AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


23/01/2011
Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Aria
Le Monde de Dùralas a précisément 2685 jours !
Dùralas, le Dim 7 Mar 2021 - 16:20
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !

 

 Caducée (PW Holy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sobek E. Grey
Thaumaturge

Sobek E. Grey

Messages : 159
Expérience : 1554
Masculin Âge RP : ?

Politique : 51
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Calebasse démoniaque, +200, v+200, Calebasse Piñata : Les récompenses en pièces d'or de fin de combat concernant les tours passés sont multipliées par 10 [le voleur aura le droit à une multiplication par 20])

Stats & équipements
Vitalité:
Caducée (PW Holy)  1559870510-barre-vie-gauche2146/2146Caducée (PW Holy)  1559871461-barre-vie-rouge  (2146/2146)
Vitesse: 370
Dégâts: 778

Caducée (PW Holy)  Empty
MessageSujet: Caducée (PW Holy)    Caducée (PW Holy)  EmptySam 5 Déc 2020 - 19:08
Séparation du contenu
La journée avait été tranquille pour Sobek Elpoemer Grey, qui avait commencé sa matinée de bonne heure, vers quatorze heures, afin de s'enquérir des rapports d'espionnage, missives de doléances et divers autres papiers entassés sur son bureau à Château-Rouge. Il avait encore quelques heures jusqu'à ce qu'il ne doive aller se poster sur son trône jusqu'à la tombée de la nuit pour recevoir les différentes personnes qui voulaient s'entretenir avec lui pour des raisons et motifs qui parfois s'avéraient obscurs. Résoudre des querelles entre agriculteurs voisins pour une parcelle de terre, promettre de rencontrer la fille de tel ou tel noble, envoyer des hommes sécuriser le périmètre d'une parcelle menacée par des loups, ou simplement écouter les complaintes des vieux mendiants. Il fallait contenter tout le monde, accorder du temps à tous pour leur signifier que leur déplacement n'avait pas été vain, et surtout travailler à regagner son aura royale d'autrefois.

Sur ce point il avait été assez malin pour gouverner tapis dans les ombres de ses manipulations, et on le considérait comme un régent plutôt tranquille et repenti, même si quelques têtes devraient tomber afin qu'on évite de dynamiter ses efforts en exposant à l'ouïe de tous les actes terroristes qu'il avait planifié, le conseil qu'il avait assassiné de sang-froid, ou les familles nobles encore enterrées dans ses cachots. Cela remontait il y a deux ans, mais Grey savait pertinemment que les putes ça n'oublie jamais rien.

Après être donc resté parfaitement immobile sur son trône de seize heures à vingt heures, il mettait fin aux audiences et annonçait qu'il allait se dégourdir les jambes avec une excursion de chasse. Il y eut quelques désapprobations de la part de son conseiller, qui garantissait que blablablabla, il y avait encore blablablabla à faire, et que blablablabla vous n'avez pas le droit de me renvoyer juste parce que je fais mon travail blablablabla encore moins de me faire emprisonner sale monstre blablabla. Une fois le vil gredin condamné pour... eh bien il n'avait encore tout à fait décidé pourquoi, mais cela ne saurait tarder, le vampire quittait le château, en rasant les murs afin que les voyageurs ayant demandé hospitalité ne viennent troubler son humeur (il adorait entendre quelque paysan lui narrer sa vie, ses problèmes, et ses difficultés, mais pas ce soir) et réussissais après avoir avoué à une prétendante elfique qu'elle était fort laide à ses yeux à sortir de l'enceinte de son propre château.
Il faudrait regagner ses pleins pouvoirs rapidement, les gens commençaient à se sentir un peu trop à l'aise en sa présence. Une guillotine bien huilée dans la cour intérieure suffirait à faire revenir le silence bien assez tôt.

Une fois aux écuries, il prenait un pur-sang Speluncien à qui il mettait la selle et fonçait droit vers les Marais d'Hukutav.

L'air dans les terres tourbes et malsaines lui était étonnamment respirable, certainement car c'était dans les cavernes où logeait le Srathen que la barrière entre les Limbes et le monde réel s'avérait la plus fine, mais aussi car Hukutav servait de repère aux sorciers et sorcières de Dùralas avec qui Sobek partageait le plus d'affinités.
Jadis il avait conjuré les foudres car ses yeux s'étaient amourachés d'une simple chevalière en or appartenant à autrui, et celui que Styx pensait inoffensif avait de sang froid assassiné toute une assemblée afin de mettre la main sur un ornement. Le Crocodile (Sobek, en speluncien) s'était ici montré sous son vrai jour...

Que de souvenirs, pensait Elpoemer Grey tandis qu'il arpentait dans une petite embarcation les eaux boueuses en se concentrant sur ce pourquoi il était venu ici... les Reines Dratiques et leur dard, essentiels à la confection de redoutables poisons. Il les trouverait un peu plus loin, dans les cavités rocheuses qui dessinaient la frontière entre Endorial et les landes troubles, alors pour l'heure, Styx décidait d'ôter ses peintures et de retrouver une apparence plus normale qu'à l'habituel. Il n'était pas le seul à arpenter cet endroit ; chasseurs, alchimistes, et autres aventuriers aimaient à venir ici pour remplir leurs différentes missions, et il ne tenait pas à être reconnu.

En guettant l'obscurité par delà les quenouilles, il ouvrait un almanach sur les ingrédients nécessaires à la confection des remèdes et poisons et se laissait porter par sa barque jusqu'à l'entrée des grottes où nichaient les Reines Dratiques.
Rien ne pressait, la nuit venait de tomber, et il désirait ardemment profiter de son temps libre dans la chasse aux parties de monstre. Alors il s'asseyait en tailleur devant son embarcation, le livre dans une main et une pipe de tabac dans l'autre, un grand sourire aux lèvres. Quelle belle soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Holy
Symphonie onirique

Holy

Messages : 783
Expérience : 3509
Féminin Âge RP : 19

Politique : 49
Métier : Forgeron d'A. - Experte
Titres:
 

(Lune, âme d'Holy [Modifié] +400, v+400, dissuasion : évite la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Caducée (PW Holy)  1559870510-barre-vie-gauche2410/2410Caducée (PW Holy)  1559871461-barre-vie-rouge  (2410/2410)
Vitesse: 1193
Dégâts: 590

Caducée (PW Holy)  Empty
MessageSujet: Re: Caducée (PW Holy)    Caducée (PW Holy)  EmptyMar 8 Déc 2020 - 12:27
Séparation du contenu
 


☽ ♪ ☾

Et encore une fois nous nous retrouvions dans ces marais puants. Après avoir quitté Neivin et Saigo, j’étais retournée à l’institut de magie qui n’avait pas tardé à me renvoyer dans cette région inhospitalière pour chercher des créatures aux allures peu commodes. Sur le dos de la louve ailée qui planait doucement au-dessus de l’eau vaseuse, je regardais une nouvelle fois le croquis rapide se trouvant sur un vieux morceau de parchemin.

« Des insectes géants munis d’ailes et qui ne peuvent pas voler… Par-là, Lune, on dirait qu’il y a des cavités rocheuses. Leurs nids se trouvent généralement là-dedans. » Mon âme vira de bord, utilisant un peu plus de mes réserves magiques afin de se maintenir en l’air, produisant une traînée de lumière bleutée derrière nous. Nous devrions bientôt atterrir si nous voulions garder assez d’énergie pour affronter ses créatures.

Le sol était moins boueux en ces lieux et mes hautes bottes en cuir sombre ne s’enfoncèrent pas dans le sol vaseux. Pourtant j’eus un peu de regret à quitter le confort sécurisant du ciel, maintenant que nous maîtrisions le vol de la louve, il nous était difficile de nous en passer. Par ailleurs nous reposer un peu ne serait pas un luxe car je sentais que ce qui nous attendait ici ne serait pas de tout repos.

Les roches montaient hautes autour de nous et bientôt d’énormes trous commencèrent à apparaître un peu partout, si bien que nous devions slalomer entre en faisant toujours attention où nous mettions les pieds, et les pattes. Un bref bourdonnement me fit sursauter, nous immobilisant, Lune et moi tendions l’oreille mais le silence était revenu. Continuant notre chemin, je tentais d’apercevoir un mouvement quelconque dans l’obscurité grandissante mais les marais étaient désespérément calmes.

Ma vision se modifia tandis que la nuit prenait possession des lieux, les couleurs ternes de ses paysages verdâtres perdirent de leurs couleurs mais les formes n’en demeurèrent pas moins distinctes à mes yeux thérianthropes. L’éclat de la lune me permettait de me repérer alors que nous continuions notre route au beau milieu des nids de dartiques.

« On devrait peut-être arrêter les recherches pour aujourd’hui, il n’y a rien ici. » Marmonna Lune, peu encline à se balader dans les marais de nuit.

-Tu as raison, on reviendra demain. » Répondis-je de vive-voix.

Alors que nous commencions à rebrousser chemin, le même bourdonnement que nous avions entendu précédemment retenti, deux fois plus fort cette fois-ci. La terre se mit à trembler sous nos pieds et bientôt jaillirent de nombreux insectes géants des trous creusés dans les roches. Les insectes volants frottèrent leurs ailes les unes contre les autres afin de produire ce bourdonnement menaçant et difficilement supportable pour mon ouïe fine. Paralysée par la surprise et par la peur, je ne réagis pas tout de suite.

« Regarde derrière ! Y’a leurs reines ! » En effet, c’étaient ces créatures-là que nous recherchions, elles collaient parfaitement à la description que l’on nous avait donnée.

« Elles sont beaucoup trop nombreuses… » Je remerciais intérieurement la communication mentale dont Lune et moi bénéficions car il m’aurait été impossible de couvrir ce capharnaüm autrement.

La panique m’envahit alors que les insectes menaçant semblaient perdre patience, que faire ? Je n’osais bouger de peur de les énerver encore plus mais ils finiraient par nous attaquer tôt ou tard pour avoir pénétré sur leur territoire…

« Ils sont déjà énervés de toutes façons ! Partons, on reviendra demain quand ils seront calmés. » Lune avait raison, peut être pourront nous attirer qu’une ou deux de leurs reines le lendemain. Reprenant la maîtrise de mon corps, je sautais rapidement sur le dos de la louve qui déploya ses ailes de jais lumineuses avant de se propulser dans les airs. De quelques battements d’ailes nous fûmes hors de porter des insectes. Enfin ça c’est ce que nous avons cru. Un bourdonnement se fit entendre au-dessus de nos têtes.

« Ils sont trop rapides ! Ils nous ont encerclés, Lune ! Plonge ! » La louve ne se fit pas prier, plongeant en piqué vers le sol elle déploya ses ailes au dernier moment afin de ne pas atterrir violement mais les insectes étaient désormais derrière nous et j’avais déjà épuisé trop de mes réserves pour ce tour de haute voltige.

« On doit atterrir !
-Mais on va réussir à les semer !
-Non, Lune, on va juste finir par s’écraser au sol et ensuite on aura plus de magie pour peut-être nous en débarrasser. »

Le bourdonnement s’intensifia une nouvelle fois tandis que les dartiques se rapprochèrent dangereusement de nous, un dard passa à quelques centimètres de ma tête alors que Lune vira violemment vers la droite. Un autre insecte nous attaqua mais cette fois nous avions perdu trop d’altitudes et ce fut le sol qui nous réceptionna. Après quelques roulés-boulés dans la vase, je me relevais rapidement.

« C’est… Dégoutant… » Marmonnais-je pour moi-même alors que je tentais de me débarrasser du liquide gluant et verdâtres collé à ma tenue vert sapin. J’avais décidé pour cette expédition de porter des vêtements pratiques et dignes de la garde zéphyr, le cerf bondissant accroché sur ma poitrine en était la preuve.

Une odeur désagréable, parmi toutes les odeurs des marais, chatouilla mes narines me faisant éternuer, du tabac. Abandonnant mon problème de vase je scrutais les alentours en sachant que ma vision n’était pas aussi bonne que mon odorat trompé par le fumet des plantes. Une silhouette se détachait de la pénombre à quelques mètres de mon lieu d’atterrissage. Je fis un pas dans cette direction, voulant voir qui avait été témoin de mon atterrissage forcé et si cette personne pourrait nous aider mais le bourdonnement revint et les insectes géants avec. J’en esquivais un, puis faisant courir la magie dans tout mon corps, ma peau prit une légère teinte bleutée et de la brume s’échappa de tous ses pores. Un nuage enveloppa une créature et d’un seul ordre de ma volonté il se chargea en électricité. La créature paralysée tomba dans la vase pour quelques minutes au moins.

Malheureusement pour moi, il fut rapidement remplacé par d’autres de ses camarades, une de leurs reines arriva derrière eux en courant tout en produisant de sinistres claquement de mandibules. Hors de question de reprendre notre envol, ma compagne et moi étions piégés entre ces insectes et une rivière vaseuse. Plus qu’à espérer recevoir un peu d’aide d’un inconnu. En attendant, les créatures se heurtèrent à un mur de brume vaporeux que je m’efforçais à maintenir et Lune grondait ses crocs immaculés découvert.

☽ ♪ ☾

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Le Juge
Personnage Non Joueur

Le Juge

Messages : 7122
Expérience : 24259
Féminin

Caducée (PW Holy)  Empty
MessageSujet: Re: Caducée (PW Holy)    Caducée (PW Holy)  EmptyDim 13 Déc 2020 - 23:54
Séparation du contenu
Début du combat Sobek/Holy - Les insectes

L'équipe SoHo commence le combat

Vitesse de l'équipe SoHo : 1 506

Equipe SoHo :

Sobek : 1 979
Vitesse : 343
Dégâts : 751
Bonus :
Guérisseur : utilise le dé - soin
Calebasse démoniaque : les POs de fin de combat seront multipliées par dix

Holy : 2 380
Vitesse : 1 163
Dégâts : 560
Bonus :
Virtuose - Utilise les partitions magiques :
Spoiler:
 

équipe des insectes :

Vitesse cumulée des insectes : 900

Reine dartique A : 500
Vitesse : 100
Dégâts : 150
Capacités spéciales :
Reine pondeuse : La reine dartique est toujours accompagnée d'au moins deux dartiques. De plus, au troisième tour, la reine invoque deux autres dartiques.
Drain de vie royal : À chaque coup porté, la reine regagne 50 points de vie. Le drain de vie des dartiques est modifié : à chaque coup porté, ils soignent la reine de 10 points de vie.
Butin : x1 Dard de reine dartique

Reine dartique B : 500
Vitesse : 100
Dégâts : 150
Capacités spéciales :
Reine pondeuse : La reine dartique est toujours accompagnée d'au moins deux dartiques. De plus, au troisième tour, la reine invoque deux autres dartiques.
Drain de vie royal : À chaque coup porté, la reine regagne 50 points de vie. Le drain de vie des dartiques est modifié : à chaque coup porté, ils soignent la reine de 10 points de vie.
Butin : x1 Dard de reine dartique

Reine dartique C : 500
Vitesse : 100
Dégâts : 150
Capacités spéciales :
Reine pondeuse : La reine dartique est toujours accompagnée d'au moins deux dartiques. De plus, au troisième tour, la reine invoque deux autres dartiques.
Drain de vie royal : À chaque coup porté, la reine regagne 50 points de vie. Le drain de vie des dartiques est modifié : à chaque coup porté, ils soignent la reine de 10 points de vie.
Butin : x1 Dard de reine dartique

Dartique 1 : 50
Vitesse : 100
Dégâts : 70
Capacités spéciales :
Drain de vie : regagne 10 PV a chaque fois que le monstre touche.

Dartique 2 : 50
Vitesse : 100
Dégâts : 70
Capacités spéciales :
Drain de vie : regagne 10 PV a chaque fois que le monstre touche.

Dartique 3 : 50
Vitesse : 100
Dégâts : 70
Capacités spéciales :
Drain de vie : regagne 10 PV a chaque fois que le monstre touche.

Dartique 4 : 50
Vitesse : 100
Dégâts : 70
Capacités spéciales :
Drain de vie : regagne 10 PV a chaque fois que le monstre touche.

Dartique 5 : 50
Vitesse : 100
Dégâts : 70
Capacités spéciales :
Drain de vie : regagne 10 PV a chaque fois que le monstre touche.

Dartique 6 : 50
Vitesse : 100
Dégâts : 70
Capacités spéciales :
Drain de vie : regagne 10 PV a chaque fois que le monstre touche.
Revenir en haut Aller en bas
Sobek E. Grey
Thaumaturge

Sobek E. Grey

Messages : 159
Expérience : 1554
Masculin Âge RP : ?

Politique : 51
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Calebasse démoniaque, +200, v+200, Calebasse Piñata : Les récompenses en pièces d'or de fin de combat concernant les tours passés sont multipliées par 10 [le voleur aura le droit à une multiplication par 20])

Stats & équipements
Vitalité:
Caducée (PW Holy)  1559870510-barre-vie-gauche2146/2146Caducée (PW Holy)  1559871461-barre-vie-rouge  (2146/2146)
Vitesse: 370
Dégâts: 778

Caducée (PW Holy)  Empty
MessageSujet: Re: Caducée (PW Holy)    Caducée (PW Holy)  EmptyLun 14 Déc 2020 - 0:32
Séparation du contenu

Sobek Elpoemer Grey était resté un moment à lire son ouvrage sur où trouver les différents ingrédients nécessaires à l'élaboration de ses mixtures, avant de grommeler qu'il n'y comprenait rien et que ça manquait d'organisation cet ouvrage et de le jeter dans les eaux marécageuses d'Hukutav. La patience c'était un truc de pauvre, il demanderait à un larbin quelconque qu'il lui fasse une liste des localisations et butins récupérables.

S'époussetant le costume, et réajustant son chapeau, il décidait plutôt de plonger son regard sur la surface de l'eau, ignorant les bruits mous qui indiquaient les vas et viens des crocodiles environnants. Pas qu'il ne redoutait pas d'être attaqué, mais ce qu'il voyait, aux reflets de la Lune diaphane et presque pleine de l'endroit le fascinait beaucoup trop pour s'en détacher.

Voir son reflet, celui de l'Autre, Sobek Elpoemer, transformé par le sang noir du dévoreur qui coulait en les veines de l'humain de jadis, était impressionnant. Les traces d'acné juvénile du Speluncien s'était évaporées, tout comme les quelques grains de beauté qu'il présentait ça et là autrefois, pour laisser place à des traits et pores rendus parfaits par la vampirisation.
Il caressait ses cheveux coupés courts désormais, tout comme la fine barbe qu'il taillait méticuleusement, et s'admirait de plus belle.

Magnifique.

Il n'y avait pas d'autre terme pour décrire ce que devenait jour après jour Sobek Elpoemer Grey. Ses iris vertes auparavant belles, s'écaillaient de reflets étranges, luminescents, constatait-il en approchant son regard au plus près de la lisière entre eau et terre, nuit et profondeur. Les lumières-mortes de l'immatériel s'aventuraient dans ce réceptacle, en déformaient chaque caractéristique afin qu'elles ne deviennent des armes pour le dévoreur qu'était Styx.
Une arme de séduction.
Son miroir s'éloignait de lui comme il revenait sur le bord, mais il continuait à se détailler dans l'eau. Sa mâchoire délicatement carrée, ses oreilles juste assez pointues, la musculature légère et féline qui se dessinait sous le cuir noir de sa veste de costume.
Délicieux.

Alors il portait un doigt à sa bouche et l'incisait tendrement, hypnotisé par le démon de lumière que lui renvoyait le satellite lunaire. Il ne savait pas tellement si c'était le fruit de la beuh, du regard que portait Sobek (encore bien en vie en lui) sur sa nouvelle apparence, ou Styx qui s'émerveillait de se voir accordé une seconde beauté divine, mais il ne pouvait se résister et bientôt c'était son désir lui-même qui s'éveillait. Doucement, à la manière qu'ont les chats de s'extirper d'une sieste, des sentiments amoureux naissaient vis à vis de ce reflet tentant, et il croquait sauvagement l'index qu'il tenait entre ses canines.

Son propre sang avait le goût exquis de l'homme. Il n'était pas encore tout à fait vampire, ni tout à fait Dévoreur, ni tout à fait humain, il était un mélange des trois et cette diabolique trinité désirait s'entretuer, goûter l'une à l'autre, et en le moment présent, il se délectait du sang qui coulait en abondance dans sa gorge. Ses yeux exprimaient un air animal de contentement, ceux d'un prédateur ayant accompli la plus belle des chasses.

Puis, réalisant qu'il ne pourrait pas se manger tout entier, Sobek Elpoemer Grey décidait d'ôter son membre de sa propre bouche et de le régénérer grâce aux talents de Guérisseur de l'humain. Une fois sa blessure refermée, il allait peindre deux traits noirs, très discrets, sous ses yeux d'émeraude.
Magnifi...

Un bruit le fit quitter sa transe infernale ; quelqu'un courrait. Non, deux êtres. Un bipède et un animal.  
Le bipède s'écrasait un peu plus loin, exécutait des roulades à l'entrée des cavernes des dratiques, et bientôt les insectes grondaient, vrombissaient, fourmillaient tout autour d'elle.

Le narcissique du clair de lune se relevait, réajustait ses vêtements et usait de sa nyctalopie pour discerner la jeune fille et son curieux animal de compagnie. Serait-ce là une forme de partage spirituel ? Hum... il avait envie de goûter à ce loup ailé, voir quelle était la consistance de l'essence de cette pauvre victime des dratiques...

Puis elle usa de ses pouvoirs, et l'instinct prédateur de Grey lui rappelait qu'il n'était plus un prédateur tout puissant et il se renfrognait. Sa part humaine lui dictait d'aller l'aider, si ce n'était par gentillesse au moins par intérêt, car à deux contre cette nuée vorace ils auraient plus de chance. Cette option l'emporta dans son esprit, car bientôt le magicien s'avançait et projetait d'un coup sec une graine entre la fille et ses détracteurs.

Elle germa, dévoilant une calebasse démoniaque aux traits moqueurs.


- N'ayez crainte, je suis là pour vous aider. Sobek Elpoemer, ma chère. Un sourire jovial aux lèvres, il s'avançait à ses côtés pour examiner la barrière brumeuse qu'elle s'efforçait de maintenir. Elle céderait, mais pas de suite. Le plus important étant que qui que fut cette enfant, elle sentait le chien, et était douée.

La calebasse qui s'était érigée montra les dents aux bêtes insectoïdes, puis décidait de foncer sur l'une d'entre elles en ouvrant grand sa gueule -aux proportions étrangement gigantesques- mais la Dratique s'esquivait, et le cucurbitacée retombait, énervé et farouche, sur le sol. Il devait avoir faim depuis tout ce temps.

C'était Elpoemer lui même qui achevait l'une des reines en brandissant sa main vers l'avant, laquelle laissait échapper un trait d'une étrange couleur orange, presque organique, dérangeante à la vision. La créature, à peine touchée par la couleur s'effondrait raide morte.
Hum... c'était donc ça ses nouveaux pouvoirs ?


Attaque Reine Dratique A


Dernière édition par Sobek E. Grey le Lun 14 Déc 2020 - 19:51, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Destin
Personnage Non Joueur

Le Destin

Messages : 7760
Expérience : 28414

Caducée (PW Holy)  Empty
MessageSujet: Re: Caducée (PW Holy)    Caducée (PW Holy)  EmptyLun 14 Déc 2020 - 0:32
Séparation du contenu
Le membre 'Sobek E. Grey' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Vampire' :
Caducée (PW Holy)  Ec_vam10
Revenir en haut Aller en bas
Le Destin
Personnage Non Joueur

Le Destin

Messages : 7760
Expérience : 28414

Caducée (PW Holy)  Empty
MessageSujet: Re: Caducée (PW Holy)    Caducée (PW Holy)  EmptyLun 14 Déc 2020 - 1:10
Séparation du contenu
Le membre 'Sobek E. Grey' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Vampire' :
Caducée (PW Holy)  Cr_vam10
Revenir en haut Aller en bas
Holy
Symphonie onirique

Holy

Messages : 783
Expérience : 3509
Féminin Âge RP : 19

Politique : 49
Métier : Forgeron d'A. - Experte
Titres:
 

(Lune, âme d'Holy [Modifié] +400, v+400, dissuasion : évite la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Caducée (PW Holy)  1559870510-barre-vie-gauche2410/2410Caducée (PW Holy)  1559871461-barre-vie-rouge  (2410/2410)
Vitesse: 1193
Dégâts: 590

Caducée (PW Holy)  Empty
MessageSujet: Re: Caducée (PW Holy)    Caducée (PW Holy)  EmptyLun 14 Déc 2020 - 1:18
Séparation du contenu
 


☽ ♪ ☾

Mes yeux désormais fermés mais mes sens bien ouvert sur ma barrière de Brume, je sentais les assauts répétés des insectes et ma magie s’épuiser bien trop rapidement. Alimenter un bouclier, surtout de cette taille, était plus gourmand en énergie que je ne l’aurais cru. Une voix lointaine mais dangereusement proche me fit sursauter, accompagnée d’une odeur que je reconnaissais tout de suite, celle d’un vampire. Mon corps était toujours trop exposé lorsque j’étais concentré sur ma magie… Je me figeais quelques secondes tandis que mes yeux vairons le détaillèrent malgré moi, fascinée et surprise à la fois par son étrange beauté. Surprise car Azriel m'avait décrit la plupart des vampires comme des monstres aux apparences terrifiantes et aux traits bien moins humains. Fasciné car son regard était tout aussi pleins d’humanité, il me semblait si facile de m’y perdre et pourtant je sentais quelque chose de bien plus terrifiant en lui. Ni humain, ni vampire… Découvrant mes crocs canins plus par instinct que par réelle volonté, je fis un pas de côté, la peur dictant mon geste.

Une vibration dans ma barrière de Brume retrouva mon attention, ce qui ne me laissa pas le loisir de répondre à mon nouvel allié ou de me poser plus de question, il était là et c’était tout ce qu’il me suffisait de savoir pour le moment. Ma concentration divagante avait permis aux dartiques d'entamer la Brume plus vite que prévu. Une créature apparut non loin du vampire. Une plante géante et vorace qui ne perdit pas de temps et fonça droit vers un des insectes qui le vit et s’envola rapidement.

La Brume se dispersa en nuage vaporeux laissant le champ libre aux créatures furieuses. « Trop… Fatigant… » Lâchais-je tout en tentant de reprendre mon souffle. Lune gronda de plus belle, déployant ses grandes ailes qui impressionneraient nos ennemis j’espérais assez longtemps. Les événements s’enchaînèrent bien trop vite sous la lune quasiment pleine. Du coin de l’œil je vis un rayon orangé, terrifiant, frapper l’un des insectes de plein fouet, il tomba à terre sans vie. Ce n’était pas vraiment le moment de se poser de question, profitant de la diversion qu’apportait la louve aux ailes lumineuses, je sortis mon violon de son étui avant de commencer rapidement à en jouer. Une puissance nouvelle se déversa dans tout mon corps, euphorique, j’enchaînais les accords tandis que la magie s’échappait par tous les pores de ma peau en une multitude d’ondes de choc bleutée.

Avant cela j'avais pris la peine d’invoquer un bouclier de Brume, translucide, autour du vampire afin de le protéger de ma magie sonore qui provoqua de véritables bourrasques. Toute la végétation alentour se coucha sous l’assaut et les insectes furent violemment projeté contre les murs rocheux de leurs nids.

Le combat était terminé, le violon ne produisant plus aucun son, la magie n’en cessait pas pour autant d’affluer comme un véritable torrent hors de mon corps. Je ne savais pas comment l’arrêter.

« Donne-lui une forme avant de faire exploser le marais ! » Me réprimanda Lune, je sentais son inquiétude alors que mes yeux fermés ne voyaient que le néant et que des ondes d’intensités irrégulières balayaient encore le sol. Une forme inoffensive… Pensais-je alors… Regroupant toute la volonté qu’il me restait, je pensais à la créature la plus inoffensive que je connaissais et aussitôt un nuage de papillons s’envola vers le ciel. Le bouclier de Brume translucide qui entourait le vampire jusqu’alors se mouvait également en papillons qui rejoignirent la nuée.

« C'est fini. » Affirma lune à mon esprit.

Rouvrant enfin les yeux, j’observais mes mains avec insistance, ma peau luisait faiblement d’une lumière bleutée faisant écho au pelage de mon âme. Lune s’approcha de moi non sans hésitation avant de coller son museau contre ma main, la lueur s’intensifia, nous faisant sursauter toutes les deux.

« Ben tiens, c’est nouveau ça… Marmonnais-je sans vraiment savoir si c’était une bonne ou une mauvaise chose.

-Comment tu te sens ? Me demanda la louve, inquiète.

-Bien, étrangement bien. Lui répondis-je sans pour autant quitter mes mains des yeux.

-Avec la quantité d’énergie que tu as dépensée, tu aurais au moins dû te sentir fatigué… Elle s’assit, l’air pensive sous sa fourrure de jais.

-Et toi ? Lui demandais-je soucieuse.

-ça va aussi.

La lueur disparut peu à peu, laissant ma peau pale éclairée seulement par la lumière argentée de la lune. C’est alors que je repris conscience que nous n’étions pas seules, mes joues s’empourprèrent légèrement. Avoir oublié la présence d’un vampire… Quelle tête en l’air je pouvais faire !

« Merci ! Commençais-je alors, pas certaine de l’attitude à adopter avant que finalement mes mots ne dépassent mes pensées. Est-ce que vous faites partie des méchants ou des gentils vampires ? »

Quelle question ridicule…

« Non, attendez, je me rends bien compte que la question est trop précise pour un vampire… Je devrais plutôt vous demander si vous comptez me tuer tout de suite. Non parce qu’Azriel m’a dit que les vampires de Spelunca ne sont pas très commodes, du genre à décapiter les thérianthropes vous voyez… Hors, je reconnais l’odeur de ce lieu sur vous, c’est donc indéniablement de là-bas que vous venez. M’enfin pour l’instant je vais vous considérer comme un gentil vampire, après tout, vous m’avez aidé à vaincre ces créatures… Je m’appelle Holy et elle s’est Lune. Finis-je mon monologue suivit d’une petite courbette théâtrale et d’un sourire dont moi seule avait le secret. Peut-être avait-il déjà oublié que je lui avais montré les crocs tout à l’heure, après tout c’était légitime, il m’avait fait peur et ce sentiment ne me quittait pas pour autant…

☽ ♪ ☾

Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Holy le Lun 14 Déc 2020 - 13:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Destin
Personnage Non Joueur

Le Destin

Messages : 7760
Expérience : 28414

Caducée (PW Holy)  Empty
MessageSujet: Re: Caducée (PW Holy)    Caducée (PW Holy)  EmptyLun 14 Déc 2020 - 1:18
Séparation du contenu
Le membre 'Holy' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Thérian.' :
Caducée (PW Holy)  Cr_thy10 Caducée (PW Holy)  Cr_thy10
Revenir en haut Aller en bas
Le Juge
Personnage Non Joueur

Le Juge

Messages : 7122
Expérience : 24259
Féminin

Caducée (PW Holy)  Empty
MessageSujet: Re: Caducée (PW Holy)    Caducée (PW Holy)  EmptyDim 3 Jan 2021 - 12:34
Séparation du contenu
Combat terminé !

Les joueurs sortent victorieux et remportent 25 points d'expérience ainsi que 20 pièces d'or et x3 Dard de reine dartique en butin.
Le RP peut continuer.
Revenir en haut Aller en bas
Sobek E. Grey
Thaumaturge

Sobek E. Grey

Messages : 159
Expérience : 1554
Masculin Âge RP : ?

Politique : 51
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Calebasse démoniaque, +200, v+200, Calebasse Piñata : Les récompenses en pièces d'or de fin de combat concernant les tours passés sont multipliées par 10 [le voleur aura le droit à une multiplication par 20])

Stats & équipements
Vitalité:
Caducée (PW Holy)  1559870510-barre-vie-gauche2146/2146Caducée (PW Holy)  1559871461-barre-vie-rouge  (2146/2146)
Vitesse: 370
Dégâts: 778

Caducée (PW Holy)  Empty
MessageSujet: Re: Caducée (PW Holy)    Caducée (PW Holy)  EmptyJeu 7 Jan 2021 - 10:10
Séparation du contenu
Sobek avait constaté l'efficacité de celle à qui il avait voulu venir en aide -ou tout du moins, qui l'avait aidé à obtenir ses ingrédients- en se disant qu'au final elle aurait très bien pu s'en sortir seule. En une seule action elle avait anéanti l'entièreté des forces Dratiques, faisant ne durer que quelques secondes un combat qu'il aurait espéré plus long. C'était donc une Virtuose, comme l'est Yuli, et il savait bien comment ces mages d'air sont redoutables, ainsi il s'abstenait immédiatement de songer à quel goût aurait l'étrange créature lumineuse qui accompagnait l'humaine...
Sauf qu'elle n'était pas humaine.
Elle empestait. Pas à la manière des Lycans dont l'odeur évoque une sueur abondante par une journée d'été en plein milieu d'une déchetterie, mais elle avait la senteur des limiers de chasse de Spelunca. De nouveau, Sobek dut se retenir de ne pas exécuter une moue dégoutée et préférait se concentrer sur les odeurs d'ichor frais répandu par les insectes.

Il ordonnait mentalement à sa calebasse d'aller récupérer les dards des reines, et celle-ci accourait en des "grgrgrgrgrgrg" joviaux tant le festin de cadavres qui jonchait le sol allait lui être délicieux, puis écoutait les dires quelque peu balbutiés de son interlocutrice. Quelque chose a propos de gentils ou méchants vampires, en fait non, un de ses amis vampires lui avait apparemment raconté bien des préjugés sur sa propre race, et elle pouvait aussi visiblement flairer l'odeur de Spelunca. De cailloux, donc. Fort intriguant. Il s'époussetait le costume, remettait de l'ordre dans les plis de son col, ses boutons de manchette, et inclinait la tête en signe d'écoute, avant d'exécuter une courbette polie.


- Enchanté, Damoiselle Holy. Lune. Voilà des dires dont la véracité égale au moins leur qualité réductrice, le Massif est en guerre, c'est un fait, mais le temps des décapitations de Lycans est loin derrière nous. Leurs forces se sont faites disperses au cours des derniers mois, l'heure est plutôt à la conquête. Quant au caractère "peu commode" des vampires Spelunciens, je ne sais quelle déception ils ont infligé à votre ami, mais je puis vous assurer que l'étiquette et le savoir vivre sont des qualités exigées chez tout vampire qui désire ne pas faire honte à son clan.

Tandis qu'il parlait, sans quitter son interlocutrice des yeux ni perdre son sourire de circonstance, comme on le lui rappelait à chaque fois qu'il s'adressait à ses sujets, Sobek Elpoemer eut une mine désapprobatrice non feinte lorsqu'il évoquait le caractère "peu commode" des vampires. Mais qu'est-ce que cela pouvait donc signifier ? Menait-on une campagne visant à mettre sur le même plan vampires et nains ? Un affront qu'il ne laisserait pas passer.

Bien entendu Dùralas compte son lot de sombres Sires a peu près chez tous et partout, et je ne puis nier que certains de mes collègues sont pour le moins agaçants. Je vous laisserais déterminer si je suis un gentil ou un méchant, car je compte autour de moi autant d'alliés et d'ennemis qui vous diront l'un ou l'autre. Vous êtes vous même une Thérianthrope, si mon flair, moins bon que le vôtre à identifier une provenance, ne m'abuse ? Et quelle est donc la nature de Lune ? Quel spécimen fascinant !

Il ne mentait pas, à nouveau, car la créature qui accompagnait la Virtuose était d'une grâce et d'une aura sans pareille. Ses soupçons se portaient sur quelque incarnation spirituelle, mais rien n'est mieux expliqué que par la bouche qui sait mieux que soit, disaient les sages vampires. Ou les prostitués Ishtariennes. Ironiquement les deux partageaient ce dicton.

Tandis qu'il observait Holy et Lune avec un regard plein de sympathie, son familier végétal répandait dans l'atmosphère sonore des "hinhinhin" pleins de contentement carnassier, tandis que ses appendices racines allaient et venaient, déchirant les corps pour en absorber l'essence ou convertissant le sang en or en un bruit de machine à sous plutôt agréable.
Sa Calebasse chiait des pièces. Oui.
Revenir en haut Aller en bas
Holy
Symphonie onirique

Holy

Messages : 783
Expérience : 3509
Féminin Âge RP : 19

Politique : 49
Métier : Forgeron d'A. - Experte
Titres:
 

(Lune, âme d'Holy [Modifié] +400, v+400, dissuasion : évite la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Caducée (PW Holy)  1559870510-barre-vie-gauche2410/2410Caducée (PW Holy)  1559871461-barre-vie-rouge  (2410/2410)
Vitesse: 1193
Dégâts: 590

Caducée (PW Holy)  Empty
MessageSujet: Re: Caducée (PW Holy)    Caducée (PW Holy)  EmptyVen 15 Jan 2021 - 15:01
Séparation du contenu
 


☽ ♪ ☾

Remise de cette drôle d’expérience, Lune vint se poster près de moi, ébouriffant légèrement le plumage de ses grandes ailes noires afin de paraître plus imposante qu’elle ne l’était déjà. Pendant quelques secondes, j’observais avec curiosité l’étrange plante du vampire qui n’avait pas tardé à s’atteler au dépeçage des insectes géants, de manière plutôt… Sauvage. Je détournais la tête faisant la moue, tout en marmonnant un « Tant qu’elle n’abîme pas les dards, ça me va. » À l’attention de son maître. Ce dernier époussetait son costume, savoir que mon flair était capable de détecter des odeurs de la région d’où il venait ne le laissait pas indifférent. Pourtant, seul le souvenir de la terre caractéristique du lieu et de l’humidité ambiante des cavernes, qui n’avait pas de difficulté à s’incruster dans les fibres des tissus, m’avait aidé à deviner.

La tenue qu’il portait était de bonne facture et le tissu qui la constituait de première qualité. Sa manière de parler ne ressemblait pas à celle d'un voyageur ordinaire. Pour le moment j’écoutais attentivement ce qu’il me disait, gardant pour plus tard mes interrogations. De plus, peu familière des discussions tournantes autour de la guerre, je démêlais au fur et à mesure ce qu’il me révélait sur l’état de la région de Spelunca.

« Alors toute cette animosité entre loup-garou et vampire n’est en réalité qu’une guerre de territoire ? Décidément, Spelunca est un vaste mystère pour moi. Je tiens à m’excuser de vous avoir offensé, ce n’est certainement pas de ça que mon ami voulait me parler, pas des mêmes vampires du moins. Comme chez toutes les espèces, mettre tout le monde dans le même panier est très réducteur. » Dis-je autant pour lui que pour moi.

J’avais confiance en Azriel et je savais qu’il disait vrai, mais comme pour les thérianthropes, il devait probablement exister une multitude de vampires différents et celui-ci devait en être. En tout cas, pourquoi ne pas le croire pour le moment ?

« Je n'ai rien à voir avec les loups-garous de Spelunca, si c’est cela votre question… Ma famille vie aux pieds des montagnes des Baldors depuis des générations et des générations, ce qui peut sembler être un battement de cils pour un être immortel mais qui fait toute la différence pour quelqu’un de mon espèce. Je me tus quelques secondes, un air de défi passa dans mon regard avant de disparaître dans mes réflexions. Réfléchissant à ce que je pourrais bien révéler de mon histoire. Pour tout vous dire, j’ignore quel sentiment je devrais avoir l’égard des loups, je n’en ai jamais rencontré. Tout ce que je sais, c’est qu’on a appris à vivre avec les humains… Et pas eux. »

Tout en taisant mon histoire, comme la partie où les ancêtres de mes ancêtres étaient probablement des loups-garous Spéluncien. Je me rendis compte que mon interlocuteur se fichait probablement de savoir tout ça, mais qu’importe, je voulais simplement lui prouver que je n’étais pas une menace pour lui et que je ne connaissais pas Spélunca.  

« Etes-vous un seigneur de ces terres ? Demandais-je finalement avec curiosité bien que j'ignorais comment fonctionnait la politique vampire exactement. Ils vivaient en clans, ils devaient probablement avoir des seigneurs et des rois également, comme pour les humains ou les elfes. Je savais seulement qu'ils avaient une société complexes, pleines de hiérarchies et d’étiquettes. Les étoffes que vous portez ne sont pas de dernière qualité en tout cas. Cette fois, mon flair n’y est pour rien, je suis tailleuse à mes heures perdues. Je fabrique moi-même mes habits et créer les tenus du Cirque de l’Eclipse. »

Je ne savais que penser mais il ne valait mieux pas le contrarier, de plus, ses belles paroles et sa voix hypnotique me donnaient une étrange envie de le croire et de répondre sincèrement à chacune de ses questions.

« Lune est…

- Ne lui dis rien. » Mes sourcils se froncèrent et mes yeux vairons se perdirent dans les pupilles bleues de la louve.

« …Un mystère pour bien des personnes, on est inséparable depuis toujours elle et moi. Je ne peux rien vous dire de plus. » J’espérais en avoir assez dit pour combler la curiosité du vampire mais pas assez pour lui avoir donner un indice sur le vrai lien qui nous unissait. Avoir son âme en dehors de son corps en permanence était dangereux pour nous deux, même si je ne savais pas exactement pourquoi. Quelqu'un ayant des connaissances dans les arts spirituels aurait le pouvoir de nous faire du mal ou pire encore, de m'infliger un sort pire que la mort … Alors révéler une telle information à un vampire à peine rencontré n’était pas une idée des plus brillante.

A présent soucieuse, mon sourire avait disparu alors que je scrutais les prunelles vertes de mon interlocuteur. Le clair de lune fournissait la plus parfaite des lumières et mon air à présent méfiant pouvait se lire parfaitement sur mon visage. Un son métallique retentit, attirant mon attention vers la plante mouvante. Des pièces d’or étaient répandus autour d’elle et d’autres sortaient de ses branches. Sceptique, mon regard passa du végétal à son maître.

« Quelle est cette étrange créature ? Une plante qui fabrique de l’or, je n’avais jamais vue ça… »

☽ ♪ ☾

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Sobek E. Grey
Thaumaturge

Sobek E. Grey

Messages : 159
Expérience : 1554
Masculin Âge RP : ?

Politique : 51
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Calebasse démoniaque, +200, v+200, Calebasse Piñata : Les récompenses en pièces d'or de fin de combat concernant les tours passés sont multipliées par 10 [le voleur aura le droit à une multiplication par 20])

Stats & équipements
Vitalité:
Caducée (PW Holy)  1559870510-barre-vie-gauche2146/2146Caducée (PW Holy)  1559871461-barre-vie-rouge  (2146/2146)
Vitesse: 370
Dégâts: 778

Caducée (PW Holy)  Empty
MessageSujet: Re: Caducée (PW Holy)    Caducée (PW Holy)  EmptyMar 19 Jan 2021 - 19:16
Séparation du contenu
Tandis que son interlocutrice parlait, s'interrompant au bout d'un moment dans un court moment  de flottement où elle jetait quelque regard furtif à son étrange familier, de douces braises palpitaient en le cœur d'Elpoemer. Cela faisait longtemps que Styx, n'avait plus observé un tel échantillon de talent exister. Peut-être était-ce là le fruit du vent d'Hukutav qui, par les branchages blancs de mangroves mortes, soufflait captieusement les paroles du Srathen, des créatures oubliées qui glapissaient dans les ténèbres, mais le dévoreur s'éveillait au contact de la chaleur de cette aura unique.

C'était comme tomber sur un oiseau rare en randonnée, voir son ramage unique et distinguer ses traits particuliers. Sobek la voyait pointer son doigt sur ses tissus. Elle désignait ses étoffes par des termes mélioratifs au possible, fort heureusement d'ailleurs sinon il aurait fait pendre la totalité des tailleurs de Château-Rouge. Mais Styx portait un regard attentif sur l'aura d'Holy, dans ce moment où le combat semblait si loin derrière eux, et en constatait chaque changement, chaque mouvement, dans une langueur étrange. L'éclairage lunaire, si pâle qu'il en devenait surréaliste par endroits, sorte de clair-obscur dément, n'aidait en rien à canaliser l'hypnose survenue suite à la détection des talents de la jeune thérianthrope.

Pas qu'il ait particulièrement envie de la manger.

Jadis, il avait été un dévoreur avide et frénétique, un chasseur usant des lumières vives du cirque dont elle était si fière pour mener à bien ses prédations spectaculaires, mais à présent, il commençait à se rendre compte que Sobek avait un effet tout à fait intriguant sur sa nature intrinsèque. Holy le fascinait seulement, comme l'avaient fait les nouveaux pouvoirs de Saigo il y a quelques semaines, et le chasseur en lui bien que ne refusant pas à un jour lui ôter chaque once de magie et d'âme, préférait observer les couleurs uniques qu'il voyait chez cette Virtuose.
Et puis, il fallait avouer qu'il n'était en rien capable de gérer son ennemi, pas plus qu'il n'en avait l'envie ; Sobek Elpoemer Grey le savait bien, les héros finissaient tous par mourir tous seuls, et il en était venu à apprécier les actes de charognards. Certains diraient qu'il avait faibli, et ils auraient raison, mais dans les mers immatérielles, par delà le voile, un serpent nageait doucement, si petit et statique qu'on pourrait le croire mort, attendant seulement quelque âme égarée.
Il était revenu à la vie, par des moyens que des arcanistes ordinaires diraient fous, et comptait bien le rester.

D'un mouvement de tête, il chassait son état de transe mentale pour se concentrer sur ses dires. Un cirque, Spelunca, ses habits. Une hésitation aussi. Le prendrait-elle pour un simplet ? Les silences suivis de réponses générales sont soit un signe d'omission, soit d'ignorance, et personne n'ignorait la nature de quelque chose qui vous suit depuis la naissance.
N'est-ce pas Sobek ?
Il remerciait donc silencieusement l'enfant de sa réponse indirecte et décidait de ne plus aborder le sujet de son familier d'un sourire intérieur.

D'un geste de la main, il conjurait une pipe d'herbe dans sa main gauche, une flammèche bleue dans l'autre, et s'allumait le tout pendant qu'il commençait à parler. Ses yeux verts ne quittaient plus Holy, derrière une fine mèche de cheveux, qu'il chassait rapidement.


- Oh, navré que vous l'ayez compris de la sorte, ce serait bien discourtois de ma part que de vous interroger sur votre race, je n'ai jamais voulu vous comparer aux atroces sauvages qui jonchent Spelunca, vous n'en avez pas la sauvagerie dans tous les cas. Malheureusement en ce qui concerne Spelunca, vous avez raison. Le territoire est tiraillé entre les intérêts de deux races, mais je pense qu'un nouvel âge d'union approche, il est temps d'apaiser les conflits et de mettre un terme aux exactions lycanes.

Comme raser sa ville, saccager son château, et tuer sa fille. Styx avait conscience que cela devrait profondément l'attrister, et c'était en partie vrai, mais il avait pu rebâtir la capitale vampire avec plus d'éclat encore, et il fallait avouer Victoria Grey somme toute faible. Sa défaite contre les forces ennemies était de sa responsabilité. Triste dénouement, cependant.

- Ah, vous parlez directement à mon cœur. Les tailleurs et couturiers sont un cadeau des dieux ! Pleine de surprises que vous êtes, Holy. En ce qui concerne mes titres, je n'en ai aucun, mais passez donc un jour à Château-Rouge, le bastion de la Confédération des clans Vampires que je régis, je serais honoré de vous expliquer les politiques de ma terre autour d'un... jus de fruit ? J'imagine que vous ne buvez pas.

Cette dernière phrase le fit rire, et il la voyait le questionner sur son cucurbitacée avec encore plus d'amusement.

- Oh. Lui ? C'est un reliquat qui a jadis appartenu à un ami, il me l'a légué, je crois que c'est un membre des curiosités qui jonchent le Hameau, je lui ai simplement appris à m'aider lors des récoltes pour les élaborations alchimiques. Qui eut cru qu'un pareil familier, de nature si carnassière, puisse-t-être éduqué à des extractions chirurgicales ? Je ne suis pas peu fier, regardez... ksksksks, viens petit, là, rends ! Mais parlez-moi donc de ce cirque ! J'ai moi-même appartenu à une troupe lors de mes folles années d'arlequin hahaha...

Il sifflait, et la calebasse venait recracher trois dards dans sa main ouverte tandis qu'elle entortillait ses racines autour de son bras tendu. La tête en bas, elle aussi contemplait Holy, son sourire immobile dissimulé derrière une fine ligne de fumée, et Sobek lui caressait les appendices doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Holy
Symphonie onirique

Holy

Messages : 783
Expérience : 3509
Féminin Âge RP : 19

Politique : 49
Métier : Forgeron d'A. - Experte
Titres:
 

(Lune, âme d'Holy [Modifié] +400, v+400, dissuasion : évite la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Caducée (PW Holy)  1559870510-barre-vie-gauche2410/2410Caducée (PW Holy)  1559871461-barre-vie-rouge  (2410/2410)
Vitesse: 1193
Dégâts: 590

Caducée (PW Holy)  Empty
MessageSujet: Re: Caducée (PW Holy)    Caducée (PW Holy)  EmptySam 6 Fév 2021 - 13:22
Séparation du contenu
 


☽ ♪ ☾

Ma curiosité reprit le dessus sur ma méfiance lorsque je vis mon vampire d’interlocuteur faire apparaître une pipe dans sa main, une flammèche bleutée vint l’allumer. Je ressentis au même moment une petite vibration dans l’air, signe que de la magie avait fait son œuvre. Décidément il devait être très puissant pour user ainsi de ses pouvoirs.

Ouf, j’étais désormais sûr qu’il ne me voudrait pas de mal, j’avais rencontré deux vampires jusqu’à présent et ils s’avéraient être tous deux amicaux envers les thérianthropes, j’allais vraiment finir par croire que cette animosité entre nos deux races n’était qu’un mythe. Cependant je me demandais bien comment il allait procéder dans son projet de faire la paix une bonne fois pour toute avec les lycans. Laissant de côté cette question, j’écoutais Sobek tout en suivant du regard les volutes de fumée avec grande curiosité.

Je fus flattée du compliment et regrettais presque de ne pas porter une tenue plus élaborée, de celles que j’arborais d’ordinaire. J’eus plutôt une triste pensée pour mes vêtements sombres d’exploratrice maintenant recouverts de vase. L’image d’un bon bain chaud s’imposa à moi, je la chassais très vite : j’étais loin d’être sortie de ses marais puants.
« Je serais ravie de visiter votre Château-rouge, l’appelle-t’ont comme cela car il est rouge ? » Mon imagination s’enflamma puis je ris à mon tour de sa proposition.
« Cela dépend de ce que vous entendez par boire, l’odeur et le goût du sang ne me sied guère mais je n’ai rien contre quelques lampées d’un bon hydromel ! Atchou ! » Prenant mon petit nez dans mes mains je fus soudainement prise d’une crise d’éternuement. Une fois passée, je me rendis compte que je ne sentais plus rien, mon odorat était probablement embrouillé par la fumée. Tentant de n’y rien laisser paraître, je repris :
« Toutes mes excuses, vous disiez ? » La plante-citrouille me regardait en me souriant, Sobek la présenta comme étant une calebasse, une bien étrange créature. Je m’accroupis près d’elle afin de l'observer de plus près tandis qu’elle ne cessait de me sourire.

« Remarquable ! » M’exclamais-je en prenant un dard dans la main du vampire, il était en parfait état. Rapidement, j’ouvris mon livre intitulé « petit guide de l’apprenti alchimiste » un livre de l’école de magie dans lequel on pouvait trouver des recettes de potion basique. Je m’arrêtais sur une page précise où l’illustration de plusieurs ingrédients figurait. Le dard y était présenté en premier, un petit texte élégamment rédigé le décrivait, puis suivit des plumes, un bec et des serres d’aigle, puis un minerai brun et une pierre précieuse verte, une émeraude. Parcourant rapidement les lignes, un grand sourire naquit sur mon visage alors que je prenais le temps de comparer l’illustration et l’objet. Au bout d’un certain temps à me remémorer le cours plus qu’ennuyeux de mon professeur de potion, l’air pensifs et le visage éclairé par le clair de lune, mon attention se reporta brusquement sur le vampire.

« Puis-je en garder un ? » Lui demandais-je alors avec un enthousiasme non feint. « Je ne l’aurais pas extrait avec autant de minutie et je dois dire que l’idée de devoir disséquer l’un de ses insectes géants ne me fait pas plus envie que ça, d’autant plus que je les ai presque réduits en charpie les pauvres… » Ponctuant ma phrase d’une petite moue écœurée, je me relevais en époussetant ma tenue. Geste symbolique car la vase désormais sèche était tenace.

Lui laissant le temps de répondre, le sujet changea radicalement par la suite. Surprise, je ne pus m’empêcher de le détailler à nouveau.
« Vous, un arlequin dans un cirque ? J’ai dû mal à vous imaginer dans un tel contexte ! Est-ce là une fantaisie courante chez les vampires ? » M’amusais-je tout en imaginant le vampire à l’allure d’un parfait aristocrate dans l’une des tenues hautes en couleur et extravagante d’Azriel, lançant l’une de ses cartes magiques de laquelle jaillit un Mi souriant.
« Mais je m’égare… » Me repris-je tout à coup avec sérieux alors que des yeux dorés vinrent s’interposer aux prunelles émeraude qui me faisaient face. « Azriel l’a créé et moi je l’ai aidé, avec… Quelqu’un d’autre… » Parler de lui était toujours aussi douloureux, il avait fait partit de notre famille, je l’avais considéré comme mon frère de meute, et il était parti sans rien laisser derrière lui. J’étais venue à douter des humains, peut-être était-ce une généralité, peut-être qu’ils n’étaient pas fiables. Mes yeux vairons s’égarèrent quelques instants, perdus dans le vague, perdus dans un souvenir triste et douloureux.

Puis la lune attira mon attention, elle était belle et sa douce lumière me réconforta comme une étreinte maternelle. Presque entièrement pleine, je pouvais déjà sentir toute l’énergie qu’elle m’envoyait. Alors je me demandais, est-ce que demain mes pattes pourraient courir assez vite pour que je puisse l’atteindre ? Je me demandais ce que cela ferait de partager ce moment avec quelqu’un d’autre, est-ce que les loups courent ensemble et chassent la lune à l’unisson ? Je n’avais jamais fait ça. Mes frères et mon père couraient bien trop vite à l’époque pour que je puisse les rattraper. Qu'en serait-il aujourd’hui ? Ma forme humaine n’avait pas changé mais ma forme canine avait bien grandi, j’avais gagné en force, en vitesse et en agilité. Je fis un pas vers l’astre sans vraiment m’en rendre compte, perdue dans des vagues de pensées qui m’amenaient toujours plus loin vers elle. Un soudain désir de partir m’envahit, de libérer mes pattes et de galoper là-bas, n’importe où mais dans un lieu où l’importance n’avait d’importance que si on lui prêtait attention. Une branche qui craque au loin, un animal rampant dans l’eau vaseuse et pataugeant dans la boue spongieuse, je sursautais.
Rien n’avait bougé, Sobek ne m’avait visiblement pas quitté des yeux tandis que sa calebasse me regardait toujours avec son sourire énigmatique. Combien de temps s’était écoulé ? Quelques secondes ? Une heure ? Je l’ignorais. Je me détournais de la lune à contrecœur, revenant vers le petit groupe.

« C’est comme une grande famille et on peut dire que c’est grâce à lui que je suis là aujourd’hui. Si Azriel ne m’avait pas trouvé ce jour-là, à Kastalinn (on peut dire que je m’étais bien perdue !) je serais encore à voyager de taverne en taverne pour tenter de me faire un nom. Alors qu’avec le cirque, j’ai déjà fait une fois le tour de Dùralas, j’ai découvert Sylfaen et d'autres endroits merveilleux. Je suis libre d’aller où je veux et je sais que j’ai toujours un endroit où rentrer. Un chez-moi qui se déplace partout où je vais, c’est plutôt pratique ! » Il était facile de comprendre à quel point j’aimais le cirque, mes yeux bicolores brillaient à ces mots et mes paroles semblaient pétiller. Brusquement une idée me vint, une idée géniale, une idée formidable ! Sans réfléchir je pris la main libre du vampire dans les miennes plantant mes prunelles dans les siennes alors que ma joie débordait dans mes mots.

« Vous devriez venir nous voir ! La nostalgie fera chavirer votre cœur, j’en suis sûre ! Je devrais vous présenter Azriel, vous avez beaucoup de point commun vous savez ! »

En réalité, je n’étais pas allé chercher bien loin, ils étaient tous deux vampires, peut-être l’un moins que l’autre mais cela me suffisait, ils étaient tous deux arlequins, même si l’un ne l’était plus et ils faisaient partit d’un cirque, bien que pour l’un ça devait remonter à des siècles. Ils aimaient tous les deux les étranges créatures ! Cela était indéniable.

Lune restait en retrait scrutant l’obscurité à la frontière de notre petit îlot de terre solide. Elle s’ébroua, ébouriffant son plumage de jais avant de trottiner vers moi. « Je ne sens rien de particulier. »

☽ ♪ ☾

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Sobek E. Grey
Thaumaturge

Sobek E. Grey

Messages : 159
Expérience : 1554
Masculin Âge RP : ?

Politique : 51
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Calebasse démoniaque, +200, v+200, Calebasse Piñata : Les récompenses en pièces d'or de fin de combat concernant les tours passés sont multipliées par 10 [le voleur aura le droit à une multiplication par 20])

Stats & équipements
Vitalité:
Caducée (PW Holy)  1559870510-barre-vie-gauche2146/2146Caducée (PW Holy)  1559871461-barre-vie-rouge  (2146/2146)
Vitesse: 370
Dégâts: 778

Caducée (PW Holy)  Empty
MessageSujet: Re: Caducée (PW Holy)    Caducée (PW Holy)  EmptyLun 8 Fév 2021 - 11:47
Séparation du contenu
Le contact de la main d'Holy, chaude et pleine de vie, prit Sobek Elpoemer Grey par surprise, mais ce fut Styx qui s'éveilla réellement au toucher d'un corps étranger. Cette fois-ci, les couleurs de son aura ne furent pas la seule chose que vit le Dévoreur ayant fait de l'observation des vivants son passe-temps favori. L'espace fulgurant d'un instant, liés alors par un geste si banal pour les mortels mais si nouveau pour le vampire, Styx, bien dissimulé à l'intérieur de Sobek, avait jaillit des ombres. Pareil à une murène qui voit passer quelque poisson au travers de son nid rocheux, il serpentait doucement pour s'installer totalement au contrôle de son réceptacle de chaire. Il voyait les épisodes qu'elle avait décrit, par bribes fantasmagoriques, entourés de brumes et miroirs déformants, il sentait sa tristesse à l'évocation d'un inconnu ayant déserté, sa joie dans ce mot "Azriel" auquel avec un peu d'effort il put même en voir la figure sans en distinguer les traits.
Puis comme il était venu, le Dévoreur se rétractait aussi vite dans les entrailles d'Elpoemer, et celui-ci vit ses yeux passer de deux billes rêveuses à leur habituelle taille.

Sobek tirait une bouffée sur la pipe d'herbe et toussait, plus par gêne car il ne savait pas comment agir face à autant de sentiments et... autres trucs de mortels... que par réel problème pulmonaire. Les vampires ne respiraient pas vraiment, de toute façon.


- Je serais ravi d'assister à l'une de vos représentations, cela fait bien longtemps que je n'ai pas senti l'odeur de la piste, senti les flammes des cracheurs de feu ou goûté aux pommes d'amour... Ah les pommes d'amour. Oh, voilà qui est curieux... il semblerait que je sois capable de sentir vos émotions, peut-être pouvez-vous également sentir les miennes ? Pardonnez cette réflexion à voix haute, de part ma position à Spelunca, me toucher relèverait presque du crime là-bas. Je suis même certain que c'est un crime, à vrai dire.

En effet : "à celui qui lève le doigt sur le Régent, la sanction sera la peine capitale. Le Régent est Adam, son fils et son représentant, et en conséquent nul homme ne doit entacher sa pureté." un ramassis de conneries qu'il avait poussé l'Eglise à décréter afin d'éviter qu'on ne l'emmerde avec des effusions d'émotions, poignées de main, ou tout acte de fraternisation incongru. Même Alphonse Galhaad, son Chevalier Honoraire et amant, n'était autorisé à démontrer une quelconque forme d'affect en publique. Peut-être devrait-il abroger cette loi ? C'était... étrangement plaisant de toucher quelqu'un autrement que pour l'étrangler.
Mais plus intrigant encore; cette fille semblait lui avoir transmis une bonne dose d'humanité pour qu'il ne se mette à réfléchir de la sorte. C'était écœurant et doux en même temps, alors il lui tapotait le dessus de la main et relâchait la prise avec un sourire à demi-crispé.

Sa calebasse, prête à attaquer sur commande suite à cet affront que de porter la main à son maître, attendait patiemment qu'il lui ordonne de mordre. Il n'en fit rien, et préférait intimer à son familier:


- Tu l'as entendue, elle mérite autant, si ce n'est plus, ces dards que nous. Vas lui en chercher trois, et montre comment procéder à son familier aussi si cela l'intéresse.

Circonspecte, la calebasse l'observait un moment comme si elle ne reconnaissait plus celui qui la commandait, mais s'exécutait finalement en glissant le long de son bras, détachant ses racines de son poignet pour se diriger vers Lune devant qui elle formait de ses appendices deux bras sertis de mains et pointait les cadavres. Elle filait ensuite vers les cadavres et commençait sa dissection, n'attendant pas spécialement le compagnon d'Holy.

De son côté Elpoemer reprenait, dissimulé derrière son rideau de fumées aux senteurs étranges.


- Château-Rouge est appelé ainsi car... Eh bien, à quoi bon le cacher, vous m'avez l'air assez mature pour comprendre. Je suis en réalité une entité réincarnée, Styx de mon nom de naissance, Sobek m'ayant ramené à la vie dans son enveloppe corporelle, et ce territoire m'a été offert par la Couronne Stellaroise suite à l'absolution de mes crimes. Mon château est rouge car il est le symbole de la Rose speluncienne, la rose tâchée de sang, mais la rose farouche. Une histoire d'analogies littéraires, bref. C'est pour ça que je vous parlais du cirque, j'étais un arlequin, mais une vie de crime m'avait rendu quelque peu... incontrôlable. On peut dire que ma renaissance est un exercice d'apprentissage des manières des mortelles désormais, Sobek m'aide beaucoup. J'imagine que nous sommes comme vous et Lune, si vous partagiez le même corps.

Peut-être était-ce l'herbe qui faisait le dévoreur s'ouvrir à cette parfaite inconnue, mais ce dernier penchait plutôt pour la couleur particulièrement agréable de l'âme d'Holy, qui lui inspirait confiance. Quelque chose qu'il ne connaissait pas forcément encore, la confiance... Holy pourrait être un bon pédagogue en matière de sensations humaines, tiens.

- Oulà, mais c'est que je parle beaucoup hein ? Hahahaha, voilà voilà, je me sens terriblement gêné d'autant de confessions. Est-ce là une chose que font les vôtres ? Parler de ce qu'ils ressentent ? D'exprimer la vérité afin de se sentir... mieux ? Trop de concepts qui m'échappent, j'en ai bien peur.

Comme Sobek livrait ses pensées, encore affectées par son contact avec la très humaine Holy, il décelait dans les fougères derrière eux des bruits de pas lourds et poisseux. Quelque chose guettait, et arrivait.
Il pointait du doigt l'endroit d'où parvenaient les sons et plaçait son index devant sa bouche en signe de prudence à la thériantrope.

Mais c'est pas possible, voilà qu'il pensait à la protéger maintenant. Cette fille était-elle une sorte de sorcière qui le manipulait ?! Fichtre !
Revenir en haut Aller en bas
Le Juge
Personnage Non Joueur

Le Juge

Messages : 7122
Expérience : 24259
Féminin

Caducée (PW Holy)  Empty
MessageSujet: Re: Caducée (PW Holy)    Caducée (PW Holy)  EmptyMer 17 Fév 2021 - 0:52
Séparation du contenu
Round 2 Sobek/Holy - Les gros crapauds

L'équipe des grasses grosseurs globuleuses commence le combat

Vitesse de l'équipe SoHo : 1 506

Equipe SoHo :

Sobek : 1 979
Vitesse : 343
Dégâts : 751
Bonus :
Guérisseur : utilise le dé - soin
Calebasse démoniaque : les POs de fin de combat seront multipliées par dix

Holy : 2 380
Vitesse : 1 163
Dégâts : 560
Bonus :
Virtuose - Utilise les partitions magiques :
Spoiler:
 

équipe des insectes :

Vitesse cumulée des insectes : 2000

Seigneur des Marais A : 1000
Vitesse : 500
Dégâts : 500
Capacités spéciales : /

Seigneur des Marais B : 1000
Vitesse : 500
Dégâts : 500
Capacités spéciales : /

Seigneur des Marais C : 1000
Vitesse : 500
Dégâts : 500
Capacités spéciales : /

Seigneur des Marais D : 1000
Vitesse : 500
Dégâts : 500
Capacités spéciales : /

Butin : x4 échantillon de bave de crapaud
Revenir en haut Aller en bas
Le Juge
Personnage Non Joueur

Le Juge

Messages : 7122
Expérience : 24259
Féminin

Caducée (PW Holy)  Empty
MessageSujet: Re: Caducée (PW Holy)    Caducée (PW Holy)  EmptyMer 17 Fév 2021 - 0:53
Séparation du contenu
Seigneurs des marais A & B attaquent à 500 sur Sobek.
Seigneurs des marais C & D attaquent à 500 sur Holy.
Revenir en haut Aller en bas
Holy
Symphonie onirique

Holy

Messages : 783
Expérience : 3509
Féminin Âge RP : 19

Politique : 49
Métier : Forgeron d'A. - Experte
Titres:
 

(Lune, âme d'Holy [Modifié] +400, v+400, dissuasion : évite la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Caducée (PW Holy)  1559870510-barre-vie-gauche2410/2410Caducée (PW Holy)  1559871461-barre-vie-rouge  (2410/2410)
Vitesse: 1193
Dégâts: 590

Caducée (PW Holy)  Empty
MessageSujet: Re: Caducée (PW Holy)    Caducée (PW Holy)  EmptyMer 17 Fév 2021 - 0:55
Séparation du contenu
 


☽ ♪ ☾

Mon sourire disparut alors que je sentis, au contact de sa main glacée, une ombre grandir dans le corps de Sobek. La présence terrifiante que j’avais sentie plus tôt s’affirma, j’eus alors l’impression qu’elle se dirigeait vers moi, tel un reptile rampant et curieux voulant goûter l’odeur de mon âme. Au même moment une sensation de vide m’envahit, mes émotions semblèrent être aspirées par les ténèbres que projetait cette ombre. Pourtant ce n’était pas une sensation désagréable et sa présence ne m’effrayait plus. Je passais mon temps à recevoir des milliers d’émotions, de moi, des autres, primitives ou plus complexes, ne plus rien ressentir me donnait une illusion de paix.
Au fur et à mesure que la créature prenait de l’ampleur, que sa Présence s’accentuait dans le corps de Sobek, qu’elle s’approchait de mon âme, je me sentais prise d’une profonde léthargie. Clignant plusieurs fois des yeux dans une lutte acharnée pour rester éveillée, l’envie soudaine de franchir la barrière de mon corps et de simplement lui abandonner mon âme s’imposa à mon esprit. Que se passerait-il si cela arrivait ? La question restera un mystère puisque la présence se rétracta aussi rapidement qu’elle était venue.

Cette sensation n’avait duré que quelques secondes, pourtant, il me fallut un moment pour me rappeler du lieu où je me trouvais. Les marais, les dartiques, le vampire qui avait parlé… Qu’avait-il dit déjà ? Pomme d’amour, manger, j’avais faim… Non ce n’était pas vraiment ça. Pourtant j’avais vraiment faim. Concentre-toi Holy… Il avait dit qu’il viendrait au cirque, après ça, il avait parlé de pomme d’amour et ensuite…

« Je… Je n’ai rien senti… » Bredouillais-je, me souvenant tout à coup de la manière habituelle de communiquer. C’est étrange, d’ordinaire c’est moi qui ressens les émotions des autres. Le son de ma voix était légèrement plaintif et la surprise pouvait s’y laisser deviner. Je suis désolé, voilà un bien étrange crime, je ne voulais pas paraître grossière… »

J’eus un léger mouvement de recul en voyant la créature à tête de citrouille pousser un semblant de grognement à côté de moi, sans vraiment réussir à comprendre ce que cela signifiait. Mon esprit embrumé en profonde réflexion, mes yeux se perdirent vers un point invisible jusqu’au moment où dans un geste amical, il m’intima de lâcher sa main. Toutes mes émotions me revinrent, à vrai dire elles ne m’avaient jamais vraiment quitté mais je les ressentis toutes avec une perception nouvelle.

« Tu t’étais fermée à moi… » Me réprimanda la louve. Une vague de panique finit de totalement réveiller mon esprit. Je tâtais alors mentalement et avec précipitation le lien magique, invisible, qui nous reliait l’une à l’autre, il était intact mais légèrement effiloché.

Peut-être devrais-je prendre cela comme un avertissement. Pourtant j’avais envie de retenter l’expérience, c’était plutôt agréable d’abandonner ses émotions, ne plus être assaillis par des milliers de sentiments incompréhensibles. Laissant de côté mes sombres et inhabituelles réflexions, je reconcentrais mon attention sur la conversation. Ignorant la réaction de son familier, Sobek lui ordonna de dépecer trois nouveaux insectes pour moi.

« Merci. » Dis-je simplement à la calebasse qui partit accomplir sa mission.
Lune, outré que l’on puisse ainsi la considérer comme un outil, jappa de consternation avant de s’ébrouer, ébouriffant son plumage et sa fourrure noirs et luminescents.

Je ne compris pas vraiment le rapport entre une fleur et un château mais cela me semblait bien futile par rapport à la révélation du vampire.
Une entité réincarnée ? Voilà alors ce que j’avais senti chez Sobek… Styx. Si je pouvais paraître étonnée de prime à bord, tout me semblait plus clair. L’esprit de Styx dans le corps d’un vampire, de Sobek. J’arrivais à différencier leurs odeurs à présent et cela expliquait pourquoi il n’était plus arlequin. La magie des cartes est un don, une essence magique que l’on ne peut pas modifier. De ce que j’en savais en tout cas.

« Une créature hypersensible aux émotions humaines et une autre en étant totalement dépourvu, voilà que nous formons une étrange paire Sobek… Ou devrait dire Styx ? Ce n’est pas quelques choses que la plupart des « miens ? » font, bien que cela éviterait pas mal de problème en réalité. Mais je te rassure, on a tendance à facilement se confier à moi… D’ailleurs puisque tu m’as confié qui tu étais peut-être qu’il serait juste que je te dise que Lune est… »

Mais je n’eus pas le temps de terminer ma phrase, comprenant le geste du vampire, je me tus et me mis à hocher la tête pour lui montrer que j’avais bien saisi son message. Je ne sentais rien, seul le fumet de ses diverses plantes à pipe venait chatouiller mes narines. Elles altéraient mes sens alors je me mis à scruter la pénombre. J’entendis bientôt un bruissement dans les fougères, accompagné du clapotis de la vase et de l’eau.
Un croassement guttural brisa le silence pesant qui s’était installé, ensuite, tout se passa très vite. Des amphibiens géants surgirent de la pénombre des bourbiers, ils étaient quatre nous encerclant. Probablement attirés par les cadavres des insectes géants, ils avaient dû trouver que nous étions un obstacle sur leur chemin.

« Toutes les bestioles ont des proportions aussi démesurées dans les marais ? Me plaignais-je plus que je demandais en marmonnant. Ces crapauds géants sont assez intelligents pour avoir une stratégie, on devrait faire attention. »

J’eus à peine le temps de ressortir mon violon blanc de son étui qu’un des spécimens passa à l’attaque, projetant sa langue gluante vers Lune qui l’esquiva d’un bond. Elle enchaîna son esquive par une prise d’altitude soudaine.

« Lune ! Reste au sol ! » Un avertissement bien tardif que j’eus à peine le temps de crier alors qu’une force invisible se mit à enserrer ma gorge. Un des crapauds avait profité de la diversion de son acolyte pour attraper la louve ailée par le cou. Elle tentait de se dégager en battant de ses ailes puissantes, prenant plus de mon énergie. Par pur réflexe inutile, je pris ma gorge dans mes mains, tentant d’arracher une langue de grenouille invisible. L’air me manquait, suffoquant je tombais à genoux tandis que ma compagne perdait de l’altitude.
L’amphibien avait sa bouche grande ouverte, près à gober Lune tout rond. Je devais rapidement trouver une solution. Je devais me concentrer, oublier mes poumons qui me brûlaient, le sang de ma tête prêt à exploser. La magie dans mes veines coulait toujours, un oxygène différent, qui n’alimentait certes pas mon corps mais mon âme, ce lien qui, pendant une fraction de seconde devint clairement visible, net. Lune disparut tout à coup. À sa place une petite sphère bleutée et brumeuse se mit à flotter lentement vers le sol, s’immobilisant à quelques centimètres de celui-ci.

Une violente quinte de toux m’étouffa alors que l’air revint brusquement dans mes poumons mais horrifié par ce que je venais de faire, je me jetais rapidement sur la sphère que les crapauds géants essayaient déjà d’attraper. La protégeant de mon corps alors que plusieurs langues gluantes s’étaient collées à mes habits. La colère contre moi-même autant que contre les créatures anima ma magie, ma peau devint bleue alors qu’une onde de choc puissante grandit en moi avant d’exploser violemment sur un large périmètre autour de moi, balayant les crapauds et tout le marais.
Hébétée par cette nouvelle dépense d’énergie, je m’assis lentement sur le sol mousseux, tenant dans mes bras ma petite sphère d’âme vulnérable. J’ignorais comment lui redonner un corps, d’autant plus que j’entendais déjà les crapauds se remettre de leurs vols planés. Alors, bandant ma volonté, je fis apparaître une brume bleutée autour du vampire et de moi-même, une brume fraîche et vivifiante et surtout un brouillard se voulant protecteur.

« Lune est mon âme… » Lâchais-je dans un soupir, trop hébété pour me lever, trop inquiète pour faire tomber le voile brumeux qui nous entourait. Les amphibiens géants se remettaient également de leurs émotions, déterminés à se débarrasser de nous pour pouvoir déguster les insectes derrière nous.

☽ ♪ ☾

Activation de la partition "Hymne à la joie"
Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Holy le Jeu 18 Fév 2021 - 14:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Destin
Personnage Non Joueur

Le Destin

Messages : 7760
Expérience : 28414

Caducée (PW Holy)  Empty
MessageSujet: Re: Caducée (PW Holy)    Caducée (PW Holy)  EmptyMer 17 Fév 2021 - 0:55
Séparation du contenu
Le membre 'Holy' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Thérian.' :
Caducée (PW Holy)  Cr_thy10
Revenir en haut Aller en bas
Sobek E. Grey
Thaumaturge

Sobek E. Grey

Messages : 159
Expérience : 1554
Masculin Âge RP : ?

Politique : 51
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Calebasse démoniaque, +200, v+200, Calebasse Piñata : Les récompenses en pièces d'or de fin de combat concernant les tours passés sont multipliées par 10 [le voleur aura le droit à une multiplication par 20])

Stats & équipements
Vitalité:
Caducée (PW Holy)  1559870510-barre-vie-gauche2146/2146Caducée (PW Holy)  1559871461-barre-vie-rouge  (2146/2146)
Vitesse: 370
Dégâts: 778

Caducée (PW Holy)  Empty
MessageSujet: Re: Caducée (PW Holy)    Caducée (PW Holy)  EmptyJeu 18 Fév 2021 - 14:38
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
Le Destin
Personnage Non Joueur

Le Destin

Messages : 7760
Expérience : 28414

Caducée (PW Holy)  Empty
MessageSujet: Re: Caducée (PW Holy)    Caducée (PW Holy)  EmptyJeu 18 Fév 2021 - 14:38
Séparation du contenu
Le membre 'Sobek E. Grey' a effectué l'action suivante : Actions


'Dé - Soin' :
Caducée (PW Holy)  Soin_m10
Revenir en haut Aller en bas
Le Juge
Personnage Non Joueur

Le Juge

Messages : 7122
Expérience : 24259
Féminin

Caducée (PW Holy)  Empty
MessageSujet: Re: Caducée (PW Holy)    Caducée (PW Holy)  EmptyVen 5 Mar 2021 - 22:08
Séparation du contenu
Round 2 Sobek/Holy - Les gros crapauds (T2)

L'équipe SoHo attaque en première.

Vitesse de l'équipe SoHo : 1 506 (2006 jusqu'au tour 3)

Equipe SoHo :

Sobek : 1474
Vitesse : 343 (593 jusqu'au tour 3)
Dégâts : 751 (1001 jusqu'au tour 3)
Bonus :
Guérisseur : utilise le dé - soin
Calebasse démoniaque : les POs de fin de combat seront multipliées par dix

Holy : 1380
Vitesse : 1 163 (1413 jusqu'au tour 3)
Dégâts : 560 (810 jusqu'au tour 3)
Bonus :
Virtuose - Utilise les partitions magiques :
Spoiler:
 

équipe des insectes :

Vitesse cumulée des insectes : 2000

Seigneur des Marais A : 440
Vitesse : 500
Dégâts : 500
Capacités spéciales : /

Seigneur des Marais B : 440
Vitesse : 500
Dégâts : 500
Capacités spéciales : /

Seigneur des Marais C : 440
Vitesse : 500
Dégâts : 500
Capacités spéciales : /

Seigneur des Marais D : 440
Vitesse : 500
Dégâts : 500
Capacités spéciales : /

Butin : x4 échantillon de bave de crapaud
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Caducée (PW Holy)  Empty
MessageSujet: Re: Caducée (PW Holy)    Caducée (PW Holy)  Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

Caducée (PW Holy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ouest de Dùralas :: Les marais Hukutav-