquentait souvent une soi-disant taverne près de la place du marché. Fort de ses nouvelles découvertes, l’Orc n’avait nullement tardé à quitter le campement principal pour suivre cette nouvelle piste. Bien sûr, Dranosh n’avait pas songé une seule seconde aux difficultés qui se présenteraient à lui dans un environnement tel qu’une cité humaine.

Après avoir suivis pendant plusieurs minutes des chariots qu’il avait croisé, l’Orc quitta enfin les ruelles et déboucha sur une grande place sur laquelle s’étaient installées des dizaines de marchands. Heureux d’avoir quitté les ruelles étroites, l’Orc en profita pour prendre une grande inspiration d’air frais. Encore une fois, dans sa logique l’Orc imaginait qu’il ne devait pas y avoir plusieurs tavernes autour du même endroit. Un pas après l’autre, Dranosh s’enfonça au milieu des différentes étales marchandes, cela lui rappelait un peu le campement principal, en bien plus grand cependant. Fork peinait à suivre son maître et se fit petit à petit distancer au milieu de la foule d’habitants.

L’Orc s’arrêta quelques instants devant une étale vendant toutes sortes de fruits, certains de ceux présents lui étaient totalement inconnus. Ce n’est qu’alors qu’il eut comme la sensation que quelqu’un lui caressait le flanc. Surpris par ce genre de contact, Dranosh pivota rapidement pour se retrouver face à un homme adulte qui semblait tout aussi étonné que lui, et qui tenait dans une main la petite bourse en peau qui jusqu’alors était fermement attachée à sa ceinture. Le peau-verte n’hésita pas une seconde et se saisit de l’avant-bras de l’individu pour l’attirer à lui, l’homme tenta de se débattre, mais une fois encore le rapport poids taille n’était pas de son côté. Dranosh récupéra sa bourse et, toujours en tenant l’homme par le bras, le leva du sol comme un bambin.

« Mais... Mais-lâche moi toi foutu peau-ver... »

Avant de lui mettre une bonne claque en travers du visage. Le voleur valdingua un peu plus loin en finissant sa course sur une étale, sonné. Le vacarme attira l’attention de plusieurs personnes qui restèrent bouche bée avant de s’écarter de Dranosh comme s’il représentait une quelconque menace pour leur intégrité physique, hébété par cette réaction, l’Orc haussa les épaules en raccrochant sa bourse à sa ceinture. Il n’avait pas mal agi non ?




Quand Dranosh s'exprime en Harenien : Il s'exprime ainsi

Quand Dranosh s'exprime en langue commune : Il grogne plus ou moins comme ça
Revenir en haut Aller en bas
Alienor
Nouvel(le) habitant(e)

Alienor

Messages : 30
Expérience : 398
Féminin Âge RP : 22

Politique : 00
Métier : Bûcheronne - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren] 1559870510-barre-vie-gauche155/155L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren] 1559871461-barre-vie-rouge  (155/155)
Vitesse: 147
Dégâts: 52

L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren] Empty
MessageSujet: Re: L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren]   L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren] EmptyJeu 5 Nov 2020 - 13:56
Séparation du contenu
☼ ☼ ☼

Le voyage à travers le désert aride nous avez paru long, a la petite griffonne et moi. Les longues journées de marche m’avaient épuisé et j’avais donc décidé de louer une voiture pour ce nouveau trajet. Bien qu’elle possédait tout le confort dont on pouvait rêver lors d’une telle aventure, elle m’avait paru être horriblement lente. Alors je n’ose vous décrire avec quel soulagement je pus enfin me dégourdir les jambes et étendre mes grandes ailes endoloris à force de devoir rester immobile dans ce petit espace ballottant.

Quitter Ishtar n’avait pas était facile pour moi, tant de souvenir partagés avec mes parents y étaient gravés que me les remémorer tous m’avaient fait chaud au cœur. Mais nous y voilà, Stellarae, seconde ville de mon parcours tracé sur une carte en vieux papier représentant le continent Dùralassien. Une ville cosmopolite et pleine de charmes rassemblant des peuples voyageurs aussi divers que varier. Les maisons de pierre et de sable semblaient pousser dans le sol tant les couleurs se mêlaient les unes aux autres.

Un capharnaüm attira mon attention, une foule d'humains c’était rassemblée autour de ce qui semblait être un orc. Bien que les peuples humains et elfes furent bien représentés à Stellarae, il en était bien différent des stryges ou encore… Des peaux vertes. C’était la première fois que je pouvais observer un représentant de cette espèce et il me sembla sauvage et peu civilisé… Était-ce un voleur qui venait de faire un vol plané à travers la rue ?

Mon sens du devoir me dicta ma conduite et voyant qu’aucun garde ne semblait prendre la situation en mains, je n’hésitais pas une seconde avant de traverser la foule à coup d’épaule et de mises en garde. Arrivée devant l'orc, je gonflais le plumage de mes ailes afin de paraître un peu plus imposante. Cela ne marchait pas vraiment, déjà petite pour une stryge blanche, l’homme à la peau verte semblait gigantesque.

« Alienor, Colombe de la tour Blanche, que s’est-il passé ici ? » Me présentais-je et demandais-je d'une voix forte se voulant neutre, afin d’être entendu par tous et de montrer que je voulais simplement savoir et non réprimander.

Eidunn se colla à mes jambes. La petite griffonne timide ne semblait pas à son aise au milieu de cette foule et le loup qui accompagnait l’orc n’aidait sûrement pas. Elle produisit quelques gazouillis inquiets en me jetant des coups d’œil sans pour autant prendre la fuite.

☼ ☼ ☼





Alienor parle en : D3A54F
Revenir en haut Aller en bas
Soren
Habitant(e)

Soren

Messages : 17
Expérience : 158
Masculin Âge RP : 16 ans

Politique : 00
Métier : Métier - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren] 1559870510-barre-vie-gauche105/105L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren] 1559871461-barre-vie-rouge  (105/105)
Vitesse: 127
Dégâts: 52

L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren] Empty
MessageSujet: Re: L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren]   L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren] EmptyJeu 5 Nov 2020 - 21:54
Séparation du contenu
C'était encore une journée où Stellerae croulait sous le soleil de plomb. Une journée où on pouvait retrouver notre petit voleur en pleine activité lucrative : une course poursuite dans les ruelles de la capitale des Hommes qu'il connait si bien. Soren a effectivement le chic pour se retrouver dans des situations insolites. Cette fois ? Il avait tenter de voler les mauvaises personnes. En fait, c'est ce qu'il fait quasiment tout les jours. Après tout pour un garçon des rues, il faut bien prendre des risques pour survivre dans cette vie là, non ? En tout cas, c'est sûr qu'on ne pouvait pas lui reprocher de ne jamais prendre de risque. Il en prend même peut être un peu trop. Enfin, quoi qu'il en soit le voilà à slalomer à toutes jambes entre les nombreux passants du quartier. Il était poursuivi par trois grands gaillards, deux hommes et un elfe. Des petits caïds des bas-fonds de la cité très certainement mais on pouvait facilement comprendre à l'aide de leurs visages serrés et des nombreuses insultes qu'ils débitent à l'encontre de Soren, qu'ils lui en veulent clairement pour une histoire de "bourse". Très étrange n'est-ce pas ? Ce n'est pourtant pas son genre.

Mais courir derrière Soren, dans les ruelles de Stellerae ? C'était comme chasser une souris qui se faufile dans les murs ou les meubles d'une maison délabrée. Il était bien trop rapide, et surtout connaissait bien mieux la ville. Les caïds réussirent à le suivre sur deux rues, puis ils le perdirent subitement de vue. Il avait filé, encore une fois. Il réussit toujours à filé il faut dire. Va savoir comment, un maître voleur ne partage jamais ses secrets. Bien sûr il était loin de mérité ce statut, mais jusqu'à maintenant ses compétences ont été largement suffisante pour le maintenir en vie. Alors c'était suffisant.

Soren qui avait le front légèrement transpirant, se retourna au virage d'une ruelle pour sonder ce qui se passait derrière lui avec ses yeux émeraudes. Il ne voyait plus les caïds, à cet instant précis, un sourire idiot apparu sur son visage. Idiot, et assez arrogant.

- Ahaha ! Ouais, salut les bouffons ! Et merci pour ça ! Dit-il complètement hautain en passant à plusieurs reprises une bourse remplie d'or entre ses deux mains.

Il remettra la bourse dans sa veste tachée, pour la mettre en "sécurité". Il avait l'habitude de ce genre de situation, mais il ne se lassera sûrement jamais de cette sensation. Celle de complètement semer et humilier ses poursuivants. Alors qu'il venait justement semer ses premiers poursuivants du jour, il arriva sur une place où avait lieux un léger regroupement autours d'un Orc et d'une Stryge. Scène particulièrement atypique, même ici à Stellerae. Soren n'y fit pas tout de suite attention, il était encore trop concentré à s'assurer qu'il avait bel et bien semer les trois caïds qui en voulait très clairement à sa peau. Il traversa la petite foule au pas de course en poussant les spectateurs de la petite scène sans aucunes gênes. Mais à trop regarder derrière, on oubli facilement de regarder devant soit. Dans une totale malchance et surtout une maladresse maladive, il percuta une paire d'aile immaculée, blanche comme le linge de la famille royale. D'un blanc éblouissant, tellement qu'il ferma les yeux juste avant l'impact de son visage et de l'aile droite de la stryge, la bousculant pas trop méchamment au passage. Soren s'exprima en essayant de récupérer son équilibre dans son début de chute :

- Ouille, pardon c'est ma faute ! Désolé !

Alors qu'il essayait de récupérer son équilibre, il percuta tête la première le buste de l'Orc qu'il n'avait pas vu juste avant à cause des imposantes ailes de la Stryge. Peut être qu'il avait réussit à bousculer la Stryge, mais se cogner contre l'Orc lui avait fait la sensation de se jeter à pleine vitesse contre un mur. Et autant dire que le mur ne risquait pas de bouger d'un pouce. Un bruit sourd et une douleur résonna désagréablement dans la tête de Soren alors qu'il venait de s'envoyer lui même au tapis, dos contre le sol, position étoile de mer.

- AIIIIIE. Fais chier, ça arrive qu'à moi ça ! Qu'il dira, un peu plus fort qu'avant, en venant frotter son front avec sa main gauche. Il réouvrit enfin les yeux pour contempler le ciel bleu au dessus de la cité. De chaque côté de son champ de vision, se trouvait un Orc et une Stryge. Le voleur faisait maintenant parti intégrante de cette scène surréaliste, étalé dos sur le sol au milieu de ce duo. Un Orc, une Stryge et maintenant un Voleur.

- Vous dérangez pas pour moi hein, continuez de que vous étiez entrain de faire. J'ai juste un petit mal de tête, je vais rester allonger un moment le temps de faire une sieste ça ira mieux après.
Revenir en haut Aller en bas
Dranosh
Barbare

Dranosh

Messages : 51
Expérience : 644
Masculin Âge RP : 32

Politique : 00
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren] 1559870510-barre-vie-gauche145/145L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren] 1559871461-barre-vie-rouge  (145/145)
Vitesse: -43
Dégâts: 615

L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren] Empty
MessageSujet: Re: L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren]   L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren] EmptySam 7 Nov 2020 - 17:56
Séparation du contenu
Dans un campement Orc, mettre une claque à un voleur n’avait rien d’extraordinaire, c’était même quelque chose d’assez courant et de la relativement peu punitif. L’Orc de base n’aimait aucunement les menteurs, les voleurs ou les fauteurs de troubles, les Tribus les plus primitives avaient même tendance à les "ouvrir" du nombril jusqu’au cou. Fort heureusement, même si Dranosh donnait l’impression d’être sorti d’un trou perdu, il n’était pas aussi sauvage que certains de ses congénères. Il était donc légitime pour lui d’avoir agi de la sorte, et c’était tout autant légitime de ne pas comprendre pourquoi tout le monde le regardait comme une bête de Cirque. Tout compte fait, il n’avait fait que défendre ses intérêts, il n’y a pas de quoi alerter toute la cité pour cela.

C’est alors qu’une jeune femme se planta devant lui, jusque-là rien n'aurait dû l'inquièter, si ce n’est la paire d’ailes blanches dont elle était affublée. Dranosh recula d’un pas par réflexe, car c’était la première fois qu’il voyait une humaine avec une paire d’ailes, le genre de chose que l’on ne voyait que sur des oiseaux. Déjà qu’il ne croisait pas beaucoup d’humain aux alentours de son camp, alors là, c’était… pour le moins inattendu. Une fois la surprise passée, ce qui avait dû se lire sur son visage d'ailleurs, le peau-verte se ressaisit et tenta tant bien que mal de comprendre ce que lui disait la femme ailée. Entre sa compréhension hasardeuse de la langue commune et le brouhaha incessant que produisait la foule de spectateurs, autant dire qu’il n’avait quasiment rien compris. Cependant, voyant que la jeune femme le regardait en attendant visiblement une explication, l’Orc montra machinalement sa bourse et l’individu toujours à moitié sonné dans l’étale voisine.

« Lui, voler m… »

Avant qu’il ne parvienne à finir sa phrase, quelqu’un le percuta. Dranosh ne bougea pas d’un pouce, et il se demandait même qui ne l’avait pas vu au point de lui rentrer dedans. Le peau-verte avait tout de même conscience de son gabarit, il était bien plus imposant qu’un homme, même un aveugle aurait été capable de le remarquer. Le regard de l’Orc se posa d’abord sur le jeune humain au sol, puis sur la femme-ailée. Dranosh ne voulait pas d’ennuis, ça n’avait d’ailleurs jamais été le cas, tout ce qu’il voulait, c’était simplement trouver une taverne et un humain bien précis.

« C’est l’Orc qui a commencé ! »

« Il a frappé ce pauvre homme ! »

Dranosh n’avait encore une fois pas tout compris, mais au vu des regards et de la façon dont on le pointait du doigt, le peau-verte se doutait que cela ne plaidait sûrement pas sa cause. Perdu au beau milieu d’une cité majoritairement humaine, voilà qu’il était devenu la cible de toute sorte de vocifération. Le voleur qu’il avait frappé se redressa lentement, discrètement celui-ci sortit une petite lame usée de sa botte et s’avança en direction de l’Orc avec l’intention évidente de se venger de la correction qu’il avait reçu. Le voleur, aurait certainement pu frapper sans que personne ne puisse réagir ni même le voir, et c’était logique puisque l’Orc attirait visiblement l’attention de tout le monde.

« Tu… Tu vas voir toi ! Sale Orc ! »

Avant même que Dranosh puisse cligner des yeux, le voleur avait déjà quitté la foule et il était déjà sur lui, couteau en main.




Quand Dranosh s'exprime en Harenien : Il s'exprime ainsi

Quand Dranosh s'exprime en langue commune : Il grogne plus ou moins comme ça
Revenir en haut Aller en bas
Alienor
Nouvel(le) habitant(e)

Alienor

Messages : 30
Expérience : 398
Féminin Âge RP : 22

Politique : 00
Métier : Bûcheronne - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren] 1559870510-barre-vie-gauche155/155L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren] 1559871461-barre-vie-rouge  (155/155)
Vitesse: 147
Dégâts: 52

L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren] Empty
MessageSujet: Re: L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren]   L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren] EmptySam 21 Nov 2020 - 12:22
Séparation du contenu
☼ ☼ ☼

L’orc n’avait pas l’air d’avoir compris mes paroles. Il était logique qu’il ne parle pas la langue commune mais cela risquait d’être compliqué pour démêler toute cette histoire… Sans compter les nombreux badauds qui continuaient à observer la scène sans se priver de commentaires tantôt haineux, tantôt scandalisés. J’encourageais d’un faible sourire le peau-verte lorsqu’il me montra sa bourse pleine d’or. Décidément cela devenait une habitude pour moi de tomber sur des victimes de vols.

Mais il n’eut pas le temps de finir sa phrase, si je puis dire, que quelque chose me bouscula avant de trébucher sur mon interlocuteur avant de s’étaler au sol, je regardais le jeune humain d’un œil curieux. Il était visiblement de nature maladroite.

« Vous avez l’air d’être un habituer en la matière. » Lui dis-je avec une pointe d’amusement dans la voix tout en tentant d’ignorer les indignations des humains autour de nous. Commençant à tendre la main pour l’aider à se relever, un mouvement attira mon regard vers la foule. Stoppant mon geste et fronçant les sourcils je pris mon bâton dans mon dos d’un geste vif avant de le pointer vers le voleur qui, profitant de l’agitation général, avait dégainé son couteau afin d’attaquer l’orc.

M’interposant rapidement entre les deux hommes, sans douter une seule seconde de la capacité de défense que pouvait avoir le peau-verte, je fis reculer le voleur assez loin pour que la pointe de Lumière de l’Aube soit à quelques centimètres de sa poitrine. La pierre de soleil brillait d’une faible lumière dorée qui s’intensifia un peu au gré de ma volonté.

« Tu t’es mis dans un sacré pétrin, voleur. Attaquer un homme sans défense dans l’enceinte de Stellarae… Je me demande qu’elle est la peine encourut ici. Mais la garde ne va pas tarder à intervenir, vu toute l’agitation que tu as causée. »

Mon ton était dur et froid, le mécréant fit mine de partir mais la pointe de lance au bout de mon bâton l’en dissuada rapidement lorsqu’elle se rapprocha dangereusement de lui.

« Je te déconseille de tenter quoique ce soit, il serait fou de vouloir semer une stryge de la Tour Blanche… » Le bluff semblait marcher avec lui, la peur noyait son regard qui passait nerveusement de l’arme à mes grandes ailes blanches et ébouriffées. En réalité me perdre dans cette ville n’aurait pas été très compliqué, un lieu m’étant inconnu bondé d’une foule semblant ahurie dès qu’un événement venait briser sa routine…

Eidunn, toujours collée à mes jambes émit quelques gazouillis de mécontentement avant de se retourner d’un air curieux vers l’humain toujours au sol. De son petit bec de bébé griffon elle lui pinça la joue avant de sautiller sur place. Probablement pour l’encourager à se lever.

Fort heureusement pour moi, deux gardes armés et à la carrure plutôt imposante pour des humains arrivèrent en fendant la foule. Le premier et semblant être le chef de ce petit groupe, me regarda d’un air sceptique avant de jeter un œil sur le voleur puis sur le bâton magique le tenant en respect. Alors je pris les devants afin de lui faire un rapport digne de mon rang.

« Ce voleur à tenter de s’emparer de l’or de cet orc puis de l’attaquer à l’aide de cette dague, je me suis donc interposée afin de sécuriser la zone et d’éviter qu’il y ai d’éventuel blessés en vous attendant, monsieur… ?

-Capitaine Howard, nous allons prendre la situation en main, merci, et vous êtes ? »

Il ne semblait pas surpris par mes ailes, par mon bâton lumineux ou encore mon armure de tissus et de plaques légères. Il employait le ton neutre et professionnel d’un parfait garde. Aussi, je ne pris pas la peine de me présenter plus que nécessaire.

« Alienor, merci à vous d’être intervenu aussi vite, Howard. »

Le voleur avait l’air terrifié, il n’osait plus bouger et semblait accepter son châtiment un peu trop facilement. À mon avis, il y réfléchira à deux fois avant de détrousser un passant, ou même encore de l’attaquer dans le dos. Les spectateurs visiblement comblés finir par se dispersaient, ne restait plus que l’orc et le jeune humain.

« Vous allez bien ? » Leur demandais-je à l’un puis à l’autre.

☼ ☼ ☼





Alienor parle en : D3A54F
Revenir en haut Aller en bas
Soren
Habitant(e)

Soren

Messages : 17
Expérience : 158
Masculin Âge RP : 16 ans

Politique : 00
Métier : Métier - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren] 1559870510-barre-vie-gauche105/105L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren] 1559871461-barre-vie-rouge  (105/105)
Vitesse: 127
Dégâts: 52

L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren] Empty
MessageSujet: Re: L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren]   L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren] EmptyLun 23 Nov 2020 - 22:59
Séparation du contenu
Soren était donc maintenant étalé sur le sol depuis quelques secondes déjà. Encore sonné, il faut dire qu'il venait de se prendre une paire d'aile blanche et le torse d'un peau-verte en l'espace de deux secondes et demi environs. Et tout ça par pure maladresse et malchance. Il commençait tout juste à se remettre de son choc, qu'il sentira un petit pincement sur sa joue droite. Un petit pincement qui le ramènera rapidement sur terre. Il secoua la tête, surpris puis tourna le regard vers le petit griffon. Il fixera la petite créature, presque abasourdi. Il en avait vu des choses à Stellerae. Voir un Orc n'était pas si spéciale pour lui. Voir une Stryge l'était bien plus, mais un bébé griffon ? Voilà qui attira clairement son attention.

- Qu'est-ce que... salut toi. Tu t'es perdu ?

Alors qu'il s'adressait au griffon, comme s'il espérait une réponse quelconque, notre voleur maladroit lèvera les yeux vers la Stryge et le voleur qu'elle venait d'appréhender. Et quelque chose attira tout naturellement son regard. Ses yeux se posèrent sur la Pierre de Soleil du bâton de la Stryge. Cette pierre qui semblait scintillé même en plein jour. Une pierre précieuse comme on en voit pas deux dans une vie. Honnêtement, une pensée venait le démanger très sérieusement. Mais il tentera aussitôt de réfréner ses pulsions de voleur maladif.

Il se redressera enfin, afin de venir s'assoir sur le sol. Il tendra gentiment les mains vers le petit griffon afin de, s'il se laisse faire, venir gentiment le caresser en le prenant dans ses bras. Il n'était pas du tout apeuré par la petite créature. Il y aurait de quoi, lorsque l'on sait à quoi ça ressemble une fois adulte. Mais ce n'était pas le cas, Soren est quelqu'un de très curieux par nature. Alors c'était l'occasion pour lui de voir une telle créature de si près. Surtout à cet âge.

Il lèvera de nouveau les yeux vers la Stryge blanche en entrouvrant la bouche comme pour commencer à parler, avant de remarquer que la garde venait d'arrivée. Il avalera sa salive sans dire un mot, puis redressera rapidement le col de sa veste sur son visage et plaçant le petit griffon devant son visage. Il se... camoufle avec les moyens du bord et on a rarement vu une si bonne cachette. Mais pourquoi se cache t-il exactement ? La question est bête, il est assez connu dans ce coin de la ville. Mine de rien, Soren est un voleur notoire à Stellerae. Il aura un petit frisson qui lui parcourra la nuque à la mention du nom du garde. Il espérait sincèrement qu'il ne se ferait pas remarqué, cette fois-ci il était dans de beaux draps. Serait-ce la fin de son aventure ?

La chance a visiblement tourné et fort heureusement. Il observera discrètement les gardes récupérer l'autre voleur -le vrai méchant- tout en s'éloignant avec lui. Il aura un grand souffle de soulagement en voyant les gardes disparaître plus loin. Il remettra le petit griffon sur ses jambes, c'était vraiment moins une pour le coup. Sa maladresse a faillit lui coûter très chère. Soren regardera tour à tour la Stryge et l'Orc toujours à côté, observateur comme lui de la scène. Il hoche frénétiquement de la tête en direction de Alienor pour commencer à répondre à sa question.

- Plus de peur que de mal de mon côté, heureusement ! Dîtes, il est à vous ce griffon ? C'est la première fois que j'en vois un en vrai ! Moi aussi je veux un griffon, c'est pas cool sérieux. Au fait, moi c'est Soren, enchanté ! Il est à vous ce bâton ? Il brille, il est beau ! Il vous a coûté chère ? J'imagine bien qu'il était chère ouais !
Revenir en haut Aller en bas
Dranosh
Barbare

Dranosh

Messages : 51
Expérience : 644
Masculin Âge RP : 32

Politique : 00
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren] 1559870510-barre-vie-gauche145/145L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren] 1559871461-barre-vie-rouge  (145/145)
Vitesse: -43
Dégâts: 615

L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren] Empty
MessageSujet: Re: L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren]   L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren] EmptyJeu 26 Nov 2020 - 21:58
Séparation du contenu
Dranosh ne broncha pas, en vérité il n’avait pas du tout fait attention au voleur, et sans l’intervention de la femme ailée l’Orc savait qu’il aurait reçu un coup de lame. Malgré tout, de son point de vue de placard ambulant, l’arme avait tout l’air d’un jouet pour jeune Orc, le genre de chose tout juste capable de tailler un bout de bois. Selon lui, au pire il aurait été blessé, mais le voleur aurait certainement plus mal fini que lui.

Le grand loup quant à lui n’avait pas agit non plus, peut-être était-ce mieux ainsi. Fork adoptait naturellement un comportement très protecteur envers son maître, dans le meilleur des cas le grand canidé se serait contenté de réduire en lambeau le bras de l’agresseur. L’environnement très… Peuplé et bruyant devait avoir embrouillé ses sens, l’empêchant de réagir dans les temps. Sentant son compagnon prendre petit à petit conscience de ce qu’il venait de se passer, Dranosh lui tapota doucement l’encolure pour le calmer. Le puissant animal, bien que potentiellement effrayant pour la plupart des gens, n'était ni plus ni moins qu’un gros chien, capable d’arracher un bras. Écoutant son maître, il posa finalement son séant sur le sol pour regarder la femme qui se tenait à tout juste un mètre de lui.

Restant silencieux, l’Orc s’écarta pour laisser passer les deux gardes et leur prisonnier, qui une fois encore ne manqua pas de jeter un regard assassin au peau-verte. Au fond de lui, Dranosh aurait bien aimé le gratifier d’un baiser Orc, ou coup de boule dans la langue des Hommes. Mais il se ravisa, comprenant bien que l’acte, même s’il était pleinement fondé, lui causerait pas mal d’ennuis. Le regard de l’Orc se posa finalement sur un petit animal dont il ne connaissait pas le nom, c’était la première fois qu’il voyait quelque chose d’aussi étrange. Au vu de sa taille, le petit être semblait bien inoffensif et Dranosh se demandait à quoi il pourrait ressembler une fois adulte. C’était étonnant de voir le nouveau venu “jouer” avec le petit être ailé comme s’ils étaient des amis de longue date, Dranosh s’amusa en imaginant une situation similaire avec Fork, le résultat n’aurait certainement pas été le même. Le loup semblait lui aussi curieux à l’égard de ce petit animal, mais il ne s’en approcha pas, se contentant de le regarder, tout en étant attentif au comportement de l’homme assis sur le sol.

La question de la jeune femme ailée fit sortir Dranosh de ses rêveries, il n’était pas certain d’avoir bien compris le sens de tous les mots. Dans le doute, il hocha respectueusement la tête et se frappa doucement le torse. Manquant une nouvelle fois de vocabulaire pour remercier la jeune femme en langue commune, il espérait que ses gestes parleraient pour lui. La foule comprenant qu’il n’y aurait pas d’autre scène d’action divertissante, chacun retourna à sa petite occupation, même ceux qui avaient accusé l’Orc d’avoir commencé retournèrent trier leurs fruits comme si de rien n’était. Après plusieurs secondes d’hésitation, Dranosh tenta d’ouvrir la conversation. Il ne connaissait pas cette ville, et... un peu d'aide ne pouvait pas lui faire le moindre mal, alors il était préférable de tenter de faire connaissance, même si la barrière de la langue allait être un obstacle.

« Moi, Dranosh. »

Puis il désigna son loup.

« Lui, Fork. »

Son regard se posa ensuite sur l’homme assis sur le sol.

« Lui, ami ? »

L’homme au sol se mit alors à parler, et Dranosh eut l’impression que sa phrase n’en finissait plus, si bien qu’il jeta finalement un regard à la jeune femme, un peu comme s’il attendait son autorisation pour assommer le moulin à parole.




Quand Dranosh s'exprime en Harenien : Il s'exprime ainsi

Quand Dranosh s'exprime en langue commune : Il grogne plus ou moins comme ça
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren] Empty
MessageSujet: Re: L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren]   L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren] Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

L'orc, ami de la civilisation [PW Alienor & Soren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre de Dùralas :: Ville de Stellaraë :: Les rues et ruelles-