AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Valentina Vargas
Le Monde de Dùralas a précisément 2918 jours !
Dùralas, le Mar 26 Oct 2021 - 21:08
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
Le Deal du moment :
Nintendo Switch OLED + Joy-Con à 319€ + ...
Voir le deal
319 €
anipassion.com

 

 [PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Thauthaudarmafur
Arlequin

Thauthaudarmafur

Messages : 777
Expérience : 3807
Masculin Âge RP : 52

Politique : 120
Métier : Forgeron d'A. - Maître suprême
Titres:
 

(Hélène, compagnonne de Thauthaudarmafur [Humaine] - 50% des stats et effets (hors spé et artefact))

Stats & équipements
Vitalité:
[PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux 644535102045/2045[PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux 242396barresante02  (2045/2045)
Vitesse: 1460
Dégâts: 525

[PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux Empty
MessageSujet: [PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux   [PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux EmptyDim 22 Nov 2020 - 23:27
Séparation du contenu
Ce rp est inclus dans celui-ci : https://www.lemondededuralas.org/t3734-reflets-d-abysses-pw-arhiann-baldwin-et-grabuge


Thauthaudarmafur, après s'être éloigné de plusieurs dizaines de mètres du campement sur la plage, s'arrêta et se tourna vers Grabuge. Il renifla bruyamment, sachant pertinemment ce que lui voulait le guerrier apothicaire, mais espérant ne pas devoir en venir aux mains.


- J'vous écoute, Grab', qu'vouliez-vous m'dire ?




~ Puisse Grungni veiller sur votre honneur ~




État des slots d'arène : Disponible | Disponible | Disponible



:dwarfe:
Revenir en haut Aller en bas
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1894
Expérience : 4298
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 248
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
[PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux 644535103577/3577[PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux 242396barresante02  (3577/3577)
Vitesse: -691
Dégâts: 4079

[PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux Empty
MessageSujet: Re: [PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux   [PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux EmptyJeu 8 Avr 2021 - 17:24
Séparation du contenu
Tout le monde sembla comprendre le message alors que nous nous éloignions un peu du campement, laissant Hélène et les deux faunes à leur discussion. Après quelques secondes à prendre de la distance, de façon à ne pas être entendu, le nain se retourna pour me faire face, le visage aussi impassible qu'à son habitude. Il renifla, et finit par me lancer, quoi que je savais qu'il se doutait de quoi il allait être question:

"J'vous écoute, Grab', qu'vouliez-vous m'dire ?"

Je pris mon temps avant de répondre, décidant de faire du tri dans ma tête avant de lancer des choses que je pourrais plus tard regretter. Le but était de mettre les choses à plat quant à nos convictions personnelles, une bonne fois pour toute, afin de ne pas gâcher l'expédition à cause d'un abcès jamais crevé. Desserrant doucement les poings que j'avais inconsciemment refermés, je pris finalement la parole, d'un air oscillant entre la déception, la colère froide et la peine, mais qui était surtout dans la retenue:

"Thauthaudarmafur... Cela fait un moment que nous n'avons pas discuté. Je me devais de mettre les choses au clair maintenant, avant que nos divergences d'opinion ne compromette la mission. Ce n'est un secret pour personne, je suis un fervent défenseur de la Justice. J'ai fait des sacrifices, un bon nombre, un trop grand nombre pour une créature qui vit aussi peu longtemps, à mon humble avis, pour que Dùralas soit une terre un peu plus accueillante pour ses habitants. La Justice est une chose que je place au-dessus de toute chose, un concept que je m'efforce de respecter quel qu'en soit le prix. Quand on a combattu côte à côte contre la Liche, que je vous ai même vu regretter, par respect probablement, la mort d'un frère d'arme elfe, je pensais que nous étions sur la même longueur d'onde. Je vous respectais Thauthaudarmafur, en tant que frère d'arme, et en tant que fier guerrier. Mais il y a une chose que je ne comprends pas. Vous avez rejoins les pirates, une horde de brigands des mers qui ne respectent pas la Justice, qui pillent marchands et navigateurs, sans vergogne, qui les tuent s'ils osent se défendre. Une horde de brigands que je me suis fait le serment de combattre, et qu'Egide empêche de commettre leurs méfaits autant que faire ce peut. Pourquoi, Thauthaudarmafur? Je ne comprends pas."

Cela n'était que le début de la conversation, et il me restait encore beaucoup de chose à déballer avant d'en avoir fini, mais c'était au moins une entrée en matière. A défaut de le tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Thauthaudarmafur
Arlequin

Thauthaudarmafur

Messages : 777
Expérience : 3807
Masculin Âge RP : 52

Politique : 120
Métier : Forgeron d'A. - Maître suprême
Titres:
 

(Hélène, compagnonne de Thauthaudarmafur [Humaine] - 50% des stats et effets (hors spé et artefact))

Stats & équipements
Vitalité:
[PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux 644535102045/2045[PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux 242396barresante02  (2045/2045)
Vitesse: 1460
Dégâts: 525

[PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux Empty
MessageSujet: Re: [PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux   [PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux EmptyJeu 8 Avr 2021 - 19:44
Séparation du contenu
- Thauthaudarmafur... Cela fait un moment que nous n'avons pas discuté. Je me devais de mettre les choses au clair maintenant, avant que nos divergences d'opinion ne compromette la mission. Ce n'est un secret pour personne, je suis un fervent défenseur de la Justice. J'ai fait des sacrifices, un bon nombre, un trop grand nombre pour une créature qui vit aussi peu longtemps, à mon humble avis, pour que Dùralas soit une terre un peu plus accueillante pour ses habitants. La Justice est une chose que je place au-dessus de toute chose, un concept que je m'efforce de respecter quel qu'en soit le prix. Quand on a combattu côte à côte contre la Liche, que je vous ai même vu regretter, par respect probablement, la mort d'un frère d'arme elfe, je pensais que nous étions sur la même longueur d'onde. Je vous respectais Thauthaudarmafur, en tant que frère d'arme, et en tant que fier guerrier. Mais il y a une chose que je ne comprends pas. Vous avez rejoins les pirates, une horde de brigands des mers qui ne respectent pas la Justice, qui pillent marchands et navigateurs, sans vergogne, qui les tuent s'ils osent se défendre. Une horde de brigands que je me suis fait le serment de combattre, et qu'Egide empêche de commettre leurs méfaits autant que faire ce peut. Pourquoi, Thauthaudarmafur? Je ne comprends pas.


Thauthaudarmafur n'avait pas quitté les yeux du gobelin durant son monologue. Celui-ci avait par ailleurs pris le temps avant de le formuler, contenant visiblement une rage qu'il entretenait effectivement depuis bien longtemps. Le nain plissa les narines, peiné de voir un guerrier qu'il estimait réellement dans de telles dispositions à son égard. Il avait bien été le seul gobelin à gagner le respect du Banni durant leur expédition contre la Liche. Le kazharien avait même sauvé la vie du guerrier runique, qui avait alors appris qu'il était un gobelin des forêts, lointain cousin des pourritures qu'il haïssait au plus haut point. Ce détail, trouvé par Hélène, avait sans aucun doute permis au nain de ne point frustrer son amitié envers ce Grabuge si brusque dans ses pensées. Grommelant, Thauthaudarmafur se caressa la barbe et entreprit de répondre au Justicier d'un ton franc et bourru mais non irrespectueux pour autant.


- En effet, Grab', l'était tant qu'on s'cause, et crois b'en qu'not' mission s'ra pas entravée par not' bavardage. Comme la Liche, une aut' pourriture attend qu'on la tranche et j'laiss'rai pas une mécompréhension quelconque m'barrer la route, tout comme vous.


Le nain grommela doucement, marmonnant quelques mots nains afin de se rappeler les propos exacts du gobelin pour ne pas perdre le fil de ses pensées.


- J'vois et j'comprends vot' étonnement, Grab', et sachez avant tout qu'j'vous respecte toujours. Sans doute qu'ces propos, déclarés en tant qu'pirate, vous choqu'ront, mais ils sont véritables. Et par Gremla, quand j'en viens à respecter un gob'lin, j'perds pas c'respect du jour au lend'main, quoi qu'il puisse faire !


Vous prétendez avoir souffert et sacrifié énormément pour la justice, et j'veux b'en vous croire. N's'rait-ce que votre œil, j'suppose. Vous vivez, respirez et vous battez féroc'ment pour c'te Justice, et c'la s'voit. Et j'le respecte aussi. 'Fut un temps où j'avais les mêmes idéaux avec un nain du nom d'Gradul, un véritable frère d'armes, d'pacte et d'av'nir.



Les yeux du nain se baissèrent, accentuant ses rides malgré son jeune âge -pour les nains-. Le souvenir de Gradul ressurgissant devant son regard perdu dans le vide, il revécut en une seconde leur première bière, leur première pipe, leur première naine, leurs rêves ainsi que leurs désespoirs, leur évolution ainsi que leur séparation, leurs aventures et leurs chutes... Alors qu'arrivaient les images du décès de son ami, Thauthaudarmafur clôt les yeux afin de réfréner une nouvelle simulation de cette tragédie durant laquelle il tranchait lui-même la tête de Gradul touché par la Vitrieuse. Un ange passa et le guerrier runique rouvrit les yeux, retrouvant son impassibilité naine.


- Mais voyez-vous, Grabuge, c'te même Justice pour laquelle j'me battais m'a tout enl'vé. Gradul, mes compagnons, ma famille... Parmi les miens, parmi les nains d'ma fort'resse, se trouvait un félon. C'est illusion d'croire que l'monde est tout noir d'un côté et tout blanc d'l'autre, et j'l'ai appris lorsque j'ai perdu mes frères d'armes en même temps qu'la raison. J'ai suivi ma Justice, qui allait contre la Justice naine, et on m'a banni pour avoir dénoncé la présence d'un traître parmi les miens.


Le Banni se mit à ricaner, le souvenir de sa hache plantée dans la salle du Conseil apparaissant dans sa mémoire. Soudain, il se mit à parler d'un ton plus fort.


- Quelle Justice fut la bonne, selon vous ? Celle des miens, qui m'avait fait tuer mes amis, ou la mienne, contraire à toutes celles en lesquelles vous croyez ?! Convaincu, j'me suis exilé, et j'ai fini par r'joindre les Pirates, ouep. Comme chez moi, comme chez vous, il y a des êtres ignobles parmi les Pirates, mais j'les ai pas r'joints pour ça. J'ai appris c'qu'ils voulaient réellement : la Liberté. 'Sont pas tous des brigands assoiffés d'richesse, j'suis pas un brigand assoiffé d'richesses, vous d'vriez l'savoir ! La plupart n'veut qu'une nouvelle vie, un nouveau départ, une paix sur les mers. Vous m'demandez alors pourquoi ? Et bah, j'ai r'joint ces hommes libres car ils étaient les seuls à m'offrir c'qui permettraient d'trouver la Vérité d'chez moi. Suis-je à blâmer ? Si vous pensez qu'oui, alors à vot' guise, Grabuge, mais j'vous invite à considérer ceci : même parmi les plus Justes, il y a de viles pourritures, et pire encore qu'la Liche et, parmi les plus pourris, il y a des Justes. C'foutu monde, n'le pensez pas aussi scindé qu'c'la, c'n'est qu'illusion aveugle.


Le nain renifla bruyamment et cessa de parler, caressant à nouveau sa barbe qu'il avait lâché pour accompagner son discours de grands gestes lorsque nécessaire. Effectivement, ils avaient encore beaucoup à se dire, c'était indéniable.




~ Puisse Grungni veiller sur votre honneur ~




État des slots d'arène : Disponible | Disponible | Disponible



:dwarfe:
Revenir en haut Aller en bas
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1894
Expérience : 4298
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 248
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
[PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux 644535103577/3577[PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux 242396barresante02  (3577/3577)
Vitesse: -691
Dégâts: 4079

[PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux Empty
MessageSujet: Re: [PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux   [PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux EmptyLun 12 Avr 2021 - 17:47
Séparation du contenu
J'écoutai les propos du nain du début à la fin, statique et attentif, réellement curieux de comprendre les motivations qu'un nain - race fière et d'honneur - pourrait avoir à rejoindre les pirates. Il explicita un peu plus les raisons de pourquoi il avait été banni de sa forteresse, information que j'avais sans savoir les détails. Je comprenais maintenant son air bourru, son inexpressivité habituelle, et sa hargne. Il avait été victime d'une injustice, et avait décidé de tourner le dos à la Justice dans sa globalité. Il n'était pas le premier à avoir eu un mauvais raisonnement de ce type, malheureusement. Comme beaucoup de criminels que je tuais, il avait des raisons qui expliquait son revirement, mais qui ne l'excusait pas malheureusement. Au fil de la conversation, je sentais que Thauthaudarmafur n'avait pas vraiment basculé du mauvais côté, mais je savais que ses nouvelles fréquentations auraient tôt fait de le faire basculer tout à fait, et cela me frustrait. Je sentais le potentiel que représentait le Banni, et j'espérais qu'il prendrait un jour conscience de son erreur à faire confiance aux mauvaises personnes. Je percevais un peu ça comme de la naïveté, et cela m'étonnait de la part d'un nain qui devait probablement être bien plus âgé que moi.

Ayant enfin eu une explication, je me décrispai légèrement, toutefois toujours convaincu d'être dans le juste, et lui répondis avec moins d'animosité, et en le tutoyant sans m'en rendre vraiment compte:

"Je comprends Thauthaudarmafur. Je comprends que tu te sois senti trahi, et je comprends encore plus le choix difficile que tu as dû faire quand tu as tué un de tes frères d'arme. Crois moi, car j'ai dû faire le même choix que toi par le passé. Quand le nouveau commandement de l'ancienne Egide, qui peinait à trouver des contrats, a décidé de virer dans le banditisme, et que la majorité de mes frères d'arme ont désertés, j'ai décidé de rester. Et un soir, pendant que tout le monde dormait, j'ai décidé d'agir. Je les ai tous tués, en terminant par le nouveau capitaine, et une fois ma besogne effectuée, je suis parti. J'ai enchaîné les primes, mon seul carburant pendant ses longs mois de traque étant l'alcool et la haine. Je serais sûrement encore en train de chasser du criminel en solitaire si je n'avais pas rencontré Jûken'Maw, un justicier djöll'fulin qui m'a recruté parmi les kazhariens. Peut-être serais-je mort, tué ou mort dans mon vomi après une énième cuite. Donc crois moi, je comprends ce que tu as pû ressentir, néanmoins comme tu le vois je ne suis pas rentré dans la piraterie. Ni le brigandage. Ni rien d'autre dans ce genre. Peut-être que ma vie solitaire après Egide m'aurait mené sur ces chemins, je ne sais pas. Mais c'est la rencontre fortuite avec ce justicier masqué qui m'a sauvé. Ce que je veux dire par là, Thauthaudarmafur, c'est que c'est une simple rencontre qui m'a évité le pire. Comme une simple rencontre aurait pu me faire basculer du mauvais côté. Et ce que tu penses voir chez les Pirates, tu te rendras peut-être un jour compte que c'est dû à une rencontre de la deuxième catégorie. Une mauvaise rencontre. Et il sera peut-être trop tard ce jour là."

Je pris une petite pause pour m'asseoir sur un rocher à quelques mètres, et commençai à sortir ma pierre à aiguiser afin d'entretenir mes lames de jet. Je repris une fois installé, la mine un peu plus concentré:

"Je vois que tu veux bien faire, mais je suis convaincu que les Pirates ne t'apporterons pas ce que tu veux. Si tu veux mon avis, lorsque ton clan t'a tourné le dos, tu aurais dû poursuivre dans la voie que tu suivais jusque là. Rendre honneur aux nains, pas seulement à ton clan, mais à toute ta race. Tu aurais peut-être pû t'engager chez les kazhariens, prouver aux yeux du monde que tu n'es pas le monstre qu'ils pensaient voir en toi. Et pour répondre à ta question finale, Thauthaudarmafur, il n'était pas question de justice lors de ton bannissement, mais de loi. J'ai toujours fait la distinction entre les deux. Je n'ai pas toujours agi dans la légalité. J'ai assassiné des gens qui le méritaient, sans une once de pitié, car c'était des criminels qui usaient de leur influence pour passer entre les mailles du filet et continuaient de commettre leur exaction. Quand j'arbore l'emblème kazharien, je me dois de faire respecter la loi, car telle est ma fonction. Mais si un jour la justice est en contradiction avec la loi, j'ai déjà fait mon choix, et l'Impérator le sait. Pourtant, je suis un de ses bras droit. C'est certainement que lui aussi sait faire la distinction entre les deux, et qu'il a l'âme d'un chef, et non pas d'un simple commandant qui applique la loi à la lettre. Tu aurais sûrement ta place chez les kazhariens, Thauthaudarmafur. Réfléchis-y, car ce que tu recherches, je ne dis pas que c'est les kazhariens qui te l'offrirons, mais je suis convaincu que ce n'est pas les Pirates. Si ce ne sont pas tous des brigands sanguinaires comme tu le dis, rends toi à l'évidence que c'est monnaie courante, et que pire que ça ce n'est pas proscrit. Je n'irais pas jusqu'à dire que c'est incité, mais pas loin. Crois-tu que piller les ressources d'un honnête marchand qui a sué sang et eau pour les obtenir, c'est juste? Sans même tuer le capitaine et détenteur du navire, combien de gens ont eu leur vie ruiné par les Pirates, dis moi?"
Revenir en haut Aller en bas
Thauthaudarmafur
Arlequin

Thauthaudarmafur

Messages : 777
Expérience : 3807
Masculin Âge RP : 52

Politique : 120
Métier : Forgeron d'A. - Maître suprême
Titres:
 

(Hélène, compagnonne de Thauthaudarmafur [Humaine] - 50% des stats et effets (hors spé et artefact))

Stats & équipements
Vitalité:
[PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux 644535102045/2045[PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux 242396barresante02  (2045/2045)
Vitesse: 1460
Dégâts: 525

[PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux Empty
MessageSujet: Re: [PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux   [PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux EmptySam 17 Avr 2021 - 2:10
Séparation du contenu
- Je comprends Thauthaudarmafur. Je comprends que tu te sois senti trahi, et je comprends encore plus le choix difficile que tu as dû faire quand tu as tué un de tes frères d'arme. Crois moi, car j'ai dû faire le même choix que toi par le passé. Quand le nouveau commandement de l'ancienne Egide, qui peinait à trouver des contrats, a décidé de virer dans le banditisme, et que la majorité de mes frères d'arme ont désertés, j'ai décidé de rester. Et un soir, pendant que tout le monde dormait, j'ai décidé d'agir. Je les ai tous tués, en terminant par le nouveau capitaine, et une fois ma besogne effectuée, je suis parti.


Le nain écouta avec attention la réponse, surpris d'apprendre que les kazhariens recueillaient des tueurs à gage. Il grogna, refluant ses pensées. Il savait depuis des années que l'Imperator était un être aux convictions molles et au pouvoir décisionnaire en chute libre.


- J'ai enchaîné les primes, mon seul carburant pendant ses longs mois de traque étant l'alcool et la haine. Je serais sûrement encore en train de chasser du criminel en solitaire si je n'avais pas rencontré Jûken'Maw, un justicier djöll'fulin qui m'a recruté parmi les kazhariens. Peut-être serais-je mort, tué ou mort dans mon vomi après une énième cuite. Donc crois moi, je comprends ce que tu as pû ressentir, néanmoins comme tu le vois je ne suis pas rentré dans la piraterie. Ni le brigandage. Ni rien d'autre dans ce genre. Peut-être que ma vie solitaire après Egide m'aurait mené sur ces chemins, je ne sais pas. Mais c'est la rencontre fortuite avec ce justicier masqué qui m'a sauvé. Ce que je veux dire par là, Thauthaudarmafur, c'est que c'est une simple rencontre qui m'a évité le pire. Comme une simple rencontre aurait pu me faire basculer du mauvais côté. Et ce que tu penses voir chez les Pirates, tu te rendras peut-être un jour compte que c'est dû à une rencontre de la deuxième catégorie. Une mauvaise rencontre. Et il sera peut-être trop tard ce jour là.


Thauthaudarmafur ricana grassement et cracha à terre. Une poignée de secondes après que le gobelin se soit assis, le Banni dégaina sa hache et la planta dans le sable souillé par sa salive. S'asseyant à son tour sur un rocher, il croisa les bras et demeura silencieux, laissant le Justicier poursuivre son monologue.


- Je vois que tu veux bien faire, mais je suis convaincu que les Pirates ne t'apporteront pas ce que tu veux. Si tu veux mon avis, lorsque ton clan t'a tourné le dos, tu aurais dû poursuivre dans la voie que tu suivais jusque là. Rendre honneur aux nains, pas seulement à ton clan, mais à toute ta race. Tu aurais peut-être pû t'engager chez les kazhariens, prouver aux yeux du monde que tu n'es pas le monstre qu'ils pensaient voir en toi. Et pour répondre à ta question finale, Thauthaudarmafur, il n'était pas question de justice lors de ton bannissement, mais de loi. J'ai toujours fait la distinction entre les deux.


Cette fois-ci, le guerrier runique éclata d'un rire gras et tapa ses cuisses. Voilà que Grabuge tentait de lui faire des leçons sur ses actes. Tournant la suite de son dialogue au ridicule, le nain extirpa son deck de KvUnT et le mélangea vivement. Si ce gobelin souhaitait jouer à la Vérité, il allait être servi...


- Tu aurais sûrement ta place chez les kazhariens, Thauthaudarmafur. Réfléchis-y, car ce que tu recherches, je ne dis pas que c'est les kazhariens qui te l'offriront, mais je suis convaincu que ce n'est pas les Pirates. Si ce ne sont pas tous des brigands sanguinaires comme tu le dis, rends toi à l'évidence que c'est monnaie courante, et que pire que ça ce n'est pas proscrit. Je n'irais pas jusqu'à dire que c'est incité, mais pas loin. Crois-tu que piller les ressources d'un honnête marchand qui a sué sang et eau pour les obtenir, c'est juste? Sans même tuer le capitaine et détenteur du navire, combien de gens ont eu leur vie ruiné par les Pirates, dis moi?


- Et combien les Kazhariens en ont-ils ruiné, hein ? Gargh garg...


Le nain secoua la tête, ricanant dans sa barbe à nouveau. Ses yeux rivés sur ses cartes, il examinait en silence le dos de celles-ci, avant d'en tirer une au hasard. Il gloussa en découvrant "Le Serment Nain", une carte d'aura augmentant la cohésion de l'armée invoquée. Il jeta stérilement la carte dans le sable où elle se planta dans un très léger bruit. Le Banni se remit à mélanger ses cartes, avant de prendre la parole.


- Tu défends les kazhariens qu'ont cautionné la perdition d'la fort'resse qui m'a vu naître, grandir et partir. V'là la seule réalité qu'j'pourrais t'rétorquer, si j'adoptais ta façon d'voir c'monde. Mais j'le fais pas, et c'est pas l'envie qui m'manque, j'peux t'l'assurer. J'plac'rai pas tous les kazhariens, ni tous les nains dans l'même panier comme toi tu fous les pirates tous dans l'même panier. Y'a des ordures chez vous, mais aussi des types bien qu'vous êtes pas capables d'aider quand leurs vies sont menacées.


Thauthaudarmafur cracha une nouvelle fois au sol et piocha une seconde carte. Dévoilant "L'Inébranlable", une carte invocation se basant uniquement sur la défense et sur la contre-attaque, il la jeta également dans le sable, à quelques centimètres de la précédente.


- Parlons d'politique, puisque l'sujet n'est pas loin et qu'tu as d'jà pu voir qu'la diplomatie pirate évolue. Les pirates sont en guerre d'puis des années, b'en qu'vous l'voyiez pas. Les skarniens des Baldors sont v'nus grossir les rangs de ceux des mers, terrorisant les mers et tyrannisant Sitlantà. J'vais laisser d'côté l'fait qu'vous n'avez fait que refourguer votre problème à d'autres, mais sache qu'j'en pense pas moins. Ajoute à c'la la Congrégation qui n'a d'cesse d'humilier les Pirates après les avoir trahis après l'apparition d'Nadsuhydr. Même Ishtar n'est plus sûr d'puis qu'ils s'sont alliés aux Sincères Rôdeurs, puis ont tenté d'nous envahir. Les côtes, comme les mers, sont dangereuses et c'est nous qui les sécurisons. Les marchands s'associant avec nous n'ont dès lors aucun souci à s'faire. Maint'nant, on n'peut s'permettre d'laisser des imbéciles heureux s'balader sur nos mers et risquer d'enrichir encore nos ennemis, et on fait donc payer une taxe sur nos territoires. Car oui, ce sont nos territoires.


Egide ne fait-elle pas payer ses convoyages ? Entre cent et trois-cents pièces par membre à escorter, si ma mémoire est bonne ? Nous tarifons d'la même façon not' protection à deux-cents pièces. N'pas payer cette somme ridicule, car elle est ridicule, aux vues de tous les dangers auxquels nous faisons face, rends t-en compte, c'est transgresser la loi. Et tout comme on m'a banni, traqué et humilié, on fait respecter c'te loi. Rien n'est aussi simple que tu veux t'le r'présenter, Grab'.



Le Pirate grommela et mélangea à nouveau ses cartes avant d'en tirer une nouvelle. "La Régénération Alcoolique", carte sortilège de soin ciblée, rejoignit les deux autres cartes.


- Tu commences à savoir comment j'fonctionne. T'crois vraiment qu'j'aurais r'joint les Pirates sans aucune réflexion auparavant ?  Rien n'm'importe plus qu'parv'nir à honorer mon serment. Les Pirates changent, et j'navigue sur cette ère d'chang'ment. Ils n'sont plus les fidèles toutous d'Styx. Ils n'ont pas plus confiance en les autres factions qu'les autres n'en ont envers eux. Et pourtant, cette volonté d'se rapprocher d'une autre entité a mergé, à nouveau. Pourquoi les kazhariens ?


Le nain haussa un sourcil et secoua la tête. La réponse était évidente. Jugeant que le gobelin avait compris que le Banni n'était pas aussi spectateur de sa vie qu'il le pensait, ce dernier tira une nouvelle carte, "Le Marteleur", qui se planta aux devants des trois précédentes.


- Tu m'crois perdu, c'est c'que j'lis dans tes yeux. J'ai moi-même eu des doutes d'vant les épreuves qu'les Dieux m'envoient. T'as pas une foutue idée du nombre d'erreurs d'la nature, d'ces hybrides, qu'j'ai pu rencontrer depuis not' aventure contre la Liche ! C'était à s'brûler la barbe, sans rire. Mais j'pense n'avoir jamais été aussi maître d'mon av'nir qu'maint'nant, en réalité. Ce monde est un jeu, comme ces cartes plantées d'vant nous. Je n'suis pas une carte, j'suis c'lui qui décide où elles vont pour m'donner le d'ssus cont' mon adversaire. Et cet adversaire est l'même qu'quand j'fus banni... J'recherche pas la Justice comme toi, Grab'. Non, j'recherche que'que chose d'encore plus grand... La Vérité.


Clôturant ses paroles, la carte "Vision de l'Au Dessus" atterrit plus loin, dans le camp fictif de son adversaire de KvUnT.




~ Puisse Grungni veiller sur votre honneur ~




État des slots d'arène : Disponible | Disponible | Disponible



:dwarfe:
Revenir en haut Aller en bas
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1894
Expérience : 4298
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 248
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
[PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux 644535103577/3577[PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux 242396barresante02  (3577/3577)
Vitesse: -691
Dégâts: 4079

[PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux Empty
MessageSujet: Re: [PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux   [PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux EmptyMer 9 Juin 2021 - 4:23
Séparation du contenu
Le nain, dont je pouvais percevoir l'irritabilité quand je parlais de sa nouvelle faction, répondit d'abord par une pique dont je ne lui tins pas rigueur:

"Et combien les Kazhariens en ont-ils ruiné, hein ? Gargh garg..."

Je haussai les épaules, conscient que quelle que soit la réponse que je lui donnerais, elle ne le satisferait pas. Les kazhariens avaient probablement fait des erreurs, comme toutes les organisations à grande échelle. C'était en effet idiot de penser que les kazhariens n'accueillaient que de valeureux justiciers dans leur rang. Il y avait cependant un monde entre les kazhariens et les Pirates. Le fond de commerce des kazhariens n'était pas l'extorsion ou le pillage, après tout, et ces actes étaient sévèrement punis par chez nous.
Thauthaudarmafur, qui riait jaune dans sa barbe, tira une carte de son paquet qu'il avait sorti il y a quelques minutes. Dans la pénombre, je ne pouvais pas vraiment voir de quelle carte il était question, pas plus que je ne savais de quel jeu elles étaient tirés. Il la jeta dans le sable où elle se planta presque silencieusement. Il mélangea alors son paquet et finit par ajouter:

"Tu défends les kazhariens qu'ont cautionné la perdition d'la fort'resse qui m'a vu naître, grandir et partir. V'là la seule réalité qu'j'pourrais t'rétorquer, si j'adoptais ta façon d'voir c'monde. Mais j'le fais pas, et c'est pas l'envie qui m'manque, j'peux t'l'assurer. J'plac'rai pas tous les kazhariens, ni tous les nains dans l'même panier comme toi tu fous les pirates tous dans l'même panier. Y'a des ordures chez vous, mais aussi des types bien qu'vous êtes pas capables d'aider quand leurs vies sont menacées."

Le nain cracha sur le sol et tira une nouvelle carte qu'il planta une nouvelle fois au sol, non loin de la première. Je plissai les yeux, et eut pendant un infime instant un doute quant à ce qu'il était en train de faire. Je savais qu'il maniait la magie des cartes et des invocations, et j'espérais qu'il ne s'agissait pas là d'une préparation dans le but de m'attaquer si la discussion venait à chauffer. Chassant cette idée en partie absurde de mes pensées, je continuai de l'écouter alors qu'il enchaînait:


"Parlons d'politique, puisque l'sujet n'est pas loin et qu'tu as d'jà pu voir qu'la diplomatie pirate évolue. Les pirates sont en guerre d'puis des années, b'en qu'vous l'voyiez pas. Les skarniens des Baldors sont v'nus grossir les rangs de ceux des mers, terrorisant les mers et tyrannisant Sitlantà. J'vais laisser d'côté l'fait qu'vous n'avez fait que refourguer votre problème à d'autres, mais sache qu'j'en pense pas moins. Ajoute à c'la la Congrégation qui n'a d'cesse d'humilier les Pirates après les avoir trahis après l'apparition d'Nadsuhydr. Même Ishtar n'est plus sûr d'puis qu'ils s'sont alliés aux Sincères Rôdeurs, puis ont tenté d'nous envahir. Les côtes, comme les mers, sont dangereuses et c'est nous qui les sécurisons. Les marchands s'associant avec nous n'ont dès lors aucun souci à s'faire. Maint'nant, on n'peut s'permettre d'laisser des imbéciles heureux s'balader sur nos mers et risquer d'enrichir encore nos ennemis, et on fait donc payer une taxe sur nos territoires. Car oui, ce sont nos territoires. Egide ne fait-elle pas payer ses convoyages ? Entre cent et trois-cents pièces par membre à escorter, si ma mémoire est bonne ? Nous tarifons d'la même façon not' protection à deux-cents pièces. N'pas payer cette somme ridicule, car elle est ridicule, aux vues de tous les dangers auxquels nous faisons face, rends t-en compte, c'est transgresser la loi. Et tout comme on m'a banni, traqué et humilié, on fait respecter c'te loi. Rien n'est aussi simple que tu veux t'le r'présenter, Grab'."

Une nouvelle fois, le nain tira et lança une carte sur le sable. Je grommelai à la mention d'Egide. Comparer ma compagnie à sa bande de coupe-gorge me fit serrer les mâchoires. Il y avait là de la mauvaise foi, car si les gens ne voulaient pas payer pour les convoyages, nous ne les pillions pas en représailles. La comparaison était foireuse, et j'allais lui faire comprendre sitôt qu'il aurait fini de parler. Mais pour l'heure, je l'écoutais conclure le fond de sa pensée, attentif et dans la retenue. Je comprenais la hargne qui l'animait, et je regrettais simplement qu'elle ne soit pas dirigée vers les bonnes personnes.

"Tu commences à savoir comment j'fonctionne." continua-t'il. T'crois vraiment qu'j'aurais r'joint les Pirates sans aucune réflexion auparavant ?  Rien n'm'importe plus qu'parv'nir à honorer mon serment. Les Pirates changent, et j'navigue sur cette ère d'chang'ment. Ils n'sont plus les fidèles toutous d'Styx. Ils n'ont pas plus confiance en les autres factions qu'les autres n'en ont envers eux. Et pourtant, cette volonté d'se rapprocher d'une autre entité a mergé, à nouveau. Pourquoi les kazhariens ?"

Encore une fois le nain répéta son étrange rituel et tira puis jeta une quatrième carte de son paquet, avant de conclure:

"Tu m'crois perdu, c'est c'que j'lis dans tes yeux. J'ai moi-même eu des doutes d'vant les épreuves qu'les Dieux m'envoient. T'as pas une foutue idée du nombre d'erreurs d'la nature, d'ces hybrides, qu'j'ai pu rencontrer depuis not' aventure contre la Liche ! C'était à s'brûler la barbe, sans rire. Mais j'pense n'avoir jamais été aussi maître d'mon av'nir qu'maint'nant, en réalité. Ce monde est un jeu, comme ces cartes plantées d'vant nous. Je n'suis pas une carte, j'suis c'lui qui décide où elles vont pour m'donner le d'ssus cont' mon adversaire. Et cet adversaire est l'même qu'quand j'fus banni... J'recherche pas la Justice comme toi, Grab'. Non, j'recherche que'que chose d'encore plus grand... La Vérité."

Il tira une ultime carte qu'il jeta un peu plus loin que les précédentes, et maintenant que mes yeux s'étaient habitués à l'obscurité je pus apercevoir ce qui semblait être un hibou sur la carte. Je ne comprenais pas bien où cela nous menait, aussi ne relevais-je pas. Voyant qu'il avait fini, je me raclai la gorge abîmée par des années à fumer le tabac, et répondis sans animosité désormais, la mine concentrée:

"Je vais répondre point par point à ce que tu m'as dit, en espérant que si je ne puis te faire changer d'avis, je puis au moins te faire comprendre les erreurs dans ton raisonnement. Déjà, je ne suis pas là pour prendre la défense des kazhariens. Tu as ton passif avec la faction dont j'arbore l'emblème, et ça je ne peux pas le changer. Certes, les kazhariens ont ruiné des vies. Comme l'ont fait la Garde Zéphyr, les Gardiens, ou même la Milice. Mais il y a une différence entre ses factions et celle des Pirates, dont le fonctionnement est quand même basée sur l'extorsion, le vol et le pillage. Tu compares ma compagnie à ta faction, sur la question du convoyage, mais ose me dire que si les gens ne veulent pas payer notre protection nous les volons ou les tuons en représailles. Non, nos modes de fonctionnement sont incomparables. Tu dis que l'extorsion dont je parle sont des "taxes" car les mers sont votre territoire, mais il ne me semble pas que les kazhariens ou même les autres factions de l'Alliance des Quatre rançonne les voyageurs qui sont de passage sur leurs terres. Encore moins par la violence."

Je secouai la tête, presque étonné que l'on puisse comparer ainsi deux choses incomparables par le biais de raccourcis. Cependant, je n'en tenais pas rigueur à Thauthaudarmafur, car je sentais dans son intonation qu'il me livrait là ses convictions, sans désir de m'embrouiller le cerveau par des sophismes volontaires. Probablement que la discussion se serait déroulée autrement dans le cas contraire. Il soulevait parfois de bons arguments, et pourtant le fond restait le même: il avait rejoint une faction qui institutionnalisait le vol de biens à autrui. A partir de là, quel que soit la pureté de son raisonnement, il y avait là un problème majeur. Je continuai, tout en finissant d'aiguiser mes lames de jet:

"Ensuite, tu dis que nous vous avons envoyés les skarniens, comme si nous en étions presque les grands commandants. Pourtant tu dois savoir plus que quiconque que les territoires kazhariens subissent des raids skarniens depuis la nuit des temps. Que nous les combattons depuis bien avant qu'ils ne se dévoilent aux yeux du monde. La vérité, Thauthaudarmafur, c'est que c'est cet état de fait qui nous a permis de les botter hors de nos terres avant les autres factions. Ils n'ont pas réussi à s'implanter chez nous car nous sommes prêt depuis bien longtemps. Le fait que les survivants se soient échappés ailleurs n'est pas de notre ressort. Nous reproches-tu réellement de ne pas avoir pu tuer tous les skarniens présents chez nous? Allons Thauthaudarmafur, restons réaliste, c'est tâche impossible."

Je me rappelai en un éclair tous les skarniens que j'avais tué, et tous les skarniens qui avaient tués mes frères d'arme pendant une intervention, ou une des quelques batailles rangées que nous avions livrés. Oser penser que nous avions presque délibérément fait fuir les skarniens sur le territoire des autres factions me faisait frissonner de rage. Je savais la plaie qu'ils représentaient et je ne souhaitais que leur anéantissement. Il en était de même pour l'Impérator, de ce que j'en savais. Je continuai, ma rage passagère s'évaporant aussi vite qu'elle était apparu:

"Enfin, tu dis que la taxe que tu demandes est ridicule, mais nous savons que tout le monde ne peut pas se le permettre. Je gagne bien ma vie, probablement que toi aussi, car les métiers que nous exerçons sont dangereux, mais quid du marin qui peine à joindre les deux bouts? Est-ce que ce genre de personnes, qui représentent une bonne partie de vos administrés, n'ont pas le droit à la sécurité dans ce cas là? Ou pire, n'ont que le droit de se faire piller et tuer parcequ'ils risquent d'enrichir vos ennemis? Toi qui est prompt à la comparaison, je ne crois pas que les kazhariens s'amusent à faire ça à ses ressortissants, même s'ils risquent "d'enrichir leurs ennemis". Encore une fois je ne cherches pas à défendre les kazhariens, car je pense qu'à ce niveau là la plupart des factions sont dans le même panier. Je dis "kazhariens", mais tu peux transposer "Garde Zéphyr" ou "Gardiens", le discours reste le même. Tu vois bien que les Pirates ont une façon de faire qui n'est pas honorable, même si elle a au moins le mérite d'être assumée."

Je pris une pause pour sortir ma gourde et me désaltérer. Je parlais beaucoup, et cela commençait à m'assécher la gorge. J'en profitais pour jeter un coup d'oeil vers le campement un peu plus loin, où nos camarades continuaient leur vie sans trop se soucier de la notre. J'espérais vraiment que la discussion que nous avions actuellement allait aboutir à quelque chose, ou qu'à défaut d'avoir fait réaliser à Thauthaudarmafur qu'il était dans le faux, elle nous permettrait de repartir sur des bases saines.
Je conclus après m'être essuyé la bouche de la manche:

"Enfin, je respecte la Vérité, car sans elle il n'y a pas de Justice. Mais tu m'as plutôt l'air, à tes propos, de rechercher la Liberté, ce qui est encore autre chose. Je n'ai rien contre la Liberté, pour peu qu'elle n'empiète pas sur celle des autres. Mais les Pirates, si c'est bien la Liberté qu'ils recherchent, n'y mettent aucune limite et aucune retenue. Je ne sais pas si la vie est un jeu, Thauthaudarmafur, mais j'ai l'impression que c'est dans le code des Pirates que de faire finir la partie aux joueurs de la vie plus vite qu'ils ne le devraient, et ça me peine que tu ne le vois pas. Je ne pense pas que tu es perdu, je crois que tu as foi en tes convictions, mais je pense qu'il y a dans tes raisonnement des choses que tu objectes sans forcément t'en rendre compte. Toi qui te dit adepte de la Vérité, j'espère que tu saisiras celle que j'ai donné dans mon discours. Dans le fond, je sais que si un jour tu quittes les Pirates ça ne sera pas grâce à moi, mais que ça sera un choix personnel. J'espère simplement que si un jour cette occasion se présente, tu auras mes paroles en tête. J'espère aussi que tu sais que cette conversation n'a lieu que parceque je respecte le lien qui unit deux frères d'armes, même temporaires. Si ça avait été quelqu'un d'autre, je n'aurais pas pris le temps de parler. Comprends par là que je te respecte, Thauthaudarmafur, même si je ne respecte pas tes choix de parcours."
Revenir en haut Aller en bas
Thauthaudarmafur
Arlequin

Thauthaudarmafur

Messages : 777
Expérience : 3807
Masculin Âge RP : 52

Politique : 120
Métier : Forgeron d'A. - Maître suprême
Titres:
 

(Hélène, compagnonne de Thauthaudarmafur [Humaine] - 50% des stats et effets (hors spé et artefact))

Stats & équipements
Vitalité:
[PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux 644535102045/2045[PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux 242396barresante02  (2045/2045)
Vitesse: 1460
Dégâts: 525

[PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux Empty
MessageSujet: Re: [PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux   [PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux EmptyMer 4 Aoû 2021 - 16:29
Séparation du contenu
Grabuge se racla la gorge et ne tarda pas à répliquer.

- Je vais répondre point par point à ce que tu m'as dit, en espérant que si je ne puis te faire changer d'avis, je puis au moins te faire comprendre les erreurs dans ton raisonnement. Déjà, je ne suis pas là pour prendre la défense des kazhariens. Tu as ton passif avec la faction dont j'arbore l'emblème, et ça je ne peux pas le changer. Certes, les kazhariens ont ruiné des vies. Comme l'ont fait la Garde Zéphyr, les Gardiens, ou même la Milice. Mais il y a une différence entre ses factions et celle des Pirates, dont le fonctionnement est quand même basée sur l'extorsion, le vol et le pillage. Tu compares ma compagnie à ta faction, sur la question du convoyage, mais ose me dire que si les gens ne veulent pas payer notre protection nous les volons ou les tuons en représailles. Non, nos modes de fonctionnement sont incomparables. Tu dis que l'extorsion dont je parle sont des "taxes" car les mers sont votre territoire, mais il ne me semble pas que les kazhariens ou même les autres factions de l'Alliance des Quatre rançonne les voyageurs qui sont de passage sur leurs terres. Encore moins par la violence.


Le gobelin secoua la tête, semblant rejeter certaines de ses pensées, mais poursuivit devant le nain grommelant périodiquement, mais demeurant silencieux.


- Ensuite, tu dis que nous vous avons envoyés les skarniens, comme si nous en étions presque les grands commandants. Pourtant tu dois savoir plus que quiconque que les territoires kazhariens subissent des raids skarniens depuis la nuit des temps. Que nous les combattons depuis bien avant qu'ils ne se dévoilent aux yeux du monde. La vérité, Thauthaudarmafur, c'est que c'est cet état de fait qui nous a permis de les botter hors de nos terres avant les autres factions. Ils n'ont pas réussi à s'implanter chez nous car nous sommes prêt depuis bien longtemps. Le fait que les survivants se soient échappés ailleurs n'est pas de notre ressort. Nous reproches-tu réellement de ne pas avoir pu tuer tous les skarniens présents chez nous? Allons Thauthaudarmafur, restons réaliste, c'est tâche impossible.


Brièvement, le nain crut déceler une pointe de rage contenue dans le regard de son frère d'armes, mais celle-ci disparut bien vite alors qu'il reprenait sa réponse.


- Enfin, tu dis que la taxe que tu demandes est ridicule, mais nous savons que tout le monde ne peut pas se le permettre. Je gagne bien ma vie, probablement que toi aussi, car les métiers que nous exerçons sont dangereux, mais quid du marin qui peine à joindre les deux bouts? Est-ce que ce genre de personnes, qui représentent une bonne partie de vos administrés, n'ont pas le droit à la sécurité dans ce cas là? Ou pire, n'ont que le droit de se faire piller et tuer parce qu'ils risquent d'enrichir vos ennemis? Toi qui est prompt à la comparaison, je ne crois pas que les kazhariens s'amusent à faire ça à ses ressortissants, même s'ils risquent "d'enrichir leurs ennemis". Encore une fois je ne cherches pas à défendre les kazhariens, car je pense qu'à ce niveau là la plupart des factions sont dans le même panier. Je dis "kazhariens", mais tu peux transposer "Garde Zéphyr" ou "Gardiens", le discours reste le même. Tu vois bien que les Pirates ont une façon de faire qui n'est pas honorable, même si elle a au moins le mérite d'être assumée.


Grabuge prit une pause afin d'hydrater sa gorge visiblement en piètre état. Il semblait plus apaisé que plus tôt, malgré la dureté de certains de ses propos. Leurs visions de la faction maritime divergeaient, c'était prévisible, mais le nain percevait que son interlocuteur semblait manquer d'informations récentes quant à certains évènements. Il grommela, tentant de se souvenir d'émettre ce point particulier.


- Enfin, je respecte la Vérité, car sans elle il n'y a pas de Justice. Mais tu m'as plutôt l'air, à tes propos, de rechercher la Liberté, ce qui est encore autre chose. Je n'ai rien contre la Liberté, pour peu qu'elle n'empiète pas sur celle des autres. Mais les Pirates, si c'est bien la Liberté qu'ils recherchent, n'y mettent aucune limite et aucune retenue. Je ne sais pas si la vie est un jeu, Thauthaudarmafur, mais j'ai l'impression que c'est dans le code des Pirates que de faire finir la partie aux joueurs de la vie plus vite qu'ils ne le devraient, et ça me peine que tu ne le vois pas. Je ne pense pas que tu es perdu, je crois que tu as foi en tes convictions, mais je pense qu'il y a dans tes raisonnement des choses que tu objectes sans forcément t'en rendre compte. Toi qui te dit adepte de la Vérité, j'espère que tu saisiras celle que j'ai donné dans mon discours. Dans le fond, je sais que si un jour tu quittes les Pirates ça ne sera pas grâce à moi, mais que ça sera un choix personnel. J'espère simplement que si un jour cette occasion se présente, tu auras mes paroles en tête. J'espère aussi que tu sais que cette conversation n'a lieu que parce que je respecte le lien qui unit deux frères d'armes, même temporaires. Si ça avait été quelqu'un d'autre, je n'aurais pas pris le temps de parler. Comprends par là que je te respecte, Thauthaudarmafur, même si je ne respecte pas tes choix de parcours.


Le maître d'armes semblait avoir terminé sa tirade, aussi le nain grogna et réfléchit un instant, conservant ses cartes en main. Il finit par soupirer alors que le soleil se couchait lentement derrière lui. Après qu'un ange soit passé, il reprit la parole, posément.


- J'vais égal'ment t'répondre point par point.

Le fonctionnement des pirates n'a en effet r'en à voir avec ceux des factions du continent, pour de multiples raisons incomprises d'puis des décennies, il n'est pas basé sur l'extorsion, mais sur la volonté d'liberté. Oui, car il y a une différence majeure : les Mers n'avaient rien d'hospitalier et ce sont les Pirates qui, les premiers, ont permis la navigation. Jouir d'ce bénéfice en chiant sur les principes d'ceux à son origine est-il juste, Grab' ? Le nombre d'bavures envers les Pirates, bien avant leur réputation de "Barbares sanguinaires des mers" est élevé. Est-il étonnant que certains aient disjoncté ? Mais, à nouveau, ce n'sont pas tous les pirates qui sont ainsi, seuls certains équipages, dont certains ne sont pas affiliés à nous, comme les Accursed. Quant aux kazhariens... Les nains, même s'ils n'sont pas tous les kazhariens, n'acceptent pas aisément les étrangers chez eux, ou les font payer cher. J'en sais que'que chose, par Grungni. Les Pirates m'ont appris c'genre d'tolérance à la dure grmbl.



Thauthaudarmafur ricana grossièrement en se rappelant le traitement réservé à certains elfes itinérants ayant atterri de manière impromptue en Ogh-Hen-Kìr. Il en avait parcouru du chemin pour désormais côtoyé quotidiennement trois hybrides... Effaçant lentement son hilarité, il reprit la parole, reprenant davantage de hargne à mesure que ses propos se focalisaient sur un sujet bien particulier.


- J'dois t'poser une question, Grab'. T'es chez les Kazhariens d'puis quand ? Pour ma part, pendant plus d'un demi-siècle, j'ai combattu les créatures des profondeurs, et d'nombreuses fois, le cor d'alarme a retenti, notamment dans les Monts Glacés où les nôtres crevaient. 'Y'a eu des signes annonciateurs, mais aucune réponse d'la capitale. J'reproche pas vot' manque de rigueur récent, c'était pas trivial et j'l'intègre bien. J'critique le laxisme d'vot' Imperator depuis cinquante foutues années en r'vanche !

Bravo à vous d'les avoir dégagés ! Vraiment, belle prouesse, mais pas une fois vous vous êtes pourtant inquiétés de c'que leur technologie avancée pourrait produire aut' part qu'chez vous. Une unique missive à l'Ombre des Côtes aurait suffi à nous éviter de nombreuses embuscades, et de nombreuses pertes humaines. Pas qu'chez nous parc'que j'sais qu'vous vous en foutez, mais également parmi les marchands, affiliés ou non à nous. Et oui, vos skarniens, alliés à ceux qu'nous combattions, ont massacré des civils qu'nous tentions d'protéger contre une taxe. Ceux qui n'avaient pas payé n'ont eu, évidemment, aucune chance. Crois-le ou non, on n'peut pas être partout, surtout qu'ceux qui paient pas nous préviennent pas non plus d'leur départ ni d'leur trajet. On n'retrouve qu'les épaves, quand il reste que'que chose du carnage. Un simple signal de votre part, et ç'aurait été une autre histoire que j'tiendrais là.



Le nain renifla bruyamment, ravalant sa rancœur quant à la perte de certains pirates ou simples marins qu'il avait connus avant l'apparition de la nouvelle tribu skarnienne. La faute ne revenait pas uniquement aux kazhariens, certes, mais les Pirates auraient évité de nombreuses mauvaises surprises si l'Imperator avait fait son travail d'acteur géopolitique. Le nain grogna et extirpa sa fiole d'alcool nain de son armure. Buvant à son tour, il en profita pour se calmer avant de poursuivre.


- Le marin qui peine peut parfaitement nous r'joindre ou trouver un travail à quai. Et, franchement, sur un équipage entier, la taxe reste minime aux vues des bénéfices d'un trajet réussi. Si c'marin galère autant, et j'crois pas qu'j'vais dire c'la, mais qu'il aille moins à la taverne et économise pour not' protection. Sans rire, t'dois pas l'savoir, mais certains équipages paient leur taxe sous forme de tournée à not' élite ! 'Suffit juste d'pas tenter d'nous entuber, ça, ça passe pas, tu l'comprendras.

Ensuite, il est rare qu'un abordage s'finisse en bain de sang, désormais. La mentalité change, et c'n'est pas dans l'intérêt des Pirates de décupler le nombre d'leurs ennemis. Ils n'veulent qu'être libre et tranquille, mais qu'leur territoire durement conquis soit respecté. 'Y'a des règles simples, il m'semble pas difficile de v'nir nous voir avant d'prendre la mer, c'est tout d'même la moindre des choses !

R'garde Hélène, qu'est une pirate autant qu'moi, et qu'est la personne la plus pure qu'j'n'ai jamais rencontrée. T'la mets dans l'même lot qu'les pirates sanguinaires passés dont tu m'parles ? C'est pas l'une d'ces Accursed maudits et terrifiants, par Valaya ! J'aimerais qu'tu r'vois une partie d'ton jug'ment quant à certains des stéréotypes auxquels tu crois fermement. Les temps ont changé.



Le guerrier runique avait haussé le ton en mentionnant Hélène, tendant le bras dans sa direction. La jeune femme n'avait rien en commun avec les Pirates maudits peuplant l'équipage de Fawcett Accursed. Le nain secoua la tête et baissa les bras, plantant son regard dans celui de son ami. Son ton rejoignait celui d'un individu résigné, dépassé alors qu'il tenait des propos qu'il considérait comme évidents.


- J'suis un nain banni, Grabuge, j'suis donc à la fois libre et enchaîné par mes serments. V'là c'que les miens, désormais les tiens, m'imposent. Ironique, n'est-ce pas ?

À nouveau, les Pirates évoluent, et j'espère qu'tu finiras par t'en rendre compte. Rien est tout noir ou tout blanc. Not' politique d'protection est peut-être branlante d'un côté, mais la cause est juste, tandis que d'un autre côté, nous agissons pour le bien de certaines minorités dont tout le monde s'fiche voire que beaucoup méprisent. Mais ça, bien entendu, personne n'le voit ni n'le r'tient, hormis ces minorités. Ta Justice Suprême et l'application qu'tu fais d'celle-ci sont-elles elles-mêmes parfaites ? J'en doute autant qu'je doute qu'ma Liberté est totale. Oui, la vie est un foutu jeu, et rien n'est absolu. Il y a toujours deux côtés à une même pièce.

Enfin, Grab', j'te respecte, et c'est pas peu pour un nain tel qu'moi d'le dire à un gob'lin tel qu'toi. Nous avons deux parcours différents, mais une même volonté. Nos objectifs divergent pour l'heure, mais j'pressens qu'les Dieux ont pas fini d'me faire tourner en bourrique. J'dis pas qu'nos destins sont intriqués, mais j'suis convaincu qu'ensemble, nous pouvons accomplir d'grandes choses, en comptant également c'fidèle Baldwin et la douce Hélène. Qu'tu n'crois pas en c'que j'crois, j'l'entends, mais laisse-moi suffisamment de temps et j'te montrerai qu'j'suis pas à côté d'la plaque. Tout comme pour c'donjon, fais-moi confiance, et nous en sortirons tous deux satisfaits, j'en suis certain.




~ Puisse Grungni veiller sur votre honneur ~




État des slots d'arène : Disponible | Disponible | Disponible



:dwarfe:
Revenir en haut Aller en bas
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

Grabuge

Messages : 1894
Expérience : 4298
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 248
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
[PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux 644535103577/3577[PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux 242396barresante02  (3577/3577)
Vitesse: -691
Dégâts: 4079

[PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux Empty
MessageSujet: Re: [PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux   [PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux EmptyMar 12 Oct 2021 - 1:18
Séparation du contenu
Conscient que ma tirade était longue, je laissai le temps nécessaire à mon interlocuteur pour répondre, ce qu'il fit au bout de plusieurs longues secondes de silence réfléchi:

"J'vais égal'ment t'répondre point par point.

Le fonctionnement des pirates n'a en effet r'en à voir avec ceux des factions du continent, pour de multiples raisons incomprises d'puis des décennies, il n'est pas basé sur l'extorsion, mais sur la volonté d'liberté. Oui, car il y a une différence majeure : les Mers n'avaient rien d'hospitalier et ce sont les Pirates qui, les premiers, ont permis la navigation. Jouir d'ce bénéfice en chiant sur les principes d'ceux à son origine est-il juste, Grab' ? Le nombre d'bavures envers les Pirates, bien avant leur réputation de "Barbares sanguinaires des mers" est élevé. Est-il étonnant que certains aient disjoncté ? Mais, à nouveau, ce n'sont pas tous les pirates qui sont ainsi, seuls certains équipages, dont certains ne sont pas affiliés à nous, comme les Accursed. Quant aux kazhariens... Les nains, même s'ils n'sont pas tous les kazhariens, n'acceptent pas aisément les étrangers chez eux, ou les font payer cher. J'en sais que'que chose, par Grungni. Les Pirates m'ont appris c'genre d'tolérance à la dure grmbl.
"

J'interprétais le bruit bizarre qui sortait de la bouche de Thauthaudarmafur comme un rire, quoi que la raison de son rire était probablement personnelle. Il reprit alors que je sentais mon oeil manquant commencer à me lancer, me faisant discrètement serrer la mâchoire en prévision de la douleur à venir cette nuit.

"J'dois t'poser une question, Grab'. T'es chez les Kazhariens d'puis quand ? Pour ma part, pendant plus d'un demi-siècle, j'ai combattu les créatures des profondeurs, et d'nombreuses fois, le cor d'alarme a retenti, notamment dans les Monts Glacés où les nôtres crevaient. 'Y'a eu des signes annonciateurs, mais aucune réponse d'la capitale. J'reproche pas vot' manque de rigueur récent, c'était pas trivial et j'l'intègre bien. J'critique le laxisme d'vot' Imperator depuis cinquante foutues années en r'vanche !

Bravo à vous d'les avoir dégagés ! Vraiment, belle prouesse, mais pas une fois vous vous êtes pourtant inquiétés de c'que leur technologie avancée pourrait produire aut' part qu'chez vous. Une unique missive à l'Ombre des Côtes aurait suffi à nous éviter de nombreuses embuscades, et de nombreuses pertes humaines. Pas qu'chez nous parc'que j'sais qu'vous vous en foutez, mais également parmi les marchands, affiliés ou non à nous. Et oui, vos skarniens, alliés à ceux qu'nous combattions, ont massacré des civils qu'nous tentions d'protéger contre une taxe. Ceux qui n'avaient pas payé n'ont eu, évidemment, aucune chance. Crois-le ou non, on n'peut pas être partout, surtout qu'ceux qui paient pas nous préviennent pas non plus d'leur départ ni d'leur trajet. On n'retrouve qu'les épaves, quand il reste que'que chose du carnage. Un simple signal de votre part, et ç'aurait été une autre histoire que j'tiendrais là.
"

Je le laissai poursuivre, même si je n'étais pas tout à fait d'accord avec ses énoncés. Morandund n'était devenu Impérator que récemment, et je savais de source directe qu'en effet, son prédécesseur avait laisser un gros bourbier administratif, parmi lesquels devaient probablement se cacher la plupart des missives de demande d'aide dont le pirate nain parlait. Il me reprochait de ne pas faire de distinction entre l'image des Pirates et leur récentes améliorations en terme d'organisation sociale, mais il était actuellement en train d'amalgamer les erreurs du précédent Impérator avec le nouveau.
Mon interlocteur finit à son tour par se désaltérer, avant de poursuivre:

"Le marin qui peine peut parfaitement nous r'joindre ou trouver un travail à quai. Et, franchement, sur un équipage entier, la taxe reste minime aux vues des bénéfices d'un trajet réussi. Si c'marin galère autant, et j'crois pas qu'j'vais dire c'la, mais qu'il aille moins à la taverne et économise pour not' protection. Sans rire, t'dois pas l'savoir, mais certains équipages paient leur taxe sous forme de tournée à not' élite ! 'Suffit juste d'pas tenter d'nous entuber, ça, ça passe pas, tu l'comprendras.

Ensuite, il est rare qu'un abordage s'finisse en bain de sang, désormais. La mentalité change, et c'n'est pas dans l'intérêt des Pirates de décupler le nombre d'leurs ennemis. Ils n'veulent qu'être libre et tranquille, mais qu'leur territoire durement conquis soit respecté. 'Y'a des règles simples, il m'semble pas difficile de v'nir nous voir avant d'prendre la mer, c'est tout d'même la moindre des choses !

R'garde Hélène, qu'est une pirate autant qu'moi, et qu'est la personne la plus pure qu'j'n'ai jamais rencontrée. T'la mets dans l'même lot qu'les pirates sanguinaires passés dont tu m'parles ? C'est pas l'une d'ces Accursed maudits et terrifiants, par Valaya ! J'aimerais qu'tu r'vois une partie d'ton jug'ment quant à certains des stéréotypes auxquels tu crois fermement. Les temps ont changé.
"

Je sentais que le sujet de Hélène était un sujet sensible, et crut même percevoir ce qui ressemblait à un attachement plus profond que je ne l'aurais imaginé entre le nain et la jeune humaine. Avais-je loupé des épisodes? Je n'eus pas le temps de me poser plus de questions car Thauthaudarmafur conclua, sur une note plus calme:

"J'suis un nain banni, Grabuge, j'suis donc à la fois libre et enchaîné par mes serments. V'là c'que les miens, désormais les tiens, m'imposent. Ironique, n'est-ce pas ?

À nouveau, les Pirates évoluent, et j'espère qu'tu finiras par t'en rendre compte. Rien est tout noir ou tout blanc. Not' politique d'protection est peut-être branlante d'un côté, mais la cause est juste, tandis que d'un autre côté, nous agissons pour le bien de certaines minorités dont tout le monde s'fiche voire que beaucoup méprisent. Mais ça, bien entendu, personne n'le voit ni n'le r'tient, hormis ces minorités. Ta Justice Suprême et l'application qu'tu fais d'celle-ci sont-elles elles-mêmes parfaites ? J'en doute autant qu'je doute qu'ma Liberté est totale. Oui, la vie est un foutu jeu, et rien n'est absolu. Il y a toujours deux côtés à une même pièce.

Enfin, Grab', j'te respecte, et c'est pas peu pour un nain tel qu'moi d'le dire à un gob'lin tel qu'toi. Nous avons deux parcours différents, mais une même volonté. Nos objectifs divergent pour l'heure, mais j'pressens qu'les Dieux ont pas fini d'me faire tourner en bourrique. J'dis pas qu'nos destins sont intriqués, mais j'suis convaincu qu'ensemble, nous pouvons accomplir d'grandes choses, en comptant également c'fidèle Baldwin et la douce Hélène. Qu'tu n'crois pas en c'que j'crois, j'l'entends, mais laisse-moi suffisamment de temps et j'te montrerai qu'j'suis pas à côté d'la plaque. Tout comme pour c'donjon, fais-moi confiance, et nous en sortirons tous deux satisfaits, j'en suis certain.
"

J'acquiesçai en voyant qu'il en avait terminé, et pris la peine de réfléchir moi aussi. La discussion était intéressante mais nous savions tous deux que nous resterions campé sur nos idées. Je répondis donc, plus mesuré qu'au tout début de la conversation:

"J'entends ce que tu dis Thauthaudarmafur, quoi que ça n'enlève en rien le problème central que j'ai avec la faction que tu as décidé de rejoindre. Je veux bien croire qu'il y a du cas par cas, que ça soit chez les Pirates comme partout. Le problème n'est pas qu'il n'existe aucun Pirate bienveillant ou aux intentions louables, le problème est que les actes de barbarie ou d'extorsion ne sont pas punis. Tu peux appeler ça "taxe" et y croire si tu veux, je n'y vois que de l'extorsion. Il y a d'autres moyens pour lever des fonds que la menace, Thauthaudarmafur. Tu ne m'enlèveras pas cette idée, même si je comprends ton chemin de pensée.
Et puis, tu dis que les Pirates sont en train de changer, et bien soit, j'attends de voir. Mais pour l'heure, les brigands, qu'ils soient sur terre ou sur mer, sont pour moi une entrave à la Liberté des autres, et c'est pourquoi je continuerais de protéger ceux qui se feront attaquer par les Pirates comme je protège ceux qui se font attaquer par les bandits de grand chemin. Mais si ce que tu dis est vrai, je n'attends que de constater.
Enfin, quand tu dis que tu déplores l'organisation catastrophique de l'Impérator depuis un demi-siècle, je te rejoins là-dessus. Je n'ai pas vraiment connu l'ancien Impérator, de loin en tout cas vu que j'étais à ce moment là sous la bannière de l'ancienne Egide. Je sais cependant, étant un des bras droits de l'Impérator actuel, qu'il a laissé à Moradund un tas de paperasse qui suffirait à dégoûter un bureaucrate amoureux des paperasses. Tu parles de demande d'aide envoyée à la capitale, bah sache que tes demandes d'aide sont sûrement dissimulée dans la montagne de papiers que l'Impérator actuel est en train d'éplucher nuit et jour depuis qu'il est en fonction. Que tu critiques l'ancien Impérator est une chose, que je peux concevoir même si mon avis là dessus est basée sur trop peu d'informations, mais ne critiques par Moradund pour les erreurs de ses prédecesseurs. Toi qui m'intime à observer les changements chez les Pirates, je t'intime à regarder les changements depuis que Moradund est au pouvoir. Ou plutôt, je t'invite à observer ces changements dans l'avenir, car je sais que même si la tâche semble insurmontable, j'ai ouï dire que Moradund en voit le bout. Et une fois que l'administration sera à jour, le temps de réaction des kazhariens en sera probablement affecté. Je l'espère en tout cas.
Pour finir, concernant les skarniens, je ne sais pas si tu fais preuve de mauvaise foi ou si c'est un manque de connaissance, mais l'attaque des clans skarniens était coordonnée et a été quasi immédiate sur tout le territoire de Dùralas. Ce qui va d'ailleurs en faveur de la rumeur qui veut que les skarniens vivent dans un gargantuesque réseau de tunnels souterrain qui ne sillonnent pas que le domaine kazharien mais bien Dùralas entier. Quand ils ont attaqué, ils ont attaqué partout et en même temps, aussi les kazhariens n'ont pas pu prévenir en avance car nous avons tous été pris de court. Si je veux chipoter, je te dirais même que les kazhariens sont si habitués à combattre les skarniens qu'on a même dû attendre un petit moment avant de comprendre que ce n'était pas une simple incursion skarnienne à grande échelle comme on en vit parfois, mais bien une guerre.
"

Je me relevai tout doucement, estimant que la conversation, si elle n'était terminée, allait se terminer, et concluai ma réponse sur le dernier sujet dont il avait parlé:

"Et je n'ai aucun doute quant au bénéfice que je tirerais dans l'exploration de ce donjon, Thauthaudarmafur. Si certains dùralassiens pourrons dormir des nuits plus sereines une fois ce donjon nettoyé, cela suffira à me contenter. C'est la seule raison de pourquoi je me lève le matin et me couche le soir avec l'impatience de me réveiller. Protéger ses pauvres hères, quels qu'il soit, des injustices de la vie, de la nature ou quoi qu'est-ce. Je ne doute pas non plus de tes compétences. Un peu plus de celles de Hélène, mais elle m'a l'air d'avoir mûri, et le fait qu'elle soit moins expérimenté que nous ne m'empêchera pas de la protéger par vents et marées, comme je le ferais pour n'importe quel individu de notre ost. Si jamais tu avais un doute à ce niveau."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux Empty
MessageSujet: Re: [PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux   [PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

[PW Grabuge] Mise au point entre frères d'armes raciaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sud de Dùralas :: Ishtar :: Port d'Ishtar [Zone communautaire]-