AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Baërlon Manîthil
Le Monde de Dùralas a précisément 2594 jours !
Dùralas, le Dim 6 Déc - 1:42
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
Le Deal du moment :
Black Friday ASOS : jusqu’à -70% ...
Voir le deal

 

 Baërlon Manîthil | En cours...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baërlon Manîthil
Nouvel Arrivant

Baërlon Manîthil

Messages : 1
Expérience : 0
Politique : 00
Métier : Métier - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Baërlon Manîthil | En cours... 1559870510-barre-vie-gauche100/100Baërlon Manîthil | En cours... 1559871461-barre-vie-rouge  (100/100)
Vitesse: 100
Dégâts: 25

Baërlon Manîthil | En cours... Empty
MessageSujet: Baërlon Manîthil | En cours...   Baërlon Manîthil | En cours... EmptyVen 20 Nov - 22:23
Séparation du contenu



Nom : Baërlon Manîthil

Âge : 70 ans

Sexe : Mâle

Race : Hybride

Classe envisagée : Ensorceleur

Métier envisagé : Forgeron d'armes

Capacité magique : Reflexion en cours...

Mode hardcore : Non, j'aime bien la vie.




A n'en point douter, Baërlon est un hybride bipède d'un mètre quatre vingt dix et dont l'austère trombine, au détriment de sa nature profonde, ne passe guère inaperçue. Il faut bien avouer qu'au premier abord son air grave, sa voix rauque, ses yeux noirs et plus globalement son aspect de cervidé n'enjoignent pas vraiment ceux qu'ils rencontrent à sourire en le voyant... encore moins à envisager une interaction sociale. A défaut de le faire passer pour un individu froid et dépourvu de sentiments, ses bois, composés de dix cors sont plus souvent source d'émerveillement ou de stupéfaction. Ces derniers sont d'ailleurs si imposants qu'ils constituent en certaines occasions une gêne physique non négligeable, en plus de faire ombrage à ses deux oreilles, pourtant grandes. D'un blanc immaculé, tout comme le reste de son pelage, elles s'articulent indépendamment l'une de l'autre, lui procurant alors une ouïe relativement fine quelque soit l'environnement dans lequel il évolue. Mais c'était sans compter sur une petite espièglerie de la génétique, ou de Magnésie, que cet ensemble fut accompagné d'une belle et longue chevelure blanche enchâssée au sommet de son crâne par une petite broche dorée ; héritée de sa famille adoptive.

Á contrario de ce que laisse supposer son apparence physique, Baërlon n'a que 70 ans. Ce n'est, en comparaison des humains, qu'un jeune adulte. Son accoutrement néanmoins, à l'opposé de ce qui se fait en temps normal chez ses congénères, laisse comprendre qu'il aime véhiculer une image convenable de lui et que cette influence est sans hésitation de nature elfique. De ce fait, son buste et ses membres supérieurs s'apparentent aux caractéristiques morphologiques des humanoïdes si ce n'est un petit détail étonnant ; ses ongles, ou devrait-on dire des griffes ? En réalité, il s'agit de la même matière qui constitue ses sabots ; de la corne. Croissant lentement avec le temps, il procède à une taille régulière et minutieuse contre une surface abrasive tel un rocher. Les membres inférieurs, eux, sont similaires à ceux du bouc, pourvus de sabots en leurs extrémités et légèrement arqués au niveau des genoux pour assurer un entrain ou une stabilité notoire.

Mais revenons-en à ses traits vestimentaires. La première couche, en soie, se compose d'un pantalon évasé dont les extrémités se resserrent par fixation de deux plaques d'armures légères, protégeant ainsi ses articulations inférieures, et d'une chemise aux manches bouffantes d'un bleu ciel. En conséquence, la douceur du textile et sa malléabilité en font d'excellents alliés pour tous moments de gesticulations extrêmes ; les combats, les entraînements, l'exercice de sa profession... En couche supérieure uniforme, son buste uniquement se voit enrobé par un gilet blanc plus épais et flanqué par deux bandes colorées au niveau du cou. Le tout est ceinturé au niveau des lombaires et du bas ventre, tant par esthétique que par volonté de maintenir droit son dos, d'une couche d'armure rembourrée, elle-même arrimée solidement par une ceinture en cuir de sanglier dont la boucle reflète le blason de la Garde Zéphyr. De part et d'autre de son visage trônent fièrement quatre plaques d'armures légères qui se rejoignent en une cinquième plaque, solidarisant l'ensemble au niveau de sa nuque, le tout dissimulé par sa chevelure. Ainsi, les épaulettes étant empilées, deux longues bandes dorées relativement épaisses viennent les fixer l'une à l'autre par boulonnage. Les avants bras sont protégés par des bracelets rigides capables d'amortir la plupart des coups tranchants, et qui sont resserrés afin d'empêcher à la chemise de déborder sur ses mains ; qui plus est dépourvues de pelage.

Pour conclure, un dernier détail a son importance ; son arme. Plus exactement une épée bâtarde une main et demie, d'excellente facture, qu'il a lui même forgé. Longue d'un mètre cinquante, elle est le plus souvent rengainée dans un fourreau porté au dos, pour des raisons pratiques évidentes, mais il lui arrive aussi par moments de la porter à la hanche gauche. Le pommeau relativement discret est composé d'or, tout comme les quillons qui sont en revanche plus épais et légèrement courbés. La lame quant à elle, ainsi que la fusée, sont en acier. Néanmoins, pour assurer une prise en main agréable la fusée est enrobée d'une tresse de cuir blanc provenant d'une panthère des neiges.

Baërlon Manîthil | En cours... Sans_t10




Développez le caractère de votre personnage, sa psychologie, la manière dont il réagit, comment il perçoit le monde qui l'entoure, ce qui le pousse à être comme il est. Vous pouvez aussi révéler ce qu'il aime ou non, ses atouts, ses défauts, etc.
N'hésitez pas à en faire un personnage profond et complet, rendez-le réel !

-5 lignes minimum-






Un petit tombé du nid ? (4 ans)


Baërlon fut trouvé à l'âge supposé de quatre ans, par une famille de Hauts Elfes. Enfin, c'est plutôt lui qui était arrivé devant la demeure de la noble famille des Manîthil... Par une nuit de pleine lune, ce petit elaphaure n'a jamais su expliqué par quels moyens il s'était retrouvé devant leur porte. Ces souvenirs passés semblant ne jamais avoir resurgi en lui, il souleva pendant plusieurs semaines de vives interrogations à son sujet. S'était-il rendu à Endorial seul, par ses propres moyens, ou avait-il été déposé par sa famille, un proche ou un inconnu ? Et surtout, pourquoi ? D'autres familles nobles furent rapidement misent au parfum. Les théories continuèrent de fuser... Majoritairement, on s'accorda à penser que la raison la plus tangible concernant cet abandon était ni plus, ni moins que la couleur blanche du cervidé, s'approchant grandement des caractéristiques des albinos... Mais d'aucuns soulevèrent que dans la culture hybride la discrimination morphologique entre congénères n'était et n'avait jamais été dans leurs habitudes. Alors, les plus imaginatifs envisagèrent une intervention divine de Magnésie, en arguant la légende connue ; tous les demi-millénaires, la déesse lunaire choisit un nouvel animal herbivore pour en faire un hybride, et ainsi élargir la race qu'elle a créé. Les Manîthil lancèrent alors quelques avis, placardés ici et là, et partirent même à la rencontre des plus grands clans hybrides, en quête d'informations complémentaires, d'indices peut-être. Tous ceux qu'ils rencontrèrent furent cependant catégoriques sur un point ; jamais encore personne n'avait eu l'occasion de constater une telle variante d'hybridation...


Un elfe, tu seras : (5 à 24 ans)

Les véritables origines de Baërlon ne furent jamais percées à jour, pourtant il fut accepté dans la famille Manîthil comme un enfant légitime. C'était plutôt une aubaine pour le couple qui n'avait de cesse d'essayer de procréer depuis près d'un siècle, et dont les efforts semblaient vain. Malgré quelques avis divergents au sein de la communauté elfique, et les hybrides entretenant globalement de bonnes relations avec les oreilles pointues, c'est une chance que le couple ne laissa pas passer. D'ascendance noble, Isil et Elendur savaient très bien que sans le lien du sang, Baërlon ne serait jamais invité à une telle ascension sociale mais cela importait peu à leurs yeux. Et c'est ainsi qu'ils l'élevèrent comme leur progéniture biologique. Comme un elfe.

En conséquence, il fut propulsé dans un cursus qui, à l'accoutumée, était réservé aux Hauts Elfes. Vint en premier un apprentissage rigoureux, rondement mené par Elendur, son père désormais. D'abord l'elfique puis le vieil elfique et sur demande de Baërlon ; l'elfique noir. Grandement étonnés par cette dernière requête, ses parents adoptifs acceptèrent tout de même, partant du principe que le savoir ne pouvait être nuisible à un esprit curieux. L'elaphaure enchaîna également sur le harenien qui n'était pas non plus au programme, mais cela ne sembla pas poser de problèmes. Suivirent les usages et coutumes de l'Ouest ; la Forêt Silfaën, son histoire, sa géographie, ses peuples, la diversité de la flore et de la faune... Tout ce qui s'y rapportait historiquement ou non, en bien ou en mal.

En aparté de cet apprentissage, sa mère, Isil, lui inculqua quelques valeurs qu'elle jugea essentielles à sa réussite ; les règles de bienséance, le respect d'autrui, le droit que chacun a de vivre, paisiblement, librement, sans contraintes extérieures. Elle l'incita également à faire montre d'une grande dévotion envers l'Esprit de la Nature et Magnésie, et ajouta quelques fois, sur l'oreiller avant qu'il ne s'endorme, d'autres sujets plus légers comme la magie et les dragons. Très vite, elle comprit qu'il y portait un grand intérêt, comme ensorcelé par ces créatures mythiques et leurs histoires.


Ta force, tu maîtriseras : (25 à 36 ans)

Continuant à poursuivre dans l'accroissement de ses connaissances, davantage axé sur les autres races et leurs coutumes, il était un autre problème majeur survenu à l'éducation du jeune cervidé. Sa force. Enfin, il n'était pas question d'un minotaure, mais il avait surtout quelques difficultés quant à ses gesticulations diverses. Ses mouvements semblaient trop vifs. D'aucuns diraient, trop primaires, trop bestiaux. Il fallait l'admettre, un élaphaure n'était pas fait pour tenir en place dans une maison d'elfe, aussi grande fusse-t-elle. Les elfes, davantage ceux issus d'une lignée noble, apprenaient naturellement à prendre leur temps, à le faire avec élégance et raffinement, c'était innée chez eux, physiologique même... En revanche, plus Baërlon grandissait, plus il lui fallait d'espace et d'activités. Il voulait se dépenser, découvrir ses capacités physiques, l'étendue de sa morphologie. C'est donc naturellement qu'Elendur s'arrangea pour qu'un instructeur de la Garde Zéphyr puisse le prendre en charge. Dans un premier temps pour estimer ses capacités, ensuite pour lui fournir une formation militaire, qui tôt ou tard, lui serait utile dans sa vie quotidienne.

Spoiler:
 

Baërlon se perfectionna pendant près d'une décennie aux côtés de son instructeur, Turindo. Un elfe dont les compétences avait été démontrées il y a plusieurs siècles de cela. La formation ne devait durer qu'une à deux années, mais l'elaphaure avait souhaité poursuivre des entraînements réguliers aux côtés de son maître à danser. Une amitié certaine s'était développée entre ces deux là. Ces moments là constituaient pour l'hybride une occasion de sortir du quotidien des Hauts Elfes, lui offrant quelques instants de détente afin de relâcher une pression qui ne lui était, biologiquement du moins, pas destinée.





Maintenant que le passé a été évoqué, faisons place à l'avenir.
Votre personnage souhaite accomplir quelque chose de sa vie, il a des motifs qui le poussent à partir à l'aventure et à nourrir de belles ambitions, racontez-nous !


Derrière l'écran


Prénom ou pseudo : Moi.
Âge : 26 ans
Pays/Région : Bretagne
Tes occupations préférées :

Code du règlement : Citrouille
Comment as-tu connu le forum, ou par qui ? Dur à dire... si je me souviens bien un vieil elfe cryomancien m'avait fait découvrir ces terres.
Tes premières impressions sur Dùralas : Boarf. On peut dire qu'il déchire.
As-tu déjà été sur un forum RP ? Oui, oui, celui-ci en l’occurrence.
Revenir en haut Aller en bas
 

Baërlon Manîthil | En cours...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Présentations des membres-