AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Valentina Vargas
Le Monde de Dùralas a précisément 2918 jours !
Dùralas, le Mar 26 Oct 2021 - 19:56
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Venez voir le calendrier de l'Avent ici !
Le deal à ne pas rater :
Zooplus : Frais de livraison offerts dès 9 euros
Voir le deal

 

 Aeden Dorhiäl - Finit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
5 participants
AuteurMessage
Aeden
Nouvel(le) habitant(e)

Aeden

Messages : 38
Expérience : 444
Masculin Âge RP : 82 ans (jeune adulte)

Politique : 20
Métier : Mineur - Apprenti
Titres:
 

(Pòm cheval d'Aeden +50, v+25)

Stats & équipements
Vitalité:
Aeden Dorhiäl - Finit  64453510271/271Aeden Dorhiäl - Finit  242396barresante02  (271/271)
Vitesse: 83
Dégâts: 262

Aeden Dorhiäl - Finit  Empty
MessageSujet: Aeden Dorhiäl - Finit    Aeden Dorhiäl - Finit  EmptyDim 11 Avr 2021 - 13:03
Séparation du contenu



Nom : Aeden Dorhiäl

Âge : 82 ans (jeune adulte)

Sexe : Masculin

Race : Vampire Bêta, d'origine elfe

Classe envisagée : Mage

Métier envisagé : Probablement un métier de récolte, mais je sais pas encore lequel...

Capacité magique : Hydromancien, contrôle de tous les liquides et de leurs états.
(Pour l’instant, seul son Bis semble capable d’utiliser la magie et que partiellement de surcroit. Il ne contrôle que l’eau ainsi que le sang sur de courts instants. Par ailleurs il essaie de réapprendre à Aeden ce qu’il savait déjà autrefois.)

Mode hardcore : non





Aeden n’a rien perdu de sa beauté elfique, bien au contraire. On pourrait même dire que sa transformation l’a sublimé. Un visage fin, presque juvénile malgré son âge de jeune adulte. Une peau pâle comme la lune. Des cheveux couleur d'argent. Des yeux pourpres tirants légèrement vers l’améthyste, semblant briller dans la nuit comme ceux d’un félin. Sur son front un sceau couleur de sang y est tracé. Plutôt discrète la plupart du temps : on peut seulement voir les reflets de la lumière dessus, elle devient parfaitement visible lorsque son Bis prend le contrôle de leur corps. Brillant même d’une lueur sinistre. Ses oreilles d’elfe se sont légèrement atrophiées pendant la mutation, devenant plus courte et plus fine. Et évidemment, ses canines de vampire deviennent parfaitement visibles lorsqu’il sourit.

Il n’est pas bien grand pour un représentant de sa race, un mètre soixante-quinze tout au plus mais peut-être que si son métabolisme n’avait pas été figé, il aurait encore pris quelques centimètres. Il n’est pas bien costaud non-plus, arborant une musculature svelte taillé pour l’agilité plutôt que la force.

Mais vous pourrez vous estimer heureux si vous avez la chance de contempler son visage, et encore plus son corps. Il a pour habitude de porter un grand manteau, avec une capuche couvrant l’intégralité de ses traits. Aussi bien pour se protéger du soleil que pour éviter de montrer son nouveau statut de vampire.


Aeden Dorhiäl - Finit  Pentah12






Tout d’abord, il est préférable de préciser qu’Aeden n’est en rien possédé par un démon, ou par une quelconque entité extérieure. Son esprit c’est brisé en deux parties lors de sa mutation. La force du virus vampirique était si violente qu’il eut un impact direct sur son esprit, créant ainsi deux personnalités distinctes.

La première, que l’on connaît sous le nom d’Aeden, contrôle le corps la plupart du temps. C’est la partie de son esprit qui a perdu tous les souvenirs de sa vie d’avant sa transformation. Amnésique, il n’a gardé en mémoire que quelques détails comme les traits de son ancien visage ou le son de sa voix. Sa personnalité, sa famille, son mode de vie, tout ce qu’il était, ont disparu.

De nature plutôt discrète et introvertie, il découvre le monde pour ce qui lui semble être la toute première fois. Préférant rester en retrait, spectateur et ne pas trop s’imposer, il ne parle que lorsque c’est nécessaire et n’aime pas montrer sa faible connaissance du monde.

Sa seconde personnalité, AedenBis, est le gardien de ses souvenirs. En effet, si le virus a effacé la mémoire d’Aeden. AedenBis, quant à lui, en garde l’entièreté. Il est le total opposé d’Aeden, extraverti aimant presque se donner en spectacle, il aime s’amuser et a plutôt tendance à laisser libre court à ses pulsions. Il semble être le seul pour le moment à pouvoir contrôler la magie et il guide donc Aeden grâce aux connaissances qu’il garde du monde.

Un sceau magique visible sur le front d’Aeden empêche AedenBis de prendre le contrôle de leur corps quand il le souhaite et c’est donc toujours avec la permission d’Aeden qu’il peut le faire.


Aeden Dorhiäl - Finit  Pentah12





Je suis mort cette nuit-là…

Comment ?

Pourquoi ?

Les ombres me submergent, je ne vois plus rien, je ne sens plus rien, je n'entends plus rien, je crie et alors aucun son ne sort de ma bouche. Si la mort avait un goût elle aurait celui-ci. Celui du sang et du néant.

Mon corps n’est plus, plus rien n'existe, plus rien n'a d’importance. Où suis-je ? Est-ce là l'au-delà ? Le rien. Le vide. Le néant. Un monde intangible, chaotique, invisible. Et alors que le tableau n’est que désolation, une vive lumière m'éblouit comme un appel à la vie.

- Non tu n'es pas mort, sembla susurrer une voix au loin, ton sort est bien pire… Aeden… Réveille-toi.

Mais je n'en ai pas envie, je veux rester ici bien que je ne sache pas où c'est. Pourquoi devrais-je obéir à cet écho ? Pourquoi devrais-je me réveiller ?


Il est mort cette nuit-là. Et moi je suis né.

Il n'a pas pu résister à l'appel de la sirène et tout comme le marin, sur le rocher il s'est écrasé. Il était jeune, il était altruiste, il était serviable, il était gentil. Autant de défauts que je compte bien balayer.

- je suis toi, Aeden, c’est pour cela que tu dois m’écouter. Tu dois te réveiller, maintenant.

- Non je ne veux pas, je veux rester ici.

- Ici ce n'est rien, ouvre les yeux et tu t'en rendras compte.

Et il ouvrit les yeux, et il vit. La panique l’envahit lorsqu'il prend conscience de ce qu’est le rien. On ne peut décrire le rien. C’est comme un entre deux mondes, cette petite partie qui n'appartient ni à l'un, ni à l'autre. Cette petite partie, infime, c'est le rien.

Aeden n’appartenait ni au monde des vivants, ni à celui des morts. Voilà pourquoi il dérivait dans le rien. Voilà pourquoi il devait se réveiller, revenir chez les vivants.


Je dois vivre aujourd’hui.

Je dois ouvrir les yeux.

Je dois me réveiller.

Comment ?

- Je vais t’aider, Aeden… Viens vers moi… Viens vers la lumière… La voix était traînante, roulant dans le néant.

En regardant la lumière, je me rendis compte que je n’avais pas de pieds. Pas de jambes. Pas de corps.

- Tu n’en as pas besoin pour te déplacer ici. Pense seulement à ta destination, pas au moyen d’y parvenir…

Alors j’écoute cette voix, je pense très fort à ma destination, dans ce vide sans haut, ni bas. Sans direction. Je me raccroche à la vie. A la lumière. Et en un clignement de cils métaphorique je me retrouve projeté à l’intérieur.
Éblouis par sa force, je ressens tout à coup pleinement mon corps que je n’avais pas vraiment quitté, pas encore.
Il me brûle. De la tête au pied. Aucun fragment de ma peau n’est épargné par cette douleur insupportable.



Aeden Dorhiäl - Finit  Pentah12


- Il s'éveille.

C’était une simple constatation. Cette voix n’était ni heureuse, ni malheureuse, ni soulagée à l’idée que la créature qu’elle venait de faire naître survivrait au virus, ni l’inverse. Elle était neutre, dénuée de toutes émotions.

- Il vous appartient à présent, Madame. Vous savez probablement ce que cela implique ?

- Je ne peux le ramener au manoir. Comment expliquerais-je mon absence si je revenais avec un bêta elfique en laisse ? Cracha-t-elle d’un ton dur.

- Je l’ignore Dame Amélia, mais vous ne pouvez le laisser en liberté.

- Ne m’appelle pas comme ça ! Elle s’était levée et dans un excès de colère, avait giflé l’homme qui siégeait à ses côtés. Il ne broncha pas, ne montra aucun signe d’éventuelle douleur, gardant un regard dénué d'expression. Tu es mon conseiller, Cole, alors conseille moi ! Qu’est-ce que je devrais faire de lui ?

Ses yeux semblaient lancer des éclairs. Elle s’en voulait de son erreur mais était bien trop fière pour l’avouer, surtout pas à un sous-fifre tel que lui.
Cole bougea enfin. De ses yeux dorés, il fixa les prunelles vermeilles de sa maîtresse et dans un geste de pure tendresse lui prit la main. Elle ne le repoussa pas. Il tentait seulement de l’apaiser, comme toujours

- Mia, si vous ne voulez pas l'emmener, alors vous devez le tuer, maintenant. Avant qu’il ne reprenne des forces. Avant que… Il baissa les yeux, sa voix douce se brisa alors qu’il savait avoir dit les mots de trop.

Il ne connaissait que trop bien la jeune et impétueuse alpha qu’il servait corps et âme mais il savait aussi qu’il devait doser ses paroles avec parcimonie. Il était facile de s’attirer ses foudres et c’était parce qu’il savait cela qu’il restait son préféré. Qu’elle l’avait choisie pour la suivre dans son escapade quelque peu… Informelle.

- Avant que quoi ? Parle ! Tu sais très bien que je n’aime pas quand tu ne finis pas tes phrases !

Trop tard, il était fichu…

- Avant que vous ne vous y attachiez… Votre attachement envers nous est flagrant et cela me touche, Madame, mais je ne voudrais pas que vous en souffriez à cause de lui, cette… Erreur.

Sur son dernier mot, il fixa le jeune homme allongé sur un lit sommaire avec un air de dégoût flagrant. Il s’attendait à recevoir une nouvelle gifle ou une telle fureur que la petite chaumière aurait explosé sous les cris de sa maîtresse. Mais il n’en fut rien. Les prunelles rouges suivirent le regard du serviteur dévoué et un sourire de malice s’afficha sur ses traits.

- Oh… Mais, ne me dis pas... Que tu es jaloux ? Je dois avouer qu’il est plutôt craquant avec son joli minois. Minauda-t-elle en se penchant au-dessus du visage encore endormi d’Aeden.

Son serviteur était blême et ses joues pâles prirent une légère teinte rosée. Il était loin de s’être attendu à ça et ne savait pas comment réagir. Mia se releva et se rapprocha lentement de lui avant de l’embrasser avec passion, mettant un comble à l’incompréhension du vampire qui prit rapidement goût à ce moment.

- Bien, je vais le garder, ne serait-ce que parce que tu es trop adorable quand tu es jaloux. S’amusa la vampire lorsqu’elle décida d’interrompre son baiser.  


Aeden Dorhiäl - Finit  Pentah12


Où suis-je ?

Un feu ardent brûlait dans mes membres, les réduisant en cendres avant de les reconstituer et de les brûler à nouveau. La douleur était si forte. Je voulais me rendormir, je ne voulais pas la subir. Je voulais l’oublier.

- Tu dois te réveiller Aeden ! Gronda la voix, plus forte cette fois-ci.

J’aurais aimé la chasser, lui dire de partir et de ne pas revenir. Mais je n’y suis pas arrivé. Au lieu de ça, mes yeux se sont ouverts, papillonnant alors que la lumière les faisait souffrir.
Ma vision était trouble mais les couleurs me semblaient plus vives qu’avant. Le bois d’une vieille chaumière se déclinait en un million de bruns différents au-dessus de ma tête.

- Tu es revenu parmi nous mon chou ?

Cette voix était trop forte, elle me fit grimacer. J’aurais voulu porter une main à mon oreille gauche mais impossible de lui donner cet ordre.


Il se réveille enfin, ce n’est pas trop tôt.

La vampire à côté de nous recommençait à jacasser… Que voulait-elle ? J’attendais patiemment. Le corps paralysé d’Aeden était inutile et son esprit trop embrouillé pour que j’en fasse quoi que ce soit.

- Ne t’inquiète pas, tes sens vont continuer à se développer durant quelques jours encore mais tu vas t’y habituer.

Il se mit à froncer les sourcils, il se demandait ce qu’il se passait et pourquoi on lui parlait de ses sens. Pauvre petit, il n’avait pas encore compris. Je devais prendre le contrôle, nous sortir de là avant qu’elle nous prennent en grippe. Son attitude était trop bienveillante pour être sincère.

- Mo..onstree…

J’ai réussi à parler à sa place mais il était encore bien trop faible, notre voix se perdit dans un souffle. Je me suis rétracté, me résignant à n’être que spectateur de la scène.


Aeden Dorhiäl - Finit  Pentah12


Mia était soucieuse, quelque chose clochait, quelque chose qui n’aurait pas dû arriver.

- Ton esprit est brisé, je vais devoir le recoller. Marmonna-t-elle à elle-même.

C’était rare mais ça pouvait arriver. Lorsque le virus vampirique prit place dans le corps du jeune elfe, la violence de la transformation physique et mentale écorcha son esprit, une entité importante pour une personne. Ainsi brisée, elle pouvait mener à séparer plusieurs personnalités d’un même esprit. Aeden et AedenBis étaient donc deux personnalités d’Aeden. Dans un soupir, elle amena son poignet à sa bouche et alors l’odeur du sang se mit à embaumer la pièce.


Aeden Dorhiäl - Finit  Pentah12


Je me suis entendu parler mais sans avoir émis aucune volonté.

Je suis perdu.

Que se passe-t-il ?


Je ne voyais que le plafond. Je n’entendais que cette voix trop forte, douce et envoûtante à la fois. Une odeur merveilleuse se propagea tout à coup dans mes narines. Le feu se mit à brûler encore plus fort dans mon corps, irradiant mes membres. J’eu envie de hurler. Mais aucun son n’arrivait à dépasser ma gorge sèche.

Je sentis une main froide se glisser sous ma tête et quelque chose se poser délicatement sur mes lèvres. Dans mon champ de vision, le plus beau visage qu’il m’ait été donné de contempler et dans ma bouche un doux nectar sucré se répandit.
Un profond sentiment d’apaisement gagnait mon corps peu à peu tandis que le liquide se déversait avec paresse dans mes veines. Plus. J’en voulais toujours plus. La paralysie générale de mon corps s’estompa et j’attrapais dans un mouvement bestial le poignet de mes deux mains.

- Du calme, tu en auras autant que tu veux plus tard. Arrête à présent.

Elle n’était plus criarde à mes oreilles, seulement douce comme de la soie. Je sentis son amusement et sa volonté d’apaisement mais je ne pouvais m’arrêter. Pas maintenant. J’avais soif. Terriblement soif.


Une douleur atroce explosa dans son crâne. Si bien qu’il fût obligé de lâcher sa prise pour attraper sa tête avec ses mains, dans un vain espoir de la garder en un seul morceau.

- Lorsque je te donne un ordre, tu obéis, c’est aussi simple que ça. Sinon je ferais exploser ton joli petit visage. Me suis-je bien fait comprendre ?

Son ton était autoritaire, menaçant, n’importe qui aurait compris que quelque chose clochait, mais pas lui. Tu es décidément trop naïf Aeden ! Elle commençait déjà à m’énerver avec ses airs supérieurs, qu’elle galère ! De colère, je réussis à prendre le contrôle. Durant une fraction de seconde, je pus la foudroyer du regard. Fière de moi, je décidais qu’il était temps de me replacer tranquillement dans un coin de son esprit. Pour le moment.


Aeden Dorhiäl - Finit  Pentah12


Ce regard noir et sombre qui ne semblait pas lui appartenir inquiéta la vampire. Son esprit ne s’était pas réuni comme elle l’avait espéré, ça risquait de gâcher ses plans pour le jeune Aeden.

- Bien. Les premiers jours sont souvent difficiles, voire les premières années. Dit-elle d’un ton calme sans laisser transparaître ses émotions. Alors parle maintenant, comment tu t’appelles ?

Le jeune homme en profita pour marquer une pause, observer les alentours de la chaumière en se redressant sur son vieux lit de paille. C’était un luxe sommaire mais l’alpha n’avait pas trouvé meilleur endroit pour ne pas être retrouvée. Une vieille maison abandonnée au milieu des bois de Sylfaen. Probablement une installation humaine qui n’avait pas bien vécu les aléas du temps. Cole l’avait rafistolé pour en faire un parfait petit nid de fortune.


Aeden Dorhiäl - Finit  Pentah12


Mon corps ne me faisant plus souffrir, j’en profitais pour détailler les lieux avec hébétude. Une vieille bicoque qui sentait le renfermé et la moisissure. Mon regard se posa sur une couverture en laine grossièrement ouvragée, tachée de sang séché depuis longtemps. Mais ce qui m’inquiéta le plus en cet instant fut probablement ma nudité sous la couverture. Mais où étaient donc passés mes vêtements ? Mes joues rosirent alors que l’avertissement de la dame aux cheveux noirs me revint.

- Je… Je m’appelle Aeden… Le timbre de ma voix me troubla, elle était si douce, si limpide. Bien différente d’avant. Mais d’avant quoi ? J’étais persuadé qu’il y en avait un pourtant. Il devait y en avoir un.

Mon regard se posa sur son visage parfait et alors, je me rendis compte qu’il ne pouvait en exister de plus beau en ce monde. Elle sourit, amusée. Elle transpirait la bienveillance et je l’aimais. Aucun autre sentiment ne m’était venu à l’esprit en cet instant.

- Tes habits étaient dans un si piteux état que nous n’avons eu d’autres choix que de les jeter. Cole t’en a déniché de nouveaux. Bien plus élégant soit dit en passant.

Qui pouvait bien être ce Cole ? Je balayais la pièce du regard sans en voir trace. Une odeur venait pourtant chatouiller mes narines. A la manière d’un animal, je fermais les yeux pour mieux humer l’air tout en tentant de comprendre cette nouvelle faculté.

- Il est parti nous chercher quelque chose de plus… Consistant à manger. Répondit-elle à ma question silencieuse. J’acquiesçais, mais d’étranges frissons parcoururent mes dents à l’évocation d’un éventuel repas.

- Que… Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Où suis-je ? Qui êtes-vous ? Demandais-je, troublé.

- De quoi tu te souviens exactement ? Elle s’était légèrement approchée de moi en prenant un air soucieux. Mon cœur déborda de joie et de chaleur devant cette petite marque d’affection, puis le froid m’envahit au moment où je tentais de me souvenir.

- Je… De rien en fait. Je me rappelle seulement de mon nom, Aeden Dhoriäl, mais c’est tout. Est-ce que j’avais des parents ? Une famille ? Où vivais-je ? A vrai dire, cela m’importait peu, je me sentais bien aux côtés de la vampire. Je sentais que tant que j’étais à ses côtés, je n’aurais jamais besoin de plus.

La (visiblement) jeune femme poussa un soupir de compassion.

- Mon pauvre… Ton accident t’a rendu amnésique… Je m’appelle Mia, et à partir de maintenant, c’est moi qui vais m’occuper de toi.

Ça voix était si douce, si hypnotisante… J’aimerais rester pour toujours avec elle…


Un rire sinistre retenti dans la chaumière.

- Mais moi je me souviens très bien, vampire, je me souviens de tout !

J’avais pris le contrôle si violemment qu’il eut l'impression d’être aspiré par un vortex. Le sang de l’alpha lui avait donné assez de force pour pouvoir supporter l’échange. Je parlais avec sa voix, notre voix. Je regardais nos mains parfaites, sentant déjà le pouvoir affluer dans notre corps. Un sourire narquois déforma nos traits.

- C’est bien ce que je craignais… Mon sang aurait dû faire fusionner les deux parties de son esprit, mais il est plus fort que je ne le pensais. Je vais devoir employer une méthode plus… archaïque. Elle se dit cela plus à elle-même, un doigt sur le menton en pleine réflexion avant de revenir sur AedenBis. Tu as de la chance, je ne peux accomplir le rituel ici.

- Oh, tu veux déjà te débarrasser de moi ? C’est parce que tu ne peux pas me contrôler, hein ? Peut-être que l’autre a déjà succombé à tes charmes mais tu ne pourras jamais nous hypnotiser en entier. Je résisterais toujours car je suis la partie de son esprit qui est libre et intouchable.

- Au moins jusqu'à ce que nous soyons rentrés à Spelunca, effectivement. Mais je peux au moins te brider, t'enfermer pour que tu ne nous importunes plus.

Irrité par mon coup d’état, elle approcha sa main de notre front. Il avait peur. Il ne se souviendrait pas de ce que j’ai vu mais sa peur, elle, resterait. Quelles idées allait-elle lui mettre en tête à mon égard une fois que… Une fois que je serais piégé ?

- Attends. Ajoutais-je précipitamment. Elle arrêta son geste, me regardant les sourcils froncés, avec une curiosité non feinte. Tu voulais savoir ce qu’avait vécu Aeden, mais tu le sais déjà. Tu l’as transformé. Une erreur de débutante, c’est clair. Si tu es venue à Sylfaen c’est uniquement pour assouvir ta petite soif d’aventure. Tu t’ennuyais tellement à ton palais rocheux que tu as trouvé bon de venir semer la zizanie chez nous. Le sang d’elfe est un mets délicat, t’as t'on dit. Ton jeune esprit s'est tout de suite emballé. Ta soif de sang a été plus forte et te voilà ici, recherchée par la garde. Cachée dans cette vieille maison en attendant de pouvoir prendre la fuite.

Aeden dormait, mais je devais bien m’occuper, moi qui ne peux trouver le sommeil, qui ne peut trouver la paix. Notre esprit c’est brisé, oui. Lorsque tu nous as vidés de notre sang, lorsque tu n’as pas achevé ton travail. Lorsque le virus nous a tués et ramenés à la vie. Alors tout le temps de notre convalescence, j’ai veillé, j’ai écouté tout ce que tu racontais à ton amant. La manière dont ton abjecte papouné te traitait. Il était si dur avec toi, tu es sa fille unique, actuellement sa seule descendante et probablement la seule pour l’éternité. Alors le poids du monde, de son monde, pèse sur tes pauvres petites épaules ! La dernière descendante du Manoir Valsombre, c’est pas rien quand même. Tu as alors profité de l’un de vos nombreux déplacements à Château-Rouge pour filer en douce, malin. Aujourd’hui tu as causé suffisamment de problème pour ne plus avoir le choix que d’y retourner. A cause de cette nuit-là… Mon esprit se perdit quelques instants dans nos souvenirs. On avait une famille. Tu n’avais pas le droit de faire ça. Une sœur adorable. Isil… Peut-être qu'on ne la reverra jamais par ta faute… Nos parents… Les as-tu seulement épargnées dans ta folie meurtrière ?


Elle nous regardait d’un air suffisant, le regard sombre, agacée. Nulle compassion ne transparaissait dans ses yeux. Pour elle, sa seule erreur avait été de ne pas avoir tué Aeden quand elle en avait eu l’occasion. Elle regrettait probablement d’avoir laissé des survivants.

- Ce n’est pas très poli d’écouter aux portes, mais soit, tu es loin d’être dupe. J’en ai tué trois, les autres se sont enfuis. Je ne saurais te dire si vos parents étaient dans le lot, mais je dois dire que je me suis follement amusé, dommage que ça n’ait duré qu’un instant.

- Evidemment… Rétorquais-je avec ironie, je réfléchis quelques instants. Je n’avais pas beaucoup de temps, je sentais déjà mon autre moitié s’agiter pour me reprendre la main. Tu ne pourras pas le contrôler longtemps. Il va devenir puissant, c’était déjà un mage avant. Le vampirisme va accentuer nos pouvoirs. Je le sens déjà. Fait de nous ta marionnette si tu le veux, mais profites en bien car ça ne durera pas. Tu ne pourras pas nous garder à tes côtés. Le charme finira par se briser et alors je serais là pour t’arracher la tête.

J’avais craché les derniers mots comme un venin dans l’air. Mia sembla surprise pour mon plus grand plaisir. Je me sentis partir en arrière, prit dans un vortex imaginaire. C’était donc l’effet que ça faisait ?


Aeden Dorhiäl - Finit  Pentah12


Ce petit contretemps agaçait la jeune alpha. Non seulement l’esprit du garçon était scindé en deux, lui offrant deux personnalités, mais la deuxième partie était des plus agaçantes. Mia pesta intérieurement, attendant qu’Aeden reprenne conscience.

- Je me suis endormi ? Je… Non… Je… Qu’est-ce qu’il se passe à la fin ?

Il était paniqué mais aussi grandement agacé. Il n’avait aucun souvenir de ce qu’il venait de se passer. Comme si la connexion n’allait que dans un sens. La brèche ne devait pas être si grande et avec de la magie suffisamment puissante, elle ne serait pas difficile à refermer. Il était primordial de ressouder son esprit au risque qu’il ne se brise totalement. Auquel cas sa division serait irréversible.

- Tu es un vampire désormais, Aeden et je t'ai transformé. Autant ne plus y aller par quatre-chemins, le tout était d'apposer la marque sur son front afin de brider son esprit. Moins souvent son autre partie prendra le contrôle, moins vite la brèche s’ouvrira et il sera encore temps de les rassembler. Le problème c’est qu’un esprit malin a fusionné avec le tiens au moment de ta transformation. Il essaye constamment de prendre le contrôle sur ton corps. S’il y arrive, ton esprit disparaîtra à tout jamais. Il ne faut surtout pas qu’il entre en contact avec toi donc je vais dessiner un seau magique sur ton front, il le bloquera dans un coin de ton esprit. Quand on sera rentré à Spelunca, je ferais le nécessaire pour t’en libérer. Maintenant, ne pose plus de questions.

Mentir avait semblé nécessaire à Mia. L’autre raison pour laquelle elle ne voulait pas tarder à recoller son esprit était le manque de contrôle qu’elle avait sur AedenBis. Pourquoi faisait-elle tout ça pour lui ? Un elfe vampirisé il y a trois jours ? Pourquoi ne pas l’avoir tout simplement tué ? Son autre partit avait bien spécifié qu’il deviendrait puissant. Un magicien devenant un vampire prétend à de grand pouvoir. Ce serait mentir de dire que Mia n’était pas intéressée par le pouvoir. Il pourrait lui être utile. Mais à la seule condition que son esprit soit entièrement consacré à elle.

Mia était une alpha. Et comme tout alpha elle possédait certains pouvoirs hérités par sa famille. Elle contrôlait le sang et les esprits. Elle pouvait faire tomber n’importe qui, qui goûtait à son propre sang amoureux d’elle. Elle usait sans vergogne de ses pouvoirs et avait nombres de serviteurs à son service. Tous ne voyaient plus qu’elle. Tous ne rêvaient que de se sacrifier pour elle. C’était une sirène, et elle faisait écraser tous les marins sur son rocher.
Mais son père était bien plus puissant que sa fille. Il fallait dire qu’il avait quelques millénaires de plus qu’elle aussi et c’est bien vers lui que la jeune alpha comptait se tourner pour régler ce problème. Par ailleurs, une interrogation s’imposa à elle. Comment allait-il prendre la nouvelle ? Elle préféra ne pas s’en inquiéter pour le moment, préférant jouer la carte du père trop heureux de retrouver sa fille pour lui en vouloir. Mais il était certain que ramener un bêta nouveau-né à Château-Rouge ne lui ferait pas plaisir.


Aeden Dorhiäl - Finit  Pentah12


Ça n’avait pas été douloureux. La vampire se coupa le doigt avec l’une de ses canines et le posa sur mon front. Une sensation de picotement se propagea en cercle autour de ce point et au bout de quelques secondes elle relâcha la pression.

- Voilà, c’est fait. Comment te sens-tu ? Ses yeux vermeil étaient merveilleux. J’eus du mal à m’en décrocher pour lui répondre de manière cohérente.

- Je n’ai pas senti grand-chose à vrai dire. Juste un picotement. Mais je n’entends plus cette étrange voix qui murmurait dans ma tête. Cette voix qui ne faisait que m’embêter, qui me susurrait à l’oreille de ne pas faire confiance à Mia. Mais je l’aime moi Mia. Pourquoi ne devrais-je pas lui faire confiance ? Elle était gentille et bienveillante avec moi.

Elle me tendit un miroir, je le pris sans vraiment en comprendre l’intérêt. Pourtant la surprise me cloua sur place. Mon visage, dont je me souvenais étrangement des traits, avait changé. Pas drastiquement, mais ma peau était plus pâle, plus lisse (était-ce seulement possible pour un elfe ?). Mes yeux autrefois violets avaient pris une légère teinte rougeâtre et une marque pourpre, ressemblant à un pentacle, brillait faiblement sur mon front. Elle était discrète mais les reflets de la lumière tamisée la faisaient s’illuminer par endroits.
Un bruit de porte qui s’ouvre retentit dans la pièce voisine et le craquement du plancher résonna fortement à mes oreilles. Mia, qui m’observait avec attention jusqu’à présent, se détourna brusquement de moi.

- Cole est rentré. Tes habits sont là, sur la chaise et tu as un baquet d’eau près de la commode. Fais ta toilette, habille-toi et rejoins-nous.

Elle m’avait donné ces ordres avec une telle aisance qu’on aurait dits qu’elle avait fait ça toute sa vie. C’était probablement le cas. Je m’exécutais tout en la regardant disparaître derrière le bâtant de la porte. Je mis quelques minutes à faire partir tout le sang séché sur mon corps. Était-ce le mien ? Si seulement je pouvais me souvenir en détail de ce qu’il s’était passé lors de ma transformation, de ma vie. Mais Mia ne voulait plus que je lui pose de question… Je devais m’en tenir à son ordre. Ma curiosité n’était pas assez forte pour que j’en passe outre, et puis la voix était bien partie de ma tête.

Passant à autre chose, je détaillais avec soin ma nouvelle tenue, tentant d’imaginer ce que j’avais l’habitude de porter dans mon ancienne vie. Celle-ci se composait d’habits plutôt simples et légers, en soie stellaroise à première vue. Mais l’élément qui me plut le plus fut un grand manteau muni d’une capuche. Les fibres étaient elfiques et imprégnées d’une magie filtrant la météo. Comment s’était-elle procurée une telle relique ?


Aeden Dorhiäl - Finit  Pentah12


Aeden se fit rapidement à la vie sous les ordres de Mia. En effet, ne pas se souvenir de qui il était lui donnait cette naïveté curieuse qui, mué au charme de la vampire, le faisait obéir au moindre de ses ordres. Cole ne l’aimait pas beaucoup mais il se retrouva bien vite à lui apprendre (et à lui réapprendre) les bases de la vie.

- Bien, tu as repris assez de force pour la longue route qui nous attends, nous allons pouvoir quitter cette ruine et rentrer au pays. Cole prépare les bagages, on part dès qu’il fait nuit. Avait-elle lancé en triant son jeu de cartes. Combattre l’ennui avait été l’une des priorités pour la vampire et initier Aeden à de multiples jeux de cartes c’était avéré plus amusant qu’avec Cole. Il connaissait déjà toutes les combines de la jeune alpha et il gagnait beaucoup trop souvent à son goût.

Lorsque la nuit arriva, ils commencèrent à marcher droit vers le sud-est. La priorité étant d’atteindre les marais Hukutav rapidement afin de quitter Sylfaen. Ils étaient bien plus accueillants et fallait bien l’avouer, sa tête n’était pas mise à prix dans cette région. Des affiches avaient été placardées dans tous les villages elfiques et les quelques chasseurs de vampires de la région devaient probablement être à sa recherche en cet instant. La vampire avait fait des ravages à la sortie d’Endorial. Non pas que se fut ce qu’elle avait souhaité, mais ses plans avaient violemment changé lorsque ses pulsions vampiriques lui avaient dictées sa conduite. Elle avait alors attaqué tout un groupe d’elfe dans la forêt bordant la ville. Quelques-uns avaient réussi à s’enfuir pour aller chercher du renfort, mais à leur arrivé, l’alpha avait disparu avec l’une des victimes.

Ils étaient encore à plusieurs longues heures des marais. Les hiboux hululaient, les animaux se déplaçaient discrètement dans les broussailles tout comme nos trois prédateurs. Aeden se déplaçait avec une élégance presque féline sous son manteau à la capuche baissée. Elle était bien pratique de jour, pour le protéger des rayons insupportables du soleil, mais la nuit, il aimait avoir le visage libre. Si ce n’était pour voyager il l’aurait sûrement enlevé.

Un bruit plus marqué que tous les autres attira l’attention de Mia.

- Attention, dit-elle. Restez sur vos gardes.

Mais il était trop tard pour établir une stratégie, une flèche tirée des ombres fila sur le petit groupe, elle se ficha dans le sol aux pieds de la vampire qui la regardait avec attention.

- Poussez-vous, elle va exploser !

Elle poussa ses compagnons avec force et d’un bon, elle fut hors de portée de la petite explosion. Mais ce n’était pas là sa fonction. Les trois vampires c’étaient écartés les uns des autres. Cole réagit plus vite et se plaça près de sa maîtresse mais un elfe tomba d’un arbre pour immobiliser Aeden avant qu’il ne puisse fuir, un couteau sous la gorge et un bras bloqué dans le dos. Le jeune vampire était encore bien trop faible pour se défendre seul, ne fut-ce que contre un elfe.

- Des chasseurs de vampires… Cracha Mia en voyant trois autres hommes, deux humains et un autre elfe, sortir de la végétation. Une embuscade ou une traque ? L’alpha ne saurait le dire. Aucun des trois vampires ne les avait sentis arriver.

- Te voilà enfin, Dame Amélia de Valsombre. Tu as beaucoup fait parler de toi ces derniers mois. On te cherchait partout mais les allers-retours furtifs de ton petit toutou au village de Brindibourgue ne sont pas passés inaperçus. On se doutait qu’un jour ou l’autre, on vous trouverez dans le coin.

L’alpha tiqua à l’évocation de son nom complet. Elle avait pourtant pris grand soin de le cacher, mais si cette information arrivait aux oreilles de son cher papa, elle serait définitivement déshéritée...

- Rends-toi sagement et on ne fera pas de mal à ton petit protégé. Montre un signe de résistance et on le tue sur-le-champ, et toi avec. Menaça le chef de la bande, un arc bandé en mains, pointé droit sur Mia.

- Il ne plaisante pas. Informa Cole qui n’avait cessé d’analyser les chasseurs de vampire. Ils pourraient abattre au moins deux alphas comme toi avec tout l’attirail qu’ils possèdent. Leurs armes sont renforcées. On doit fuir, Mia, il ne vaut pas la peine que tu mettes ta vie en danger pour lui.

Ses sentiments étaient partagés. Cole n’avait pas tort, elle avait cette mauvaise tendance à s’attacher à ses serviteurs, mais risquer sa vie pour un nouveau-né, à l’esprit défectueux de surcroît, n’en valait pas la peine. Fermant les yeux, elle se retourna si vite que la flèche n’eut même pas le temps d’être décochée. Elle avait déjà disparu dans la nuit.

- Mia ! Hurla une voix suppliante avant d’être étouffée.

La vampire l’entendit très bien, mais ne se retourna pas pour autant, pour le plus grand plaisir du serviteur qui resterait le préféré de l’alpha. Sa jalousie ne s’était pas estompé avec les jours, bien au contraire.


Aeden Dorhiäl - Finit  Pentah12


- Mia ! Couinais-je faiblement alors que l’on me maintenait fermement immobile, la lame glacée sur ma gorge me faisant frissonnée d’effroi. La prise se desserra légèrement et j’en profitais pour me débattre. MIA ! Hurlais-je avec force, mais elle était déjà partie. Mia ! Les larmes me montaient aux joues, elle allait revenir me chercher, elle allait me sauver.

- Ne le tue pas. Ordonna le chef de la bande de chasseurs. Il va nous conduire jusqu’à son repère. On aura sa tête. Il était visiblement furieux et j’étais anéanti. Il s’approcha de moi, je voulais fuir son regard tel un animal apeuré mais on me maintenait si fortement que je n’arrivais pas à bouger la tête.

- MIA REVIENS ! Suppliais-je dans la nuit une dernière fois.

- Où vie t'elle ? Demanda l’humain avec violence.

- Je sais pas ! Répondis-je avec force, mais voyant qu’il resserrait sa prise sur moi, je rajoutais précipitamment. A Spelunca ! j’en sais pas plus, lâchez-moi ! Je tentais de me débattre, en vain. Feulant même tout crocs dehors.

- Il ne nous sert à rien ! On a attrapé le mauvais vampire ! Râla la voix qui me maintenait immobile. Il ne sait rien du tout.

- Où vit Amélia de Valsombre ? Spelunca c’est très vaste gamin. Rajouta le chef avec amertume et déception.

- Mia ! Elle s’appelle Mia ! Les larmes roulaient toutes seules sur mes joues alors que je sentais la colère bouillonner en moi… Et dans mes dents.

- Vous avez vu cette marque bizarre sur son front ? Elle brille vachement non ? S’exclama le deuxième elfe qui n’avait été que spectateur jusqu’à présent. Les chasseurs de vampire, inquiets, fixèrent tous la marque qui c’était mise à briller de plus en plus fort.

- Laisse-moi prendre le contrôle ! Supplia une voix à mon esprit.

- Tue-le, ce gamin est inutile. Ça se voit qu’il est pas vampire depuis longtemps et puis il savait même pas son nom.

- Non ! Répondis-je tout haut à la voix.

- Libère-moi ! Ils veulent nous tuer !

Je ne voulais pas libérer l’esprit malin, je ne voulais pas. Le couteau se rapprocha de nouveau dangereusement de ma jugulaire, et je cédai à la panique. La marque s’illumina d’un rouge plus vif encore et mes yeux virent rouge.


J’étais libre, enfin de nouveau libre. Je n’étais plus simple spectateur impuissant de sa vie. Un rire de joie m’envahit, résonna dans la forêt. Je sentais le contact froid de l’arme sur ma gorge mais d’une simple torsion de ma volonté, elle tomba à terre. L’homme qui l’avait tenu suffoquait à présent. Son sang voltigea au-dessus de sa tête en mince filet rouge pour arriver jusqu’à ma bouche, je n’eus qu’à l’aspirer pour me sentir un peu plus vivant. Les autres hommes me regardaient avec horreurs, les traits déformés en rictus de peur. Il fallait dire aussi que mon expression n’avait rien à voir avec le visage innocent d’Aeden. Mes traits étaient durs et déformés par la haine que je vouais au monde entier pour ce qu’Elle nous avait fait.

Le chef des chasseurs de vampire décocha une flèche. Je la stoppais au dernier moment d’un geste vif de la main. Ouf… c’était moins une…

- Tu ne me fais pas peur, humain… Grondais-je autant pour lui faire peur que pour me donner contenance.

Après avoir été séquestré plusieurs jours dans la petite tête ennuyeuse d’Aeden, j’avais envie de m’amuser, de me défouler un peu. Mais je devais tout de même faire attention à notre corps encore faible.

- Je peux arrêter le sang qui coule dans tes veines. Je peux arrêter le petit cœur chétif qui bat dans ta poitrine. Je vois le sang circuler dans ton corps… C’était un constat, cette faculté me fascinait. Quelle mort préfères-tu ?

Les deux autres chasseurs m’entourèrent sans pour autant agir, paralysés par la peur. D’un geste de la main, d’un mouvement de ma volonté, leurs corps sans vie tombèrent à terre en un bruit sourd sous le regard mortifié de leur chef. Il tenta de m’attaquer à nouveau, sans succès car je pouvais anticiper le moindre de ses mouvements. Puis je le vidais également de son sang dans un nouveau geste maîtrisé. Il tomba, tout comme ses camarades, sans vie.


Aeden Dorhiäl - Finit  Pentah12


Mon absence fut de courte durée.

A mon réveil mon crâne semblait vouloir imploser et les quatre hommes gisaient mort au sol. Mortifié je regardais alentour, rien. Personne. Pas un bruit ne venait troubler le silence sinistre de la forêt de Sylfaen.

- C’est moi qui ai fait ça. Je t’ai sauvé la vie, ne me remercie pas surtout.

La voix, elle était revenue ! Mais elle semblait lasse… Epuisée…

- Mais la marque ? Elle ne devait pas t’empêcher de me contrôler ? Démon ! Sors de mon corps ! Je pris ma tête dans mes mains, comme si en la secouant sa présence aller être éjectée de mon crâne.

- Alors c’est ça qu’elle t’a raconté ? Que j’étais un démon qui te possédait ? J’ai pu prendre le contrôle parce que tu m’y as autorisé, tête de mule, cette marque bloque juste ma capacité à le prendre quand je veux. La voix semblait irritée et faussement amusée par l’imagination de la vampire.

- Mia m’a dit que tu voulais prendre le contrôle de mon esprit, elle a dit que tu étais un esprit malin. Rétorquais-je, agacé par ses ignominies.

- Elle a menti, je suis toi, je te l’ais déjà dis avant que tu t’éveilles. Elle ne riait plus, à présent tout à fait sérieuse comme si elle avait vraiment envie de me faire passer un message.

- Non… Ce n’est pas possible… Elle a dit que… Mais mes convictions commencèrent à faiblir, si bien que la voix en profitât pour reprendre la parole.

- Elle a aussi dit qu’elle voulait t’aider, mais c’est faux. Elle veut seulement te garder sous son emprise. Elle a inventé ça pour que tu ne cherches pas à communiquer avec moi. Pour ne pas que je te dise la vérité. Elle t’a hypnotisé Aeden !

- Non, je l’aime, je veux la retrouver ! Je… Je…

Je regardais autour de moi. J’étais seul pour la première fois depuis mon Réveille. Est-ce que ça m’étais déjà arrivé ? De me retrouver tout seul dans les bois la nuit ? Sûrement pas avec quatre cadavres à mes pieds en tout cas.

- Tu aimais cette forêt avant, c’était chez nous. Tu aimais te balader seul et avec Isil aussi, t’as petite sœur. Si j’étais un démon, ou que sais-je encore, comment je saurais ça alors que toi tu as oublié ? Je suis la partie de ton esprit qui as gardé tout t’es souvenirs. Quand elle nous a transformés, le virus nous a séparés. Elle ne t’a pas raconté comment ça s’est passé j’imagine ?

Devais-je le croire ? Je ne pensais pas avoir le choix, il savait ce que j’ignorais.

- Non, elle m’a dit de ne plus poser de question alors c’est ce que j’ai fait. Affirmais-je, entêté, Mia n’était pas la méchante dans l’histoire, j’en étais sûre.

- Elle ne voulait pas te le dire, parce que tout ce qu’elle aurait pu dire en sa défaveur aurait fragilisé le charme qui t’ensorcelle. Il est plus efficace sur une tête vide, ton amnésie l’a probablement aidé également et c’est probablement pour ça que moi j’y ai échappé… Elle nous a attaqué alors qu’on rentrait à Endorial, il faisait nuit mais comme d’habitude à cette heure-là, nous venions de quitter l’académie de magie avec nos parents, Isil et une famille d’amis. Tu es un magicien Aeden. Avant, tu maîtrisais l’eau, maintenant ton pouvoir à l’air plus grand, je n’en connais pas les limites mais tu… On peut contrôler de nombreux liquides. Etrangement j’ai l’impression que je suis le plus apte à l’utiliser pour le moment, peut-être parce que je me souviens de notre maîtrise de l’eau et pas toi.

Quoiqu’il en soit, Mia, a aussi ces pouvoirs, bien qu’ils n’ont pas l’air de fonctionner de la même manière. Ensuite, le néant nous a engloutit quelques secondes après qu’elle soit apparue devant nous, comme une ombre. Je sais qu’elle a tué trois elfes cette nuit-là, mais je ne sais pas qui. On doit retourner à Endorial pour s’assurer que notre famille va bien.


Une partie de moi voulait croire à cette histoire, croire qu’elle était vraie, et qu’elle était mienne. Mais une autre scrutait avec inquiétude la direction dans laquelle avait disparu Mia. Je ne ressentais pas l’envie de faire demi-tour, je voulais continuer d’avancer. Je voulais la retrouver, j’en avais besoin. Elle ne m’avait pas abandonné par choix, je le savais, elle serait contente de me retrouver.

- On doit aller à Spelunca. Décidais-je avec conviction.

- Tu n’as décidément rien enregistré de ce que j’ai dit… Maugréa la voix, plus que désespérée. Tu n’as pas envie de savoir comment va notre famille ? Au moins savoir si tu en as encore une ? Elle voulait retourner à Endorial, ça se comprenait.

- Ce n’est pas ma famille. Mia c’est ma famille, je dois la retrouver. Elle va nous soigner. Mais je n’arrivais pas à ressentir la même inquiétude que lui pour des gens dont je n’avais aucun souvenir. Pourquoi s’embarrasser de ces sentiments, alors que tout ce qui comptait était Elle.

- On est pas malade Aeden ! Avoir une voix qui hurle dans ma tête n’était pas des plus agréable. L’envoûtement est bien plus puissant que je le craignais… Finit-elle par marmonner avant de disparaître un moment de mon esprit, je pus réfléchir à un plan. Quel plan ? Je ne savais pas où aller, je ne connaissais rien du monde. Bien, ok, je suis d’accord avec toi. Nous devons aller à Spelunca pour retrouver Mia, ou devrais-je dire Amélia… Tu le savais ça aussi ? Cette créature perfide ne fait que nous mentir… Enfin bon, bref, nous devons la retrouver. Elle semblait résigner, mais pire que ça, elle semblait avoir un plan et je n’aimais pas beaucoup ça. Quoiqu’il en soit, on était enfin tombé d’accord et c’est tout ce dont j’avais besoin en cet instant.

- A la bonne heure ! Elle avait probablement de bonnes raisons de nous mentir sur son nom, pourquoi je lui en voudrais pour ça ? Direction ce Spelunca, on va retrouver Mia parce que je l’aime !

- J’aurais plutôt dit pour la tuer, mais si ça te motive à avancer, allons-y… Je tiquais, la voix partit dans un rire hilare et je roulais des yeux vers le ciel, désespéré. Mais comme nous l’a montré cette petite accroche avec ces chasseurs, tu ne contrôles pas nos pouvoirs, pas encore du moins. Alors que moi, si. Tu as besoin de moi pour nous protéger. Au moins jusqu’à ce que tu retrouves nos souvenirs, ou que je réussisse à t’apprendre ce que tu savais déjà avant, c’est-à-dire les bases de la maîtrise de l’eau… C’est pas dit que nous ne croiserons pas de créatures pires qu’eux d’ici là. Alors je le ferais, mais à une condition. Elle avait pris un ton légèrement malicieux, j’en devins méfiant.

- Oui laquelle ? Demandais-je finalement.

- Je veux que tu me laisses les commandes de temps en temps, j’en ai marre d’être enfermé dans ta tête. Dit-elle, devenant sérieuse.

Je soupirais. Il était capable de tuer des gens. Je ne gardais aucun souvenir de ce qu’il faisait avec mon corps et de surcroit, la sensation lorsqu’il prenait ma place n’était vraiment pas plaisante. Pourtant je devais bien l’admettre, je n’aurais pas réussi à me sortir de cette situation tout seul et je comprenais l’ennui mortel qu’il devait ressentir en tant que simple spectateur de notre vie.

- Pourquoi pas… Qu’est-ce que tu proposes ? Demandais-je un peu méfiant quand même.

- Tu me laisses trois nuits par semaine, je te laisse tous les jours et les autres nuits. Il se passe jamais rien d’intéressant le jour de toutes façons. Ça me semble être un accord correct. Il savait négocier, c’est clair.

- Très bien, si y’a que ça. Mais je te préviens, hors de question que je me réveille dans un lit aux côtés d’une inconnue. C’est déjà étrange de me réveiller avec quatre cadavres à mes pieds… Je préfère encore ne pas savoir ce que tu fais.

- Oh… Quel rabat-joie… Ça sera pas une inconnue alors… Dit-elle avec malice.

- Tu es lourd là, allons-y. Je levais une nouvelle fois les yeux au ciel, était-ce vraiment une partie de ma personnalité ça ? Un être aussi irritant ?

- Tu n’en sauras jamais rien de toutes façons ! Se plaignit-elle finalement, je soupirais, me remettant en marche dans la direction que semblait avoir pris Mia.

- Mais oui, mais oui, si ça arrive, tu sortiras plus jamais de ma tête. Menaçais-je alors, finalement un peu amusé par la situation.

- Et moi je nous sauverais plus jamais les miches. Bougonna-t-elle. Et cette fois-ci, c’est moi qui partis d’un petit rire moqueur.

- Bien, alors nous sommes d’accord ! Mais dis-moi, si tu es moi alors comment je devrais t’appeler ? C’est naze si je continue à dire « la voix ». Demandais-je en traversant un petit bosquet. La lueur de la lune faisait luire la marque rouge sur mon front et mes yeux pourpres brillaient dans la nuit.

- Aucune idée, AedenBis ? C’est marrant ça, on doit le garder. Par contre, les marais c’est pas par là mon mignon, le sud-est c’est de l’autre côté. Oh Seigneur, on n’arrivera jamais à Spelunca…







Le voyage risquait d’être long pour Aeden mais il comptait bien parvenir jusqu’à sa destination. Il ne connaissait qu’une direction : Spelunca. Il devrait se fier à son Bis, gardien de ses souvenirs, pour le guider dans le monde. Qu’est-ce qui l’attendait là-bas ?
Est-ce qu’il retrouvera la vampire ayant bouleversé sa vie pour l’éternité ? Est-ce qu’elle sera heureuse de le retrouver ? Est-ce que son esprit brisé a une chance d’être à nouveau unifié ? La vie nouvelle d'Aeden ne fait que commencer…


Aeden Dorhiäl - Finit  Pentah12



Derrière l'écran


Prénom ou pseudo : Hum Hum... Holy Tout content (ouioui c'est mon TC)
Âge : 20 ans
Pays/Région : Dans les vignes du Sud
Tes occupations préférées : manger, dormir, écrire, jouer à pleins de jeux vidéos, remanger, et redormir "^"

Code du règlement : Blood [Validé par Mohana]

Comment as-tu connu le forum, ou par qui ? il me semble que c'était par top-site
Tes premières impressions sur Dùralas : Y'a trop de sable à Stellaraë mais on s'y fait :p
As-tu déjà été sur un forum RP ? nop
Revenir en haut Aller en bas
Mohana Dharitri
Administratrice ♦ Chamane

Mohana Dharitri

Messages : 2233
Expérience : 4640
Féminin Âge RP : 26

Politique : 262
Métier : Sculptrice - Maîtresse Absolue
Titres:
 

(Hibou de Mohana +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Aeden Dorhiäl - Finit  644535105365/5365Aeden Dorhiäl - Finit  242396barresante02  (5365/5365)
Vitesse: 1500
Dégâts: 2627

Aeden Dorhiäl - Finit  Empty
MessageSujet: Re: Aeden Dorhiäl - Finit    Aeden Dorhiäl - Finit  EmptyDim 11 Avr 2021 - 13:31
Séparation du contenu
Bienvenue à ce sombre TC, chère Holynette !

Félicitations pour le travail de création et d'écriture que tu as effectué. C'est une fiche très complète et vraiment plaisante. Ta plume se développe et c'est génial :3

J'ai hâte de suivre tes aventures avec Aeden, et en attendant, je te pré-valides Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Aeden
Nouvel(le) habitant(e)

Aeden

Messages : 38
Expérience : 444
Masculin Âge RP : 82 ans (jeune adulte)

Politique : 20
Métier : Mineur - Apprenti
Titres:
 

(Pòm cheval d'Aeden +50, v+25)

Stats & équipements
Vitalité:
Aeden Dorhiäl - Finit  64453510271/271Aeden Dorhiäl - Finit  242396barresante02  (271/271)
Vitesse: 83
Dégâts: 262

Aeden Dorhiäl - Finit  Empty
MessageSujet: Re: Aeden Dorhiäl - Finit    Aeden Dorhiäl - Finit  EmptyDim 11 Avr 2021 - 13:43
Séparation du contenu
Merci Mohana ! Je suis fière de mon petit Aeden, j'espère que je serais à la hauteur pour le mener sur Duralas "^"

J'ai hâte de commencer l'aventure avec lui <3
Revenir en haut Aller en bas
Sobek E. Grey
Saint Sobek de Spelunca

Sobek E. Grey

Messages : 314
Expérience : 2634
Autre / Ne pas divulguer Âge RP : ?

Politique : 118
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Le Livre de Guthemberg, Familier de Ziggy ; +100, v+200 : Chaque tour, le livre magique tourne une page, octroyant un nouveau bonus à son maître uniquement, ou un malus à ses ennemis, cumulable (un ensorceleur peut contrer l'un de ces tours))

Stats & équipements
Vitalité:
Aeden Dorhiäl - Finit  644535102217/2217Aeden Dorhiäl - Finit  242396barresante02  (2217/2217)
Vitesse: 1165
Dégâts: 951

Aeden Dorhiäl - Finit  Empty
MessageSujet: Re: Aeden Dorhiäl - Finit    Aeden Dorhiäl - Finit  EmptyDim 11 Avr 2021 - 13:57
Séparation du contenu
Salut Aeden, tu es sur le point de commencer un magnifique voyage. Ta route sera semée d’embûches, de gitans, voire de smileys immondes utilisés à outrance. Il te faut garder à l’esprit que nombreux sont les gens qui te diront que tu fais peur, que tu es un peu bancal, ou carrément flippant. Ne les écoute pas. La bipolarité est la plus puissante des magies. :keur:




Aeden Dorhiäl - Finit  Giphy.gif?cid=790b761185cf39370d710c3c609bb31d1762c557747720fc&rid=giphy
Revenir en haut Aller en bas
Aeden
Nouvel(le) habitant(e)

Aeden

Messages : 38
Expérience : 444
Masculin Âge RP : 82 ans (jeune adulte)

Politique : 20
Métier : Mineur - Apprenti
Titres:
 

(Pòm cheval d'Aeden +50, v+25)

Stats & équipements
Vitalité:
Aeden Dorhiäl - Finit  64453510271/271Aeden Dorhiäl - Finit  242396barresante02  (271/271)
Vitesse: 83
Dégâts: 262

Aeden Dorhiäl - Finit  Empty
MessageSujet: Re: Aeden Dorhiäl - Finit    Aeden Dorhiäl - Finit  EmptyDim 11 Avr 2021 - 14:23
Séparation du contenu
Merci Sir Sobek pour ce message pleins de sagesse que l'on saura dès à présent retrouver dans les écrits bibliques du Saint Styx.
Je verrais désormais ma bipolarité non comme une faiblesse, mais comme une force grâce à vos saintes paroles. :phenixyolo:
Revenir en haut Aller en bas
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

Dilon Deraborne

Messages : 6775
Expérience : 6113
Masculin Âge RP : 36

Politique : 299
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Dragonnet magique de Dilon Deraborne (+600, 150, v+400 ; +{nombre_inscrits} stats/tour)

Stats & équipements
Vitalité:
Aeden Dorhiäl - Finit  644535104752/4752Aeden Dorhiäl - Finit  242396barresante02  (4752/4752)
Vitesse: 808
Dégâts: 3575

Aeden Dorhiäl - Finit  Empty
MessageSujet: Re: Aeden Dorhiäl - Finit    Aeden Dorhiäl - Finit  EmptyDim 11 Avr 2021 - 21:09
Séparation du contenu
Bonsoir @Aeden et officiellement re-re-bienvenue sur le monde de Dùralas ! :dragon:

C'est une très belle fiche que tu nous présentes ici. Très complète, bien écrite, original, sans tomber dans des travers qui pourraient rendre le personnage difficile à jouer. C'est très plaisant à lire.

Le fait que tu sois d'abord un elfe avant de devenir vampire donne du crédit à ton personnage, et le fait que tu deviennes plus tard un magicien risque de devenir très intéressant. On sent, comme dit Mohana, que ton écriture évolue et croît au fil des ans, c'est très gratifiant de savoir que Dùralas a pu t'aider à ce niveau-là Tout content.

Concernant la fiche en elle-même, j'avais déjà pu te faire un retour sur l'histoire. J'aime beaucoup, et tu as su manier correctement la double-personnalité. J'aime aussi ce symbole que l'on retrouve un peu partout sur ta fiche, ainsi que sur le front de ton personnage, et qui apporte une petite touche d'ésotérisme toute trouvée pour rendre encore plus mystérieux Aeden Dorhiäl.

Tu es déjà pré-validée, et je pense que si @Le Tribun ne passe pas, Mohana se chargera de te donner tes bonus de départ.

Merci pour cette fiche ! :vampiro:




Aeden Dorhiäl - Finit  1496547651-banniere
Aeden Dorhiäl - Finit  Sword-hd-png-sword-png-image-1920
Gardien-en-chef Aeden Dorhiäl - Finit  Drapea12 - Dragonnier de Bronze Aeden Dorhiäl - Finit  Bronze13 - Rédacteur au Phénix Enchaîné - Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.lemondededuralas.org En ligne
Aeden
Nouvel(le) habitant(e)

Aeden

Messages : 38
Expérience : 444
Masculin Âge RP : 82 ans (jeune adulte)

Politique : 20
Métier : Mineur - Apprenti
Titres:
 

(Pòm cheval d'Aeden +50, v+25)

Stats & équipements
Vitalité:
Aeden Dorhiäl - Finit  64453510271/271Aeden Dorhiäl - Finit  242396barresante02  (271/271)
Vitesse: 83
Dégâts: 262

Aeden Dorhiäl - Finit  Empty
MessageSujet: Re: Aeden Dorhiäl - Finit    Aeden Dorhiäl - Finit  EmptyMar 13 Avr 2021 - 13:18
Séparation du contenu
Merci Dilon, ça me fait vraiment très plaisir ce que tu me dis là "^" je suis contente que ma fiche t'ai plu et effectivement, Duralas est un très bon exercice d'écriture :3

Du coup je rebondis sur ce que tu as dit et je dis merci à Mohana pour avoir numérisé mon dessin et pour l'avoir adapté pour qu'il aille dans ma fiche, et sur le front de mon avatar <3

D'accord pour la validation, mici mici





Aeden Dorhiäl - Finit  Holyva13
Revenir en haut Aller en bas
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

Dilon Deraborne

Messages : 6775
Expérience : 6113
Masculin Âge RP : 36

Politique : 299
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Dragonnet magique de Dilon Deraborne (+600, 150, v+400 ; +{nombre_inscrits} stats/tour)

Stats & équipements
Vitalité:
Aeden Dorhiäl - Finit  644535104752/4752Aeden Dorhiäl - Finit  242396barresante02  (4752/4752)
Vitesse: 808
Dégâts: 3575

Aeden Dorhiäl - Finit  Empty
MessageSujet: Re: Aeden Dorhiäl - Finit    Aeden Dorhiäl - Finit  EmptySam 24 Avr 2021 - 2:03
Séparation du contenu
@Aeden, étant donné le retard du Tribun, et en accord avec Mohana Dharitri, je t'accorde les bonus suivants pour le début de ton aventure :

x 190 points d'expérience
x 100 pièces d'or
x Épée Léctrode : 77 dégâts ; -48 vitesse
x Bottes de cuir : +36 vitesse
x Cuirasse de Pouk'ay Mon : 45 de vitalité
x Cheval : +50 de vitalité, +25 de vitesse

Amuse-toi bien avec ces bonus de départ :vampiro:




Aeden Dorhiäl - Finit  1496547651-banniere
Aeden Dorhiäl - Finit  Sword-hd-png-sword-png-image-1920
Gardien-en-chef Aeden Dorhiäl - Finit  Drapea12 - Dragonnier de Bronze Aeden Dorhiäl - Finit  Bronze13 - Rédacteur au Phénix Enchaîné - Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.lemondededuralas.org En ligne
Rowtag
Voleur

Rowtag

Messages : 199
Expérience : 1199
Masculin Âge RP : 52 (25)

Politique : 00
Métier : Forgeron d'A. - Compagnon
Titres:
 

(Panthère, +200, v+200, 100 ; approche furtive : la vitesse est augmentée de 20% au premier tour)

Stats & équipements
Vitalité:
Aeden Dorhiäl - Finit  644535101049/1049Aeden Dorhiäl - Finit  242396barresante02  (1049/1049)
Vitesse: 874
Dégâts: 853

Aeden Dorhiäl - Finit  Empty
MessageSujet: Re: Aeden Dorhiäl - Finit    Aeden Dorhiäl - Finit  EmptyDim 25 Avr 2021 - 17:18
Séparation du contenu
Bienvenue à Aeden et félicitation pour cette histoire Holy Clin d'oeil

Le récit est bien mené, en terme d'intrigue on avance pas à pas et c'était prenant, tout comme il laisse entrevoir de nombreuses pistes pour l'avenir. Au début, j'imaginais plus un corrompu, mais le passé d'un elfe hydromancien colle tout à fait avec la classe mage et la maîtrise du sang.

Je rejoins les autres pour l'aspect psychologique et la double-personnalité. C'est le genre de chose qui peut vite être bancale mais tu as su l'amener avec justesse. J'ai hâte de voir comment cette haine et cet amour envers Mia évolueront !

Bons périples en Dùralas !
Revenir en haut Aller en bas
Aeden
Nouvel(le) habitant(e)

Aeden

Messages : 38
Expérience : 444
Masculin Âge RP : 82 ans (jeune adulte)

Politique : 20
Métier : Mineur - Apprenti
Titres:
 

(Pòm cheval d'Aeden +50, v+25)

Stats & équipements
Vitalité:
Aeden Dorhiäl - Finit  64453510271/271Aeden Dorhiäl - Finit  242396barresante02  (271/271)
Vitesse: 83
Dégâts: 262

Aeden Dorhiäl - Finit  Empty
MessageSujet: Re: Aeden Dorhiäl - Finit    Aeden Dorhiäl - Finit  EmptyLun 26 Avr 2021 - 13:17
Séparation du contenu
Merci Dilon et Mohana pour ces bonus de départ :3

Et merci Rowtag pour ton commentaire, ça me fait chaud au cœur de savoir que l'histoire plaît Tout content J'avoue avoir pas mal hésité avec la classe corrompue mais j'avais aussi envie d'explorer la voie des mages sur laquelle j'ai finalement jeté mon dévolue "^"

La double personnalité d'Aeden était l'une de mes craintes, effectivement, et je suis donc contente de savoir que ça rends bien Chapi chapo

J'ai tout aussi hâte de savoir où le destin va nous mener :danseurétwal:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Aeden Dorhiäl - Finit  Empty
MessageSujet: Re: Aeden Dorhiäl - Finit    Aeden Dorhiäl - Finit  Empty
Séparation du contenu
Revenir en haut Aller en bas
 

Aeden Dorhiäl - Finit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Présentations des membres :: Présentations validées :: Personnages actifs-