AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Dame Ara
Le Monde de Dùralas a précisément 2795 jours !
Dùralas, le Ven 25 Juin 2021 - 5:23
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
-15%
Le deal à ne pas rater :
TV 4K de 43″ Philips 43PUS7555/12 à 339,99€ seulement
339.99 € 399.99 €
Voir le deal

 

 Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yaghmurassen - l'Apostat
Néophyte

Yaghmurassen - l'Apostat

Messages : 15
Expérience : 253
Masculin Âge RP : 28 ans.

Politique : 00
Métier : Métier - Novice
Titres:
 

(Eidunn, griffonne d'Alienor [Modifié], +200, v+200, Vitesse macabre : Les debuffs de vitesse (équipements, pouvoirs, météo, etc.) n'ont aucun effet sur le propriétaire. En contrepartie, les buffs de vitesse n'ont pas non plus d'effet sur lui/elle)

Stats & équipements
Vitalité:
Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] 64453510160/160Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] 242396barresante02  (160/160)
Vitesse: 129
Dégâts: 65

Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] Empty
MessageSujet: Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre]   Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] EmptyMar 30 Mar 2021 - 23:25
Séparation du contenu
Yaghmurassen arrêta d’une main le cortège de tête, laissant souffler les montures de frustration. Ses yeux noisette fixèrent l’horizon, se déplaçant entre les dunes et les monts rocheux de la plage de sable rouge. Des grains se déplacèrent, ballotés par le vent, avant de venir se coincer dans son immense turban bleuté. Au contact des courants d’air, les bijoux qui ornaient sa coiffure se mirent à cliqueter, comme annonçant la venue d’un grand danger. Le chef se retourna, intimant à ses compagnons la nécessité de faire attention au temps, d’un seul regard entendu. Ses frères et sœurs avaient déjà bien voyagé, ils étaient rodés à ce genre d’expériences et de traversées. L’ambiance était lourde, alimentée par la beauté magique de l’endroit. Le rouge était partout, donnant l’impression de fouler la lisière entre le monde des vivants et celui des morts.

Nassim descendit de la carriole principale, soulevant avec lui l’épais tapis qui cachait les provisions des regards indiscrets. C’était un homme long et fin, aux pensées aussi affûtées que les plus belles des lames. Il rejoignit son compagnon qu’il dominait de trente centimètres, lui soufflant à l’oreille l'imprudence de continuer tout droit.


─ Mon frère, je sens qu’une chose mauvaise va arriver. Il faut qu’on fasse demi-tour, cette plage me serre le ventre. J’ai un très mauvais pressentiment.


─ Non, il n’est pas question de rentrer la queue entre les jambes, souffla Yaghmurassen tout en continuant à observer le relief montagneux. Nous devons rejoindre Ishtar pour continuer à s’enfoncer dans le continent, il est hors de question de perdre du temps bêtement.

─ Le chemin est dangereux, si le temps se gâte on risque de perdre toute la cargaison. Et nos vies aussi, fit-il en adressant une moue de désespoir à son compère.  

Comme pour marquer son indifférence, les tissus du nomade s’envolèrent en même temps que sa réponse vers l’horizon. Le chef avait parlé, il ne dirait rien de plus. Le bonhomme leva la main à l’adresse de Nassim et lui indiqua, sobrement, la direction qu’il avait décidé de prendre.

L’ensemble du cortège se remit en branle, soulevant des nuages de poussières alors que les roues de bois écrasaient les grains écarlates. De loin, la compagnie aurait pu donner l’impression d’être des fantômes, les longues robes flottantes dans l’air frais du matin. Les premières minutes passèrent longuement avant que l’ennui ne se mette elle aussi à se lever. Le soleil de midi tapait déjà sur le crâne lorsqu’un bruit attira l'attention de l’un des guetteurs, qui siffla en direction des marcheurs. Une simple perturbation, une ondulation qui ne résonnait pas comme elle le devait, suscitant la peur chez les superstitieux exilés. Seul l’Apostat resta de marbre devant cet appel divin du désert, à sa grande erreur par ailleurs. Sans attendre, un fort courra souffla, menaçant de renverser la carriole et d’enfouir son contenu sous les dunes. Une seconde rafale s’envola en apportant son lot de sables, se coinçant dans la bouche et les yeux des marchands.

Devant l’évidence de la colère de la nature, Yaghmurassen tenta de réagir vite, demandant conseil sur l’endroit le plus propice pour s’abriter. Une série de grottes, sur le côté droit des pics rocheux, semblait être une bonne solution pour se cacher éminemment. Ils poussèrent sur leurs jambes musclées par le désert de Harena, arrivant après une lutte acharnée dans ces cavités humides, les quadriceps hurlant de douleur. La tempête maléfique commença à réagir d’autant plus férocement qu’ils étaient maintenant dans une relative sécurité, venant lécher les pourtours de l’antre en écrasant des pelletées de terre. Rapide et efficace, un camp sommaire se planta à l’intérieur de la plus grande des cachettes, posant des tentes et des tapis soyeux pour rendre un peu agréable ce séjour forcé.

─ Allumez-moi un feu, j’aimerais aussi que l’on me serve un peu de thé chaud et de la soupe pour me remplir la panse.

Fier comme un âne, le chef de la compagnie prit place après de nombreuses manières sur le coussin qu’on lui donna, posant ses fesses sur le tissus mou et onéreux. Il évita sciemment le regard accusateur de Nassim. Yaghmurassen n’avait pas eu tord de continuer, il n’avait juste pas eu raison. Pas cette fois, en tout cas. Mais il saurait se rattraper aux yeux des siens, comme il l’avait toujours fait à présent. Une tasse chaude lui fut passée par l'une de ses sœurs, qui sirota elle aussi un peu de boisson sucrée avant de se remettre à travailler, dépeçant de la vieille chaire pour le menu de ce soir. Le nomade trempa goulûment ses lèvres dans le thé avant de se retourner, visiblement surpris par la voix qu’il sembla percevoir plus loin dans la cavité. Le timbre d’une demoiselle, assurément. Mais, une jeune fille qu’il ne semblait pas connaître  ni d'Eve ni d'Adam.


Dernière édition par Yaghmurassen - l'Apostat le Mar 6 Avr 2021 - 20:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Pot-en-Beurre
Nouvel(le) habitant(e)

Elizabeth Pot-en-Beurre

Messages : 37
Expérience : 182
Féminin Âge RP : 36

Politique : 00
Métier : Mineuse - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] 64453510164/164Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] 242396barresante02  (164/164)
Vitesse: 100
Dégâts: 43

Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] Empty
MessageSujet: Re: Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre]   Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] EmptyMer 31 Mar 2021 - 19:52
Séparation du contenu

- Miaw! Miaw! Miaw! Mia-miaw mia-miawww! Mia-mia-mia mia-maaaaaw miaw miaaaaw! Miaw miaw miaw miaaaaw! Miaw miaw mia-miaw. Miaw miaw miaw miaaaaaw miaw mia-miaw!!!

Direction le Lac Fresha pour notre sorcière! Elle, qui voulait être la première à trouver la salle aux trésors de l'institut de magie, s'était dit qu'il était plus sage d'aller soit même récolter les ingrédients nécessaires à  son apparition. Bonne ou mauvaise idée, l'homoncule profitait pleinement du voyage sous sa forme de chat, moustaches au vent au dessus de son balai volant. Un bémol cependant, le manque de sucre se faisait sentir du fait qu'elle ne s'arrêta point à Ishtar, préférant éviter de tomber entre les griffes de la vilaine Charlotte qui ne lui manquait pas pour un radis.

Tout en est-il que sa truffe, alerte à la moindre douceur, repéra une fragrance légèrement sucrée au travers d'un courant d'air. Déviant de sa direction, suivant son flair, la sorcière aperçue la grotte qui allait faire son affaire. A hauteur d'homme, elle bondit de ses quatre pattes de par dessus son balai tout en reprenant sa forme humaine.

- Et hop! Fit-elle en reprenant son balai au vol. Foi de Pot-en-Beurre, si il n'y a pas de sucre dans cette caverne, je ne m'appel plus Elizabeth!

L'homoncule s'avança alors dans la noirceur des lieux, jusqu'à ce que ce que, du moins, sa vision seule ne suffisse plus où, encore toute gaie et chantante, elle balaya l'obscurité pareille à de la poussière.

Babedi! Okidi! Zou!
Balai magique,
De ta lumière,
Epargne mon ch'min
De tout ténèbres!

Alors, petit à petit, au bout de chaque petite branche qui composait la tête du dit balai, de toutes petites sphères de lumière apparurent. Elle retourna donc sa monture pour s'en servir, cette fois, comme d'une torche. Là, plus elle s'enfonçait dans la cavité, plus l'odeur lui paraissait évidente. Elle finit par la reconnaître pour en avoir suffisamment engloutis, car c'était l'équivalent pour cette dame de la patate, c'est à dire la betterave. Et, en effet, tout au fond de la grotte était un grand monticule de betterave, comme si quelque paysan avait planquer sa récolte en ces lieux saugrenus. Un immense sourire se dessina sur la bouche de la sorcière et celle-ci se jeta littéralement sur le monticule pour dévorer toutes les betteraves qu'étaient capable d'avaler son petit estomac. Finissant sont repas allongée sur le dos, au milieu du monticule, repue, elle souffla un grand coup et ferma alors les yeux.

- Voilà l'moment parfait pour une petite sieeeeste... Dit-elle en baillant avant de sombrer dans le monde fantasque de ses rêves.

----------------------------------------------------------------------

- Mh... Mh! Ran! Mhmhmh!..

Elizabeth finit par se réveiller, sans savoir exactement où en était le soleil. Une multitude de bruits avait finalement eut raison de son lourd sommeil. Non seulement une tempête semblait s'être déclenchée au dehors de la caverne, mais elle avait clairement quelques visiteurs qui, heureusement, n'avaient pas eut la bonne idée d'allez au fond de l'endroit. La sorcière secoua alors son balai qui s'était presque éteint pour le rallumer et, tout doucement commença à faire le chemin inverse par lequel elle était arrivée.

Pourvue que ce ne soit pas encore des Pirates, pensa-t-elle en s'approchant, ou pire, ces affreux zombies!  Plus curieuse qu'apeurée, la demoiselle continuait son avancée. Elle entendit toute une multitude de bruits différent. Des tissus, des bijoux, des voix, le crépitement des flammes... Clairement les inconnus s'étaient installés pour la nuit ou tout du moins jusqu'à ce que la tempête se calme. Arrivée finalement à un unique détour de leur camp, Elizabeth hésita. Etait-il bien sage d'allez vers eux? Peut-être les intimidés était-il une meilleure solution. Elle s'éclairci alors la voix et, tentant vainement d'être menaçante de part les quelques mauvais mots qu'elle avait apprise chez les Pirates, dit tout haut :

- Hum!... Rats d'calles! Sacripants! Que faites-vous dans mon antre?! Marins d'eau douce!...

-Bien envoyez! Se dit-elle en elle-même. Mais personne ne répondit à ce premier appel. Encore plus curieuse de ce qui pouvait bien se passer, Elizabeth passa la tête de part le détour où elle était cachée. Quelques regards étaient clairement tournée vers elle. Par réflexe, elle se recacha avant de laisser échapper un "Zut!" de mécontentement. On l'avait repérer mais apparemment pas comprise, ou tout du moins l'effet désiré n'était pas au rendez-vous. Prenant son courage et son balai à deux mains, elle décida de sortir afin de s'expliquer. De toute manière, il n'y'avait derrière elle qu'un cul-de-sac remplit de betteraves.

- Euuuuh, fit-elle timidement devant l'assemblée de nomades, bonjour! Je m'appel Elizabeth, Elizabeth Pot-en-Beurre! Sale temps hein?.... Ahah...

L'apparente sorcière n'avait aucune idée de si les nomades comptaient la brûler sur un bucher ou partager ce thé si sucré dont les effluves remontaient jusqu'à elle. Ne restait plus qu'à croiser les doigts et à prier sa bonne étoile.




Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] Signature-Elizabeth


Dernière édition par Elizabeth Pot-en-Beurre le Lun 5 Avr 2021 - 10:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yaghmurassen - l'Apostat
Néophyte

Yaghmurassen - l'Apostat

Messages : 15
Expérience : 253
Masculin Âge RP : 28 ans.

Politique : 00
Métier : Métier - Novice
Titres:
 

(Eidunn, griffonne d'Alienor [Modifié], +200, v+200, Vitesse macabre : Les debuffs de vitesse (équipements, pouvoirs, météo, etc.) n'ont aucun effet sur le propriétaire. En contrepartie, les buffs de vitesse n'ont pas non plus d'effet sur lui/elle)

Stats & équipements
Vitalité:
Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] 64453510160/160Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] 242396barresante02  (160/160)
Vitesse: 129
Dégâts: 65

Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] Empty
MessageSujet: Re: Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre]   Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] EmptyMer 31 Mar 2021 - 22:20
Séparation du contenu
La personne au fond de la grotte commença par fustiger les inconnus avec un ton plutôt joyeux, ce qui interloqua les nomades qui perdirent leurs regards dans les ombres peu rassurantes de l’antre. Au loin, le vent continuait à siffler, rendant les voix et les mouvements étranges, comme parasités. Les guerriers approchèrent vers eux leurs armes, prêts à dégainer leurs épées pour fendre la créature malpolie qui se tapissait là, entre les monticules rocheux. Intrigué, le chef de la troupe retint les siens et il eut bien fait par ailleurs : puisqu’une tête, élégante, fit son apparition devant les voyageurs. La demoiselle était des plus charmantes avec ses couleurs hétéroclites, son sourire qui ne semblait pas se départir de ses joues roses et enfantines. La belle-dame se présenta timidement, comme gênée de les avoir copieusement insultés ainsi. Sans rancune, le marchand basané demanda aux siens de reprendre leurs activités.

─ Et bien, mademoiselle Pot-en-Beurre, voilà une surprise, et non des moindres. Je vous en prie, venez me rejoindre autour du feu. Le temps est sale, comme vous dites, et nous risquons de passer un long moment ici avant de devoir quitter votre grotte, si c’est bien la vôtre. Je me permets, par ailleurs, de complimenter votre dictionnaire d’insanités : je n’ai pas tout compris, certes, mais ça me semblait fort à propos.

Il lui désigna un coin de tapis pour qu’elle prenne place à ses côtés. Le regard du guerrier se perdit sur ses gens et il interpella Nassim d’une voix forte, qui se retourna la mâchoire proéminent, visiblement contrarié d’être dérangé dans le montage de la tente centrale.

─ Mon frère, pourrais-tu fouiller dans la carriole pour donner à notre invité … ou notre hôte plutôt, si j’ai bien compris, un coussin confortable pour poser son adorable postérieur ? Charmeur et séducteur, Yaghmurassen n’avait pas l’habitude de laisser passer devant lui l’occasion de plaire.

Une fois assise à ses cotés, il lui servit un verre de thé avec grand soin, comme s’il avait préparé lui-même la mixture sucrée. C’était presque identique après tout, il avait juste regardé quelqu’un le faire à sa place, presque pareille donc. Ses gestes étaient délicats, précis, graciles. Il voulait se montrer affable et aérien, comme pour accompagner la légèreté des nombreux tissus qui enserraient sa silhouette. Le nomade se retourna vers elle en lui donnant sa boisson, faisant cliqueter par la même occasion la vingtaine de bijoux et soieries qui bordaient sa gigantesque coiffure.

─ C’est la première fois que je vois une tenue pareille. Elle n’est pas déplaisante, loin de là. La question de son origine me vient cependant à l’esprit, je n’ai pas souvent eu l’occasion d’admirer des atours de cet acabit. Il se fendit d’un sourire carnassier avant de lui tendre doucement la main, à moitié capitonné par ses longues manches bouffantes. Je crois que chez vous, on se sert plutôt la main lorsqu’on se présente ? J’ai peur de me tromper, n’hésitez pas à me dire si certaines manières vous dérange, il est de mon devoir de vous mettre à l’aise. Je me nomme Yaghmurassen et voici mes camarades de voyage, des nomades comme moi, et nous voyageons à travers le continent pour commercer, dit-il en accompagnant ses dires de mouvements démonstratifs. Vous êtes seule, c’est bien cela ? Que faites-vous ici, sans escorte ? Une telle beauté ne devrait jamais se déplacer sans personne pour la protéger ...
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Pot-en-Beurre
Nouvel(le) habitant(e)

Elizabeth Pot-en-Beurre

Messages : 37
Expérience : 182
Féminin Âge RP : 36

Politique : 00
Métier : Mineuse - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] 64453510164/164Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] 242396barresante02  (164/164)
Vitesse: 100
Dégâts: 43

Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] Empty
MessageSujet: Re: Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre]   Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] EmptyLun 5 Avr 2021 - 12:35
Séparation du contenu
Heureusement pour la sorcière, les nomades semblaient plus à l'aise avec la diplomatie qu'avec la crémation. Un homme, à peine plus petit qu'elle, vint à sa rencontre de manière fort chaleureuse ce qui vint tout de suite la mettre à l'aise, ce dernier se permit même complimenter ses injures si difficilement acquises.

- Ah oui, ahah, merci mais je ne sais pas ce qui m'a prit excusez-moi... C'est juste que... Je ne sait pas très bien à qui j'ai à faire!

Celui qui, de part ses riches ornements, semblaient être le chef de la petite troupe, invita Elizabeth à s'installer tandis qu'il sommait à son frère de lui apporter un coussin d'une manière qui fit bien rire l'homoncule. Les histoires de postérieurs étaient, pour son esprit sans désirs charnels, plus une affaire de blague qu'autre chose. Et, comme la lumière était suffisante de part le feu qu'ils avaient mit en place, elle prit son balai et souffla sur ses branches. Ainsi, toutes les petites boules de lumières s'envolèrent de ci, de là, pour venir s'éteindre et disparaitre dans le néant.

Une fois installés sur les coussins, par ailleurs fort confortables, l'inconnu lui servit alors du délicieux thé. L'odeur était prenante et, si la sorcière n'avait pas eut sa dose de sucre avec les betteraves, elle aurait eut bien du mal à résister au fait de se jeter sur la boisson comme un animal. Dans ses yeux, l'on pouvait voir toute l'admiration qu'elle avait pour cette boisson. Comme si, devant elle, une rivière d'or était en train de s'écouler. Son petit nez gigotait à la manière d'un museau de chat, jusqu'à ce qu'enfin elle puisse poser ses lèvres dans le breuvage.

- Aïe! C'est chaud!... Je vais attendre un peu mais merci! Rien de mieux qu'un bon thé! Fit elle en posant le récipient, un peu déçue de ne pouvoir le boire directement.

- C’est la première fois que je vois une tenue pareille. Elle n’est pas déplaisante, loin de là. La question de son origine me vient cependant à l’esprit, je n’ai pas souvent eu l’occasion d’admirer des atours de cet acabit.

Elizabeth, qui était toujours à côté du sous-entendu. Répondit très franchement :

- Oh, merci, je l'ai fabriquée avec l'aide de mon père! C'est une tenue magique en plus! Vos habits sont tous très beaux aussi!

Effectivement, la tenue magique d'Elizabeth, de ses bottes à la pointe de son chapeau, lui permettait de se transformer d'humaine en chat de chat en humaine sans avoir à se retrouver cul nu. Outre ce détail, elle y était fort attachée de part son origine paternelle. L'inconnu lui tendit alors la main, ce sur quoi Elizabeth avait appris à réagir au contact de la civilisation Pirates.

- Je crois que chez vous, on se sert plutôt la main lorsqu’on se présente ? J’ai peur de me tromper, n’hésitez pas à me dire si certaines manières vous dérange, il est de mon devoir de vous mettre à l’aise.

C'était bien la première fois qu'elle rencontrait un groupe aussi sympathique depuis qu'elle avait quitter son village natal. Elle s'empressa de saisir la main de l'inconnu, heureuse de faire sa rencontre.

- Oui, enfin, c'est c'qu'on faisait à Ishtar! Chez moi, près de la forêt Sylfaën, je ne voyais pas beaucoup de monde... Laissez-moi vous dire, en tous cas, que votre accueil est jusque là fort plaisant, hihihi!

- Je me nomme Yaghmurassen et voici mes camarades de voyage, des nomades comme moi, et nous voyageons à travers le continent pour commercer, dit-il en accompagnant ses dires de mouvements démonstratifs.

- Bonjour tout le monde! Fit elle en faisant signe de la main. Ravis de vous connaître Yaghmurassen!

- Vous êtes seule, c’est bien cela ? Que faites-vous ici, sans escorte ? Une telle beauté ne devrait jamais se déplacer sans personne pour la protéger...

Elizabeth rigola encore une fois. C'était la première fois qu'on la complimentait ainsi sur son physique. Il faut bien dire que, chez les Pirates, entre Charlotte et Lucie, il n'y avait pas beaucoup de place pour les atouts de l'homoncule, tant soient-il conserver au fil des ans par la joie et le sucre.

- Oui, je suis seule, malheureusement... Mais c'est juste en attendant de retourner à l'institut de magie! Là-bas, il y'a plein de personnes amusantes! Vous devriez passer une fois!... Ici, je suis venue chercher un peu d'eau du lac Fresha, j'en ai besoin pour un sortilège! Une escorte? Ahah! C'est bien amusant que vous demandiez cela, généralement les humains ont assez peur de moi comme ça. Si je devais avoir une escorte en plus, plus personne ne me parlerais c'est sûr! Mauvais oeil, mauvais augure, tout est mauvais chez moi à les écouter! Enfin, je ne leur en veut pas, ils ne comprennent pas... ♫

La sorcière mit la main devant sa bouche, gênée, comme si elle venait de roter, alors qu'elle n'avait fait que chanter ces derniers mots. Ayant compris que cette drôle d'habitude pouvait énerver plus d'un humain, elle s'efforçait à présent de ne pas chanter à tout bout de champ, pour un oui, pour un non.

- Enfin, finit-elle par dire en se saisissant à nouveau de sa tasse, vous avez dut en voir du monde si vous voyagez tout le temps! En une année de voyage, j'ai déjà vue plus de personnes que durant toute ma vie alors je n'imagine pas le votre! Est-ce que vous me raconteriez vos aventures?! S'il vous plaiiiit?... J'adore les histoires!

Notre homoncule souffla alors dans sa tasse avant de boire une gorgée.

- Mmmmh!... Fit-elle en fermant les yeux. C'est délicieux!

Toute heureuse de rencontrer de nouveaux amis, Elizabeth commençait à se demander si elle ne pourrait pas faire la route avec eux jusqu'au lac Fresha. Mais, pour l'heure, son besoin premier était celui d'une histoire autour d'un feu et accompagné d'une douce boisson chaude.




Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] Signature-Elizabeth
Revenir en haut Aller en bas
Yaghmurassen - l'Apostat
Néophyte

Yaghmurassen - l'Apostat

Messages : 15
Expérience : 253
Masculin Âge RP : 28 ans.

Politique : 00
Métier : Métier - Novice
Titres:
 

(Eidunn, griffonne d'Alienor [Modifié], +200, v+200, Vitesse macabre : Les debuffs de vitesse (équipements, pouvoirs, météo, etc.) n'ont aucun effet sur le propriétaire. En contrepartie, les buffs de vitesse n'ont pas non plus d'effet sur lui/elle)

Stats & équipements
Vitalité:
Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] 64453510160/160Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] 242396barresante02  (160/160)
Vitesse: 129
Dégâts: 65

Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] Empty
MessageSujet: Re: Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre]   Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] EmptyLun 5 Avr 2021 - 20:49
Séparation du contenu
La demoiselle aux côtés de Yaghmurassen avait des mimiques charmantes qui n’hésitèrent pas à attirer son intérêt. De sa personne se dégageait une certaine candeur, une innocence rafraîchissante qui pouvait pourtant lui attirer de nombreux soucis sur les routes de Duralas. Les pensées du chef de la caravane sur elle n’étaient pas arrêtées, peut-être bien qu’il essaiera de la mettre dans son lit, sans pourtant savoir que c’était une chose impossible, tant l’homoncule ne possédait pas une once de désir. Il but doucement son thé en la regardant du coin de l’œil, intrigué par ses manières et le ton qu’elle prenait. Une impression étrange se dégageait de la jeune femme avec son balai, un malaise que le nomade n’arrivait pas à définir. Peut-être bien qu’il lui manquât les clefs culturelles pour comprendre l’étrange apparition qui lui faisait face. Elle lui parla avec excitation d’une école de magie et il ne put réprimer qu’un grognement sourd : il savait que le monde contenait des sorcières et magiciens mais il n’était pas à l’aise avec eux. C’était une dimension qui lui était inaccessible et comme toute chose qu’il ne pouvait posséder, Yaghmurassen en éprouvait une certaine méfiance et une plus grande rancœur encore.

─ Vous pratiquez donc ce qu'on nomme, si le mot ne me fait pas défaut, les arcanes ? C’est bien cela ? Et vous étiez donc venu récupérer une eau enchantée ? Qui se trouverait au fond de cette grotte ?

Son instinct de marchand tinta comme un carillon. Il n’aimait pas ceux qui pratiquaient la magie mais il avait une passion pour les artefacts qui en possédaient de tels effets : car ceux-là lui étaient accessibles. Et, si l’objet en question n’avait d’utilité que pour ceux qui avaient la gêne nécessaire ou les compétences adéquates pour s’en servir, il pourrait toujours le vendre au plus offrant. Yaghmurassen était un homme de toutes les opportunités. Heureusement pour lui, il possédait dans son groupe de voyageurs Electre, une cartomancienne émérite qui s’y connaissait bien plus que le nomade dans les bijoux ésotériques.

─ Pourriez-vous me guider là-bas ? Je ne suis qu’un piètre profane dans vos arts mais j’avoue avoir un certain penchant pour la collection de ces grigris. Mais, avant tout, une question me taraude et vous saurez, je pense, m’aider à me sortir ces affreuses pensées de la tête. Ce n’est pas vous qui avez provoqué la tempête qui menace ainsi mes gens et mes marchandises, n’est-ce pas ?

Le ton était volontairement amusé, comme une blague qui cacherait une autre réalité. Si c’était bien le cas, Yaghmurassen n’hésiterait pas un instant à utiliser les griffes d’acier qui ornaient sa main droite, des longs doigts de métal sculptés aux pointes acérés. Il n’avait jamais affronté l’un des siens et il ne savait donc pas ce qu’il pouvait attendre d’une telle personne. La méfiance était de mise mais notre bonhomme sentait quelque chose de très enfantin chez la demoiselle, une certaine douceur qui lui donnait envie de lui faire inconsidérablement confiance.

─ Les humains ont peur de vous, c’est bien ça ? Dois-je comprendre que je devrais me méfier de ce que vous pourriez me faire, moi aussi ? fit-il en la regardant dans les yeux.

Lorsqu’elle finit sa phrase, elle eut un accent chantant qui interloqua le jeune homme. Voilà un étrange personnage, tout droit sorti d’un contet. Une fée, peut-être, qui chantonnerait des formules magiques. Il se reprit doucement, sentant ses joues rougir devant le comportement surprenamment mignon de la sorcière.

─ Une histoire, pourquoi pas. On dit de moi que j’ai un don pour les raconter justement, fit-il dans un sourire chaleureux. Mais vous semblez, pour le moment, légèrement plus intéressante que mes maigres histoires de voyage. Faisons donc une affaire : un souvenir contre un souvenir. Je suis un marchand après tout. Si vous voulez connaître mes expériences dans le continent, vous devrez commencer par m'offrir une histoire équivalente. Et, puisque je suis d’un naturel galant, je vous laisserais naturellement débuter notre petit jeu. Qu’avez-vous donc vécu de bien passionnant, douce créature ?




1/2 ─ Disponible pour un RP
Sur une route ... / ?

Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] Lg4d

La caravane marchande des derniers Zaouad-jinns arrive bientôt chez vous.
Revenir en haut Aller en bas
Électre
Néophyte

Électre

Messages : 7
Expérience : 193
Féminin Âge RP : 28

Politique : 00
Métier : Métier - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] 64453510120/120Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] 242396barresante02  (120/120)
Vitesse: 141
Dégâts: 43

Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] Empty
MessageSujet: Re: Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre]   Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] EmptyMar 6 Avr 2021 - 20:13
Séparation du contenu
C'en était trop. Électre s'extirpa de sa couche comme un poussin sans bec, avec une grande difficulté. Lancinante douleur qui la reprenait à la jambe. Quel temps faisait-il ? Aucun rayon de soleil ne traversait les épaisses couches de rideaux qui la préservait de la roue de feu du jour. Cela signifiait qu'il faisait nuit, mais pourtant la prophètesse avait peu dormi, ce qui signifiait qu'il devrait faire jour encore. La roulotte elle-même était à l'arrêt, quelque chose ne tournait pas rond. Elle entendait des gens discuter à l'extérieur, avec un calme et une certaine camaraderie, ainsi la jeune femme calma ses inquiétudes et se dit qu'ils avaient surement fait une halte dans un abri, probablement à cause de la tempête qui avait fait rage dehors.

Il était vrai que dans son sommeil troublé elle avait senti sa roulotte valdinguer de droite à gauche, des cris, mais qu'aurait-elle pu faire si ce n'était que brûler au soleil ? Son antre roulante au milieu du désert était sa prison et elle avait parfaitement accepté le fait d'être à la merci des hommes et des femmes qu'elle accompagnait. Le désert avait ses demandes et eux obligeaient, ce n'était ni la première ni la dernière fois qu'elle était restée impuissante face au courroux des sables. Électre la vampire avait donc dormi sur ses deux oreilles. Là, elle n'allait de toute façon pas se rendormir, elle avait soif, elle avait mal et ainsi les clairons de la malédiction qui la subjuguait la tiraient de sa stupeur et sa journée - ou sa nuitée - allait commencer plus tôt qu'elle ne l'aurait souhaité.

Sans même se fier à l'écho des voix Électre sentait à l'humidité qu'ils étaient dans une caverne. Cela faisait des années que la jeune femme arpentait le désert, et cette sècheresse mortifère et oppressante n'avaient eu de cesse de faire craqueler son esprit tout autant que sa peau. La jeune femme prit de grandes bouffées d'oxygène et appréciait doucement cette air qui pour une fois ne l'agressait pas. S'il y avait un point d'eau dans le coin elle profiterait que tout le monde soit couché, d'ici quelques heures, pour aller piquer une tête.

La douleur, à présent, cette malédiction ou peu importe ce qu'était cette affliction que cette morsure de thériantrope à la jambe lui avait sagement donnée, elle revenait la hanter. Elle rampa jusqu'à son petit atelier, déverrouilla une étagère pour en tirer quelques réserves de sang. Vide, vide, et re-vide. Sa main tremblait, elle suait, saisit un dernier flacon qu'elle déboucha. Un reste de sang, presque séché, opaque et épais qui témoignait d'une évaporation particulièrement avancée du précieux liquide. De toute façon, conserver du sang le rendait rarement meilleur mais si ça lui évitait de terroriser la population, alors une petite lampée à portée de main lui donnait un peu de temps. Qu'est-ce qu'il lui restait ? Un restant de teinture d'opium et de safran qu'elle utilisa pour diluer le sang restant, ça anesthésierait la douleur tout en lui redonnant le peps dont elle avait besoin.

Puis ; cul sec. Avec une telle dose elle était calme pour les deux heures à venir. Se jetant sur son fauteuil la jeune femme s'étira longuement, entrant dans un transe méditative jusqu'à ce que le mal s'apaise... et qu'un autre survint. La voix de Yag, elle la reconnaissait, mais une voix criade et chantante lui perçait les oreilles.

Électre se sentait un peu comme dans une bulle enfouie dans les abysses à cause de ce qu'elle avait pris pour calmer la douleur, la soif de sang revenait. Elle en avait besoin, maintenant. Il était ainsi l'heure de se lever, pour de bon. Passant sa main dans les rideaux pour ne constater que l'obscurité d'une caverne, la vampire décida de ne pas porter de foulard, simplement sa robe de soie rouge et blanche qu'elle s'empressa d'enfiler ainsi que les quelques bijoux qu'elle avait laissés près d'elle en dormant. Pas d'artifices outre-mesure, la jeune femme se coiffa rapidement, tentant de dresser quelques ses boucles ébènes du mieux qu'elle pouvait. Elle n'avait ni la force, ni l'habileté pour se préparer proprement tant elle était perchée dans les ténèbres par l'opium.

Sa gourde - vide. En sortant de ses appartements, elle fut accueillie par le sourire radieux de sa servante Kahina qui plaisantait et racontait des histoires à Idir le garde. Elle ne leur sourit point, la fatigue et le contrecoup de l'opium aidant, mais une petite braise de joie s'anima en elle à leur vue et vint s'enflammer alors que ses pieds nus tâtaient la roche froide et humide du sol sous elle, l'emplissant d'un bonheur profond venu de loin. Oh, quel malheur que ce désert aride.

La vampire se dirigea rapidement vers le tonneau d'eau pour remplir sa gourde. Il n'en restait qu'un fond. Dans une caverne humide, il y avait forcément de l'eau quelque part et ils se tournaient tous les pouces. Personne n'avait eu l'idée d'aller en chercher... si ?

Complètement ébahourdie devant ce triste spectacle qui ne faisait qu'améliorer son humeur massacrante, elle fut rapidement remarquée par un des hommes qui lui demanda si tout allait bien, ce à quoi elle répondit en demandant si on avait envoyé quelqu'un explorer la grotte pour se ravitailler en eau. Le voyant tout ébêté, la voyante expliqua calmement que c'était étrange qu'après toutes ces années de voyage ce n'était pas un concept acquis pour tout le monde, et elle fut couverte d'excuses relativement pitoyables.

Quoiqu'il en soit, elle passa à autre chose : suivre l'odeur du thé et arriver au bord d'un feu où Yag conversait avec ce qui semblait être une étrange sorcière ; la responsable de la voix énervante. Elle n'était pas d'humeur à converser, encore moins avec cette créature sortie de conte de fées qui lui ferait de l'ombre dans ce décor froid et humide, avec ses magnifiques boucles blondes et son regard plein de vie et d'espoir. Répugnant. Électre ne se posa même pas la question de savoir ce qu'elle faisait ici. On l'installa près de Yag et lui donna du thé, elle huma lentement avant de boire. Si ces nomades savaient faire quelque chose bien mieux que les vampires chez qui elle avait vécu, c'était le thé.

Les paupières entrouvertes, ses saphirs verts étincelaient faiblement dans la nuit, des gestes lents alors qu'elle portait le breuvage à sa bouche. Pour quelqu'un qui ne la connaissait pas, elle avait simplement l'air très fatiguée. Pour Yaghmurassen, il pressentait qu'elle s'était droguée pour échapper aux tourments qui l'avaient sortie du lit plusieurs heures avant son habitude, et au ton de sa voix, qu'elle avait la dalle. D'une voix douce mais ferme, elle déclara sans même saluer, ni accorder d'attention à la sorcière, à l'attention de Yag :

─ Il faudrait nous ravitailler en eau ; on n'a plus rien... et ce qui me désole est de savoir que ça n'inquiète aucun de vos hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Pot-en-Beurre
Nouvel(le) habitant(e)

Elizabeth Pot-en-Beurre

Messages : 37
Expérience : 182
Féminin Âge RP : 36

Politique : 00
Métier : Mineuse - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] 64453510164/164Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] 242396barresante02  (164/164)
Vitesse: 100
Dégâts: 43

Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] Empty
MessageSujet: Re: Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre]   Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] EmptyJeu 15 Avr 2021 - 18:04
Séparation du contenu
- Ohohoh! Non c'est l'eau du lac  Fresha tout simplement! Je ne pense pas qu'elle soit enchantée... Mais allez savoir, après tout j'en ait besoin pour ce sortilège.

Elizabeth fit alors une moue pensive alors que Yaghmurassen l'assiégeait de multiples questions, l'a laissant dans la confusion.

- Hein?! Non, non, je n'y suis pour rien dans cette maudite tempête! Oulala, si j'avais été sur mon balai par ce temps là, je n'aurais pas donner cher de ma peau!

Sirotant tranquillement son thé, elle faillit le recraché quand l'homme finit par émettre des doutes sur sa sécurité.

- Et bien, ais-je l'air de vouloir vous faire du mal? J'aurais même de quoi vous faire plaisir! Au fond de cette grotte, il n'y'a pas d'eau enchantée, mais si vous aimez la betterave, vous serrez servis! Finit-elle sur un clin d'oeil.

La conversation revient alors à l'histoire qu'elle avait temps hâte d'entendre. Yaghmurassen, voulu être servit le premier, ce qui était la moindre des choses au vue de l'accueil que notre jeune sorcière avait reçue. Mais, avant qu'elle ne puisse répondre, une jeune femme vint les interrompre. Elizabeth avait remarqué l'étrange magie qui s'émanait d'elle et l'obscure qui s'échappait de sa jambe. Elle aurait aimer aidée cette pauvre jeune femme aux airs fatigués, mais elle n'avait fait qu'empirer les choses la dernière fois qu'elle en avait eut cette occasion.

- Il faudrait nous ravitailler en eau ; on n'a plus rien... et ce qui me désole est de savoir que ça n'inquiète aucun de vos hommes.

Avoir des hommes à soit était une aberration pour Elizabeth. C'était là un concept étrange et égoïste qui avait été éloigner de son existence jusqu'à il y'a maintenant près d'un an. Vivante en quasi autonomie avec son père, la seule propriété qu'elle entrevoyait était celle issue des fruits de leurs travaux. Elle en déduit, à tort de part sa maigre expérience chez les Pirates, que Yaghmurassen était le capitaine de cet équipage. Après que ce dernier ait répondue à la jeune femme, la sorcière lui proposa gentiment son aide.

- Bonjour ma dame! Prenez un peu de ma gourde si vous avez soif!

Elle déposa alors son thé, enleva sa gourde de sa ceinture et la fit planée de quelques gracieux gestes et fredonnements jusqu'aux pieds de la demoiselle.

- Vous arrivez juste à temps... Pouuur leees histoiiires! ♪

Elizabeth bondit alors et, de justesse, fit passer son balai sous son derrière. Ainsi en lévitation, d'un geste, comme si elle saisissait une mouche au vol, elle diminua la puissance du foyer qui les rassemblait donnant ainsi une ambiance plus intime. Tournoyant lentement autour du feu, capturant le regard de ses auditeurs, elle commença ainsi son allocution toute souriante :

- Il était une fois... ♫

Là, d'une main, comme si elle envoyait un baiser volant, elle souffla en direction du feu et son propre visage apparut au milieu des flammes. C'était ainsi que son défunt créateur lui racontait les histoires le soir, et c'est ainsi que les flammes prenaient l'apparence de ses dires et que les visages s'enchainèrent dans les flames.

♫ Une gentille sorcière
Vivant souus un toit
De chaumièèère ♪

Avec son vieux père,
♪ Heureux et sans émois,
De la vie profitèrent...
Jusqu'à ce que... ♫

Une petite hésitation put alors s'entendre dans sa voix, elle dont le deuil s'apparentait plus à un déni, et sa chanson prit un air plus mélancolique.

♪ Jusqu'à ce que...
Débarquent au village,
De méchants Pirates,
Pour un triste pillage ♫

Dans leur p'tite cahute,
♪ Les deux être sans fiel
Fut victime de leur buuut

Et moi...
Et moi... ♫

Et moi je l'appelais papa
♫ Lorsqu'il tomba
D'vant moi
Je l'appelais papa
C'est ainsi qu'il m'aima... ♪

Ses yeux, si tendre,
♫ Sa voix si douuuce.
Mon coeur chalance
Au souvenir de sa bouille! ♪

Mais la vie va ainsi
♫ Et de fil en aiguille...
Pirate je suis...
Devenue pour Lucie! ♪

Le rythme s'emballa soudainement, si bien que le feu lui-même semblait danser sous ses dires.

Le coeur en charpie ♫
Elle ramena mon sourire.
♪ Malééédictiooon qui l'embête,
Suppliant Elizaaabeeeth!

Comment diiire non? ♪
Comment diiire oui?
♫ Je fis ce que je puis
Mais ça ne suffit...
Et me voilà ici... ♪

La sorcière était retourner à sa place, descendit de son balai et se rassit sur son coussin. Le foyer, lui, avait reprit son aspect normal. Ayant garder son sourire du début à la fin, l'on pouvait voir le coin de son oeil droit légèrement humidifié si on avait l'oeil qu'il fallait. Elle avait ainsi rapidement explicité sa seule aventure, ne manquait que la partie comprenant l'institut de magie.

- Hihi! A vous maintenant! Une histoire!




Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] Signature-Elizabeth
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] Empty
MessageSujet: Re: Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre]   Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre] Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

Une nuit à la lueur du sable rouge ! [PW: Elizabeh Pot-en-Beurre & Electre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Présentations des membres :: Le Vallon initiatique [Zone débutante]-